AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Lost... [PV Apolline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hank North
avatar


Messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles



MessageSujet: Lost... [PV Apolline]   Lun 26 Juin - 17:46



Lost...
ft. Apolline Mclagan


Je parlais avec Howard puis... Puis je savais plus. Blackout.

Toujours était-il qu'une fois définitivement hors d'état de nuire (même si « nuire » n'avait jamais été mon intention, quoi qu'on en pense), des infirmiers (infirmières?) m'avaient sortis de la chambre qu'occupait notre Howard national pour aller m'installer dans le couloir.

Moi, je me rappelais de rien, juste à peine de la fin de ma conversation avec le batteur de The Burning Fire. J'avais juste demandé un peu d'aspirine pour un mal de crâne avant d'aller voir mon ami et voilà le résultat : j'étais endormi sur une civière juste devant la porte de la chambre. Ils avaient au moins pris le temps de m'installer correctement et pas juste comme un pauvre clodo sur le banc.

N'empêche, je ferai jamais plus confiance à une gonzesse en blouse blanche, même si elle est jolie et gentille.  

Mais tout ça, j'en avais pas encore conscience alors que j'étais seulement en train de vaguement émerger, torse nu sur ma civière, les derniers fantômes d'hématomes dus à ma relation avec mon ex-femme encore légèrement visibles. Mon t-shirt avait été placé sous ma tête, comme oreiller de fortune.

Marmonnant parce que j'étais en train de me réveiller, je me tournai sur le côté, persuadé d'être dans mon lit, chez moi et que toute cette merde, Alexie, Howard peut-être même bien Kate, avait été qu'un cauchemar...

Sauf que j'avais un lit deux personnes, chez moi et que je l'occupais tout seul depuis une semaine...

La civière que j'occupais  était prévue pour une seule personne...

Résultat :

-Wow!

Je m'écroulai à terre...

-Aaah... Ah... Putain de meerde...

Le réveil fut tout de suite plus rapide, surtout au contact du carrelage blanc et froid contre ma peau... J'avais eu mal sur le coup, mais rien de bien grave... j'étais plus surpris et perdu qu'autre chose... Me redressant, mon regard tomba sur de longues et magnifiques jambes...

Suivant le trajet, je remontai jusqu'à tomber les yeux dans les yeux avec une très jolie femme... Je l'avais déjà vue quelque part, mais j'étais un peu dans les vapes...

-Mais bordel... Je suis où?

Je secouai la tête... Puis reposai mon regard sur la femme en face de moi qui avait l'air aussi surprise que moi...

-Heu... Vous seriez pas Apolline Mclagan?

C'est décidé... J'arrête les analgésiques... Au moins jusqu'à demain.

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Apolline Mclagan
avatar


Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là


Who am I?
Je suis: Pleine de couleur
Relations:
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Sam 1 Juil - 14:13



Lost...
ft. Hank North



Apolline avait quitté Howard plus tôt dans la journée mais dès qu'elle avait posée le pied hors de l’hôpital, elle ne s'était pas très bien sentit, elle avait un creux dans le ventre qu'elle n'avais pas réussis à combler même en mangeant ou en jouant de la guitare une fois rentrée chez elle. Elle avait regarder quelques photos du groupe, des photos personnelles d'elle avec Nathan et le batteur. Elle se surpris à sourire tendrement au Howard immobile de la polaroid. Après avoir poussé un soupire, elle avait reprit la route pour l'hopital parce qu'elle n'arrivait pas à être aussi loin de lui vu son état.

Elle lui en voulait, elle en était sûre, d'avoir autant de problèmes, pourtant, elle était attiré par lui autant qu'un aimant sur une surface magnétique. Parfois, deux forces se ressemblants, n'arrivaient pas à ce toucher mais elle et Howard, c'était le contraire.  Plus ils étaient proches, mieux c'était. Elle ne savait pas combien de temps la situation allait durer entre eux et elle ne voulait pas imaginer une fin à leur histoire tant ça lui ferait mal. Elle voulait tant lui dire tout ce qu'elle ressentait et pourtant, elle savait qu'elle n'avait pas besoin de mot, qu'au fond, il savait déjà tout. A la radio, on passait du The Burning Fire et elle se surpris à chantonner un peu, preuve qu'elle était stressée, elle ne chantait jamais en voiture, trop concentrée sur la route, sauf quand elle était dans un état de panique. Howard avait beau être sortit d'affaire, elle ne serait rassurer qu'une fois sortit.

