AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Mer 8 Fév - 18:39



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Enfin, c’était pas trop tôt !!! Après l’entretien que j’avais eu avec Sonne Ferguson – et qui avait chamboulé mon programme -, j’étais enfin à bord de l’avion qui allait me conduire tout droit chez Maria – enfin, chez son père pour être tout à fait exacte. Les quatre jours qui nous avaient tenu loin l’un de l’autre avaient été très longs – pour ne pas dire interminables.

Pendant le vol, j’avais dormi – oui, tout simplement. J’avais bossé sans relâche pendant quatre jours – sans compter ma nuit blanche post-gala -, et je n’avais pas envie d’avoir l’air tout fatigué en arrivant chez Maria. J’avais donc dormi pendant les trois heures qu’avait duré le vol jusqu’à l’aéroport d’Houston. Je ne voyageais pas souvent seul – la plupart du temps, je ne voyageais que lors des tournées et donc bien entouré -, mais on peut dire que je m’étais plutôt bien débrouillé même sans assistance.

Arrivé à Houston, j’avais respiré l’air frais de la ville – ouais, il n’y avait pas plus citadin que Daniele Ricci -, et j’avais pris un taxi pour me rendre chez le père de Maria dont l’adresse m’avait été donnée par cette dernière. Maria n’avait aucune idée que j’allais débarquer – je ne lui avais rien dit sur l’heure ou même le jour où j’allais faire mon apparition au Texas. C’est avec le sourire que je m’étais plu à imaginer sa réaction – en sachant qu’elle allait être très positive.

On s’était éloigné de la ville. Plus nous avancions, plus les bâtiments devenaient éparses et laissaient place à la nature – et plus je déchantais aussi. La compagne, ce n’était pas mon truc… Toute ma vie avait été animée par les lumières et les bruits des villes où j’habitais – que ce soit L.A. ou Rome – et pas par le silence angoissant des campagnes – sans parler de l’odeur…

-On est bientôt arrivé ?, demandais-je inquiet au conducteur de taxi.

Oui parce que là, il commençait à il y avoir beaucoup de champs – et je n’aimais déjà pas les champs -, et moins de maisons… Il n’y avait d’ailleurs plus aucun building – quel malheur.

-Encore quelques kilomètres et nous y seront, répondit-il en regardant la route.

Et ces quelques kilomètres avaient été parcourus en quelques minutes. Heureusement, il y avait encore des routes – enfin, mal goudronnée mais c’était des routes… J’avais payé la course et le taximan m’avait laissé là – au milieu de la brousse – avec mes bagages. J’aurais dû prendre Erik avec mais ça aurait été bien moins romantique – qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour le romantisme ? J’avais tirés mes bagages sur le petit chemin – qui était de plus en plus terreux… - qui menait à la maison du père de Maria. Ça m’avait pris un temps monstre pour la rejoindre – j’avais essayé au maximum d’éviter la boue… Une fois devant la porte – enfin !!! – j’avais appuyé sur la sonnette en poussant un soupir de soulagement. J’étais enfin arrivé !

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Jeu 9 Fév - 18:27



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci


L'air était doux, le soleil chauffait ma peau qui était déjà bien chaude. Le Texas...j'étais de retour au Texas et incroyablement calme. Pas de stress, pas de pensées négatives, que de bons souvenirs me venaient en tête. Les bons moments passés avec Danièle, le sourire de mon père. Ces petites choses qui font que la vie était belle.

J'étais en hauteur, je me surprenais à grimper dans un arbre et à regarder l'horizon, d'ailleurs, c'était la que j'étais, sur une grosse branche à 3 metres du sol, à regarder le bétail dans le près d'à côté Je prenais bien plus de temps pour moi ici comparer à quand je suis à l. A. La branche où j'était posée, c'était un peu comme mon QG, j'y allait souvent et parfois, c'était même mon père qui venait me chercher pour me dire que le dîner était prêt.

Je pense à Danièle. Je pense beaucoup à lui en ce moment. Je n'ai toujours pas trouver d'appartement mais mon meilleur ami m'a proposer d'aller chez lui en attendant que je trouve un foyer, il fallait que je le dise à l'italien et ça n'allait pas être facile. En parlant de mon amant, je savais qu'il viendrait me rejoindre mais je ne savais pas quand, cependant plus les jours passaient, plus je doutais. Est ce qu'il viendrait réellement ?

C'est mon père qui ouvrit la porte de la maison quand on sonna et il fut surpris de le voir ici. '' Danièle Ricci... Ma fille commençait a stresser de ne pas vous voir... Donnez moi vos affaires, je vais vous les monter dans sa chambre. Elle est sûrement dans son arbre, dans le jardin, vous ne pourrez pas la rater''. Avait il dit.

C'était la première fois que mon père voyait Daniele et de le voir les chaussures pleine de bout le fit sourire un peu. L'italien n'avait pas l'air d'être comme dans les magazines, il allait tout de même salir ses chaussures pour sa fille. Bien sûre, il pensait que j'avais encore fait le mauvais choix de petit-ami mais son jugement changerait, j'en étais certaine.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Ven 10 Fév - 17:27



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Malgré mes tentatives pour éviter la boue, elle avait quand même un peu maculé mes chaussures hors de prix – putain, ça commence bien… J’avais la chance d’avoir pris pas mal d’habit et de chaussure de rechange – d’où mon énorme valise pour seulement quelques jours.

C’est un homme – et non Maria – qui m’avait ouvert la porte. Sans doute le père de Maria étant donné l’âge de l’homme. En 10 ans de travail avec mon ancienne secrétaire, c’était la première fois que je voyais son père – il faut dire qu’elle n’avait jamais vu le mien non plus. Il avait l’air surpris – mais pas assez que pour se demander ce que je faisais là.

-C’est bien moi, dis-je alors qu’il avait prononcé mon nom.

Il m’avait informé que Maria commençait à s’inquiéter de ma non venue – il faudra que je m’en fasse pardonner – et qu’elle se trouvait actuellement dans le jardin.

