AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Mayday... [PV Natacha][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 393
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Jeu 5 Oct - 17:19



Mayday…
ft. Natacha Perry


Ces derniers jours avaient été ponctués par les allées et venues de ce bon vieux Erik Richards, le majordome de Daniele, parfois accompagné de Maria elle-même, qui avaient transformé petit à petit l’appartement de Natacha en véritable crèche. On avait beau dire, tant à Erik qu’à la manager, qu’avec un petit lit-cage pliant et un sac avec les couches, les biberons, quelques vêtements et quelques jouets, on s’en sortirait… Mais y avait rien eu à faire. J’étais pratiquement sûr qu’ils avaient carrément déménagé la chambre du petit ici.

Enfin bref, à force, on les avait laissé faire… Et on les avait aidés, en plus, moi penché sur le plan de construction du lit avec Erik et les filles essayant de décider quels vêtements seraient les plus appropriés pour les deux jours, quel pyjama, sans compter les multiples explications données par Maria à Natacha concernant quelle quantité de poudre mettre dans quel biberon ou je savais pas quoi, quelles vitamines ajouter…

J’avais pas l’impression que c’était si compliqué quand Jess était bébé… Mais en réalité, à part jouer avec Jess, lui donné son biberon quand il était prêt et la mettre au lit en lui chantant l’une ou l’autre chanson de The Army, j’avais pas fait grand-chose vu que j’étais la plupart du temps en tournée, en studio ou à des fêtes…

C’était Babs qui faisait tout et je ne me rendais compte que maintenant, en écoutant d’une oreille ce que Maria racontait à ma petite-amie qu’un peu d’aide de ma part à l’époque aurait peut-être été la bienvenue… Mais merde… J’étais jeune et inconscient, en ce temps-là…

Depuis l’annonce que j’étais parrain d’Anthony Ricci, j’avais l’impression de mieux tenir le coup au rythme d’une bière vers 10 heures et une autre après ou avant le souper… C’était pas mal. Puis j’avais appelé l’ancien coach vocal de Nigel et j’avais cru qu’il allait faire une crise cardiaque quand il avait reconnu ma voix au téléphone (comme quoi, il avait l’oreille, le mec)… Enfin, bref, sa surprise passée, je lui avais expliqué comment j’en étais arrivé là et ce que j’attendais de lui, non sans lui demander avec un pincement au cœur s’il pensait que c’était possible étant donné que je n’avais plus vraiment l’oreille pour arriver à me corriger.

Mais il avait affirmé être prêt à relever le défi, ne me promettant rien concernant les résultats qu’on pourrait avoir, mais qu’on perdait strictement rien à essayer.

A partir de lundi, donc, j’allais devoir me pointer chaque jour de la semaine aux studios BSC pour une heure de coaching… Ce qui ne posait pas vraiment de problème puisque les studios de BSC, comme ceux où travaillait Natacha sur son dessin-animé, se situaient à San Fernando Valley, pas loin l’un de l’autre. Je pourrai voyager d’un à l’autre à pied, ce qui me fera, en plus faire un peu d’exercice.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes, donc…

Jusqu’à ce que Maria et Daniele s’éclipsent pour aller au mariage de je-sais-plus-qui, en fermant la porte de l’appartement derrière eux.

J’étais assis par terre avec Tony au milieu du salon et de ses milliers de jouets, à rigoler avec lui… Et juste au moment où j’avais entendu Natacha chuchoter des « au revoir » à ses parents, sa bouille avait brusquement changé, se tordant d’abord bizarrement et me laissant un peu perplexe et de plus en plus paniqué…

-Heu… Nat ?

Ça avait été le mot de trop apparemment parce que là, Tony s’était mis à hurler et moi, je le regardais, interloqué.

-Bah qu’est-ce qui se passe ?... Qu’est-ce que j’ai fait, Tony ?

Je tournai brièvement la tête vers Natacha avec un air implorant :

-Mayday…

Puis, m’adressant à nouveau à Tony que je déposai, son petit cul rembourré par ses couches, assis à terre, face à moi et je pris le premier jouet que j’attrapai…

-Regarde ce truc… il est pas cool ce… C’est quoi en fait ? On s’en fout… Ça fait du bruit, c’est cool ! Regarde…

Je secouai le jouet devant lui mai rien à faire… De grosses larmes coulaient sur ses joues…

-Arrête de pleurer, s’il te plait…

Parce que ça ne faisait pas du bien. D’ailleurs, j’enlevai un de mes appareils auditifs et le posai à terre, histoire de me soulager à moitié.

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Lun 9 Oct - 18:58



Mayday…
ft. Evan Sniper Kurtz


Quelle idée avait eu Natacha d'accepter que TOny vienne dormir à la maison quelques jours seulement après avoir eu la visite des parents?! Si l'engouement d'Evan lui avait fait oublier totalement les responsabilité qu'il fallait avoir pour garder un enfant, elles étaient vite revenu à la charge au fil des jours quand le majordome de Ricci était venu avec les affaires de l’enfant. Elle sentait un gros stress monter en elle, si bien qu'elle avait eu une peur phénoménale le jour où la porte avait sonné pour laisser entrer Watson et les Ricci. Elle n'avait rien laissé paraître parce qu'en plus, Tony était souriant et jouait avec Evan sans ce soucier de ses parents...


La semaine était passé à une allure incroyable, si bien qu'elle ne s'était même pas rendu compte que c'était le jour J avant que cela ne sonne. Le couple était très beau mais le petit monstre qui était dans les bras de sa mère, Natacha le redoutait beaucoup. Et dire qu'elle n'avait pas eu le temps d'annoncer à Evan ce qu'elle avait fait en 77...Lui qui aimait tant les enfans et elle...On ne pouvait pas dire qu'elle n'aimait pas les enfants, mais jamais elle ne se serait vu avec un marmot, même si elle regrettait d'avoir avorté quand elle était avec Howard. Mais Tony semblait un enfant adorable...

Jusqu'à ce que la porte se referme...

Les cris que Tony crispèrent Natacha, tout de suite Evan demanda de l'aide mais, elle, elle n'y connaissait rien! Elle était la dernière de la famille et redoutait les enfants! Tony pleurait de plus en plus et hurler de plus en plus fort alors qu'Evan avait enlevé un de ses appareil, Natacha prit le petit garçon dans ses bras en le berçant un peu en ajoutant, d'un voix stressée, des mots doux mais rien n'y faisait, Tony pleurait toujours. "Bon sang voilà pourquoi je n'étais pas prête à ça!" avait-elle lâcher. C'était son pire cauchemar qui se réalisait, un bébé pleurant dans ses bras sans qu'elle ne puisse savoir quoi faire, ni quoi dire.

