AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeDim 29 Déc - 15:21

22:00. Début de pause pour cette nuit, jusqu'à 07:00 le lendemain matin. La nuit à patrouiller dans les rues de L.A., un de mes services favoris. En fait, je voyais peu de choses que je n'aimais pas dans mon travail si ce n'était la rédaction, que je m'arrangeait pour éviter, laissant des collègues bien plus doués que moi avec les mots s'en charger.

Ce qui me plaisait, c'était la surprise. Chaque heure pouvait nous réserver quelque chose de différent, de plus ou moins grave, de plus ou moins intéressant. Il n'y avait pas deux jours qui se ressemblaient. Les gens étaient presque chaque fois différents. Même si évidemment, on avait quand même quelques clients réguliers: les tapageurs nocturnes, les petits dealers du genre de Delfino, les bagarreurs du Crazy Ginger, les couples de bourrés qui, à une certaine heure, commençaient à se taper sur la gueule.

Ouais, j'adorais mon boulot. Il me permettait de penser que j'avais un semblant de contrôle sur cette ville intenable. Et aussi de protéger, de loin, ma famille.

J'étais arrivé au comissariat une demie heure à l'avance, comme d'habitude, et en civil. Je m'étais changé dans les vestiaires où mon collègue pour cette nuit était arrivé peu après. Mon uniforme se composait d'une chemise confortable à boutons, d'un t-shirt blanc par dessous, d'un pantalon resserré dans le bas et de boots renforcées. Puis j'attachai mon ceinturon de cuir autour de ma taille. Il était composé d'une paire de menotte, d'un mousqueton sur lequel j'en avais accroché la clé, d'un pepperspray, d'une matraque, d'une lampe de poche et de mon holster.

J'attendis que mon collègue, que je considérais comme un amis, comme tous mes autres collègues, soit prêt lui aussi pour descendre jusqu'aux coffres dans lequel on avait déposé nos armes. C'était le tout nouveau modèle de chez S&W, le 639 qui tirait des 9mm. Il s'agissait d'une arme semi-automatique avec une crosse en bois dans lequel on glissait un chargeur avec une capacité de 9 coups. Je le glissai dans mon holster, sans oublier de vérifier que la chambre était bien vide avant. Puis je glissai le chargeur dans la crosse, ce qui fit un petit "clic!" satisfaisant. Et je glissai le deuxième chargeur dans le porte chargeur à mon ceinturon.

Cette arme était bien plus maniable et pratique que nos anciens six coups qu'il fallait recharger balle après balle. Pris dans une fusillade, c'est la merde pour recharger. Avec celui-ci, il suffisait de changer de chargeur, pour les meilleurs tireurs, ça pouvait prendre moins de deux secondes, même en tremblant sous le coup de l'adrénaline. Et il n'y avait pas de chien à ramener en arrière après chaque coup tiré, il suffisait de chambrer avant le premier tir et une nouvelle munition se glissai automatiquement dans la chambre après chaque coup tiré. D'où le terme semi-automatique.

On était prêts pour sortir. Ce qu'on fit, à bord d'une Ford stripée LAPD. On fit quelques kilomètres avant de s'arrêter pour patrouiller à pied à proximité de l'école secondaire de Fairfax, fermée à cette heure.











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeLun 30 Déc - 20:25


22:00. Je marche dans cette rue en titubant . Putain soiree de merde que je venait de passer et elle etait loin d'etre fini. J'etais entré dans un bar  sans plus d'un billet de vingt en poche  et sans m'en rendre compte en une heure j'avais deja plus d'argent...Puis je suis sorti pour esquiver une bagarre dans une ambiamce merdique et je suis tomber sur  deux con qui m'ont aggresser. Seul point positif j'ai pu seul dlnner un coup dans l'entre jambe avant de m'echapper.  Ils m'avait quand meme bien amocher...   J'ai mal a la tete,  le nez et les levres en sang, mal au cotes et j'ai vomi mes tripes apres m'etre echapper...
Bon au moins j'ai sauver mes doigts et je peu encore marcher. Je releve la tete sans reconnaitre le nom des rues. Oh merde je me suis perdu dans L.A en pleine nuit. Bon au moins j'avait deja ecrit mon adresse au stuylo sur mon avant bras gauche u cas ou et oui elle y ai encore... J'ai la tete qui tourne, la vue qui se brouille. Putain je vais tomber dans les pommes... je me repete a la voix basse toujours la meme phrase."Je m'appelle Jayden Lucky j'ai 19 ans et mon adresse est ecrire sur mon avant bras..." Faut pas que j'oublie ça.....

Ma journee avait bien commencé pourtant: au reveil il faisait super beau, mon son ressonnait super bien  dans mon appart' et j'ai revu toute mes changer  apres je suis sorti rejoindre Shain l'ex batteur des Deadghost. Je lui ai proposer  de tout quitter pour me rejoindre  et monter un grouppe qui etonnerais meme Rocci et The Lightening ! Je dit Ex batteur parce su'a present il est mon rythme mon batteur . Il m'avait ecouté sans rien dire avant  d'accepter  en ajoutant qu'il avait interret a depasser The Lightening. J'ai acquisser et on a passer l'apres midi ensemble a jouer des rythmiques dans sa cave.  Puis je suis rentrer chez moi,  j'ai manger et je suis resorti  boire.
J'etais pas doué et certainement un peu saoul  je retrouvais plus mon chemin et j'avais envie de dormir et je me sentait super mal. Je me suis adosser enfaite assis carrement a terre  contre le mur d'une ecole apparament . Je  m' allumait. une clope quand j'ai entendu une voiture arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeMer 1 Jan - 14:35

Lampe de poche à la main, on marchait lentement le long des murs de l'école. Autour de nous, on entendait de temps en temps le bruit caractéristique des BMX qui roulaient à toute allure autour de nous, restant dans l'ombre et jouant au chat et à la souris avec nous. Ca me faisait sourire bien que certains de ces jeunes étaient vraiment des petits emmerdeurs. Mais leur jeu actuel n'avait rien de bien méchant si ce n'était que c'était un peu l'équivalent d'un entraînement pour une prochaine fois où on les prendrait peut-être vraiment en chasse.

