AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Sam 22 Avr - 21:19



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


C'était ultra tendu que j'avais fait le chemin en bus et en sens inverse de Beverly Hills jusque dans l'Eastside et tout aussi tendu que j'avais fait les quelques mètres qui séparaient l'arrêt de mon immeuble, à pieds, les yeux rivés au sol.

Une fois dans mon appartement, angoissé par ce que je venais de voir et entendre, paniqué de voir que tout recommençait de zéro maintenant que j'étais sorti de ma réclusion, la première chose que j'avais faite, ça avait été de me décapsuler une bière avec mes dents. La deuxième, de colmater à nouveau les fenêtres avec les plaques de contreplaqué que j'avais pourtant laissées à terre depuis la visite de Natacha. La troisième, ça avait été d'enlever mes appareils auditifs que je jetai à terre.

Il n'y avait qu'une chose que j'avais oublié : verrouiller la porte d'entrée de l'appartement contre laquelle je m'étais affalé, assis à terre.

Si je sortais, ce n'était pas pour que tout se remette à partir en couille !

J'étais à nouveau reclus, coupé du monde, dans l'obscurité, cherchant à m'anesthésier complètement à coup d'alcool. Je ne voulais ni voir, ni entendre, le bruit que ferait la chute de la gentille et déterminée Maria. Déterminée au point que ça allait la tuer. L.A. n'aimait pas qu'on lui marche sur la tête. L.A. détruisait ceux qui essayaient sans être assez forts et, surtout, assez malin et vicieux, pour s'attirer sa sympathie comme Daniele. Et si Maria était loin d'être une imbécile, elle était trop gentille, trop gentille comme moi.

Pas une salope comme L.A.

Moi, L.A. m'avait pris à revers dès qu'elle avait pu, par la maladie aussi, avec un truc aussi insignifiant qu'une putain d'otite.

Bière après bière, je me sentais repartir, sans pour autant que ma peur s'en aille. Pire même. Il y avait pire. Je pouvais voir L.A., je pouvais lui donner une forme humaine, celle d'une femme aux intentions malveillantes. Elle se tenait devant moi et en même temps, j'étais bien conscient que  ce n'était qu'une vision de mon esprit, que le fruit de mon imagination débordante.

Mécanisme de défense enclenché et bourré comme aux heures les plus sombres de ma réclusion, la vessie au bord de l'explosion, je plaquai mes mains sur mes oreilles comme si j'étais encore capable d'entendre quoi que ce soit alors que ce n'était pas le cas. Et, recroquevillé contre la porte d'entrée de l'appartement, je fis la seule chose que je savais faire.

Les paroles me venant d'elles-mêmes à l'esprit, je chantais, me balançant d'avant en arrière, comme à l’hôpital seulement un mois plus tôt. Je chantais en visualisant cette version féminine et diabolique de Los Angeles qui voulait s'attaquer à Maria Watson, à cette femme qui méritait bien des choses, mais pas ça. Les larmes dégoulinaient le long de mes joues, mais ce n'était ni des larmes de tristesses, ni des larmes d'impuissance, seulement des larmes de colère.

Je hurlais.



Je chantais, je hurlais, jusqu'à ce que je sente plus ou moins la porte forcer contre mon dos. Quelqu'un essayait d'entrer. Je forçai alors sur mes pieds pour la maintenir fermée, incapable d'entendre si quiconque me parlait au travers.

-Non ! NON ! Va te faire mettre L.A.! Je veux pas voir ça !

@ Billy Lighter











SNIPER




Dernière édition par Evan "Sniper" Kurtz le Dim 14 Mai - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Lun 24 Avr - 18:17



Drag Me Down !
ft. Evan Kurtz


Il n'était pas loin de dix huit heures quand Natacha avait prit la direction de chez Evan. Voilà un petit moment qu'elle ne l'avait pas vu à cause de son emploi du temps changer. Elle avait du gérer l'histoire de Jack et son licenciement qui était tombé d'un coup. Elle avait donc essayer de trouver de nouveau projet et le seul qu'elle avait réussis à avoir pour le moment ne commençait que dans une semaine. Elle avait donc une semaine de vacances '' obligatoire''.  

Pour ce qui était du Jack, elle n'avait pas réellement d'opinion, elle avait le cul entre deux chaises, comme on dit. Elle était contente de voir que Jack prenait de telles responsabilités -elle n'aurait jamais osée prendre en charge une adolescente- et en même temps, elle était contre tout ce qu'il avait fait pour elle. Il ne l'a connaisait pas et, de ce qu'elle avait vu d'Olivia Cortez, elle semblait être très turbulante. Natacha était-elle jalouse d'avoir trouver une trouble fête qui fasse tournée la tête à son frère? Peut-être bien.

Elle était sortie de son appartement, s'était arrêter au restaurant indien du coin et avait prit plein de boite à emporter pour pouvoir passer la soirée chez Evan a regarder un film, parler ou pourquoi pas écouter de la musique comme ils avaient fait une fois? Elle se souvenait de se moment de relaxation où elle avait été à deux doigts de l'embrasser...Un moment d'égarement sans doute.

En tous cas, l'Eastside lui faisait toujours froid dans le dos, elle était vite entrée dans l'immeuble de l'ex chanteur et se sentit d'un coup en sécurité. Elle poussa un soupire en arrivant dans le hall d'entrée et monta les escaliers crasseux quatre par quatre rapidement si bien qu'elle arriva très vite devant la porte de chez Evan.

Elle touqua une fois puis deux mais il n'y avait toujours pas de réponse. Prenant la poignée de la porte dans sa main, elle sentit celle ci s'ouvrir doucement mais quelque chose bloquait. '' Evan ?! ''. Elle l'entendait hurler des mots incompréhensible. '' Evan c'est moi, Natacha ! '' elle força un peu plus la porte et réussis à ouvrir, faisant tomber l'ex chanteur en avant. Elle se faufila dans l'espace qu'elle avait réussis à faire avant de venir s'accroupir devant Evan, les mains entre le visage du blond. Les sac des nourritures lacher d'un coup.

Il avait une sale tête et l'appartement était comme quand elle était venue la première fois. Dans l'obscurité, on ne voyait rien du tout. '' Evan qu'est ce que tu as fait ?! '' elle regarda autour d'elle et vit les appareils auditifs, elle les prit d'une mains et les tendit à l'homme '' mais ça bon sang ! ''

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Lun 24 Avr - 19:38



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


Je n'entendais rien, je ne sentais presque plus rien si ce n'était mes cordes vocales que j'étais en train de déchirer en hurlant des paroles qui, puisque je ne m'entendais pas, étaient désarticulées et incompréhensibles. J'avais le goût du sang dans la bouche, mélangé à celui de l'alcool. Je me sentais malheureux, malade de trouille et malade tout court.

Je crus que je tombais dans les pommes, à un moment donné, et arrêtai de hurler pour me sentir partir en avant. Si j'avais été encore plus recroquevillé sur moi-même, j'aurais presque pu rouler un tour complet. Mais à la place, je tombai juste face en avant, mon réflexe de placer mes mains devant moi étant trop ralenti par l'alcool. Mais je ne restai quand même pas face contre terre, me redressant un peu sur mes mains et regardant derrière moi pour voir ce qui m'avait poussé comme ça.

Dans le flou, un peu comme dans un rêve, je vis soudain le visage de Natacha prendre tout mon champ de vision. Elle avait l'air inquiète et je voyais ses lèvres bouger mais je n'entendais rien à ce qu'elle disait. Mais mes oreilles sifflaient, ce qui n'était pas réellement du son... Enfin, je crois... C'était juste affreux, comme truc...

Natacha prit mon visage entre ses mains et j'arrivai juste à dire, avec l'air d'un enfant surpris qui vient de se réveiller :

-Natacha?

Ses mains sur mes joues étaient tellement fraîches que j'avais l'impression d'être fiévreux. Mais en fait, j'étais juste mort plein... Je clignai des yeux plusieurs fois et quand elle détourna son regard de moi, je baissai les yeux, persuadé que jamais elle ne les reposerait sur moi. Mais j'avais tort, une seconde plus tard, elle me tendait mes appareils auditifs.

Je les pris et eus bien du mal à les mettre à cause de mes mains moites. J'étais complètement trempé de sueurs froides, ce qui contrastait avec la chaleur de ma peau qui irradiait. Je n'avais aucune idée du temps que j'avais passé là, appuyé contre la porte d'entrée. Ça pouvait faire des heures comme dix minutes et la bonne dizaine de cadavres de bouteilles de bière autour de moi n'était pas spécialement un bon indicateur de temps : j'avais très bien pu siffler tout ça en quelques minutes... Et vu la lourdeur que je sentais dans mon estomac et ma vessie, ça avait probablement été le cas.

