AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jack Perry


Messages : 260
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Jeu 12 Oct - 16:24



Our Girl Made It !
ft. Maritza Cortez


Hier soir, c’était une Olivia radieuse qui m’avait accueilli à notre appartement. En effet, la jeune fille avait obtenu le fameux rôle de Juliette pour la pièce qui allait se jouer à Fairfax High School. Elle s’était jetée dans mes bras pour m’annoncer la nouvelle et je l’avais serrée contre moi en retour, car j’étais fier de ma petite protégée.

-Tu vois, que tu ne merdes pas tout, ma puce.

Puis, quand elle avait relevé ses yeux bleus à la fois magnifiques et effrayants vers moi, je lui avais dit:

-Il faut que tu croies en toi.

Pour la cause, elle avait même préparé un bon repas et je lui avais versé un verre de vin pour fêter ça. Un seul, mais pour montrer que c’était un jour important et que je partageais son enthousiasme et sa joie.

Evidemment, elle m’avait fait part de ses inquiétudes concernant le jeune Hughes dont elle m’apprit qu’il était malade et donc absent à l’école. Mais elle avait pris des notes pour lui et comptait bien aller le voir chez lui pour les lui donner. J’avais approuvé avec un sourire en coin… Ouais… Les notes étaient un bon prétexte pour aller le voir. J’aurais fait pareil, si j’avais été à la place d’Olivia.

Nous avions donc passé une bonne soirée, malgré l’inquiétude latente de Liv pour son petit ami.

Aujourd’hui, alors que l’après-midi commençait, je me disais que je ferais bien une surprise à ma petite protégée qui avait déjà émis une fois le désir de voir sa famille rappliquer ici. Pour Thanksgiving… Mais rien n’empêchait que ce soit pour une autre occasion.

Après tout, Tijuana n’était pas tellement loin et le plus difficile restait encore de passer la frontière… Surtout dans le sens où Maritza et Enrique allaient devoir le faire pour nous rejoindre.

Mais qui ne tente rien n’a rien, mon vieux Jack.

Et un coup de fil ne coûtait rien… enfin, si, surtout en international, mais ce n’était pas grave puisque j’étais au bureau et que c’était donc BSC qui allait payer la communication.

J’avais donc décroché le cornet du téléphone et m’était laissé aller contre le dossier de mon siège, le faisant tourner un peu pour regarder par la fenêtre la ville qui s’étalait en contre-bas et d’une main, j’avais composé de mémoire le numéro des Cortez-Lopez.

C’était une voix de tout petit enfant qui avait répondu au téléphone et j’avais souris.

-Maximo !

Mais merde… Je parlais toujours pas un espagnol génial… Alors comment j’allais faire comprendre au petit que je voulais parler à sa mère ?

-Jack ! Mi amigo !

Je souriais toujours, bien qu’un peu embêté.

-Heu… Maximo… Mamita…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maritza Cortez


Messages : 123
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Tijuana, Mexique


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Dim 15 Oct - 5:49



Our Girl Made It
ft. Jack Perry





La vie a difficilement reprit son cours depuis la visite d’Olivia et de son manage, Jack Perry.  Il faut dire que ce petit séjour a ravivé son lot de souvenirs, plus mauvais qu’autre chose. Et avec eux, le spectre de Jimmy qui est revenue par la grande porte.

Faut dire qu’il n’avait jamais vraiment non  plus quitté. Avec les années, j’avais simplement appris à le garder caché dans ma tête.

Le plus ardue est de cacher ces émotions à Enrique qui, loin d’être dupe, a fini par me faire avouer qu’Olivia savait maintenant toute l’histoire, du moins ce dont j’avais été en mesure de lui expliquer, et que, forcément, je ne sais plus où j’en suis dans tout cela.

Une partie de moi veut être à Los Angeles avec Olivia, l’encourager  dans sa carrière, la voir évoluer comme mon rôle de mère l’exige plutôt que de laisser Jack l’élever, bien que je n’ai plus aucun doute, maintenant que nous nous sommes rencontrés en personne, qu’il est la meilleure personne, après moi-même, bien entendu, pour accomplir cette tâche. Et vu combien Olivia est attachée à lui, il me serait difficile d’aller casser ce lien.

Et une autre partie de moi, me ramène à la raison comme quoi qu’ici, à Tijuana, j’ai également un rôle de mère et d’épouse à accomplir.

De plus en plus, je pars dans le flou. Ramenée des années en arrière. 16 ans, plus exactement.  Je ressens parfaitement bien les dernières heures dans les bras de Jimmy, juste avant qu’il ne m’expulse de sa vie.