-Merci, Monsieur Watson,
dis-je en souriant et en lui laissant mes bagages. J’y vais tout de suite.

Il avait l’air sympathique le père de Maria – tout du moins, il était souriant. Je m’étais dirigé – en faisant toujours attention où je mettais les pieds – vers le jardin. J’y avais trouvé une Maria perchée sur une branche d’un bel arbre à regarder l’horizon.

-A quoi tu penses, Maria ?, dis-je avec un sourire aux lèvres et en la regardant d’en bas.

Je ne savais pas à quoi elle pensait – mais je me plaisais à croire que c’était à moi. J’attendais qu’elle descende de son perchoir pour pouvoir la serrer dans mes bras – quatre putain de jours, c’était long.

-Désolé de ne pas être venu plus tôt… J’avais pas mal de travail que je ne pouvais pas laisser là, dis-je pour expliquer que je ne sois venu seulement maintenant. Si j’avais pu, je serais venu directement…, rajoutais-je sincèrement.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Dim 12 Fév - 16:04



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci


Mn père avait hoché la tête avant de rentré dans la maison et de mettre la valise dans ma chambre. Des années plus tôt, il aurait mit cette même valise dans une autre chambre, pour ne pas que sa fille ne dorme avec un homme mais il se rendait bien compte qu'à présent, j'étais devenu une femme sérieuse et prête à aller de l'avant.

Assise sur ma branche, j'entendis des bruits de pas, m'attendant à entendre la voix de mon père me dire qu'il part en ville ou quelque chose comme ça, je fus surprise d'entendre l'accent italien de mon amant. Je baissais la tête, un sourire jusqu'au oreilles. "Daniele..." Je descendit alors pour aller le rejoindre, venant l'enlacer tendrement avant de l'embrasser. Bon sang que ça fait du bien de le voir, de le toucher et de l'embrasser.  "Je pensais à toi, à L.A, un peu à tout en fait..."

Alors que je lui en voulait quand il était absent, je m'en foutais à présent parce qu'il était enfin là, venant l'embrasser encore, je venais caresser sa joue. "Qu'importe tu es là maintenant. Tu m'as manqué." Je regardais chaque trait de son visage avant je me rendre compte qu'il n'avait aucun bagage. "Tu es venu sans rien?" Ca m'étonnais de lui. En tous cas, ses chaussures étaient déjà pleine de terre, ce qui me fit rire. "A peine arrivé que tu as déjà salit tes belles chaussures."

Je n'avais pas de belle chaussure au pieds, j'avais troqué mes jupes droites, chaussures à talons et chignon tiré par une salopette , une chemise à carreau, des bottes et des nattes. Plus naturelle que cela, ce n'était pas possible. Je me rendais alors compte que Daniele allait me voir pour la première fois, la plus naturelle possible. Adieu la robe meringue du gala, le maquillage et les bijoux. Il allait être dépaysée le pauvre.

Je lui prit la main en souriant. "Tu as fais bon voyage? Tu n'as pas trop travailler tout de même depuis le gala?"




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Lun 13 Fév - 17:53



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


J’étais arrivé à mon but – être au Texas au pied de l’arbre de Maria. Elle semblait tout à fait contente de me voir. Elle portait une tenue tout à faire atypique et campagnarde – mais ça lui allait à ravir, surtout ses petites nattes. On s’était embrassé – ça m’avait manqué en quatre jours et, putain, ça faisait du bien. La Maria pensive d’il y a quelques secondes pensait à moi ! Enfin, à L.A. et à un peu de tout aussi – mais surtout à moi !

-Je ne sais pas pourquoi mais je le savais,
dis-je avec un petit sourire fier.

Elle m’avait – à nouveau – embrassé entre quelques excuses de ma part pour mon retard. Je m’étais plu à détailler les moindre trait de son visage – et de l’entendre dire que je lui avais manqué, ce qui résonnait comme une douce musique à mes oreilles.

-Je sais, dis-je en plongeant mon regard dans le sien. Tu m’as manqué aussi.

Elle avait remarqué l’absence de bagages – Daniele Ricci sans bagage c’était comme un hamburger sans viande.

-Si, j’ai une valise grosse comme ça, dis-je en montrant la taille avec mes bras. Ton père s’en est occupé. Il l’a monté dans ta chambre, rajoutais-je avec le sourire.

Elle avait – aussi – remarqué la boue sur mes belles chaussures. Maria avait l’œil – c’était indéniable. En baissant les yeux, j’avais remarqué qu’elle portait des bottes – je crois que je n’avais jamais mis de bottes de ma vie. Les bottes ce n’était pas stylé – il n’y avait que sur Maria que ça avait le style.

-Oui, dis-je en faisant une moue de gamin. Je n’avais pas de chaussures adéquates… Heureusement j’ai pris pas mal de paires de rechanges.

J’avais laissé aller mon regard sur les vêtements de Maria – et sur ce style inédit qui la transformait.

-J’aime bien ton nouveau style, dis-je avec un sourire en coin. C’est original.

J’aimais les femmes avec des jolies robes, des bijoux et du maquillage – mais une Maria au naturel, c’était magnifique aussi. Je la redécouvrais dans un sens.

Je l’avais laissé prendre ma main - alors qu’elle me questionnait sur mon voyage et sur mon travail.

-Oui, le voyage ça a été. J’ai dormi, dis-je toujours souriant et en venant entrecroiser ses doigts avec les miens.

J’avais bel et bien beaucoup travaillé pendant les quatre jours qui nous avaient séparés – j’avais eu beaucoup plus de travail que prévu.

-Hélas, si… J’avais beaucoup de travail en retard. De la paperasse à signer, des trucs à mettre en ordre…, dis-je en faisant une petite moue. Et j’ai eu un entretien pour le poste de secrétaire…

Allez… Parlons-en tout de suite comme ça, ça sera fait. Je n’allais pas pouvoir lui caché de toute façon.

-Et j’ai engagé la personne qui s’est présentée aujourd’hui, rajoutais-je les lèvres pincées. Elle s’appelle Sonne Ferguson… Une femme très bien. Elle est en couple avec Axel Moriarty et a un enfant, dis-je tout d’une traite.

