AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Lun 21 Aoû - 14:07



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


New York, la ville natale de Kayden… Il avait une certaine fierté à venir jouer ici, notre leader. Il avait voulu que le concert soit une réussite. Que tout soit bien et beau.

Tout a été bien et beau.

Mais, pour moi, New York ce n’était qu’une date parmi d’autres dans cette tournée mondiale. The Burning Fire avai tellement de succès qu’on s’trainait dans toutes les villes du monde pour montrer ce qu’on savait faire en live. Et c’était cool. J’adorais ça.

Et j’adorais encore plus me retrouver dans les coulisses après les concerts. Surtout quand c’était un concert-gala comme ce soir. Y’avait pas que nous et notre première partie. Y’avait plein d’autres artistes qui venaient jouer. Des bons comme des mauvais. Des artistes que je connaissais et d’autres que je ne connaissais pas.

Et y’avait cette fille… Payton Davis. La p’tite Lola qui venait de faire son show sur scène. Elle était pas mal. Physiquement parlant, j’veux dire. Le reste… Ça voix et tout, c’était pas mal non plus mais, de mon avis, ça ne valait pas son physique.

Il parait que c’était une diva. Mais, connaissant les journalistes, j’me disais que j’devais me faire mon avis par moi-même. Et, c’est ça que j’allais faire : me faire mon avis. Je me dirigeai vers la loge de Payton me faisant arrêter, en chemin, par Kayden James.

-Tu viens fêter avec nous Stone ?

Il était tout souriant parce que notre concert avait été génial.

-Ouais, j’arrive. J’vais d’abord causer à Payton. J’dois lui dire que son concert était cool.

Il leva un sourcil, perplexe.

-Bonne chance… Ses parents rôdent autour de sa loge, impossible d’y accéder.

Il n’en dit pas plus et me laissa passer. J’haussai les épaules et continuai mon chemin vers la loge de Lola. Ce n’est pas les parents de la chanteuse qui allaient m’empêcher de causer avec elle… En plus, à son âge, ça doit forcément la faire chier que ses géniteurs trainent encore autour d’elle. Moi, j’deviendrais dingue… Par chance, mes parents voulaient plus me parler… J’pris, en chemin, une bouteille de vodka. J’étais déshydraté, il fallait pas que je me réhydrate.

Je m’arrêtai à un angle à l’entrée du couloir qui menait à la loge de Peyton. Chacun avait sa loge ici. Enfin, avec The Burning Fire, on s’en partageait une. Pour moi c’était la même chose tant qu’il y avait de l’alcool… J’étais un type simple.

Je jetai un œil vers la loge. Il y avait une femme devant… J’devais supposer que c’était sa mère. J’fis une petite moue. Comment j’allais entrer ? En demandant poliment à sa mère pour le faire ? J’me doutais que ça n’allait pas marcher…

J’allais devoir redoubler d’imagination. Je m’appuyai contre le mur en buvant et en réfléchissant. Jusqu’à ce qu’un roadie de The Burning Fire passe à côté de moi. Je l’attrapai par le bras.

-Hey… Dis… Tu peux aller dire à la femme, juste-là, que son mari a fait une chute dans l’escalier et qu’il a besoin de son aide.

Il leva un sourcil.

-Pourquoi je ferais ça, Stone ? C’est moche et c’est même pas vrai…

J’haussai les épaules en buvant toujours ma vodka.

-Ben tu le feras parce que j’vais te payer…

Il sourit et hocha la tête positivement. Et il alla dire à la femme mon petit mensonge. La mère de Payton devint toute blème et se précipita hors du couloir vers la destination indiquée par mon roadie. Je souris et me dirigeai vers la porte remerciant, au passage, le roadie.

-N’oublie pas mes thunes, hein, Stone…

J’hochai la tête.

-Ouais, ouais, t’inquiète. Une promesse est une promesse…

Je n’en dis pas plus avant de m’infiltrer dans la loge de la chanteuse sans toquer au préalable. Je fermai la porte juste derrière moi.

-Salut, Lola. Pas mal le concert.

Un grand sourire s’afficha sur mon visage. J’étais fier de mon coup.

@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd


Dernière édition par Howard Stone le Jeu 14 Sep - 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mar 22 Aoû - 5:42



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




- Le Madison Square Garden était plein à craquer, des milliers de gens de sont déplacés pour ce concert bénéfice et toi, petit crétin dyslexique t’es pas foutu de lire une setlist  correctement et tu me fais passer pour une petite idiote, arriviste ! Devine qui n’a plus de boulot ce soir !

S’il y avait un mot plus fort que furieuse pour décrire comment je me sens ce soir,  je l’emploierais à la puissance dix. J’enrage, je hurle et je balance tout ce qui me tombe sous la main.

Ma pauvre mère essai tant bien que mal de me calmer mais au lieu de ça, elle ne fait qu’accroître la colère que j’alimente encore  Jake Andrews, le supposé merveilleux et talentueux guitariste qui a rejoint ma tournée alors que mon guitariste habituel s’est fracturé la clavicule après un bête accident de moto marine.

Un autre connard qui n’observe aucun sérieux pour le travail qu’il fait.

- Fait le sortir de ma loge sans quoi je vous jure que je l’éviscère avec ma pince à sourcils !

Mes sautes d’humeurs ont déjà plusieurs victimes à mon actif, la dernière en liste, m on attachée de presse Victoria Hudson. Je lui ai balancé un pot de fleur en plein visage. C’est dommage… c’était de très belles fleurs.

Mais elle m’avait mal filtré les questions du journaliste qui a osé aborder la question sur ma dernière relation avec mon ex petit copain.  Lui aussi, il n’a pas cru réel quand je lui ai prit le micro des mains pour le lancer  au bout de mes bras.

Enfin, ma mère sort, suivis de mon ex nouveau guitariste et je claque la porte derrière elle ne la poussant d’un violent coup de pied. Je suis petite, mais je suis un vrai petit bulldog quand je me mets en colère.

Je suis encore bien énervée de ce faux départ sur scène.

Les fans dans la salle ont bien rigolé et malgré que j’ai bien rattrapé le coup en l’humiliant direct, ça n’a pas suffit à me calmer les nerfs.

Je fais littéralement une petite crise de petite garce.

Et c’est dans la vodka, bien glacé que je trouve un peu de réconfort. Je viens à peine de célébrer ma majorité mais je suis déjà bien addict à la vodka. Bien entendu, mes parents désapprouvent mais il y a bel lurette qu’ils ne contrôlent plus rien de mes faits et gestes.

Je me retourne, goulot aux lèvres quand derrière moi la porte s’ouvre et je fronce les sourcils, en continuant de descendre le précieux breuvage devant Howard Stone qui vient de s’introduire dans ma loge sans y avoir été invité.

Est-ce pour me narguer qu’il qualifie ma prestation de «  pas mal »?

- Petit a)  t’as rien à foutre dans ma loge et petit b) même assuré par une colonie de manchots, ça aurait toujours été mieux que ton solo de batterie !

J’viens déposer ma bouteille violement sur la petite table basse et je me dirige d’un pas  presque militaire vers Howard que je bouscule  pour ouvrir la porte. Un coup d’œil rapide dans le couloir et je découvre que ma mère n’est pas en poste devant ma porte.

- Je rêve ! Surveiller une porte c’est trop difficile ?

De nouveau, je la referme en la balayant brusquement du bras et, me retournant sur l’intrus je lui pointe la bouteille de vodka.

- Tant qu’à être ici, rends toi utile et bois avec moi ! J’suis pas stupide au point de croire que t’es venu ici que pour me féliciter sur la qualité de mon spectacle, sachant très bien que tu as remarqué que le connard d’Andrews s’est  planté dans ses accords et non seulement ça, mais en entamant la mauvaise pièce ! J’suis entouré d’une bande d’attardé, j’te jure !