Après avoir fait tomber mon deuxième appareil auditif au moins trois fois, j'arrivai finalement à le mettre et pus entendre la respiration courte de Natacha... Je sentais aussi l'odeur de nourriture chaude, mais ça me donnait juste la nausée... Mais j'avais su lire sur ses lèvres, en plissant les yeux, quand elle avait demandé ce que j'avais fait... Je croyais bien, en tout cas, que c'était ce qu'elle avait demandé.

Je soupirais, mais ce n'était pas de désespoir ou quoi que ce soit, plus parce que je cherchais mon souffle, dans mes poumons écrasés par mon estomac plein d'un liquide qui allait finir par me tuer sans même que je m'en rende compte.

-Je... J'ai fait tout ce que tout le monde a dit...

Mes yeux trouvèrent ceux de Natacha, l'implorant de... je ne savais même pas ce que j'implorais. Mais j'implorais quelque chose, c'était certain.

-Je suis sorti... Y avait personne... Tu répondais pas au téléphone, Jess non plus, elle était à l'école, je crois ?...

Les larmes se remettaient à couler.

-Alors... Suis allé chez Dany... Mais y avait que Maria... et Maria est malade... Maria veut partir en tournée quand même...

J'étais persuadé d'être cohérent et ma voix se cassait au fur et à mesure que je parlais.

Ma main avait trouvé celle de Natacha et je la pris, m'y accrochant sans lui faire mal... J'avais plus vraiment de force, de toute façon, anesthésié comme j'étais.

-Si elle part, elle va mourir ! Et si elle part, elle va laisser Dany tout seul ! Et puis y a Anthony... Le tout petit Tony.

Je laissai retomber mon front contre terre, sur la moquette cradingue du salon... Puis lâchai la main de Natacha pour planquer mon propre visage entre mes mains... Je ne pleurais pas à proprement parler... Quoi que...

Je me roulais en boule, plutôt... Comme si, en me faisant le plus petit possible, le tout allait passer... J'allais me réveiller, en sueur, mes cheveux mi-longs dégoulinants, certes, mais aux côtés de Barbara, dans notre lit de notre chambre à Santa Monica baignée du soleil qui passerait à travers les rideaux blancs... Et j'aurais à peine repris mon souffle, et constaté que tout ça n'était qu'un putain de cauchemar, que j'allais entendre Jess gazouiller dans son lit pour que quelqu'un vienne la chercher...

@ Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Mer 26 Avr - 18:29



Drag Me Down !
ft. Evan Kurtz


Natacha avait réussis à entrer dans l'appartement miteux d'Evan et l'avait trouvé dans un état pitoyable. D'abord, il n'avait plus ses appareils auditifs, elle pouvait encore parler longtemps, il n'entendait rien! Alors, elle lui avait redonner. Ensuite, il était au sol, sûrement ivre mort tant l'alcool était imbibé en lui. Natacha poussa un soupir en le regardant. Pourtant, au lieu de l'engueuler et d'être exaspérée, elle s'était assise à côté de lui, en face à face, elle avait prit son visage entre ses mains, histoire de le rassurer, puis, il lui avait répondu. Elle avait remit ses mains sur ses joues quand il avait remit ses appareils auditifs.

Caressant ses joues doucement, il lui avait alors répondu. Il était sortit et était aller chez Ricci parce qu'elle n'était pas là et parce que Jess non plus ne pouvait pas le voir. Il y avait rencontré à nouveau Maria Watson. Natacha remit rapidement des têtes sur les noms, la jolie blonde à la robe rouge au gala. Puis, il lui avait raconter tout un tas de choses tellement vite qu'elle n'avait pas eu le temps de tout comprendre. "Quoi?'' Elle avait pris un peu de temps avant de tout comprendre. Maria avait un cancer et un bébé...C'était ça? Il avait lâcher sa main, la même qu'elle avait laisser tombé sur sa cuisse plutôt et qu'il avait prit. Il s'était alors rouler en boule, près d'elle.

Ca lui faisait tellement mal de le voir comme ça. "Evan..."  lâcha t-elle dans un souffle. "Elle ne vas pas mourir, on peut très bien soigné des cancers ou autre maladie...on a fait des progrès considérable en dix ans..." Elle le prit contre elle, caressant son dos pour qu'il se calme. "Je suis désolé de ne pas avoir répondu...Ca été une semaine de folie et je n'ai pas eu le temps pour moi une seule seconde..." Elle caressa ensuite ses cheveux, il était en sueur, elle ne pouvait pas le laisser comme ça. "Vas-te laver, un bain, ça va te faire du bien...Ou une douche, quoi que tu es, avoir de l'eau sur soi, c'est toujours bon...Je vais enlever tes barricades une nouvelle fois et on va affronter le monde ensemble, d'accord?"

Elle l'aida à se relever, posant ensuite un doux baiser sur son front, un sourire bienveillant et doux sur les lèvres. "J'ai rapporter de quoi dîner, une fois que tu auras prit ta douche ou ton bain, on s'installera dans le canapé et on mangera les boites que j'ai ramené."   Elle ne le laissa pas aller dans la salle de bain tout seul, elle l’accompagna et pour la première fois, elle vit la salle de bain de ce petit appartement crasseux de l'Eastside. Elle n'avait pas envie de le laisser là, tout seul...Le carrelage blanc était sale sur le mur, on y découvrait une minuscule douche, un lavabo et un toilette, il n'y avait presque pas de place pour deux et Natacha était presque poitrine contre torse avec Evan. Elle lui enleva doucement son haut en souriant un peu. "Je vais te laisser continuer seul la douche...Si tu as un soucis, appels moi, je vais te préparé des affaires et préparé les boites pour dîner. "

Puis elle sortit de la salle de bain, un peu rouge d'avoir vu le torse d'Evan, elle se ressaisissait en allant dans sa chambre trouver de quoi l'habiller. Elle opta pour une jean et un tdes nombreux tee shirt qu'il avait dans son armoire et alla lui indiqua, devant la porte, que ses affaires étaient sur son lit. Elle s'installa alors dans le canapé, mettant les différentes boites sur la table avant d'aller enlever les barricades qu'il avait mit au fenêtre et ranger les nombreux cadavre de bouteilles dans la poubelle.  



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Sam 29 Avr - 12:45



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


Maintenant que j'avais remis mes appareils auditifs, aussi difficile que ce fut, je pouvais de nouveau entendre la voix de Natacha. Et c'était d'ailleurs uniquement pour cette raison que je les avais remis. Je percutais pas grand chose, en général, et pas seulement parce que j'étais bourré jusqu'à la moelle, mais il y avait quelque chose que j'avais compris dès le jour du gala : Natacha était pas là pour m'engueuler, elle était là pour aider. J'avais accepté son aide et la moindre des choses était d'attraper sa main quand elle me la tendait pour me sortir de la mouise.

C'était donc ce que j'avais fait, même si c'était dur. J'aurais très bien pu rester roulé en boule sur la moquette sale du salon et m'enfoncer de plus en plus profond dans des souvenirs qui n'en étaient pas vraiment... C'était plus la vie que j'aurais voulu et que j'avais gâchée tout seul comme un grand. Mais ça n'aurait pas été cool pour Natacha qui était si gentille avec moi... Contrairement à Babs qui s'énervait toujours direct et, par extension, me braquait, ce qui faisait que j'avais tendance à vouloir faire exactement le contraire de ce qu'elle désirait.

Déjà, elle ne criait pas, et du coup, ça ne me vrillait pas les oreilles. Je me rappelais qu'à l'époque de mon mariage avec Babs, ou plutôt quand ça a commencé à tourner à l'aigre, Babs criait tout le temps, ou me donnait l'impression de crier. En tout cas, j'étais incapable d'avoir une conversation avec elle, pas parce que je ne voulais pas, mais parce que sa voix me faisait tellement mal aux oreilles qu'à un moment donné, je finissais toujours par avoir le réflexe de me boucher les oreilles. C'était pris comme une gaminerie par mon épouse qui s'énervait alors deux fois plus, et je finissais toujours par me casser parce que ça faisait vraiment trop mal.

Pareil pour toutes les fois où elle m'accusait de ne pas l'écouter, de faire semblant de ne rien entendre ! Et j'avais beau essayer de me défendre en disant que j'avais VRAIMENT pas entendu, elle ne me croyait pas. Elle accusait mon état d'ébriété alors...

Et ce ne fut que quelques mois plus tard que toute cette situation pleine de quiproquo, qui avait mené, entre-temps, à notre divorce, s'éclaircit : mes tympans avaient été longtemps au bord de la rupture et ce concert en Australie en était venu à bout.

Bon, d'accord, ce n'était pas la seule raison de notre divorce, bien que j'en sois intimement convaincu.

