AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Jeu 15 Juin - 20:07



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Ma magnifique villa était le théâtre d’une fête aujourd’hui – comme toutes les semaines. Aujourd’hui, il y avait plus de monde que d’habitude mais c’était une question de chance. Ma villa était ouverte à tous les gens qui touchaient de près ou de loin à la musique et au cinéma – il n’y avait personne pour contrôler les entrées mais seuls ceux qui le veulent vraiment savent la date et l’heure de mes fêtes hebdomadaires.

Erik s’assurait toujours qu’il y ait tout ce qu’il fallait pour tout le monde – toutes classes sociales comprises -, c’est pour ça qu’entre les jeunes gens venus de divers milieux, il y avait des serveurs et autres filles de joie engagées pour l’occasion – il faut bien amuser la galerie…

Je me pavanais au milieu de ce beau monde – en chemise rouge à moitié ouverte et gomina dans les cheveux -, un verre de whisky à la main. Je me faisais accoster toutes les secondes par des jeunes qui voyaient pour la première fois Ricci The Best. Je les comprenais – moi aussi, j’aurais aimé me rencontrer si je ne me connaissais pas. Certains – artistes en herbe – voulaient déjà un contrat. Je ne sais pas combien de fois j’ai dû dire que pour convaincre The Best, il fallait être doué – très doué. S’ils étaient vraiment talentueux et courageux, ils y arriveraient – ou pas…

Des personnes connues – parce qu’il y en avait –, j’avais trouvé Jessica Hill qui parlait avec Victoria Hunter. Mes paires de seins favorites – sans hésitation ! La question était : avec laquelle des deux j’allais finir cette nuit ? J’allais laisser les filles choisir – j’aimais qu’on vienne me chercher, ça voulait dire que j’étais désiré.

-Erik, apporte-moi un autre whisky, dis-je en m’adressant à mon majordome qui passait à côté de moi – alors que je n’étais pas encore à la moitié du verre que j’avais en main.

Mon verre rempli ou non, Erik s’était exécuté. J’avais – au même moment – croisé le regard de Victoria et Jessica. Elles m’avaient fait signe – et je savais que les deux allaient se battre pour m’avoir. Tant mieux ! La soirée n’en sera que plus divertissante !

Je m’étais installé sur un transat’ au bord de la piscine – Erik ayant déjà fait son boulot en m’apportant mon verre.

-Merci Erik, dis-je en faisant l’échange avec mon verre – présentement vide – et le nouveau bien rempli. Tu sais s’il y a des personnalités spéciales à qui je dois prêter une attention particulière aujourd’hui ?

On ne savait jamais que Jim soit là – ou des personnes dans ce genre. Il y avait des gens incontournable avec qui j’adorais passer mes soirées – amico mio était au top de cette liste.

-Si vous pensez à Jimmy Reed, j’ai bien peur qu’il ne soit pas là, dit Erik qui avait l’œil sur tout.

C’était bien dommage – une fête sans Jim n’était pas aussi drôle qu’une fête avec Jim.

-Tant pis, on fera sans lui,
dis-je non sans laisser passer une petite moue.

Que fais-tu Jim – qu’est-ce qui est plus important qu’une fête chez moi ?

La non présence de mon meilleur ami ne m’avait pas déprimé longtemps – j’étais déjà passé à autre chose en buvant sur mon transat’ et en regardant les filles se trémousser près de la piscine. Elles étaient pas mal du tout et j’attendais que l’un d’entre elles me tombe dans les bras.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Mar 11 Juil - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Ven 16 Juin - 4:27



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Beverly Hills, le quartier des gens riches, les grosses maisons, les voitures de luxe, la tranquillité d’esprit. Tout ce que je ne connais pas et qui ne fera jamais partie de mon quotidien, surtout si je reste à glander dans l’Eastside.

Une vie de pacha, les majordomes et les boniches qui vous servent le petit déjeuner à même le lit, la routine pour ces gens là. Ils n’ont jamais eu à  couper une pomme en deux pour manger deux fois dans la même journée, ça se voit !

Aujourd’hui, y’a une réception dans une Villa, une des plus belle et plus luxueuse du tout Beverly Hills. Ricardo m’y envoie parce que, premièrement je pourrai faire un max de fric en couchant avec quelques gros portes-feuilles invités. Et ensuite, parce que je lui dois beaucoup de tunes pour tout ce qu’il m’a avancé en drogue.

J’prends un bain. Avec de l’eau parfumée ! Je me fais les ongles et j’enfile une robe presque neuve qui mets mes courbes en valeur et dont le décolleté ne laisse aucune place à l’imagination. J’ai droit au traitement royale de la part de Ricardo qui  n’a qu’en tête, les billets verts que je ramènerai si je bosses comme il faut.

Il me dépose devant la grille, j’comprends pas trop pourquoi puisqu’il y a un valet parking mais bon, faut se dire que ça vieille caisse rouillée ferait piètre figure au travers des voitures de luxes. Alors je remonte l’allée avec autant d’aisance que mes godasses à talons trop haut pour mon cul me le permettent.

Je hais jouer à la «  Dame de la haute » parce que j’en suis pas une et que j’en serai jamais une.

Je tente de me mêler à la foule du mieux que je peux et j’attrape une flute de champagne sur le cabaret d’un  Stuart qui passe tout prêt. «  Humm mignon le p’tit cul celui là! », j’peux pas m’en empêcher !

Je regarde autour de moi et les gens sont plutôt décontractés pour une fête de guindés, je me demande du coup si je fais pas trop habillée. Quoi qu’on s’en fiche, j’suis pas là pour rester nécessairement très longtemps vêtue.  Ricardo doit être sur le point de venir me rejoindre, il fera lui aussi  de l’observation sur le terrain.

J’m’avance  un peu plus sur la terrasse et je peux admirer le jardin donc la somptueuse piscine. Wow ils ne se privent vraiment de rien les biens nantis ! J’suis émerveillé. Carrément ! Y’a de plus en plus de gens, personnes que je connais, en même temps, ça aurait été surprenant.

J’suis tellement fascinée par la vie des gens riches et célèbres que je ne fais pas attention au transat devant moi et m’y prends les pieds, cassant mon talon, je pivote sur moi-même et je tombe assise sur l’homme qui relaxe sur le dit transat.

- J’suis désolée ! J’ai deux pieds gauches, de toute évidence !

Je ris. Parce que y’a rien d’autre à faire. J’pourrais me relever et offrir de meilleures excuses à l’homme sur qui je viens d’atterrir mais il dégage un tel effet de testostérone qu’il ferait faire des bassesses à une nonne.

- Bailey. Et, à bien y penser, j’suis pas désolée du tout.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Ven 16 Juin - 16:53



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Mes yeux vagabondaient de filles et filles – mais pas seulement… Je regardais aussi quelques artistes qui jammaient au bord de la piscine. La villa Ricci était devenue – avec le temps – un lieu culturel incontournable. Je n’ai pas besoin de préciser que j’en étais très fier. Je suis le putain de propriétaire de cette endroit de luxe et de rêve – moi, le grand Daniele « The Best » Ricci.

Le whisky était bon – Erik s’était surpassé quand il avait fait le ravitaillement – et l’ambiance était au beau fixe. Que demander de mieux ? J’étais le Roi du Monde, ici !

J’attendais avec patience qu’une fille se décide à venir tenter sa chance – en vrai, je pariais silencieusement que ça serait Jessica la gagnante du jour –, quand l’un d’entre elle m’était littéralement tombée dessus. Quand je dis tomber, c’est tomber assise sur moi. Une fille assez jolie – que je ne connaissais ni d’Eve, ni d’Adam – à la tenue bien plus chic que ne le demandait ce genre de fête. Je n’avais pas imaginé que mon pouvoir s’étendait jusqu’à le faire carrément tomber sur moi – mais il fallait croire que si. Je suis vraiment le meilleur. La jeune femme s’était confondue en excuse – et m’avait montré son plus beau rire.

-Deux pieds gauches... Ou de la chance. Tout est relatif, dis-je avec le sourire sans savoir vraiment si cette chute était préméditée ou non – ça n’avait pas d’importance de toute façon.

Elle m’avait donné directement son identité - en retirant ses excuses et en ne se relevant pas. Bailey – donc – avait trouvé directement les mots pour avoir ma plus grande attention.  

-Ah oui ?, dis-je avec un sourire malicieux accroché aux lèvres. A bien y penser, aussi, vous avez surestimé la teneur de cette fête, rajoutais-je en référence à ses vêtements.

Je m’étais redressé un peu – c’était mieux pour la conversation.

-Vous êtes ici pourquoi ? Pour profiter des artistes présents ? De la belle villa ? Ou bien de son propriétaire ?, dis-je en regardant la jeune Bailey avec un éclat de malice dans le regard.

Si elle le cherchait – le propriétaire – elle venait de le trouver. Je n’avais pas pris la peine de me présenter – j’étais The Best, après tout… Il n’y avait plus besoin de me présenter.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Ven 16 Juin - 19:03



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Faut dire que j’avais une grande faciliter en général à aborder les hommes mais jamais encore, cependant, je n’étais tombé sur un client potentiel de cette manière. Ça rendait la chose encore plus excitante parce que la proximité était installée dès la première seconde.

Après m’être excusée, je me ravise parce que malgré, honnêtement, je ne suis pas du tout désolé. Il est beau, il sent bon, il est très attirant et, au pif, je peux dire qu’il est bourré de pognon. J’ai du flair pour les bonnes affaires.

Ça semble l’amusé. À moins que ce ne soit la situation en elle-même. Cela dit, il ne me fait pas me relever.  Je m’installe un peu mieux sur ses genoux, pourquoi perdre du temps ?  Et après un coup d’œil rapide, il ne porte pas d’alliance. Je n’ai aucun remord à coucher avec des hommes mariés mais en général, dans les fêtes, j’évite de me mettre dans une situation délicate. C’est pas bon pour le business !

- A bien y penser, aussi, vous avez surestimé la teneur de cette fête.

- Ah oui ?


Je caresse mon cou d’une main puis je descends avec mon index lentement en sillonnant mon décolleter jusqu’à mon nombril m’assurant que l’homme suis bien du regarde la trajectoire de mon doigt.

- Quel dommage !  Cette robe met pourtant si bien en valeur mes… yeux, n’est-ce pas ?

Je l’aguiche au possible. J’veux lui montrer juste ce qu’il faut pour le convaincre qu’il ne peut pas me laisser aller sans y aller d’une proposition scabreuse.  Et quel homme ne plongerait pas le regard dans le décolleté d’une femme qui le lui désigne si aimablement ?

Quoi qu’il en soit, il ne se décontenance pas pour une paire de seins.  Il se redresse et j’en profite pour passer un bras derrière sa nuque, faignant de trouver par ce geste, un support pour éviter de tomber -  de nouveau – vers l’arrière.

- Vous êtes ici pourquoi ? Pour profiter des artistes présents ? De la belle villa ? Ou bien de son propriétaire ?

- Un peu des 3 je dirais… En fait, je cherche un peu de compagnie, question de me changer les idées.  Et, le hasard fait bien les choses, vous semblez justement être un homme qui a des idées…


Je le regarde intensément. Peut-être que je tente la transmission de pensées, j’en sais trop rien.  J’espère seulement qu’il va mordre à l’hameçon.  Les clients sexy sont pas nécessairement monnaie courante et c’est toujours plus plaisant de s’envoyer en l’air avec quelqu’un qui nous excite.

- J’ai soif. Que diriez-vous de partir à la recherche d’un verre. J’vous ai fait renverser le votre en vous tombant dessus, et les discussions sont toujours plus agréables avec un verre à la main.

Je prends bien tout mon temps pour me lever, prenant appuie sur sa cuisse, voir même l’intérieur de sa cuisse pour m’aider dans le mouvement.  Aucun doute qu’il gagne à découvrir vu la fermeté de… sa cuisse.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Sam 17 Juin - 18:17



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Aguichante – il n’y a pas d’autres mots pour définir la belle créature qui m’était tombé dessus. Sa tenue – qui montrait qu’elle n’avait aucune idée dans quel type de fête elle avait mis les pieds – avait quelque chose de très sexy et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’avais suivi son geste du doigt qui partait de son cou à son nombril. Elle avait un décolleté plongeant sur lequel j’avais lorgné pendant quelques secondes – assez pour en juger de la qualité de ce que je voyais. J’en avais presque perdu le fil de la conversation - mais étant Daniele Ricci, j’avais vite repris le cours de ce qu’il se disait. Or, elle parlait de sa robe qui mettait – tellement ! – en valeur ses beaux yeux.

-Effectivement, dis-je non sans sous-entendre qu’il y avait bien plus que ça qui était mis en valeur par cette robe.

