AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Mer 4 Oct - 14:34



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


Le verdict avait été clair et y avait pas besoin d’avoir fait 7 ans de médecine pour savoir ce qui allait m’arriver à l’hôpital. On m’avait fait passer directement, avec même pas deux minutes pour dire à Alexie de ne pas s’en faire, de l’ambulance à la salle d’opération. Il fallait non seulement stopper définitivement l’hémorragie mais aussi enlever cette putain de bastos qui était restée dedans, bloquée par mon omoplate. C’était bien la preuve que je n’avais pas pris la balle direct mais bien une putain de balle perdue qui avait ricoché et donc, perdu un peu en vitesse. Sinon, elle serait ressortie.

Enfin soit… Trois fois, alors qu’ils me faisaient rouler à travers les couloirs de l’hôpital tout en m’expliquant tout ça, j’avais essayé de me redresser sur le lit… Sans vraiment de raison… C’était juste que j’aimais pas qu’ils me parlent quand j’étais couché, j’avais l’impression d’être à l’agonie alors que c’était pas vrai.

Et trois fois ils m’avaient repoussé en position couchée en me demandant de rester comme ça et de ne pas bouger.

Cause toujours…

Jusqu’à ce qu’on arrive dans la salle d’op’ et que je n’ai plus vraiment le choix… un masque en plastoc sur la tronche, une ou deux aiguilles dans le bras et ils m’envoyèrent recta dans les vapes, histoire d’être tranquilles et de faire leur boulot…

Après ça, je me rappelai m’être vaguement réveillé une fois… Avoir vu et un peu parlé avec Alexie, mais sans vraiment être complètement réveillé… Je pensais bien me rappeler qu’elle m’avait dit de me rendormir et qu’elle allait voir son père qui était mis en observation dans une autre chambre. Pas sûr que moi, j’aie eu des propos vraiment cohérents à ce moment-là…

Pas sûr non plus que ça ait pas été qu’un rêve.

‘Fin bref… Avec tout ça, je finis quand même par me réveiller un peu mieux sans savoir combien de temps s’était passé depuis la course en lit d’hôpital jusqu’à la salle d’opération. Et quand je regardai autour de moi en me demandant, bordel, où diable je me trouvais, que je vis sur mon lit une touffe de cheveux blonds complètement en pétard, du côté de mon bras valide, l’autre étant complètement couvert de bandelettes au niveau de l’épaule.

Je passai ma main dans les cheveux en question et les ébouriffai en disant d’une voix rauque, les cordes vocales encore à moitié endormies.

-Hey ! Dunk… Tu dors ?

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Jeu 5 Oct - 19:20



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


Il n’y avait rien à la télévision ce soir à part un téléfilm plutôt naze que je m’amusais à parodier pour faire rire la galerie, c’est-à-dire mes potes de toujours. On avait investi le fauteuil de notre maison. Car, oui, même si on gagnait de l’argent depuis qu’on était chez MTI, on squattait toujours chez mon frère.

Mon frère qui était absent, ce soir, parce qu’il travaillait. Ses horaires étaient variables et ce n’était pas rare qu’il travaille en soirée.

On se marrait comme des dingues en consommant des bières… Jusqu’à ce que le téléphone sonne.

Je décrochai la combiné avec un grand sourire sur le visage après l’instant de déconne que je venais de vivre avec mes meilleurs potes. C’était Conrad à l’appareil. Sa voix était suffisamment grave pour que mon sourire ne disparaisse complètement sous le regard interloqué de mes amis.

Il y avait eu une fusillade… Jordan était blessé. Il a été emmené à l’hôpital…

Je devins blême. Je posai plein de questions à Conrad sans lui laisser placer un mot. J’étais désemparé par cette nouvelle. Je savais que Jordan faisait un métier dangereux… Mais il avait survécu à la guerre. Et je pensais que, du coup, rien d’autre ne pourrait lui arrivé.

Je me trompais.

Conrad me disait de rester calme. Il affirma que Jordan avait été touché à l’épaule et que sa vie n’était pas en danger.

Ça ne m’empêchait pas d’être angoissé et révolté. Comment peut-on faire ça ? Comment peut-on tirer sur des gens innocents ?

Quand Conrad m’indiqua dans quel hôpital avait été transporté Jordan et après m’avoir rassuré encore et encore, on finit par raccrocher.

Je n’attendis pas plus longtemps avant de toute expliquer aux entre tout en m’habillant pour partir directement à l’hôpital. Je voulais voir mon frère !

Je partis sur le champ et arrivai, quelques minutes plus tard, à l’hôpital. Arrivé à l’accueil, je demandais des informations sur mon frère en parlant très vite. On m’indiqua qu’il était en salle d’opération. Et que je devais patienter un long moment avant de le voir.

-Je vais patienter !

Il n’était pas question que je parte. Je pris place dans la salle d’attente. Les minutes passèrent et, toutes les dix minutes, j’allais me renseigner sur l’avancement. On me signala, à un moment qu’il se reposait dans sa chambre et que je devais encore attendre. Je soupirai mais ne m’énervait pas. Je comprenais.

Je retournai à la salle d’attente jusqu’à ce qu’une jolie et gentille femme avec une voix douce vint me dire que mon frère dormait toujours mais que je pouvais aller le voir dans sa chambre. Ça faisait plusieurs heures que j’attendais. On était déjà presque le matin.

J’entrai dans la chambre de Jordan qui dormait encore. Je m’installai sur la chaise juste à côté du lit. J’avais eu peur même si Conrad m’avait rassuré. C’était plus fort que moi… Je n’arrêtais pas de me dire que si la balle avait été un peu plus mal placée, je n’aurais plus de frère aujourd’hui...

Je le regardai un moment dormir avant de reposer ma tête sur son lit alors que le sommeil me gagnait. Je n’avais pas fermé l’œil de toute la nuit… Et j’étais crevé…

Je ne sais pas combien de temps s’était passé entre le moment où je m’étais endormi et le moment où je sentis une main ébouriffé mes cheveux. J’ouvris doucement les yeux en entendant la voix de Jordan me demander si je dormais.

-Heu… Quoi ?


Ma voix était encore endormir… Et je me redressai avant de me rappeler tout ce qu’il s’était passé et d’ouvrir entièrement les yeux.

-Jordan ! T’es réveillé !

Un grand sourire s’afficha sur mon visage. J’étais vraiment heureux de voir mon frère ouvrir les yeux après toute l’angoisse que j’avais ressenti toute la nuit.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Tu vas bien ? Conrad n’a pas vraiment eu le temps de tout me raconter. C’était au Great Nachos ? Comment peut-on tirer sur des gens comme ça ?

Je parlais vite. Toutes les questions que je m’étais posé pendant la nuit sortaient de ma bouche.