Voilà, tout était dit – et d’un seul coup. C’est comme les pansements, plus vite tu les tire, moins longtemps tu as mal. Je pense – avec beaucoup de certitude – que d’avouer d’entrée que Sonne était en couple et avait déjà un enfant allait faire tout passer comme un lettre à la poste.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Lun 13 Fév - 18:11



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci


Toujours aussi perspicace - ou plutot toujours un égo surdimensionné- Daniele m'avait clairement dit qu'il savait que je pensais à lui. J'avais secouer la tête avec amusement avant de savoir que je lui avait manqué. Beaucoup d'homme m'avait dit cela, des hommes dont j'étais amoureuse avant, mais jamais cela sonnait à l'intérieur de moi comme cela le faisait quand Daniele me le disait. A chaque fois c'était un mélange de soulagement, de fierté et d'amour qui s'emparait de moi.

Cependant, j'avais aussi été surprise de ne pas le voir avec une valise, mais il s'empressa de me dire que mon père avait prit la valise en main, m'indiqua la taille de la valise, j'avais rit un peu. "Cela ne m'étonnes pas!" Il avait aussi dit que mon père l'avait monté dans ma chambre, surprise, je le regarda en souriant. "C'est étonnant, d'habitude il met les valises de mes petits-amis dans la chambre d'amis et les enferme une fois la nuit arrivé'' dit elle en riant un peu. "C'est qu'il doit t'apprécier pour te laisser dormir avec moi!" Il avait ensuite annoncer qu'i lavait prit beaucoup de paire de chaussure. "Au moins tu ne manqueras de rien!"

De toute façon, je lui avait acheté des bottes, rangé à la maison, je lui donnerait en temps voulu, ce soir. Je savais déjà ce qu'il allait dire, que ce n'était pas "stylé" mais qu'importe, il me voyait de façon naturelle , alors j'allais le voir aussi comme cela. D'ailleurs, il avait déclaré aimer ce style, j'avais rougit un peu, touchant alors mes nattes. "C'est sûre que cela change de L.A..."

Puis il avait parler du voyage qui s'était bien passé car il avait dormit et du nombre astronomique de chose qu'il avait du faire pendant ces 4 jours sans se voir. Je ne doutais pas de son efficacité à travailler. Puis, il avait dit avoir engagé une secrétaire...Attend...QUOI?! Mon sourire était parti. "Tu...Tu as engager quelqu'un..." Une fille qui plus est?!

Plus je l'écoutais et plus je sentais la colère arrivé en moi, pourtant, je ne pouvais pas lui en vouloir, il devait en avoir une. Je restais silencieuse quelque secondes, le temps d'assimiler la chose. "Je...Suis surprise..."
avais-je brdouiller tout en restant calme. "Je ne savais pas que ce journaliste verreux avait une petite amie...Mais es-tu sûre que ce soit une personne fiable cette Sonne? C'est ,après tout, sa petite-amie..."

@ Billy Lighter
$
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Mer 15 Fév - 17:20



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Des bagages j’en avais beaucoup – pour les quelques jours que j’allais passer ici, j’avais pris des habits pour un mois. La taille de mon illustre valise n’étonnait en rien Maria – elle me connaissait bien trop pour s’en étonner. Ce qui la surprenait – par contre – c’était que son père ait monté la valise dans sa chambre – ce qu’il ne fait pas d’habitude. Maria s’était dit qu’il devait m’apprécier.

-Tout le monde apprécie Daniele Ricci, dis-je très fier. Je ne savais pas que ton père était protecteur à ce point. Ce n’est pas comme le mien… Le mien il aurait monté les valises de ma petite-amie dans sa chambre à lui, rajoutais-je avec un petit rictus.

C’était – à peine – exagéré. Je voyais très bien mon père faire ça. D’ailleurs si Maria vient habiter chez moi – ce qui j’espère se fera un jour – je crois que plus jamais je n’inviterais mon père à un fête – de toute façon, il ne répond jamais à mes invitations alors ça ne changera rien à notre « relation père-fils ».

Maria – observatrice – avait remarqué mes chaussures boueuses. Je l’avais rassuré – j’avais d’autres paires dans ma valise. Elle était sûre que je ne manquerais de rien.

-C’est sûr ! C’est Erik qui a fait ma valise, il ne manque sûrement rien, dis-je en souriant.

Si Maria était observatrice, il aurait fallu que je sois complètement aveugle pour ne pas remarquer son changement – radical ! – de look. J’étais fan des looks plus guindés – mais une Maria au naturel, c’était tout simplement sublime. Je l’avais fait rougir.

-J’aime ce changement, dis-je en caressant sa joue rouge.

Elle avait pris des nouvelles concernant mon voyage et mon travail – ce que j’avais fait pendant quatre jours, en somme. J’avais été jusqu’à parler de l’entretien d’embauche et de Sonne – autant en parler maintenant plutôt qu’autour de la table avec le père de Maria dans les parages. Le sourire – si beau, pourtant – de Maria s’était évaporé. Elle était abasourdie par la nouvelle.

-Oui…, dis-je pour répondre à son interrogation – même s’il s’agissait là plus d’une question dû au choc qu’une vraie question.

Je m’étais expliqué – parlé de Moriarty et de l’enfant devrait suffire à faire passer ça mieux. Seulement, le sourire de Maria n’était pas revenu – dommage. Elle était plus sceptique qu’autre chose – elle pensait à un mauvais coup de Moriarty. Le journaliste avait très mauvaise réputation – surtout auprès des musiciens connus. Je connaissais bien son père – et je le connaissais bien lui aussi -, et ça ne me surprenait pas de voir Maria ne pas l’aimer.

-J’avoue que moi aussi j’ai été surpris d’apprendre qu’il avait une petite-amie, dis-je sincèrement. Mais Sonne ne me semble pas être une femme mauvaise. Elle n’est pas comme Moriarty…

C’est ce qu’il m’avait paru à première vue – et je me trompais rarement, voir jamais.

