AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jordan Keller


Messages : 278
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 35
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: flic
Song: Brothers In Arms - Dire Straits


MessageSujet: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Mer 11 Jan - 18:00



Time For A Punked Truth
ft. Drake Anson, Duncan Keller & The Crowd


J'avais abandonné la conversation agréable de Natacha Perry afin de répondre à l'appel de la main de Duncan qui, apparemment, avait besoin d'aide. J'étais donc allé à sa rencontre et avait salué tout le groupe que je n'avais pas encore eu l'occasion de voir depuis... depuis au moins hier, sans certitude. Et pourtant, ils vivaient dans la même baraque que moi, ces petits gars.

-Hey, les gars... Comment ça va ?

Je ne doutais pas qu'ils soient prêts, psychologiquement en tout cas, parce qu'ils attendaient ce genre de chose depuis un bail. Après tout, mon petit frère avait trente ans maintenant... Il faisait déjà de la musique dans le Nevada, mais les paroles... Cette capacité là, je l'avais découverte chez lui quand j'étais revenu de mission.

L'autre grand caractère du groupe, c'était Drake. Il avait l'air plus propre sur lui que mon frère et les autres qui avaient vraiment quelque chose de punk et de négligé alors que Anson, lui, avait plus un style de playboy. C'était d'ailleurs pas le dernier à jouer les jolis cœurs, de ce que j'en savais. Je tapai dans la main du bassiste, comme à notre habitude, pour le saluer.

-Les fait pas toutes s'évanouir, hein, Casanova...

Puis, rigolant... En regardant les quelques invités qui commençaient à arriver avant de me pencher vers Drake et de lui glisser à l'oreille.

-On sait jamais qu'une vieille riche déciderait de t'entretenir...

Je lui tapai sur l'épaule avant de saluer les autres et de taper deux trois mots avec eux. Puis, je m'étais tourné vers mon frère et de désigner Perry d'un coup de tête.

-Vous avez quand même une fan d'avance. Elle aussi c'est une rebelle. Rien à foutre de pas avoir d'invitation, quand ça veut passer, ça passe.

Puis, je penchai la tête, interrogateur.

-Sinon, besoin d'aide ? Sinon, je sens que je vais coller cette gentille dame toute la soirée...

Sans arrière-pensée aucune mais au moins, je savais que Natacha n'avait pas l'esprit fermé et ne me remballerait pas sous prétexte que j'étais un flic de l'Eastside ou que mon frère était le punk qui, du haut de la scène, leur crachait leurs quatre vérités à la tronche...

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 170
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Jeu 12 Jan - 17:01



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Drake Anson & others


Le concert allait bientôt commencer ! Ok, j’étais très stressé… C’était de pire en pire plus on approchait du moment du concert. J’étais une vraie pile électrique quand j’étais stressé. Je devrais sûrement déjà ennuyer Drake qui, lui, était toujours calme. Je me demandais, chaque fois, comment il fait. J’accordai ma guitare tout en parlant aux autres des chansons qu’on allait faire. Et de tout et de rien. Je parlais pour pouvoir oublier mon stress.

L’heure approchait et il nous fallait une aide technique en plus pour le concert. Je me tournai vers les gens dans la salle et repérai Jordan. Il était accompagné d’une femme d’à peu près son âge et qui était très jolie. Mon frère draguerait-il ? L’idée me fit rire un peu intérieurement. Je ne le voyais pas du tout avec une fille de la haute comme il y en avait beaucoup ici. Mais parfois, la vie est pleine de surprise. Je lui fis signe pour qu’il nous rejoigne derrière la scène.

Il vint sans attendre et nous salua. Il avait la classe habillé comme ça. Je voyais rarement Jordan comme ça. Je tapai sur son épaule d’une façon fraternelle.

-Je suis méga stressé ! Pire encore que quand Timmy est venu nous voir au Dizzy !

Il a dû le remarqué parce qu’il était impossible pour moi de fixer mon regard quelque part ou d’arrêter de bouger. Barbara m’avait dit qu’il y avait des journalistes dans la salle. Et ça m’avait foutu la pression. Mais je savais qu’on serait à la hauteur. Il fallait qu’on le soit !

Jordan s’adressa à Drake et me fit rire. Drake, c’était le beau gosse du groupe. Il attirait toutes les filles. C’était déjà pareil quand on était adolescent. Mais je n’avais jamais été jaloux, loin de là. J’étais plutôt du genre à essayer de le caser avec une jolie fille. Ça c’était amusant ! J’entendis ce que Jordan glissa à l’oreille de Drake et éclatai de rire. Pauvre Drake, il mérite mieux que ça.

Mon frère fit le tour des membres avant de se tourner vers moi et me désigner la fille avec qui il parlait. C’était une rebelle. Loin de mon cliché de la fille riche alors. Mon visage s’illumina. Ça faisait du bien de savoir qu’une fille de cette trempe ferait partie du public. Elle avait eu l’audace d’entrer ici sans invitation.

-Génial ! Je me disais aussi que tu ne draguais pas une fille de la haute. C’est pas vraiment ton genre. Et en plus, elle a réussi à entrer sans invitation. Ça c’est une femme qui a du cran.

Je faisais comme si Jordan courtisait la jolie rebelle du public. Et il ne disait rien qui allait dans un autre sens vu sa réflexion d’après sur le fait qu’il allait la collé si on n’avait pas besoin de son aide. Je souris.

-Si si ! On a besoin de toi ! Il nous faut quelqu’un qui reste sur le côté de la scène au cas où on aurait besoin d’un réglage ou l’autre ou de changer d’instrument entre les chansons. Et aussi pour nous ravitailler en eau et bière. Il ne faut pas qu’on quitte la scène une seule seconde alors il nous faut un soutien technique. N’est-ce pas Drake ?

Je mis mes mains en prière comme pour supplier Jordan. C’était plus un réflexe de petit frère qu’autre chose.

@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Sam 14 Jan - 21:22



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Duncan Keller & others


J'étais venu avec Sélène, c'était un accord qu'on avait convenu. Elle avait juste disparue à un moment, puis de toute façon, on avait de quoi s'occuper avec le concert qui arrivait à grand grand pas.