Une fois arrivée à l’hôpital, elle connaissait déjà bien le parcours à faire, elle espérait qu'il soit réveiller pour pouvoir parler et se mettre contre lui, il n'y avait qu'à ce contact qu'elle ne se sentait pas apeuré de le perdre. Elle monta les marches quatre par quatre et au moment où elle allait ouvrir la porte, quelqu'un tomba à ses pieds. Surprise, elle regarda l'homme qui avait l'air totalement déboussolé. "Heum...Vous êtes à l'Hopital de Downtown..." avait-elle dit avec hésitation avant que celui-ci ne reluque ses jambes et vienne la questionner sur son identité. "Oui, c'est moi et vous...vous êtes?" Elle avait l'habitude qu'on l'a reconnaisse à présent mais il fallait bien avouer que la situation était plutôt étrange.





@ Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
avatar


Messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles



MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Dim 2 Juil - 11:48



Lost...
ft. Apolline Mclagan


Je m'étais redressé en position assise pour suivre le trajet défini par les longues jambes d'une femme qui était apparue devant moi. C'était toujours avec un mélange d'attirance, de désir et d'appréhension que je regardais les femmes. Surtout les jolies femmes. Parce que plus elles sont jolies, plus elles sont dangereuses. En plus elles sont jolies, moins on peut s'empêcher d'en devenir raide dingue. Je savais ça.

Mes bras posés sur mes genoux, mon dos nu appuyé contre les barres froides de métal du lit monté sur roulettes duquel j'étais tombé, j'avais demandé où j'étais parce que j'étais désorienté. Pendant que je dormais, j'avais été persuadé d'être chez moi, dans mon lit. Et voilà que je me retrouvais dans un bâtiment plutôt austère qui puait le désinfectant...

La jeune femme me répondit et je grommelai... Ouais, ça y était, je savais où j'étais et je savais pourquoi j'étais là. Parce que j'étais venu voir Howard. Je me rappelais aussi qu'on m'avait filé je ne savais quoi contre mon gré. Pire, à mon insu.

Mais la deuxième question articulée que je sortis fut de lui demander si elle était Apolline Mclagan. J'étais sûr que c'était elle et ça avait quelque chose de logique vu qu'un coup d’œil au numéro affiché sur la porte de la chambre devant laquelle on était m'informa qu'on était devant la chambre du batteur.

-Ravi de vous rencontrer...

Je me redressai un peu difficilement, m'appuyant d'abord de mes deux coudes sur le matelas du lit derrière moi. Je me frottai les yeux avant de décider que cette position était vraiment inconfortable et de me recoucher sur le lit avec un soupir de satisfaction après un effort surhumain. J'étais trop vieux, déjà, pour ces conneries.

Une fois un peu mieux installé, je regardai à nouveau la jeune femme.

-Moi, c'est Hank... Hank North ?

Je lui souris vaguement, espérant que ça lui dise quelque chose, alors que je venais de retrouver mon t-shirt sur le lit...

-Je suis un ami de Howard depuis un bail. Il était même pas encore fini quand on s'est rencontrés... J'ai aussi joué dans deux clips de The Burning Fire... Enfin... L'ancien The Burning Fire...

Parce que Howard me voulait. Kayden James était pas spécialement d'accord parce que The Burning Fire était, à cette époque, le nemesis de The Lightening... Et que je correspondais plus, d'après lui, à la violence dégagée par le groupe de Lighter qu'aux mœurs civilisées du The Burning Fire de James. Mais au final, c'était Stone qui avait eu gain de cause. Allez savoir comment...

Puis j'aurais jamais pu tourner un clip avec The Lightening... Enfin... Avec Cash Izbel, ouais, peut-être... Mais pas avec Lighter. Je me battais systématiquement avec Lighter.

J'enfilai mon t-shirt avant de continuer. Pas que j'avais froid... C'était un réflexe, mais les marques que je voulais cacher ne se voyaient presque plus. Et Kate étant partie, je n'en avais pas de nouvelles.

