AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Jeu 29 Juin - 11:48



Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not...
ft. Amon Sørensen


-P’tain… Amon…

C’est ce que je lâchai, tout seul dans ma chambre en lisant l’article qui concernait Hank et son ex-femme. Ouais, c’était son ex maintenant. J’l’apprenais par les journaux. Hank m’avait rien dit quand il était venu me voir.

Ça faisait des années qu’ils étaient ensemble, pourtant… Moi, j’suis jamais resté aussi longtemps avec une fille. Et je m’étais encore moins marié. Mais, Hank, lui, quand il aimait quelqu’un, il l’aimait à fond. Et j’savais que Kate Julian, c’était l’amour de sa vie.

Mais ça avait pas suffi parce qu’ils s’étaient quand même séparé. Et pas en bon terme d’après Amon. Mais est-ce que j’pouvais me fier à ce qu’Amon mettait dans ses articles ?

Quoi qu’il en soit, Kate avait fait fort en disant qu’Hank l’avait frappé. J’savais que c’était faux. Hank frapperait jamais une de ses femmes. Il frappe que des mecs. J’crois qu’il a déjà frappé Lighter et d’autres types. Mais des filles, jamais. Kate venait de descendre dans mon estime au quarantième dessous.

A moins que ça soit Amon… Il a p’tètre fait dire à Kate n’importe quoi. C’était bien l’genre. En tout cas, tout ça foutait bien Hank dans la merde et j’aimais pas ça.

J’fermai le magazine en soupirant. J’regardai un moment Howie le nounours avant de me raviser. J’devais gérer les doses. Pas les sniffer parce que j’venais de lire un truc qui m’avait pas plu.

A la place de m’shooté un bon coup, j’décidai d’aller dire à Amon qu’il avait bien déconné en faisant un article sur mon meilleur ami.

Je tendis la main pour prendre le téléphone. Mais j’avais été trop vite. Et le mouvement me fit mal aux côtes. J’fis une grimace avant d’y aller plus doucement pour prendre le cornet et taper l’numéro du Danois. Ça sonna… Quelque fois. Avant qu’Amon ne décroche.

-Salut Amon… C’est Howard.

Je me replaçais confortablement dans mon lit le cornet bien contre mon oreille et mon autre main tenant mes côtes.

-Amon t’abuse… T’aurais pas pu t’abstenir de faire un article sur Hank… T’sais que c’est mon ami. Il mérite pas ça… Surtout qu’il n’a jamais frappé cette fille.

Je disais ça avec toute la nonchalance du monde. Los Diablos m’aura pas soigné de ça…

@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 612
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Sam 1 Juil - 11:52



Sometimes, L.A.People Is Fun... Sometimes Not.
ft. Howard Stone


Bon, rien ne s'arrangeait côté stars alors quand je voyais leurs histoires, je me disais que Sélène qui perdait son emploi, c'était vraiment pas grand chose à côté d'accidents, d'agressions, tentatives de suicides et autres faits du genre, quand elles ne se décidaient pas à crever tout court. Mais si ça ne me minait vraiment pas, voyant là-dedans une occasion pour Sélène de profiter du fait qu'elle ne manquerait de rien entre-temps pour se trouver une place dans quelque chose qu'elle apprécierait plus que son job à l'animalerie, la jeune femme, elle, ça lui filait un coup à sa fierté.

Fallait dire que ceux qui avaient été ses collègues et patrons pendant des années la foutaient dehors de la pire des manières, avec de fausses accusations. Et c'était d'autant plus frustrant pour elle qu'elle savait qu'il y avait des trafics pas clairs dans la petite entreprise.

Je cogitais là-dessus alors que j'étais assis à mon bureau. Parce qu'on en avait parlé juste le jour avant et aussi parce que, pour la première fois depuis des semaines, il n'y avait aucun drame people en vue ! Alors je pouvais un peu penser à ce qui se passait chez moi.

C'était plus à ce que je voyais bien faire Sélène, que je pensais, affalé sur mon siège, le faisant tourner de temps en temps comme un  gosse... Je l'imaginais mannequin, parce que je la trouvais magnifique, bien que je n'avais aucune envie qu'elle fasse partie du monde des peoples, au vu de ce qui s'était passé ces derniers temps.

Ou alors... vendeuse, comme elle l'était, mais dans quelque chose de plus prestigieux comme Yummy's ou quelque chose comme ça. Mais si elle allait travailler là, faudrait lui acheter absolument une nouvelle bagnole parce que, de Downtown, c'était pas la porte à côté...

C'était vraiment pour passer le temps et rêver un peu à ma petite amie que je pensais à ça. Parce que j'avais bien conscience, la connaissant, que je ne pourrais pas décider pour elle...

Le téléphone sonna et je le regardai, surpris et faisant une moue qui signifiait : « Quoi, encore ? »...