Duncan était tout stressé. Il avait toujours l'air de courir et sautiller partout quand il était stressé. Moi aussi, au tout début, je stressais beaucoup à nos premiers concerts. Avec le temps, j'avais réussi à un peu intérioriser tout ce stress et je gardais mon calme. Prenant bien le temps de respirer, à mon aise.

Restait un petit embêtement. Il nous fallait quelqu'un pour nous aider lors du concert. Stilinski devait avoir ce rôle mais il avait chopé je ne sais quelle microbe qui l'avait rendu malade comme un chien et l'avait cloué au lit pour la soirée. Ce serait bien la première fois qu'il aurait raté un de nos concerts.

Duncan avait alors fait signe à son frère pour lui demander de venir et nous aider pendant le concert. Et il ne lui fallut pas longtemps pour nous rejoindre. On se saluait simplement, d'une tape dans la main et il m'avait taquiné de ne pas faire évanouir toutes les filles dans la salle. Je ris sans répondre puisqu'il n'y avait qu'une seule personne que j'aurai bien voulu voir s'évanouir dans la salle en me voyant... Et à condition que ce soit moi qui l'aide à s'en remettre aussi. Mais je n'avais encore rien dit au groupe, seul mon frère était au courant, ne précipitons pas les choses sivouplait.

Mais revenons-en aux choses sérieuses. Jordan nous demandait s'il pouvait nous aider. Duncan répondit directement de ce que nous avions besoin, il résumait parfaitement ce qu'il nous fallait. Je confirmais les dires de Duncan, ajoutant une petite pique à mon tour. Qui aime bien châtie bien comme on dit.

« Et non mec, désolé mais on va vraiment avoir besoin de toi. Tu lui feras les yeux doux après... Si elle ne s'évanouit pas avant. »

Et pendant ce temps-là, Duncan mettait ses mains en prière pour supplier son grand-frère de bien vouloir nous aider. Je souriais à cette vue. Franchement Duncan... Il ne manquait plus qu'il se mette à genoux. Mes bras croisés sur la poitrine, je regardais encore mon ami d'enfance faire les beaux yeux devant Jordan avant de le taquiner en répliquant :

« Et dire qu'il a 30 ans... On dirait pas, parfois... »

Je jetais de nouveau un regard à Jordan, grand sourire aux lèvres.

« Bon c'est pas ça mais... Va falloir qu'on s'y mette maintenant... »

Je sentais déjà le stress de Duncan augmenter de quelques crans. Le mien aussi, même si je faisais bonne figure en restant d'un calme olympien.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 278
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 35
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: flic
Song: Brothers In Arms - Dire Straits


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Jeu 19 Jan - 15:02



Time For A Punked Truth
ft. Drake Anson, Duncan Keller & The Crowd


Duncan était... intenable. Il n'en pouvait plus. Si le concert ne commençait pas bientôt, il allait exploser de stress et d'excitation mêlée. Il avait frappé sur mon épaule pour me saluer en m'avouant qu'il était mort de stress, même si j'avais pas besoin d'il me le dise.

-Ça va aller, p'tit mec. Faites comme d'hab et vous allez vous en tirer nickel.

Je frappai à mon tour sur son épaule pour l'encourager avant d'aller saluer les autres dont Drake le Playboy. Je les informais du même coup qu'ils auraient déjà probablement au moins une fan convaincue dans le public en la personne de Natacha Perry, à la fois rebelle et charmante... Et bien hors de portée aussi, même si Duncan en déduisait qu'elle ne devait pas être de la haute du coup.

-C'est une proche de l'organisatrice donc elle doit pas vraiment venir de l'Eastside, tu vois... Mais ils sont pas tous coincés, dans ce milieu.

Je haussai les épaules et rallumai une clope.

-Z'ont des stéréotypes sur nous, mais faut croire qu'on en a aussi sur eux. C'est pas parce que tu naîs riche que tu te comportes forcément comme un enculé. Cette fille est plutôt du genre à vouloir aider.

Et Drake d'enchaîner en disant qu'ils avaient vraiment besoin de moi et qu'il n'était pas question de retourner auprès de Natacha maintenant. Que j'aurais qu'à y aller après le concert, si toutefois celle-ci ne s'évanouissait pas, rapport à ce que je venais de dire au playboy. Je ricanai.

-Bien joué, Casanova. Je draguais pas, t'façon.

Je me tournai alors vers mon frère qui, les mains en prière, me suppliait de les aider pour d'éventuels réglages, changer d'instrument et les ravitailler en eau et en bière. Je secouai la tête... Comme si Duncan avait réellement besoin de me supplier pour que je l'aide. Il m'aurait demandé de lui décrocher la lune que j'aurais au moins essayé... J'avais toujours vécu et travaillé pour ma famille après tout et je gardais cette ligne de conduite. C'était une vie qui me convenait parfaitement. Au moins, je me sentais utile.

-Pas de problème, les gars. Arrête de supplier, Duncan.

La réflexion de Drake sur son âge me fit marrer.

-Ah ouais... Toi aussi, t'y crois pas?

Ouais, non seulement il se comportait comme le petit frère qu'il avait toujours été, mais en plus, il avait toujours une bouille de gamin à mes yeux...

Je plantai ma clope entre mes lèvres et plongeai mes mains dans les poches de mon pantalon. Drake annonça qu'il allait être temps pour eux de commencer. Je jetai un œil à leurs instruments, tout était en place.

-Je suppose que vous êtes prêts pour les premières chansons. Je vais commencer par aller vous chercher à boire. Puis je resterai à côté de la scène, faites-moi signe s'il vous faut quelque chose.

Je n'étais pas roadie, j'y connaissais rien en instruments de musique. Mais j'allais faire de mon mieux pour mon frère et ses potes.

-Bonne merde, les gars. T'façon, je suis sûr que ce public se souviendra de vous.

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 170
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Ven 20 Jan - 19:52



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Drake Anson & others


Jordan essayait de me rassurer. Il disait qu’on allait nous en tirer si on faisait comme d’habitude. Sauf que d’habitude, on n’a pas un public pareil. Tout sera différent ce soir… J’approuvai quand même mon frère avec le sourire.

