AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Atticus Fetch
avatar
Invité




MessageSujet: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Sam 3 Déc - 11:14

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
November, 24th 1979

Ca faisait quasiment un an que mon père avait rendu l'âme. quasiment un an que je n'avais plus chanté, plus composer, plus joué. J'étais loin des caméras et encore dans beaucoup de magazine. Souvent on lisait "Où est passé le grand Atticus?". Quasiment un an que chez moi, c'était la fête et en moins le bordel. Je me rappel de ce jour où pour une fête des filles d'un night club avaient été invitées. D'abord professionnellement mais qui aurait cru que l'une d'entre elle deviendrait -aux yeux de tous L.A.- ma petite amie. Sonne. Je pense pas qu'elle avait de sentiments pour moi, et inversement. Cependant elle avait des courbes et rien de mieux que son cul dans un Strauss pour m'faire bander comme un taureau.

Ce jour là, elle était chez moi, sans doute en train de prendre un énième bain moussant avec du vin et une clope. Il est clair qu'un manoir comme le miens ça changeait de son deux pièces à la con. J'aimais pas quand c'était trop petit, c'est pour ça que d'ailleurs, j'étais aller qu'une fois chez elle. Je n'allais pas non plus à son night club même si plusieurs fois elle m'avait invité "Aller vient chou! Ce sera génial et je te ferais un petit lapdance burlesque, j'en sentirais ta queue, j'en suis sûre!" Bien sûr, je n'étais pas venu mais j'avais quand même eu mon lapdance. Technique commerciale pour me faire encore plus casquer? Aucune idée.

Je montais vers ma chambre, et par extension la salle de bain avec l'immense baignoire que Sonne n'était certainement pas en train d'astiquer avec un torchon et du Clorox. Je m'approchai d'elle et me posant sur la paroi de la baignoire je pris sa clope, tira une latte et la lui rendis. Elle me sourit mais je ne dis rien. J'étais quasi sûr qu'elle était là que par intérêt et l'idée me faisait de plus en plus chier.


- L'eau est bonne?
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Dernière édition par Atticus Fetch le Jeu 26 Jan - 12:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Sam 3 Déc - 16:00

Atticus Fetch était un musicien de grand talent.  Plus personne ici bas ne pouvait en douter.  Personne sauf lui-même.  Était-cela mort de son père, à qui il ne pouvait plus rien prouver, ou bien la rançon d’une gloire trop  lourde a supporté qui le rendait ainsi ? Allez savoir.  Tout ce que je savais, c’était qu’il ne valait mieux ne jamais le contredire.

J’avais participé à quelques fêtes qu’il avait données, en grande pompe. Je ne me souviens plus  cependant si c’est venu de lui, ou bien de moi, mais  je m’étais vite retrouver dans son lit.  Le satisfaire n’était pas compliqué. Il aimait dominer, j’aimais qu’il me domine.  À partir de ce moment là,  l’entente au pieu était parfaite.  C’était en dehors que ça ce gâchait.

Ce jour là, nous avions eu une dispute énorme.  Probablement pour une broutille mais entre nous, la plus infime connerie était  tremplin à une  bataille de titan.  Je le laissais toujours  gagner, parce que de toute façon, il était beaucoup plus fort que moi, mais jamais sans avoir combattu.  Il avait fini par me pousser contre le mur, serrant ma gorge de façon a m’empêcher de détourner le regard du sien.  Avait-il conscience parfois, qu’il pouvait être très méchant ?  Je ne saurais dire.  Mais il m’avait lâché quand il se rendit compte qu’il me serrait beaucoup trop fort.  Je m’étais éloigné de lui massant mon cou et, avant de grimper l’escalier, je m’étais retourné pour le regarder.  Il me fixait. Je pouvais  sentir son regarder me pénétrer jusque dans mon âme. Je détestais quand il faisait ça !

Je me glissais dans la baignoire, question de décompresser et d’oublier.  Un verre de vin, une clope. Voilà tout.  Pourquoi…mais pourquoi lui comme moi endurions une relation qui ne nous rendait pas heureux. Parce que le sexe était démentiel ?  Rester avec un homme dont je n’éprouvais  aucun sentiment  uniquement parce qu’il pouvait me faire jouir avec ses mots, ses mains et sa queue ne devait pas  guider notre pseudo relation.  Il pouvait avoir toutes les femmes uniquement en claquant des doigts. Pourquoi Diable alors m’avait-il choisit moi?

Je tergiversais avec mes pensées quand il entra dans la salle de bain et qu’il vînt se poser sur le bord de la baignoire, me prenant une bouffée de ma clope avant de me la rendre.  Bon sang !  Je l’aurais tellement attrapé par la taille pour le faire tomber dans la baignoire.  L’embrasser et lui faire l’amour, là, maintenant, créant un tsunami dans la baignoire.  Je l’aurais chevauché, le faisant geindre comme un porc pour mon unique plaisir. Et le sien. Au lieu de ça, je me contentais de le regarder.


- L’eau est bonne ? me demanda t-il.

Je détournais le regard cherchant la réponse judicieuse à lui offrir.  Était-il là car il regrettait son geste ou bien avait-il simplement oublié ?  Il sentait l’alcool et son regard, quoi que toujours aussi intense,  s’embrumait par moment. Chagrin ou paradis artificiel. Difficile à dire.


- Elle serait parfaite si tu m’y rejoignais. Mais il est sans doute trop tôt pour que le Grand Atticus Fetch daigne se tremper le cul dans la baignoire.

Je me levais,  nue, devant lui, puis je sortie de la baignoire lui prenant la main. Je l’avais délibérément  provoqué.  Faut croire que ça m’amusais.  Je posais sa main sur mon ventre puis  je la fit glisser en remontant vers ma poitrine sur laquelle je m’attardais un moment, le narguant en utilisant sa propre main.  Puis je la fis glisser vers le bas mais j’arrêtais avant qu’il ne touche l’antre de ma féminité. Je m’éloignais de lui tout en m’enroulant dans un draps de bain.

– Je devrai porter un choker ridiculement large ce soir pour camoufler la rougeur, j’espère au moins que ça t’a fais bander !



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Sam 3 Déc - 20:41

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Vraisemblablement, il n'y avait pas que l'eau qui était bonne. Sonne ne semblait pas être fachée outre mesure. Pourtant, j'étais allé loin cette fois-ci. Sans compter mon indéniable don pour la faire hurler de plaisir -Combo magique, bonne queue et bonne langue-, je comptais beaucoup sur mon regard de chien battu pour transformer le moindre de ses chagrins en un léger sourire. Nous étions destructeurs l'un envers l'autre et la seule accroche réelle était le sexe. Sonne était douée et étrangement pour une femme sans sentiments, fidèle. En même temps, elle passait les 3/4 de son temps ici et le quart restant au night club.

Une fois après un dîner, nous nous étions fixés et demandés pourquoi être aussi destructeurs l'un envers l'autre. La question n'avait aucune réponse, et nos réelles réconciliations se faisait au coin du feu, dans les bras de l'autre. Cette fois-ci, les choses n'étaient que légèrement différentes. Elle me tenta plus qu'autre chose puisqu'elle fit de ma main un explorateur et de son corps une terra incognita et ce malgré ma connaissance en profondeur des moindres recoins de son être. Je connaissais entièrement Sonne, comme si je l'avais défaite.

Lorsque mon compagnon érectile se réveillait doucement, elle cessa et mit une serviette sur elle. Comme souvent je vins derrière elle, râlant doucement tout en séchant ses cheveux d'une nouvelle serviette de bain. Une habitude que j'avais pris, sans savoir pourquoi.


- Je t'ai déjà dis que j'étais désolé... Ce qui était entièrement faux. Je ne le referais plus. Pas aujourd'hui en tout cas.

Sonne comprenait mieux que personne comment je fonctionnais et inversement. Nous étions tous les deux le côté obscure de l'autre et pourtant aussi parfois, pouvions être l'un pour l'autre un parfait idéal. Mais l'idéal était une utopie dont ni elle ni moi connaissions l'existence. Nos passés respectifs faisaient de sorte qu'il était clair que le bonheur était subjectif et aussi, qu'il était plus simple à perdre qu'a gagner.


- Fais toi belle ce soir, je sais que ce sera simple pour toi, nous sortons. Comment? Est-ce qu'Atticus Fetch venait de dire qu'il sortait? C'était la première fois en -quasi- un an qu'il le disait. Bien sûr, Woody avait tout préparer, la plage avait été entièrement privatisée, une petite armée privée d'agent de sécurité avait été dépêchée. Ce soir, nous dînerions au bord de l'eau et probablement aussi, ferions l'amour à la belle étoile.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Sam 3 Déc - 22:05

Je n’attendais aucunes excuses de sa part. Jamais encore il n’avait été aussi loin dans ses envolés contre moi. Enfin,  je sais qu’aujourd’hui que cela n’avait été que la pointe de l’iceberg mais à ce moment là,  je croyais qu’il ne cherchait qu’à  implanter fermement sa domination sur moi.  J’étais encore mineure, bien qu’aux yeux du monde, mes fausses cartes prouvaient autre chose. Alors il aurait été bien facile pour lui de m'anéantir. Je ne voulais pas ça... J'avais encore trop besoin de lui pour avancer, et lui, de moi pour décompresser.
C’était un jeu.  Rien de plus.  


- Fais toi belle ce soir, je sais que ce sera simple pour toi, nous sortons.  

Je ne pu faire autrement que de me retourner et de le regarder pour être certaine que j’avais bien comprise et qu’il ne se moquait pas de moi. Sortir. S’afficher.  Agir comme un couple normal?  Qu’avait-il exactement en tête? Je hochais de la tête puis me dirigeais vers la chambre, chercher une tenue convenable pour une sortie en ville.  Allions nous dans un chic resto, ou encore dans une boîte branchée ?  Cela ne lui ressemblait pas, trop de gens. Trop  de sociabilisassions probablement pour le Grand Atticus Fetch.

Alors j’optais une robe, style grand chandail donc le col dénudait mon épaule, selon le côté donc je l’envoyais. Courte un peu plus haut que les genoux,  j’adorais la vu d’ensemble qu’elle me donnait.  Inspiration Blondie, même si je n’aurais jamais admis avoir délaissé ma chère Grâce Kelly.  Fallait tout de même parfois être de son temps.  Je laissais ma chevelure sécher à l’air libre, puisque Atticus les avait bien asséchés déjà à la serviette, et ils retrouvèrent ainsi une ondulation naturelle.  Parfois, la sobriété était la meilleure arme d’une femme.  Je décidais cependant d’ajouter un petit foulard blanc à mon cou, plutôt que d’afficher la disgrâce de la journée.