-J'étais venu voir Howard... Vous l'avez déjà vu ? Sinon, je veux pas vous faire peur, mais préparez-vous parce qu'il a un peu morflé...

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Apolline Mclagan
avatar


Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là


Who am I?
Je suis: Pleine de couleur
Relations:
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Mer 5 Juil - 16:05



Lost...
ft. Hank North




L'homme avait l'air complètement désorienté, Apolline se demandait vraiment ce qui lui était arrivé, cependant, sa tête lui disait quelque chose, elle avait dû le voir quelque part. Il avait alors demander si elle était bien la personne qu'elle était et elle lui avait affirmé. Elle lui fit un sourire quand celui-ci se présenta. Mais oui, voilà pourquoi son visage lui disait quelque chose, elle s'était beaucoup renseigner sur The Burning Fire quand elle venait de signer son contrat et Hank North, l'homme en face d'elle, faisait beaucoup de clip du groupe. "Oui, votre visage me disait quelque chose, je vous ai vu dans plusieurs clips du groupe. Ravi de vous rencontré!"

Elle continuait de sourire doucement alors que l'homme remettait son haut, surprise de savoir qu'il était un ami à Howard. "J'aurais juré vous étiez plus proche d'un ancien de groupe, enfin...un des membres absents du groupe à présent. Howard n'a jamais parler de vous alors..." Apolline n'avait pas fait attention à la peau de l'homme, en fait ,elle ne faisait plus attention a grand monde à part Howard, surtout depuis qu'il était dans ce lit d’hôpital. Elle n'avait pas recoucher avec personne d'autres depuis longtemps, depuis qu'elle avait annoncer au batteur qu'elle l’aimait. Elle souffrait beaucoup de cette situation de flou entre eux. Elle se sortit de ses pensées quand Hank lui conseilla de faire attention au vu du visage d'Howard.

Ses joues se mirent à rosirent un peu. "Oh je sais, je suis déjà venu ce matin... J'ai oublié de lui donner un autre playmobil..enfin un autre truc..." elle s'embrouilla un peu. "J'imagine que vous l'avez vu alors...C'est vrai que c'est pas joli joli..." Elle poussa un soupire "Vous savez s'il sera bientôt sur pieds?"



@ Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
avatar


Messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles



MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Jeu 6 Juil - 19:21



Lost...
ft. Apolline Mclagan


Je m'étais présenté à Apolline Mclagan qui n'avait pas eu besoin, elle, de se présenter. La presse en parlait suffisamment ces temps-ci, la plupart du temps en bien, si on prenait les magazines spécialisés dans la musique comme Rolling Stone et G&P... Et dans L.A.People... bah c'était L.A.People, peu importait ce qu'ils pouvaient bien raconter. J'étais bien placé pour savoir que ce qu'ils disaient 90% du temps, c'était que des conneries... Ils arrivaient même à faire mentir les photos alors qui sait... Si ça se trouvait, elle avait même jamais croisé la route de Jimmy Reed.

Finalement, la jeune femme me connaissait aussi, d'une certaine façon... Je la savais écossaise parce que je m'intéressais à The Burning Fire, non seulement parce que mon meilleur pote était le batteur du groupe, mais aussi parce que j'aimais leur musique... Et la musique en générale. Y a rien de mieux pour faire baisser la pression qu'un bon rock...

Et paradoxalement, ce qui fonctionnait le mieux, c'était les chansons de The Lightening... Je pouvais pas blairer Lighter et jamais j'admettrais devant quiconque, pas même Howard, que  j'écoutais The Lightening. Mais si Lighter me faisait péter les plombs dès que je le voyais, sa musique me permettait d'évacuer.

Mes jambes se balançant dans le vide, assis sur le lit d’hôpital où on m'avait laissé dormir, je lui souris et lui tendis la main pour la lui serrer gentiment quand elle affirma qu'elle était ravie de me rencontrer à son tour.  

J'avais remis mon t-shirt alors qu'Apolline affirma, quelque peu perplexe, qu'elle m'aurait cru plus proche des anciens membres de The Burning Fire que de Howard. Je rigolai...

-Ah ! C'est la meilleure de l'année ça!

Je passai ma langue sur mes lèvres en la regardant, mes mains appuyées au bord sur lit, ou plutôt serrées mais sans que je m'en rende compte (ça faisait jamais que 38 ans que je vivais avec une tension nerveuse qui crevait le plafond) maintenant que j'étais rhabillé.

