AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Forbidden Love [PV Livia][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeDim 1 Oct - 16:46



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Je n’aurais jamais dû pousser Melody…

Ce geste avait eu des conséquences horribles… Ce geste avait ruiné ma semaine.

C’est ma mère qui était venue me chercher quand Maguire l’avait appelé pour lui dire que j’avais une suspension.

C’est à partir de là que tout a dérapé.

Ma mère était furieuse. Furieuse que j’aie poussé une fille. Furieuse que j’aie été assez bête que pour défendre une « garce comme Olivia ». Furieuse d’avoir dû appeler Hunt pour devoir reporter mon audition. A quoi bon, de toute façon… A quoi bon être Romeo si Livia ne pouvait pas être Juliette… Cette pièce n’avait plus aucune valeur à mes yeux depuis que Livia avait reçu une suspension, elle aussi.

Je n’avais rien dit… J’avais encaissé… Sauf quand elle a commencé à traiter Olivia de tous les noms. Là, j’avais réagi… Et je n’aurais pas dû.

Les coups avaient volés… Rien de nouveau… Je les encaissais en m’excusant… Mais je ne pleurais même pas. Je ne pleurais plus quand ça arrivait. Ce qui avait été nouveau c’était son coup de fil de ma mère à mon père pour lui dire que je passais la nuit chez elle… Mon père avait accepté. Il acceptait tout quand c’était ma mère qui demandait… Il acceptait toujours tout.

Je pensais que la nuit, c’était pour pouvoir m’engueuler encore le soir venu… Mais non. C’était pour pire que ça.

Elle m’enferma dehors… Dans le jardin. Elle déclara qu’une nuit dehors m’aidera à réfléchir sur mes fréquentations et sur les conséquences de mes actes. Notre grand jardin était clôturé mais l’évasion était facile… Mais si je m’évadais, je savais que les sanctions futures seront pires… Alors, j’avais dormis dehors recroquevillé sur moi-même sur un transat de la terrasse. Il faisait froid… Et comble de tout il a commencé à pleuvoir au milieu de la nuit. Et si je n’avais pas pleuré pour les coups… J’avais pleuré pour ça. Pour le froid et pour avoir vu ma mère tellement en colère contre moi. Mais cette culpabilité d’avoir désobéi à ma mère était amplifiée par le fait que mon geste sur Melody avait choqué Olivia. Et, toute la nuit, j’avais cette image-là de Livia. Celle où elle se rendait compte du geste que je venais de faire.

La nuit fut longue… Je ne dormis pas une seule minute. Et c’est complètement lessivé que ma mère m’avait retrouvé le matin, toujours au même endroit.

Et elle était redevenue tout gentille. Tout aimante. Il n’en fallait pas plus pour que je tombe dans ses bras en pleurant. Elle me fit un petit déjeuner copieux. Me prépara un bain chaud et ordonna à mon père de venir me chercher au plus vite. C’est ce qu’il fit.

Et le cauchemar fut terminé.

Mon père ne posa pas de questions sur ce qu’il s’était passé avec ma mère. Pourtant, une marque de griffe sur ma figure montrait bien l’ampleur des dégâts. Mon père ne m’engueula même pas pour les jours de suspensions. Il savait que j’avais déjà eu mon compte. Il me proposa d’aller se changer les idées en allant au cinéma ou à un concert. Mais je refusai en lui disant que tout ce que je voulais c’était mon lit.

Et c’est dans mon lit que j’avais passé les derniers jours. Je ne le quittai que pour manger, terrassé que j’étais par une bronchite. Mon père informa l’école que je ne serais pas de retour à l’école avant lundi pour cause de maladie.

Et, aujourd’hui, vendredi, j’étais toujours dans mon lit affalé sur le ventre par-dessus les couvertures habillé d’un t-shirt trempé à cause de la fièvre et d’un short. J’attendais, à moitié endormi, la visite de Livia qui avait prévenu qu’elle viendrait m’apporter des notes des cours que j’avais loupés.

Et savoir qu’elle allait venir était mon seul réconfort… Parce que ma mère pouvait dire ce qu’elle voulait… Elle pouvait m’interdire ce qu’elle voulait. Frapper autant qu’elle voulait… Jamais elle ne pourra m’empêcher d’aimer Livia. Jamais.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeLun 2 Oct - 17:01



Forbidden Love



ft. Julian





Mes deux jours de suspensions  avaient été assez faciles tout compte fait. Je n’étais pas fâché d’avoir pus avoir un temps d’arrêt pour me recentrer et, avec l’annonce de Miss Hunt comme quoi les auditions étaient reportés, j’avais pu redoubler d’effort pour ma performance.

Avec Jack, nous avions fait le tour des évènements. J’avais eu la chance de lui raconter  tout le fils de l’évènement et, si j’étais responsable de l’agitation à la cafétéria pour avoir offert une séance d’autographe improvisée, je crois qu’il avait compris que j’avais agis uniquement pour tenter de rattraper le coup de Melody et  lui démontrer à cette garce que j’assumais mes actes.

J’avais quand même une copie à rendre pour le jour de mon retour. Je dû copier 500 fois, pas plus pas moins la phrase suivante :

«   Je ne ferai plus de propagande à l’école. » J’crois que j’ai hérité de cette phrase parce qu’au final, Monsieur Maguire n’avait rien de vraiment tangible à me reprocher. Il ne pouvait pas me faire copier  « je ne me défendrai plus en cas d’intimidation ».

Pour avoir parlé avec Jess, je su qu’elle devait pour sa part, recopier 200 fois la définition de respect dans le dictionnaire.  Pauvre elle ! Parce que moi, en collant avec du ruban adhésif 5 crayons ensembles, j’avais pu copier en 1 seul essaie 5 fois ma phrase puisqu’elle se contenait sur une seule ligne de ma feuille.

Alors que Jess, elle, avait un court texte a recopié. Pas de chance.

Pendant mes deux jours, aussi, je jouai à la secrétaire pour Jack. Ça m’a bien fait rire et, par moment, je le faisais sourire lui aussi quand je faisais semblant de me limer les ongles tout en répondant à un appel.

Mais toute bonne chose à une fin et c’est le mercredi suivant que je suis retourné en classe. En compagnie de Jess, bien sûr. Pour notre plus grande surprise à toutes les deux, nous avons appris que Summer, quand à elle, a pu éviter la suspension.

Tiens donc ! Sa mère serait telle amie intime avec Maguire ? Il y a matière à se questionner !

Je savais que je ne verrais pas Julian ce jour là puisqu’il avait écopé d’un troisième jour.  Je pris donc autant de note que possible pour lui, ainsi que je ramassais les feuilles distribués par nos professeurs. Le lendemain, toujours absent, je su par la secrétaire que Julian raterait le reste de la semaine. Elle refusa cependant de m’en dire d’avantage.

Immédiatement après les cours, je sautais sur le téléphone et appelais mon petit ami. Julian est malade, ça s’entend dans sa voix.  Alors j’accepte de me rendre chez lui le lendemain après les cours pour lui apporter tout ce qu’il aura manqué.

J’espère secrètement que ce n’est qu’un prétexte pour me voir. Puisqu’il n’est pas non plus du genre à s’inquiéter  outre mesure de ses cours quand il est absent.  Nos professeurs lui auraient remis un  condensé à son retour et une dispense pour certains travaux.

Je prends donc le bus de ville à partir de Fairfax dès le week end annoncé pas le carillon et, pendant tout le trajet, je passe en revu ce que je veux lui dire au sujet de Stone.  Je lui dois une totale transparence. Parce que je l’aime et qu’il a prit cher pour me défendre.

Le bus me laisse au coin de Crescent et Oxford avenu.  Je marche plus ou moins une dizaine de minutes pour me rendre jusque chez Monsieur Hughes.  Les orages des dernières nuits ont laissés une humidité écrasante.

Je suis heureuse quand je peux frapper à la porte, à l’ombre sous le porche. Une domestique vient m’ouvrir et m’indique le chemin pour me rendre à la chambre de Julian, sans un moindre sourire ou une quelconque impression de sentiment. Un visage stoïque et dépourvu de mimique.

Elle doit être joyeuse sa vie !

Je grimpe l’escalier pratiquement 4 marches à la fois , puis, une fois arrivé à la chambre de Julian, je frappe trois petits coups feutrés et attends qu’il me dise d’entrer.  J’suis littéralement en suspense devant sa porte. J’ai tellement hâte de le revoir. J’ai envie de l’embrasser qu’importe qu’il soit malade. Je veux le serer dans mes bras et lui dire qu’il m’a manqué.  


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMar 3 Oct - 19:33



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Les couvertures sur lesquelles je reposais étaient mouillée par la transpiration. Il y avait une bouteille d’eau sur ma table de nuit juste à côté de mon paquet de cigarette ouvert et à moitié rempli. Il n’y avait que chez mon père que je laissais mes cigarettes apparentes dans ma chambre. Il ne m’avait jamais rien dit pour ça… Il ne disait rien sur rien. Il était inutile.