Je repasse devant Stone puis je me laisse tomber sur le canapé installé dans ma loge, l’une de mes nombreuses demande. J’en ai quelques unes comme ça, je tiens à mon confort. On ne sait jamais ce qu’on va faire dans une loge.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mer 23 Aoû - 14:01



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


Waw, quel accueil ! J’venais de rentrer (sans prévenir) dans la loge de Peyton qu’elle m’envoyait déjà un « tu n’as rien à foutre dans ma loge ». C’était direct. Mais pas assez pour effacé le sourire amusé que j’avais sur le visage.

Mais ça dura pas… Parce que le petit « b » de Peyton attaquait directement mes compétences en tant que batteur. Et s’il y avait bien un truc pour lequel mon ego était grand c’était pour mes compétences en batterie. J’fis la moue.

-L’était bien mon solo. Mieux que ta voix dans les aigus…


C’était bas, ça. Mais elle le méritait la p’tite Peyton. Ils avaient p’tètre raison les journalistes. C’était p’tètre bien une garce la Lola.

Elle fonça vers moi. Mais j’avais pas daigné bouger. Ce qui fit qu’elle n’hésita pas une seule seconde à me bousculer pour ouvrir la porte et constater l’absence de sa mère. Aucun respect cette fille. Et, si j’avais froncé les sourcils quand elle m’avait bousculé, j’arborais, maintenant, un sourire en coin quand elle fit le constat que plus personne ne surveillait sa loge.

-J’crois que ta mère en avais marre de surveiller une porte close. J’comprends. A sa place j’me serais barré aussi.

Je m’appuyai contre le mur avec toute la nonchalance du monde. Et je mis mes mains dans les poches alors que Peyton me parlait toujours avec autant de sympathie. Le principal que j’avais retenu c’était qu’elle voulait bien partager sa vodka avec moi. Ben, voilà, un p’tit peu d’hospitalité, ça fait pas d’mal.

Je posai ma bouteille vide pour prendre la vodka de Peyton. J’me gênais pas de le faire. Et de commencer à boire un peu pendant que Lola s’était affalée sur le canapé.

-Ah non ? Tu doutes que je sois venu juste pour te féliciter ? En effet, j’viens pas pour ça. En fait, j’ai trouvé ton concert à chier mais j’trouve que t’es pas mal foutue alors.


Ok, j’avais pas digéré la remarque sur mon jeu de batterie. Et ça se voyait malgré le sourire en coin que j’arborais.

-Et ouais, j’ai bien vu ton guitariste se planter. J’ai bien ri.

Je bus encore un peu de vodka en regardant Peyton avec un sourire sarcastique.


@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mer 23 Aoû - 18:54



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




Ce mec ne manque pas de culot. Ça me plaît. Mais hors de question de lui donner facile. Des comme lui, j’en vois tous les jours. Ils se pensent au dessus de tout et surtout, irrésistibles.

Son sens de la répartie se concentre à me rendre ma pique sur son solo de batterie, coup pour coup. Plus prévisible que ça, tu meurs !

Pas étonnant qu’il soit batteur.  Il ne fait que frapper, et frapper encore, beaucoup trop de bruit pour rien.

J’ai mal à la tête, c’est une soirée merdique et je dois me trouver un nouveau guitariste au plus vite pour  le prochain concert de demain soi r. Ce stupide spectacle-gala commence à me gonfler sérieusement ! Pourquoi j’ai accepté de participer à cette mascarade visant à amasser des fonds pour la recherche de la maladie infantile ?

Ils ont ne qu’à pas en faire des morveux s’ils ne sont pas capables de les soigner sans qu’on paie pour eux !

Mais il parait que toute publicité est bonne et que les fans se souviennent plus souvent de nos bonnes actions que des frasques... J'ai beaucoup de frasques à mon actif...

Bref, je me laisse tomber sur mon canapé, furieuse et exaspérée. Je préfère boire avec un pseudo batteur que de ruminer ma rage seule et de risquer de tout démolir, encore une fois. J’avoue que la mauvaise presse concernant mes sautes d’humeur me devance partout où je vais et que j’ai signé un engagement de bonne conduite sous peine de quoi, la prochaine fois, les emmerdes seront réelles.

Vive la majorité !

Stone accepte sans se faire prier de boire un coup avec moi. Au moins, quand il boit, il ne parle pas !  Mais c’était sans compter son besoin criant d’ajouter encore et toujours un commentaire supplémentaire.

Je garde quand même mon calme, allongeant mes bras de part et d’autre de mon corps sur le rebord supérieur du canapé et je le regarde, affichant un sourire entendu.

- Bien foutue… merci ! Ça me fait une qualité de plus que toi…

J’lui fais signe d’approche de mon index, non pas que je veuille l’avoir tout près de moi mais j’ai bien compris le sous entendu et j’ai soif. Égoïste comme il est, il sifflera l’intégralité de ma bouteille et hors de question que je lui en fasse cadeau.

- J’ai ris aussi. Mais moi… c’était pour la photo de tes fesses dans le dernier  RocKNWordsS… t’as fait comment déjà pour te retrouver à poils dans le couloir de ton hôtel ?

Je ne lui avouerai pas que j’ai bavé en regardant la perfection de son postérieur immortalisé dans le magazine New Yorkais mais j’aime lui rappeler que l’humiliation arrive toujours sournoisement.

- Alors, maintenant, si tu me disais ce que tu es vraiment venu faire dans ma loge ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Sam 26 Aoû - 19:44



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


Elle me proposait de la vodka ? J’étais prêt à encaisser ses remarques désobligeantes pour de la vodka. Surtout que, j’sais pas pourquoi, mais elle avait une meilleur marque que la mienne. A croire que ses exigence étaient mieux entendues que les miennes. Moi j’demandais toujours pour avoir la meilleure des vodkas mais on m’donnait toujours une marque pourrie. Mais j’la buvais quand même alors…

J’la regardai se poser sur le canapé alors que j’avais entamé sa bouteille. Le liquide alcoolisé réchauffa l’intérieur de ma gorge. Mais ça ne me rendait pas plus sympathique pour autant. En même temps, la p’tite Lola l’avait cherché en remettant en cause mes compétences en batterie. J’lui déclarai, sans détour, que j’avais trouvé l’concert à chier mais qu’elle était bien foutue et que c’était pour ça que j’étais venu. C’était pas faux, en soi. J’avais pas forcément écouté les prouesses de Peyton sur scène.

Elle me remercia… Mais ça fut d’courte durée car une pique tout aussi basse que la mienne m’arriva en pleine figure. J’fis la moue avant d’boire une longue gorgée de vodka.

-J’crois qu’t’es aveugle en fait…

J’crois que j’pouvais pas trouver mieux comme réplique.

Mais toute la haine que j’vouais déjà à Peyton ne m’empêcha pas de l’approcher quand elle me fit un signe. Je le fis sans me poser plus de questions que ça. En fait, j’me posais rarement des questions. C’était mauvais pour la santé de s’en poser trop.

En chemin, j’me foutu de sa gueule… Enfin, de la gueule de son soi-disant professionnalisme en parlant de l’incident qu’il y avait eu pendant son concert. Mais elle eut encore une réplique digne d’elle. Un truc bas… Elle me rappela le jour où un photographe bien placé avait réussi à me prendre en photo alors que j’me promenais à poil dans les couloirs d’un hôtel. Timmy avait un pouvoir incontesté sur L.A.People par l’intermédiaire d’Amon. Mais il pouvait rien fait contre les autres journaux à scandale.

J’fis la moue alors que j’étais, maintenant, juste à côté de Peyton.

-J’sais plus comment j’ai fait. J’étais complètement bourré. J’me rappelle même pas de la soirée.


Et encore moins aujourd’hui parce que ça faisait déjà un mois ou deux que ça s’était produit. Et puis, elle était pas si mal cette photo. J’avais aucune honte de mon corps au contraire. Mais Timmy, ça l’avait fait enrager…

La p’tite Lola me demanda, alors, ce qui m’avait, vraiment, amené dans sa loge de luxe. Parce que, ouais, c’était du grand luxe sa loge par rapport à celle de The Burning Fire. Pourtant, aux dernières nouvelles, on avait l’même degré de popularité. J’haussai les épaules.