Je décrochai le téléphone et soupirai un :

Allô?

Il s'agissait d'une infirmière du Good Samaritan et j'eus un beau stress. Il était arrivé quelque chose à Howard ? Il avait rechuté ?! Mais non, rien à voir. Howard allait très bien et commençait à déambuler dans les couloirs, incapable de rester en place. C'était une bonne nouvelle, mais ce n'était pas pour ça que l'infirmière me sonnait. Mais par pur appât du gain, car elle faisait partie des « taupes » de L.A.People.

En effet, elle affirmait avoir vu Howard Stone, à la cafétéria, en compagnie de Maria Watson... Ça pouvait, en effet, faire un article intéressant : Howard et Maria à nouveau en bons termes, un truc comme ça... Un truc qui améliorerait encore la cote de popularité de notre Howard national que j'avais moi-même fait descendre suite à la mort de Kayden James parce que j'avais trouvé ça choquant qu'il donne l'impression d'en avoir rien à foutre.

Mais il n'y avait pas que ça, selon l'infirmière qui avait poussé loin ses investigations. Selon elle, Watson avait vraiment pas l'air bien et, du coup, elle avait été fouiller dans le dossier personnel de Watson à l’hôpital. La jeune femme était atteinte d'un cancer.

Et ben voilà... Ça continuait...  

-Merci... je vous tiendrai au courant de ce qu'on fera de l'info et de ce qu'on vous payera en échange...

Et étant donné que cette bonne femme avait mis sa carrière en jeu, ça allait coûter bonbon... Mais ce que la vente du magazine allait nous rapporter serait largement au-dessus...

J'avais raccroché et à peine soupiré que ça sonnait à nouveau.  

Je me redressai sur mon siège, souriant, en entendant la voix de Howard à l'autre bout du fil. Certes, j'avais eu de bonnes nouvelles par Timmy entre-temps, comme quoi le batteur était tiré d'affaire, mais qu'il devrais rester un moment à l’hôpital.

-Howard ! Quoi de neuf?

J'étais vraiment content de l'entendre, mais pris une mine perplexe quand il me dit que j'abusais, que Hank ne méritait pas ça... Hank North, j'imaginais... C'était le seul Hank sur lequel j'écrivais des articles et c'était une mine d'or à lui tout seul. Même pas besoin de faire preuve d'imagination ou de chercher après, avec lui...

Mais Howard ne paraissait pas vraiment en colère...

-Je sais que c'est ton ami, mais si je dois protéger les amis des amis de mes amis, je vais pas m'en sortir, Howard...

Je fouillais dans ce qui traînait sur mon bureau pour retomber sur le numéro de L.A.People incriminé par Howard et l'ouvrit à la page de l'article concerné.

-Puis, je n'ai pas vraiment eu le choix. Ce n'est pas comme si on avait cherché après l'info et qu'on l'avait modifiée... C'est Kate Julian elle-même qui a contacté L.A.People. J'aurais pas su atténuer quoi que ce soit...

Je marquai une pause... Pour une fois que j'avais une information provenant directement de la source...

-Comment tu peux être sûr qu'il ne la battait pas ? J'ai eu Julian en ligne personnellement et elle chialait comme une madeleine en me racontant son histoire... C'est pas comme si ton pote était un ange...

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Dim 2 Juil - 15:35



Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not...
ft. Amon Sørensen


Est-ce que j’aurais sonné à Amon si j’avais pas vu l’article ? J’sais pas. P’tètre bien. Le fait est que c’était la première fois que j’utilisais le téléphone puis que j’étais à l’hôpital. L’reste du temps, les gens venaient me voir. Mais Amon avait sûrement pas l’droit, vu qu’il était journaliste people. T’façon, j’étais sûr qu’il avait des nouvelles part Timmy alors j’m’étais pas cassé l’cul à lui téléphoner.

Mais en voyant l’article, fallait bien que j’le fasse. C’était pas cool tout ce qu’il avait marqué sur Hank. Mon ami ne méritait pas ça. Et comme j’étais proche d’Amon, j’usais de mon pouvoir pour lui dire ce que je pensais.  

