AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Peyton Davis


Messages : 45
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Mer 30 Aoû - 4:13



I Love You Me Neither (1980)
ft. Max Callaway





- Lola !  S’il-vous-plait ! Quelques mots pour notre magazine !

- Comment trouvez-vous Los Angeles ?

- La rumeur veut que vous soyez en couple avec Max Callaway, pouvez vous nous le confirmer ?


Je stoppe là ma progression vers l’entrée de mon hôtel pour me retourner vers l’odieux journaliste qui a osé une question sur la vie privé en le regardant d’un air mauvais alors que je fais descendre mes verres fumés sur le bout de mon nez.

Je sens la colère monter en moi et si ce n’était de mon garde du corps qui  place l’un de ses bras, de véritables poutres de béton devant moi pour faire office de barrière, je crois que je lui aurais sauté au visage pour lui faire avaler son bloc not et lui enfoncer son style bille dans le c*l.

- Vous êtes journaliste pour le… que je lui demande alors que mes yeux le scans des pieds à l’enflure qu’il a au bout du cou.

- U.S.A Today. On dit aussi que votre relation avec le chanteur des Rapaces de L’Enfer serait  tumultueuse ?

- Donc vous avez fait  votre  cours littéraire et votre cursus journalistique pour décrocher ce job, j’imagine ?

- Oui… mais euh…


Le journaliste est décontenancé par ma question mais, loin de se laisser démonter, reprend de plus belle en ajoutant que le caractère bouillant de Callaway, jumelé à ma réputation de fille plus ou moins «  gentille »  doit forcément faire des flammèches.

- Wow ! Toutes ces années d’études pour devenir un véritable fouille merde !  Reviens me voir quand t’auras un Pulitzer en attendant,  garde tes questions merdiques  pour des artistes bas de gamme comme  les Satanics Dolls !

J’entre dans l’hôtel suivis de mon garde du corps et de mes gens qui trimballent ma horde de valises infinies, marchant d’un pas pesant, comme si  l’endroit m’appartenait.  N’est-ce pas le cas ?  

JE  suis Lola !

JE  suis l’enfant terrible de New York qui vient de débarquer à Los Angeles avec  la ferme intention  d’implanter mon nom et ma réputation.

Et ce journaliste qui a encore le lait de sa mère au coin de la bouche croit pouvoir  entrer par la grande porte dans ma vie privée et en tirer des confidences ?

Je viens de me débarrasser des  échos de mon dérapage en règle avec Howard Stone. Hors de question que ça se reproduise.  Les mecs, c’est  rien d’autre qu’un paquet d’ennuis ! Et hors de question que l’un d’eux viennent contre carré mon plan de carrière mondial !

Mes réflexions se poursuivent alors que je grimpe  dans l’ascenseur me conduisant au penthouse, rien de moins.  Je ne vais tout de même pas m’installer dans une chambre bon marché !  J’suis pas personne, si vous ne le saviez pas déjà !

 J’introduis ma clé dans la serrure  et j’entre, suivis de mes valises qui, une fois sur la moquette de ma suite, je m’empresse de foutre à la porte mon personnel  qui ne sont plus surpris de m’entendre les rabrouer.

Mais il faut comprendre que la vie d’artiste est tout sauf reposante ! Ce n’est pas de ma faute si je peux sembler dure et égocentrique. Je travail si fort pour  garder mon étoile étincelante que je deviens facilement irritable uniquement à cause du surmenage…

Et parlant de ça, tout de suite j’ai qu’une idée en tête : aller piquer un petit roupillon.

Et pour mon plus grand bonheur, Max est déjà là, dans le lit et il m’attend, bouteille de champagne en prime.

- Toi, tu tombe pile !

Je fais ni une, ni deux, et je grimpe dans le lit, rampant jusqu’à lui en quête d’un baiser brûlant.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Max Callaway


Messages : 66
Date d'inscription : 19/12/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A ou sur la route quand j'suis en tournée..

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: timide et réservé..
Song: les miennes, évidemment!


