AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Ven 7 Juil - 16:44



I Swear… I Wasn’t Ready !
ft. Daniele Ricci




Axel et moi avions rencontré mon médecin il y avait  4 jours de cela et le choc de ma grossesse multiple n’était toujours pas passé. Le pire dans tout cela, c’est que je refusais que l’on en discute, tant que nous n’aurions pas franchit la case mariage.

J’avais besoin d’oublier ma grossesse et toutes les conséquences qui en découlaient et de m’occuper l’esprit en préparant un mariage hâtif qui aurait  plutôt l’air d’un mariage de convenance que d’un mariage d’amour.
Mais avions-nous le choix ?

Attendre la naissance des bébés pour convoler n’était pas une option. Parce qu’ils étaient 3 et parce qu’il allait falloir compter dans la planification, les soins des enfants et tout ce que cela impliquerait.   Et je n’avais pas du tout envie de reporter indéfiniment le mariage.

Valait mieux  un mariage qui semblait être arrangé aux yeux des autres, mais sincère pour Axel et moi.

Et dans toute la foulée des préparatifs,  et malgré que je refusais de parler pour l’instant de ma grossesse bien que de plus en plus évidente, je devais avoir une discussion avec mon patron car, forcément,  il y aurait répercussion sur mon travail.

Mon médecin recommandait fortement que je cesse toute activité professionnel afin que j’ai  plus de chance de rendre ma grossesse à terme mais c’était hors de question. J’allais travailler jusqu’au dernier jour et reprendre aussitôt que possible. J’aurais probablement bien assez de… une ou deux semaines après l’accouchement ?  

J’attendais l’arrivée de mon patron, son café bien chaud en main, et aromatisé tout juste comme il l’aime. Deux onces de son alcool préféré.

Je le savais pas au meilleur de sa forme et croulant sous les dossiers brûlants, surtout depuis la mort de mon ex qui laissait Mademoiselle Watson ans une fâcheuse position. J’admirais cette femme et de la voir se retrouver le bec à l’eau me chagrinais fortement.

Daniele arriva, pile à l’heure et passa devant moi, entrant dans son bureau et je le suivis à l’intérieur et déposais la tasse sur son bureau puis la liste de ses appels à retourner en priorité. Du moins, la priorité selon les appelants. Seul  mon patron déterminerait  de l’importance et pertinence à accorder à mes notes.

- Bon matin, Monsieur Ricci.

Ma voix tremble déjà et je sens les sanglots m’envahir. Je lutte très fort, espérant ne pas craquer. Je ne peux pas faire l’affront d’éclater en larmes devant mon patron, une seconde fois ! Ma visite nocturne avait bien été assez éprouvante pour lui sans lui offrir un second tour.

- Voici le planning de la journée , dis-je en plaçant devant lui l’agenda ouvert en date du jour, mais…avant de commencer, j’ai besoin d’un entretiens avec vous.

Je pris une grande inspiration, espérant y trouver le courage nécessaire. Surtout quand mon patron me regarde et que je n’arrive pas à savoir s’il veut simplement que je fasse vite afin de se débarrasser de moi où bien qu’il porte une réelle attention à mes propos.

- Axel… et moi allons nous marier. Idéalement, à la fin du moins parce que… Je suis enceinte. Je sais ! En entrevue je vous avais dit ne pas être prête à renouveler l’expérience et je disais vrai.  Je n’étais pas prête… et je ne le suis toujours pas seulement… ils sont là maintenant alors…  Mais ! Je ne veux pas cesser de travailler pour vous… sauf si  d’avoir une secrétaire qui ne verra bientôt plus ses pieds vous déplais…  je parle trop, non ?

Je m’étourdissais moi-même à parler comme un moulin à vent, je n’osais pas imaginer ce que ce devait être pour Daniele qui n’avait même pas eu le temps de gouter son café.  J’étais bonne pour aller pointer au chômage. Bien joué Sonne !


