AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sélène Mortiak
Invité



MessageSujet: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Mar 13 Déc - 21:15



Memories at the gala
ft. Amon Sørensen


Je regardais pas la vitre, admirant la demeure des organisateurs du Gala de charité qui se déroulait ce soir. Leur penthouse est magnifique, et je me sentais encore plus sous pression. Drake m'avait invité à l'accompagner, et je n'avais pu refuser. Il avait été adorable en m'aidant au boulot l'autre soir, et je ne l'avais pas correctement remercié, du coup je trouvais que c'était un bon moyen de me faire pardonner.

Cependant, hier encore je tournais en rond chez moi, incertaine d'avoir le courage de venir. Mais j'avais reçu un appel d'Amon, qui m'annonça qu'il devait aller au gala, bien qu'il aurait voulu m'inviter au restaurant. Saleté de gala! J'aurais tout donné pour une soirée en tête à tête avec lui, surtout que nous ne sommes pas revu depuis les vacances (il y a donc... une semaine environ, j'ai l'impression que ça date d'il y a un mois). J'avais donc pris mon courage entre mes deux petites mains et je m'étais résolu à y aller, pour faire une surprise à Amon. J'ai passé la journée à faire les boutiques pour trouver une belle robe, et je dois bien avouer que c'est grâce à l'argent qu'il m'a donné que j'ai pu m'en acheter une. J'espère juste qu'elle lui plaira. Et qu'il aimera la surprise. Moi, donc.

Je pris une dernière inspiration avant d'ouvrir la portière de Drake. Il était passé me prendre un peu plus tôt, et nous rejoignons les autres membres du groupe qui étaient venus avec une autre voiture. Drake fit le tour pour me rejoindre, et je le suivais jusqu'à la résidence. Ils sonnèrent, et c'est la maîtresse de maison qui nous ouvrit. Je me sentais un peu comme une intruse, j'accompagnais simplement Drake, mais je ne pourrais aider en rien.

A peine arrivé que déjà la troupe s'active pour tout préparer pour leur concert, parlant la langage star et roadies que je ne comprenais pas, et c'est donc un peu perdue que je me dirigeais vers le buffet. Je ne me sentais pas à l'aise dans cette tenue. Non pas qu'elle ne me mette pas en valeur, mais je ne porte que rarement des robes, et elle ne me couvre pas beaucoup. Et j'ai dû m'habituer à marcher avec des talons, que j'ai empruntés à Amber. Je crois que je suis folle d'avoir accepté de venir.

Je ne m'attaquais pas (encore) à la nourriture, mais je pris un cocktail sans alcool, observant les invités. Il y avait déjà pas mal de monde, je ne connaissais bien sûr personne, mais je savais qu'Amber viendrait également au gala, je la remercierai encore une fois pour ses chaussures. Mais pour l'instant, je cherchais Amon du regard, impatiente de le voir. Je sais qu'il est ici pour le boulot, et qu'il ne pourra pas me tenir compagnie (où m'enlever pour m'emmener loin d'ici) mais j'espérais qu'au moins nous pourrions discuter un peu. Malheureusement il n'est pas encore là, où alors il est bien caché.

Rien qu'en repensant à nos vacances torrides, une bouffée de chaleur s'empara de moi, et j'avalais une gorgée du breuvage froid pour me calmer. J'observais Drake et les autres totalement absorbés par la mise en place du matériel, alors je décidais de partir faire un petit tour de la terrasse, toute seule. Je passais près de personnes qui, rien qu'a leur parfum et à leur vêtements, me laissais penser que leur montre valait plus d'argent que mon appartement. Je dois vraiment faire tâche parmi toutes ces personnes fortunées. C'est un gala de charité, donc le but est de récolter de l'argent, voila pourquoi la haute société fut invitée.

Mais je n'en fais pas partie, je n'aurais même pas trois pièces à donner. Quoique, l'argent qu'Amon m'a donné, il en reste encore un peu, je pourrais faire un don. Si je me souviens bien, c'est pour les orphelins et la recherche contre le cancer. Je signerais au nom de ma mère, je lui dois bien ça.

J'arrivais dehors et je m'arrêtais, songeuse, devant la piscine qui réfléchissait les lumières du penthouse. Je pensais à ma mère, partie depuis bientôt huit ans. J'aurais aimé lui montrer L.A., lui parler de mes galères de boulot, l’emmener à des Galas, et surtout lui présenter Amon.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 693
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Ven 16 Déc - 16:24



Memories At The Gala
ft. Sélène Mortiak


Il était plus ou moins 20:10 quand Evy et moi étions entré dans les penthouse des Shermans où allaient se dérouler les festivités de la soirée. Contre toute attente, il y avait déjà pas mal de monde alors que j'aurais pensé que, vu le standing, la majorité des gens seraient arrivés en retard. Ben, fallait croire que non. A peine passé le pas de la porte, il y avait pas mal de choses à observer dont, la première et la plus importante : le groupe de ce soir, loin de se cacher, faisait les derniers réglages pour leur concert et j'étais agréablement surpris de constater qu'il s'agissait de BleedingHeart, un groupe encore inconnu il y avait peu, mais désormais les chouchous de Jake Snyder sur L.A.ROCKS qui passait Lost Cause en boucle.

Ginger et moi avions parcouru plus ou moins discrètement l'assemblée. Si, dans certains milieux comme un gala de L.A.People ou une soirée entre journalistes de différents médias, je ne serais pas passé inaperçu, il n'en était pas de même ce soir, bien loin de là.

Ici se pavanaient déjà des stars et autres personnalités aux yeux desquels nous n'étions que les charognards qui allaient se jeter sur les restes qu'il laisseraient derrière eux. Et, en cela, le gala des Shermans serait pour moi bien moins angoissant qu'une réunion de journalistes. Parce qu'on était bien loin d'être le centre de l'attention.