Il décrocha assez vite. Et il me demanda ce qu’il y avait de neuf. J’suis dans une chambre d’hôpital. Il pouvait rien se passer de neuf… Enfin si… Y’avait du neuf. Mais rien qui pouvait être dit à Amon. J’pouvais pas vraiment lui faire confiance vu ce qu’il avait marqué sur Hank…

Alors, au lieu de lui dire ce qu’il y avait de concrètement neuf, j’lui parlais directement de ce qui m’avait fait me bouger pour prendre le cornet de téléphone. J’haussai pas le ton. J’disais juste les choses avec ma nonchalance habituelle. Amon rétorqua qu’il savait que c’était mon ami… Mais que s’il protéger tous mes amis et les amis d’mes amis. Et les amis, de mes amis de mes amis, il allait pas s’en sortir. J’fis la moue frottant mes côtés de ma main libre. Je marmonnai :

-Mouais… Mais bon…

C’était drôle quand il faisait des articles cool sur moi. Mais il en faisait parfois des pas cool, comme quand il avait dit que j’étais pas venu au débranchement de Kayden. Ça c’était pas cool… Et, aussi, quand il faisait des articles sur Apolline en compagnie de Reed. Et d’autres… Ça c’était pas cool non plus. Mais celui avec Hank, c’était pire que pas cool. C’était pas juste !

Amon déclara qu’il avait pas eu le choix. Que c’était Kate, elle-même, qui l’avait contacté. J’fis encore plus la moue. Kate avait menti sur toute la ligne. Mais ça m’étonnait même pas. J’aimais pas Kate. Enfin, j’l’aimais plus depuis que j’avais lu l’article. Surtout qu’Amon ajouta qu’elle chialait au téléphone et que, du coup, il était pas sûr que ce qu’elle disait soit faux.

-J’suis sûr parce que j’connais Hank depuis que j’ai 16 ans. C’est pas un ange, mais c’est pas non plus le genre à frapper une fille. Il n’est pas comme ça. Ta Kate, c’est juste une bonne actrice qui veut s’faire passer pour la victime.

Hank était un type bien. Kate était maintenant catégoriser, dans ma tête, dans la catégorie profiteuse de service. Elle aimait plus Hank et elle avait trouvé un moyen de gagner sur leur divorce.

-Tu crois vraiment que quand une fille se fait battre par son mec, la première chose qu’elle fais c’est appeler un journaliste people ? Nan, elle appelle la police quand elle est maligne. Ici, c’est juste pour avoir des thunes et basta. Y’auras personne pour prouver le contraire… C’est pas juste… C’est nul que t’ai joué dans l’jeu de cette fille, tout ça parce qu’elle chialait un peu.

J’haussai toujours pas l’ton. J’étais déçu et ça s’entendait. Et j’étais pas heureux pour Hank. Ce qui était pas cool, non plus, c’était que j’pouvais pas l’aider. Et que c’était p’tètre pour ça que j’en foutais plein la gueule sur Kate et Amon.


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 612
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Mer 5 Juil - 11:30



Sometimes, L.A.People Is Fun... Sometimes Not.
ft. Howard Stone


L'accent traînant de l'Eastside à l'autre bout du fil était reconnaissable entre mille. Et j'étais content de l'entendre parce qu'il avait quand même frôlé le point de non retour, le petit Howard. Mais si j'avais été étonné que Howard me sonne, je le fus un peu moins quand je me rendis compte que mon ami ne me téléphonait pas uniquement pour me donner de ses nouvelles et me rassurer un peu.

Non, c'était encore une fois à propos d'un article, qu'on m'en voulait. Et le pire, c'était que j'avais encore cru bien faire en l'écrivant. Ok, Hank North faisait partie de l'entourage direct de Stone, mais j'avais eu son épouse au téléphone et elle avait été plutôt convaincante. Et puis, comme je le disais à Howard, je ne pouvais pas protéger tout le monde, sinon, j'allais vite me faire virer, parce que ça allait se voir.

J'avais cru Howard à court d'arguments et j'avais cru qu'il allait abandonner. Mais c'est moi qui le relançai en lui demandant comment il pouvait être si sûr et certain de l'innocence de North.

Je le laissai à nouveau argumenter en l'écoutant jusqu'au bout. C'était bon de l'entendre pouvoir réfléchir de façon cohérente. Ça changeait de sa dernière visite à mon loft où il était complètement shooté. Et donc, malgré ce qu'il disait, je souriais bêtement tout seul.

Je secouai cependant la tête.

-Non. Howard, la première chose qu'elle a fait, c'est effectivement appeler la police. Et même si ça n'avait pas été le cas, tu trouves vraiment que les événements de ces dernières semaines prouvent la logique et l'intelligence de la jet set ? Si je dois faire le tri, celle qui m'a semblé avoir le plus sa tête sur ses épaules dans les derniers trucs que j'ai écrits, c'est Kate Julian.

Je lançai mon stylo dans le gobelet L.A.People qu'il y avait sur mon bureau. Je sentais que la conversation allait durer.

-Elle ne m'a appelé que pour que L.A.People mette en avant son association caritative pour les femmes battues. Évidemment, que je n'ai fait que l'évoquer pour mettre l'accent sur l'histoire de violence conjugale elle-même, parce que c'est mon job...

Je soupirai.

-Et dans mon job, savoir si North a frappé ou non sur son épouse importe peu. Que je la croie ou pas n'importe pas non plus.