Je restai étendu là, les yeux à moitié ouvert. Ma chambre était grande mais il n’y avait pas grand-chose dedans à part un grand lit, une table de nuit, un bureau remplis de cahiers scolaires et de plans de voiture que j’avais moi-même dessinés. Il y avait aussi une platine, une garde-robe et une armoire. C’est tout. Je n’avais pas vraiment besoin de plus.

J’attendais juste Olivia… Et, quand je m’endormais, c’était son visage que je voyais. Je suppose que ça faisait ça quand on aimait quelqu’un. On y pensait tout le temps.

Et j’y pensais encore quand j’entendis la sonnette de la villa retentir. Ça devait être elle. Mon père travaillait et on avait pas d’autres visites prévues que celle de Livia. Je savais que le majordome de la maison allait aller ouvrir mais ça ne m’empêcha pas de sortir de mon lit pour me planter devant le miroir, une des seules décorations de ma pièce avec des posters de voitures et d’avions. J’avais mauvaise mine sans oublier la trace de griffe toujours présente sur ma pommette. Je trouverais bien une excuse pour ça…

Quand Olivia toqua à la porte de ma chambre, j’allai ouvrir. Je souris à Livia qui était derrière la porte.

-Salut.


J’ouvris plus grand la porte pour qu’elle puisse entrer. Mon sourire ne quittait pas mon visage. Mais je n’osais pas l’embrassé vu comme j’étais malade. Je ne voulais pas la contaminer. Et, pourtant, j’en avais tellement envie…

-Je suis vraiment content que tu sois là. J’ai voulu revenir à l’école hier mais mon père préférait que je reste à la maison.


Ma voix était éraillée et mes yeux bouffis. On avait beaucoup à se dire. Sur Stone, sur l’audition, sur nous… Y’avait vraiment beaucoup. Et je ne savais pas par quoi commencer.

-Tu vas bien ?

Je disais ça en caressant légèrement son bras.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 5 Oct - 2:25



Forbidden Love



ft. Julian




J’suis presque nerveuse de frapper à la porte de Julian, mais en même temps, tellement impatiente de le revoir que c’est une torture d’attendre qu’il vienne m’ouvrir la porte de sa chambre pour m’y inviter a entrer.

Il a le teint blafard, le front légèrement couvert de sueur et ses cheveux en bataille semblent avoir été coiffés par un pétard hystérique. Bien. Il est beau quand même ! J’espérais cependant qu’il m’enlace, qu’il m’embrasse mais  il n’en fait rien.

Peut-être qu’il est juste trop malade encore pour avoir envie de se coller à moi. M’en fou de ses microbes moi ! Quand on aime… on se fou un peu de ce genre de choses.  Enfin, en ce qui me concerne.

- Ouais… tu ne semble vraiment pas bien aller, Julian…  Et, tu t’es battu contre un grizzli ? , lui demandais-je en désignant sa joue.

Il a peut-être un chat et se dernier n’avait pas envie de se faire prendre. Bref, il ne s’est pas raté la joue.

Je vais m’assoir sur son lit en déposant mon sac par terre. C’est la première fois que j’entre dans la chambre de Julian. En fait c’est la première fois point que je vais chez lui.  Sa chambre est immense à comparer la mienne. Faut dire que l’appartement de Jack doit entrer  une demi douzaine de fois dans la Villa du père de Julian.

La décoration est…typiquement masculine et ça me fais sourire. Au moins, il n’a pas de femmes en petites tenues sur ses murs comme Dom quand je restais avec lui.  J’ai toujours un peu de nostalgie quand je pense aux Winter Wolves. Ils me manquent… Je ne sais pas cependant si c’est la même chose de leurs côtés.

- J’vais bien, merci , lui répondis-je.

Je ne sais pas trop par où commencer. Dois-je lui parler directement d’Howard Stone, entrer dans le vif du sujet ou le laisser poser les questions de lui-même. Je n’ai pas envie plus que ça d’aborder le sujet, surtout avec ce qui s’est passé à l’école mais, justement, puisqu’il a été involontairement impliqué, quoi qu’il s’en serait sortit s’il n’avait pas poussé Melody, je lui dois quelques explications.

- J’ai apporté tout ce que les profs envoient. Tu as de quoi t’occuper tout le weekend  mais si tu veux, si tu vas mieux je viendrai en faire avec toi.

C’est moyen comme entré en matière.  J’essais de réfléchir et trouver un truc mieux a dire et,  voilà que les auditions me viennent en tête. Je ne comprends pas pourquoi je n’y ai pas songé plus tôt même ! Ça, ça va lui accrocher un sourire.

- Au fait, tu as intérêt à te remettre vite sur pieds et être présent lundi parce que les auditions de Roméo seront lundi et que, ben je suis Juliette, officiellement et je n’ai pas envie que ce soit un autre que toi qui soit mon Roméo !

J’lui dis ça avec un sourire a 1million qui traverse mon visage tant je suis certaine qu’il sera content de la nouvelle.  Le plus drôle, c’est que Melody ne s’est même pas présentée, prétextant avoir envie de faire autre chose  que d’être sur scène. Quand on sait qu’elle rêvait de se rôle au point de citer les répliques à toutes les sauces…

Jess avait eu sa petite théorie là-dessus. Puis qu’il est presque certains que ce sera Julian qui obtiendra le rôle, les autres postulants ne lui arrivant pas à la cheville – et parce que les autres parents ont peur, je crois, de sa mère -  elle n’avait plus envie de se retrouver en sa compagnie  pour les pratiques et les représentations puisqu’il lui a dit en face ne pas l’aimer.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 5 Oct - 16:38



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Mon état n’échappa pas à ma petite-amie. Elle voyait bien que je n’étais pas en forme. Mais c’était difficile de cacher ça. Elle remarqua, aussi, la griffe profonde que j’avais sur la pommette. Je passai deux doigts dessus pendant qu’Olivia spéculais sur le coupable de cette blessure. Je n’aimais pas mentir aux gens que j’aime. Mais je n’en avais pas le choix.

-On peut dire ça… Le chat de ma mère n’est pas vraiment un enfant de chœur.

J’esquissai un petit sourire. Ma mère avait bien un chat. Mais il passait la plupart de son temps à dormir sur le canapé. Que ma mère crie, frappe ou non.

Olivia s’installa sur mon lit et je vins m’assoir à ses côtés. Mon t-shirt collait à ma peau tellement je transpirais. J’aurais voulu être plus présentable pour accueillir Livia.

Elle déclara qu’elle allait bien. C’était déjà ça. Je savais qu’on allait finir par parler de Stone… Mais aucun de nous deux n’était, apparemment, prêt à entamer la conversation là-dessus.  

Livia affirma m’avoir apporté tout ce que lui avait donné les profs et qu’il y avait pas mal de boulot. Mais ce qui était intéressant dans ce qu’elle disait c’est qu’elle voulait bien m’aider à rattraper mon retard ce week-end. J’avais vraiment envie, après ce qu’il s’était passé pendant la semaine, qu’elle reste avec moi pendant toute la durée du week-end. Mais je ne fis pas ma proposition tout de suite.

-Au moins, je ne risque pas de m’ennuyer…

Je souris. Faire mes devoirs ne m’ennuyais pas même si je préférerais trainer dans le garage. Je toussai un peu avant qu’Olivia ne me dise qu’elle avait obtenu le rôle de Juliette ! Un grand sourire, aussi grande que celui de Livia, s’afficha sur mon visage. C’était une bonne nouvelle. Maintenant, mon audition de lundi venait de reprendre tout un sens. Je ne savais pas que les auditions des filles avaient été reportées.

-Félicitation Livia ! Je savais que tu avais largement le talent pour être Juliette !


J’avais vu ça en elle tout de suite. Livia n’était pas très différente que moi. Elle avait de l’ambition et du talent. Les autres filles ne lui arrivaient pas à la cheville.

Mais maintenant, c’était moi qui avais la pression sur mes épaules. J’allais devoir faire une grande performance aux auditions. Mais j’étais sûr que j’avais ma chance.

-Je ne raterais cette audition pour rien au monde.

Je disais ça en passant ma main sur la joue d’Olivia.

-Même s’il faut que je vienne en chaise roulante j’irais !

Je souris. Ce n’est pas une bronchite qui allait m’empêcher d’être Romeo. Rien ni personne ne pourra m’empêcher d’arriver à réaliser mes ambitions.

-Je ne savais pas qu’ils avaient reporté les auditions de Juliette. Mais je suis content qu’ils l’aient fait…

Sinon, ça n’aurait pas eu de sens. Je souris en regardant toujours Livia de mes yeux rougis par la maladie. Je ne sais pas combien de secondes avaient passé entre cette bonne nouvelle et le moment où la photo d’elle et Stone ne revienne dans ma tête. Je toussai encore avant que mon sourire ne s’efface et que mon regard ne se dérobe.

-Dis, Livia… Stone… Stone et toi, ce n’est pas du sérieux, n’est-ce pas ?

Je ne savais pas comment aborder la conversation autrement que comme ça. Je voulais savoir. C’était plus fort que moi.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 5 Oct - 22:12



Forbidden Love



ft. Julian




Le bonheur de revoir Julian efface, momentanément,  mes craintes concernant le fameux « Black Monday » comme je le surnomme maintenant.  Il y a tant de choses que je veux lui dire, et d’autres que je dois lui dire que je ne sais trop par où commencer.