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable


Dernière édition par Sonne Ferguson le Mar 18 Juil - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Dim 9 Juil - 18:30



I Swear... I Wasn't Ready!
ft. Sonne Ferguson


J’avais trouvé un moyen d’évacuer par rapport à la maladie de Maria : travailler et boire… Je m’étais levé tôt – laissant Maria dormir encore – pour aller me taper jusqu’à BSC pour travailler sur la tournée de Roadtramp et Winter Wolves. Tout commençait à prendre forme dans ma tête et il était plutôt temps – ne m’étais-je pas fait « rappeler à l’ordre » par le petit Cort il n’y a pas si longtemps ? Si – du coup, je travaillais deux fois plus…

J’avais avalé mon déjeuner préparé par Erik en quelques minutes – juste en face de Tony qui balançait ses céréales et son biberon de lait par terre en chialant parce que, d’après Erik, il voulait du chocolat chaud…

-Pourquoi tu ne lui en donne pas ? Il arrêtera de chialer comme ça…, dis-je en haussant les épaules – et en voulant simplement ne plus entendre Bastardo chialer parce que Monsieur voulait du chocolat chaud…

-Parce qu’il faut varier son alimentation, dit-il sérieusement.

Putain, Erik… Fait le juste taire – j’aimerais manger en paix ! Bastardo avait fini par être assez convainquant pour qu’Erik cède – c’était pas trop tôt…

-Tout ça pour que tu cèdes…, dis-je avec un sourire en coin – qui, contre toute attente avait fait sourire mon majordome.

-Il est aussi convainquant que vous, rajouta-t-il pour marquer ma ressemblance de caractère avec mon rejeton.

Je n’avais plus la force – ni vraiment l’envie – de le contredire. J’avais - à la place de râler - souri.

-Bon, je me tire chez BSC ! A plus Erik !,
dis-je en faisant un bref signe à mon majordome.

-Bonne journée, Monsieur,
répondit-il – alors que Bastardo imitait mon signe avec sa petite main.

Putain – c’est qu’il risquerait de finir par m’attendrir, le morpion !

J’étais parti – direction BSC. J’étais arrivé pile à l’heure dans la grande tour. J’étais passé devant Sonne qui m’avait suivi jusque dans mon bureau avec une bonne tasse de café – elle savait me faire plaisir ! Je m’étais installé recevant les politesses matinales de ma secrétaire.

-Bonjour, Mademoiselle Ferguson, dis-je en sortant – déjà – mon calepin où je notais toutes mes idées concernant la tournée.

La voix de ma secrétaire était étrangement tremblante – mais ce n’était peut-être que le fruit de mon imagination. Sonne avait déposé l’agenda sur mon bureau – oh non, j’aime pas l’agenda… Seulement, ce n’était pas de l’agenda que Sonne voulait me parler en premier – et ça avait l’air très important. Oh non – putain ! – pas encore un malheur, s’il vous plait ! J’avais ma dose de mauvaises nouvelles pour les dix années à venir !

-Euh… Ouais, je vous écoute
, dis-je en regardant Sonne – mais en redoutant tout ce qu’elle allait me dire.

Elle m’avait tout déballé – sans respirer une seule fois. Elle allait se marier avec Axel – c’était, je suppose, une bonne nouvelle pour eux – et… Elle était enceinte ?! Elle s’excusait d’avance parce qu’en entretien elle m’avait fait entendre qu’elle n’était pas prête à vouloir un second rejeton – mais les choses s’étaient finalement passé autrement. Elle semblait toute désemparée…

Euh… Attendez… Elle avait dit « ils sont là » ? Je m’étais arrêté sur cette phrase – plus que sur les inquiétudes de Sonne concernant son emploi.

-Euh…, dis-je quand elle avait cessé de parler.

Beaucoup d’informations – commence par le commencement, Ricci.

