AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tobby Cooper


Messages : 45
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


MessageSujet: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Lun 16 Oct - 14:54



Walk This Way
ft. Abel Hudson




La course. Il n’y a que ça de vrai. Et il n’y a aucune raison pour moi de rater un matin de jogging, qu’importe la température ou ce que j’aurai fait la veille. Bon, ok ! Le lendemain d’un match, le surlendemain aussi, peut-être que je vais rester chez moi à me remettre mais  c’est tout.

Je ne peux pas m’imaginer rester chez moi comme un coq en pâte et regarder mon nombril se couvrir de poussière.  Je ne dois pas être assez riche ou assez  V.I.P. pour  penser comme ça.

Et courir à l’aurore me permets de réfléchir. De visualiser. De penser.

Diablo, fidele au poste court à mes côtés en aboyant de temps en temps.

Parfois il sprint et, alors que nous traversons le parc, va embêter un rassemblement de pigeon. J’ai cru comprendre qu’ils  sont là parce que la vieille Betty dort  tour près.

Quoi qu’il en soit, ce matin je cours, vêtue de mon jogging gris, de mon hoodie  et de mes baskets Nike  – mon plus important commanditaire – qui m’habille de la tête aux pieds.  C’est confortable et, si tout ce que je dois faire pour toucher un peu – beaucoup – de fric c’est de me pavané dans leurs fringues et de dire quelques fois que leur sac de sports sont résistant et beaux (!) je vais pas me gêner, tiens !

Je traverse donc le parc, en joggant, Diablo qui sautille et qui aboie.

- Mouais… t’as soif toi ! Ou tu veux juste arrêter, flemmard ?

Mon compagnon canin sait comment attirer ma sympathie et me faire rigoler.  Mais il faut continuer notre route, de toute façon, il n’y a pas d’abreuvoir en plein cœur du parc, et je ne laisserai pas mon chien s’abreuver à même une flaque d’eau que l’orage d’hier à laissé.

Nous  suivons toujours la piste asphalté qui serpenter dans tout le parc, seul étendu de verdure à des kilomètres à la ronde, on se croirait presque dans Central Park mais, ici, c’est plus joli, selon moi.

- Diablo !

Il s’est arrêté net puis s’est recroquevillé sur le sol.  Je redoutais que ce sur quoi il vient de mettre la patte soit du verre, en voyant de loin briller le tesson sous les premiers rayons du soleil.

- Mon vieux, montre moi ta patte…ça va aller !

Diable a une belle entaille à la patte mais elle n’est pas profonde et ne semble pas contenir de morceau de verre.

Je pestifère contre ces connards sans moral qui laissent leurs déchets à même le sol. Un enfant aurait pu se blesser gravement. Les pigeons de Betty auraient pu en picorer et aller clamser plus loin.

Je soulève mon molosse et, en lui grattant la tête, emprunte  un chemin différent de ma trajectoire habituel, pour sortir près de Princeton Avenue. Je sais qu’un garage s’y trouve et il est forcément déjà ouvert. Ils sont toujours ouvert très tôt, allez savoir pourquoi !

Je rassure mon chien, ou alors je me rassure moi-même et, une fois devant l’entré de la porte tiré complètement vers le haut, appel au premier qui viendra me répondre.

- Y’a quelqu’un ? Mon chien est blessé ! J’ai besoin d’eau et de bandage si vous avez ça ?

Un mec bien bâti, de ma stature je dirais et de mon âge, relève la tête de sur le moteur d’une voiture dont le capot ouvert donne l’impression d’une opération à cœur ouvert.  


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 299
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Mar 17 Oct - 20:34



Walk This Way
ft. Tobby Cooper


Depuis quatre ans que je travaillais ici, j’avais pris l’habitude d’arriver le premier. Pas pour me faire bien voir, je n’avais eu qu’à faire mon job correctement pour ça et c’était tout ce qu’on me demandait. Si j’arrivais le premier, c’était uniquement parce que j’aimais vraiment trifouiller dans les voitures et que quand il n’y avait encore aucun autre mécano, très tôt le matin, j’étais vraiment tranquille.