Me voilà donc bien installée entre deux chaises et complètement perdue. Je navigue sans trop savoir où je vais. Mais en attendant, c’est Maximo qui me ramène à bon port quand je l’entends parler à quelqu’un. Je le cherche d’abord du regard avant de le trouver, au salon, le cornet du téléphone qui dépasse son visage, une extrémité  portée à son oreille.

- Maximo, je t’ai dit de ne pas répondre au téléphone !*

Mon petit bonhomme, tout sourire, me tend le combiné en  m’expliquant qu’il parle avec son ami Jack. Il ne m’en faut pas plus, également, pour afficher un large sourire et de prendre le cornet du téléphone des mains de mon garçon, de prendre place sur le fauteuil et de le hisser sur mes genoux avant de saluer Jack et de lui demander comment il va.

Formule de politesse que je lui expédie légèrement à la va vite puis qu’il me tarde d’avoir des nouvelles d’Olivia.

Elle ne m’a que très peut téléphoner depuis sa visite. Pour mon plus grand chagrin.

- Alors, Jack ! Que me vaut l’honneur de votre appel ?  Tout ce passe bien de votre côté de la frontière ?

Une question à la fois, j’essais de me doser. Sinon Jack pourrait  croire qu’il a Olivia au bout du fil car je me sens bien capable de lui débiter toutes mes questions en une seule et même phrase à peine ponctuée.

Maximo tape des mains en rigolant et en appelant Jack.  Mon fiston n’a cessé de que de parler de Jack, son meilleur ami pour la vie !

- Donnez-moi des nouvelles de ma chica !  J’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai pas eu vent de rien…


Cela sonne peut-être comme un reproche mais ça n’en est pas un. J’aurais très bien pu appeler moi-même mais, j’ai jugé que je devais laisser aller un peu les choses et prouver à ma fille que malgré tout, j’ai confiance en elle.



@ Billy Lighter


*:
 


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 260
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Lun 16 Oct - 19:47



Our Girl Made It !
ft. Maritza Cortez


J’entendis une voix de femme adulte en bruit de fond qui prononçait une phrase en espagnole et Maximo y répondre en prononçant mon nom. Je souris en imaginant la scène qui se déroulait à l’autre bout du fil. Les Cortez-Lopez formaient une très belle famille, Olivia y compris. Malheureusement, le ver dans la pomme, c’était Jimmy Reed et il les bouffait de l’intérieur.

La voix de Maximo fit place à celle de Maritza et c’était un sourire que j’y entendais. Maritza était une femme magnifique, en plus d’être maman de quatre enfants, et moi qui rêvait d’une famille, la mère de ma protégée était juste le plus grand et beau fantasme que je pouvais avoir.

En tout bien tout honneur… Car jamais je n’oserais faire des avances à une femme que je savais mariée.

Cependant, j’étais prêt à parier que, depuis notre visite à Tijuana, je lui téléphonais plus souvent que sa propre fille.

Ce fut probablement pourquoi les formules de politesses entre nous furent rapidement expédiées. Nous allions bien tous les deux et c’était tout ce que les convenances demandaient qu’il se sache entre nous.

Car notre centre d’intérêt à tous les deux avait de toute façon un nom, et ce nom était Olivia. D’ailleurs, cette dernière avait de qui tenir au vu de l’impatience que je ressentais chez Maritza. Et ça ne me fit que sourire d’un air attendri.

-Tout se passe très bien. Olivia a passé sa première interview avec un des journalistes locaux les plus odieux et a très bien fait ça.

Elle s’en était bien sortie, même si j’avais été dur avec elle après ça. Le salopard, dans l’histoire, c’était Moriarty… Qui avait malgré tout sorti un article des plus élogieux sur la jeune fille… Pas la peine de me demander qui je devais remercier pour ça…

-Je vous ai posté ce matin un exemplaire de Guitar&Pen dans lequel figure l’interview, vous pourrez voir ça par vous-même. Ça devrait arriver chez vous dans quelques jours.

J’avais beaucoup de choses à dire et je ne m’en rendais compte que maintenant. Mais il fallait que je parle d’une chose à la fois. Ne pas me laisser contaminer par Maritza et Olivia. Et ce n’était pas chose évidente !

D’autant que j’hésitais quant à l’ordre dans lequel annoncer les derniers événements à Maritza.

-Sinon… Dans la vie de tous les jours… Et bien les notes scolaires de Livia sont toujours plus qu’acceptables, elle est sérieuse… Il y a eu un petit accrochage dernièrement avec l’une de ses camarades de classe… Il faut croire que Livia a déjà à affronter les affres de la célébrité. Cela attire la jalousie des autres… C’est le revers de la médaille…

Je me doutais bien que Maritza allait demander des détails, mais j’avais au moins décidé de commencer par le négatif pour ne la quitter que sur le positif.