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Sam 2 Sep - 22:04



I LOVE YOU ME NEITHER (1980)
ft. Peyton Davis


Quel concert, c'était ce soir ! J'avais tout donné et mes fans était ravi et plus qu'en forme, wouah ! Il était vraiment super mon public, je l'adorai ! C'était grâce à eux que j'étais devenu populaire en peu de temps. Malgré le fait que je n'ai toujours pas de manager, rien ne m'empêchait d'aller faire des concerts de temps en temps non ? Puis merde à ceux que ça fait chier ! Bref. Ce soir-là donc, j'étais rentré complètement épuisé de ce concert à l'hôtel. Il n'y avait pas de fans à l'extérieur ni de foutu journalistes et que sais-je encore... Tant mieux ! Cela me permettra de me reposer un peu en attendant celle que j'aimais le plus au monde en ce moment : Lola ! Enfin Peyton Davis pour ceux qui veulent tout savoir. Bien entendu, j'avais été suivi par trois gardes du corps, on ne sait jamais sur qui on peut tomber dans la rue hein. Ils m'avaient laissé devant l'hôtel et étaient rester dehors. Sont cons eux... Je ne vais pas ressortir de sitôt, mais bon...

J'étais tranquillement allongé dans le lit en regardant la télé quand j'entendis la porte de la chambre s'ouvrir. Elle, enfin ! Je voulais l'embrasser comme un fou... Elle m'avait énormément manqué depuis un bon bout de temps en fait. On était en couple depuis deux mois et ça tenait bien. Mes fans n'étaient pas ravis que je sorte avec elle, mais je m'en foutais royalement. C'était ma vie pas la leur, merde ! Une bouteille de champagne à côté du lit et une fille superbe, que demander de plus franchement ? Rien... Elle était rentrée complètement lessivée, du moins c'est ce que je pensais.

Oh oh... T'as passé une mauvaise journée toi, non ?

Disais-je en souriant.

Tu sais que tu m'as manqué, bébé ? Même si ce n'est qu'une journée... C'est un petit cadeau la bouteille de champagne. Je savais que ça te plairais, ma belle. Mais avant, embrasse-moi.

Avais-je dit en m'approchant d'elle pour l'embrasser tendrement. J'étais très amoureux d'elle et inversement. Enfin, j'espère...

Tu sais ce dont j'ai envie ? Là, tout de suite...

Inutile d'en rajouter... Je savais qu'elle devinerait, rien qu'à ma façon de le dire.

@ Billy Lighter


CHANTEUR DES " RAPACES DE L'ENFER"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 45
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Dim 3 Sep - 2:37



I Love You Me Neither (1980)
ft. Max Callaway




Je me sens devenir toute chose, une vraie petite chatte qui ronronne à la vue de Max qui m’attend sur le lit, nonchalamment étendu, bouteille de champagne  à porté de main.  Décidément, il sait comment me plaire et s’assurer  de la longévité de notre couple.

Je laisse tomber mon sac à main et mes verres fumés sur la carpette à poils long et je viens le rejoindre sur le lit, en rampant jusqu’à lui.

- J’ai passé une journée médiocre, ouais ! EN plus des connards de journalistes devant l’hôtel. Ils t’ont pas harcelé, toi ?

Max est beau comme un Dieu, et je suis la déesse qui va le vénérer toute la nuit. Je me blottis contre lui  en faisant ma p’tite moue tristounette de petite fille gâtée quand il m’avoue que je lui ai manqué, et ce, même si ça ne fait que 24h que nous sommes séparés.

Faut pas se leurrer, ce n’est pas facile de concilier nos horaires, surtout avec la sortie de mon nouvel album et tout ce que ce lancement impliquera. Tournée,  interview, voyages, tout pour nous séparer encore plus.

Max me désigne la bouteille de champagne mais, avant de m’en verser un verre, il me demande un baiser. J’viens lui mordiller la lèvre avant de l’embrasser longuement.  Poussant de petits sons, comme de frêles ronronnements.  Je le laisserai bien me gratter au creux du cou s’il le propose…

Et c’est probablement ce dont il a envie, enfin, pas proposer de cette façon mais le sous entendu est bien là.