Je marquai une pause, faisant une moue... J'étais dégoûté moi-même par ce que je faisais. Mais j'avais choisi de le faire.

-Y a que le sensationnel qui compte. Et s'il s'avère que t'as raison et qu'on découvre que Julian a menti sur toute la ligne, t'inquiète, je la raterai pas non plus.

Et les lecteur adoreront ça autant que le premier article qui faisait de North un enfoiré.

Je croyais quand même peu à l'innocence de North. Mais je n'en voulais certainement pas à Howard de vouloir défendre l'acteur, cependant son avis était pas forcément objectif...

-En parlant de problèmes de couple... Tu te serais pas rabiboché avec Watson?

Je ne savais pas moi-même si je posais la question en tant que journaliste people ou si je la posais en tant qu'ami...

Parce que si Watson m'avait fait à moi ce qu'elle lui avait fait à lui, elle aurait plus intérêt à m'approcher à moins de 100 mètres.

C'était Moriarty qui avait raison à son sujet.

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Ven 7 Juil - 10:14



Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not...
ft. Amon Sørensen


J’balançais mes arguments pour défendre Hank qui était innocent. J’le voyais pas frapper Kate. J’voyais, plutôt, Kate essayer de s’faire des thunes sur toutes ces conneries qu’Amon avait marqué dans c’foutu magazine.

Puis, Kate, elle avait appelé un journaliste people au lieu d’appelé la police. Enfin, non en fait. Amon déclaré qu’elle avait appelé la police d’abord. J’fis la moue. Et encore plus quand il disait que, ces derniers temps, dans le jet set, c’était Kate qui avait le plus la tête sur les épaules. C’est du grand n’importe quoi… J’ai figuré aussi dans L.A.People ces derniers temps et j’trouve que j’ai rien fait d’insensé… J’me suis pas péter la gueule tout seul, que je sache… Ça, ça aurait été insensé.

-Normal qu’elle avait l’air d’avoir le plus la tête sur les épaules… Elle a calculé son coup…

J’voyais p’tètre plus Kate machiavélique qu’elle ne l’était vraiment. Quoi que, elle l’était quand même pour dire tant de choses erronées sur Hank.

Amon disait que Kate l’avait appelé juste pour promouvoir sa nouvelle association. Et qu’il avait fait que l’évoqué dans son article. Bah ouais, vu que tout ce que j’ai lu c’était des trucs pas cool sur Hank… J’maugréais à l’autre bout du fil surtout quand il ajouta que le fait que Hank soit coupable ou non n’avait pas d’importance pour Amon et son job.

-Ça en a pour lui. Ça te ferais quoi d’être déclaré coupable alors que tu ne l’es pas.

Pour Amon… Enfin, pour L.A.People, y’avait que le sensationnel qui comptait. Et qu’il ne ratera pas Kate si jamais il apprenait qu’elle mentait.

-Ouais… La rate pas. Elle méritait pas Hank, c’est tout. En plus elle est allé jusqu’à faire un assoc’… Alors qu’il s’est rien passé. Les gens font vraiment tout pour du fric, putain.

Ça m’faisait quand même mal que cet article soit déjà dans l’magazine. On pouvait plus rien faire. Tout l’monde, avocats compris, allait croire qu’Hank battait sa femme alors que c’était même pas vrai. Hank c’est trop un type bien pour ce monde.

J’faisais toujours la moue. Mais c’était une moue triste. Et c’est Amon qui me sortit de là en m’posant une question sur Maria. P’taaaain, le fouineur !

-P’tain, Amon… J’croyais que j’appelais mon ami, pas l’journaliste people qu’il y a derrière.

J’l’avais appelé pour un article, c’était con ce que j’disais. Mais j’arrivais à m’croire moi-même alors ça va.

J’fronçai les sourcils. J’savais pas comment il avait appris ça. Il faudra qu’il me dise son secret pour avoir des yeux et des oreilles partout. En tout cas, j’savais pas vraiment quoi répondre. Et y’eut comme un blanc au téléphone avant que j’réponde enfin.

-On peut dire ça comme ça… On a juste discuté un p’tit peu. C’est tout.

J’repensai à tout ce qu’elle m’avait dit et ça m’fit avoir mal au ventre. Elle était pas sûre de pouvoir s’en sortir. J’avais jamais voulu ça.

-Elle venait voir comment j’allais… Alors j’ai pris ça comme une volonté de sa part d’enterrer la hache de guerre.


J’mentais… Mais j’voulais pas qu’Amon fouine plus de ce côté-là. C’était une preuve que j’étais pas vraiment capable d’haïr qui que ce soit. Sauf, Reed. Lui, j’sais le haïr.