Mes collègues étaient supers, mais au moins, j’entendais encore la radio, aussi, quand j’étais tout seul. Et là, L.A.Rocks passait un tube d’Atticus Fetch, alors ça valait la peine… D’autant que l’animateur avait annoncé que juste après, ils allaient passer The Army. Parce que quand tout le monde était là, chacun occupé sur sa bagnole, le bruit couvrait même les meilleures chansons.

Puis, il n’y avait rien à faire, j’aimais quand l’air était encore frais, comme si l’air de la nuit et du désert, pas très loin, était encore un peu présent. Et c’était agréable avant les grosses chaleurs de la journée.

Aujourd’hui, mon job, c’était d’essayer de trouver la panne sur une Cadillac DeVille et rien que ça, ça valait le coup de se lever à l’aube, de toute façon. C’était ça qui rendait ce travail à L.A. génial : je travaillais sur des bagnoles sur lesquelles je n’aurais jamais eu l’occasion de travailler au fin fond du Kansas ! Y avait que ça ici, des bagnoles de luxe ou prestigieuses, avec plus de chevaux moteurs que je n’en avais jamais vu !

Comme il était très tôt, je m’attendais pas à avoir des clients ou quoi que ce soit, bien que ça pouvait toujours arriver, mais bon…

Alors je fus vraiment très surpris d’entendre une voix s’élever dans le garage… et encore plus quand l’homme affirma que son chien était blessé.

Je levai donc du moteur de la Cadillac, attrapant le vieux bout de tissu qui pendait du capot et dont je me servais pour essuyer l’huile de moteur qui maculait mes mains…

-Bonjour…

En effet, l’homme tenait un chien dans ses bras. Un style boxer ou quelque chose comme ça, je ne m’y connaissais pas très bien en races de chiens. Je m’approchai un peu…

-Entrez, je devrais vous trouver ça…

Je lui montrai un plan de travail encore bien rangé à cette heure-ci.

-Vous pouvez poser votre ami là-dessus.

Je trouvai la trousse de secours et revins vers le gars, mais pas trop près. Je savais qu’il ne fallait pas approcher un chien sans avoir l’autorisation de son maître et d’autant plus quand la bête en question était blessée.

Je tendis donc la trousse au gars à bout de bras.

-On s’est déjà vus quelque part ? Vous êtes client chez nous ? Votre tête me dit quelque chose…

@ Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tobby Cooper


Messages : 45
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Dim 22 Oct - 5:16



Walk This Way
ft. Abel Hudson




J’ai la haine. Si j’avais le moyen de découvrir qui est l’humain dépourvu de conscience social qui a laissé traîner ses éclats de verre au sol, je lui frotterais le visage dessus sans aucune pitié ! Mon chien souffre et je dois me soigner au plus vite.

Je ne dis pas le soulagement quand je vois un garage à proximité du parc dans lequel nous joggions et, ouvert qui plus est !

Je porte Diablo, mon colosse baveux dans mes bras jusqu’à la porte puis je demande de l’aide.
J’ai de la chance ou alors c’est le mécanicien qui est zélé pour être de si bonne heure au travail mais qu’importe, il me désigne un plan de travail sur lequel je peux poser mon chien pendant qu’il va chercher de quoi nettoyer la plaie.

- Merci !

J’suis trop énervé pour trouver mieux a dire et je viens caresser la tête de mon fidele compagnon dont le regard traduit sa tristesse. Si, si ! Je vous assure ! Je sais reconnaître les expressions du visage de Diablo et il m’apparait évident que mon chien souffre.

- T’en fais pas mon vieux, je vais te soigner puis on va rentrer. J’irai te chercher un immense os de jambon tu verras, tout iras bien !

J’en fais des tonnes quand il s’agit de mon chien et je me fiche d’être ridicule ou de paraître excessif.