-Elle a eu deux jours de renvois, de même que ses amis qui ont pris sa défense… Une punition quelque peu exagérée, selon moi.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maritza Cortez


Messages : 123
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Tijuana, Mexique


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Dim 22 Oct - 2:22



Our Girl Made It
ft. Jack Perry




C’est du bonheur à l’état pur que d’entendre Jack à l’autre bout du fil et, enfin, avoir des nouvelles fraîches de ma fille.  Faut dire que  sa dernière, et seule visite m’a laissé avec beaucoup de questions sans réponses, autant qu’à elle, et à Jack, sans aucun doute.

Je le bombarde de questions, sans attendre. J’ai conscience de mon empressement mais je sais qu’il m’a déjà pardonné. C’est le cœur d’une mère qui parle, bien avant la raison.

Je me réjouis déjà d’apprendre que ma chica à accordée sa première interview et, aux dires de Jack, avec un journaliste aux dents longues. Je ne demande pas plus de détails puisqu’il  me rassure en me disant que ma fille s’en est très bien sortie et que je devrais même, d’ici quelques jours, recevoir mon exemplaire du magazine en question.

-  Il me tarde de lire ça. Mon Dieu… ma chica dans une interview… c’est irréel Jack !

Je dis ça sur un ton qui ne laisse aucunement transparaitre ma nervosité, uniquement la fierté qui émane par tous les pores de ma peau. Et je prends le temps de le remercier pour la délicate attention du magazine qui fait route jusque chez moi.

À défaut d’être présente, comme je le devrais, Jack fait en sorte de m’impliquer, de nous impliquer, Enrique et moi, dans la vie de mon adolescente.

Pour le sujet suivant, la voix de Jack se fait plus sérieuse puisqu’il s’agit maintenant de la vie académique de Livia et que, contrairement à son entrée en matière, c’est un peu moins trépidant bien que cela m’intéresse tout autant sinon plus.

Pourquoi ne suis-je pas surprise d’apprendre que ma fille s’est déjà vue impliqué dans une altercation à l’école qui lui a valu, ainsi qu’à ses amis, deux jours de renvois.

- Olivia…,, je soupire un moment avant de reprendre, l’histoire se répète. Elle était abonnée à ce genre d’évènement ici, cependant, le renvoi est moins fréquent, les retenues après les classes sont la punition la plus récurrente.

Jack semble minimiser l’acte en laissant sous entendre que la punition fut exagérer et, je préfère le laisser gérer la situation puisque, étant hors portée, je ne peux de toute façon sévir et qu’il agit dans le meilleur intérêt de ma fille.

- Jack… J’espère qu’elle ne vous mène pas la vie trop dur et que vous imposez vos limites. Olivia est une bonne fille mais elle a besoin d’un encadrement strict et… j’ai peur qu’elle ne vous entortille autour de son petit doigt.

Je préfère laisser ça entre ses mains. Après tout il est le mieux placé pour intervenir.

- Alors ? Comment se passe la cohabitation avec une adolescente de 16 ans ? Vous vous en sortez ?

Ma question n’est pas si inoffensive qu’elle n’y paraît.  Elle sous entend tout l’ensemble de l’œuvre. Les changements hormonales, les flirts, les amours. Les relations sexuelles. Je ne m’en suis d’ailleurs pas encore remise.

J’avoue que je rêve parfois étrangler le célèbre batteur après lui avoir empalé la tête sur ses baguettes.

Maximo, qui était demeuré sur mes cuisses jusque là, s’agite puis saute sur ses pieds avant de déguerpir hors de ma vue.

Et aussi ridicule que cela puisse paraître, sachant que mon fiston ne comprend pas l’anglais, je profite de ce fait pour demander à jack s’il a eu, de quelques façons que ce soit, des « nouvelles » de Jimmy Reed.

- Il continu de verser l’argent sans faute et c’est bien ce qui m’inquiète.  Il n’abandonne pas les intérêts de sa fille. Je crois que j’aurais préféré qu’il cesse. J’y aurais vu un message clair de ses intentions.

Et, bien sur, je me garde bien de lui parler de ma courte et récente correspondance d’avec le géniteur de ma fille.

Maximo revient en gambadant et me montre fièrement ses figurines de Stars Wars et je ne peux m’empêcher d’éclater de rire.

- Jack ! J’ai un petit garçon ici qui demande quand vous revenez jouer aux figurines !


