AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maria Watson


Messages : 838
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Amoureuse
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Ven 2 Juin - 17:08

When the sun goes down

Ft Daniele Ricci


Vous connaissez cette étrange sensation qui vous noue l'estomac toute la journée tout en ayant la désagréable sensation que vous allez vomir ? C'est exactement ce que j'ai eu toute la journée. Je m'étais lever en première, comme la plus part du temps. Danièle dormait encore et en le regardant, on voyait clairement la ressemblance avec Tony. Ils avaient ce même visage d'ange. J'avais caresser la joue de l'italien, lui arrachant un sourire, puis je m'étais levée. J'aurais adorée rester encore un peu avec lui, me blottir dans ses bras et me dire que j'avais eu de la chance parce qu'il était tombé amoureux de moi et de personne d'autre.

J'avais commencer  ma journée en travaillant sur la tournée d'Atticus, cela me prenait tout mon temps à avoir les salles de spectacle et parfois, ce n'était pas facile de se faire comprendre par les étrangers. Pour une première tournée, on pouvait dire que '' je'' faisais fort ! Elle était mondiale ! J'avais passer ma matinée au salon, à téléphoner à droite et à gauche pour avoir des dates, Atticus était occupé à... Je ne sais pas en fait mais en tous cas, on devait faire un debrief le lendemain. Je remuais ciel et terre pour lui, je voulais la tournée parfaite pour qu'il soit content et qu'on puisse dire de moi que je valais le coup niveau manager. Je voulais montrer au monde entier qu'ne femme pouvait faire un travail "d'homme".

Le midi, nous nous étions retrouvé, moi et Danièle, à déjeuner ensemble, parfois, il était bon de se retrouver tous les deux, surtout depuis qu'il avait fait sa crise cardiaque, je ne voulais pas perdre une seule minutes avec lui. Nous avions manger à l'extérieur et nous avions parler de tout et de rien. Je lui avait bien sur fait part de mon sentiment si désagréable mais nous n'avions pas trouver le problème.

L'après midi, nous nous étions séparé, lui retournant a BSC et moi, à la maison pour profiter un peu du soleil et de Tony. Alors que nous étions dans le jardin à jouer avec l'eau de la piscine à nous éclabousser doucement, le téléphone avait sonner. J'avais prit l'appel et fut surprise d'entendre l'hôpital à bout du fil. Ils tournèrent un petit moment autour du pot avant de m'annoncer finalement la mort d'atticus. Bouche bée, j'avais demander à ce qu'on me répète l'information. Ce n'était pas possible il n'avait pas le droit, pas maintenant... Pas lui...

J'étais rester poli avec la personne au bout du fil et, après avoir raccrocher, j'avais entendu Danièle rentré à la maison. Je m'étais levée et était partie le prendre dans les bras. Je m'y blottit avant de lâcher une larme, puis deux. Au vue de l'incompréhension de l'italien, je le regardait, mes mains entourant ses bras. '' Atticus est mort... '' avais-je dis avec un sanglot.

J'avais comprit alors ce sentiment de dégoût et désagréable qui m'avait suivit toute la journée, c'était le sentiment d'une mort imminente.

© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1150
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Dim 4 Juin - 13:33



When The Sun Goes Down
ft. Maria Watson


La journée avait commencée comme toutes les journées – depuis que j’étais avec Maria et qu’il y avait Bastardo… Je m’étais levé un peu après Maria dans notre grande chambre. On n’était pas le week-end parce que – sinon – Maria serait restée avec moi plus longtemps dans les couvertures. Putain qu’est-ce que j’avais envie de vacances depuis que j’étais avec elle – mais on ne pouvait pas…

Après une bonne douche, j’étais allé travailler chez BSC. J’avais – enfin… - daigné commencer à travailler sur la tournée de Roadtramp et de Winter Wolves. Il fallait qu’ils gagnent en notoriété si je voulais garder mon statut de meilleur manager du monde. Je n’avais pas envie de me faire passer devant par Evans et son The Burning Fire – ça n’était pas envisageable ! Entre les coups de fils, les rendez-vous et les verres de whisky, je n’avais même pas le temps de passer un petit coup de fil à Maria juste pour faire passer la matinée plus vite – dommage…

