AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Sam 5 Aoû - 18:38



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


-Hey, Julian ! Qu’est-ce que tu penses de le jolie Gwen ?

Tyler était mon meilleur ami… Mais qu’est-ce qu’il pouvait être casse-couille parfois ! Il ne pense qu’aux filles et qu’à les draguer. Qu’elles soient brunes, blondes, noires ou vertes, il leur sautait dessus.

Je ne relevai pas mon regard de mon cahier où j’étais en train d’écrire ce que déclamait le prof de sciences qui était en train de nous donner cours. Il parlait d’optique, un sujet très intéressant. Bien plus intéressant que les messes-basse que me faisaient Tyler.

-Alors, Julian, t’en pense quoi ?

Je levai les yeux au ciel avant de regard vers Gwen qui était assise à côté de Cortez. Elle était jolie. Mais ce n’était pas la seule de l’école dans ce cas. Mais Gwen, était aussi intelligente qu’une truite. N’est-ce pas ce qu’aurait pensé Jimmy Reed ? Qu’une fille belle mais bête ne valait pas le coup ? Elle ne m’intéressait pas, Gwen. Le cours, lui, par contre, m’intéressait.

J’haussai les épaules et replongeait mon cerveau dans la matière que le professeur déclamait.

-Julian, elle est jolie, non ?

Non mais ! Je me retournai vers Tyler et le regardai en levant un peu la tête comme le faisait Reed.

-Je m’en fiche de Gwen, Tyler !

J’avais dit ça tout bas. Mais avec assez de colère pour que mon ton s’entende jusqu’au bout de la classe où se trouvait le prof.

-Monsieur Hughes, taisez-vous s’il vous plait !


Je fronçai les sourcils en regardant le prof. Tyler me parlait depuis 10 minutes et c’est à moi qu’on faisait la remarque ?

-Je n’ai dit qu’une phrase, Monsieur ! Je ne mérite pas une remarque !

C’était au prof de froncer les sourcils.

-Et insolent en plus, comme d’habitude. Sortez de la classe, Monsieur Hughes, s’il vous plait. Ça vous apprendra à répondre. Ne comptez pas sur vos bonnes notes pour vous permettre tant d’insolence.

Je levai un sourcil et, c’est après avoir envoyé un regard noir à Tyler, que j’étais sorti de la classe, faisant tomber, aux passages et sans le faire exprès, les cahiers de Cortez quand j’étais passé à côté de son bureau. Je n’eus aucun regard en arrière. J’étais énervé de me faire renvoyer d’un cours qui m’intéressait…

A l’extérieur de la classe, les couloirs étaient vides et je me dirigeais vers mon casier. Au moins, cette fois, je n’avais pas eu de retenue. Les dernières fois que j’en avais eu une… C’était pendant le cours d’histoire. Je n’aime pas le cours d’histoire. C’était un des cours les plus ennuyeux avec le cours d’Anglais. Et j’avais regretté cette retenue pendant une semaine. Parce que quand ma mère l’a su… Bref, je passe les détails.

J’ouvris mon casier et y rangeait mon cahier avec mes notes de sciences. Je pris, ensuite, un autre petit cahier, qui était juste en dessous de mon paquet de cigarettes. Je fermai violemment la porte de mon casier et me retournai pour me laisser glisser le long des casiers avant d’ouvrir mon petit carnet. Dedans, il y avait toutes mes notes et mes calcules sur la voiture que je travaillais. Je voulais booster le moteur et la rendre plus rapide qu’elle ne l’était à l’origine. Je sortis un crayon et griffonnai quelques notes en attendant la sonnerie de la fin du cours…

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Dim 6 Aoû - 3:47



Just An  Another Day At Schoolft. Julian Hughes




J’ai horreur des sciences. En fait, c’est la matière scolaire que je hais le plus et pour laquelle j’éprouve le plus de difficultés. Je ne suis pas en situation d’échec mais je dois étudier des heures avant un exam et surtout, bien me concentrer en classe.

Chose qui serait bien facile si Tyler ne passait pas son à murmurer à qui veut bien l’entendre, toutes les âneries possible.  Je sens que bientôt je vais moi-même m’énerver et lui dire de se la fermer s’il n’arrête pas car l’optique sera justement le sujet du prochain contrôle et que je ne comprends pas ce chapitre. Je prends autant de note que possible mais je perds le fil avec les murmures qui proviennent du fond de la classe.

Je me replace sur la chaise, balayant mes cheveux d’un coup de tête ce qui me permet un coup d’œil discret derrière moi juste comme Julian Hughes ferme le clapet de Gwen. Pas étonnant en même temps, j’aurais fait pareil bien avant. Seulement,  Monsieur Reynolds n’entend pas à rire et somme Julian de se taire.

« Oh…oooooh ! » pensais-je.  Je ne connais  Julian que depuis la rentrée scolaire mais je sais qu’il n’est pas le genre à s’en laisser imposer, pas même pas l’enseignant le plus sévère de l’établissement.

Bien entendu, son argumentation ne trouve rien de plus qu’une suspension du reste du cours et, en se dirigeant vers la porte, il fait tomber mes cahiers. Je roule des yeux en soupirants puis je me lève pour récupérer mes cahiers sur le sol avant de reprendre ma place et tenter de recentrer mon attention sur le reste du cours.

Mais rien n’y fait. Je pense à Julian qui a été injustement sortie de la classe à cause de Tyler. Chaque fois c’est la même histoire. Je me souviens la semaine dernier qu’en classe de physique, Tyler à fait semblant d’asperger Melody Anderson de glace sèche et cette dernière, furieuse l’à poussé.

C’est quand même elle qui s’est retrouvé avec une retenue !  J’imagine bien que Julian doit être furieux et comme j’ai classe d’histoire avec lui et qu’en principe nous devons nous rendre à la bibliothèque pour bosser sur notre recherche sur les Présidents et les grand enjeux rencontrés par les États-Unis au cours du dernier siècle, je me doute que notre période ne sera pas très productive.

La cloche sonna enfin et je rassemble mes cahiers avant de sortir et de me rendre à mon casier. Tyler sort de la classe tel un fanfaron  se moquant de la tenue de  Jennifer Ford. Il n’a vraiment aucune limite se mec !

J’aime pas les bouffons en général. Ils ne prennent jamais rien au sérieux et ne font qu’attirer négativement l’attention sur eux. J’aime les hommes matures, sérieux  et avec de belles et bonnes valeurs. Un peu comme… oui… un peu comme Jack Perry.

- Hey ! Julian… Tu peux recopier mes notes si tu veux, dis-je à mon camarade en lui tendant mon cahier de science. Je sais que ça n’a probablement rien à voir avec le genre de notes plus que complètes qu’il prend mais c’est mieux que d’avoir tout perdu. Tu es prêt pour histoire ? J’ai pensée que nous pourrions diviser notre travail en trois grande période, t’en penses quoi?

J’aurais préféré être placé en équipe avec  Jess Kurtz mais notre trop grande complicité déplait à certains enseignants. Et ils ont sélectionné les équipes en favorisant la mixité, tu parles, Charles ! Je m’entends bien avec Julian, mais il n’est pas Jess…

- Au fait, après les cours, avec Jess et Arthur, on pensait aller manger une glace, si tu es partant, ce serait bien !

J’aime bien la compagnie de Julian malgré tout. Disons qu’il pourrait être un très très bon copain « masculin ». Et ça ne me déplaît pas non plus  puisqu’il est assez populaire et qu’il n’est pas un taré… comme Tyler !


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Lun 7 Aoû - 10:48



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Les minutes ne s’égrainaient pas si lentement que ça. J’étais concentré sur mes schémas et mes notes. Si bien que, quand j’entendis la sonnerie retentir, je sursautai un coup.

-Déjà ?

Je soupirai, toujours assis par terre. Je savais ce qui m’attendait, maintenant. Des heures à faire des recherches en bibliothèque pour le travail d’histoire avec Cortez. Ce n’était pas tant Cortez le problème. C’était l’histoire. A quoi bon étudier le passé quand le futur n’attendait que nous ? Mon père disait que, si on étudiait le passé, on faisait moins d’erreurs dans le présent. Si c’était le cas, il ne devait pas avoir bien étudié l’Histoire, lui…

Je relevai le regard de mes notes pour voir mes camarades de classes sortir. J’entendis, d’ici, Tyler critiquer la tenue de Jennifer Ford. Pour mes projets futurs, j’avais une place toute faite pour Tyler. Il sera mon attaché de presse. Il avait une grande gueule. Il fera ça très bien.

C’est Olivia Cortez, ma partenaire d’histoire, qui s’approcha de moi pour me proposer ses notes. Je me relevai en regardant le cahier qu’elle me tendait. Olivia Cortez était une fille de ma classe. Mais c’était, aussi, une chanteuse qui avait signé un contrat avec BSC. J’avais entendu son single. Elle chantait très bien. Je pris son cahier.

-Merci, Olivia… C’est toujours mieux que rien.


Je soupirai un peu, encore déçu et en colère de ne pas avoir pu suivre le cours jusqu’au bout.

Elle demanda si j’étais prêt pour histoire. Elle avait déjà tout un plan pour notre travail. Peu importe comment on fera tant qu’on avait les notes qu’il faut pour avoir la moyenne. J’excellais dans tous les domaines scientifiques et en mathématique. Mais je me contentais de la moyenne en histoire et géographie. Je me tournai vers mon casier pour y mettre les notes de Cortez et mon petit carnet de note.

-Ouais, on fera comme tu veux… Tant qu’on termine ce travail au plus vite c’est tout ce qui compte. J’ai des choses plus intéressantes à faire que d’étudier des Présidents morts depuis des années.

Faire ce travail avec Cortez était idéal. Elle avait envie de réussir. Pas comme Tyler qui n’en avait rien à faire.

Je fermai bien comme il faut mon caser. Et, au même moment, Olivia me proposa d’aller manger une glace, après les cours, avec Jess et Arthur. J’avais une voiture à retaper en rentrant. Et j’étais tiraillé entre profiter de ma semaine chez mon père pour sortir après les cours et aller m’amuser avec mon passe-temps favori. Je regardai Cortez. Et je souris comme l’aurait fait Jimmy Reed.

-Ouais je suis partant. C’est moi qui paye !

Jimmy Reed n’était-il pas un mécène de renom ? J’allais faire pareil avec les deux artistes qu’étaient Jess Kurtz et Olivia Cortez en leur payant des glaces. Quant à Arthur, ben il profitera aussi. C’est un bon ami à moi. Moins con que Tyler et plus discret.

-Bon, on va en finir avec ce travail d’histoire ?

Sans attendre Cortez, je me dirigeai vers la bibliothèque. Arrivé dans la grande bibliothèque de Fairfax, la première chose qu’on entendait c’était les « shut » de la femme qui s’occupait de la surveillance. Je pris le premier livre qui parlait des Présidents en main. Les premières lignes que je lu m’ennuyaient déjà. Je m’approchai d’Olivia comme l’aurait fait Jimmy Reed. Avant de parler comme l’aurait fait Jimmy Reed :

-Ah, au fait Cortez, je ne te l’ai pas encore dit mais, j’ai bien aimé ton single. Il parait que tu es la première femme à signer chez BSC depuis que Jimmy Reed est au pouvoir.

Je me demandais ce que le patron de BSC avait vu en elle. J’essayais de trouver la réponse dans ses yeux… Mais je ne voyais vraiment pas.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mar 8 Aoû - 3:47



Just An  Another Day At Schoolft. Julian Hughes




Le cours se termine enfin et ce n’est pas trop tôt. Je crois que 5 minutes de plus à endurer Tyler bavasser et je me levais moi-même pour lui faire bouffer son cartable !  Je suis loin d’être la plus studieuse mais j’aime comprendre ce que le prof raconte pour pouvoir prendre des notes clairs et être en mesure de poser des questions, si au bout du compte, ça reste incompris.

J’ai pris les notes que je pouvais mais suite au départ de Julian, la classe est resté plus ou moins agité.  Alors je suis même pas certaine que ce que j’ai écrit est potable.

Je suis donc pas fâché de rassembler mes trucs et de quitter la classe pour me rendre à mon casier et y prendre mes cahiers d’histoires puis je rejoins Julian à son casier lui tendant mon cahier de science.

