AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Sam 18 Mar - 13:15



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


J'avais téléphoné à Natacha et elle était pas là... J'avais téléphoné à Jess et elle était pas là... Gaïana était pas là non plus... En même temps, même si je ne le savais pas, il était 13:00 et on était jeudi... Natacha devait être au boulot et Jess, à l'école. Un peu paniqué, je savais très bien qu'il ne fallait pas que je reste tout seul trop longtemps. Alors, j'avais fouillé dans les tiroirs de l'appartement pour recueillir tous les dollars qui traînaient. J'allais prendre le bus, j'allais aller jusque chez Dany, à Beverly Hills... Même s'il était pas là, Erik, lui serait là... Je serais pas tout seul.

Si je restais tout seul, les fantômes allaient revenir et ce malgré que, depuis que Natacha était venue manger ici, je n'avais pas colmaté les fenêtres, par pure fainéantise.

Avant de partir, je bus une bière cul sec, l'argent pour le bus bien enfoncé dans la poche de mon pantalon... Je devrais tenir le trajet sans me mettre à trembler. Et une fois chez Daniele, je trouverais bien de quoi tenir l'après-midi...

J'enfonçai une casquette sur mon crâne et sortis, verrouillant l'appartement. Je passai à côté de ma voisine-zombie et la saluai vaguement en longeant le mur. Ses cheveux gras pendant devant ses yeux, elle me répondit par un grognement absent.

Tout le long du trajet, je m'étais déplacé en baissant la tête, cachant les yeux et mon visage grâce à ma casquette... J'avais pas envie de me faire assaillir ou aborder toutes les deux minutes. J'étais pas vraiment encore en état de pouvoir tenir une conversation avec des inconnus, même si c'était des fans. J'avais rien contre eux, au contraire, si j'avais encore de quoi payer la pension alimentaire de Jess, c'était parce que tous ces gens continuaient d'écouter The Army même s'ils savaient que plus jamais on ne produirait quelque chose...

Par contre, j'avais reçu hier, je crois, un courrier de chez BSC comme tous les mois. C'était un courrier que je recevais toujours pour mes droits d'auteurs et qui me disait, un peu avant que l'argent ne soit versé sur mon compte, le chiffre des ventes de nos albums et la somme que j'allais avoir, ce qui me permettait un peu d'anticiper, quand j'avais les yeux assez en face des trous pour le faire. Mais là, j'étais persuadé qu'il y avait une erreur. Les ventes avaient doublé, comme ça, sans prévenir. C'était quoi ce délire ?

Pour moi, tous les fans de l'époque avait déjà leurs versions des trois albums. Alors pourquoi ils se remettraient à en racheter maintenant ? Ouais, c'était sans compter que mon retour inopiné sur scène avait eu un effet marketing inattendu... Mais tout ça m'échappait complètement. Donc, j'avais pris le courrier avec moi, comme j'allais chez Daniele. Lui, peut-être, il pourrait me dire si c'était ou non une erreur.

Le bus s'arrêta et je descendis au milieu de Beverly Hills... Même complètement plein, j'avais su trouver la villa Ricci pour aller la mettre à sac, alors aujourd'hui où j'étais relativement bien, j'allais quand même pas me planter de baraque...

J'arrivai dans l'allée de la villa, mains dans les poches et appuyai sur la sonnette. En attendant qu'Erik vienne m'ouvrir, je souris, nostalgique, en regardant les gros pots de fleurs de chaque côté de l'entrée. C'était toujours les mêmes que ceux derrière lesquels je m'étais caché pour faire une blague à Dany en déposant Jess devant sa porte pour lui faire croire qu'à force de semer partout, l'un de ses enfants cachés avait fini par réapparaître...

Et il avait eu les jetons, ce jour-là. Alors que pourtant, quand on regardait Jess, j'aimais penser qui avait pas photo...

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Sam 18 Mar - 18:05



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz



Je m'étais réveillé relativement en forme aujourd'hui, Anthony continuait à pleurer mais beaucoup moins -enfin, ce n'était pas l'avis de Daniele mais qu'importe, tout ce qu'Anthony faisait, il ne trouvait pas ça bien-. En tous cas, j'avais pu travailler sur la tournée d'Atticus qui commençait dans quelques jours. Non seulement je préparais la tournée, mais de plus, je me préparais moi à avoir un niveau de vie extrême vu mon état. Erik disait que j'avais perdu la tête d'essayé de faire une tournée mais je voulais faire mon job, je voulais savoir ce que cela faisait d'être à la place de Daniele au moins une fois dans ma vie...

Je m'étais occupé d'Anthony toute la journée, laissant une journée de repos à Erik et laissant Sonne aller faire son travail de secrétaire. Je n'avais toujours pas compris pourquoi Daniele avait chercher à embaucher Sonne pour s'occuper du bébé alors qu'Erik et moi étions là très souvent. Et, sincèrement, j'espérais qu'il prenne le temps de connaitre son fils tôt ou tard car c'était une petit garçon extraordinaire.

Alors qu'Anthony était à la sieste et que je me reposais un peu dans le canapé du salon alors le disque de Daniele en bruit de fond, j'entendis quelqu'un à la porte d'entrée. Erik n'étant pas là, je pris l'initiative d'aller ouvrir après avoir regarder si aucune trace du bébé pouvait être vu. Je fus surprise de voir Evan ici, mes grands yeux pouvait d'ailleurs lui montrer à quel point j'étais heureuse. "Evan!"

Je fus si surprise que je mis du temps à lui demander d'entré, laissant alors le passage pour qu'il entre. "Fais comme chez toi, je t'en prie. Daniele n'est pas là, il travaille mais tu peux rester ici!" J'avais fermé la porte d'entrée "Je suis contente de te voir!"



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Lun 20 Mar - 16:21



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


Ce fut la secrétaire de mon ancien manager qui vint ouvrir et elle parut très surprise de me voir. Moi, je n'étais pas surpris de la voir puisqu'elle travaillait pour Daniele, avais-je appris lors de leur visite quand j'étais à l’hôpital. Elle me reconnut directement, m'appelant par mon prénom et ça me fit tellement plaisir que je lui fis un grand sourire tout en enlevant ma casquette qui m'avait permis de traverser la ville sans être reconnu. Maria était arrivée au service de Daniele après que The Army soit tombé, alors je n'avais jamais été en contact avec la jeune femme avant de me retrouver à l'hosto...

-Salut, mademoiselle Maria... J'ai oublié votre nom de famille déjà... Je suis désolé...

Elle m'invita à entrer et à faire comme chez moi. Elle me tutoyait mais elle était tellement belle et impressionnante à mes yeux que je ne pouvais me résoudre à abandonner le vouvoiement pour le moment. Elle n'était « que » secrétaire, mais elle dégageait une classe naturelle qui faisait que ça aussi, j'avais du mal à me faire à l'idée...

-Je suis heureux de vous voir aussi... Et surtout désolé de vous déranger en plein travail... Mais... J'étais tout seul, je m'ennuyais et... J'ai une amie qui m'a conseillé de voir des gens... Alors... Me v'là...

J'entrai. Daniele n'était pas là, il travaillait qu'elle disait. Chez BSC, je supposais. A vrai dire, Daniele n'avait pas cru bon de me mettre au courant des dernières nouvelles et comme je n'allais pas dépenser mes thunes en numéros de L.A.People, les informations que j'avais étaient légèrement obsolètes...

-J'aurais plutôt imaginé qu'il vous laisserait aller bosser chez BSC pendant que lui ferait sa part tranquille dans la villa...

Je connaissais bien la villa Ricci et instinctivement, comme je l'avais toujours fait en venant ici, je me dirigeai vers le salon... Le salon que j'avais mis sans dessus dessous il y avait de ça quelques mois entrant par effraction parce que ce soir-là, j'avais eu l'alcool violent...