Atticus s’était fait discret le temps de ma préparation, ainsi qu’en route où il n’ouvrir à peu près pas la bouche. J’en fis de même.  Pourquoi le chercher alors qu’il tentait de réparer.  Après un  moment sur les routes, la voiture s’immobilisa et on vînt nous accueillir, comme un couple princier. Je pouvais voir au loin l’océan qui nous offrait sa plus sublime sérénade alors que sur la plage, un montage parfait, des plus intimes avait été visiblement installé pour notre plus grand confort.
Je ne pu contrôler mon cœur de s’emballer comme un con. Il avait beau être en pierre, je ressentais parfois ces papillons de jeunes femmes avide de romantisme.  Rien n’aurait pu être plus parfait que cette table sur un tapis de bambou. Un dîné romantique au clair de lune et, à proximité, un coin abrité sous un gazébo dont les côtés, normalement ouvert, étaient fermés par des toiles blanches.  Visiblement, nous irions prendre le dessert là…


-  Quand tu mises sur le romantisme, tu ne rate pas ta cible… soufflais-je alors qu’il me dirigeais vers la table.

Déjà, un gentleman  venait nous offrir  un verre de ce qu’il y avait de mieux comme champagne.  Un menu avait été judicieusement concocté pour le plaisir unique de notre palais si bien, que je cru mon estomac sur le point d’exploser quand je rendis les armes à la fin du repas.  

Nous n’avions pas beaucoup échangé pendant le repas mais le comportement d’Atticus était tendre. Enfin, je veux dire, il me contemplait comme si j’avais été l’objet de ses désirs. Quand il faisait ça, je fondais littéralement.

Quand on vînt récupérer nos assiettes, je lui montrais d’un geste de la tête le gazébo. S’il avait prévu de m’y amener après le repas, je n’allais pas résister, au contraire. Je n’avais qu’une idée en tête.



Tu m’amène là, maintenant ? J’ai envie que tu me fasses une leçon bien privé d’astronomie !



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Sam 3 Déc - 23:30

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Je n'avais pas dis grand chose après qu'elle m'ai regardée. Elle non plus d'ailleurs, elle était surprise et c'était tant mieux. Je n'étais pas amoureux de Sonne, mais j'y tenais et la blesser était à chaque fois pour moi un malheur de plus à ma conscience -heureusement que la cocaïne était là pour me les faire oublier- Parce que j'étais Le Grand Atticus Fetch, il était normal que nous devions prendre la porte de derrière. Une armée de journaliste avait prit le malin plaisir d'installer un campement permanent devant mes grilles de sorte à pouvoir prendre les premiers ce qui deviendrait le plus gros scoop de l'année, les marques d'un possible retour du Dieu du Rock.

Souvent avec Sonne, nous avions convenu qu'il était d'ordinaire de se laisser prendre en photo, chez nous par exemple, afin de ne pas ternir mon image et prouver qu'il m'arrive de faire autre chose que sniffer, boire ou faire la fête. Baiser aussi mais on le montrait pas - un peu de dignité -De ce fait, nous avions prit place dans la limousine. Le chemin que nous avions prit était peu fréquenté afin d'éviter d'éventuels paparazzi. Mais lors de notre arrivé, je souris quelque peu en voyant à quel point Sonne était subjuguée. Jamais on aura vu Santa Monica aussi romantique.

Nous avions été guidés vers notre table, la seule de la plage, ou un nègre de maison nous servirait. Attention, je n'étais pas - et ne le suis toujours pas - raciste, mais rien de mieux qu'un bon gros cliché pour débuter une soirée. Le Blanche-Neige en question était quand même diplômé du Santa Barbara College en hôtellerie et dirigeait le restaurant le plus luxueux de L.A.


- Rien n'est trop beau pour toi tu sais.

Lui dis-je en souriant. Je n'aimais pas Sonne, pas en amour en tout cas, mais je tenais beaucoup à elle. Elle était, est et restera une part importante de ma vie et sans elle, j'aurais rejoins le club 27. Bon de force car j'ai quand même 38 piges.
Enfin, nous fûmes débarrassés de nos assiettes et alors qu'un rot n'aurait choqué personne en de tels circonstances, je n'alla pas plus qu'un simple soupire d'aise. Essuyant mes lèvres avec la serviette, je me leva et tendis ma main vers ma petite amie. Elle la saisie et nous nous mires en quête de rejoindre notre chambre nuptiale qui n'était qu'en fait, une installation temporaire faite de bambou et dont l'intérieur était doublé par une épaisse toile blanche de sorte qu'aucun œil lubrique puisse voir ce qui se passait. Le plafond de ce palace, n'était autre que la voie lactée elle même. Quand aux sons emmenant de l'endroit, nous étions pas responsable des conséquences.

L'intérieur se composait d'un seau de champagne, deux coupes, quelques bougies et une sorte de lit à même le sol empilant les couvertures légères -car même la nuit à L.A. Il faisait trop chaud pour un épais plaid - en soie. Sonne referma le rideau de l'entrée avant de s'allonger en même temps que moi.

Posant une main sur sa hanche, j'embrassai ses lèvres langoureusement. Nous fîmes ceci plusieurs minutes d'affiler avant d'entrer dans le vif du sujet.

Je glissa ma main sensuellement vers son entre-jambe, passant donc sous la robe bien trop longue à mon gout et lui susurra à l'oreille


- Désires-tu que je te montre Vénus?..
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Dim 4 Déc - 1:19

Je ne dirai pas qu’il n’y a jamais eu  de tendresse entre nous. Mais faute d’amour sincère, il y avait quand même le désir de prendre soin de l’autre.  Des soirées romantiques comme celle-là,  jamais encore il ne m’en avait offert.  En général, il ouvrait une bouteille de vin, m’en versait un verre et gardait le reste pour lui-même, buvant au goulot.  Ça finissait  à chaque fois au lit, ou sous la douche, ou sur la peau d’ours. Qu’importe. N’importe qu’elle  surface pouvant accueillir  des ébats sportifs.

Nous prîmes donc le temps de savourer nos baisers, une première.  Puis lentement, la fièvre s’empara de nous et les mains agiles de mon rocker se firent plus insistantes. Une d’elles trouva même son chemin jusqu’entre mes cuisses, m’arrachant un  frêle soupir  d’un plaisir promis. Je ne sais pas s’il avait remarqué que je ne portais même pas de culotte, cela dit elle n’aurait nullement résisté à l’exploration en règle effectué par l’index de Mister Fetch.

Je me sentais devenir moite, impuissante sous sa main qui me démontrait le meilleur de ses mouvements.  Je ne pouvais détacher mon regard du sien, me refusant de lui offrir trop grande satisfaction. S’il me voyait  fermer les yeux et m’abandonner à lui, il ferait de mon corps son terrain de jeu privé et je ne voulais pas qu’il aille trop vite…droit au but.


 –  Désires-tu que je te montre Vénus ? ...

Oh que oui je le voulais mais, pas tout de suite. J'avais besoin de le contenir un peu et pour cela, je me dégageais de lui le forçant à s'allonger puis je me couchais sur lui l’embrassant tendrement.  Il savait comment me parler, comment m’allumer mais je me sentais joueuse et j’avais envie que, pour une fois, je puisse être celle qui mettais le feu aux poudres.

Je lui mordillais la lèvres inférieur en chuchotant
« Vénus… » et je laissais mes lèvres glisser sur son menton ou je murmurais « les anneaux de saturnes » puis dans son cou ou je proposais « les nébuleuses » et ses épaules qui m’inspirèrent « la lune ».

Je me redressais le temps de retirer ma robe, toujours bien positionnée sur Atticus qui m’imita en retirant son chandail. Je l’avais complètement ensorcelé, je n’en doutais pas un seul instant alors je continuais à l’embrasser partout où mes lèvres gourmandes trouvais à se poser.  Ce torse brûlant, bien masculin, avait connu son lot de lèvres féminines, je ne me faisais pas d’idée. Je ne lui apprenais rien de nouveau. Bien au contraire, il m’avait enseigné toutes ses petites caresses, ces positions saugrenues  et comment utiliser la gestuelle de mon corps afin de combler parfaitement un homme.

- Et laisse moi le plaisir d’embrasser ta Supernova !

Sur ces mots, j’avais rejoins de mes lèvres son compagnon érectile qui pointait fièrement. Je l’embrassais d’abord doucement, puis, guidé par ses mains qui venaient de se perdre dans ma chevelure, le dévorais avidement.  Je le sentais bien  sous mon joug, son râle venant se mêler à la douce brise océane.  J’adorais ça plus que tout le reste.  Pouvoir le satisfaire aussi facilement alors qu’il pensait que la pression qu’il exerçait sur ma tête m’ordonnait cette caresse buccale.   Je pouvais le contrôler, aussi facilement que le marionnettiste faisait danser son pantin   et c’est avec délectation et sans répit que je m’appliquais  sur son membre viril jusqu’à ce sa voie lactée vienne éblouir mes notions d’astronomie.



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Dim 4 Déc - 9:05

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
No. Fucking. Way. Elle ne fermerait pas les yeux, pas aujourd'hui, pas maintenant. Elle se délecterait de chaque seconde, transformerait les minutes en heures et jusqu'au bout de la nuit nous serions là. L'idée de tirer mon coup était parti se perdre au plus loin de mes songes, mais l'idée d'être en toute intimité avec Sonne était elle, bien présente.

Tu hurlerais ma belle, je le sais, mais pas maintenant. Sonne semblait se délecter à vouloir prendre son pied sans précédent. Parcourant l'Amour Monstre elle semblait vouloir embrasser mon imperator. Ses lèvres étaient douces et à sa manière d'encercler mon compagnon, il n'avait aucune échappatoire. Je râlais, de plaisir, caressant ses cheveux, l'obligeant à poursuivre son aggression autorisée, je ne la quittais pas des yeux, je ne perdrais pas cette manche.