Et ils étaient très doué en plus. J'essayais, ainsi que mon collègue, de braquer ma lampe sur eux quand je les entendais. Mais la plupart étaient trop rapides. Ceux qu'on arrivait à braquer, c'étaient soit les plus jeunes, les novices, soit les plus lourds qui roulaient un peu moins vite. Mais jusque là, on avait rien à leur reprocher. Rouler en BMX n'était pas un crime. Pour ce qui était des tags et autres dégradation et, pour les plus âgés, le deal, c'était une autre histoire, mais jusque là, R.A.S.

Quand soudain, dans le faisceau de ma lampe, un jeune homme, assis, adossé au mur apparu. il fumait une clope mais n'avait pas l'air en forme. Je fis signe à mon collègue sui se dirigea dans la même direction que moi. Ce type était habillé tout de noir, une chapeau haut de forme bizarre traînait à côté de lui. Pas le style à faire artie d'une bande de préados en BMX et bien trop vieux pour ça de toute façon.

On approcha, restant à distance de sécurité d'abord, évaluant la situation. Est-ce que c'était un drogué? Un clodo? Je fronçai les sourcils. Non. On aurait plutôt dit le genre de gars qui sortait dans les club. J'arrêtai de me poser des questions à la con quand je vis qu'il saignait.

-Hey. Ca va?

Je m'accroupi devant lui, mon collègue restant debout et scrutant les environs au cas où ce mec ne serait pas seul. Si jamais c'était un piège ou alors si les agresseurs étaient toujours dans le coin, pendant que je me focalisais sur ce mec. Je lui envoyai le faisceau de ma lampe en pleine figure pour voir ses yeux. Il avait les yeux bleus et ses pupilles se rétrécirent, mais beaucoup trop lentement pour pouvoir dire que ce mec avait les idées vraiment claires.

-T'as bu?

La question n'était pas posée méchamment. Jusque là, ce gars était, dans ma tête, une victime. Mais je savais d'expérience que dans ce genre de situation, les rôles pouvaient très vite changé. Je le laissait reprendre un peu ses esprits avant de poser d'autres question. Parfois, la patience valait mieux que de s'exciter direct et de braquer la personne. Je m'approchai juste un peu, cassant légèrement la distance de sécurité pour mieux voir son visage et évaluer si je devait faire un appel radio pour avoir une ambulance direct ou si je pouvait attendre de voir si ça valait vraiment le coup. Ses blessures semblaient superficielle. Je décidai donc d'attendre.











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeVen 3 Jan - 21:09

La douleur s'amplifiait de minutes en minutes , si forte au niveau des cotes que je du me recrequeviller sur moi-meme en m'aggrippant les cotes. Bordel qu'est ce que j'ai mal... On dit que pour avoir moins mal il faut se focaliser sur autre chose alors j'ai pris une grande inspiration en fermant les les yeux avant de tirer encore sur la clope. le long des murs de l'ecole on pouvait apercevoir des faisauts lumineux: lampes torches de flics sans doute. J'entends  des bruits de roues aussi certainement le sgamins du coin en BMX ou Skate jouant a cache-cache avec  les policiers, ça c'est drole j'ai laisser echapper un rire qui m'a trop vite rappeller ma douleur.

ils devaient fillez dans le noir a essayer d'echapper a la lumieres, certains etait plus doué que d'autre, plus léger sans doute.Les meilleurs jouaient a ce jeu depuis j'imagine deja plusieur années.Tiens ils doivent avoirs entre 8 et 14 ans pas plus apres je suppose qu'à L.A  comme partout ailleurs a partir de cet age la on s'interesse a autre chose qu'a embeter les flics la nuit. Ça me fais penser que je sais pas faire du vélo ni du skate d'ailleur... Bah oui moi j'etait plus dansma chambre a lire et corriger les textes des autres. Je releve la tete d'un coup  assez vite , j'ai entendu une concersation et des bruits de pas approcher dans ma direction. j'ai tatter  mon nez et mes levres, je saigner presque plus c'etait deja ça. Mais toujours ce foutu mal de crane qui résonne. Je l'ai vu se dirigé vers moi alors j'ai murmurer pour moi-meme comme un pense bete :" Je m'apelle Jayden Lucky j'ai 19 ans et mon adresse est ecrire sur mon avant bras..."

Il avançait le regard ailleurs certainement a la recherche de riders quand il ma aveugler avec sa lampe torchej'ai fait une moue de torture en le resevant en pleine tronche. Je n'ai meme pas essayer der me levber j'avais trop mal et par peur de retomber une fois debout. Je l'ai devisager tout en tirant encore sur ma clope pour la finir,je sais ça parait bizarre de fiumer dans un moment pareil mais bon je suis l'illogissité meme. IL s'est approcher de moi tout en restant a une distance de securité ccomme si j'etait un monstre et que j'allais l'attaquer. IL est rester la un petit moment a me regarder, il devais se demander un truc du genre: " Alors c'est quoi ce type avec son chapeau biscornu? un clodo? Non.Un drogué?" Je l'ai regarder finallement droit dans les yeux. Il a froncer les soucils avant de finalement me demander si ça allais.

-Hum... Je crois pas pourvoir marcher..

