AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaïana Dugopoliac
avatar


Messages : 461
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22


Who am I?
Je suis: une séductrice hors pair.
Relations:
Song:


MessageSujet: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Lun 2 Jan - 18:13



When we stand together
ft. Cash Izbel


Je n'avais pas passé beaucoup de temps avec Evan ces derniers jours, une fois trop heureuse d'avoir décroché un contrat j'avais fait la fête plusieurs jours d'affilés jusqu'à pas d'heures et puis ben... C'est Daniele qui me le confisquait à chaque fois pour diverses raisons. Non que cela me dérangeait. Fondamentalement parlant, c'était juste une super nouvelle pour la rockstar déchue d'avoir retrouvé son ami et de ressortir régulièrement. Je ne doutais pas un seul instant que ça allait l'aider à reprendre un tant soit peu sa vie en main. Enfin, je pouvais parler... Je faisais la morale à Evan dès que je le voyais avec une bière à la main mais dès que j'étais seule ou dehors, j'en profitais aussi pour des substances illicites et tout aussi néfastes.

En parlant de ça, j'en avais profité toute la journée. Ou presque comme j'avais dû aller au penthouse des Sherman en matinée pour voir si tout était encore bon pour moi. Et en revenant dans notre crèche à moi et Evan, j'avais pris un carton sur la langue et j'étais partie pour 12h de fun. Enfin, malheureusement c'est pas tout à fait vrai. À partir de 17h, allongée de tout mon long sur mon lit (enfin celui d'Evan en réalité), en petite culotte, je commençais à broyer du noir. Tant et si bien que je n'avais plus envie de rien. Je n'avais pas faim, un des effets secondaire du LSD, et pas soif non plus. Je me raboulottais dans mon lit sous les draps étouffants.

Mais je savais que Cash viendrait me chercher et qu'il me faudrait me lever. Je l'avais téléphoné quelques jours plus tôt, encore toute heureuse d'avoir décroché mon contrat avec Barbara et de participer à un gala important. J'avais annoncé la nouvelle au guitariste et l'avais même supplié de venir m'accompagner dans ce gala, parmi toute cette foule de gens riches et célèbres dont je ne faisais clairement pas partie, même si j'avais eu un aperçu aux côtés de Daniele. Je ne voulais pas y aller seule, seule dans cette sphère d'élite et de faux semblant. Avec Cash à mes côtés, je me disais qu'on serait intouchable, puisqu'au final, on serait quand même dans notre bulle à tous les deux. Enfin presque. Je serais en bonne compagnie en tout cas.

J'avais fait part à Barbara que je n'avais rien à me mettre pour l'occasion. Je n'avais rien d'aussi bien habillé pour pouvoir me montrer à cette soirée. Pas question de remettre la même petite robe noire que l'autre soir avec Daniele, il fallait quelque chose d'encore un peu plus travaillé. Et Barbara avait trouvé la tenue idéale, qu'elle me prêtait pour l'occasion, afin de pouvoir montrer ses mannequins sous le meilleur jour possible. D'ailleurs, heureusement que j'y avais pensé quelques jours à l'avance sinon je serais même pas venue, sans tenue adéquate. Je mettais donc une combinaison noir, avec un décolleté qui découvrait mon tatouage au-dessus de ma poitrine mais aussi très court et laissait entrevoir mes jambes et les autres tatouages qui les ornaient. Une petite couche de verni à ongles noir aux pieds et aux mains, des escarpins, une bonne couche de phare à paupière noir sur les yeux, contour au crayon et j'étais prête (photo). Prête à faire fureur à ce gala. Même si ma bonne humeur n'était toujours pas revenue sous l'effet du bad trip.

Je profitais du temps qu'il me restait pour me rouler un joint sur le fauteuil attitré d'Evan et de le fumer. Je le rallumais toutes les trente secondes comme pour faire passer le temps. J'imaginais le gala comme la pire soirée à laquelle j'allais assister, malgré le fait que Cash soit là. Finalement, le carton c'était vraiment pas la meilleure idée que j'aie eue.  

La sonnette me sort de mes pensées tout d'un coup, me faisant même mal aux tympans. Je me lève, mets une petite veste en cuire et je descends les escaliers de l'immeuble pour rejoindre la rockstar qui était sensée venir me chercher. Et un grand sourire illumina mon visage lorsque je voyais Cash.

« Salut Cash... » en refermant la porte de l'immeuble derrière moi.

Avec de la chance, mon bad trip allait s'atténuer à ses côtés. Je le pris dans mes bras pour poser un long baiser sur ses lèvres chaudes. Et c'est bon, j'étais parée!