J'avais repéré Timmy et lui avais fait un discret signe de tête lorsque nos regards s'étaient croisés. Et si Eileen m'avait vu, elle n'en avait rien laissé paraître jusque-là.

On avait passé en revue certains invités, grignoté des amuses-gueule et bu quelques verres.

Puis, j'avais vu Robin North. Et j'avais annoncé à Evy qu'il fallait que je prenne l'air, la laissant continuer ses pérégrinations au sein de la jet-set seule. J'allais probablement rater le début du concert de BleedingHeart qui était sur le point de commencer, mais tant pis.

Robin North. Je l'avais presque oublié celui-là. Il me tenait pour responsable du suicide de sa petite amie, Karen Felberbaum. Pas que j'avais pas poussé un peu en écrivant un article peu élogieux et criblé de mensonges, mais... Ce n'était pas comme si je l'avais réellement tuée... Quoi que...

Jusque-là, je n'avais pas vraiment eu de remords au vu du revirement qu'avait pris ma vie juste parce qu'elle ne s'était pas présentée au tribunal, au Danemark, pour témoigner alors qu'elle aurait pu clairement me défendre et m'éviter l'exil.

Il fallait que je sorte, je n'étais pas prêt à rendre des comptes à North (qui, dans cette histoire, était un dommage collatéral de ma colère envers Karen)... Parce que je me rendais un peu plus compte de ce que ça avait du être pour lui, sans pouvoir pour autant prétendre imaginer ce que c'était vraiment.  Parce que jusque-là, je pensais que perdre Freiya serait la seule chose qui pourrait vraiment me faire du mal. Qu'une petite amie ne pouvait pas compter autant que les liens du sang.

Je ne me trompais pas totalement.

Sauf que, et même si ça ne datait pas d'il y avait longtemps, j'étais maintenant sûr que si je perdais Sélène, ça ferait un mal de chien quand même. Même si elle était restée une amie, d'ailleurs. Le truc, c'était qu'il m'avait fallu partir loin de L.A., de mes rancœurs et de mes peurs pour pouvoir en prendre conscience.

En me dirigeant vers la terrasse, j'avais pris une coupe de champagne au passage, remerciant nerveusement la serveuse. Pas tellement que j'avais besoin d'alcool, mais parce que j'avais la gorge sèche.

C'est en sirotant mon verre que j'arrivai dehors, l'air frais faisant du bien à mes neurones qui s'étaient mis brusquement en branle à la vue du petit North...

Il était encore tôt et tous les invités étaient concentrés à l'intérieur, se saluant les uns les autres et commençant, lentement mais sûrement, à se regrouper par clans, comme il se devait dans ce genre de gala.

Tous, sauf une silhouette familière au bord de la piscine. Une silhouette aux cheveux flamboyants qui me tournait le dos, contemplant L.A.

Je regardai mon verre. Je tenais pourtant mieux l'alcool que ça et je ne pensais pas faire une si grosse crise d'angoisse que pour en arriver à avoir des hallucinations.

Je m'approchai doucement, comme si je m'attendais à la voir disparaître. Non... En réalité, je m'attendais plutôt à ce que la jeune femme se retourne et que son visage ne soit pas du tout celui de Sélène.

Pourtant, plus je marchais dans sa direction, moins j'avais l'impression que ce n'était pas elle. Alors que ça aurait dû être le contraire.

Quand je fus assez près pour reconnaître son parfum, la forme de ses épaules et quelque chose que je ne pouvais appeler que son « aura », il n'y eut plus de place pour le doute, alors même que je ne pouvais toujours pas voir son visage. Je ne pouvais pas me tromper.

Et alors que le brouhaha des conversations nous venait de l'intérieur du penthouse, je posai mes mains sur ses hanches, en prononçant en même temps ces mots, un sourire dans la voix, pour qu'elle me reconnaisse direct.

-Ne frappe pas.

Parce qu'arriver par derrière est une très mauvaise idée... Je lui avais moi-même appris à réagir à ça.

Je posai mon visage contre sa tête, respirant la douce odeur de sa chevelure.

-Comment est-ce que tu te retrouves ici ?

Pas que je n'étais pas content de la voir, au contraire... Bien que ce ne soit pas l'endroit rêvé pour nous retrouver...

Pour un tas de putains de raisons.

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Lun 19 Déc - 20:39



Memories at the gala
ft. Amon Sørensen


Je ne sais pas combien de temps je restais ainsi devant l'eau tremblotante, me remémorant tout les moments agréables avec ma mère, tenant d'imaginer sa rencontre avec Amon. Un vent froid souffla, et je m'entourais de mes bras en buvant encore un peu de cocktail. J'entendais l'agitation venir de l’intérieur, comme un fond sonore dans la nuit. Rien qu'avec les sons qui me parvenaient, je pouvais deviner que des gens se saluaient, certains s’exclamaient, comme cette petite fille qui voyait son père, d'autres encore s'extasiaient devant le buffet.

Je n'ai vraiment rien à faire ici.

Je sentis alors une présence derrière moi. Je me raidis, déjà prête à me défendre, mais en y réfléchissant, c'était ridicule. Il n'y a que des personnes de la haute société, je ne vois pas qui s’amuserait à s'en prendre à moi. Et vu la sécurité à l'entrée, un voyou n'arriverait pas à passer. D'autant plus que l'individu ne vient surement pas pour moi, je ne suis personne. J'imaginais un homme en costard tenter de m'agresser, et ça me fit rire. Je n'aurais qu'a vider le contenu de mon verre sur son ensemble à trois mille dollars, et on en parle plus.