Et, d’après Jordan, on avait déjà des gens dans le public rallié à notre cause. La fille avec qui il était il y a quelques minutes. Je trouvais ça bien. Ça me permettait de déstresser un peu d’entendre ça. Je fis la conclusion hâtive que la fille rebelle ne devait pas être de la haute. Mais Jordan me contredisait en disant qu’elle était proche de Barbara. Mais que les gens de ce milieu n’étaient pas tous coincé. Je me grattais la tête nerveusement devant ma méprise surtout quand Jordan confirma qu’autant eux que nous, on avait des préjugés.

-Ouais… C’est vrai qu’ils ne sont sûrement pas tous comme ça. Barbara, par exemple, est une femme très bien. On a beaucoup de choses en commun. Tout dépend comment on a été élevé. Riche ou non.

Je me rattrapai un peu. Mais Jordan avait raison. J’avais eu la preuve avec Barbare et, maintenant, avec cette fille qui était avec Jordan tantôt.

Et Drake et moi on finit par empêcher mon frère de retourner voir cette fameuse fille. Parce qu’on avait vraiment besoin de Jordan ce soir. Le frère de Drake était malade et n’avait pas pu venir. C’est dommage… J’aime bien avoir Stiles à nos côtés pendant les concerts. Il fait un boulot de dingue en plus. Et il me fait marrer. Mais ce soir, on devra se passer de lui. Et c’était Jordan que je suppliais de nous aider, Drake retournant à son avantage l’histoire des filles qui s’évanouissent. Je rigolai. Mais Jordan répliqua qu’il ne draguait pas.

-Mon œil…


Je continuais de supplier mon frère. J’étais presque à genou sous le regard de Drake qui feinta sur mon âge. Et à me frère d’approuver le bassiste en disant que je pouvais arrêter de supplier.

-J’ai 30 ans… Mais j’ai gardé mon âme d’enfant !

Et pas que mon âme à mon avis. Mais j’étais comme ça moi. Encore joueur et plein d’optimisme comme un gosse.

-Merci Jordan !

Je lui souris, tout content qu’il accepte.

Drake disait qu’il étant temps qu’on s’y mette. J’approuvai de la tête ressentant, à nouveau, tout le stress qui s’accumulais en moi. J’allais finir par en mourir avec le temps…

Jordan cita la suite de son programme et nous souhaita bonne merde. J’hochai la tête.

-J’espère qu’il s’en souviendra en bien… Et que ça en fera réfléchir certains.

J’avais beaucoup d’espoir. Pour moi, tout le monde pouvait changer même les pires. Mais, pourtant, le monde entier, tel qu’il était, me montrait que certains ne changeraient plus.

Je me tournai vers Drake et les autres membres.

-Allons-y les gars ! On va leur montrer ce qu’est BleedingHeart.

Je souris et on monta sur scène. Le stress était toujours là. J’aurais aimé être calme comme Drake. C’était mon ami et je l’admirais pour beaucoup de chose. Son calme dans ce genre de situation était un des choses admirable chez lui…

Je soufflai un bon coup prenant ma guitare et me mettant devant le micro. Les gens étaient là. Certains regardaient déjà la scène en applaudissant et, d’autres, étaient toujours en train de parler entre eux. On allait attirer leur attention ! Je me tournai vers Drake et lui fis un signe de tête. On était prêt. Et on envoya la sauce.


C’était mon idée de commencer par celle-là. Je voulais qu’on commence fort. C’était peut-être une erreur. Mais je prenais la responsabilité de ça. Je regardais beaucoup les membres de mon groupe pendant la chanson. Et même si je chantais de tout mon cœur, le stress était là et mes amis pouvaient sûrement l’entendre. Je cherchais souvent le regard de Drake…

Mais, au fur et à mesure. Je me mis à regarder plus souvent le public. Beaucoup s’éclataient fait… Et, alors qu’on enchainait les chansons qui critiquaient la société, je vis des gens commencer à partir. C’était notre faute à nous ? Si c’était le cas, j’espérais que c’était parce que les paroles les frappaient de plein fouet. Et qu’ils se sentaient visés. Je cherchais à penser à ça. Aux paroles qu’on avait écrites le groupe et moi. En me raccrochant à des visages connus dans la foule comme Timmy et Eileen.

Entre deux chansons, je vins vers Drake.

-On est bien pour l’instant… On n’a pas fait de fausses notes…

Je me rassurais moi-même en essayant de rassurer mes compagnons. Je regardai aussi Jordan et lui souris juste avant de me tourner vers le public qui nous applaudissait après chaque chanson. Je me décidai, enfin, à m’adresser à eux.

-Merci ! Et pour ceux qui ont eu l’esprit assez ouvert pour ne pas quitter pièce, voici une chanson qui devrait vous plaire !


Et on commença une chanson qu’on avait écrite il y a longtemps avec le groupe et qui était une petite chanson bien ironique :


Chaque parole avait leur poids. Et j’étais fier de chanter ça ici, devant les classes hautes de Los Angeles. Et je faisais passer ma fierté et ma rage dans mon jeu de scène et dans ma voix. Pendant que mes amis le faisaient à travers leurs instruments.

@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 278
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 35
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: flic
Song: Brothers In Arms - Dire Straits


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Dim 5 Mar - 17:08



Time For A Punked Truth
ft. Drake Anson, Duncan Keller & The Crowd


Je hochai fièrement la tête quand Duncan réfléchit deux secondes à ce que je venais de dire, comme quoi les riches et notamment une partie de leur public de ce soir ne serait pas forcément coincé. Duncan s'était rallié à mon avis, mais faut pas croire que je lui faisais la morale. Ce que je lui disais maintenant, je venais moi-même de l'apprendre au contact de Natacha Perry. Mais lui-même avait eu contact avec Barbara Sherman que je ne connaissais que pour être l'organisatrice de la soirée et sa propre expérience lui avait appris que les frontières entre eux et nous étaient bien plus floues qu'on pouvait le penser.

-Ouais... En tout cas, elle m'a fait voir que c'était peut-être moi qui avait les plus gros stéréotypes...

Je savais pas très bien la différence entre stéréotypes et préjugés, mais on va dire, pour le coup, que c'est la même chose ou que ça se rapproche très fort.