Il était – enfin ! – midi et j’avais été libéré de mes obligations. Putain c’était pas trop tôt ! J’étais retourné à ma villa – j’avais profité du trajet pour fumer ma première cigarette de ma journée. La table était déjà préparée à mon arrivée sur la terrasse – merci Erik – et j’avais mangé avec Maria. Elle m’avait dit avoir un drôle de sensation depuis le matin – quelque chose de désagréable. On avait fait le tour mais je ne voyais pas quelque chose qui pourrait clocher – pour une fois qu’une journée se passait sans incident…

J’étais retourné – à contrecœur – chez BSC l’après-midi. Maria n’avait vraiment pas l’air en forme et j’aurais préféré rester à la maison. Seulement, j’avais un putain de rendez-vous important l’après-midi. Un type qui était un designer spécialisé en affiche de concerts et de films. Putain, j’étais tellement à la masse depuis ma crise cardiaque – ou depuis l’annonce du cancer de Maria… - que je ne faisais plus les choses dans l’ordre. Il était arrivé à l’avance – tout stressé – et m’avait demandé quelle sorte d’affiche je voulais ainsi que la liste des lieux de tournée.

-Euh… Je n’ai aucun lieu encore, dis-je en haussant les épaules. Je ne sais même pas si je veux faire une tournée américaine ou une tournée mondiale…

Je n’avais fait – ce matin – que voir si c’était plus profitable de faire deux tournées séparées ou une tournée commune avec mes deux groupes. Je ne crois même pas avoir trouvée une réponse à cette question-là. Le type des affiches était venu pour rien – putain…

Vous auriez dû voir la tête du type – il s’appelait Victor… Il ne savait plus où se mettre et m’avait – pour essayer de m’inspirer – montrer quelques ébauches de son travail.

-Ouais c’est pas mal, dis-je en buvant un whisky tout en regardant le travail dudit Victor. Pour Roadtramp, il faudra quelque chose qui fait bien métal. Avec des écritures spéciales… Pour Winter Wolves, il faut quelque chose de différent. Je ne sais pas trop quoi…, rajoutais-je en soupirant.

Des vacances ? Mouais, je crois que j’allais devoir sérieusement y songer… L’homme s’en était allé – je lui avais dit de revenir dans un mois avec des ébauches pour les deux groupes. Au moins j’avais réussi à rendre ce rendez-vous productif – car j’étais le grand Daniele Ricci !

A 4h tapante, je m’étais cassé de BSC – avec une heure d’avance – j’avais décidé qu’il était temps pour moi d’arrêter de travailler pour aujourd’hui. J’avais fumé ma deuxième cigarette sur le chemin de retour – en réalité, j’en avais fumé trois sur le trajet… J’avais comme une putain de boule au ventre qui s’était formée sans savoir d’où ça venait – tout s’était bien passé aujourd’hui, pourtant…

Je ne savais pas – en passant les portes de ma villa – qu’un nouveau malheur allait encore s’abattre sur Maria. C’est quand je l’avais vu en larme que j’avais compris que quelque chose n’allait pas.

-Maria ? Qu’est-ce qui se passe ?, demandais-je interloqué alors qu’elle s’était blottie contre moi.

La nouvelle était arrivée comme un coup de massue – Atticus était mort…

-Putain ! Quoi ?! Qu’est-ce que tu viens de dire ?, dis-je complètement abasourdi parce que je venais d’entendre.

Atticus ? Mort ? Putain mais c’était une malédiction ou quoi ?! Bastardo, cancer, crise cardiaque et – maintenant – un décès ?! Qui a fait un putain de pacte avec le Diable ?!

-Mais… T’en est sûre ? Comment ça est arrivé ?!, dis-je en regardant Maria droit dans les yeux. C’est pas possible, ça peut pas être vrai.

Atticus allait bien il n’y a pas deux jours – qu’est-ce qui lui était arrivé putain ?! Le poulain principal de Maria était mort – on est maudit…

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 838
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Amoureuse
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Mer 7 Juin - 12:36

When the sun goes down

Ft Daniele Ricci


Je n'avais pas pu m'empêcher de pleurer. J'étais à terre. Il y avait trop de choses qui m'affaiblissaient de jour en jour : le cancer, Tony et maintenant la mort de mon poulain. C'était une mort à double tranchant. Je perdais un ami tout comme mon poulain et il fallait bien avouer que le deuxième rôle d'Atticus entraînait encore plus de problèmes. Je n'avais plus de poulain, je n'avais plus de raison concrète d'être manager... Mon travail ne servait plus à rien... Bien sûr qu'il y avait Daniele mais ce n'était pas pareil...