Je fermais les yeux pour me concentrer sur autre chose, laissant mon esprit naviguer vers les Grand Canyon et vers Amon. Je revoyais la chambre, le lit, et son corps près du mien. Si près que je pouvais presque sentir ses mains se poser sur moi, sa chaleur m’envelopper, sa voix me donner des frissons partout.

-Ne frappe pas.

Je rouvrais les yeux, troublée, mais j'obéissais. Je connais cette voix, je connais ces mains, et un sourire ravi se dessina sur mes lèvres. Amon posa sa tête contre la mienne. Finalement, c'est lui qui m'a trouvé. Je me rapprochais encore plus de lui, joignant mes mains aux siennes.

-Comment est-ce que tu te retrouves ici ?

Je me retournais dans ses bras, et baissais le regard. Je ne sais pas comment il réagira quand je lui dirais que je suis venue avec un autre homme, sans rien lui dire, avec en tête l'idée de lui faire une surprise. Depuis le début il m'a tenue à l'écart de son travail, et là ce soir, je viens le déranger alors qu'il n'est pas là pour faire joli dans le décor (mais il peut venir embellir le mien...).

" Je.. je suis venue avec le bassiste de Bleeding Heart, c'est un ami. Il m'a proposé de venir, et quand tu m'as dis que tu y serais, je n'ai plus hésité. Je suis venue pour te voir."

J'avais rougis en prononçant les derniers mots. Mais ils étaient plus que sincères. On voulait prendre notre temps, mais le temps était trop long. Je posais mon menton sur son torse, enserrant sa taille de mes bras, tenant mon verre devenu gênant. Je retrouvais son odeur, les lignes de son corps imprimés dans ma mémoire, et je mourrais d'envie de l'embrasser. Cependant je me retins, ne voulant pas le brusquer et le mettre mal à l'aise devant les invités qui doivent sûrement le connaître.

A cette pensée, je le relâchais, reculant d'un pas, comme prise en train de faire une bêtise. Je terminais mon verre cul sec, observant les alentours pour être sûre que personne ne nous ai vu.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 693
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Mar 20 Déc - 18:41



Memories At The Gala
ft. Sélène Mortiak


Sélène était exactement la personne dont j'avais besoin après que la vue de North m'ait filé une angoisse exagérée, presque irrationnelle. Et j'en étais bouche bée de justement la trouver là, me tournant le dos, au bord de la piscine. Dans sa robe simple mais élégante, sa coupe à la main, elle ne dénotait pas du tout dans le luxe raisonnable qui l'entourait. Cette maison aurait pu être sienne, ça ne m'aurait pas choqué.

Je n'avais aucune idée de comment elle était arrivée là. De comment elle s'était procuré l'invitation, le Saint Graal nécessaire pour passer le filtre de l'entrée. Et avec toutes ces questions, je n'entendis que vaguement une voix de très jeune fille s'exclamer à la vue de son père. J'étais en train de passer à côté du scoop de la soirée et je ne m'en rendais même pas compte.

Je n'avais d'ailleurs que faire des flashes des appareils photos qui éclairaient jusqu'au pas de la porte de la terrasse extérieure où il n'y avait que Sélène et moi. Si j'avais compris ce qui se passait à l'intérieur, j'aurais compris pourquoi on était soudain si seul et à l'écart.

A la place de me préoccuper de tout ça et de faire mon job, aussi ignoble soit-il, j'avais passé mes mains autour de la taille de la franco-américaine tout en lui demandant de ne pas frapper. Je sentis son corps agréablement se coller contre le mien et même si je ne voyais pas son visage, je savais qu'elle souriait. Et moi aussi, je souriais, malgré que je savais tout ce que sa présence ici pouvait impliquer.

Elle se retourna dans mes bras alors que je lui avais demandé comment elle s'était retrouvée ici. J'en avais presque oublié North d'un côté. Et d'un autre, il était d'autant plus présent dans mon esprit que, putain, s'il me voyait avec Sélène, j'allais lui offrir une cible sur un  plateau pour une éventuelle vengeance.

J'allais l'embrasser, profitant de notre relative solitude, mais elle prit la parole pour répondre à ma question avant.

Je levai les sourcils, surpris encore une fois.

-Je ne savais pas que tu connaissais le bassiste de BleedingHeart.

Qu'elle soit venue avec lui ne me dérangeait pas, d'autant qu'en plus, elle disait être venue pour moi. Du coup, mon visage s'illumina d'un sourire et je bougeai une mèche rebelle de son visage. Elle rougissait, alors qu'il n'y avait pas de quoi être gênée.

-Je suis content de te voir.

Je la serrai un peu plus contre moi quand elle posa son menton sur mon torse pour me regarder. Elle pouvait faire ça grâce à notre différence de taille et j'adorais voir ses grands yeux levés vers moi.

Mais, comme si elle comprenait qu'on était dans un environnement potentiellement hostile, elle s'écarta brusquement pour terminer son verre cul sec. Et, d'un même mouvement, on regarda tous les deux les alentours. Mais non, personne. Il semblait même qu'il n'y avait plus qu'une seule personne à l'intérieur qui parlait et j'avais l'impression que c'était Barbara Sherman... Mais pas assez fort pour que je comprenne sur quel ton elle parlait.

-L'organisatrice fait un discours d'ouverture, peut-être...

Et tout le monde était à l'intérieur pour l'écouter apparemment. Sauf Sélène et moi.

Je l'attrapai alors par la main qui ne tenait pas son verre et l'attirai vers moi pour lui voler un bref baiser. Juste ce qu'il me fallait. Puis, je l'écartai à nouveau, tenant juste ses mains dans les miennes.

-J'aurais dû t'emmener avec moi direct... Rien ne nous empêchait de venir accompagné, que ce soit Evy, c'est ma collègue, ou moi...

Je lâchai ses mains à contre-cœur.