Je restai planté au milieu du salon, un peu mal à l'aise à cause de ces bribes de souvenirs, et allumai une cigarette. J'avais pas encore eu les couilles de dire à Daniele ce que j'avais fait...

-Vous savez quand il rentre ? Je voudrais vraiment pas vous déranger...

Et puis je commençais à avoir soif... La clope, c'était pour compenser. Je sortis de ma poche le courrier de chez BSC qui disait que le chiffre de vente des albums de The Army avait doublé par rapport aux derniers mois où ça n'avait fait que chuter. Les yeux rivés sur le document, je continuai :

-J'étais venu aussi pour voir si y avait pas une erreur dans le dernier décompte des ventes des albums de The Army...

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Jeu 23 Mar - 18:21



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz



Evan était vraiment un ange, il avait quelque chose d'innocent dans son regard bleu azur et sa salutation m'avais fait sourire doucement. "Maria c'est très bien" avais-je dis en le laissant entrer dans la villa. Il s'était déjà excuser une première fois, j'allais sans doute compter le nombre de fois où il allait le faire, à titre de jeu. Il avait instinctivement prit la route du salon alors que je l'avais suivit pour m'installer dans le canapé, lui indiquant de s'asseoir à son tour. Il n'allait tout de même pas rester debout!  

Au vu de ce qu'il disait, il n'était au courant de rien de ce qui s'était passé depuis notre rencontre à l'hopital, ça allait sans doute lui faire un choc quand le bébé serait réveiller -s'il se réveille avant qu'il ne parte- et quand je lui raconterais tout ce qui se passe dans la vie de son ami. "Tu ne me déranges pas Evan et, par pitier, tutoies-moi. Je ne travailles pas aujourd'hui, je prend un peu de temps pour moi." C'était le deal avec Daniele, je devais me reposer le plus possible si je voulais faire la tournée d'Atticus.

Il avait alors traduit le fond de sa pensé en m'indiquant qu'il m'aurait plus vu chez BSC, j'allais lui dire quand il me demanda l'heure d'arrivée de l'italien. "Il n'y a aucun soucis Evan, vraiment. Je ne sais pas quand il va rentré, mais tu peux l'attendre ici." J'avais alors vu sa cigarette et j'avasi un peu grimacer. Depuis l'arrivée d'Anthony, j'essayais -avec Erik- que les invités ne fume pas dans la maison pour ne pas qu'il y avait un problème avec les poumons du bébé, je l'avais alors regarder. "Par contre, si tu souhaites fumer, je te demanderais d'aller dehors...J'essaie que la villa ai l'air le plus sain possible."

Je m'étais levé pour l'indiquer le jardin en souriant. "Tu veux quelque chose à boire ou à man..." je n'eu pas le temps de dire quoi que ce soit quand il m'indiqua qu'il était venu pour un problème de droit d'auteur. C'était dans mes cordes ça! Je lui avait sourire doucement. "Tu me laisses voir? Je peux peut-être trouver le "problème". " Après tout...J'étais manager moi aussi à présent...

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Sam 25 Mar - 10:56



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


Ok, je pouvais l'appeler Maria... J'avais souris, reconnaissant. J'aurais été incapable de me rappeler son nom de famille tout seul. Et puis le fait qu'elle veuille bien que je l'appelle par son prénom était une preuve qu'elle avait une forme de sympathie pour moi, j'imagine... Une fois à l'intérieur, elle me supplia de la tutoyer. Je rougis un peu, gêné qu'elle me le demande comme ça.

-Ok, ok, pas de problème... C'est juste que...

Je la regardai de haut en bas avant de sourire à nouveau.

-Tu es tellement classe !

Elle dit qu'elle ne travaillait pas aujourd'hui alors que je pénétrais dans le salon. Elle prenait du temps pour elle.

-Oh... C'est sympa à Daniele de te laisser la villa pour prendre du bon temps.

Si Maria ne savait pas quand Dany allait rentrer, elle était d'accord pour que je l'attende ici. C'était vraiment gentil à elle parce que je n'avais pas envie de retourner dans l'Eastside... Pas avant d'être sûr de pouvoir au moins avoir Jess au téléphone...

-Merci beaucoup...

J'avais allumé une cigarette et je fus très surpris quand Maria me demanda alors d'aller fumer dehors. Je la regardai, puis regardai ma clope entre mes doigts, puis le jardin qu'elle me désigna. C'était un grand jardin avec une terrasse et sur la terrasse, il y avait des transats.

-Oh... Ok...

Elle voulait que l'air de la villa reste sain... Mais connaissant Daniele, je doutais qu'il allait se pointer dehors à chaque fois qu'il devait fumer... J'en doutais vraiment. Mais Dany n'était pas là alors c'était Maria le chef.

Je m'étais levé avant de me rappeler mon prétexte pour venir ici et j'avais sorti le courrier de ma poche, expliquant que je pensais qu'il devait y avoir une erreur. Si ce n'en était pas une, j'allais passer un mois particulièrement confortable financièrement. Maria demanda à voir et je lui tendis le courrier avant de désigner à mon tour la terrasse et le jardin auxquels on accédait pas une porte-fenêtre.

-On peut aller voir ça dehors. Il fait beau... Ça fait longtemps que je suis pas resté un peu au soleil.

Et l'avantage du jardin de Daniele, c'était qu'on pouvait être dehors tout en étant protégé par les limites de la propriété. Je me dirigeai vers la porte-fenêtre tout en expliquant ce que j'avais compris du courrier.

-Ça dit que les ventes des albums de The Army auraient doublé par rapport aux deux dernières années où ça n'avait fait que diminuer. C'est pour ça que je crois que c'est une erreur de BSC... Pourquoi les ventes auraient doublé d'un coup comme ça ? On a que trois albums et je pensais que les fans avaient tous leurs trois albums.

Y avait quand même que moi pour venir chez mon manager et lui dire : « Hey ! Mec ! Je crois que je vais gagner trop... ». D'autant plus que j'étais un peu dans la merde.

Je n'arrivais pas à intégrer que la nouvelle génération d'adolescents de l'âge de Jess étaient en âge d'acheter leurs propres albums et qu'en montant sur scène chez Babs, j'avais ravivé un intérêt pour mon groupe défunt.

J'ouvris la porte-fenêtre et plissai les yeux une fois sur la terrasse. Ça faisait vraiment longtemps que j'avais pas vraiment vu la lumière du jour comme ça, dans un jardin... Je m'assis sur un transat, mes yeux un peu meurtris levés vers Maria et fumai méthodiquement ma cigarette. Je frottai mes yeux, mes mains recommençaient doucement à trembler.

Mais Maria m'avait proposé une bière, non ?

-Heu... je peux avoir une bière ? Assieds-toi, je sais où elles sont... Rien n'a changé ici.

Je souris et me levai, lui laissant le loisir de s'asseoir pendant que je rentrais à nouveau dans la villa, oubliant complètement que j'avais ma clope en bouche plutôt que de la poser sur un cendrier à côté du transat. Mais fallait dire que fumer uniquement dehors était loin d'être un réflexe...

J'allais jusqu'à la cuisine et pris une bière dans le frigo. Alors seulement, je posai ma clope dans un cendrier (Dany étant un fumeur, il y en avait partout), pour la décapsuler avec mes dents. Et à ce moment-là, j'entendis un drôle de bruit... Comme... Un bébé qui pleurait ?

Je posai ma bouteille sur le frigo et pris un de mes appareils auditifs que j'enlevai pour le regarder l'air de dire : « Tu déconnes, toi, ou quoi? »...