Je secouai ensuite la tête, amusé par l'observation de la jeune femme.

-Ouais... Non... Kayden James et les autres me voulaient pas sur le clip. C'était Howard qui voulait que je joue dedans. Pas assez en phase avec leur image de groupe rock « sage » à l'époque.

Je souris, ça avait été un superbe période, ces tournages, même si James et Williams (« l'originel », comme dit la presse), nous tiraient la gueule. De toute façon, Howard et moi, on les calculait même plus, après un moment à essayer de les intégrer dans nos délires sans succès.

A ce niveau-là, le nouveau petit Nate était vachement mieux, androïdes et tout ce bordel compris.

Je haussai les épaules, toujours souriant.

-Même encore aujourd'hui, j'ai aucune idée de pourquoi Mister « Tea ». Evans a opté pour le choix de Howard. Mais au final, ça a été plutôt pas mal accueilli par le public, quand les clips sont sortis.

Je penchai la tête sur le côté quand, après l'avoir prévenue pour ce qui était du nouveau look du playboy à l'intérieur. Mais elle était déjà allée le voir. Ce qui m'avait fait pencher ainsi la tête, c'était qu'elle avait légèrement rougi et qu'elle s'était mise à cafouiller un peu en essayant de justifier pourquoi elle revenait, soi-disant qu'elle avait oublié de lui filé un deuxième Playmobil... Ou tout simplement un autre truc...

Mouais... Fallait que Howard lui donne des remédiations, pour ce qui était de mentir.

J'ouvris la bouche, amusé et faussement perplexe.

Ah ah... Mouais, j'ai vu le mini batteur. Vous le connaissez bien... Il s'adore...

Je me laissai glisser en bas du lit, me remettant sur mes deux pieds.

-Mais si vous voulez cacher que vous aller voir Howard une deuxième fois juste parce que vous vous inquiétez pour lui, faut commencer par arrêter d'essayer de vous justifier. Je savais pas que vous étiez venue déjà une fois...

Je rigolai et haussai les épaules.

-Mais maintenant, je le sais.

Puis, je redevins plus sérieux.

-Et je suis content de voir que je suis pas le seul à flipper comme un con pour cet abruti...

Le dernier qualificatif étant prononcé de façon affectueuse... Je soupirai.

-Je sais pas s'il sera bientôt sur pied physiquement. Mais il s'en remettra. Il est hors de danger, après tout.

C'est quand il sortirait de cet hôpital qu'il faudrait commencer à s'inquiéter.

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Apolline Mclagan
avatar


Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là


Who am I?
Je suis: Pleine de couleur
Relations:
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Mar 11 Juil - 9:30



Lost...
ft. Hank North



Le regard posé sur Hank North, Apolline n'aurait pas mit sa main à couper au sujet des relations amicales entre Hank et The Burning Fire. Howard ne lui avait jamais dis, ne lui avait jamais raconté qu'il était l'amis de l'acteur, elle avait donc fait le rapprochement avec les autres membres du groupe, ceux qui n'étaient plus là. Cependant, elle haussa un sourcil quand il commença à rire. Il était ami avec Howard. Surprise, elle eu tout de même un sourire. "Je n'aurais pas cru, Howard ne me l'a jamais dis " Howard ne lui disait pas tout...Il lui avait alors expliqué les désaccord entre les membres du groupe, intéressée, elle l'écoutait attentivement avant de hausser les épaules. "J'ai vu tous les clips dans lesquels vous apparaissez et je dois dire que moi, ça ne me choque pas, vous êtes même très bon!" Elle lui avait sourit. Alors que lui-même ne comprenait pas le choix opéré par Timmy, Apolline, elle, le comprenait parfaitement, c'était un homme de talent, l'anglais, et il avait dû flairer la bonne affaire bien avant les autres. "Je n'ai aucun doute sur le fait que Timmy n'a rien dit car il savait que ça irait, que les fans aimerait, et d'ailleurs, c'était le cas, pas vrai?"