@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 260
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Dim 22 Oct - 17:53



Our Girl Made It !
ft. Maritza Cortez


Maritza sembla ravie au sujet de l’interview dont je lui avais d’ailleurs envoyé un exemplaire. Et je rigolai quand elle affirma que c’était irréel.

-Au vu du talent de votre fille, il va falloir vous y faire, Maritza.

La suite était moins joyeuse et, très sincèrement, pour avoir vu Maritza s’emporter plusieurs fois alors que je ne l’avais vue que durant les quelques jours que nous avions passés à Tijuana, je pensais que lui parler de la mésaventure de Livia à l’école allait la faire exploser.

Mais non, pas du tout. Elle resta calme. Mais pas spécialement compréhensive pour autant alors que j’avais bien signalé que cette altercation était due, c’était criant, à de la jalousie de la part d’une camarade de classe pour sa toute nouvelle et naissante notoriété…

Et peut-être aussi de la jalousie de savoir que Liv avait pu être très proche de Stone qui était le fantasme, j’étais prêt à le parier, de nombre de filles de l’âge de ma protégée.

Mais Maritza affirmait, elle, que Livia était abonnée à ce genre de débordement quand elle était à l’école à Tijuana. Je relativisai encore une fois les choses, le sourire aux lèvres.

-C’est la première fois depuis la rentrée, Maritza… Je n’appelle pas vraiment ça un abonnement. D’autant qu’elle n’a pas été l’instigatrice de la bagarre…

Il fallait croire que la mère de ma protégée prit cette dernière déclaration comme la preuve que je me faisais manipuler par Livia… Ce que je ne pensais pas être le cas… Bien que je pris quelques secondes de réflexion à ce sujet avant de répondre.

-Ma petite sœur Natacha vous dirait que « strict » est mon deuxième prénom, à moins que ce ne soit « coincé », je ne me rappelle plus. Et… je ne pense pas que m’entortiller autour de son petit doigt soit son but… Elle cherche les limites plutôt… Et je les lui donne.

Merci les bouquins que j’avais achetés dès la signature du contrat avec la jeune fille ! Pas que je suivais ce qu’ils disaient à la lettre, bien que… Mais au moins, je savais mettre des mots sur ce que je faisais, de même que sur certains comportements de Livia.

Je souris encore quand Maritza demanda comment, globalement, ça se passait entre Livia et moi…

-Si ce n’est que je retrouvais encore jusqu’à il y a peu ses vêtements un peu partout dans l’appartement, tout se passe bien…  Je m’en sors, je pense, vu que maintenant, elle fait attention à ranger ses vêtements. On se partage les tâches…

Je réfléchis deux secondes à ce que je pouvais ajouter d’autre.

-Je l’adore, elle m’adore… Même si on s’engueule parfois… Normal… Elle est une ado et je suis coincé… Mais elle ne fait rien que je n’aie déjà vécu puissance 1000 avec Natacha…

J’étais même pas encore allé la récupérer au commissariat… C’était pas beau ça ?

Mon sourire s’effaça cependant et il me sembla que ce fut le cas pour Maritza aussi quand elle aborda le sujet Jimmy Reed… Elle aurait préféré que les payements pour Olivia s’arrêtent…

-Si c’est un versement automatique, il a peut-être oublié qu’il les fait…

Qu’est-ce que 700$ dans la fortune de Jimmy Reed ? Et puis, j’étais prêt à parier que c’était Mademoiselle Page qui gérait ces formalités.

Je frottai mes yeux…

-Des nouvelles à proprement parler ? Non… Si ce n’est que c’est lui qui a organisé l’interview que vous allez recevoir. Il a choisi le magazine, le journaliste… Et tout ce que j’ai eu, c’est une note signée de sa main me demandant de présenter Livia chez Guitar&Pen, tel jour, tel heure. Ça s’arrête là…

J’entendis Maritza éclater de rire… Décidément… Livia et elle passaient du rire aux larmes comme moi je changeais de chemise…

Mais je me joignis à elle en comprenant qu’il y avait du Maximo derrière tout ça et je saisis l’occasion au vol.

-Et pourquoi il n’embarquerait pas Luke Skywalker et Dark Vador pour venir jouer ici, à L.A. ?

Je marquai une pause, souriant.

-C’était un peu pour ça que j’appelais, en réalité.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maritza Cortez


Messages : 123
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Tijuana, Mexique


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Mar 24 Oct - 2:24



Our Girl Made It
ft. Jack Perry




L’appel de Jack tombe à point, moi qui me demandais justement comment allaient les choses de l’autre côté de la frontière.  Le compte rendu de Jack est détaillé, en bon manager qu’il est, couvre les points nécessaires et intéressants.