Voila ce que je lui ai repondu, je sais ça l'avançait pass plus que ça mais bon c'etait sortiu alors bon . J'ai regarder mon avant bras gauche avant de laisser ma tete retomber en avat et de refermer les yeux . Non faut pas mais j'ai tellement eznvie de dormir. Je sens d'un seul coup d'une presence a ma droite , ça doit etre le flics qui s'est accroupi pres que moi alors je reouvre les yeux tant bien que mal pour voir le flic au premier plan accroupi devant moi et l'autre plus en arriere en couvrant les arriere de ce dernier. J'ai lacher mon megot avant de leregarder dans le syeus. Bordel il avait de ces yeus bleu . PUis il m'a demander si j'avait bu. J'ai soupirer avant d'hocher la tete comme pour dire oui.Je me suis redresser contre le mur avec un gemissement de douleur. Fallait que je lui dire avant de tomber dans les pommes.

-Je suis Jayden Lucky j'ai 19 ans et mon adresse est ecrire sur mon avant bras..."



Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeSam 4 Jan - 21:46

J'étais accroupi devant ce type que je regardais attentivement. J'étais peut-être un gros parano, mais je savais quand même vite déterminer quel type d'individu j'avais devant moi. Quand je lui avait envoyé le faisceau de ma torche en pleine tronche, j'avais pu voir, juste avant qu'il ne protège vaguement ses yeux, que ses pupilles étaient dilatées. Bon signe: il était peut-être plein, mais pas shooté à la coke. Sinon, ses pupilles auraient été contractées à mort. On en risquait donc pas une réaction violente et imprévisibles. Les bourrés étaient plutôt mous en générale.

Et encore, il ne devait pas être si plein que ça. Il ne puait pas l'alcool comme certains qu'on prenaient au volant de leur bagnole. Non, s'il avait bu, c'était pendant la soirée comme n'importe qui en sortie. Ce qui expliquait aussi son acoutrement. Sûrement un rocker, voire un musicien qui avait fait une mauvaise rencontre. J'en vins donc à la conclusion que son état était plus dû aux coups qu'il avait reçu qu'à l'influence de l'alcool.

Cependant, je restais vigilant. Mon collègue m'interrogea du regard et je lui fis signe de la tête que ça allait. Quand je demandai à mon tour au gars si ça allait, il m'annonça ne pas pouvoir marcher. Sans blague.

-Reste calme et bouge pas.

Le vouvoiement n'était d'aucune utilité dans les rues de L.A. et dans le travail qu'on faisait. La plupart des gens à qui on avait habituellement à faire n'étaient même pas capables d'écrire ou de s'exprimer correctement. De plus, le tutoiement cassait la distance et nous rendait plus sympatiques pour bien des gens. Quand je lui demandai s'il avait bu, il ne répondit pas à ma question mais tendis son bras en répétant comme une prière sur un ton monocorde. Et je devais avouer que son truc était pas con. Je souris et pris son avant-bras doucement (je ne savais pas exactement où il était blessé). De ma main libre, je pris ma radio accrochée à la poche de poitrine de mon uniforme et appuyai sur le "press to talk".

-L.A.NORTH pour L.A.NORTH300, tu peux nous envoyer une ambulance à l'école Fairfax? Pour un coup et blessure, auteur inconnu, R.A.S sur place si ce n'est que l'intéressé est arrangé. Over.

On me confirma qu'une ambulance roulait. Ce n'était qu'une question de minutes maintenant. J'entendis ensuite qu'on me rappellait pour avoir l'identité du gars. Mais au même moment, je sentis le bras du gars se détendre brusquement.

-Hey...

Je lui mis une claque dans la figure, pas assez fort pour faire mal, mais assez pour l'empêcher de me lâcher. Je tenais toujours son bras. Comme ça, il avait un contact pour le rassurer et moi, j'avais un contact pour le retourner à terre si, au pire, mon instinct m'avait trompé et qu'il tentait quelque chose.

-Tu restes avec moi, pigé. J'ai pas envie de te ramasser à terre.

J'avais pas dit ça méchemment. C'était juste vrai. Je n'avais pas envie qu'il tombe dans les pommes parce qu'avec les coups qu'il avait reçu, je ne serais même pas sûr qu'il serait "juste" en train de tomber dans les vappes et pas de me faire une hémorragie cérébrale ou je sais pas quoi.

Deuxième rappel à la radio. Oh Hey! Ca va hein! Relax, j'ai pas que ça à foutre de raconter ma vie à la radio quand j'ai un type qui est en train de tourner de l'oeil devant moi.

-Ouais L.A.NORTH pour L.A.NORTH300, l'identité c'est LUCKY Jayden.

Je épelai le nom via l'alphabet OTAN. J'eus confirmation que Mister Jayden n'était pas connu de nos services. Taaant mieux... Surtout pour lui.

Ce petit intermède sympa avec le dispatch s'acheva donc et je pu me reconcentrer sur le centre de mon problème, le jeune homme affalé contre le mur. Je le secouai un peu, doucement, pour être sûr d'avoir toute son attention.

-L'ambulance arrive. T'as quelqu'un qu'on peut ou qu'on doit contacter?

Je gardais mes yeux braqués sur les siens. Et je voulais surtout qu'il me parle.

-T'habites à L.A. sur Eagle Rock... C'est au Nord-Est de la ville ça... T'es pas loin, tu rentrais?

J'étais toujours prêt à lui remettre une claque aussi s'il en redemandait.











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeLun 6 Jan - 0:31

Bouge pas et reste calme comme si je pouvais faire autrement... il est marrant quand meme ce flic. D'ailleur je sais meme si il est flic ou autre chose. J'ai devier le regard sur le second flic. Il avait l'air d'un ennuie profond. J'etait content que ce soit pas li qui m'est aper en premier.