Natacha, donc, avait repris mon visage entre ses mains, me forçant doucement à me redresser, à m'asseoir en face d'elle. Dans mon estomac, ça foutait le bordel ce changement continuel de position. Mais ses mains sur mon visage humide avaient déjà ça de bien que j'avais un peu moins chaud... Parce qu'il faisait chaud...

Ses yeux bruns plongés dans les miens, son visage éclairé par un rai de lumière qui s'infiltrait entre deux plaques de contreplaqué, je m'accrochais à ses mots qu'elle me donnait l'impression de souffler sur mon visage. Des mots rassurants... Et si j'écoutais que moi, j'y croirais pas... Parce qu'avec le temps et la solitude, j'étais devenu non seulement cynique mais aussi sceptique.

Mais une chose fit que j'y crus et que ce ne fut pas si compliqué que ça :

J'étais mort plein... Aussi paradoxal que ça puisse paraître, c'était l'alcool qui me permettait de ne pas remettre en question les espoirs concernant Maria que Natacha évoquait.

Et avec tout ça, je me calmai. J'étais toujours dans un état lamentable et, la vague d'angoisse passée, je sentais maintenant pleinement que ma vessie hurlait de pitié pour que je la vide, de même que mon estomac. Mais je ne bougeais pourtant pas, parce que j'avais un besoin encore plus profond que le plus primaire des besoins de mon corps : j'avais besoin de cette énorme dose de tendresse et d'affection que Natacha me donnait, me tenant contre elle.

J'enfouis mon visage dans le creux de son cou et fermai les yeux, écoutant sa voix calme et douce, calquant ma respiration dessus, les battements de mon cœur sur le sien que j'avais l'impression de sentir. Elle s'excusait de ne pas avoir répondu au téléphone et je secouai négativement la tête. Elle n'avait pas à se pointer chaque fois que je claquerais des doigts ou chaque fois que l'angoisse me prenait aux tripes... Parce que sinon, elle pouvait bien s'installer ici... Ce qui, en passant, n'était pas une idée si déplaisante.

Ses mains dans mes cheveux achevèrent de m'apaiser. C'était quelque chose que j'avais toujours adoré.

S'en suivirent quelques instructions qui sonnèrent à mes oreilles comme les prochaines étapes... Comme si je m'étais soudain retrouvé dans le noir, bloqué, sans savoir quelle direction prendre. Et Natacha venait d'allumer la lumière et de me montrer le chemin. Aller jusqu'à la salle de bain, ce serait déjà un bon début...

Quand elle demanda si j'étais d'accord, toujours blotti dans ses bras, j'avais simplement hoché la tête. J'étais d'accord. Tout ce qu'elle voudrait si Maria s'en sortait.

« Affronter le monde ensemble »... Ouais... Et quelle putain de guerre ça allait être !

Mais bon, chaque chose en son temps...

Avec l'aide de Natacha, me soutenant à elle, je me remis debout... Le monde se mit à tourner dangereusement et j'attrapai un peu plus fort son bras en fermant très fort les yeux pour que ça s'arrête. J'allais vomir sinon... J'avais pas encore rouvert les yeux qu'elle déposai un baiser sur mon front qui me fit soupirer...

Encore une fois, je hochai la tête, incapable de lui dire que j'allais probablement être incapable d'avaler quoi que ce soit et une bouffée de culpabilité me pris de court. Merde ! Natacha avait amené le dîner et j'allais pas pouvoir manger... C'était pas cool de ma part... Mais m'installer dans le canapé, par contre, était une idée plutôt tentante. Mais avant, la douche... Y avait pas place pour une baignoire dans cette baraque...

On arriva dans la salle de bain et quand Natacha alluma la lumière, je plissai les yeux, constatant que des petits points blancs dansaient dans mon champ de vision... Sniper, tu parles... !

La salle de bain était tellement petite que Natacha était à nouveau contre moi qui tanguais vaguement... Mais intérieurement, c'était un véritable combat pour rester debout. Je frissonnai quand je sentis les doigts de Natacha frôler mon ventre quand elle prit le bas de mon t-shirt pour le faire remonter. Comprenant qu'elle voulait me l'enlever, je levai les bras pour l'aider et me retrouvai torse nu contre elle. Je clignai des yeux plusieurs fois, la regardant. Si j'avais pas autant envie de vomir, si j'étais pas dans un état d'ébriété aussi avancé, je crois que j'aurais tenté le coup, que je l'aurais embrassée... en partie juste pour voir si je savais encore comment on faisait, pour me rassurer...

A noter que toutes cette petites sensations agréables étaient tout ce dont mon corps était capable comme réaction pour le moment... Pour pouvoir activer le reste, faudrait que je cuve sérieusement avant...

Mais un baiser, ce serait déjà vraiment pas mal...

Natacha me sortit de mes pensées en annonçant qu'elle allait me laisser continuer le reste tout seul. Je pris une grande inspiration pour pouvoir articuler un :

-Ouais... Ok...

...sans que le contenu entier de mon estomac ne cherche à ressortir.

Elle sortit de la salle de bain et je me concentrai pour me retenir jusqu'à ce que le bruit de ses pas se soient un peu éloignés. Après quoi, je me jetai sur la cuvette des chiottes... Je ne vomis pas vraiment... C'était plutôt régurgiter le top plein que je fis, la bière revenant dans un état assez proche de celui qu'elle avait quand elle avait fait le chemin aller dans mon tube digestif, en un peu plus acide et brûlant...

Je restai un moment là, à genoux, à reprendre mon souffle, attendant peut-être une deuxième vague... Mais rien ne vint... La voix de Natacha retentit de l'autre côté de la porte et je me levai pour m'en approcher, m’appuyant d'une main contre le mur pour ne pas tomber, pour être sûr de l'entendre... Elle disait que mes vêtements étaient sur mon lit.

-Ok... Nickel... Merci, Natacha.

Et le monde qui arrêtait pas de tourner... Sans compter cette foutue chaleur... Je revins vers les chiottes, détachai mon pantalon, m'appuyai d'une main contre le mur pour essayer de viser correctement (et c'était pas gagné) et vidai ma vessie, pour le plus grand plaisir de cette dernière.

Beaucoup plus léger, je pris une douche après m'être battu pour savoir de quel côté était le chaud et le froid. Finalement, j'abandonnai... L'eau froide dégoulinait sur moi, me faisant trembler de froid, mais d'un autre côté, ça me remettait les idées en place, autant que faire se pouvait, et ça me soulageait aussi un peu des effets désagréables de la canicule.

Je sortis de la douche, me séchai, et brossai mes dents, tant que j'y étais... Du coup, j'étais seul avec mon reflet dans le miroir et en voyant ma tronche, je désespérai un peu...

-Ouais... Comme si tu pouvais prétendre à quoi que ce soit... Qui voudrait t'embrasser, mec ? Sérieusement...

Mon visage était beaucoup trop marqué pour un homme de 39 ans, trop creusé, avec une couleur bizarre et mes yeux, qui auparavant était mon atout auprès des groupies de The Army, étaient injectés de sang au point que certains petits vaisseaux avaient carrément éclaté.

Mes dents propres, je pris le drap avec lequel je m'étais essuyé et l'attachai autour de ma taille... J'allais pas sortir à poil pour aller jusqu’à mon lit... J'avais déjà une assez sale tronche pour en plus montrer le reste à Natacha... Bien qu'en fait, bizarrement, le reste était encore potable, comme si c'était ma tronche et mon cerveau qui avaient tout pris...

Je sortis de la salle de bain, je pouvais entendre Natacha s'activer dans la petite cuisine... J'allai jusqu'à la chambre, enfilai slip, jeans, chaussettes et combat shoes sans en attacher les lacets (ça me semblait impossible)... J'envisageai le t-shirt puis, finalement, le laissai sur le lit... Faisait tellement chaud que je recommençais à transpirer, déjà, t'façon...

Ce fut donc torse nu, mains dans les poches et honteux, que je vins m'appuyer dans l'encadrement de la porte de la cuisine où une odeur de nourriture embaumait. Mon estomac réagit à l'odeur, mais de façon positive, contrairement à ce que je croyais. Mon corps était décidément foutu...

Je n'osais pas relever les yeux vers Natacha... Les effets de l'alcool n'étaient pas encore vraiment dissipés, mais vomir, prendre une douche et cesser de paniquer améliorait déjà pas mal mon état...

-Je suis désolé... je... J'ai paniqué... je crois...

Je passai ma langue sur mes lèvres mais ne relevait pas la tête.

-L'histoire de Maria m'a replongé en 71... J'ai fait les mêmes erreurs... Je lui ai dit... mais elle veut tenter le coup quand même...

Je mordis ma lèvre inférieure...

-J'ai essayé de...

De partir... C'était ce que je voulais dire. Mais me rendant compte de ce que j'allais dire, je soupirai.