-J’suis venu voir si ce que les journalistes disaient sur toi était vrai. Et j’suis déçu… Tu sais pourquoi ? Parce que c’est vrai ce qu’ils disent. T’es qu’une p’tite garce… J’dirais même que t’es une p’tite garce sans talent…


J’affichai un sourire en coin. Les piques que m’avaient envoyé Peyton à la gueule conjugué à l’alcool ne me montrait pour sous mon meilleur jour.

-Mais t’es bien foutue alors ça pardonne tout. Et j’suis sûr que tu n’es pas qu’une garce… Mais ça faudra me le prouver.

Toujours debout devant le canapé, j’souriais de toutes mes dents. Je n’avais qu’une idée en tête. Et j’crois pas avoir été subtil assez que pour que mon idée passe inaperçue.



@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Dim 27 Aoû - 23:40



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




Je ne connais pas beaucoup Stone, en fait, pas plus que ce que les magazines rapportent de lui mais c’est tout de même assez pour savoir qu’il est mon pendant masculin, les crises en moins.  Il est imbu de lui-même, rejette toujours la faute sur quelqu’un d’autre parce que, tout comme moi, il ne fait jamais d’erreurs et, bien entendu, il n’y a pas meilleur que lui dans l’expression de son art.

Alors de le piquer est plutôt facile. Je n’ai qu’à penser à ce qui me piquerait moi et le tour est joué.
Sauf que Stone, lui, il sait pas quand faut s’arrêter et fermer sa gueule avant que le ridicule nous tombe dessus et c’est probablement ce qui lui est arrivé le soir où il s’est retrouvé à poils dans le corridor de son hôtel.

- La fille non plus ne doit pas s’en souvenir, t’as pas dû lui laisser un souvenir impérissable !

Je le regarde en forçant un sourire d’ange  pour le narguer au maximum alors qu’il s’approche de moi, par mon simple geste de l’index.

- Mais c’est que tu obéis au doigt et à l’œil, toi !

Mais mon sourire s’estompe quelque peu quand il me balance qu’en fait, j’suis rien de plus que la petite garce qu’on décrit dans les journaux. Une petite garce sans talent, qu’il dit même. J’hoche de la tête en l’écoutant.

- T’as combien de trophée toi, déjà, du batteur de l’année… ah ! Ouais… aucun !  Suis-je bête, je cherchais pour rien… C’est vrai que quand t’en a des dizaines, comme moi, c’est difficile de concevoir qu’un artiste de graaaaaand talent comme toi n’en ai aucun…

Bon. J’en ai pas des dizaines mais de toute façon Stone ne sait probablement pas compte au-delà de 6 et ça, c’est s’il ne s’égare pas un doigt dans l’nez !

Tout ceci commence à bien faire, d’autant plus que mon mal de tête ne s’arrange pas en sa présence et que vu combien il siffle de ma bouteille, j’suis pas prête de le faire passer.

J’exige qu’il me dise en clair, la raison qui l’amène dans ma loge et là, seulement, je saurai si je le garde ou si je le sors à coup de pied au postérieur.

- Mais t’es bien foutue alors ça pardonne tout. Et j’suis sûr que tu n’es pas qu’une garce… Mais ça faudra me le prouver.

- Je n’ai rien à prouver moi ! Ce serait plutôt à toi de me prouver que ton seul talent n’est pas concentrer dans ta grande gueule.  


Je me suis levée et je me presse contre lui, lui parlant à même pas un centimètre du visage. Son haleine dégage des effluves de vodka, ma vodka.  Je m’en mords la lèvre  et finalement je viens l’embrasser furieusement, le mordant au passage mais avec beaucoup moins de délicatesse que je l’avais fait sur ma propre bouche. J’y vais si fort que je le blesse mais j’arrête pas pour autant de l’embrasser.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mar 29 Aoû - 18:20



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


-La fille ? Les filles tu veux dire. Et j’suis sûr qu’elles s’en souviennent bien plus que moi.

Toutes les paroles de Peyton étaient destinées à m’faire chier. Et elle y arrivait. Même si, sur ce coup-ci, j’m’étais bien défendu, j’sais que ce n’était que partie remise. Le jour où les journalistes m’avaient pris à poil dans les couloirs d’un hôtel, j’me rappelle que j’m’étais fait deux filles à la fois. Kayden m’avait dit le lendemain que c’était de l’abus. De ça, j’m’en rappelle très bien.

J’crois que c’est la soif de défi que se représentait Peyton qui m’avait fait m’approcher d’elle quand elle m’avait fait signe. J’sifflais sa vodka sans m’gêner. Et j’fis une moue quand elle déclara que j’lui obéissais au doigt et à l’œil. C’est pour ça que j’décidai de lui balancer une vacherie. C’était qu’une p’tite garce comme le disait les journaux. Y’avait plus de doutes. J’venais de le constater. Et j’ajoutai même qu’elle n’avait pas d’talent. Ce que j’pensais aussi, un peu.

Mais comme mes piques font toujours place au sienne. J’eus vite le retour de flamme. Peyton avait eu des trophées et pas moi. Surement parce que ses parents léchait des culs. Et que moi, j’avais pas d’parent pour lécher des culs. Si elle avait des trophées, c’est par ce qu’elle était pistonnée et qu’elle avait une joli p’tite poitrine qui passait bien à la caméra.

-C’est parce que j’suis un incompris. Et que les subtilités d’mon jeu de batterie sont pas audible par le commun des mortels, c’est tout p’tite pistonnée.

Et voilà. J’lui en avais encore envoyé une. J’me prenais au jeu et, en même temps, Peyton m’tapais sur le nerf. C’était qu’une p’tite garce qui respectait rien. Un peu comme moi quand j’étais bourré et piqué au vif.

J’continuai de siffler sa vodka avant qu’elle n’exige que je lui dise pourquoi j’étais là. Si elle avait pas compris, j’avais pas envie d’lui faire un dessin. Alors j’fis d’autres sous-entendus qui menèrent au fait qu’elle avait cas m’prouver qu’elle était plus qu’une p’tite garce. Mais, encore une fois, j’eus un retour de flamme. Elle disait que c’était moi qui devait lui prouver que j’avais plus qu’une grand gueule. Et tout ça à quelques centimètres de ma bouche.

J’eus pas le temps de faire quoi que ce soit que Peyton m’embrassa d’un baiser furieux. Je souris contre ses lèvres sentant tout mon corps frissonner. Un sourire qui disparu qu’elle elle mordit ma lèvres avec la force suffisante pour que du sang s’en écoule. Mais j’arrêtai pas le baiser. Mieux, je le prolongeai en entrainant Peyton contre le mur que son dos heurta plutôt rudement. J’allais pas lui faire de cadeau. A bat la délicatesse. La p’tite garce méritait pas ça.

Mes mains allèrent se réfugier sous son t-shirt. Je griffai légèrement sa peau entre deux caresses sur ses flancs. Je mordis sa langue mais pas aussi fort qu’elle n’avait mordu ma lèvre. J’étais p’tètre encore trop poli pour ça. Par contre, j’étais bien moins poli avec son t-shirt que j’arrachai de mes deux mains. En soutien-gorge, qu’elle était, maintenant, la p’tite Lola. Je brisai le baiser et affichai un sourire satisfait.

-Alors ? C’est assez comme preuve ? Ou t’en veut encore ?


J’crois pas que j’pouvais m’arrêter en si bon chemin. L’excitation était monté d’un coup et j’avais même abandonné ma bouteille de vodka dans ma manœuvre. Je défiai Peyton du regard.


@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mer 30 Aoû - 2:44



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




La conversation, ou plutôt la pseudo conversation, avec Howard ne mène à rien de plus qu’à un combat de coq à savoir qui de lui ou de moi dira la plus grosse vacherie qui viendra clore le bec de l’autre définitivement.