Lorsque sa leçon d'astronomie eue prit fin, elle se redressa pour m'embrasser après avoir au préalable avaler. J'en profitais donc pour la retourner. Elle méritait bien ça elle aussi. Embrassant ses monts, dont les piques pointaient fièrement défiant même les dieux, elle frissonna légèrement. Ma langue devint une locomotive et les rails me conduisaient jusqu'au berceau de la vie. Une pause à son nombril pour refaire le plein, et voilà que je repartais déjà. Arrivé devant son bouton d'or, je l'embrassa. Chaud, sensible et gonflé, il fut à l'origine de quelques cris de ma partenaire.

Une main, bien trop taquine venait quant à elle sonder les entrailles de Sonne. Chaud et humide, mes doigts curieux jouaient de concert avec mes lèvres. L'océan n'était que la seconde entité aussi humide que Sonne à l'heure actuelle et j'aimais à croire que j'en étais pour quelque chose. A sa façon de caresser ma tête, j'étais persuadé que oui. Elle fronçait les sourcils, grimaçant de plaisir et à chaque fois que je cessais lâchait un discret "continu". Mon autre main voulait rejoindre ce boeuf qui n'était pas entièrement animal. L'une des pointes des astres de Sonne glissait entre mes doigts alors que je l'empoignais fermement. Elle déposa sa main sur la mienne et la serra.
Je m'appelle Galilée, Newton, Copernic pour ton corps galaxie, nébuleuse, univers. Et en elle c'est le big bang qui explose, déversant sa connaissance et ses pluies diluviennes.

Lapant, avide de savoir, Sonne s'en cassa presque la voix. Mais une fois conclu, je remontais doucement vers elle, l'embrassant tendrement. Si d'aucun auraient jugé cette entrevue comme terminée, loin de là la vérité. Nous ne faisions que commencer et ce pour des heures durant. Un plaisir réparateur et salvateur, cassant les journées destructrices. L'histoire de la vie, résumée en un couple.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Dim 4 Déc - 14:49

Je n’avais pas espéré autant de générosité de sa part.  Je cru me noyer un instant dans un flot doux amer que je parvins tout de même à avaler. Après tout, ce n’est pas poli de recracher ce que l’on nous sert si généreusement ! Et puis ce court répit permettait autant à lui qu’à moi de reprendre nos sens car il était fort à parier que mon rouquin échevelé  allait me donne le change.
Et quel change !  Je me retrouvais vite sur le dos, les genoux remonter et sa tête entre les deux, me fouillant habilement, savamment, m’offrant un a cappella digne des grands soirs.  Il ne laissait jamais rien au hasard, même avec sa langue.

Atticus  se jouait trop bien de mon pauvre corps qui se soulevait par moment, quand il se croyait à l’approche des sommets de l’extase, puis qui retombait sur les coussins quand mon amant astronome lâchait d’ardeur uniquement pour m’entendre le supplier de continuer. Sa main sur mes seins qui les pétrissait, un à la fois, son autre main, forçant mon antre, je le sentais en moi et sur moi, partout, tout à la fois.

Je n’en pouvais plus. J’allais jouir. Il le fallait. Je plantais mes ongles dans sa main que je retenais sur ma poitrine alors que je maltraitais un coussin de l’autre et je hurlais à la lune, telle une louve en rut,  tout le plaisir contenu en ce moment précis.

Ma tête tournait, je n’entendais même plus le bruit des vagues au loin. Uniquement mon cœur qui résonnait aux quatre coins de ma pauvre tête.  

Atticus vînt me rejoindre, posant sa tête tout près de la mienne. Nous étions ainsi allongés, nues comme des vers sous un ciel étoilé qui nous appartenait. Deux corps en sueur dans la nuit. Je glissais ma main dans la sienne, celle avec laquelle il m’avait intimement caressé puis je la portais a mes lèvres.  Mon initiative sembla l’amuser. Assez pour qu’il roule de nouveau sur moi et qu’il me couvre de baisers.

Ainsi donc il avait repris des forces et était maintenant près à continuer. Je lui caressais les cheveux, la nuque puis le dos. Il pouvait se montrer si tendre par moment. J’aurais pu facilement tomber amoureuse de lui à mainte reprise. Uniquement par des moments comme celui-là.  Mais la bête de sexe laissait aussi trop souvent place à la bête égocentrique et narcissique qui devenait cruelle en mots et en gestes.  Ça me brûlait les lèvres. Autant que la pointe de son glaive qui forçant son chemin entre mes cuisses.  



– Pourquoi… ? soufflais-je entre deux coups de reins encore trop doux, bien qu’insistant.

M’avait-il entendu?  Je ne le saurai jamais.  Je crois plutôt qu’il m’a ignoré, préférant nettement son occupation actuelle à une conversation qui finirait en coups et en larmes.  Et je dois avouer que moi aussi… je n’avais pas très envie que tout cela se termine.

Son torse  maintenant en sueur  frottait sur le miens. Je le repoussais doucement afin de moi-même me repositionner, prenant appuie sur mes coudes. Et, relevant une jambe pour venir la poser sur son épaule, je venais de lui offrir  tout l’accès voulu à cette nouvelle phase lunaire.




Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:47, édité 1 fois (Raison : .)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Dim 4 Déc - 23:10

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Sonne, bien trop gourmande. Elle en voulait toujours plus, ses lèvres étaient aussi avides que son âme. J'aimais ça. Je respectais ça. Léchant les les extrémités de la main baladeuse, Sonne m'offrit comme une invitation dissimulée. J'en frémissais. J'avais envie d'elle autant qu'elle avait envie de moi, en elle.

Je ne serais guère bon roi, si je ne lui offrait pas ça. Glissant sur elle sans perdre une miette à son discours lingual, je saisissais cette épée fièrement bandée et sans crier gare, entrait dans les entrailles de ce monde magique. Chacune de mes entrevues était l'occasion pour ma partenaire de pousser un petit cris. Je connaissais Sonne, pour elle c'était trop peu.
Poursuivant avec plus de vigueur, je redevenais l'étalon de jadis. Je me voyais voyageur intergalactique, perdu dans un trou noir, un interstellar.

Je râlais, d'aise, chaque fois un peu plus. De temps en temps, je relevais Sonne, étouffant ses cris dans des baisers, son corps suave contre le miens, j'embrassais son cou, ses épaules, ses lèvres. Elle sautillait sur mes cuisses, elle grimaçait de plaisir, j'embrassais son menton.
Elle en vint à poser ses mains sur mon cou, embrassant ce qu'elle pouvait. Ses mains étaient à sonder les cratères de ma peau. Nous étions ici dans cette suite nuptial à faire ce pourquoi elle avait été faite. Et ce, même si les sentiments amoureux n'avait jamais été. doucement, mes propres mains glissèrent vers son séant, profitant d'un nouveau sautillement sur elle même pour les placer. A vue des réactions Sonne, mon initiative était délicieusement appréciée. Le bout de femme donna plus de coeur à l'ouvrage. Prenez une femme par les sentiments, elle vous prend par la queue.

Je ne pus réellement distinguer, j'étais occupé par regarder dans les yeux "ma chère et tendre" qui faisait de même, mais je crois qu'elle glissa une main sur son bouton, voulant amplifier ce bonheur partagé. Elle devait être irrégulière pour ne pas trop lancer toutes ses ressources, corps et âme vers un nouveau raz de marée dont Hawaï, Haiti, n'aurais su se relever. Elle n'était pas particulièrement fontaine, mais elle savait humidifier des plaines.

Lorsque nos ébats atteignirent leur paroxysme quelques longues et néanmoins délicieuses minutes plus tard, je ne pus contenir ma touche laiteuse et inonda ses fertiles prairies intérieur, une seconde fois. J'avais alors poussé un râle plus bruyant, plus bestial, plus moi.
Quand je pense à notre tel unité, je déplorais que dans le quotidien nous ne nous entendions pas aussi bien. J'aurais aimé, aimer cette femme. Même si elle faisait un peu jeune pour son âge.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 5 Déc - 1:59

December 12th, 1979.


Des éclats de rire résonnaient ici et là. Les sujets chauds de l’actualité, dont le projet de loi budgétaire du Président Carter  et la révolution Islamiste soulevaient les passions dans les racoins du grand salon du manoir Fetch. Les musiciens  couronnaient le capharnaüm auditif. Une fête parmi tant d’autres.

Des domestiques déambulaient entre les convives tenant à vu des plateaux garnis de hors d’œuvres  aussi jolis que délicieux. Et le bar, derrière lequel s’activait un barman dont l’imagination pour les cocktails n’avait pour limite que la fin des réserves d’Atticus.  Et cela n’était pas près d’arriver.
Et moi, affichant un sourire plastique, jouait l’hôtesse attentionnée, blaguant avec un, compatissant avec un autre, m’extasiant pour la robe d’une autre.  Classique.  Valait bien que quelqu’un s’occupe de tout ce beau monde, venu expressément pour les gratuités que pour de réelle amitié avec le propriétaire des lieux.  J’aurais presque pu  mettre ma vie en garantis qu’Atticus  n’avait lui-même aucune idée de l’identité de la majorité des convives.

Il s’en foutait.  Tant qu’il y avait une raison de faire la fête, de consommer alcool et drogue, il était heureux.  Et s’il était heureux,  je l’étais aussi.  Mais il brillait par son absence et  ce manque de respect à l’égard des invités, bien que pour la plus part inconnu m’irritais.  Je m’excusais auprès d’eux, essayant de quitter discrètement la pièce. Il n’était pas facile de leur échapper mais je réussis a m’extirper à leur conversation pour la plupart insipide et je grimpais à l’étage, cherchant à trouver où mon ténébreux roux se cachait.

Je cherchais dans toutes les pièces songeant que finalement, il devait être sortit dans le jardin. Il discutait peut-être musique avec quelqu’un. Un projet à venir.  Je me surpris même un instant à rêver à un éventuel retour de sa part sous les feux de la rampe.  Cela lui ferait tant de bien !
J’allais redescendre quand j’aperçue de la lumière par la porte entrebâillé de notre chambre.  J’avais dû oublier d’éteindre quand j’étais monté, quelques heures plus tôt, changer de tenue pour la énième fois.  Je poussais donc la porte de la chambre et je me dirigeais vers  ma coiffeuse pour éteindre la lampe quand je vis des pieds dépasser du lit sur le tapis.