@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Sam 7 Oct - 13:30



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


J’avais reconnu pratiquement directement la touffe de cheveux blonds en pétard de mon petit frère. Bien plus vite d’ailleurs que je n’avais réalisé où j’étais. Je me sentais complètement flasque, les idées embrumées et les paupières lourdes. Et heureusement, Duncan était placé du bon côté, ce qui fit que je ne me fis pas mal en lui ébouriffant les cheveux. Parce que là, je réalisais plus que j’étais blessé. Merci les antidouleurs.

Je rigolai quand Duncan leva sa tête d’ahuri de mon lit, jusqu’à ce qu’il se redresse complètement en s’exclamant. J’étais pas le seul à être dans les vapes apparemment.

-Ouais…

Je voulus passer ma main droite, puisque j’étais droitier, sur mon visage mais…

-Aw…

Je tournai la tête, vis le pansement puis le Baxter auquel j’étais relié et qui devait contenir les fameux antidouleurs… Ah ouais, je me rappelais maintenant : j’avais pris une balle était j’étais à l’hôpital… Je soupirai…

-Et merde…

Bon ben… il allait falloir faire avec… Ou sans…

Je passai ma main gauche sur mon visage, du coup, avant de me redresser prudemment sur mon lit. Duncan, lui, me bombardait de questions alors que mes idées se remettaient tout juste péniblement en place.

Je souris à nouveau en le regardant débiter plus de mots à la minute que je ne saurai jamais le faire.

-Conrad a pas eu le temps, ou tu lui as pas laissé le temps d’en placer une ?

Chipotant déjà un peu à mon pansement en essayant de résister à l’envie de l’arracher pour voir ce qu’il en était en dessous, j’entrepris de répondre lentement à mon frère.

-Mauvais endroit, mauvais moment… On bouffait au Great Nachos quand… je sais pas… On a été pris au milieu d’un règlement de compte entre gangs ou un truc du genre. Y avait des tensions depuis quelques temps…

Je le regardai avec une expression rassurante et amusée.

-Tire pas cette tronche, je suis pas mort…

Pas cette fois-ci, en tout cas. Et j’étais bien conscient que je crevais de bol… Qu’on crevait tous les quatre de bol, Alexie, Conrad et moi. Pas que je n’en avais rien à foutre des autres civils présents alors au Great Nachos mais je m’estimais déjà vachement heureux que tous ceux que je connaissais s’en soient sortis indemnes. Si je cherchais à avoir plus, je risquais de me faire du mal pour rien.

-Tu n’as pas croisé Alexie Greatfield dans le coin ?

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Mar 10 Oct - 12:50



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


Mon frère se réveillait doucement alors que, moi, je m’étais réveillé d’un coup. J’étais vraiment heureux de le voir ouvrir les yeux. Conrad avait beau m’avoir dit que sa blessure n’était pas « grave », j’étais quand même inquiet.

Jordan bougea un peu. Mais il était limité par sa blessure et le baxter. Je le plaignais vraiment, le pauvre.

-Ne bouge pas trop. Fait attention.

Il lâcha un petit juron sûrement à cause de la situation dans laquelle il était. Je lui laissai, un peu, le temps d’émerger et de se rendre compte d’où il était et de ce qu’il s’était passé. Mais, après quelques secondes, je ne tenais plus. Il fallait que je pose mes questions. Et c’est ce que je fis en les posant toutes les uns à la suite de l’autre. J’avais eu peur et, maintenant, je voulais savoir précisément ce qu’il s’était passé. Et toutes mes questions attirèrent une question de la part de mon frère. A savoir, si j’avais vraiment laissé le temps à Conrad d’en placer une. J’essayais de me remémorer le coup de fil.

-Heu… Je ne sais plus.

Je me rappelle surtout avoir parlé moi. Mais quand j’étais inquiet je parlais beaucoup.

Jordan finit par ma répondre en disant qu’il s’était trouvé au mauvaise endroit au mauvais moment. Il mangeait quand il a été pris au milieu d’un règlement de compte au Great Nachos. Je faisais une tête inquiète et Jordan ne tarda pas à le remarquer.

-Non, mais tu aurais pu… Comment les gens peuvent se mettre à tirer comme ça… Je ne comprends pas…


Le Great Nachos était un super endroit. J’allais souvent y manger avec mes potes. J’espérais vraiment qu’aucune personne innocente n’avait été tuée.

Jordan me demanda, alors, si j’avais pas vu Alexie. Je pris un air surpris. Je savais qu’Alexie était la fille du tenancier du Great Nachos. Mais, ce que je savais aussi, c’était que mon frère avait déjà eu un rendez-vous avec elle. J’étais sûr que c’était un rendez-vous galant ! Même si lui disait que ça n’avait rien à voir.

-Non… Je ne l’ai pas vu. J’ai attendu dans la salle d’attente depuis que j’ai reçu le coup de fil de Conrad. Pourquoi ? Elle était là ? Elle va bien ? Et son père, il va bien ? Il y a eu des morts ?

Mon flux de question recommença. Si Alexie se trouvait à l’hôpital, c’est peut-être parce qu’elle ou son père a été touché.


@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Mer 11 Oct - 9:17



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


Mon petit frère était inquiet, je n’avais même pas besoin qu’il me pose toutes ces questions pour le voir, son regard suffisait. Il avait l’air plus choqué et angoissé que je ne l’étais (enfin, ça, on en reparlera après mon premier mois d’incapacité de travail). Mais pas sûr que si les rôles avaient été inversés, j’aurais fait tant que ça le malin. J’aurais même été plutôt furax comme Conrad devait l’être maintenant, en train de faire des pieds et des mains pour trouver les identités des assaillants au bureau alors que le chef devait le bassiner à lui dire de rentrer chez lui dormir un peu.

Bref, mon petit frangin était nerveux et quand il était nerveux, il posait plein de questions. Et pour moi qui étais encore dans les vapes, c’était pas évident à suivre.

Alors je lui avais demandé avec un sourire en coin si c’était Conrad qui avait pas eu le temps de lui expliquer l’histoire en long et en large ou si c’était lui qui ne l’avait pas laissé en placer une.

Duncan m’avait avoué qu’il ne savait plus. Pas étonnant, dans un sens… Je savais très bien que chacun des membres de ma famille redoutait encore, même si je n’étais plus au Vietnam, que quelqu’un ne les appelle pour leur dire que j’avais été abattu, poignardé ou un truc du genre. Et c’était exactement l’expérience que Duncan venait de faire.

Je lui expliquai donc dans les grandes lignes ce qui s’était passé, parce que les détails m’échappaient un peu dans l’immédiat.

Duncan était dépassé par les événements, se demandant comment de telles choses pouvaient arriver. Je voulus hausser les épaules, mais me ravisai parce que même si j’étais bien fourni en antidouleurs, ça faisait quand même pas forcément du bien.

-Ouais… Je sais que ça aurait pu. Mais c’est pas le cas.

Il était inutile d’angoisser pour quelque chose qui ne s’était, in fine, pas produit. J’étais vivant, j’allais même relativement bien, tout bien considéré (encore une fois, à voir après un mois d’inactivité).