Apparemment, les deux petits jeunes ne croyaient pas que je ne draguais pas Natacha. C'était pas parce que je me serais senti mieux avec elle qu'avec quelqu'un d'autre durant ce gala que je la draguais pour autant ! Z'allaient un peu vite, les mômes, pour le coup ! Mais soit, je pouvais pas retourner « draguer », selon eux, parce qu'ils avaient vraiment besoin de moi. Mon frère alla jusqu'à me supplier pour que je les aide. Comme s'il avait besoin de ça. Ce que je m'étais empressé de lui signaler. Évidemment que j'allais les aider. Et avec plaisir, qui plus était.

Drake et moi on rigolait. Duncan pouvait être un vrai gamin. Ce que mon frère confirma en disant qu'il avait gardé son âme d'enfant malgré ses 30 ans...

Mais il était temps de passer aux chose sérieuses. J'avais ma mission, je savais ce que je devais faire dans un premier temps. Ça pouvait paraître n'être pas grand chose. Mais je savais que de m'avoir au bord de la scène allait pas mal aider Duncan avec le stress que je sentais à lui. C'était mon frère, j'avais pas besoin qu'il me le dise pour savoir qu'il était mort de trouille, qu'il voulait bien faire. Mais ils étaient un groupe punk ! Il fallait qu'ils s'assument ! Tous ! Et on s'en foutait s'il avaient des effets dégueulasses à souhait ! Et on s'en foutait s'ils se plantaient dans les paroles !

J'allais donc leur chercher de quoi boire. Et il fut temps pour eux de monter sur scène pour leurs premières chansons alors que maintenant, la salle grouillait de costards-cravates et de robes hors de prix.

J'étais revenu avec un casier plein de bières fourni par le mari de l'organisatrice et quelques bouteilles d'eau, quand BleedingHeart avait balancé leur première chanson. Et ils commencèrent fort, avec la chanson que tout le monde connaissait pour attirer bien comme il faut l'attention. J'adorais cette chanson, les radios locales l'adoraient aussi. L.A.ROCKS la passait plusieurs fois par jour et j'étais fier, en patrouille quand on écoutait la radio dans le véhicule, de signaler que c'était le groupe de mon petit frère qui passait.

Duncan cherchait ses amis des yeux, comme s'il avait peur d'affronter le public. Enfin non, pas comme si... Il avait peur, je le savais.

La premier chanson se termina et, ma clope en bouche, j'avais applaudi très fort, en même temps que les personnes les plus intéressées du public. J'avais pu brièvement apercevoir Natacha qui était bien en train d'applaudir de tout son cœur.

Entre les deux chansons, Duncan déclara à Drake qu'ils n'avaient pas fait de fausses notes. Et quand il s'était ensuite tourné vers moi, je m'étais penché vers lui pour lui dire :

-Hey ! Les fausses notes, rien à branler ! Vous êtes un groupe punk, nom de dieu ! Vous en avez rien à foutre ! Les Sex Pistol, tu crois qu'ils en avaient quelque chose à foutre ? Joue avec tes tripes, pas avec ta tête, Duncan ! Comme à la maison!

Alors, Duncan s'adressa à leur public. Il avait remarqué qu'il y en avait qui avaient quitté la pièce et eu l'intelligence de leur faire un pied-de-nez ! Ça, c'était mon Duncan !

Et il entama la chanson suivante. Une chanson idéale juste après ce qu'il venait de dire, contestataire à souhait.

Pendant la chanson, j'avais remarqué que le visage de Drake s'était fixé sur une fille rousse au fond de la salle, une fille accompagnée d'un grand gars blond. Et il avait frappé plus fort sur les cordes de sa basse. Imperceptiblement, mais cette rage soudaine avait donné une forme d'énergie supplémentaire à la chanson.

Mais avant la fin, une toute jeune fille blonde était venue se poster à côté de moi et m'avait fait signe de me pencher vers elle pour lui parler. J'avais aucune idée de qui elle était bien que son visage me disait vaguement quelque chose. Elle était pourtant quand même trop jeune pour que je l'aie vue dans des magazines quand même ! Enfin soit, je m'étais penché vers elle, pensant qu'elle allait me demander si je pouvais lui arranger le coup pour l'un ou l'autre autographe à la fin du concert...

Et ben non. Je me gourais.

C'était monter sur scène et chanter une chanson de The Army, qu'elle voulait. Je lui dis alors que j'allais demander à mon frère après la chanson... Et elle précisa qu'elle s'appelait Jess Kurtz. Ah. Merde. Putain. Tu m'étonnes qu'elle me disait quelque chose !

J'étais en face de la gamine d'une de mes idoles ! Est-ce que je pouvais vraiment lui refuser quelque chose ? D'autant que je savais que son père était dans la salle ? En même temps, ça avait été compliqué de rater l'entrée de Sniper et Daniele Ricci...

Quand la chanson se termina, la gamine toujours à côté de moi, radieuse,  je fis signe à Duncan de s'approcher.

-Duncan ! Viens un peu voir ici!

Quand il s'approcha, je lui désignai la gosse.

-C'est Jess Kurtz... Elle voudrait chanter une chanson de The Army avec vous... Y a moyen ?

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Mer 8 Mar - 11:38



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Duncan Keller & others


On clôturait le sujet « stéréotypes » sur une note assez positive. Comme quoi, il devait forcément y avoir des gens bons partout, dans quelque classe que ce soit. Et pour avoir un peu côtoyé le monde des sociétés avec mon ancien boulot de comptable, je ne pouvais qu’acquiescer. J’avais vu des personnes exceptionnelles et d’autres, exécrable. Et je supposais alors que cela devait être à peu près partout pareil. Même si le gros problème venait surtout de la société en elle-même et, a fortiori, de ses dirigeants.

Duncan suppliait son frère pour qu’il nous aide et je ne pus m’empêcher de lancer une petite pique pour mon meilleur pote. Un vrai gamin t’sé lui. Mais on l’aimait bien et Jordan était visiblement prêt à tout pour lui. C’est bon ! On avait notre roadie attitré pour la soirée alors. Il était temps qu’on se lance et je n’hésitais pas à le dire pour encourager Duncan à venir monter sur scène. Jordan nous encouragea, disant qu’on ne laisserait probablement pas les invités de ce soir indifférent.