-Mais... Disons que je ne suis pas le type le plus apprécié de la jet-set de L.A.

En 7 ans, je ne lui avais jamais parlé de mon travail. Mais je ne l'avais jamais non plus empêché de lire L.A.People et elle ne m'avait jamais vraiment posé de questions. Alors si elle savait quel type de journaliste j'étais, je savais que ça ne la dérangeait pas.

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Mar 20 Déc - 23:26



Memories at the gala
ft. Amon Sørensen


-Je ne savais pas que tu connaissais le bassiste de BleedingHeart.

Je déglutis péniblement. Comment lui dire que j'ai flirté avec Drake, avant nos vacances, et que je l'ai accompagné au restaurant il y a peu, lui donnant de faux espoirs alors que pour moi, il n'y a qu'Amon depuis bien longtemps? Quelle image allait-il avoir de moi? Il semblait déjà bien surprit que je connaisse Drake, mais il avait sourit malgré tout, ses doigts jouant avec une de mes mèches rebelles.

Il était content de me voir. Les papillons de l'amour s'envolèrent comme une tornade, et si je n'étais pas accrochée à Amon, je me serais envolée de bonheur. Le menton posé sur son torse, je pouvais sentir les battements de son cœur très légèrement, comme une douce mélodie dont je connais chaque note. J'ai eu le temps de bien l'étudier pendant trois jours, m'amusant à accélérer son rythme, jouant avec son corps, sa langue, ses cheveux, et ...

Je m'égare, si je pars dans ses souvenirs, je vais lui sauter dessus. Je m'écartais donc, pour reprendre le contrôle de mes émotions, et aussi par précaution, car dans cet univers de riches, de stars et de scoops, tout le monde est une cible. Lui aussi avait jeté un œil partout, arrivant à la même conclusion que moi: personne, une chance, mais qui ne se répètera peut-être pas.

" C'est un ami, il m'a aidé un soir au boulot."

Je ne savais pas quoi dire d'autre, maintenant que j'étais concentrée sur ce qui nous entoure, je remarquais que le penthouse était plus silencieux, qu'une seule voix féminine était audible, bien que je ne fis pas l'effort d'écouter ce qu'elle racontait.

-L'organisatrice fait un discours d'ouverture, peut-être...


Cette voix appartient à la femme qui nous à accueilli, un peu plus tôt, le groupe et moi? Je ne l'a reconnais pas, mais je peux croire Amon sur parole. Cela expliquerait le silence des invités, tout le monde est à l’intérieur pour écouter, nous laissant seuls lui et moi pour un bref instant. Peut-être bien le seul qu'on aura ce soir.

Il me prit la main, et déposa un baiser éphémère sur mes lèvres, avant de s'écarter. Il avait gardé ma main au chaud dans la sienne, emplissant mon corps de jalousie. C'est dur de devoir être loin de lui, alors qu'il est si proche.

-J'aurais dû t'emmener avec moi direct... Rien ne nous empêchait de venir accompagné, que ce soit Evy, c'est ma collègue, ou moi...

Evy... Sa collègue... Je ne l'aime pas. Elle aura le droit d'être avec lui toute la soirée. Elle pourra lui parler, le toucher, rire avec lui. Alors que moi, je resterai à l'écart, me confondant avec la peinture des murs, l'admirant de loin. Il avait définitivement coupé tout contact entre nous, m’annonçant qu'il n'était pas apprécié par les rapaces qui se délectaient de la misère des autres, préparant déjà des coups foireux un peu plus loin, entre les murs limpides de cette maison de rêve. Et la seule personne vers qui il se tournera pour y trouver une alliée, c'est cette... Evy.

Je n'ai jamais posé de questions sur son travail, ne voulant pas mélanger vie professionnelle et vie privée. Lorsqu'on est ensemble, je le sens plus détendu (surtout depuis le Grand Canyon), mais une ombre se profilait sur son visage quand la conversation prenait la direction de son boulot. Je changeais alors de sujet, préférant le voir sourire. Il fait son boulot, et il le fait bien, d'après les articles que j'ai pu lire, écrits de sa plume.

Je relevais le regard vers lui, sa silhouette se découpant dans la lumière venant du penthouse, comme s'il brillait.

" Si tu as besoin de moi, tu sais où me trouver, avais-je dis avec un petit sourire. Je serais sûrement près de la scène, pour voir jouer Bleeding Heart, et tenir compagnie à Drake."

C'est puéril, mais je voulais le rendre jaloux lui aussi, bien qu'il n'ai rien à craindre de Drake. La frustration me rend idiote, j'ai à nouveau 10 ans, je ne suis qu'une gamine.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 693
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Mer 21 Déc - 17:58



Memories At The Gala
ft. Sélène Mortiak


Pour une fois, c'était moi qui parlait le plus. Peut-être parce que je ne me sentais pas spécialement en sécurité dans cet environnement. Probablement aussi et surtout, parce que je m'en voulais un peu de ne pas avoir eu les couilles de lui proposer de m'accompagner à ce gala, de l'y inviter comme si nous avions été des invités parmi les autres et que l'invitation ne venait pas de L.A.People. Alors j'essayais de me justifier comme je pouvais en disant notamment que je n'étais pas apprécié...

Elle m'avait semblé, à un moment, se perdre dans ses pensées et je lui avais souris. Elle était tout contre moi à ce moment-là et j'avais senti son cœur accélérer le rythme et battre plus fort.

-Hey... Ça va ?

A son air rêveur, j'avais bien compris qu'elle était repartie au Grand Canyon quelques secondes. Mais si pour l'instant, on avait que ce souvenir en stock, j'avais bien l'intention d'en créer de nouveau... J'aurais d'ailleurs bien voulu être du genre à n'en avoir rien à foutre, auquel cas, je lui aurais bien glissé à l'oreille l'idée de plonger tout de suite dans la piscine...