Alors j’y vais avec l’académique. C’est une bonne entrée en matière et comme ce n’est pas le travail qui va lui manquer pour le weekend, je lui propose de venir l’aider, puisque de mon côté, j’ai su en faire assez en classe pour ne pas trop avoir à y penser pendant le weekend.

Et, mon offre n’est pas désintéressée puisqu’elle me permettra de passer du temps avec mon petit ami que je n’ai pas vraiment revu depuis l’officialisation de notre « couple ».  Avec nos suspensions respectives et sa bronchite, faut dire qu’on tout avait été mis en place pour qu’on la vive chacun de notre côté cette première semaine.

Ce n’est rien cependant quand je lui annonce que j’ai été prise pour le rôle de Juliette. Ça, c’est vraiment une nouvelle qui le réjouis tout autant que moi. S’il obtient le rôle, ce qui est pratiquement dans la poche vu le manque de postulant sérieux (et talentueux )  nous pourrons vivre une belle histoire d’amour sur la scène, en parallèle avec celle que nous dissimulerons en publique. Y’a de quoi donner le vertige.

- J’vais la pousser moi-même, ta chaise s’il le faut mais, je suis certaine que même malade avec ton thermomètre interne  en ébullition, tu seras choisis.

Je regarde longuement Julian. Je résiste à l’envie de me blottir contre lui, de m’allonger avec lui sur son lit pour regarder le plafond, ma tête contre son torse et rester là, sans rien se dire. Simplement être bien et profiter que nous sommes seuls sans se faire déranger par quiconque.

Pas de Melody Summers,  pas de Madame Julian, pas de Monsieur Maguire.  Uniquement Julian et moi.

Mais mon petit ami a une question qui lui brûle les lèvres. La question justement que je voulais éviter mais qui est tout de même nécessaire.

J’hoche de la tête pour lui faire comprendre que j’ai  entendu sa question mais je chercher les bons mots pour bien lui répondre. Je ne crois pas qu’il aura droit au récit complet comme ce fut le cas pour Jack mais, je lui dois quand même une version plus officielle que celle que j’ai offerte à  Axel Moriarty.

- Je veux juste te dire, avant que je n’ai pas fait en sorte de te cacher quoi que ce soit. Avant que nous décidions de former un couple, je ne voyais pas l’utilité de t’avouer quoi que ce soit. Mais Melody a… précipité les choses, disons.

Je soupire un moment, jouant avec une mèche de mes cheveux sans regarder Julian.

- Si par ta question, tu veux savoir si avec Stone, j’ai été en couple, la réponse est non. Ça n’a été l’histoire de quelques heures…

Je le regarde, étirant mes lèvres en un frêle sourire avant de me lever et de me diriger vers son bureau sur lequel  trône une platine. Je passe ma main dessus et replace l’aiguille sur son support puisque aucun vinyle n’y est placé.

- Mais j’ai couché avec lui. C’est... euh… pas une histoire facile et agréable a raconter et dont je ne suis pas fière non plus.  Il m’a fait boire, beaucoup. On s’est embrassé, comme tu l’as vu sur cette fichue photo… Je me suis rendu compte qu’un photographe nous prenait en photos.

Je continue mon exploration de la chambre de Julian en me dirigeant cette fois vers son immense fenêtre dont la vue me montre la terrasse de rêve avec la piscine et le jacuzzi. On ne se refuse vraiment rien ! J’irais volontiers relaxer dans le jacuzzi avec Julian…

- Et donc…nous avons quitté la plage et… euh… c’est un peu confus dans ma tête parce que, comme je te l’ai dit j’ai beaucoup trop bu. Mais je sais que nous nous sommes retrouvés dans ma chambre. Et que nous avons couché ensemble.

Je n’ose pas me retourner maintenant que j’ai lâché le morceau. Ça m’a fait mal de le lui avouer bien que je me sente soulagé par cette confession.  J’ai peur de la réaction de Julian mais je suis prête à assumer les conséquences de ce que je viens de lui révéler.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeSam 7 Oct - 14:01



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Livia était Juliette. C’était acté et je m’en réjouissais. Ce qui n’avait plus de sens il y a quelques minutes venait de retrouver de la saveur. Je DEVAIS être Romeo, maintenant. Et ça même si je devais aller aux auditions avec 40 de fièvre. Et ma petite-amie, elle, était sûre que j’allais obtenir le rôle.

-Oui, j’y arriverais.

J’y étais déterminé, en tout cas. Et je savais que j’avais toutes mes chances.

On se regarda, quelques secondes, droit dans les yeux. Après la semaine cauchemardesque voir le visage de Livia avait quelque chose de réconfortant. Et je l’aurais bien embrassé s’il n’y avait pas eu cette question sur Stone et elle qui me brulait les lèvres.

Et je lui posai afin d’en avoir fini avec le suspens. Je devais savoir ce qu’il y avait vraiment entre elle et le batteur. Livia hocha la tête et je lui laissai le temps de rassembler ses mots. Elle ne me regardait plus contrairement à moi.

Et j’appris tout. Enfin, ce que je croyais être tout. Elle affirma d’abord ne rien avoir voulu me cacher. Mais ce qu’elle avait vécu avec Stone n’était simplement pas venu dans la conversation. J’hochai la tête. Je comprenais.

Livia n’avait pas été en couple avec Stone. Leur histoire, entre eux, n’avait duré que quelques heures. Et, quelque part, le savoir me rassurait déjà. Et j’aurais voulu ne pas en apprendre plus. Mais comme Livia était lancée, elle ne s’arrêtait plus.

Je la regardai se lever en ne bougeant pas de mon lit. Elle chipota à ma platine en continuant son histoire. Elle déclara avoir couché avec lui. Et c’est peut-être juste cette infirmation là que je n’aurais pas voulu savoir. Parce que ça me donnait l’impression d’être un bébé à côté de Livia. Elle avait déjà bien plus d’expérience que moi. Et ça me touchait, sûrement, un peu dans mon orgueil. Moi, à ce niveau, je n’avais encore rien vécu à part quelques baisers. Je fis une moue, malgré moi. Mais je compris bien vite que mon orgueil blessé n’était rien comparé à ce que Livia avait ressenti pendant ses quelques heures avec Stone. Il l’avait saoulé et un type les avait photographiés. Après ça, ils ont fini dans sa chambre et est arrivé ce qui devait arriver.

Je soupirai silencieusement. Je savais tout. Je baissai un moment les yeux. Livia n’y était pour rien… Et elle regrettait.

Je relevai le regard et me levai. Après une seconde d’hésitation, je passai mes bras autour de sa taille. Tant pis pour les microbes. J’avais besoin de ça.

-C’est pas ta faute…

Exposé comme ça, c’était celle de Stone. Et je regrettais, maintenant, de plus en plus, d’avoir posé la question. J’aurais préféré ne pas savoir.

-Stone a profité de toi… Et ce photographe aussi. Les photographes sont des enfoirés.

Je ne les aimais pas.

-Plus tu seras connue, plus ces photographes te voudront du mal. Il faut t’en protéger. Moi, je le fais. Je les évite.

Sans le savoir, je parlais comme ma mère. Je posai mes lèvres dans le cou de Livia et je chuchotai :

-Merci d’avoir été franche.

Je n’en voulais pas à Livia. J’en voulais plus à Stone et au photographe. Sans le photographe, je n’aurais jamais su…


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeLun 9 Oct - 23:43



Forbidden Love



ft. Julian





Il me faut bien tout ce que j’ai de courage pour déballer mon histoire à Julian. Je ne veux pas vivre avec cette histoire comme d’un ombrage honteux qui me poursuit. Et si j’ai pu l’assumer à l’école et face à Axel Moriarty – bien que je m’en suis tenue au strict minimum des explications dans un cas comme de l’autre.  

Je n’aime pas repenser à cette histoire puisqu’elle me ramène à l’une des nuits des plus terrifiantes que ma courte existence m’a amené de vivre. L’agression d’Howard est pire, selon moi, que ce que nous avons fait.

En tous les cas, de nous deux, il est celui qui a le plus à porter sur la conscience.

Je n’ose cependant pas dire à Julian ce que j’ai écrit sur la photo que j’ai remise à son ex beau-père.  J’imagine bien que Stone en rira, il en fera une boulette qu’il lancera à bout de bras.  Je n’ai pas eu de véritable nouvelle de lui depuis la dernière fois.  Je ne lui en veux pas le moins du monde. Je ne suis pas certaine de toute façon avoir réellement envie de le revoir.

Cela dit, j’ai toujours la coke qu’il m’a laissé. Je n’y ai jamais touché, ni même ouvert le sachet. Je l’ai cependant souvent fait bouger entre mes doigts en  fixant la poudre blanche s’enfuir au travers du sachet de plastique, comme un sablier.

Pourquoi il m’a laissé ça dans mon sac ? Pour que j’en devienne accro et que j’accours vers lui dès que j’aurais ressentis le manque ?  J’étais sincère, cependant, pour les réparations de sa voiture. Je ne peux cependant pas tout payer d’un coup mais je peux lui verser tout ce que je gagne en ce moment.