Elle m’avait conquis avec un décolleté – putain, je devenais faible – mais, à ma décharge, elle n’avait pas que ça d’attirant. Sa façon de parler – qui était teintée d’humour et aguichante à souhait – était le petit plus qui m’avait achevé. Seulement, j’étais Daniele Ricci – ressentir de l’attirance était une chose, le montrer directement en était une autre. Bailey – par contre – n’hésitait pas à passer son bras derrière ma nuque, pendant que je la questionnais sur les raisons de sa présence en ce merveilleux lieu. La réponse était satisfaisante – et je me laissais de plus en plus convaincre que je venais de trouvé mon passe-temps de la soirée.

-Des idées, on peut dire ça comme ça
, dis-je avec un petit sourire. De l’imagination aussi et un terrain de jeu énorme, rajoutais-je en référence à ma villa.

Elle voulait se changer les idées ? Ainsi soit-il – j’étais son homme pour ça. Je me laissais tenter et séduire – à quoi bon résister alors que j’en avais envie ? La première chose à faire – et l’idée venait de Bailey – était d’aller nous prendre un verre. C’était mieux – elle avait renversé le mien.

-Bonne idée ! L’alcool ne manque pas ici !, dis-je en me mordant discrètement la lèvre quand elle avait pris appui avec ses mains sur ma cuisse – on va dire ça comme ça.

Je m’étais levé et lui avait fait signe de me suivre – j’avais bien envie de me poser à l’intérieur de la villa… Au passage, j’avais jeté un œil vers Victoria et Jessica. Elles me regardaient toutes les deux – Jessica m’avait fait signe de venir près d’elles. Non, non, ma grande ! J’avais tendu le pouce vers Jessica avant de le fait vaciller légèrement vers le haut, puis, de pointer mon pouce vers le bas comme aux jeux du cirque dans l’Antiquité – on est Romain ou on ne l’est pas… C’était histoire de montrer à Jessica que – pour elle – c’était mort pour ce soir. Elle n’aurait pas le droit au grand Daniele Ricci – et vu ça tête, ça n’avait pas l’air de la ravir… Ne vous en faites pas, elle s’en remettra.

-On va aller à l’intérieur, il fait chaud dehors, dis-je en souriant et en passant la porte fenêtre qui menait à mon salon complètement transformé en zone de fête pour une soirée.

Je nous avais pris deux verre de whisky – j’en avais donné un à Bailey.

-Voilà le meilleur whisky du monde, dis-je très fier. Tu m’en diras des nouvelles !

Elle ne pouvait pas ne pas l’aimer – je savais qu’il était aussi cher que bon.

-Alors ? On commence par une conversation où tu me raconte ce que tu fais dans la vie et quels sont tes rêves les plus fous… Ou je te fais faire la visite de l’endroit en passant par la piscine et la chambre ?, demandais-je sur un ton joueur, en plongeant mon regardant dans le sien – et en évitant que mon regard ne tombe encore dans son décolleté. Il y a moyen de faire les deux en même temps aussi…

Peu importait le chemin – je savais comment cette histoire allait finir de toute façon.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Sam 17 Juin - 23:16



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Les hommes, je les connais comme le fond de ma poche et celui-là n’échappe pas à la règle. Un p’tit  visuel sur ma poitrine et hop ! Ils deviennent de vrai petits chiens fous  voulant faire mumuse.  Et ça tombe bien, j’suis là pour ça, l’amuser !

Et c’est exactement ce que je lui réponds alors qu’il questionne sur la raison de ma présence ici.  C’est un joueur expérimenté. Je ne suis pas tombé sur un amateur à qui je devrais continuellement  recentré l’attention.

Des idées il en a. Bien. De l’imagination aussi. Encore mieux. Et un terrain de jeu énorme, en l’occurrence, cette magnifique villa. Jack pot ! Quelque chose me dit que je ne vais pas perdre mon temps ce soir. Et c’est tant mieux. Le temps, c’est de l’argent !

Je propose donc de partir à la recherche d’un verre.  Il fait chaud, j’ai soif mais c’est surtout pour pouvoir bouger et, éventuellement trouver à nous isoler. L’idée lui plaît et une fois debout il me fait signe de le suivre.

En déplacement vers la villa, mon nouvel ami communique par un geste dont je ne suis pas certaine de comprendre avec une femme un peu plus loin. Sa femme ?  N’empêche qu’elle ne semble pas vraiment contente de ce geste.

- On va aller à l’intérieur, il fait chaud dehors.

  Il n’aura pas besoin de me le proposer deux fois.  Je n’aime pas trop me faire remarquer des autres femmes quand je travail. J’couche principalement avec des hommes quoi qu’il me fût arrivé d’avoir des femmes comme clientes.

La villa est aussi somptueuse à l’intérieur qu’elle le promettait de l’extérieur.  Tout reluit autant de propreté que par un quelconque ornement de cuivre, d’or ou de bois vernis. Un palace pour gens riches et célèbres. J’en visite régulièrement. Mais pour une nuit seulement.

- Voilà le meilleur whisky du monde. Tu m’en diras des nouvelles !

- Bu en agréable compagnie, il ne peut être que meilleur,
dis-je en cognant mon verre contre le siens.

Je bois une gorgée que je fais discrètement tourner dans ma bouche. Je  laisse le liquide imbibé mes papilles quelques seconde avant de l’avaler lentement.  Un whisky  se déguste.

- Intéressant.  Il a une saveur nettement plus boisé qu’un whisky qu’on nous sert en apéro dans les restaurants. Je dirais qu’il est âgé d’une trentaine d’année. Et probablement Irlandais, il est plus rustique en bouche mais pas désagréable. Une douce amertume arrive à la toute fin ce qui est plaisant pour les papilles.  

Ouais, j’m’y connais en whisky. Et j’aime bien en étaler un peu parce que ça en jette et aussi parce que les hommes en général aiment bien les femmes qui connaissent des choses comme celle là. C’est mieux que de parler de la dernier couleur de rouge à lèvres qui fait fureur.

- Un whisky à près de 3000$ la bouteille, j’espère que ce n’est pas ce qu’il y avait dans ton verre que j’ai renversé tout à l’heure. J’trouverai bien une façon de me faire pardonner.

Je porte de nouveau le verre à mes lèvres sachant très bien que je le fais délibérément aussi sensuellement que possible, ajoutant un faux air désolé pour le verre renversé.

- Alors ? On commence par une conversation où tu me raconte ce que tu fais dans la vie et quels sont tes rêves les plus fou… Ou je te faire faire la visite de l’endroit en passant par la piscine et la chambre ?  Il y a moyen de faire les deux en même temps aussi…

- Si tu me parles de la piscine extérieure, bondé de gens, je l’ai déjà vu alors aussi bien visité l’intérieur. Je pourrai alors mieux te parler de ce que je fais dans la vie. Magicienne.  Je suis assez douée pour faire disparaître plein de choses. Les vêtements en particulier. Et toi qui a plein d’imagination, je suis certaine que tu  dois être un assistant  très dévoué !


J’appuie ma propre proposition d’une autre  longue gorgée avant de déposer mon verre sur le cabinet à liqueur. La majorité des gens sont à l’extérieur alors quelque chose me dit que nous aurons tout le loisir d’inspecter la demeure.

- Encore mieux s’il y a un billard quelque part.  Manier la queue est un art. Tu es d’accord ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 18 Juin - 18:12



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Ma villa allait être notre terrain de jeu – et nul doute que ça allait plaire à Bailey. Qui se sentirait mal dans un si beau palace ? Un alien, peut-être – mais les aliens n’existent pas. A l’intérieur, je lui donnais le meilleur whisky du monde. Il avait couté un pont mais quand on aime on ne compte pas – une devise made in Ricci.

Que dire des compliments de Bailey ? C’était une douce musique à mes oreilles – agréable compagnie, meilleur, tant de mots doux… Elle savait flatter le Daniele Ricci – encore mieux que Victoria, elle-même, qui était pourtant championne toute catégorie pour ça. Le whisky avait ravivé mes sens – et boosté mon imagination sans borne. Bailey allait découvrir ce que c’était de passer une soirée en compagnie du meilleur.

Si sa compagnie était agréable, j’avais appris avec surprises ses connaissances en whisky – putain, origine, âge et prix, elle avait tout deviné ! Là, j’étais tombé sur une perle rare !

-Experte en whisky!, dis-je sans masquer ma surprise. J’adore ! Tu n’en as pas l’air à première vue. Le prix, la date, l’origine. Tu as tout juste. A croire qu’il ne faut jamais se fier aux apparences.

Le whisky qu’elle avait renversé m’avait bien coûté 3000 dollars – mais ce n’était pas si grave… Pourtant, elle était prête à se faire pardonner.

-Je n’ai aucun doute là-dessus,
dis-je avec des tonnes d’idées derrière la tête que mon regard ne cachait pas.

La sensualité dans tous ses gestes ne me laissait pas indifférent – des filles comme ça, j’en veux chaque semaine à mes fêtes ! Je m’en mordais la lèvre. C’est pour ça que proposer une visite de la villa était la première chose qui m’était venue à l’esprit – avec toutes les arrières pensées qui allaient avec. C’était bien pour finir dans la chambre que cette visite était programmée par mes soins.

Elle n’avait pas envie de la piscine – elle préfère un endroit plus privé à première vue. Elle avait dit être magicienne – avec une spécialisation dans la disparition de vêtements.

-Je serais le meilleur assistant, dis-je avec un sourire en coin. Je suis le meilleur en tout, de toute façon.

Les blagues grivoises étaient monnaie courante chez Bailey – je l’ai remarqué pendant les quelques minutes où on a fait connaissance. Elle m’en avait encore sorti une en parlant du billard.

-Un art que tu as l’air de connaitre, dis-je ô combien intéressé dans le fait de découvrir ses talents en la matière. Il y a bien un billard.

J’avais marqué une petite pause pour boire la moitié de ce verre de whisky.

-Suis le guide, dis-je dans un murmure en approchant mon visage de son oreille.

De ma main libre, j’avais pris la sienne. Je nous avais dirigé jusqu’à la salle de jeu – dedans, il y avait un billard grand luxe, des flippers et toutes sortes de choses pour amuser la galerie. La pièce était vide – il faisait chaud, la majorité des gens étaient autour ou dans la piscine. Je m’étais appuyé contre le billard en amenant Bailey contre moi.

-Alors, tu es magicienne ?, dis-je joueur. Tu es de celles qui ont été invitées pour rendre cette fête encore meilleur ?, rajoutais-je en faisant référence aux filles de joie – putain, je suis quand même sacrément poli ! – engagées pour la soirée. Ou alors tu es une artistes inconnues en quête d’une vie sous le feu des projecteurs ?

J’avais placé ma main libre sur le rebord du billard – faisant face à Bailey mais sans plus la toucher. Avant de passer du bon temps avec une fille autant demander quels étaient ses intentions – ce qui était un peu bête en soi parce que quelles qu’elles soient, j’étais déjà décidé à ne pas laisser Bailey me filer entre les doigts.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 18 Juin - 21:43



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Mes connaissances avec le Whisky semblent impressionner et, jusqu’à un certains point, plaire à mon  compagnon d’un soir dont je ne connais toujours pas l’identité, bien que j’ai un bon doute qu’il soit le propriétaire de l’endroit.

- A croire qu’il ne fait jamais se fier aux apparences. ajoute t-il après l’éloge de mes connaissances.

- Et, que disent t-elles les apparences ?

Je m’en doute un peu mais c’est toujours amusant de mettre les autres dans une situation légèrement délicate.  Je m’en mords la lèvre inférieure en le regardant. Je ne crains pas sa réponse, appelons un chat un chat.

Au prix que vaut la bouteille, je sais que le moment que je compte lui faire passer essuiera largement ma « dette ». J’vaux plus qu’un verre, même s’il contient le meilleur whisky au monde. Mais si j’avais su au  moment de ma chute ce que contenait son verre, j’aurais fait en sorte qu’il le renverse sur moi. Il aurait pu en lécher une partie…

Mon hôte me propose de continuer cette conversation  tout en visitant les lieux.  J’ai ma petite idée sur l’issue de cette visite.  Sa compagnie est plus qu’agréable, pourquoi ne pas faire durer le plaisir aussi longtemps que possible ?

Je me prétends magicienne avec une spécialité dans la disparition des vêtements. Et, oh comble de la coïncidence, il s’avère être le meilleur des assistants.

- Je suis le meilleur en tout, de toute façon.

- Oh ! Vraiment ? Alors il me tarde de « tout » découvrir.