Je suis on ne peut plus emballer quand j’apprends que ma chica a fait sa première entrevue pour le compte d’un vrai et grand magazine. Il me tarde de lire le résultat, et s’il y a des photos, c’est encore mieux.

La vie scolaire vient ensuite sur le sujet et c’est désolant d’apprendre que, plus le temps passe, moins Livia n’apprend de ses erreurs. Ma fille a été suspendue deux jours de l’école, punition exagérée selon Jack mais je connais ma fille et je sais de quoi elle est capable.

Cependant, le manager se porte à la défense de mon adolescente en me partageant un peu de ses expériences avec sa propre sœur et, j’accepte de lui faire confiance, autant qu’à ma fille, et de lui laisser gérer la situation. N’est-ce pas pour ça, d’ailleurs, que j’ai accepté leur cohabitation ?
Et justement, selon ses dires, tout ce passe bien, ils s’apprivoisent et partage les tâches.

- Je devais me battre avec elle pour avoir sa lessive ou  la voir mettre sa vaisselle sale dans l’évier. Vous avez toute mon admiration, Jack, si vous dites vrai et que vous partagez les tâches.

Il me semble les imaginer, ensemble, entrain de faire la vaisselle ou les poussières.  L’image a de quoi m’accrocher un sourire.

- Une petite amie vous décoincerais, Jack !, dis-je  à la rigolade.

C’était plus fort que moi ! Je n’ai pu m’empêcher de lui faire la remarque. Un homme aussi charmant que lui devrait avoir une compagne a ses côtés. Mais bon, en attendant, il a toute son attention dirigé sur ma fille et je ne peux demander mieux.

- Effectivement, elle vous adore. Il n’y a qu’à voir comment elle vous regarde. Je ne sais pas quel est votre secret mais, ça vous réussit…

La conversation devient lourde, et c’est entièrement de ma faute, alors quu je questionne à savoir si Jack a eu vent ou témoin d’une quelconque tentative de la part du géniteur de ma fille, à son endroit. Ma brève correspondance avec mon ex me tourmente. Je lui ai demandé d’aimer et de protéger sa fille, d’agir en père. Mais je le regrette de lui avoir ouvert cette porte, surtout quand Jack  m’indique que la fameuse entrevue est l’œuvre de Jimmy.

Il ne s’approche donc pas de notre fille – encore – mais se contente de tirer les ficelles depuis les coulisses alors que c’est Jack qui se démène en avant plan. Ça me désole mais je n’ose pas en parler au manager. J’ai peur qu’un jour, Jimmy fasse le pas et qu’Olivia ne soit aveugler par l’effet Reed qu’aura son père sur elle et ne voit plus ceux qui sont là depuis le début.

L’argent aurait pu cesser de m’être versé, j’y aurais presque vu une bonne nouvelle, même si cela aurait voulu dire que nous devions, Enrique et moi, trouver une source miraculeuse pour payer les frais que l’escapade Californienne de ma fille occasionne.

Maximo sauve la situation en l’allégeant de son sourire radieux lorsqu’il me montre ses figurines de Stars Wars. Il n’a visiblement pas oublié que Jack partage sa passion pour ces personnages de George Lucas.

- J’y songe. En fait, je pensais venir un week end en novembre. Mais seule. Pour une première visite. Nous reviendrons après les fêtes de fin d’année toute la famille. Mais les prix des hôtels, vous comprenez ? … Ce n’est pas simple pour loger toute notre petite troupe.

Je me vois mal et c’est même hors de question que nous débarquions à 4, 5 en comptant mon père,  envahir l’appartement de Jack.

Pouvoir voir l’environnement de ma fille, son école, ses repairs, l’observer dans sa vie au quotidien avec Jack. Tout ça m’intéresse et me fascine. Olivia a toujours été indépendante et déterminée.  Je n’ai jamais douté qu’elle ne se détournerait jamais de ses objectifs pour tout l’or du monde… ou les beaux yeux de son père.

- Il faudrait que nous parlions agenda alors, pour quoi quand je pourrais me permettre cette visite et si vous pouviez me référer un hôtel respectable et abordable près de chez vous. Je crains que mes repères ne soient quelque peu différents avec les années.

En fait, je ne me vois pas retourner dans l’Eastside et c’est à ce quartier que se concentrent mes connaissances de la ville.

Maxime n’en fini plus de brandir ses figurines sous mon nez comme s’il avait compris que je projetais d’aller visiter son meilleur ami sans lui et je fini par rire de nouveau en lui caressant la tête.  De toute évidence mon fiston n’en démord pas.