@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 612
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Sam 8 Juil - 13:46



Sometimes, L.A.People Is Fun... Sometimes Not.
ft. Howard Stone


Que Kate Julian soit machiavélique ou pas n'avait pas réellement d'importance. Pas tant à mes yeux, mais à ceux de L.A.People. Je comprenais la démarche de Howard qui tentait de défendre son ami. Et j'étais sûr et certain que si j'avais été à la place de ce fameux Hank, il aurait fait de même. C'est pourquoi je soupirai quand le batteur demanda ce que ça me ferait d'être déclaré coupable à tort...

-Ça me ferait mal, j'imagine...

Je faisais plus qu'imaginer, je savais ce que ça faisait. Et c'était justement pour faire ce que je venais de faire à Hank North que je m'étais engagé chez L.A.People y avait presque 12 ans de ça. J'allais pas me cacher derrière sa couverture maintenant, même si j'avais évolué un peu, depuis et que mon désir de vengeance (contre n'importe qui, contre le monde entier) commençait à  s'essouffler, en particulier depuis Sélène et depuis ma discussion avec Robin North au gala...

Un frisson m'avait parcouru en pensant à ça : j'étais quitte avec Robin, c'était pas pour me mettre un autre North à dos... Et si Hank décidait de se tirer une balle ? S'il faisait comme Karen Felberbaum ? Là, je risquais d'être mal.

Ma voix était plus incertaine, du coup.

-Mais le mal est fait. L'article est paru.

Et bravo, Howard, t'as réussi à me faire culpabiliser alors qu'à la base, je pensais bien faire !

Comme quoi, les apparences, même les plus crédibles, pouvaient être trompeuses.

Mais il n'y avait pas de preuve véritable de l'innocence de North non plus, juste les certitudes de Howard qui était sobre pour la première fois depuis des lustres.

Tout ce que je pus faire, c'est lui promettre que si la situation s'éclaircissait en faveur de North, je raterai pas son ex. Ainsi, je rachèterais ma faute si jamais il était innocent.

-Ouais, en attendant, essaye qu'il fasse pas de connerie, ok ? Garde-le à l’œil. C'est jamais qu'un putain d'article dans un torchon de merde.

C'était réellement ce que je pensais... Et je pensais aussi qu'il serait temps que je remette sérieusement ce que je faisais en question. Mais est-ce que je pouvais encore vraiment revenir en arrière ? Est-ce que je pouvais encore me tirer de là ?

Apparemment non, vu comment je déviai la conversation sur Howard... Qui protesta, évidemment. Je soupirai une nouvelle fois en retour, frottant mes yeux...

-Ouais, je sais... Va m'en falloir beaucoup pour changer... Chacun son addiction... Même si on sait que c'est mal, on peut pas s'en empêcher...

C'était probablement la description la plus fidèle de ce que je ressentais maintenant vis-à-vis de mon travail ces derniers temps. Je le faisais parce que je ne pouvais pas m'en empêcher. Parce que j'avais passé 12 ans à me convaincre que je ne méritais que cette place de merde. Et aussi parce que, l'air de rien, c'était de l'argent facilement gagné, honneur mis de côté.

Il y eut un blanc avant que Howard ne finisse par me répondre. Je le sentais méfiant. Mais était-ce lui qui devait se méfier de moi ou lui qui devait se méfier de Watson ?

-T'es sûr qu'elle était là pour te voir ? Que c'est pas un hasard?

Parce que j'avais d'autres infos, moi...

Une info que je me voyais mal cacher à mon ami au bout du fil. Watson avait peut-être pris la décision de lui cacher, mais pourquoi ? Pour le protéger ? Vu la façon dont elle l'avait largué, elle aurait été sacrément prétentieuse et hypocrite si elle osait encore dire qu'elle voulait le protéger ! Elle lui avait avoué l'avoir trompé avec Ricci et annoncé qu'elle se taillait alors même que la villa du batteur était encore en train de cramer !

-Si elle t'as fait croire qu'elle était venue voir comment tu allais, elle t'as menti, mon pauvre vieux.

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Mar 11 Juil - 10:16



Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not...
ft. Amon Sørensen


Ouais, ça te ferais mal, Amon ! Ça fait mal à tout le monde d’être déclaré coupable alors qu’on l’est pas. Et Hank ne méritait pas qu’on dise des choses fausses sur lui. Et j’en voulais plus à Kate qu’à Amon même si Amon avait le libre arbitre d’écrire ou pas ces foutus articles de merde.

J’sentis Amon incertain quand il déclara que le mal était fait parce que l’article était déjà paru.

-Ben ouais… C’est trop tard, j’sais bien…

J’étais pas sûr qu’Amon regrettait vraiment. Il était pas toujours facile à déchiffrer surtout au téléphone. T’façon c’était trop tard… Me restait plus qu’à montrer à Amon qu’il avait fait une connerie. Et j’me rendais pas contre à quel point j’avais réussi mon coup.