-Je suis juste trop con...

@ Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Sam 29 Avr - 15:14



Drag Me Down !
ft. Evan Kurtz




Natacha avait déjà vu plein de fois Evan ivre mort, elle avait même vu des hommes bien pire que le blond qui était devant elle à ce moment précis. Lors de son travail à Chicago, elle en avait vu de toutes les couleurs, dont certains qui devenaient violent quand leur dose d'alcool leur manquait. Elle se souvenait très distinctement des yeux rougis d'un patient qui l'avait attraper par la gorge et bloquer contre un mur pour lui demander un verre d'alcool. Elle se souvenait de cette fois où elle avait cru y rester. Elle ne l'avait jamais dit à personne, en fait, elle ne parlait presque jamais de cette année à Chicago. C'était peut-être à cause de la peur, entre autre, qu'elle avait décidé de ne pas continuer ce métier. En tous cas, jamais elle n'avait eu aussi mal de voir Evan dans cet état, il faut dire que les fois précédentes, elle accompagnait l'ex chanteur dans la boisson, elle ne voyait pas forcément son état.

Elle se souvenait, cependant, de comment Babs traitait Evan et elle avait rapidement comprit que ce n'était pas ainsi qu'il fallait lui parler, il devait avoir de la douceur et c'était ce que Natacha lui donnait. Elle voulait le faire décuvé tout en lui faisant prendre conscience que boire n'arrangeait pas les choses. Bien sûre, ça n'allait pas être en une seule fois que ça allait fonctionné et elle savait qu'il fallait qu'elle s'arme de courage et de patience pour que cette combinaison fonctionne.

Donc, la douceur.

Natacha, qu'on pourrait croire surexcité toute la journée, pouvait être d'un calme et d'une douceur extraordinaire quand il s'agissait de calmer quelqu'un. Elle prenait toute son énergie et la transformait en une douceur incroyable. Les mains sur les joues brûlantes d'Evan avait aussi pour but de faire baisser sa température qui avait dû grimper fortement avec l'alcool ingurgité. Puis, elle l'avait prit dans ses bras. Ce moment ,qui était le premier entre eux, troubla sincèrement Natacha. Son coeur battait bien plus fort qu'à la normal et sa peau fraîche cherchait un contact avec celle de l'ex chanteur.  Elle s'était vite reprit parce qu'elle devait assurer. Il était calme à nouveau et sa peur devait s'estompée petit à petit, alors, elle avait parler d'une voix douce en lui rapportant son point de vue au sujet de Maria Watson. Elle ne savait pas depuis combien de temps Evan connaissait cette femme mais il était certain qu'il était très attaché à elle. Elle avait eu un petit sourire à cette pensée : Est ce qu'il était aussi attaché à elle?

En tous cas, elle lui avait annoncer, toujours d'une douceur incomparable, le programme une fois qu'elle l'aurait relevé et il avait tout de suite accepter, sa tête dans son cou procurait quelque frisson à la jeune qu'elle se garda bien de garder le plus possible en elle. Puis, elle avait réussis à le mettre sur ses deux jambes. Ca n'avait pas été facile tout comme le trajet entre l'entrée et la salle de bain. Il vacillait beaucoup et Natacha devait le retenir par les épaules pour enfin l’amener dans la minuscule pièce d'eau.Collé l'un à l'autre, elle  eut du mal à garder ses yeux dans ceux d'Evan -Alors que d'habitude, ses perles d'eau avait toute son attention-. Sa peau chaude était un délice sur celle de la jeune femme pourtant, ils ne se touchaient que très peu. Elle sentait la respiration alcoolisé D'Evan et elle se souvint alors de son état. Elle ne devait pas profiter de cet homme alors qu'il n'avait sans doute pas pleine connaissance de ce qui se passait.

Elle était donc partie faire d'autre tâches, ayant tout de même une oreille attentive vers la salle de bain pour ne pas qu'il ne tombe ou fasse de malaise. Cela pouvait si vite arrivé... Elle lui avait préparé ses affaires, avait enlever les barricades des fenêtres et avait même préparé le repas. Elle avait ouvert une fenêtre, laissant entrer alors l'air frais dans l'appartement, ce qui enlevait cette odeur d'alcool. Alors qu'elle était dans la cuisine à préparé les boite de nourriture, elle entendit Evan revenir, elle s'était retourné quand il s'était excusé et avant vu sa dégaine. Malgré ses yeux rougis et sa tête bouffie, il était beau, elle laissa vagabonder son regard sur ce torse qu'elle n'avait jamais vu avant de secouer un peu la tête pour retirer ses yeux de cet endroit qu'elle ne devait pas s'amusée à regarder. "Tu vas avoir froid comme ça, j'ai ouvert les fenêtres..."

Il lui expliqua alors pourquoi ce moment de panique, elle l'écoutait, les mains sur le plan de travail qu'elle avait lavé, dos contre le meuble. Elle se pinça un peu les lèvres quand il s'insulta. "Ne dit pas ça..." Elle s'approcha de lui en essayant d'être le moins troublée possible de la situation. "Tu es sensible et la situation dans laquelle est Maria est un peu compliquée, mais je suis sûre qu'elle fera attention, peut-être même qu'elle va revoir ses idées après ton passage." Elle lui avait sourit doucement avant de revenir à son plan de travail. Elle aurait voulu le prendre dans ses bras, s'entouré de ses bras chaud et juste fermé les yeux mais il était évident, pour elle, qu'il ne pouvais rien se passer entre eux. "Vas sur le canapé, j'imagine que ça doit tourné encore un peu autour de toi et puis tu as l'air fatigué...Tu dors la nuit?"

Elle était revenu sur la table du salon avec les plats avant d'aller fermer la fenêtre et de revenir s'asseoir à côté de lui en regardant ses yeux pour ne pas regarder son torse. Elle resta silencieuse un moment, détaillant chaque trait de son visage. "Tu sais, si tu veux, tu peux venir dormir à la maison...J'ai une chambre d'ami et en plus, je suis en vacances cette semaine."

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Dim 30 Avr - 17:07



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


J'étais revenu auprès de Maria, dans l'encadrement de la porte de la cuisine, entre deux pièces, là où je pouvais m'appuyer pour garder un semblant d'équilibre. Elle me tournait le dos quand j'étais arrivé, ses vêtements, dans la lumière de l'ampoule nue, dessinant harmonieusement ses courbes de femme. Mais je ne m'autorisai pas à la regarder longtemps, baissant les yeux, parce que je ne méritais pas de poser les yeux sur Natacha. Pas après m'être mis bêtement dans un état lamentable parce que ma petite aventure dans L.A. m'avait contrarié.

J'allais faire ce que j'avais l'impression de faire continuellement : m'excuser, avant qu'elle n'ait eu le temps de formuler le moindre reproche. Mais quand je la sentis se tourner vers moi, les mots s'étaient bloqués dans ma gorge. J'étais toujours tête baissée, comme si j'attendais que ça pleuve. Mais elle s'inquiéta juste que j'aie froid... Et ça me prit de court. A tel point que j'avais brièvement levé les yeux vers elle, surpris, pour les baisser presque aussitôt non sans, dans le mouvement, avoir remarqué qu'en effet, les fenêtres étaient ouvertes.

J'avais vaguement souri.

-Oh... Heu... Non... T'inquiète pas... Je crève de chaud depuis des jours...

Je sentais même pas un souffle d'air venant de l'extérieur malgré le nombre de fenêtres ouvertes.

-Dans les pubs, ils disent qu'une bonne bière rafraîchi, bah... C'est de la publicité mensongère...

C'était moitié une tentative d'un trait d'humour, moitié les divagations de l'ivrogne que j'étais... Surtout quand on ne prend pas la peine de mettre lesdites bières au frigo pour ne pas avoir se à se taper le chemin jusqu'à la cuisine à chaque fois.

Puis alors, seulement, rassemblant mes idées pour retrouver où j'en étais, je m'étais excusé, signalant au passage que j'étais très con, ce que j'avais déjà du dire un tas de fois aussi à Barbara, sans que ça ait vraiment de succès... Mais Natacha eut une réaction toute autre. Elle n'éclata pas en sanglot en disant que, non, ce n'était pas ça le problème... Elle ne s'en alla pas en claquant la porte... Elle ne leva pas la main pour me gifler en retenant on geste au dernier moment...

Non. Rien de tout ça...

A la place, elle s'approcha de moi, si près que je pouvais sentir son souffle sur mon cou et mes épaules alors qu'elle parlait toujours de cette voix calme, rassurante, apaisante. Mais maintenant, je pouvais en plus saisir le fond de ses paroles. Elle affirmait que je n'étais pas con, mais sensible... J'étais prêt à parier que Daniele dirait qu'il n'y avait pas grande différence... A moins que ce ne soit Jimmy Reed qui tenait ce genre de propos, y avait une éternité de ça... Ou Daniele et Jimmy... Daniele n'était jamais tout à fait le même quand il était avec Reed.