C’est mieux que rien, dit-il. J’vais pas lui répondre qu’il peut toujours aller trouver le prof et lui demander des explications supplémentaires, j’ai pas envie qu’il me fasse la gueule par d’sus le marché !

Parce qu’en fait, Julian, il est super sympa mais il a tout de même un caractère assez…particulier !

La cloche va bientôt sonner et je lui expose mon idée concernant notre recherche sur les Présidents et les grands enjeux. De le faire en 3 temps serait selon moi assez dynamique mais tout ce qui intéresse mon coéquipier  c’est de terminer notre travail au plus vite.

- Parce que tu crois qu’ils me captivent moi, les Présidents ?  Mais on a pas le choix, c’est à rendre lundi ! Alors on s’active et on fait de notre mieux.

Je n’aime pas toujours le ton sur lequel il me parle. Légèrement hautain et toujours avec une pointe d’agacement. À croire qu’il a tant mieux à faire que le commun des mortels.  Il n’est pas le seul à avoir des projets en dehors des cours.

Tout en se dirigeant vers la bibliothèque,  j’me souviens que Jess et Arthur ont parlé d’aller manger une glace et je propose donc à Julian de nous accompagner. Après tout,  plus on est de fou, plus on rigole et il me semble que de faire autre chose que de se concentrer sur les travaux scolaires nous feras le plus grand bien.

Non seulement mon ami accepte mais en plus il propose de  payer pour nous tous.

- Et bah ! C’est sympa, merci Julian !

La bibliothèque de FairFax est immense  et a plusieurs tables prévues pour les recherches. Je laisse Julian aller chercher les livres alors que je m’installe à une table, ouvrant mon cahier de note pour commencer la rédaction. En fait, la veille, j’ai préparé un plan de travail que je crois assez bien monté et qui couvre d’excellent point. J’pense même qu’on peut aller chercher un maximum de point si on réussit à trouver les informations des différentes notions que j’ai soulignées avec mon stylo rouge.

Julian s’est installé à mes côtés, le livre posé sur la table et je suis prête à m’atteler à la tâche bien que je ne suis pas vraiment motivé.  J’ai un peu de mal à me remettre de mon weekend à Tijuana avec Jack et tout ce qui s’y est passé me revient continuellement en tête. Et Jack… c’était trop mignon de le voir avec mon petit frère ! Quand Jack sourit il a cette petite ridule qui apparait au coin de son œil, très subtile mais tellement sexy !

Je sursaute presque quand Julian me tire de mes rêveries pour complimenter mon single. Venant de lui je ne m’y attendais pas du tout pour être honnête.

- Ah, au fait Cortez, je ne te l’ai pas encore dit mais, j’ai bien aimé ton single. Il parait que tu es la première femme à signer chez BSC depuis que Jimmy Reed est au pouvoir.

- Parait aussi que c’est la première fois qu’il signe sa propre fille…
murmurais-je pour moi seule avant de tourner la tête vers Julian, de lui sourire et de lui répondre pour de vrai. Ouais j’ai entendu dire ça… mais ça doit pas faire grand-chose pour lui, tant que ça rapporte de l’argent, il en a rien à foutre que je sois une fille ou un garçon…

Parce que je n’ai pas eu de nouvelles d’un possible impact de mon single sur mon père. Il est encore tôt, cela dit et Jack me répète sans cesse que je dois apprendre à aiguiser ma patience.  J’ai donc placé mon père dans une petite boîte dans ma tête et je tente de le laisser loin derrière tout le reste de mes projets mais c’est plus facile à dire qu’à faire quand t’as un ami qui fait une intense fixation sur mon géniteur.

- C’est un homme comme un autre, t’sais. Il va au lit, il se brosse les dents et crois-moi, il pète certainement pas des paillettes !

Quoi que… ça serait hyper marrant…

- Tout ça pour dire qu’on a pleins d’autres vieux schnocks à qui penser pour tout de suite.

Ça me gave de pas le lui dire. Je sais que je peux avoir confiance en lui. Mais je préfère me taire. Parce qu’il comprendrait pas pourquoi j’vais pas le voir. Parce qu’il  voudrait très certainement  venir avec moi  le rencontrer. Parce qu’il serait probablement un meilleur choix pour Jimmy Reed que je peux représenter à ses yeux. Si j’avais été un garçon…

Le temps passe mais nous stagnions.  Y’a rien qui sort de mon cerveau, rien d’inspirant à écrire et on fini par se faire une bataille de micro boulette de papier.  La cloche sonne et je passe près de tomber en bas de ma chaise sur laquelle je me tenais sur les deux pattes arrière.

- J’crois qu’on aura pas le choix de bosser là-dessus ce weekend, à moins que tu aies des trucs de prévues ?  Tu veux venir chez moi, ou alors je vais chez toi ?

Chez moi ou plutôt chez mon manager chez qui j’habites depuis peu. Ça me fait tout drôle mais comme les Winter Wolves travaillent d’arraches pieds à leur nouveau matériel et qu’une possible tournée est dans l’air,  ça devenait compliqué, à mon plus grand regret. Je reste tout de même proche d’eux, de Dom surtout, avec qui je bavarde au téléphone le plus souvent possible. On va d’ailleurs essayer de se voir un soir cette semaine pour aller boire un coca.

- Tu pourrais venir chez moi, je suis certaine que tu aimeras bien Jack. Tu vas voir il est trop bien !

Et pas que...


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mar 8 Aoû - 19:52



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Le travail d’histoire n’avait rien d’intéressant et je l’avais bien fait comprendre à ma partenaire. Cela n’avait aucun intérêt, pour moi, d’étudier des gens décédés. Ce qui est passé est passé. Place aux autres. Olivia n’avait pas plus d’intérêt que moi en la chose. Mais on devait le rendre pour lundi et on n’était pas très loin dans le travail. Je gardais le même ton.

-Tu n’as pas à t’en faire. Je n’ai jamais eu de mauvaises notes de ma vie.

Même dans les matières que je détestais, j’avais des notes dans ma moyenne. L’école était facile pour moi, je n’avais pas besoin de forcer mon talent pour y arriver. Je trouvais du plaisir à étudier les matières comme la science et les maths. Contrairement à beaucoup de mes camarades.

On se dirigea vers la bibliothèque et, sur le chemin, Olivia me fit une proposition de sortie que j’avais acceptée. Je proposai même de payer la glace comme Jimmy Reed le faisait avec des artistes qu’il aimait bien. Enfin, il ne leur payait pas des glaces… Mais je faisais avec ce que j’avais. Olivia était contente de ma proposition ce qui me fit sourire.

La bibliothèque était suffisamment grande que pour avoir toutes les informations qui nous faux pour faire notre travail. J’avais foncé sur le premier livre qui parlait des Présidents avant de rejoindre Cortez à la table qu’elle avait choisie. Je lu quelques lignes avant que ça ne commence déjà à profondément m’ennuyer. Jimmy Reed devait, lui aussi, n’en avoir rien à faire des Présidents morts…

Alors, je décidai, à la place de lire des lignes ennuyantes, de complimenter Olivia pour son single. Parler de son single, c’était parler de BSC. Et Livia avait été la première femme signée par le groupe depuis que Reed était le maitre. Livia marmonna quelque chose. Mais je ne parvins pas à déchiffrer ce qu’elle avait dit. Ça m’avait fait froncer les sourcils avant qu’ils se détendent quand elle confirma ce que j’avais dit. Et elle déclara que Jimmy n’en avait rien à foutre qu’elle soit une fille ou un garçon tant qu’elle rapporter. Un fin sourire apparu sur mon visage.

-Je n’en serais pas aussi sûr, si j’étais toi. Fille ou garçon, il y a une grande différence pour Jimmy Reed.

C’était les « on dit » et mes observations qui m’avaient fait savoir ça. Si Livia avait signé pour BSC et que Jimmy Reed avait accepté, c’était qu’il y avait quelque chose en elle. Mais, allez savoir quoi…

Cortez me fit, à nouveau, froncer les sourcils quand elle déclara que le patron de BSC était un type comme un autre.

-Je sais, c’est un type « comme un autre ». A la différence qu’il est puissant et qu’il est allé au bout de son ambition, lui.

Je voyais à la fois, en Jimmy Reed, un modèle et l’homme à abattre. Et qu’on dénigre ce modèle ne me plaisait pas vraiment.

Mais Cortez avait l’art de nous ramener au sujet principal : les Présidents mort. Je soupirai en me replongeant dans mon livre. Mais, très vite, ça me lassa. Et, ni moi, ni Olivia, n’avancions. Alors, après un moment, on préféra se lancer des boulettes de papiers recevant, de temps en temps, les réprimandes de la surveillante quand on se mettait à rire.

C’est la cloche qui nous sortit de notre petite bataille, alors que Livia était presque tombée à terre à force de se balancer sur la chaise.

Une chose était sûre, notre travail n’avait presque pas avancé… Résultat, Olivia proposa de le terminé ce week-end. Chez l’un ou chez l’autre. Je mis mon bic dans ma bouche faisant mine de réfléchir. J’hésitais. J’avais envie de terminer la voiture sur laquelle je travaillais… Mais quand Olivia parla de Jack, mon visage s’illumina.

-Jack ? Tu veux dire ton manager, Jack Perry ? Celui de BSC ? Tu vis avec lui ?


A moins que je me trompe et qu’elle parle d’un autre Jack qui n’avait rien à voir. Mais je savais qu’Olivia avait comme manager Jack Perry. Je connaissais tous les managers de BSC et de MTI. En tant que fils de Don Hughes, c’était le minimum à savoir.

C’était une occasion en or… De parler à Jack Perry. De savoir ce qu’il savait sur son patron.

-D’accord, je viendrais chez toi, Cortez. On peut bosser à ça samedi et dimanche. Enfin, jusqu’à dimanche 16h… Après 16h, ma mère a un shooting photo et elle veut que je sois là pour poser avec elle sur quelques clichés.

Elle le voulait absolument. Je ne pouvais pas refuser ça à ma mère.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mer 9 Aoû - 15:52



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Si nous avions eu un sujet libre portant sur un homme influent de Los Angeles, je suis prête à parier ma vie que Julian aurait opté pour Jimmy Reed. La fixation qu’il fait sur mon « père »  me laisse indifférente mais  j’peux pas arrêter de penser que, depuis que je sais qu’il est bel et bien  le généreux donateur de sperme ayant engrossé ma mère,  son nom est devenu omniprésent dans ma vie et non pas parce que je le prononce.

Il est simplement partout et invisible tout à la fois. J’en viens à me demander comment ma mère à fait pour le garder assez longtemps dans son lit pour me concevoir !  Beurk, mes parents au lit… Non finalement je préfère ne pas y songer !

Et je préfère pas extrapoler sur le sujet Reed avec Julian. Parce que plus le temps passe, plus je m’en désintéresse, voyant en Jack tout ce que j’ai toujours voulu trouver chez mon père. Et puis, que pourrais-je ajouter sur Jimmy  que Julian ignore ? Ile connait mieux que moi. Tout le monde le connait mieux que moi !

De tous les sujets qu’il est possible de couvrir sur l’histoire Américaine, celui des Présidents et des grand enjeux  me semble trop vaste et mal défini par mon professeur pour savoir exactement comment diriger notre recherche, à Julian et à moi. Mais mon ami n’est pas inquiet. Il a toujours de bonnes notes… Mais pour avoir de bonnes notes, ne faut-il pas justement travailler un minimum ?

Installé à la bibliothèque avec le plus imposant livre relatant des histoires des Présidents de notre histoire, j’arrive pas à aligner trois phrases malgré un plan détaillé de notre travail. Tout ce que j’ai, c’est une citation d’Abraham Lincoln « Aucun homme n’a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge », qui me semble bien à propos quand on parle de politique.

Il faut dire que Julian n’a pas plus de motivation que moi et que nous avons bien plus de plaisir à nous lancer des boulettes en papier plutôt que de sérieusement travailler.  J’le vise bien au niveau du torse et lui, réplique en m’en balançant une à la tête et je passe bien près de tomber avec ma chaise, sur laquelle je ne me tiens que sur les pattes arrières.

J’éclate de rire en reprenant mon équilibre sous le regard sévère de Madame Stevenson, la bibliothécaire austère.   Je pince les lèvres en reprenant un air sérieux mais je peine à garder mon sérieux quand mon regard croise de nouveau celui de Julian.