À force se jouer avec le feu, on fini par se brûler et ce n’est pas faux non plus de dire que  la haine et la passion vont de paire puisque je fini par embrasser Stone – je dirai sûrement plus tard que ce n’était le seul moyen de lui fermer sa grande gueule – lui  mordant la lèvre furieusement au passage.

Notre baiser a un  goût de sang et de défi.

Qui aura le dessus sur qui ?

Howard ne me repousse pas suite à ma morsure mais vient plutôt me plaquer durement contre un mur, me rendant mon baiser avec plus de fougue alors qu’il fait de mon t-shirt, une victime collatéral de notre « bagarre ».

Fier, arrogant,  il met un terme au baiser pour me demander si la preuve était concluante.  Ce ne sera jamais assez parfait pour moi.  

Alors je viens le gifler; une toute petite gifle, assez pour le pincer, le saisir, et très certainement l’insulter.

Et ça me fait marrer.

- Ça va m’en prendre plus que ça pour en avoir assez !  Tu fais que parler, Stone. C’est que tu vent, tout le temps… J’paris que tu ne me ferais même pas jouir avec ta langue, tout ce que tu sais faire avec… c’est du bruit !

Et je le gifle encore. Mais plus fort.

Ce n’est rien de plus qu’un jeu et parce que je suis une très mauvaise perdante, autant que mauvaise gagnante, j’aime éparpiller le jeu de mes adversaires en brouillant leurs cartes.

Si Howard semble être sur le point de me sauter à la gorge tant il en a marre de moi, de mon côté, je me fais soudainement plus chatte, plus douillette en le tirant par la boucle de sa ceinture pour lui faire faire un demi quart de tour et le repousser jusqu’au divan.

- Assied toi !

Ce n’est pas une demande, mais bel et bien un ordre que je le force a exécuter en le poussant et, debout devant lui, je débute une danse des plus sensuelle.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Jeu 31 Aoû - 17:14



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


Peyton est aussi belle qu’énervante. Et notre baiser est aussi excitant que douloureux. J’ressentais de la haine pour elle. J’aimais pas les filles qui s’prenait pas pour de la merde et qui dénigraient les autres. Et la p’tite Lola était le portrait type de la p’tite garce sans cœur.

Mais j’prolongeai le baiser. J’pouvais pas m’en empêcher. La haine, ça attire l’excitation. Et j’veux lui montrer ce que j’savais faire. D’ailleurs, après avoir déchiré son t-shirt, j’lui demandai si ça lui suffisait comme preuve. J’savais qu’une fille comme elle sera pas satisfaite avec si peu.

Et elle me gifla. Pas fort assez pour me faire vraiment mal. Mais assez pour que je la déteste encore plus. Son arrogance me tuait. Mais elle me donnait, aussi, l’envie de lui tenir tête. J’souriais plus. J’la regardai les lèvres pincées. Elle était pas encore satisfaite. Et elle me provoqua encore avant de me gifler un peu plus fort. Ma tête parti un peu sur le côté et resta dans cette position avant de revenir lentement pour fixer Peyton dans les yeux.

-Tu ferais bien de ne pas me sous-estimer… Tu risquerais d’avoir des mauvaises surprises.

J’oserais pas la gifler. Mais j’savais que j’pouvais parfois aller à la limite. J’flirtais toujours avec toutes sortes de limites.

Ma lèvre saignait déjà. Mais la gifle n’arrangea rien. J’étais prêt à la replaquer durement contre le mur. Mais elle m’anticipa. Elle tira sur ma ceinture avant de m’ordonner de m’assoir. Je n’obtempérai pas. Alors elle me poussa assez pour que je finisse assis sur le divan. Je fronçai les sourcils alors qu’elle commença une danse sensuelle juste devant moi. Elle était presque à moitié nue. Mais j’fis le type qui était pas impressionné. Et, pour cause, je ne l’étais pas vraiment.

-J’t’ai vu danser pendant tout ton concert. Faut l’dire si tu sais faire que du réchauffé…

J’eus un sourire en coin qui brillait un peu à cause du sang qui maculait mes lèvres et mes dents.

-Ta bouteille de vodka est plus intéressante.

J’disais ça en reprenant la bouteille à laquelle je bus une grosse gorgée. Je provoquai la p’tite Lola du regard. Même si j’abusais. La danse qu’elle me faisait n’avait rien à voir avec ce qu’elle avait fait en concert, c’était plus sensuel. Et j’me retenais de lui sauter dessus…

Mais fallait que j’tienne. Et c’est ce que j’fis en m’levant du divan où j’avais été assis contre mon gré pour aller vers l’endroit où Peyton fourrais son alcool pour me trouver une autre bouteille vu que la mienne était vide. Et, avec toute la nonchalance du monde, j’revins m’assoir au même endroit mais de mon plein gré cette fois. Et c’est avec un regard plein de désinvolture et de mépris que j’la regardai.



@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Sam 2 Sep - 2:56



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




Stone s’est pointé dans ma loge et ce n’est certainement pas pour jouer une partie de carte. À moins qu’il n’avait envie d’un strip poker ?  Je n’ai pas envie de l’entendre déblatérer des paroles vides de sens. C’est tout ce qu’il ne sait faire, de toute façon.

Pour l’avoir entendu en entrevu, le moins que je puisse dire c’est qu’il est le mec le plus nombriliste que la terre ait pu porter.  Et les mecs comme lui, qui se croient au dessus de tout, meilleur que tout le monde, et qui a une opinion sur n’importe quoi, je ne suis pas capable de les endurer.

Mais pour s’amuser, ouais, je veux bien.  

Tant que ça reste un jeu…

Alors je le gifle. Une fois. Puis une seconde, et ça me fait marrer de voir les étincelles dans ses yeux. Ça m’existe de sentir la colère grimper en lui. J’veux le pousser à bout, le faire perdre contrôle. Et là, le jeu deviendra que des plus intéressants.

- Tu ferais bien de ne pas me sous-estimer… Tu risquerais d’avoir des mauvaises surprises.  

Voilà un avertissement ? À moins que ce ne soit que du vent. Il parle, il parle, Stone, mais il n’agit pas.

Alors je vais le faire, prendre le contrôle et lui montrer ce que c’est que d’être un leader née, en le poussant jusqu’au divan et en lui ordonnant d’y prendre place.  Ce qu’il fait non sans un peu d’aide de ma part.

Je danse pour lui, j’veux lui montrer tout ce qu’il ne pourra pas avoir si facilement. Parce que  JE suis Peyton Davis. Je suis une fille qu’on désir et pas l’inverse. À preuve, n’est-il pas venu de lui-même, sans être invité dans MA loge ?

Et son air de blasé commence à m’irrité. Et plus encore quand il ose dire que ma danse n’est rien de plus qu’un condensé de mouvement recyclés. Je suis à deux doigts de le gifler une troisième fois.

- Ta bouteille de vodka est plus intéressante.

- Bah, vas-y ! Siffle là, et peut-être qu’une fois saoul tu auras enfin un discours cohérent !


Stone vida cul sec le reste de ma bouteille puis se leva pour aller se servir à même mon bar, puis revint s’assoir sur le canapé. Je le regarde, bras croisé sur ma poitrine, me questionnant à savoir si je commence par lui arracher les yeux ou si je me mets plutôt à hurler «  au viol ! »

-  Bon, tu t’es bien amusé, t’as pigé dans mon bar et tu as une belle marque de main sur la joue, prend le comme un autographe personnalisé ! Maintenant si tu n’as rien de mieux à faire que de me faire perdre mon temps, je ne te retiens plus ! La porte est au même endroit alors merci, et bonsoir !

Sur ces mots, je lui désigne la porte, des couteaux dans les yeux.  Je suis prête à piquer une sainte colère s’il ne quitte pas sur le champ ma loge.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Dim 3 Sep - 13:57



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


Peyton s’était mise à danser de la façon la plus sensuel qui soit devant moi. Elle me draguait ? Elle cherchait à me faire craquer pour que je lui saute dessus ? J’savais pas quelles étaient ses intentions… Mais ce que je savais, c’était que je ne l’aimais pas. Et que donc, j’avais décidé de lui faire payer ses deux gifles en dénigrant royalement sa danse.