Elle regarda le petite garçon avant de sentir sa couche mais visiblement, elle était propre, il avait peut-être faim? Elle alla dans le frigo et lui montra les pots mais il n'en voulait pas. "Bon sang Evan, aide moi! T'as déjà eu un gosse toi!" Elle était déboussolée et complètement apeurée à l'idée de rester avec le petite garçon.




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 393
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Mar 10 Oct - 17:40



Mayday…
ft. Natacha Perry


Si j’avais pris les choses plus ou moins à la légère ces derniers jours, sûr et certain que Maria et Erik en faisaient beaucoup trop, j’avais bien remarqué que, pendant ce même laps de temps, Natacha n’était pas forcément dans son assiette. Mais chaque fois que j’avais voulu en parler avec elle, savoir ce qui n’allait pas, elle avait esquivé la discussion. Et évidemment, j’avais pas fait le lien avec l’arrivée du petit. Je pensais plutôt à un malaise professionnel ou un truc comme ça.

Parce que, moi, accueillir Tony me faisait pas peur. Parce que je croyais dur comme fer pouvoir m’en sortir. Après tout, je m’étais occupé tout seul de Jess quand je l’avais emmené (kidnappée ?) pour aller à une fête chez Daniele. C’était en… je sais plus la date. Mais je l’avais fait !

Quant à Natacha… De mon point de vue, peut-être un peu rétro, une femme est automatiquement formatée pour s’occuper des enfants donc, au pire, si je m’en sortais pas, elle pourrait m’aider.

C’était donc dans cette optique que je m’étais tranquillement mis à jouer par terre avec Tony tandis que Maria faisait les dernières recommandations à une Natacha qui avait l’air de pas trop avoir digéré ses œufs au bacon de ce matin…

Ben, je faisais moins le malin maintenant que Tony braillait de toutes ses petites forces. Pas si petites que ça : j’avais quand même du enlever un appareil auditif tellement ça faisait mal. Et évidemment, mon premier réflexe avait été d’appeler Natacha à l’aide.

Je comprenais pas, deux secondes plus tôt, il se marrait à s’en faire éclater !

J’essayai bien de le distraire avec un de ses jouets, mais rien n’y faisait… Et finalement, Natacha prit l’enfant dans ses bras et tenta de le bercer en lui chuchotant des mots doux. Mais là encore, sans succès. Je me levai, rangeant dans le mouvement l’appareil auditif que j’avais enlevé dans une des poches de mon jeans pour ne pas marcher dessus. Bordel, je savais pas ce qui lui fallait à Tony, les mots doux de Natacha, y avait rien de meilleur.

C’était un petit difficile, comme son père.

Natacha s’exclama qu’elle était pas prête à ça et ce fut plus le ton qu’elle employa, complètement paniqué, qui me fit réagir que le fond de son discours que je n’avais entendu que d’une oreille. Mais je l’avais quand même compris parce qu’elle n’était pas loin de moi, même à travers les pleurs du petit Tony.

Mais le temps que je me lève et que je réfléchisse deux secondes à un autre plan, ce fut au tour de Natacha de m’appeler à l’aide…

-Mais c’est moi qui ai demandé de l’aide le premier !

J’essayais de dédramatiser la situation par un peu d’humour… C’était la seule arme dont je disposais là tout de suite. Je regardai autour de moi et avisai l’énorme sac préparé par Maria. Je me jetai dessus et fouillai dedans. Natacha n’avait pas tort : de nous deux, c’était moi qui était censé m’en sortir le mieux avec un môme. J’étais plus vieux que Natacha, j’étais père d’une fille de 14 ans et j’étais le parrain de Tony.

Dans le sac, je trouvai ce que je cherchais : la sainte tétine de Tony.

Je revins en courant vers Natacha et me placer derrière elle, l’enlaçant d’un bras pour la rassurer et passant l’autre autour d’elle pour aller placer le bout de la tétine sur la langue du petit, qu’elle berçait dans ses bras, et la bouger un peu pour qu’il la sente.

Et miracle, tous les bébés fonctionnent pareil.

La bouche de Tony se referma sur la tétine et il se mit à la téter rapidement, les yeux ouverts, il nous regardait, nous, les deux adultes un peu maladroits qu’on était, le reste de ses grosses larmes coulant sur ses joues.

Je murmurai doucement, me balançant d’un pied sur l’autre, berçant du même coup Natacha qui était tout contre moi et le bébé qu’elle tenait dans ses bras.

-Voilà… C’est fini… Coooool… C’est fini…

Je parlais autant pour mon filleul que pour Natacha que je sentais complètement raide. Je l’embrassai dans la nuque, fermant les yeux en la gardant contre moi.

-Calme… Relax… Détends-toi…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Jeu 12 Oct - 16:29



Mayday…
ft. Evan Sniper Kurtz


Malheureusement, on ne changeait pas Natacha, du moins, pas en un claquement de doigts, elle avait toujours ce petit côté insouciance et le fait qu'Evan veuille parler de ce qui l'a chiffonnait lui faisait peur. -elle était d'ailleurs surprise que quelqu'un d'autre que son frère se rende compte de cela- Elle esquivait donc toute conversation qui aurait pu lui faire dire ce qui c'était passé en 77. Elle avait été inconsciente des dangers et de son futur, elle le regrettait amèrement. Elle comprenait que Jack lui en ai voulu à ce moment là,  elle comprenait tout maintenant et ça lui était arrivé comme une grande claque dans la gueule. Elle ne pouvait, de plus, s’empêcher de se demander comment elle serait à présent? Forcément, la situation dans laquelle elle était actuellement ,elle aurait su l'a calmé, étant donné qu'elle aurait eu cet enfant, cependant, ce n'était pas le cas et la demoiselle était alors complètement paniqué aux cris de Tony.

Elle avait prit Tony dans ses bras parce qu'elle avait toujours cru que la présence d'une personne du sexe féminin calmait plus vite les pleurs d'un petit garçon, mais en rien cela ne soulageait ceux de Tony, elle lui murmurait des mots doux et le berçait mais rien ne se produisait, elle appelait à son tour à l'aide. Evan devait savoir comment cette choses fonctionnait, lui était père! Pourtant, il mit du temps à savoir quoi faire, comme s'il avait été rouillé. Elle pouvait le comprendre, Jesse était grande à présent, mais elle pensait que cela ne s'oubliait pas!