 Je ne l’ai pas démolie avec l’intention de le faire… Mais  conduire seule pour la première fois, sous l’effet de la cocaïne et de la peur, ce n’était pas une bonne combinaison pour  tenter l’expérience.

Je suis un peu perdu dans mes pensées quand Julian prend la parole à son tour. Il va dans le même sens que Jack en disant que Stone a profité de moi. Une larme roule sur ma joue mais je l’essuie furtivement alors qu’il m’enlace.  J’en ai plus que besoin.

- Julian… J’aurais pu le stopper à n’importe quel moment. Je ne peux pas lui faire prendre le blâme au complet. Ce serait trop injuste.

Pour le reste, je devrai m’y faire. Les journalistes, les photographes, je devrai me faire une carapace si je ne veux pas devenir complètement dingue avant la fin de cette année.

Julian m’embrasse alors au creux du cou et, alors qu’il me remercie pour ma franchise, je me retourne pour lui faire face et je l’embrasse.  Qu’importe la fièvre et les microbes.  Il m’a manqué et j’ai besoin plus que jamais de lui montrer mon amour.

Je mets un terme au baiser que pour le regarder dans les yeux. D’une main, je lui replace les mèches rebelles qui lui barrent le front.

- Nous pourrions écouter des disques en restant sur ton lit pendant des heures, si tu veux ?  Je n’ai pas très envie d’ouvrir les livres d’écoles. Pour être honnête, les notes des professeurs n’étaient qu’une excuse pour être avec toi plus rapidement.



© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMar 10 Oct - 18:51



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Livia m’avait raconté son histoire avec Stone. Et ce n’est qu’après avoir tout entendu que je regrettais d’avoir voulu savoir. J’aurais préféré avoir était dans l’ignorance. J’aurais préféré ne pas savoir pour la photo. Et, bizarrement, je me dégoûtais moi-même de penser comme ça. Car c’était penser comme mon père. Lui, aussi, préférais ne rien savoir.

Je devais penser comme Jimmy Reed. Mais je ne savais pas ce que penserais Reed de toute ça… Ni comment il réagirait.

Je vis une larme coulée le long de la joue de Livia quand je disais qu’elle n’avait rien à se reproche. Que tout ça, c’était la faute de Stone. Mais elle ne voulait pas que toute la faute lui revienne. Elle disait qu’elle aurait pu l’arrêter à tout moment. C’est quand je l’entendais parler comme ça que je comprenais à quel point Livia était une fille gentille. Elle n’aimait pas les injustices. Et elle n’aimait pas faire du mal aux autres.

Je l’enlaçai toujours ne sachant pas quoi dire à ça. Que Stone soit entièrement coupable était plus facile à gober pour moi.

Et, tout ce que je fis après l’avoir mise en garde par rapport aux journalistes, c’était de l’embrasser dans le creux du cou. Je ne voulais plus parler de Stone. On devait laisser ça dans le passer. On s’est mis ensemble après ça de toute façon…

Livia se retourna et posa ses lèvres sur les miennes. Je fermai les yeux pour apprécier le baiser. Après ma semaine cauchemardesque, j’en avais besoin. Mes lèvres de nombreuses fois meurtries par les coups remerciaient Olivia pour ce moment de répit. J’en profitai en prolongeant et en oubliant, le temps du baiser, ma bronchite. C’est Livia qui brisa le baiser pour replacer mes mèches de cheveux.

Elle déclara ne pas vouloir travailler. Juste écouter un album en restant sur mon lit. Quelques heures de répit. Je souris.

-D’accord. Ça tombe bien, je n’ai vraiment pas envie d’ouvrir un cahier aujourd’hui.

Et elle était venue pour moi… Et pas juste pour me donner des cours. Ça valait de l’or.

Je m’approchai de ma platine pour y déposé le vinyle « Legacy » de The Army. C’était mon album favori du groupe. J’aimais particulièrement le son de la chanson « The Good And The Bad ».

Le vinyle lancé, je vins rejoindre Livia sur mon lit. La fièvre était toujours bien présente et je regrettais, vraiment, d’être dans cet état pour être avec ma petite-amie.

Une fois installé sur le lit, je me couchai en entrainant Livia avec moi. Je la laissai poser sa tête sur mon torse. Ça ne devait pas spécialement être agréable pour elle étant donné que mon t-shirt était tout mouillé. Je regardais le plafond en emmêlant mes doigts dans ses cheveux blonds.

-Pour ce que c’est passé avec Melody… Sache que je n’avais pas du tout l’intention de lui faire mal… Je n’ai pas senti ma force. Je ne voulais pas qu’elle trébuche… Mais j’ai pas supporté qu’elle te fasse ça.


Je n’avais pas envie qu’elle pense que j’étais du genre à frapper les gens. Je n’étais pas comme ça. Je m’efforçais de ne pas l’être.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMer 11 Oct - 23:52



Forbidden Love



ft. Julian




Malade ou non, je m’en fou, j’ai envie d’embrasser mon petit ami et je ne vais pas m’en priver parce qu’il fait de la fièvre.  Je suis certaine que, de toute façon, je suis immunisée par l’amour. Et c’est tellement bon de l’embrasser à cet instant précis que je ne regrette même pas de défier la maladie.
Il est donc inconcevable pour moi de briser la magie qui vient de se réinstaller entre Julian et moi pour plonger le nez dans nos manuels scolaires.

Julian est du même avis que moi, alors, inutile d’aller contre la volonté du cœur.  Il va donc placer un disque sur sa table tournante puis m’entraîne avec lui sur son lit.  Je pose ma tête contre son torse en fermant les yeux. Je ne peux être plus confortablement installée, et les doigts de Julian qui  me caresse les cheveux, renforce l’agréable sentiment  qui m’enveloppe.

Et c’est à son tour de se laisser aller aux confidences. Il évoque le Black Monday, vu sous son œil. Quand il a poussé Melody et que cette dernière s’est heurté la tête.  J’avoue, j’avais été et je suis encore un peu choquée par le geste posé par mon petit ami.

Mais je n’ai jamais cru que Julian pouvait être un mec violent. Pas comme son beau-père. Mais d’avoir été élevé dans une maison ou règne un climat de violence laisse forcément des traces et, le lien se fait tout seul dans ma tête. Le fait d’avoir revu cet homme au moment le plus intense de cette histoire avec Summers avait fait péter un plomb à Julian et c’est la fille qui avait prit pour l’autre.
End of Story.

- Mais, il est venu faire quoi à l’école ton es beau-père ? Il en a après toi ou quoi ?

Parce que Julian ne m’a jamais parlé de sa relation avec lui mais quand je rassemble les comportements parfois prompts de mon petit ami, je ne peux pas faire autrement que de pointer l’acteur pour ça.

- Ta mère ne devait pas être heureuse de savoir qu’il t’a approché !  Si j’étais elle, j’aurais fait une sacré crise, je crois !

Je relevais la tête pour regarder Julian. Je n’ai pas particulièrement apprécié la façon dont sa mère m’est entrée dedans à l’école et sa façon hautaine de nous regarder Jack et moi. Comme si elle pouvait marcher sur le monde avec ses talons hors de prix.

Et là, sans trop savoir comment j’en suis venu là, je fais la différence entre la personnalité de Julian quand il est chez sa mère, et celle, quand il est chez son père. C’est à tranché au couteau tant la différence est marquée.

Mais Julian ne demeure plus avec son beau-père, alors pourquoi  est-il toujours autant sur ses gardes,  plus terne, plus renfermé une semaine sur deux ?  Peut-être que sa mère boit. Peut-être qu’il y avait une raison pourquoi Hank North la battait. Elle le trompait peut-être et il la «  punissait ». Il y a toujours deux côtés à une même médaille.

Et je veux savoir ce qu’il y a d’inscrit derrière la seconde face...

- Julian… elle est comment… ta relation avec ta mère ?



© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 12 Oct - 17:03



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


J’étais bien. Pour la première fois de cette foutue semaine, j’étais enfin bien. La musique de The Army enveloppait la pièce alors qu’Olivia avait posé sa tête sur mon torse. La douleur causée par la fièvre disparaissait à son contacte. Il n’y avait pas de meilleure médecine que la compagnie de ma petite-amie.

Mais je ne pus m’empêcher d’aborder un sujet qui faisait mal. Celui du lundi noir où j’avais poussé Melody. Je m’excusai pour mon geste essayant de l’expliquer à Livia. Je ne voulais pas qu’elle ait une mauvaise opinion de moi sur un coup de sang.

Mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle fasse directement le lien avec Hank. Je n’avais même pas parlé de lui. J’avais juste parlé de mon geste. Mais il semblerait que mon geste en lui-même soit ramené par tout le monde à mon ex-beau-père… Parce tout le monde croyait qu’il avait frappé ma mère. Monsieur Maguire, lui aussi, avait fait ce lien-là. Je secouai un rien la tête en signe d’incompréhension avant de me reprendre. Le lien que venait de faire Livia était légitime. Elle croyait le média… Elle me croyait moi… Elle me croyait moi parce que j’avais témoigné devant le juge qu’Hank était coupable. Et les médias avaient rapporté ça… C’était normal que Livia puisse croire qu’Hank frappait ma mère.