Je n'entendais plus le bébé qu'à moitié, mais je l'entendais encore. J'enlevai l'autre appareil. Hop ! Plus de bébé. J'en remis un. De nouveau le bébé. Remettant l'autre appareil, je pris ma bouteille, abandonnant complètement ma clope qui allait finir de se consumer toute seule et ressortis sur la terrasse tout en buvant une longue gorgée de bière avant de dire :

-Heu... Tu l'entends aussi ? Le bébé qui pleure ? Que je sache si les appareils auditifs déconnent ou si j'ai des hallucinations et que je dois commencer à m'inquiéter...?

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Sam 25 Mar - 11:21



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz



Les compliments d'Evan me firent un peu rougir, j'essayais d'être à la hauteur de mon travail et avoir un charisme, c'était ce que je voulais le plus avoir, j'avais alors déduit, avec les mots de l'ex chanteur, que j'en avait et rien ne pouvait me faire le plus plaisir en ce moment. "Merci.." avais-je simplement dit alors qu'il indiqua que Daniele était sympas de me prêter sa villa pendant mon temps libre. J'eu un petit sourire. Daniele ne lui avait rien dit et il devait encore être un peu à côté de la plaque dans son Eastside. "Evan...J'habite ici..." avais-je dis doucement.

Vivre ici, c'était vraiment génial, je pouvais profiter pleinement de mon temps libre et ça me faisait du bien, parfois, de juste me poser sur un transat' et prendre un bain de soleil. Je prenais soin de moi tout comme Daniele le faisait avec mes premiers soins médicaux. Il y avait tout de même quelques problèmes, Daniele n'en faisait qu'à sa tête au suejt d'Anthony notament sur la cigarette et c'était ce qui m'embêtais le plus. Cependant, quand les visiteurs venaient à la villa, je demandais à ce qu'ils aillent fumer dehors et Evan s'était excuté, le pauvre ,il ne devait pas comprendre...

Alors que nous étions sur la terasse, j'avais regarder le courrier d'Evan et j'avais sourit à ses explications. 'Evan, les albums ont remontés, c'est normal avec ce que tu as fais au gala des Sherman." Je comprenais parfaitement l'augmentation des ventes et je n'aurais pas eu tous les albums, je les aurait moi-même achetés. "Il y a de nouveaux fans de The Army tous les jours et le fait que tu sois monté sur scène au gala, ça les à intrigué, resultats, ils sont achetés les disques et voilà!" Je lui avais sourit doucement en lui redonnant la lettre. "Je pense que ce mois-ci n'est que le commencement d'une nouvelle ère. Si tu te fais encore voir d'avantage, les ventes vont encore augmenté."

Alors que je lui avais proposé à boire mais il fut plus rapide que moi et me demanda de m'asseoir. Alors que je regardais le jardin, seule, j'entendis les pleurs d'Anthony, je me pinçais les lèvres. Pour sûr, Evan avait entendu. Si bien qu'il était revenu sans sa cigarette un peu alarmé -j'allais devoir aller éteindre la cigarette à l'intérieur avant d'aller le chercher-. "Tu as très bien entendu..." avais-je dis doucement avant de me lever. "J'arrive..." puis j'étais partis chercher le bébé, laissant Evan avec, sans doute, des centaines de questions en tête.

J'étais passé par la cuisine et j'avais pu voir la cigarette avant de l'éteindre. Je n'avais pas mit longtemps avant de revenir vers Evan avec, dans les bras, Anthony avec un grand sourire sur les lèvres, il devait faire très certainement ses dents en ce moment pour ne pas dormir. Je m'étais assise , Anthony sur moi. "Je te présente Anthony..." J'avais laissé un temps de silence avant de continuer. "Je crois que je n'ai pas besoin de dire qui est son père..."

Anthony Gazouillait dans mes bras, jouant avec son hochet qu'il avait prit de dans son lit. "Tu as rater beaucoup de choses depuis le gala..." Je l'avais regarder. "Daniele et moi, nous sommes ensembles. Et déjà au gala, nous l'étions mais nous ne l'avions dis à personne..." Je regardais Anthony qui se blotissait dans mes bras. "Quant à Anthony...Il est issu d'une de ses nuits avec une fille, cette fille a abandonné le bébé à la porte de la villa...Erik à lutter pour garder le bébé et voilà où nous en sommes..."


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Lun 27 Mar - 12:52



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


Quand Maria m'annonça qu'elle habitait chez Daniele, je ne le compris pas au sens propre. Bon, c'était pas parce que je faisais quelques efforts (grâce notamment à Daniele, Natacha et Jess) que j'étais déjà capable de me tenir bien droit dans mes pompes... Et puis, je restais sur le fait que Maria bossait pour Daniele et qu'elle bossait dur, m'avait dit mon ex-manager. Alors quand elle avait dit qu'elle « habitait ici », je le compris comme une image pour dire qu'elle passait le plus clair de son temps chez Dany. Un peu comme nous, au sommet de notre gloire, quand on passait plus de temps au Studios BSC pour enregistrer, écrire et composer (dans le sens inverse), qui disions qu'on vivait là, pour finir.

Du coup, je ne compris pas l'allusion de Maria et m'étais contenté de rigoler comme si c'était une bonne blague. Pas grave...

Du salon, on était passé sur la terrasse parce que Maria ne voulais pas que je fume à l'intérieur. Soit, il faisait beau dehors et ça faisait longtemps que je n'avais pas traîné un peu à l'extérieur.

Une fois assis de biais sur le transat, j'avais passé le courrier de chez BSC à Maria qui était venue s'asseoir à côté de moi. Regardant le papier avec elle, elle n'avait pas pris longtemps avant de me donner une explication. Ma clope entre mes doigts, j'avais regardé la secrétaire, surpris par ce qu'elle disait.

-Mais...

Mais je souris. J'avais pas chanté bien du tout, au gala. Mais j'étais content que ça ait relancé les ventes. Pas tellement pour l'argent. Mais qu'une nouvelle génération s'intéresse à ce qu'on faisait à l'époque, que nos messages passent à nouveau, ça, c'était génial ! Selon Maria, si je me montrais encore, les ventes augmenteraient encore. Je fis une petite moue de réflexion, pesant le pour et le contre.

-Ouais... Peut-être... Mais je vais pas pouvoir chanter indéfiniment des anciennes chansons... J'en ai plein en stock...

Je secouai la tête avant de plonger mon regard dans celui de Maria.

-Mais je fatigue trop vite. Je suis pas sûr que j'arriverai à enregistrer tout un album sans en crever... J'ai plus aucune endurance...

Je désignai mes appareils auditifs.

-Et avec ça, impossible de faire une tournée. Les fans seront déçus si je sors quelque chose, admettons, et qu'il n'y a pas de tournée derrière.

Je passai brièvement ma langue sur mes lèvres avant de tirer sur ma clope et d'ajouter, les yeux rêveurs :

-Mais j'ai envie d'enregistrer...

C'était viscéral autant qu'irresponsable... Mais bon... C'était comme ça. J'avais l'impression que j'avais pas encore tout dit... Et que ma réclusion n'avait fait que me donner encore d'autres choses à dire. Il y avait en particulier cette chanson que j'avais chanté sans vraiment m'en rendre compte à l’hôpital et dont les paroles hantaient mon esprit...  

Là-dessus, je sentais que je n'allais pas tarder à me mettre à trembler comme une feuille. Du coup, j'étais allé me chercher une bière et j'avais entendu un bébé pleurer. Abandonnant ma clope, mais emportant ma bière tout en commençant à la vider, j'étais revenu sur la terrasse pour que Maria me rassure : c'était moi ou un bébé hurlait dans la maison ?

J'avais bien entendu, qu'elle avait dit. Et j'aurais rigolé si je n'étais pas aussi interloqué par la situation... J'avais bien compris, quand même, le jour où j'avais rencontré Maria à l’hôpital ? Je lui avais demandé si elle avait un mari et des enfants. Elle m'avait dit que non. Ou c'était ce jour-là que j'avais mal entendu ?