Je compris qu’Atticus  était probablement ivre mort, affalé sur le sol, et qu’il n’avait probablement  pas conscience de tout ce qui ce passait en bas. Bien que triste, le spectacle qu’il m’offrait n’avait plus rien pour me surprendre. Cela me rappelait mon enfance, quand je devais laver les vomissures sur le visage de mon père.  Je me contentais d’un verre d’eau que j’avais laissé sur la table de ma coiffeuse et je le lui vidais sur la tête.

Il  grogna, furieux, émergeant d’un sommeil d’ivrogne et m’invectiva aussitôt dans un langage plus ou moins compréhensible.  


–  Tu as des invités, plein la maison. Agis donc en homme pour une fois et vient prendre tes responsabilités ! J’en ai plein le cul d’être ta boniche de service et d’entretenir tes fêtes à la con !

Je tournais les talons et je descendis le grand escalier. Le maudit escalier de marbre qui avait bien failli me faire chuter plus d’une fois, avec mes souliers à talons. La maudite rampe en bois vernis, plus décorative qu’autre chose, et le tapis qui relevait à quelques endroits.

Arrivée tout en bas, je replaçais discrètement mes cheveux et je pris une grande inspiration. Les gens n’avaient pas à payer pour les irresponsabilités d’Atticus et je me devais d’entretenir le peu de sa réputation qui ne lui échappait pas encore.  


- Mademoiselle Ferguson ! m’interpella un invité dont le visage ne m’étais pas inconnu

Je suis enchanté de faire votre connaissance.  Je suis Guy Speranza, chanteur du groupe  Riot. Je hochais de la tête, ayant quelque peu entendu parler de cette formation mais leur type de musique je rejoignant pas mes goûts personnels, je n’aurais pu m’avancer sur leur répertoire. J’aurais aimé rencontré Atticus, mais je ne l’ai pas encore croisé. Dommage.  Nos styles diffèrent, néanmoins,  j’aurais aimé discuter avec lui et sonder le terrain à savoir si une possible association pour un morceau sur notre prochain album était intéressante pour lui.


- Oh ! Et bien, c’est gentil d’avoir pensé à lui. Mais je ne saurais répondre à sa place. Il est… indisposé, malheureusement.


Indisposé.  Qu’aurais-je pu dire d’autre ? Speranza avait le verbe facile et sa compagnie était agréable.  Au gré de notre conversation qui bifurqua sur ma profession, nous avions attrapé au passage du champagne et  marchâmes vers un coin plus tranquille pour bavarder sans avoir a hausser le ton pour  nous faire entendre.




Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 5 Déc - 20:13

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Des soirées, encore et toujours, cette sempiternel tâche mais pourquoi? Pour l'utopie d'un bonheur, d'une joie retrouvée? Si dans les faits je m'amusais bien pendant mes soirées, je finissais toujours, une fois le monde parti par broyer du noir -ou les nerfs de Sonne- et retourner à la dure réalité de ma vie. En fait, je pense que j'aurais préféré être seuls tous les soirs, mais avec Sonne que faire une fête chaque mois voir plus. Pourtant je n'avais jamais rien fait pour changer ceci. Il avait toujours été aisé pour tout le monde de se plaindre sans agir que d'agir sans se plaindre. J'admirais ceux qui savaient faire les deux en même temps. Un peu des parisiens quoi.

Ce soir là ne dérogeait pas à la règle. Il était presque minuit et j'étais déjà ivre mort. Par une force inconnue j'avais réussi à rester sur mes pieds jusqu'à la chambre avant de m'écrouler. Me dirigeant vers la table de chevet du côté de Sonne en quête d'un de ses fameux comprimé qui soigne vos maux, aspirine pour les intimes. Arrivé au pied, je n'avais pas la flemme et dans un semi coma, je m'endormi sur place. Je n'entendis pas le retour de Sonne, mais je sentis son eau sur ma gueule et aux douces attentions de ma compagne, je répondais toujours.


- Mais qui est le fils de pute qui me réveil!

Personne connard, juste ta femme. Relevant le nez vers elle à ce moment, elle me parla mais sa voix semblait bien lointaine. Je n'entendis qu'une chose "agis comme un homme". WAIT! Elle était bien heureuse de se faire prendre en levrette ou contre l'un des nombreux mur du manoir et n'avait aucun de doute sur ma virilité! Putain qu'elle m'énervait. L'air de rien, elle quitta la pièce, éteignant au passage la lumière. Je bredouillais un "salope" d'ivre que personne n'entendrait sauf les meubles. Avec une énergie du désespoir, je tenta de retourner sur mes pieds. Une fois réussit et noir oblige, en rejoignant la sortie, mon pied tapa violemment contre le coin du lit. Heureusement que l'alcool atténuait la sensation mais sur le coup, je m'exclama tout de même.

Putain de merde! Elle me les brises cette salope!

Sonne ou la lumière? Les deux possiblement, pas même moi savait en fait. Mais, boitant quelque peu et rejoignant enfin le couloir éclairé, m'éclatant les yeux au passage, j'hurlais du haut du balcon de sorte qu'on aurait entendu les ronflements des mecs déjà trop saouls tout autour de la résidence.

- Sonne Ferguson! Sale traînée!

A mon poème d'amour, Woody fidèle homme de main vint à moi, me tenant au passage pour ne pas que j'essaye de voir si je savais voler. Brave toutou qu'il était. Il était bien heureux que je lui paye ses cours de théâtre en échange de son service inconditionnel. J'aurais demandé une petite pipe qu'il l'aurait fait. Mais j'étais trop hétéro pour ça. Il suggéra de faire sortir tout le monde. Je refusa. Descendit avec son aide l'escalier et trouvant Sonne en train de se trouver un autre mec, champagne en main. Putain, il fallait être un buveur comme moi pour arriver à ne pas tituber.

Elle me sourit l'air de rien, et la prenant par le bras, forçant un peu j'lui somma de me suivre. Elle refusa et le pussy riot devant elle non plus.


- Vous devriez la lâcher Monsieur Fetch.
- Merci gamin, quand j'aurais prévu de demander à un puceau des conseils conjugaux, j'te ferais signe.
- Ce n'est pas digne de vous! Atticus Fetch le grand et puissant... En plus j'dois vous parler!
- Pardon, j'avais prévu de t'écouter mais j'm'en suis battu les couilles.


Je la lâchait, l'indexant style "toi, tu vas morfler." J'attendrais, bien décidé à prendre ma revanche sur cette petite pute.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 5 Déc - 21:40

On l’entendit hurler de loin. Et le spectacle qu’il offrit dans l’escalier, titubant, se retenant tant bien que mal sur se pauvre Woody n’avait rien de très glorieux, même pour une star comme lui.  Je déglutis avec peine, me sentant gênée en face de nos invités.

Je voulu garder la face, sauver les apparences. Je lui souris  espérant pouvoir le calmer, mais il me prit par le bras, me tirant à l’écart. La scène n’avait pas manqué d’attirer les convives autour de nous.  


- Atticus… mon amour… tentais-je pour le calmer, en vains.  Il était furieux et n’entendrais que ce qu’il voulait bien.

- Vous devriez la lâcher Monsieur Fetch. tenta Guy Speranza qui semblait on ne peut plus troublé par le triste spectacle.

- Merci gamin, quand j’aurais prévu de demander à un puceau des conseils conjugaux, j’te ferais signe.

- Ce n’est pas digne de vous ! Atticus Fetch le grand et puissant… En plus j’dois vous parler!

- Pardon, j’avais prévu de t’écouter mais j’m’en suis battu les couilles.

- Atticus ! Tu me fais mal !!
pleurnichais-je  alors qu’il me tenait toujours par le bras.

Il ne m’entendait pas.  Les convives ne parlaient plus. Les musiciens ne jouaient plus. Les serveurs  ne se proposaient plus de hors d’œuvres. Un silence lourd et humiliant régnait en  Maitre dans le grand salon.  


- Atticus tentais-je,  allons dans notre chambre, veux-tu ? Tu as besoin de te reposer.

- JE N’AI PAS BESOIN QUE TU ME DISES QUOI FAIRE !
me hurla t-il.

Les invités les plus intelligents de leur race, jugèrent le moment opportun pour prendre leur effets personnel et quitter la place, alors que d’autres, peut-être associé de près ou de loin à une quelconque presse,  restèrent, avide de voir jusque où tout cela irait.  Atticus avait visé son regard assassin au mien. Sa main serrant  toujours mon bras.  Ma respiration sautillait, comme si elle anticipait le pire.  Puis, un étrange rictus se forma sur ses lèvres et il me siffla :


- Tu  profites de MA maison pour flirter dans MON salon, sous MES yeux ! Tu n’étais rien quand Viny t’a envoyé ici… Une petite danseuse sans ambition avec pour seule talent tes lèvres de suceuse ! Tu m’appartiens, depuis le moment où je t’ai mise dans mon lit !

Et c’est à ce moment précis que ma main s’abattit  sur sa joue provoquant un claquement sonore qui sembla se répercuter aux quatre coins de la pièce. Atticus me libéra pour porter sa main à sa joue et moi,  stupéfaite de ce que je venais de faire, portais les miennes devant ma bouche béante ouverte.  Woody pressa les derniers témoins silencieux de sortir  et je profitais de cette pseudo distraction pour grimper à l’étage, me réfugier dans notre chambre.

Je venais de réveiller la bête. Le monstre qui  s’était jusqu’alors contenu en lui allait  surgir, tel un dragon et enflammer  avec  véhémence ce qui aurait dû, à la base rester un sommeil d’ivrogne.  Je regrettais amèrement le verre d’eau gaspillé.  L’idée me vînt d’appeler Viny mais je me souvenais du téléphone de la chambre qu’Atticus avait lancé au travers de la pièce, un matin ou la sonnerie un peu trop insistante l’avait réveillé. L’appareil avait fini au rebut, en miettes.

La porte s’ouvrit à la volé et Atticus se dirigera vers moi  d’un pas menaçant.  J’étais accroupie sur le sol, appréhendant  les coups. C’est en m’empoignant par la gorge qu’il me fit levé et qu’il me cracha au visage ce qu’il pensait de moi.


- Sale putain !  Tu oses me frapper devant les gens, moi qui t’ai tout donné ? Qui met un toit sur ta tête de catin de luxe ? C’est ainsi que tu me remercie salope ?