« Tu vas bien? » demandais-je quand j'avais reculé mon visage du sien pour contempler ses yeux derrière ses mèches rebelles que je dégageais d'une main.

@ Billy Lighter





Dernière édition par Gaïana Dugopoliac le Mar 3 Jan - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Lun 2 Jan - 22:11



When We Stand Together
ft. Gaïana Dugopoliac


Le troisième bouton en partant du haut, c'était ce que la voix de Gaïana m'avait dit, il y avait de ça quelques jours au téléphone. Le troisième bouton en partant du haut était la clé pour la voir apparaître au bas de cet immeuble de l'Eastside. Alors, j'avais enfoncé le troisième bouton en partant du haut. Et comme j'avais attendu Billy, j'avais attendu ma princesse soviétique, reine des rues de L.A, sa fille adoptive, m’asseyant sur le pas de la porte et allumant une cigarette.

La carrosserie noire de la CRX, garée complètement de travers au bord de la route, brillait de reflets rouges à cause du soleil qui se couchait derrière les immeubles se dressant comme autant d'écailles de béton sur la peau rugueuse et bétonnée de Los Angeles.

Le temps, difforme depuis mon dernier voyage qui datait d'avant mes retrouvailles avec Billy, me sembla ralenti. Je pouvais tout voir, tout sentir, la réalité prenant désormais plus de place que le Désert.

Le soleil perdait petit à petit de sa chaleur alors qu'il laissait place à la nuit, la lumière baissait mais je ne retirais pas mes lunettes de soleil, comme si ça allait l'aider à rester là jusqu'à ce qu'il réduise chaque gramme de béton en sable et que Los Angeles et le Désert ne fassent plus qu'un.

J'étais moi-même devenu le symbole de l'entre-deux dans lequel j'étais, pas encore tout à fait là, mais plus tout à fait absent. Je portais mon chapeau haut-de-forme fétiche, la veste queue-de-pie, qu'on avait un jour trouvée dans un vide grenier avec Billy, sous laquelle je portais une ample chemise blanche complètement ouverte sur mon torse métis, un jeans noir et des santiags. Moitié gentleman venu d'un autre temps, moitié roi du Désert.

Prince serpent devenu humain pour un soir pour accompagner sa princesse tatouée au bal.

Je jetai mon mégot dans le caniveau sans bouger mon cul du pas de la porte.

Je me levai lentement quand je sentis plus que je n'entendis la porte s'ouvrir derrière moi, lentement, comme la dalle du tombeau d'un empereur très ancien. Je penchai la tête sur le côté. Pourquoi Gaïana vivait-elle dans un tombeau ?

Mais cette question m'échappa quand elle ferma la porte derrière elle, y emprisonnant les relents de mort, pour venir se réfugier dans mes bras et lever la tête pour venir poser ses lèvres contre les miennes. Celles-ci n'avaient pas un goût macabre, mais bien une saveur plus familière de tabac et de voyage, mêlé du sucre naturel propre aux lèvres de femmes, qui me fit prolonger le baiser et le terminer par une subtile caresse du bout de la langue.

Je l'écartai ensuite un peu de moi et relevai mes lunettes de soleil d'une main pour la regarder plus en détails. Son aspect et le mien faisait de nous un couple à la fois très classe pourtant symbole de débauche.

Elle écartai les boucles de cheveux qui tombait devant mes yeux noirs perpétuellement mi-clos. Elle demandait si j'allais bien et un sourire se dessina sur mon visage.

-Billy m'a trouvé.

Comble du bonheur puisque ces retrouvailles marquaient une nouvelle phase de création, un retour en studio puis sur les routes. Les morts de l'émeute étaient désormais enterrés, le deuil terminé.

-On va faire le clip.

Lenny m'avait demandé d'écrire une annonce pour trouver des filles pour le clip. Alors j'avais écrit. Une fille brune que voulait Billy. J'avais les mains posées sur les hanches de celle qu'il cherchait en ce moment même.

-Tu vas faire le clip avec nous.

Je n'avais rien demandé à personne, je ne savais pas si Gaïana avait même vu l'annonce. Et pour ce que ça m'importait... Tout simplement parce que pour moi, alors que je la voyais devant moi, lovée, féline, c'était une évidence.

Je l'embrassai sur le front.

-Et toi, Princesse ?

@ Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Gaïana Dugopoliac
avatar


Messages : 461
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22


Who am I?
Je suis: une séductrice hors pair.
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Sam 7 Jan - 21:55



When we stand together
ft. Cash Izbel


Je souriais quand il levait ses lunettes pour pouvoir me contempler et j'espérais que ce qu'il voyait lui plaisait. Je jouais ensuite avec une de ses mèches de cheveux, lui demandant s'il allait bien. Avant qu'il ne me réponde, j'avais pu entrevoir une lueur de joie dans ses yeux que je contemplais avec une fascination à peine dissimulée, mes sens encore émoustillés par l'acide présent dans mon corps.

Billy l'avait retrouvé et visiblement, rien ne pouvait le mettre de meilleure humeur, alors, j'étais heureuse pour lui. Il y avait entre les deux garçons un lien très étrange, presque mystique. Le rouquin était visiblement une véritable source d'inspiration pour le guitariste... Puis ils ne fallait pas oublier qu'ils se connaissaient depuis tellement longtemps...

« On va faire le clip. »

Je fronçais des sourcils pour comprendre de quoi me parlait la rockstar même si j'avais un vague souvenir que le groupe avait voulu tourner un clip pour une nouvelle chanson. Mais ça datait et visiblement, ils ont mis leurs projets un peu de côté. Cash me précisait même que j'allais le faire avec eux. Je fais une moue étonnée mais pas contraire non plus.

« Moi? » demandais-je en me désignant de la main avant de rire, une réaction peut-être un peu exagérée mais il faut dire que je ne me contrôlais pas vraiment non plus. Je reprenais Cash dans mes bras pour un deuxième câlin. Et il déposa un baiser sur mon front, me demandant à son tour comment j'allais. 

« Toujours bien quand je suis avec toi. » disais-je avec un grand sourire aux lèvres, relevant la tête pour le regarder. Je lui chapardais son chapeau haut de forme, mue par une irrésistible envie de l'essayer. Je le posais sur ma tête, faisant la fière devant son possesseur.

« Il me va bien? »

Je lui lançais un petit regard aguicheur et je prenais la main de Cash pour ensuite me diriger vers ce que je supposais être sa voiture, ainsi fièrement garée en biais devant l'immeuble. Je regardais brièvement mon reflet dans la vitre puis reposais mon attention sur le guitariste.

« On y va alors? »

Ma petite déprime s'était complètement envolée et j'affichais encore un grand sourire. Je retirais le chapeau de Cash pour le lui remettre au-dessus de sa longue tignasse noire. C'était à lui, et elle faisait partie intégrante de son style, on ne pouvait pas le lui retirer ça. Il avait son look complètement à part et franchement, c'était sexy.

« Tiens, il te va mieux à toi qu'à moi quand même. »

Et sur ces mots, j'ouvrais la porte de sa voiture pour qu'on bouge. Je lui aurai bien proposé de venir dans l'appart, passer du temps rien que tout les deux à faire ce qu'on faisait de mieux, s'aimer et profiter de la vie à notre façon, en mettant notre santé en danger. On était comme ça. Mais non, on devait aller à ce gala. Surtout moi, Barbara comptait sur ma présence à ce gala pour son défilé. Je lui avais même demandé une tenue en particulier pour le défilé, alors, autant que j'en profite aussi. Sans compter que j'avais besoin de ce job, plus que n'importe qui d'autre. Je voulais mon indépendance, ne pas compter sur  la générosité et l'argent des autres. C'est jamais bon, on finit toujours par se faire baiser, d'une façon ou d'une autre. Je l'avais bien expérimenté moi-même...

Assise sur le siège passager de la CRX noire, j'attendais que Cash soit à son tour assis derrière le volant avant de lui poser des questions sur le clip dont il avait parlé. Je me souvenais, vaguement, d'avoir lu un article que The Lightening cherchait quelqu'un pour tourner un clip, une brune. Je sais plus si c'était ce matin... ou peut-être hier? Ou était-ce encore avant hier? C'est tellement flou et puis, tant pis, c'est pas grave.

« Alors, c'est quoi cette histoire de clip? »

Cash allumait le moteur de la voiture pendant que je posais la question, je le regardais conduire avec mon éternel sourire aux lèvres, amusée cette fois-ci. Mon côté tentatrice qui embrumait de nouveau mon cerveau. Finalement, on aurait peut-être pu faire un saut à l'appartement avant. Mais maintenant qu'on était en route... Je me tiendrais à carreaux. Je pense...