-Félicitation… Je suppose,
dis-je sans être sûr que ça soit vraiment une bonne nouvelle vu le désemparement de Sonne.

Sonne allait avoir des enfants – c’était bien ça ? – et donc… Putain ! Donc c’était la merde pour moi !

-Euh… A quel moment pensez-vous prendre votre congé de maternité ? Vous avez bien dit « ils sont là » ? Vous en avez plusieurs ?, dis-je surpris – et sans savoir par quel bout prendre cette histoire. Des jumeaux ?

Putain, ça doit être horrible – je comprends qu’elle soit désemparée, si elle avait deux mômes au lieu d’un sans compter l’autre petit rouquin qu’elle avait déjà chez elle.

-Si vous vous inquiétez pour votre emploi… Sachez que… Ben, je me débrouillerais jusqu’à votre retour…, dis-je sans être sûr que j’arriverais vraiment à me débrouiller sans secrétaire à l’aube d’une tournée…

Je n’aillais pas la virer pour ça – ça aurait été très mal vu, surtout que Sonne était une bonne employée…

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Mar 11 Juil - 5:15



I Swear… I Wasn’t Ready !
ft. Daniele Ricci




Si j’avais trouvé pénible d’apprendre que je portais des triplés, c’était tout aussi difficile de faire face à mon patron et de lui déballer tout de go l’intégralité de mes soucis.  J’avais tenté de toute dire, en faisant allant au principal mais je me rendais compte que j’avais en fait que balancé une tonne d’information à Daniele sans lui laisser le temps de bien les assimilés.

C’était donc sans surprise que je l’entendis  prononcer en premier lieu une simple onomatopée  avant de se taire quelques instants pour ensuite me félicité.  Je sentais les larmes envahir mes yeux et je luttais très fort pour ne pas craquer – encore une fois – devant lui.

Daniele était mon patron, pas mon confident.

La question du congé de maternité fut sa principale préoccupation. Et cela se comprenais très bien avec les projets à venir, il était en droit de s’attendre à avoir une secrétaire disponible et c’était la principale de mes qualités sur laquelle j’avais misé lors de mon entretient d’embauche.

- Je… n’y ai pas réfléchis mais je ne désir pas prendre longtemps. Je pourrais arrêter… quelques jours avant la date prévue de l’accouchement et reprendre une semaine… deux tout au plus après ?

Je sais que je rêvais en couleur mais je voulais me convaincre que  tout ceci était réaliste et que je saurais être rapidement disponible pour assurer à Daniele, un professionnalisme hors pair. Cependant, après la naissance d’Alan, j’avais été longtemps complètement déphasée, sans savoir comment m’y prendre et, bien que pour cette seconde – et dernière, du moins le l’espérais – grossesse, j’avais une certaine expérience, j’allais tout de même devoir relever le défis de trois plutôt qu’un seul.

- Trois… j’attends des triplés.

Cette fois c’était trop difficile. Parce que d’annoncer à quelqu’un l’existence des trois bébés venaient  rendre la chose plus que réelle. Je n’avais pas encire réussis à l’intégrer totalement alors de l’annoncer m’étais pénible.  Des larmes silencieuses coulèrent le long de mes joues.

- J’en voulais pas… même pas de un… j’étais pas prête !  Alors trois… Ça nous oblige à précipiter notre mariage. Il n’y a plus une seule Villa disponible à louer pour la réception,  les gens… vont croire qu’il m’épouse par pitié.

Je me laissais aller complètement, prenant place dans un des fauteuils face au bureau de mon patron.  C’était une situation surréaliste qui venait bousculer absolument tout pour Axel et moi, sans compter des victimes collatérales- mo n patron par exemple – de cette grossesse surprise.

Cependant, diplomate comme chaque fois, Daniele me rassura quant à mon emploi. Il n’avait pas l’intention de me virer pour ça. C’était un stress en moins. Une chose qui allait bien dans ma vie et dont je n’avais pas à me soucier.