Chaque demeure comme celle-ci qui se respect en possède une salle de jeu dont un billard et, les possibilités infinies qu’offre une table sont tout autant respectables. C’est donc le premier arrêt que je suggère en laissant sous entendre que je sais bien manier la queue. Faut pas m’en vouloir, c’est le nom usuel de la baguette mais dans les circonstances, j’admets avoir appuyé sur le mot.

C’est en murmurant à mon oreille qu’il me propose de le suivre.  Il vînt prendre ma main dans la sienne jusqu’à ce que nous soyons dans la salle de jeu équipé pour les vrais amateurs. Il y avait de tout, pour tous les goûts.

La main toujours dans la sienne, il vînt se poser contre la table me collant à lui puis me reprit les questions sur ma profession de «  magicienne ».  Il lâcha ma main pour prendre appuie contre le billard sans pour autant distancer son corps du miens.

Je l’aurais bien embrassé, là, tout de suite mais le désir rend fou et c’est le but que je recherche avant toute chose.  Savoir jusqu’où peut aller un homme pour m’avoir.

- Tu es de celles qui ont été invitées pour rendre cette fête encore meilleure ?  Ou alors tu es une artiste inconnue en quête d’une vie sous le feu des projecteurs ?

- Ai-je réellement besoin d’un projecteur braqué sur moi pour attirer l’attention ?


Je me penche légèrement sur la gauche pour passer ma main entre son bras et la table de billard et, frôlant son oreille de mes lèvres, je lui murmure :

- Je suis ici pour t’offrir le meilleur, n’est-ce pas ce à quoi tu aspires ?

Alors que je lui murmurais à l’oreille, j’avais mis la main sur une queue – de billard !, m’enfin ! – que je glissais dans l’espace entre bras  de l’homme aux airs Italiens et la table.  Je me recule, ancrant mon regard au sien.

J’aime jouer, je l’ai dit. Alors pourquoi en rester là ?

- Je te propose une partie. Une seule.  Et, bien sûr, tous les coups sont permis. Et parce que je suis bonne joueuse, je te laisse casser.

Je prends la craie bleue que je fais tourner sur le bout de la baguette dans un geste peu subtile avant de la lui tendre. S’il veut faire monter les enchères, je suis partante. La soirée est jeune, il y a tant de pièces à explorer.

Je brise le contact qui subsistait toujours entre lui et moi pour contourner la table et sortir le triangle et placer les  boules sur la table. Bien sûr, penché au dessus de la table comme je le suis, j’ai bien conscience de la vue imprenable que je lui offre mais si cela peut lui donner un avant goût de ce qu’il l’attend, pourquoi je l’en priverais ?

Je le rejoins de son côté de la table, résistant difficilement au magnétisme qu’il dégage. Je ne sais pas ce qu’il fait dans la vie, mais j’suis prête à parié qu’il n’y a pas beaucoup de gens qui son indifférent à son charisme.

- On call les coups ?

Ainsi, si on rate, l’autre pourra avoir le loisir de choisir le châtiment. Un billard nouveau genre. J’crois pas qu’on se rende jusqu’à la  8 ….


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mar 20 Juin - 16:41



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Le whisky n’avait aucun secret pour Bailey – ce qui était surprenant. Ma surprise m’avait fait parler des apparences qui pouvaient s’avérer être trompeuse – la preuve… La jeune femme se demandait bien ce que pouvaient – alors – dire ces fameuses apparences. Ce n’était pas moi qui les faisaient, c’était la société dans laquelle on vivait tous – donc, je n’avais aucun remord de lui dire la vérité.

-Que les femmes, surtout celles qui se promènent dans ce genre d’endroit, ne sont pas les plus calées en alcool fort. Elles sont plus associées aux cocktails qui sont plus fruités. Mais j’aime bien les femmes qui sortent des chantiers battus
, dis-je en souriant.

Elle venait de casser les apparences – et c’était tant mieux ! Le mystère planait autour de la fille – dont je ne savais toujours pas la fonction dans cette société. Elle était magicienne – une bonne manière d’attiser ma curiosité, ça ! C’était encore une fois l’occasion de me lancer des fleurs – et d’attiser la propre curiosité de Bailey.

-On a toute la nuit pour ça,
dis-je en ne laissant planer aucun doute sur mes intentions.

C’est ainsi qu’on avait commencé par une visite de la salle de jeu – ne voulait-elle pas jouer avec les queues de billard ? J’avais la chance d’avoir une salle de jeu digne des meilleures arcades de L.A. – quand on est Daniele Ricci, on peut tout se permettre. C’est contre mon billard que je m’étais posé – Bailey contre moi.

Avant de commencer une partie, les questions s’étaient imposées à moi – mais la fille avait la fâcheuse et délicieuse tendance à ne jamais vraiment répondre.

-Non, tu n’as pas besoin de projecteurs. Mais, tu percerais facilement dans le monde du mannequinat. Crois-en mon expertise, dis-je sincèrement.

Je disais ça de toutes les femmes qui arrivaient à attirer toute mon attention – ce qui, si elles m’avaient toutes écouté, aurait fait un boum du nombre de mannequins dans cette ville.

Je n’avais aucune envie de résister à ses avances sensuelles. Sa bouche frôlant mon oreille pour me dire qu’elle était ici pour m’offrir le meilleur était bien assez pour me procurer des frissons délicieux.

-Tu me connais déjà par cœur,
lui soufflais-je, suave.

Bailey avait déniché une queue de billard – elle était prête à faire une partie. Joueuse ? J’aimais ça ! Tous les coups sont permis ? Encore mieux !

-J’accepte le défi, dis-je avec un sourire en coin – et en la regardant jouer avec la craie dans un geste qui m’avait fait me faire mordre la lèvre inférieur d’une façon tout aussi peu subtile.

A quoi bon être subtil de toute façon ?

Elle m’avait tendu la queue de billard – oui, tendu… On ne tend pas des trucs à Daniele Ricci – mais Bailey n’en savait rien et je ne voulais pas ruiner mon coup à cause de petites névroses. Je m’en étais saisi – je me faisais violence.

-Je sans que la partie va être… Intéressante, dis-je pour ne pas dire « excitante ».

Les préliminaires – pardon : la préparation du jeu – étaient tout aussi excitantes. Je commençais à croire que le choix de son décolleté n’était pas innocent – choisir un décolleté n’est jamais innocent… J’avais lorgné dessus – sans me cacher. Ça avait le don de rendre mon imagination encore plus débordante.

Elle voulait pimenter le jeu en annonçant les coups.

-Avec plaisir, dis-je en lui souriant. Celui qui rate a un gage.

J’avais l’honneur de casser – je m’étais mis en place pour le faire plaçant méthodiquement la boule blanche. Bailey était à mes côtés – ce qui n’était pas facile pour la concentration.

-Je te parie que j’en mets déjà une rien qu’en cassant, dis-je sûr de moi – et en regardant le jeu.

J’avais envoyé mon coup – avec une justesse incroyable. Raté, Ricci… Aucune boule n’avait décidé de rentrer dans un fichu trou. Je m’étais redressé – une moue sur le visage. Les boules s’étaient éparpillées sur la table – certaines touchant les bords.

-Tu as payés la chance, on dirait, dis-je en me retournant vers Bailey. Ou alors, je veux faire durer le plaisir, rajoutais-je avec un demi-sourire m’appuyant contre la table de billard.

J’allais gagner cette partie – question d’honneur et parce que j’étais Daniele Ricci – mais je ne voulais pas non plus écraser Bailey. Bon, je vous l’accorde, c’est de la mauvaise foi.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mar 20 Juin - 17:39



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Mon compagnon a le verbe facile ce qui me permets de meilleurs manœuvres en utilisant ses propres phrases à mon avantage en l’aguichant ou en laissant planer le doute. Entretenir le mystère est ma meilleure arme mais je dois m’en servir judicieusement.

Trop le faire languir peut le mener au désintéressement ou me rendre « inaccessible » et  ce serait bien dommage de laisser filer un aussi intéressant prospect.

Mais celui-ci est bien accroché, il me le confirme en annonçant que nous avons toute la nuit pour  que je découvre tout le meilleur qu’il puisse m’offrir. J’y peu rien mes les dollars s’affichent dans ma tête.

C’est du business.

La salle de jeu dispose de tout ce qu’un bachelor puisse rêver. Un poker et des flippers. Un jeu de cible, jukebox et bien entendu, un billard.

Il continua sa petite enquête sur ma personne, proposant que je puisse être à la recherche de projecteurs. Sauf que je vis au temps présent et que là, tut de suite, ce n’est pas ce dont j’ai besoin.

- Non, tu n’as pas besoin de projecteurs. Mais, tu percerais facilement dans le monde du mannequinat. Crois-en mon expertise.

- L’expertise rapide que tu as fait de mon décolleté ou c’est pour  l’ensemble de l’œuvre ?


Tout contre lui, je peux aisément le sentir se crisper. Comme s’il combat rageusement l’envie de me renverser sur le billard et de procéder sans plus attendre à une expertise plus approfondis.
J’en ai tout autant envie mais je me sens capable de faire grimper un peu plus son thermostat interne.

Je me saisi d’une queue – de billard – en glissant mon bras entre le sien et la table. Ma bouche frôlant son oreille le temps d’une confidence sans équivoque et je me recule afin d’extirper la baguette et lui proposer une partie.

- J’accepte le défi.

- Bien !


Le temps de bien me pencher sur la table, roulant les boules – de billard ! – tout en sachant très bien que ma position ne laisse rien imaginer de se qui se cache sous ma robe, je retire le triangle puis  je le  rejoins et lui laisse l’honneur de casser.

- Je te parie que j’en mets déjà une rien qu’en cassant.

Je lui réponds d’un clin d’œil,  prenant appuie d’une main sur le billard alors qu’il se penche pour  procéder. Je profite alors de sa concentration pour glisser mon doigt tout le long de son dos. Depuis sa nuque jusqu’à sa ceinture.

- Pas de chance…

Peut-être est-ce par ma faute mais il ne parvient pas à entrer une boule, comme convenue. J’analyse la table. J’ai le choix des numéros et puis que les basses jaune  et orange sont près de la poche avant droite, j’annonce les envoyer au trou, ce que je fais sans mal.

Je lève les yeux vers l’homme, mais pour moi, c’est sérieux – un peu quand même – et après réflexion, je lui dis que la blanche ira frapper la 11, la sienne, au centre et que c’est cette dernière qui entrera la boule numéro 7.

Pour se faire, je dois changer de côté de table et je  viens me placer tout juste devant mon partenaire de jeu. En me penchant, je peu aisément frotter mes fesses contre lui. Il prend bien plaisir à cette partie de billard, ça n’en fait aucun doute.

Je recule lentement ma baguette, soufflant légèrement entre mes lèvres. Je me sens fragile et sur le point d’exploser. Et je donne le coup qui se voulait moins fort et moins précis que prévu. Je frappe bien la 11 mais elle passe à côté de la mienne.

Je me redresse, toujours dos à lui en regardant la table.

- La chance est sélective, ce soir. Tu parlais d’un gage ?

Je me retourne pour lui faire face. Il est plus grand que moi je n’avais pas encore réellement porté attention à sa stature. Je me redresse légèrement sur la pointe des pieds pour lui chuchoter que je ne porte strictement rien sous ma robe.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mer 21 Juin - 19:50



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Je voyais Bailey pouvoir devenir un grand mannequin – elle avait des formes avantageuses, après tout. Je m’étais posé comme expert en la matière mais la jeune femme avait la réplique facile – qui ramenait chaque fois à nos prochains plaisirs charnels.

-Il va me falloir plus de temps pour expertiser l’ensemble de l’œuvre, dis-je avec un sourire non dissimulé.

J’aurais pu expertiser tout de suite – à même le billard -, mais mon envie de faire inlassablement durer le plaisir avait pris le dessus. Bailey avait joué le jeu – proposant une partie de billard qui s’avérera être des plus intéressantes. Les règles ayant été établies – très vite – entre nous, j’avais eu l’honneur de casser. Ma soif de sensation – et de victoire ! – m’avait poussé à, d’entrée de jeu, dire que j’allais directement empocher un boule.

Seulement, j’avais oublié une variable dans l’équation – la variable Bailey. J’aurais dû la tenir en compte parce qu’elle avait de quoi remettre en cause une victoire facile. Son doigt qui avait fait le trajet dans mon dos avait eu raison d’une partie de ma concentration – c’était une adversaire de taille -, si bien que je m’étais retrouvé sans aucune boule empochée. Cette fille allait peut-être gagner grâce à ses atouts séductions qui étaient loin d’être dérisoires.

C’est à son tour de jouer – et elle avait bien joué ! Deux boules annoncées – deux empochées. Elle me laissait donc avec les boules hautes.