Une fois monté sur scène, je prenais ma basse et on se regardait quelques secondes. On avait décidé, surtout avec l’envie de Duncan de commencer le concert sans rien dire et par une chanson sans doute inconvenante pour le gala. Mais on avait envie d’aller à contre-courant, plutôt que de caresser les invités dans le sens du poil. Je sentais le regard de Duncan sur moi quelques fois durant la chanson mais je ne me permis qu’un seul regard vers lui, car je préférais rester concentré. Et lorsque la chanson prit fin, le chanteur n’avait visiblement pas su se retenir de venir me dire qu’on était bien pour le moment, qu’on avait pas fait de fausse note. Je ne fis qu’un imperceptible hochement de tête et Jordan qui avait dû nous entendre le rabrouais d’un « on s’en branle des fausses notes ! » avec sa clope fumante toujours en bouche. J’en souris et mon regard balaya la scène, éventuellement à la recherche d’une personne connue… Et je la remarquais, la jolie Sélène qui m’avait accompagné jusqu’ici. Mais le reste du tableau ne me plaisait que peu, tandis que Duncan annonçait la prochaine chanson.

On entama la deuxième chanson mais j’étais un peu perdu dans mes pensées et émotions sur le coup, je bidouillais quelques fausses notes avant de me reprendre et de donner encore plus qu’avant. Je rajoutais même quelques accords par-ci par-là avec l’envie furieuse de me rattraper et de montrer mon ressentiment sur le moment même.

La foule me semblait encore un peu moins dense après ce deuxième morceau mais les gens restant semblaient n‘avoir de yeux que pour nous. Je regardais Duncan, les lèvres pincées après ces quelques fausses notes au début et on allait entamer la prochaine chanson quand Jordan nous coupa en hélant Duncan… Une toute jeune fille était venue pour demander à chanter une chanson de The Army. Je souris et avant même que Duncan donne son accord, je lui faisais signe de la main de monter sur scène avec nous. Un grand sourire irradia son visage et je l’aidais à monter sur le podium en la tenant au bras.

« Tu voudrais chanter quelle chanson ? » lui demandais-je en abaissant mon visage à son niveau pour mieux pouvoir l’entendre.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 170
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Jeu 9 Mar - 12:56



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Drake Anson & others


Notre première chanson était une réussite. Une grande partie du public était bien rentré dans le concert. Et j’étais déjà bien plus rassurer en entendant des gens applaudir ce qu’on faisait. Ça ne m’empêchait pas de me rassurer encore plus en envoyant des regards à Drake et les autres. Mais surtout à Drake. Il était la force tranquille du groupe.

Et, entre deux chansons, je déclarai, content, qu’on n’avait pas encore fait de fausse note. J’étais encore traumatisé par le concert où Timmy était venu nous voir et où, bouffé par le stress, j’avais fait une fausse note que le manager avait entendu. Drake hocha la tête. Mais Jordan, lui, disait qu’on s’en foutait des fausses notes. Je regardai vers lui. Il avait raison. On n’était pas devant un public composé d’expert. On était devant un public. De riche, peut-être, mais c’était un simple public venu pour écouter de la musique. Pas pour analyser notre technique. On devait jouer comme un groupe qui n’avait rien à perdre. Parce qu’on n’avait rien à perdre. Je ne devais pas avoir peur d’une mauvaise critique. On avait un public dehors, c’est tout ce qui comptait. J’hochai la tête vers Jordan reboosté par ce qu’il venait de dire.

Tellement reboosté que je m’adressai au public. Et ça me donna bien du courage pour entamer la chanson suivante qui était une provocation lâchée sur le ton de l’ironie. J’étais boosté à fond. Mais j’entendais que Drake avait du mal. J’avais jeté un œil vers lui. Il regardait intensément vers une partie du public sans lâcher cet endroit du regard. J’essayai de voir précisément qui… Mais ça risquait de me déconcentrer et je préférai envoyer la chanson avec toute la force de ma voix et de ma guitare. C’est au milieu de celle-ci que j’entendis Drake se rebeller et donner une touche supplémentaire à la chanson. Je souris en regardant vers lui.

La chanson eu son petit succès. Et je souriais comme un gamin devant le public qui nous acclamait. J’avais regardé Drake dont les lèvres pincées m’indiquaient qu’il s’en voulait pour les fausses notes. Je lui souris pour lui signifier que s’était pas grave. Comme Jordan l’avait dit, on s’en foutait des fausses notes.

On allait commencer la chanson suivante quand mon frère nous interpella. Je m’approchai de lui. A côté de Jordan, il y avait Jess Kurtz. Je l’avais déjà vu plus tôt dans la journée et j’étais vraiment très heureux qu’elle veuille faire une chanson de The Army. Je savais qu’Evan était dans la pièce. Et c’était vraiment cool de la part de Jess de reprendre une chanson de l’ancien groupe de son père. Evan méritait qu’on s’attarde un peu sur l’histoire de The Army. Et que ce soit Jess qui veuille la chanter, c’était beau. Je souris vraiment tout content. Et je vis aussi un grand sourire sur le visage de Drake qui fit signe à Jess de monter sur scène. Il l’y aida et demanda à Jess ce qu’elle voulait chanter.

-No One Kills The Children Anymore.

Elle regardait Drake avec un grand sourire et elle était déterminée.

-Super choix ! Bien sûr que tu peux la chanter ! Ça va être génial.

Je sautais presque sur place faisant plus gamin que Jess qui, elle, faisait presque jeune fille. Elle monta sur scène et je réglai le micro pour qu’il soit à sa taille.

-Ça ira ?

Elle approuva. Je me plaçai pas loin d’elle et commençai la chanson.


Je devais assurer… Parce que le jeu de guitare de Ryan Andrews n’était pas simple. Jess commença à chanter. Elle chantait merveilleusement bien. La digne fille de son père. Elle avait hérité de son talent. Je souris. Le public était surpris. Je m’approchai de Drake et lui soufflait à l’oreille.

-La fille de Sniper… C’est magique !