Il me promit qu’il ratera pas Kate s’il s’avérait qu’elle avait menti. J’me contenterais de ça à défaut de pouvoir me contenter de plus. Et Amon me demanda de garder un œil sur Hank pour qu’il fasse pas d’connerie. Que ce qu’il avait raconté c’était que de la merde écrit dans de la merde. Il me demande ça à moi, lui…

-Ok… Enfin, d’là où j’suis c’est pas facile…

J’dis la moue. J’avais pas Hank sous la main tout l’temps. Surtout que j’étais à l’hôpital. J’pouvais rien faire d’ici. Mais j’suis sûr qu’il fera pas d’connerie. Il a une famille cool, ça devrait le faire. Mais j’pris pas le temps de rassurer Amon là-dessus parce que ce con enchaina sur Maria. Il pouvait pas s’empêché d’faire le journaliste people. Même au téléphone avec moi, son ami. C’était pas cool. Il se défendit… Enfin, il constata qu’on pouvait pas l’changer. Que chacun avait son addiction. J’fis la moue.

-Mouais p’tètre bien. Tu devrais changer d’addiction. L’alcool, par exemple. C’est plus sain.

J’crois que j’essayais de faire passer mon addiction pour moins pire que la sienne. Mais j’crois que je m’y prenais mal. Surtout que, moi, j’avais pas qu’une seule addiction. J’étais accro à l’alcool, à la coke et à l’adrénaline.

La question sur Maria m’arrache un p’tit temps de réflexion qui s’transforma en blanc entre moi et Amon. J’parlais à un journaliste people, j’devais pas oublier ça. J’finis par dire que Maria et moi on avait p’tètre bien enterré la hache de guerre et qu’elle était venue pour moi.

Amon me posa deux questions qui prouvaient son scepticisme par rapport à mon mensonge. Avant d’me dire carrément que, si Maria m’avait fait croire qu’elle était venue pour moi, elle m’avait menti.

P’tain, on peut vraiment rien caché à Amon… Comment il fait ?

-Comme, je vois tu sais déjà des trucs…

J’soupirai. Il a placé des caméras et des micros dans ce foutu hôpital ou quoi ? A cette pensée, je jetai un bref regard autour de moi. L’est du FBI, le Momon ?

-J’ai essayé d’te mentir mais c’est peine perdue. Faudra qu’tu me dises comment tu fais…

Mais il savait quoi véritablement ? Toute la vérité, j’suppose…

-Elle n’est pas venue pour moi. On s’est croisé à la cafétéria de l’hôpital. Et quoi que tu saches sur elle, j’le sais aussi. Elle m’a tout dit…

On sentait un peu de tristesse dans ma voix. J’arrivais pas à m’faire à l’idée que Maria pouvait peut-être ne plus être de ce monde d’ici un temps. Et c’était pas facile. J’avais quand même vécu plusieurs mois avec cette fille. Et j’l’aimais vraiment pendant l’temps que ça a duré.

-Amon… S’il te plait. Ne dit rien dans L.A.People sur Maria. C’est déjà assez dur comme ça pour elle.

C’est tout ce que je pouvais faire pour elle. J’avais pas d’cure contre l’cancer alors si j’pouvais au moins lui éviter d’finir dans L.A.People, j’allais le faire. Juste en l’honneur de tout ce qu’on a vécu de cool ensemble.


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 612
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Mer 12 Juil - 12:25



Sometimes, L.A.People Is Fun... Sometimes Not.
ft. Howard Stone


Le mal était fait. Je pouvais pas rembobiner et réécrire l'article pour que ce soit Kate la méchante de l'histoire. Je savais quel pouvoir j'avais entre les mains : je pouvais orienter la réalité sur un chemin ou un autre. Parce que peu importait les faits, les croyances populaires avaient plus de poids.

Howard se rendait compte aussi que c'était trop tard. Et j'avais promis à mon ami que si jamais il y avait des choses qui allaient en faveur de North, son ex-épouse allait ramasser plein sa gueule. En attendant la seule chose que je pourrais faire, c'était la mettre en veilleuse à propos de North. Mais je voulais être sûr que l'acteur ne ferait pas de connerie entre-temps. Parce que j'avais été tellement persuadé de sa culpabilité que je ne m'étais pas posé de question, mais maintenant, Howard était en train de faire vaciller toutes mes certitudes.

Je voulais pas d'un deuxième syndrome Felberbaum.

Seulement, à raison, Howard répliqua que ça allait pas être évident, de là où il était... Je soupirai... Même si Howard se montrait rassurant. L'acteur ne devait pas être porté sur le suicide.

-Fait de ton mieux. C'est ton ami, non ? T'as une idée de quand tu sors?