Il était partit à l'opposé de la cuisine pour aller chercher on ne savait trop quoi puis était réapparut avec la tétine du petit garçon, une fois mise dans sa bouche, le silence revint. Natacha poussa un soupire et ferma un instant les yeux, le silence! Ca faisait un bien fou! Evan, qui était le torse contre Natacha, les berçait doucement elle aurait bien voulu s'endormir dans le canapé comme cela, même s'ils étaient debout en plein milieu de la cuisine. Le silence passa entre eux, Evan tentant de calmé sa petit-ami tandis que Tony commençait à plonger dans une sieste qui serait très certainement longue. Au bout de quelques minutes, Natacha s'éloigna d'Evan. "je vais le mettre au lit, il sera mieux que dans mes bras..." avait-elle dit avec une petite voix.

Elle posa délicatement Tony dans le lit et se surprit à rester là, à l'observer quelques instants, un sourire aux lèvres. Elle était peut-être pas faite pour être maman, elle ne savait pas, mais elle était attendrit face à ce spectacle si beau. Elle poussa un soupire et revint vers Evan, dans la cuisine, elle lui prit la main et l'emmena sur le canapé . "Écoutes...Je dois t'avouer la raison de mon stress." Elle le regardait, se mordillant un peu la lèvre. "Quand je suis sortis avec Howard Stone, je me suis vite retrouvée enceinte, quand je lui ai annoncé la nouvelle, j'avais déjà prit ma décision mais il fallait que je le mette au courant...Je ne me sentait pas prête à être mère, pas plus que lui d'ailleurs quand on voit sa vie...Je ne voulait pas m’enchaîner à un bébé..Alors j'ai avorté...Je ne m'en suis pas voulu au début parce que je me voyais toujours faire une vie remplit de voyage et sans vraiment me poser avec quelqu'un...Sauf que plus les années avançaient et plus je me sentait mal d'avoir fait ça..." Elle poussa un soupire et posa sa main sur son ventre.

"Je ne sais pas si je pourrais tomber à nouveau enceinte, ou si même j'en ai envie, je sais juste que je m'en veux d'avoir fait cet acte en 1977..."





@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 393
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Ven 13 Oct - 20:44



Mayday…
ft. Natacha Perry


Sa tétine en bouche, la tétant d’abord frénétiquement avec ses yeux grands ouverts, Tony s’était tu, pour notre plus grand bonheur. Ce n’était pas tant le bruit qu’il faisait qui m’ennuyait, personnellement : si je ne voulais pas l’entendre, il me suffisait d’enlever mon deuxième appareil auditif et le problème aurait été réglé, il aurait pu hurler à qui mieux mieux sans même que je m’en rende compte.

Non, ce qu’il y avait, c’était qu’il nous faisait flipper, autant Natacha que moi et qu’en plus, on arrivait pas à trouver d’où venait son problème, au petit Tony. Natacha avait pourtant, en quatrième vitesse, supprimé quelques options puisqu’elle avait vérifié son lange et avait tenté de l’amadouer avec de la bouffe… Mais sans succès malgré ces bons réflexes que j’avais déjà vu Barbara avoir lorsque Jess était bébé.

Alors j’avais traversé la pièce en quatrième vitesse quand Natacha, désespérée, m’avait demandé de l’aide. Je ne voyais plus qu’une seule option qui, en générale était toujours la première que j’essayais quand Jess était mécontente.

Et ça avait fonctionné… Ce qui était un véritable soulagement… Et plus pour Natacha que pour moi, me semblait-il. Je la tenais contre moi et les berçais tous les deux, croisant parfois le regard de Tony, quand je n’embrassais pas la nuque ou le cou de ma petite-amie.

Les yeux de Tony commencèrent à se fermer doucement, tout comme je sentis Natacha se détendre un peu. Ce moment faisait du bien… Et pas seulement parce qu’il était calme. Mais parce que cette image, ce besoin de tenir la femme que j’aimais et notre enfant dans mes bras, m’avait miné pendant mes 10 ans de réclusion… Et je ne pouvais m’en vouloir qu’à moi-même, à ma jeunesse… et à mon alcoolisme.

Je n’avais pas eu l’occasion de vivre un pareil moment avec mon ex-épouse et ma fille, ou je ne m’en rappelais plus… Je le vivais maintenant avec ma petite-amie et mon filleul alors que j’avais cru ne plus jamais pouvoir le faire.

Ce fut la voix presque effacée de Natacha qui me sortit de mes rêveries quand elle annonça qu’elle allait aller mettre Tony au lit… Qu’il y serait mieux que dans ses bras. Je la laissai aller, mais non sans embrasser encore une fois son cou et y murmurer.

-Tu sous-estimes le pouvoir de tes bras, Nat’…

Elle s’éclipsa alors, le petit lit de Tony étant installé dans le salon… Moi, je restai dans la cuisine et remis mon appareil auditif avait d’aller faire un tour dans le frigo… Coca ? Bière ? Coca… Va pour le coca. Ma petite-amie resta au salon un moment et je la soupçonnai d’observer le petit qui, je l’avais compris, semblait lui foutre une trouille monstre. Mais je la laissai tranquille.

Je pris une canette, de coca donc, et l’ouvris. Quand je me retournai, Natacha était là et elle me prit la main pour m’emmener au salon. Au départ, j’avais cru qu’elle allait m’emmener dans la chambre, mais non. C’était pas parce que j’avais retrouvé le mode d’emploi qu’on allait faire ça tout le temps.

Natacha voulait parler et je voyais aux traits de son visage que ce n’était pas d’un truc positif… Et ça me retourna presque l’estomac. Je ne voulais pas de mauvaise nouvelle au moment où je me sentais en pleine ascension… C’était égoïste, mais je savais aussi que mon rétablissement ne tenait pas à grand-chose.

Je m’assis donc sur le canapé, la main de Nat dans une main et ma canette de coca frais dans l’autre, mes grands yeux clairs posés sur elle, dans l’attente de quelque chose à encaisser.

Natacha se mit à parler et je l’écoutai attentivement. Elle ne parlait pas trop fort, pour ne pas réveiller le petit…

Ma petite-amie avait donc déjà été enceinte, mais avait avorté. Je l’écoutais la bouche entrouverte, ma canette posée sur ma cuisse et ma main serrait de plus en plus, mais pas pour faire mal, la main de Natacha.