@ Billy Lighter




Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Dim 8 Jan - 14:09



When We Stand Together
ft. Gaïana Dugopoliac


Les yeux de Gaïana, comme les miens, étaient perdus entre deux mondes. Elle planait et souriait, elle flottait et rigolait. Et alors que Billy avait besoin que je reste ici jusqu'à ce qu'on ait terminé ce qu'on avait à faire, je me laissais porter par l'état de la jeune femme aux formes alléchantes. Ce que nous devions faire, c'était le clip. Et Gaïana était celle que nous cherchions depuis si longtemps, celle qui représenterait Savannah dans Be Mine!. Deux ans que la princesse soviétique gravitait dans l'entourage de The Lightening tel un électron libre. Son destin devait indubitablement être lié au nôtre et désormais, cela me sautait aux yeux.

-Ouais... Toi...

Gaïana se blottit à nouveau dans mes bras et j'étais prêt à rester là. La jeune femme n'avait qu'un mot à dire et je la suivrais. Après tout, c'était elle qui voulait aller à ce gala parce qu'elle devait y défiler.

Elle attrapa mon chapeau et le mit sur sa tête et je la regardai, amusé. Ses yeux brillaient d'un éclat surnaturel du à l'une ou l'autre substance dont je devais désormais me priver.

-Ouais. Tu devrais défiler avec...

Le regard qu'elle me lança ensuite invitait à monter dans la voiture, mais pas pour la démarrer. S'il y avait une chose que Gaïana et moi aimions faire et faisions bien, c'était fusionner pour prendre du plaisir. Mais Billy m'avait ramené dans ce monde et tenait à ce que j'y reste. Et je ne voulais plus perdre Billy de vue.

Alors je me laissai entraîner par Gaïana qui me tirait par la main. Elle se regarda dans la vitre de la voiture avant de me demander si on y allait. Et je hochai la tête, prêt à la suivre n'importe où. J'avais besoin d'un guide ici et pour ce soir, je l'avais trouvé en Gaïana.

C'est dans la voiture qu'elle entra après avoir replacé le chapeau sur ma tête. Je fis donc de même, entrant côté conducteur, mais, trop haut, mon chapeau tomba sur la bitume après avoir cogné le montant du véhicule.

-Oh... Merde...

Je me penchai mollement sur le côté pour le reprendre et le posai délicatement sur les cuisses de la Soviétique, masquant à contre cœur ces tatouages qui la rendaient si particulière. Une fois en place, Gaïana demanda ce que c'était cette histoire de clip.

J'allais lui répondre alors que je tournais la clé pour démarrer le moteur qui gronda.

Puis, synchronisant mal mes mouvements, je calai.

-Oh...

Il me fallut trois essais avant de démarrer convenablement et de me mettre à rouler. Comme je devais me concentrer à la fois sur la route qui, ici trop carrée, n'avait rien du charme des routes que le bus de la tournée avait parcourues, qui ressemblaient à autant de serpents, je ne savais parler que très lentement, dans un discours entrecoupé de silences trahissant une attention erratique.

-C'est... L'histoire de Billy et Savannah... Violence... Et colère. Incompréhension, manipulation... Domination aussi.

Je roulais plus vite, grillai des feux sans le faire exprès et le paysage changeait, la misère et la crasse de l'Eastside laissant place à des quartiers plus propres et de plus en plus chics. Je n'avais pas besoin de réfléchir à l'itinéraire, la carte de L.A. était gravée dans ma peau tout comme mes veines encore en train de cicatriser.

Mon regard croisa celui de Gaïana, même si elle ne pouvait pas le voir à travers mes lunettes de soleil et mes cheveux.

-Tu es avec nous depuis longtemps. Ton heure est venue maintenant.

@ Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Gaïana Dugopoliac
avatar


Messages : 461
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22


Who am I?
Je suis: une séductrice hors pair.
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Jeu 12 Jan - 20:11



When we stand together
ft. Cash Izbel


Je ris quand Cash me conseillait de défiler avec son chapeau au gala. Mais cela ne faisait pas vraiment partie des accessoires que Barbara avait prévu à mes tenues malheureusement. Mais pour lui, je poserai bien avec, s'il le désirait, même sans autre artifice si ça lui plaît vraiment héhé. Et je lui lançais encore un regard de braise, me mordillant la lèvre inférieure.

Je le tirais d'une main vers la voiture et, après avoir regardé mon reflet dans la vitre, j'avais rendu le haut de forme à Cash, précisant qu'il lui allait quand même mieux.

On rentrait chacun de notre côté dans la voiture, et sans penser à son chapeau, Cash le renversa et dû le ramasser au sol. De mon côté, j'avais déjà mis ma ceinture comme une passagère exemplaire et j'attendais sagement qu'on démarre, acceptant avec plaisir de surveiller le chapeau que Cash me déposa sur les genoux.