Le sujet professionnel était passé et Hank avait même annoncé à Apolline la couleur si elle entrait dans la chambre d'Howard, elle avait rougit en indiquant qu'elle était déjà venue mais la pauvre n'était vraiment pas une menteuse contrairement à Howard, il était clair qu'on savait quand elle mentait et il fallait qu'elle trouve une solution à ce problème. "Ouais j'ai réussis à le cerner en peu de temps" avait-elle dit amusée. Hank, qui était à présent sur ses deux pieds, avait donner un conseil sur les mensonges, la guitariste avait alors sourit doucement. "Je prend votre conseil et le garde dans un coin de ma tête, je dois dire que j'ai beaucoup de mal au niveau des mensonge...J'ai pas encore l'habitude..." Elle laissa un silence passé. "Je suis venue ce matin, à l'aube et je dois bien avouer que je m'inquiète pour lui mais ce merdeux ne dois pas s'en rendre réellement compte".

Hank avait alors annoncer à Apolline qu'il était hors de danger mais que lui aussi s’inquiétait pour lui. "J'espère que cette fois-ci, ça aura été le déclic au sujet de toutes les conneries qu'il fait. Je connais Howard, je sais à quel point il faut que cela soit extrême avec lui pour qu'il s'en rende compte..." Elle regarda Hank. "La tournée que nous devions faire à été repoussée un peu, et déjà ça, ça l'emmerde. " Une infirmière arriva près de deux célébrités, elle fit un sourire. "Vous venez pour monsieur Stone?" "Oui" avait-elle dit en souriant. "Je vais lui prodiguer des soins et il va faire des examens, je vous demanderais d'attendre pendant heure, s'il vous plait." Puis elle était entrée dans la chambre.

Apolline s'était tournée vers Hank. "Bon bah en attendant, je vous paie un café à la cafétéria?"







@ Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
avatar


Messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles



MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Mer 12 Juil - 11:25



Lost...
ft. Apolline Mclagan


Howard ne m'a jamais parlé de vous... Howard ne me l'a jamais dit... J'avais compris la première fois même si on m'avait shooté assez que pour que je roupille comme un bébé. Mais ce fait-là semblait quand même perturber, voire choquer la jeune Apolline Mclagan. Moi, je me contentai de hausser les épaules.

-Bah... C'était qu'il avait pas besoin de vous le dire... C'est pas spécialement important non plus, si c'est pas venu dans la conversation.

Elle était guitariste du groupe, non ? Elle était arrivée chez The Burning Fire y avait quelques mois seulement, peut-être presque un an, à tout casser... Et même moi qui connaissait le batteur depuis qu'il avait 16 ans, je savais très bien que je savais pas tout. J'exigeais pas non plus de tout savoir.

-Mais je suppose que vous vous estimez assez proche de lui que pour avoir droit à ce qu'il vous déballe toute sa vie privée...

C'était le gros problème quand t'étais amoureux d'une gonzesse : une fois qu'elles t'ont, elles te pompent, elles absorbent tout ce que tu as et tout ce que tu es. Et quand y a plus rien à tirer de toi, elles te larguent. Testé et désapprouvé par Hank North. Deux fois.

Je souris, un peu plus indulgent. Bien que... Si je me rappelais bien, la dernière fois que je m'étais comporté comme le pire misogyne sur Terre, j'avais eu droit à une super partie de jambes en l'air... Avant de me faire piquer mes thunes, mes médocs et mon t-shirt... Ma vie depuis que je suis en âge de réfléchir avec ce qu'il y a en dessous de ma ceinture, en grand résumé.

-Ou peut-être que vous l'êtes, qu'est-ce que j'en sais. Après tout, c'est la deuxième fois que vous passer le voir aujourd'hui et ça vous gêne comme si je vous avais prise la main dans le sac. Donc...

Puis, j'en revins à ses questions sur les clips, que j'avais laissées en suspens entre-temps.

-Et merci pour les compliments sur les clips. J'apprécie. Et ouais, j'en suis venu à la même conclusion que vous. Evans savait que ça fonctionnerait. C'est tout ce qui importe à Timmy Evans, que ça fonctionne.

Le manager anglais était extrêmement intelligent et pouvait se donner des airs très humains si ça pouvait lui servir.

-Pas pour rien qu'il vous a choisie non plus, je suppose.

Je m'étirai, constatant avec surprise que j'étais encore assez relaxé que pour ne ressentir aucune courbature. Fallait que je retrouve cette infirmière et qu'elle me file un flacon neuf du truc qu'elle m'avait donné. En dédommagement, non ?

