AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Lun 30 Jan - 19:12

Make me sing ! ft. Dom Holder





Lorsque j’ai quitté ma ville natale, que dis-je, mon pays pour venir établir mes pénates à Los Angeles, j’eu le rêve un peu fou d’une carrière, une renommée,  le succès que je récoltais à la pelle, les paparazzis, bref tout ce qui rime avec vedettariat.  Naïve je fus car au lieu de ça, me voilà chantant beau temps mauvais temps aux coins des rues, mon étui de guitare ouverte à mes pieds, récoltant les dons volontaires des passants qui pouvaient apprécier mon talent ou avoir pitié de moi.

Aujourd’hui j’ai de la chance. Il fait bau et chaud et les gens sont de bonne humeur. Je vois  autant de billet que de pièces s’accumuler dans mon étui et je sens qu’enfin, je pourrai donner un certain montant à Dom, pour contribuer à ma pension.  Faut dire que j’abuse un peu de l’hospitalité de mon  ami, qui, au départ, avait proposé de m’héberger pour quelques jours seulement. Jours étant devenus  semaines, semaines mois. Bref, je squatte encore et toujours mais  la cohabitation ce passe bien avec lui et ses colocataires. Ok j’admets que je ne relève jamais la lunette des toilettes et que ça les rend dingue mais, hey, les mecs, si vous ne savez pas viser, c’pas mon problème !

Ma chanson se termine et ça tombe bien car j’ai la gorge ultra sèche et ma bouteille d’eau est vide.  Bientôt dix-neuf heures, si j’attrape le prochain bus, je saurai être à temps à la maison et Dom ne m’en voudra pas trop, en voyant les sous que je ramène, de ne pas avoir fait la vaisselle ce matin.
Je m’accroupie et place les billets dans mon sac puis range bien ma guitare. J’en prends le plus grand soin. C’est comme mon bébé ! Cadeau de mon beau-père, Enrique.  Je soupire un peu, en pensant à lui. Forcément il me manque. Tout comme ma mère, mes frères et mes sœurs.  La vie est ainsi faite. Il en coûte quelques sacrifices afin d’obtenir ce que nous rêvons le plus ardemment.

En me relevant, j’aperçois une dame qui ne m’est pas inconnu. Toujours élégamment vêtue, on dirait qu’elle sort tout droit d’un magazine  de mode.  Et, une autre bonne raison de la reconnaître, elle place toujours un billet de dix, parfois vingt dollars dans mon étui.  Disons que quand je la vois, je sais que je pourrai m’offrir un petit extra dans la journée.  Elle m’aborde alors avec son magnifique sourire Colgate.


- Je suis ta plus grande fan. Dommage que tu n’as pas de disques encore, il est clair que j’aurais ma copie !

- Merci m’dame, c’est sympa de votre part !

- Est-ce que tu fais des événements, ou chante tu uniquement dans la rue ?

- Je fais de tout, m’dame ! La rue c’est pour le plaisir. J’ai un groupe…
nous sommes même en attente de trouver un manager.



Bon, ok ! Je mens. Je n’ai pas de groupe, donc aucune recherche de manager et je n’ai jamais rien fait d’autre que des coins de rues mais elle semble si emballé que je ne peux tout simplement pas lui mentir. Et puis,  la modestie n’est pas toujours vendeur en affaire.  Je préfère la carte du tape à l’œil,  ça fait toujours bien paraitre.


- J’organise un anniversaire de mariage. Celui de ma sœur en fait. Le groupe qui devait performer vient de nous faire faux bond et voilà, ton groupe et toi, seriez disponibles ce samedi?

- Oula… Ce samedi… Vous savez ce n’est pas dans nos habitudes d’accepter des contrats dans un délai si court, mais… Écoutez, je vais en parler aux autres. Auriez-vous un numéro pour que je vous confirme le tout ?



Son sourire Colgate s’élargie d’une oreille à l’autre et elle applaudit comme une petite folle, visiblement trop enchanté de ma possible disponibilité.  Angelica de son prénom, me donne sa carte et m’explique en gros les besoins de la fête. Rien de compliquer, deux blocs de  trente minutes et des demandes spéciales si nous savons les faire.

La carte en poche, mon étui sur l’épaule, c’est à bout de souffle que je rentre enfin à la maison, trouvant Dom affalé sur le divan, écoutant un quarante-cinq tour d’Alice Cooper.


- Dom ! Dom ! Devine quoi ! On a un contrat ! Ce samedi ! Pour un mariage…non un anniversaire de mariage ! Je lui ai sortit le grand jeu, on sera payé rubis sur l’ongle  tu vas voir ça va être génial !


Jimmy's daughter


Dernière édition par Olivia Cortez le Lun 27 Fév - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Lun 30 Jan - 21:03


Make me sing !

ft. Olivia Cortez


Je sirotais un thé bien anglais, étalé sur mon divan, les jambes posées de part et d'autre de la table basse, les bras pendus mollements à côté de moi, la tête en arrière. Le bonheur à l'état pur. Pas un bruit, pas un pèt de travers. Rien. Lili est partie je ne sais où pour vendre son talent aux passants, me laissant un merveilleux cadeau à mon réveil: la vaisselle.

Sale gosse, elle va me le payer. Je me suis tapé les cochonneries de toute la clique qui trainait la depuis un moment, étant donné que Dean a gentiment oublié de le faire il y a deux jours. P'tain, je vis avec des gosses, c'est pire que chez moi, en Angleterre.

Evidemment, sur ma lancée, j'ai nettoyé toute la baraque (sauf les chambres de Dean et Zach), je vous dis même pas la joie quand j'ai du ranger ma chambre. Livia dors dans la pièce à côté, mais elle est trop petite pour contenir toutes ses affaires. Pourtant, elle n'a pas grand chose... Mais elle arrive quand même à déborder jusque dans ma chambre! Qu'on m'explique comme les filles, et surtout à cet âge là, arrivent à accumuler autant de... bordel.