Mais dans la bouche de Natacha, ça ne sonnait pas comme une tare, d'être sensible. Elle disait aussi que Maria allait peut-être changer d'idée... Je soupirai mais souris quand même.

-J'espère... Je sais même pas quel type de cancer elle a... J'ai pas demandé... Ça se demande pas, ce genre de truc... Peut-être que c'est presque rien... Peut-être...

D'après elle, ça allait quand même l'empêcher d'avoir des enfants. Et en parlant d'enfant, d'ailleurs... Je me rappelais le petit Anthony qui tendait ses mains vers moi et ses gazouillis joyeux... Son regard à la Ricci aussi...

Mais avant que j'aie pu dire quoi que ce soit, Maria, qui s'était à nouveau éloignée, me dit d'aller m'asseoir... Je hochai la tête, me retournant prudemment pour que, justement, ça ne tourne pas trop autour de moi. Mais ça avait l'air d'aller...

Alors que je me dirigeais vers le divan, celui à plusieurs places, pas celui une personne où j'avais l'habitude de m'endormir comme une merde, je répondis à sa question.

-Heu... Ouais... Je dors... Enfin je crois... J'ai un peu des problèmes à savoir vraiment quand on est quand je suis ici... Parfois, je perds le fil... Alors je pense que je dors, ouais...

Je m'affalai dans le divan et levai les yeux vers une horloge murale cradingue de poussière dont les piles avaient rendu l'âme je savais même pas quand, mais quelque part à 04:10, en tout cas. En tout cas, l'aiguille des secondes était au point mort. Je la désignai de là où j'étais alors même que je n'étais pas sûr que Natacha puisse voir mon geste :

-Y a plus de pile dans cette connerie...

Il n'avait pas fallut longtemps avant que Natacha ne vienne installer le repas sur la table du salon. Elle s'assit même à côté de moi et je souris quand ses yeux bruns croisèrent les miens. Je pris une assiette et mangeai un peu, prudemment, du bout des lèvres. C'était bon et plus je mangeais, plus mon estomac se réveillait pour quémander quelque chose qui puisse absorber toute la merde que j'y avais versé depuis la fin de l'après-midi.

Je sentais que Natacha me regardait... Et j'avais peur que si je la regardais à mon tour, elle arrête. Parce que son regard était comme une caresse à elle toute seule. Elle reprit alors la parole... Et je la regardai alors, les pâtes pendant de ma bouche, coupé dans mon élan qui consistait à les aspirer... Je finis par me pencher au-dessus de mon assiette pour les couper avec mes dents, avaler et pouvoir parler... Je faillis m'étrangler dans l'aventure mais au final, ça passa quand même.

-Tu es sûre de ce que tu dis ?

J'étais perplexe, parce que je me demandais si c'était juste une proposition polie qu'elle était sûre que je refuserais.

-Parce que je suis capable d'accepter, faut que tu saches ça...

Je baissai alors les yeux, un peu honteux d'avouer que j'avais envie d'aller chez elle... Parce que les quelques jours passés chez Dany avant le gala avaient été tellement salvateurs ! J'avais presque retrouvé certains repères comme le jour et la nuit, les repas... Puis... J'étais jamais tout seul... Y avait toujours Erik...

-Et je veux pas être intrusif ou... T'as ta vie à toi, je veux dire... Je peux pas juste m'incruster, comme ça...

Je passai ma langue sur mes lèvres avant d'ajouter...

-Mais si tu es sûre... Alors je crois que je disais bien « oui »... Et surtout « merci »...

Puis, remarquant qu'elle avait passé son temps à me regarder avant de poser sa question et que, du coup, elle n'avait pas encore touché à son assiette, je pris cette dernière et la rapprochai de Natacha.

-Tu manges pas?

@ Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Mar 2 Mai - 18:17



Drag Me Down !
ft. Evan Kurtz


Evan était revenu dans la pièce principale, Natacha avait mit du temps avant de parler parce qu'elle avait été un peu troublée par ce qu'elle avait devant elle. Evan, torse nu...Ce moment se serait passer lors de son adolescence, elle était certaine qu'elle aurait criée et lui aurait sauter au cou en lui disant qu'elle le trouvait canon et qu'elle avait un poster de lui dans sa chambre. Mais les temps avaient changés et de cette obsession pour The Army restait un tatouage sous le seins droit de la demoiselle. La groupie qui était en elle était partie pour laisser place à une femme folle furieuse mais plus pour les chanteurs et groupes qu'elle aimait bien.  Elle lui avait dit qu'il allait avoir froid s'il restait ainsi mais il avait rétorquer qu'il avait beaucoup trop chaud. Elle avait sourit un peu, c'était normal, l'alcool augmentait la sensation de chaleur du corps mais elle se garda bien de lui dire. Préférant rire un peu sur le constat qu'il avait fait du les bières. "C'est parce que tu prends pas les bonnes bières!"

Evan s'était excusé un nombre incalculable de fois et Natacha s'était alors rendu compte que Barbara elle-même n'avait pas eu les bon gestes pour aider Evan à combattre son addiction. La jeune femme se contentait de sourire doucement, parfois en lui parlant calmement comme pour lui montrer que ce n'était pas grave et lui montrer qu'il n'était jamais réellement en tort. Il parlait encore de Maria et Natacha avait alors annoncer que c'était une réaction normal qu'il avait eut, un peu trop sensible peut-être mais chaque personne avait une sensibilité différente. La sienne était élevée, c'est tout. "Oui, peut-être qu'elle ne risque rien de bien grave. Je pense que toute personne est assez raisonnable pour se faire soigné quand c'est trop grave. Et puis, elle n'est pas seule, Daniele va peut-être l'aider ou va lui montrer qu'il ne faut pas qu'elle parte. J'ai vu dans L.A People qu'ils sont ensemble, c'est qu'ils sont amoureux l'un de l'autre, donc, il y a une écoute entre eux..."

Puis, il s'était installé dans le canapé, Natacha avait suivie l'ex chanteur  et avait sentit la fatigue de l'homme. Celui avait dit qu'il dormait, que ce n'était pas ça réellement le problème mais Natacha doutait qu'une nuit soit réparatrice si on l'a passait ici. Elle haussa les épaules en mettant le reste de la table. "C'est normal de perdre le fil de temps en temps, surtout si les horloges que tu as ne fonctionnent plus!"avait-elle dit un peu amusée. Elle s'était ensuite installer à côté d'elle, le dîner était servit. Alors qu'Evan commençait à manger, elle, elle le regarder, se demandant si Evan  pouvait venir chez elle. Elle avait envie et en même temps, elle savait que cela serait encore plus difficile pour eux deux quand les quelques jours seraient écoulés:

Parce que, premièrement, Evan serait de retour tout seul quand elle le déposerait à nouveau ici, alors qu'elle serait au travail et elle n'avait pas envie de le laisser, de le retrouver dans un état pire que quand elle est arrivé tout à l'heure

Et parce que, deuxièmement, elle s'attachait beaucoup trop à lui pour rester H24 avec lui sans rien faire...

Elle lui avait tout de même posé la question, lui donner la proposition et elle avait vu ses yeux s'illuminés entièrement, un morceau de pâtes tombant du bout de ses lèvres. Il avait peur que la jeune femme ne soit pas sûre, il s'élança dans un monologue alors que Natacha le regarder les yeux brillant, le sourire amusée déssiné sur ses lèvres. "Oui, je suis sûre. Je suis toute seule chez moi, je ne travaille que dans une semaine et pour éviter que je ne parte de Los Angeles, tu serais mon pied-à-terre...La raison pour que je reste ici..." Elle voyait dans son regard qu'il allait être heureux loin de l'Eastside. Il l'a remercia tandis qu'elle continuait de détailler son visage qui semblait bien plus détendu qu'auparavant. L'alcool était encore là, certes, mais il semblait aller de mieux en mieux. "Tu peux venir dès ce soir! On fait ta valises après manger on pars, comme ça on se regarde un film chez moi, qu'en dis-Tu?"

Puis il avait reprit son dîner, rapprochant l'assiette de celle-ci en lui demandant si elle allait manger, il semblait inquiet qu'elle n'est pas encore toucher à son assiette. Elle lui fit un doux sourire, prit ses baguettes et son assiette et prit de quoi manger. "Si si, j'attendais juste ta réponse!" avait-elle dit avant de prendre une bouchée de ses pâtes, débordant de sa bouche, en tombant partiellement dans son assiette. Une d'entre elle était coller sur le coin de ses lèvres et Natacha ne le sentait même pas.






