AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lysie Wilde
Invité



MessageSujet: La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]   Mar 25 Juil - 18:00


La bêtise, c'est d'être surpris

ft. Apolline Mclagan


Une journée qui aurait pu bien commencée si mon père ne m'avait pas appelé pour me balancer qu'il ne revenait pas avant deux voir trois mois.Ça devenait de plus en plus angoissant de se retrouver dans une grande maison familiale seule, accompagnée d'un ennui mortel lorsque je ne travaillais pas. Putain de merde que c'était agaçant de tourner en rond sans savoir quoi faire de son propre corps. Je faisais les cents pas dans ma chambre dans l'espérance d'avoir soudainement une idée de génie, seulement mes yeux restés fixés sur la photo de Phill endormi, juste là.

C'est fou cet air qu'il avait, ce charisme fabuleux présent même lorsqu'il dormait, il paraissait serein et libéré du fléaux de sa vie. C'était agréable à regarder. Si moi je connaissais sa vie presque entière grâce à quelques verres d'alcool, lui ne connaissait rien de moi si ce n'est mon corps et ma voix. Et en même temps je m'en fichais. Je voulais son corps, son attirance pour moi, son lit et certaines de ses nuits. Je voudrais être la seule à qui il dit ce genre de choses, ce genre de confessions. Pas parce que je l'aime mais parce qu'il soigne cette angoisse incessante et dévastatrice.  

Tout venait de s'éclaircir, quand bien même nous étions en pleins milieu de l'après midi, il fallait que je le voit. Qu'on se soigne mutuellement tant mon stress prenait de l'ampleur. Pas besoin de le prévenir après tout, je peux venir comme tous les soirs dans l'intérêt ultime qu'on se fasse du bien. Ce pourquoi je me suis jetée sur les clés de mon van pour me diriger au plus vite chez le déprimé dont j'étais à présent dépendante.

Prise de bouffées de chaleur à chaque instant ou je me sentais de plus en plus proche de chez lui, je sentais en moi l'adrénaline suffisante pour que tout se passe au mieux et qu'il ne soit pas choqué de ma venue aussi soudaine soit-elle. Et heureusement j'étais presque arrivée... Enfin tout juste arrivée maintenant. De quoi bondir de mon minibus pour monter les nombreux étages de ce vieil immeuble dégueu, puant et mal fréquenté. C'est fou comme monter autant d'étages était plus simple de journée que de nuit, il fallait réellement que je lui refasse des coups comme celui-ci. Me préparant à me déshabiller devant la porte de l'entrée et à lui bondir dessus, j'ouvrai la porte sans frapper afin de lui faire une surprise ou tout simplement faire ça vite, l'histoire que l'angoisse qui se baladait sadiquement dans mon ventre se casse aussi vite qu'elle était arrivée.

Sauf que dans la vie, les choses sont pas aussi simples, c'est con, hein ? C'est conne, que je me retrouvai face à une partie de jambe en l'air agitée et visiblement agréable entre Phill et une nana à la gueule aussi banale qu'un arbre en plein milieu d'un parc, qu'on remarque à peine. Quoi que là, elle était particulièrement remarquable puisqu'elle criait beaucoup trop fort pour qu'on passe à côté de l'acte.

Pris sur le fait.

Alors lorsqu'il ne se tapait pas la rouquine il se tapait la brune criarde. A c'était du propre ! Aussi blessant pour l'égo que pour le bide.

Putain il ne m'aura plus.  

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 459
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]   Mer 26 Juil - 9:15


La bêtise, c'est d'être surpris

ft. Lysie Wilde


"Sers moi un triple s'il te plait Ewan." Le barman s'était exécuté sans bronché, un peu surpris que la jeune femme demande cela. D'habitude, elle prenait un verre simple, le buvait lentement et repartait et cela, toujours avec le sourire aux lèvres. Pourtant, ce soir, c'était plutôt des larmes qui laissaient des traces sur son visage. Assise sur un tabouret du comptoir, elle avait l'impression que tout le monde l'a regardait...Elle n'aimait pas cette sensation mais en même temps, elle ne pouvait s'en vouloir qu'à elle-même : elle venait de faire explosé un groupe de musique qui fonctionnaient plutôt bien en ville...

Elle remercia Ewan de lui donner son verre et en bu un longue gorgée, le liquide couleur miel passait comme du sirop pour la toux dans sa gorge. Un homme l'a regardait, il avait l'air aussi triste qu'elle. "Quelque chose ne vas pas?" ["Rien ne va mais on fait avec, il faut se dire qu'on est au fond du trou et qu'on ne pourra plus remonter à la surface..." L'homme avait un beau sourire, pourtant, il avait l'air si triste, si dépressif...