Je craque complet pour cette emmerdeuse, je ne peux m'empêcher de lui acheter quelques vêtements ou babioles pour lui faire plaisir, d'autant qu'a son arrivée, elle n'avait vraiment rien dans son petit sac. Je vais bientôt risquer l'invasion. Trop bon, trop con, ma chambre va devenir la sienne dans laquelle je dors par procuration, la maison va devenir sa propriété et mon groupe le sien. Une vrai tornade ambulante. Mais je peux rien lui refuser, elle me rappelle trop Arya.

C'est donc après des heures de nettoyage et récurage que je me posais enfin sur ce canapé, ma tasse fumante me tenant compagnie dans le calme de cette maison.

C'était sans compter sur Lili, qui comme une fusée déboula jusqu'au salon, criant et hurlant des mots à mon oreille. Mais vraiment, juste à côté de mon oreille. Je suis pas sourd putain!

- Dom ! Dom ! Devine quoi ! On a un contrat ! Ce samedi ! Pour un mariage…non un anniversaire de mariage ! Je lui ai sortit le grand jeu, on sera payé rubis sur l’ongle  tu vas voir ça va être génial !

Je la regardais, incrédule, stoik, les sourcils froncés. Elle devient folle.

" Hein?! Qu'est-ce que tu me raconte? Je suis sûr que tu me baratine pour ne pas devoir t'excuser pour la vaiselle, sale mioche."

Je lui ébouriffais les cheveux, la repoussant en arrière pour qu'elle atterisse le cul le premier sur le divan derrière elle. Je me levais, buvant calmement mon thé, dégustant ma dernière gorgée avant qu'elle ne me saute à nouveau dessus pour me vendre ses salades. Je le connais la petite, ça fait un moment qu'elle squatte à la coloc', mais on s'est très vite entendu, elle et moi. Je joue très bien le rôle du grand frère, et avec ses yeux de biche, me fallait pas grand chose pour voir en elle une nouvelle petite soeur à faire chier.

Car c'est ce que je préfère le plus: l'emmerder. Mais quand il faut être serieux, je laisse de côté les blagues. Je sais qu'elle cherche à percer avec son don pour la guitare et sa voix, je veux l'aider, tout en la laissant faire ses preuves d'elle-même. Je ne vais pas faire d'elle une gamine pourrie-gâtée, elle doit s'en sortir par ses propres moyens si elle veut survivre à L.A.. Bon, bien sûr, le grand frère veille sur le grain, en cas de pépin elle sait où me trouver.

Justement, elle avait sollicité mon aide pour trouver son "bastardo-gringo" de père. Aucune piste, rien, juste qu'il doit lui ressembler un peu. Et ben mon vieux, c'est un foutu casse-couille alors, son géniteur. Me tarde de le trouver...

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Lun 30 Jan - 22:11

Make me sing ! ft. Dom Holder






Je suis le type de fille qui a en horreur qu’on lui ébouriffe les cheveux surtout quand c’est pour se donner un air supérieur à moi et c’est exactement ce que Dom vient de faire. Non seulement  il n’accorde aucun sérieux à ce que je viens de lui dire mais en plus il me provoque en m’envoyant vers l’arrière et me voilà, le cul coincé dans le La-Z-Boy de Dean.  Je grogne, je me redresse et je souffle un bon coup sur ma chevelure pour m’en dégager le visage. Halte là Dominounet, je n’ai pas dit mon dernier mot.

- La vaisselle ? Quoi la vaisselle ? Quand nous aurons empoché l’argent du contrat tu pourras te payer les restos de ton choix, au diable la vaisselle ! C’est simple comme Bonjour !  Penses-y… Les riffes de guitares de Dean… le rythme diabolique de ta batterie et ma voix d’or, ça ne peut que fonctionner

Je lui prends sa tasse des mains et je vais immédiatement la rincer à la cuisine et la pose sur le comptoir. Voilà, je les fais les tâches ! Je viens de semi laver une tasse, il ne peut pas dire que je ne fais rien. J’attrape une pomme et la lui lance.

- Tiens, mange ça, paraît que ce n’est pas bon réfléchir l’estomac vide. Oh ! Et devine qui n’a pas les poches vides ?

Je sors alors de ma poche mon porte monnaie et je lui tends un beau trente dollars. J’omets bien entendu de lui dire que j’en ai gardé vingt-cinq dans le but me payer de nouvelles fringues. Hors de question que je fasse une prestation dans mes guenilles de gamines. Dom m’a bien acheté de beaux morceaux, je lui en suis d’ailleurs très reconnaissante mais il est temps de revamper mon image, casser celle de la fillette et laisser place à la femme en devenir que je suis. Je commence même à avoir une poitrine. À ce sujet, va falloir faire quelque chose. P’t-être que Dom connait quelque chose à ce niveau. Faudra que  je lui en parle bientôt.

Qu’importe, l’heure est à l’organisation de notre concert. Je sors une feuille de papier qui ne me semble pas tellement importante, en fait, j’ai trop la flemme de lire ce qui est inscrit à l’endos et je commence à inscrire quelques titres dont je nous sais capable de jouer.  Souvent avec Dean et Dom ils nous arrivent de chasser l’ennuie en jouant les pièces au goût du jour et bien sûr, plusieurs de mes compositions. Que voulez-vous ? Je suis un vrai petit génie : auteure-compositeur- interprète. Et ma plus belle qualité est la modestie !


- Tu vois quoi comme chanson d’ouverture pour un anniversaire de mariage ? Poisson d’Alice Cooper ou ma chanson Angel ?

Franchement, Dom a de quoi être fière de moi. Non seulement je lui paie un petit montant sans préalablement lui emprunter l’argent (!) mais en plus je lui trouve un contrat et je fais moi-même le set up des chansons.  C’est quoi déjà le diction ? Derrière chaque homme se cache une emmerdeuse ?


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Mer 1 Fév - 19:45


Make me sing !

ft. Olivia Cortez


- La vaisselle ? Quoi la vaisselle ? Quand nous aurons empoché l’argent du contrat tu pourras te payer les restos de ton choix, au diable la vaisselle ! C’est simple comme Bonjour !  Penses-y… Les riffes de guitares de Dean… le rythme diabolique de ta batterie et ma voix d’or, ça ne peut que fonctionner.