- Je t’en supplie… ne me frappe pas…  Vient bébé,  on va dans le lit, tu me feras tout ce que tu voudras, ça va te relaxer,  on va baiser !

Il éclata de rire. Je ris aussi.  Je n’avais que tenter de le calmer en  utilisant la seule chose, sauf la coke et l’alcool, qui le satisfaisait normalement.  Il relâcha son emprise sur ma gorge et je cru à une trêve.  Au lieu de cela, il m’empoigna par la taille et me force à me regarder dans le grand miroir

      -   Tu vois ce que je vois ? Une putain.

Derrière moi, je le vit dans le miroir lever le bras et venir le rabattre sur ma tête.  Je m’affalais sur le sol et perdis momentanément conscience.



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:50, édité 1 fois (Raison : .)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mar 6 Déc - 18:25

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Oh putain. Elle venait de me gifler là? Venait-elle de poser sa main sur ma joue? En tout cas moi je venais de le faire, pour vérifier. Le pussy riot fut dégager, les derniers invités aussi. Elle était choquée par son geste, ou plutôt par l'idée de la violence des représailles. Elle s'enfuit dans notre chambre, peut-être pensait-elle pouvoir conquérir tout mon coeur. Tout? Non, une parcelle infime survie encore et toujours à ses stratégies et est prêt à la défoncer, mais pas comme elle aimerait. L'alcool et la drogue n'aidait pas. Mais la rage en moi si et défonçant la porte de la chambre, je la pris par la gorge.

Après quelques exclamations dont je n'avais pas bien compris les mots de ma part, je la mit devant un miroir. et ne manqua pas de la cogner. Elle s'écroula comme la merde qu'elle était. Allant à la salle de bain avec un verre vide, j'entrepris de le remplir. Le lui mettant dans la gueule, elle se réveilla comme si elle venait de tomber à l'eau. C'était presque ça en même temps. La tirant par les cheveux, je l'entraînais au centre de la pièce


- Sans moi tu n'es rien! Qu'une pute bonne à sucer des queues de vieux porcs! En fait je sais pas si elle l'avait fait, quoique j'avais des soupçons, mais pas pendant qu'on était ensemble. Je la remit sur ses pieds Tu me dois le respect sous mon toit! Sinon il ne sera plus le tient! Salope! Mes yeux étaient un mélange de sang, de rage, de haine mais surtout, surtout d'alcool. Sonne ne devait pas avoir le temps de comprendre ce qu'il arrivait et moi non plus. Je prenais sa bouche entre ma main, forçant un cul de poule magnifiquement laid, l'injuriant, la traitant de tous les noms, je la giflais, la reprenait avec moi pour lui donner un coup dans le ventre -pas au maximum de ma force mais plutôt assez pour qu'elle le sente- Enfin, je lui hurlais dessus une phrase qu'un politicien milliardaire aurait pu sortir lui même.

- Je n'ai pas besoin de toi moi! Je pourrais sortir dehors, agripper une femme par la chatte juste parce que je suis Atticus Fetch!

Bien sûr que c'était faux, j'avais besoin d'elle, et puis à moins que la femme ne porte pas de culotte ou que ce soit la journée mondiale de la sans culotte, il m'était quasi impossible de le faire. On a testé pour vous. Je ne voyais même pas le possible mal que je pouvais faire et pourtant, au fond de moi une voix me hurlait d'arrêter, de la serrer dans mes bras alors que ses yeux devenaient de plus en plus rouge du fait de ses larmes grandissantes. Ses joues devenaient elles aussi bien rouge mais c'était un mélange de gifle et de tristesse. J'étais un monstre, un Hatetticus et je ne m'en rendait même pas compte.

Dans une énième injure et maltraitance, je la jetait contre le bureau de chêne qui faisait face au lit et que j'aimais à rejoindre le matin lorsqu'elle dormait, admirant par ailleurs son calme. Mais là, il n'avait pas pour habitude de ce genre de traitement et si un meuble était habitué à recevoir des violences, s'était le fauteuil du bureau, car on ne comptait plus les heures de baise matinale dessus, au point que le vérin grinçait à présent. J'étais un pitoyable personnage d'agir ainsi, ce soir, avec elle.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mar 6 Déc - 21:30

Une poupée de chiffon. Voilà ce que j’étais entre les mains furieuses  d’Atticus.  Il ne semblait pas avoir l’intention de me lâcher, aussi quand il me projeta contre le bureau,  je cru qu’il allait  utiliser ce qui se trouvait dessus pour me frapper de nouveau.

J’étais épuisé, à bout de force, j’avais mal, très mal et lui, ravivait sa rage à chacun de mes gémissements de douleur.  Il me tînt par les cheveux, tirant vers l’arrière. Son corps pressait le miens contre le meuble, me gardant ainsi prisonnière de lui.  Je sentis l’une de ses mains glisser entre mes cuisses et je fermais les yeux, dégoûté qu’il puisse en arriver là.


- Non… pitié Atticus… pas ça !

Je le suppliais d’une toute petite voix, frêle presque inaudible.  D’un doigt il tassa ma culotte et l’inséra en moi dans un mouvement  brusque.  Son autre main lâcha enfin mes cheveux et alla défaire sa ceinture et entre ouvrir son pantalon.

Ne voyait-il pas l’état de détresse dans lequel il m’avait plongé ?  Et lui, animal, pensait à se vider les bourses pour couronner l’affaire ?  J’en avais mal au cœur.  Je ne voulais pas. Il ne pouvait pas.

Il rageait contre le tissu, malhabile comme un alcoolique.  Sa queue bien dressée frôlait ma cuisse. Visiblement, il n’y avait pas que ses jambes qu’il avait du mal a diriger. Je tremblais et cherchais à  rassembler mes forces pour lui dire n’importe quoi qui l’aurait ramené à lui.  Car non,  cet homme qui tentait  de me faire l’amour après m’avoir violenté, n’était pas Atticus Fetch.

Le diable et ses démons s’étaient emparés de lui.  J’aurais pu facilement le croire ce soir là. J’allongeai le bras sur le bureau et sentis toutes sortes de choses, malheureusement, toutes plus inutile les unes que les autres. Jusqu’à ce que je sente quelque chose de froid, de long… de métallique.

Je me saisi du coupe-papier et je le ramenais sur ma gorge. Bien sur j’étais consciente que la lame n’était pas affûté tel un couteau,  je n’aurais tout au plus  qu’égratigné ma peau, et encore ! Par contre, le bout pointu aurait très bien pu, en frappant bien et fort, me transpercé la gorge et je m’aurais vidé de mon sang, comme  un mouton lors de l’ Aïd al-Adha.


- Si…Si… t…tu ne me …Si tu ne me lâches pas… j’te jure que je me perce la gorge. Je vais me crevé tu entends ?  Je vais le faire ! Je le jure !!!

Je pleurais de plus belle, et je tremblais aussi. Étrangement cependant, la main qui tenait le coupe papier était bien stable et j’appuyais de toute mes forces. J’étais sérieuse et n’avais plus rien à perdre. Sauf ma vie…



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:50, édité 1 fois (Raison : .)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 12 Déc - 10:04

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Bon. Je crois que nous venions d'atteindre le paroxysme de la violence de couple et c'est là que la même petite voie qui m'avait poussée à ne jamais prendre LSD et cocaïne en même temps me hurla dessus pour me calmer. Et de plus, les sanglots long de Sonne Ferguson, blessent mon cœur du langueur monotone. Je m'interrompis sur le coup. Il était à présent question d'éviter la taule et aussi, accessoirement, de préférence, tuer Sonne. J'y tenais malgré tout, puis aucune des nanas avec qui j'avais pu coucher étaient aussi douée qu'elle.

Reprenant mon calme, je levais les mains devant elle, doucement et sérieusement, j'avais le coeur qui battait comme un batard à t'en faire péter la jugulaire. Je soufflais doucement et prit l'initiative.


- Mon coeur... Calme toi... On a pas besoin d'en arriver là... Imagine Viny, il serait triste de te perdre... Imagine moi aussi... Bébé, tu sais que c'est pas moi qui te fais ça, tu sais que c'est pas ce que je veux mais tu sais aussi ce que l'alcool me fait... S'il te plait mon ange, lâche ça et viens dans mes bras... Viens que je te berce, allons prendre un bain, ça nous détendra mais je t'en prie, ne fais pas ça... J'ai trop besoin de toi.

Au fur et à mesure de mes paroles qui se voulaient sincères -mine de rien- je m'approchais doucement d'elle pendant qu'elle baissait sa garde et prenant l'arme du crime dans la main, je le jetais loin et enserrait Sonne entre mes bras. Déposant par la même occasion, mes lèvres sur sa tête, l'embrassant et la calmant.

J'étais aller bien trop loin ce soir là, et je le savais. Il était à présent question de réfléchir à comment être un p'tit ami exemplaire pour elle, en dépit de nos sentiments absents.


- J'suis tellement désolé bébé... Je t'aime tellement et j'suis tellement désolé...

Non non, mes sentiments envers elle n'avaient pas changés, je ne l'aimais pas mais je tenais à elle et c'était peut-être, plus important.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 12 Déc - 14:35

Je crois qu’il  fini par m’entendre. Que mes plaintes, que ma menace fit son bout de chemin et passa les barrières artificielles qu’avaient créées la drogue et l’alcool dans son cerveau.  Je cru même apercevoir dans ses yeux, une lueur  de lucidité. Alors il leva ses mains, devant moi, en signe d’abdication et je baissais le presque couteau.

Mon cœur prenait toute la place dans ma tête tant il battait fort, je ne m’entendais même plus  pleurer. Puis un  son  horrible vînt remplacer celui des battements de mon cœur.  Un sifflement aigue et tout sembla se ralentir par la suite. Même la voix d’Atticus  me revenait disproportionnée dans ma tête, plus grave et étrangement lente.  


- Mon cœur… Calme toi… On a pas besoin d’en arriver là… Imagine Viny, il serait triste de te perdre…Imagine moi aussi…Bébé, tu sais que c’est pas moi qui te fait ça, tu sais que c’est pas ce que je veux mais tu sais aussi ce que l’alcool me fait… S’il te plait mon ange, lâche ça et viens dans mes bras… Viens que je te berce, allons prendre un bain, ça nous détendra mais je t’en prie, ne fais pas ça… J’ai trop besoin de toi.