J'avais alors annoncé à Daniele la nouvelle et il n'y croyait pas. Atticus allait bien, il l'avait vu il y a à peine deux jours. Je l'avais regardé, les yeux remplis de larmes. ''Il a fait un plongeon mortel... dans sa voiture... enfin...'' Il fallait que je me calme, ce que je racontais était incompréhensible. J'avais un peu soufflé avant de reprendre. ''Il a eu un accident avec sa voiture, un camion roulait trop vite, a percuté sa voiture qui est sortie de la route et est tombée de la falaise où il était... Il n'a pas survécu.''

Je m'étais serrée contre mon petit ami dans l'espoir de me réveiller de ce cauchemar mais quand j'avais à nouveau ouvert les yeux, je m'étais confrontée à la dur réalité de la chose. J'avais à tout reprendre à zéro... ''Je ne sais pas ce que je vais faire Daniele... Je suis déboussolée...'' Et je n'allais pas bien... Je sentais mes tripes me faire affreusement mal, à croire que cette putain de maladie me rongeait de l'intérieur en même temps que ma peine grandissait. '' C'est Alexie qui m'a appelé... Elle avait l'air complètement perdue...''

Je plantai mon regard dans celui de Daniele, à la recherche d'une quelconque solution, d'un échappatoire, d'un espoir, il était le seul à pouvoir m'aider actuellement. ''Qu'est ce que je dois faire maintenant?''
© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1150
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Jeu 8 Juin - 20:09



When The Sun Goes Down
ft. Maria Watson


Atticus était mort – putain… C’était soudain comme tout ce qui était arrivé à moi et Maria depuis quelques mois – Bastardo, le cancer, la crise cardiaque,… Je n’en revenais pas ! Les malheurs continuaient de nous tomber dessus avec la force d’une enclume.

Atticus avait eu un accident de voiture qui lui avait été fatal. Maria perdait – du coup – son poulain.

-Putain, quelle horreur !, dis-je choqué par la nouvelle – et les détails de celle-ci.

Maria était dévastée si bien qu’elle s’était serrée encore plus contre moi. Je l’avais éteinte pour qu’elle se sente plus en sécurité – c’est tout ce que je pouvais faire, pour l’instant, pour la réconforter le temps que je digérais la nouvelle. Maria ne savait plus quoi faire. Elle était perdue – et c’était compréhensible.

-Je sais… Calme-toi, Maria, dis-je en passant ma main dans ses cheveux pour les caresser et la réconforter.

Alexie avait prévenu Maria de l’évènement horrible. Putain, Alexie – elle aussi – devait être dans un état pas possible. Elle sortait avec Atticus… Elle avait déjà perdu un mari – putain le destin, aussi, s’acharnait sur elle.

-J’imagine. Elle doit être dévastée,
dis-je en soupirant profondément.

Je ne pouvais pas réconforter Alexie – j’étais, déjà, en train de réconforter Maria… Je devais croiser les doigts pour que quelqu’un soit là pour la journaliste – putain et j’espérais que c’était le cas. Le monde – autour de Daniele Ricci – était frappé par une putain de malédiction et ça faisait très mal.

Maria s’était un peu écartée pour me regarder – elle ne savait plus quoi faire. Atticus mort, ça voulait dire pas de tournée. Maria allait avoir le temps pour se soigner – et c’était le seul avantage de cette putain de situation.

-La première chose que tu vas faire, c’est prendre rendez-vous avec un médecin, dis-je en frottant les bras de Maria et en le regardant droit dans les yeux. Ça fait un moment que tu sais pour ton cancer, Maria. Il est temps que tu te soigne. Tu sais que ce genre de truc est mortel, rajoutais-je avec beaucoup d’inquiétude dans la voix.

Je voulais que ce cancer disparaisse – et que Maria retrouve la forme. Il fallait que ça soit derrière nous – surtout que le combat contre ce genre de maladie n’était pas de tout repos. Plus on attendait, plus il serait long.

-Après… Il te faudra un autre poulain… Je vais t’aider à ratisser les clubs pour trouver quelqu’un de valable…, dis-je prêt à tout faire pour aider Maria au maximum et en gardant mon calme et mon sang-froid. Et, entre temps, je ferais quelques concerts pour montrer que tu es toujours bien là comme manager…

Ma voix était à nouveau au top – je pouvais faire des concerts ! Maria montrera – comme ça – qu’elle continue malgré la mort tragique de son poulain principal.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 838
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Amoureuse
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Ven 9 Juin - 8:23


C'était comme une malédiction qui nous tombait dessus depuis que nous étions ensemble. J'étais fatiguée de son cela, fatiguée de croire que le destin avait une dent contre nous. J'avais beau essayer d'être optimiste, de me dire qu'après tout ce qu'on vit, si on s'en sort, notre couple sera plus souder que jamais, je suis l'as de tout cela. Après cette crise cardiaque que Danièle avait fait, je me disait que tout irait que mieux, mais je me trompais. Mon conjoint était choqué par la nouvelle, j'avais à nouveau une nouvelle entaille invisible sur un corps déjà bien amoché.