Je retrouvai mon petit frère, cela dit, et souris quand il manifesta son indignation et son incompréhension face à la bestialité du genre humain. Bienvenue sur Terre, Duncan.

-Sexe, argent, pouvoir, je suppose. Des affaires de gangs quoi…

Je disais ça, contrairement à Duncan, sans indignation aucune. De même que dire que j’étais « blasé » n’était pas vraiment le bon terme (si j’étais réellement blasé, je changerais de job). Disons que j’avais plutôt passé depuis quelque temps le seuil de la désespérance qui permet de penser qu’il y a une réelle solution à la violence en général.

Comme je l’avais dit à Alexie seulement quelques heures plus tôt, on se contentait de placer du chewing gum sur des fuites en priant pour que ça tienne, mais en sachant très bien que tôt ou tard, ça va lâcher.

En parlant d’Alexie, je demandai à Duncan s’il ne l’avait pas vue et je vis l’inquiétude revenir au galop sur son visage… Et les questions qui allaient avec, évidemment. Je posai ma main sur celle de mon frère, appuyée sur mon lit.

-Du calme, Dunk… Ouais, Alexie était là, son père aussi et ils n’ont rien. Ils sont choqués, par contre… C’est pas tous les jours qu’on est pris dans une fusillade… Alexie est montée avec moi dans l’ambulance, et son père aussi qui était sous le choc.

Je soupirai.

-Je sais pas s’il y a eu des morts. Quand j’ai marché jusqu’à l’ambulance, j’ai vaguement entendu un collègue dire qu’il y avait quatre blessés graves… J’en sais pas plus.

Un sourire se dessina sur mon visage.

-Conrad a quand même eu un de ces enfoirés.

C’était mal de se réjouir de la mort de quelqu’un. Mais je croyais bien que même ma mère qui arrêtait pas de dire ça se réjouirait qu’un de ces connards qui avait essayé de buter son gamin aujourd’hui (ou était-ce hier ?) ait passé l’arme à gauche.

Voilà pourquoi, Dunk, les gens tirent dans le tas. Parce que la violence fait partie intégrante des prédateurs que nous sommes, même des plus gentils d’entre nous.

Je me contorsionnai un peu pour tendre mon bras valide et essayer de choper le Baxter  qui était légèrement en retrait par rapport à mon lit.

-Est-ce que tu crois… que ce foutu truc… roule… ?

J’étais pas encore tout à fait réveillé, mais je voulais me lever et sortir.

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Jeu 12 Oct - 10:14



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


Quand Jordan me conta son histoire, je ne pus m’empêcher de penser à ce fichu monde dans lequel on vit et qui est rempli de gens capables de tuer et détruire des familles entières. Ce genre de personnes étaient perdues ou voulait toucher à l’illusion du pouvoir et de l’argent ou encore étaient simplement fous. Et je ne savais pas comment on pouvait en venir à ça. A tuer des hommes, des femmes, voir des enfants pour rien. Des gens innocents qui ne cherchent qu’à vivre heureux entourés des leurs.

Mon frère aurait pu y passer aujourd’hui… Et ça aurait été toute notre famille qui aurait été meurtrie. Mes frères, ma mère… Ma pauvre mère qui avait déjà perdu son mari de méritait pas de perdre son fils ainé.

Et mon frère, alors que je me plaignais de ça, confirma qu’il aurait pu y passer. Je soupirai. Ça n’était pas arrivé… Je devais me réjouir de ça… Mais je ne pouvais m’empêcher de penser à ce qu’il se serait passé si c’était arrivé.

Et mon caractère de révolté s’exprima devant mon frère qui confirma que c’était pour le sexe, l’argent et le pouvoir que cette fusillade avait éclaté dans un petit restaurant paisible de l’Eastside.

-C’est des raisons un peu faibles pour tirer sur des gens. Il n’y a aucune raison valable pour faire ça.


Je savais que la violence était bien présente dans le quartier où on vivait. C’était un des quartiers les plus pauvres de L.A. mais je m’y sentais bien… Je m’y sentais plus à ma place qu’à Beverly Hills… Mais je ne pouvais m’empêcher de penser que la pauvreté des gens les poussait parfois à faire des choses horribles. Une personne pauvre et perdue est facilement manipulable par des gens malintentionnés. Et c’était triste.

Jordan me parla d’Alexie et je m’inquiétai directement pour la journaliste. Je savais que mon frère la connaissait bien mieux que moi. Je le soupçonnais même de flirter avec. Jordan posa sa main sur la mienne sans doute pour me rassurer. Il déclara qu’Alexie et son père étaient à l’hôpital mais qu’ils n’avaient rien. Je soupirai de soulagement. Ils étaient choqué, par contre, ce qui était normal.

-Heureusement, ils n’ont rien. Monsieur Greatfield est un homme super gentil. Et Alexie, je l’aime beaucoup aussi. Elle a été très sympa avec moi en interview.

Ces personnes ne méritaient pas ce qu’il s’était passé…

Jordan déclara qu’il ne savait pas s’il y avait des morts. Je pris un air triste quand il confirma qu’il y avait, par contre, quatre blessés graves.

-J’espère qu’ils s’en sortiront…


On ne pouvait faire qu’espérer. On n’était pas médecin. Je n’en avais pas les compétences. J’étais un artiste. Tout ce que je pouvais faire, c’était parler de tout ça, de toutes ces injustices à travers mes chansons.

La seule satisfaction qu’avait mon frère, c’était qu’un des assaillants avait été tué par Conrad. J’approuvai de la tête ne pouvant me réjouir de la mort de quelqu’un même si c’était un salaud et qu’il méritait sûrement son sort. Cet homme avait peut-être une mère qui l’aimait.

Jordan essayai de choper le baxter en se demandant si ce truc roulait. Je levai un sourcil.

-Tu crois que ce n’est pas un peu tôt pour la promenade ? Tu viens de te réveiller. Il faut peut-être l’avis d’un médecin, non ?

Je savais que je ne pourrais pas empêcher Jordan de le faire s’il en avait envie. Il était borné. Je regardai vers le baxter.

-Oui, ça roule… Mais ce n’est pas une bonne idée de te lever trop vite…

Je souris devant les efforts de mon frère pour se contorsionner. Il est incorrigible.

-Plus tu te reposes, plus tu as de chances de guérir, vite, tu sais ça ?

Je savais qu’il détestait entendre ce genre de phrase d’où mon sourire.



@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Ven 13 Oct - 12:14



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


Le pauvre Duncan était dépassé, révolté et ce à tel point qu’il semblait même incapable d’élever la voix et de manifester sa colère. A moins qu’il n’ait pas de colère, juste du désespoir et de l’incompréhension. Ouais. J’étais pas psy, mais ça devait être plutôt ça. Dans la famille, j’avais le monopole de la colère brute. Dunk, lui, allait plus loin encore que la révolte : chacune de ses chansons était, certes, la manifestation de tout ça, mais aussi un cheminement réflexif sur le pourquoi du comment.