Le flic accroupi a coté de moi a fini par me prende l'avant bras pour lire mon adresse. Puis de sa main libre je crois su'il a pris un espece de mini micro pour contacté les urgences et quil dire qu'ils m'avez trouver dans un bel etat. Il etait presque ironique dans ses phrases. Ensuite si j'ai bien entendu il a eu confirmation qu'une ambulance ou comme je prefere les appeler une tululu. Allait pas tarder. Quand tout a coup il a senti mon bras se detendre pour retomber a terre il a dit "Hey" et ma mis une claque pour que je reste avec lui. J'avait encore plus mzl et je voulais qu'une chose attrnuer la douleur en fermant les yeux. Mais nin visiblement j'avais pas le droit a un petit sejour dans les vappes. Il ma dit que je devais rester avec lui alors j'ai regarder mon bras puis sa main puis lui.

- Tiens ma main ça marcheras mieux...

Il voulait pas me ramaser quil as dit . J'ai pas chercher a savoir ce que ça signifiait trop fatiguer . J'ai soupira et la le rythme du killer m'est revenu. Iron Maiden ça a toujours envoyer mais cette deriere c'est du pure son. Je me rappelle avoir pris ma guitare er avoir imité le solo tellement j'aimais. Puis je l'ai fait ecouter a Shain. Lui a pas eu le temps d'ecouter jusqua la fin parce quil devait repartir pour le week-end dans le nevada. Un cresillement m'a sorti de mes pensees: la radio du flic. le second appel en tres peu de temps et ça a eu l'air de l'agacer. Puis il a epeler mon nom avant qu'on. lui dise que j'etais inconnu de leurs service. Apres son echange avec la radio il est revenu sur moi en me secouant un peu se qui a eu l'effet de me faire gueuler sans meme men rendre compte. - Arg... Putain ma tete!

puis il ma annoncer que les secours arrivé . Non sans blague. Merci je suis pas enore sourd. Et si il y avait une personne qu'il devait ou pouvait contacter. J'aller dire Shain vu qu'il etait la personnne la plus proche de moi a L.A mais il venait de repartir pour le nevada... alors j'ai fait non de la tete. Il avait de nouvrau ses yeux braquer dans les miens pour que je reste bien avec lui. Il ma dit que j'habitaiw pas loin. Premiere nouvelle moi qui me croyais perdu. Puis il ma demander si jete entrain de rentrer chez moi.

-Non j'etais a moitier perdu et j'attendais je sais pas trop quoi...

En d'autre thermej'etait un boulet en oriention et j'arrivais pas a retrouver mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeLun 6 Jan - 22:06

Le type, Jayden, voulais que je lui tienne la main. Je lui lâchai le bras doucement et reposai mes bras sur mes genoux, toujours accroupi devant lui pour être à son niveau et voir ses réactions. Je rigolai quand il demanda que je lui tienne la main.

-C'est ça ouais... T'en fait pas, si tu repars dans les vappes, je sais comment te ramener.

J'étais le premier à aider les gens quand je le pouvais, à faire mon possible même pour certains connard qui avaient bien mérité de s'en prendre une. Ok, ce n'était certainement pas le cas de Lucky qui avait probablement juste fait une mauvaise rencontre. Mais j'allais pas non plus le prendre dans mes bras et le consoler comme un gosse. Je restais un flic, et il restait du boulot. Il avait gueulé quand je l'avais secoué après mon appel radio. Il avait peut-être quelque chose de cassé quelque part.

-Wow... Ils t'ont pas raté.

Les feux bleus de l'ambulance ainsi que la sirène se firent alors voir et entendre. L'avantage d'être dans une ville comme L.A., c'était que tout était à proximité et que à cette heure-ci, il n'y avait pas d'embouteillage pour bloquer la progression des services d'urgence. C'était notamment une des raisons pour lesquelles je préférait faire la nuit au jour. Quand il fallait qu'on roule, on roulait.

Je souris d'un air rassurant à Jayden. Celui-ci m'expliqua qu'il était juste paumé. La sirène se rapprochait. Mon collègue suivait du regard la progression de l'ambulance qui venait de passer le coin de la rue.

-Et t'es un peu bourré aussi. T'as pris autre chose? A part l'alcool? C'est pas pour te foutre dedans, mais il faut qu'on sache pour ne pas que les infirmiers t'injectent n'importe quoi. Si t'as pris des drogues, vaut mieux le dire maintenant.

Priorité numéro un, ne pas tuer Lucky. Après, on verrait ce qu'on allait en faire. Mais il ne me semblait pas que ce mec soit un grand criminel.

l'ambulance se stationna juste devant nous et deux infirmiers en descendirent. Je me redressai deux minutes pour aller leur serrer la main et leur expliquer bièvement la situation avant de faire un aprel radio pour signaler que l'ambulance était sur place. Pendant que les infirmier prenaient une civière dans le véhicule, je revint près de Lucky, après avoir dit deux trois mots à mon collègue.

-Ok, petit gars. Ces mecs vont te mettre dans l'ambulance. On va à l'hopital le plus proche. Je vais monter avec toi là-dedans et te poser deux trois questions, ok?











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeMer 8 Jan - 9:55

IL a relacher mon vbras et s'est tenu face a moi. Puis il a di qu'il savait me faire rvenir si je tromber dans les vappes. JUstemen tj'avais a nouveau envie de piquer du nain et mes cotes me faisait un peu moin mal mais j'ai comme l'impressions que ça  va revenir en lus fort...DEpuis qu'il etait arrivé j''avais progressivement relacxher les cotes et la je les tenais plus du tout.  J'en ai profiter d'etre les bras libre  poour passer mes mains sur mon visage et j'ai senti du sang. ENcore. et merde. PUis il a ajouté que me sagresseur m'avait pas raté. Sans deconner.

-Putain...., ais je sifflé entre mes dent, Non sans blague moi qui croyer  q'uils voulaitent me faire des,calin...

Puis tout c'est passé assez vite  et j'ai plus trop ecouté se que me disais mister flic.Les feux bleus de l'ambulance ainsi que la sirène se firent alors voir et entendre. C'etait sans doute une bonne nouvelle mais pas pour moi toute ma soirée etaitr pourrie je voulais juste m'endormir  . Mais le mgars  veiller au grain sur moi . Il m'a dit que j'etait juste bourré. Ah si il savait je suis juste un paumé a coté de la plaque H24. J'ai soupoirais et l'est ecouté jusqu'au bout sans repondre   avec des vraies phrase.