Je souris continuant à jouer. Il y avait du mouvement sur le côté de la scène et je regardais vers Jordan. Un peu plus loin, il y avait une femme qui semblait vouloir pousser Sniper sur la scène. Mon sourire s’agrandit et j’envoyai un regard à Jordan. Laisse-le monter ! Laisse-le monter ! Je pensai ça très fort. Je voulais que Sniper monte rejoindre sa fille. Comme dans un beau film !

@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 278
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 35
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: flic
Song: Brothers In Arms - Dire Straits


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Jeu 9 Mar - 20:40



Time For A Punked Truth
ft. Drake Anson, Duncan Keller & The Crowd


Après que le regard de Drake eut dérivé sur la foule pour finalement se fixer sur une rouquine, il avait pris mon conseil au pied de la lettre. Et ben voilà qui faisait vraiment punk, vraiment colérique ! Il y avait tout de suite plus d'émotion dans l'interprétation de leur chanson qui, soit dit en passant, était vraiment bien écrite !

Mais, par contre, Drake avait vraiment l'air furax. Pour une raison qui m'échappait. Mais je connaissais chaque membre de BleedingHeart comme si chacun avait été un de mes petits frères. Et ce regard fixe et froid qu'avait Drake n'annonçait jamais rien de bon. Ok, pour la chanson, c'était plutôt pas mal. Alors soit il était vraiment dedans, soit il y avait quelque chose qui le dérangeait sérieusement et je plaignais déjà cette chose.

A la fin de la chanson, mon attention fut demandée par une adolescente qui m'avait annoncé vouloir chanter une chanson avec le groupe et être Jess Kurtz. Je pouvais pas refuser ça à la fille de Sniper qui nous avait permis de tenir dans la chaleur moite du Vietnam. Alors, j'avais interpellé mon frère qui était venu me trouver, de même que le bassiste.

Mais le frontman, soit mon frère, n'eut pas son mot à dire que le bassiste tendait sa main à la gamine pour l'aider à monter sur scène. Au moins, il avait retrouvé sa bonne humeur ! Sans déconner, quel Dom Juan, celui-là... Bientôt, il ira les chercher au berceau. Non... Je déconne. Drake était un gars très bien, playboy sur les bords, mais bien.

Même de là où j'étais, j'entendis la jeune fille répondre à la question de Drake et j'en eus des frissons d'avance, d'autant que le père de Jess se trouvait quelque part dans la salle.

Putain, j'aurais d'ailleurs bien voulu le remercier pour avoir rendu certaines nuits au front moins dures, lui signaler que la musique de The Army avait permis à des gars de ne pas se tirer carrément une balle... Mais j'étais beaucoup trop respectueux, et peut-être un peu timide, pour aller trouver l'homme et lui dire combien il nous avait aidé, lui et les autres membres du groupe, sans le savoir, alors qu'ils étaient à des milliers de kilomètres des combats. Et pourtant, j'aurais pu faire passer le message par mon frère, parce que je savais qu'il avait depuis longtemps retrouvé le chanteur perdu... Mais non... J'osais pas... Parce que pour moi, The Army avait été un véritable concept... Un peu comme un chrétien cherche du réconfort en dieu, moi, je l'avais cherché dans The Army quand j'en avais eu besoin...

La chanson qu'elle avait choisie était magnifique. Et mon frère était d'accord avec moi. Je souris. J'avais déjà vu Duncan excité comme ça. Il avait 5 ans, et c'était à Noël...

Il mit le micro à la bonne taille pour la petite et j'écrasai mon mégot dans mon verre vide que j'avais gardé exprès. Je ne voulais rien qui puisse détourner mon attention de ce qui allait se produire ce soir. J'étais peut-être en train de vivre un truc historique... Ben j'imaginais même pas à quel point...

Derrière moi, la foule fut aussi sidérée que moi en découvrant le talent de la gamine qui, alors qu'elle chantait les mots de son père, n'avait plus du tout l'air d'une gamine. J'avais l'impression de pouvoir m'imaginer la femme qu'elle allait devenir. Mais j'étais pas au bout de mes surprises.

Derrière moi, ça gigotait et je finis par me retourner prêt à remettre en place le con qui était en train de me distraire pendant ce qui devrait s'écouter religieusement.

Sniper. Je me retrouvai nez à nez avec Sniper. Les yeux dans les yeux, même.

Bouche bée, sans arriver à sortir un son, à faire un geste, je m'écartai juste. Mon mouvement me sembla se produire au ralentit. Le chanteur me dit un « merci » étranglé alors que je le laissais monter un peu maladroitement sur la scène. Je l'aurais probablement aidé, si j'avais été en possession de mes moyens. Mais ce n'était pas le cas.

J'étais d'ailleurs tellement surpris, sidéré et tous les autres termes du genre, que je ne remarquai même pas Natacha Perry à quelques pas derrière moi. En même temps, j'avais les yeux rivés sur la scène où Sniper s'approcha de sa fille. Pendant un instant, je crus qu'il allait juste rester à côté d'elle, sans rien faire.

La musique monta crescendo et ils chantèrent ensemble.

Putain, si j'avais été à la place de Duncan, je crois que j'aurais plus su jouer. Je savais pas comment il faisait mais moi, j'aurais été paralysé... Ou j'aurais fondu en larmes. Je savais vraiment pas. Je ne sentais même pas que j'étais, en effet, en larmes. Parce qu'il y avait cette magnifique réunion d'un père et de sa fille sur scène, ouais, mais aussi parce que je me rappelais les visage de mes frères d'armes, tous ceux qui, à un moment donné, s'étaient retrouvés autour d'une radio trafiquée qui nous  envoyait un peu de son du pays...

Sûr que Sniper n'avait plus la voix qu'il avait il y avait encore dix ans, sûr qu'il avait des appareils auditifs énormes.

Mais putain... Il était là.

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Mer 15 Mar - 11:45



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Duncan Keller & others


« No one kills the children anymore. »

Je regardais Jess, Duncan était à côté de moi pour pouvoir l’entendre aussi. Je me redressais alors en hochant de la tête, comme si cela me permettait d’emmagasiner l’information. On allait devoir un peu improvisé et faire avec ce qu’on avait mais j’étais prêt à tenter le coup pour la petite Jess, et pour honorer ce groupe qu’on adulait tant, qui nous avait tant inspiré. Duncan semblait déjà être tout excité de jouer cette chanson et avait même encouragé Jess en disant que c’était un très bon choix.