-Non pas du tout… Il venait me donner une lettre de la part de son frère pour un stage de cinéma…

Hank ne m’aurait jamais fait de mal… En fait si… Il l’avait fait mais malgré lui. En acceptant le divorce.

Et Olivia, qui semblait ralliée tout à la cause de ma mère, disait que cette dernière ne devait pas être contente de savoir qu’il m’ait approché. Elle disait que si elle aurait été à la place de ma mère, elle aurait piqué une crise. Je frissonnai. Ma mère l’aurait su, elle aurait piqué une crise… Elle aurait détruit Hank encore plus. Elle l’aurait fait agoniser.

-Elle aurait fait une crise. C’est pour ça que je n’ai rien dit…


Livia croisa, alors, mon regard. Un silence, si on ne comptait pas la musique, s’installa entre nous. J’essayais de déchiffrer ce à quoi pensait Livia sans y arriver. Je regrettais d’avoir parlé du lundi. Je regrettais ça comme je regrettais d’avoir parlé de Stone. Mais c’était trop tard.

Et, avec de l’hésitation dans la voix, ma petite-amie me demanda qu’elle était ma relation avec ma mère. Je savais que pour me sauver je n’avais que l’option du mensonge. Je savais que si la vérité éclatait, le réel allait être pire. Et je ne voulais pas « pire ». Alors j’haussai les épaules avant de replacer une de ses mèches de cheveux.

-Elle m’aime… Et je l’aime. Elle me protège peut-être un peu trop. Mais je suppose que c’est pour mon bien. C’est ce qu’elle dit en tout cas. Elle est juste un peu déboussolée avec le divorce. Mais ça passera.

Je la défendais. Parce que je l’aimais. Malgré tout ce qu’elle faisait, je n’arrivais pas à la détester. Pourtant, ça faisait des années que j’avais bien compris que ce qu’elle faisait n’était pas normal. Hank me l’avait suffisamment dit… Mais dire la vérité, en soi, ne me semblait pas normal… Crier sur tous les toits ce que ma mère faisait, ne me semblait pas normal. Parce qui si ça l’avait été, Hank l’aurait fait, non ? Il me protégeait mais n’avait pas fait ça. Alors je suppose que les hommes devaient subir. Que c’était comme ça. Même si cette pensée me semblait aussi ridicule qu’illogique.

J’étais perdu, depuis ma naissance, dans ces tourbillons de pensées contradictoire. Comment je pouvais aimer une femme qui frappait sur moi ? Je ne sais pas… Ça ne s’explique pas. Je l’aime parce que c’est ma mère. C’est tout.

Je regardai Livia. Mes yeux, malgré moi, commencèrent à se mouiller. Dans d’autre situation, j’aurais menti sans broncher. Mais la semaine avait était cauchemardesque. Ma mère avait été tellement loin… Que j’avais beaucoup de mal à tenir.

-J’espère vraiment que ça passera et qu’elle ira mieux.

Mais ça faisait 15 ans que ça durait… Et l’espoir diminuait chaque jour.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMer 18 Oct - 4:55



Forbidden Love



ft. Julian




Les battements de cœur de Julian ne sont pas réguliers. Alors que nous sommes allongés sur son lit avec de la musique en trame sonore, ils sont  lents et apaisant. Peut-être parce qu’il en a lourd à porter.

Il évoque Melody Summers et ce qui l’a conduit à la pousser lors de cette fameuse altercation à l’école.  Pourquoi lui en voudrais-je ? Parce qu’il a eu un trop plein d’émotions confuses ? Je me mets à sa place devant la visite surprise de l’homme qui battait sa mère, de ma photo avec Howard Stone placardée partout dans l’école et de Summers qui  lâchait pas l’affaire. Julian a pété un câble et elle était sur son chemin.

Je n’ai pas aimé voir ça. J’aurais aimé ne jamais voir ça. Mais Julian, je l’aime. Du moins, comme je crois savoir être possible d’aimer à mon âge. Et je suis certaine qu’ensemble, nous ne vivrons jamais de drames comme ceux qui ont meublés son enfance.

Ce qui sauvera Julian, est forcément l’amour de sa mère, et de son père. Pour autant que se dernier s’occupe de lui, ce qui semble être plus facile pour sa mère.

Je ne comprends pas, cependant, pourquoi Hank North a pris la peine de venir jusqu’à Fairfax pour  lui donner une foutue lettre qu’il aurait pu laisser discrètement dans la boîte aux lettres près du grillage de l’entrée ou… la faire parvenir directement chez son père.  M’est d’avis qu’il y a quelque chose de caché en dessous de cette raison.  Mais comme j’ai mentis à  Julian pour la photo que j’ai remise à son ex beau-père, je ne cherche pas à creuser d’avantage.

Je finirai bien par savoir. Tout finis toujours par se savoir.

Ce qui me traverse l’esprit, à chaque nouvelle semaine depuis que je connais Julian, c’est son changement drastique de comportement selon s’il est chez son père ou chez sa mère.

J’ai beau me dire que de vivre dans un climat de violence doit affecter foncièrement l’attitude d’un individu, Julian l’est qu’une semaine sur deux.   J’aurais eu tendance de croire que le climat s’était amélioré depuis leur départ de San Fernando Valley mais la froideur avec laquelle sa mère m’a bousculée à Fairfax m’a glacé le sang. À croire qu’elle aussi a garder de lourdes séquelles.
Ou alors elle est antipathique de nature.

Et ça cadre avec le portrait surprotecteur que Julian brosse de sa mère. Bref, c’es encore mon cerveau qui cherche des  tiques là où il y en a pas.  Je m’en veux d’avoir légèrement songé que, peut-être, Madame Julian avait un grain…

Ma tête toujours bien posé contre le torse de Julian, je ferme les yeux pour me laisser imprégner de la musique et profiter de ce moment que nous partageons tous les deux. Notre premier vrai depuis  notre début en tant que couple et on ne l’a pas volé vu comment c’est déroulée notre première semaine.

J’ai dû finir par m’endormir parce que, quand j’ouvre les yeux, la chambre de Julian est plongée dans le noir complet. Je m’assoie dans le lit, un peu perdu cherchant à savoir quelle heure il est.

- Julian…  hey… Julian… réveil toi…, dis-je  presque d’un murmure en le secouant.

Quelle heure il est ? On a dormit combien de temps ? Comment se fait-il que personne ne nous a réveillés ? Et Jack ? Il doit se faire un sang d’encre ! D’un autre côté… il me savait chez Julian. Alors soit il a appelé et quelqu’un  - qui n’a pas cru bon nous réveiller – l’a informé de la situation… soit… Jack lui-même a découché et il ne s’est pas rendu compte que  je ne suis pas rentrée.

- Julian ?!, insistais-je  un peu plus brusquement sans pour autant élever la voix, ne voulant pas réveiller la maison.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMer 18 Oct - 20:22



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Parler de ma mère… Ce n’était jamais facile. Parce que, chaque fois que j’en parlais, je ne savais pas quoi dire. Quand je pensais à elle, j’avais des sentiments mélangé. Je la détestais pour ce qu’elle me faisait… Et en même temps, je l’aimais plus que quiconque. Elle me protégeait. Elle voulait mon bien. Ça, j’en étais sûr. Mais pourquoi fallait-il qu’elle soit si méchante par moment ? Pourquoi ? Étais-je si mauvais que ça ?

Ma réponse sur ma mère sembla contenter Livia qui s’était tue. Elle resta là, sa tête contre mon torse. C’était plus apaisant qu’une conversation sur tout ce qui entourait notre couple. Je ne voulais plus entendre parler de ma mère, ni de Stone et encore moins de Summers. Je voulais juste écouter la musique et sentir Livia respirer contre moi. On le méritait. Tout et tout le monde avait gâché notre première semaine. On méritait ce moment ensemble.

Je fermai les yeux à un moment donné. Sans réussir à la rouvrir. La musique m’avait bercée. Depuis ma nuit blanche dehors, j’avais du mal de récupérer. Sans oublier cette bronchite qui m’affaiblissait aussi.

Je dormis profondément et ce qui me réveilla fut la voix de Livia. Je peinais à ouvrir les yeux. Je fis la moue marmonnant un peu dans mon demi-sommeil jusqu’à ce que Livia m’appelle encore. Je réussi à ouvrir doucement les yeux remarquant la pénombre qui emplissait la pièce. Je clignais deux fois des yeux. Il fait nuit… Il fait nuit ?!

-Mince !

Je me frottai les yeux et regardais Livia.

-Il fait nuit ? On a dormis tout ce temps ?

Je me redressai pour me mettre assis à côté de Livia. Mon père ne nous avait pas réveillé… Ou il n’était simplement pas passé… Mais Livia… Elle devait peut-être rentrer ? Jack ne cherchait pas après ?

Je regardai vers le réveil.

-23h ???

Je fis des yeux rond avant de regarder Livia.

-Je vais… Voir ce qu’il se passe. Reste ici.