Je n'ai même pas eu le temps de me retourner et répondre que déjà elle avait sauté sur ma tasse pour me la prendre, la vider, la rincer et la reposer sur le côté comme si de rien n'était, le tout en 7 secondes chrono. Mais bordel, j'avais pas fini de boire mon thé! En plus de ça, elle parlait d'argent comme si elle était manager, qu'elle avait un contrat et voyais déjà l'argent affluer sur son compte grâce à mon groupe. Et sa voix, certes.

" Mon thé, Lili.... Je n'avais pas fini mon thé. Tu sais que c'est précieux, le thé, non?"

Rien à foutre de ce qu'elle débitait comme bonnes paroles, la tasse volée me restait en travers de la gorge. Elle croit quoi? Qu'ouvrir le robinet à fond, remplir la tasse d'eau puis la vider, c'est ce qui s'appelle faire la vaisselle? Mon dieu, je comprend mieux pourquoi je retrouve encore des traces de bouffe sur les assiettes. En parlant de bouffe, une pomme fonce droit sur moi, toutes armes dehors pour m'attaquer sournoisement. Je la chopais en plein vol, même pas peur.

- Tiens, mange ça, paraît que ce n’est pas bon réfléchir l’estomac vide. Oh ! Et devine qui n’a pas les poches vides ?

Je haussais les sourcils, lançant un regard tout sauf convaincu à la mioche qui arrive à faire vivre une maison avec sa seule présence, comptant pour 5. J'suis fatigué moi... Mordant dans la pomme, je pris les dollars qu'elle me tendait, avant de me poser sur une des chaises hautes du bar, près à entendre tout et n'importe quoi sortir de la bouche de cet enfant. Qui a dit quoi, déjà? La vérité sort de la bouche des enfants? Elle est bien bonne tient, il devait pas côtoyer souvent ces garnement suceur d'énergie et pompeur d'argent.

Sans remord, pleinement consciente de son crime, elle griffonna je ne sais quoi sur le dos du papier d'assurance de la voiture de Dean. Il va avoir une belle surprise, elle a fait pareil avec ses notes la dernière fois. Il aurait été capable de la tuer, je pense, d'autant qu'elle avait même renversé de l'eau dessus, rendant le tout illisible. Tant pis pour lui, n'a qu'a pas laisser ses affaires traîner, je lui ai déjà dit. Surtout quand un enfant se balade dans la maison.

Je continuais d'avaler ma pomme, absolument pas concerné par ce qu'elle faisait. Je vais avoir des cheveux blanc avant même d'avoir l'âge requis, alors pas la peine de me forcer davantage, je laisse couler. Elle me posa une question, sur une chanson, pour un bal ou un truc du genre. Ha non, un mariage. Un annif de mariage. Pff qu'est-ce que les gens font pas pour dépenser de l'argent.

"Pas la moindre idée. Si tu commençais par m'expliquer c'est quoi cette histoire de mariage d'anniversaire, d'où tu me sors un contrat et qui a dit qu'on accepterait? Et j'ai pas oublié la vaisselle, tu n’échappera pas à une vengeance de ma part."

Avais-je dis en pointant sur elle un doigt menaçant (ou pas), un morceau de pomme encore en bouche. Me fait rire à dire qu'on va faire un concert je ne sais où pour je ne sais qui, elle ne sait même pas c'est quoi un vrai concert. Encore tout à lui apprendre, c'est pas possible!

"Et si tu veux vraiment que Dean t'ai à la bonne, évite d'écrire au dos de ses papiers importants, tu sais qu'il n'aime pas trop ça."

Hé ouai, ma cocotte, c'est comme ça que ça marche: si tu veux qu'un mec fasse ce que tu veux, fait lui les yeux doux, et ne touche pas à ses affaires.
Bon.... ça marche pour moi en tout cas.

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Mer 1 Fév - 21:14

Make me sing ! ft. Dom Holder






Dom ? Tu savais que la masturbation rend sourd ?

Je pose cette question le plus sérieusement du monde en posant mon crayon sur la table devant moi et en  le fixant de mes grands yeux bleu-vert.  Je lui ai tout expliqué et il n’a rien retenu sauf la vaisselle. C’est décidé ! Dès ce contrat terminé, je lui trouve une gazelle à chasser !

Un. Anniversaire. De. Mariage.  Reste concentré sur ma voix ! La dame dont je te parle souvent, qui me laisse toujours plusieurs billets dans mon étui, organise une fête et le band engagé vient de les laisser tomber. Elle me veut moi et, accessoirement, mon groupe donc…toi…et…Dean !

Rester calme et zen. La confrontation ne fonctionne jamais avec Dom qui me menace de son doigt autoritaire. Comme si cela avait déjà pu avoir  de l’effet sur moi mais je n’aime pas gâcher ses illusions alors je lui fais de petits yeux triste en lui promettant de faire toute la vaisselle de la semaine…en omettant bien sûr de préciser de quelle semaine je parle.

Dom… Toi tu es déjà quelqu’un. Du moins tu sais où tu t’en vas mais pas moi. Je ne peux rien demander à ma mère et encore moins sur mon père. Si je veux avancer dans la vie,  je n’ai que toi pour m’aider. Tu comprends?  Ce contrat, même si il peut te semble ridicule, pour moi c’est une vrai première chance d’espérer sortir de la rue. J’ai besoin d’argent pour engager un détective privé. Tu ne voudrais tout de même pas briser le rêve de toute une vie ?

Je sais, le chantage émotif n’est pas très joli mais ô combien payant par moment. Et Dom aime entendre de jolies phrases allant en son sens. En fait, comme la majorité des hommes, quoi ! Alors doucement, comme une bonne petite fille bien élevée, je me lève et je vais lui faire un bisou sur la joue. Après tout, ne le méritait-il pas bien mon grand frère d’adoption.

*Et si tu veux vraiment que Dean t’ai à la bonne, évite d’écrire au dos de ses papiers importants, tu sais qu’il n’aime pas trop ça.*

J’ai fait ça moi?  Je retourne à la table et regarde le recto de la feuille sur laquelle je suis entrain de faire le planning des chansons pour la possible représentation de samedi. Un renouvellement d’assurance voiture. Oh mais ça va encore…

Il va me remercier, t’inquiète pas ! Le renouvellement lui demande plus que ce que vaut la bagnole. Sans déconner quoi ! Je viens de lui faire économiser un paquet de pognon!