- Non a coté de la plaque zmais ça c'est habituel,  non , Oui je suis sur.

Avec moi salaire d e misere comme si j'allais le depenser pour de la drogue...L'ambulance se stationna juste devant nous et deux infirmiers en descendirent. Le flic s'est relevrer pour aller leur serrer la main et leur expliquer bièvement la situation j'imagine moi je suis rester la comme un con contre le mur et j'ai denouveau envie de degeuler.. Pendant que les infirmier prenaient une civière dans le véhicule, il revint près de moi, après avoir dit deux trois mots à son collègue. Puis il m'a surnomé petit gars et m'a dit que j'aller etre mis dans lal'ambulance pour aller a l'hopital et qu'il viendrais avec moi pour me poser quelques question j'ai aquisser dd'un hochement la tete.
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeMer 8 Jan - 17:54

Je rigolai quand Lucky fit de l'humour. Ouais, c'était déjà au moins le signe qu'il allait pas me claquer entre les doigts et c'était une bonne chose. Je préférais faire autre chose de ma nuit que de m'occuper d'un macchabée.

-Ouais... Au moins tu sais encore rigoler, c'est déjà bien.

Je lui expliquai la suite des opérations et lui demandai s'il n'avait pas pris de drogues. Il me répondit par la négative. Encore fallait-il qu'il soit honnête, mais s'il ne l'était pas, c'était lui que ça regardait. Mon boulot à moi, c'était de demander. Je l'avais fait et il avait répondu "non", ce qui serait marqué noir sur blanc dans le rapport. S'il y avait un problème parce qu'il avait mentit, c'était lui que ça regardait. Après tout, c'était pas moi qui avait mal.

Cela dit, il était d'accord pour aller à l'hosto et c'était pas négligeable. J'avais déjà eu à faire à des gars complètement ravagés qui n'auraient jamais voulu nous suivre si l'énervement ne les avaient pas mis dans les pommes.

Je fis alors signe aux infirmiers et à leur civière de venir. Ils s'occupèrent de Lucky qui gémissait de douleur. Pendant ce temps-là, dans un carnet, je notai les heures, l'identité, le nom de l'hopital, etc. Tout ça pour le rapport qui serait fait en fin de nuit. Mais pas par moi. J'allais m'arranger pour refiler la patate chaude à mon collègue qui se taperait le rapport. C'était la seule chose que je détestais dans ce boulot. La paperasse. Toujours de la paperasse pour que dalle. A l'armée, c'était beaucoup plus simple, même si tu mitraillais 10 personnes, on te foutait relativement la paix, surtout au Viet-nâm.

Quand Lucky fut dans l'ambulance, couché sur sa civière, je le rejoigni à l'arrière du véhicule avec un des deux infirmiers. Une fois installé et alors qu'on injectait à Lucky des antidouleurs et autres, je ressortit mon carnet de la poche de poitrine de mon uniforme.

-T'as vu tes agresseurs? Si tu sais au moins me dire combien ils étaient et une vague description, ce sera déjà ça.

Puis pas sûr non plus que notre rapport ait une suite. Je voulais bien en rédiger 110 par jour si j'avais été sûr qu'on ferait tout pour chopper les gens après. Ou mieux, si on les avait, qu'ils auraient une peine adéquate. Mais c'était rarement le cas.

-On t'a volé quelque chose? Portefeuille, montre, objet de valeur?

C'était les questions de base. Une fois qu'il m'aurait répondu, j'allais peut-être passer à autre chose, parce que ce type avait vraiment un style hord du commun.











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeVen 10 Jan - 12:24

Il ma dit qu'au moins je riais encore et que j''etais pas totalement mort. Puis il fis alors signe aux infirmiers et avec leur civière ils sont venu vers moi. Ils ont essayer de  m'examiner   mais je commencer a perdre connaissance, a vrai dire depuis que le flic c'etait éloigner  pour rejoindre son collègue moi je me sentais encore plus mal,ma tete etait une bombe a retardement, ma gorge me bruler, mes cotes   se compresser comme pour m'empêcher de respirer, du moin c'etait se que je ressenti a ce moment la. Je les regardaient meme pas les yeux dans le vvide, fixant autant que je le pouvais les phras bleu. Voyant que je ne réagissait presque pas  quand ils toucher mes blessures , les infirmiers m’ont transporté sur leur civière moi j'ai étouffée un gémissement de douleur plus je les ai laisser  me  piquer a coups d'anti douleurs, en fermant les yeux pour ne pas voir l'aiguille.

Puis ils sont monter devant laissant la place a mister poulet, quie je doit l'admettre etait plutot sympatique. Il est monté et c'est installer pres de moi, au lieu de le regarder je fixais le plafonds blanc immaculer de l'ambulance. Quand je dis immaculer il etait vraiment blanc , sans trace, pourtant le nombre de litre de sang  perdu dans ce vehicule   devrais aisser au moins une trace.  Je saignais de la levre en grande parti, mon labret devais etre totalement defoncé; j'ai toucher le bijoux, il y etait encore  totalement tordu et ça faisait mal! Je me suis assis et j l'ai retirer, un anneau  pleins de sang jolie image .... En faisant ça j'avais ecouté les questions du flic. Si j'avais vu mes agresseurs?Oui. Si je savais au moins lui dire combien ils étaient et une vague description, ce serais déjà ça.

-Oui ils etaient 3, a quoi ça sert ces mecs c’était messieurs toutlemonde.

Oui j'etais realiste meme en etant blesser. IPuis il m'a demander si j'avais perdu ou qu'on avait voler quelques choses. Je crois pas... j'ai fais mes pocher compter mes 2 bagues. Attends 2? j'en ai 3 techniquement. Toujours mon chapeau.Montre? Heu non elle est chez moi comme d'habitude; Objet de valeurs? Non .