Je m’humectais les lèvres et Duncan baissa le micro pour le mettre à la hauteur de Jess. On se préparait tous, faisant quelques notes « au hasard » pour voir comment on allait pouvoir la rejouer à notre façon testant un ou deux accords pendant les secondes qui s’ensuivaient. Duncan demandait à Jess si ça irait et elle hocha de la tête. On se regardait tous, Faith tapait ses deux baguettes l’une contre l’autre 3 fois et on démarrait. Le début de la chanson avait une intro assez longue avant que le chant ne commence et c’était parfait pour nous pouvoir nous arranger et se calquer les uns sur les autres. On jouait depuis longtemps ensemble et à force, on commençait à connaître les défauts, les qualités de chacun mais aussi le rythme. On se focalisait les uns sur les autres pour trouver un juste milieu, quitte à être parfois trop rapide ou trop lent, on jouait ensemble la même chose au même moment. Et là, on avait même réussi à être parfaitement synchro avant que Jess ne commence à chanter les premières paroles.

Ce moment était unique, intense. Toute la salle semblait littéralement retenir son souffle sur ce qu’il se passait. Duncan s’était approché de moi pour me souffler que « c’était magique » et je hochais légèrement de la tête tout en continuant à jouer les accords que j’avais trouvé. Et quelle ne fut pas notre surprise en l’entendant chanter Jess comme une déesse, elle avait du talent la petite ! On avait encore plus envie de jouer bien, qu’on soit à la hauteur de ce moment mémorable.

J’aperçus du mouvement et une personne, un homme, s’était faufilée dans la coulisse improvisée à côté de la scène. Et là, je fus choqué de reconnaître Sniper qui montait maladroitement sur la scène et rejoindre sa fille, près du micro. Plus une personne ne semblait bouger, tout le monde devait avoir son regard rivé vers la scène, vers eux. Les Kurtz, leur retrouvaille et ce lien unique qui les liait, bien plus fort que juste un père et sa fille.

J’avais l’impression que mes doigts et mon médiator volaient au-dessus des cordes, je restais concentré pour ne plus faire de fausses notes mais je ne pouvais qu’être émerveillé par ce moment intense au point que ma main semblait en trembler. Même Jess et Evan avaient leur voix qui tressautait par l’émotion, les larmes aux yeux. La chanson se terminait alors sur nos dernières notes et un silence emplit la salle, de respect, d’émotion. Silence qui fut vite coupé par des salves applaudissements, des cris, des sifflements. Tout le monde avait été scotché par cette scène, s’est laissé aller à ce moment d’émotion pure et était heureux d’avoir pu voir et écouter une chanson telle que celle-ci. J’en avais moi-même le souffle coupé, nous l’avions fait !

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 170
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Jeu 16 Mar - 15:02



Time For A Punked Truth
ft. Jordan Keller, Drake Anson & others


On était un groupe soudé. On se connaissait depuis des années, tous. On avait eu des hauts et des bas. Des moments où on croyait qu’on n’allait jamais arriver à nos fins. Des moments où on touchait notre rêve du bout des doigts. Des moments de disputes suivis de moments de bonheur. Mais une chose avait toujours été constante : musicalement, on se complétait tous. Et, alors que Jess Kurtz, voulait chanter une chanson qui nous tenait tous à cœur, c’est tout naturellement qu’on arriva, à coup d’essais et d’erreur et de regard les uns aux autres, à trouver la bonne tonalité et le bon rythme. On n’avait pas besoin de parler pour ça.

Et, quand la belle voix de Jess se mit à résonner, on était en symbiose tous ensembles. Je regardai Drake un grand sourire affiché sur mon visage. J’étais heureux de pouvoir vivre ça avec eux. Jess, la fille de Sniper, reprenait la relève de son père avec respect et talent. C’était le genre d’histoire qu’on voyait dans les films. Et ça nous donna tous envie de jouer encore mieux.

J’écoutai, tout en jouant, la mélodique voix de la fille de Sniper quand je vis l’ancien chanteur, lui-même, venir depuis les coulisse improvisée. Je vis mon frère bouche bée et je partageai un peu son expression. Je voulais qu’il monte rejoindre sa fille. Et c’est ce qu’il fit. Un peu maladroitement mais ça n’avait pas d’importance.

Je souris, heureux de le voir. Et, devant ce tableau inattendu, je ne pus que rendre encore meilleur mon jeu de guitare. Les fausses notes, je n’y pensais plus. Je laissai mes doigts voyager sur les cordes et se laisser aller à l’émotion. Et je jouais mieux. Mieux que je n’avais jamais joué.

Et quand Evan se mit à chanter, je sentis une émotion très forte m’envahir. Je me rappelle d’un Sniper au bout du bout, installé sur le sol de son appartement, une bière en main et une cigarette à la bouche. Le regard bleu triste qui ressassait sans cesse le passé. Qui me mettait en garde… Qui n’avait aucun espoir et aucune joie. Sauf sa fille Jess qui semblait être la seule chose qui le tenait encore en vie. Et maintenant, il était là aux côtés de la personne la plus chère à ses yeux. Il avait eu le courage de battre ses démons et de monter sur une scène après 10 ans dans l’ombre. Je regardai la performance en jouant de ma guitare. Mes yeux étaient mouillés par l’émotion et mon sourire affiché sur mes lèvres.

C’était pour ça que je faisais de la musique. Pour voir ça.

Vers la fin de la chanson, je jetai un coup d’œil vers le bord de la scène où se trouvait Daniele Ricci. Il regardait la scène silencieusement. J’étais en train de vivre une nouvelle page du grand livre qu’était The Army. Et j’en étais fier.

Les dernières notes et les dernières paroles retentirent. Et l’émotion qui se dégageait des deux protagonistes était contagieuse. J’arrêtai tout geste. Et le silence fut maitre dans la pièce pendant quelques secondes. Le temps que tout le monde assimile ce qu’ils venaient de voir. Et ce silence fut suivi d’une salve d’applaudissement. Moi-même j’applaudissais.