Puis il y avait cette histoire de sa rencontre avec Watson qui m'intriguait. Malgré moi, je ne pus m'empêcher de lui poser des questions sans arriver moi-même à déterminer si je le faisais en tant qu'ami de Howard ou en tant que journaliste de L.A.People. Howard, lui, n'avait aucun doute. Et j'arrêtai, du coup, de me bercer d'illusion, confessant que c'était une addiction aussi sûrement que le batteur était accro à des trucs pas clairs.

Je rigolai un peu, du coup, quand il affirma que l'alcool, c'était plus sain.

-J'en doute pas, Howard...

Et c'était vrai. Je n'avais aucun doute là-dessus. Mieux valait être bourré à mort constamment que de chercher à détruire les gens dès qu'ils pétaient un coup de travers. Le pire, c'était qu'on me payait pour ça. Et encore pire : j'étais bon à ce petit jeu-là alors qu'à la base, je n'étais pas du tout ce genre de gars.

Howard me sortit une histoire... A laquelle je ne pouvais pas croire puisque j'avais d'autres informations. Et l'infirmière en question n'avait pas d'intérêt à mentir, pas là-dessus, parce que l'inverse était trop facile à prouver par Watson si elle n'était pas malade. Et s'il y avait un démenti de ce genre, L.A.People ne protégerait pas l'infirmière en question (afin de nous protéger nous-même), qui la dénoncerait à l’hôpital et elle perdrait son emploi. Tout ça, elle le savait. Donc, mentir n'était pas dans son intérêt.

D'autant que j'avais maintenant confirmation par Howard lui-même qu'il y avait bien eu rencontre entre eux à l’hôpital.

Mais je n'avais pas caché à Howard que j'en savais bien plus, déjà, que ce qu'il ne voulait bien me laisser entendre. Alors, qui mentait ? Howard me mentait ou Maria mentait à Howard ? La réponse ne se fit pas attendre... Howard me dit cash qu'il avait essayé de me mentir et j'eus un sourire en coin.

-Disons que c'est un signe que tu vas beaucoup mieux. Mais j'ai mes propres informateurs, mon pote.

Elle lui avait tout dit, qu'il disait. Mais il n'en dit pas plus. Comme s'il n'osait pas prononcer les mots. Comme mon père n'avait pas su prononcer les mots quand il avait fallu nous expliquer que notre mère était morte en couche, de même que le petit frère tant attendu... Moi, j'avais compris les sous-entendu, j'étais assez grand. Mais pas Freiya... Freiya avait appris les choses par elle-même.

-Ce que je sais, c'est qu'elle est malade. Une belle saloperie.

J'avais essayé, mais j'arrivais pas non plus à dire « cancer » et pourtant, j'étais pas un proche de Watson. Mais « cancer » était un sale mot. Un mot horrible parce qu'il impliquait dégénérescence et incertitude. Et la tristesse dans la voix du batteur n'était pas pour m'aider.

Il me supplia alors de ne rien dire... ou plutôt, de ne rien écrire...

Je réfléchis deux secondes, laissant un blanc s'installer. Tu veux changer, Amon ? C'est peut-être le moment de faire une bonne action en fermant ta gueule. On ne joue pas avec la vie des gens... Pas avec ce genre d'information.

Je soupirai.

-Ok. Je garderai cette information pour moi. Mais on est quitte pour North alors.

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Ven 14 Juil - 13:23



Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not...
ft. Amon Sørensen


J’pouvais pas faire grand-chose de mon lit d’hôpital pour Hank. J’pouvais pas venir chez lui et lui changer les idées à coup d’verre de vodka. Mais j’étais sûr, sans être sûr, qu’Hank allait pas faire de conneries. Il va p’tètre se morfondre. Casser quelques gueules. Mais rien de plus. J’crois…

Amon m’disait d’faire de mon mieux. L’a facile Amon… C’est lui qui a écrit l’article. J’aurais pas à m’en faire pour Hank s’il l’avait pas écrit. Il me demanda quand j’sortais pour, surement, savoir à partir de quel moment j’pourrais surveiller de plus prêt mon ami. J’soupirai.

-J’sais pas… Ils m’ont pas encore donné de date de sortie. Mais j’les fait tellement chier que j’crois que ça va pas tarder.

J’eus un p’tit sourire en coin. Ils me donnaient quasi plus d’morphine et ça m’emmerdais. Alors, j’les emmerdais aussi. J’sortais d’ma chambre pour me balader dans les couloirs à toutes les heures du jour… Et de la nuit. J’crois que j’aurais p’tètre même bien tenté une évasion si mon genou ne m’handicapait pas à ce point.