Apolline ne savait plus vraiment comment ils en étaient arrivés à ce moment : celui de s'embrasser sauvagement dans le quartier de Hyde Park, pourtant, c'était le cas et ils continuaient, encore et encore. La jeune femme de savait pas où ils allaient ,elle préférait suivre ce ténébreux dépressif. Elle avait envie de se changer les idées, après tout, elle venait de se séparée d'avec Charlie.

Ils étaient rapidement arrivés chez l'homme, Phill, qu'il s’appelait. C'était un appartement miteux où il ne faisait sans doute pas bon ni d'y vivre ni d'y traîner la nuit mais Apolline n'avait pas peur, il lui fallait plus que cela pour l'arrêter d'embrasser l'homme dont l'envie se faisait voir et sentir contre le corps de la demoiselle. Ils étaient entrés rapidement et il avait déjà commencer à lui enlever son haut, venant s'abreuver du corps de l'écossaise. L'alcool était vite monter à la tête d'Apoline et les sens avait décuplé, si bien qu'un rien l'a faisait soupirer...A moins que cela ne soit le corps de l'homme qui lui fasse cet effet : elle n'avait pas coucher avec la gente masculine depuis des années...

L'acte charnel avait commencer, ils n'avaient même pas prit le temps d'aller dans la chambre de l'homme. Les coups de reins rendaient la chose follement excitante pour l'écossaise, si bien qu'elle ne se gênait pas pour crier, elle avait oublier à quel point faire l'amour avec un homme était bon. Assise sur la table de la salle à manger, elle mordillait parfois la peau de cet homme qu'elle ne connaissait pas quand soudain, la porte s'était ouverte mais elle n'avait pas fait réellement attention jusqu'à voir la jeune femme...Elle était planté devant eux, Apolline tapa l'épaule de Phill pour lui indiquer que quelqu'un était là et l'homme c'était retourné.

Son visage s'était décomposé et il s'était vite enlevé de l'étreinte engagé avec Apolline. Celle-ci, bouche bée, était restée assise sur la table, regardant la scène sans trop savoir quoi faire. "Lysie...Je suis vraiment désolé...."






© Billy Lighter



I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]   Mer 26 Juil - 14:40


La bêtise, c'est d'être surpris

ft. Apolline Mclagan


Aux mots de Phill, je ne pu m'empêcher de sourire puis rire sarcastiquement, parce qu'en vérité... Cette gueule qu'il avait là était inlassablement ridicule et sans intérêt. "Désolé", tout le monde peut dire une chose pareille toutefois il n'avait pas réellement l'air de s'en vouloir. Puis la tronche de la brune criarde faisait peine à voir, c'est clair. J'espérais qu'elle retirerait une leçon de tout ça bien que je doutais sur son intelligence et sa force d'esprit. Déjà parce qu'elle avait l'air atrocement ivre et ensuite parce qu'elle avait l'air particulièrement facile à ramoner.

C'était une situation tout à fait nouvelle pour moi, me retrouver là sans avoir pu me débarrasser de mon angoisse parce qu'une brune à l'allure d'une pute avait pris ma place. D'autant qu'elle n'avait pas l'air très active sur le point de vu physique des choses. Je me rappelais encore de ses cris similaires à ceux d'une truie se faisant égorger. Au moins elle avait ça en moins, peut-être qu'il avait couché avec cette traîné dans le but de pouvoir dominer quelque chose sexuellement au moins une fois dans sa vie. Parce que là franchement, il n'y avait pas grand chose à en retirer. J'espérais pour elle qu'elle ait un talent autre pour compenser son incapacité à n'être autre chose qu'un trou dans lequel se vider.

J'ai donc haussé les épaules, consciente qu'à présent mon stress resterait à ronger le fond de mon estomac puis j'ai glissé mes yeux sur les deux spécimens coupables de mon impossibilité à guérir, de mon énervement et de mon égo émietté tel un morceau de shit dans le joint d'un drogué.

J'ai souris vulgairement et volontairement de manière hypocrite.

Tu te sens conne, non ? Je comprends, servir de vide couilles y'a mieux comme situation. Dis-toi que ce sera pas pire que la gueule de bois que tu auras plus tard et qui j'espère sera suffisamment présente pour te rendre un peu moins conne, justement.

Sourire faussement compatissant.

Pour le coup, je suppose que tu vas te rhabiller aussi vite que tu t'es fait déshabiller pour cacher cette saleté qui te sers de corps. Et que tu vas sortir tout comme je viens de rentrer.