Il faut se rendre à l’évidence, c’est ce weekend que nous devrons plancher sur notre recherche au risque de se voir coller un beau 0. Et j’ai pas envie d’un 0 pour un truc qui ne devrait pas être compliqué. Suffit de trouver les bonnes références et de recopier dans nos mots…

Je propose à Julian donc, de venir chez moi. Mon nouveau chez moi en fait, en l’occurrence, l’appartement de Jack Perry, mon manager.  Ça semble être l’idée du siècle pour mon ami et j’peux pas m’empêcher de sourciller devant son trop grand enthousiasme.

- Ouais… c’est récent que j’habite avec lui. C’était plus simple pour plusieurs choses… Et parfait pour samedi et dimanche mais si ça te fait rien, on pourrait essayer de la terminer, et la commencer (!) samedi pour avoir le reste du weekend libre. J’t’avoue que j’ai pas tant envie de passer mon temps libre en tête à tête avec les Présidents !

Je me lève en fermant mes bouquins et je laisse à Julian le plaisir d’aller ranger celui qu’on a pas utilisé.  Je sais que Jack à une panoplie d’encyclopédie et qu’il reçoit même à la maison des magazines à teneur politique. J’suis presque certaine qu’on y trouvera toutes les informations nécessaire et qui sait, peut-être que Jack lui-même voudra s’assoir avec nous et nous filer un coup de main… Ça serait chouette de passer du temps avec Jack…

Jess et Arthur, déjà, nous attendent à la sortie de la bibliothèque avec leur sac de travers sur l’épaule et l’air impatient.

- Wow, vous êtes à ce point pressés de manger une glace ? , dis-je à la blague

- On avait gym et nous avons pu terminer plus tôt à cause de la chaleur.  C’est pour ça que nous vous avons attendu ici, , expliqu Arthur, toujours le plus pragmatique et terre-à-terre de la bande

J’hausse des épaules en me dirigeant vers mon casier pour prendre mes affaires avant de quitter pour le weekend.  Le vendredi à toujours quelque chose de particulièrement plaisant surtout quand on termine la journée par une petite sortie entre copain.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Jeu 10 Aoû - 18:42



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


L’idée d’aller faire notre devoir chez un manager de BSC rendait le travail plus intéressant. Jack n’était, peut-être, pas Daniele Ricci… Mais il était manager pour Reed. Et ça comptait pour beaucoup dans mon enthousiasme d’aller chez Olivia.

Olivia habitait chez Perry par simplicité. Mais elle ne voulait pas que le travail s’étende jusqu’à dimanche. Elle voulait le reste de son week-end libre. J’aurais une journée pour discuter avec Jack Perry.

-On travaillera vite et on bouclera ça en une journée.


Je pouvais travailler vite quand j’étais motivé. Et je le serais si c’était pour avoir, comme récompense, des informations sur Jimmy Reed par un de ses managers. C’était bien mieux que d’essayer de rentrer chez BSC sans y être autorisé. C’était moins dangereux et ça n’ira pas jusqu’aux oreilles de ma mère. Elle permettait d’aller chez des amis de temps en temps. Mais elle sera ravie de savoir que c’était pour un travail pour l’école.

-Il faudra juste que tu me donnes ton adresse. Je me ferais conduire par mon chauffeur.


Je repris mon petit air à la Jimmy Reed pour appuyer cette dernière phrase. J’étais sûr que Jimmy Reed avait un chauffeur. Mon père en avait un, lui…

On remballa tous nos affaires pour sortir de la bibliothèque. J’aimais autant la fin des cours que les cours eux même. Je les trouvais intéressant même si certaine matière avançaient bien trop lentement à mon goût. Et que certains profs se trompaient parfois. Ce qui avait le don de me faire ouvrir la bouche et de prendre en pleine figure tout un tas de remarques.

Derrière la porte de la bibliothèque nous attendait Jess et Arthur. Ils étaient impatient ce qui provoqua une remarque de Cortez. Arthur expliqua qu’ils avaient été lâchés plus tôt grâce à la chaleur.

On passa à nos casiers où je repris mon paquet de cigarette et tout ce qu’il me fallait pour ce week-end.

Jess, qui a toujours la langue bien pendue, ne faisait que de parler de musique dont de l’album d’Olivia qu’elle adorait. Elle était elle-même guitariste et chanteuse. Mais n’avait pas encore de maison de disque. Je me permis une incursion dans leur conversation :

-Si tu veux ton album, Jess, il faut se faire remarquer. Mais évite BSC, il n’y a que Livia qui ait réussi l’exploit de se faire signer, en tant que fille, par la maison de disque de Jimmy Reed. Essaye plutôt d’aller chanter devant la tour de MTI. Il y a de bons managers là aussi.

Le Jimmy Reed en moi parlait souvent. Et quand il s’agissait de musique, il parlait tout le temps.

Jess me regarda en faisant une moue.

-On sait que tu as des actions chez MTI, Julian… Ton père dirige la boite… Et, tu ne saurais pas faire une phrase sans dire : Jimmy Reed, par hasard ?

Il n’y avait pas de brutalité dans les propos de Jess. Elle adoucissait ses paroles en rigolant. Je sortis mon paquet de cigarette en haussant les épaules. J’en allumai une sans en proposer à mes camarades qui, je le savais, ne fumaient pas.

-On va manger une glace où ? Tu as une bonne adresse Livia ?


Je me tournai vers elle.

-N’oublie pas que c’est moi qui paye.

Je souris. Jess et Arthur étant contents de ne pas devoir débourser le moindre dollar.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Ven 11 Aoû - 16:04



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




J’aurais clairement préféré terminer cette recherche sur du temps alloué en classe mais je dois me rendre à l’évidence que les Grands Présidents m’accompagneront ce weekend à la maison.  Au moins, Julian accepte  de venir bosser là-dessus  samedi  et m’assure que nous aurons terminé la recherche  le jour même.

J’y crois pas trop mais peut-être qu’avec l’aide de Jack, tout est possible !

J’arrache une page de mon cahier de note et j’y griffonne ma nouvelle adresse dessus pour Julian. Il est vrai que ce sera plus pratique pour m’y rejoindre. Je plis le bout de papier et je le lui donne.
- Arrive tôt, comme ça on aura toute la journée !

Et après, qui sait si Jack ne voudra pas faire un truc avec moi…

Je rêvasse en compagnie de Julian, et de Jess et Arthur qui nous attendaient à la sortie de la bibliothèque.  Chanceux, ils ont pu terminer plus tôt puisqu’il fait très chaud aujourd’hui et qu’à la gym, la course à relais se fait à l’extérieur.

- J’crois que j’ai écouté ton single une centaine de fois déjà Olivia !  Je l’adore !, me réitéra Jess pour une innombrable fois.

- Si tu veux ton album, Jess, il faut se faire remarquer. Mais évite BSC, il n’y a que Livia qui ait réussi l’exploit de se faire signer, en tant que fille, par la maison de disque de Jimmy Reed. Essaye plutôt d’aller chanter devant la tour de MTI. Il y a de bons managers là aussi.

- On sait que tu as des actions chez MTI, Julian… Ton père dirige la boite…Et, tu ne saurais pas faire une phrase sans dire : Jimmy Reed, par hasard ?


Wow mes amis sont en feu ! Ils ont la réplique facile et pour la dernière de Jess, je ne peux qu’être d’accord.

- C’est vrai que tu fais une fixation maladive sur Jimmy Reed, Julian !  Y’a pas que lui dans la vie, t’sais !

J’pourrais bien m’attirer les foudres de mon ami avec une remarque pareille mais je l’assume. S’il savait que son idole n’est nul autre que mon père, il en ferait une maladie, rien de moins ! Mais même si je le lui disais, jamais il ne me croirait. Je n’ai que la parole de ma mère et d’un vieux manager de BSC pour me le confirmer. Ça vaudrait rien aux yeux de mes amis.

- On va manger une glace où ? Tu as une bonne adresse Livia ?N’oublie pas que c’est moi qui paye.

- J’suis partante pour une glace ! Sinon, y’a toujours l’arcade qui pourrait être bien !


Pas de danger qu’ont tombent sur Howard Stone par les temps qui courent. Arthur appuie ma suggestion en tapant sur la poche de son jeans faisant sonner les pièces de monnaie.  À croire que les mecs ont décidés de tout prendre en charge.

Je regarde Jess qui a les yeux bien ronds, un sourire XXL plaqué sur les lèvres. J’crois qu’ils sont partants.

- Bon alors glace et arcade ? Faudrait juste que je passe un coup de fil à Jack avant pour le prévenir…

Ouais parce que, ce truc de confiance, il fonctionne que si on le fait vraiment. Et comme il s’attend à ce que je rentre directement après les cours, si je ne le fais pas, je risque de le décevoir.

Jess roule des yeux alors que je me dirige vers la boîte téléphonique publique à l’extérieur de l’enceinte de l’école et Arthur me temps une pièce non sans me rappeler qu’il serait peut-être bien que j’apprenne à vivre mon adolescence en étant un peu plus rebelle.  Mon pauvre Arthur, si tu savais !

Je me contente d’hocher de la tête tout en insérant la pièce dans la fente de l’appareil et je compose le numéro du bureau de Jack. Après plusieurs sonneries,  et toujours aucune réponse je raccroche en me disant que, je pourrai tenter de l’appeler un peu plus tard…

Si j’oublie pas…


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Dim 13 Aoû - 19:54



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


J’avais l’adresse de Jack Perry en poche. Demain, très tôt, comme me le demandais Olivia, j’allais voir, en personne, un des managers de BSC. Je n’ai pas besoin de préciser que tout ça ne plaira pas à mon père mais, comme il cède à tous mes caprices et que c’était pour l’école, il allait accepter de m’y emmener.

Mon père cédait aux caprices de tout le monde. C’était son défaut. Ma mère n’était pas pareille.

A la sortie de la bibliothèque nous attendaient Arthur et Jess. On partit ensemble vers la sortie de l’école et, sur ce laps de temps, Jess ne cessa pas une seconde d’encenser le single d’Olivia. Je savais que Jess avait envie de suivre la même voie que Cortez. Mais je lui affirmai que, chez BSC, elle n’avait aucune chance car elle était une fille. Et qu’elle aurait plus de chance chez MTI, boîte de mon père. Tout de suite, je reçu les critiques de Kurtz qui trouvait que je parlais trop de Jimmy Reed. J’haussai les épaules deux fois. A la réplique de Kurtz et à celle de Cortez. Je me tournai vers cette dernière.

-Je sais… Je donnais juste un conseil à Jess…

Et j’avais profité de ce conseil pour parler de Jimmy Reed. C’est tout. Pas la peine d’en faire une maladie.

Je soufflai ma fumée de cigarette tout en demanda à Livia où elle voulait aller manger sa glace. Je souhaitais à tout prix payer et ça ne déplu à personne. Et Cortez proposa, en plus de la glace, un petit tour à la salle d’arcade. Je souris. J’allais profiter de mon séjour chez mon père pour trainer dans les rues et la salle d’arcade, j’adorais ça. J’approuvai de la tête, mais j’approuvai à la Jimmy Reed. Avec la tête haute. Les autres aussi étaient enthousiastes.

Mais Livia devait, d’abord, faire un petit tour par la cabine téléphonique histoire de prévenir Jack. J’aurais été chez ma mère j’aurais fait pareil. Alors j’étais mal placé pour juger Cortez. Pas comme Arthur qui ne pouvait pas s’empêcher de dire qu’elle devait se rebeller. Je frissonnais à l’idée même de me rebeller contre ma mère.

Pendant le coup de fil, je m’étais appuyé contre la cabine téléphonique. Mais, après un coup de fil infructueux, Cortez sortit de la cabine.

-Pas de Jack. C’est parti pour les glaces.

Je souris en jetant ma cigarette au sol avant d’en prendre une autre. Mon nombre de cigarettes par jour augmentais avec le temps sans que je m’en rendre vraiment compte.

-Tu sais, à cette heure-ci, il doit sûrement encore travaillez, Livia…


Les managers travaillaient parfois tard à la tour MTI. J’étais sûr que, chez BSC, c’était pareil.