« Alors, c'est quoi cette histoire de clip? » avais-je alors demandé à Cash tandis qu'il mettait le moteur en marche.

J'avais l'impression d'être devenue une véritable pile électrique d'un coup. La présence de Cash m'avait comme donné un petit coup de fouet, j'étais prête pour un marathon là. Et j'attendais avec impatience que Cash m'explique donc quel était leur projet avec le clip mais juste quand il ouvrit la bouche pour répondre, il cala.

Et je fus prise d'un fou rire monumentale.

Ma main devant la bouche, je regardais le guitariste lâcher un petit « oh » de surprise et probablement de déception. Le malheureux tenta encore une fois toujours sans réussir et.. j'étais au bord des larmes.

« Tu peux y arriver Cash.. ! »

J'avais ramené ma tête près de la sienne pour lui déposer un baiser sur la joue. Le pauvre, je me moquais de lui... Mais ça avait été plus fort que moi. Et cette fois-ci était la bonne, ouf ! On s'élançait dans les rues de l'Eastside pour de nouvelles aventures, à deux. Ce qui n'augurait que du bon, de mon point de vue.

Maintenant que nous étions enfin dans la circulation, Cash pouvait enfin essayer de répondre à ma question mais il répondait à une lenteur... excessive. Trop concentré sur la route, il lâchait quelques mots par intermittence. Mais ça va, j'avais le temps entre chaque flopée de mots d'y mettre un sens moi-même. Comme si on jouait à un petit jeu de devinettes. J'avais quand même toujours un grand sourire aux lèvres, trop amusée de voir Cash dans cet état de concentration qui lui coûtait un certain effort. Il passa même quelque carrefours au rouge, que je regardais encore en tournant la tête pour vérifier qu'on ai pas causé d'accidents derrière nous.

« Tu es avec nous depuis longtemps. Ton heure est venue maintenant. »

Je reposais mon attention sur Cash tandis que la voiture filait vers les quartiers de Beverly Hills.

« Je le ferais avec plaisir ce clip, Cash. »

Surtout s'il contribuait à son bonheur. Parce que je ne sais pas trop ni comment ni pourquoi mais, à Cash, j'avais l'impression que je n'aurais rien pu lui refuser. J'avais juste envie de pouvoir lui faire plaisir, et d'avoir la chance, en retour, de pouvoir passer du temps avec lui.

Je regardais par la fenêtre et distinguais la rue que j'avais déjà parcourue à pied pour venir chez Barbara deux-trois fois. Et plus loin, le grand penthouse illuminé de toutes parts.

« On est bientôt arrivé. »

Je regardais sur le tableau de bord de la voiture et il indiquait tout juste 20h13. Tout bien, bon, un léger retard pour la soirée mais on allait tout de même rien manquer de très grave je suppose. Cash tourna sur le parking spécialement aménagé pour l'occasion, la garant avec autant de classe qu'à l'Eastside. Mais bon, on le lui pardonnait bien. Le moteur coupé, je prenais une grande inspiration en regardant la rockstar.

« Ça ira ? » demandais-je alors à Cash.

Au loin, je distinguais une foule de gens à l'entrée... Mais plutôt dans le genre paparazzis. Je me serais jamais imaginée rentrer dans un lieu comme ça, déjà de un, et en plus aux côtés de Cash... Je n'allais pas passer inaperçue bizarrement je crois...

Je me mordillais la lèvre en attendant d'avoir un petit signe ou un geste du guitariste pour me lancer et sortir pour aller à ce fameux gala qui avait déjà tant fait parler de lui.

« Bon, on y va alors. » disais-je pour me motiver moi et le guitariste.

J'ouvrais la porte de mon côté pour sortir.

@ Billy Lighter




Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Mer 18 Jan - 15:30



When We Stand Together
ft. Gaïana Dugopoliac


Je ne captais peut-être pas grand chose de ce monde, mais le regard que me lançait Gaïana trahissait un désir qui n'était pas d'ici. C'était une attirance toute naturelle que j'y voyais, la seule chose naturelle d'ailleurs dans tout ce béton et ces briques, dans toutes ces lignes droites. J'allais la prendre dans mes bras et l'embrasser mais elle arrivait à suivre le rythme de ce monde, elle, et elle me tira vers la voiture avant que j'aie eu le temps de faire quoi que ce soit.