Les mains de Danièle ramenaient un peu de fraîcheur sur sa peau brûlante, va lui faisait un peu de bien mais qu'un temps. Son cœur battait encore fortement dans sa poitrine.' 'je n' arrive pas à me calmer, je suis tellement horrifié par tout ce qui nous arrive. '' je pensais à Alexie... La pauvre était aussi devastee que moi quand je l'avais eu au téléphone. J'aurais été en meilleure forme, je l'aurais invitée à la maison. Sur certaine personne, le destin s'abat plus que sur d'autre et il semblerait que la pauvre Alexie soit frappé à nouveau. Elle avait perdue les deux amours de sa vie... Ce n'était pas rien.

Comme un signe de sa part, j'avais demander à l'italien de m'aider et la premiere chose m'avait dit de faire, c'était de me soigner. Il avait raison... La tournée était supprimée, et après avoir annulé toutes les dates, elle allait pouvoir se concentrer sur cette maladie qui l'a touchait. '' une fois que j'aurais annulé tous ce qui avait un rapport avec la tournée. J'irais à l'hôpital. Je te le promets '' après tout... Je ne voulais pas laisser les deux hommes de ma vie...

Puis, il avait parler de trouver un nouveau poulain, je n'avait aucun doute sur les artistes inconnus qu'il y avait à l. A mais j' avait un gros doute sur mes capacités, arriverais-je à réellement bien manager ? L'italien avait dit faire des concert en attendant et je trouve la perle rare. '' je te trouverais des dates, et, pourquoi pas faire des auditions pour trouver un groupe ou une personne pour être mon/mes nouveaux poulains ? '' c'était une idée qui venait de me traverser l'esprit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1150
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Dim 11 Juin - 18:59



When The Sun Goes Down
ft. Maria Watson


Maria n’en pouvait plus de cette suite de malheurs – et je devais dire que moi aussi… Elle en était horrifiée. Putain qui aurait pu croire qu’Atticus Fetch allait mourir ainsi alors qu’il avait survécu à plusieurs années enfermés chez lui à se droguer – le destin était parfois bien moche ! Je n’avais pas trouvé tout de suite les mots étant – moi-même – choqué par la nouvelle qui frappait la carrière de Maria en plein cœur.

Mes pensées étaient allées vers Alexie pendant quelques secondes – mais ma priorité était de rassurer et consoler Maria. Elle ne savait plus quoi faire. La putain de première chose à faire était que Maria se soigne. Je savais qu’elle avait beaucoup trainé à cause de la tournée – maintenant, il était temps d’agir ! Elle m’en faisait la promesse. J’avais tellement envie que ce putain de cancer quitte le plus vite possible son corps – c’était une question de vie ou de mort.

-Merci, dis-je en caressant sa joue. Avec la maladie en moins, tout ira déjà mieux.

Il n’y avait rien à faire, ce truc nous pesait dessus plus que ça en avait l’air. Maria était de plus en plus mal – je le voyais même si je ne disais rien. Attendre n’allait faire qu’empirer les choses jusqu’à risquer que ça soit irréversible – et ça je ne pouvais pas le permettre.

Il restait la carrière de Maria qui – avec la mort soudaine d’Atticus – prenait un coup d’arrêt. Je n’avais jamais été dans cette situation – j’avais réagi assez vite après la chute de The Army. Je lui avais proposé de faire des concerts pour donner un os à ronger aux fans et aux journalistes le temps que Maria puisse trouver un nouveau poulain. Je savais que je ne pouvais pas me permettre une tournée dans tout le pays – ce n’était pas envisageable. Je devais me centrer sur L.A. – c’était là que se trouvait mon public de toute façon. Maria était prête à trouver des dates et à faire passer des auditions pour trouver un poulain.