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Ven 3 Fév - 17:47


Make me sing !

ft. Olivia Cortez


Dom ? Tu savais que la masturbation rend sourd ?

Je failli m'étrangler avec un morceau de pomme, toussant et crachant mes poumons, tapant du poing sur mon torse pour faire passer le commentaire assassin de la gamine. Putain, d'où elle connait ce mot? Encore en équilibre entre la vie et la mort, je regarde l'enfant avec de grands yeux, choqué à vie, sûrement. Je vais devoir surveiller ses fréquentations... Et la laisser moins souvent avec Dean, il me semble qu'il lui inculque de mauvaise habitude, et un vocabulaire absolument pas adapté à sa tête de bébé.

Maintenant, elle me prend pour un demeuré, ma parlant en appuyant chaque mot, articulant exagérément comme si j'étais sourd. Si j'étais pas mort d'une crise de surprise (sisi, ça existe), je lui aurais pris la tête sous mon bras pour frotter sa tête avec mon poing, à l'image des films pour enfants, prenant un plaisir inhumain à lui emmêler ses cheveux de blondasse. Qui doivent être hérité du père, étant donné que sa mère, que j'ai vu en photo, ne porte décidément pas le gêne blond.

Note à moi-même - section Livia - dossier "recherche du bastardo-gringo": c'est un bâtard, c'est un nain, il est casse-couille, et blond comme une gonzesse. Enregistré.

Il n'avait pas fallu trois minutes à Lili pour me sortir sa tronche de chiot battu, me promettant monts et merveilles, continuant de me passer la pommade avec ses "tu es déjà quelqu'un", "je n'ai que toi pour m'aider", ou pire "Tu ne voudrais tout de même pas briser le rêve de toute une vie ?"... Mais d'où elle tient son côté "beau-parleur"? Rha, comment résister à ça? J'vous jure, en plus elle avait dit "mon groupe", alors que c'est le mien, et accessoirement ma baraque aussi.

Enfin bref, elle me laissait pas en placer une. Mais mon visage adouci révélait déjà que je craquais et que de toute façon j'allais accéder à sa demande, ce qui me valu un bisou de sa part. J'en profitais pour lui parler de Dean et ses papiers qui traîne, évidemment elle avait rien remarqué.

" Haha, j'ai hâte de te voir lui répéter ça ce soir, en même temps que tu va lui parler de ton "contrat" à trois-milles dollars. Bonne merde pour le convaincre de te suivre dans tes délires, tu sais bien où ça la mener la dernière fois."

La dernière fois... elle lui avait demandé de se déguiser en pleins de personnes différentes, de venir mettre des pièces dans son étui tandis qu'elle jouait en rue pour inciter les passants à faire de même. D'après elle: les moutons suivent le berger. Dean était donc "berger" et devait montrer la voie... il a tout simplement perdu son argent, elle n'a pas voulu lui rendre car: reprendre c'est voler. Femme d'affaire en devenir.

Note à moi-même - section Livia - dossier "recherche du bastardo-gringo": c'est un bâtard, c'est un nain, il est casse-couille, blond comme une gonzesse, peut-être beau-parleur et très certainement homme d'affaires. Enregistré.

Je suis pas dans la merde. Pitié, faite que jamais je ne rencontre cet homme. Un, je ne résisterais pas à l'envie de lui en coller une pour avoir pondu une emmerdeuse pareille (par pondu j'entends: fabrication de spermatozoïdes défectueux), et deux, je ne survivrais à la tornade Livia - père et fille.

"Bon, et ça va se passer où ton annif machin là? Tu lui as promis quoi à ta cliente? Elle va bien payer, t'es sûre?"

Maintenant qu'elle a dit oui, autant en profiter et se faire de la tune.

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Ven 3 Fév - 23:19

Make me sing ! ft. Dom Holder





Je regarde Dom s’étouffer avec sa pomme tout en fronçant un peu les sourcils. Qu’ai-je donc dis de si effroyable pour qu’il se mette dans tout ses états ? Avec la pile de magazines qui traîne sous son matelas, qu’il ne tente pas de nier le fait qu’il trouve une certaine plaisance dans l’acte solitaire !


1-0 la pomme!


Bon ce n’est pas sympa de se moquer du malheur des autres alors je me redirige vers Dom et lui tapote le dos avec vigueur.  Question de bien faire sortir la vilaine pomme du pauvre  œsophage.  A peine rescapé d’une mort certaine qu’il me rabâche de nouveau les oreilles avec les papiers de Dean.  Je roule des yeux deux fois plutôt qu’une. C’est pourtant si simple d’utiliser un classeur à papier et d’y ranger les papiers importants. Ça évite ainsi le pseudo-drame de la feuille de papier.  J’ouvre la bouche pour le lui faire remarquer mais je me ravise assez vite préférant tenter une autre paire de cartes avant de jeter mon as.


Promis ! Je ferai pus attention et je vais m’arranger avec Dean. Je suis certaine que si j’appel la compagnie d’assurance et que je leur dis que notre chien a dégobillé par inadvertance sur le précieux document, ils accepteront d’en envoyer un autre et que dans moins de temps qu’il ne faut pour dire vomit,  tout sera réglé !


C’est connu, les chiens vomissent toujours partout par inadvertance ! Surtout celui que nous n’avons pas ! Ai-je vraiment besoin de lui rafraîchir ma mémoire quant à mon grand pouvoir de persuasion ?  Je ne crois pas, non.  


Dom se calme et moi je cesse de lui frapper le dos avant de lui fracturer la colonne en deux. Ce serait bête, tout de même, de blesser mon batteur tout juste avant mon premier vrai contrat ! Mon contrat ! Je l’oubliais celui là. Je récupère en vitesse la feuille, celle que j’ai en garde partagé avec Dean (sauf qu’il ne le sait pas encore) et je la brandis devant le nez de Dom.