- Merci, Monsieur Ricci ! Et, je pourrais très certainement travailler à partir de la maison… Ce n’est pas impossible.  Si vous pouviez me le permettre je ne serai donc pas complètement indisponible.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Mer 12 Juil - 16:35



I Swear... I Wasn't Ready!
ft. Sonne Ferguson


Sonne était enceinte – et désemparée de l’être. Elle n’avait aucune idée du temps que durerait son congé – pas plus de deux semaines environs. Je n’y connaissais rien en congé de maternité – et tout ce qui touche à la vie prénatale d’une vile créature de l’Enfer.

-Bien… Je crois que je pourrais aisément me débrouiller seul deux semaines, dis-je en ne me disant même pas que les délais que me proposait Sonne était irréalistes.

Sonne avait insinué attendre plus d’un môme – elle avait quoi, des jumeaux ? Putain, deux gosses + Alan + Moriarty, ça devait être l’Enfer sur Terre. Je n’aimerais pas avoir la vie de ma secrétaire – même si, en ce moment, la mienne n’était pas rose du tout ! Sonne avait corrigé ma supposition. Elle attendait des triplés.

Putain des triplés ?!!!

-Trois ?! Mamma mia…, dis-je sur un ton qui frôlait la compassion et l’étonnement.

Trois mômes + Alan + Moritarty. Ce n’était pas l’Enfer sur Terre – c’était quelque chose de pire. Sonne en pleurait silencieusement. Elle était en train de craquer – juste devant moi. Elle n’était pas prête à avoir plus de gosses – putain, je voulais bien la croire. Le mariage qu’elle avait prévu avec son fiancé allait être précipité – et il n’y avait plus de villas disponibles…

Ma pauvre secrétaire – elle était vraiment désemparée.

J’avais commencé par la rassurer sur son emploi – elle n’allait pas le perdre à cause d’une grossesse. Je n’étais pas sans cœur à ce point – j’en avais bien un de cœur et il venait me rappeler son existence sans cesse… Sonne était prête à travailler de chez elle.

-D’accord. Mais n’oubliez pas de vous reposer aussi. Je saurais me débrouiller quelques semaines sans vous. Je ne voudrais pas être coupable de complications de votre grossesse, dis-je pour la rassurer – je n’avais pas envie qu’il arrive quelque chose à Sonne parce que je la faisais travailler.

J’allais devoir redoubler d’imagination – ou bien redoubler de travail – pour combler l’absence de Sonne. J’allais – toutefois – garder pour moi tout ça… Sonne était déjà assez alarmée pour que je la fasse culpabiliser.

-Quant à votre mariage, il pourra se faire à la villa Ricci, par exemple, dis-je alors que l’idée venait de me venir en tête. Je demanderais juste un petit apport financier pour la location, c’est tout. Rien que ne pourra pas vous payer votre fiancé, dis-je en souriant.

Qu’un mariage se tienne à ma villa était l’idée du siècle – ça allait montrer à la presse que tout allait bien chez moi. Mes fêtes hebdomadaires n’avaient plus eues lieu depuis des mois – c’était l’occasion de tuer les rumeurs dans l’œuf.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Mer 12 Juil - 23:43



I Swear… I Wasn’t Ready !
ft. Daniele Ricci




Daniele semblait prendre plutôt bien l’ensemble de la nouvelle. Mieux que je ne l’avais espérer même.  Et sans totalement me rassurer, je me sentais tout de même un peu moins prisonnière de la situation. Je savais que j’aurais toujours mon travail une fois les triplés expulsés.

Ma principale préoccupation était  réglée, bien que je ne puisse jurer de rien concernant mon état une fois la naissance des bébés. Dans ma tête, le plan était parfait. J’allais mener de front ma carrière et ma grossesse aussi longtemps que possible en travaillant à partir de la maison si ça devenait nécessaire.