-Je ne sais pas pourquoi Moriarty voulait qu’elle décroche le job… Mais Sonne était déterminée à l’avoir pour pouvoir avoir un revenu stable pour son môme, dis-je en haussant les épaules.

Ah… Il y avait autre chose – et là encore il valait mieux le dire tout de suite à Maria plutôt que d’attendre qu’elle l’apprenne par elle-même sur le fait accompli.

-Ah… Euh… Il faut juste que je te dise. Sonne est l’ex d’Atticus… Je soupçonne son môme d’être le rejeton de ton poulain. Mais je n’ai pas demandé confirmation…, dis-je en me grattant l’arrière de la tête. Mais elle m’a dit qu’elle allait régler ses affaires avec Fetch et qu’il n’y aura pas de problème.

Il y avait intérêt à que tout ce passe bien – je ne voulais pas faire tout foirer à cause d’une nouvelle secrétaire.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Jeu 16 Fév - 14:22



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci



Mon père avait toujours été protecteur envers moi, surtout depuis l'histoire d'Howard Stone. Avoir vu à la télé que la villa dans laquelle j'étais avait prit feu n'avait pas arranger son pauvre coeur. Il avait eu très peur -moi aussi mais ce n'était pas pareil- Il ne voulait pas que je me mette en couple de suite mais j'ai dû le mettre sur le fait accomplie quelques jour avant que Daniele ne vienne. Il avait d'abord dit que je ne prenais jamais les meilleurs avant de me promettre de connaître un peu mieux le principal concerné avant de ce faire un jugement. Daniele ne comprenait pas le comportement de mon paternel, j'avais fais un sourire. "Je suis la seule trace de l'amour que ma mère portait à mon père...Et il n'a pas , non plus , le même sens des priorités que ton père."


Savoir que son père pourrait me faire du rentre dedans était assez spécial, il faudrait que je fasses attention les fois où je verrais le patriarche Ricci, s'il y a un jour une première fois. Mais il était évident que Daniele considérait plus Erik comme son père que Papa Ricci lui-même. En parlant du majordome, c'est lui qui avait fait sa valise. "Si c'est Erik, alors il y a même plus que le necessaire, il est toujours prévoyant." avait-je ajouté avec un sourire.

J'étais heureuse de savoir que ce changement soudain de dégaine plaisait à l'italien, bien sûre, ce n'était que pour le Texas, une fois rentrée à L.A je revêtirais mes tailleurs et mes cheveux serait tirés. Mais pour mes jours de repos, je préférais arborer une tenu plus simple. Il avait réussis à me faire rougir, ses caresses sur ma joue me faisant frissonner tant il m'avait manqué.

Mais cette bulle de bien être dans laquelle j'étais avait vite éclaté quand celui-ci m'annonça avoir embauché une nouvelle secrétaire. Il m'avait donc remplacé...Et pas par n'importe qui, par la petite amie d'Axel Moriarty! Il avait essayé de me rassurer en disant qu'elle ne semblait pas comme le journaliste. "Reed aussi semble séduisant et gentil au premiers abords, et pourtant il est pourrit jusqu'à la mouelle" avais-je dis du tac au tac. Les apparences étaient parfois bien trompeuses.

J'allais de surprise en surprise, Daniele m'annonçant qu'elle était l'ex d'Atticus, je n'aurais pas trouver de problème à cela si elle n'aurait pas été dans les pattes de Daniele durant la tournée. Je m'étais un peu reculer, les sourcils fronçé et le regard un peu dur. "Tu te fous de moi là?" Je passais ma main sur mon visage comme pour essayé de rester calme. "Je ne veux en aucun cas un problème dans cette tournée! J'ai déjà accepté beaucoup de monde pour Atticus mais là c'est trop!" JE poussais un soupire. "Alexie, sa petite-copine, viendra de temps en temps, qu'il m'a dit...Manquerait plus qu'il invite Howard et ça serait le ponpon!"



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Sam 18 Fév - 16:17



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Le père de Maria était un père protecteur – ça va s’en dire… Ma manager s’en était expliquée par le fait qu’elle était le témoignage de l’amour que sa mère portait à son père. Nos pères étaient très différents – c’était indéniable. J’étais – aussi – tout ce qu’il restait de ma mère à mon père – mais je crois qu’il s’en fiche, au fond.

-C’est sûr que ce ne sont pas les mêmes, dis-je avec un petit sourire. Mais j’aime déjà bien ton père.

Mon père se serait amusé à draguer ma petite-amie – alors que celui de Maria protégeait sa fille d’un potentiel « enfoiré de petit-ami ». Pour être sincère, je crois que mon père était plus un simple géniteur qu’autre chose – Erik était celui qui s’était toujours occupé du moi. Ce qu’il avait fait pour ma valise – d’ailleurs. Maria avait confirmé que – si c’était Erik qui l’avait fait – il ne devait rien manquer du tout.

-Oui, il aura même pensé aux choses qui ne me seraient jamais passé par la tête, dis-je en souriant. Je ne sais pas ce que je ferais sans lui.

D’ailleurs qu’est-ce que je faisais avant qu’il n’arrive dans ma vie ? Difficile à dire, j’avais  5 ans quand Erik est arrivé - et autant vous dire que je ne me rappelle presque pas de ce qu’il s’est passé avant.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes. J’avais fait des compliments sur le nouveau look de Maria – qui, au naturel, était tout simplement sublime – et elle les avait accueilli avec de - très – beaux sourires. Il avait fallu que je casse toute l’ambiance en parlant de ma toute nouvelle secrétaire – tu es doué, Ricci… C’était nécessaire de le dire à Maria – mieux vaut maintenant que plus tard. Elle allait finir par l’apprendre tôt au tard – alors autant que ça vienne de moi. Savoir que Sonne Ferguson était la petite-amie de Moriarty était – très très – loin de ravir Maria. Elle avait peur que cette dernière soit aussi calculatrice – et mesquine – que le journaliste. Ce que – à première vue – ne me semblait pas être le cas. Seulement, Maria me disait de ne pas se fier aux apparences – en prenant l’exemple de Jim. Encore lui ? Je commençais à croire que mon ami devenait une obsession pour Maria – et c’était un faible mot.