Arthur disait que Jack n’en voudra pas à Livia de profiter un peu de sa vie d’adolescente. Je ne sais pas. Je ne connaissais pas Jack. En fait, je ne savais pas vraiment comment ça marchait pour les autres.

On arriva devant un glacier et on commanda chacun une glace. Je pris une simple glace vanille. C’était mon parfum préféré. On alla, ensuite, à la salle d’arcade. Arthur s’y précipita, et, tout de suite, il se commença une partie de Pac-Man. Je me tournais vers les deux filles.

-Arthur est nettement moins pressé quand il s’agit de faire une équation.

Je souris en savourant ma glace. Jess, elle, portait sa glace et celle d’Arthur, ce dernier lui ayant donné la sienne juste avant de foncer vers le jeu vidéo.

-Alors Cortez, tu sais jouer à quoi ? Moi, j’ai mon propre Pac-Man chez mon père. Je m’entraine tous les jours.


Je disais ça, tête haute, comme Jimmy Reed.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Lun 14 Aoû - 22:56



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Jack ne répond pas au téléphone et ça m’irrite légèrement.  Mais bon. Il est au bureau donc probablement entrain de faire mille et une choses tout à la fois. Ou alors il bavarde avec Miss Vernis à Ongle et j’peux pas m’empêcher de rouler des yeux en y songeant.

Julian me fait justement la remarque qu’à cette heure, mon manager est très certainement occupé et je me garde de lui répliquer que Jack et moi avons une entente. Après les cours, normalement je me rends chez BSC le rejoindre puis nous rentrons ensemble, sinon, je vais directement à la maison et je fais mes d’voirs.

Soit. Il ne répond pas. Je tenterai de nouveau depuis la salle d’arcade. J’tiens à être le plus transparente possible auprès de Jack.

Le stand de glace n’est qu’à 10 minutes de marche de l’école mais puisqu’il fait très chaud, j’ai l’impression que nous venons de faire la traversée du désert !  Je n’ai même pas envie de me questionner sur le parfum que je vais prendre; tout ce que je veux c’est me rafraîchir.

- À la vanille, s’Il vous-plaît ! , demandais-je à la dame.

Julian choisit le même parfum que moi alors qu’Arthur demande l’extrême au chocolat noisette qu’il fait enrober d’une couche de chocolat au lait. Quant à Jess, c’est la framboise qui fait son bonheur.
Armé de nos glaces, nous traversons la rue puis longeons  Wildshire Street jusqu’à la salle d’arcade.  Arthur est si pressé de s’installer derrière un flipper.

- Arthur est nettement moins pressé quand il s’agit de faire une équation.

- Arthur est nettement moins pressé quand il s’agit de quoi que ce soit qui est en relation de près ou de loin avec les cours…, rectifiais-je.

Jess se contente d’aller se planter aux côtés d’Arthur de qui elle tient la glace et, Julian,  se retourne vers moi pour connaître mes habiletés aux jeux vidéo.

- T’as de la chance… Euh… je sais pas jouer en fait. J’préfère regarder j’crois,dis-je en haussant des épaules.

En fait, je me questionne à savoir pourquoi j’ai proposé la salle d’arcade. Je n’y ai mis les pieds qu’une seule fois et ça été l’élément déclencheur d’un tas d’emmerde.  Et bien que je sache qu’il n’y a aucune chance de le voir surgir de derrière un flipper, une horde de groupies en délires sur les talons,  j’appréhende de voir Stone s’approcher de moi.

Au point où ça me dégoûte de ma glace que je finis par balancer dans une corbeille alors que Julian a les yeux tournés vers Arthur qui se prend pour le Roi du flipper.  J’balance mon sac avec celui des autres sur une table et je prends la pièce que m’a donner Arthur plutôt pour appeler Jack de nouveau.
Je ne m’éclipse pas longtemps mais quand je reviens, j’annonce à mes amis que non seulement j’ai le feu vert de mon manager-tuteur mais qu’en plus il se propose de venir nous chercher ici dans une heure et de tous nous reconduire à bon port.

- C’est gentil Liv mais c’est bon pour moi j’habite tout près !, déclare Arthur.

- Moi je veux bien !, accepta Jess.

Puis je me tourne vers Julian et, sourire aux lèvres alors qu’une idée vient de me traverser l’esprit :

- Et toi? Tu embarques ?  Tu pourrais peut-être souper chez moi ce qui permettrait d’avancer ce fichu travail, t’en pense quoi? Ta mère voudrait ?


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mar 15 Aoû - 16:50



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Livia avait raison, Arthur s’en fiche des cours. Il ne lui arrivait jamais de sécher ou quoi que ce soit. Mais il n’était pas très assidu. Il préférait de loin écouter de la musique et trainer dans les salles d’arcade. Comme on le faisait, aujourd’hui, armé de nos glaces. Il n’ira jamais loin sans un diplôme en poche… Mais on ne pouvait pas dire que les ambitions d’Arthur soit à la hauteur des miennes. Il rêvait d’être acteur.

Jess rejoignis Arthur pour le regarder jouer. Et moi, je proposai à Cortez une partie de Pac-Man. Elle déclara ne pas savoir jouer et préférai regarder. Mes amis manquaient vraiment tous d’ambition. J’haussai les épaules.

-Comme tu veux… Mais tu rates quelque chose en n'essayant pas.

Je m’approchai d’Arthur qui jouait au flipper. Je le regardai le temps de finir ma glace sans remarquer que Cortez venait de balancer la sienne à la poubelle.

Le temps que je me retourne, Cortez avait disparu.

-Cette fille ne tient pas en place. Elle nous invite ici puis elle s’en va…

J’avais dit ça pour moi-même, mais Jess me repris au vol.

-Laisse-là vivre, Julian…


Je levai un sourcil soutenant le regard de Jess. Je levai un peu la tête, à la Jimmy Reed.

-Je vais jouer à Pac-Man.


Mais le temps que je m’avance vers le jeu vidéo, Olivia refit son apparition parmi nous et nous proposa que Jack nous ramène tous en voiture. Je souris d’un grand sourire. J’allais voir le manager de BSC bien plus tôt que prévu. Surtout que Cortez me proposa de carrément souper chez elle pour qu’on s’avance dans notre travail. L’opportunité est trop grande pour que je refuse. Et je savais que Jimmy Reed ne passait jamais à côté des bonnes opportunités. Donc, moi non plus.

-Bien sûr que je le veux, Liv’. Je suis chez mon père jusqu’à dimanche. Il ne sera pas contre. Je vais aller le prévenir.

C’est tout sourire que je quittai quelques minutes mes amis pour aller téléphoner à mon père. Je larguai le reste de mon cornet de glace dans une poubelle, au passage.

Le coup de fil ne dura que quelques minutes. Le temps que mon père accepte avec joie. Je raccrochai et vint rejoindre mes amis.

-Il est d’accord.

Je souris et voyageai, avec Cortez, entre les jeux d’arcade. Jess était restée près d’Arthur et semblait hypnotisée par la partie de flipper de ce dernier. Je trouvai le qui était un peu plus loin et le montrai à Cortez.

-Viens, Liv’. Je vais t’apprendre comment on joue. Ainsi, la prochaine fois, tu auras plus d’ambition et tu chercheras à faire le meilleur score au lieu de te défiler devant un défi.

Je disais ça avec des gestes très maniérés. Mais m’arrêté d’un coup quand mon regard se posa sur trois personnes qui jouait à un flipper. C’était l’agent de ma mère avec ses deux enfants… Mon regard se transforma pour laisser transparaitre de la peur. Et c’est cette même peur qui me fit tirer Cortez par la main pour l’entrainer sur le côté où se trouvait une porte. Je passai la porte, toujours en tirant Livia, sans me poser la question de savoir où cette porte menait.

Je ne savais pas pourquoi j’avais tiré Olivia avec moi. Sûrement parce que j’avais peur qu’elle lâche mon nom après ma fuite et que l’agent de ma mère fasse le lien… En fait, je n’avais pas vraiment réfléchi. J’avais agi par réflexe.

Et je me rendis compte, après avoir fermé la porte derrière moi, qu’on était dans les toilettes de l’arcade. Celle de garçons.

Je regardais Olivia à qui je tenais toujours là main… En le remarquant, je la lâchai d’un coup. Je ne savais pas quoi dire.

-Désolé… Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça.

Mon cœur battait très vite. Et, maintenant, je ne savais plus quoi dire à Olivia.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mer 16 Aoû - 0:06



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, je préfère, depuis mes péripéties avec Howard Stone, jouer la carte de la transparence avec Jack.  Et si ça implique que je lui passe n coup de fil à chacun de mes déplacements, alors je lui passerai un coup de fil à chacun de mes déplacements et pis voilà !

Cette fois, je réussi s à rejoindre Jack et peut-être est-ce parce qu’il sent que je réfléchie désormais plus avant d’agir mais il propose de venir nous chercher plus tard et de déposer mes amis chez eux.
La franchise, c’est payant au bout du compte.

Hormis Arthur qui n’a pas besoin d’un transport pour rentrer,  Jess et Julian acceptent avec joie.  

J’propose même à Julian de rester souper s’il peut, bien sûr. J’ai peut-être une bonne influence sur mes camarades, allez savoir, mais Julian va à son tour téléphoner pour demander la permission.
L’accord de son père obtenu, Julian me nargue avec son pac man et me propose de me montrer à jouer.

« Mouais, ça commence par un pac man ça fini au lit, bof… »

Ma réflexion me fait frissonner mais je laisse Julian me faire l’étalage de ses talents au jeu d’arcade le plus populaire de notre génération. Mais la leçon ne va pas très loin, en fait, elle n’a même pas le temps de commencer que Julian cesse ses explications et m’empoigne par le poignet et  nous entraîne vers l’arrière de la salle de jeu. J’comprends pas trop ce qui lui prend et surtout j’ai l’impression de revivre une mauvaise interprétation de ma rencontre avec Howard Stone.

Sauf que c’est dans les toilettes des garçons qu’on aboutit. Julian passe la porte sans me lâcher  mais il va trop vite et je me prends le bord de la porte en plein visage.  J’suis un peu étourdie et confuse quand la porte se referme derrière nous.

La situation en elle-même, serait plutôt loufoque si j’étais certaine de ne pas me réveiller avec une immense bosse bleue dans le front demain matin. Julian lâche enfin ma main tout en s’excusant pour son comportement.

-  Quand l’envie se fait sentir, faut pas hésiter et faut y aller !, rigolais-je en me massant toujours le front.

Je me détourne de mon ami pour me regarder dans le miroir. Pas trop de dégât. Je vais peut-être éviter l’ecchymose. Ça vaut mieux pour Julian sinon demain, je l’assommerai avec  une encyclopédie !

- C’est ton endroit de prédilection pour flirter les filles, les toilettes des mecs ? Ou c’est une première ?

Je tire sur le rouleau d’essuies main en papier brun puis je fais couler de l’eau froide dessus pour me tamponner le front.

- Blague à part, ça t’arrive souvent de jouer à Bonnie and Clyde ? La prochaine fois, avertie moi, que je rigole aussi…Mais si tu as vraiment quelque chose à me dire que tu ne pouvais absolument pas dire en publique et qui ne pouvait vraiment pas attendre, dis le moi tout de suite, sinon, est-ce qu’on peu retourner dans la salle rejoindre les autres ?


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mer 16 Aoû - 21:34



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Je l’avais vu. Il était là accompagné de ses enfants. Ils avaient l’air pris par leur jeu mais je savais que s’il me voyait, il viendrait me parler. Et je n’avais pas envie. Parce qu’à coup sûr, il ira dire à ma mère qu’il m’avait vu dans une salle d’arcade d’Hollywood. Et je n’avais aucune envie que ça arrive.

C’est pour ça que, sans réfléchir, j’avais pris Livia par la main pour nous cacher derrière une porte de l’arcade. Une porte que je n’avais même pas vu où elle menait. Tout ce que je voulais c’était d’être hors de vue de l’agent de ma mère.

Je me rendis compte, une fois dans les toilettes des garçons, d’où on était. Au passage, je m’étais rendu compte que, non seulement j’avais entrainé Olivia avec moi, mais, qu’en plus, j’avais était tellement vite qu’elle s’était prise la porte en pleine figure.