- Oh mais je sais que trop bien de ce dont tu as envies, mais moi, j’ai envie d’un massage avant, et qui sait de là où tes mains te guideront…

La journée fut assez longue et pénible pour que je puisse espérer de me détendre avant tout autre entreprise physique aussi plaisante soit-elle.

Et je serais folle de ne pas profiter de la présence de mon petit ami pour assouvir ce petit caprice plus que mérité.

- Faudrait songer à faire un communiqué de presse, tu crois pas ? Un truc dans le genre «  ouais on est un couple mais non, nous en parlerons pas dans vos journal de merde ! »  Parce que, franchement, de me faire harcelé au sujet de ma vie privé, ça me gonfle, bébé !

J’sais pas comme il fait pour endurer ça mais moi, si ça continue, je ne suis pas certaine que je resterai aussi diplomate quand je répondrai aux journalistes  !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Max Callaway


Messages : 66
Date d'inscription : 19/12/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A ou sur la route quand j'suis en tournée..

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: timide et réservé..
Song: les miennes, évidemment!


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Ven 8 Sep - 20:50



I LOVE YOU ME NEITHER (1980)
ft. Peyton Davis


Comme je l'avais pensé, elle avait passé une exécrable journée, ça promettait pour ce soir et le lendemain... Ah non, pas eux !! Ces journalistes à la noix, qu'est-ce qu'ils pouvaient m'agacer putain.... Ils m'interviewaient quand je le désirais et je ne lisais jamais leurs journaux de toute façon. À chaque fois, c'était la même chose, êtes-vous célibataire ou en couple ? Et si oui, avec qui ? Et j'en passe... Mais en quoi cela pourrait-il bien les intéresser sérieux ?! Ils n'y avaient que des choses fausses dedans. À croire qu'ils ne connaissent pas vraiment leur métier... Vous savez quoi en fait ? J'en ai rien à foutre !

Ah merde, je les avais presque oubliés ces p'tits merdeux. Putain si, ils n'ont pas arrêté de me dire si t'étais ma petite amie ou pas. J'ai failli cassé la gueule à l'un d'eux, heureusement mon garde du corps m'en a empêcher. Je leur ai répondu, par la suite, qu'ils pouvaient toujours courir pour le savoir. Bordel ! Ils me saoulent grave ces gens-là ! Ils n'y pas que nous pour rendre leurs torchons intéressants. Bah, tu parles ! Des vraies conneries oui !

Les journalistes et moi, nous n'étions pas vraiment copains, si vous voyez ce que je veux dire... Surtout s'ils se mettaient à attendre DEVANT notre magasin 24 heures sur 24. Merde quoi... On ne pouvait plus passer une journée tranquille, sans être harcelé sans cesse par eux, mais leurs amis les paparazzis aussi. Heureusement que j'avais un garde du corps qui me suivait partout ou j'allais et qui empêcher ces merdeux de me suivre à tout bout de champ ! Ouais d'accord, la célébrité, c'est cool et tout ce qu'on veut, mais au bout d'un moment, ça va quoi. La bouteille de champagne n'était pas encore entamée, elle était toujours sur la table-basse. On avait le temps... Je lui avais dit ce dont j'avais envie, mais elle voulait d'abord un massage. Madame voulait se faire plaisir.... Ok, comme tu veux chérie.

Je savais que tu étais coquine, mais pas à ce point... Ok, pas de soucis, alors, faisons ça. Tu vas adorer le massage que je vais te faire, tu peux me croire ! J'adore quand tu es comme ça, ça me donne pleins d'idées....

Disais-je en m'exécutant. Mes mains étaient posées sur son dos, elles glissèrent doucement vers le bas, jusqu'à ses fesses. C'était très sensuel, mais j'avais envie d'aller plus loin... Ne précipite pas trop les choses, Max.

Ça te plaît ?