-Beau coup, dis-je non sans afficher une moue – j’étais mauvais perdant car, en réalité, je ne perdais jamais.

Bailey n’est pas en reste – elle avait fait une autre annonce qui lui sera bien difficile à réaliser quoi que je ne devrais pas parler trop vite. J’avais comme partenaire de soirée une experte en whisky doublée d’une bonne joueuse de billard – la soirée s’annonçait bien excitante. Pour réaliser son coup, elle était obligée de venir de mon côté de la table – et en avait profité pour me rendre fou une fois de plus en frottant ses fesses contre moi. Ne craque pas Ricci – tu peux résister jusqu’à la fin d’une putain de partie ! Dans l’optique de ne pas perdre la face – et pied – je m’étais un peu déplacé sur le côté et avait frôlé sensuellement ses fesses avec ma main. C’était assez pour qu’elle rate son annonce – laissant la chance revenir de mon côté.

-Il faut dire que la chance ça se crée, dis-je en pensant qu’on avait chacun bien réussi à déstabiliser l’autre – et que donc la chance n’était que très peu coupable de tout ça. Un gage, oui, dis-je en faisant déjà marcher mon cerveau pour lui servir quelque chose de bien.

Bailey était toujours dans son rôle – qui lui va bien – de séductrice. Elle m’avait dit – à l’oreille – que sous sa robe il n’y avait rien. C’était une invitation – mais j’avais bien envie de faire durer le plaisir encore un tout petit peu. Je voulais – surtout ! – tout maitriser même si l’envie de découvrir le dessous de la robe de mon invitée était la première chose dont j’avais envie maintenant. Résiste, Ricci !

-Chaque chose en son temps, murmurais-je à son oreille, suave. Ton gage, c’est de ne pas bouger d’un seul petit millimètre.

On allait voir si elle allait y arriver ! J’avais commencé un parcours avec deux de mes doigts. Je les avais passés sur sa joue, j’étais descendu jusque dans son cou et j’avais dessiné le contour de ses seins – que le décolleté me permettait de touché à même la peau par moment. La découverte avait continué le long de sa robe assez fine pour déterminer qu’il n’y avait vraiment rien en dessous – ça me mâchera le travail pour la suite cet « oubli » de sous-vêtements. Mon doigt était allé jusqu’à son entre-cuisse – pardessus sa robe pour ne rien précipiter. Je n’avais pas – une seule seconde – quitté le regard de Bailey, et j’avais arrêté là le parcours.

-C’est à mon tour de jouer, murmurais-je – mon souffle caressant son oreille - même si je n’avais plus aucune envie de jouer au billard – je voulais juste monter dans ma chambre avec Bailey.

Je m’étais décollé d’elle – c’est là que j’avais remarqué que j’avais chaud. J’avais regardé la table – mais très rapidement.

-J’empoche la 11 en touchant la 4, dis-je sachant très bien le coup complètement impossible – balancerais-tu la partie, Ricci ?

Je m’étais placé à côté de Bailey – plus du tout concentré sur le jeu malgré les apparences. Ce qui devait arriver, arriva – je n’étais arrivé à toucher ni la 11, ni la 4 mais j’avais bien failli envoyer la 8 au trou…

-Il semblerait que ça ne soit pas mon jour, dis-je avec un sourire coupable en me tournant vers Bailey. Du moins au billard, rajoutais avec un sourire en coin.

J’étais – moi aussi – destiné à avoir un gage. Je n’avais pas besoin précisé que c’était prémédité – tout montrait que ça l’était.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mer 21 Juin - 21:11



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




J’aurais très bien pu réussir mon second coup. Des comme ça, j’en fais tout le temps ! Mais les conditions ce soir sont différentes. Mon adversaire est aussi redoutable que moi et je suis prête à parier tout ce que j’ai – ma robe – qu’il ne lâchera pas aussi facilement.

On ne peut malheureusement pas réussir à chaque coup et, bonne joueuse – parce que j’en ai bien envie –je lui rappel donc que je lui dois un gage non sans lui révéler que, sous ma robe, je ne porte pas de sous vêtement.

Pas de dentelle aguichante, ou de porte jarretelle affriolante.  Rien que moi dans sa version la plus épurée, et la plus séduisante si vous voulez mon avis.

- Ton gage, c’est de ne pas bouger d’un seul petit millimètre.

- Je retiens mon souffle alors…


Il posa ses doigts sur ma joue pour lentement descendre sur mon corps. Je resserre ma poigne sur la queue de bois, mon seul point d’appuis me permettant de ne pas perdre complètement la tête.

La caresse en soit n’a rien de si torride. Mais dans les circonstances, et vu la teneur du brasier que nous alimentons, j’en ressens une douce torture. La nuit promet d’être  intense.

Il termine son exploration de surface après un rapide arrêt entre mes cuisses. Il ne perd pas le Nord, mon charmant tortionnaire, rappelant qu’il est le prochain à s’exécuter.  Je peux enfin souffler quoi que je sois à bout de souffle, justement, bien que je n’ai pas bouger d’un millimètre, comme il me l’a ordonné.

- J’empoche la 11 en touchant la 4.

Je déglutis avec peine. Le billard n’a plus aucun attrait, j’en perds même ce qu’il me dit, ne regardant même pas la position des boules alors qu’il frappe sur la blanche qui part en direction plus ou moins assuré, quelque part au travers des autres boules.

Dans sa trajectoire, elle heurte la noir qui roule jusqu’à la poche du centre et s’arrête près du bord. Un tout petit peu plus fort et elle entrait, me donnant la victoire par défaut. Je n’aime pas gagner par défaut. Il n’y a pas de plaisir à gagner ainsi. Même quand on sait qu’au final de cette partie, l’issu sera la même pour lui comme pour moi : une seule baguette et un seul trou à remplir.

- Il semblerait que ça ne soit pas mon jour. Du moins au billard.

- C’est que tu as trop chaud… retire ta chemise et tu seras en meilleures conditions.  


Bien sûr, ce n’est pas son gage. Je cherchais un peu autour de moi de quoi m’inspirer. Bien entendu, la pièce dispose de son propre cabinet à liqueur – l’alcool et le jeu allant de pair. Je m’y dirige et je verse dans un tout petit verre, du whisky. Le même que celui que nous avons eu le plaisir de déguster un peu plus tôt.  

- Tu dois prendre des forces. Un verre et tu retrouveras toutes tes capacités.

Au lieu de le lui tendre, j’insère le verre entre mes seins.

- Ton gage est servi. N’en renverse pas, autrement je serais bien obligé de terminer la partie toute nue…


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Jeu 22 Juin - 22:50



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Bailey n’avait pas bougé d’un millimètre – elle était surprenante. Par cette caresse, je lui laissais un avant-goût du reste de la soirée qui – je l’espérais – allait être encore plus torride que cette partie de billard. Bailey avait résisté – mais je la sentais à bout de souffle. Je devais avouer que ça flattait mon ego – qui n’en avait pas besoin de tant que ça pour être flatté.

Seulement, j’avais encore la force de reprendre notre petit jeu – je suis le grand Daniele Ricci, il fallait que je fasse preuve de ma résistance, moi aussi. J’avais fait une annonce impossible à réaliser – j’avais certainement envie de découvrir l’imagination de Bailey en matière de gage… J’avais tellement mal joué mon coup que j’avais risqué de perdre carrément la partie – ça n’aurait pas été digne d’un Ricci… La chance devait avoir conscience de mon nom de famille car la noir n’avait quand même pas été jusqu’à tomber dans le trou – ce qui m’avait évité une malheureuse défaite.

J’avais fait le constat – évident… - de mon manque de chance. Bailey m’avait trouvé une excuse – la chaleur – et m’avait proposé une solution – enlever ma chemise. C’était tentant – trop tentant. J’avais déboutonné ma chemise – sans l’enlever complètement – pendant que Bailey était en quête de mon gage assurément. Elle devait avoir trouvé car elle s’était dirigée vers mon minibar pour rempli un petit verre de whisky – le meilleur du monde, encore une fois. C’était ça mon gage ? Boire du whisky ? Si tel était le cas, Bailey manquait d’imagination.

J’avais cru qu’elle allait me tendre le verre – en enfreignant encore une fois la terrible règle numéro 5 -, mais c’est entre ses seins qu’elle avait placé le verre.

-Tu sais me prendre par les sentiments, toi, dis-je avec un sourire complice.

J’avais approché mon visage du verre mais - avant de foncer dessus comme un sale môme pourrait foncer sur son biberon -, j’avais contourné le verre de ma langue pour goûter la peau de Bailey. Faire durer le plaisir, c’était ma spécialité. Ce n’est qu’après avoir bien fait le tour que j’avais resserré mes dents sur le bord du verre pour l’extirper un peu des seins de Bailey. Je l’avais bu comme ça – d’un coup – non sans en renversé un peu sur la poitrine de ma partenaire du jour.

-Oups… On dirait que ce n’est vraiment pas mon jour de chance, dis-je en prenant mon verre en main – et en le déposant sur le bord de la table de billard. T’en fais pas, je vais arranger ça…

Je m’étais exécuté – léchant le whisky qui avait malencontreusement coulé entre ses seins. J’avais chaud – encore plus qu’avant… - et m’était redressé pour regarder Bailey dans les yeux.

-Je crois que… La partie est terminée, dis-je en lâchant ma queue de billard en plein milieu de la table – brouillant ainsi la partie en cours.

J’avais posé mes mains sur ses belles hanches – et je m’étais emparé de ses lèvres pour lui offrir un baiser brûlant. J’aurais voulu attendre d’être dans ma chambre avant d’être plus entreprenant – mais que voulez-vous…


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Ven 23 Juin - 17:54



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Plus le jeu avance – ou recule -  et plus la concentration nous fait défaut.  Je n’ai déjà plus la tête au jeu quand l’Italien gentleman parcours mon corps du bout des doigts m’obligeant à rester immobile.

Je n’ai jamais autant contracté les muscles de mon abdomen afin de retenir mes mouvements. Ça en fait presque mal alors qu’il termine son exploration entre mes cuisses et c’est en expirant  doucement – et longtemps – entre mes lèvres que j’accueille ma délivrance.

Il s’est déjà distancé de moi, reprenant  la partie là où nous l’avions laissé. J’ai cependant du mal à recentrer mon attention sur la table qui me parait bien abstraire soudainement. Il annonce son coup, il aurait pu dire n’importe quoi que j’y aurais vu que tu feu.

Bien entendu, c’est un échec et il me doit donc, à son tour, un gage.  Je lui suggère de retirer sa chemise alors que je verse dans un petit verre, de l’excellent whisky. À première vu, il semble douter que le gage soit à la hauteur de son coup raté. Je place le verre entre mes seins et le déclic se fait très vite.

- Tu sais me prendre par les sentiments, toi.

- Disons que je sais pimenter les bonnes choses de la vie.


Il se penche alors sur mon décolleté et, au lieu de boire immédiatement le contenu du verre, il parcourt habilement de sa langue ma poitrine qui maintenant, ne demande pas mieux que d’être libérée de ma robe. J’en ai les yeux qui révulsent de plaisir et les jambes qui deviennent molles.

Tout ce que je peux prendre comme appuie est la queue de billard que je tiens bien fermement de ma main gauche. Je sens le verre tiré vers l’avant et enfin, le whisky couler légèrement entre mes seins.

- Oups… On dirait que ce n’est vraiment mon jour de chance. T’en fais pas, je vais arranger ça.

- Oh, mais j’y compte bien !


Ma voix n’est qu’un souffle perdu dans l’immensité de la pièce alors que mon cœur bats pleine vitesse dans ma poitrine et que mon partenaire s’exécute et vient prendre le peu d’alcool qui s’est déversé entre mes seins.

C’est plus que je ne peux supporter, mon plaisir atteint un paroxysme démesuré alors qu’en fait, il ne s’est pratiquement rien passé – encore, entre nous deux.  

- Je crois que… La partie est terminée.

Je suis incapable de lui répliquer quoi que ce soit. Je suis dévorée par un désir brûlant, impossible de le contenir plus longtemps.  S’il dépose sa baguette sur la table, je lâche la mienne  sur le sol.

Ses mains, déjà sur mes hanches, m’attirent contre lui alors qu’il m’embrasse passionnément. Je n’ai pas la force de lui résister, de lui refuser mes lèvres. Je ne suis qu’une pauvre marionnette entre ses mains qui me tiennent captives.

Sa chemise étant déjà ouverte, je peux partir à l’exploration de son torse chaud et bien défini. Ses muscles se contractent sous mes doigts qui remontent jusqu’à ses épaules pour redescendre sur ses bras, entraînant sa chemise dans sa chute.