Elle prit, dans un premier temps, la chose à la rigolade alors que j’étais encore essoufflé tellement j’étais terrifié. Me rendant compte de la situation et du lieu, je m’excusai d’un coup. J’avais fait ça sans réfléchir et tellement vite que j’avais blessé Olivia.

Elle se regarda dans le miroir alors que j’étais plaqué contre la porte close, comme si j’essayais d’empêcher quiconque d’entrer. Je reprenais mon souffle alors que la blonde me demanda si c’était l’endroit de prédilection des mecs pour flirter avec les filles.

-Heu… Je ne sais pas.

Je ne rougissais pas. En fait, je crois que j’aurais rougi dans d’autres circonstances mais que j’étais tellement terrifié que je me demandait où voulait en venir Olivia.

Et quand la phrase monta à mon cerveau et que j’eus assez repris mon souffle pour réfléchir, j’hochai négativement de la tête.

-Heu… Non. J’ai jamais fait ça… Je…

Je regardai, maintenant, Olivia qui tapotait son front avec du papier mouillé.

Elle déclara alors, pas forcément fâchée, que j’aurais pu la prévenir. Et les questions qui suivirent me firent rougir. Non, je n’avais rien de spécial à lui dire. J’avais juste fui l’agent de ma mère. Mais je ne voulais pas dire ça à Olivia. Et, quand elle demanda si on pouvait rejoindre les autres…

-Heu… Non, pas tout de suite.

Je la regardais sans savoir comment me justifier.

-Enfin, toi tu peux y aller. Moi, je reste encore un peu ici.

Je me décalais de la porte pour qu’elle puisse passer si elle le voulait.

-Moi, je vais… Rester un peu ici. Juste quelques minutes. Je ne me sens vraiment pas bien…

Je m’approchais de l’évier et mis mes deux mains dessus pour m’appuyer. Je tremblait sans m'en rendre compte. Ce n'était pas faux ce que je disais. J'avais l'estomac tellement noué que j'avais envie de vomir.

-Je vous rejoindrais. Encore désolé pour le coup de la porte… Je n’avais rien de spéciale à te dire… Je suis vraiment désolé.

Je la regardais sachant très bien que tout ça pouvait être pris dans un autre sens. J’aurais pu faire le coup de la drague pour cacher mon jeu. Ma mère m’avait tellement dit que j’étais beau que je m’étais persuadé que c’était le cas. Mais… J’avais l’estomac bien trop noué pour ça. Et je n’étais pas très doué pour mentir.




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Jeu 17 Aoû - 5:41



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Julian a de la chance que la photo des cartes étudiantes ont été  prise lundi dernier car de la façon dont je me suis prise la porte en plein visage, j’aurais du présenter  une carte avec une immense bosse dans le front toute l’année !

Je ne suis pas une accro au maquillage ni aux mises en plis élaborées mais j’aime quand même être présentable et conserver mon jolie visage intact.  

Je préfère en rire que d’en pleurer. Seulement, je comportement de Julian  est inhabituel, il n’est pas du genre à agir de cette façon dans raison. C’est ce qui m’amène à le questionner sur ses réelles intentions.

Il y a bien mieux que la toilette des garçons pour se déclarer à une fille.  Mais Julian  réplique après un moment que ce n’est pas le cas. Qu’il n’a jamais fait ça.

Je regarde de plus près mon front dans la glace, il ne semble pas trop enflé mais je préfère continuer d’appliquer de l’eau froide dessus tout en lui demandant si nous pouvons retourner dans la salle, rejoindre Jess et Arthur.

Mais Julian ne semble pas bien aller et n’a pas envie de m’y accompagner. Je fronce un peu des sourcils ce qui m’étire la peau et provoque un léger mais désagréables pincement au niveau du front.

- On va quand même pas passer  la soirée ici, Julian ! Si c’est à cache-cache que tu voulais jouer, le parc aurait fait l’affaire…

Julian  ajoute qu’il ne se sent en fait pas très bien et je commence à m’inquiéter sérieusement. Je m’approche de lui et je touche son front. Décidément, c’est là que ça se passe pour tout le monde en cette fin d’après-midi.  Mon ami n’est pas plus chaud que normal, je dirais même qu’il semble un peu «  froid ».

- Tu veux que j’appel Jack et que je lui demande de passer nous prendre immédiatement ?  Il avait des trucs a terminer mais si tu ne te sens pas bien, il viendra et on ira te conduire chez ton père…

Je sais qu’il y a eu des cas de gastro à l’école. Julian est peut-être sur le point d’abdiquer et d’être lui aussi victime de ce virus de merde, sans jeu de mot. Ça me chicotte tout de même, parce qu’en fait, on dirait qu’il est effrayé.

- Je vous rejoindrais. Encore désolé pour le coup de la porte… Je n’avais rien de spéciale à te dire… Je suis vraiment désolé.

- Je m’en fou de la porte, c’était un accident… ça en était bien un, n’est-ce pas ? demandais-je en le regardant sérieusement. Mais je vais pas te laisser seul ici si tu es pour être malade, Julian !  On devrait sortir et aller à l’extérieur. Je vais rappeler Jack, mais je crois que ce serait plus rapide de prendre le bus.

Pour sortir, faudrait d’abord que Julian s’écarte de la porte sur laquelle il est adossé depuis qu’il m’y a tiré à l’intérieur.  Je ne le connais pas depuis très longtemps mais je sais qu’il n’est pas dans son était « normal ». Il me fait un peu penser à moi après mon initiation à la coke. J’en ai eu pour des jours à me ressentir complètement correct. J’avais des périodes de panique plutôt intense, sans raison apparente.

Il n’y a peut-être pas que du tabac dans ses cigarettes.

- Écoute, reste ici si tu veux, je vais appeler Jack et quand il arrivera, je viendrai te chercher. Ou préfères-tu que j'appel ta mère ou ton père ? Quoi qu'il en soit, d’une façon où d’une autre, tu n’auras pas le choix de sortir d’ici…


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Sam 19 Aoû - 19:33



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


La peur qui me nouait l’estomac était intense. J’étais plaqué contre la porte à regarder Livia qui mettait de l’eau sur son front que j’avais blessé dans la précipitation. Elle voulait sortir d’ici et rejoindre les autres. Mais j’avais peur que l’agent de ma mère se trouve derrière la porte et me repère. Je ne voulais pas sortir tout de suite… Ça ne plaisait pas à Olivia…

Je déclarai que je ne me sentais pas bien. On ne pouvait pas dire que je mentais. J’avais des nausées tellement j’avais peur. Olivia s’approcha de moi et posa sa main sur mon front. Elle était douce sa main… Et un peu plus chaude que mon front. Je fermai momentanément les yeux parce que, rien que ce geste, dénouait un peu mon estomac.

Je les rouvris quand Livia me proposa d’appeler Jack pour me reconduire chez mon père. J’hochai négativement de la tête. Je n’avais pas envie de rentrer chez mon père tout de suite. J’avais envie d’aller faire ce devoir chez Livia et de manger avec elle et Jack.

-Non, non… Il faut avancer dans ce devoir…

Je refusai de rentrer chez moi. Et je refusais, aussi, de sortir d’ici. J’étais coincé et je ne voyais aucune issue. La seule chose que j’avais envie c’était de disparaitre de cette salle d’arcade. Mais la peur m’avait fait fuir dans le mauvais sens. C’est-à-dire, pas vers la sortie.

Je m’excusai encore à Livia lui disant que j’allais les rejoindre, elle et les autres, plus tard. Elle se fichait d’avoir été blessée dans l’aventure. Elle ne pensait qu’à mon bien être. Et, tout ce qu’elle cherchait, c’était des solutions pour rentrer au plus vite. Je ne savais pas quoi dire. Mon mensonge ne me servait pas vraiment et je me sentais encore plus coincé.

-Je… Je…

Je bégayais sans savoir quoi dire. Je ne voulais pas vraiment sortir de ces toilettes. Mais je n’osais pas dire la vérité à Livia non plus. Qu’est-ce qu’elle en penserait ? Ce n’était pas normal d’avoir peur comme ça. Je ne valais pas mieux que mon père quand je faisais ça. Je savais que je devais sortir et me comporter convenablement et assumer d’être dans une salle d’arcade après le cours. J’avais l’autorisation de mon père, non ? J’essayais de me convaincre que c’était assez pour que ma mère ne dise rien. Sans vraiment y arriver…

Je ne sortis pas un mot, ce qui fit que c’était Livia qui reprit la parole en proposant, finalement, d’appeler Jack et de venir me rechercher après. La seconde solution était d’appeler mes parents.

-Non ! Pas mes parents, s’il te plait… Appelle Jack… Et revenez me chercher quand il est là. Je vais… Juste me rafraichir un peu et boire un peu d’eau. Je crois que ça me fera du bien.

Je m’écartai de la porte pour venir près de l’évier me retournant un peu vers Olivia.

-Ça ira… C’est juste quelques nausées. Je suis sûr que ce n’est pas trop grave. Va l’appeler. Et je sortirais quand il sera là.

D’ici là, peut-être que l’agent de ma mère sera parti… Et, au pire, j’essayerais de ne pas me faire remarquer sur le chemin être les toilettes et l’extérieur.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Sam 19 Aoû - 21:02



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Mon front est bien la dernière de mes préoccupations quand je constate l’état dans lequel est Julian, et de façon si soudaine. Rien n’a laissé présager un malaise quelconque et bien qu’il soit blanc comme un drap, et qu’il ait le front légèrement tiède,  il ne semble pas plus malade que ça.

Au contraire, on dirait qu’il a peur. Comme s’il aurait vu un fantôme ou alors un truc bien traumatisant, genre le prof de math complètement nu. Je ne m’en remettrais pas non plus devant une telle vision d’horreur !

Mon premier réflexe est de proposer à Julian d’appeler Jack et d’aller le conduire chez lui. Mais, têtu, il refuse prétextant que nous devons nous avancer dans notre recherche. Il n’a pas tord, je ne vais pas le contre dire mais si c’est pour le voir s’affaler sur la table de la cuisine, il serait bien d’aller se reposer chez lui.

Quand j’suis dans un état comme le sien, j’ai qu’une envie et c’est de me retrouver dans mon lit, avec mon oreiller et le silence le plus complet. Alors il me semble logique de supposer que le mieux serait que j’appel les parents de Julian mais ça le fait paniquer presque plus  que ce qui l’a conduit à nous enfermer ici.

- Ok ! Ok ! Pas tes parents… Mon Dieu Julian !

Je suis à un doigt de perdre patience devant ses enfantillages.  Il me cache quelque chose et je ne sais pas quoi mais ça nous simplifierait du temps, et ménagerait ma patience s’il vidait son sac.

Mais bon. Je ne le forcerai pas à me dire ce qu’il ne veut pas me dire. «  Je ne te raconterai pas de mensonges si tu ne me questionne pas » la devise de tous bons adolescents qui se respects.

Alors qu’il se distance de la porte pour prendre appuie contre le meuble lavabo, je me dirige à l’inverse de lui posant ma main sur la poignée de la porte des toilettes.

- Bon… Je te laisse le temps d’appeler Jack et de lui expliquer que « tu-ne-te-sens-pas-bien-mais-que-tu-ne-veux-pas-rentrer-chez-toi-car-tu-préfères-venir-chez-nous… » mais je t’avertis, il voudra surement te convaincre de rentrer chez toi… Alors entre temps, essais de t’accrocher un sourire au visage !

J’lui décerne un clin d’œil en sortant pour lui faire comprendre que je le taquine avec la remarque du sourire.

Jess et Arthur n’ont pas bougés d’un poil. À croire qu’ils ont été figés dans le temps, et ça me fait bien marrer. Mais avant de les prévenir, je sors appeler Jack à partir de la cabine d’appel la plus proche.
J’sais bien qu’il avait encore des trucs à faire mais il accepte de venir plus tôt  et je raccroche, rejoignant Jess et Arthur.

- Julian ne se sent pas bien alors j’ai appelé Jack pour qu’il vienne nous chercher immédiatement…

- Oh, bien je vais rentrer avec Arthur et je prendrai le bus à partir de chez lui alors, Livia, je n’ai pas envie de rentrer tout de suite…

- Ok, comme tu veux ! Alors à lundi les copains !