La conversation avait tourné sur le sujet du mensonge, et par extension, sur Howard. Et Apolline ne savait pas mentir. J'avais bien compris qu'elle essayait de cacher quelque chose. Qu'elle était amoureuse de Howard ? Ouah bah... Comme toutes les gonzesses, quoi... Rien de bien neuf sous le soleil de L.A.

Je rigolai quand elle affirma ne pas être le meilleure menteuse qui soit...

-C'est un merveilleuse qualité. Changez pas.

Howard était hors de danger et, si ça rassurait la jeune femme, elle se demandait quand même si ça suffirait pour clamer le batteur...

-Ouais, vous le connaissez bien. Mais je sais même pas si un report de la tournée suffira. Ça va l'emmerder, c'est clair... Mais dès qu'il aura plus mal, il va oublier.

A moins que son genou bousillé ne soit assez mal en point que pour lui rappeler cet épisode jusqu'à la fin de ses jours.

-Désolé pour votre tournée... Quand elle commencera, je viendrai sûrement voir quelques concerts, comme à chaque fois...

La dernière à laquelle j'avais participé, j'avais rencontré une belle et gentille américaine avec qui j'avais passé une nuit de rêve... Puis Howard l'avait gardée pour lui, un peu plus tard... Je me demandais bien où elle était passée, cette Natacha Perry, à l'heure qu'il était...

Une infirmière (mais pas celle qui m'avait drogué) vint nous informer que Howard allait recevoir des soins et que c'était pas le moment, qu'il y en avait pour une heure. J'allais annoncer que j'allais y aller, rentrer chez moi, peut-être aller voir Robin... Je savais pas de trop. Mais Apolline me proposa alors d'aller boire un café... Je souris et hochai la tête.

-Ouais, pourquoi pas...

Je frottai les yeux tout en emboîtant le pas à la guitariste.

-Ça aidera peut-être à dissiper les effets de la dope qu'une infirmière m'a fait boire à mon insu avant de reprendre le volant... Putain... Vous vous imaginez ça ? Je demande à aller voir mon pote et une aspirine pour faire passer mon mal de crâne et je me retrouve à m'endormir comme une merde à côté de Howard. C'est pas cool! Merci à cette bande d'enfoirés de L.A.People !

Au fur et à mesure de mon discours, mon ton était monté sans que je puisse m'en empêcher et les patients, médecins et autres qui déambulaient dans le couloirs se tournaient vers nous en fronçant les sourcils.

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Apolline Mclagan
avatar


Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là


Who am I?
Je suis: Pleine de couleur
Relations:
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Lun 17 Juil - 11:44



Lost...
ft. Hank North



Apolline commençait à prendre les choses bien trop à coeur, elle s'en était rendu compte quand Hank avait annoncé que ce n'était peut-être pas si important que cela qu'elle sache pour Howard et lui, elle avait sourit. Oui, il fallait qu'elle fasse plus attention à comment elle prend les choses au sujet du batteur. Elle haussa les épaules, essayant de noyer le poisson. "C'est juste que vous êtes étroitement lié au groupe et j'aurais bien aimé savoir toutes les anecdotes qui découlent des clips et autres. Je pense que quand on arrive en chemin dans un groupe, comme moi, j'estime qu'on doit s’intéresse à tout ce qui s'est passé avant, autant pro et perso. Mais ce n'est pas important, je m'en remettrait " avait-elle dit en souriant.

Hank avait un comportement qui déplaisait un peu à la guitariste mais qu'importe, elle ne dirait rien ,elle ne voulait pas d'histoire. Elle se contenta d'hausser les épaules. "Je veux pas savoir sa vie privée, juste au niveau professionnel. Je n'ai aucun droit sur sa vie privée, il fait ce qu'il veut." Ca lui faisait bizarre de dire cela, cela sonnait presque vrai, même si au fond, tout était bien faux, elle ne voulait pas se foutre de sa vie, elle voulait en faire partie intégrante. Il avait tout capter, on pas, en fait ,Apolline perdait petit à petit ses moyens et ça devenait dangereux. Ils étaient dans un lieu public et déjà Bailey savait pour Howard et elle, c'était déjà beaucoup trop. Elle se mit à rire un peu, en se forçant. "Je préfère qu'il ne se passe jamais rien entre moi et mes collègues. J'ai déjà retenu la leçon une fois!"