Le pensait-il vraiment ? Ressentait-il une seule des paroles qu’il venait de me présenter ?  Je ne saurais dire. Il avait une telle force de persuasion, de manipulation, qu’il en devenait presque impossible de savoir si mon ténébreux de roux pouvait faire réellement preuve  de sincérité. Mais je fini tout de même par lâcher le coupe papier, duquel il se saisit pour s’en débarrasser en le balançant  au loin, dans la pièce. Je n’entendis que le bruit feutré de l’objet lorsqu’il atteignit le sol, et enfin, les bras d’Atticus autour de moi et un baiser, qu’il déposa sur ma tête.

Je tremblais,  ne comprenant plus comment,  d’une relation principalement axé sur le sexe et le plaisir, nous avions glissé dans l’abysse profond de la violence, la drogue et l’alcool. Atticus me tenait fermement mais tendrement tout contre lui et je me laissais aller à pleurer sur son torse.  
J’étais en proie a une confrontation interne de mes sentiments Une partie de moi le craignait. Elle voulait fuir et ne jamais revenir. Le dénoncer, lui faire payer par les moyens légaux tous les coups qu’il avait osé me porter. Je voulais le voir pointé du doigt dans la rue comme une tare, une honte. Le savoir en prison, a moisir comme l’immonde charogne qu’il pouvait être.

Mais l’autre partie de moi, savait l’être qu’il était vraiment, caché au plus profond de lui. Quelque part sous des tonnes d’alcool ingéré, de drogue consommée depuis plus d’un an,  le vrai Atticus sommeillait encore et rien en ce moment n’aurait pu prouver que ce n’était pas lui qui venait de me supplier de ne pas commettre l’irréparable.  


- J’suis tellement désolé bébé… Je t’aime tellement et j’suis tellement désolée…

À  s’est mots,  j’abandonnais toute résistance encore présente. Je relevais la tête vers lui, les yeux encore ruisselant de larmes.  Je crois que c’était la première fois depuis le tout début de notre relation que je voulais y croire. Qu’il voulait que j’y croie.  

Ma respiration se calma, pas encore celle d’une personne zen mais elle n’avait plus rien à voir avec celle d’une femme en proie à la panique. Je trouvais à passé mes bras sous les siens, l’enlaçant à mon tour.  Tout autour de nous était étrangement calme. J’avais peine à me souvenir des évènements déclencheurs, de l’heure qu’il pouvait être. Le jour, ou la nuit ?

Nous restâmes là  de longues minutes, en silence.  Bercés par le moment présent.  Puis Atticus se distança légèrement, et enfin, il me souleva et me porta à notre lit sur lequel il me déposa précautionneusement, comme si j’avais été la plus fragile des fleurs. Il me rejoignit et nous couvrit  de la couette, sans prendre la peine de nous dévêtir.  Et, sournoisement,  la fatigue vînt s’emparer de moi, probablement de lui aussi, et je m’endormis pour me réveiller quelques heures, peut-être jours plus tard.

Atticus était assit à ce maudit bureau.  Il me faisait face mais il ne vit pas que j’étais réveillée. Il semblait complètement absorbé par ce qu’il faisait et, d’expérience, je savais qu’il valait mieux ne jamais le déranger dans ces moments là. Je me redressais dans le lit, en position semi assise et je portais la main à ma tête. Je pouvais sentir une bosse et j’avais mal. J’en grimaçais, d’ailleurs.  Dehors, le jour tombais. Je compris donc que j’avais dormis longtemps.

Les images de la veille commencèrent a ressurgir dans ma tête, tel un tourbillon maléfique. Je revoyais les gens, allant et venant tout autour de moi, la musique résonnait de nouveau à mes oreilles puis cet homme, qui était-il déjà ?  Et… Atticus.  Ses yeux exorbités par la colère. Tout le reste rejaillit ensuite et, étourdis, je fus prise de nausées et je me levais d’un bon courant à la salle de bain pour m’agenouiller  devant la cuvette et y vomir, ce que je conclus être, mes émotions de la veille.




Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 12 Déc - 19:46

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Lorsque nous nous étions couchés, encore habillés, il devait être minuit. A présent, il était 17h, le lendemain. Sonne venait de se réveiller et quant à moi, cela faisait depuis 15h que je ne dormais plus. J'avais eu le temps d'aller boire un verre -ou une bouteille, tout dépend du système métrique- chez Howard et revenir lire quelques lettres d'admiratrices pleurnicheuses, ne comprenant pas pourquoi j'étais silencieux depuis quelques mois.

Cela ne me surpris pas outre mesure que ma moitié aille vomir ses tripes aux chiottes. Avec la nuit précédente, on ne pouvait pas dire qu'il y avait plus logique que le stress de la pseudo tentative de suicide. Mais Sonne était Sonne et Atticus était Atticus. Putain de logique me direz vous.
Ma gonzesse sorti des chiottes comme une princesse malade et s'essuyant une nouvelle fois la bouche, qu'elle venait probablement de laver avec un bain de bouche, me signala qu'elle descendait à la cuisine chercher à boire et par la même occasion me rapporter aussi à boire.

Un café noir comme un congolais siouplé. Elle revint quelques minutes plus tard et en s'approchant de moi. Elle n'avait qu'un café en main, je supposai alors qu'elle avait laissée sa boisson en bas. Elle commença par me regarder, les yeux légèrement pétillant et moi, me calant bien dans mon fauteuil, je la regardai aussi sans réellement comprendre.
Enfin, elle vint s'asseoir sur les lettres des autres pouffiasses qui n'auraient de ma bite, que les songes. Elle posa ses deux pieds sur mes genoux, d'un mouvement écarta ses cuisses et placa le mug de café devant sa chatte. Elle ne portait évidemment pas de culotte.

Je pense que c'était son moyen de réclamer son dû, gagné hier soir. Elle me sourit, le regard lubrique et caressant ses jambes au combien douces, je prit le café, en bu une gorgée puis pencha la tête entre les cuisses de ma dame. Soupirant déjà d'aise alors que je n'avais qu'embrasser son intimité, elle passa une main dans mes cheveux et je pouvais aisément supposé qu'elle laissa tomber sa tête en arrière.
Je ne baiserais pas Sonne ce soir, je lui ferais simplement l'amour, elle le savait. embrassant une nouvelle fois le Vésuve déjà en éruption de ma p'tite amie, je ne pu retenir les conséquence d'une telle entreprise sur mon compagnon érectile.

Posant mes main sur les hanches de ma partenaire afin de la faire venir plus contre moi, je débutais déjà la douce maltraitance de son bouton d'or. créant une faille inutile entre les falaises de son jardin secret.  
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Lun 12 Déc - 20:29

L’idée d’effacer cette nuit horrible en  lui offrant une petite collation me traversa l’esprit alors que je versais deux mugs de café bien serré.  Je pris le temps de boire deux ou trois gorgées du miens puis je montais à l’étage avec celui d’Atticus.

Toujours assis à son bureau,  je le regardais quelques instants, sondant son âme afin de savoir si mon entreprise porterait ses fruits où s’il  me rabrouerait  singulièrement.  Nos regards se croisèrent et je jugeais que le moment était opportun.

Je grimpais donc sur son bureau, prenant place  bien en face de lui et je posais mes talons sur ses cuisses musclés.  Atticus et moi n’avions que ça en commun. Et nous savions l’exploiter au maximum. Je parle bien sûr de cette chimie sexuelle qui atteignait toujours une apogée fulgurante après une tempête conjugale.  Celle d’hier ayant été des plus violentes,  j’étais en droit d’exiger un dédommagement digne de ce nom.


J’écartais les cuisses, lui offrant une vu imprenable sur ma féminité qui  s’émoustillait déjà, puis je posais le mug dont le contenu, encore fumant, devait ajouter une certaine hilarité selon son point de vu.

Bien vite, la tasse dégagea de là et fu remplacé par la tête de ma brute échevelé qui insérait sa langue en moi d’une divine façon.  J’en frémissais de plaisir.  Le bout plutôt pointu de son organe buccal fouillait habilement les plis de ma chatte qui s’offrait à lui, tel un lotus épanouie.  


- Oh… oui bébé ! Vas-y comme ça !

Ce que c’était bon !  Je laissais une main se perdre dans la broussaille rousse alors que de l’autre, je me retenais sur le bureau qui, la veille encore, était le théâtre d’un tout autre genre d’abus.  

Je le retenais contre mon sexe alors qu’il joignit un doigt à l’œuvre de sa langue.  Je gémissais, encore, et plus fort, enfonçant  bien  mes talons dans ses cuisses.  Bon sang !  Ce qu’il pouvait être attentionné quand il le voulait !  Je ne contrôlais plus mes sens, ni les réactions de mon corps qui  transpirait la jouissance par tous les pores.  


-   Oui !!  Bébé,  je vais jouir… t’arrête pas maintenant ! hurlais-je maintenant.

Peut-être trop fort, je n’en sais rien,  mais je me souviens que Woody avait entre ouvert la porte et que l’idée de nous être fait surprendre m’avais excité encore plus.  Ma pauvre cerise explosa sous l’effort d’Atticus et rependit son  jus sacré sur sa langue alors que je me laissais aller sur le bureau, frétillant encore sous l’explosion  sensoriel.

Au bout d’un moment, je relevais la tête ne le sentant plus s’activer en moi, Il avait bien terminé son travail,  récoltant tout ce que je lui avais offert et me laissant encore juste ce qu’il se fallait humide mais il ne me touchait plus.  Atticus s’était dévêtu et se tenait là, devant moi armé fièrement de son membre haut perché.

Normalement, il m’aurait  brutalement retourné sur le ventre pour me relever le cul afin de s’enfoncer en moi par un orifice ou un autre.  Il m’aurait attrapé par la croupe me prenant en levrette, et aurait fait ses galipettes jusqu’à ce qu’inondation s’en suive.

Je me retournais donc, me présentant à lui comme il aimait. Seulement, cette fois,  il m’enlaçant et  me souleva du bureau pour me replacer sur mes pieds et lui faire face.  Sa main passa dans mes cheveux, puis glissa sur ma joue et, sans crier gare, il vînt m’embrasser comme jamais encore il ne l’avait fait.