J’ai l’impression que je vis le jour de la marmotte en me rendant de nouveau à la salle de bain des garçons. Je frappe à la porte puis je l’entrouvre en chuchotant :

- T’es encore là Mister « J » ? Jack va arriver sous peu alors, viens, on va sortir…


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 168
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mar 22 Aoû - 11:58



Just Another Day At School
ft. Olivia Cortez & Julian Hughes


Le cornet du téléphone contre ma joue, j’en étais à mon cinquième foutu coup de fil… Cette fois-ci, chez Rolling Stone.

-Ecoutez, Monsieur… Il est impossible que l’exclusivité de cette interview soit déjà prise ! Je suis Jack Perry de BSC, comme je vous l’ai dit, je suis le manager d’Olivia Cortez…  Et vous êtes dans les premiers que je contacte en vue d’une interview. Je ne vois pas comment l’exclusivité pourrait être déjà prise ! Par qui ?... Guitar&Pen ? Je n’ai pas encore contacté Guitar&Pen… C’est tout bonnement impossible.

Si Olivia Cortez avait été déjà un peu connue, je n’aurais pas à faire ces démarches pour lui obtenir une interview dans la presse… Ce serait les journaux qui me contacteraient pour se l’arracher… Mais Olivia n’en était qu’aux balbutiements de sa carrière.

Le single était sorti et les retours étaient positifs, ce qui était génial ! Le public d’Olivia se formait et d’après ce qu’on savait plus ou moins déjà, ce public, si elle arrivait à le fidéliser,  grandirait avec elle car il était, pour la grande majorité jusqu’à maintenant, composé d’adolescents de son âge… Parfait. C’était un bon début et j’étais fier de ma protégée.

D’autant plus fier que depuis notre retour de Tijuana où j’avais eu l’honneur de rencontrer enfin ses parents en personne… Et en particulier sa mère, Maritza… Olivia faisait vraiment preuve de respect envers moi, envers certaines règles (elle venait d’ailleurs de m’appeler pour me dire qu’elle allait s’amuser en ville avec ses amis)… A croire que ses débuts tumultueux à L.A. l’avaient calmée plus vite que prévu… Ou qu’elle commençait, ce qui ne m’étonnerait pas non plus, à comprendre comment le système fonctionnait et à savoir en tirer parti…

Mais de Tijuana en soi, je gardais un souvenir mitigé. Parce que j’avais cette sensation d’en avoir appris beaucoup et très peu à la fois, sur ce qui avait mené à la naissance d’Olivia. Comme si Maritza avait su nous expliquer la forme sans en saisir elle-même le fond. Et je pensais bien que c’était elle qui était le plus à plaindre dans l’histoire. Car même si elle avait bien voulu donné des réponses à sa fille, celle-ci n’avait pas été satisfaite.

Et pour cause, puisqu’on avait eu droit au récit d’une histoire creuse… Comme si elle avait raconté une histoire qui n’aurait été qu’une suite de mots sans aucun lien entre eux, simplement récités sur le ton d’une histoire continue…

On était donc rentrés avec une seule certitude dont on se doutait déjà pas mal avant : le géniteur d’Olivia était mon patron qui, depuis quelque temps, était presque tous les jours dans la tour. On le savait, même si on ne le voyait pas. Parce que Frances était là et quand elle était là et courait dans les couloirs, c’était comme si elle dégageait un peu de sa présence. Frances était professionnelle, très classe, belle et une véritable sentinelle pour Reed. Si bien des femmes, dans cette tour et en dehors, avaient un discours mitigé sur le big boss, un truc entre la fascination, le désir et la haine pure, Frances lui semblait dévouée corps et âme et je n’étais pas sûr que ce soit seulement au sens figuré.

Alors quand cette dernière pénétra dans mon bureau, je ne sus pas si j’étais surpris ou non…

-Bonjour, Monsieur Perry.

Elle était souriante, un sourire purement professionnel, avec ses dossiers serrés contre sa poitrine. Elle dégageait une fine odeur de cigare… Et je savais que Frances ne fumais pas. Le boss était bel et bien présent dans la tour.

-Bonjour Mademoiselle Page…  Que me vaut l’honneur ?

Elle piocha une feuille de papier dans la pile qu’elle tenait et me la tendit.

-Vous aurez rendez-vous, vous et Olivia Cortez, dans les bureaux de Guita&Pen jeudi prochain.

Je la regardai, interloqué.

-Ah bon ? J’étais justement en train de m’occuper de contacter la presse…

Frances me coupa, mais toujours avec ce sourire commercial qu’elle avait. Quant à moi, je commençais à comprendre d’où venait ce problème d’exclusivité qui me valait de me prendre un mur à chaque fois que je contactais une rédaction…

-Et bien c’est fait, ne vous fatiguez pas. Monsieur Reed s’en est chargé personnellement.

Je ne m’en rendais pas compte, mais je la regardais, les yeux comme des soucoupes et bouche bée. Le message de ma protégée était passé et les mises en garde de Maritza me revinrent à l’esprit.

Si un jour il décidait de mettre le grappin sur Olivia et de revendiquer ses «  droits de père », vous verrez. Il lui fera miroiter l’impossible. Elle ne verra que lui m’est d’avis qu’il trouvera à vous éclipser totalement de sa vie bien que vous soyez à son emploi.

Est-ce qu’on en était là ? Est-ce que ça commençait ? C’était moi le manager de Livia… Et à moi de lui trouver des interviews.

Il ne tolèrera pas d’être second dans la vie de Livia.

Est-ce que Livia lui avait donné le signal, sans le vouloir ?...

Je baissai les yeux sur le document que Frances m’avait donné. Il s’agissait d’un document signé de la main même de Jimmy Reed. Pas sa secrétaire, lui. Il n’y avait d’ailleurs pas que la signature, le message inscrit était entièrement de la main de Reed.  

Jack,

Vous trouverez ci-joint le document vous donnant accès à la rédaction de Guitar&Pen où Olivia Cortez sera reçue jeudi par Monsieur Axel Moriarty en vue d’une interview concernant son premier single « Don’t Ignore Me ». Veuillez, s’il vous plait, veiller à ce qu’elle y soit en temps et en heure.

Bien à vous,

Jimmy Reed


Je regardai Frances.

-Il ne lui a pas choisi le plus aisé des journalistes…

Moriarty était connu pour ses critiques acerbes… Pour une artiste aussi jeune que Livia, c’était pratiquement une punition ! Est-ce que Reed voulait punir sa fille de l’avoir exposé ?

Le sourire de la secrétaire de mon patron s’élargit.

-Ne vous en faites pas, tout ira bien, vous verrez…

La sonnerie du téléphone me fit sursauter. Je demandai à Frances :

-Vous permettez ?

Elle me fit signe de faire à mon aise et je décrochai le téléphone. C’était Livia… J’eus une courte conversation avec elle. Julian Hughes avec qui elle était allée s’amuser ne se sentait pas bien mais ne voulait pas rentrer chez lui… Elle me demanda si c’était possible que je vienne la chercher. Je lui affirmai que j’arrivais et raccrochai.

Je me levai et pliai le document de Reed que je mis dans une poche.

-Excusez-moi… Il faut que j’aille chercher Livia…

Malgré moi et à l’encontre de la pauvre secrétaire qui n’en pouvait rien, j’avais dit ça sur un ton de défi, comme pour confirmer que c’était moi et pas Reed, que la jeune fille avait appelé.

Elle avait hoché la tête d’un air satisfait et s’était retirée en me souhaitant une bonne fin de journée.

J’avais récupéré ma voiture et roulé jusqu’à la salle d’arcade… Je ne savais pas comment Livia pouvait retourner dans l’endroit où tout avait capoté pour elle… Mais d’un autre côté, ses amis devaient l’y entraîner un peu malgré elle…

Je sortis de la voiture et entrai dans la salle d’arcade puisque je ne voyais pas Julian et Livia sur le trottoir. Devant un flipper, je reconnus Jess Kurtz en compagnie d’un jeune garçon qui crânait parce qu’il avait battu son score. Je m’approchai d’elle et lui demandai si elle savait où était Livia. Ma protégée, maintenant qu’elle vivait chez moi, ne cessait de me parler de ses amis et de leurs aventures… Il y avait notamment le jeune Hughes et Jess Kurtz parmi eux… A croire que l’avenir de L.A. s’était donné rendez-vous à la salle d’arcade en cette fin d’après-midi.

La fille de Sniper, qui lui ressemblait pas mal, m’indiqua que Livia et Julian se trouvaient dans les toilettes parce que Hughes était malade. C’est donc vers là que je me dirigeai et entrant dans la pièce, je me retrouvai face à ma protégée, la fille de Reed, patron de BSC et Julian Hughes, penché au-dessus d’un lavabo, le fils de Don Hughes, patron de MTI…

Si un jour, Jimmy Reed décidait de faire de Livia son héritière, je me retrouvais aujourd’hui, face aux deux futures plus grosses fortunes de L.A.

-Julian ? Qu’est-ce qui se passe ? Tu as mangé trop de tacos ?

Mon sourire disparut quand je me rendis compte qu’il était vraiment pâle. Je me tournai vers Livia.

-Hey… Sérieusement, qu’est-ce qu’il y a ?

@ Billy Lighter











JACK


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mer 23 Aoû - 15:18



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Livia compris bien vite que je ne voulais pas que mes parents soient prévenus. Elle finit par accepter d’appeler Jack et de lui expliquer la situation. Penché au-dessus du lavabo, j’approuvai de la tête. Même si j’allais devoir trouver un moyen de faire bonne figure devant Jack pour qu’il ne me reconduise pas chez moi. J’approuvai, à nouveau, de la tête alors que Livia sortis de la pièce.

Je respirais profondément pour me remettre de tout ça. Mais, à peine Livia avait quitté la pièce, que quelqu’un tourna la clinche. Mon réflexe fut rapide. Sans attendre de voir qui ouvrait la porte, je me réfugiai dans un des cabinets et me recroquevillai sur la cuvette. Je tremblais de toute part. Et encore plus quand j’entendis la voix reconnaissable de l’agent de ma mère qui parlait à son fils. Mon cœur battait très vite. Je priais intérieurement qu’il n’ouvre pas la porte du cabinet où je m’étais réfugié. Je fermais les yeux comme si ça pourrait changer quelque chose. Le cauchemar ne dura pas longtemps en réalité… Mais, pour moi, j’avais l’impression que les deux minutes qu’il était resté dans les toilettes avaient durées des heures.

Et quand il sortit et que la porte claqua, je descendis de la cuvette et, pris d’un haut-le-cœur, je me retournais, relevait rapidement la cuvette et je vomis d’un seul coup la glace que je venais de manger. Je transpirais et deux larmes coulèrent le long de ma joue. Des larmes de peur. Je me relevai le visage un peu honteux et tirai la chasse avant de sortir pour aller me rincer la bouche me penchant, à nouveau, devant l’évier. J’avais encore envie de vomir mais c’est l’instant que Livia trouva pour entrouvrir la porte de la toilette me faisant sursauter au passage.

-Génial… Pas tout de suite, je commence doucement à aller mieux.

Je lui fis signe d’entrer. L’eau avec laquelle je m’étais rincé coulait toujours. J’en bus un petit peu avant de sortir une cigarette et l’allumer.

-On a qu’à attendre Jack ici… Il devrait facilement nous trouvé…


Je souris timidement avant de tirer sur ma cigarette. Je n’aurais pas dû en allumer une. Ça me donnait encore plus envie de vomir.

-Je suis désolé d’avoir écourté notre petite sortie…

J’éteignis ma cigarette sur ma semelle et la jetai alors que je n’avais tiré que deux fois dessus. Sentent une nausée arrivée, je me remis au-dessus de l’évier.

Je ne sais pas combien de minutes ont passé mais, à un moment donné, un homme entra dans la pièce. Je sursautai à nouveau, ne courant pas, cette fois, vers le cabinet. Je ne pouvais pas faire ça en présence de Livia. Je ne devais pas fuir. Il me fallut un peu de temps avant de reconnaitre Jack Perry. Je soupirai de soulagement quand il me demanda si j’avais mangé trop de tacos. Je n’arrivais pas à répondre de peur de vomir encore une fois. Livia avait dit que je devais faire bonne figure pour avoir une chance que Jack ne me reconduise pas directement chez moi.