Je libère mes lèvres des siennes, cherchant à goûter chaque parcelle de son cou, de son torse. Tout s’embrouille dans ma tête. Il n’est plus question de rien d’autre que de mn corps qui implore le sien. De mon envie pressante de le découvrir en entier. Ma bouche contourne son mamelon droit, ses muscles virils trésailles alors que je découvre son nombril du bout de ma langue.

C’est à genoux devant lui que je termine cette première exploration sommaire de son corps. Son pantalon n’offre aucune résistance  et je ne tarde pas à poursuivre ma quête en lui offrant la plus douce des faveurs.  Après tout, n’avions nous pas convenu que manier une queue était un art ?

Et si mes connaissances avec le whisky l’ont impressionné, s’il a accordé du mérite à mes talents au billard, il peut maintenant apprécier la dextérité avec laquelle j’utilise ma langue.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 25 Juin - 18:06



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Le gage était – largement ! – dans mes cordes. Bailey m’avait livré sa poitrine en y plantant au milieu mon breuvage préféré – je ne pouvais pas rêver mieux. Elle s’était vanté de savoir pimenter les choses – j’avais constaté que ce n’était pas de la prétention, c’était bien vrai.

J’en avais profité pour jouer avec elle – et lui montrer mes compétences illimitées en la matière. Ma langue habile commençait à rendre folle et fébrile la fille si confiante. J’étais venu boire le contenu du verre – en en reversant, bien sûr, sinon ça ne serait pas drôle ! Je m’étais donné la mission de résoudre ce petit problème – et au ton de la voix de Bailey qui s’estompait, j’avais conscience qu’elle ne demandait que ça. J’avais récolé les quelques gouttes de whisky qui s’étaient perdue sur sa peau – et je les dégustais sensuellement.

La partie de billard avait – maintenant – autant d’intérêt qu’une course d’escargot. J’avais décidé de mettre fin à la partie – en brouillant le jeu d’un coup de baguette. Le désir de profiter du corps qui m’était offert – sans résistance ! – était bien trop présent que pour continuer.

J’avais déchainé ma passion en embrassant Bailey – en voyant que tous ses signaux étaient au vert. Elle n’y résistait pas, elle s’était laissée aller – personne ne résiste à Daniele Ricci. Elle avait tout le loisir de dessiner ce qu’elle voulait avec ses doigts sur mon torse – ce qu’elle ne s’était pas gênée de faire en explorant même plus loin et en laissant tomber ma chemise devenue superflue. Je lui avais fait le plaisir de répondre – enfin, mon corps lui avais fait le plaisir de répondre -, par des frémissements de plaisir.

L’experte en whisky – et pas qu’en ça, d’après mes constatations actuelles -, était allée plus avant dans son entreprise en laissant voyager sa bouche sur la peau de mon cou et de mon torse. J’avais cherché l’ouverture de sa robe – mais les caresses linguales de Bailey rendaient les explorations difficiles. J’étais – même ! – arrivé à un point où son dos m’était devenu inaccessible quand sa descente avait fini juste à l’ouverture de mon pantalon. L’expérience faisait que je savais précisément ce qu’il m’attendait - ne m’avait-elle pas prouvé savoir manier la queue dans notre petite partie avortée ? Pendant qu’elle s’était mise à déboutonner mon pantalon, j’avais posé mes mains sur le bord de la table de billard – de part et d’autre de mon corps.

Je n’avais pas été déçu – putain pas du tout ! Elle était encore plus douée à cette nouvelle activité qu’au billard – pourtant, j’ai de hautes exigences ! C’était assez pour m’extirper quelques soupires de plaisir. J’avais caressé ses cheveux – enfin, plutôt, j’avais emmêlé mes doigts dedans au rythme de la caresse buccale de Bailey. J’avais les yeux fermé – ça rendait la chose plus intense.

Bailey était encore une énigme – je ne savais toujours pas ce qu’elle faisait dans la vie -, mais ma curiosité préférait savoir ce qu’il se cachait sous sa robe plutôt que de savoir son métier et son rôle dans cette ville. J’étais un homme avec des priorités tout à fait normales – demandez aux autres ce qu’ils feraient dans pareilles situations !

Je commençais à réellement prendre mon pied – et perdre pied, aussi… Je savais que le premier round se passerait dans cette pièce – je n’avais pas envie de déménager maintenant ! -, mais je réservais d’autres rounds dans d’autres endroits à Bailey. Elle était mienne pour toute la nuit – parce que j’étais le maitre de la soirée et que j’avais décidé que ça serait ainsi !

Je l’avais incité à remonter pour déguster encore ses lèvres des miennes – et venir à bout du suspense en lui enlevant sa robe. Bailey était encore mieux au naturel – avec ses courbes généreuses. D’une main assurée – et agile ! – j’étais allé explorer son intimité sans cesser de l’embrasser. Ma caresse avait cessé quand Bailey m’avait semblée ne plus tenir – à moins que je ne sois mauvais juge. J’avais monté ses cuisses autour de ma taille – et dans un mouvement j’avais plaqué Bailey dos contre un mur. Le haut de son corps était à la merci de ma bouche – et inutile de préciser que je ne me gênais pas le moins du monde !



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 25 Juin - 23:03



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




L’intensité atteint son paroxysme quand il déclare la partie terminé et que, sans plus attendre, il me fait l’offrande d’un baiser interminable et délicieux. Ses lèvres ont encore le goût du gage ayant déclenché toute cette effervescence.

Son corps entier devient alors une véritable chasse au trésor pour mes sens qui décuplent de façon vertigineuse.  J’ai envie de le découvrir  en entier, de savourer  le meilleur de lui-même  en y laissant mes empruntes de conquérante.  

Je commence la découverte sur son torse bien défini. Il n’est pas que beau parleur. Il est magnifique et il me tarde de découvrir ce qu’il cache encore. Je descends donc mes baisers le long de sa chair perfection, savourant du bout de ma langue chaque petit bouton de chair de poule que je crée au passage.

À l’extérieur, la fête bat son plein mais personne n’a autant de plaisir que nous deux en ce moment.  Rien ne peut rivaliser avec le plaisir brut du désir à l’état pur. Même pas une bouteille de whisky à  $3000.

Mon excursion charnelle se termine quand je me heurte à son pantalon encore en place mais dont la proéminence  implore libération.  Je m’exécute, répondant autant à son besoin qu’au miens.

L’Italien se repose  contre le billard, mêlant ses doigts à ma chevelure alors que je lèche et suce son membre turgescent avidement, joignant à la douceur de mes lèvres, la fermeté de ma main. Sauf le bruit de mes lèvres gourmandes, les gémissements de l’homme pimente la trame sonore.

Orgueilleuse,  je m’applique donc à la tâche.

Je le sens maintenant au même stade que moi alors qu’il baptisait mon décolleté et avec un peu de regret, je délaisse cette queue d’un tout autre genre que les précédentes  alors qu’il me fait remonter et de nouveau, honorer mes lèvres de sa passion fiévreuse et faire de ma robe, son nouveau tapis de sol.

Nue et à sa merci, il me rend la monnaie en glissant sa main entre mes cuisses.  J’en frémis, j’en gémis, contre ses lèvres soudées aux miennes. J’suis déjà tellement mouillée qu’il ne rencontre aucune résistance. Au contraire, la facilité avec laquelle il me conquit en est déroutante et j’émets un râle des plus explicites.

C’est alors qu’il remonte mes cuisses autour de ses hanches pour me faire captive en me pressant contre le mur de la salle de jeux.  N’ignorant pas l’appel de ses pulsions, il peut dès lors dévorer le haut de mon corps en l’embrassant à sa guise. Mes seins en font les frais. Mes mamelons durcissent et se dressent de plus en plus à chaque fois que sa langue vient les enrober.

Je lui appartiens complètement en ce moment unique et hautement sensuel.

Mais j’en veux plus. Et je le veux tout de suite. Je l’enserre un peu plus tout en passant mes bras autour de son cou puis je pousse contre le mur avec mes talons. Qu’il me baise ici, contre le mur ou sur la table de billard. Ou tout contre la fenêtre offrant ainsi un spectacle  inusité aux invités, je m’en fiche. Mais je le veux en moi et maintenant !

Ma langue caresse la sienne alors que je nous sens tourner dans la pièce. Je ne saurais plus dire où, par rapport à la table nous sommes rendu. J’ai perdu tout repaire mais dans ses bras, je n’ai besoin d’aucune autre indication.

Je sens maintenant sous mes fesses, le bord doux et froid du bois de la table. Nous y sommes donc revenus.  Délaissant son cou, j’allonge les bras vers l’arrière, caressant l’étoffe verte et rugueuse de la table.

- La 8… et tu gagnes !

Son sexe bien érigé, il n’aura besoin d’aucun effort pour bien viser. Je l’attends, je le désir. J’viens caresser ma poitrine d’une main, tenant toujours mon appui de l’autre. Tout n’est qu’un jeu. Et je consens à être sa Dame sur son échiquier. Tant qu’il sait comment me faire valser entre ses mains.


@ Billy Lighter



Pis demain matin tu m’prendras dans tes bras
On va faire comme si le malaise était pas là
J’vais m’en aller de mon bord, toi du tiens
Peut-être qu’on se recroisera en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mar 27 Juin - 19:56



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Bailey avait – très vite ! – fait monter en moi l’excitation et l’envie. Elle savait y faire autant au billard qu’à des jeux plus intimes. J’avais fait cesser ses caresses très – très ! – intimes pour m’accaparer ses lèvres et la dénuder complètement.

Bailey savait pimenter les choses – mais j’étais le grande Daniele Ricci, je savais aussi y faire ! J’avais entrepris de venir caresser son intimité mouillée par le début de nos ébats – et ça faisait son effet. Elle avait frémi et gémi – assez pour flatter mon incommensurable ego. J’avais bien fait de refuser les avances silencieuses de Jessica Hill – la fraicheur et l’expérience de Bailey était beaucoup plus grisant que tout ce qu’aurais pu me donner l’actrice. J’aimais faire de nouvelles rencontres – surtout quand elle menait à des ébats dans ma salle de jeux.

J’avais estimé l’avoir assez titiller – et les estimations de Daniele Ricci étaient toujours bonnes. En réalité, c’était l’excitation qui m’avait fait remonter ses cuisses et nous avait fait finir contre le mur. Nos intimités ne cherchaient qu’à ne faire qu’un – mais j’avais décidé de réserver une douce torture à Bailey. J’avais décidé d’embrasser chaque petite parcelle du haut de son corps – dont ses seins magnifiques qui m’avaient montré toute l’excitation que ma partenaire d’un soir ressentait, au cas où j’en douterais encore. Je résistais à la tentation d’aller plus avant dans nos ébats – et ce n’était pas facile ! Tout son corps me criait de ne faire qu’un avec elle – j’avais résisté à cet appel pour mieux appuyer ma domination totale. Elle le voulait pourtant – elle m’enserrait pour avoir ce qu’elle voulait.

Sa résistance – et la mienne -, avait provoqué une bataille acharnée qui nous avait transporté du mur à la table de billard. Entre temps, j’avais – encore ! – goûté à ses lèvres, nos langues s’étant – elles aussi ! – déclarées la guerre. Maintenant, nous nous étions retrouvés sur les lieux de notre première bataille – celle de la partie de billard que j’étais sur le point de perde avant qu’on ne l’interrompe pour quelque chose de bien plus excitant ! Bailey s’y était allongée –brouillant encore plus le jeu – et m’avait fait une douce provocation pour m’obtenir la victoire sur tous les plans.

J’étais Daniele Ricci – je ne laissais passer aucune victoire même si c’était une victoire facile.

-Tu me donne cette victoire sur un plateau, dis-je d’une voix légèrement essoufflée par l’effort physique que j’avais fait – mon corps en sueur était aussi une preuve de toute l’énergie déployée.

J’allais consentir à ses demandes – parce que je savais que c’était une façon d’obtenir ce qu’elle voulait. Elle avait continué de m’y inciter en caressant sa poitrine – putain, comment je pourrais résister à ça ?!

J’avais placé mes mains sur ses cuisses – que j’avais lentement remontées jusqu’à ses seins pour les dernières caresses calmes avant le déferlement qui allait se produire. Le temps de calme s’était fini avec une dernière caresse sur son intimité qui réclamait – toujours ! – plus. La 8 était à quelques centimètres de son corps – trop facile. J’avais - sans crier gare – remmené son corps contre le mien pour nous unir. Le mouvement avait propulsé quelques boules – dont la 8 – dans les trous. J’avais gagné la partie !