Le mécano revient assez rapidement et j’apprécie la façon dont il  me tend la trousse sans  se placer devant Diablo et, ainsi, le surplomber de sa hauteur.  Il n’aime pas ça. Et je le comprends.

- C’est sympa.  Hein, Diablo qu’il est sympa le mec ?

J’ai déjà commencé de désinfecté la plaie alors que le mécano me demande si c’est parce que je suis client chez eux que ma tête lui dit quelque chose.

- Hmm… non j’en doute je n’ai pas de voiture. Mais peut-être…

Arff… je n’aime pas me mettre de l’avant et dire «  moi je suis connu, moi mon visage est dans les magazines de sports parce que moi je suis une vedette de la boxe ! » Ce n’est pas mon genre mais, c’est quand même ce que je suis.

- Je suis boxeur. Tobby Cooper.

Je lui tends la main non sans l’avoir essuyer avec une petite lingette désinfectante. Question de respect puisque je ne suis pas non plus entrain de cueillir des fleurs, disons.

- Si vous suivez un peu ce sport, c’est peut-être pour ça que ma tête vous est familière.

Je désinfecte la patte de mon chien et, heureusement, aucun des coussinets n’est entaillé. Il n’a qu’une toute petite coupure entre deux mais un petit bout de verre s’y était logé ce qui était la raison pour laquelle mon chien ne pouvait mettre sa patte bien à plat au sol.

Je suis soulagé mais j’irai tout de même le faire voir par un vétérinaire dès que ma clinique habituelle sera ouverte.   Je prends les rebus d’emballage et j’en fais une boule que je lance dans la corbeille non loin du plan de travail. Je ne suis pas un pro des pansements, croyez-le ou non, mais celui que je viens de faire devrait tenir bon jusqu’à la maison.

- Merci. C’est vraiment sympa de m’avoir permis d’utiliser votre trousse.  Je viendrai vous remplacer ce que j’ai utilisé. Je n’ai pas d’argent sur moi, quand je fais mon jogging, je ne traîne à peu près rien.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 299
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Mar 24 Oct - 16:18



Walk This Way
ft. Tobby Cooper


J’avais apporté la trousse de secours au gars qui avait fait irruption au garage avec son chien blessé. Je la lui avais tendue en faisant bien attention à ne pas me mettre à portée des mâchoires du molosse. Il n’avait pas l’air méchant, mais je n’avais aucune envie de tenter ma chance sans l’autorisation de son maître.

Maître qui avait l’air encore plus dangereux que la bête alors que je voyais bien que ça le faisait rager que son meilleur ami à quatre pattes soit blessé. Il m’avait remercié pour la trousse.

-Il n’y a pas de quoi… C’est normal…

Je désignai le chien alors qu’il soignait minutieusement sa plaie.

-Comment votre Diablo s’est fait ça ?

Mais plus encore que la blessure du chien, c’était le visage de ce gars qui m’intriguait parce que j’avais l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Ma première hypothèse : c’était un client. Et bien non, je le regardai, les yeux écarquillés quand il affirma qu’il n’avait pas de voiture.

-Ah…

Je rigolai.

-Ben je sais pas comment vous faites.

Vivre sans voiture ? C’était en dehors de ma conception de la vie.

Mais quand il affirma être le boxeur Tobby Cooper, un sourire illumina mon visage et je fis claquer les doigts d’une main en frappant en même temps dans l’autre.

-Mais ouais ! C’est ça !

Je serrai la main qu’il me tendait. J’adorais regarder la boxe mais là, on était complètement hors contexte alors, si son visage m’avait paru familier, je n’étais pas allé jusqu’à imaginer qu’il pouvait s’agir d’une star. Avec le temps, j’allais pourtant apprendre que quand on circule à L.A., ça n’avait rien de réellement exceptionnel.

Mais là, je débarquais un peu de la cambrousse. Même après quatre ans, j’avais encore plus l’air du bouseux du Kansas que j’étais que d’un véritable citadin.

-Je suis heureux de vous rencontrer.

Je jetai un œil au chien nommé Diablo.