C’était pour ça qu’à l’heure actuelle, mon petit frère n’avait rien d’autre que des questions. Et pas sur l’événement ponctuel qui m’avait cloué dans ce lit d’hôpital à la con, mais sur les agissements de l’humanité en générale.

Chose qu’on ne peut faire que lorsqu’on a encore une once d’espoir pour ladite humanité.

Mes réflexions à moi étaient beaucoup plus simples :

1. C’était bien fait pour celui qui avait pris une bastos qui l’avait tué.
2. On allait les trouver.
3. On allait leur en faire baver.

Régler le problème ? Oh non, je savais que cette guerre était perdue d’avance pour nous. La drogue, les armes, le grand banditisme en général avait toujours existé et existerait bien longtemps encore après ma mort. Non. On ne pouvait pas régler le problème général qu’exposait Duncan par ses questions.

Mais on pouvait agir sur cet événement  ponctuel et leur rendre la monnaie de leur pièce. Pourquoi ? Pour l’héroïsme ? Pour leur prouver qu’on était plus forts qu’eux ? Non. Parce que ça nous ferait du bien, moi le premier même si je me doutais un peu que je n’allais, malheureusement, être que spectateur dans l'histoire.

Je souris à mon frère qui disait qu’il n’y avait aucune raison valable de tirer sur les gens et plaçai ma main valide derrière sa tête, ramenant d’un coup tous ses cheveux devant ses yeux.

-T’as raison.

Même si je me retenais de dire que la vengeance était quand même une putain de bonne raison… Un des premiers symptômes du fait que je réalisais de plus en plus que j’allais rester H.S. un bon moment…

J’avais demandé après Alexie et Duncan avait remis une bonne couche d’inquiétude sur le tapis. Mais je les avais vite balayées en lui disant que ni elle, ni son père n’étaient blessés. On connaissait tous les deux le vieux Greatfield depuis qu’on était dans l’Eastside, et Dunk connaissait Alexie parce qu’il avait été interviewé par la journaliste. Et on pouvait dire qu’il appréciait le père autant que moi et la fille… presque autant que moi.

-On ira les voir… A moins qu’Alexie ne débarque ici.

J’avais fait un clin d’œil à mon frère, sachant qu’il était très loin d’être con et qu’il me soupçonnait de faire ce que j’étais bel et bien coupable de faire.

Mais bon ! Trêve de couillonnades !

Je me contorsionnai pour évaluer la situation, ici. J’étais relié à un putain de truc et ce que je voulais réellement savoir, c’était s’il roulait. Mais mes mouvements étaient limités par ma blessure.  Je tirai sur le tuyau qui me connectait à ce bazar… Pendant que Duncan, lui, se demandait si ce ne serait pas mieux d’avoir l’avis d’un médecin.

Je m’arrêtai alors deux secondes de tirer sur ce truc pour regarder mon frère.

-Dunk… Si je demande l’avis d’un médecin pour aller fumer une clope, tu crois qu’il va me dire quoi ?

Je me retournai vers mon casse-tête et recommençai à tirer sur le tuyau, rajoutant une petit couche d’humour noir.

-Ce type dans l’Eastside a pas été foutu de me buter… Faut bien que je continue à faire le job moi-même.

L’espèce de porte-manteau sur roulettes qui soutenait la poche pleine de je savais pas trop quoi se mit à rouler vers moi et je jubilai.

-Ahah ! Je suis le meilleur… Viens ici, saloperie…

Puis, me tournant vers Dunk, brièvement tout en continuant ma manœuvre alors qu’il me disait que moins je bougeais, plus vite je guérirais.

-Je sais, M’man. Trouve mes boots et mes chaussettes, tu veux ? C’est l’heure du café.

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Dim 15 Oct - 10:59



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


Il n’y avait pas de raison à la violence. Pas de raisons aux hommes de s’entre-tuer. Je ne pouvais pas comprendre les gens qui tuaient. C’était plus fort que moi. La violence, qu’on disait propre à l’humanité, n’était pas en moi. Alors ça voulait dire que je n’étais pas humain ? Non, ça voulait peut-être dire que l’adage est faux. Que, justement, les humains ne sont pas violents. Ils le deviennent à force d’évènements tragiques. C’est tout. C’est le désespoir qui engendre la violence.

J’ajoutai, tout haut, qu’il n’y avait aucune raison valable à la violence. Mon frère approuva. Lui, je l’avais toujours considéré comme un gardien. Un gardien qui protège les gens des gens violents. Qui protège des femmes, des hommes et des enfants. Qui empêche des familles d’éclater.

Parlant de famille, on parla d’Alexie et de son père. J’appris, pour mon plus grand soulagement, qu’ils n’étaient pas blessés. J’appréciais vraiment beaucoup ces deux personnes. Et j’étais sûr que Jordan appréciait encore plus Alexie que moi. Il y avait quelque chose entre eux, j’en étais sûr. Mon frère disait qu’on irait les voir… Si Alexie ne venait pas tout simplement ici. Mon sourire s’afficha enfin.

-Mon petit doigt me dit qu’elle viendra. Et plus tôt que tu ne le crois !

Je voulais que ma famille soit heureuse et l’amour aidait beaucoup à ça. Alors si mon frère pouvait vivre une super histoire avec Alexie, j’allais l’y aider par tous les moyens.

Mon frère commença à bouger et regarda au baxter auquel il était relié. Il n’arrêtait pas de tirer sur le tuyau pendant que je lui disais qu’il valait mieux demander à un médecin s’il pouvait se promener avant de le faire lui-même sans aucune autorisation. Et il me mit sur le fait qu’il ne valait mieux pas demander tout au médecin comme l’exemple de la clope. Je soupirai.

-T’es incorrigible…

Il continuait de tirer sur le tuyau alors que je faisais la moue. Et il ajouta une couche d’humour noir qui me fit lever les yeux au ciel.

-T’es bête, Jordan… Moi, je te dis qu’il vaut mieux que tu te reposes…

Mais il ne m’écoutait pas. Surtout qu’il finit, quand même par dégager le baxter et le faire rouler vers lui. Sa volonté était trop grande. Je ne pouvais rien faire contre. Il s’exclama, fier d’avoir réussi à faire roule le truc. Pendant que moi, j’essayais encore de le dissuader en lui disant qu’il guérira plus vite s’il ne bougeait pas. Et qui dit guérir plus vite disait reprendre le boulot plus vite. Et je savais à quel point Jordan aimait son boulot. Je suis sûr que ses semaines de convalescence allaient être longue pour lui…

Mais il ne voulut rien entendre. Il voulait juste aller prendre un café. Je poussai un soupire.

-Bon d’accord. Mais tu ne viendras pas te plaindre après, alors.