Fallait démarrer la voiture et comme chaque fois, elle fut un peu capricieuse. Elle avait du tempérament ma voiture et je n'étais là pour apprivoiser personne... Alors je la laissais faire, attendant qu'elle veuille bien ronronner comme Gaïana elle-même savait si bien le faire. Sauf que Gaïana ne ronronnait pas là... Elle riait et c'était un son que je n'avais pas encore entendu, venant d'elle, aussi franchement. Ce monde n'avait jamais été tendre avec la princesse soviétique et pourtant, bientôt, elle allait lui arracher sa place. Ce rire n'était qu'un symptôme de ce qu'elle était en train d'accomplir sans en avoir l'air. N'était-elle pas invitée à un gala ce soir même ?

Elle vint, comme un encouragement, déposer ses lèvres fraîches sur ma joue et la voiture avait démarré.

La route passait sous les roues de la voiture qui nous emmenait à destination. C'était elle qui conduisait, pas moi. Je me laissais juste aller, tout en expliquant lentement à Gaïana l'histoire du clip. Je n'étais pas à l'aise, même si j'en avais l'air. J'avais du mal à m'exprimer, comme toujours.

Les mots n'avaient jamais été mon fort.

Mais je souris quand Gaïana affirma qu'elle ferait le clip avec nous. Et tout en roulant, faisant un écart sur la route, je me penchai pour aller chercher les lèvres de la princesse soviétique. Puis, la voiture reprit plus ou moins sa trajectoire, non sans provoquer les klaxons exaspérés des autres créatures de métal autour de nous.

Mais la voiture se gara. Enfin... Elle s'arrêta pas loin du penthouse.

Puis, son moteur s’éteignit et elle se rendormit. Elle nous attendrait docilement là où elle était. Si je n'oubliais pas de tirer le frein à main... Et si la police ne la dépannait pas.

L'habitacle du véhicule fut soudain plein d'une tension que je ressentis jusqu'au plus profond de moi, sans trop savoir d'où elle venait jusqu'à ce que Gaïana prenne une grande inspiration. Elle me demandait si ça irait et je la regardai de derrière les verres teintés de mes lunettes de soleil qui, vu que celui-ci enflammait l'horizon, n'allaient plus me servir à grand chose bien longtemps.

Mais le regard de la Reine des rues de L.A. me quitta bien vite pour se focaliser sur les vautours qui voltigeaient en rond devant l'entrée du penthouse. Ils ne me faisaient pas peur. Les vautours aussi vivent dans le Désert et je les côtoie depuis longtemps.

-C'est à toi que tu poses la question... Réponds-y.

Je repris mon chapeau, dévoilant ses cuisses pratiquement nues, vu la robe qu'elle portait, à mon regard. Elle était magnifique. Elle l'avait toujours été et ce depuis ce premier soir où nous avions fait connaissance dans une cellule de dégrisement.

Je sortis ensuite de la voiture et vins de son côté. Je fermai sa portière et, comme pour lui donner de mon énergie, de mon expérience pour passer dans la foule des journalistes, ce qu'elle allait faire pour la première fois en tant que centre d'attention, je la collai doucement contre la voiture et lui offris un baiser profond, langoureux et passionné.

A travers mes lunettes de soleil et mes paupières fermées, je ne percevais que très faiblement les éclairs de lumière blanche que j'avais provoqué.

Il avait suffit d'un geste, d'une toute petite fusion encore bien loin de ce que Gaïana et moi avions l'habitude de faire... Pour faire éclater un millier d'étincelles imprimant notre image pour le tout L.A.

Le baiser prit fin, naturellement, sans qu'aucun de nous ne décide de le faire. Mais je ne me détournai pas directement d'elle, appuyée contre la carcasse froide et métallique de la voiture. C'était elle, la Déesse du Désert, la Princesse soviétique, la Reine des rues de L.A., que je regardais tandis que le bout de mes doigts flirtait avec la limite de sa robe, sur ses cuisses.

-Ils ne peuvent pas t'atteindre.

Alors seulement, je me retournai vers la nuée de journaliste qui affluait vers nous. Je passai mon bras nonchalamment autour des épaules de Gaïana et transperçai l'essaim, marchant tout droit, ni trop vite, ni trop lentement, vers l'entrée.

Les vautours avaient faim.

Mais nous n'étions pas morts

@ Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Gaïana Dugopoliac
avatar


Messages : 461
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22


Who am I?
Je suis: une séductrice hors pair.
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Jeu 26 Jan - 12:12

Spoiler:
 




When we stand together
ft. Cash Izbel


Lorsque je demandais à Cash si ça irait, il éludait la question, rétorquant que je posais la question à moi-même. Et je souris, il avait probablement raison. J'avais lancé un nouveau regard sur les journalistes à l'entrée, en me mordant la lèvre inférieure. Cash reprit son chapeau sur mes genoux et je prenais la poignée de la porte, prête à me jeter dans la fosse aux loups.