J’lui fis savoir que la bouteille de vodka était bien plus intéressante que le spectacle qu’elle me faisait. Et, frustrée, elle tenta une petite pique contre moi que j’ignorai totalement. Mon discours, l’était cohérent.

Je sifflai la bouteille et ignorait sa danse pour aller en chercher une autre. La vodka, y’avait que ça de vrai. Quand je revins m’assoir, Peyton s’était arrêtée de danser. Elle devait s’dire que danser dans l’vide ça servait à rien. Dommage, j’aimais bien la voir bouger comme ça moi. J’regrettais presque d’avoir joué l’type blasé.

La p’tite garce s’remis à parler pour me dire que j’pouvais partir si j’avais rien de mieux à faire. J’levai un sourcil. Ah ouais, c’est comme ça ? J’viens lui dire que son concert était pas si mal et qu’elle aussi… J’subis ses gifles et ses insultes… Et tout ce que j’ai en échange c’est un baiser et un « tu peux d’barrer, maintenant, Howard vu que tu m’encense pas quand j’danse ». J’fronçai les sourcils en me relevant pour faire face à Peyton.

-Tu m’vire parce que j’te lèche pas l’cul comme tout ton staff, c’est ça ?


J’aimais pas m’faire virer de la sorte par une p’tite garce impolie et ingrate.

-Et tout ça après m’avoir foutu deux baffes et m’avoir insulté à plusieurs reprises ? C’est pas cool…

J’fis la moue.

-T’es une p’tite joueuse, Peyton. T’aime pas les défis… Et tu recules à la première difficulté.

J’disais ça juste avant de la plaquer violemment contre le mur. J’avais sous-estimé ma force à cause de l’alcool. J’en avais bu beaucoup trop. J’l’avoue… J’emprisonnai ses bras que je tenais au-dessus de sa tête mais j’serrai pas trop fort parce que j’avais encore un rien de lucidité pour essayer de pas dépasser les limites. Mes yeux étaient plongés dans les siens mais j’souriais.

-Vas-y montre que tu sais jouer. Et que t’es une gagnante.

Elle avait raison… J’disais vraiment n’importe quoi quand j’voulais.




@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Dim 3 Sep - 21:49



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




J’en ai plus que marre de la présence de Stone dans ma loge qui, sauf pour vider ma vodka, n’apporte rien de bien constructif. Je n’aime pas perdre mon temps, ça représente de l’argent à mes yeux et en ce moment, Stone est entrain de me siphonner ma patience comme mon profit.

Je fais preuve d’un très grand self-control, il ne semble même pas s’en rendre compte et si je le fais, c’est uniquement parce qu’il a une putain de belle gueule. Un autre que lui se serait déjà fait jeté dehors par moi ou par n’importe qui d’autre alerté par mes cris.

Et si je ne cris pas c’est parce qu’il m’allume, mine de rien ce crétin !

J’ai envie de lui et c’est bien ce qui m’enrage ! Il ne m’intéressait aucunement avant qu’il n’entre ici et me provoque.

Pire encore, il en ajoute en insinuant que je suis une petite joueuse me défilant à la première difficulté. J’pourrais le trucidé sur place d’un seul regard, là, tout de suite tant je vois rouge et que je me sens insulté.

- Moi ? Moi je recule ?  Tu t’es regardé avant de me dire un truc pareil au moins ? J’suis là depuis un moment à répondre à tes vannes stupides et c’est toi qui n’en profites pas ! Et c’est moi qui recule ?

Ça l’a peut-être fouetté et donné envie – enfin – de prendre le contrôle, mais Stone viens me plaquer assez brutalement contre le mur. J’en pousse d’ailleurs une plainte de douleur puisque c’est ma tête qui réceptionne le coup.  Je lève la main pour le gifler à nouveau mais il m’attrape les mains, m’immobilisant contre le mur.

- Vas-y montre que tu sais jouer. Et que t’es une gagnante.

- C’est ça que tu veux ? T’es certain, c’est vraiment ce que tu veux ?


Parfait ! Tu l’auras voulu !

D’un geste vif, je viens accoter mon genou contre sa fourche. J’aurais très pu lui faire chanter tout un opéra de douleur si je n’avais pas freiné mon ardeur mais je compte m’amuser avec ce qu’il cache là-dessous, hors de question de l’abîmer avant usage.

Sauf que la surprise à quand même suffit  lui faire baisser sa garder et me permettre de dégager un bras de son emprise, de le ramener par-dessus les siens et de me dégager de lui.

- 6 années de karaté. Tu veux pas voir ça, tu y tiens vraiment pas !

À la place je défais la boucle de sa ceinture sur laquelle je tire fortement pour l’en dégager des ganses de son jeans.

- À moins que je ne te fouette ?  Le sado masochisme, ça te dis quelque chose ?

Ce serait bon de l’attacher puis d’en faire tout ce que je désir. Et plus encore !  Mais je me retiens, laissant tomber la ceinture sur le sol, m’attaquant maintenant à la fermeture éclaire de son pantalon.
 
- Même si tu voulais le nier, t’es excité comme le gros pervers que tu es !, dis-je en lui massant le sexe au travers de son boxer.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mar 5 Sep - 9:32



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


J’l’ai piqué au vif. Ça se voit… Et ça s’entend. Parce que si j’parle beaucoup, Peyton n’est pas en reste. Elle s’indigna et clama que c’était moi qui reculai. J’affichai un sourire en coin. Elle venait d’appuyer sur le bouton de ma fierté. Et, tout d’un coup, je vins la plaquer contre le mur. Un peu trop fort parce que je ne sentais plus du tout ma force. Elle essaya de me gifle… En vain. Parce que j’avais rattrapé sa main avec qu’elle ne vienne s’écraser sur ma figure. Ma lèvre était déjà suffisamment amochée pour ça.

J’immobilisai ses mains au-dessus de sa tête. Je la provoquai encore. Et elle se prit au jeu. Elle me demanda si c’était ce que j’voulais. J’approuvai de la tête, sûr de moi. Mais je m’attendais pas à ce qu’elle tente de frapper mes parties intimes de son genou. Et mon réflexe fut de me protéger quitte à lâcher un peu Peyton. Le coup n’était pas fort mais assez pour m’arracher un cri étouffé.

Elle en profita pour se dégager. J’fis la moue.

-C’était pas du jeu, ça !

Elle me parla de ses années de karaté. Mais ça ne me faisait pas peur. A la place, j’haussai les épaules avec désinvolture. Mais elle ne vint pas me frapper. Normal, Peyton fait jamais ce qu’elle dit. A la place elle me vola ma ceinture. Je m’étais laissé faire. Et voilà maintenant qu’elle me menaçait de me frapper avec.

-Essaye ! J’t’attend ! J’ai pas peur de toi.

Qu’elle essaye de me frapper. J’me défendrais. Parce que j’étais suffisamment bourré pour espérer me défendre contre une fille. Elle n’avait pas dit qu’elle avait fait du karaté ? Ça signifiait que ce n’était pas une faible femme et que donc, j’pouvais me le permettre.

Mais, encore une fois, Bailey ne fit pas ce qu’elle insinuait. Elle préféra plonger sa main dans mon jeans. Je me mordis la lèvre. Mauvais idée. Elle recommença à saigner. Je laissai passer un gémissement que j’étouffai au mieux. J’appréciai moins qu’elle m’insulte.

-C’est toi la perverse.

Mais rien d’autre ne sorti parce que j’profitai trop bien de ce massage. Il fallait que je me dégage. Que j’reprenne le dessus. Parce que c’était rien d’autre qu’une bataille de pouvoir. Y’avait même pas une once d’affection dans ce qu’on faisait. J’détestais cette fille depuis la première phrase qu’elle avait prononcée à mon encontre.