Il faut s’y atteler, cesser de se laisser distraire par des détails du genre «  ou quand comment » et  se monter un répertoire solide. Seulement Dom ne lâche pas le morceau, je parle ici de l’anniversaire et non pas de la pomme et  me demande de préciser un peu le topo.


En fait, je dois l’appeler pour lui confirmer notre présence. Je n’étais pas pour lui dire oui sur le champ ! Je lui ai expliqué que nous devions passer par notre…manager avant !


Je lui offre un sourire innocent qui brille de toutes mes dents. Je le sens atteindre un niveau un peu plus haut dans l’échelle de l’exaspération et je commence moi-même à m’impatienter. Je sautille en  lui expliquant  que, dans le feu de l’excitation. J’ai tendance à m’emporter et  a enjoliver que très légèrement les choses.


Ce sera chez elle dans son jardin. Ça je le sais. Ce samedi et nous devons être là pour les seize heures. Le temps de nous préparer. Elle nous paiera une partie du cachet avant, le reste ensuite. Mais je ne sais pas encore combien je lui ai dit que nous lui reviendrions avec un prix. Mais elle a dit que notre prix serait le sien alors, nous valons combien selon toi? Pas en bas de milles… Nous sommes des professionnels. Oh ! Et bien entendu, je prends cinquante pourcent. Dean et toi vous diviserez le cinquante restant.


Bien, quoi?  C’est moi qui l’ai trouvé ce contrat ! Ça mérite un bonus !


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Sam 4 Fév - 17:01


Make me sing !

ft. Olivia Cortez


Tandis que je m'étranglais sous l'effet de sa remarque assassine et totalement déplacée, et qui ne devrait pas sortir de la bouche d'une enfant de son âge, elle n'avait rien trouvé de mieux que de venir comme une fleur me taper dans le dos, avec le poing, histoire de faire bien mal, de laisser une marque supplémentaire qui s'ajoutera à toutes les autres qu'elle m'a infligé. Action qui ne servit à rien à part me vriller le dos, mon œsophage se débrouille très bien tout seul pour faire ressortir l'élément dérangeant, si seulement mon corps entier pouvait faire de même pour sortir cette.... charmante enfant de cette maison, ce serait cool. Où sont donc passées mes années de folies sans responsabilités, sans enfants, sans rides? Pitié, qu'on me sorte de prison.

Je parlais de Dean dans le vent, elle s'en fou royalement de ses papiers et de tout ce qui s'ensuit, tout ce que Madâme désire, c'est que lui et moi, on fasse figuration à ses côtés (en gros, on va tout faire, elle va juste embellir le truc avec sa gueule d'ange et sa voix de princesse, empocher l'argent et oublier de nous dire merci...) à cet anniversaire de mariage de mes deux.

Je ne sais toujours pas comment elle est venue à passer de "Dean - papier - pas content" à "chien - vomis - assurance", alors qu'on à ni chien, ni vomis (je l'aurais déjà nettoyé, passant derrière elle qui aurait fait semblant de ne rien voir) et qu'elle ne connait même pas le numéro de la compagnie d'assurance. Bon en soit, c'est pas difficile de le trouver, mais je ne la voit pas se fouler le p'tit doigt à téléphoner à des gars avec un balai profond dans le cul alors qu'elle me casse les burnes avec ses "tu veux bien appeler ce bar pour demander si je peux venir jouer chez eux? Et tu veux bien appeler cet endroit pour leur demander s'il sont intéressés qu'une star vienne mettre de l'ambiance chez eux? Et patati et patata". Je crois qu'elle à peur du combiné téléphonique... phobie de famille? Doit-on (encore) remercier le papounet?

Enfin revenu à la vie (si je puis dire), je pose des questions sérieuses, qui demande une réponse sérieuse et réfléchie. J'obtiens quoi?

En fait, je dois l’appeler pour lui confirmer notre présence. Je n’étais pas pour lui dire oui sur le champ ! Je lui ai expliqué que nous devions passer par notre…manager avant !

Je crois que son contrat sent la merde un plein nez, ou le vomis, elle à l'air d'apprécier ça. Je m'adossais sur ma chaise, qui n'a pas de dossier, et manqua de peu de tomber en arrière, je me rattrapais de justesse, lâchant un juron, autant pour ma maladresse en compagnie de ce petit monstre que pour elle qui se présente aux gens avec "un manager". Elle sait même pas s'est qui notre manager!

Je la regardais, Sourire d'Enfer est avec nous, elle sautille comme une sauterelle qui aurait fumé un truc pas net. Elle prononce des mots, ça m'a l'air d'être du français, il y a des points et des virgules, mais tellement qu'elle me scie en deux avec ses belles phrases, je n'écoute même pas. J’imprime tout de même jardin - prix - professionnels - cinquante pour cent - partager le reste.

Elle s'arrête. Putain, elle arrête de parler, les gars! Notez ça sur le calendrier c'est un jour à ne pas oublier! C'est la fin, demain cataclysme sur L.A..
Sauf que ça me fait pas rire, mais je rigole quand même à gorge déployée, à m'en tenir le ventre, à se retrouver plié sur la table. C'est qu'elle est drôle en plus. Le padre est un clown déguisé en homme d'affaires douteux.

" Hors de question. Un, ce contrat t'es tombé dessus. Deux, nous irons la-bas avec ma bagnole, donc essence à mes frais. Trois, plus de la moitié du groupe doivent supporter Madame fée des emmerdeuses, donc compensation obligatoire pour les couilles qu'on se brise avec toi. Et quatre, tu nous dois.... un loyer important. Donc ce sera 70 - 30, les 30 pour toi, mon chaton"

Et cadeau, encore un moulinage de cheveux en prime, ils ne sont pas assez emmêler à mon goût.

" Vas-y, appelle ta dame du mariage là, et dis lui qu'on sera là, on fixe le prix à... 3 mille."

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Dim 5 Fév - 19:56

Make me sing ! ft. Dom Holder





Mon frère par procuration commence à me gonfler sérieusement mais je préfère accepter son deal, lui laissant croire qu’il a gagné, pour le moment, que je dépenser mon énergie à argumenter inutilement. Reculer pour mieux sauter, voilà ma devise.  De toute façon, j’ai déjà mon plan en tête pour réparer cette légère injustice.  Ne suis-je pas, après tout, celle qui a ramené ce contrat sur la table ?