Puis ils étaient passés au clip, Apolline était déjà plus à l'aise que tout à l'heure. Ils savaient tous les deux que Timmy ne faisait pas les choses sans les calculées avant, l'anglais savait ce qu'il faisait, tout comme il avait su que l'équation Apolline fonctionnerait dans le groupe. "Je suppose...On se connaissait d'avant, il venait souvent me voir en Angleterre, quand je m'y produisait...Il sait que je vogue entre plusieurs styles..Je suppose qu'il m'a bien vu dans son groupe et voilà...Je ne peux pas réellement savoir pourquoi il m'a choisis moi plutôt que quelqu'un d'autre."

Elle lui avait ensuite annoncé qu'elle ne savait pas mentir contrairement à Howard et il lui avait demander de ne pas changer, un sourire sincère s'était alors dessiné sur ses lèvres." C'est un défaut à LA...Il faut caché sa vie privée, ses mensonges et quand on est quelqu'un comme moi, c'est plus compliquer...Il faut savoir jouer sur deux tableaux et ça m'ai vraiment difficile..Mais j'epsère qu'au fil du temps, j'y arriverais." Il fallait se créer une carapace, comme Howard...En parlant du batteur, les deux personnes savaient pertinament que le report de la tournée ne changerait pas les habitudes du batteur, on ne pouvait pas le changer et il continuerait encore et encore à faire ses conneries. Il était en sécurité pour le moment car il était chez elle, mais pour combien te temps encore?

Hank indiqua ensuite qu'il viendrait les voir en concert. "Vous serez placer en VIP" avait-elle dit joyeusement. "J'ai hâte de pouvoir montrer tout ce qu'on prévoit! ca va être fantastique!"   avait-elle dit tout en marchant vers la cafétaria avec Hank, l'infirmière allant faire des soin à Howard. Elle l'écoutait attentivement, haussant les sourcils en écoutant son histoires. "Mais vous ne pouvez pas porter plainte? Moi c'est ce que je ferais!"


@ Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
avatar


Messages : 61
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles



MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   Mer 19 Juil - 18:50



Lost...
ft. Apolline Mclagan


Je pouffai un peu de rire quand Apolline essaya de rattraper le coup après que j'aie peut-être trop mis en avant certains détails qui signifiaient qu'elle s'inquiétait plus que la moyenne pour Howard. Ce n'était pas ce fait-là qui m'emmerdait, c'était pas tant mon problème si elle était dans les personnes les plus proches de Howard ou qu'ils étaient amants ou même peut-être ensemble... C'était plutôt qu'elle croit que l'info était tellement importante pour moi, qui la connaissait depuis 5 minutes chrono, que ça valait le coup de le cacher... Et qu'elle me croit suffisamment con pour tomber dans le panneau...

Parce que c'était clairement ce qu'elle essayait de faire...

-Étroitement lié au groupe ? J'ai tourné deux clips de trois ou quatre minutes pour The Burning Fire. J'appelle pas ça être étroitement lié au groupe. Mais, je suis un pote de Howard, ça ouais.

Étant donné mon caractère, je ne pouvais pas me laisser aller à accorder de l'importance à tout et n'importe quoi, encore moins de m'impliquer émotionnellement. Le problème, c'était que j'avais pas de milieu : y avait « important » et « pas important ». Dans la case « important », il y avait ma famille, Kate, Alexie, Howard et l'acting. Tout le reste allait dans « pas important ». Chaque émotion, rage, amour, haine, tristesse, angoisse. Si je ressentais le moindre truc, ça allait à l'extrême et la désescalade ne se faisait qu'en se payant chèrement physiquement.

Alors j'essayais qu'il y ait le moins de trucs possibles dans la case « important ». Parce que je m'énervais déjà bien assez pour ce qui était pas important.

Je savais pas comment faisaient les autre gens, comme Apolline, par exemple, que j'étais en train de regarder et que je ressentais comme étant impliquée dans The Burning Fire, dans sa relation avec Howard, quelle qu'elle soit, et même dans cette conversation avec moi qui n'était pourtant rien pour elle. Comment faisaient ils pour ne pas péter complètement les plombs. Et Apolline qui continuait à se justifier à m'en filer la migraine... D'autant que ses justifications puaient le faux jusque dans son ton de voix et que, du coup, elle continuait à me donner cette impression de me prendre pour un imbécile.  