Je la poussai très fort. Assez pour la faire tomber sur le fauteuil. Elle était pas lourde. Un poids plume. Quant à sa taille, elle faisait bien plus d’une tête en moins que moi.

-Tu vas regretter d’pas avoir mis tes menaces à exécution.

Ouais parce qu’elle me reprochait de trop parler. Mais elle était pas mieux. Je chopai ma ceinture qui était tombée au sol et je vins attacher fermement ses poignets que je plaçai dessus de sa tête. Je vins, ensuite, l’embrasser avec fougue mordant sa lèvre aussi fort qu’elle n’avait mordu la mienne tout à l’heure. Je descendis ma bouche jusqu’à sa poitrine que je dénudai pour y poser mes lèvres.




@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mer 6 Sep - 3:56



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




J’viens pourtant pas le frapper réellement aux testicules mais ça le rends visiblement furieux. Il m’accuse même de ne pas jouer fairplay ! Putain, mais ça lui prend quoi de plus à ce connard de mal engueulé ? Qui plus est, c’est lui-même qui voulait voir ce dont j’étais capable !

Les mecs ! Sont tous les mêmes à refuser la défaite en criant à la tricherie ! Mais Stone, s’est vraiment le pire d’entre les pires. Un putain de gamin gâté à l’os qui  n’accepte pas « non » comme réponse.

Il a tout le loisir de reprendre l’avantage alors que je suis occupé à lui retiré sa ceinture d’avec la quelle je lui soumets le S&M.  C’est déjà bien intense, pourquoi ne pas ajouter un p’tit coup de fouet ?

- Essaye ! J’t’attend ! J’ai pas peur de toi.

- Mouais, pour t’entendre couiner ensuite que «  c’est paaaaas du jeuuuuu!


J’viens m’attaquer à la fermeture éclair de son jeans que j’ouvre sans attendre puis je viens presser la paume de ma main contre son sexe qui n’en  fini plus de gonfler sous ma main.  L’évidence est là, sous ma main, et ne laisse aucune place à mon imagination. Howard bande comme un taureau en rut, mais ça ne lui plait pas de l’entendre. Quoi ? Aurait-il voulu que je sous estime la taille de son engin en lui disant que c’était très décevant tout ça ?  

J’peux mentir aussi.

- Tu vas regretter d’pas avoir mis tes menaces à exécution.

- Et toi d’pas avoir de quoi d’aussi gros que ton égo pour me satisfaire !


Mais je rigole un peu moins quand il se saisi de sa ceinture que j’ai laissé tombé sur le sol  et vient m’attacher les poignets ensembles avant de foncer comme un perdu sur ma poitrine qu’il dénude rapidement.

Je ne peux plus ni le frapper, ni le repousser. Je ne peux que  m’enfoncer un peu plus dans le canapé en rabaissant mes mains nouées ensemble  sur sa tête précédant à un mélange de caresse et de tiraillement.

- T’as que ça pour avoir le dessus sur moi, de m’attacher. Tu l’sais que j’suis trop forte pour toi !

Je bouge du bassin, je pousse de mes talons sur le sol. En fait, j’veux me dégager de lui, ce que je parviens à faire non sans difficulté. L’alcool nous aidant plus, ni lui ni moi, puis je me retourne  face contre le canapé,  mon p’tit cul remonter au niveau de ses hanches.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mer 6 Sep - 19:51



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


Peyton est une provocatrice… Une bonne provocatrice. Elle excelle à ce p’tit jeu. Jusqu’à souligner l’fait que j’étais un mauvais perdant qui refoutait ma propre défaite sur un manque de fairplay de sa part. Et elle commençait à sérieusement m’enrager à répliquer à chaque fois. Et à continuer à baisser encore dans mon estime. Parce que plus elle parlait, plus j’la détestais. Et ça devait être pareil pour elle vis-à-vis de moi.

J’voulais lui foutre un poing dans la figure… Mais j’avais trop d’principe pour ça. Et puis, avec sa main dans mon jeans, c’était difficile pour moi de faire quoi que ce soit. En d’autres circonstances et avec une autre fille, j’aurais laissé faire. Et j’aurais pris mon pied. Mais là, je pouvais pas lui faire le plaisir d’avoir sa domination sur moi. Elle ne le méritait pas. Tout ce qu’elle méritait, c’était d’en baver.

Alors j’lui disais qu’elle avait raté l’coche en lâchant la ceinture. Et tout ce qu’elle trouva comme réplique c’était un truc aussi bas que sa compassion. Le problème, c’est que je suis tellement bourré que je monte dans les tours à la moindre insulte. Et là, s’en était une. J’pris alors l’avantage sur elle en l’attachant fermement avec ma ceinture. J’voyais qu’elle rigolait moins. Et qu’elle peinait à se dégager. Tout ce qu’elle réussissait à faire s’était ramener ses mains sur ma tête. L’avantage était pour moi. Et je m’occupai de sa poitrine en mordillant le bout de ses seins pendant qu’elle essayait de se dégager en me provoquant encore.

-T’es tellement en train de perdre que tu trouverais quel foutue réplique juste pour que je te libère.

Mais elle est pas en reste la p’tite Lola… Et elle arriva à se retourner pour se mettre à ma merci. Je me mordis la lèvre. Pas de retour en arrière possible. C’est sans doute pour ça et que je la dénudai complètement en arrachant le reste de ses fringues qui devaient couter leur lot de thunes. Je m’étais penché sur elle ma bouche frôlant son oreille et l’ouverture de mon jeans touchant ses fesses.

-Pourquoi tu te mets à ma merci ? Pour dire que j’suis un p’tit joueur parce que j’t’ai attaché.

J’disais ça doucement à son oreille avant de me mettre à égalité avec elle en me débarrassant de mon jeans et de mon boxer. Elle s’était mise à ma merci. Tant pis pour elle… Elle avait été une garce, j’allais pas être galant. Mon sexe frôla ses fesses. Me penchant à nouveau je dénouais lentement ses entraves. J’voulais qu’elle puisse avoir la possibilité de bouger… J’étais pas un p’tit joueur. J’voulais voir ce qu’elle avait dans le ventre. Mais une fois qu’elle fut détachée, j’décidai, mesquinement, de faire le geste pour qu’on ne fasse plus qu’un. Je laissai échapper un gémissement surtout que j’y étais pas allé en douceur. Sûrement une façon de me venger de tout ce qu’elle m’avait dit.


@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Sam 9 Sep - 5:28



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




Il cause, il cause mais quand vient le temps d’agir, il se dégonfle. Il me laisse toujours porter le premier coup avant de répliquer et ça commence à me gaver. Il ramasse mes miettes comme si je venais de lui ouvrir une porte.

En ramassant sa ceinture sur le sol pour venir m’attacher les poignets, il ne fait que  rattraper au vol ce que je viens de dire. Il est prévisible comme pas un mais ça devient redondant et exténuant à force de penser pour deux.

J’sais pas trop comment mas je parviens à me tourner, face au canapé, mon cul remonter vers lui et s’il ne prend pas l’occasion que je lui offre sur un plateau d’argent, j’donne pas cher de sa peau!
Mais Stone, il prend ça comme un signe de faiblesse de ma pars. Comme si j’abdiquais et que je me «  soumettais » à lui. Grand bien lui fasse s’il le croit tout ce que je veux là tout de suite c’est qu’il me baise qu’on en finisse.

- Parce que j’en ai envie et que pendant ce temps là, tu causeras peut-être pas!

Pour faire changement, lui fermer le clapet pendant qu’il profite de ses 5 minutes de gloire, quoi que bourré comme il est et s’il est aussi talentueux qu’il ne le prétend, je viserais plus le 2 minutes.  Ajoutez 30 secondes si il s’enlise dans les préliminaires !

Ensuite, il aura tout le loisir d’aller gueuler sur tous les toits qu’il a eu la p’tite Lola dans son lit. Enfin… sur mon canapé. Bref, il pourra dire ce qu’il voudra y’a longtemps que je l’ai dans ma mire et c’est ce soir qu’il est tombé, comme un grand garçon, dans mes filets, sans que j’ai besoin d’aller à la pêche.