Mais non, j'étais plutôt du genre protecteur, probablement de trop.

Je voulais protéger Sélène d'éventuelles vengeances qui pourraient me tomber dessus. Et surtout, me protéger moi qui, si on lui faisait du mal, allait en pâtir sacrément.

Mais la jeune femme n'avait-elle pas son mot à dire, dans cette histoire ?

Si. Si je voulais réellement construire quelque chose avec elle, il fallait qu'elle sache ce qu'il en était. J'allais pas la planquer toute sa vie non plus.

Et, bon, ok, je dois l'avouer... C'est quand elle prit la parole pour me dire que je saurais où la trouver, qu'elle serait près du groupe et près de ce Drake qui l'avait aidée à son boulot que je pris la décision de voir les choses autrement. Ça allait me stresser, c'était prendre un risque si elle décidait de me suivre...

Elle me regardait, en plus... Et elle avait dit être venue pour me voir. Bordel... Ce n'était pas pour la laisser à l'écart toute la soirée !

Et puis... Je préférais stresser que de voir un punk butiner autour d'elle à longueur de temps.

Je soupirai, mais pas d'exaspération, juste parce que j'espérais que je n'allais pas faire une erreur dont la jeune femme payerait les conséquences plus tard.

Je finis par m'asseoir sur un transat au bord de la piscine.

-Bon... Ok... Je n'ai aucune envie de t'avoir à 20 mètres de moi toute la soirée sans pouvoir te parler.

Mon regard se reporta vers la porte fenêtre donnant vers l'intérieur mais il semblait qu'on avait encore un peu de temps pour être tranquilles devant nous.

Je désignai cette direction, mais mes yeux étaient fixés sur la jeune femme.

-Ce monde-là n'a rien à voir avec ce qu'on connaît, ce qu'on a vécu jusque-là tous les deux. Si tu décides de me suivre là-dedans, tu risques de découvrir un autre moi... Et cet autre moi s'est fait pas mal d'ennemis..

Je baissai les yeux parce que j'avais un peu honte de ça. Mais j'avais besoin de cette carapace. Parce que je ne savais que trop bien qu'à être gentil, on ne gagnait qu'une seule chose : se faire entuber.

J'hésitai avant de reprendre.

-Alors on a deux solutions... On peut rentrer en tant que couple.

Voilà, comme ça, tant qu'à faire, ça, c'est dit aussi.

-Ou on te fait passer pour une amie d'Evelyn Fallen.

Ce qui nous permettra de passer la soirée très proches l'un de l'autre tout en sauvant les apparences et en se protégeant. Bien qu'Evy devait elle aussi se faire passer pour une rivale qui me détestait... En tout, ça allait faire pas mal de mensonges.

Mais bon... Tout le monde allait probablement passer la soirée à mentir, de toute façon.  

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Dim 25 Déc - 19:31



Memories at the gala
ft. Amon Sørensen


Il n'avait pas fallu grand chose pour qu'Amon comprenne où mes pensées avaient dérivées. Il m'avait demandé si ça allait, mais je ne lui répondis qu'avec un grand sourire charmeur, incapable de mettre des mots sur les images qui défilaient dans ma tête. Mais sa méfiance envers les invités avait déteinte sur moi, aussi bien que je soupçonnais chaque bruissement d'être un paparazzi caché dans les plantes.

Il semblait réfléchir, avec son air sérieux, comme s'il se préparait à toutes les situations possibles et imaginables. Il fini par s'assoir sur un transat, et je l'aurais bien rejoins, mais de là où j'étais, je pouvais l'observer tranquillement sans éveiller les soupçons. Il fini par admettre qu'un silence radio entre nous durant la soirée ne lui plaisait pas, et je lâchais un petit soupir de contentement. Je ne vais donc pas tenir compagnie aux murs!

Il avait tourné un instant le regard vers l'agitation mondaine, avant de le braquer sur moi.

-Ce monde-là n'a rien à voir avec ce qu'on connaît, ce qu'on a vécu jusque-là tous les deux. Si tu décides de me suivre là-dedans, tu risques de découvrir un autre moi... Et cet autre moi s'est fait pas mal d'ennemis..

Les deux dernières phrases ne cessaient de résonner dans ma tête. Il essaye de me mettre en garde contre les autres, ou contre lui? Sa déclaration me fit presque peur, mais je répondis rien, soutenant son regard tandis qu'il me posa un ultimatum.

-Alors on a deux solutions... On peut rentrer en tant que couple.

Mon dieu, oui! Sélène Sorensen, ça sonne bien. Je me voyais déjà entrer pendue à son bras musclé, comme la compagne parfaite du journaliste parfait, vivant à deux une vie parfaite. Les journalistes nous prendraient en photo, les invités seraient surpris et s’intéresseront à nous et ensuite...  Non, justement, ils ne doivent pas s’intéresser à nous. Je leur servirais ma vie minable sur un plateau, devenant la meilleure farce de la soirée. Amon perdrait toute crédibilité à s'afficher avec moi, petite vendeuse en animalerie, et serait victime de ses vautours. Je ne veux pas lui faire honte.

-Ou on te fait passer pour une amie d'Evelyn Fallen.

Un vide interstellaire s'étendit dans mon crâne, chassant la panique et la honte. L'idée même d'être une fausse amie de cette fille ne me plaisait pas, mais il avait dit cela très sérieusement, et vu le ton employé, il préférait cette solution. Il y avait bien réfléchi, c'est le meilleur moyen de garder la face tout les deux. Je ne sais pas si je dois bien le prendre. Il veut nous protéger ou préfère-t-il ne pas s'afficher avec moi?