-Même si j’aurais préféré que ce soit pour une autre raison… Vaut mieux un pot d’échappement pété que ça…

Le boxeur m’avait remercié pour la trousse, disant qu’il viendrait remplacer ce qu’il avait utilisé parce qu’il avait pas d’argent sur lui. Je fis un geste insistant.

-Non non ! Laissez tomber ! Hé ! Que deviendrait l’humanité si on se rendait plus service. Et je dis pas ça parce que vous êtes une star ou que j’ai peur de prendre une droite… J’aurais fait ça pour n’importe qui. Non, sérieusement, vous en faites pas.

Je regardai à nouveau Diablo.

-Vous êtes sûr que ça va aller ? Au pire, vu que vous avez pas de bagnole, je peux vous conduire chez un vétérinaire ou un truc comme ça… Me suffit de laisser un mot au boss comme quoi j’ai encore voulu jouer les bons samaritain et il m’en voudra pas, vous savez…

@ Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tobby Cooper


Messages : 45
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Ven 27 Oct - 4:29



Walk This Way
ft. Abel Hudson




Diablo me laisse désinfecter sa plaie sans se plaindre. L’est fait fort mon chien, quand même ! Et, heureusement, elle n’est pas aussi profonde qu’elle n’y parait et n’a pas endommagée ses coussinets. Diablo sera vite sur pieds.

- Il a couru sur du verre brisé dans le parc.  Y’a de ces connards dans la vie, j’vous jure !

Je ne décolère pas. Et si je vois quelqu’un brisé  une bouteille au sol ou y jeter quelque chose susceptible de blesser, que ce soit mon chien ou un humain, je jure que je ferai de sa tête mon prochain punching-ball !

Le mécano interroge un peu du fait que je lui semble familier. Un client ?  Quand je lui rétorque que c’est peu probable du fait que je ne possède pas de voiture, il tire  une tête de stupeur comme si je venais de dire que je venais d’une autre planète.

- Je marche, je cours la plupart du temps sinon, y’a le bus si c’est trop loin. Je n’aime pas conduire, les gens sont hystérique pour partager la route.

Et puis marché c’est la santé…enfin, quand on ne marche pas sur du verre brisé, bien entendu.

Je mets un terme au «  suspense » en me présentant officiellement  et tout de suite, le mécano fait un lien et qu’il me serre la main avec un enthousiasme qui ne s’invente pas. Ça me fait marrer mais je ne relève pas. J’ai l’habitude  même si j’ai la certitude d’être resté quelqu’un d’humble et facile d’approche.

- Mouais… moi aussi ! Si vous n’aviez pas été là, j’aurais pu marcher longtemps avant de trouver quelqu’un pour m’aider.

La patte de Diablo bandée, je descends mon chien du plan de travail et je remballe les trucs, jetant les rebus aux ordures et je propose de repasser pour dédommager le garage pour ce que j’ai pioché dans leur trousse.  Mais, le bon Samaritain refuse affirmant que le geste était naturel et aucunement lié avec qui je suis.

- J’y serais plutôt allé avec un bon vieux crochet du gauche, ça surprend toujours parce que je suis ambidextre.

J’éclate de rire en lui tendant la trousse et, déclinant son offre d’aller chez le vétérinaire.

- Il s’agissait que d’une toute petite entaille. Je vais quand même y porter attention dans les prochaines heures, prochains jours.  Je ne serais pas contre un lift jusque chez moi par contre.  Je ne veux pas faire marcher Diablo trop longtemps sur  sa patte.

Il doit l’avoir engourdie et comme nous sommes carrément à l’opposé et que nous devrions retraverser une partie de la ville en entier, je suis prêt a faire l’impasse sur l’entraînement du matin.

- Ça serait super que vous puissiez nous rendre ce petit service.