Je sortais de la voiture et Cash me rejoignais de l'autre côté de la voiture, fermant la porte derrière moi. Avec douceur, il me collait à la voiture et il m'embrassa tendrement. Ce baiser était intense, bien plus qu'un baiser normal. Il avait comme recharger mes batteries, me permettait de faire momentanément le vide dans mon esprit, comme plongée dans le désert avec l'imposant serpent qu'avait incarné Cash la dernière fois. Une source d'apaisement, de revitalisation  pour affronter la vie réelle avec une sérénité et une force nouvelle.

Notre baiser avait enclenché quelques flashs mais lorsqu'il prit fin, je n'avais de yeux que pour la rockstar. Je distinguais les siens au travers de ses lunettes et un sourire illumina mon visage avant de lâcher un petit rire. Cash... Il ne cessera de m'impressionner et de me surprendre. Je me mordais la lèvre en sentant ses mains sur mes cuisses. Je pense que les journalistes devaient quelque peu se rincer les yeux sur ce tableau car le tumulte des flashs ne cessait pas.

« Ils ne peuvent pas t'atteindre. » me murmurai presque Cash, encore tous les deux dans notre bulle. Et je fis un imperceptible hochement de tête.

« Bon, on y va alors. » disais-je, parée à toute éventualité, gonflée à bloc et déjà beaucoup plus sûre de moi.

Et on y allait. Cash m'entourait de son bras protecteur et rassurant et je passais ma main dans son dos. Nous avions l'air d'un véritable couple, pour ceux à qui ça n'avait pas encore sauté aux yeux après notre langoureuse étreinte. Et on marchait, de manière complètement synchronisées comme si on avait fait ça toute notre vie, et ça me plaisait.

Je pense que j'avais simplement eu besoin de Cash pour savoir comment me comporter, se la jouer plutôt cool et ne pas réellement s'afficher ou faire comme si de rien était, comme un parfait petit couple. En réalité, il s'agissait juste d'être nous-mêmes. Et Cash, pour ça, il gérait. Être au naturel, prenant les choses comme elles venaient. Moi, j'avais dû être un peu prise par le stress à l'idée de passer devant tant de monde, puis de devoir défiler pour Barbara plus tard dans la soirée.

Mais non, Cash restait calme, authentique. Et sa maîtrise, son comportement devant ces vautours affamés me permettait de me calquer sur lui. Pendant un moment, c'était lui qui m'avait guidé dans le monde réel, pour une situation qui m'était encore inconnue et à laquelle je ne savais pas comment réagir. Et il m'avait montré la voie, comme un véritable Jedi, et on affrontait ce moment ensemble. Si on pouvait vraiment dire qu'on l'affrontait.

On ignorait carrément les journalistes, scindant cette nuée de vautours comme Moïse traversait la mer, fendant un passage entre deux eaux. On nous laissait passer tels des dieux. Dieux de la décadence, du péché, de la paresse, de la gourmandise, de la luxure, de la chair. On incarnait la déchéance, mais avec classe.

En entrant, on ne se présentait même pas à l'hôtesse qui s'occupait de laisser entrer les invités et de vérifier si le nom de ceux-ci figuraient sur la liste. Je lui fis un bref salut de la main, souriante. Elle m'avait vue ce matin et savait donc que je faisais partie des mannequins de Barbara et puis... Pas besoin de savoir si Cash était sur la liste, on ne se posait pas une question pareille au vu de sa célébrité.

On s'engouffrait dans l'ascenseur, laissant également de la place à d'autres personnes de la haute. J'étais sans doute la seule a avoir mis une tenue aussi courte. Cash et moi dénotions bien entre eux, mais qu'importe. Je me tournais vers le guitariste, un sourire malicieux aux lèvres et un regard espiègle. Je venais l'embrasser, me collant à nouveau à lui, en manque de contact alors qu'on ne s'était même pas lâché. Je n'hésitais même pas à en faire "de trop", lâchant un petit gémissement plaintif et laissant toutes ces personnes mal à l'aise dans la petite boîte exigüe.  

@ Billy Lighter




Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   Dim 29 Jan - 19:15



When We Stand Together
ft. Gaïana Dugopoliac


Spoiler:
 

Ce baiser que nous échangions tout contre la voiture était ce que les vautours attendaient, un amuse-bouche à défaut d'avoir accès à ceux qui devaient décorer les tables à l'intérieur. Mais j'étais le seul à en sentir le goût sucré et aromatisé au tabac. Le seul, avec la princesse soviétique elle-même. Je sentais Gaïana frissonner au contact de mes doigts sur le haut de ses cuisses juste sous ses fesses rondes et j'étais sûr que si j'avais pu m'aventurer plus loin, j'aurais plongé dans une eau troublée d'un désir que l'exposition en plein jour aurait rendu inaccessible au commun des mortels.