@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Jeu 4 Mai - 16:15



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


Je rigolai quand elle affirma que je ne prenais pas les bonnes bières pour me rafraîchir. Ouais, je m'en doutais un peu, mais les bonnes bières étaient hors de mon budget, malheureusement... Puis, quand on était revenu sur les causes de mon état, elle avait dit que Maria allait s'en sortir, que Daniele était là, soulignant qu'ils étaient en couple et que s'ils étaient amoureux, il devait y avoir une écoute entre eux...

A cela, ne n'avait répondu que par un bref son mi-soupir, mi-rire cynique... Mais si je n'en dis pas plus, je n'en pensais pas moins. J'avais été en couple aussi, marié, même ! Et c'était pas pour ça qu'on avait vécu heureux et qu'on avait eu beaucoup d'enfants. Depuis le temps, j'avais bien pigé que si les contes de fées s'arrêtaient là, c'était parce que ça valait mieux... Avant que ça ne merde.

J'avais été m'installer dans le salon, à la place, répondant en même temps à la question de Natacha sur mon sommeil. Affalé dans le divan, j'avais affirmé que je ne savais pas trop si je dormais ou ou si je ne faisais que me perdre dans les méandres de mon esprit... Mais ouais, il devait quand même y avoir des moments, peut-être une majorité de moments, où je dormais. Est-ce que je dormais bien aurait probablement été une question plus appropriée. Et à laquelle j'aurais pu donner la réponse : non.

Je souris quand Natacha vint me rejoindre en rigolant un peu de mes horloges qui fonctionnaient plus. J'avais haussé les épaules.

-Ça a pas eu vraiment d'importance, pendant tout un temps... Et puis le temps m'a filé entre les doigts.

Et maintenant, je savais plus trop où j'en étais et je devais me resituer dans le temps avant de prétendre pouvoir rattraper celui que j'avais perdu.

J'avais commencé à manger. Tant que j'avais faim, autant en profiter parce que ça n'arrivait que rarement... Et j'avais sûrement en partie faim parce que je voulais faire honneur à ce que Natacha avait apporté... Je voulais lui faire plaisir.

Et alors que le silence s'était installé entre nous et que j'aspirais mes pâtes, Natacha m'avait demandé si je voulais venir passer quelques jours chez elle, dans sa chambre d'ami. Mais je voulais qu'elle soit sûre. J'étais déjà extrêmement surpris qu'elle me propose quelque chose comme ça alors qu'elle venait, un peu plus tôt, de me trouver dans un état lamentable ! Alors, je voulais juste qu'elle ne se sente pas obligée de me faire une proposition comme ça juste pour être polie...

Parce que je savais que j'allais dire oui, si sa proposition était sincère.

J'avais arrêté de manger, attendant sa réponse qui ne tarda pas. Ouais, elle était sûre et mon cœur réagit à cette information, battant plus vite au point que je me sentis rougir dans la pénombre du salon.

Elle ajouta qu'en plus, elle serait chez elle pendant une semaine, ce qui signifiait que je ne serais pas seul pendant tout ce temps-là. Un peu comme pendant les quelques jours chez Daniele. Elle disait même qu'on pouvait faire ma valise après manger et aller regarder un film chez elle. J'étais plein d'enthousiasme...

-Ce serait génial...

...mais vraiment pas sûr de moi : elle disait que je deviendrais sa raison de rester ici. Je savais que Natacha était une femme qui aimait voyager, on en avait déjà parlé... Je secouai doucement la tête.

-Mais... Je veux pas te bloquer non plus...

Si elle aimait tant bouger, est-ce qu'elle n'allait pas être malheureuse de rester à L.A. ?

-Je ne veux pas te rendre malheureuse.

J'avais baissé les yeux parce que cette dernière affirmation signifiait peut-être bien plus de choses que je ne le voulais et j'avais peur que si elle voyait mes yeux, elle puisse lire dedans.

Puis, je m'étais inquiété un peu que tout cela ne lui ait coupé l'appétit...

Elle avait alors pris une bouchée de ses pâtes et en la voyant manger, puis en voyant un morceau de pâte collé à ses lèvres, je souris à nouveau, une partie de mes doutes s'envolant... Parce qu'elle n'avait pas l'air si malheureuse quand elle venait ici, malgré que j'étais plus aussi marrant que dans les années 60... Loin de là...

-Hey... Attend un peu, bouge pas...

Doucement, je vins lui enlever le bout de pâte, caressant ses lèvres du pouce au passage.

-Ok pour venir chez toi, alors... Faut que je t'apprenne à manger proprement...

Je souris à nouveau.

@ Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Mer 10 Mai - 15:28



Drag Me Down !
ft. Evan Kurtz



Le rire d'Evan traduisait bien des choses, Natacha s'en était rendu-compte. Son rire montrait à quel point il ne croyait plus en cette étincelle entre les couples. Natacha voulait y croire, elle avait elle aussi été désillusionné pas mal de fois, elle avait laisser des plumes dans plusieurs de ses relations, mais jamais elle ne perdait l'espoir qu'un jour, son couple ressemble à celui de ses parents. Elle aimait parfois les regarder quand ils sont tout les deux, son père, ridés, embrassait sa femme avec autant d'amour qu'au premier jour et ça l'a faisait rêver parfois.

Natacha était venu le rejoindre; comme un ange étant toujours près de son protégé. Elle lui avait fait la remarque sur ses horloges qui ne fonctionnaient plus et il avait répondu d'une façon romantique tel un écrivain du 19ème siècle. Elle lui avait sourit doucement "Tu parles comme un poète français du 19ème siècle maintenant?" Elle était rester avec lui sur la canapé, elle irait lui remette les pendule à l'heure (enfin...les vrai! ) avant de partir histoire qu'il puisse tout de même s'y retrouver.

Ou peut-être qu'elle avait trouver encore mieux que de lui remettre ses horloges à la bonne heure , elle lui avait proposer de venir à la maison, il avait questionner la jeune femme plusieurs fois avant d'accepter et ça l'a faisait rire parce qu'à chaque fois qu'elle lui annoncer que cela ne l'a dérangeait pas, il continuait. Elle avait posé sa main sur le dos d'Evan et lui avait sourit tendrement. "Je serais honorée que tu viennes à la maison. Tu imagines le bon temps que nous passerions ensemble? On écouterait de la musique, je te ferais découvrir de nouveaux artiste, on pourrait aller se promener, regarder des film, tu pourrais revivre Evan!" Et puis, elle avait extrêmement envie de ne pas le laisser seul, comme un besoin, elle devait le voir. Cette semaine d'absence lui avait creusé un grand vide en elle.

Sa dernière affirmation avait coupé le sourire de la jeune femme, elle remonta d'une main sur la menton, la tête d'Evan, déposant ensuite un baiser su sa joue. "Tu ne me rendra pas malheureuse..." avait-elle dit sur un ton plus que doux, les yeux encré dans les siens. Elle allait posé ses lèvres sur les siennes mais elle se retint, prenant alors son assiette pour manger, elle s'était décollé un peu de lui, puis elle avait un peu rit quand elle avait terminé d'avaler sa première bouchée de pâtes. Le pouce d'Evan sur la lèvre de Natacha l'a fit frissonné, les yeux toujours encré dans les siens, elle eut dû mal de ne pas venir l'embrassé. Elle avait sourit doucement quand il eut enfin accepté de venir chez elle, la seule raison valable selon lui était qu'il devait lui apprendre à manger. "En voilà une bonne raison de venir à la maison!" Avait-elle dit alors avec douceur.

Ce moment entre eux deux, elle aurait voulu qu'il dure plus longtemps mais au fond d'elle, elle savait qu'elle n'avait pas le droit de faire ce qu'elle voulait, de ressentir ce qu'elle ressentait. Elle avait pourtant posé une main sur la cuisse d'Evan et s'était un peu rapprocher de lui, son visage prêt du sien, son souffle qui sentait la bière, et alors qu'elle allait l'embrasser, elle se reprit et le poussa un peu en arrière, le faisant coucher sur la canapé, pour venir le chatouiller. Elle s'était ensuite lever en souriant, essayant tant bien que mal cette idée qu'elle n'était qu'une pauvre conne de n'avoir rien tenter. "Et si on faisait cette valise maintenant? Au pire on part tout de suite et on prend de quoi manger à la maison!"






@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Jeu 11 Mai - 12:30



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


J'avais relevé les yeux vers Natacha, assise à côté de moi, quand elle m'avait souri en demandant si c'était nouveau que je parle comme un poète français du 19ème siècle. Ça me fit marrer, mais sincèrement, cette fois, pas de façon cynique. Je m'étais permis de lui chatouiller un peu le flan en réponse à cette taquinerie tout en répliquant :

-J'ai pas fait exprès ! Un poète français... ? Waah non, j'y connais rien... Mais y a des fois où je rêve que je suis un chanteur-compositeur dans un groupe de rock des années 60, ça compte?