Je me redressai alors que Jack commençait à s’inquiéter en questionnant Livia. Je me tournai vers Jack.

-Non, ce n’est rien. C’est juste la glace qui ne passe pas. Un grand verre de coca me fera du bien.

Je souris à Jack. Je me redressai complètement essayant de paraitre un peu mieux. Et, bizarrement, depuis que Jack était là, je me sentais déjà un peu mieux. Je regardais Livia. Je ne voulais pas m’inviter chez elle. Je comptais, donc, sur elle pour convaincre Jack de me ramener chez eux pour faire ce devoir.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Ven 25 Aoû - 4:49



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Heureusement pour Julian, Jack accepte de venir plus tôt que prévu et je retourne à l’intérieur, prévenir Jess du changement de programme mais puisque cette dernière n’a pas envie d’écourter  sa sortie, je la salut, ainsi qu’Arthur bien que ce dernier est si absorbé par son jeu que je doute qu’il m’ait entendu.

« Ils sont souvent ensemble ces deux là. Je me demande s’il y a un truc entre eux… » Je me surprends à cette réflexion alors que je déteste qu’on suppose la même chose de Julian et moi. Mais Arthur et Jess feraient un si beau couple !  Alors que moi et Julian… et bien c’est Moi « et » Julian…

Arrivée à la porte des toilettes, je ne fais que l’entrouvrir, m’assurant que mon ami y est toujours et que je ne risque pas de voir ce que je ne devrais pas voir. Le champ est libre et je rejoins donc Julian qui est plus vert qu’il ne l’était lorsque je l’ai quitté.

Je voudrais bien que l’on  sorte attendre Jack à l’extérieur ce qui lui éviterait de devoir  nous chercher parmi des dizaines pour pas dire centaine (non mais, c’est très populaire les arcades vous savez !) de jeunes et moins jeunes qui s’y trouve.

Mais rien n’y fait, Julian tient mordicus à attendre Jack, caché dans les toilette.

- Tu respirerais mieux à l’extérieur plutôt que le nauséabond parfum des urinoir mais ok, on va l’attendre ici, tête de mule !

Julian se dit désolé d’avoir mit un terme abrupte à notre sortie mais j’hausse les épaules, complètement  au dessus de ça.

- On s’en fiche, tu sais, Julian !  C’est pas notre dernière sortie à vie, il y en aura d’autre, et des meilleures !, lui dis-je en accompagnant m’a phrase d’un sourire sincère.

Nous restons silencieux un long moment tout en attendant l’arrivée imminente de mon manager.  Je fouille dans mon sac, fais des avions de papier que je fais voler quand je tombe sur la feuille du voyage étudiant à Paris.  J’allais demander à Julian s’il avait l’intention  de demander la permission à ses parents d’y participer quand Jack arrive. Je plis donc la feuille, discrètement puis je la glisse dans mon sac.

L’attention de Jack est immédiatement portée sur Julian qu’il questionne sur son état et sa consommation de tacos.

- Hey… Sérieusement, qu’est-ce qu’il y a ?

- J’en sais rien moi… il allait bien puis il m’a entraîné ici et depuis il est tout vert… c’est peut-être la gastro…paraît qu’il y a eu des cas la semaine dernière à l’école !

- Non, ce n’est rien. C’est juste la glace qui ne passe pas. Un grand verre de coca me fera du bien. , rétorqua  Julian.

- Tu vas pas boire un coca si t’es sur le point de vomir ! Ça va sortir comme d’une fontaine !
Ma comparaison est peu ragoûtante mais je sais, pour l’avoir expérimenté que c’est pas vraiment une bonne association. Quoi que de roter, ca le ferait probablement digérer si sa glace lui est restée sur l’estomac.

N’étant pas médecin, je préfère laisser Jack gérer la situation. Il s’y connait peut-être en « soucis masculin ». Si ça se trouve c’est peut-être un truc hormonal.

Quoi qu’il en soit, je me penche pour ramasser le sac de Julian et le miens, me disant que mon ami aimerait peut-être parler seul à seul avec un homme et que le mieux était que j’aille les attendre dehors.

- Je vais aller dans la voiture, attendre. Tu es garé devant Jack ?


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 168
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Dim 27 Aoû - 13:12



Just Another Day At School
ft. Olivia Cortez & Julian Hughes


Julian avait effectivement l’air malade, comme me l’avait dit Livia au téléphone, penché au-dessus d’un lavabo et livide comme j’avais rarement vu quelqu’un l’être. Et si j’avais plaisanté dans un premier temps, je me rendis bien vite compte que ça n’avait rien de marrant pour le jeune homme. Ce fut vers Livia que je me tournai pour essayer d’en savoir plus mais elle était aussi perplexe que moi. D’après elle, il y avait des cas de gastro à Fairfax…

Mais Julian attira alors mon attention pour me dire que c’était la glace qui passait mal.

-Ah… Ben on va se mettre en quête d’un coca alors.

Je savais, merci L.A.People, que la situation familiale de Julian Hughes ne devait pas être spécialement simple pour le moment : sa mère entamait sa deuxième procédure de divorce et accusait Hank North de l’avoir battue. Il n’avait jamais été dit qu’il aurait levé sur le jeune homme aussi, mais rien n’était moins sûr… On parlait d’Hank North et à côté de lui, ma petite incartade avec Howard Stone dernièrement passait pour une bonne blague.

Mais, cela dit, rien que le divorce pouvait lui filer des angoisses, peut-être. Parce que ça y ressemblait beaucoup : j’avais l’impression de revoir Livia lors de notre première rencontre à l’anniversaire de mariage où elle avait donné un mini-concert.

Et ça pouvait aussi être tout simplement Livia qui avait raison : le petit gars se chopait une bonne gastro et n’en avait peut-être rien à foutre des affaires de ses parents.

Livia ramassa leurs sacs à tous les deux et annonça qu’elle allait dans la voiture. Je la regardai, un peu perplexe. Qu’est-ce qu’elle voulait que je dise à son ami ? Ou alors elle se la jouait « courage, fuyons ? »… Merci Livia. Soit, je lui lançai mes clés de voiture.

-Ouais juste devant. On prend un coca au distributeur puis on arrive.

Livia disparut alors, probablement de peur de se faire contaminer par la gastro de Julian… Je m’adressai au gamin :

-Si t’es sur de pas vomir jusqu’à Downtown, on y va…

Je savais pas combien de fois j’avais dit cette phrase. Mais c’était la première fois que je l’adressais à quelqu’un d’autre que Natacha. Mais bon, même si ma voiture était pas une voiture de luxe et plutôt celle de monsieur tout le monde, j’avais pas vraiment envie de devoir la nettoyer après que quelqu’un ait gerber dedans… Mais comme les deux petits jeunes avaient un devoir à faire ensemble, ils avaient décidé de le faire chez moi. Fallait donc que Julian tienne jusque Downtown.

Quand il fut sûr qu’on pouvait y aller, on sortit des toilettes et je ne fis qu’un bref arrêt à un distributeur pour lui prendre une cannette fraîche que je lui offris.

J’eus l’impression qu’on avait embarqué dans la bagnole à la vitesse de l’éclair, Livia à la place du convoyeur et Julian à l’arrière. Une fois au volant, je démarrai mon moteur mais sorti de ma poche les documents de chez BSC, pour l’interview, que je posai sur les genoux de Livia, le message écrit de la main de son père surplombant le tout…

-Tu as été entendue, je crois…

@ Billy Lighter












JACK


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Lun 28 Aoû - 4:19



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




L’état de Julian fini par vraiment m’inquiété mais mon ami, bien que vert comme le vieux sans bon qui traine dans le fond de l’urinoir se confond en excuse, il s’en veut d’avoir fichu en l’air notre sortie alors qu’en fait, je m’en fou complètement.

Je sais qu’il y en aura d’Autre et, justement, j’allais lui parler de ce projet de voyage étudiant en Europe quand Jack fait  son entrée dans la salle de bain des garçons. Nul besoin de dire que je suis hautement soulagé.

Surtout que je doute  que Julian ait un réel malaise.  Un instant il va bien, l’instant suivant il semble uniquement vouloir se cacher dans les toilettes. Je fini par croire que c’est peut-être un truc purement masculin dont il ne peut que discuter avec un homme. Comme moi… quand j’ai eu mes premières règles et que j’étais dans le bureau de Jack… Il avait dû aller chercher du renfort auprès de la secrétaire du manager voisin.

Une aventure que je ne suis pas prête d’oublier !

Les garçons, n’ont pas de menstruations. J’suis pas stupide à ce point.  Mais ils ont peut-être des trucs hormonaux, aussi, j’en sais trop rien. Qui les pousses à devoir se cacher, frapper des filles contre des portes puis  vouloir rentrer, n’importe où sauf chez eux…

C’est pour cette raison que je prends le sac de Julian, ainsi que le miens et que je les laisses discuter «  entre homme » en allant attendre dans la voiture.

Il fait chaud, c’est crevant !  J’ouvre toutes les fenêtres de la bagnole alors que j’attends, les bras appuyé sur le rebord de la fenêtre, mon menton appuyé dessus.  Je suis perdue dans mes pensées qui me ramènent quelques semaines plus tôt quand j’ai fait la rencontre de Stone.

Une chance qu’il y a la presse people pour me tenir informé. Jamais je n’aurais osé  demander à Jack des nouvelles d’Howard.  Je fus soulagé d’apprendre qu’il était tiré d’affaire. À quel prix, je ne le savais pas, mais au moins il n’y avait aucun danger pour sa vie.

Faudra que je trouve un moment discret pour appelé Delfino Alvarez. Lui, lui il saura.

Jack et Julian sortent enfin de la salle d’Arcade, mon ami tenant un coca en main ce qui me laisse supposé que lui aussi, ne verra pas sa vie en danger, du moins, pas aujourd’hui.

Jack démarre le moteur puis dépose un dossier sur mes cuisses, une note manuscrite sur le dessus.  En lisant la signature dans le bas, je crois, l’espace d’un instant, avoir  attrapé le virus de Julian.

- Tu as été entendu, je crois…

Je ne sais pas quoi dire.  J’hésite entre pleurer, de joie, et carrément en exploser. Mais Julian est assit juste derrière et puisqu’il voue une admiration sans borne pour mon père, je ne voudrais pas qu’il  se doute de quoi que ce soit. Je me contente de plier le mot de mon père et de le ranger au milieu de la pile de documents dans le dossier.

- J’ai exam de chimie, jeudi… Tu crois qu’on peu arranger ça… ?

N’importe qui aurait sauté de joie à l’idée de louper un contrôle, de chimie qui plus est.  Et je le suis. Mais il s’agira de ma première entrevue et j’imagine qu’il est normal de l’appréhender quelque peu.

Je regarde Jack, l’air de dire «  ça va aller tu crois ? J’peux faire ça ? » Ma première entrevue. Et c’est par un message manuscrit de mon père que je l’apprends. Est-ce que je dois comprendre qu’il y sera ?  

© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mar 29 Aoû - 15:57



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Je m’excusai d’avoir gâché notre petite sortie. Mais Olivia ne m’en voulait pas. Elle disait qu’il y en aurait d’autre. Les minutes passaient. Minutes où Olivia avait fait des avions en papier qu’elle faisait voler dans la pièce. On resta silencieux alors que je regardais, fixement, le fond de l’évier. Le manager de ma mère était déjà entré une fois ici. Et j’espérais qu’il n’allait pas revenir encore une fois… Sinon, j’étais mort.

Jack finit par arriver pour mon plus grand soulagement. Il me questionna sur ce que j’avais. Olivia m’anticipa en parlant des cas de gastros à l’école. Je n’avais pas de gastros. Mais c’est vrai qu’il y avait eu plusieurs cas à l’école. Y penser me retournait un peu l’estomac. Je trouvai comme excuse la glace que j’avais mangé. Et je trouvai comme solution le coca. Olivia ne trouvait pas que c’était une bonne idée et sa métaphore me donnait envie de vomir une seconde fois ;

-Si, le coca me fera du bien…

Jack était d’accord. Et je me redressai un peu pour avoir une meilleure prestance. Je ne voulais pas que Jack pense que je sois malade au point de ne pas pouvoir venir chez lui pour travailler sur notre devoir à Livia et à moi.