-Une bague en argent mais j'ai du la perdre ....
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeSam 11 Jan - 21:00

Après avoir donné les premiers soins à Lucky, dont je commençais sérieusement à me demander si c'était le vrai nom, l'infirmier s'assis sur son siège et boucla sa ceinture alors qu'on filait vers l'hopitâl. Il risquait tout le temps de tomber dans les vapes, mais maintenant, il pouvait le faire s'il voulait, il n'était plus sous ma responsabilité mais sous celles des infirmiers. J'étais donc déjà un peu plus détendu. Ca pouvait sembler un peu cruel de penser que maintenant, ce mec pouvait crever parce que ni moi, ni mon collègue ne serions inquétés... Mais si on devait s'impliquer émotionnellement dans toutes les interventions sur lesquels on allait, on y survivrait pas.

Et puis à ce niveau là, j'étais blindé aussi après la guerre du Viet-Nâm. C'était le grand luxe pour ce gars de crever dans le confort d'une ambulance, avec tellement d'anti-douleur dans le corps qu'il allait même pas se rendre compte qu'il passait de vie à trépas.

Non. Stop.

Ce mec n'allait pas crever, il avait juste un peu la lèvre en sang, peut-être quelques côtes cassées et un petit trou dans un poumon... Et encore je étais même pas sûr pour ce dernier truc. En plus, le dénommé Jayden répondait tranquillement à mes questions. Mouais... Rien qui allait vraiment nous aider. Ce mec pensait déjà que c'était foutu d'avance, que quoi qu'il dise, ça servirait à rien. Et tout au fond de moi, ça me démangeait de lui en mettre une. Comme s'il pouvait payer pour toutes ces autres personnes qui nous disaient la même chose à longueur de journée.

"Parce que de toute façon, ça sert à rien..."

Et en même temps, pourquoi je me casserais le cul, hein? Beaucoup d'entre nous avaient déjà abandonné la partie, mais je ne savais pas pourquoi, j'avais envie de résister. Et en même temps, de faire justice autrement... Et ça me démangeait dangereusement parfois. Mais fallait que je m'y tienne, même si j'avais quitté une jungle pour une autre.

Je me retins quand même de porter ma main à son cou et de serrer. Mais j'approchai quand même mon visage de Lucky, sans en avoir rien à foutre de la présence de l'infirmier, et sifflai entre mes dents:

-Si je pensais comme toi, je t'aurais laissé crever dehors.

J'avais pas élevé la voix. J'avais rarement besoin de ça. Tout ce que je ressentais se transmettais par mon regard bleu. J'éloignai mon visage deux secondes et croisai le regard de l'infirmier qui se détourna automatiquement. Quelques secondes passèrent avant que je me remette à parler.

-Ok. Une bague en argent. Tu saurais la dessiner ou me dire plus ou moins comment elle est... Ah ouais, non... C'est vrai, ça sert à rien.

Je notai quand même ça dans mon carnet. Une putain de bague en argent. Une aiguille dans un botte de foin... Bah s'il fallait que je mette le feu au foin, je le ferais.

-Et ces trois gars étaient pas monsieur tout le monde. Y a pas de monsieur tout le monde. Chacun à une particularité sans pour autant être habillé comme un clown comme toi.

Bon, ok, je devenais cynique alors que le style de ce gars me plaisait bien. Je lui apprenais des choses en fait, mais comme on me les avait apprise à moi: à la dure. Il n'était pas si loin le temps où j'étais une sous-merde insignifiante juste bonne à nettoyer les chiottes du dortoir de la caserne avant d'être envoyé à l'abattoir. Je le regardai à nouveau.

-T'as pas vu des tatouage, des cicatrices, un bijoux comme un crucifix ou des conneries du genre?

Des trucs vraiment particulier quoi. Je lui demandais pas une couleur de cheveux ou des yeux: on en avait rien à foutre, il faisait noir au moment de l'agression, les couleurs dans sa tête étaient certainement faussées d'autant qu'il en avait pris plein la tronche.

-T'as une carte d'identité, Lucky?











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeDim 12 Jan - 15:26

Il a changer soudainement de regard, un regard bleu toujours mais plus froid, presque morbide. Il avait l'air en rogne le mec d'un seul coup  mais il a juste approcher  son visage de moi, sans en avoir rien à foutre de la présence de l'infirmier  et a voix basse il ma dit  que si il pensait comme moi a l'instant il m'aurais laisser crever dans cette rue . Enfaîte il aurais pu, je me suis allongé de nouveau en fixant le plafond a nouveau avant de finalement lui répondre dans un souffle court.

-Sans doute mais tu as fais ton boulot...


Il avait pas élevé la voix, son regard noir suffisais. Tout ce qu'il ressentais se transmettais par son regard bleu puis il avait éloigner son visage deux secondes et pour finalement croiser le regard de l'infirmier qui se détourna automatiquement.Moi j'etait juste allongé a contemplait ce plafond immaculé, bordel ce flic j'en avait peur, j'osai même plus le dévisager  mais je voulais pas qu'il me laisse seul. Quelques secondes passèrent avant qui'l ne se remette à parler. Il a reperter se que je venais de lui dire une bague en argent oui c’est ça. Il m'as demander si je saurais la dessiner ou dire plus  ou moins comment  elle etait , il s’est arrêter et  puis il a dit qu'enfaite non c'est vrai ça servirais a rien. j'ai serrer les dent   et fermer les yeux . Putain il était pas si con que ça le flic....