Ce n’était pas l’acte d’avorter que je trouvais horrible. J’avais toujours pensé qu’il vaut mieux qu’un enfant ne voit pas le monde si c’était pour avoir une vie de merde… Et Natacha pensait alors ne pas avoir la vie qu’il fallait pour élever un enfant. Et par-dessus tout, elle ne voulait pas cet enfant… Alors mieux valait s’abstenir.

Non, je que je trouvais horrible, c’était qu’elle ait des regrets aujourd’hui. Et ça devait être horrible pour elle.

Il me fallut quelques secondes avant d’enchaîner… Pour trouver quelque chose à dire, mes yeux maintenant baissés sur la main qu’elle avait posée sur son ventre…

-C’est pour ça que tu as si peur de Tony ?

Je relevai mes yeux vers son beau visage, malgré la tristesse que je pouvais y lire. Je posai ma canette de coca pour venir prendre son visage à deux mains, la forçant à me regarder dans les yeux.

-Hey… Tu étais jeune, t’avais des rêves plein la tête, autre chose à vivre qu’un rôle de mère…

Elle avait peur. Elle avait peur de ne plus pouvoir tomber enceinte… Ce qui me fit un peu ouvrir de grands yeux surpris… Elle ne savait pas si elle en avait envie non plus… Ce qui… me laissa un peu perplexe

Mais ce qu’elle savait, c’était qu’elle s’en voulait de cette décision qu’elle avait prise en 1977…

Une de mes mains rejoignit celle qu’elle avait posée sur son ventre.

-Tu ne peux rien y faire… Pas plus que je ne pourrai un jour rattraper les années que j’ai perdue à picoler au lieu de m’occuper de Jess. Parce que même avec un autre enfant, Tony ou… ou un enfant qu’on déciderait d’avoir, ni l’un ni l’autre ne pourra vivre ces années pour elle et moi, car ils ne seront pas Jess… Et ils ne seront pas cet enfant que tu aurais dû avoir non plus.

Je lui souris doucement et haussai les épaules.

-Ces erreurs font partie de nous… On ne serait pas nous, sinon…

Je caressai la main sur son ventre.

-Rien ne dit que ça ne fonctionnera pas à nouveau, Nat…

Rien ne disait que de mon côté, mes petits têtards ne seraient pas tellement bourrés encore qu’ils en louperaient l’ovule en fonçant en zigzag…

-Et Howard Stone… Tout le monde en parle… Mais toujours qu’à moitié… Et j’ai l’impression que c’est un fléau plus qu’autre chose ?  

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Sam 21 Oct - 18:45



Mayday…
ft. Evan Sniper Kurtz


Ne plus entendre Tony fut un grand soulagement pour Natacha, avec cette histoire, elle était bien plus sûre encore de ne pas réussir à s'occuper d'un enfant, elle était flipper rien qu'à ses pleurs qui n'avaient durer que quelque minutes alors elle n'imaginait même pas une journée entière! Heureusement, elle s'était d'autant plus calmé avec les baisers d'Evan dans sa nuque. Le petit commençait à s'endormir quand elle avait commencer à le bercer un peu plus et il avait finit par s'endormir. Au bout de quelques minutes, elle avait décidé de se libérer les bras, Tony serait bien mieux dans son lit, même si Evan avait clairement dit le contraire. Natacha avait alors sourit doucement avant de sortir de la pièce.

Quand elle était revenue dans la pièce, c'était pour s'expliqué sur son comportement, sur cette trouille qu'elle avait des enfants. En soit, elle aimait beaucoup les bébés, mais elle était blessée par cet avortement et elle savait que cela ne devait que lui faire du bien de le raconter à quelqu'un, d'autant plus que c'était à Evan. Elle savait que tout pouvait aller vite entre eux mais elle s'en fichait, de plus, elle lui devait la vérité. Bien sûre, ça n'avait pas été facile de lui raconter car elle préfère ne jamais en parler de vive voix, juste y penser parfois, et la plupart du temps, ça lui mine le moral. En tous cas, il y eu un silence après cette révélation, si bien que Natacha eut peur qu'il ne veuille plus d'elle après ce qu'elle avait fait. Elle s'attendait à ce qu'il lui dise qu'il partirait le lendemain, après avoir rendu Tony, ou encore qu'il était déçu d'elle. Mais elle ne pensais pas avoir ce genre de question, ni même ce qui avait suivie. Elle avait alors hocher la tête sans rien dire, fuyant son regard jusqu'à ce qu'il l'a force à le regarder. Sesy eux étaient humides.

Puis elle sentit la main d'Evan sur la sienne, sur celle qu'elle avait mise sur son ventre. Il lui expliqua que nous faisions tous des erreurs, tout comme lui avait des regrets de n'avoir pas vécut son rôle de père. Si elle ne savait pas si elle voulait d'enfant, Evna, lui, montrait clairement son envie d'en avoir. Elle l'écoutait attentivement et il avait raison, rien ne prouvait que cela ne fonctionnait pas correctement. Elle hocha la tête sans rien dire de plus, elle n'arrivait pas trop à parler de cela, même si ça lui faisait un bien fou d'avoir dit la vérité, la chose, comme si un mur s'était effondré et avait fait retrouvé la liberté à la vie, à la joie...

Puis, Evan avait demander des informations sur Howard Stone, Natacha se mit à sourire un peu avant d'embrasser doucement Evan. "Howard, c'est un ado' dans un corps d'homme. Il boit trop, est irresponsable et du genre je-m'en-fou." Elle regarda son petit ami. "Il ne veut pas grandir et avoir des responsabilités, il fait des conneries à foison et à pas mal de conquête à son compteur. C'est un ami de longue date, même encore maintenant on peut se parler, même s'il ne se passe plus rien depuis lontemps. Je pense qu'on s'en veut tout les deux de ce qui s'est passé à cause de ce bébé."