Le doute et la douleur occasionnée me firent serrer les poings, blanchissant la jointure de mes doigts. J'aimerais entrer dans sa tête pour savoir ce qu'il pense de moi, à cet instant précis. Au Grand Canyon, je n'avais pas de doute, son corps est plus expressif que lui, mais ici il ne pourra pas me donner d'indications claires. Je ne peux compter que sur moi-même et mon possible talent de comédienne pour faire en sorte que cette soirée ne finisse pas en catastrophe.

" Je serais donc une journaliste? Une assistante? Une secrétaire?"

Et pourquoi pas la servante d'Amon, tant que j'y suis! Tant que je ne doive pas m'écraser devant sa collègue, j'accepterais tout ce qu'il me demande, mais j'espère qu'il se rattrapera après m'avoir fait subir ça. Je ne sais même pas si je serais crédible, je suis plutôt de nature à m’effacer. Mais je verrais ça comme un défi à relever.


Spoiler:
 

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 693
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Lun 26 Déc - 17:54



Memories At The Gala
ft. Sélène Mortiak


Je n'avais pas peur de ce que le monde penserait. Je n'avais pas peur d'être la cible des tabloïds pour la simple et bonne raison que j'étais les tabloïds et non une star. Je me foutais bien de ne pas sortir avec la dernière célébrité du moment. Sélène était la femme que j'aimais et j'avais bien compris que je ne pouvais rien faire contre les sentiments que j'éprouvais pour elle depuis bien longtemps.

Ce qui me faisait peur, c'était que le monde profite de notre relation pour nous faire du mal, par vengeance.

Mais j'étais trop maladroit pour le dire convenablement. Je pouvais, par écrit, dans mes articles, amener les gens à croire à des mensonges gros comme des maisons, et je n'arrivais pas à expliquer à la femme que j'aimais pourquoi sa présence me mettait aussi mal à l'aise.

J'étais bien loin d'avoir honte d'elle. Bien au contraire.

J'avais honte de moi, par contre. Je n'étais pas sûr de vouloir qu'elle connaisse le Amon Sørensen, journaliste people. J'aurais voulu pouvoir continuer à cloisonner ma vie, préservant Sélène de cette partie-là.

Mais elle était là alors, je devais faire avec.

Je lui laissai alors le choix. Et elle pouvait très bien choisir d'entrer à nouveau dans la salle de réception du penthouse à mon bras, en tant que ma petite amie, que mon amante. Avec tous les risques que ça impliquerait.

Ou elle apprenait à faire comme moi et à jouer un rôle, à mentir et à revêtir une armure pour se protéger.

Je voyais bien que l'idée ne lui plaisait pas, mais alors là pas du tout. C'était comme si cette lueur si particulière dans ses yeux s'était brusquement éteinte. Comme si j'avais soufflé sur une bougie. Et quand elle demanda qui elle était censée être, je soupirai... Je me rendais clairement compte que j'aurais voulu qu'elle choisisse la première solution, que plutôt que de m'enfoncer dans mon vice, elle me force à en sortir.

Assis sur le transat, je passai une main sur mon visage, réfléchissant.

-Tu peux être qui tu veux...

Y compris ma petite amie, bordel... Même si ça me foutait les jetons à mort d'autant plus que Robin North était présent et pourrait sauter sur l'occasion de me voir en couple pour... Pour quoi ? Je ne pensais pas que le jeune acteur puisse faire du mal à quelqu'un comme Sélène. Mais il pourrait lui raconter ce que j'ai fait... Que j'ai poussé sa petite amie au suicide...

Je croisai à nouveau son regard. Et prononçai, sur un ton d'excuse :

-Ne me regarde pas comme ça... Tout le monde me hait, là-dedans. Autant te le dire moi-même, je suis un véritable connard dans ce monde-là.

Je me relevai et repris ses mains dans les miennes. Comme si je n'avais pas envie de la voir fuir suite à cette révélation.

-Je ne veux pas qu'on t'assimile à ça.

Autant dire les choses platement, que ce soit clair.

-C'est de moi que j'ai honte, Sélène. Pas de toi.


Spoiler:
 

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Mar 27 Déc - 18:47



Memories at the gala
ft. Amon Sørensen


J'avais répondu sur la défensive, troublée et frustrée de la tournure que prenait la soirée. Il avait semblé déçue, comme s'il espérait autre chose. Je ne savais plus quoi penser. Et si je lui proposait de partir d'ici, de prendre la Mustang pour voyager jusqu’à chez lui ou chez moi, et enfin se retrouver l'un l'autre? J'avais l'impression que nous nous perdions, qu'un immense fossé se creusait entre nous, que la communication se brouille et je me retrouve à nouveau dans le noir.

Être qui je veux? A 6 ans, je voulais être une princesse, à 15 une aventurière et à 18 une magicienne qui ramène les morts à la vie. Je ne suis pas préparée à être autre chose que ce que j'ai eu du mal à devenir. Je me suis construite sur des fondations instables, avec des briques effritées et un toit qui laisse passer l'eau. J'avais condamné la porte, pour que personne ne puisse venir tout casser, mais Amon est arrivé avec ces trois mots par phrase, et il avait redécoré tout ça en quelque chose de potable.

Je n'ai pas pensé à demander une façade multi-faces. Il me reste quelques pots de peintures pour passer au dessus de la couche vieillie par le temps, mais je ne préfère pas m'avancer sur le résultat. Je cherchais dans les yeux d'Amon de l'aide, peut-être que sous son masque de journaliste, il cache un peintre. Mais il était aussi perdu que moi, avec une lueur qui me laissait croire qu'il souffrait de la situation.

-Ne me regarde pas comme ça... Tout le monde me hait, là-dedans. Autant te le dire moi-même, je suis un véritable connard dans ce monde-là.