-C’est une bonne idée, dis-je avec un petit sourire. Tu peux passer une annonce dans les journaux. Sinon, on peut aller faire le tour des clubs ensemble pour trouver la perle rare. Il faut multiplier les possibilités pour trouver le bon, rajoutais-je en caressant toujours la joue de Maria. Je suis sûr qu’il y a ce que tu cherches à L.A. C’est pas les groupes qui manquent.

J’avais passé une main dans ses cheveux. On devait se sortir de cette situation – le plus vite sera le mieux !

-Cherche des dates à L.A. et dans les environs. On ne peut pas se permettre de partir trop loin, dis-je avec un regard entendu.

Maria allait devoir faire des allers et venues avec l’hôpital – on ne pouvait pas quitter L.A.

-On s’en sortira…, rajoutais-je avant de poser mes lèvres sur les siennes pour lui donner un bref petit baiser. Ta carrière ne peut pas finir comme ça. Tu mérites mieux.

Putain, Atticus avait bien choisi sa période pour mourir – ce n’était vraiment pas le moment. Un stress en plus pour une Maria affaiblie, on ne pouvait pas espérer pire…



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 838
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Amoureuse
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Dim 18 Juin - 15:23

When the sun goes down

Ft Daniele Ricci



C'est vrai qu'il fallait bien avouer que la poids de la tournée n'était plus sur mes épaules, ainsi, il allait être plus facile pour moi de me soignée, j'allais devoir appeler rapidement pour avoir une date d'opération. Si dans mon esprit, cela paraissait simple, en réalité, je savais que cette opération allait être peut-être compliquée, coûteuse et pas sans risques. Mais c'est toujours mieux que d'avoir toujours en moi cette tumeur qui pouvait grandir et attendre autre chose à tout moment. J'avais sourit à Daniele, il était certain qu'on aurait déjà un poids en moins sur nos épaules avec l'opération programmée. Ca allait me soulagé car je devais bien avouer que certain matins étaient plus difficile que d'autre lorsqu'il fallait que je me lève...

Même si m'arrêter un peu au niveau du management me ferait du bien, je ne pouvait pas me le permettre, les journalistes m'attendaient au tournant -surtout Axel Moriarty- et je ne devais donc pas me reposer sur les talents de Daniele aussi bon soient-ils. J'allait devoir trouver un autre groupe et j'allais tout faire pour. L'idée de Daniele de passer une annonce dans le journal n'était pas si bête, pourquoi pas après tout? Les gens qui viendraient à l'audition auraient déjà une qualité appréciable: le culot. Je continuais de sourire de mon air fatiguée. "Je ferais cette annonce dans le journal, peut-être pas cette semaine, mais celles qui suivent. Nous irons ensemble dans des bars pour trouver, pourquoi pas, la perle rare... " Et puis ça nous permettrait de sortir un peu tous les deux...

Les marques d'attention que me donnait Daniele me faisait vraiment du bien, sa main sur ma joue, puis dans mes cheveux avant de terminé par un baiser. Cela me requinquait un peu, j'avais besoin de lui, besoin de son attention et il me rendait pleinement heureusement de ce côté là. Je lui trouverait des dates, il n'y avait aucun soucis la dessus, j'étais certaine que beaucoup de monde souhaitait avoir un concert Daniele Ricci dans sa salle. Il ne voulait cependant pas partir loin de L.A et il avait raison, je ne pouvais pas faire de grand voyage, rien que d'aller à l’hôpital -donc traversé toute la ville- me fatiguais...

Je m'étais un peu décollé de mon petit-ami après lui avoir embrassé doucement les lèvres, je l'avais regarder dans ses yeux et avait sourit tendrement. "Ca va de ton côté? Tu n'as pas eu de rechute? Tu te sens bien?" Depuis qu'il avait eu sa crise cardiaque, j'étais autant inquiète pour lui que pour moi. Je crois que j'avais un peu peur de la mort. Elle était si proche de nous en ce moment...J'entendis gazouiller à nos côté, Tony, les mains pleins d'herbes, était venue à nous à quatre pattes et avait accroché sa main à ma jambe. Je m'étais accroupie et l'avait prit dans mes bras, il avait alors regarder Daniele et lâchant des "papa" a tout bout de chant, ce qui me faisait rire.



© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1150
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Dim 18 Juin - 20:11



When The Sun Goes Down
ft. Maria Watson


Maria était fatiguée – ça se voyait vraiment. Son combat intérieur contre la maladie était plus difficile qu’il n’y paraissait. Elle était comme moi – elle maquillait les apparences en voulant paraitre inébranlable. On allait vraiment bien ensemble.