Demandais-je en ayant un regard coquin. Moi aussi, je pouvais me montrer sexy quand je le voulais. Puis, je m'arrêtais lorsqu'elle me disait de faire un communiqué de presse. Ah, ouais, bonne idée tiens ! Ça leur clouera le bec à ces connards de journalistes à la con !!

Ouais, ça commence sérieusement à être invivable, je suis d'accord avec toi. Oh, mais que j'adore ton idée, elle est excellente même. Bien trouvé !

Ça leur apprendra à raconter n'importe quoi. Ce n'est pas parce qu'on était en couple, qu'on devait obligatoirement répondre à leurs foutues questions et encore moins, accepter ceci ou cela. Mais pour l'instant, je repris là ou je m'étais arrêté, je remis mes mains sur ses fesses...

@ Billy Lighter


CHANTEUR DES " RAPACES DE L'ENFER"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 45
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Dim 10 Sep - 5:34



I Love You Me Neither (1980)
ft. Max Callaway




Les journalistes sont une plaie dans la vie d’un artiste quel qu’il soit ! Y’a pas moyen de faire un pas à l’extérieur sans avoir leur calepin sous le nez et se voir bombarder de questions toutes aussi insipides qu’ennuyeuses.

Ma mère a tenté maintes et maintes fois de m’expliquer que sans les journalistes pour parler de nous, de nos albums, de nos tournées, nos fans perdraient en intérêt. Ils sont un «  mal nécessaire » selon elle.

Elle m’énerve avec sa manie de toujours trouver un truc moindrement positif à ces charognards ! Car ils ne sont rien de plus à mes yeux que des fouilles merdes prêt à se battre becs et ongles afin d’obtenir la moindre petite parcelle que l’on pourrait laisser échapper.

Et de les voir massés devant la porte de mon hôtel, probablement parce qu’ils avaient eu vent que Max s’y trouvait également, à complètement achevé ma journée déjà pénible.

Heureusement pour moi, Max a tout de l’amant parfait et c’est avec ses mains ultra douce et une bouteille de mon champagne préféré qu’il m’attends sur le lit.

Je viens m’allonger  sur le matelas, retirant mon haut pour lui laisser le champ libre alors que je réquisitionne des talents de massothérapeute pour me libérer des tensions cumulés pendant le jour.
Et, si mes tensions me quittes, pour Max, c’est tout le contraire alors que je sens bien  naître la tension dans son pantalon alors qu’il est installé par-dessus moi et que ses mains massent surtout le bas de mon dos, voir, mes fesses.

- Ouais… ça me plaît !  T’as le tour, bébé !

Je ferme les yeux et je tente de relaxer au maximum, c’est si bon de le sentir me caresser, puisqu’il est plus question de caresse que de massage maintenant mais je m’en fiche c’est simplement parfait et je sens que je ne saurai pas tarder à demander une toute autre sorte de massage s’il continue à me malaxer les fesses à ce rythme !

Mais c’est avant que les putains de journalistes ne ressurgissent de nouveau à mon esprit et que l’idée d’émettre un communiqué de presse me traverse l’esprit ! Il doit bien y avoir un journaliste un tant soit peu pas trop con qui saurait nous faire un truc plutôt bien ! Y’a rien de difficile à publier ce que nous auront décidé de dévoiler, non ?

Et Max trouve l’idée  excellente alors pourquoi attendre ? Demain première heure nous rédigerons ce foutu communiqué et avec de la chance, nous verrons un semblant d’amélioration à notre situation actuelle.

Mais je ne leurre pas ! J’sais qu’en fait, ça aura plutôt comme effet de nous faire prendre en pitié par le publique comme les pauvres victimes que nous sommes et les journalistes, pour les gros vilain qui assombri notre amour.

Agile, je me retourne sur le dos pour regarder Max et, lui faisant signe de l’index, je le somme de se pencher vers moi.

- Embrasse-moi, ça m’a manqué !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Max Callaway


Messages : 66
Date d'inscription : 19/12/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A ou sur la route quand j'suis en tournée..

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: timide et réservé..
Song: les miennes, évidemment!