-Hey... Hey... C'est bon... Vous en faites pas... J'en ai rien à foutre de ce que vous faites ou pas avec Howard, de qui vous êtes pour lui... Vous êtes la guitariste de The Burning Fire, vous vous inquiétez pour lui, c'est logique. Et ça me suffit, si vous vous posez la question...

J'avais assez à gérer rien qu'à être le pote de cet abruti...

Et si elle voulait parler vie professionnelle, ainsi soit-il. Et quoi de plus professionnel que Mister « Tea » ? Elle disait ne pas savoir pourquoi l'Anglais l'avait recrutée alors qu'elle me l'expliquait en même temps...

-Bah... Probablement qu'il vous a recrutée parce qu'il vous connaissait d'avant et qu'il savait que vous voguiez entre plusieurs styles. Il vous a bien vu dans le groupe. Il vous a demandé si vous vouliez jouer dans The Burning Fire, vous avez dit oui. Et voilà.

Je frottai mon visage, essayant de refaire la mise au point parce que ce que l'infirmière m'avait filé était vraiment canon...

-Vous savez, la plupart des trucs qui arrivent dans la vie ont des causes qui ont rien de transcendant...

Je haussai les épaules.

-Moi je suis acteur parce que j'ai eu du bol d'avoir un peu de talent et que mon frangin soit un bon réalisateur. Rien de transcendant. Tout le reste, ça arrive que dans les films. Je suis bien placé pour le savoir.

Ramener la réalité à ce qu'elle était, sans fard, sans rêves, sans toutes les paillettes, le sucre et les conneries qu'on mettait autour... Peut-être que je serais moins stressé avec un peu de paillettes. Mais j'y arrivais pas. Mais en même temps, s'il arrivait vraiment autant de belles, horribles ou passionnantes histoires dans la vie réelle, je serais au chômage... Parce qu'on aurait pas besoin des films.

Et quand je lui avais dit de ne rien changer, de ne pas chercher à améliorer sa façon de mentir, elle avait affirmé que c'était un défaut à L.A. Je fis une moue... Pas vraiment d'accord et en même temps, elle avait pas tout à fait faux.

-Ouais... Tout ce que je sais c'est que plus vous mentirez, plus ils creuseront. Howard ment tout le temps et il est tout le temps dans L.A.People...

Ricci, lui, il avait trouvé le truc : il vendait ses propres informations à des magazines comme L.A.People. Il faisait des annonces officielles, comme pour sa relation avec Watson. Un os à ronger, une diversion. Et c'était vraiment pas con ! Mais tout le monde n'avait pas autant d'os dans sa poches que Daniele Ricci.

On se mit en route pour la cafétéria vu qu'elle avait proposé d'aller boire un café. Elle m'avait aussi promis des places en VIP. Je lui avais alors souris.

-Faites gaffe, c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd!

Mais tout en marchant, me sentant lourd et engourdi, j'avais essayé de m'emballer à propos du fait d'avoir été drogué. Sauf que j'avais pas l'air énervé, juste l'air d'un drogué qui essaye de s'emballer... Ce que j'étais, ce qui faisait un sale cercle vicieux.

Je me laissai tomber sur une chaise d'une petite table de la cafétéria au moment où la guitariste affirma qu'elle porterait plainte, à ma place... J'éclatai d'un rire pas convaincu.

-Ouais... Ouais... C'est ça ouais... Je vais porter plainte...

Je frottai à nouveau mon visage à deux mains.

-Je vais la retrouver, l'infirmière, et lui en demander une boîte pleine, de ces trucs, plutôt... Puis je vais rentrer chez moi dès que j'aurai les yeux assez en face des trous pour conduire... Fermer la clé à double tour... Et me faire oublier un peu...

Je la regardai ensuite à nouveau dans les yeux...

-Je veux juste la paix... Un peu... Pas de bruit, pas de stimuli... Rien... Le monde me file la migraine...

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Lost... [PV Apolline]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lost... [PV Apolline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Apolline Beauregard - en cours
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Hôpital-