Et une fois les bébés nés, je n’aurais besoin que de quelques temps pour me remettre sur pieds. Axel n’avait-il pas promis d’être plus présent et que nous engagerions du personnel pour nous aider à tenir maison et fratrie ?

Bien entendu, c’était là la vision d’une femme qui refusait de prendre de façon plus réaliste une situation qui la dépassait totalement.

- Que pourrait-il arriver de pire que de mettre au monde trois bébés en même temps ?  Tout ira bien et si je peux me permettre de travailler à partir de chez moi les derniers jours,  tout ira bien. Je tiens vraiment à mon travail ici. C’est… la seule chose qui va réellement bien en ce moment.

Je n’avais pas besoin de faire un dessin à Daniele pour qu’il comprenne à quoi je faisais allusion. La nuit où j’avais trouvé refuge chez lui lors de l’intrusion de River Moriarty, qu’il ait tenté de tuer mon fils et la façon dont Axel avait prit le partit de son cousin plutôt que celui de mon fils, suffisait à ébranler le moral d’une personne. Même la plus saine d’esprit aurait fini par craquer.

Et s’il fallait que je finisse par avouer a mon patron que je soupçonnais mon fiancé de sauté régulièrement la clôture pour aller batifoler avec d’autres femmes, j’crois qu’il aurait fini par pleurer avec moi. Non pas par tristesse mais par découragement.

Il avait bien assez de ses propres ennuis.  À force de partager mon temps entre le bureau et la demeure de mon patron, j’étais bien au courant de pleins de petits trucs. Probablement même des choses qu’il ne voulait pas que je sache. Autrement… il m’en aurait parlé.

J’avais encore assez de discernement et de respect pour lui pour ne pas lui poser des questions sur ce qu’il ne me divulguait pas.

L’autre point sensible à l’ordre du jour étant mon mariage et le manque flagrant de temps à l’organisation, mon patron vînt à ma rescousse m’offrant une possibilité que je n’avais pas envisagée. Pourquoi ne pas faire la réception chez lui ?

- Chez vous ? Oh ! Mon dieu ! Se serait parfait ! Mais… Anthony ? , j’avais baissé le ton bien que nous étions seul, il ne pourra  rester caché dans la villa sans qu’un invité s’en rende compte ! N’est-ce pas un petit peu… risqué… ?


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Sam 15 Juil - 20:07



I Swear... I Wasn't Ready!
ft. Sonne Ferguson


J’avais besoin de Sonne – mais je ne voulais pas non plus que travailler la rende malade. Elle insistait quand même à ce que je l’autorise à travailler de chez elle. Je n’avais aucune objection à ça – surtout qu’apparemment, il n’y avait que son travail qui marchait bien dans sa vie maintenant… Tous ces supposées beaux évènements – naissance et mariage – semblaient déprimer ma secrétaire. Des problèmes avec Moriarty ? J’avais plutôt l’impression que c’était les conséquences du ce qui l’avait conduit à ma villa l’autre jour. Des évènements comme ça, ça laissait des traces.

-Je vois, dis-je sans en demander plus. Je n’ai aucune objection à ce que vous poursuiviez votre travail à votre domicile. Mais faites à votre aise, dis-je pour bien signaler que si elle voulait s’arrêter, elle le pourrait.

Je ne voulais pas entrer dans les affaires personnelles de ma secrétaire – j’avais mes propres ennuis à la maison avec Maria et Bastardo. Ce dernier ne posait plus vraiment problème – mais le cancer de Maria me minait au plus haut point.