-Séduisant ?
, dis-je tout d’abord en affichant un air sceptique.

Jim n’avait rien de séduisant – et encore moins de gentil ! Avec ses sourcils froncés en permanence, ça annonçait déjà la couleur qu’il était plus proche du requin que du chaton – pardonne-moi pour ces mots durs, amico mio. Même si – entre nous – le chat sont de vraies petites saloperies parfois… Maria le trouvait-elle vraiment séduisant ?

-Tu ne devrais plus penser à Reed, c’est mauvais pour ta santé
, dis-je sincèrement – en masquant une petite moue.

J’avais continué dans les révélations – tant qu’on y était… - et j’avais dit que Sonne – en plus d’être la petite-amie de Moriarty et d’être ma secrétaire – était aussi l’ex-petite-amie d’Atticus Fetch – le poulain de Maria. Ok, ça faisait beaucoup. Au point que Maria s’était même reculée – et merde… - en se demandant si je me foutais d’elle.

-Euh… Non, dis-je beaucoup moins sûr de moi en voyant ses sourcils froncés – qui feraient presque penser à ceux de Jim…

Maria ne voulait pas de problèmes pendant la tournée – elle me le faisait bien comprendre. D’autres viendront s’ajouter à la fête dont la petite-amie de Fetch qui est une amie à moi – leur relation n’était pas un secret pour Daniele Ricci. Stone était revenu – lui aussi – sur le tapis.

-J’espère que non !
, m’exclamais-je d’un coup. Atticus ne serait pas dingue assez pour te faire ça quand même…

Manquerait plus que ça ! Le dernier que je voulais voir c’était bien Stone – j’avais assez entendu parler du merdeux.

Bon, notre tournée de rêve n’était pas parfaite – aux premiers abords – mais j’étais certain que tout allait rouler quand même.

-Maria, je peux te promettre qu’il n’y aura pas de problème, dis-je en posant mes mains sur ses bras. Sonne m’a dit que tout serait réglé avec Atticus avant la tournée.

Sonne m’avait l’air d’être une femme qui souhaitait que tout aille pour le mieux – et j’étais souvent un bon juge pour ça.

-J’ai voulu choisir une secrétaire rapidement pour pouvoir avoir plus de temps libre pour toi, dis-je en regardant Maria droit dans les yeux. Je pensais qu’en prendre une non-célibataire te ferait plaisir. C’était la seule avec ce statut qui s’est présentée.

Je le prenais un peu par les sentiments – c’était mal…

-Tout se passera bien pendant la tournée. Parole de Ricci, dis-je en l’embrassant, ensuite, sur les lèvres.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Lun 20 Fév - 9:44



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci




Nous avions parler des différents pères, en l'occurence, nos deux pères étaient bien différents en tous points et mon amant préférait mon style de paternel plutôt que le sien. Disons que je le plaignais, il n'avait pas pu avoir le véritable amour d'un père, c'était sans doute pour cela qu'il était devenu comme ça, voulant la reconnaissance paternelle, il voulait se faire voir... QUoi qu'il en soit, son père de substitution, Erik, était bien mieux que quiconque et j'étais bien d'accord avec lui. Daniele avait plus de reconnaissance envers Erik qu'envers son vrai père. J'avais sourit tendrement en le regardant. "Je pense que pour Erik, tu es comme son fils...Il ne pourrait pas vivre sans toi..."


Cependant, plus la discution avançait, plus elle me donnait de l'urticaire, Daniele avait une nouvelel secrétaire, ce qui ne me plaisait pas le moins du monde, qui, en plus, était la copine d'un journaliste verreux de L.A, Daniele, je te pensais bien plus intelligent que cela, c'était clair qu'il y avait un problème dans cette histoire et toi, tu ne le vois même pas... J'avais dû user d'exemples pour lui montrer que les apparences étaient parfois trompeuses, quittees à utiliser la carte Jimmy Reed...Ce qui n'avait pas marchait du tout... Au contraire, je pense même avoir été bien trop loin pour Daniele qui faisait une petite moue.


"Désolé."
avais-je dis quand il m'annonçait que parler de Reed était mauvais pour moi. "C'était un exemple..." Mais s'il y avait bien un moment où je n'allais pas m'excuser, c'était quand Daniele m'avait annoncer qu'elle était ,en plu de tous ce qu'il m'avait dit avant, l'ex d'Atticus. Alors là, c'était la goutte qui faisait déborder le vase. Il venait de me dire qu'en plus de la situation ambarassante de venir avec moi en tournéee, il allait ramené l'ex de mon poulain. Je m'étais reculée de lui, comme pour lui montrer que je n'étais pas d'accord.

Il essayait de me convaincre que tout se passerait bien ,posant ses douces mains sur mes bras. "Non. Rien ne se passera bien Daniele, tu ne te rend pas compte que gérer Atticus, c'est déjà un gros boulot, et toi, tu m'en rajoutes encore plus. C'est ma première tournée ! Je ne suis pas comme toi!" J'étais paniquée à l'idée de devoir gérer la tournée, j'avais peur du moindre couac. J'en voulais à Daniele de cela.

Et lui aussi s'en voulait au vu de ce qu'il m'annonçait. Il avait choisit une femme en couple pour devenir sa secrétaire, pour ne pas que je lui pique de crise et c'était ce que j'avais fait comme une jalouse. J'avais poussé un soupire, regardant le sol. "Que ce soit un homme, une femme, moche ou belle, célibataire ou non..J'aurais toujours piqué une crise parce que tu m'as remplacé..."


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Lun 20 Fév - 17:31



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Nous avions des pères différents – c’était indéniable. Mon père à moi, c’était plutôt Erik – il a toujours rempli se rôle pour moi. Maria avait même ajouté que j’étais un fils pour lui – elle en était certaine.

-Personne ne peut vivre sans Daniele Ricci, dis-je avec un grand sourire fier. Mais tu as sûrement raison. C’est toujours l’impression qu’il m’a donné, rajoutais-je en souriant.