Maria disparut à l'intérieur et je me rassis sur le transat, buvant tranquillement ma bière. A un moment donné, le bébé sembla se calmer. Et peu après, Maria réapparut avec un bébé de quelques mois qui secouait frénétiquement son hochet. Je posai ma bouteille sur une petite table à côté du transat où Daniele avait pour habitude de poser ses cocktails alors que Maria venait s'asseoir à côté de moi. Mes yeux ne quittaient pas le petit et un grand sourire attendri s'était peint sur mon visage.

Me penchant un peu vers le petit, je vins approcher mon doigt de lui et, ni une ni deux, il l'attrapa de sa main libre et serra comme si sa vie en dépendait. Ses yeux bruns étaient rieurs.

-Salut Anthony ! Moi, c'est Sniper. Ravi de te rencontrer.

Mais j'avais un tas de questions, mais Maria les anticipa toutes. En commençant par dire que je devais avoir deviner qui était son père.

-Je suppose... Que c'est Daniele... ?

Mon regard se posa sur Maria qui me disait que j'avais raté par mal de trucs depuis le gala. Ils étaient ensemble depuis bien avant.  

-Ah... Tu habites vraiment ici alors... Félicitations ! C'était y a pas si longtemps, le gala. C'est vous qui allez trop vite. Un bébé, ça ne se fait pas en quelques jours...

Je rigolai, j'allais lui demander si elle était la mère, mais encore une fois, elle m'anticipa. Anthony, lui, trouvai maintenant mon doigt bien plus intéressant que son hochet. Mais c'était sur Maria que mon attention était portée. Maria qui m'expliquait que la mère du petit l'avait abandonné devant chez Daniele... Là, j'étais atterré.

-Ah... Merde... On charriait souvent Daniele, avant, en disant que ça allait lui arriver. Mais c'était pour rire. Parce que j'aurais jamais cru qu'une maman ferait ça à son bébé. Faut croire que je me fait des illusions.

Barbara aurait jamais fait ça à Jess. Mais Barbara était une femme super.

Anthony voulut alors sucer mon doigts, mais je le retins en rigolant.

-Ah non, beurk, fais pas ça. Mes doigts ont le goût de clope, mec. T'es trop jeune pour ça.

Et le petit de râler avec un air à la Ricci que c'était pas possible et je rigolai de plus belle.

-Fais pas ton Ricci. En plus, ton père mettrait jamais les doigts d'un autre en bouche!

Je pris son hochet qu'il avait carrément laissé tomber sur son petit ventre et lui tendis pour qu'il le prenne. Ce qu'il fit comme à contre cœur. Puis, mon regard se reporta sur Maria.

-Il est génial. Pourquoi Erik a du se battre ? Il allait en faire quoi, Dany ?

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Sam 1 Avr - 9:05



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz



Evan n'avait semblait-il, pas compris le rapprochement entre habité chez Daniele et le fait que je sois là même quand il n'était pas là, mais je ne lui en voulait pas, après tout, il était un peu à côté de la plaque depuis dix ans...Je lui avait simplement sourit doucement avant que je ne lui annnonce la raison de la forte hausse de son salaire ce mois-ci. Ce qui me paraissait logique ne l'étais pas du tout pour lui. Sa venue au gala avait fait monter les ventes et je savais que s'il continuait de se montrer, cela continuerais de monter aussi côté argent. Alors qu'il percutait un peu plus le fait qu'il soit toujours aprécié des gens, il comprit rapidement qu'il n'allait pas pourvoir rester sur ses vieilles chansons -que j'aimais tant!-. En plus, il disait avoir déjà plein de textes en stock.

Je l'avais regarder en souriant. Sa voix n'était plus celle des débuts mais elle avait encore ce grain particulier. J'avais hausser les épaules. Si tu ne te sens pas capable de chanter, reste dans l'ombre, sois le compositeur d'un jeune. tu lui donnes tes textes, te fais créditer comme auteur-compositeur et tu en tires une certaine gloire." Il aurait alors une nouvelle vie, une nouvelle jeunesse...Mais il avait envie d'enregistrer, ce qui était logique en sois vu qu'il était chanteur de base. "Si tu veux continuer à chanter, reprends ta voix en main, travailles là, explore la voix grave que tu as maintenant et fonce." Je savais, pour le vivre en tant que manager, qu'un artiste qui revient était toujours bien accueilli. "Prend exemple sur Atticus Fetch. Il est revenu et je prépare actuellement sa tournée, les dates sont déjà toutes complètes avant même que ça ai commencé."

Notre conversation s'était arrêtée ici alors que l'ex chanteur était partie prendre une boisson dans le frigo. Tout s'était ensuite enchainer, Anthony avait pleuré, Evan s'était demandé ce qui se passait, j'étais aller le chercher et j'avais fais se rencontré les deux garçons. C'était un regard doux comme celui que portait Evan sur le bébé, que j'iamerais voir si souvent dans les yeux de Daniele. Il ne comprenait pas à quel point c'était un ange. Anthony gazouillait alors que ce petit jeu entre le blond et le brun m'amusait. Il nous avait félicité de notre couple et je lui avait sourit en le remerciant.

Il m'avait alors ensuite raconter qu'à l'époque de the Army, les garçons le charriaient souvent et lui disaient qu'il allait tôt ou tard être père avec toutes ses histoires, il a fallut attendre qu'on soit ensemble pour en découvrir un. Certes, je considérais Antony comme mon fils puis que je ne pouvais pas en avoir mais c'était une sitation très compliquée...Mais je regardais ce petit ange et je me disais que rien n'était compliquéee quand on aimait cet enfant. Je le regardais ronchonner comme Daniele le faisait et ça me faisait rire. Si seulement mon petit ami pouvait voir réellement les qualités de ce gamin...

J'avais alors raconter toute l'histoire à Evan et j'avais bien sûre eut des questions sur le fait qu'Erik avait dû "se battre" pour qu'Anthony reste ici. "Parce que Daniele ne l'aime pas. Il le surnomme Bastardo et l'a posé devant une église dès qu'il est arrivé ici...Erik est allé le rechercher sinon Daniele le laissait là-bas..." je poussais un soupire. "Il ne prend que les mauvais côtés de la chose. Il ne pose même pas un regard sur Anthony et ça m'attriste beaucoup...Je ne peux pas avoir d'enfant et je me dis que c'est un miracle de l'avoir mais Daniele ne voit rien..."


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Dim 2 Avr - 14:19



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


J'avais du mal à me rendre compte que mon apparition au gala, complètement improvisée, avait suffi à booster comme ça les ventes des albums de The Army, pour ne pas dire « ressusciter »... Mais Maria expliquait bien et calmement et c'était vrai que ça tombait un peu sous le sens. Mais j'étais resté dans le milieu assez longtemps pour savoir que je n'allais pas pouvoir rester indéfiniment sur mes vieilles chansons. Pas tant pour l'argent, mais parce que je me sentais maintenant concerné par cette nouvelle génération de fans dont parlait Maria et dont je n'avais aucune idée de l'existence avant qu'elle ne l'évoque.

Et ce sentiment, combiné au fait que je savais que j'avais encore des choses à dire me conduisit à envisager l'éventualité d'enregistrer de nouvelles compositions... Pourtant, j'étais pleinement conscient que je n'avais plus l'endurance nécessaire pour tenir la distance, de même que ma voix n'était plus ce qu'elle était... San compter que les tournées, les concerts, resteraient du domaine de l'impossible à cause de ma surdité.

Maria parla alors d'écrire pour d'autres... Que j'en tirerais une certaine gloire. Je lui souris doucement.

-Si je le fais, c'est pas pour la gloire... J'ai passé l'âge de rêver à la richesse, aux bagnoles de sport et aux groupies, tu sais... Et je suis pas comme Daniele ou toi... Si je m'y remets, ce sera pour les fans... Et aussi parce que j'ai des textes que je voudrais faire partager...