Je lui apportai ses boots et ses chaussettes. Je l’aidai à les mettre parce qu’avec sa blessure, c’était trop compliqué quoi qu’il en dise. Je l’aidai, ensuite, à se relever doucement.

-Je continue à dire que ce n’est pas une bonne idée…

Mais je n’avais rien à dire. Je savais que Jordan ne tiendra pas compte de mon avis.

On sortit de la chambre. Le café on allait le prendre à la cafétéria qui n’était pas très loin de la chambre de mon frère. Et, en chemin, je ne pus m’empêcher de parler, encore d’Alexie.

-Alors… Avant la fusillade, tu étais avec Alexie ? Ça se déroule comment entre vous ? Vous en êtes où ?


Je souriais. J’avais envie de savoir tout !



@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Mar 17 Oct - 11:31



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


Ce ne fut que lorsque je le rassurai sur Alexie et son père, affirmant même que la jeune femme viendrait peut-être nous voir ici même, dans cette chambre, que Duncan retrouva son sourire légendaire. Bon… Je préférais ça aux questions existentielles auxquelles je n’avais pas vraiment de réponse. Et évidemment, mon petit frère n’était pas dupe. Il savait pour la soirée au restaurant qu’on avait fait, Alexie et moi…

Et il lui en fallait pas plus pour se faire des films… Plutôt réalistes les films… Enfin, pour ce qui était de mes sentiments à moi, tout du moins.

Je lui souris donc en retour…

-Ouais… On verra.

En attendant, j’en avais déjà ras le cul d’être couché dans un lit qui, en plus, n’était pas le mien… Déjà qu’avec le mien, j’étais pas fort copain, alors avec celui-ci… Je voulais sortir, je voulais une clope et je voulais un café. Et quand un flic veut une clope et un café, en général, le monde peut bien s’écrouler, rien n’avancera avant qu’il n’ait obtenu sa dose de nicotine et de caféine. Mais comme, de toute façon, le monde est foutu, ça vient pas à cinq minutes…

Et ce genre d’habitude se perpétuait même en civil, et même cloué sur un lit d’hôpital.

Je faisais plus ou moins abstraction des recommandations de mon frère. En fait, une partie de moi savait qu’il avait raison… Et une autre ne pouvait pas se résoudre à rester là une seconde de plus. Je ne voulais pas faire le douillet ou quoi que ce soit, je ne voulais pas que mes collègues pensent qu’une balle pouvait avoir raison de moi…

Bref, c’était dans la continuité de cette « saine » et perpétuelle rivalité entre flics qui veut qu’on montre toujours qui est le plus fort.

J’avais eu raison du baxter qui avait roulé vers moi et des conseils de Duncan pratiquement en même temps. C’était ce qu’on appelait faire d’une pierre deux coups.

Je m’assis sur mon lit, constatant qu’on ne m’avait laissé que mon caleçon, histoire que je garde un pu de dignité, dans l’histoire… Et Duncan m’avait approché mes chaussettes et mes boots. Essayez, une fois, de mettre des chaussettes et des chaussures à une main. Impossible. Alors je finis par accepter l’aide de Duncan.

Je me sentais tout de suite moins nu et moins vulnérable avec mes boots aux pieds… Je me levai et attrapai ma chemise d’uniforme qui était posée sur une chaise pour l’enfiler comme je pouvais, parce que je n’arrivais pas à passer mon bras blessé dans la seconde manche… Mais c’était vraiment histoire de ne pas sortir pratiquement à poil…

-Ok, c’est parti.

Mais je faisais déjà un peu moins le malin, me sentant crevé rien que d’avoir fait ces efforts-là. Je remis ça sur le manque de café, me disant que ça allait aller mieux après.

On sortit de la chambre et je regardai un peu partout pour ne pas me faire choper direct par le médecin ou une infirmière mal lunée. Je n’avais même aucune idée de quelle tronche avait le médecin ou les infirmières qui s’occupaient de moi, d’ailleurs…

Me tenant à mon porte-baxter roulant (je n’avais aucune idée de comment se truc s’appelait), on se dirigea vers la cafétéria… Avec le nombre de fois où j’étais venu escorter les ambulances qui avaient ramassé des bourrés, des junkies… ou Bailey Raphaël, dans l’Eastside, c’était pas le premier café que j’allais m’enfiler ici. Mais ça allait être le premier en tant que patient, ça ouais.

Tout en marchant tranquillement vers l’objet de notre quête, mon frère en demanda plus sur Alexie et moi… Et si ça pouvait le divertir de ce qui s’était passé hier soir, c’était tant mieux.

-Ouais j’étais avec Alexie… Enfin Conrad et moi, on avait décidé d’aller manger au Great Nachos.

Je souris malgré moi…

-En toute innocence et pour la troisième fois cette semaine, bien évidemment…

Je haussai une épaule, celle qui fonctionnait encore…

-Puis on a été interrompu par des enfoirés avec des mitrailleuses. Mais avant ça, elle avait accepté mon invitation de passer de temps en temps chez nous, quand elle est dans le coin. Elle vit chez l’acteur Hank North pour l’instant… Et même si elle a l’air sûr de ce qu’elle fait, je t’avouerai que j’aime pas trop l’idée…

Mais j’avais rien à dire, pas vrai ?

On arriva finalement en vue de la cafétéria.

-Putain, j’aurais pas cru que c’était si loin, cette foutue cafétéria.

Je me laissai tomber, prudemment quand même, sur une chaise, non sans grimacer, mais je pouvais pas me plaindre, Dunk m’avait interdit de le faire.

-Tu vas chercher du café ? Moi… je crois que je vais rester là, hein…

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Mer 18 Oct - 19:23



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


Mon frère était vraiment incorrigible. Il avait vraiment envie d’aller se promener alors même qu’il venait d’émerger après une nuit d’enfer. Mais je ne pouvais rien faire contre sa volonté. Jordan était comme ça. Il détestait rester inactif. Il fallait toujours qu’il bouge.

Je lui montrais ma désapprobation. Mais c’était comme parler dans le vide. J’étais sûr que les médecins ne seraient pas d’accord qu’il sorte si vite du lit, pourtant.

J’abandonnai d’essayer de l’en dissuader. Et j’allai chercher ses chaussettes et ses boots. Je l’aidai à les enfiler même s’il avait essayé de le faire seul dans un premier temps. Sa revalidation allait être dur pour lui… Lui qui ne demande jamais d’aide… Il n’aura pas le choix.

Il se leva et je le laissai faire. Tout comme je le laissai mettre sa veste d’uniforme. Une fois prêt, je lui souris et on sortit de la chambre.

Je vis le regard de Jordan se perdre tout autour de nous. Je savais que si un médecin le voyait, il serait directement renvoyé dans sa chambre. Et je souriais de le voir se méfier de chaque infirmière qui passait. Mais je ne tardais pas à recommencer à parler alors qu’on marchait vers la cafétéria. Je lui parlais d’Alexie. Je posai plein de questions sur elle et Jordan. J’avais vraiment envie de savoir ce qu’il en était.