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Lun 18 Sep - 14:38



I LOVE YOU ME NEITHER (1980)
ft. Peyton Davis


J'étais heureux qu'elle aime mes caresses, ben en même temps, quelle femme n'aimerait pas qu'on lui fasse des massages plus sensuels, les uns que les autres, franchement ? Y avait pas à dire, je me sentais vraiment bien là avec elle dans le lit. Ça me donnait tout plein d'idées pour la suite... Oh, mais je vous vois venir, oui ça risque d'être très chaud si je continue à la masser comme je suis en train de faire, actuellement... Eh bien que je n'aie pas eu d'enfance et adolescence normales, ça ne m'empêchait pas d'être câlin et doux envers la femme que j'aimais.

Je savais que ça te plairais, mon amour. Faut dire aussi que t'as la peau très douce, mon cœur.

J'adorai jouer les romantiques... J'en profitais un maximum tant que j'étais avec elle, parce qu'avec nos emplois du temps, on ne se voyait pas autant qu'on aimerait... Et c'était pesant en fait. Puis, alors que je continuais à la masser au niveau de ses fesses, elle venait tout juste de me sortir qu'on ferait un communiqué de presse le lendemain matin. Je lui avais dit que j'étais d'accord avec elle et on verra bien ce que ces connards de journalistes diront après ça.

J'espère qu'ils fermeront leur clapets après notre communiqué. Sinon, j'irai leur casser la gueule, crois-moi !

Avais-je dis en soupirant.

Viens là, toi. Tu vas voir comment j'embrasse une femme.

Elle se mit sur le dos, de façon à ce que je l'embrasse sensuellement et amoureusement. Mes mains s'étaient retirées, puisqu'elle ne voulait plus de massage, enfin pour l'instant. Ouais, j'étais fou d'elle et j'emmerdais les journalistes ainsi que les paparazzis qui racontent des conneries dans leurs foutus magasines de merde ! Je déposais mes lèvres sur les siennes et commençais à l'embrasser.

@ Billy Lighter


CHANTEUR DES " RAPACES DE L'ENFER"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 45
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Mar 19 Sep - 4:06



I Love You Me Neither (1980)
ft. Max Callaway




J’en ai marre des journalistes, des invasions de vie privée, de leur manque de respect et j’en ai surtout plus qu’assez de devoir sans cesse me cacher et m’empêcher de vivre ma vie comme je l’entends simplement parce qu’ils n’ont pas eu la chance d’avoir autant de talent que moi dans la vie et que leur seule façon de s’approcher de la célébrité c’est d’en pourchasser !

Je veux relaxer, avec Max, profiter de l’un de nos rares moments ensemble et  ne plus penser a rien d’autre que lui et moi.

Ses mains, chaudes et douces, valsent dans mon dos, me dénouant des tensions du quotidien en deux temps trois mouvements.

Il a tellement de facilité à me faire relaxer et à m’abandonner  entre ses mains. Pourquoi fait-il qu’on soit obligé de se plier à nos agendas respectifs. Déjà, demain, je prends l’avion pour  l’Europe ou je demeurerai pendant  un long mois. Alors que lui, est surbooké d’engagements ici, aux États-Unis.
La vie est vraiment trop injuste !

Je me retourne alors, lui demandant – ordonnant ? – de venir m’embrasser.

Ses lèvres m’ont manquées, tout comme son corps de rebelle.  Max ne se le fait pas dire deux fois et viens s’approprier mes lèvres en les fusionnant aux siennes d’une intensité empreinte du manque que la séparation imposée nous fait ressentir.

Et moi, éternelle impatiente,  vient tirer vers le haut son chandail pour lui dénuder le torse.  Comme il est bon de pouvoir le redécouvrir après tout ce temps loin l’un de l’autre.  Ma langue, furieuse, malmène la sienne dans un combat acharnée.

C’est bon, presque trop bon !

- Tu devrais annuler tes engagements et venir avec moi en Europe , soufflais-je entre deux baisers.

J’aimerais bien trop qu’il  me dise oui, alors que je sais très bien qu’il ne peut annuler ses engagements. Car ni lui ni moi ne ferions une telle chose, même par amour.