Y avait encore deux semaines de ça, pas sûr que j'aurais pu rigoler avec ça. Mais là, avec Natacha, ça me dérangeait pas... Et c'était comme si je me sentais un peu plus léger de prendre ça à l'humour. Peut-être que c'était pour ça que Daniele en faisait toujours le temps, de l'humour. Peut-être que comme ça, tout semblait moins grave.

J'avais presque mangé toute mon assiette de pâtes quand Natacha avait proposé que j'aille passer quelques jours chez elle. J'avais évité de m'étouffer de justesse puis lui avait bien demandé si elle était sûre de ce qu'elle demandait : elle avait vu l'état de mon appart', mon état, et si je faisais ce genre de crise chez elle, même si le décor était, à n'en pas douter, plus beau, ce serait quand même pas joli-joli. Mais elle avait l'air sûre, elle certifiait qu'elle était sûre !

Elle avait passé sa main dans mon dos et si on avait pas été les yeux dans les yeux, j'aurais fermé les miens pour profiter du contact. Ça aurait été plus facile aussi pour imaginer moi-même ce qu'elle nous voyait faire... Écouter de la musique, aller se promener, regarder des films... Ouais, non, en fait, j'avais pas besoin de fermer les yeux pour nous imaginer nous promener sur Hollywood Boulevard, main dans la main... Ou affalés l'un sur l'autre dans le fauteuil à regarder The Godfather, Planet Of The Apes ou 2001, A Space Odyssey...

Et quelles raisons j'aurais de me morfondre, si ça se passait comme ça ? Peut-être que ça aiderait.

C'est pour ça que je finis par accepter. Et aussi pour rester avec Natacha...

Mais j'avais eu une dernière crainte : si jamais ça foirait quand même ? Je ne voulais pas la rendre malheureuse... J'avais déjà rendu une femme malheureuse, il était hors de question que je recommence.

Mon cœur s'était serré quand j'avais vu alors disparaître le sourire de Natacha. Et comme je voulais pas regarder ça, j'avais baisser la tête. Mais elle me l'avait relevée, de sa main sous mon menton. Puis, elle avait déposé un baiser sur ma joue et là, je m'étais permis de fermer les yeux, et de sourire. Son affirmation, sa certitude, étaient rassurantes. Fallait que je prenne une décision, fallait que je prenne la bonne décision.

Sniper choisit d'aller chez Natacha. Sniper réfléchissait avec son cœur et ses tripes, pas avec sa tête. Evan avait qu'à aller se faire mettre.

Et puis, il avait une bonne raison : fallait apprendre à Natacha à manger correctement. Et Natacha était d'accord, c'était une excellente raison d'aller chez elle.

Elle avait posé sa main sur ma cuisse et mes grands yeux déjà un peu plus clairs et fixes que plus tôt dans la soirée, alors que mon corps continuait d'assimiler comme il pouvait l'alcool que j'avais ingurgité, étaient braqués sur ceux de la jeune femme. Et une seconde, je crus qu'on allait s'embrasser... Et c'était pas l'envie qui manquait, d'autant que ce n'était pas la première fois que j'avais l'impression que ça allait se produire, avec Natacha.

Mais elle me surprit en me poussant en arrière et je me retrouvai à moitié allongé à me faire chatouiller et à rigoler d'un rire surpris et éraillé.

-Hey ! Non ! Ah ! Je suis chatouilleux, merde!

Elle s'arrêta et il y eu une seconde où je repris mon souffle en rigolant encore à moitié, avec le poids rassurant et la chaleur de Natacha contre moi... Puis j'eus un hoquet : boire à mort, puis bouffer toute une assiette de pâtes ou presque puis me foutre à rire comme ça, c'était la composition idéale pour choper le hoquet.

-Oops... Pardon.

Puis, ça recommença.

-Et merde...

Mais je rigolais toujours.

Natacha se redressa alors que moi, pris de sursauts comiques à intervalles réguliers, je laissai tomber ma tête en arrière et pendre à moitié dans le vide. Natacha, debout, moi, la regardant la tête à l'envers et réprimant une légère nausée, elle proposa qu'on fasse ma valise direct et qu'on s'occupe de la bouffe chez elle. Je souris.

-Ok, ça marche!

J'en revenais pas vraiment de me sentir aussi bien. Relativement... J'avais quand même le visage engourdi, une vague nausée et le cerveau brumeux, mais c'était rien par rapport à l'état d'épave dans lequel j'étais quand elle était arrivée. Mais fallait croire que c'était plus psychologiquement que j'étais mal à ce moment-là, que physiquement. J'avais peut-être un peu moins bu que ce que je ne croyais.

Je me redressai à mon tour, tanguant un peu sur mes jambes le temps que le monde se stabilise, m'appuyant légèrement sur l'épaule de Natacha. Puis, je remis en place mes appareils auditifs que nos petits jeux dans le divan avait un peu mis de travers.

-J'ai un sac, sous mon lit... Je crois, s'il la poussière l'a pas fait fuir... Je vais voir.

Puis, aidé par la légère euphorie dans laquelle elle m'avait mis, j'étais venu lui voler un bref baiser, rapide, avant de me diriger vers ma chambre tout à fait innocent, toujours pris de hoquets.

Une fois là, je me mis à quatre patte à côté du lit et attrapai le sac de voyage. C'était un tout vieux sac que j'avais l'habitude de prendre en tournée. Je fus pris d'une quinte de toux quand je le sortis de sous le lit parce que ça envoya de la poussière partout. Balayant l'air devant mon visage, je l'avais ouvert et y trouvai, dans le fond, une photo de The Army, il y avait aussi Dany et Jimmy Reed... Le tout début de The Army.

Wow... Ça date ça...

A genoux à terre, j'avais tendu la photo à Natacha pour lui montrer avant de me remettre debout pour la regarder avec elle.

-Tain !! J'avais encore les cheveux longs !

J'appuyai mon menton sur l'épaule de Natacha et désignai un par un les gars sur la photo, comme si elle ne connaissait pas The Army...

-Ça, c'est Nuts, là Sherman et Captain. Lui, c'est Daniele Ricci, notre manager qui avait l'air d'un gosse, on dirait vraiment le petit Tony... On avait tous l'air de gosses. Là, c'est Jimmy Reed le big boss de BSC. Mais je sais plus s'il l'était déjà ou pas encore quand on a pris la photo.

Dans d'autres circonstances, ça m'aurait replongé dans un élan de nostalgie, mais pas là. J'embrassai encore brièvement Natacha, mais sur la joue cette fois, avant de libérer son épaule de ma pauvre tête. J'attrapai quelques vêtements sur le lit pour les fourrer dans le sac plein de poussière.

-Tu peux la garder, si tu veux... Je sais que tu étais fan alors... Cadeau...

Puis, me frappant le front de la main...

-Oh ouais... Faudra que je laisse un mot à Gaïana sinon elle va stresser...

@ Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Dim 14 Mai - 13:44



Drag Me Down !
ft. Evan Kurtz



Le rire de l'ex chanteur avait emplit la pièce et ça avait fait plaisir à Natacha de plus, son rire avait été vrai, il reflétait l'évolution d'Evan et Natacha l'avait bien comprit, elle était même très heureuse de voir que l'ex chanteur reprenait du poil de la bête. Sa réplique  l'avait fait beaucoup rire aussi et elle n'aurait jamais cru que celui-ci rit de sa situation. "On va dire que ça compte!" avait-elle dit d'un air amusée.

Evan avait mit du temps à accepter la proposition de Natacha, si elle savait que, dans un premier temps, elle lui avait proposer pour qu'il fasse une pseudo cure de désintoxication à l'alcool, elle savait aussi que son but était de rester avec lui parce qu'elle en avait beaucoup envie. Tout comme elle avait envie de l'embrassé quand il riait de bon coeur comme il l'avait fait quelques secondes auparavant. Elle s'imaginait une petite semaine tranquille et ne pu s'empêcher à un train de vie pépère comme son frère voulait: Vivre à deux en apprenant à caque minutes de chacun, regardant des films, la télévision et écoutant de la musique. Et d'ailleurs, Natacha se mit à rêvasser un peu de cette vie qu'elle n'avait jamais voulu, peut-être parce qu'elle savait qu'avec Evan, cela serait bien mieux qu'avec un autre.