Je haussai les épaules.

-Après... C'est clair que je dirai pas non à assez d'argent pour vivre un peu plus confortablement et pouvoir faire des cadeaux à Jess...

Mais c'était clair que j'avais quand même envie d'enregistrer quelque chose, parce que c'était la seule chose que je savais faire convenablement. Et j'avais une idée très précise aussi du message que je voulais faire passer et je restais sceptique quant à écrire pour d'autres qui ne saisiront peut-être pas ce que je veux dire... A moins que je ne le fasse pour Jess, mais Jess avait peut-être ses propres textes elle aussi.

Mais enregistrer demanderait que je reprenne ma voix en main, que je travaille, ce qui me ramenait à l'endurance physique... Bref, c'était pas demain que ça allait se faire...

Je fis la moue quand elle affirma que je devrais prendre exemple sur Atticus Fetch qui allait tourner à guichets fermés. Il avait eu son heure de gloire en même temps que nous, un peu plus tôt même, vers 1961-1962 alors qu'on avait démarré notre véritable carrière qu'en 1965... Mais il y avait plus d'un monde entre Fetch et The Army. Rien à voir musicalement, rien à voir dans la mentalité... Mais surtout, j'avais jamais rien pigé à ce que disait ce gars qui se croyait drôle alors qu'il était dépressif...  Bref, sans dire que The Army avait des contentieux avec Fetch, on ne s'était jamais senti concernés par lui non plus... On coexistait, à L.A., à la même époque, sans réellement se côtoyer.

-Je suis pas dépressif... Et j'espère que tu me comprends quand je parle, quand même...

Évidemment, j'avais raté quelques épisodes et je n'avais aucune idée que Fetch avait eu une longue interruption dans sa carrière, pas plus que Maria Watson n'était sa manager actuelle. Ça n'empêchait que j'avais pas spécialement envie d'être comparé à un extraterrestre comme Fetch dont des rumeurs, à une époque, disaient qu'il était violent avec ses petites amies. Et donc encore moins de prendre exemple sur lui.

Peut-être pour fuir la conversation sur Fetch, et pour éviter que mes mains ne se mettent à trop trembler, j'étais rentré prendre une bière pour, de fil en aiguille, apprendre une fois à nouveau dehors, que Daniele était papa d'un petit Anthony et que lui et sa secrétaire étaient maintenant officiellement ensemble. Ce qui n'avait engendré que des questions de ma part, ainsi que des regards complètement attendris pendant que je me mettais à jouer avec le petit gars qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à mon ancien manager.

Maria me raconta la triste (?) histoire d'Anthony qui avait été abandonné par sa mère sur la palier de la villa de son papa qui n'avait pas l'air de trouver la surprise de très bon goût.

Et si j'étais resté bouche bée quand Maria avait affirmé que Dany l'appelait « Bastardo », je fus carrément sur le cul quand elle raconta qu'il avait été jusqu'à le déposer devant une église...

-Il... il a quoi ?... Il... Non...

Je secouai la tête négativement avant de reprendre ma bière pour la vider d'une traite pour reprendre ensuite la parole.

-Les bébés, ça a jamais été son truc. J'aurais toute une soirée à te raconter où j'avais emmené Jess à une fête ici même alors qu'elle n'avait que deux ans. Mais je peux pas croire que l'idée lui soit venue en tête de le déposer devant une église.

Non, c'était hors de ma conception. Je le voyais bien laisser Maria et Erik s'en occuper tout le temps, je le voyais bien l'ignorer totalement, lui aménager carrément une aile de la villa pour qu'il y grandisse indépendamment de sa vie à lui. Mais jamais je ne l'imaginais l'abandonner quelque part.

En fait, je cherchais à défendre Dany coûte que coûte.

-Tu sais, c'est pas comme si Daniele avait eu le meilleur exemple pour père. Je crois qu'il sait juste pas comment on fait.

Anthony gazouilla en secouant frénétiquement son hochet comme pour attirer l'attention et ça fonctionna on ne peut mieux sur moi.

-Mais ouais, petit Tony ! T'es le meilleur... On sait ça...

Je vins de nouveau lui donner mon doigt et il rigola, satisfait et fier d'avoir récupéré ce qu'il voulait. Puis, mon attention se reporta sur Maria, les sourcils foncés en une expression désolée.

-Tu... Je savais pas... Je suis désolé... J'aurais pas posé la question de savoir si tu avais des enfants sinon, à l’hôpital...

Je lui souris...

-T'en fais pas trop pour Daniele... Il s'y fera, il faut juste le temps qu'il comprenne qu'il n'y a rien de plus beau et de plus fun que d'avoir un enfant à soi... Et je suis bien placé pour savoir qu'il n'y a rien de plus con que de ne pas participer à leur enfance...

Je haussai les épaules.

-Si je peux aider à ça, je le ferai... Parce que je voudrais pas que Dany fasse comme moi.

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Mer 5 Avr - 20:22



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz



J'avais donner quelques pistes à Evan pour se remettre en scelle mais je n'étais pas chanteuse, je ne savais d'ailleurs même pas aligné de bonne note, alors tout ce qui me venait à l'esprit n'était visiblement pas la meilleure solution pour l'ex chanteur, allant même jusqu'à dire qu'il ne voulait pas de gloire, j'avais un peu sourit avant de grimacer un peu. "Comment ça "Comme Daniele ou toi"? Tu sais, si je fais le métier que je fais, c'est parce que je l'aime beaucoup! Daniele est manager pour la gloire, moi je suis Manager pour pouvoir donner aux gens l'envie de découvrir de nouvelles choses ou de les voir rêver ..." Je crois avoir oublié de dire à Evan que j'étais devenue manager...Tant pis il l'aprenait ainsi.

En parlant de ma situation, nous en venions à Atticus. Visiblement, l'ex chanteur n'avait pas vu le changement radical de Fetch, il fallait vraiment que je le mette à la page. J'avais cependant rit quand il avait dit ne pas être dépressif ni incompréhensible. "C'est clair qu'il faudrait parfois inventé un traducteur pour Atticus...Mais il n'est plus depressif. Il faut croire qu'il a reprit du poil de la bête. 'est lui qui est venue me voir pour que je deviennes son manager...Il m'a fait confiance et je lui dois beaucoup...Et puis il est avec quelqu'un maintenant, une journaliste. Il est heureux."

J'étais convaincue qu'Evan pouvait revivre tout comme l'avait fait Atticus, il avait déjà un peu repris confiance en lui au gala, et j'étais sûre qu'il ne lui manquait que peu de chose pour le relancer. Daniele n'attendait que ça, je le savais tout comme je savais aussi qu'il faudrait garder un oeil sur lui si jamais il reprenait Evan sous son aile. Je ne voulais pas que mon petit-ami bruque l'ex chanteur.

Je ne voulais pas qu'il est de débordement comme à la fin de The Army...

Nous avions changer de conversation quand j'avais présenter Anthony à Kurtz et contrairement à Daniele, le blond était très emballer par la petite frimousse du petit garçon. J'avais dû expliquer la chose et il n'en revenais pas de ce que Ricci avait fait. C'était une honte selon moi, surtout après lui avoir annoncer que je ne pouvais pas en avoir. J'avais simplement hoché la tête à sa surprise avant qu'il ne tente de prendre partie pour Daniele. "Je me doute qu'il n'a pas eu une belle enfance avec son père, mais justement, il devrait comprendre que ce n'est pas comme ça qu'Anthony arrêtera de pleurer la nuit...Il a besoin d'un père et pour le moment, Erik n'est qu'un substitu..."