J’viens attraper la boucle de sa ceinture, maudissant presque les mecs et leur addiction à en porter une ! Pourquoi ont-ils besoin  toujours d’une foutue ceinture ?  Ça  freine les élans et ça prend un temps à détacher !

- Et,  y’a que comment tu embrasses les femmes que tu as envies de me montrer ? Ou bien tu sais faire plus que ça ?

Bien sur qu’il sait… mais j’aime bien le défier !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Max Callaway


Messages : 66
Date d'inscription : 19/12/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A ou sur la route quand j'suis en tournée..

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: timide et réservé..
Song: les miennes, évidemment!


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Lun 2 Oct - 13:22



I LOVE YOU ME NEITHER (1980)
ft. Peyton Davis


J'aimerais bien annuler mes engagements, mais hélas, c'est impossible. Entre interviews, revues de presse, séances photo et concerts, je n'avais plus une minute à moi pour souffler. Et je devais dire que ça commençait sérieusement à me faire chier tout ça. Qu'est-ce qu'ils diraient mes fans si je me tirai avec ma copine pendant de longs mois autre part qu'aux Etats-Unis ? Je n'en savais rien et je ne voulais pas le savoir en fait... Je soupirais et répondis calmement à Payton en lui faisant un bisou sur la joue.

Tu sais bien que c'est impossible, bien que j'aimerais le faire parfois... Si seulement ils pouvaient tous me lâcher un peu-là, les journalistes, télévisions et j'en passe. Mais t'en fait pas, je trouverai bien un moment pour me libérer et venir te rejoindre quelque part en Europe.

Ce n'est pas parce que j'étais célèbre que je ne pouvais pas avoir quelques mois de congé, mon agent et les autres me devaient bien ça. Je rigolais à sa question.

Bien sûr que non. Si tu savais de quoi je suis capable... Attends un peu !

Disais-je en commençant à défaire son soutif. Fallait commencer en douceur non ? Certes, j'étais un rebelle, mais pas au point d'être agressif envers les femmes, surtout envers celle que j'aimais le plus au monde en ce moment même. Comment réagira-t-elle après ce moment très sensuel ?

@ Billy Lighter


spoiler:
 


CHANTEUR DES " RAPACES DE L'ENFER"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 45
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   Jeu 5 Oct - 1:58



I Love You Me Neither (1980)
ft. Max Callaway




Je me doutais bien que Max me dirais un truc dans le genre au sujet de ses propres engagements. Il me promet de trouver une solution, un moyen de venir me rejoindre en Europe mais  mon petit doigt me dit que les choses ne se passerons pas ainsi.

Je préfère m’accrocher au moment présent, l’embrasser, le laisser m’embrasser et me faire l’amour toute la nuit.  De toute façon nous n’avons rien de mieux à faire. Deux corps amoureux ne devraient pas se restreindre de toute façon à parler inutilement.

Trop de salive non judicieusement utilisée.

Je l’attire contre moi, le caressant d’un regard amoureux.  Max est un amant vorace mais doux.
Et ça me fait bien rigoler quand il  me répond qu’il  peut faire encore plus que d’embrasser une femme.

- Je n’attends que ça, chéri !

Et il n’attend pas plus de provocation pour passer à l’acte. Mac dégrafe mon soutien-gorge habillement que d’une seule main. Il a de l’aplomb, mon mec !

- Hmm ! Ça promet !, que je lui dis en lui mordillant le lobe de l’oreille.

Je caresse son torse, ses épaules, sa nuque et je l’embrasse a en perdre le souffle.  Je découvre, ou plutôt redécouvre chaque parcelle qu’il m’est possible de caresser de son corps.  J’en soupire déjà, impatiente de la suite.

Je ne tarde pas à lui retirer son pantalon, et de finir de me dévêtir moi-même complètement. Nues tous es deux, je viens l’enlacer tout en l’embrassant, roulant sur le matelas en riant.

- Fais moi vibrer, Max !


@ Billy Lighter


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Love You Me Neither (1980)[PV Max Callaway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-