- J’y pense et, peut-être que Maximo m’accompagnera finalement… Vous avez la quote, il semble auprès de mes enfants !

Et pas que …

@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 260
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Jeu 26 Oct - 10:59



Our Girl Made It !
ft. Maritza Cortez


Je ne pensais pas pouvoir expédier aussi vite et aussi facilement le chapitre « renvoi » de cette conversation. Et pourtant, il fallait croire que Maritza avait une confiance aussi aveugle en moi que Livia elle-même. Tant mieux, dans un sens, parce que je savais que je n’avais aucune mauvaise intention vis-à-vis d’elles…

Elle semblait plus inquiète sur ma capacité à pouvoir mettre des limites à sa fille. Il était vrai que je n’avais pas d’enfant moi-même et donc aucune expérience dans le domaine, à première vue. Mais c’était sans compter sur le fait que, très jeune, j’avais dû apprendre à canaliser ma petite sœur, Natacha, afin qu’elle ne s’enfonce pas dans la merde à tout bout de champ.

Je la rassurai donc sur ce point, affirmant que notre cohabitation se passait très bien. Bien mieux que je n’aurais pu l’imaginer, d’ailleurs. Je me demandais si ce n’était pas par le simple fait qu’elle agissait avec moi comme si j’étais le père qu’elle avait toujours cherché sans jamais pouvoir le trouver. Et maintenant qu’elle avait comme comblé ce manque, son comportement s’était comme « stabilisé » en bien. Parce qu’elle ne ressentait plus le besoin d’attirer l’attention de quelque manière que ce soit.

Devait jouer aussi le fait qu’elle était seule avec moi alors qu’à Tijuana, ses parents devaient partager leur attention entre leurs quatre enfants.

Ici, elle avait l’exclusivité.

Maritza était ravie d’entendre que nous partagions les tâches, chose qu’elle n’avait jamais réussi à faire avec Liv. Je rigolai avec elle quand elle commenta en disant qu’une petite amie me décoincerait.

-Je croirais entendre Olivia…

Pour conclure, j’avais affirmé que j’adorais Olivia et que c’était réciproque et Maritza confirma la chose. Comme quoi, même les autres ressentaient ce qui me liait à la jeune fille.

-Je ne sais pas non plus… Mais ça fonctionne.

Le sujet « Jimmy Reed » était plus épineux… Parce qu’aucun de nous deux ne semblait comprendre les manœuvres du riche hériter envers sa fille… Et même au téléphone, j’avais l’impression qu’il y avait quelque chose à lire entre les lignes de ce que disait Maritza. Elle semblait angoissée à l’idée que Reed ne lâche pas l’affaire, mais en même temps, déçue qu’il n’ait fait qu’organiser une interview pour Livia.

Comme si elle en voulait moins d’un côté et plus de l’autre.

Mais il fallait dire que lors de notre voyage à Tijuana, j’avais bien remarqué que Maritza ne savait clairement pas ce qu’elle devait ressentir vis-à-vis du père de sa gamine.

Alors je passai à un sujet plus léger, évoquant l’idée que la petite famille Cortez-Lopez vienne rejoindre Livia à L.A., pour quelques jours, quelques semaines, autant de temps qu’ils voudraient. Et là, ce fut comme si j’avais ouvert les vannes ou fait pété un barrage.

Maritza se mit à parler et impossible d’en placer une. J’essayai deux ou trois fois de faire une incursion, mais abandonnai finalement l’idée, la laissant parler jusqu’à ce qu’elle s’arrête. Je souriais parce que Livia faisait exactement la même chose quand elle était enthousiaste à propos de quelque chose, mais se rendait compte des obstacles qu’il y aurait à franchir.

Quand elle se tut, je me permis de rigoler.

-Une chose à la fois, Maritza… Pas étonnant que je dois répéter tout le temps à Liv qu’il faut apprendre à marcher avant de courir…

Je marquai une pause avant de continuer.

-Avant toute chose, je veux que vous ne vous en fassiez pas pour le logement. J’ai ma petite idée là-dessus.

Si tout allait bien, ce serait même assez facile.

-Quant à l’agenda, vous êtes les bienvenus quand vous voulez, dans tous les cas. Mais il y aura une date en particulier à laquelle j’insiste vraiment, si vous me le permettez, pour que vous veniez à L.A.

Mon sourire s’allongea.