Dom m’emmêle encore les cheveux et je grogne en signe de protestation. On ne touche pas mes cheveux d’ange ! Il me lâche et je tente de replacer le tout du mieux que je peux, non sans lui lancer un regard assassin.

Tu sais qu’ils n’ont jamais retrouvé le corps de la dernière personne qui a osé s’attaquer à mes cheveux ?

Mais Dom s'en fiche, Il sait trop bien que jamais je ne lui ferais de mal. C'est le privilège du grand frère sur sa petite soeur. Il aura toujours le dessus au corps, mais moi en esprit. Mais chut! Ça c'est secret de fille !

*Vas-y, appelle ta dame du mariage là, et dis lui qu’on sera là, fixe le prix à 3 mille. *

Je serre les dents et étire mon visage pour lui offrir un sourire moqueur.  Je ne vais tout de même pas appeler la cliente devant lui  et parler argent avec Dom qui me tourne autour. Surtout que mon intention est de demander  trois mille cinq cent et de garder cinq cent que pour moi.  Ne me jugez pas trop vite ! Ça coûte cher une vie à L.A. avec des gaillards qui  piochent toute la nourriture avant que j’ai le temps d’en attraper un morceau…

Bon la vrai raison c’est que je veux mettre un bon montant de côté et payer un détective privé pour retrouver mon père mais je n’arrive jamais a économiser suffisamment. En acceptant le trente pourcent, mais en cachant cinq cent,  j’aurais le montant nécessaire pour m’en payer un et de l’argent de côté pour penser à moi.

Oui…mais non! Il est prêt de vingt et une heure.  Je ne vais pas la déranger à cette heure là ce serait malpolie. Et puis je vais sûrement la croiser demain sinon promis je l’appel  avant dîner. Et toi, tu devrais te charger de Dean puisque je serai sûrement au lit quand il rentrera… tu en pense quoi Dominounet d’amour rien qu’à moi?  

Je m’approche de lui, comme un petit chaton sans défense et je le serre très fort dans mes bras. C’est sincère. Je l’aime vraiment Dom. Comme le frère que je n’ai jamais eu…ou le père.  Je l’embrasse sur la joue et je me dirige vers ma chambre. Mais, avant de refermer la porte derrière moi,  je me retourne et je lui lance :

J’ai au moins la chance de t’avoir toi dans ma vie.


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Lun 6 Fév - 18:12


Make me sing !

ft. Olivia Cortez


Je la voyais bouillir, littéralement, de la fumée sortait de ses oreilles de Dumbo et de son nez. Je rigolais de plaisir de la voir comme ça, j'aime trop l'embêter. Mais je connais l'asticot, elle me prépare un truc en douce, n'appréciant absolument pas que je lui prenne 70% de "son" contrat. Bon, c'est vrai, c'est grâce à elle qu'on se fera un peu d'argent, mais, très sérieusement, elle nous doit à chacun une nouvelle paire de boules, car malgré son petit gabarit, elle cause pas mal de dégâts, nous les brisant très souvent.

Tu sais qu’ils n’ont jamais retrouvé le corps de la dernière personne qui a osé s’attaquer à mes cheveux ?

"Normal, c'est moi qui me suis occupé de cacher le corps. Comment aurais-tu fais sans bagnole, sans argent et avec ta taille de lilliputienne? Il est évident que tu à fait appel à mes muscles et mon intellect pour faire disparaître une de tes victimes."

Les menaces ne marchent pas sur moi, même si elle le voulait, elle n'arriverait pas à me blesser physiquement, avec ses petits poings de gamine et sa force égale à celle d'un papillon. Je lui dis d'appeler la dame, de lui dire qu'on accepte, cédant encore une fois à ses caprices, même si cette fois c'est tout bénef pour moi aussi. Mais non, Mâdame ne veut pas appeler maintenant, elle la croisera bien demain qu'elle dit. Je roule les yeux au ciel, si ça peut lui faire plaisir d'attendre demain, qu'ainsi soit-il, mais derrière son visage d'ange, je vois les rides d'un démon qui prépare un coup fourré, mais je ne dis rien, si elle se fout dans les emmerdes, j'aurais tout le plaisir de lui faire la morale.

Elle vint se blottir dans mes bras, et bien sûr, en bon frère aimant, je lui rends son câlin. J'avoue... je le voulais celui-la, rien ne vaut une accolade tendre avec sa petite sœur d'amour.

...Attends... qu'a-t-elle dit? JE dois m'occuper de Dean? Car ELLE sera au lit? Je partis d'un rire exagéré.

" Bien essayé, moustique, mais Dean rentre dans même pas 20 minutes, et tu ne dors jamais avant des heures pas possible, appréciant venir me tirer du lit pour me demander ci et ça. Alors, dans 20 minutes, TU lui sortira ta panoplie du "Deanounet d'amour rien qu'à moi" car c'est TON contrat, non? A toi de le défendre."

Je la serrais encore plus fort dans mes bras, écrasant son visage contre le mien, lui faisant un bisou mouillé sur sa petite joue de casse-pied avant de la lâcher. Je terminais ma pomme, abandonnant les restes sur le côté et chopant un magasine qui traînait là, avec un biscuit en prime. Depuis qu'une enfant gâtée vit ici, le nombre de biscuit présent à la maison n'a jamais été autant élevé, et en même temps aussi bas, car a peine la boîte neuve dépasse la porte d'entrée, elle saute dessus pour en bouffer au moins la moitié en l'espace de.. quoi? 5 minutes?

Voyant qu'elle tirait encore la tronche, je lui collais un morceau de biscuit contre la bouche.

" Qui veut du biscuit? Hein? Qui veut du bon biscuit? Ouvre la bouche pour Dominounet d'amour."

Je fis une moue, celle que les parents sortent à leur bébé pour qu'il se décide à ouvrir le bec et avaler leur pâtées pourries, faisant presque l'avion avec le morceau de cookie devant ses yeux en colères.