J'avais dû ,aussi, lui dire qu'il n'aurait pas d'enfant avec moi et j'avais pris l'ex chanteur de court. Il s'excusait de m'avoir demander si j'en avais quand nous étions à l'hopital. J'avais souris tristement. "Oh ne t'en fais pas, je l'ai appris il y a peu...Je suis malade et...cette malade me rendra stérile tôt ou tard.." Je ne voulais pas l'embêter avec mes problèmes de santé, je ne voulais pas non plus trop en dire dessus pourtant, j'en avais sur le coeur et j'avais confiance en Evan, il ne l'ébruiterais pas. "J'ai un cancer " J'avais un peu mordiller ma lèvre tout en regardant Anthony. "Beaucoup de choses tombe sur les épaules de Daniele en ce moment...Il ne dort pas, il n'est pas bien parce qu'il prend tout sur lui...Si tu veux aider en quelque chose, je pense qu'i lfaut qu'i larrive à se vider la tête. Il a l'air bien plus affecté par ma maladie que par Anthony..."

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Ven 7 Avr - 16:13



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


Maria disait qu'elle était manager, mais pas pour la gloire comme Daniele. Attendez... Elle a dit qu'elle était manager ? Je lui lançai un regard d'incompréhension... Moi, je la croyais secrétaire... J'avais pas manqué un épisode, j'avais manqué des épisodes ! Et Ricci&Watson prod était plus prolifique que n'importe quelle boîte de cinéma ! La série allait beaucoup trop vite pour moi. Alors, essayant de rattraper mon retard à l'arrachée, je jetai l'idée qu'elle était secrétaire et lui apposai l'étiquette de manager à la place. Et hop ! Retard rattrapé en moins de deux. Et l'un dans l'autre, cela voulait aussi dire que Atticus était son poulain tout comme j'avais été celui de Ricci.

Bon... Donc... On recommence. Maria disait qu'elle n'était pas manager pour la gloire mais pour offrir du rêve aux gens. Comme si vouloir la gloire était une tare alors que j'étais très bien placé pour savoir que c'était ça qui te faisait avancer. C'était clair que, maintenant, je prendrai les choses autrement, mais juste parce que je savais que, la gloire, je l'avais déjà et, comme me le confirmait le papier de BSC, me suffirait de pointer mon nez dehors et de pousser la chansonnette pour la raviver... Même en chantant faux, apparemment... Ce n'était donc plus un but en soi...

-Si tu veux pas la gloire, ne pense pas pouvoir arriver au niveau de Dany...

Il était clairement tout aussi louable de vouloir faire ça pour la culture uniquement... Et puis, comme elle disait être avec Daniele, elle pouvait se permettre de le faire puisqu'elle n'aurait pas besoin de gagner beaucoup d'argent.

Quant à Fetch, que je pouvais donc considérer comme son poulain, elle le défendait bec et ongle. Selon elle, il n'était pas dépressif, il était avec quelqu'un et il était heureux. Je fis une moue dubitative. Mouais... Je faillis ajouter : « C'est ça, et moi, je suis pas alcoolique... » Mais je me retins parce que je ne voulais pas amener la conversation sur cette pente dangereuse dont je n'avais de toute façon pas envie de parler. Mais tout ça pour dire que j'avais mes défauts, moi aussi, mais j'avais jamais levé la main sur Babs ou Jess, alcoolique ou pas. Alors que d'après les rumeurs qui circulaient non pas dans la presse mais dans le monde de la musique, Fetch, lui, remettait sa violence sur sa dépression et l'alcool. Alors que c'était juste impardonnable, quelle que soit son excuse.

Et finalement, pour toute réponse à son discours sur Fetch, je haussai les épaules en disant.

-Fetch, c'est Fetch. Moi, c'est moi. Et j'ai aucune envie d'être comparé à ce type-là.

Sans en dire plus. Son manager n'avait pas besoin de spécialement savoir non plus tous ses travers. Au pire, elle les découvrirait par elle-même.

L'arrivée du petit avait beaucoup détendu l'atmosphère, tout du moins, au début et même si Maria déplorait le comportement du manager italien envers son fils. J'avais quand même été atterré d'apprendre que Dany avait essayé de se débarrasser d'Anthony devant une église. Je n'avais jamais imaginé qu'il puisse avoir ce genre d'idée et ce même dans les moments où, seul dans mon appartement plongé dans le noir, je rageai totalement sur Ricci en le tenant responsable de tous mes malheurs.

Alors j'essayais de le défendre comme je pouvais, un peu comme Maria quelques minutes plus tôt avec Fetch. Daniele n'avait pas eu le meilleur exemple de paternité avec Antonio Ricci (qu'entre nous, je n'avais jamais rencontré)... Mais elle avait quand même raison quand elle disait que tout ça n'allait pas aider le petit à arrêter de pleurer la nuit. Je soupirai.

-Ouais... C'est clair...

Et quand elle m'avait avoué qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant et que l'arrivée d'Anthony dans leur couple était pour elle un bienfait, je m'étais directement excusé pour les questions que j'avais pu poser. Mais sa réponse me laissa bouche bée. Elle disait être malade, avoir le cancer. Et pour moi, il n'y avait qu'une seule issue à cette maladie et au regard qu'elle posa sur Anthony, je sus qu'elle était pas en train de me faire une blague. T'façon, on blague pas avec ce genre de connerie.

-Tu... tu vas mourir ?

C'était brusque et plat comme question, mais c'était la première chose qui m'était venue à l'esprit... Elle disait que si je voulais aider, le mieux était d'aider Daniele à se vider la tête. Je passai mon bras autour des épaules de la toute nouvelle manager. La réponse à ma question, j'aurais pu la trouver tout seul : Maria avait bien trop de projet d'avenir pour être mourante, mais j'étais resté sur ce que je savais du cancer... Et ces informations dataient d'il y avait plus de dix ans.

La serrant un peu plus contre moi, je lui souris. Je leur souris, à elle et à Tony.

-Je le ferai.

Pas de « peut-être », ni de « comment », ni de « je suis trop crevé pour ça »... Non. C'était une promesse que je lui faisais. Il fallait vider la tête à Dany ? J'allais vider la tête à Dany. Et pas en le saoulant à mort, je savais qu'il faisait très bien ça tout seul...

Puis, je désignai le bébé d'un signe de tête.

-Je peux le prendre?

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Lun 10 Avr - 9:33



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz




Evan m'avait m'assomer sans qu'il ne s'en rende compte. Bien sûre que je voulais réussir en tant que manager, mais voilà qu'il m'annonçait qu'il fallait avoir un minimum envie de gloire pour pouvoir atteindre les sommets. Je ne voulais pas me mettre plus en avant que mes poulains, je ne voulais pas les détruires comme Daniele avait pu le faire, pour se faire une renommé. Je voulais simplement réussir en tant que femme, montré aux hommes que la gente féminine pouvait y arrivé...J'étais restée silencieuse un instant. Il semblerait que je doive faire des concessions dans ma manière de jouer les cartes si je voulais être à la même hauteur de Daniele... "Je n'avais pas vu ma réussite sous cet angle..."

Je me disais, en plus, que je ne serais jamais aussi connu qu'Atticus ou même qu'Orion -le mannequin que je manageais depuis peu-. Je n'avais pas cette volonté non plus. En parlant d'Atticus, Evan me sembla un peu froid au sujet de cet homme. J'allais devoir arrêter rapidement de parler de lui. Il ne voulait pas être comparé à lui, pourtant à présent, il était fréquentable. Visiblement, Evan avait vraiment beaucoup de choses à rattrapé... Bien sûre, je savais Fetch un bon samaritain maintenant mais je ne doutais pas de son passé tumultueux. J'avais quelques idées mais sa vie privée ne me regardais pas vraiment, tant qu'il ne faisait pas de pas réellement de travers, tout allait bien.