Et s’il est fan, je pourrais trouver des billets VIP pour mon prochain match. Ce serait la moindre des choses !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 299
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Ven 3 Nov - 16:43



Walk This Way
ft. Tobby Cooper


-Aïe…

Je fis la grimace quand l’homme dont j’allais apprendre qu’il n’était autre que Tobby Cooper, le célèbre boxeur, me raconta que son chien avait marché sur du verre brisé dans le parc, probablement le parc le plus proche d’ici. Et je compris bien vite que le gars qui avait fait en sorte que du verre ce trouve là avait bien de la chance de pas avoir été pris en flagrant délit. Parce que même sans encore savoir qui était cet homme, et même s’il était légèrement plus petit que moi, je voyais bien que valait mieux pas prendre un coup de ce mec-là.

J’avais quand même fini par lui demander d’où ça se faisait que j’avais l’impression de l’avoir vu quelque part. Mais il démenti être un client étant donné qu’il n’avait pas de voiture et cette information avait temporairement dévié mon attention de l’identité du type qui n’était finalement que le « type sans bagnole », maintenant…

-Le bus…

Il m’aurait parlé d’un vaisseau extraterrestre que j’aurais probablement fait la même tête. En fait, l’homme n’aimait pas conduire et ça aussi c’était un concept qui m’échappait.

-Ah ouais… Tous les gens sont pas hystériques… Suis calme moi, sur la route…

Enfin sauf quand il y a vraiment des emmerdeurs qui ne savent pas conduire. Mais, croyez-moi, il y a bien pire que moi… Et encore, « pire », c’est pas le bon terme. Donc je comprenais un peu…

Finalement, j’appris que mon interlocuteur n’était autre que Tobby Cooper et là, je resituai directement cet homme ! Pas étonnant que je ressentais comme une sympathie naturelle à son endroit, vu que, sans être un grand fan (sinon, je l’aurais reconnu directement), j’aimais quand même beaucoup le regarder boxer à la télé. Je n’avais jamais eu l’occasion d’aller voir un match en salle, mais à la télé, c’était bien aussi.

-ben je suis content que vous soyez tombé sur moi. J’aime vraiment beaucoup votre style et votre fair-play, Monsieur Cooper.

Quand je lui avais dit qu’il ne devait rien pour le matériel de secours utilisé pour son chien, il avait dit que ce serait pas une droite qu’il aurait mis comme je l’avais pensé avec humour, mais bien un crochet du gauche.

-Ouais, même à la télé et même quand on le sait, ça surprend.

Il me rendit la trousse et je la rangeai tout en lui proposant de le conduire jusque chez un vétérinaire. Il déclina, mais uniquement la destination, préférant que je le conduise jusque chez lui.

-Avec plaisir ! Laissez-moi juste laisser un message à mon boss et fermer le garage et je vous embarque.

J’attrapai directement ce qu’il me fallait et griffonnai : « Parti rendre service à quelqu’un. De retour dans pas longtemps. Finirai ma journée plus tard. A plus tard ! Abel ».

Techniquement, j’avais déjà commencé ma journée plus tôt, donc ça ne devrait pas poser de problème. Je posai le mot bien en vue et fis signe à Tobby de me suivre.

-Venez, ma voiture est derrière.

J’attendis qu’il sorte du garage et fermai derrière lui et Diablo.

-Ok, on y va…

On fit le tour du garage et je désignai l’Impala.

-Vous, vous avez Diablo pour meilleur ami… Moi, j’ai ma voiture.

Je la déverrouillai et le laissai installer Diablo à l’arrière puis s’installer côté passager tandis que je me mettais au volant. Une fois qu’ils furent prêts, je démarrai le moteur.

-Je vous dépose où ?

@ Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tobby Cooper


Messages : 45
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Jeu 9 Nov - 4:27



Walk This Way
ft. Abel Hudson




Je peux relaxer maintenant.  Diablo va mieux, son entaille n’est que superficiel et j’ai la chance d’avoir trouvé quelqu’un qui accepte de nous conduire jusque chez moi pour éviter une promenade douloureuse pour mon fidèle compagnon.