Amon était mon ami. Mais sont grande défaut était d’être journaliste people. Et il amena Maria sur le tapis. L’était addict’ aux informations croustillantes. Et j’lui conseillais d’sérieusement changer d’addiction. L’a cas être alcoolique à la place, c’est mieux. Il rigola disant qu’il n’en doutait pas. Au moins être alcoolique ça j’tuer personne d’autre que soi…

Sur Maria, j’lui sortis un mensonge. Mais Amon avait des yeux et des oreilles partout et savait que j’mentais. Ou que Maria m’avait menti. J’lui avouais que le coupable du mensonge c’était moi, pour changer… Amon avait ses propres informateurs, voilà comment il avait fait pour tout savoir. J’soupirai.

-P’tain, on est à l’abri nulle part dans ce pays… Y’a des taupes partout même dans un foutu hôpital.

J’fis la moue et j’racontai la vérité à Amon en omettant de dire ce que m’avait dit Maria. J’avais pas envie d’formuler tout haut la chose. Et Amon savait la vérité même si, lui non plus ne la formula pas clairement.

-Ouais… Une saloperie…

Y’avait pas d’autre mots. Et c’était pas juste que ça arrive à quelqu’un de jeune comme Maria.

J’me repris un peu pour demander à Amon de ne rien dire sur cette foutue maladie qui rongeait Maria. Elle souffrait déjà assez, non ? Pas besoin d’en rajouter une couche en l’exposant en Une de L.A.People. Y’avait eu assez d’malheur ses derniers temps, non ? Fallait pas déprimer la ville tout entière non plus… J’sais pas, Amon, parle d’une naissance à la place ! Y’a pas une foutue célébrité qui a eu un gosse ces derniers temps ? Ou d’mariage ! Un truc joyeux quoi…

Amon déclara qu’il gardera l’info pour lui si j’le lâchais avec Hank. J’soupirai.

-D’accord. On est quitte pour Hank.

S’il ne fallait que ça pour qu’il ne dise rien, j’allais plus l’faire chier.

J’avais encore envie d’parler à Amon de tout et de rien. Juste pour passer l’temps. Mais une infirmière entra dans ma chambre. C’était l’infirmière que j’aimais pas… Elle n’était pas sympa.

-Je viens pour vos soins, Monsieur Stone.

J’soupirais bruyamment. Non… Pas envie…

-J’dois t’laisser, mon pote… L’infirmière la moins sympa de l’Univers est là pour mes soins…

L’infirmière fronça les sourcils. Moi j’souris d’un sourire sarcastique.

-J’te rappellerais, c'est promis…

Je raccrochai après qu’Amon ait fait de même de son côté.



@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 612
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   Dim 16 Juil - 13:34



Sometimes, L.A.People Is Fun... Sometimes Not.
ft. Howard Stone


Howard ne savait pas quand il allait pouvoir sortir de l’hôpital. J'avais plus qu'à croiser les doigts pour que l'acteur que j'avais malmené dans mon article ne fasse pas de connerie. Parce que je doutais que Robin me laisse m'en sortir à si bon compte si je récidivais. Si ça tombait, ce dernier m'en voulait déjà rien que pour avoir écrit l'article, un peu comme Howard.

Je fis cependant semblant de rigoler quand le batteur affirma qu'il commençait à faire tellement chier qu'ils n'allaient pas le garder longtemps.

-Tant mieux. Et tu sais que t'es le bienvenu au loft... Pas besoin de me péter encore un carreau.

Et pour ce qui était de sa rencontre avec Watson à l’hôpital, je lui avais avoué avoir des yeux et des oreilles partout et là, c'était un rire cynique que j'avais eu. S'il se croyait dans un pays libre, il était salement naïf. Y avait que l'argent qui comptait. Quant au rêve américain, il existait bel et bien mais il était payant aussi.

Enfin soit, on en était arrivé à un deal : je gardais pour moi l'information sur la maladie de Watson s'il arrêtait de m'emmerder avec Hank North, tout en sachant que je ferais comme j'avais dit : s'il s'avérait que c'était bien son épouse la vilaine, dans l'histoire, je me gênerais pas non plus pour le dire.

Howard accepta cet arrangement et j'en fus à moitié soulagé. J'entendis vaguement une voix derrière lui mais sans entendre assez bien pour comprendre ce qui se disait. En même temps, j'avais le cornet du téléphone contre ma mauvaise oreille. Si j'avais été un peu moins dur de la feuille, j'aurais reconnu la voix de mon espionne. Et Howard trouvait que c'était l’infirmière la moins sympa de l'Univers.

-Ravi de savoir que tu es enfin tombé sur ton maître...

Howard promit alors de me rappeler... J'hésitai entre soupirer et sourire.

-Ouais... C'est ça... On se voit à ta sortie.

Je raccrochai et frottai mon visage à deux mains... Puis, je pris un stylo et griffonnai : « North innocent ? » et « Couvrir Watson ».

@ Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes L.A.People Is Fun... Sometimes Not [PV Amon][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Correspondance-