Il ne lui faut pas plus pour m’arracher ce qui me reste de vêtements et de faire de même des siens.  Son sexe, étonnamment ferme, caresse mes fesses et j’en frissonne déjà. Parce que oui, j’en ai très très envie.

Le sexe est toujours hyper bon, voir bestial après une bonne joute verbale un peu rude.  Je me doutais que Stone serait un adversaire de taille mais, quand il entre en moi d’un coup vif et sur, j’en ai la preuve.

J’viens enfoncer mes doigts dans la rembourrure du coussin  en fermant les yeux. J’lui dirai jamais mais il a autant de talent en bas de la ceinture qu’il a une grande gueule. J’en gémis à faire trembler les murs.

- Tu l’fais comme tu le sens mais tu ne te vide pas en moi !

Hors de question de courir un risque inutile pour une histoire d’un soir ! Surtout que de me retrouver avec un morveux qui aurait la tête de Stone serait pire que la fin du monde. Des mecs comme lui, ca ne devrait pas avoir l’autorisation de se reproduire !

Dès qu’il claque son bassin contre moi, je pousse avec mes fesses pour le sentir au plus profond de moi.  Ça devient vite plus rapide et plus intense. Je commence à me sentir faible et partir et  je redoute qu’il ne se sente comme ça lui aussi.

- Retire toi !

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Sam 9 Sep - 17:09



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


J’rêvai où Peyton se donnait carrément à moi ? C’est parce que j’venais de l’attacher ? Elle avait pas plus de résistance que ça ? Si c’était l’cas, c’était décevant. Mais elle déclara que c’était juste parce qu’elle en avait envie et pour que j’ferme ma gueule. Désagréable jusqu’au bout…

-C’est ça ouais !


Ça m’empêcha pas de lui arracher ses vêtements (enfin ce qui lui restait de vêtement) et d’enlever les miens avec plus de respect que pour les siens. C’était pas mon genre d’avoir aussi peu de considération pour la fille avec qui je couchais… En fait, j’suis pas comme ça d’habitude. J’suis sympa avec toutes les filles qui passent dans mon lit.

Sauf Peyton… Parce que Peyton était tout ce que j’détestais. Une p’tite m’as-tu-vus qui n’a de respect pour personne.

Et puis elle m’a énervé, sous-estimé et frappé… J’crois pas qu’elle méritait plus de considération que moi.

Puis, j’étais bourré aussi… Genre vraiment très bourré…

Et la douceur n’avait plus lieu d’être dans toutes ces conditions. Et c’est brutalement qu’on ne fit plus qu’un. Je faisais bouger mon bassin contre Peyton. Et il fallut pas longtemps avant que ses gémissements fassent partie de la trame sonore. Les miens étaient plus contenus. Parce que j’voulais pas lui faire ce plaisir… En fait, j’voulais juste me faire plaisir à moi. Et j’me débrouillais plutôt bien même si Peyton prenait son pied aussi. J’le sentais.

Et c’est entre deux gémissements qu’elle souffla que j’devais éviter de me vider en elle. Quoi ? Elle rêve là ! Depuis quand j’étais ici pour faire ses quatre volontés ? L’étais pas question que j’lui fasse la moindre concession. J’crois qu’un jeu, cette fierté me tuera… Mais, trop bourré pour réfléchir aux conséquences possibles, j’restais sur mon péché d’orgueil.

J’accélérai les mouvements et Peyton y mis du siens pour les accélérer aussi. Y’avais pas à dire… Elle était douée… Aussi doué à ça que pour insulter les gens. Et mes gémissement se firent plus présent. Jusqu’à ce que j’arrive au moment critique apparemment en même temps que Peyton parce qu’elle me demanda de me retirer. N’en était pas question ! Et c’est sans me retirer que j’achevai l’acte en laissant passer, entre mes lèvres, un gémissement plus étouffé en retenant fermement Peyton pour ne pas qu’elle s’échapper au dernier moment. Je me retirai, ensuite, avec un sourire satisfait sur les lèvres. Et la première chose que je fis fut de remettre mon boxer et mon jeans.

-Désolé… J’me suis laissé emporter… J’ai pas su me retirer à temps. Sans rancune, hein ?

Semi-provoc’, semi-vraie excuses. Et mon ton montrait toutes ces nuances-là. Je pris la vodka en main et, comme pour m’excuser, je la lui tendis.



@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Lun 11 Sep - 2:48



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




Il se donne le Howard. Il est aussi bon baiseur qu’il est grand parleur voilà probablement sa seule et unique qualité Dommage que pour la trouver, faut se mettre à poil comme quoi avec lui tout ce passe à ce niveau.

Et j’apprécie tout particulièrement que, pendant qu’il est trop concentré à faire ses allés-retours en moi, il ne pense pas à parler. Comme moi que la théorie voulant qu’un mec ne sait pas faire deux choses en même temps n’est pas source de fiction. C’est la plus stricte vérité; Stone en étant la preuve vivante.

Il est doué. Trop pour que je puisse feindre l’indifférence même si je m’efforce de ne pas lui donner une trop grande satisfaction.

C’est bon, foutrement plus que je ne l’aurais imaginé mais ça, jamais je ne m’abaisserai à le lui dire.

Mais plus ça va, plus je nous sens prêt de l’instant critique et je le somme de ne pas se laisser aller en moi. Hors de question de courir ce risque inutile, avec cet abrutis encore moins !

Mais Howard n’en fait qu’à sa tête et j’ai beau pousser contre lui rien ni fait. J’suis faible sous la menace de l’orgasme.

J’lui ordonne une nouvelle  fois de se retirer mais… trop tard.

Je sens la colère me monter au visage et, me retournant vivement, je le pousse violement alors qu’il vient de se rhabiller pénard. Là, tout de suite j’ai des envies de meurtres et je n’éprouverais aucun remord à purger les 25 prochaines années de ma vie en prison pour l’avoir éviscérer.

- T’es pas bien dans ta tête ? T’es vraiment qu’un sale connard Stone ! J’suis en ovulation moi si tu trouve ça encore drôle !

Encore sait-il ce que cela veut vraiment dire ?

Je me laisse tomber sur le canapé, me prenant la tête à deux mains. Je ne peux pas croire que LA fois où je n’aurai pas été prudente, moi la fille qui n’a jamais voulu et à toujours clamé haut et fort qu’elle n’enfantera jamais, je viens de me laisser aller, et avec Stone qui plus est !

- J’te jure que si je me retrouve enceinte j’irai pleurer dans la presse que tu m’as violée ! On verra si tu feras moins le malin!

Et je suis assez timbrée pour le faire, c’est bien ça le pire.

Furieuse, je lui arrache la bouteille de vodka des mains et j’en bois autant que je peux d’une seule gorgée. Avec un peu de chance, je noierai le poisson avant même qu’il n’atteigne  sa première séparation moléculaire.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Lun 11 Sep - 19:58



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


Si Peyton n’était pas aussi chiante et méchante, j’crois que j’en aurais fait mon amante numéro une. Parce que ce p’tite moment ensemble était sacrément bon.

L’orgasme, je l’atteignis après de longues minutes d’intensité renforcé par la haine qu’on se vouait. Ouais, j’connaissais la p’tite Lola que depuis quelques minutes… Mais c’était largement assez pour la détester. C’est rare, pourtant, quand j’aime pas des gens moi.

Et j’finis cette partie de jambe en l’air sans me retirer comme me l’avait demandé la rockstar-princesse. Parce que j’voulais pas lui faire l’honneur d’obtempérer à chacun de ses caprices. Et c’est, largement satisfait, que je m’étais retirer. La p’tite Lola, furieuse, me poussa violemment. Et ça n’eut pas d’autre effet sur moi que d’me faire bien rire. J’aimais la voir furax… Ça veut dire que j’avais touché une corde sensible.