La mort d’Atticus avait entrainé pas mal de problèmes – Maria n’avait plus de poulain capable de faire des tournées mondiales comme le pouvait Fetch. Il allait falloir que Maria trouve un nouveau poulain – ce n’est pas ce qui devait manquer à L.A. Les solutions étaient venues d’elle-même – l’audition et les bars étaient encore le mieux. Maria allait s’occuper de l’annonce – et on ira à deux dans les bars.

-Ça nous fera du bien, dis-je avec un petit sourire. Tu verras, tu trouveras ce qui lancera complètement ta carrière. L.A. regorge de bons groupes. Il suffit d’avoir l’oreille, rajoutais-je pour la rassurer – et me rassurer moi.

J’avais envie de sortir avec Maria – bars, cinémas, restaurants – comme on l’avait fait à Rome et au Texas. Depuis notre retour tout s’était enchainé – et on n’avait pas eu le temps de sortir à deux... Putain, pourtant c’est tout ce que j’avais envie ces derniers temps – souffler rien que nous deux autour d’un verre ou deux. Seulement, les malheurs nous avaient pris pour cible – et ils ne comptaient pas nous lâcher de sitôt.

Pour préserver la carrière de Maria, il était impératif de donner quelque chose au public et aux médias – et cette chose c’était moi. J’allais faire quelques concerts histoire d’éviter les rumeurs stupides – que je voyais arriver d’avance. Seulement, il n’était pas question de partir trop loin. La chose la plus importante était que Maria se soigne.

Nous nous étions embrassé – d’abord de mon initiative, puis de la sienne. Chaque baiser me rendait encore plus fou d’elle – surtout dans les moments difficiles qu’on traversait. C’est sûrement comme ça qu’on sait qu’on aime vraiment quelqu’un – quand les épreuves ne font que nous rapprocher.

Je m’étais largement inquiété de sa santé – elle s’inquiétait maintenant de la mienne.

-Non aucune rechute… Je vais beaucoup mieux. Je suis même prêt à courir le marathon, dis-je en souriant, alors que Bastardo nous avait signalé sa présence en gazouillant à nos côté – il était à quatre pattes à côté de Maria et réclamait son attention.

Maria l’avait pris dans ses bras – et Tony avait commencé à répéter le seul mot qu’il connaissait jusqu’ici « papa »…

-Je me demande vraiment qui lui a appris ça…, dis-je en faisant une petite moue. Il ne peut pas m’appeler The Best comme tout le monde ?, rajoutais-je à moitié sur le ton de l’humour.

Ce que je voyais – surtout – c’était qu’il s’était mis entre moi et Maria, pour changer. Seulement – contrairement à il y a quelques semaines – je ne lui en voulais pas. J’avais même passé très – très – furtivement deux doigts sur sa petite joue avec un sourire à moitié dissimulé.

-Il a encore déforesté le jardin,
dis-je en montrant du doigt ses mains pleines d’herbe. Et il a encore ruiné ses vêtements à 400 dollars, rajoutais-je en montrant son pantalon beige qui était tout vert aussi.

Je le montrais du doigt – et Bastardo s’était saisi de mon doigt en rigolant. J’avais soupiré de désespoir – ce gosse était incorrigible.

-Tu sais ce qu’on devrait faire pour se remettre tout ça ?, dis-je en regardant Maria – et plus en référence à la mort tragique d’Atticus que des petites conneries de Tony. Allez se détendre dans la piscine…, rajoutais-je en caressant – cette fois – la joue de Maria.

On en avait besoin – Maria, surtout, en avait besoin.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 838
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Amoureuse
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Mer 21 Juin - 6:31

When the sun goes down

Ft Daniele Ricci


Je ne m'en faisais pas tant que ça au niveau de ma carrière. Je savais que tôt ou tard, j'aurais mon heure de gloire, le groupe qui allait me faire décoller. Mais tout arrivait d'un coup et il était difficile de tout concilier. Je ne devais pas me plaindre, Daniele aussi vivait ça, c'était pour ça que je gardais tout en moi, pas besoin de lui dire ce qu'il savait déjà. Il est clair que nous retrouver à deux allait nous faire du bien, même si c'était dans des bars pour trouver mon prochain poulain.

Je me rendais compte peu à peu que nous traversions, depuis nous étions officiellement ensemble, que de mauvaises passes et j'avais bien l'impression que l'univers nous testait sur nos aptitudes à être ensemble. Comme s'il nous pointait du doigt en riant. Mais qu'importe, ça ira, je me soignerai, je trouverai un nouveau poulain, Tony sera aimé par son père (ce qui est peu à peu le cas) et Daniele ira bien. D'ailleurs, il me rassurait.