J’avais donné des coups de reins – sensuels et précis. Les cris de Bailey supplantaient totalement les miens – que je ne retenais pas. Nos corps en sueurs ne se lassaient pas l’un de l’autre – surtout nos lèvres qui se connectaient entre deux cris. Mes coups de reins étaient de plus en plus rapprochés – et de plus en plus précis -, et je n’avais pas tardé à atteindre le septième ciel en même temps que Bailey.

Le silence – enfin, relatif car nos respirations faisaient du bruit -, avait pris place dans la pièce. J’étais assez fier que ma trentaine – largement dépassée… - ne m’empêchait pas de m’adonner à ça dans des lieux comme celui-ci.

-J'ai gagné!, dis-je fier mais le souffle – très… - court, en regardant Bailey qui était toujours enlacée à moi. Je t’offre un deuxième round… Dans ma chambre, rajoutais-je avec le même degré d'essoufflement.

Deuxième, troisième, quatrième – j’étais partant pour de nombreux rounds.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Sam 1 Juil - 4:45



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Il n’est plus question de jeu ou de pouvoir. Ni même de business. Mais uniquement de force d’attraction me reliant à cet homme qui s’est donné comme mission de me projeté au septième ciel de toutes les façons possibles et imaginables.

Plaquée contre le mur, je peux sentir combien il me désir par cette protubérance qui heurte ma cuisse à chaque micro mouvement de nos corps. Il me dévore la poitrine, puis revient sur mes lèvres qui ne se font pas prier pour savourer de nouveau le goût du whisky qui subsiste encore.

Nos langues valsent frénétiquement laissant que de frêles feulements s’échapper de part et d’autres.
Uniquement  ses assauts sur la partie supérieure de mon corps suffisent à faire de moi une poupée de chiffon entre ses mains aussi fortes que douces.  Je sens l’urgence de me dégager de mon emprise, pour mieux me laisser capturer, de nouveau.

C’est sur la table de billard, là où tout a commencé que nous nous retrouvons de nouveau. Je le défis ultimement de terminer ce qu’il a commencé en mettant  la 8 au cachot. C’est une provocation, bien sûr, tout ce soir n’est que provocation.

Ses mains parcours de nouveau  mon corps depuis mes cuisses jusqu’à ma poitrine pour mieux redescendre, cette fois, pour caresser mes lèvres intimes.  Je ne prends pas la peine de dissimuler les gémissements que cela me procure.

C’est divinement bon !

Et brutalement,  mon corps est ramené vers l’avant. L’onde de choc déplace les boules sur la table, faisant rouler plusieurs dans les poches, la 8, bien évidement, est l’une d’entre elle. Mon amant Italien à gagné la partie.

L’union de nos deux corps est parfaite, intense mais suave. La sueur de tarde pas à perler ma peau soyeuse. Mes seins bondissent à chacun de ses coups de reins, frottant contre son torse d’Apollon.  Je ne gémis plus, je cris d’extase.

Tout comme lui.

Il n’y a aucune retenue.

Son dard me pilonne de plus en plus vite. Le frottement du tapis de la table contre mes fesses m’est désagréable mais je m’en fiche, il n’y a rien d’autre que son sexe en moi qui ne compte. Et puis c’est l’apothéose.  Un déferlement  orgasmique qui s’abat tel le tonnerre dans la pièce.

Son sperme chaud s’écoule en moi,  tel le whisky hors de prix s’était déverser dans ma gorge pour se faire ressentir jusqu’au bout de mes doigts.

J’ai la tête contre son torse, mes bras et jambes refermés autour de lui. Je ne suis pas prête de bouger de là alors qu’il murmure entre deux respires qu’il a gagné la partie. En effet, cette victoire est la sienne, je la lui concède puisque en ce moment, être bonne deuxième est franchement pas désagréable.

- Tu manies tout aussi bien la queue que moi, je dois l’avouer !

Je peux bien me permettre de flatter son égo, lui qui a su me prendre à mon propre jeu.  Je relève la tête vers lui, autant pour le regarder que pour mieux respirer. Je suis à bout de souffle, moi qui pourtant, à un cardio d’enfer vu la gymnastique quotidienne à laquelle je m’adonne.

Le round deux est proposé, et pas n’importe où. Dans sa chambre a-t-il dit ce qui me confirme ce que je croyais savoir depuis un moment. Nous nous trouvons  bel et bien chez lui. C’est tout de même flatteur de sentir qu’il a suffisamment apprécié le premier round pour en redemander.

- Passons donc au plat principal, dans ta chambre.

Je descends mes mains sur ses fesses que je pétris fermement avant de relever ma jambe gauche et de la faire passer devant lui et de descendre de la table. Je lui prends la main et marche avec lui en direction de la porte close de la salle de jeux.

- Ta chambre, elle est loin d’ici ? C’est bien plus excitant de s’y rendre ainsi…

Déambuler dans notre plus simple appareil dans sa Villa remplis de gens donne sans aucun doute le ton au prochain round.  Et puisqu’il en est le Maître, il peut bien faire ce qui lui plait.

- Qui sait si ça te donnera pas envie d me donner la fessée au détour d’un couloir !

J’ouvre la porte et immédiatement, les bruits de la fête se font entendre.  Si, il y a quelques instants, je nous aurai crus seul au monde,  la vérité est tout autre.  N’importe qui pourrait s’amener d’un instant à l’autre.

J’adore ça.


@ Billy Lighter



Pis demain matin tu m’prendras dans tes bras
On va faire comme si le malaise était pas là
J’vais m’en aller de mon bord, toi du tiens
Peut-être qu’on se recroisera en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 2 Juil - 17:03



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Je ne regrettais pas d’avoir fait une croix sur Jessica Hill – ni sur Victoria Hunter. Les deux – même réunies – n’auraient pas pu me procurer autant de plaisir et d’extase que j’en avais ressentis avant, pendant et après ce moment avec Bailey.

Nous étions encore l’un contre l’autre à reprendre – difficilement, pour ma part… - notre souffle. Bailey avait toujours l’entière possession de mon torse en sueur. J’en avais profité – et j’avais fait part de ma victoire facile mais toute acquise. Nous manions tous les deux biens la queue – mais j’étais le meilleur.

-L’expérience. C’est ça la clé, dis-je avec un sourire en coin – mais essoufflé à souhait.

J’avais envie d’un autre round – de dizaines d’autres rounds. J’avais envie de tester toutes les limites de Bailey – et me rassurer sur les miennes, aussi… Elle était jeune et téméraire – j’avais envie de lui montrer que j’avais encore moins peur de rien et que j’étais le maitre absolu de cette maison.

La proposition d’un autre round était sur la table – et j’attendais que Bailey l’accepte. J’étais essoufflé mais pas vaincu – j’avais besoin de montrer que j’étais capable d’enchainer les rounds sans sourcilier. Bailey était partante de découvrir la suite du menu.

-Très bien !, dis-je satisfait de son acceptation.

Elle m’y incitait déjà à ce deuxième round – il ne me fallait pas tant… La petite coquine qu’était Bailey avait bien envie de pimenter encore plus en allant jusque dans ma chambre dans le plus simple appareil – comme je le disais : téméraire à souhait.

-Elle est au premier étage… L’escalier n’est pas loin, dis-je avec un sourire en coin.

Je n’avais pas peur de me promener à poil dans ma propre maison – j’étais Daniele Ricci, je faisais ce que je voulais ! Surtout dans ma maison ! -, et encore moins de la presse à scandale. Ça sera un moyen de bien rire avec ma secrétaire en mangeant notre traditionnel pop-corn – même si j’étais sûr que Maria me reprochera un peu d’avoir dépassé les bornes.

Le goût de l’interdit était une façon – pour Bailey – de rendre ça plus excitant. La fougue de la jeunesse.

Elle avait ouvert la porte – les bruits de la fête nous parvenant à nouveau. Le couloir était vide? Rien n’était moins sûr – la villa était entièrement ouverte à tout le monde, de la terrasse aux chambres, excepté la mienne qui m’était toute réservée.

-Allons-y !, dis-je en tirant Bailey hors de la salle de jeu.

J’avançais sans m’inquiéter le moins du monde. On était à une fête rock n’roll – ce n’était pas inédit de rencontrer des gens, dans les recoins de la villa, en train de faire l’amour devant tout le monde. C’était la philosophie de ce genre de fête – sexe, drogue et rock n’roll. Il n’y a que pour moi que le mantra change un peu – c’est plutôt sexe, alcool et rock n’roll. Le résultat est souvent le même malgré cette petite différence…

-La voie est libre, dis-je alors que le couloir devant nous était vide – les gens préférant les pièces comme le salon et la salle à manger pour se saouler en bonne compagnie. Mais, je suis sûr que ça ne va pas durer, rajoutais-je avec un sourire en coin.

Notre progression s’était faite jusqu’à l’escalier où nous avions été surpris par Jessica Hill – cette fille est partout !

-Dany, là c’est vraiment de l’excès !, dit-elle avec un regard furieux et en nous voyant nous promener sans vêtements dans MA villa. En plus, cette fille n’est qu’une prostituée. Tu tombes bien bas…, rajouta-elle les bras croisés – et elle regardait Bailey avec un regard noir.

Jessica Hill me semblait bien au courant de tout – à moins qu’elle ne dise n’importe quoi pour dénigrer Bailey. De toute façon, prostituée ou pas, Bailey était un bon coup. La seule différence c’est que j’allais devoir débourser de l’argent – mais quand on aime, on ne compte pas...

-Jessy… Rien de ce qu’il se fait dans cette maison n’est de l’excès, dis-je avec un sourire en coin. Et, tu me connais… Je ne dénigre aucun métier !, rajoutais-je aussi sérieux que sûr de moi.

J’avais continué à avancer – passant à côté de Jessica Hill et prenant une bouteille de whisky qui trainait. Elle n’avait rien ajouté à par des marmonnages inaudibles – que voulez-vous qu’elle dise de plus ? Moi et Bailey avions monté les escaliers – ma main tombant sur les fesses de Bailey.

-Jessica est jalouse. Mais on dirait qu’elle en sait beaucoup sur toi, dis-je en souriant. La jalousie fait faire n’importe quoi à cette fille, rajoutais-je en soupirant d’une façon volontairement sur-jouée.

On était arrivé sans encombre – enfin sans autres accros – dans ma superbe chambre. Je n’avais pas fait attention aux nombres de personnes qui avait vu notre petit manège – de toute façon, tout le monde est saoul dans cette maison…

Le lit king-size était le plus confortable de la villa – normal… - et je m’y étais couché de tout mon long en écartant les bras, l’une tenant ma bouteille de whisky.

-Round deux !, dis-je en toisant Bailey – et en me mordant la lèvre inférieure.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 2 Juil - 22:01



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Mon niveau d’énergie est encore bien haut comparer au souffle court de mon amant qui n’a cependant pas dit son dernier mot puisqu’il me relance aussitôt d’une nouvelle proposition tout aussi intéressante et alléchante.

S’il a l’expérience, qui est selon lui la clé de tous les succès, j’ai la fougue et la témérité de l’âge. L’insouciance aussi, ça ne fait aucun doute.  Je l’entraîne donc vers la porte de la salle de jeux, prête à découvrir d’autres pièces de sa maison.

Et l’idée de déambuler complètement nue alors que la Villa grouille de monde déclenche une nouvelle ressource d’énergie, normalement comblée par la coke. Mais cette fois, je carbure à l’adrénaline et c’est franchement plus grisant !

J’ouvre la porte, laissant la vie festive nous rejoindre en écho, je me retourne vers l’Apollon prête à toutes les bêtises avec – pour – lui. Il me guide alors vers  le couloir menant à l’escalier. Et si nous avions eu le champ libre dans un premier temps, nous croisons  une femme faisant chemin inverse.

Son regard en dit long sur ce qu’elle pense de nous, ou plutôt de ce que nous faisons. Et si elle pensait me faire du mal ou me discrédité en révélant sans détour que je suis une prostituée, la réaction de « Dany » valait la peine de subir ce lynchage public.

Sans lui accorder plus d’attention – ce qui ne manqua certainement pas d’irriter un peu plus la Dame frustrée-  il attrape une bouteille de whisky d’une main, son autre sur mes fesses pour me guider et nous continuons notre chemin sans nous retourner.

- Jessica est jalouse. Mais on dirait qu’elle en sait beaucoup sur toi. La jalousie fait faire n’importe quoi à cette fille.

- J’suis bien une prostituée, mais  ça semble pas te gêner… Comme elle le soir où elle m’a fait venir chez elle. Je ne l’ai pas reconnu plus tôt mais de l’avoir si près dans l’escalier, m’a fait me souvenir.