Cette envie d'embrassade avec Evan, elle l'avait refréner au dernier moment, en le faisant bousculer en arrière pour venir le chatouiller, sa raison lui indiquait qu'elle ne pouvait pas faire en sorte que cela se produise et elle s'était alors rendu compte que ça allait être bien difficile de refouler ces envies durant cette semaine complète avec lui. Elle l'entendait rire et son sourire s'illumina alors, décidément, elle ne serait jamais lassé du rire d'Evan. Il riait beaucoup si bien qu'il chopa le hoquet ce qui fait rire sincèrement Natacha, le corps sur lui. Elle le regardait les yeux parlant pour elle-même. Elle était amusée par Evan. "Il faut te faire boire de l'eau pour faire passer ton hoquet !" Elle s'était redresser, avait prit le verre d'Evan ,l'avait remplit d'eau et, après qu'il se soit redresser un peu, elle l'avait faire boire au verre, sauf que c'était très difficile de faire boire quelqu'un et quand le chanteur s'était lever pour aller prendre ses affaires, elle avait vu des trace d'eau sur son torse puisque celui-ci n'avait pas de haut.

Il s'était redressée sans être vraiment droit dû à l'alcool qu'il avait ingurgité, Natacha l'aider à rester relativement droit toujours un peu amusée par la situation, alors qu'il allait partit, elle sentit des lèvres contre les siennes. Ca n'avait pas durer longtemps, à peine un battement de cil, mais ce battement avait fait qu'elle ne percuta pas de suite qu'elle avait été embrassé par Evan. Cependant, quand elle percuta ce qui venait de se passer, son corps frissonna, alors que celui-ci était déjà dans la chambre. Un sourire se dessina au coin des lèvres.

C'est quand elle entendit Evan faire un commentaire qu'elle alla le rejoindre. Un genoux à terre, le chanteur lui tendait une photo, elle l'a prit en souriant et en l'a regardant. "Wow, c'est une photo collector!" avait-elle dit impressionnée qu'il est encore des souvenirs comme cela. Il s'était redressé et avait posé sa tête contre elle, son corps eu un frisson et elle sentit son corps s'accéléré un peu plus. Elle souriait alors qu'il lui présentait les personnes sur la photo. "Quand j'étais plus jeune, j'étais raide dingue de tes cheveux long, mais à présent ,je me rend compte que ça ne t'allais pas du tout!" avait-elle dit amusée tout en regardant la photo.

Evan embrassa sa joue qui se mit à rougir en sentant ce contact, elle souriait toujours, regardant la photo pour ne pas qu'Evan constate qu'elle était rouge pivoine de ce baiser. Il lui indiqua qu'elle pouvait la garder et c'est à ce moment qu'elle le regarda à nouveau, surprise. "Tu es sûr? C'est quand même un de tes souvenirs..." Elle avait sur elle un souvenir indélébile de son amour inconditionnel pour The Army contrairement à Evan, du moins, elle n'avait pas connaissance d'un quelconque tatouage sur le corps de l'homme mais elle ne le connaissait pas. Elle avait tout de même mit dans sa poche la photo alors qu'il déclara devoir faire un mot pour Gaïana. "C'est la fille qui habille là, si je me souviens bien..." Elle regardait Evan tout en se surprenant intérieurement à se demander si quelque chose c'était déjà passé entre lui et elle, elle n'allait pas lui demander, après tout, c'était bien trop personnel. "On  va trouver de quoi écrire et tu pourras lui laisser sur la table"

Elle était sortit avec Evan après qu'il est terminé son sac, elle  commença ensuite à ranger les boites vides pour les mettre à la poubelle. Elle regarda Evan en souriant. Elle savait que sa semaine allait être un délice.






@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 391
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   Dim 14 Mai - 22:15



Drag Me Down !
ft. Natacha Perry


Natacha m'avait chatouillé et j'en avais chopé le hoquet. Ça la faisait bien marrer et, à vrai dire, moi aussi. Mais ce qui était plus drôle et plus beau encore, c'était de voir son expression amusée alors qu'elle avait le menton posé sur sa main, main qui était posée sur mon torse... On devait avoir l'air de deux gosses en train de jouer... Ou plutôt, de deux grands adolescents. Et pour être tout à fait franc, c'était exactement ce que j'avais l'impression de ressentir. A moins que ce ne soit du à l'alcool, ou à la diminution lentement progressive de ma consommation, justement, j'avais l'impression de redécouvrir mon corps et ses réactions parfois inattendues... Enfin, jusque-là, j'étais encore trop atteint pour que ça aille au delà d'une accélération de mon rythme cardiaque ou de ma température...

...mais j'y travaille.

Natacha disait que pour que le hoquet passe, il fallait boire de l'eau. Et elle m'avait fait boire de l'eau. J'avais bu tout le verre sans respirer parce que c'était aussi ce que ma mère me disait de faire quand ça me prenait quand j'étais petit. Mais, comme parfois, ça eut pas grand effet si ce n'était de me mettre un petit poids sur mon pauvre estomac qui, un jour, allait finir par me dire « merde » ou commencer à se dissoudre comme mon foie qui devait déjà avoir commencé à le faire.

L'eau avait coulé un peu sur mon torse dans la manœuvre parce que c'était elle qui m'avait fait boire au verre. Et je l'avais laissée faire... Au fond, j'aimais bien ça, qu'on s'occupe de moi, un peu... Ça faisait longtemps...

Et sans savoir si c'était par pure reconnaissance ou envie, quand je m'étais redressé dans le but d'aller préparer mes affaires pour me tailler d'ici, j'avais posé mes lèvres sur les siennes... C'était un baiser très chaste, très rapide, mais c'était quand même un peu plus que si je l'avais embrassée sur la joue pour la remercier quand même. Dire que je l'avais fait « inconsciemment » aurait été mentir. J'étais très conscient d'avoir pris la décision de le faire. C'était d'ailleurs peut-être la première vraie décision que j'avais prise depuis un bail.

Et je ne lui avais pas laissé le temps, ni de m'en mettre une en pleine poire en retour, ni de faire un commentaire. Mais tout bien réfléchi, une baffe aurait été exagérée pour un si petit baiser... Et d'un autre côté, ledit baiser était peut-être justement un peu trop insignifiant pour mériter un commentaire...

Soit... J'avais tracé mon chemin en zigzagant jusqu'à ma chambre où j'avais retrouvé, dans un vieux sac, une toute aussi vieille photo. Je n'avais pas manqué de la montrer à Natacha, en profitant à nouveau délibérément pour me rapprocher d'elle. C'était mal ? Bien si c'était le cas, fallait croire que j'en avais un peu rien à foutre.

Et là, je n'eus pas non plus de baffe, mais un commentaire sur mes cheveux longs de l'époque.

-Oooh ! C'est pas cool ça !... J'aimais bien mes cheveux longs!

Ouais... Mais je le referais plus, cela dit... Y avait trop de blancs qui se pointaient dans ma chevelure maintenant... Et ça allait pas en s'arrangeant d'après ce que j'avais pu voir quand Erik s'en était occupé avant le gala...

Enfin, heureusement, pour l'instant, les blonds étaient encore en majorité. Et alors qu'une semaine plus tôt j'en aurais eu autant à foutre que de ma première couche, mon opinion là-dessus était un peu légèrement tout doucement en train de se modifier. Bien que l'idée m'échappait encore un peu...

Tant qu'à faire, j'avais offert la photo à Natacha que je savais fan de The Army, puisqu'elle me l'avait dit au gala. Et quand elle me demanda si j'étais sûr, je haussai les épaules et eus un sourire un peu plus triste, mais pas totalement déprimé pour autant.

-Ouais, je suis sûr. T'inquiète...

Je désignai ma tempe.

-C'est pas les souvenirs qui manquent là-dedans... J'essaye bien de les tuer, mais faut croire que j'ai une trop bonne mémoire...

Pas que je voulais oublier... mais c'était juste que d'avoir de si bons souvenirs de The Army était parfois encore plus difficile à porter que les mauvais souvenirs. Parce que tout ce qui avait fait les bons souvenirs était mort, à l'heure qu'il était.

J'avais continué de remplir mon sac, j'avais aussi enfilé un t-shirt parce que je me voyais quand même pas sortir torse nu, ainsi qu'une casquette et des lunettes de soleil. Faisait nuit, mais c'était pas pour le soleil que je les mettais, c'était pour les gens.

Mais avant de sortir, je m'étais rappelé la pauvre Gaïana et au final, je lui avais laissé un mot.

Salut Gaïa !
Je pars passer la semaine chez une amie, Natacha Perry.
L'appartement est à toi (NE FAIS PAS TROP DE RANGEMENT ! Je m'en occuperai quand je rentrerai).
Pas de conneries.
Sniper


J'avais pensé à quelque chose de plus poétique. Mais tout ce que j'avais pu trouvé m'avait semblé prêter à confusion et évoquer un suicide.

Alors que ce que je vivais était probablement une lente renaissance.

@ Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Drag Me Down! [PV Natacha][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Drag Me To Hell
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Natacha Angel (Ministère)
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Drag Me To Hell - RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Immeuble d'Evan Kurtz-