Parler de nos pères était – un peu – la calme avant la tempête. C’est moi qui l’avais amené – la tempête – en parlant de ma nouvelle secrétaire. Elle ne comprenait pas mon choix – tout ça ne lui disait rien qui vaille. Elle avait même essayé de me le prouve en utilisant la carte Jim – un nom qui revenait sans cesse dans le discours de Maria. Jim séduisant ? Jim parait gentil ? Tous ces adjectifs étaient étonnant… Elle s’était excusée – comment pourrais-je résister à ça.

-T’en fais pas, dis-je en retrouvant mon sourire et en lui faisant un petit clin d’œil.

Ce n’était pas encore fini – et c’était ma faute… J’avais parlé du fait qu’Atticus était l’ex de Sonne – et inversement – mais que tout ça n’empêchera pas la tournée de bien se passer. Maria n’en était pas sûr – elle… Atticus n’était déjà pas simple à gérer – et j’en rajoutais. J’avais baissé la tête – comme un petit garçon qui se fait réprimander.

-Maria… Je sais que tu n’es pas moi mais.., dis-je en plantant mon regard dans le sien. Mais je serais là pour t’aider… On gérera ça comme des maitres ! Tu as les capacités pour gérer ça.

J’en étais sûr – j’étais Daniele Ricci. La tournée se passera bien – malgré tout. J’avais montré à Maria que je m’en voulais quand même – de la mettre, comme ça, sur le fait accompli. Je croyais – pourtant – avoir bien fait en choisissant une fille en couple. Seulement, la crise n’aurait pas pu être évité – c’était les mots de Maria – parce que je l’avais remplacée.

-Maria, dis-je en reposant mes mains sur ses bras. Jamais personne ne pourras te remplacer. Tu as une place tout à toi. Elle est encore meilleure que celle que tu avais avant. Personne ne pourra te remplacer. La secrétaire que tu as été pour moi, personne ne pourra être pareil, rajoutais-je en relevant sa tête avec ma main pour la regarder dans les yeux.

Maria avait choisie de devenir manager – j’avais respecté son choix. Je n’avais pas d’autre choix que d’engager une autre secrétaire – question de pratique. Personne ne pourra être comme elle était – et personne ne pourra être ce qu’elle est devenue.

-Tu es unique Maria
, dis-je sincèrement.

Je savais trouver les mots – je sais. Ceux-ci étaient sincères – comme je l’étais toujours avec Maria.

-Maintenant que j’ai annoncé les nouvelles… Tu vas me faire visiter le Texas
, dis-je avec un petit sourire malicieux.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Lun 20 Fév - 18:00



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci



Daniele me rassurait, comme toujours. Il fallait bien qu'un de nous deux soit stressé et ça avait toujours été moi, il avait toujours été l'éponge anti-stress, la personne qui ne stressait pas, pourtant, j'avais connu beaucoup de situation grave avec lui, mais je stressais pour deux. En l'occurence, changer mon statut de secrétaire à petite-ami n'a pas du tout arranger les choses, au contraire, c'était même pire. J'avais même l'impression d'y laisser ma santé.

Il s'était encore approché de moi, ses mains sur mes bras puis remontant ma tête pour le regarder dans les yeux. Ses mêmes yeux dans lesquels je me perd souvent. Je l'avais écouter, jusqu'au bout, sans rien dire. Puis, quand il m'avait dit être unique, je l'avais prit dans mes bras, je l'avais serrer fort contre moi comme pour le rendre prisonnier pour toujours de mon étreinte.

Ma tête dans son cou, j'osai enfin prendre la parole. "J'ai tellement peur de ne pas être à la hauteur de tous...J'ai peur que Reed est raison, que je ne sois qu'une pauvre cruche avec de rêves qu'elle n'atteindra jamais. J'ai peur de décevoir Atticus et ses fans. J'ai peur te perdre toi..." Je me mis à rire. "Mon père m'a toujours dit que j'avais choisis le mauvais métier tant je suis une personne stressée...Il a raison...Mais je ne me vois pas vivre autrement"

Je décalais ma tête pour pouvoir le regarder et ainsi plongé à nouveau mes yeux dans les siens, je vins caresser sa joue doucement. "Je suis désolé de m'énervée contre toi, je suis tellement à cran en ce moment, dû à la tournée qui approche..." Je lui déposais un baiser sur les lèvres avant que celui-ci ne parte sur un nouveau sujet qui me fit rire un peu.

"Oui, je vais te faire visiter le Texas, mais on doit alors te préparé physiquement et psychologiquement!" dis-je d'un ton amusée avant de me détaché de lui et de l'ammené vers la maison, le trainant par la main. "Je t'ai acheté tout ce qu'il faut." La maison de Papa Watson n'était pas une grande demeure, elle était assez grande pour trois personnes. Décoré de façon traditionnelle avec de grands meubles en bois, il manquait très certainement d'une touche féminine dû à l'absence de ma mère mais on pouvait s'y sentir bien. J'avais amené Daniele jusqu'à ma chambre où sa valise trainait dans un coin de la pièce, en l'a voyant je me mis à rire un peu. "Tu as pris pour un mois!"

Puis je sortis de l'armoire des bottes, pour Daniele, afin qu'il n'abime pas ses belles chaussures. "Essaie de porter cela, ça évitera de salir toutes tes paires de chaussures.  

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Mar 21 Fév - 18:53



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Maria m’avait pris dans ses bras – après toutes mes belles paroles sincères. Elle avait pris le temps avant de prendre la parole – sa tête calée dans mon cou. Maria avait peur – ma solide Maria crevait de trouille de ne pas être à la hauteur de ses responsabilités. Je crois que je ne l’avais jamais vu aussi fragile – hormis la fois où elle était revenue me voir pour redevenir secrétaire. Elle essayait de rire – en se rappelant des paroles de son père.

-Il ne faut pas avoir peur Maria, dis-je en passant ma main dans ses cheveux. Tu es faite pour ce métier. Tu ne décevras personne et Jim finira par se rendre compte qu’il a tort, rajoutais-je pour la rassurer.