Il fallait que j’aille aux nouvelles. J’embrassai brièvement Livia et sortit de ma chambre. La villa était silencieuse hormis des sons qui venaient du salon. Je me dirigeai vers cette pièce en toussant de temps en temps. La fièvre était toujours présente mais la présence de Livia avait fait du bien.

J’entrai dans le salon. Mon père était là, dans le divan, à regarder la télévision. Il remarqua bien vite ma présence alors que je toussais encore. Il me sourit.

-Julian ! Tu es réveillé ? Je n’ai pas voulu vous éveiller toi et Olivia. Vous dormirez si bien.


Je me grattais l’arrière de la tête attendant la suite de l’histoire.

-Et… Pour Livia ?


Il souriait toujours.

-J’ai téléphoné à Jack Perry après être rentré de chez BSC. J’ai expliqué la situation et j’ai demandé si c’était possible qu’elle puisse dormir chez nous. Il a accepté.

Je souris malgré moi. Et ça suffisait pour combler mon père. Il m’arrachait difficilement des souris alors au premier sourire de ma part, il était le plus heureux des hommes.

-Merci, papa… Je… Je remonte le dire à Livia.

Il approuva de la tête et je remontai jusque dans ma chambre. Il n'avait pas posé de question mon père. Mon bonheur, c'était son bonheur. Et il se fichait complètement, apparemment, que je sorte avec une artiste de BSC. Ce qui me faisait froid dans le dos, par contre, c'était qu'il avait du voir Livia dormir contre moi... Et je priais ma bonne étoile, si j'en avais une, qu'il ne dise absolument rien à ma mère... S'il le faisait, c'était fini...

J'entrai dans ma chambre et refermai la porte derrière moi un sourire toujours aux lèvres malgré le fait que notre secret n'était peut-être plus tant un secret pour mon père.

-Mon père n’a pas voulu nous réveiller… Il a appelé Jack. Tu peux dormir ici.

Je ne lui proposais pas la chambre d’ami. Mon lit était bien assez grand pour nous deux.

Seul hic… Livia n’avait pas de vêtements pour dormir. Je me mordis la lèvres avant de me diriger vers ma garde-robe.

-Heu… J’ai pas de pyjama de fille… Enfin, j’ai rien de bien féminin pour toi pour dormir. Mais j’ai ça…

Je sortis un t-shirt large de ma garde-robe. C’était un t-shirt avec le logo de The Lightening.

-J’espère que ça fera l’affaire… J’ai des shorts aussi, si tu veux… Et, il y a la salle de bain juste là si tu veux prendre une douche.


Je voulais me changer, moi aussi… Mettre des vêtements propres. Mais honneur aux dames pour la salle de bain.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeSam 21 Oct - 23:34



Forbidden Love



ft. Julian




Je suis complètement paniquée quand je constate que non seulement Julian et moi nous sommes endormie, mais qu’il fait noir dehors et que j’ai bien dépassé mon couvre feux.  Jack doit être furieux, mort d’inquiétude et pire encore.

Julian se réveil lentement puis, son visage prend rapidement les mêmes traits d’inquiétude que le miens. Personne ne croira qu’on s’est simplement endormi.  Je ne le croirais pas, moi, si Jess me racontait s’être tout bonnement endormi avec Arthur, par exemple, sans son lit, qui plus est!

Mon petit ami prend le contrôle de la situation – je n’en attends pas moins de lui –  et quitte sa chambre. Peut-être va-t-il trouver son père, si toutefois il est rentré ou  chercher une note laissé comme quoi Jack aurait téléphoné.  

J’en sais rien.

Il ne part pas longtemps. Même pas 5 minutes mais j’ai l’impression de marcher de long en large de sa chambre pendant des heures.  Mais quand il revient et qu’il m’annonce que tout es réglé et que j’ai même le consentement de Jack pour dormir ici je suis d’abord septique.

- Sérieusement ?

Mon anxiété me quitte rapidement alors que l’information fait son chemin dans ma tête. Je peux dormir ici. Avec Julian… Si son père ne nous a pas réveillés c’est qu’il n’a aucun problème avec ce fait.
C’est presque autant excitant que la saveur de l’interdit.

Julian me trouve alors un grand t-shirt de The Lightening et je souris quand il m’explique qu’il n’a rien de bien féminin à m’offrir.

- Dormir dans tes vêtements c’est mieux que n’importe lequel de mes pyjamas.

Je le prends lorsqu’il me le tend et je me dirige vers la salle de bain. Je ne  refuse pas la proposition de douche, sans le lui avouer, je me sens un peu imbibée de sa sueur.

C’est cependant une douche éclair que je m’accorde, attachant même mes cheveux sur ma tête pour éviter de les mouiller et de mettre un temps fou à les sécher. Je ne sais même pas si Julian possède un sèche cheveux. Mais dès que je suis douchée et que j’ai enfilé le t-shirt je laisse Julian profiter a son tour de la salle de bain.

Pendant qu’il s’y trouve, je tasse les draps et place les oreillers.  Sans trop savoir pourquoi, j’ai le cœur qui bat à tout rompre. J’ai déjà été dormir chez des copines, et j’ai aussi partagé leur lit, faute de second matelas mais avec des amies de filles, ça n’a rien à voir avec le fait de dormir avec mon petit ami et dans son propre lit.

Me glissant sous les draps, j’attends le retour de Julian avec des chatouillements dans le ventre. Et quand Julian apparait dans l’entrebâillement de la porte, mon cœur bondit, le traitre.

- Il est cool ton père… c’est pas mes parents qui m’auraient permis ça.  D’ailleurs, faudrait peut-être faire croire que… bah que j’ai dormis dans la chambre d’invité.

J’hésite d’ajouter « si nous voulons le refaire ». Mais si  ça nous permets de dormir ensemble chaque fois qu’il est chez son père, qu’est-ce qu’un petit mensonge de rien du tout ?


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeDim 22 Oct - 14:52



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Mon père avait tout arrangé avec Jack pour que Livia reste dormir chez nous. Ça ne m’étonnait pas vraiment de la part de mon père. Il ferait tout pour moi. Je ne crois pas qu’une seule fois dans sa vie, il m’avait déjà engueulé ou contredit. Il laissait ça à ma mère… Et elle le faisait très bien pour deux.

Je remontai dans ma chambre pour annoncer la bonne nouvelle à Livia. Elle était surprise et n’en croyait pas ses oreilles. Tout c’était arrangé dans notre dos alors, c’est sûr que ce n’était pas facile à croire.

-Oui, sérieusement. Tout est réglé.


Je souris. J’avoue que d’avoir Livia à mes côtés pour la nuit, ce n’était pas rien. Comparé à ma nuit cauchemardesque dehors, c’était le Paradis. Ma semaine avait fait faire des montagnes russes à mon cœur. Je passais du cauchemar au rêve quand dans un film…

Je cherchai des vêtements pour Livia pour dormir. Mais je ne trouvai rien de mieux qu’un t-shirt suffisamment large pour la couvrir. Je m’excusai de n’avoir rien de plus féminin à lui proposer. Je n’avais pas de sœur. Mais Livia déclara que dormir dans mes vêtements était mieux que n’importe lequel de ses pyjamas. Je rougis un peu toujours souriant.

-Tant mieux alors.

Elle le prit et se dirigea vers la salle de bain. J’entendais la douche couler mais je n’étais pas assez téméraire pour entrer dans la pièce. Même si l’idée avait effleuré mon esprit d’ado de 15 ans. Je me recentrai sur mon armoire et j’en tirai un débardeur de basket-ball et un short. Ça fera l’affaire pour dormir.

J’attendis que Livia sorte pour aller prendre ma douche. Je transpirais trop que pour ne pas passer par cette case-là.

Je me déshabillai laissant apparaitre les hématomes qui couvraient mes épaules, mon dos et mon torse. Ils avaient des couleurs qui allaient du bleu au jaune en passant par le mauve en fonction de leur date de parution. Mais je n’y prêtai pas attention. Je ne les voyais plus avec le temps.

Je passai sous la douche. Ça me fit un bien fou. Une fois propre, je sortis de la douche pour mettre mon débardeur et mon short. On ne voyait qu’un hématome placé sur mon épaule. Il était mauve, celui-là… Mais, dans la pénombre de la chambre, je suppose que Livia n’y verra que du feu.

Je sortis de la salle de bain. Livia était déjà couchée dans mon lit. Elle déclara que mon père était cool parce que, ses parents à elle, n’aurais jamais permis ça. Elle alla même jusqu’à dire qu’il vaudrait mieux mentir et dire qu’elle avait dormis dans la chambre d’ami. Je souris.

-D’accord. Mais, tes parents vivent au Mexique, non ? Il n’y a qu’à rien leur dire.

Si elle voulait que je mente, j’allais le faire. J’allais devoir mentir à ma mère, donc.

-Et ouais, mon père est cool. Un peu trop parfois. Il ne m’engueule jamais et ne dit jamais « non ».

Mon sourire disparu un peu. J’aurais aimé qu’il soit un peu plus dur. Avec moi comme avec Stanley et ses autres collaborateurs. Et, surtout, avec ma mère… Rien n’aurait été pareil s’il lui avait tenu tête.