Il annonçait même pouvoir faire le marathon ''N'abuse pas non plus ! Tu excelles déjà en chanson et management, laisse un peu de gloire aux autres !'' avais-je dis amusée tandis que Tony appelait Daniele. Mi amusé, mi agacé, l'italien avait demandé qui lui avait appris ce mot et je fis un air innocent. ''Il se peut que cela soit moi...'' avais-je dis avec un petit sourire. Je berçais doucement le petit garçon qui grandissait à vu d'œil. C'était incroyable comment il évoluait.... Tout comme le regard de Daniele envers lui. Ça me rendait tellement heureuse de voir ses doigts se poser rapidement sur sa joue, faisant se dessiner un large sourire sur les lèvres de Tony.

Oui, Tony avait des activités diverses et variées et depuis que nous jouions dans le jardin, il s'amusait à tirer l'herbe verte. Encore une fois, Daniele était amusé par ce tic enfantin. ''Il est une sorte de tondeuse humaine...'' avais-je dis, amusée, comme pour prendre sa défense dans une plaidoirie factice. Ce qui était moins amusant, c'était qu'il ruinait toutes ses affaires et Daniele ayant la folie des grandeur, il lui achetait des affaires bien trop chères pour un enfant. Je poussai un soupir ''Je le changerai la prochaine fois qu'on ira dans le jardin... Erik a peut-être une recette magique contre le vert... Je sais que mon père mettait du jus de citron sur mes pantalon tachés''.

Daniele avait remis son attention sur moi en caressant ma joue et ça me faisait tant de bien que j'en avais fermé les yeux. Un sourire passa sur mes lèvres. ''Tu as raison... Je vais coucher Tony pour sa sieste et vais me mettre en maillot de bain.'' J'avais laissé un doux baiser sur les lèvres de mon petit ami et était rentrée avec l'enfant. Je l'avais mis au lit, avais pris le babyphone au cas où et était allé me mettre en maillot. A peine ces efforts m'avaient essoufflée et avaient réveillé ma douleur au bas-ventre. J'avais mis un peu de temps à revenir dehors mais l'air frais m'avait fait du bien. J'avais posé un pied dans l'eau et m'étais assise sur le bord de la piscine en attendant Daniele.
© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1150
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Jeu 22 Juin - 21:24



When The Sun Goes Down
ft. Maria Watson


J’allais mieux – peut-être pas de là à faire le marathon comme je le disais, mais ça allais mieux. J’écoutais – à moitié… - les conseils des médecins et je n’avais plus eu d’alertes depuis ma vraie crise cardiaque. Maria voulait que je laisse un peu de gloire aux autres – partager n’était pas mon fort.

-Pourquoi le ferais-je ?, dis-je sur un ton amusé. Je n’en peux rien si je suis le meilleur…

Quand je disais que partager n’était pas mon fort – ça l’était encore moins depuis l’arrivée de Bastardo dans ma vie. Celui-ci s’était – d’ailleurs – immiscé dans la conversation vocalement et physiquement parlant. Il m’appelait – encore et toujours… - au point que j’en venais à me demander qui avait bien pu lui apprendre un tel mot. Maria était coupable de ça – elle venait de l’avouer…

-Sérieux ?!, dis-je en faisant la moue. Je me vengerais…

Pas en lui apprenant maman – ça ferait trop plaisir à Maria, et je crois qu’Erik était déjà en train d’essayer de lui apprendre –, mais en lui apprenant des trucs comme « cojione » ou « cazzo »… Des choses utiles en somme.

Bastardo était un gosse souriant – sauf quand on l’engueulait… - et aussi très actif… Il passait la plupart de son temps dans le jardin à déforester toute la pelouse – pour mon plus grand malheur… Maria avait pris sa défense en disant que Bastardo se prenait pour une tondeuse humaine.

-Mouais… Qu’il fasse toute la pelouse alors, pas juste ses endroits favoris, dis-je avec un demi-sourire.

Ouais parce que Bastardo arrachait l’herbe toujours aux mêmes endroits – à moins que je ne me fasse des idées juste pour la critique… Parlant de critique, j’avais continué – tant que j’y étais – en montrant le pantalon à 400 dollars tout vert d’herbes. Maria avait pris la responsabilité du désastre – et avait même des recettes pour faire partir tout ce vert. Une chose était sûre Maria prenait la défense du Tony à chaque fois – et ça éveillait en moi des sentiments contradictoires que je n’arrivais pas à décrypter.