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Dim 12 Fév - 22:10

Make me sing ! ft. Dom Holder





Mon plan presque parfait vînt m’éclater au visage par l’arriver hâtive de Dean. Et merde ! Il ne faut jamais se fier aux mecs, pourquoi j’oublie toujours cette règle ce base. Quand ils ne vous poignardent pas dans le dis, ils vous font un bébé pour mieux s’enfuir ensuite. Je sais de quoi je parle; je suis le résultat d’une lâcheté assumée.

Égoïstement, parce que jamais je vais admettre avoir parfois la trouille, je tiens Dom plus fort contre moi. Avec un peu d’espoir, il va parler à ma place. Quand même, c’est son rôle de grand frère. Mais non.

Je n’ai pas d’autres choix que de tout balancer à Dean qui est déjà furax au sujet de ses papiers d’assurance auto. Étrangement, il est beaucoup plus réceptif que l’a été Dom. Faut croire qu’il flair la bonne affaire.  Et ça me fait marrer car de mes deux compatriotes, l’un fonctionne par l’estomac, et l’autre avec de l’argent.

Je roule des yeux puis je leur sers mon plus magnifique sourire d’angelot.  Je peux maintenant aller au lit, clopinant des pieds jusque dans mon lit. Point de match : Olivia Cortez !

Ma nuit passe en un clin d’œil et je me réveille ma tignasse blonde toute entremêlée sur ma tête. Bien que rapide, je me souviens de mon rêve. Je m’avance sur la scène, armée de ma guitare uniquement  et un seul spot de lumière qui m’éclaire.  Je gratte les première cordes mais rien ne se produit. Je fige, puis j’ouvre la bouche et l’a encore; rien.  Mon estomac  se noue et un sentiment horrible  m’immerge. Je suis immobile sur scène devant une foule composé uniquement d’homme trentenaire.  Je réalise soudain que l’un d’entre eux est potentiellement mon père et qu’il doit avoir la honte d’avoir pondu un spermatozoïde loser à ce point.  

Plus les jours passent, plus le besoin de rencontrer mon père me ronge, allant même jusqu’à m’obséder  dans mes rêves.  Je me penche alors sous mon lit et je tire sur la  veste de jeans  lui ayant appartenu et je sors d’une poche intérieure la seule photo que j’ai de lui. Ou d’eux.

Oui car sur la photo, plusieurs homme s’y trouve et je n’ai jamais confronté ma mère à ce sujet, trop trouillarde. Je me disais qu’elle me la confisquerait, question d’éviter le sujet comme à chaque fois. Sauf quand venais le temps de le dénigrer. Pourtant, si elle avait couché avec, c’est qu’il avait dû la séduire et donc qu’il avait forcément un truc bien.

Je m’étire paresseusement puis je me lève, affamé comme chaque matin. Je suis d’humeur joyeuse malgré mon rêve et comme je dois maintenir un climat serein à la maison, je décide de cuisiner des pancakes pour le petit déjeuné. Oui, je sais ! Je suis d’une bonté sans bornes. Surtout quand je veille à mes intérêts.

Deux, voir trois casseroles plus tard, un boucan d’enfer en fouettant mon mélange, sans compter la farine qui a volé un peu partout sur le plan de travail et des deux œufs que j’ai laissé tomber sur le carrelage, je suis fière de ma création.

Et, parce que c’est bon chaud, je m’arme d’une cuillère de bois et d’une poêle sur laquelle je frappe en criant :

À table bande de fainéants !


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Lun 13 Fév - 21:36


Make me sing !

ft. Olivia Cortez


C'est marrant, mais quand le boucan habituel signifiant que Dean est entré à retentit, la morveuse c'est rapidement rapprochée de moi pour me serrer encore plus fort dans ses bras. Mais je la laisse se dépatouiller avec son Deanounet, presque impatient de voir l'engueulade qui va suivre. Mais non.

C'est avec une facilité monstrueuse qu'elle réussi à changer l'humeur de Dean en "volcan en éruption" à "gros accro à l'argent". Si elle s'était prit une belle morale dans les dents quant aux papiers, elle avait su trouver les mots pour le convaincre de son affaire de mariage. Je lâche un soupir, elle est trop douée cette petite. Et la voila qui nous sort son regard de princesse innocente. Je lance un regard à Dean, on est d'accord, ça ne marche pas sur nous mais on va faire semblant que oui.

"Au pieu, Madame la princesse."


Et je l'embrasse sur la joue, la regardant marcher jusqu’à sa chambre. Je termine de ranger quelques affaires avec Dean, tentant vainement de le convaincre que ce n'est pas la faute de Livia si ses papiers important se retrouvent sous l'emprise de son bic, et qu'il devrait mieux les ranger. Mouai, cause toujours, demain ils seront encore là. Tant pis, je laisserais Livia en faire des confettis. Moi, je vais dormir!

...

-À table bande de fainéants !

Je me relève d'un bond, faisant valser ma couverture loin par terre. PUTAIN, qu'est-ce qui se passe?
Cette voix...
Je roule les yeux au ciel et me rallonge sur mon lit, mais comme je n'ai plus de couverture, et ben j'ai froid, ce qui veux dire que la grasse mat' c'est fini! Je vais la tuer. Elle sait que je déteste que l'on me réveille, surtout si tôt le matin, il est à peine 10h34! Qui se lève à cette heure là? Les ado, c'est pas sensé rester au lit toute la journée? Je sors du lit et enfile un jogging avant de filer vers la cuisine avec la ferme intention de broyer cette tignasse blonde entre mes mains.

" HO PUTAIN, c'est quoi ce bordel?! "

Je restais bouche bée devant cet affreux spectacle. La cuisine à été grossièrement repeinte avec de la farine, tout y est passé, le carrelage, le plan de travail, les murs et même le plafond. Mais comment elle à fait? J'avançais d'un pas, prêt à lui sortir une phrase pleine de sens et de jurons en tout genre, mais un "slplitsh" se fit entendre, un liquide visqueux se repend sous mes orteils, je baisse le regard doucement et que vois-je? Un œuf. Mais que fait-il là? Telle est la question.

"... Livia. Un œuf est un aliment. Pas de la peinture. Cela doit se conserver dans un frigo. Pas sur le sol. Alors... que fait-il LA?"