Ses lèvres dévoraient les miennes, ses mains parcouraient  mes épaules, puis mon dos et enfin, toujours en m’embrassant,  glissèrent sous mes fesses et il me souleva de nouveau pour me tenir contre lui. Je refermais mes jambes autour de sa taille et il nous conduisit au lit.


- J’ai envie de toi , lui confiais-je en un murmure. Pour de vrai, je veux dire…

Je lui souriais, nerveusement. Je me sentais presque comme une vierge qui s’offrait à l’homme de ses songes pour la première fois.  Je restais une femme, malgré ma forte tête, et donc, je n’étais pas insensible à ce genre de tendresse.  Souvent j’avais rêvé qu’il se présente à moi tel un prince. Rare étaient les fois  où il avait su être à la hauteur du prince charmant que j’idéalisais.  Une fois, en vacances dans un hôtel où nous avions complètement baptisé tous les racoins de la chambre, à San Diego où nous nous étions rendus par affaire puis une fois encore cette fameuse nuit sur la plage, sous ce ciel étoilé.

Nous étions de nouveau allongés dans notre lit, nu cette fois, complètement aimanté l’un à l’autre, découvrant nos corps au gré des mouvements de nos doigts. Rien ne semblait le presser, et j’en étais ravie.

Depuis le temps que j’en rêvais.  Ce soir là, Atticus Fetch me ferait l’amour !




Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mer 21 Déc - 16:28

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Imaginez dans votre esprit tordu -au moins autant que le miens- le doux délicieux du miel. Imaginez qu'il soit légèrement sucré et fleuris, qu'on pourrait presque sentir un arrière gout de rose. Alors vous auriez une vague idée du goût des lèvres de Sonne. Et je vous laisse deviner lesquels.

Toujours installé là, entre les cuisses de Sonne dont les muscles se crispaient presque à chaque fois sous l'extase grandissant, je poursuivais mon entrevu intime. Mes gestes assurés témoignaient de la justesse de mes "mots" et de mon habilité à utiliser ma langue. Sonne, au son provenant de sa gorge, me laissait comprendre si je faisais bien mon travail. Et à ce torrent s'intensifiant à chaque fois, je ne pouvais que conclure que j'étais encore doué.

Lorsqu'elle eu fini d'exclamer son plaisir, je vint l'embrasser tendrement, sensuellement. Jamais encore une telle douceur n'avait été observée dans notre couple, mais ce n'était pas plus mal de changer les -mauvaises- habitudes. La soulevant quelque peut, elle m'enlaça de ses cuisses afin d'être sûre que je ne la quitte pas et moi, je ne quittais pas ses lèvres. Son aveux me fit sourire, et aussi redoubler la pression sanguine dans mon intimité. De ce fait, j'entrepris de rejoindre le lit quasi conjugal.

Une fois là, je caressais de nouveau sa joue, et prenant mon épée en main, j'entrepris de partir à la conquête des gorges profondes de ma belle. Un missionnaire ferait l'affaire me dis-je. Il n'y eu plus doux que cette introduction. Déjà, nos râles se mêlèrent dans un léger va-et-viens sensuel. Des rires nerveux, des sourires tout aussi nerveux et Sonne profitait au moins autant que moi. Je découvris un plaisir décuplé dans la sensation de saisir la cuisse de Sonne et la remonter jusqu’à ma hanche le tout, pour améliorer notre rapport.

Sonne tendit le cou, ferma les yeux mais ouvrit la bouche et je profita de cet instant pour parsemer son cou de multiples baisers tendres. Pour la première fois, je faisais l'amour à ma petite amie. Mieux encore, je découvrais en cet acte là, un plaisir cent fois meilleurs qu'une levrette quelconque, une sodomie brutale ou alors le simple fait de la prendre contre le mur de X ou Y pièce. J'avais presque l'impression de dépuceler ma douce moitié.

Les minutes défilèrent et les demies heures aussi et enfin vint les premières conclusions blanchâtre. Notre plaisir à son paroxysme, il nous fallut que peu d'effort pour jouir simultanément dans une synchronisation parfaite.
La température de la pièce avait grimpée en flèche et nous étions bons pour une douche. Autant elle que moi.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Jeu 22 Déc - 15:50

February  08th 1980

Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis cette fameuse nuit.  Une nuit où nous avions touché le fond et, vraisemblablement,  rebondit.  Car depuis cette horrible où en moi, était morte toute trace encore existante d’innocence.  Peut-être avais-je vieillis, ou encore avais-je simplement compris.

Et Atticus aussi.  Du moins, je le pensais.

Les semaines qui suivirent cette nuit, il avait drastiquement changé à mon égard.  De brute possessive égocentrique et narcissique, il se montrait avenant, protecteur et tendre.

Nous passions  pour ainsi dire la majorité de nos journées blottit l’un contre l’autre à  regarder le temps passer. À vivre tout simplement.  Il n’avait pas retouché à une seule goutte d’alcool et, sauf pour les quelques joins que nous partagions,  même la drogue avait semblé cesser de l’obnubiler.  

Il lui arrivait  de se lever très tôt le matin, de chasser les gens de cuisine et de me préparer lui-même un petit déjeuner digne des gros appétits.  Nous prenions des bains d’après-midi,  restant dans l’eau à batifoler, défiant l’eau qui refroidissait en  n’en ajoutant de la nouvelle, plus chaude, et de la mousse. Beaucoup de mousse !

Nous étions près d’être pire que deux gamins. Jouant à cache-cache dans la grande demeure, hurlant de rire quand nous parvenions à surprendre l’autre au détour d’un couloir.  Courant en direction opposé pour éviter de se faire attraper.

Je n’allais plus au bar. Viny appelait plusieurs fois par semaine mais je ne daignais même pas lui retourner ses appels.  Tout comme Atticus qui  déclinait toute proposition de fête, à faire ou à participer.  Il n’y avait que lu, que moi.

Je ne le reconnaissais plus. Je ne me reconnaissais plus.

Un soir, il avait fait venir le meilleur chef cuisinier du tout Los Angeles à la maison.  Sur notre lit, se trouvait une housse en velours noir contenant la plus élégante (et aguichante) petite robe rouge que je n’avais jamais vu de ma vie.  Aux côtés, une petite carte sur laquelle il avait inscrit de sa plus belle plume :
« Sonne, telle la Reine que tu es, pares toi de tes plus beaux atours et rejoins moi à la salle a manger  quand l’horloge frappera vingt heure, A. »

Je pris des heures à me faire belle, voyant à chaque détail. J’ignorais ce que mon tendre amour avait en tête, mais je me devais de m’appliquer autant qu’il l’avait fait. Alors à dix-neuf heures cinquante cinq,  je sortis de notre chambre. Nerveuse mais très excitée.  Je posais ma main sur la main courante tout en haut du grand escalier et, posant le pied sur la première marche, glissais quelque peu.  J’eu le temps de me retenir. Un jour, cet escalier aurait ma peau !


Je descendis précautionneusement chacune des marches sans jamais lâcher la main courante puis, une fois en bas,  me dirigeais vers la salle à manger.  Éclairée par plusieurs chandelles, l’atmosphère y étai romantique à souhait. Debout, aux côtés de la table, un bouquet de roses en main, Atticus m’attendait.  Et moi, amoureuse, je devenais.




Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:48, édité 1 fois (Raison : .)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mar 27 Déc - 14:20

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
La dernière fois m'avait servit de leçon je crois. J'avais eu réellement peur de perdre Sonne. Je crois qu'en dépit de notre orgueil mutuel nous avions pour l'instant besoin de l'un comme de l'autre mais que nous étions trop bornés pour reconnaître ça. Je tenais à elle et je l'aurais volontiers aimé si j'avais pu. Mais l'alcool est mon démon et la cocaïne ma piste de ski et plus le temps passait, plus je descendais cette montagne en finissant ma nouvelle bouteille de whisky, entamé le matin même.

Je n'avais rien fais depuis longtemps, je n'avais même pas regardé de porno depuis quelques semaines. Ca aurait été étrange compte tenu de ma relation axé sur le sexe avec ma petite amie. Si nous avions voulu devenir un vrai couple, je crois que nous aurions du être un peu moins nympho et chercher d'autres moyens d'arranger les choses mais ni elle ni moi avions la volonté de le faire. Tant pis, au moins le muscle de ma queue s'atrophiait pas.

J'avais tout préparé pour que nous ayons un magnifique dîné ce soir. J'avais même payé une robe ne descendant pas bien plus bas que la taille et au dos bien ouvert, le tout d'un rouge pétant assez sympa. De ma plus belle plume je lui écrivit un mot et je retournai en bas, supervisant le chef de L.A et l'installation de la table.

Quelques heures plus tard, j'avais la dalle mais gardant mon sourire, j'attendais en smoking devant ladite table. J'avais même attaché mes cheveux pour pas paraître trop pouilleux. Et je faisais l'effort de tenir un bouquet de rose rouge.
Je la vis arriver, elle sourit, elle était étonnée et impressionnée par l'effort mit en oeuvre pour cette soirée. De son sourire agicheur elle vint saisir sur mes lèvres un baiser que je prolongea légèrement.


- Bonsoir, vous.

Je lui tendit le bouquet, elle gloussa légèrement et l'invitant à prendre place tout en lui tirant légèrement la chaise, je lui souffla dans l'oreille un léger:

- Puisse cette soirée te combler autant que moi.

Je pris place à mon tour alors que des hommes vêtus de blanc tel des domestiques inconnus aux yeux de Sonne apportèrent déjà les entrées et de quoi garnir la table, nous servant du vin. Levant mon verre je lui porta un léger toast

- A nous, et plus particulièrement à toi, qui malgré mes défauts continue de me supporter.

Sourire en coin, je pris une gorgée de ce vin excellent dont le prix aurait fait pâlir le plus riche de chez IBM. Je détailla cette robe et j'étais assez satisfait de mon choix. Elle lui allait bien, je ne manqua d'ailleurs pas pour le lui dire.

- La robe te plait? Moi je te trouve presque aussi ravissante avec que sans.

Faut dire ce qui était, Sonne nue, c'était quelque chose a en faire revoir la conception de la beauté des grecs. Nous mangeâmes quelque peu et sitôt fini, d'autres plats arrivèrent sur table, elle fut bientôt aussi garnit qu'un banquet royal.