Je lève mon majeur et mon index devant ma bouche, ouvert en « V » puis je fais mine de lécher l’espace entre les deux, en faisant sautiller mes sourcils.

- Je n’en garde pas un très bon souvenir, cela dit, elle avait un goût…poisseux ! Et elle me doit encore 50 balles !

J’éclate de rire car, la situation en elle-même est une véritable farce. Cette femme qui se pavane en jetant des regards hautains s’est fait couper l’herbes sous le  pied par une prostituée, qui plus est, la même avec qui elle a fait affaire il y a de cela moins de 3 mois.

Dany, parce que je sais maintenant que c’est son prénom, ou, tout au plus un diminutif, pousse la porte d’une pièce chaleureuse et, bien sur. Tout autant luxueuse que le reste de la demeure qu’il m’eut été de visiter jusqu’à maintenant.

Le lit a l’allure d’un arène de boxe tant il est spacieux. Je comprends mieux pourquoi il a parlé d’un « round ». J’adore le baldaquin, de longue poutre de bois aux quatre coins du lit. Sans attendre, l’Italien  prend place en plein centre du lit, bouteille à la main, sonnant le début du deuxième tour.

Je grimpe à mon tour sur le lit mais, je me tiens debout, tenant la poutre de bois au pied du lit. Ça semble assez solide pour me supporter et, en fait j’ai envie de l’exciter encore un peu même si je sais qu’il en brûle déjà.

Je soulève ma jambe gauche pour la passer autour de la poutre et je m’y soulève en la tenant vers le haut. S’il y avait de la musique, ce serait encore mieux. Mais comme je chante pas très bien, pour ne pas dire horriblement faux, je ne me risquerai pas de casser l’ambiance en chantant moi-même pour accompagner mes mouvements.

Mon corps ondule contre le bois vernis. Je m’y accroche en y pressant mes cuisses, penchant la tête vers l’arrière jusqu’à ce que mes cheveux  frottent mes fesses et que mes seins pointent le plafond. J’adore le pole dance, je regrette seulement de ne pouvoir le pratiquer aussi souvent que je le voudrais.

Tiens, je me suis peut-être découvert un talent.

Je me laisse glisser un peu avant de me relever et d’enlacer la poutre de mes bras et de la délaisser de mes jambes, tournant la tête vers Dany, confortablement installé sur son lit, bouteille à la main.

Maintenant à genoux sur le matelas, de m’avance vers à 4 pattes, lentement et langoureusement sans cesser de le regarder, jusqu’à ce que j’arrive à la hauteur de ses pieds. Je m’arrête un instant pour lui suçoter les orteils. Je sais qu’en général, ça chatouille les hommes.

J’embrasse le dessus de ses pieds puis ses chevilles, mes cheveux tombant sur mon visage et son corps. Ses mollets sont durs, signe qu’il se tient en forme, ses cuisses, musclées et douces ont moins de poils que ses jambes.

Je m’arrête à son pénis fièrement dressé, pour mieux le contourner du bout de ma langue.  C’est sur ses couilles que je m’arrête, mal aimées et souvent oubliées. Les pauvres ! Et tout juste en dessous, cette zone érogène que je découvre  avec la plus grande délicatesse linguale.


@ Billy Lighter



Pis demain matin tu m’prendras dans tes bras
On va faire comme si le malaise était pas là
J’vais m’en aller de mon bord, toi du tiens
Peut-être qu’on se recroisera en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mer 5 Juil - 20:13



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Jessica – qu’on avait rencontrée devant l’escalier principal – n’avait pas été de main morte avec ma conquête du soir. La jalousie lui avait fait dire de vilaines choses – et m’avait aussi permis d’apprendre que Bailey n’était autre qu’une prostituée. Ça n’avait strictement aucune importance pour moi – je ne dénigrais aucun métier.

Bailey – alors qu’on avait réussi à se débarrasser de Jessica - m’avait éclairé sur le fait que l’actrice connaissait la prostituée. Je dois avouer que les circonstances de leur rencontre m’avaient laissé perplexe – très perplexe. Les deux filles auraient couché ensemble – mauvais souvenir pour Bailey.

-Jessica Hill ? Demander les services d’une prostituée ?, dis-je en levant un sourcil – pour montrer ma perplexité.

J’avais laissé un temps de pause avant d’éclater de rire. Jessica Hill était une fille volage – presque autant que moi ! – mais elle n’aurait jamais au grand jamais couché avec une fille. Elle était bien trop de la vieille école pour ça – comme la plupart des républicains de la jet-set.

-Tu as dû confondre avec sa sœur jumelle, Lara, dis-je en essayant de me remettre de mon fou rire. Lara est une top-modèle et Jessica et elle, c’est comme le jour et la nuit.

Lara était – par contre – bien du genre à appeler les services d’une prostituée. Elle était le vilain petit canard des Hill. La fille prête à tout pour se démarquer de sa famille – et de sa sœur ! Pas étonnant – donc – que Jessica soit au courant du métier qu’exerçait Bailey. Elle avait dû l’apprendre par sa sœur – et puis, tout se sait très vite dans la jet-set.

-En tout cas, je me rappellerais de ne jamais me faire Lara, dis-je en souriant. Tu es assez experte pour juger si une fille est bonne au lit ou non, je suppose.

J’allais – donc – passer ma soirée à coucher avec une prostituée. Qu’il en soit ainsi ! Je n’étais pas sur quelques dollars – la fête me coûtais déjà un pont alors 500 dollars en moins, ce n’était rien.

Ma chambre nous avait ouvert ses bras. Je m’étais couché sur le lit – j’attendais que Bailey prenne les choses en main. Je n’étais pas paresseux ! Enfin, peut-être un tout petit peu… En tout cas, je n’étais pas déçu de l’être car Bailey s’était mise à me faire un petit numéro de pole-dance assez sexy – même plus que sexy ! Je m’étais délecté de ce beau spectacle – en buvant le whisky, tiens, tant qu’à faire ! Ma langue était venue lécher mes lèvres – je me languissais déjà du corps de Bailey.

La prostituée m’avait assez fait attendre – elle avait léché mes doigts de pieds. Ok, elle est doué – assez pour que l’excitation me reprenne directement. Elle y allait doucement – et j’avais déposé le whisky sur la table de nuit sans bouger, juste en tendant le bras. Il ne servait plus à rien. J’aurais assez de Bailey pour la suite.

J’avais gémi sous ses embrassades qui couvraient le bas de mon corps. Mes yeux s’étaient révulsés quand elle s’était arrêtée sur mes parties intimes. J’avais perdu mes mains dans ses cheveux – et je me laissais aller à profiter de tout ça.

Combien de temps je pourrais tenir ? Je ne sais pas – je savais seulement que ma respiration s’était emballée. Bailey disposait de tous les tours pour me faire frémir – pas étonnant que ça soit son métier.

Il avait été un moment où je n’avais plus tenu. J’avais fait remonter Bailey pour sceller nos lèvres – et reprendre le contrôle des opérations. J’avais posé mes mains sur ses fesses – pour coller nos intimités l’une à l’autre.

-Je crois que tu me rends complètement fou, soufflais-je, suave, à son oreille - mais avec un accent italien plus prononcé que d'habitude à cause de toutes les sensations que je vivais.

Oui, elle me rendait dingue – ça arrive… J’avais réussi à me mettre au-dessus d’elle – il me restait assez de force pour ça. J’avais goûté à tout de mes lèvres – sa poitrine, son ventre, son entrecuisse. On ne rendait pas dingue le grand Daniele Ricci sans en subir les conséquences – et les conséquences, ici, était de lui rendre la pareille. Je crois qu’il n’y avait pas une seule parcelle de son corps où je n’étais pas passé – que ça soit avec ma bouche ou avec mes mains.

Cette longue – et très plaisante autant pour elle que pour moi – découverte avait fini par nos corps unis. Moi en elle à commencer des mouvements de vas-et-viens qui était le point – presque – culminant du deuxième round. Moins physique que le premier – mais tout aussi bien.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Ven 7 Juil - 2:36



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




Je préfère ne pas ajouter quoi que ce soit sur  la dénommée Jessica puisque ce serait risquer de me faire prendre à mon propre jeu. Je ne connais aucunement cette vipère sur talons aiguilles – je ne voulais simplement pas perdre la face.

Mais comme ça semble plutôt amuser Dany qui croit dur comme fer que j’ai eu affaire à la jumelle dévergondée de la famille, je m’en tire pas si mal tout compte fait.  La soirée à si bien commencé, ce serait triste de la voir  prendre fin abruptement à cause d’une…mal baisée !

La chambre des maîtres est inspirante. Plus que la salle de jeux.  Déjà le lit à baldaquin  me donne des idées et mon amant bien installé aux premières loges est tout  prêt à me voir lui offrir quelques prouesses.

Non pas que j’excelle dans ce genre d’acrobatie mais mettre la marchandise en valeur je sais faire. Je n’ai pas besoin de le regarder directement pour savoir qu’il  apprécie le spectacle. Je l’entends  respirer comme s’il se délectait déjà de ce qui l’attend.

À votre service, maitre !

Je délaisse le montant du lit pour ramper jusqu’à mon client du soir pour rendre hommage à la beauté de son corps en commençant par ses orteils, trop souvent oubliées mais  oh combien sensorielles, jusqu’à remonter sur son membre sans pour autant l’honorer. C’est plutôt sur ses testicules que j’adresse mes compliments.

Ses gémissements plus que convaincant et ses caresses dans mes cheveux ne font qu’accentuer mes efforts sur sa zone sensible. Et c’est si bon de le savoir à ma merci, même si ce n’est que l’espace d’un instant.

Car il en vient à ce point où, sa respiration ultra rapide me fait comprendre que je dois cesser. Il me fait remonter à lui et m’embrassa avec l’intensité du moment, ses mains s’assurent de me garder bien captive auprès de lui puis, me murmure entre deux soupire que j’ai bien atteint mon but.

- La folie te va si bien…

Il n’est pas homme à se faire dominer.  Ça, je l’ai compris, et plus encore quand il me renversa sur le matelas pour me chevaucher  à son tour, me rendant au centuple la délicieuse torture de découvrir mon corps de ses lèvres mielleuse.

Ma voix n’est plus qu’un râle d’extase.  Tout mon corps et sens sont  à l’affût de ses gestes, de ses caresses, demandant toujours plus de lui et, dans on infinie bonté, il fini entre mes cuisses, glissant sa langue aussi loin que possible. Je jouie. Plus d’une fois.

Je ne remarque même pas qu’il revient à ma hauteur avant qu’il s’introduise doucement en moi, tant je suis submergée par sa libéralité gestuelle et linguale. Tout est en douceur cette fois. Rien à voir avec la salle de jeux où nous avions sué notre whisky en coups de bassins bien sentis.

Y’a rien en fait qui se compare avec maintenant.  On ne m’a jamais habituée à tant de dévotion au lit. J’ouvre bien mes cuisses pour mieux les refermer autour de ses hanches, je veux le sentir au plus profond de moi et, avec toute sa candeur Italienne, il ne manque pas d’effleurer  la profondeur de mes expectations.

Il est non seulement un amant exceptionnel, il a tous les atouts pour  y trôner sans craindre la concurrence.  S’il m’avouait plus tôt que  je le rendais fou de moi, l’inverse est aussi vrai.  Je voudrais que cette seconde fois ne connaisse jamais de fin.

Le déferlement  orgasmique nous attend sournoisement au bout de nombreux coups de reins et je n’ai pas la force de le freiner. Je ne veux pas y résister. Je m’abandonne,  de nouveau, témoignant d’un long et puissant gémissement.

Mon corps est dévoré de spasmes. Je frissonne, pourtant je suis couverte de sueur. Et je n'ai qu'une seule chose en tête, que j'exprime difficilement tant ma respiration est sacadée.

- Tu…connais… le…dicton… qui dit… « Jamais…deux…sans…trois… » ?


@ Billy Lighter



Pis demain matin tu m’prendras dans tes bras
On va faire comme si le malaise était pas là
J’vais m’en aller de mon bord, toi du tiens
Peut-être qu’on se recroisera en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Sam 8 Juil - 17:22



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


Je dominais Bailey depuis quelques minutes. Son corps s’extasiait sous la douceur des politesses que je lui rendais – et je lui rendais bien !  Elle s’était laissé faire – que demander de plus ? J’avais était à la hauteur de ses expectatives – j’étais Daniele Ricci, j’étais toujours à la hauteur. Aucune partie de son corps n’avait été laissé pour compte – j’avais pris mon temps pour embrasser la totalité de sa peau.