En tous cas, Daniele aussi avait fait des pas de travers, ça c'était soldé par Anthony mais ce pas avait été vite effacé car j'avais été heureuse de recueillir l'enfant. Evan sembait content de voir un enfant dans cette villa "sinistre" aux allure d'homme célibataire. Elle allait vivre une vrai maison familiale à présent et ce, même si le propriétaire était contre. J'avais dû dire à Evan la raison de mon infertilité et celui-ci n'avait eu comme ressentit que cette question qui me faisait froid dans le dos.

Mourir...Bien sûre que j'y avais pensé, bien sûre qu'il y avait un risque. Mais je ne préférais pas y pensé. J'avais serré contre moi Anthony, presque instinctivement, et avait regarder Evan. "C'est un risque mais je suis pris en charge par les meilleurs. Daniele et Atticus m'aident pour les soins..." En parlait me vidais d'un poid bien lourd. "Pour le moment, la tumeur n'est pas opérable, je fera la tournée d'Atticus. J'ai prévu l'opération après. Daniele ne sait pas encore pour l'opération, je ne lui ai pas encore dit. "

Il m'avait alors dit qu'il aiderait mon petit-ami à e vider la tête. Je ne voulais pas qu'il vide son placard à alcool, cela n'arrangerait rien à la chose. Je voulais juste qu'il passe du bon temps avec son ami. Puis, Evan avait demander s'il pouvait prendre Anthony, je voyais déjà le petit tendre les bras vers lui. Je le posais alors délicatement sur les jambes d'Evan et se spectacle me fit sourire. "Je crois bien qu'il t'as adopé!"


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Mar 11 Avr - 18:03



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


Un éventuel retour en studio, Daniele, la gloire, l'ambition, Atticus Fetch. Tous les sujets qu'on avait pu aborder jusque-là Maria et moi, avaient été vite balayés lorsque j'avais fait la rencontre d'Anthony Ricci. Le petit gars était très vif et gigotait et gazouillait et faisait tout ce que les bébés font d'adorable. Mais ce qui m'amusait le plus, c'était de voir les expressions de mon ancien manager sur le visage poupon de l'enfant. Ça, ça m'éclatait !

Mais ce qui m'éclata beaucoup moins, ce fut d'apprendre que Maria était malade. Et c'était pas un rhume. La première question qui m'était venue à l'esprit était sans détour, parce que j'espérais un « non, t'es con ou quoi, Evan ? » sans détour lui aussi. Mais sa réponse fut beaucoup plus nuancée et mes yeux tristes étaient plongés dans les siens alors qu'elle m'annonça qu'il y avait un risque, mais qu'elle était prise en charge par les meilleurs. Et que Daniele ait fait en sorte de s'occuper de ça ne m'étonnait pas. Maria n'aurait été encore aujourd'hui « que » sa secrétaire qu'il aurait fait tout pareil. Il avait été jusqu'à m'offrir mes nouveaux appareils auditifs, pas vrai ?

Quant à Atticus... Bah... Ouais... Tant mieux.

Maria continuait à parler de tumeur pas opérable et ce n'était pas fait pour me rassurer. Je ne connaissais pas Maria depuis bien longtemps, on ne s'était pas encore vus bien souvent, mais aujourd'hui, alors que je sortais pas à pas de ma réclusion, toute personne gentille avec moi me semblait précieuse. Même si la plus précieuse d'entre toute restait Natacha...

J'avais promis à Maria de distraire Daniele... Et j'avais demandé si je pouvais prendre Anthony qui tendait les mains vers moi. Elle accepta et elle n'aurait pas pu me faire plus plaisir qu'en me plaçant le petit sur les jambes. Je souris au gamin que je tenais debout par en dessous de ses aisselles.

-Hey petit Tony ! C'est qui le meilleur ? C'est Tony?

Et lui, ça le faisait déjà triper à mort, parce qu'il rigolait. Je l'assis sur mes cuisses et il joua avec les plaques de l'armée accrochées à une chaîne à mon cou que je tenais de mon père.

-Et donc, cette opération après la...

Je voulais lui demander si une fois l'opération effectuée, elle serait tirée d'affaire à coup sûr. Si ça allait être grave, s'il lui fallait autre chose comme aide, n'importe quoi. Puis ça avait fait Tilt! Il m'avait fallu le temps, mais l'idée avait fini par faire son chemin. Elle venait de parler de tournée ? Se faire opérer APRES la tournée ?

-La... La quoi ?

Ce n'était plus de la tristesse que j'avais dans les yeux, mais une véritable détresse. Je serrai doucement Anthony contre moi, et le bébé avait levé ses grands yeux interrogateur vers mon visage. Mais moi, c'était Maria que je regardais.

-Nan nan nan... ! Tu vas pas faire ça ! Tu vas pas partir en tournée dans cet état-là?!

Je secouai la tête, mes yeux étaient humides.

-Dany peut pas te laisser faire ça. Il sait ce que c'est une tournée. Tu sais ce que c'est une tournée !

J'eus une sorte de hoquet du au stress. Je voyais d'ici se profiler le bordel... Je désignai mes appareils auditifs.

-Tu vois ces trucs. J'avais un rhume, putain ! Un putain de rhume et j'ai voulu continuer la tournée, continuer alors qu'il faisait 40 degrés dehors et que la clim' était en train de me tuer !

Bon... D'accord, ce n'était pas mon premier foutu rhume et les médecins avaient été formel : ma surdité était due à des otites chroniques et non soignées (j'avais pas le temps, j'étais en tournée!). Alors un cancer !

Je ne criais pas vraiment, mais ma voix était cassée par la terreur que quelque chose de bien plus grave que des tympans qui se font la malle n'arrive à Maria si elle partait en tournée comme je l'avais fait en 1971. Je pris un ton plus grave ainsi qu'un rythme de parole plus lent.

-Toi, t'as une saloperie de tumeur, Maria. Faut pas déconner avec une saloperie de tumeur.

Je soupirai et quand une grosse larme tomba de ma joue, Anthony la suivit des yeux avec un « oh ! » surpris avant de relever ses yeux bruns vers moi. Je lui souris, les joues mouillées et finis par poser mes lèvres sur son petit front tout chaud.

-C'est rien... P'tit gars. J'suis désolé...

Puis, m'adressant à Maria après avoir repris ma bière d'une main pour en boire une énorme gorgée rassurante.

-Je suis désolé... T'es grande assez pour savoir ce que tu fais. Je voudrais juste pas qu'il t'arrive quelque chose... Surtout maintenant que Dany et toi, vous avez un petit gars...

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Mer 12 Avr - 9:35



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz




J'avais qu'annoncer à Evan de but en blanc que j'étais malade ,ce n'était pas la meilleure solution mais j'avais l'impression qui lui fallait mettre les choses sous son nez pour qu'il comprenne. Je comprennais mieux ses anciens problèmes de couple avec Barbara Sherman, Celle-ci avait dû en avoir marre qu'il ne voit rien. En tous cas la nouvelle avait dû le choquer en j'en étais désolée.

J'avais posée Anthony sur les genoux d'Evan et j'avais vu son visage s'illuminer, il était certain qu'il aimait les enfants, contrairement à Daniele. L'idée m'avait traversée l'esprit de faire de Kurtz le parent de cet enfant. Mais je ne pouvais pas décidé , je n'étais pas sa mère à proprement parler alors que Daniele...C'était incroyable comment il pouvait y avoir autant de ressemblance entre eux. Le petit n'avait même pas un an qu'il se comportait déjà comme mon petit-ami. Ca me faisait rire et à la fois me désespérait de me dire qu'il y avait 2 Ricci à la maison.

Anthony riait aux éclats et ça me rendait heureuse. Il n'était peut-être pas si malheureux que ça ici en fait...Puis Evan avait continuer de parler, surtout de l'opération dont je venais de lui parler. Sauf qu'il s'arrêta, comme après s'être rendu compte de ce que je venais de dire. Il me regardait avec un regard de détresse et ça me faisait mal. Il ne voulait pas que je parte tout comme Daniele me l'avait demander. "Je ne peux pas ne pas la faire. " J'avais poussé un soupire. "C'est ma première tournée en tant que Manager, je ne peux pas abandonner Atticus...Et puis Daniele sera là, il m'aidera."