@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 393
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Lun 23 Oct - 11:44



Mayday…
ft. Natacha Perry


Natacha était au bord des larmes et je comprenais maintenant ce qui lui pesait tant depuis une semaine, alors qu’avec Maria et Erik, on préparait la venue de Tony à l’appartement. J’aurais pas pu le sucer de mon pouce non plus, qu’elle avait décidé d’avorter en 77… Et je lui en voulais pas de ne pas me l’avoir dit plus tôt, parce que c’était pas comme si elle s’était fait… je sais pas… opérée de l’appendicite, par exemple…

Je l’avais amenée à me regarder, essayant de lui expliquer comme je pouvais que, ouais, elle considérait peut-être qu’elle avait fait une erreur à l’époque… Mais qu’il fallait vivre maintenant avec ce regret comme moi je vivais avec les miens, notamment celui de ne pas avoir été là pendant l’enfance de Jess, que ce soit parce que j’étais mort plein en permanence ou parce que j’étais en tournée ET mort plein.

Je lui souris gentiment… Et lui demandai de me parler de ce fameux Howard Stone dont je n’arrêtais pas d’entendre le nom dans mon entourage nouvellement constitué, sans jamais pouvoir mettre un visage sur ce nom…

Natacha m’embrassa et j’accueillis ce baiser comme une petite victoire sur la tristesse qui la minait actuellement. Jamais j’aurais cru qu’accueillir Tony ici pouvait la mettre dans un état pareil… Si j’avais su, j’y aurais réfléchi à deux fois… Pas que j’aurais refusé de le prendre, loin de là ! Mais j’aurais peut-être mieux pris en compte la baisse de moral de Nat… et on aurait peut-être été mieux préparés.

Je l’écoutai ensuite attentivement parler du batteur de The Burning Fire. Il n’y avait pas d’animosité dans sa voix… Plutôt de l’amusement… Et plus elle en parlait, plus je souriais pour finir par baisser un peu les yeux, mais en souriant toujours.

-Raconté comme ça… Ça me rappelle quelqu’un… Enfin, les conquêtes en moins…

J’avais été marié avec Babs très jeune alors, à ce niveau-là, j’avais été plutôt sage comme rockstar. Mais pour ce qui était de boire et de fuir mes responsabilités, j’avais été très fort aussi, à l’époque. Je rajustai un de mes appareils auditifs avant de relever mon regard à Natacha.

-J’espère juste que ça lui pétera jamais à la tronche. Je souhaiterais ça à personne.

Ce fut à moi d’aller chercher un baiser sur les lèvres de Natacha.

-Si on pouvait rembobiner les cassettes de nos vies… On le ferait sûrement… Pour enregistrer autre chose que les conneries qu’on a faites… Mais on peut pas…

Je haussai les épaules et souris.

-Et… Tu sais quoi ? En ce qui me concerne, je me dis que, ouais, j’aurais pu alors vivre un mariage tranquille avec Babs et élever ma fille… Mais, d’un autre côté… On serait pas là aujourd’hui, tous les deux.

Je pris la main qu’elle avait gardée sur son ventre pour l’en écarter et la garder dans la mienne, sans quitter son regard des yeux.

-On a fait des conneries, on a passé de sales quart d’heure… Mais on a appris deux ou trois trucs en chemin, tu crois pas ?

Je marquai une pause et regardai vers mon filleul qui, dans son lit-cage installé dans le salon par les bons soins d’Erik et moi, semblait dormir paisiblement, ses petits poings fermés et sa tétine bougeant doucement dans sa bouche.

-Quant à Tony, faut pas t’en vouloir s’il chiale. C’est un môme, il chiale… D’autant que d’après ce que Maria m’a raconté, il doit avoir vécu plus de choses dans ses quelques mois de vie que moi sur les dix dernières années…

Le petit avait été abandonné sous le porche de la villa de Daniele par une mère inconnue… Aucun doute qu’avant ça, sa vie avait pas été un long fleuve tranquille.

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Mar 31 Oct - 10:41



Mayday…
ft. Evan Sniper Kurtz


Un poids en moins, ça allait, d'un coup, vachement mieux à l'intérieur de Natacha. Elle n'aurait jamais cru que cet événement serait un poids aussi lourd  à annoncer à l'homme qu'elle aimait, en même temps, elle avait toujours été insouciante et légèrement je-m'en-foutiste, du coup, elle aurait pensé que cela serait passer comme une lettre à la poste ce qui fut tout le contraire.

Evan avait demander à savoir plus sur Howard, Natacha n'arrivait pas complètement à le définir, c'était plus compliqué que ça en avait l'air car un humain tel que Stone avait plusieurs personnalité même si ses plus gros défauts se voyaient comme le nez au milieu de la figure. D'ailleurs, son comportement avait fait tilt à Evan. Natacha ne voulait en rien le rendre honteux, elle lui avait relevé doucement sa tête en posant son front contre le sien. "Stone n'arrêtera jamais de boire...Alors que toi ,regardes où tu en est...." Il embrassa doucement sa copine et la brune avait sourit doucement. "Tu sais, il a déjà eu beaucoup de problèmes et pas que l'alcool, il est accro au jeu et menteur, c'est pour ça qu'on à rompu la première fois. Il me demandais de l'argent pour des combats de rues alors qu'il me disait que c'était pour un de ses amis en difficulté. On a rompu le jour où je suis partie en France pour travailler. On a essayer de reprendre quelques années après mais ça n'a pas fonctionné."

Puis l'ancien chanteur avait parler, Natacha et lui étaient des oiseaux déplumés, tombés de l'arbre avant de savoir voler. Mais il avait rasion, on apprend de ses erreurs et plus jamais Natacha ne voudrait refaire les erreurs qu'elle avait fait dans le passé. Elle lui avait sourit doucement. "Je crois que je referais les mêmes erreurs, ou presque, car ça m'a permit d'apprendre d'avantages de la vie." elle avait laissé un silence pendant quelques secondes avant de rire un peu "Et surtout, faire des conneries quand j'étais jeune me ferait rire parce que j'emmerdais mon frère Jack!" Elle se mit à rire d'avantage "Je me souviens qu'un jour, il était invité chez un de ses amis, il est arrivé tout souriant et alors que son ami lui parlait de la fille avec qui il avait passé la nuit, il s'était rendu compte que c'était avec moi...Tu aurais vu sa tête, c'était incroyable! Je crois que je m'en rappellerais toujours!"

Elle serra la main d'Evan alors qu'il lui annonçait que le petit Tony avait un vécut du haut de ses 4 mois. Elle ne lui en voulait pas de pleurer ,c'était un bébé, elle avait juste ce goût amère en elle de ne pas avoir eu cet enfant. "Oh, tu sais, je ne lui en veut pas à ce bout de choux de pleurer ,c'est naturel pour un bébé, il s'exprime et je suis sûre qu'il sera bien dorloté chez les Ricci-Watson."