-Oui, Erik doit avoir une recette… Erik sait tout…,
dis-je en souriant.

Erik réussissait même à faire partir les tâches de vin – donc de l’herbe, ça devrait être du gâteau. Ça ne devait pas empêcher Bastardo de faire attention.

Assez parler de Bastardo – j’avais envie de me détendre dans la piscine -, même si parler du môme semblait remonter le morale de Maria. Ma brillante idée avait plu à ma petite amie qui était prête à aller foutre Bastardo à la sieste pour venir se baigner un peu.

-D’accord. Je vais aller me changer aussi, dis-je avant que Maria ne m’embrasse tendrement.

Elle était rentrée et je l’avais suivie – bifurquant pour aller à la cuisine où je m’étais servi un verre de whisky. Il n’y avait rien de plus rafraichissant – et de revigorant – qu’un bon verre. Je l’avais bu d’une seule traite juste avant de montrer pour aller me changer. J’avais tiré mes vêtements de travail pour mettre un bermuda bon pour aller dans l’eau.

Maria était déjà les pieds dans l’eau quand j’étais revenu près de la piscine. J’étais venu par derrière elle.

-Tu vas voir. Tout va s’arranger, dis-je en m’accroupissant – et en lui laissant un baiser dans le cou.

J’étais entré dans l’eau – elle était chaude, le soleil avait tapé dessus toute la journée. J’avais fait glisser Maria dans l’eau – pour ne pas être le seul à en profiter.

-On a de la chance dans notre malheur, l’eau de la piscine est bonne, dis-je comme pour ironiser sur ce qui nous arrivait.

J’avais serré Maria contre moi – et j’en avais profité pour l’embrasser.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 838
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Amoureuse
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   Lun 26 Juin - 12:39

When the sun goes down

Ft Daniele Ricci


Daniele souhaitait tirer toute la gloire sur lui, même pour un marathon, et j'avais été amusée d'entendre mon petit ami être égoïste à ce niveau-là. Pas partageur, je savais que de voir Tony dans mes bras ne l'enchantait pas, encore moins quand il l'appelait papa. Il avait alors indiqué qu'il se vengerait et je me mis à rire ''Même pas peur!''. Je voyais au fil des jours que Tony prenait de plus en plus de place dans le cœur de l'Italien, jamais il n'aurait eu ce petit sourire après ma blague sur la tondeuse à gazon il y a encore un mois. J'avais regardé le petit garçon puis son père ''Je me chargerai de lui montrer d'autres endroits pour qu'il égalise.'' avais-je dis avec un clin d'œil.

Même si Daniele commençait a aimer son fils, il trouvait toujours le moyens de le critiquer, si bien que j'avais du relativiser les choses. Erik arriverait à faire partir les tâches de sur son pantalon. ''Et dis-toi que quand il marchera, il ne fera plus ce genre de tache.'' Et Erik n'aurait plus à utiliser les recettes de grand-mère pour laver les vêtements de l'enfant. En tous cas, ça m'avait fait du bien de parler de Tony, de m'éloigner un peu de ce qui m'arrivait encore. Daniele avait même une autre idée : qu'on se détende tous les deux dans la piscine. J'avais donc été mettre Tony au lit et avait été me mettre en maillot de bain.

Quand mon petit ami était arrivé, j'étais déjà les pieds dans l'eau. Il était venu contre moi et j'avais souri, laissant un soupir s'échapper de mes lèvres. Il était entré dans l'eau et m'avait fait glisser à mon tour à l'intérieur. Ma peau avait frissonné un peu à cause du changement de température mais l'Italien avait de suite pris les choses en mains. J'avais prolongé son baiser, ses lèvres avaient un goût de miel, sans doute avait-il pris un verre de bourbon avant de venir dans l'eau. Je m'étais serrée contre lui, mes mains se baladaient sur son buste. ''Je t' aime.'' avais-je dit en le regardant dans les yeux.
© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When The Sun Goes Down (Aout 1982) [Daniele][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25. Meilleur Topic Depuis Aout
» Monday Nigh RAW - 9 aout 2010 (Résultats)
» MARDI 14 AOUT 2012
» Mousquet et Tomahawk : 27 aout 1776 - Bataille de Long Island
» MERCREDI 1ER AOUT 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Villa de Daniele Ricci-