J’me rhabillais, comme si de rien n’était en appréciait ses p’tits yeux furax. Elle m’insulta. Et me parla d’ovulation.

-Ovula quoi ?

J’faisais semblant d’faire l’ignare. En fait, j’savais ce que c’était mais j’étais bien trop bourré pour prendre cette chose inquiétante au sérieux. J’prenais ça à la légère en comptant sur ma chance.

Elle était désespérée. J’la voyait mettre sa tête dans ses mains. J’rigolai encore en achevant de me rhabiller complètement. Et j’pris la bouteille de vodka comme récompense après l’effort. J’en bus un grand coup en écoutant Peyton me menacer de dire n’importe quoi dans la presse si jamais elle tombe enceinte. Quoi ? P’tain j’avais rien fait ! En plus, elle aura aucune preuve de ça… Ça sert à rien de rapporter un viol trois mille an après ledit viol.

Et pire que les menaces, elle vint m’voler la bouteille de vodka pour en boire un grand coup. J’fis la moue en croient les bras.

-Tu seras pas enceinte. Suffit que tu penses très fort de pas y être et t’y sera pas… J’te le promets…

J’haussai les épaules. J’crois que c’est la promesse la plus débile que j’ai jamais faite de ma vie. Et j’en ai fait des promesses, pourtant.

Et, j’pensais toujours pas aux conséquences… J’pensais pas que Peyton pourrait avoir un môme… Pour moi, ça paraissait infaisable et impossible…

-J’t’ai pas violé, en plus… T’aurais pu m’virer, m’frapper et tous ces trucs-là et tu l’as pas fait. Pas ma faute pour le reste… J’viole pas le fille moi…

J’faisais la moue. J’la regardai siffler la bouteille.

-Passe-moi le reste de la bouteille et j’me casse.

J’allais pas rester ici… J’voulais pas récidiver… Pas aujourd’hui, en tout cas.



@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Mer 13 Sep - 2:23



 Girls Aren't All Pretty And Kind (1978)
ft. Howard Stone




C’est la fin du monde. C’est une catastrophe !

Moi qui  n’ai jamais voulu d’aucune façon que ce soit enfanter, voilà que le pire des connards que cette putain de planète puisse recenser vient de se laisser aller en moi alors que je lui ai ordonné de ne pas le faire.

Et pire encore, il trouve ça drôle !

Ça le fait marrer lui de se retrouver avec un morveux sur les bras ? Pas moi ! J’ai une carrière. C’est elle, mon bébé, d’abord et avant tout et si ça devait arriver,  je jure que je tuerai Stone de mes propres mains.

- Tu seras pas enceinte. Suffit que tu penses très fort de pas y être et t’y sera pas… J’te le promets…

- Tu crois que ça fonctionne ? Quand on veut un truc suffit d’y penser très fort ?


Je ramène mes genoux contre ma poitrine et, baissant la tête de façon à ce que mon front touche mes genoux je me mets à marmonner que pour moi.

- Ah ben non, ça fonctionne pas t’es encore un putain d’enfoiré ! Pourtant j’ai pensé très fort à ce que tu sois un type moindrement bien…

La pensée magique ne fonctionne pas. Peut-être que pour lui ça a réussit. Il a été assez bon pour être prit dans un groupe professionnel. Le manager devait être bourré ou cruellement en manque de quelqu’un sachant manier les baguettes.

Je le menace de l’accuser de viole, ouais je vais jusque là, si le plus grand des malheurs féminin devait s’abattre sur moi.

- J’t’ai pas violé, en plus… T’aurais pu m’virer, m’frapper et tous ces trucs-là et tu l’as pas fait. Pas ma faute pour le reste… J’viole pas le fille moi…

- Ah ouais ? Tu veux parier ? Regard ta tronche ! J’t’ai giflé au point que je t’ai éclaté la lèvre ! Dès que tu pasess la porte je me mets à hurler, et hurler si fort que tu ne seras même pas rendu au bout de ce putain de couloir que tout ce qu’il y a de bodyguard se sera jeté sur toi !  Ils vont croire qui, tu penses ? Le mec saoul  portant les traces de lutte, ou la jeune femme en pleure qui tremble de la tête aux pieds ?


Ça, c’est vraiment dégeulasse j’en ai bien conscience mais je ne me laisserai pas dicter ma conduite par un mec. Jamais !

Lui prenant la bouteille des mains, j’en bois autant que je peux d’un trait. Avant de me la faire réquisitionner par Howard qui promet de se tirer une fois la bouteille en main.

- Si ça ne prend qu’une bouteille de vodka pour que tu foutes le camp ! Sert toi !

Je lui désigne le mini part d’un signe du menton, attrapant mes fringues sur le sol et me rhabillant aussi vite que possible.

- Ce qui me désole, c’est que tu baises foutrement bien pour un mec aussi détestable !

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 959
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   Jeu 14 Sep - 15:34



Grils Aren't All Pretty And Kind
ft. Peyton Davis


J’pensais vraiment qu’il suffisait que Peyton y pense très fort pour ne pas avoir de môme… En fait, j’étais vraiment trop bourré pour me rendre compte des conséquences de mes actes. Mais Peyton, elle, disait que ça marchait pas comme ça. J’haussai les épaules.

-Ouais, j’y crois…

T’façon c’était pas mon problème. Elle habitait New York et j’habitais L.A. Après cette soirée on allait, de toute façon, plus se voir. J’imaginais pas que, si Peyton avait un gosse de moi, ça pourrait avoir des conséquences bien au-delà de mon imagination… Ou pas…

La p’tite Lola se recroquevilla sur elle-même et marmonna des mots que j’arrivais pas à capter. Mais j’oubliais presque cette histoire de bébé quand elle me menaça de porter plainte pour viol si jamais elle tombait enceinte. J’fronçai les sourcils en me défendant. J’l’avais pas violé. Je ne violais pas moi. Mais elle renchérit en disant qu’avec ma lèvre pétée et ses pleurs, il ne faudrait pas cinq secondes avant que je me fasse embarquer. Je fronçai toujours les sourcils.

-Fait pas ça. J’m’excuse, ok… Tu m’as cherché, en plus. Tu m’as giflé deux fois j’te rappelle.

C’était pas juste. Les filles peuvent parfois être de vraies garces. Et Peyton était sûrement la garce numéro une. Mais j’pouvais pas lui permettre d’aller dire des mensonges partout sur moi.

Elle finit par me piquer le bouteille avant que j’lui dise que j’prenais encore une bouteille et puis que je m’en allais. J’voulais oublier tout cette histoire… Surtout la fin effrayante où elle parlait d’un potentiel bébé. J’crois que demain, j’aurais une grosse gueule de bois… Ou j’aurais tout simplement oublié ce petit détail de la soirée. Ça c’était possible aussi. L’alcool faisait souvent des miracles.

Elle accepta que je prenne une bouteille. En fait, elle voulait simplement que j’me casse. J’haussai les épaules en m’avançant vers le minibar. Je pris une bouteille de vodka alors que Peyton se rhabillait. Je me retournai vers elle alors qu’elle complimentait mes qualités de « baiseur ». Mais que je n’en restais pas moins un « mec détestable ». J’haussai les épaules faisant mine que tout ça ne me touchait absolument pas.

-J’te renvoie la politesse. Tu baises aussi pas mal pour une garce de ton rang.

Je m’approchai de la porte. J’allais pas faire long feu ici, y’avait plus rien à dire.

-Merci pour la bouteille. Et… Ben à dans 50 ans parce que j’crois pas qu’on va se revoir de sitôt.


Ça c’est sûrement ce que j’espérais… Et en même temps non. Parce que je m’étais quand même bien amusé malgré les insultes de la p’tite Lola. Je jetai un dernier regard à Peyton avant de passer la porte bouteille de vodka à la main.




@ Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Girls Aren't All Pretty And Kind [1978][PV Peyton][HOT][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pretty Little Liars [Drame]
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 04. Pretty little liars.
» 07. Girls running wild
» Who run the World (girls)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-