Mais pas au Roi Serpent... Pas au Shaman.

Mais Gaïana devait accomplir ses premiers pas en tant que fille adoptive de Los Angeles la belle, l'impitoyable. Et elle se devait d'avancer.

Elle ne le ferait pas seule. Ambassadeur de L.A. et de ses dimensions cachées, j'étais là pour lui montrer les dangers et les pièges et lui permettre de passer sans encombre.

C'est ainsi que sans aucun accro, nous traversâmes la nuée de vautours affamés auxquels nous avions donné suffisamment de quoi se repaître pour faire diversion. Marchant droit vers notre but, enlacés, couple royalement débauché, il ne purent que nous laisser passer, s'écartant docilement sur notre passage.

Jusqu'à ce que nous soyons hors de leur portée, dans de nouveaux bras de béton sécurisés par des sentinelles attentives.

Gaïana fit un signe à l'une des pauvres poupées de chiffons que les convenances avaient formatées et habillées pour l'occasion. Je souris à chacune d'elle, leur faisant ressentir qu'elles étaient femmes et donc à mes yeux, Déesses à part entière qui qu'elles soient. Malheureusement, peu d'entre elles en prendraient réellement conscience comme la Reine des Rues de L.A. l'avait fait depuis son arrivée dans le monde de The Lightening. Dans mon monde.

Puis, je me penchai vers Gaïana.

-C'est toi qui nous fait entrer, pas moi. Tu es la clé.

Aucun de nous deux n'avait du se présenter, donner son nom. Cela signifiait énormément, plus que ce que Gaïana ne pouvait imaginer.

Nous entrâmes dans une boîte où la proximité des corps étaient certainement dérangeante pour ceux qui nous accompagnèrent. Tout au fond, Gaïana et moi, tactiles, vivions en parallèle avec tout ces gens. Eux, regardaient tous la porte. Nous, nous nous regardions dans les yeux.

Je répondis à son sourire malicieux, lisant littéralement dans ses pensées magnifiquement indécentes. Elle vint m'embrasser et j'accueillis avec joie sa langue avec la mienne, deux serpents de chaires s'aimant dans l'intimité de nos bouches aussi humides que devait l'être la féminité de Gaïana en ce moment même.

D'une main, j'allais chercher sa cuisse, l'invitant à remonter le long de la mienne alors que des toussotements insistants se faisaient entendre autour de nous pour couvrir avec gêne les soupirs et gémissements de désirs de Gaïana.

Mais personne ne dit rien. Parce qu'ils préféraient faire comme si nous n'étions pas là tout comme nous faisions comme s'ils n'existaient pas.

Il y eut une sonnerie. Et l'ascenseur gerba son luxueux contenu dans la salle de réception, l'éparpillant une peu partout.

C'est main dans la main que nous pénétrâmes dans un monde nouveau pour la Princesse Soviétique en plein rite initiatique.

Et irréel pour moi. Un artifice de plus dans cet univers que Billy chérissait.

Pour arriver en plein scandale.

De mes yeux endormis, je regardai vaguement des Titans se battre à coups de mots et de cris retenus. Ils étaient au moins aussi vieux que L.A. elle-même, des légendes.

L'un d'eux n'était qu'une lumière éteinte qui avait pourtant un jour été étincelante. Dieu combattant ayant chuté il y a bien longtemps. Sniper.

A ses côtés se tenait, nerveux le rutilant Ricci rendant coup pour coup, maniant les mots comme il le faisait si bien.

Face à ces deux Titans, furieuse, se tenait celle qui, un jour, avait été l'épouse du premier avant de dérober à Los Angeles la part qui lui revenait de droit.

D'un pas nonchalant, je m'éloignai de cette violence, emmenant Gaïana avec moi. Je lui fis un sourire désolé, mes lunettes toujours sur mon nez pour me protéger des vision trop forte de ce monde.

-Nous voici dans le monde de Billy. Un monde de conflit.

Je caressai du pouce la joue de ma princesse.

-Tu dois leur montrer que seule la beauté compte.

@ Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[20h15] When we stand together (Pv Cash)[TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Trash To Cash II : A Golden Night
» [Stand] Salon de thé
» Cash Via Le Portable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Events :: Gala de charité-