Je me sentais obligée de lui expliquer les étapes en détail pour éviter qu'elle ne soit encore plus grotesque qu'elle ne l'était déjà.

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 459
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]   Jeu 27 Juil - 13:58


La bêtise, c'est d'être surpris

ft. Lysie Wilde


Apolline se sentait mal. Elle avait décidément prit le mauvais mec pour se remonter le moral de sa rupture. Elle regardait alors de loin, la scène qui se passait devant elle, d'un air gênée alors qu'elle remettait correctement ses affaires sur elle. Silencieuse. La tête baissé. Pourtant, elle savait que bientôt, la colère allait claquer sur elle tel un fouet claquant sur le sol, elle s'y attendait. Apolline avait bu pas mal de verre mais elle n'était pas aussi bourré que ce que croyait la fille devant elle. Apolline l'avait regarder en fronçant les sourcils, elle n'allait pas se laissé faire. "Hey! T'es personne pour me juger, Okay?! Tu sais pas pourquoi je me suis retrouvé là, je ne savais même pas que ton mec était pas libre!"

Apolline s'était levé de la table pour mettre les pieds au sol et s'était approché de la jeune femme, elle était plus jeune qu'elle, sans doute et elle ne devait pas connaître son groupe sinon elle l'aurait déjà reconnu et aurait dit son identité. "Je suis peut-être une pute à tes yeux, mais remets toi en question, si ton mec va voir ailleurs, c'est qu'il y a une raison!" Le regard d'Apolline ne vascillait pas, il restait droit dans celui de la cocue, puis, après sa dernière phrase, elle avait prit ses affaires -déjà rhabillée- et avait tournée le dos au couple qui, elle en était certaine, avait volé en éclat à cause d'elle. Si quand elle  avait découvert que Phill n'était pas célibataire, elle s'en était voulu, toute la culpabilité était repartie vite fait face au comportement de la copine en question.

Elle se retourna vers la jeune femme, la regardant. "Je comprend pourquoi il est dépressif en te regardant.."

© Billy Lighter



I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysie Wilde
Invité



MessageSujet: Re: La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]   Jeu 27 Juil - 18:48


La bêtise, c'est d'être surpris

ft. Apolline Mclagan


La réaction de la brune criarde fendit un rictus sur mon visage. Certes je ne devais pas réellement comprendre ce qui l'avait poussé à coucher avec Phill, quoi que tout simplement l'envie de servir de fente. Mais elle semblait ne pas comprendre que Phill n'était pas "à moi", en vérité il n'était à personne. Et en voyant son comportement dépressif et absurde je me réjouissais justement qu'il ne soit pas à moi. A vrai dire je lui en voulait d'avoir couché avec elle à ce moment précis juste parce qu'il fallait que je me débarrasse de cette anxiété et parce que mon égo était légèrement touché mais en vérité je me fichais bien de lui. Malgré tout, vu son regard de chien battu je me suis demandée si il n'était pas amoureux de moi, finalement. J’espérais pour lui que non, car si au début j'ai pu croire à quelque chose, je me suis vite rendue compte que c'était son effet de guérison qui faisait que je lui portait de l'intérêt.

Toutefois ce qui était amusant, c'est la manière bien cliché dont réagissait la fille, elle aurait juste pu se barrer sans dire un mot. Quel était son intérêt à se défendre ? De toute façon qu'elle en rajoute ou non je la détestai à présent, alors. Et je n'allais certainement pas moi-même me remettre en question alors que c'était elle qui couchait avec de parfaits inconnus, pas moi. Alors, aussi moqueuse que je l'avais été précédemment, je la fixai en hochant la tête comme une enfant immature afin de me mettre à son niveau de connerie. Puis avant même qu'elle passe la porte, je lui passai devant pour éviter de la supporter, de les supporter un peu plus. Deux cons. C'était deux cons à mes yeux.

Alors je pris les marches comme je les avaient montés préalablement et montai dans mon van en ayant l'espérance que ce genre de problème ne m'arrive plus. Puis, arrivée enfin chez moi et sur un coup de tête, je saisis ma vieille veste en jean comme seul bagage et décidai de ne plus jamais revenir en Angleterre pour ne plus jamais les croiser. Pour se faire, j'optai pour L.A.   

© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La bêtise, c'est d'être surpris [PV Apolline Mclagan][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La bêtise insiste toujours. [PV Roxane et Killian]
» La bêtise de l'homme n'a-t-elle d'égale que sa folie ? [ PV Taka ]
» L'exploitation de la bêtise n'est pas à la portée du premier imbécile venu. #Angie
» La République Dominicaine poste des soldats à la Frontière...
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-