@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 393
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Ven 3 Nov - 18:11



Mayday…
ft. Natacha Perry


Natacha eut un geste magnifique alors que je me reconnaissais en Howard Stone… ou tout du moins, dans l’alcoolisme et l’insouciance qui le caractérisait. Et si je soignais le premier de ces défauts je pensais bien que pour ce qui était du second, la vie m’avait assez mis sur la gueule pour que mon insouciance soit moribonde…

Et ce que fit ma petite amie, ce fut simplement de poser son front contre le mien ce qui eut pour effet de me faire simplement relever un peu la tête. Je ne pouvais pas vraiment voir les yeux marron de Nat, mais mon nez pouvait caresser le sien et c’était encore plus doux et innocent que le plus doux des baisers.

Alors quand, de sa voix douce, elle avait affirmé que contrairement à ce Howard j’avais évolué dans le bon sens, ce fus comme si j’étais allé pêcher ses mots à même ses lèvres, lui volant un baiser. Je supposais que c’était ce qu’on entendait par « boire les paroles de quelqu’un ».

Je l’avais sentie sourire plus que je ne l’avais vu… Puis elle avait continué à parler du batteur de The Burning Fire, mettant cette fois l’accent sur les différences entre lui et moi. Enfin, c’était comme ça que je le prenais… Accro au jeu, menteur, au point de demander de l’argent pour s’enfoncer encore plus.

Puis, Natacha conclut la même chose que moi : sans les erreurs que nous avions faites, nous ne serions pas nous-mêmes, actuellement, avec tout ce que nous savons.

Je hochai la tête, mon regard malgré moi posé sur son ventre sur lequel elle ne posait plus la main. Il était beaucoup trop tôt pour penser à ce genre de chose, pour elle comme pour moi, puisque je savais maintenant qu’elle en était là aussi, étions en pleine phase de cicatrisation… une période délicate où le moindre accro pouvait rouvrir des blessures douloureuses.

Fallait déjà voir si ça allait fonctionner entre nous à long terme, parce que je n’étais vraiment pas sûr de pouvoir vivre un deuxième divorce avec un enfant impliqué dans l’histoire. Oh non… Une fois, pas deux.

Mes yeux clairs passèrent de son ventre à son regard et je lui souris, posant une main sur sa joue. En parlant d’erreur, en ce qui me concernait, y avait un truc que j’avais appris :

-On va faire une chose à la fois… Prendre le temps, ok ? Je suis pas le seul à en avoir besoin.

Je caressai doucement sa joue de mon pouce… Connaître cet épisode de la vie de Natacha me permettait de mieux la connaître… et de me sentir encore moins seul. Y avait pas que moi qui avait vécu des trucs pas cools et ça, pendant que je me cloîtrais dans mon appartement, j’avais peut-être eu tendance à l’oublier.

La conversation devint alors plus légère. Avec une pointe de nostalgie aussi puisque Natacha évoqua des souvenirs de son passé… Et comme à chaque fois, parla de son souffre-douleur préféré : Jack, son frangin.

Et comme à chaque fois, l’histoire me fit marrer. Il fallait dire que Nat n’était pas sur une connerie étant jeune. En fait, ce n’était pas avec Howard que j’avais des points communs… Mais avec Natacha elle-même.

Puis, j’en étais revenu à la base de cette conversation : Tony. Le pauvre gosse avait dû en voir des vertes et des pas mûres en peu de temps… Je passai ma langue entre mes lèvres, comme pour dissimuler mon sourire quand elle affirma qu’elle était sûre  qu’il serait dorloté chez le couple Ricci-Watson… Je lui désignai tout le salon rempli de jouets au milieu duquel trônait le petit lit-cage dans lequel était en train de dormir mon filleul.

-Sans déconner ? Ils ont transformé ton salon en magasin de jouet…

Je m’autorisai alors à rigoler puis enlaçai Natacha… On échangea quelques baisers, affalés dans le divan, étouffant nos rires pour ne pas réveiller le petit et Natacha, libérée du poids de cette histoire d’avortement, finit par commencer à somnoler dans mes bras, malgré qu’on fût en plein milieu de la matinée. Je veillai donc silencieusement sur leur sommeil à tous les deux… Calme, mais sans m’endormir…

***


Ce ne fut que lorsque j’entendis Anthony Ricci commencer à bouger et à gémir un peu que je me levai tout doucement du divan pour ne pas réveiller Natacha. Je m’approchai doucement du lit-cage de Tony qui commençait à peine à ouvrir les yeux.

Je murmurai, caressant sa joue du doigt de mon index.

-Hey, mon pote… Comment ça va ?

Il me regarda de ses grands yeux bruns. Putain… Daniele pouvait pas le renier. C’était pas juste un bête et laid brun, mais le brun légèrement doré caractéristique de mon manager… « Cuivré » aurait peut-être été le bon terme.

Tony attrapa mon doigt, et vu qu’il avait perdu sa tétine en dormant, tira très fort pour le fourrer dans sa bouche.

-T’as faim, Tonino ?

Vu comme il tétait désespérément mon doigt, qui devait plus avoir le goût de nicotine que d’autre chose, ça devait vouloir dire « oui » en bébé.

Je lui souris et vins doucement le prendre dans mes bras.

-Ok… on va essayer de se démerder…

Je lui désignai Natacha dans le divan.

-Tu as vu Natacha ? Elle est belle, non ? Shhh elle fait dodo, tu vois ?

Il la pointa du doigt en ouvrant et fermant la bouche comme s’il m’imitait sauf qu’aucun son ne sortit de sa bouche.

-Hey… Ouais ouais, je te vois venir, Ricci… Elle est déjà prise. Par moi.

Je le redressai un peu sur mes bras parce que j’étais en train de le laisser un peu glisser.

-Bon, on va aller à la cuisine voir une fois si on arrive à nous nourrir tous seuls.

Je joignis l’acte à la parole et passai à la cuisine. Tout en déposant Tony dans sa chaise haute, je continuais de lui parler, comme si lui parler continuellement allait l’empêcher de se mettre à pleurer. Et jusque-là, ça fonctionnait pas trop trop mal.

-Allez… Faut que je te laisse là, me faut mes deux mains.

J’allai ouvrir le frigo sous l’œil attentif et sceptique de mon filleul installé comme un roi sur son trône.

-Bon… Qu’est-ce qu’on a là-dedans. Bière ? Non… La bière, c’est comme la drogue, c’est mal.