Cortez ramassa nos sacs. Je la regardais faire. Je n’aimais pas qu’on touche à mon sac. Il y avait des notes importantes dedans. Et j’avais peur de l’espionnage industriel même si Olivia n’était pas ingénieur. Mais je ne dis rien. Ce n’était pas le moment. Surtout qu’Olivia ne voulait qu’aider.

Et mon amie finit par prendre la fuite me laissant avec Jack. Je ne savais pas trop pourquoi… Je n’avais pas le choix de sortir. Et, dans cette position, je ne voyais pas trop quoi dire à Jack malgré toutes les questions sur Reed que j’avais à lui poser.

Je regardai Jack dans les yeux sans ouvrir la bouche. C’est le manager qui l’ouvrit en premier pour déclarer que si je n’allais pas vomir jusqu’à Downtown, on pouvait y aller. J’approuvai de la tête reprenant, peu à peu, des couleurs.

-Non, je crois que ça va déjà mieux. Je ne vomirais pas dans votre voiture.

On finit par ouvrir la porte des toilettes. Je regardai ç gauche et à droite d’un air craintif. Il n’y avait plus de trace du manager de ma mère. Je poussai un soupir de soulagement. Il devait être parti pendant qu’on attendait Jack.

On s’arrêta devant le distributeur et je remerciai Jack pour la canette. J’en bus une gorgée et ça me fit beaucoup de bien. On prit place dans sa voiture, moi à l’arrière juste derrière Olivia. Le moteur mis en marche, j’entendis directement que la voiture de Jack aurait bien besoin d’un petit entretien. Mais je me retins de le dire, dans un premier temps.

Soudain, et avant de démarrer, Jack posa un dossier sur les genoux d’Olivia en déclarant qu’elle avait été entendue. Je me redressai un peu en regardant par-dessus le siège et l’épaule d’Olivia de quoi il en retourna. Mais c’est le moment que trouva Livia pour piler un papier et le placer au milieu de la pile de document. Je levai un sourcil cherchant à savoir ce que s’était. C’était juste de la curiosité. Je savais que Livia, en dehors de l’école, avait une toute jeune carrière de chanteuse. Elle, comme moi, avait de l’ambition. C’est pour ça que je l’aimais bien.

Elle disait à Jack qu’elle avait examen de chimie jeudi. Je ne cernais pas tout. Il y avait des sous-entendus entre eux.

-Tu as quoi à faire, jeudi, de mieux que la chimie ?

Je souriais ayant retrouvé toutes mes couleurs et ne ressentant plus du tout mon estomac se retourner.

-C’est en rapport avec ton album ? Une interview ? Une séance de dédicace ?

Mon père était manager de MTI, je savais parfaitement comme les choses marchait.

Je regardai Jack.

-Vous avez trouvé de quoi faire un peu de publicité à Livia ?

Il n’y avait aucune moquerie ou rabaissement dans ma phrase. C’était juste à titre informatif. C’était les managers qui s’occupaient d’arranger la promotion de leur artiste.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 168
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Mer 30 Aoû - 19:16



Just Another Day At School
ft. Olivia Cortez & Julian Hughes


Après que Julian m’ait assuré qu’il ne vomirait pas dans ma voiture, je l’avais emmené à travers la salle d’arcade, ne m’arrêtant que pour lui fournir une canette de coca. Puis, on était sorti et on avait embarqué dans la voiture que j’avais démarrée avant de donner les documents concernant son interview à ma protégée. Curieux, j’avais vu la tête de son ami émerger entre nos deux sièges pour voir ce que je lui avais donné. Mais trop tard parce qu’alors que je tournais le volant pour sortir de ma place de parking, Livia avait dissimulé la note de son père au milieu des autres documents.

Il y avait encore des choses qui m’échappaient, chez les adolescents, comme celui qu’elle venait d’avoir. Il n’y avait rien d’étrange dans le fait qu’elle puisse être en possession d’une note de Jimmy Reed, et il n’y avait rien de compromettant dans la note elle-même. Julian n’aurait rien pu en déduire. Mais il semblait que Livia ait cette impression malgré tout.

Tout ce qu’elle avait dit alors que, du coin de l’œil, j’avais observé ses réactions et voyait bien qu’elle se retenait de… de faire quoi que ce soit qui aurait pu marquer un intérêt quelconque vis-à-vis de Reed, c’était qu’elle avait un test de chimie le jour où était prévue l’interview.

Je souris… C’était nouveau, ce sérieux ? Ou c’était moi qu’elle testait ? Curieux, Julian se demandait bien ce qu’elle pouvait avoir de mieux à faire qu’un examen de chimie. Mais je répondis d’abord à Livia, sans quitter la route des yeux.

-Je me chargerai d’expliquer la situation à l’école… Mais rêve pas, je leur demanderai de reporter le test à la semaine d’après, rien que pour toi.

Ça lui faisait quand même une semaine de plus pour étudier, ça lui donnait un avantage sur ses camarades de classe.

Mais le regard de Livia était à la fois sérieux et interrogateur et je ne pensais pas que ce soit à cause du test de chimie. Comme si elle était en proie à des émotions contradictoires, ce qui était certainement le cas. Je croisai ce regard et tendis le bras pour passer brièvement une main dans ses cheveux dans un geste limite paternel.

-T’inquiète pas, ça ira… Si tu veux, je viendrai assister à l’interview à tes côtés. Mais seulement si tu le veux.

Julian, lui, enchaînais les questions, vu qu’aucun de nous n’avait répondu à la première. Je le regardai à travers mon rétroviseur central.

-Ca a l’air d’aller mieux toi, là-derrière ! Fais gaffe de ne pas me renverser du coca sur la banquette.

Il avait repris des couleurs, ce qui était bon signe. Je regardai à nouveau la route mais m’adressai au garçon.

-Oui… Livia va faire une interview chez Guitar&Pen.

Je fis un clin d’œil à Livia et remarquai la marque rouge verticale sur son front.

-Qu’est-ce que tu as fait à ton front ?

@ Billy Lighter












JACK


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 576
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Jeu 31 Aoû - 5:07



Just Another Day At School

         

ft. Prénom Nom




Ça me fait tout drôle de voir une notre manuscrite de la main de mon père. Note dans laquelle il a lui-même écrit mon nom…complet. Je ne peux pas faire autrement de me demander s’il a tiqué à inscrire « Cortez » plutôt que Reed.

Quand Julian passe la tête entre les deux sièges avant, je m’empresse de placer le papier entre la pile de document que Jack à déposer sur mes genoux.

Avec l’addiction que fait Julian sur mon père, je ne voudrais pas qu’en plus il se mette à  jubiler  devant ce bout de papier. Il serait capable de bâtir un autel et de le vénérer en récitant les mots, tel un mantra.

Non. Juste… non !

Me viens alors en tête que nous avons un examen de chimie, ce jeudi-là. Pas que ça m’embête  de manquer un jour de classe, mais un examen, si, quand même un peu.  Je ne suis pas une élève modèle mais j’ai décidé de prendre ma scolarité au sérieux.

Je peux compter sur Jack pour prendre un arrangement avec l’école ce qui me donnera un bonus de temps pour me préparer, ce qui n’est pas négligeable et je compte bien utiliser ce surplus de temps à bon escient.

La surprise de l’entrevue passée, je dissimule cependant mal ma nervosité. Ce sera ma première entrevue. À vie.  Et pas avec n’importe qui. Axel Moriarty lui-même.  J’ai entendu parler de sa réputation en tant que journaliste et, pour l’avoir croiser une ou deux fois chez BSC, j’ai compris qu’il était le petit ami de Miss Vernis à Ongle.

Elle ne m’en veut plus, depuis. Nous avons discuté toutes les deux à plusieurs reprises. Je dois même avouer qu’elle est très sympathique bien que superficielle. N’empêche…

Jack me connait maintenant trop bien puisqu’il décèle, alors que je n’ai absolument rien dit, que cette entrevue m’angoisse déjà.

J’accepte sa proposition de m’accompagner d’un sourire chaleureux alors qu’il passe une main dans mes cheveux.

Derrière, Julian devient un tantinet casse coui…ovaires avec ses questions sur ce petit évènement mystère de jeudi et j’allais lui répondre que je ne pouvais lui en parler avant, puisque je viens de l’apprendre, que Jack me coupe l’herbe sous le pied et lui explique simplement que j’ai décroché – ou qu’on m’a imposé – une entrevue chez Guitare&Pen.

Je détourne le regard vers mon ami à l’arrière et je lui  sors une tête voulant dire «  c’est du sérieux maintenant » avant de rigoler. C’est pas rien, quand même. J’imagine qu’il y a de quoi être fière !

- Qu’est-ce que tu as fait à ton front ?

- Oh ! Mon front ?

Je rabaisse le pare soleil et je jette un œil à mon front. Waouu…  J’ai une belle ligne bien rouge et enflée au milieu du front et, de nouveau, je me retourne vers Julian, lui pointant son chef d’œuvre de l’index, me retenant avec peine d’éclater de rire.

- Julian…  Il a voulu me faire passer au travers de la porte quand il s’est sentit mal !

Allez, à ton tour Julian, voyons voir comment tu vas expliquer le fin fond de cette histoire.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 129
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   Ven 1 Sep - 13:30



Just Another Day At School...
ft. Olivia Cortez


Je ne comprenais que vaguement le fin mot de l’histoire en ce qui concernait l’examen de chimie et les raisons qui poussaient Olivia à devoir faire l’impasse dessus. Je fronçai les sourcils, pas heureux qu’on ne réponde pas à mes interrogations. Je n’avais pas l’habitude d’être ignoré.

Jack déclara qu’il s’arrangera avec l’école. Mais qu’Olivia devra quand même refaire son examen la semaine suivante. Livia ne protesta pas. Je savais que, si ce n’était pas la plus brillante des élèves, elle faisait de mon mieux pour réussir. Et j’aimais ça chez elle. Elle n’abandonnait jamais.

Je compris, au fur et à mesure, que c’était d’une interview ou quelque chose comme ça qui empêchera Olivia de passer l’examen de chimie. Et je souris. Livia semblait tendue. Mais Jack était prêt à l’accompagner. Chez MTI, les manager étaient rarement aussi proches de leurs poulains. C’était un rapport professionnel uniquement qu’il y avait entre eux. Mais, entre Jack et Olivia, ça semblait être plus fort. Elle habitait chez lui quand même…

Je posai mes questions et mes observations tout haut parce que je n’aimais pas ne pas avoir toutes les informations. Jack en conclu que j’allais mieux… Et me recommanda de ne pas renverser mon coca. Loin de me déstabilisé comme ça aurait pu être le cas si j’avais été plus jeune, je levai juste un peu la tête en mode Jimmy Reed.

-Je ne renverse jamais.

Je disais ça avant de boire le coca pendant que Jack m’expliquait qu’Olivia allait faire une interview chez Guitar&Pen. Je savais que mon père détestait un de leur journaliste, Axel Moriarty parce qu’il avait tendance à descendre tout ce qui sortait de sa maison de disques. Mais Olivia était chez BSC. Elle n’avait rien à craindre. Je regardai vers Olivia.

-Félicitation, Livia ! Ta carrière comme à prendre de l’ampleur. Bientôt, il te faudra un garde du corps.

Je disais ça sur le ton de l’humour. Olivia n’était pas encore bien connue. Mais je savais que, parfois, la célébrité venait rapidement. Ma mère avait vécu ça. Une célébrité fulgurante.

Jack changea alors de conversation pour demander à Livia ce qu’elle avait sur le front. Je pinçai mes lèvres. Je ne voulais pas revenir sur l’incidence qu’il y avait eu à la salle d’arcade. Livia expliqua vaguement en me montrant sa jolie marque…

-Je… Suis désolé… Je ne sais pas pourquoi je l’ai entrainée avec moi dans les toilettes. J’aurais pu y aller tout seul et elle aurait évité de se prendre cette porte.

Je me pinçai à nouveau les lèves en baissant les yeux. Comment je pouvais expliquer ça ?

-Ça n’aurait pas dû arriver…

Je me laissai retomber au fond de mon siège en soupirant et en croisant les bras.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just Another Day At School [PV Livia][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Josh Price [TERMINE]
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Symbol School - Partenariat
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Le procès du docteur Livia [tout le monde]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Fairfax High School-