Elle m’avait fait comprendre par ses gémissements qu’elle n’était pas déçue de ce qu’elle était en train de vivre. J’avais continué – un long moment – avant de nous unir. Les coups de reins étaient plus doux que ce que j’avais donné dans la salle de jeu. Le contexte était différent – moins sportif aussi, ce qui m’arrangeait grandement. Bailey m’avait entouré de ses jambes. Elle savait y faire – je l’avais déjà vu à la salle de jeu, mais là, c’était encore mieux ! Je m’essoufflais grandement mais c’était plus à cause du plaisir que je ressentais qu’à cause de l’effort physique.

Nos gémissements s’envolaient à l’unisson pour faire une belle musique – je romance un peu, je dois l’avouer… Les siens explosaient les décibels – mon ego en était plus que flatté ! Le derniers, celui qui annonçait notre arrivée au septième ciel devait s’être entendu jusqu’au bout du couloir – sans exagérer. Le plaisir intense de l’orgasme m’avait électrifié sur place.

Je m’étais relâché – essoufflé comme je ne l’avais jamais été. Bailey avait toutes les difficultés du monde – aussi – à reprendre son souffle. Je m’étais reposé à ses côtés sans arriver à sortir le moindre son – ok, je les sentais, maintenant, mes 38 ans. Bailey elle était prête à un autre tour.

-T’es une vraie marathonienne, toi, dis-je en cherchant toujours me souffle – et en me mettant sur le flanc pour la regarder.

Le second round était meilleur que le premier – que sera le troisième si la qualité augmentait à chaque fois ? J’avais très envie de le savoir.

-Je reprends mon souffle, je bois un coup et c’est reparti, dis-je en souriant.

Je l’avais repris, j’avais bu – et j’étais reparti à l’assaut. Le troisième d’une longue lignée qui dura une bonne partie de la nuit. Nos ébats étaient entrecoupés de moment où je descendais les bouteilles que j’avais la chance d’avoir dans ma chambre. On l’avait fait encore et encore jusqu’à ce qu’on tombe de fatigue quand le soleil pointait déjà le bout de son nez – si ça c’était pas profiter de la fête, je ne sais pas ce que c’était !

Je m’étais endormi – mes bras entourant Bailey.

▲▲▲

Il était 10h du matin quand je m’étais réveillé. Bailey dormait toujours à poing fermé. Je n’avais pas prêté plus attention à elle – j’avais trop mal à la tête pour ça. En cause, la gueule de bois. Je m’étais levé difficilement – et j’avais enfilé une chemise, que je gardais ouverte, et un short.

J’étais descendu au rez-de-chaussée où Erik commençait à ranger tout le bordel créé par mes invités d’hier – il n’y en avait plus un seul, hormis ceux qui devaient encore trainer dans les chambres mises à leur disposition.

-Salut Erik, dis-je en me frottant les yeux – pour essayer de faire passer ce mal de crâne.

-Bonjour Monsieur. J’espère que la fête d’hier était à votre goût, dit-il visiblement de bonne humeur.

-Ouais, comme d’habitude,
dis-je la voix encore un peu pâteuse. J’ai une fille dans mon lit. Je vais lui laisser un mot et des thunes sur la table du living, tu pourras lui dire quand elle descendra, rajoutais-je en baillant.

-Je suis au courant. J’ai récupéré ses vêtements dans la salle de jeu. Je lui passerais le message, dit-il sans état d’âme – même si je savais qu’il n’approuvait pas spécialement mon petit rituel matinal – qui consistait à renvoyé chez elles les conquêtes de la veille.

J’avais laissé Erik ranger – il devait être crevé mais je savais qu’une fois son rangement terminé, il allait pouvoir se reposer. J’étais allé dans le living où j’avais pris un post-it – destiné à Bailey :

Citation :
Pour le taxi et la nuit.

Daniele Ricci
J’avais accompagné ça de quelques billets – qui donnait un total de 600 dollars. C’était assez payé. Il n’y avait aucun état d’âme dans ce mot, ni même un merci ou un au revoir – j’allais certainement jamais revoir cette fille, c’est pas comme si s’était une actrice célèbre ou une chanteuse…

J’avais laissé le mot et j’étais allé me coucher dans le fauteuil du salon  -  une petite sieste me fera du bien.




@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey Raphaël


Messages : 777
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Dim 9 Juil - 17:44



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981]
ft. Daniele  Ricci




J’ai beau avoir une certaine expérience, disons le ainsi, mais ce soir, j’ai  un partenaire qui va au-delà de toutes mes attentes. Il m’amène aux limites de mon endurance, me procurant des sensations dont j’ignorais l’existence ou alors, que dans des légendes urbaines.

J’suis à bout de souffle à la fin du round deux, néanmoins, j’suis déjà prête pour un troisième, un quatrième, un douzième !  Pour lui, je serai une source d’énergie inépuisable. Tant qu’il y aura du whisky, il y aura du plaisir.

De fois en fois,  nous ne profitons que d’une courte accalmie, le temps de boire un peu, de fumer une cigarette ou  encore de simplement respirer, en étant allongé l’un contre l’autre,  nos corps en sueur. J’ai bientôt perdu le compte, y’en a autant que les positions que nous avons essayées.

Y’avait l’intention d’un nouveau et probablement ultime round mais j’crois que je me suis endormie dans les bras de Dany. Ou peut-être est-ce lui qui a fini par me délaissée pour Morphée, quoi qu’il en soit, quand je rouvris les yeux, je me trouvais encore dans sa chambre, mais seule.

Je me suis péniblement étiré, ressentant de la douleur dans des muscles de mon corps que je ne soupçonnais même pas avoir !  J’ai la gorge sèche et l’entièreté de mon corps est collant de sueur et probablement de spermes et de cyprine.

J’suis à l’affût d’un son, quelque chose qui me fera comprendre où se trouve mon amant de la nuit dernière. J’crois avoir bien mérité mon salaire.

Mais y’a rien qui filtre  d’au-delà des portes de la chambres. Ni de l’extérieur, ni de la salle de bain adjacente et rien non plus de par celle donnant sur le couloir. Paresseusement je m’extirpe du lit et je me permets un premier arrêt sous la douche.

Tout mon corps  me gratifie de cette initiative savoureuse. Tant par les bienfaits du jet d’eau chaude que par les produits de luxe dont la douche dispose.  J’en profite donc  autant que je peux pour me ressourcer  et, quand je sors je m’enroule dans une serviette de bain ultra douce espérant que l’Italien sera de retour dans la chambre.

Au lieu de lui, un homme m’y attend, tenant en main ma robe posé parfaitement sur un cintre. J’ai l’impression qu’elle a même été nettoyée. Je la prends en fronçant des sourcils, parce que c’est pas tous les jours qu’un majordome m’accueille au lendemain d’une nuit de sexe, plutôt que le client lui-même.

- Merci… Euh… Il est où votre euh…  bah, Dany ?

- Monsieur Ricci m’a chargé de vous remettre ceci.  

- Ouais… tu vas pas me répondre, en somme…


J’lui prends des mains l’enveloppe qu’il me tend et je regarde à l’intérieur. J’reste un moment incrédule puis je regarde le serviteur qui ne me lâche pas des yeux.

- C’est une plaisanterie, j’espère ?  J’ai passé la nuit à lui sucer la queue, bordel il pense que je prends les versements comme paiement ? Ça vaut trois fois plus que ce qu’il y a là dedans ! Vas le chercher, j’veux mon argent !

J’suis furieuse. Ne lui ai-je pas donné un service de haute qualité ?  Ne m’a t- il pas répéter plusieurs fois que je le rendais cinglé ? Qu’il aimait ce que je lui faisais ?  N’a-t-il pas prit son pied une dizaine de fois en  s’introduisant dans tous mes orifices ?

C’est ma robe maintenant que je lui arrache des mains, l’enfilant en hurlant presque ma frustration.  Les riches, tous des enculés ! Ils se croient toujours au dessus de tout.

- Dis à ton patron que je partirai pas d’ici sans mon argent !

Mais le majordome n’entend pas à rire, j’crois, avec les crises de femmes en colère. Il me prend donc par le bras et m’entraîne fermement jusqu’au vestibule. J’lui hurle de ne pas me toucher, mais il ne tient pas compte de mes plaintes.

- La porte est ici. Je vous demanderais de bien vouloir quitter sans esclandre  sous peine de quoi, je devrai appeler les autorités.

- Pas la police…


Échec et math. Il ne se pointera pas le bout du nez, le Roi de la baise. J’suis humilié et sans recours. Je n’ai d’autre choix que de quitter la demeure en avalant amèrement la pilule de la défaite. Soit.  Je tire sur mon bras pour me dégager de l’homme et je me dirige, tête bien haute vers le cabinet d’alcool, me saisissant de deux bouteilles neuve du même whisky que nous avions bu toute la nuit. À croire qu’il ne boit que ça.

- Dédomagement… Celle là, j’vais la boire. Et celle là…

Je la fracasse contre le sol rageusement. Si j’ai perdu ma nuit, il a perdu son whisky. Il en verra même pas la différence dans son compte de banque mais la satisfaction que je retire à l’avoir brisé sur le parquet immaculé de sa Villa met un baume sur mon cœur.

- Avec les compliments de Bailey !

Je quitte la demeure sans me retourner, la tête toujours bien haute. Jamais plus je ne remettrai les pieds dans  ce genre d’endroit. Ils sont tous les mêmes.  Des profiteurs !


@ Billy Lighter



Pis demain matin tu m’prendras dans tes bras
On va faire comme si le malaise était pas là
J’vais m’en aller de mon bord, toi du tiens
Peut-être qu’on se recroisera en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1184
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   Mar 11 Juil - 19:31



Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next
ft. Bailey Raphaël


C’est un grand fracas qui m’avait éveillé d’un coup ! Je n’avais pas beaucoup dormi – je le voyais à l’horloge de mon salon. J’entendais parler dans le hall – ça résonnait. Le claquement de la porte d’entrée m’avait fait sursauter une seconde fois.

Putain, mais qu’est-ce qu’il se passe dans cette baraque ?

J’avais suivi la provenance des sons – qui avaient cessés – pour découvrir une bouteille de whisky fracassée au sol et Erik qui déplorait – avec tout son flegme anglais – les dégâts.

-Putain mais… Qu’est-ce qu’il s’est passé ?, dis-je à moitié dans le gaz – ma tête me faisant encore bien mal.

-J’ai bien peur que la jeune femme avec qui vous avez passé votre nuit n’ait pas vraiment apprécié la façon dont vous avez mener la transaction, ni le montant de celle-ci, dit mon majordome calmement en me regardant.

Bailey – c’était la fille dont il parlait – avait fait un petit scandale alors que je l’avais payé 600 dollars ! Les prostituées en demande toujours plus de nos jours – c’est pas croyable. Elle avait eu le droit à 600 dollars ET Daniele Ricci – c’était énorme comme payement !

-Les prostituées ne sont jamais contentes de nos jours, dis-je en me frottant les yeux.

-Vous auriez dû la payer plus, cela nous aurait évité cette petite crise,
dit-il toujours aussi calmement – bien que je savais que la situation n’était aucunement agréable pour lui.

Payer plus ?! Non, ça ce n’était pas possible – pour une raison bien précise.

-Non… Elle ne méritait pas plus que 600 dollars. Elle ne m’a pas dit qu’elle était une prostituée avant de m’allumer et de m’offrir ses services payant, dis-je en croisant les bras.

Elle n’avait pas joué franc jeu – les 600 dollars, ça lui apprendra à le faire à l’avenir. Je n’aimais pas forcément qu’on m’arnaque – je ne veux pas dire par là qu’elle était mauvaise au lit, au contraire… Jessica Hill ne me l’aurait pas dit, je ne suis pas sûr que Bailey l’aurait fait avant le lendemain.

En plus, elle avait cassé une bouteille à plus de 1000 dollars – et, encore, là j’ignorais complètement qu’elle m’en avait volé une autre !

-Désolé pour le carnage qu’elle a fait… Considère qu’elle est persona non grata ici, désormais, dis-je à moitié à contrecœur – j’avais quand même passé une sacré nuit !

Je n’avais pas le choix. Les conquêtes qui partent en faisant de l’esclandre, il ne valait mieux pas les revoir – et il y en avait beaucoup, hélas…

-Bien, Monsieur, dit Erik en commençant à ramasser le verre brisé. Je l’ajoute sur la liste avec les autres, rajouta-t-il avec un sourire en coin – légèrement moqueur.

J’étais retourné dans mon canapé – il fallait que j’achève de cuver avant d’aller profiter de la piscine.




@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Girl, Party, Whisky... I Let You Guess What's Next [1981][PV Bailey][HOT][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» COW-GIRL PARTY.05/06 à 19h47
» Sienna 'Party Girl' Fowler
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-