Son travail l’inquiétait – mais je crois l’avoir rassuré sur ce point – mais son mariage aussi. Elle devait le précipiter – trois gosses dans un ventre ça se voit… - mais aucune villa n’était disponible dans le coin dans un délai aussi court. En homme d’affaire – philanthrope !!! – que j’étais, j’avais sauté sur l’occasion pour proposer ma villa à louer pour Sonne et son future mari – la fouine, Moriarty. J’allais profiter de ça pour montrer que les fêtes chez Ricci, c’était reparti et j’allais – en plus – me faire un peu d’argent là-dessus. Je savais qu’Axel Moriarty avait largement de quoi payer un petit peu pour la location de ma villa – qui est une des plus belles de Beverly Hills.

Sonne trouvait l’idée parfaite – mais elle pensait à Tony. Le môme était la raison qui m’avait contraint à ne plus organiser de fêtes chez moi pendant deux mois – ça et la crise cardiaque… Je ne pouvais pas le cacher dans sa chambre en attendant la fin de la fête – il braillait bien trop fort, le monstre…

-Ne vous inquiétez pas pour Tony,
dis-je en souriant. J’ai une résidence secondaire sur Santa Monica. Je pourrais l’y caser le temps de la fête. Des amis à moi s’en occuperont pendant qu’on célèbrera votre mariage. Car, je suppose que je serais invité, dis-je avec un sourire enjoué.

Maria et moi avions bien besoin de nous changer les idées – une fête fera l’affaire pour ça. Rien que nous deux – sans Tony – ça sera parfait. Pour le môme, j’avais Evan qui connaissait l’existence de la vile créature de l’Enfer – et il savait s’occuper d’un gosse, il en avait eu un… J’étais certain qu’il sera heureux de s’occuper de Tony à Santa Monica !



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Sonne Ferguson
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Sam 15 Juil - 20:37



I Swear… I Wasn’t Ready !
ft. Daniele Ricci




Je ne pouvais être que reconnaissante envers mon patron pour sa grande souplesse et ouverture d’esprit. Enfin une chose dont je n’aurais pas à m’inquiéter. J’aurai encore du travail après la naissance des bébés et  un endroit où célébrer mon mariage.
Que pouvais-je demander de plus ?

Pour l’instant, il ne restait qu’une petite chose à demander à mon patron. Petite chose toute innocente mais  qui aurait pour moi une grande signification.

Mais avant de tâter le terrain,  je questionnais à savoir comment  nous parviendrions à dissimuler la présence d’Anthony le jour  J. Si cela me semblait être un problème sans solution, pour Daniele, il en était tout autrement.

« Des amis à moi s’en occuperont pendant qu’on célèbrera votre mariage ». Ils sortaient d’où ses amis qui sont dans le secret des Dieux ?  Non pas que je doutais que mon patron en ait, mais il n’y en avait pas avant qui aurait pu servir d’alibi pour couvrir la présence du bébé ? Qui aurait pu mentir pour l’aider ?  Tout comme…  je l’avais fait ? Moi  sa secrétaire, et non amie, non sœur, non cousine au  dix-huitième degré ?  Inconnue, il avait fait appel à moi en premier lieu et non à ses « ami(s)(es) ». Étrangement, je ne pouvais que me sentir flattée.

- Alors, tant mieux si vous avez des gens qui peuvent servir de planque-bébé. J’aurais pu engager une nounou et la faire passer pour ma cousine et son fils. J’vous dois quand même beaucoup.  

Des solutions, on en trouve toujours. Mais c’est toujours plus facile quand nous ne sommes pas concernés par le problème en question.  Je pouvais enfin me détendre et essayer de relativiser la situation.

J’étais enceinte à la puissance trois, et je devais fixer une date le plus rapidement possible pour convoler en toute légitimité avec l’homme de ma vie.

- Avec Axel, nous avions pensé au samedi, le october 30th. Nous devons encore y réfléchir mais c’est la date qui est la plus propice pour l’occasion.  Je devrais être encore capable d’entrer dans une robe qui dissimulera  ma condition, du moins je l’espère parce que déjà, il me semble que ça devient évident.