Puis il l'a apparament quand meme noter, j'ai ecouter son  crayon valser sur son carnet.  Il etait determiné quand meme , je pense qu'il etait reconnu comme un bon flic, Puis il continuer a me parler . Des trois types cette fois ci. D’après lui ces trois gars étaient pas monsieur tout le monde. Y a pas de monsieur tout le monde Chacun à une particularité sans pour autant être habillé comme un clown comme moi. La si j'en avait eu la force et que j'etait pas deja a  moitier assommer par les calmant je me serais serais lever et je lui aurait éclater le crane contre  les machines  de l'ambulance et je me serais défouler sur lui Il aurais pris pour tout les autres.. L'insulte sur mon style c’est pas la première ni la dernière mais ça  avec son petit air cynique je supporte pas ...  Je me suis contenter de l’écouter en hochant la tête.

Puis il m'a a nouveau regarder et m'a demander si j'avais pas vu des  des tatouage, des cicatrices, un bijoux comme un crucifix ou des conneries du genre. Non je crois pas, je m'en souviens pas merde, je me souviens de leur voix, de leurs mots , des bras des deux mecs qu'il m'on bloquer . Quand j'ai lever lma tete j'avais demarquer une cicatrices  vertical a travers la joue des deux mecs, la même. Et le troisième je pourrais le redessiner, il m'avait bien regarder dans les yeux avant de me finir. un front degarnie, un  pendentif  assez gros d'un Ouroboros,  un serpent qui se mord la queue. et c'est tout. Un pansement sous l'oeil guauche du troisieme  c'ets qu'un detail mais c'est tout ce que je men souviens. J'ai tourna la tete vers lui et j'ai tout depballer comme si j'vaias peur d'oublier. Non ça serais bien trop beau d'oublier.

-une cicatrices  vertical a travers la joue de deux mecs, la même. Et le troisième je pourrais le redessiner, il m'a bien regarder dans les yeux avant de me finir. un front dégarnie, un  pendentif  assez gros d'un Ouroboros,  un serpent qui se mord la queue. Un pansement sous l'oeil gauche du troisième et c'est tout.


Il a noté et puis il m'a demander si j'avais  ma carte d'identité, ouais j'devais l'avoir.,j'ai sorti mon porte feuille .

-Ouais je l'ai....
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeDim 12 Jan - 22:33

Ouais, j'avais fait mon boulot. Ce putain de boulot que j'adorais mais qui parfois, me faisait ressentir une frustration hors du commun. En ça, l'armée me manquait. Parce que si on choisissait d'être un bon militaire, il y avait moyen de tirer uniquement sur les bonnes cibles. D'être un patriote, sans obéir aveuglément aux ordres. Mais je n'étais plus à l'armée, ni dans un champ de bataille où je pouvais choisir pour cible des violeurs ou des tueurs.

De longues secondes passèrent, en silence, après que j'ait fait un commentaire sur le style de Lucky pour lui illustrer la situation. Il l'avait probablement très mal pris et devait être en train de ruminer sa rage, trop shooté par les médicaments pour pouvoir faire quoi que ce soit. Et sincèrement, pour le coup, je me sentis un peu lâche d'avoir dit ça à un mec qui n'était même pas en état de se défendre. Et c'était d'autant plus con que j'avais dit quelque chose que je ne pensais pas. Mais il fallait absolument que je le fasse réagir. Et avec les jeunes, il n'y avait qu'un truc qui marchait à tous les coups: blesser leur orgueil.

Et comme prévu, cela marcha. Après quelques secondes de rage suivies de quelques secondes de rfléxion intense de la part du jeune gars, il me sortit tout d'un coup. Je ne l'interrompis pas, me contentant de tout noter comme si j'étais son psy. Une fois qu'il eu fini, j'affichai un sourire satisfait et le regardai.

-Tu vois, rien qu'avec ça, on va pouvoir leur mettre leur raclée à ces gros cons.

Je ne mâchais jamais mes mots. Je ne me cassais pas le cul à rester poli avec les gens. Quand je voulais dire quelque chose, je le disais. Même si, en théorie, on allait pas à proprement parler leur mettre une raclée. Quoi que, s'ils se débattaient un peu quand on les chopperait, il se pouvait que quelques coups se perdent en chemin. Mais ils le méritaient.

Lucky me fila alors sa carte d'identité. Je la pris entre mes doit et la regardai.

-Merci.

Je souris en voyant la photo. Rien à voir avec le mec que j'avais devant moi et pourtant, on voyait quand même bien que c'était lui. Avec les cheveux long, et les yeux clairs, sans maquillage. Je désignai la carte et lui dit, plus relax:

-Changement de style radical...

Je notai toutes les informations de la carte dans mon carnet puis le refermai avant de lui rendre son document.

-Né dans l'Indiana... T'as débarqué quand? T'es musicien, je parie...











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeMar 14 Jan - 12:28


J'avais tout deballer et il avait l'air satisfait., rien qu'avec ça, on va pouvoir leur mettre leur raclée à ces gros cons.Qu'il avait dire j'aillais lui répondre mais j'ne ai pas eu le temps je me suis aggripper  les cotes. J'avais l'impressions qu'on me transpercée littéralement,comme les assistant des magiciens a qui on transperce le corps d'épées.  J'ai même pas pu crier ou gémir  aucuns son de sortais de ma bouche pour tout a coup ça a cesser. J'ai regarder le flic,  .j'avais toujours mes doigts crisper sur mes cotes.

- Juste un truc, je vais pas crever ce soir hein?

J'ai demandé ça avec un petit sourire mi amusé mi douteux. Je flippais quand meme  meme si j'avais pas l'air  en état  instable.J'ai aussi dis ça pour le fairerire, du moins essayer.

Puis je lui avait filé carte d'identité, il l'avais prise entre mes doit et la regardai puis  il a sourie en voyant ma gueule, ouais y'a 3 ans encore j'avais les cheveux long  et je me maquiller pas.Bon après y'a eu ce déclic  ou j'ai radicalement changer. Ce soir ou le mec est venu a moi et ma filler son chapeau et qu'un an apres elle est parti en me promettant de changer de style

J'avoue que j'ai hate d'en changer. Puis il a commenter avec un simple : Changement de style radical... Ouais sans blague.