Je levais les mains devant moi, comme pour l'attraper entre mes mains et faire d'elle mon prochain repas, la fixant avec de grand yeux colériques. Mais une douce odeur vint me chatouiller les narines, et quand je jette un oeil sur la table, je vois une jolie pile de pancakes me susurrer des mots doux à l'oreille. Ni une ni deux, je chope le sucre et le chocolat et m'en vais déguster ces merveilleux pancakes.

C'est la bouche pleine et avec du sucre plein la bouche que je tens un pouce triomphant à la gamine.

" Ché chuper bon. J'espère qu'il y en a encore."


Et je m'en enfile un deuxième.

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 748
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   Mer 22 Fév - 22:03

Make me sing ! ft. Dom Holder




Je l’avoue ! Ma façon de cuisiner laisse à désirer. J’en étale généreusement bien partout mais, les pancakes, c’est comme les pâtes ! Tu ne peux pas savoir si c’est prêt tant que ça ne colle pas aux murs !  Ce n’est pas moi qui l’invente !  Même le chef Jean Cayer a probablement déjà cassé un œuf sur le sol.


Et ce qui compte ce n’est pas la technique mais le résultat et à voir comment Dom s’empiffre, je peux affirmer sans me tromper que j’ai atteint mon objectif.  Ma mère disait souvent «  Un homme se gagne par l’estomac ! » Je ne peux pas lui donner tord sur le coup mais en même temps,  vu comment elle s’était fait jeter par mon père, je me demande quel genre de plat il mange lui. De la vache enragée, probablement !


Je regarde autour de moi le gâchis et, compatissante pour  mes colocataires, je range tous les bols  et casseroles dans le fourneau, le passe une serviette sur l’excédent de farine et, du bout du pied, je pousse l’œuf cassé sur les carreaux sur lequel j’ai déposé un  chiffon jetable, vers la poubelle. Hors de question que je prenne dans mes mains un fœtus avorté de poule !


Dean passe derrière moi, les yeux  encore mi clos.  Le pauvre, la nuit à été courte. Il a probablement calculé l’argent que je lui avais sauvé avec son assurance voiture.  Je lui pose direct en main une assiette de pancakes que j’arrose généreusement, trop d’ailleurs, de sirop puis je file dans ma chambre m’habiller.  Je ne dois pas être en retard si je veux attraper Angelica avant qu’elle ne prenne son  train.  J’ai un contrat à me mettre en poche moi !


Moins de trois quart d’heures plus tard, je me tiens au coin  de Benedict et  Rodeo Drive, guitare en main, étuis ouvert à mes pieds et  je fais ce que je fais de mieux : je chante. Aujourd’hui, le soleil resplendissant  me chauffe de ses doux rayons et les paroles sortent de ma bouche comme coule le miel. L’argent afflux dans mon étuis et m’encourage à continuer.


Mon poisson, pardon, ma cliente se pointe enfin, déposant un billet de vingt dollar dans mon étui. Je termine ma chanson et je remercie les gens qui sont resté jusqu’à la fin tout en ramassant l’argent récolté. Ce n’est pas bon d’en avoir trop à la vue.  Les gens croient alors qu’ils n’ont pas besoin de sonner et s’abstiennent, profitant du spectacle gratuitement.


- Alors, ma petite, tu as une bonne nouvelle à m’annoncer j’espère ?


- Oh, oui ! Je me suis entendu avec mon groupe. Bon, vous connaissez les hommes, les mariages ça ne les emballent pas alors imaginez les anniversaire… Donc voilà. Ils acceptent mais  seulement, ils m’ont demander de chiffrer les honoraire à trois milles cinq… Cinq cent tout de suite et… trois milles le jour de l’anniversaire.


- Oula… c’est énorme pour un groupe dont je n’ai entendu que tes chansons sur le coin de la rue…


- Nous les valons, croyez moi. Et, qui plus est,  vous ne pourrez trouver mieux en si peu de temps.  Vous verrez, vos invités seront charmés et vous demanderont où vous nous avez déniché. Imaginez un peu  ce que ce sera quand nous remporteront le Grammy du groupe de l’année et que vous pourrez vous vanter de nous avoir eus dans votre jardin…


- Tu ne manques pas d’assurance toi c’est le moins que l’ont puisse dire… Bon ! Vendu !  



Et  c’est à ma plus grande satisfaction qu’Angelica sort son chéquier et m’en remplis un à mon nom personnel pour la somme de cinq cent dollars.  Tape m’en cinq fillette, la vita es bella !  Je me garde bien de paraître trop énervée devant elle alors je me contente de la rassurer pour samedi, de prendre de nouveaux ses coordonnées en note et de l’assurer une centième fois que nous serons présent à l’heure convenu.


Et, quand enfin elle  descend l’escalier conduisant au train, je jubile littéralement, faisant la danse de la joie sur mon coin de rue sous l’œil amusé des passants.  Je suis riche non de dieu ! Cinq cent tomates qui brûlent le pantalon de mon jeans.  Et moi qui suis en ce moment même au coin de Rodeo Drive… Les boutiques, le havre de paix des fashionnistas de ce monde. Je ne suis pas très diva en temps normal mais,  qu’est-ce qu’une petite séance de shopping pour célébrer.


Puis, je me ravise. Merde ! Si Dom et Dean me voient arriver avec mes sacs, ils voudront savoir où j’ai pris mon argent.  Et y’a ce détective qui s’annonce dans le journal. Cinq cent dollars pour trois jours d’enquête.  Il a intérêt a rentabiliser mon argent à ce tarif. Je viens d’Arnaquer une inconnue et  mon frère d’âme dans le but on ne peu plus noble de retrouver l’homme au zigouigoui proléfique. Un visage. Je ne veux que voir le visage de la lâcheté de mes propres yeux.


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Make me sing ! feat Dom Holder [TeRmInÉ !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» (X) Drague la si tu peux-feat Alma Rodriguez [Terminé]
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]
» "I just want to sing" - Abigail Ingram [Terminée, Délivrée]
» Bad choices make good stories - PV Ambou ♥ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Maison (BSC)-