-Fairfax High School organise une pièce de théâtre pour bientôt, je n’ai pas encore la date exacte mais… Livia sera la Juliette de la célèbre pièce de Shakespeare… Ce serait génial si vous pouviez venir la voir jouer.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maritza Cortez


Messages : 123
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Tijuana, Mexique


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Ven 27 Oct - 17:21



Our Girl Made It
ft. Jack Perry




Chez Jack, Olivia avait l’exclusivité que je n’arrivais pas à lui donner ici. L’écart d’âge entre elle et ses frères et sœurs nous avait probablement fait oublier à son père et moi  qu’elle  était encore qu’une enfant et qu’elle n’avait pas à toujours « comprendre, attendre son tour et être raisonnable ».  

J’ai conscience que, sans vraiment nous en rendre compte, nous l’avons fait vieillir avant son temps la privant d’expériences propres à son âge. Ce qui n’est pas forcément plus mal puisqu’elle est devenue une adolescente affirmée, têtue et qui sait ce qu’elle veut et comment l’obtenir.

Olivia, dans sa quête pour retrouver son père, a trouvé beaucoup mieux.

Jack est plus proche de l’image qu’elle s’est toujours fait de son père pour risquer de la décevoir et, n’ayant qu’elle comme préoccupation, leur cohabitation va on ne peut mieux.  Même Enrique a remarqué qu’Olivia est plus sereine, moins «  en rébellion » et qu’elle cherche toujours l’approbation de Jack pour autant de choses, aussi futiles soient-elles.

Une femme dans la vie de Jack viendrait compléter le tableau de la parfaite petite famille que je n’ai su offrir à ma fille.

Je réalise, sans toutefois le laisser transparaître à Jack, que si ma crainte au départ avait été que chica balaie tout du revers de la main si Jimmy venait qu’à se greffer à son existence, j’ai maintenant un petit pincement au cœur en imaginant le portrait de famille modèle que Jack saurait lui offrir s’il trouvait l’amour de sa vie.

Alors la proposition de Jack de venir passer quelques temps à L.A. tombe à pique surtout que je me sens cruellement loin de ma fille depuis son cours séjour à la maison.  J’ai besoin de voir par moi-même l’environnement dans lequel elle évolue et, bien évidement, aller voir le bureau de Jack chez BSC…mais pas pour les raisons qu’il pourrait s’imaginer…

- La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre, en effet. Elle devait tout de même tenir un peu de moi, Jack !, dis-je en éclatant de rire.

Maximo revenu près de moi brandissant fièrement ses figurine me plaque un sourire sur les lèvres et je fini par réviser ma position trouvant plus judicieux d’amener mon benjamin avec moi en voyage plutôt que d’y aller seule.

- Dites moi quand aura lieu la pièce.  Peut-être pourrions-nous nous permettre deux visites. Enrique aimerait voir sa fille sur les planches. Il en serait très fier.

Je passais ma main dans les cheveux de Maximo et ajoutais :

- Si vous êtes d’accord, je pourrais venir dans deux semaines… j’aimerais que ce soit une surprise pour Olivia…


@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 260
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Dim 29 Oct - 16:33



Our Girl Made It !
ft. Maritza Cortez


Ce fut le sourire aux lèvres que j’accueillis la remarque de Maritza comme quoi la pomme n’était pas tombée loin de l’arbre. C’était le moins qu’on puisse dire ! Et très sincèrement, je préférais de loin trouver des points communs à ma protégée avec sa mère qu’avec son père biologique. Parce que les traits Reed qu’elle avait tendance  montrer étaient pour le moins flippants.

Maritza était ravie à l’idée de venir à L.A. et avait dans l’idée de prendre son petit Maximo avec elle pour une première visite à Maritza. Dans deux semaines ! Ouh… je me tournai vers mon calendrier affiché dans mon bureau… Dans deux semaines, une première visite, et aux alentours de la date où Livia montrait sur les planches pour incarner Juliette, une deuxième visite, cette fois en famille.

-Dès que j’aurai la date exacte de la représentation, je vous la communiquerai, Maritza. Ce sera aux alentours des fêtes de fin d’année, je pense.

Je marquai une pause et notai quelques informations sur un papier dont : « Demander à Daniele pour l’appartement. ».

-Je suis d’accord pour que vous veniez dans deux semaines. S’il n’y a que vous et Maximo pour cette première visite, nous vous aménagerons une place pour vous chez moi. Je ne suis pas totalement désœuvré.

Je rigolai, puis fis la moue en repensant à quelque chose.

-Vous pourrez du même coup peut-être assister à une session d’enregistrement d’Olivia qui travaille actuellement sur un nouveau single avec une grande artiste de Los Angeles… Apolline Mclagan.

Je faisais la moue parce que j’avais été le dernier des derniers à apprendre que ma protégée allait enregistrer un deuxième single avec la guitariste de The Burning Fire…

Et sincèrement, je ne savais pas à qui en vouloir, pour le coup : Jimmy Reed ? Mclagan ? Ou Timmy Evans ?