Puis, mon regard tomba sur les biberons de lait en poudre que Maria avait préparés à l’avance.

-Bingo !

Je me retournai vers Tony.

-Tu veux ça ?

Il applaudit en rigolant alors je supposai que j’étais dans le bon. Je pris alors une casserole que je remplis d’eau et que je mis sur la cuisinière, avec le biberon au milieu.

-Continue à faire bravo, Tony ! Parce que j’ai besoin d’encouragement là... Ça remonte à loin la dernière fois que j’ai fait ça…

Il n’applaudit pas mais rigola… Ouais, c’est ça, fous-toi de ma gueule en bon Ricci que tu es ! J’allumai le gaz sous la casserole et c’était parti… Je n’avais de toute façon aucune idée de comment fonctionnait un micro-onde, j’en avais jamais eu. Alors je faisais comme Babs m’avait appris à l’époque.

Puis, j’allai m’installer à côté de Tony, ramassant quelques jouets au passage et me mis à jouer avec lui en attendant que ça chauffe. Mais on s’amusait tellement bien que j’en oubliai complètement le biberon ! L’eau déborda de la casserole, le lait déborda du biberon… Enfin bref… Carnage…

-Oh merde !

Je m’étais levé en vitesse pour aller couper le feu sous le fou rire de Tony qui s’écria :

-Merda ! Merda !!!

« Merda » ? « Cata » ouais !

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Dim 12 Nov - 11:56



Mayday…
ft. Evan Sniper Kurtz


Natacha ne considérait pas Evan comme Howard, Evna, lui, voulait se soigner car il prenait conscience de ses problèmes d'alcool et ne semblait pas aussi menteur que son ex. Howard, lui, mentait en permanence, c'était l'une des choses que la belle brune ne pouvait pas supporter chez lui. Au niveau de l'alcool, il consommait beaucoup trop à son goût mais elle mettait ça sur le compte des problèmes qu'il y avait eut dans sa famille, le fait qu'il ne l'a voyait plus et la mort de son frère...Mais il pouvait essayé de s'en sortir en soit et ça n'avait jamais effleuré son esprit.

Elle ne voulait plus penser à Howard parce qu'elle était bien mieux avec Evan, tellement. Elle lui avait annoncé ce qui l'a rendait plus faible -le sujet des enfants- et au lieu de partir en courant, il avait comprit et l'a soutenait. Ca lui faisait tellement mal de penser à cette période de sa vie. Elle voulait prendre son temps avec lui car tout deux étaient des oiseaux déplumés mais pour la sorte d'oiseaux, elle était certaine qu'ils étaient des Phénix, ils allaient renaître de leurs cendres grâce à l'amour qu'ils se portaient. Evan lui annonça qu'ils prendraient le temps qu'il faudrait pour se reconstruire. A ces mots, Natacha avait comprit que l'idée d'avoir un enfant ensemble lui traversait déjà l'esprit et elle ne savait pas trop quoi en penser. Elle hocha la tête avant de la posé contre lui.


Puis ils parlèrent de Jack et du couple Ricci-Watson, ils rirent de bon coeur très souvent, C'était certain que le couple allait dorloter le petit garçon et au vu du regard de Maria sur lui, elle ferait une mère parfaite pour lui... Après quelques baisers échangés, sa tête coincée dans le cou d'Evan, elle ferma doucement les yeux avait de s'endormir. Elle n'avait pas vraiment besoin de sommeil en plus mais elle était tant apaisée que ce fut un sommeil réparateur...Sans doute dû à la révélation qu'elle venait de faire à Evan.

Elle dormit vraiment bien pendant ces quelques minutes -ou heures?- Elle dormait tellement profondément qu'elle ne sentit pas son petit-ami partir de ses bras, la laisser dans le canapé. Elle rêvait. C'est drôle comment une révélation pouvait tout faire bouger dans l'esprit d'une personne. Elle rêvait qu'elle était maman d'un petit garçon, il était blond et avait les yeux bleu, comme Evan. Il jouait sur un petit guitare en plastique bleu que Ricci lui avait offert d'un air blasé. Il riait aux éclats. Cependant, elle ne peut en savoir d'avantage car elle se fit réveillé par les cris sortant de la cuisine.

Elle s'étira en baillant un peu avant de se levé du canapé, les cheveux un peu en bataille. Dans la cuisine, elle vit Tony rire aux éclats et montrant Evan du doigts tandis que l'ex chanteur était en panique devant une casserole de lait qui débordait. Ni une ni deux -et en s'efforçant de ne pas rire devant ce spectacle- elle vint à la rescousse du blond. Elle baissa le gaz, prit un torchon en guise de manique et mit la casserole à un autre endroit. "On avait besoin de Super Nat' ici, non?" avait-elle dit amusée en nettoyant un peu le carnage fait. "Je crois que je vais m'occuper des biberons, pendant ce temps là, distrait le si tu veux" avait-elle dit à Evan en lui volant un baiser.






@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 393
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Mar 14 Nov - 12:54



Mayday…
ft. Natacha Perry


En jouant avec Tony, j’avais complètement oublié le biberon qui chauffait et ce qui devait arriver arriva. Pas faute d’avoir essayé de réagir vite quand je m’en étais rendu compte, mais c’était le carnage quand même.

Le petit riait aux éclats mais moi, j’essayais juste de limiter les dégâts. Heureusement, Natacha arriva à ma rescousse et coupa le feu sous la casserole et alors tout d’arrêta. Je passai une main dans mes cheveux, les ébouriffant encore plus qu’ils ne l’étaient déjà.

-Pfiou… Merde… Je suis désolé, je jouais avec Tony et j’ai oublié.

Natacha avait déjà tout ce qu’il fallait en main pour nettoyer les dégâts alors que moi, j’en étais encore à me demander comment on pourrait faire pour nettoyer ça. Je rigolai quand Natacha dit qu’on avait besoin de Super Nat’ alors que Tony semblait l’applaudir.

Bon public, le petit Tony.

-Super Nat’, c’est le moins qu’on puisse dire…

Elle vint, pour mon plus grand plaisir, me voler simplement un bref baiser en disant qu’elle allait s’occuper des biberons et que je pouvais continuer de jouer avec Tony… Parce que comme je m’amusais autant que le petit quand on jouait, j’appelais pas vraiment ça le distraire… On était égaux, lui et moi, quand on montait des tours de cubes.