Il disait que lui et Conrad étaient au Great Nachos et que ça faisait trois fois sur la semaine qu’ils y allaient. Je souris en voyant mon frère en parler avec un sourire aux lèvres.

-Oui, en tout innocence, bien sûr.

Je souris d’un sourire malicieux. Je savais quand mon frère aimait une fille. Il n’avait aucun secret pour moi. Et je savais qu’il appréciait vraiment beaucoup Alexie.

Il ajouta qu’Alexie avait accepté son invitation de venir chez nous quelques fois. Mon sourire s’élargit et je trépignais presque sur place. Alexie ! Chez nous ! Génial ! Il déclara, aussi, qu’elle vivait, actuellement chez Hank North. Là, je tirais une drôle de tête. J’avais lu dans la presse qu’il venait d’être condamné pour violence conjugale. Mon frère n’aimait pas trop l’idée. Et je devais avouer que moi non plus.

-Hank North ? Mais… Il battait sa femme, non ? Enfin… Je ne le connais pas, je suppose que je ne peux pas juger. Mais… Quand même. J’ai vu son ex-femme à la télévision. Elle a l’air vraiment touchée par ça.

Mais bon… Comme je le disais, je ne pouvais pas juger. Je n’avais que le point de vue des médias.

-En tout cas, c’est cool qu’elle veuille bien venir chez nous ! Et je suis sûr que tu vas arriver à conclure avec elle !

Je souris, les voyant déjà ensemble alors qu’on arrivait à la cafétéria. Jordan semblait déjà fatigué par le trajet.

-Je t’avais dit qu’il valait mieux rester dans ton lit.


On s’installa. Jordan tant bien que mal. Il me demanda d’aller chercher du café. Un sourire en coin s’afficha sur mon visage.

-Ah ben voilà ! Tu deviens déjà raisonnable ! Il y a de l’espoir.

Je rigolai et me levai pour aller chercher du café. Je pris un noir avec un sucre pour Jordan et un café au lait pour moi. Je ramenai les tasses et les posai sur la table.

-Tu vas sûrement avoir pas mal de rééducation à faire… Ça signifie que tu pourras venir nous voir à nos premiers concerts en tournée ! Timmy a dit qu’on pouvait prendre des gens avec nous…


Je lui proposai une place dans l’avion. Juste pour un concert ou deux. Je savais bien qu'il ne voudrait pas rester tout du long.

-Et comme tu vas conclure avec Alexie, tu pourras lui proposer de venir avec.

Elle pouvait sûrement obtenir un congé, non ? Je vivais peut-être dans un trop grand rêve… Surtout que, dans ma tête, entre Alexie et Jordan c’était déjà acté.



@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Jeu 19 Oct - 13:49



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


Je pouvais pas la faire à l’envers à Duncan… S’il n’avait rien pu faire contre mon envie de bouger, je n’avais rien pu faire, une fois hors de la chambre, contre sa curiosité dont j’étais sûr qu’il avait déjà la réponse à la plupart de ses questions… Ou tout du moins, qu’il s’en doutait. Il fallait dire qu’Alexie était la première femme avec laquelle j’étais sorti au restaurant depuis que Roxxy nous avait quitté. Et il savait aussi qu’il m’en fallait beaucoup pour sortir de mon blockhaus et passer la soirée avec quelqu’un d’autre que Conrad ou BleedingHeart.

Alors bien sûr que Duncan me répondit avec ironie en reprenant mes mots avant de me bombarder de questions. Questions auxquelles j’avais répondu en lui disant que, tout ce que j’avais fait jusque-là, c’était dire à Alexie que notre porte lui était grande ouverte et qu’elle était la bienvenue.

D’autant qu’elle vivait chez North, ce que je confiai également à mon frère. Je fus ravi de voir que j’étais pas leur seul à m’inquiéter à ce propos.

-Ouais… Je sais… Mais Alexie dit qu’elle gère, qu’il ne lui fera pas de mal… Ils se connaissent depuis qu’elle a 16 ans… Et je crois pas qu’Alexie soit le genre à se laisser faire, t’façon.

Je rougis, cependant, bien malgré moi, quand un Duncan enthousiaste s’exclama qu’il était sûr que j’allais conclure avec la jeune journaliste.

-Ah… Tu crois ça ?

On était finalement arrivés à la cafétéria et j’avais l’impression d’avoir marché 10km… En même temps, j’avais certainement encore pas mal d’anesthésiants, morphine ou autre dans le corps, vu qu’on m’avait retiré une balle… Mais bon… J’avais besoin d’un café et d’une clope…

Je m’étais assis sur la première chaise à portée de main de la cafétéria. Je secouai la tête en faisant la moue désapprouvant Duncan qui disait que j’aurais dû rester dans mon lit. Mais n’empêche que là tout de suite, je me voyais pas trop faire un mètre de plus… Alors je lui avais demandé d’aller chercher du café, pour son plus grand bonheur.

-N’importe quoi… J’ai pas dit que j’étais crevé ou que j’avais mal… Je garde juste nos places. Pour être sûr.

Mauvaise foi quand tu nous tiens !

Duncan alla chercher ce qu’il fallait alors que j’appuyais ma tête entre mes bras croisés sur la table… Non, je n’étais pas fatigué, j’étais carrément exténué.

J’entendis Duncan revenir et redressai ma tête, prenant entre mes mains le café qu’il me tendait, soufflant un peu dessus car il était très chaud.

-Merci, Dunk.

Mon frère parla alors de la rééducation que j’aurais à faire et y voyais l’occasion que je parte avec eux en tournée… Je souris.

-Ouais, je viendrai voir quelques concerts… J’y compte bien ! Je vais devenir fou, t’façon, si je reste à la maison tout seul comme un con.

C’était vrai que si BleedingHeart partait en tournée alors que j’étais en arrêt de travail, ça voudra dire que j’allais le retrouver vraiment tout seul chez moi ! Et rien que d’y penser, mon cœur accéléra le rythme d’angoisse. Pas qu’être seul me dérangeait… Mais être seul et ne pas pouvoir bouger, c’était un cumul qui allait être difficile à vivre…

Sauf si, comme le disait encore une fois Duncan, il se passait réellement quelque chose entre Alexie et moi… Peut-être qu’alors, un peu d’intimité dans la maison ne sera pas de refus…

Je souris à Duncan et pris une gorgée de café avant de grimacer…

-T’as mis du sucre là-dedans ?

Ben pas assez. De ma main valide, je pris une dosette de sucre mise à disposition sur la table que j’ouvris avec mes dents, puis encore une autre et mélangeai mon café.

-Je manquerai pas de lui proposer… Je peux pas rater votre première tournée de toute façon, les petits gars. Vous en avez fait, un sacré chemin, depuis le Nevada ! Tout le commissariat a déjà votre album… C’est une tournée américaine ?