L’information, je l’avais eue sur le fait accompli quand la secrétaire de Jimmy Reed, Frances Page, était venue m’annoncer que ce mercredi après-midi-là,  Olivia n’allait pas venir à la tour BSC pour m’aider dans mon travail et gagner son argent de poche, mais serait en session d’enregistrement dans les studios de BSC.

Je ne vous raconte même pas ma tête quand j’avais eu le fin mot de l’histoire !

Soit Jimmy Reed était encore plus vicieux que ce que je pensais.

Soit Apolline Mclagan et The Burning Fire en général faisait encore plus du grand n’importe quoi que la presse ne le disait.

Soit Timmy Evans n’était pas un si grand manager qu’il voulait le laisser croire.

Et qui était de la revue ? C’était ce bon vieux Jack…

Enfin, comme, apparemment, c’était BSC qui avait le monopole sur le single, Page était juste venue me dire que j’avais du travail en plus puisque ce serait quand même à moi de gérer les tenants et les aboutissants de ce projet… Que Mclagan, toujours d’après Page, avait négocié elle-même avec Jimmy Reed.

Ça, ou sauter d’un avion sans parachute en pensant en sortir indemne, ça revenait au même.

Et moi, je l’avais mauvaise… Parce que Reed m’avait encore damé le pion.

-Ça vous arrange si on fait comme ça ? J’aurai un autre plan pour loger votre famille entière d’ici la date de la pièce de théâtre… Mais pour la première visite, c’est bon pour vous et Maximo ?

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maritza Cortez


Messages : 123
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Tijuana, Mexique


MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   Sam 4 Nov - 4:27



Our Girl Made It
ft. Jack Perry




Rendre visite à Olivia et Jack était une idée qui m’avait effleurée l’esprit assez souvent depuis leur cours séjours ici, à Tijuana.  J’ai commencé d’ailleurs à en parler à Enrique sans véritablement lui soumettre le plan d’un voyage à Los Angeles.  Je sais qu’il ne sera pas enthousiaste face à ce projet et qu’il désapprouvera mon prochain séjour de l’autre côté de la frontière. Maximo avec moi, la pilule risque de mieux passer…

- Je ne voudrais pas vous envahir non plus, Jack, Mais j’accepte votre proposition si vous me laissez prendre en charge la cuisine. C’est la moindre des choses et ça vous permettra de vous consacrer intensivement à votre interprétation de Dark Vador !

Je ris de nouveau, parce que l’image de Jack, assit à même le parquet de bois de la chambre de mon Benjamin, jouant à recréer des scènes du film avec Maximo me traverse l’esprit  et que, pour être franchement honnête, c’était quand même  assez mignon à voir.

Il me semble que je peux sentir son sourire se dessiner sur ses lèvres à l’autre bout du fil.
Jack, pour cette première visite, a déjà une activité à me proposer : celle d’assister à une session d’enregistrement d’un nouveau single auquel prend par ma chica.

- Vraiment ? Déjà un second single ? Dites donc vous veillez bien au développement de sa carrière…elle ne manque pas de projet…

C’est à peine voilé que mon inquiétude face à un possible manque de temps a consacré à ses études. Mais j’imagine que Jack sait ce qu’il fait et connait dorénavant mieux que moi-même la capacité de ma fille à tout mener de front.

Maximo saute en bas de mes genoux et file jouer sous la table de la cuisine, son nouvel endroit de prédilection, allez savoir pourquoi d’ailleurs ce qui me permet de m’étirer le bras pour prendre une plume et un bout de papier dans le tiroir de la table du téléphone.

- J’aurai cependant besoin de votre adresse et du meilleur chemin pour m’y rendre.  

Je ne suis pas devin, encore, malheureusement. Je saurais peut-être encore me diriger dans l’Eastside si tant soit peu que ce quartier n’a pas trop changer avec les années mais en dehors de ce périmètre, cela risque fort d’être périlleux.

Une fois les indications notées et la date acceptée et approuvée des deux parties,  je remercie Jack pour l’appel et lui demande de transmettre mes salutations à Olivia, « sa » fille par procuration.
Je repose le cornet du téléphone sur son réceptacle  puis, croisant mes bras sur ma poitrine,  je commence à réfléchir sur la façon dont je vais annoncer cette nouvelle à Enrique. Après un bon repas, quand les enfants dormiront, avec une bonne bière… au lit peut-être même…

Mais ma décision est prise.

Los Angeles, on se dit à dans deux semaines !


@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Our Girl Made It! [PV Maritza][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» ♪ Who's that girl ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Correspondance-