Mais alors que Natacha se retournait déjà vers le carnage, prête à continuer à sauver le monde, ou tout du moins, à nettoyer la cuisinière, je l’attrapai doucement par le tissu à l’avant de son haut et l’attirai vers moi.  

-Hey hey, pas si vite, Super Nat… Les super héros sont pas radins sur les baisers quand ils sauvent les demoiselles en détresse. Alors puisque j’ai été l’homme en détresse sauvé par la super héroïne, je réclame un baiser digne de ce nom.

Ce fut donc avec le sourire aux lèvres que je penchai ma tête vers elle pour aller chercher ses lèvres et y prendre un long baiser… J’ouvris juste un œil à un moment donné pour regarder Tony qui, dans sa chaise, nous regardait faire avec de grands yeux écarquillés. Et je dus me retenir de me marrer pour prolonger le baiser, bien qu’un sourire se dessina sur mon visage, tout contre les lèvres de Natacha.

Je ne cessai que lorsque Tony réclama sa part d’attention en balançant son cube par terre. Je souris et caressai la joue de Natacha du pouce avant de revenir vers Tony.

-Ouais ouais, c’est bon, M’sieur Ricci. J’arrive.

En passant, je pris ma guitare acoustique, sur son socle qui était maintenant dans un coin de la cuisine puisque les jouets de Tony avaient envahi le salon et qu’il avait fallu faire de la place. Je m’assis ensuite à nouveau sur la chaise que j’occupais un peu plus tôt et Tony demanda en fronçant les sourcils :

-Merda ?

Je rigolai.

-Ah ouais, mon pote. Parrain est le roi de la merda. Mais y a quand même un truc que je sais faire. Tu vas me dire ce que t’en penses.

Je me tournai vers Natacha qui allait s’occuper du biberon.

-Toi aussi, Nat’, d’acc’ ?

J’avais déjà été deux fois voir l’ancien coach vocal de l’ancien chanteur des Planes que m’avait recommandé Daniele, rien que dans le courant de la semaine passée. Bon, j’étais pas encore du tout au point, mais mon coach avait affirmé que c’était loin d’être irrécupérable si je faisais les choses sérieusement et si je m’entraînais aussi à la maison, sans exagérer non plus pour ne pas blesser mes cordes vocales.

Selon lui, le plus gros problème, c’était pas la justesse. Sobre et avec mes appareils auditifs réglés correctement (la deuxième fois, il avait même fait venir un médecin spécialiste de l’audition exprès pour ça), je chantais juste. Le problème, c’était l’espèce de voile et d’éraillement que 10 ans d’inactivité avait fini par laisser sur ma voix.

Je plaçai mes doigts sur ma guitare et me mis à chanter à Tony le premier couplet d’une chanson que je n’avais pas encore terminée…



The path you tread is narrow
And the drop is sheer and very high
The ravens all are watching
From a vantage point nearby
Apprehension creeping
Like a tube train up your spine
Will the tightrope reach the end
Will the final cuplet rhyme

And it's high time Cymbaline
It's high time Cymbaline
Please wake me


Tony m’avait écouté, comme fasciné, se balançant d’un côté à l’autre sur sa chaise haute, et quand j’arrêtai de jouer, il applaudit comme il semblait adorer le faire. Je rigolai :

-Ben ça me fait déjà un Ricci de convaincu !

Lyrics by Pink Floyd on Cymbaline.

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natacha Perry


Messages : 228
Date d'inscription : 12/12/2016
Age du personnage : 35
Localisation : Derrière toi..BOUH!

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Bien trop instable géographiquement
Song:


MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   Jeu 23 Nov - 16:08

quote="Natacha Perry"


Mayday…
ft. Evan Sniper Kurtz


Comme un radar, Natacha s'était réveillée à temps pour pouvoir éviter le carnage qu'allait faire la casserole pleine de lait sur sa gazinière. Elle avait eu les bons gestes en baissant le feu puis elle s'était retourné pour regarder Evan qui s'excusait. Elle lui avait fait un petit sourire. "C'est rien ,ça arrive" Elle se mit à rire un peu. "Un jour, j'ai mit à chauffer un plat qui n'allait pas dans le micro-onde, j'ai faillit mettre le feu à l'appartement! Le pire, c'est que je devais retourner au travail, j'ai sentit la fumée pendant tout le reste de la journée!"

Elle allait s'occuper de reprendre le relais quand Evan l'avait attraper, elle lui avait sourit doucement, amusée de cette déclaration, elle vint entourer son cou de ses bras et prolonger avec tendresse le baiser qu'il lui avait donné. L'une des choses qui rendait Natacha amoureuse d'Evan, c'était qu'il l'amusait, comme ce qui se passait actuellement. Fermant les yeux comme pour sentir cette bulle qui les englobait tous les deux, elle sentit les lèvres de son petit-ami s'étirée avant d'entendre Tony gronder un peu. Ils se lâchèrent et Natacha lâcha un petit rire. "Comme son père celui-là! A toujours vouloir la gloire!" C'était dû moins ce que Ricci semblait faire avec la presse -bien qu'on ne le voyait plus en ce moment - elle avait cependant vu un homme autrement que ce qu'il paraissait dans les magasines.

Elle avait donc reprit, après ce moment héroïque, son éponge pour laver le reste des dégâts avant de commencer le biberon de Tony, Evan avait prit sa guitare et lui avait demander son avis ainsi qu'à Tony. Elle aimait par dessus tout quand il faisait de la musique, elle s'estimait si chanceuse de pouvoir l'entendre à nouveau et pas seulement en tant que Fan...En chauffant le lait à nouveau, elle entendait la douce mélodie à la guitare, il faut dire qu'Evan n'était pas loin, toujours dans la cuisine, là où sa guitare avait été mise en attendant le départ du petit Ricci. Elle souriait en écoutant les paroles et la voix d'Evan qui, certes, avait changée, mais lui donnait toujours autant de frissons qu'Ado'.

Elle posa le biberon sur la chaise longue et Tony l'attrapa vivement alors qu'elle s'approchait doucement d'Evan. A la fin de la chanson elle vint l'applaudir avant de lui embrasser la joue. "C'est une jolie chanson, tu as fais énormément de progrès déjà, je suis fière de toi." Elle continua de le regarder. "Je suis sûre que beaucoup de personne vont aimer tes textes et ta musique. Des nouveaux fans comme des anciens."




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mayday... [PV Natacha][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mayday... [PV Natacha][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Santa Monica :: Appartement de Natacha Perry-