Evan et sa fille passèrent devant moi. Je croisai le regarde de mon ami et je hochai de la tête en souriant pour montrer à Evan que ce qu’il venait de faire était merveilleux. Il alla, ensuite, rejoindre son ex-manager alors que Jess nous remercia tous pour l’avoir laisser monter sur scène.

Je pris un moment avant de m’en remettre et, les yeux mouillés d’émotions, je m’approchai du micro.

-C’est Jess Kurtz et Sniper Kurtz.


Simplement ça. Il n’y avait rien à rajouter. Les mots ne pouvaient pas décrire ce qu’il venait de se passer.

Je me tournai vers les membres de mon groupe. Et je souriais.

-On continue, les gars !

Après ça, je n’avais plus peur du stress. Plus peur des fausses notes. L’émotion transmise par Sniper et sa fille m’avait transcendé.
Et c’est ce qu’on fit. Je me tournais vers le public et souris, complètement détressé. Et on enchaina sur une reprise des Clash



Libéré, je me démenais sur scène interagissait plus encore avec Drake et les autres. Je souriais, vraiment plus qu’heureux d’être là.


@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 278
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 35
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: flic
Song: Brothers In Arms - Dire Straits


MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   Ven 17 Mar - 15:54



Time For A Punked Truth
ft. Drake Anson, Duncan Keller & The Crowd


Le moment était historique, certes, dans 20 ans, les rétrospectives des radios et magazines rock en parleraient encore. Mais seuls les personnes présentes ce soir sauraient jamais vraiment ce que c'était. Parce qu'en plus d'être une page historique de l'histoire du rock qui se jouait, c'était également une explosion d'émotions qui se déroulait dans les cœurs et les esprits non seulement du public, mais aussi de chacun des protagonistes sur scène.

Et si j'arrivais à retenir mes larmes en regardant mon idole renaître aux côtés de sa fille, les larmes de mon frère eurent raison de moi. J'écrasai les miennes avec mon avant-bras, ne réalisant qu'à moitié ce que j'étais en train de vivre... Qui l'aurait cru ? J'étais jamais qu'un flic de l'Eastside et aujourd'hui, j'étais à un mètre de Sniper et sa gosse lors de sa première apparition publique après 10 ans d'absence !

Et tout ça, je le devais à Duncan, Drake et BleedingHeart.

Avant la fin de la chanson, je sentis une présence à côté de moi. Je n'étais donc pas au bout de mes surprises, me retrouvant à regarder dans la même direction que le grand autant que controversé Daniele Ricci. D'après la presse, enfin... L.A.People... C'était à lui qu'on devait la chute de Sniper. Je voulais bien y croire, jusque-là... Parce que le regard de Ricci fit finalement s'écrouler toutes les éventuelles certitudes que j'aurais pu avoir là-dessus.

Il était surpris, ce qui voulait dire qu'il n'était pas derrière tout ça. Il était admiratif. Et il semblait soulagé de voir que son poulain n'était pas mort, qu'il était toujours quelque part et qu'il en faudrait peut-être moins qu'il ne croyait pour qu'il sorte de la misère où L.A.People affirmait qu'il était...

La chanson se termina et il se passa quelques secondes avant que mon frère ne s'approche du micro pour annoncer Sniper et Jess Kurtz. Et seulement après, les gens se mirent à applaudir de tout leur cœur, moi y compris. Sniper revint alors vers nous pendant que sa fille s'attardait un peu auprès de chacun des membres de BleedingHeart pour les remercier. J'aidai le chanteur à descendre de la scène sans s'écrouler à terre et à rejoindre son manager...

Les deux hommes s'éloignèrent, bras dessus bras dessous et moi, je reportai mon attention sur le groupe qui entama une chanson qui m'éclatait. C'était probablement ma préférée. Parce que qui mieux qu'un type comme moi pouvait se rendre compte que le système, la justice... Était loin d'être juste ?

Au bord de la scène, revigoré par le spectacle que je venais de voir, j'étais maintenant déchaîné, chantant avec mon frère. Hey, après tout, je suis pas en service d'ordre aujourd'hui contrairement à la plupart du temps quand il y a des festivals. Alors, pourquoi je me gênerais !

Le reste du concert se déroula vraiment bien. Duncan semblait plus relax, Drake avait l'air d'avoir mis de côté ce qui l'avait mis furax pendant un moment.

Ils firent encore quelques chansons sous les applaudissements d'un public de plus en plus conquis, même s'il était pour la plupart formé des plus jeunes invités qui étaient probablement eux-mêmes issus d'un milieu artistique. C'était comme s'ils avaient décanté la foule : les affaires et gros sous costards-cravates sur la terrasse et les jeunes artistes rebelles à l'intérieur, au bord de la scène. Mais ce à quelques exceptions près, fallait pas croire. Il y avait certains hommes d'affaire ou personnes mieux placées qui semblaient aimer ça et d'autres artistes qui s'étaient éclipsés sur la terrasse. Comme quoi...

Personnellement, j'étais fier de tous ces petits gars qui avaient fait un sacré bout de chemin depuis le Nevada.

A la fin du concert, une fois les applaudissements épuisés et alors que la foule se dispersait, je grimpai sur scène avec le casier de bières ouvertes dans les bras pour qu'ils puissent s'y servir. Je le posai sur la scène avant d'aller prendre mon frère dans mes bras pour le féliciter, puis serrai la main fièrement à Drake.

-C'était incroyable, les gars. Si votre manager est pas content avec ça, je sais pas ce qui lui faut. Vous avez rallié une bonne partie des invités à votre cause!

Je désignai un preneur de son au bord de la scène qui rangeait son matériel.

-En plus, tout L.A. a pu vous entendre. Le concert a été diffusé à la radio!

Je pris à mon tour une bière dans le casier et l'entrechoquai avec celles des membres du groupe.

-Merci pour tout, les gars.

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[20:30] Time For A Punked Truth [Drake/Duncan/Jordan + LIBRE][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Give a man a mask and he'll tell you the truth [Libre, pas de limite de joueur]
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» >> Qui aime la choucroute ? LIBRE. TERMINE
» Pagaille et petite bagarre [RP libre - TERMINE]
» Retour de l'Autre Monde [Faudar Adroared, Libre] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Events :: Gala de charité-