Je fronçais les sourcils. Je n'aime pas qu'il parle ainsi de lui, mais qu'aurais-je pu répondre? Je n'ai pas encore au le loisir de le voir en tant que journaliste, contrairement à sa collègue... Il semblait désolé, voulant s'excuser, mais de quoi? Qui est réellement fautif dans l'histoire?

Il s'était levé, et c'est avec plaisir que je le laissait prendre mes mains, emmêlant nos doigts et serrant fort ses paumes. Je veux retrouver mon Amon, et je ne partirai pas sans lui. Il veut me protéger, que je ne sois pas mêlée à des choses horribles, qu'aucun lien ne soit fait entre ses actions et moi. Pourtant, je n'attends que ça. Qu'Amon ne soit plus que connu avec moi à ses côtés. Peu m'importe son passé, il n'y a que son présent et son futur qui m'intéressent.

-C'est de moi que j'ai honte, Sélène. Pas de toi.

Je restais un moment silencieuse, avec le cœur tambourinant à mes tempes et l'esprit en fusion. Il avait contredit ce que je pensais être vrai, m'avouant en même temps qu'il se faisait honte. Il n'y a pas pire sentiment que de se détester soi-même, et je suis bien placée pour le savoir. Il m'est déjà arrivé de vouloir en finir, d'enfin me débarrasser de ce monde merdique et de laisser tomber, pensant que ça n'en vaut pas la peine. Si j'ai tenu bon, c'est parce qu'il ne m'a pas lâché.

A mon tour de lui la pareille.

" Je n'ai pas peur de ce qui nous attend à l’intérieur, je suis prête à l'affronter avec toi. Mais si tu préfère jouer le même jeu qu'eux, je jouerais aussi." dis-je avec un sourire complice, que je voulais réconfortant. Je préfère affiché l'image de la petite amie, mais fausse collègue sera un bon début.

" Je t'aime comme tu es."

Et je déposais un baiser timide et tendre sur ses lèvres, avant de me rendre compte que j'avais prononcé ces trois petits mots que je voulais garder pour une situation plus romantique. Mais c'était libérateur d'enfin les dire à voix haute, et si cela pouvait aider Amon à comprendre que rien ne changera l'image que j'ai de lui, alors c'est que c'était le bon moment.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 693
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Mer 28 Déc - 13:18



Memories At The Gala
ft. Sélène Mortiak


Si j'avais pu, j'aurais fui, comme j'avais fui le Danemark il y avait plus de dix ans sous la poussée de mon père. Sauf que là, j'aurais pris la décision seul, de mon plein gré. Par contre, je ne serais pas parti seul, je serais parti avec Sélène, comme j'en avais pris la décision sur un coup de tête quand était venu le temps de me retirer quelques jours au Grand Canyon.

Je pouvais passer pour un grand couillon mais qu'importe, finalement, si c'était pour passer le reste de ma vie dans un coin tranquille, fonder ma propre famille et que la pire chose qui puisse nous arriver soit la première varicelle ou une chute à vélo sans gravité d'un de nos mômes.

Je secouai la tête, chassant cette utopie qui me venait à l'esprit pour la première fois. Je ne savais pas si je devenais vieux, sage, fou ou si c'était mon amour pour Sélène qui me faisait avoir ce genre de rêve.

Elle me rendait encore plus prudent que je ne l'étais. Et bizarrement, loin d'être une qualité, c'était plutôt un défaut parce que cette prudence me menait à vouloir cacher Sélène sous une fausse identité. A l'inclure dans les repères et la façon de fonctionner que j'avais appris à avoir depuis que j'étais à L.A. et notamment au contact de Timmy Evans.

Et j'avais eu bien vite fait de comprendre, rien qu'à son regard et au ton sur lequel elle avait posé sa question que ça ne lui plaisait pas. Après tout, je lui demandais d'être quelqu'un d'autre, je ne pouvais pas lui en vouloir.

Ressentant que je jouais un jeu dangereux, qui pouvait mettre à mal les bases sur lesquelles on était parti au Grand Canyon. Je lui devais des explications, direct, et si possible, avec des phrases assez longues pour qu'elle comprenne pourquoi j'avais ce réflexe de trouver un scénario, un mensonge crédible, pour la protéger.

Alors je lui avais avoué avoir honte de moi, tant qu'à faire. C'étaient des mots forts, mais vrais et encore une fois, ma phrase n'avait pas été longue, ce qui en augmentait l'intensité. Mais je ne savais pas de quelle partie de moi j'avais le plus honte : du journaliste impitoyable qui n'hésitait pas à détruire pour se faire sa place dans la presse people ? Ou du pauvre type en exil dont la seule faute était d'avoir toujours été trop protecteur et trop gentil ?

Je savais pas vraiment. Tout ce que je savais, c'était que mes expériences m'avaient conduit à me construire un personnage qui n'était pas moi, parce qu'être moi ne menait à rien de bon et qu'être moi ne correspondait pas au monde mondain et riche dans lequel j'étais né. C'était tout du moins ce que je croyais jusqu'à aujourd'hui. Parce que ce n'était pas de Mr Hyde que Sélène était tombée amoureuse, mais bien du Dr Jekyll.

Je m'étais relevé et le contact de ses mains serrant les miennes me rassurèrent un peu. Elle ne m'en voulait pas encore assez que pour fuir mon contact. Au contraire, elle le cherchait. Et après quelques secondes de silence, elle reprit la parole, son regard clair mais d'une couleur indéfinissable levé vers moi. Elle avait un sourire complice et dans son regard luisait la même lueur de détermination que celle que je pouvais y voir lorsque je la mettais à mal en entraînement.

Elle disait être prête à affronter ça avec moi, mais, maintenant qu'elle comprenait pourquoi je voulais la cacher, elle était tout aussi prête à jouer le jeu...

