AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 To the past, from present, with all my Kindness, Sonne ! [TeRmInÉ !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sonne Ferguson


Messages : 311
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: To the past, from present, with all my Kindness, Sonne ! [TeRmInÉ !]   Dim 12 Fév - 1:16

To the past, from present, with all my Kindness, Sonne !  ft. Atticus Fetch




Tellement de fois depuis la naissance de mon fils j’e m’étais assise au coin d’une table avec une feuille et un stylo plume et j’avais commencé une lettre que jamais je n’ai terminé.  J’avais  si souvent formulé les phrases dans ma tête mais une fois couché sur le papier blanc, je les trouvais vide de sens, inappropriées, accusatrice.

Il y avait tellement de choses dont j’avais besoin de connaître la raison. Comprendre les  actions. Savoir où étaient mes tords, car oui j’étais consciente que j’en avais. Dans une relation de couple, il y a toujours deux côtés à une même médaille.  Et puisqu’il n’y avait finalement pas de bonnes façons d’écrire  ce que j’avais sur le cœur, je décidais de laisser aller tout simplement les mots.

Citation :

11 juillet 1982
Atticus,
Sache tout d’abord que je te suis reconnaissante d’avoir respecté ma demande et de ne pas avoir cherché à entrer en contact avec moi. Je crois que pour nous deux, cette demande était des plus salutaires. Elle nous a permis de nous reconstruire, du moins je l’espère.

Pourtant, encore aujourd’hui, plusieurs questions vont et viennent dans ma tête. Pourquoi as-tu été si violent avec moi…  Qu’ai-je fait de mal ? Était-ce parce que je ne te donnais pas assez d’attention ? Pas suffisamment d’affection ?  Tes réponses m’aideront à regagner un peu de dignité et m’éviter de commettre les mêmes erreurs de nouveau.  Toutes ces questions sans réponses me font perdre mon esprit qui vagabonde; je dois comprendre.

Jamais, au grand jamais je n’ai voulu te provoquer, te manquer de respect, être désobligeante vis-à-vis de toi. Mais j’ai  conscience que je dois avoir des tords et pour mieux avancer dans ma nouvelle relation, j’aimerais pouvoir te rencontrer. Un face à face  sans arrières pensées, devant un bon café et ainsi tourner la page définitivement.

Je ne sais pas ce qui ressortira de cette rencontre. J’ai aussi en tête que cela peut blesser, toi comme moi. Mais je souhaiterais que tu accède à ma demande. Je profiterais de l’occasion pour te présenter un être qui m’est très cher.  Tu voudras sûrement le rencontrer.

J’espère de tes nouvelles mais je ne fonde pas trop d’espoir.  Enfin, la balle est dans ton camp.

D’ici là, prends soin de toi.

Sonne


Je failli malencontreusement ajouter des «  xx » comme tant de fois quand j’échangeais des lettes avec des amis(es). Heureusement je ne les avais pas gravés sur papier. Sinon j’aurais dû recommencer et cela aurait suffit pour que je ne la lui envois pas.  Je soufflais sur l’encre puis je glissais ma lettre dans l’enveloppe, inscrivis l’adresse de mon ex et apposais un timbre.  Un petit coup de courage pour la déposer dans une boite et, attendre s’il allait me répondre.



© Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable


Dernière édition par Sonne Ferguson le Sam 18 Mar - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: To the past, from present, with all my Kindness, Sonne ! [TeRmInÉ !]   Dim 5 Mar - 9:43

To the past, from present, with all my Kindness, Sonne !
Sonne Ferguson ✧ Atticus Fetch

 
J'ouvris la porte à Howard. Il me salua de la main en remettant ses lunettes de soleil et allumant sa cigarette.

- Merci encore Howard. Demain on réessayera sans le "My Miss Ferguson", juste le "Hey, Hey, Hey, Miss Ferguson"!
- No Prob' vieux frère.


Je ferma la porte, le halo de lumière qui plongeait l'entrée dans une douce chaleur disparut en même temps. Je m'avança dans le salon où une odeur citronnée se dégageait couplée aux nombreuses cigarette d'il y a quelques minutes. La pièce semblait me regarder de tous les côtés comme le tableau central d'un triptyque dont il ne voudrait ni être le protagoniste, ni le peintre.

Alexie arriva à ce moment là de la cuisine. Elle ouvrit les rideaux en grommellant, déposa un baisé sur mes lèvres et sortit pour rejoindre la piscine. Elle avait cette manie de vouloir parfaire son bronzage en ce moment et elle profitait de pouvoir le faire chez moi.

Sans elle la vie de cette maison serait compromise. A une époque c'était Sonne qui avait ce rôle. Parlant du loup, fantome de mon passé, Woody arriva, je m'enquis de sa santé, chose que je faisais depuis que très peu et qui le surprenait encore. Il me tendit 30 factures et une lettre. Les factures allaient comme à ma grande habitude a l'autre bout de la pièce et la lettre, elle avait un parfum lointain et connu. Si la Communauté de l'Anneau avaient réveillés un Balrog, mais c'était également un démon du passé.

Sonne venait de m'écrire. Je n'étais pas bien car sa lettre était touchante et faisait travailler en moi des choses que je ne maîtrisais guère. Le soir plongea bien vite et Alexie reparti aussi. Ce soir, Dîner d'affaire avec sa boite de production, impossible de rester. Woody était sans doute retourné à ses maquettes 1/72.

Je monta dans ma chambre, sur mon bureau je déposais la lettre, du papier blanc et mon Mont Blanc. Alors que l'encre inondait le papier comme Malpasset à son époque, je revoyais Sonne et moi en plein ébat ou débat partout dans cette pièce, fantome d'un passé résolument proche.



Atticus H. Fetch

Sonne,

Je ne pensais jamais relire tes mots bien que j'en ai conservé la plupart dans une boite de fer perdu quelque part dans un de tes anciens placards. Je ne pouvais qu'accéder à ta requête après tout ce que je t'avais fais, je te devais ça. Encore une fois, je te renouvelle mes plus plates excuses.

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise chose que tu as faite. J'étais psychologiquement dépressif et je suis tombé dans la torpeur noire de la mort. L'alcool et la coke était une compensation bien piètre à mon mal et je me dis aujourd'hui qu'une balle entre les yeux aurait fait moins mal. Rien de ce que je t'ai fais n'est excusable ou justifiable. Et tu serais sotte et emprunte d'une clémence extraordinaire si tu avais "passée" l'éponge.

Je suis heureux de te savoir avec quelqu'un. J'espère qu'il -ou elle- te combleras dans l'avenir. J'ai moi même trouvé une femme extraordinaire, tu la connais, je crois savoir que tu aimes son talkshow. Alexie T. Greatfield. Garde le pour toi, nous n'avons fais aucune annonce pour l'instant, mais sous peu peut-être.

Je suis en répétition demain et toute la semaine qui vient, je prépare ma tournée en Europe. A ce propos je serais au bawl dans deux semaines. Si tu veux je peux te donner des places, mais nous en reparlerons devant ce café.
Je vais me libérer après-demain. Je te dis à 15h au Mocha City sur Wilshire Boulevard.

Je t'embrasse.
A. Fetch


© Starseed
 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
 

To the past, from present, with all my Kindness, Sonne ! [TeRmInÉ !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ft Owen & Miccah ɤ Ghosts of Christmas Past & Present.
» when the past and present collide (megara&micah)
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» « I would like that the past becames the present... » feat. Eltan J. Symens. [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Correspondance-