Je n’allais pas pleurer sur mon sort, encore une fois, auprès de Daniele mais allez savoir pourquoi, chaque fois que je discutais avec lui,  j’y voyais toujours plus clair. Peu importe le sujet. Daniele est neutre et a toujours les mots justes.

Peut-être est-ce pour cela qu’il m’est apparu comme une évidence quand je réfléchissais à ce petit détail bien particulier pour mon mariage.

- Je sais que… je vous demande beaucoup et je vais probablement pousser un peu loin ma chance mais, accepteriez vous de…  me servir de père le jour de mon mariage ?  J’ai  beaucoup de respect pour vous et vous êtes… ce que j’ai de plus proche du père, bien que vous n’ayez pas l’âge d’être mon père.

N’ayant pas de famille et plus aucune nouvelles de celui qui m’a élevé, j’avais le choix entre demander à mon patron pour qui j’observe un énorme respect ou passer une annonce dans les journaux de la ville.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   Lun 17 Juil - 17:50



I Swear... I Wasn't Ready!
ft. Sonne Ferguson


J’avais un plan bien établi – et qui m’étais venu d’un seul coup – pour dissimuler Bastardo au monde lors du mariage de Sonne. Il allait séjourner à Santa Monica en compagnie d’Evan – n’est-ce pas une très bonne idée ? Si ! Evan allait être content – Tony, lui, n’avait qu’à l’être. Sonne aurait apporté sa propre contribution si je n’avais pas trouvé de solution par moi-même – en engageant quelqu’un qui se ferait passé pour sa cousine.

-Merci beaucoup, Mademoiselle Ferguson,
dis-je en souriant. Mais ce petit monstre me ressemble trop… Je ne veux prendre aucun risque. Surtout que je ne voudrais pas qu’une personne, étrangère qu’il plus est, soit dans la confidence surtout pour de l’argent. Cette nounou risquerait d’en demander bien plus que vous ne l’imaginez, rajoutais-je sûr de ce que j’avançais.

La nounou sautera sur l’occasion pour qu’on achète son silence – c’était certain. Mieux valait-il ne pas prendre de risques – et, en ce qui concernait Tony, je ne voulais en prendre aucun.

J’avais commencé à boire mon café – maintenant que Sonne semblait moins chamboulée. Le mariage devrait se tenir le 30 octobre – il fallait que ça soit tôt pour qu’elle puisse encore entrer dans un robe.

-D’accord, je vous réserve le 30 !, dis-je en souriant. Ne vous en faites pas. Vous serez ravissante même avec un peu de ventre. Il parait qu’il n’y a rien de plus beau qu’une femme enceinte, dis-je plus par politesse que parce que j’étais – moi-même – convaincu de la chose.

Le mariage était booké – et il allait se tenir dans ma villa loin de Tony, que demander de plus ? Seulement, Sonne avait encore une demande. Elle voulait que je… Quoi ?!! Que je lui serve de père.

-Je… Euh…, dis-je surpris.

Apparemment – et je le déduisais facilement – Sonne n’avait pas de père. J’étais ce qu’elle avait de plus proche d’un père – sérieusement ?!

-Si vous appelez père celui qui vous conduira à l’autel… Euh… Oui, je suppose que je pourrais faire ça pour vous, dis-je pas tout à fait à l’aise avec le terme « père » - inutile d’expliquer pourquoi – mais en laissant transparaitre un sourire.

Ce n’était pas tant le terme – en fait – c’était surtout le coup de vieux qui allait avec. Sonne devait avoir un peu plus de 20 ans – ce qui faisait que j’avais quasi le double de son âge… J’aurais voulu éviter de m’en rendre compte à cet instant précis.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Swear... I Wasn't Ready ! [PV Daniele Ricci][TeRmInÉ !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» oh i swear to you, i'll be there for you ☆ 26.06, 18h21
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» #0187 • are you ready to live with a boy?
» MB - It's bloody and raw, but I swear it is sweet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Brown Sugar Corp. building-