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Sam 21 Oct - 12:55



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


Je parlai d’Alexie parce que j’étais sûr qu’elle et mon frère allaient finir en couple. Mon frère avait été au restaurant avec elle ! C’était une preuve. Sinon, c’était rare quand il sortait de la maison sauf pour aller travailler.

J’appris aussi qu’Alexie vivait, pour l’instant, chez Hank North. J’étais surpris d’apprendre ça. Les médias parlaient souvent d’Hank North, c’est dernier temps et ce n’était pas en bien. D’après les médias, et les juges, il avait frappé sa femme pendant toute la durée de leur relation. Je l’aimais bien en tant qu’acteur… Mais là, je devais avouer que cette histoire était horrible. J’étais contre la violence sur toutes ces formes. Mais frapper une femme, c’était un fait très grave. Je respectais beaucoup les femmes et ce genre d’évènements me dégoûtait.

Mais mon frère disait qu’Alexie gérait. Enfin, c’est ce qu’elle disait, en tout cas. Elle et Hank se connaissait depuis qu’elle avait 16 ans.

-Oui… Je suppose qu’elle sait ce qu’elle fait. Elle le connait mieux que nous.


On avait rien à dire là-dessus de toute façon.

Je m’exclamai, ensuite, en disant que j’étais sûr que Jordan allait conclure avec Alexie.

-Ouais ! Je le crois ! J’ai l’instinct pour ça !

Je souris et on arriva à la cafétéria. Mon frère était fatigué, ça se voyait. Mais je lui avais dit qu’il aurait mieux valu rester dans mon lit. Mais, même fatigué, il restait sur ses positions et désapprouvait ce que je disais. Il était de mauvaise foi en plus ! Je fis la moue.

-Si, t’es crevé. Ne cherche pas de fausses excuses.

Je partis, tout de même, chercher des cafés. Jordan en avait bien besoin avec la nuit qu’il avait eue. Je les ramenai à notre table et posai la tasse de Jordan devant lui.

Je ne touchai pas encore à mon café. Je parlais, plutôt, de la longue rééducation qu’allait avoir Jordan. Et donc de l’occasion qu’il aura de venir voir BleedingHeart en tournée. Il accepta ma proposition. Et un grand sourire s’afficha sur mon visage.

-Génial !!! On va s’amuser !!!

Il fallait voir le bon côté de la blessure de Jordan. Et ça, s’en était un. Il allait avoir du temps pour faire ce qu’il avait envie de faire en dehors du boulot. Il pourra voyager avec nous. Et on pourra s’amuser tous ensemble.

Je bus un coup de café en même temps que Jordan qui grimaça. Je n’avais pas mis assez de sucre. Je fis la moue.

-Oui ! J’ai mis un seul sucre. Trop de sucre, c’est mauvais pour la santé.

Mais ça n’empêcha pas Jordan d’en ajouter un. Je fis une moue amusée. Il est vraiment incorrigible… Pas étonnant qu’il avait tout le temps besoin de bouger avec tout le sucre qu’il ingérait.

Il accepta aussi ma proposition d’inviter Alexie sur cette tournée pour quelques concerts.

-Cool ! Tu seras sûrement couple avec elle d’ici là.

Je rigolai. J’y croyais vraiment à cette histoire d’amour.

Il ajouta que tout le commissariat avait déjà l’album de BleedingHeart. Mon sourire s’agrandit. C’est une vraie fierté pour moi. On avait parcouru beaucoup de chemin avec le groupe. Et on était maintenant à la veille de notre première tournée.

-Non mondiale ! Une vraie tournée partout dans le monde ! On va commencer par les Etats-Unis, puis ça sera l’Europe ! Moi qui n’ai jamais voyagé ça va être tout nouveau pour moi. Je vais faire le tour du monde !

J’étais vraiment heureux. J’avais des étoiles dans les yeux rien que d’y penser.

-On va faire la première partie de The Burning Fire. Et, si tu viens avec nous, tu auras une place dans l’avion. Un avion rien que pour les deux groupes ! Tu te rends compte ?


J’avais l’impression de vivre un rêve.




@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 371
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Dim 22 Oct - 14:37



Wake Up Time
ft. Duncan Keller


Le sujet principal des questions de Duncan désormais, c’était Alexie… Alexie et moi, pour être précis. Il n’y avait encore rien de concret entre nous que mon petit frère était déjà plein d’enthousiasme et d’espoir. Il était sûr et certain qu’il allait se passer quelque chose entre moi et la journaliste de la télévision.

Mouais… Peut-être… Notre rencontre plus qu’insolite nous avait rapprochés alors que je n’étais personne et qu’elle était une personnalité publique. Alors, pourquoi pas… ?

Duncan disait qu’il avait l’instinct pour ça et je rigolai alors qu’on arrivait en vue de la cafétéria.

-Et bien si t’as raison, petit frère, j’ai intérêt à lui apprendre à ne plus attirer la merde… Parce qu’hormis notre rendez-vous au restaurant, la première fois qu’on s’est vus, elle m’a fait un putain d’accident de bagnole et la deuxième, on nous a tiré dessus.

Sans compter qu’elle était veuve… deux fois…

Hors de question que je sois le suivant. Mais hors de question que je ne sorte pas avec cette femme sous prétexte qu’elle était un aimant à tragédie non plus.

Je pus enfin m’asseoir sur une chaise, incapable pour le moment d’aller plus loin. Il me fallait mon café et ça allait aller mieux. Mais l’astuce ne fonctionna pas sur Duncan qui répliqua que, si, j’étais crevé. Je frottai mon visage de ma main valide.

-J’ai une si sale gueule que ça ?

Duncan était finalement revenu avec du café pour mon plus grand bonheur. Bon, le sujet de ma revalidation était beaucoup moins marrant mais il semblait que je n’allais peut-être pas rester vraiment à la maison tout le temps, ni même m’ennuyer… Puisque BleedingHeart avait des projets et pas des moindres !

Et rien que de voir mon frangin s’exclamer comme si c’était Noël, ça valait le coup d’accepter de participer à la tournée, non ? Bon, je devrai sûrement revenir souvent à L.A. pour les soins et ce genre de conneries mais je pourrai participer à quelques concerts.

N’y tenant plus et même s’il était très chaud, j’avais porté mon café à mes lèvres et m’était bien vite rendu compte que j’aurais mieux fait de confier cette mission cruciale à Conrad plutôt qu’à Duncan… Parce que Dunk n’avait mis qu’un seul sucre. Je le regardai, désappointé alors que j’avais encore une fois l’impression d’entendre notre mère à travers mon petit frère.

-Dis donc… T’es sûr que t’es un punk ? Tu devrais prôner l’excès et ça devrais être à moi de te dire d’y aller mollo, non ?