-Le style évolue avec l'esprit ...

Il notai toutes les infos sur moi sans doute dans mon carnet , puis il m'a rendu ma carte j'y ai jeter un yeux, ah ouais il plaisanté pas le mec. A part les yeux et la forme du visage onn me reconnais presque pas en plus ça c’est fais du jour au lendemain. Un matin je me suis lever et j'ai tout couper . Puis il m'a fait la remarque quecomme quoi j'etait né dans L'indianna. J'ai lacher un soupire puis il m'a demander quand j'avais debarqué et il parier que j'etait musicien.

- Y'a un peu plus de 6 mois que je suis à L.A... Ouais mais surtout en galere...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeVen 17 Jan - 13:40

"Le style évolue avec l'esprit." Je n'avais même pas fait attention à cette phrase. Mon regard s'était brusquement perdu dans le vide quand le jeune homme s'était tenu les côtes en demandant s'il allait mourir ce soir. J'avais bien sentit de l'ironie dans sa voix, comme s'il avait voulu faire de l'humour. Ca ne m'avait pas fait rire, ça m'avait juste envoyé des flashback.

Parce que sa question ressemblait beaucoup trop à celle du jeune Jack de ma section au Viet-Nâm. Celui qui pissait dans son froc à chaque fois qu'un coup de feu retentissait. Il avait à peine 18 ans et ses pieds baignaient déjà dans le sang et l'horreur. Rien dans sa vie d'avant, ni dans la mienne, ne nous avait préparé à ça. Et chaque soir, avant de s'endormir, il me posait cette même question comme si ça pouvait l'aider à s'endormir. Et chaque fois, je pensais à mes frères, remerciant je ne savais pas trop qui pour les avoir fait naître trop tard pour vivre ce que vivait Jack.

"-Je vais pas crever ce soir, hein?"

Et je répondis, longtemps après, autant à Jayden qu'à Jack qui avait fini par marcher sur une putain de mine... On avait mis longtemps à rassembler les morceaux pour les rapatrier au pays. Mon ton était monocorde, mes yeux fixés dans le vide, ma réponse n'était qu'un réflexe.

-Non, t'inquiète. T'es en sécurité ici.

Le flash se coupa brusquement dans ma tête et je frottai mes yeux. Putain de flashs de merde. Jayden s'était arrêter de parler pour me regarder avant de répondre à une question que je ne me rappelais même pas avoir posée. Il me fallut un peu le temps pour reprendre le fil de la conversation... Mais on arrivait à l'hosto, ce qui n'était pas plus mal.

-6 mois... Ben maintenant tu connais au moins un endroit à éviter. Celui où t'as été ce soir.

L'ambulance s'arrêta et l'infirmier descendit.

-T'es à destination, petit gars. On se reverra quand tu iras un peu mieux. Je reviendrai avec de quoi dessiner pour ta bague et aussi l'autre type.

Je tendis la main à Lucky pour qu'il la serre. Mon boulot à moi s'arrêtait ici pour le moment.

-Faut continuer à jouer si t'aimes ça et y à moyen d'arriver à quelque chose à L.A.

Je descendis ensuite de l'ambulance, laissant Lucky à la merci des ambulanciers.











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Jayden Lucky
Invité



LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitimeSam 18 Jan - 14:14

Pendant un long moment  un long silence a régner en maitre. Ma question a moitié drole avait sans doute  s'etait il perdu dans ses pensées. Personellement j'ai  replonger mn rgars dans le plafond neantique blans, j'aurais pu y plonger dans ce neant. Pour la premiere fois je trouvait ce blanc immaculer si beau que j'ai eu envie de repeindre mon appart comme ça mais je delire la ou quoi? j'ai toujours detester les piece peinte en blanc, ça devais etre les calmant qui me font ça .  

"-Non, t'inquiète. T'es en sécurité ici. " Il a fini par me répondre en rompant le silence de l'ambulance. Je me suis tourné vers lui a nouveau en le regardant dans les yeux.


-La sécurité totale n'existe pas meme dans une ambulance.


J'ai senti l'ambulance ralentir, on devait etre presque arrivé. Puis il m'a dis que depuis mois que j'etais a LA maintenant je devai connaitre au moins un endroit a evité. J'ai alors acquisser d'un hochement de tete.L'ambulance s'arrêta et l'infirmier descendit. Le flic a fini par ajouter que j'etait à destination, Qu'on se reverra quand j'iiras un peu mieux.Qu'il reviendrai avec de quoi dessiner pour ma bague et aussi l'autre type. Je me suis assis et j'ai serrer la main qu'il me tendais. Il allais partir, j'avait envie de parler encor eun peu avec lui mais je me suis tu.


-Merci monsieur le flic.


Je lui ai souris faiblement  avant de baisser les yeux.Il m'a donné comme ultime conseil de continuer à jouer si j'aime ça et y à moyen d'arriver à quelque chose à L.A. Il avait raison mais j'ai rien repondu encore une fois. Je l'ai regarder me tourner le dos et  descendre de l'ambulance.


Il a disparu assez vite de mon champs de vision, l'ambulancier m'a descendu  du vehicule et j'ai etait pris en charge par d'autre, me demandant comment je me senter  puis j'ai pas eu le temps de repondre, je suis tomber dans les vappes.La fatigue m'ont expliquer les medecins quand je me suis reveiller apres une bonne journée de sommeil . J'avais quelques cotes casés et  la bouche amphlé mais je pourrais sorti dans les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) Empty
MessageSujet: Re: LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)   LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

LAPD By Night (LIBRE) (TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boite de Night ~ [LIBRE]
» Le Lac by night. [Libre]
» Une petite baignade [libre]
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Observation [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Rues-