J’éteignis la lumière et rejoignis Livia dans mon lit. J’enlaçai Livia sans réfléchir ma bouche se positionnant au niveau de son oreille. Son dos contre mon torse. Je fermai les yeux mais j’étais encore bien réveiller.

-Je crois que c’est la première fois que quelqu’un dors dans mon lit… Mes amis prennent le matelas d’habitude.

La première fois et la première fille. Et ça faisait bizarre. Je ressentais des drôles de sensation dans mon ventre. C’était agréable. Ma bouche descendis jusqu’à son cou où je posai mes lèvres. Quant à mes mains, je les plaçai, un peu maladroitement, sur son ventre de peur de monter trop haut ou de descendre trop bas. Ne sachant pas du tout où se trouvaient ses limites… Ni les miennes.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeLun 23 Oct - 21:09



Forbidden Love



ft. Julian




Quand Julian réapparait après son propre passage sous la douche,  et que je lui dis que,  selon moi, le mieux serait de prétendre que j’ai dormis dans une autre chambre que la sienne car ce n’est pas le genre de permission que m’accorderait ma mère, il semble surpris, bien que d’accord avec mon idée.

- Ouais… non… enfin… Je sais qu’ils ne sont pas ici mais c’est Jack qui agi pour eux et il ira en leur sens  pour des choses comme ça, tu comprends ?

Et en fait, nous ne savons rien de ce que son père à raconter à Jack. Peut-être même que, vu l’heure, Jack n’a même pas songé à questionner sur l’endroit ou je dormais mais, quoi qu’il en soit,  un petit mensonge sans conséquences vaut mieux qu’une nouvelle discussion sur la contraception et les dangers du sexe.

D’ailleurs, c’est quelque chose dont je ne me suis pas encore occupé. J’aurais préféré en parler avec Natasha plutôt que de dire à Jack que je voulais prendre la pilule contraceptive. Les hommes croient que nous prenons cette décision dans le but unique de pouvoir devenir active sexuellement alors que, depuis mes première règles, j’ai vraiment très mal durant cette période et que l’infirmière de l’école m’a dit que de prendre la pilule pouvait aider à réduire les douleurs.

Bref, je m’égare dans mes pensées au point que je ne relève pas ce que me dit Julian au sujet de son père trop permissif.

Mon petit ami me rejoint dans son lit et, instinctivement, je me place dos à lui pour pouvoir me coller contre son torse.  Je me sens si bien, dans ses bras que je ne crois pas pouvoir dormir, du moins, pas tout de suite.  Et pire encore quand il place ses mains sur mon ventre et que de ses lèvres, il embrasse mon cou.

J’inspire par la bouche, un peu par surprise et parce que je suis confuse dans ce que je ressens. Une partie de moi voudrait que Julian se montre un peu plus téméraire, mais une autre, et je ne sais pas combien plus forte est cette partie, ne se sent pas prête à ce que les choses aillent trop vite.
Et c’est là que je réalise que, peut-être, Julian s’attend à plus que ça.

Parce que je lui ai confié avoir fait l’amour avec Howard Stone.

- Julian, je…

Je me sens stupide. Si je lui dis que je ne veux pas faire l’amour avec lui, il croira que je ne l’aime pas assez ? Que je ne suis pas sincère ?  Ou alors que j’ai mentis ?

Pourtant, je suis certaine des sentiments que j’éprouve pour lui et c’est exactement pour cette raison que j’ai besoin de nous prenions les choses avec un rythme différent. Que nous apprenions à nous aimer de toutes les façons possibles avant d’en arriver là.

Et je viens poser mes mains sur les siennes. Je ne veux pas qu’il les retire.

- Je me sens pas prête à…  je sais que  je t’ai dis que…  mais c’est parce que…

Je tourne ma tête vers l’oreiller pour l’enfoncer le temps de clarifier mes idées. La situation à de quoi faire rire tant elle est ridicule. Pourquoi ai-je autant de difficulté à m’exprimer alors que la chose est toute simple à dire.

- Je voudrais que nous prenions notre temps.  Parce que… tout va toujours trop vite et j’aurais aimé que ma première fois soit avec une personne que j’aime. Et maintenant que j’ai trouvé cette personne, je voudrais simplement que ce moment soit parfait…

Je me retourne pour lui faire face, guidant ses mains vers mon dos, puis les laissant là, je viens caresser ses cheveux d’une main et sa joue tuméfiée de l’autre.  On peut s’embrasser toute la nuit, se caresser… un peu sans exagérer.  Découvrir certaine chose mais pas plus.

Mes yeux, malgré la noirceur, plongent sans hésitation dans les siens avant que je l’embrasse passionnément.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 26 Oct - 10:46



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Les parents de Livia étaient au-delà de la frontière, je me disais qu’il ne serait pas au courant de cette nuit. Mais elle disait que Jack, qui était son tuteur légal, ira dans leur sens. Et que donc Jack… C’était, en quelque sorte, l’intermédiaire entre elle et ses parents. Voir même la représentation même de ses parents.

-Oui, je comprends.

Du coup, je suppose qu’elle voulait qu’on dise à Jack qu’elle avait dormis dans la chambre d’ami. De toute façon, j’étais prêt à mentir pour elle. Je savais ce que c’était d’avoir des réprimandes. Si on pouvait les éviter, c’était bien.

Ma mère saurait que je dormais avec Livia… Je passerais une deuxième semaine cauchemardesque. Je priais pour que mon père reste muet à ce sujet. Qu’il ne lui parle même pas de Livia. Je l’espérais assez intelligent pour ça.

J’égratignai un peu mon père, d’ailleurs, en parlant à Livia juste avant qu’on se blottisse l’un contre l’autre. Je mis mes mains sur son ventre alors que j’embrassai son cou. J’étais bien là, contre elle.

J’étais prêt à fermer les yeux et à profiter e notre étreinte. Mais Livia commença à parler. Et à ne pas achever ses phrases. Elle disait ne pas se sentir prête… Je fronçai les sourcils mais juste parce que je n’avais pas compris, dans un premier temps, de quoi elle parlait. Et les deux phrases non terminées qui suivirent ne furent pas d’une grande aide…

Mais, alors qu’elle se retournait vers son oreiller, la pièce tomba. Elle n’était pas prête à aller plus loin. C’est ça où elle voulait en venir. Et, au lieu de répliqué tout de suite, je rougis malgré moi et savais que, si je lâchais un mot, j’allais bafouiller. Alors je me retins.

C’est elle qui reprit les choses en main en s’expliquant. Elle déclara vouloir prendre son temps. Et… Quelque part… Je ne demandais pas mieux. Je savais qu’elle l’avait fait avec Stone. Elle me l’avait avoué pas plus tard qu’il y a quelques heures. Et… Même si mon ego en était frustré, je savais, au fond, que je n’étais pas prêt. Je n’étais pas Stone… Et même Livia, elle-même, était plus expérimenté que moi. Et elle était légèrement plus âgée aussi.

Et… Il n’y a rien à faire… Même si j’étais prêt, j’avais encore cette croyance que ma mère observait tout le temps… Que les murs et la distance qui nous séparait n’était pas suffisante.

Elle finissait toujours tout par savoir.

Elle se retourna vers moi posant mes mains dans son dos et jouant avec mes mèches de cheveux tout en caressant ma joue.

-Je ne veux pas aller trop vite non plus… Je veux aussi que ça soit parfait.

Je souris évitant d’avouer que je n’étais pas prêt, de toute façon. C’était le genre de réflexions qui me rapprochait tellement de mon père qu’elles me révulsaient. J’appréhendais alors que Tyler, lui, c’était déjà venté de l’avoir fait. Je suis sûr que Jimmy Reed n’aurait pas appréhendé. Il était réputé pour ne rien appréhender.

Livia m’embrassa ce qui eut le don de faire disparaitre mes pensées parasites. Mes mains exploraient son dos par-dessus mon t-shirt. Je prolongeai le baiser encore et encore. Je ressentais tout un tas de sensations. Toutes agréables. C’est sûrement pour ça que je prolongeai jusqu’à ce que l’air me manque. C’est là que je brisai le baiser en ne sachant plus si les frissons que j’avais était dû à la maladie ou à ces nouvelles sensations.

Et, enhardi par tout ça, mes mains finirent par passer sous le t-shirt pour caresser son dos et ses flancs. J’embrassai son cou doucement. C’était les seules zones que je me permettais de toucher pour l’instant. Mais je me permis d’en faire le tour plusieurs fois et avec des caresses différentes. Et des baisers différents. Jusqu’à ne plus se contenter de garder ma bouche fermée quand je l’embrassais. Ce qui me procura, à nouveau, des sensations nouvelles.

Quelque part, je me disais que je devais ne pas prendre d’initiatives et laisser l’expérience d’Olivia me guider. Mais j’avais peut-être trop d’orgueil pour ne pas lui montrer le peu que je savais faire… Mais, plus j’explorais ce peu de zones, plus je me faisais submergé par un tas de sensations que je ne connaissais pas. Je voyageais à l’aveugle dans un milieu inconnu.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeSam 28 Oct - 2:09



Forbidden Love



ft. Julian




Quand j’ai demandé à Jack, plus tôt aujourd’hui, si je pouvais passer chez Julian après les cours, j’étais loin de m’imaginer que nous finirions au lit ensemble.  Pas dans le sens que cela pourrait sembler être, mais quand même.  Le simple fait d’être blottis dans ses bras, ses mains sur mon ventre et sa bouche qui embrasse la peau du cou, me propulse loin dans mes fantasmes d’adolescente.