Mes yeux ne se détachèrent jamais de Sonne.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mar 27 Déc - 20:43

Je pris place sur la chaise qu’il me tenait reculé puis plongeais mon nez dans les roses dont le parfum délicat me procura des frissons. Tout comme la voix d’Atticus quand il me susurra à l’oreille.

Les domestiques apportèrent le premier service qui régala mes yeux tant la présentation était raffinée.  L’excitation était à son comble; j’en avais des papillons dans l’estomac.  Je pouvais sentir les délicieuses effluves qui émanaient de l’assiette en porcelaine posée devant moi.
On nous servit le vin et Atticus, galant, leva son verre pour porter un toast.  



- A nous, et plus particulièrement à toi, qui malgré mes défauts, continue de me supporter.  

Il avait une telle sincérité dans la voix, son sourire vînt bercer mon cœur qui craquait pour lui un petit peu plus chaque jour et, tremblante, je levai mon verre pour l’entrechoquer au sien.  

Il n’aurait pu si bien dire. Oui, j’étais encore là. Non sans cicatrices, physiques et mentales, mais sa nouvelle attitude pensait bien mes plaies et me permettais de croire en un avenir plus serein. Peut-être avions nous vécue le pire et que, maintenant nous étions prêt a accueillir le meilleur.  

Les yeux de mon tendre me scrutaient, ou alors était-ce la profondeur de mon décolleté.  Il avait un goût très sur quand venait de le temps de m’offrir des tenues, et encore plus, quand il choisissait  celles qui mettaient mes atouts en valeur.  


- La robe te plaît? Moi je te trouve presque aussi ravissante avec que sans.

- J’aurais très bien pu ne rien porter, mon amour. Mais j’aurais trouvé dommage de laisser une si belle robe sur un cintre. Mais… qui sait combien de temps je la porterai…


Je plongeais mon regard dans le sien en me mordillant la lèvre inférieur. Je sais que cette petite manie que j’avais le rendait dingue de désir et j’adorais ça. Sous la table, je retirais une chaussure puis remontais la jambe pour venir poser le pied contre l’entre-jambe d’Atticus.

Comme si je rien n’était, je débutais la dégustation de mon entrée, geste qu’il imita laissant à peine percevoir son amusement.  Je frottais de temps en temps mon talon  contre cette bosse afin de le titiller. Fallait bien commencer à préparer le dessert, non ?

Je déposais ma fourchette et immédiatement, on vînt desservir,  et nous présenter de nouveaux plats. De quoi rendre fou le plus glouton des hommes.  Atticus voyait grand en tout, et cette fois encore il s’était surpassé.  Au quatrième service, j’abdiquais.  Alors qu’on venait déposer devant nous un plat d’entrecôtes napées d’une sauve au porto, je retirais mon pied d’entre les cuisses d’Atticus et me levais


- Assez mangé ! Il est temps de passé au dessert !

L’homme en blanc figea  en me voyant grimper à quatre pattes sur la table au travers des plats et des verres et me diriger vers Atticus.



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mer 28 Déc - 19:03

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Cette enfant avait la facheuse manie de toujours vouloir penser à l'après. En l'occurence, son pied vint se déposer entre mes jambes, la manière Ferguson pour faire du pied, de manière beaucoup plus explicite.
Tout naturellement, lorsqu'elle forçait légèrement sur son talon, mon compagnon répondait toujours. Sonne était beaucoup trop doué pour me faire bander.

Je glissai une main sur sa jambe de velours, la caressant assez sensuellement ce qui déclenchait les mouvements de son talon. Sonne avait accompagnée la robe de collant noir probablement attachés à un porte-jarretelle -le fait est qu'elle savait que la voir habillée uniquement de ses porte jarretelle me rendait fou- que je découvrirais bien assez vite à en croire ma petite amie.

Lorsqu'elle rendit les armes et commença à grimper sur la table je souris, amusé et rattrapa au vol un verre de cristal tombant, le jetant au domestique qui le rattrapa de justesse avant de sortir, la tête baissée. Nous n'étions plus qu'elle et moi à présent et sans se soucier d'où elle mettait les mains, elle continua a avancer vers moi, décidée.

Arrivée à ma hauteur, elle me vola un baiser avant de se retournée sur ses fesses -dans mon assiette pleine de sauce- et écartant ses cuisses. La robe remonta légèrement et confirma mes soupçon quant au port d'une culotte. Elle n'en avait évidemment pas. Je me leva pour me pencher sur elle et l'embrasser de nouveau, faisant tomber de nouvelles choses au sol qui se brisèrent en milles morceaux. Pauvres domestiques qui auraient du boulot.

Je remonta ma main sur sa cuisse, sentant les attaches du porte-jarretelle et alors qu'elle sourit, amusée je vins embrasser sa poitrine qui avait de moins en moins de volonté à rester dans le décolleter.


- Tu vas bien vite perdre cette robe, beauté.

Elle caressa ma joue, y déposant quelques restes de notre repas et je pris ses doigts, les léchant. Ils avaient le doux goût de poulet au miel.
Avec son aide, je retirais ma veste et ma chemise, me retrouvant bien vide torse nu face à elle. Dévorant avidement son cou, comme si le repas énorme que nous venions d'avancer n'avait pas suffit.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 295
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Mer 28 Déc - 20:52

Ses mains sur mes cuisses m’allumaient plus que le jeu en lui-même.  Il  avait quelque chose de très pervers dans le regard et j’adorais ça.  Et, cela aurait été de mentir que de prétendre que nous n’allions pas finir par nous sauter dessus à un moment ou un autre. Lui comme moi n’avions aucune autres notions d’activités de couple qui ne se terminait pas en une bonne baise bien  torride.

Il  ne tarda pas à venir dévorer mes seins dont les mamelons répondaient  à l’appel du plaisir en se dressant  sous chacun de ses coups de langue.  



- Tu vas bien vite perdre cette robe, beauté.


- Oh ! Mais, je ne comptais pas la garder bien longtemps, chéri ! Le véritable attrait est ce qui ce cache en dessous !


Je lui caressais la joue, lui laissant des traces de sauces au miel sur le visage. Un Atticus aigre-doux qui  vînt me suçoter les doigts pour en retirer le maximum pour ensuite, se défaire de sa chemise qui gênait mes ambitions.

Il revînt sur mon cou et moi, tournant la tête pour lui laisser le maximum d’accès à cette délicate partie de mon anatomie,  j’attrapais la bouteille de vin et la portais à mes lèvres.  Assoiffé,  il voulu me la prendre mais au  lieu de la lui donner, lui fit boire le précieux liquide à même mes lèvres, en laissant  couler le long de nos mentons.

J’en avais  dans le cou, sur les seins. Atticus se fit descendre ma robe jusqu’à mes hanches puis, se penchant à nouveau, vînt lécher le sillon entre mes seins avant de prendre d’avantage de vin en bouche et de le laisser couler maintenant jusqu’à mon nombril.

Cela devenait plus qu’intéressant, et salissant.  Je m’étendis sur la table, au travers des assiettes  et lui fit signe de venir me rejoindre sur la table.  J’avais très faim de lui.

Il retira son pantalon avant de ramper sur moi. Je l’enlaçais de mes bras et mes jambes. Je le tenais tout contre moi l’embrassant partout à la fois sur son visage collant de sauce.  Je gloussais, amusée, me délectant de lui. Mais alors qu'il rampait sur moi je ne peux contenir ce dont j'ai eu envie de lui avouer toute la journée...


-  Mon amour,  j'ai du retard dans mes règles... je crois que tu vas être papa !  



Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 7 Jan - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   Ven 30 Déc - 13:25

Piege de Crystal
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
Ce jeu aussi obscène soit-il devenait de plus en plus dépravé et amusant. Je rejoignis ma p'tite amie sur la table, faisant tomber au passages les restes de notre orgie de bouffe et me concentrait sur elle. Buvant le vin qu'elle m'offrait, entre ses seins et dans son cou... J'en souriais puis elle me murmura des paroles que je n'avais pas compris immédiatement. "Tu vas être papa", embrassant son coup je répondais simplement un "Ah oui?.."
Puis je m'arreta un instant, réfléchissant à ses propos.


- Qu'est-ce... Qu'est-ce que tu viens de dire?

Je me redressais pour la regarder. C'était la débandade assurée. Essuyant la bouffe que j'avais sur le visage et passant mes deux mains sur mes cheveux, le visage serré comme si je réfléchissais à milles trucs en même temps.

- Ai-je bien entendu?

Elle ne semblait pas bien comprendre, elle s'était redressée sur ses coudes et me regardait, d'un coup ses seins et ses lèvres -les quatre- n'avait plus rien d'attrayant et soufflant longuement je me retourna vers un vase -Ming- qui était là, le saisissant et le jetant à quelques centimètres de Sonne, sans la toucher elle mais le mur derrière elle.

- Putain mais c'est pas possible!

Je ne savais pas si c'était de la peur, de la colère ou quoi mais la perspective de changer des couches sales n'avaient pour moi, absolument rien d'attrayant. Elle sembla commencer à prendre peur et d'un geste vif remit sa robe en sale état, bien. Ses seins disparurent derrière le tissu et ses porte-jarretelles aussi.
Je fis les cent pas avant de la regarder, pointant mon doigt vers elle, criant à moitié.


- Tu vas avorter. J'veux pas de ce gosse putain!

Pourquoi ces quelques semaines de bonheur lubrique -et romantique- avaient telles dû prendre fin? Quoi qu'il en soit, chassé le naturelle il revenait au galop pour vous botter le cul. J'étais à l'autre bout de la pièce à présent, je me laissais glisser sur le sol. Flippant de plus en plus à l'idée de devenir un père. L'idée d'être père ne me faisait pas tellement peur, c'est juste que j'en étais incapable. Le gosse en souffrirait et ça aurait été égoïste.

- Si tu n'avortes pas, j'irais chercher ce gosse de mes mains et je le foutrais dans l'feu. Compris?

Le jour où je serais capable de ça, j'avais intérêt a avoir beaucoup d'alcool parce que putain, en imaginant le faire, j'eu un haut le cœur. Sonne ne connaissait pas réellement mes limites et moi je les connaissaient pas du tout. Le temps des combats avait céder au profit de la diplomatie.
© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[HOT] Piège de Crystal [PV Sonne] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Fusil contre Poésie [ Pv ; Crystal Or Lune ]
» Un virus internet piège un pédophile allemand...
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-