Ce qui me décida ? Sa façon de présenter les choses : « jouer le même jeu qu'eux. »... Et les quelques mots qui suivirent et me laissèrent interdit une fraction de seconde. Et c'est un sourire de ma part qui accueillit le baiser léger de Sélène.

Un baiser que je trouvais trop court après une telle révélation (secret de polichinel, pourtant, parce que ce qu'elle venait de me dire, je le savais depuis le début sans qu'elle prononce les mots). Une frustration à laquelle je m'empressai de remédier en la serrant contre moi et en l'embrassant tendrement, mais sans aucune timidité, longuement. Peu importait si on nous prenait sur le fait.

Ce ne fut pas le cas et, si nos lèvres se séparèrent, je la gardai contre moi.

Il y avait une chose qu'il ne fallait pas que j'oublie : Sélène n'était plus la petite fille fragile à qui j'avais filé des claques jusqu'à ce qu'elle trouve la force de se relever toute seule, de se reconstruire. Elle avait probablement le caractère, peut-être plus que moi, pour affronter ce gala la tête haute. Je savais qu'elle encaissait bien les coups. Et peut-être qu'elle saurait encaisser tout aussi bien tous ce que Robin North pourrait lui envoyer dans la tronche.

Elle m'aimait comme j'étais.

Et c'était Sélène que j'aimais.

-Et la femme que j'aime n'est pas l'amie de Fallen... Pas vrai ?

Je lui fis un clin d’œil. Bon... L'idée ne me mettait pas hyper à l'aise pour autant. Mais ma décision était prise. Je ne m'éloignai d'elle que pour lui tendre la main, l'invitant par ce geste à me suivre, à entrer à l'intérieur, main dans la main.

Sélène se pensait assez forte pour affronter ça en tant que ma petite amie. Très bien. Je me devais de lui faire confiance.

Parce qu'aimer quelqu'un, c'était ça aussi.

Même si ça n'avait rien de stratégique.  

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sélène Mortiak
Invité



MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   Ven 30 Déc - 16:40



Memories at the gala
ft. Amon Sørensen


Je ne pensais pas prononcer ces mots de si tôt, mais ils étaient venus naturellement, sentant sûrement que le moment était idéal, sans pour autant être parfait. De toute façon, je les dirait encore et encore, le matin et le soir, quand je repartirai à la découverte de son corps et de son esprit, parcourant le monde à ses côtés.

Il n'avait pas répondu, sûrement parce que je l'avait embrassé juste après, mais je le sentis sourire et me serrer contre lui, comme pour m'absorber dans ses bras, dans un geste protecteur. Il m'avait rendu mon baiser, devenu plus doux et plus intense, et ce malgré la foule un peu plus loin. Je ne saurais dire combien de temps nous sommes là devant la piscine, à tenter d'être ce que nous ne sommes pas, mais les paroles que nous avions échangées nous ont libérée d'un poids. Les invités, les regards des autres ne nous troubleront plus, et ce baiser le prouve.

Je restais blottie dans ses bras, là où je me sens bien, posant mon menton sur son torse, comme un peu plus tôt, mais cette fois pas question de m'écarter. Au contraire, plus proche encore pour effacer la distance qui s'était installée suite aux bêtises qu'on à bien pu se dire. J'avais fait l'enfant en parlant de Drake, râlant sur cette Evelyne que je ne connais même pas, et Amon avait voulu faire de moi quelqu'un d'autre.

Ça ne sert à rien de se cacher des choses, on se connait trop bien l'un l'autre. Je sais qu'il sait lire en moi comme dans un lire ouvert. Il sait que son corps ne me trompe jamais, chaque posture, chaque regard me fait comprendre comment il se sent, vendant la mèche avant qu'il n'ai eu le temps de prononcer un mot.

Je le regardais intensément, observant son visage animé par ses pensées. Son front légèrement plissé, ses yeux bleu océan baissés vers moi comme pour m'inviter à m'y baigner, son petit sourire me faisant fondre. Ça, c'est le vrai Amon, mon Amon.

-Et la femme que j'aime n'est pas l'amie de Fallen... Pas vrai ?

Je relevais le menton, sortie de ma contemplation, ne m'attendant pas à ce qu'il dise quelque chose. Je répondis sans réfléchir, avant que ces mots ne trouvent le chemin jusqu’à mon cerveau et que je comprenne ce qu'il m'a dit.

" Non, je ne suis pas du tout son amie, je ne l..."


Je restais un moment muette, avant qu'un sourire ne vienne illuminer mon visage, m'empêchant de terminer ma phrase. Je ne savais même plus ce que je voulais dire, seul la déclaration d'Amon continuait de résonner dans ma tête, et j'en oubliais mon vocabulaire. Peu importe, pas besoin de mots pour qu'il comprenne ce qui se passe dans mon corps, mon ventre, mon cerveau. Une tornade ferait moins d'effet.

Il s'écarta pour me tendre sa main, une invitation à tant de choses, et pour commencer à affronter, ensemble, le troupeau de chacals qui hurlait plus loin. J'appréhende un peu la suite des évènements, ce que les gens riches d'argent mais pauvre en sentiments humains vont dires comme saloperies sur notre compte, la réaction de Drake en voyant que j'ai remplacé sa compagnie par une autre, et celle d'Amber qui m'a vu revenir de vacances si joyeuse sans que je ne lui donne d'explications. Mais je ne recule devant aucun adversaire, et c'est sûre de moi que j’offris ma main à Amon, le suivant jusqu'au penthouse, et même jusqu'au bout du monde s'il veut.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[20h15] Memories at the gala (Pv Amon)[TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» Après l'Amon Hen...
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Amon, l'Elfe insignifiant [Rôdeur, Mendiant]
» The Best Memories With Memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Events :: Gala de charité-