Le stress ne nous tuera point – enfin, j’espère… J’avais confiance en Maria – et la confiance, elle semblait en manquer pour le moment. Elle devait se rappeler qu’elle a été choisie par le grand Daniele Ricci – ça compte, non ?

Maria avait pris le temps de s’excuser par les mots et par les gestes – un baiser sur les lèvres et je pardonne tout !

-C’est pas grave, dis-je en lui souriant. Tu es toute pardonnée.

Les sujets désagréables étaient clos – bonheur total ! J’avais – maintenant – changé de sujet. Il me fallait visiter le Texas – avec le meilleur guide du monde, Maria ! Cependant, elle avait précisé qu’elle devait d’abord me préparé psychologiquement et physiquement.

-Tu me fais peur tout d’un coup, dis-je en simulant un air terrifié – en fait, je l’étais quand même un peu…

La campagne environnante m’annonçait déjà que j’étais très loin de mon élément naturel… Je m’étais laissé tirer par Maria – direction la maison de son père – et c’est en chemin qu’elle m’avait dit m’avoir acheté tout ce qu’il faux. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Qu’il fallait une tenue spéciale pour survivre ici ?

-Tu me ne rassure toujours pas, dis-je sur un ton qu’on aurait pu croire que c’était de l’humour – alors que ça n’en était pas vraiment, j’étais terrifié, en fait !

L’intérieur de la maison était minuscule – parce que la maison, en elle-même, n’était pas grande. C’était très rustique – loin de tous les endroits où j’avais habité depuis ma naissance. Si ça manquait de luxe – à mon goût – ça n’en était pas moins bien rangé et propre… Une petite maison sympathique – en somme.

Nous étions entré dans le chambre de Maria – où m’avait attendu ma valise. Maria n’avait pas pu s’empêcher de faire un commentaire en la voyant.

-Il fallait bien. On est à la campagne, je te rappelle, dis-je en souriant. Erik m’a mis des dizaines d’habits de rechange. C’était vital !

Je lui avais demandé d’en mettre un maximum – malgré qu’il disait que ce n’était pas vraiment nécessaire. La boue dans l’allée qui menait à la maison m’avait donné raison – les habits de rechanges étaient vitaux !

Maria m’avait sorti – à ma très grande surprise – une paire de bottes. Elle m’avait dit de les porter…

-Tu rigoles ?, dis-je choqué en montrant du doigt les bottes en n’osant pas les prendre. Je ne vais pas me promener en bottes, Maria ? Tu sais j’ai des chaussures… Des tas de belles chaussures stylés… Les bottes, ce n’est pas stylé, dis-je un peu angoissé à l’idée de devoir choisir entre ne pas être sale et ne pas avoir le style ou être sale et avoir le style.

Horrible dilemme.

-En plus, elles ne sont sûrement pas à ma taille… Je pense qu’elles n’y sont pas… Non, Maria… Non, dis-je perdu au milieu de cet effroyable dilemme.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Mer 22 Fév - 16:13



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci




Depuis quelque temps, tout mon être était en effervescence, un peu comme si j'était depressive ou lunatique, je ne sais pas ttrop, en tous cas, je pouvais avoir des élans de peur et de manque de confiance en moi. Daniele venait d'en voir un alors  que je n'avais pas à avoir peur. Mes "poulains" n'en étaient pas vraiment, ils avaient déjà une grande notoriété, de ce fait, cela ne pouvait aller que comme sur des roulettes, non?

Je m'étais alors excusé de m'être emporté et avait embrassé Daniele sur les lèvres, il m'avait de suite pardonné -c'était trop facile avec lui- et nous avions clot les sujet stressant.  Du moins, pour moi parce que Daniele allait devoir se faire au Texas et j'adorais lui faire un minimum peur. Celui-ci était tombé dans le panneau. J'avais alors rit un peu. "Le Texas et L.A Ce n'est pas pareil, il y a beaucoup de terre sèche et il fait une autre chaleur. Pour t'y sentir bien, les jeans et chemise, ce n'est pas ce qu'il faut."

Nous étions monter à l'étage dans la maison de mon père, lui était déjà parti à Dallas. Puis, une fois dans ma chambre, j'avais pu voir sa (trop pgrande) valise. Il m'avait dit que des vetements de rechange étaient vitaux pour lui, en même temps; c'était logique, Daniele n'allait pas venir ici sans être nikel parce que même à la campagne, le style, ça comptait.

En parlant de style, je voulais essayé de le changer un peu. Nous étions loin de temps, la terre sèche sous nos chaussures nous rappelait qu'il était plus facile de nous salir, ainsi, j'avais acheté des bottes à Daniele. Je le connaissais, je savais que quoi que je fasse, il me serait impossible qu'il les mettent, mais j'avais tenter, veinement, dde lui faire porter. "Je te jure Daniele, tu seras vraiment bien là dedans! Essaie les, ça me fera plaisir..."

Puis je vis son visage changer, horrifier, l'italien ne voulait absolument pas les mettre, il n'allait pas me faire une crise d'angoisse ici quand même?! Je le regardais puis, au bout d'un moment, posait les bottes sur le sol. "Si tu ne les veux pas...tant pis...J'irais les ramené au magasin...Je  voulais te faire plaisir...Tant pis..." Dis-je avant de faire une petite moue déçue.

Je m'asseyais un peu mieux sur le lit, en tailleur, en le regardantn il fallait que je change de sujet et que j'évite de lui proposer à nouveau ses bottes, ainsi, après une caresse sur sa joue, je regardais à nouveau cette énorme valise. "Alors j'imagine que tu veux être stylé même à la campagne...Mais tu sais, je vais te montrer des endroits où il te sera difficile d'accéder avec les chausures que tu as là."

J'avais prévu tout un tas de randonnée, des ballades à Dallas, Houston mais cela n'incluait pas les chaussures vernis d'un manager stylé.