Ouais… Je n’avais aucun doute que Duncan soit un punk. Certes, il n’était pas vraiment débauché, junkie et sale… C’était dans son caractère contestataire qu’il était punk (bref, dans la partie du punk qui comptait vraiment)… Après tout, il s’était déjà retrouvé une fois dans nos cellules parce que son groupe avait fait un concert qualifié « d’anarchiste » devant l’hôtel de ville…

Bref, c’était juste une petite pique pour souligner encore une fois que deux ou trois excès allaient peut-être me tuer, mais uniquement à long terme. D’autant que j’étais persuadé que la clope allait me tuer avant le sucre, si le fait de m’acoquiner avec Alexie T. Greatfield ne me tuait pas avant même la clope.

Maintenant que j’avais lancé mon frère sur le sujet de leur tournée, il ne s’arrêtait plus. Et quand il m’annonça qu’il s’agissait non pas d’une tournée américaine mais bien d’une tournée mondiale, j’en restai bouche bée.

-Mondiale ?!

Les petits commençaient fort et pour cause : ils étaient la première partie de The Burning Fire, un groupe connu depuis des années. Un grand sourire s’afficha sur mon visage.

-Putain mais c’est génial !

Et j’avais l’occasion, fan de rock que j’étais, de partir en avion avec BleedingHeart et The Burning Fire ?! Je regardai brièvement les pansements qui recouvraient ma blessure probablement suturée maintenant…

-Ben j’ai bien fait de me faire tirer dessus.

Je rigolai rien qu’à voir l’expression de joie sur le visage de mon frère. Depuis le temps qu’ils attendaient cette reconnaissance et aussi de toucher un plus grand public et bien maintenant, c’était fait.

-Mon petit frère est une star alors !

-Monsieur Keller !

Ma tête était comme rentrée dans mes épaules en entendant mon nom prononcé par une voix de femme courroucée dans mon dos…

-Et merde…

Je désignai mon frère et me retournai vers l’infirmière…

-C’est lui, Monsieur Keller.

C’était clair qu’avec mes pansements, mon porte-baxter à roulettes, ma chemise d’uniforme à moitié mise et mon caleçon, je devais faire parfaitement illusion…

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Duncan Keller


Messages : 248
Date d'inscription : 22/10/2013
Age du personnage : 30

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: têtu, j'aime l'humour et je suis fidèle
Song: Queen-Don't Stop Me Now


MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   Mer 25 Oct - 17:53



Wake Up Time
ft. Jordan Keller


J’étais vraiment optimiste sur le fait qu’Alexie et mon frère pouvait former, bientôt, un couple. Je l’espérais pour eux deux. Même si mon frère déclara qu’il allait devoir apprendre à Alexie à ne plus attirer la merde. Parce qu’entre son accident de voiture et cette fusillade, c’est vrai qu’on pourrait se demander si Alexie n’avait pas le syndrome du chat noir. Je souris à mon frère.

-L’amour attire la chance !

Je venais d’inventer ça. Je savais que l’amour attirait le bonheur. Mais je suppose que la chance vient avec le bonheur. Enfin, je me disais que les malheurs qui étaient arrivé à Alexie n’étaient que des coïncidences malheureuses. Mais que la chance allait bientôt revenir autant pour elle que pour mon frère. Je l’espérais en tout cas.

Une fois assis et je me permis de clairement dire à Jordan que j’avais bien vu qu’il était crevé. Et que ces excuses, je n’y croyais pas. Il demanda, alors, s’il avait une sale gueule. Je rigolai.

-Disons qu’avec ton épaule bandée et ta tenue d’hôpital, on se doute que tout ne va pas bien.

Sur ce, j’étais allé chercher du café. Et mon frère se plaignit du manque de sucre. Je lui envoyai une réflexion sur son alimentation. En réalité, je ne pensais pas vraiment ce que je disais. C’était juste pour le contrarier un peu. Et, du coup, en bon frère qu’il était, il remit en cause mon statut de punk. Je souris.

-Punk ne veut pas dire excès. Punk veut dire tout autre chose. C’est une philosophie !


Je pourrais parler des heures de cette philosophie. Mais mon frère en avait déjà assez entendu sur le sujet avec moi qui vivait avec lui.

Et je finis par montrer tout mon enthousiasme quand Jordan me lança sur la tournée. J’étais vraiment impatient qu’elle début. Et j’étais content que Jordan puisse y prendre part pour quelques dates. Je voulais vraiment partager mes premiers pas dans ce monde avec mes potes et mon frère. Je lui appris qu’il s’agissait d’une tournée mondiale.

-Ouais ! Mondiale !!!


J’allais voir du pays et tout ça avec The Burning Fire ! Mon frère partageait mon enthousiasme. J’allais être dans l’avion avec un groupe qui faisait des tournées depuis des années. J’allais, enfin, pouvoir faire vraiment connaissance avec Apolline McLagan, Howard Stone, Nathan J. Williams et j’en passe. On se croisait déjà de temps en temps mais on ne s’est pas encore vraiment parler. On allait pouvoir avoir la chance, si le courant passait bien, de faire des fêtes avec eux et de partager notre musique avec eux. C’était un rêve.

Mon frère constata, du coup, qu’il avait bien fait de s’être fait tirer dessus. J’éclatai de rire.

-Tu sais, tu peux aussi prendre des congés. C’est plus sain et tout aussi efficace.

Il me prenait pour une star. Mais je n’étais pas encore là. Et je n’eus pas le temps de le lui dire qu’une voix de femme appela mon frère. Je regardai vers la source et vit une infirmière qui ne semblait pas vraiment contente de voir mon frère hors de sa chambre.

Mon frère comprit bien vite pourquoi on l’appelait. Moi, je me retenais de rigoler. Mon frère avait voulu sortir, il en payait maintenant les conséquences. Il s’était fait prendre dans le sac comme un petit garçon. Je mis ma main sur ma bouche pour ne pas éclater de rire.

Mon frère me désigna en disant que c’était moi Monsieur Keller.

-Non madame ! C’est lui !!!


Je disais ça en rigolant presque et en montrant mon frère du doigt tel un enfant. Mais tout ça ne faisait pas rire l’infirmière.

-Retournez dans votre chambre, Monsieur Keller, s’il vous plait ! Vous n’avez pas eu l’autorisation du médecin pour sortir.

C’était clair. Et je l’avais dit moi-même à Jordan. Je me penchai un peu vers lui pour chuchoter :

-Tu devrais l’écouter avec qu’elle ne te détruise l’autre bras.

Je rigolai à nouveau discrètement avant de m’adresser à l’infirmière.

-Je vais le raccompagner à sa chambre, Madame. Et je vous promets qu’il n’en sortira plus.


Elle approuva avant de s’en aller avec son air bougon.

-Termine ton café et on y va avant que cette rombière ne vienne te tuer.

Je souris et bus mon chocolat assez vite. Je n’avais pas envie de me faire tirer les oreilles par les infirmières de cet endroit, elles n’avaient pas l’air commodes.




@ Billy Lighter


Son Of Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wake Up Time [PV Duncan][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Hôpital-