J'étais motivée à faire cette tournée même si Evan avait raison, cela pouvait me tuer à petit feu, j'en avais conscience. Il se prit en exemple alors que je voyais ses yeux devenir humide. Il avait eut des problèmes d'oreilles et était devenir sourd alors tout pourrait m'arrivé durant cette tournée. "Je sais le stresse et le rythme d'une tournée, mais je promet que je me reposerait et si jamais ça ne va pas, je serais transféré à l'hopital." Je conitnuais de le regarder dans les yeux, comme pour le rassurer. "Tout est sous controle et tout est déjà prêt pour le pire."

J'avais mal au ventre non pas de ma maladie mais de l'état dans lequel je m'étais Evan. Je prenais un mouchoir dans la boite qui était à côté de moi et le tendait vers Evan. "Je ne peux pas faire autrement..." Il m'avait alors dit que j'étais assez grande mais que je devais me rendre compte que j'avais un enfant à présent. J'avais regarder Anthony qui jouait avec son hochet sur les genoux de l'ex chanteur, le sourire tendre vers lui. "Je me battrais. J'arriverais à combattre cette merde..."

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 328
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Eastside


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Sam 15 Avr - 15:58



Baby Don't You Cry...
ft. Maria Watson


J'avais parlé de cette tournée qu'envisageait la manager sans aucun détour, lui disant que c'était une très mauvaise idée. Et j'en savais quelque chose, je parlais d'expérience. Mais la jeune femme était butée. Et encore, je pensais « butée » juste parce que je trouvais pas d'autre mot pire que celui-là. Elle voulait partir quand même, malgré toutes les alarmes qui sonnaient à tue-tête dans mon esprit (mais qu'évidemment, elle ne pouvait pas entendre). J'étais allé jusqu'à lui rappeler que Dany et elle avaient maintenant Anthony à charge. Mais rien n'y fit.

Elle ne « pouvait pas ne pas le faire ». Pourquoi ? Atticus. Mouais. Mais surtout parce qu'elle avait des choses à prouver, parce que c'était « sa première tournée en tant que manager ». Et là, je ne sus pas si je devais rire ou pleurer encore. Rire tellement elle me rappelait Daniele au tout début, quand il disait qu'être jeune et Italien le forçait à bosser deux à trois fois plus qu'un manager natif de L.A. avec de l'expérience. Ou pleurer exactement pour la même raison.

Je pris le mouchoir qu'elle me tendit pour essuyer mes yeux, continuant de l'écouter même si c'était difficile à entendre. Elle faisait des promesses qui sonnaient vaguement comme les milliers de promesses que j'avais fait à Barbara en disant que j'allais ralentir sur la gnôle. « Tout est sous contrôle ». Ouais. C'est ça. Tout est sous contrôle.

Au fond de moi, plus je l'écoutais parler, plus je sentais cette forme de haine qui me venait souvent quand j'étais vraiment mal, malade de solitude, que mes oreilles me faisaient souffrir. Cette haine et cette rancune que j'avais nourri envers Daniele et envers moi-même et nourrissait encore dans mes heures les plus sombres. La haine pour le genre de comportement qu'affichait clairement Maria maintenant. Il y avait des risques, il y aurait de graves conséquences pour des gens qui n'avaient rien demandé comme Jess à mon époque et Anthony aujourd'hui.

Maria et Daniele était en couple ? Ça m'étonnait tout de suite moins maintenant.

Je respirais fort pour essayer de maintenir toutes les choses abjectes, mais néanmoins vraies, que j'aurais pu dire à Maria. Et tout ce qui sorti au final ne fut qu'une version bien édulcorée de ce que je pensais vraiment.

-Tu ne veux pas abandonner Atticus ? Un report de quelque temps n'est pas un abandon. S'il t'arrive quelque chose, par contre, Atticus devra se démerder tout seul, Anthony devra se débrouiller tout seul.

Je la regardai dans les yeux, ne me rendant pas compte que finalement, c'était pas si édulcoré que ça, ce que je disais.

-Daniele sera tout seul.

Je ne quittais as son regard.

-Et pourquoi ? Juste pour prouver au monde que tu peux le faire ? Que t'es « la meilleure », « The Best » ? Crois-moi, ça vaut vraiment pas la peine.

Elle se battrait, qu'elle disait, comme si c'était gagné d'avance. Je me levai, l'enfant dans mes bras et l'embrassai encore une fois sur le front avant de le rendre à la seule personne qui pourrait peut-être faire en sorte qu'il soit vraiment heureux. La même personne qui était prête à prendre le risque de ne jamais profiter du bonheur qu'Anthony pourrait lui apporter. Et pourquoi ? Pour une gloire qu'elle niait convoiter.

-Te battre ? Ouais. Faut te battre. Pas te sacrifier sur l'autel de la gloire.

Je vissai ma casquette sur ma tête et enfonçai les mains dans mes poches.

-Merci pour la bière, merci pour l'accueil. Je connais le chemin jusqu'à la porte. Mais je peux pas rester là. Je peux pas regarder les choses se répéter et arriver à des gens que j'apprécie.

J'avais l'impression que ce qui me restait de santé mentale en dépendait. Alors je me dirigeai vers la sortie, la tête baissée, les mains dans les poches, pour me retrouver dans la grand rue face à la villa. J'allais reprendre le premier bus pour l'Eastside et attendre que la tempête passe en croisant les doigts pour que tout le monde s'en sorte.

C'était peut-être lâche.

Mais je savais qu'on ne pouvait rien contre le démon qui possédait Maria. Et ce n'était pas le cancer.

@ Billy Lighter











SNIPER
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 799
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   Mar 18 Avr - 14:05



Baby Don't You Cry...
ft. Evan Kurtz




Plus notre discussion avanait, plus j'avais l'impression de faire les mauvais choix sauf que je tentais de me dissuader moi même de la mauvaise direction de mes pensées en me réconfortant dans l'idée que des années étaient passées depuis la chute de The Army. Il y avait eu des avancés technologiques et je ne craignais-pour ainsi dire- rien durant la tournée.

Je savais que mon corps me dirait d'arrêter le moment venu. J'allais faire attention à moi mais il était évident qu'il ne serait pas possible d'être aux aboonés absent durant la tournéee d'Atticus. J'avais beaucoup trop travailler sur l'évènement pour ne pas y aller. Atticus compte sur moi. Evan avait dit quelque chose de pas bête, reporter la tournée, c'était une bonne idée juste le temps de me faire opérer. Mais, en même temps, Atticus avait tellement hâte de faire sa tournée...

J'avais regarder Evan, les lèvres pincés, si je venais à partir, ce n'était pas seulement Atticus que je laissais mais Anthony et Daniele..."Je vais y réfléchir." avais-je alors dis à Evan. Un frisson m'avait parcourut. Je ne voulais pas les laisser, pas maintenant que tout allait bien entre nous, que nous étions tous les deux -trois- et que j'étais heureuse. Je devais faire quelque chose et vite.

C'était con, je m'en rendais compte maintenant, j'avais trop pris exemple sur Daniele, et était à deux doigts de faire les mêmes conneries que lui. Evan avait raison et je devais l'écouter. Pourtant, il ne me laissa pas en placer une, il préférait partir comme pour éviter de souffrir à nouveau. Il avait remit sa casquette et était reparti par où il était arrivé, me laissant alors seule sur ma chaise avec Anthony gazouillant dans mes bras.

J'avais regarder le petit garçon avant de le serrer dans mes bras. "On va tout recommencer..." lui avais-je dis comme pour me rassurer.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Baby Don't You Cry... [PV Maria][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Villa de Daniele Ricci-