@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci



Messages : 847
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 39


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Hier à 15:46



Deep In The Heart Of Texas
ft. Maria Watson


Maria avait – déjà – commencé à me faire flipper. Ce n’était pas difficile quand on savait ma hantise de la campagne. Maria s’était plu à me rappeler que le Texas et Los Angeles ce n’était pas pareil – que tout était même différent ! Je devais oublier les jeans et les chemises – apparemment. Ma valise étant à 85 % composées de jeans de marque et de chemises, c’était effrayant d'entendre ça!

-Tu es certaine ?, demandais-je incertain. Parce que je n’ai que ça dans ma valise…

Ma valise qui nous attendait dans la chambre de Maria – endroit où nous étions désormais. Maria avait constaté qu’elle était bien fournie – je me dois d’avoir suffisamment d’habits de rechange ! Je crois même avoir quatre pots entiers de gomina ! Erik ne connaissait que trop bien mon obsession pour le style. J’avais déjà envie de changer de chaussures à cause de la boue qu’il y avait sur les miennes – pauvres chaussures…

C’est le moment qu’avait trouvé Maria pour me sortir l’un de ses achats qu’elle avait fait pour moi – des bottes… J’avais montré – tout de suite – mon horreur devant pareil manque de style. Je ne me voyais pas du tout enfiler des bottes – je n’étais pas un agriculteur ! J’étais né – et j’avais vécu – dans le style et le raffinement – pas besoin de préciser que jamais je n’avais eu à mettre des bottes dans ma vie. Maria s’était faite l’avocate du Diable – le Diable étant les bottes – en mettant en avant leur praticité.

-Le style, Maria… Le style…, dis-je en gardant mon air horrifié.

Elle avait fini par abandonner – déçue tout de même. Ce petit air déçu m’avait fait un pincement au cœur… La pauvre Maria ayant pris la peine d’acheter ça pour que je sois bien. Elle m’avait, tout de même, caressé la joue – mais en n’en démordant pas sur le fait que les bottes c'était quand même mieux pour faire tout ce qu’on fera ici. Elle était douée en marketing – normal, elle avait eu un bon mentor !

J’avais regardé les bottes - puis, Maria. Putain c’était vraiment pas le style – mais ça me fera économiser pas mal de belles paires de chaussures.

-Bon… D’accord, je ferais un effort, dis-je en soupirant. Je mettrais les bottes. Mais c’est bien parce que je n’ai pas envie de devoir racheter quatre ou cinq paires de chaussures en revenant à L.A., rajoutais-je en faisant une petite moue.

Je n’y avais pas touché pour autant – on était à l’intérieur, après tout !

-Et il ne faudra le dire à personne,
rajoutais-je sérieusement. Je tiens au style, moi !

J’avais commencé à enlever mes chaussures – il fallait que je les changes pour mettre des autres ! - et j’avais, après, rejoint Maria sur le lit.

-Tu ne compte quand même pas me faire visiter une ferme du Texas, hein ?, demandais-je avec un sourire en coin. Tu as prévu quoi pour ce soir ? Un tour d’Houston ou une soirée à romantique à deux ?

Maria devait m’avoir réservé pas mal de choses. Moi-même – le grand Daniele Ricci -, je lui avais amené une petite surprise qui l’attendais dans ma grand valise. J’attendais juste le bon moment pour lui offrir.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson



Messages : 657
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Une femme bien trop compliquée
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   Hier à 17:01



Deep In The Heart Of Texas
ft. Daniele Ricci




Il était évident que je savait que Daniele n'avait pas prit le bon vetements mais tant pis, je ne pouvais pas non plus lui regaire une garde robe pour quatre malheureux jours au Texas, il fallait bien que je m'avoue vaincue. J'haussais alors les épaules. "Tant pis, on fera avec ce que tu as." Même j'aurais bien voulu le voir avec ces bottes, ça m'aurait fait plaisir de le voir au naturel, sans être "stylé" parce qu'il fallait bien avouer que même au matin, Daniele Ricci avait le style...

Il avait tout de même dit qu'il les mettrait, j'avais alors sourit jusqu'au oreilles. "Je te promet, mon chéri, que je ne veux te voir avec qu'une heure ou deux, ça me ferais déjà super plaisir!" j' avais ensuite rit un peu. "Et cela sera notre secret à nous, ne t'en fais pas!" J'avais marqué une pause. "Après tout...Maintenant que nous n'avons plus à nous cacher, il faut bien qu nous nous trouvon un autre secret non?" L'inccendie n'était pas si loin ainsi que ma rupture avec Howard mais j'avais envie de lui faire plaisir et annoncer à Daniele que notre relation pouvait être vu de tout le monde, c'était ce qui lui ferait le plus plaisir.

Il m'avait ensuite demander le programme des jours qui allaient suivre, j'y avais longuement réfléchis, il ne voulait pas que je lui fasse visiter une ferme au Texas. "J'avoue que l'idée m'a traversé l'esprit parce que j'aurais bien voulu te voir essayer d'attraper les oeufs des poules!" puis il était revenu sur le lit après avoir enlevé ses chaussures.

Près de lui, j'avais pu posé ma tête sur son épaule et profiter juste de son parfum avant de lui donner le programme de la soirée. "Une petite ballade à Dallas mais juste une petite parce que ce soir, mon père veut absoluement qu'on soit tous ensemble, c'est le seul soir où il veut que cela soit comme ça."

Je lui avais ensuite embrassé la joue en souriant avant de me levé. "On y va alors?!" avais-je dis en souriant. Je m'étais préparé, avait mit d'autre chaussre que les bottes en indiquant bien à mon amant qu'il pouvait avoir du style étant donné qu'on allait en ville.

Puis, on prit ma voiture et on partit pour Dallas qui n'était pas très loin. Au bout de 20 minutes, nous étions entourés des buildings et de gens très bien habillés quoi qu'un peu classique comparé à L.A.  Après m'être garé, je pris sa main. "Première sortie officielle...." avais-je dis dans un soupir comme pour me donné du courage.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deep In The Heart Of Texas [PV Maria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Une ile d'ordures plus grande que le Texas
» 06. Rolling in the deep.
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: L'étranger :: USA-