Y’a rien d’aussi intense comme ce que j’ai vécue avec Howard Stone. Pourtant, c’est tellement meilleur !  Je sens pas que Julian s’attend à ce que je lui donne ce que je ne suis pas prête pourtant, si dans ma tête, je veux clairement que nous prenions notre temps, mon cœur lui, passe vitesse grand « V ».

J’essais quand même de lui dire ce que je ressens mais tout est confus dans ma tête.  J’ai peur qu’il croit que, parce que je l’ai fait avec Stone,  je ne désir que des « hommes » et qu’il n’est pas assez bien pour moi.

Je finis quand même pas exprimer quelque chose d’assez clair, du moins je le crois, et me retournant sur moi-même pour lui faire face, je viens placer ses mains au bas de mon dos et ensuite, je lui caresser tout doucement, sa joue blessée.

J’ai envie de lui dire que je l’aime. Que même s’ils sont récents, je ne doute pas de mes sentiments pours lui et que les jours passés sans le voir m’ont paru interminable. Au lieu de ça, je l’embrasse, passant mes bras autour de son cou.

Je suis rassurée de savoir qu’il partage mes intentions.  Que pour lui aussi, c’est important de prendre son temps. Je ne le connais pas depuis très longtemps. Je ne sais pas s’il a eu plusieurs petites amies avant moi et qui sait, peut-être même l’a-t-il déjà fait, et bien plus souvent que moi.
Je préfère ne pas y penser, et me concentrer sur la saveur de ses baisers.

Malgré tout, je me sens assez en confiance et je le laisse caresser mon dos, même lorsqu’il passe ses mains sous mon…enfin, son t-shirt, puisque je porte son vêtement.  J’oublie vite les sonnettes d’alarmes qui résonnent dans ma tête pour me fier uniquement aux battements de mon cœur.

Les caresses de Julian, autant que ses baisers, deviennent plus intenses, plus brûlantes.  J’en tremble entre ses mains sans comprendre si  c’est parce que je vis les premiers frissons de l’amour…ou bien si c’est parce que Julian m’a passé sa fièvre.

Et puis, sans m’en rendre compte, Julian se retrouve pencher sur moi. Je crois l’avoir attiré, ou alors ça c’est fais dans un élan naturel  mais son corps couvre le miens et mes mains cherchent à se faufiler sous son débardeur.

Je crois que, sans cette boule de poils sortit de je ne sais où qui  vînt  nous sauter sur la tête, nos belles intentions de prendre notre temps auraient foutu le camp aussi rapidement que mon cœur qui bats a tout rompre.

Je tente tant bien que mal de camoufler mon rire dans l’oreiller mais le chat miaule  et se frotte contre nous.

- J’crois qu’il ou elle est jaloux… , dis-je en  flattant le dos arrondis du chat.

Rien n’arrive pour rien…  J’embrasse de nouveau Julian puis je me replace dans le lit après avoir pétri mon oreiller pour lui redonner une forme confortable.  Parfois, il y a des signes, comme l’attaque d’un chat jaloux, qu’il ne fait pas négliger.  Mais, ça ne m’empêchera pas de dormir coller contre lui.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeDim 29 Oct - 10:04



Forbidden Love
ft. Olivia Cortez


Olivia ne voulait pas aller trop vite. Elle ne voulait pas aller si loin qu’elle avait été avec Stone. Elle voulait profiter et prendre son temps. Et, si d’un côté, je m’étais momentanément senti un peu lésé, j’avais vite été rassuré de ne pas devoir aller trop loin. Parce que, au fond, je ne me sentais pas prêt. Même si je ne voulais pas le dire parce que ce sentiment de ne pas l’être me faisait bien trop pensé à mon père pour que j’accepte ça de moi-même.

Je confirmai à Livia que je voulais aussi prendre mon temps. Sans avouer mes peurs ou autre chose. Juste en me mettant sur la même longueur d’onde qu’elle parce que je l’étais.

Et on s’embrassa. Je commençai à faire mes premières découvertes en caressant Livia sous son t-shirt. Je me laissai aller à ces nouvelles sensations qui, plus j’avançais, moins elles m’effrayaient et plus elles étaient agréable. Mon corps tout entier frissonnait. Et j’étais sûr que ce n’était pas dû à la fièvre.

Nos baisers devinrent plus brûlant. Et, je ne sais pas comment, je me retrouvais presque sur Livia. Nos corps se touchaient bien qu’encore bien couverts. Je n’arrivais plus à m’arrêter de l’embrasser. Et quand les doigts de Livia frôlèrent ma peau sous mon débardeur, je sentis, à nouveau, un tas de nouvelles choses et de nouveaux frissons qui se rependaient partout dans mon corps.

C’est alors que je sentis quelque chose sauter sur ma tête. Et je remarquais bien vite qu’il s’agissait de mon chat…

-Dust !


Je m’exclamai en me remettant de mon côté du lit alors que mon chat, Dust, un chat tout gris, venait réclamer sa part de câlins.

Livia se retenait de rire alors que je faisais la moue. Elle caressa son dos clamant qu’il était jaloux.

-Possible… Je lui interdis, pourtant, de venir dans mon lit. Mais il n’écoute jamais.

Ma moue disparut quand Olivia m’embrassa à nouveau. Dust, lui, ne comptait pas quitter mon lit de sitôt. Je soupirai.

-C’est vraiment un chat incorrigible…


Je posai ma tête sur mon coussin en passant une main sur mon visage. Je sentais encore le fantôme des sensations que j’avais ressenties. Je me tournai vers Livia pour la laisser se coller à moi. J’embrassai le haut de son front. Dust, quant à lui, s’installa, tel un pacha, juste au-dessus de nos têtes sur le haut de nos coussins.

Je fermai doucement les yeux sans recommencer à la caresser comme je l’avais fait il y a quelques minutes. Non, je me contentais de la serrer dans mes bras. C’était suffisant pour que je retrouve le sourire. C’était assez pour que je me sente complètement apaiser et que j’arrive à oublier la semaine que j’avais passée.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMar 31 Oct - 21:25



Forbidden Love



ft. Julian




Sauver par… le chat ?

On dit que rien n’arrive pour rien et c’est probablement vrai. Julian m’avait avoué quelques instants plutôt vouloir également prendre son temps mais nous avons légèrement augmenté la cadence, allant jusqu’à se caresser sous nos vêtement.  Le dos, le ventre, sans plus mais sans l’intervention de Dust, allez savoir jusque où nos mains auraient été se balader.

J’ai du mal à garder mon sérieux et je tente de camoufler mon rire dans l’oreiller. Je ne voudrais pas réveiller le père de Julian, ou attirer son attention et qu’il passe la tête dans l’entrebâillement de la porte en disant «  Il est assez tard les enfants ! ». Ça aurait été le genre d’Enrique, en fait. Quand j’invitais des copines à la maison. Il n’était même pas 22h30 que déjà il venait nous ramener à l’ordre…

Ce soir, ou plutôt cette nuit, c’est Dust qui s’est chargé de nous ramener sur le droit chemin et de mettre un terme à notre entreprise de plus en plus…glissante.  Et à voir comment il se colle à nous, comme s’il réclamait lui aussi son dû,  je ne peux que lui gratter le cou en soumettant l’hypothèse qu’il devait être en manque d’attention.

- Il est aussi têtu que toi alors… il n’en fait qu’à sa tête.

Alors que Julian prend le chat pour le déposer plus loin sur le lit, je m’allonge, remontant les draps et tapant un peu sur mon oreiller pour le remodeler  plus confortablement. Julian s’installe à son tour et je viens me coller à lui, dans notre position initiale en fermant les yeux, sourire sur mes lèvres.

Dust, quant à lui, revînt se poser juste au dessus de nos têtes, comme le roi des félins qu’il prétend être.  Je ne m’en préoccupe pas. Tant qu’il me laisse dormir dans les bras de Julian,  il peut bien s’installer où il le veut.

Le sommeil ne tarde pas à s’emparer de moi. Il ne suffit que je ferme les yeux et que je cale ma respiration à celle de Julian pour que je relaxe complètement, calmant les frissons qui s’étaient emparés de moi  quand Julian caressait mon dos.

Je ne dors cependant que d’un œil, comme le dit l’expression. Quand Julian bouge, j’ouvre les yeux le temps, comme pour m’assurer qu’il  va bien et que je ne rêve pas. Je suis bel et bien dans le lit de Julian, dans ses bras.

Notre première nuit officielle ensemble, la plus belle de toute ma vie et je l’espère, pas notre dernière ensemble. Qui sait, chaque weekend quand il sera chez son père… peut-être que ça pourra être comme ça.


© Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Forbidden Love [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Forbidden Love [PV Livia][Terminé]   Forbidden Love [PV Livia][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Forbidden Love [PV Livia][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Malibu :: Villa de Don Hughes-