Normalement je marche. Si c’est trop loin, j’opte pour le bus. Autrement, je ne suis pas assez patient pour conduire moi-même au travers la circulation infernal de Los Angeles où chacun ne pense qu’à sois même et ne laisse pas un tout petit centimètre de route à d’autre.

Mais le mécanicien me dit être un conducteur calme sur les routes et, donc, aussi bien lui demander ce petit service de nous  raccompagner, Diablo et moi.  Je pourrais tout aussi bien marcher et le porter mais Diablo est si énergique qu’il se débattra pour gambader malgré sa blessure et je préfère nettement qu’il se repose.

Non je ne fais pas de zèle… ce chien c’est mon meilleur ami !

Je prends le temps de le remercier pour son coup de main,  si tôt le matin, rare sont les endroits ouvert sauf  peut-être quelques snack-bar  ou boulangerie mais je doute qu’on m’aurait laissé  y entrer mon chien, même si c’est le chien de Tobby Cooper. De toute façon, j’ai horreur d’utiliser ma «  notoriété » pour obtenir quoi que ce soit.

J’ai toujours appris à travailler pour obtenir ce que je veux et c’est aussi pour cela que je propose de revenir et de dédommager pour les articles piochés dans la trousse de premier soin. Mais l’homme dont j’ignore toujours le nom refuse. Je me souviendrai de lui et je me promets bien de venir lui remettre des billets V.I.P. pour mon prochain combat. Plusieurs billets, même.

Il pourra amener son père, ses frères, ses amis, qu’importe ceux qu’il voudra, c’est la moindre des choses et, de toute façon, je les ai pour rien moi, ces fichu tickets. Aussi bien en profiter puisque ma famille, elle, ne vient jamais me voir.

Et la générosité donc  l’amène à nous proposer le transport ce que j’ai accepté dans la foulé de mes pensées entremêlées.  Ouais… Même un mec arrive parfois à ce perdre, là dedans…

- Ouais, vaut mieux lui laisser une note, je ne voudrais pas vous causé des emmerdes avec votre patron, ce serait bête.

La voiture que nous allons prendre se trouve donc derrière le garage et, même si je ne suis pas fan, je ne peux retenir un léger sifflement devant la beauté sur roues. C’est payant, la mécanique ?

- Ah bah, ouais ! Carrément ! C’est une belle bagnole ! T’as vu Diablo ? Défense de baver partout sur les sièges, compris ?

Parce que, il est nerveux en voiture, ça lui arrive de baver a outrance et de mettre des rivières de baves sur les sièges et là, en général les gens avec qui j’embarque ne veulent plus me prendre ou alors moi mais sans le chien.

- Au coin de Inshire et Woodland, ce serait parfait !

Je fais Diablo s’installer derrière puis je prends place a l’avant, côté passager.

- Pardon, j’ai peut-être pas retenu, parfois ça m’arrive avec les coups sur la tête, vous savez, mais j’ai pas retenu votre nom.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 299
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Ven 17 Nov - 11:47



Walk This Way
ft. Tobby Cooper


Je suis ravi que Tobby Cooper accepte que je le ramène chez lui. C’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de donner un coup de pouce à une célébrité comme lui ! Et puis, c’est surtout de bon cœur parce que son pauvre ami à quatre pattes a vraiment pas eu de chance !

On passa à l’arrière du garage où j’avais garé ma voiture pour ne pas qu’on la confonde avec les quelques véhicules d’occasion qu’on vendait à l’avant. Hors de question que je vende l’Impala !

Bien sûr, je ne pus m’empêcher de sourire fièrement quand le boxeur, alors même qu’il n’était pas fan de voitures, exprima son admiration. Il fallait dire que je la bichonnais, et pour cause :

-Mon père l’a achetée en 1967, quand le modèle est sorti. C’est tout ce que j’ai gardé de ma vie au Kansas, quand mon père est décédé. J’ai utilisé le reste de mon héritage pour avoir de quoi m’installer ici.

J’étais toujours à la recherche de ma mère, pour des raisons qui m’échappaient. Peut-être juste lui cracher à la figure que Papa était mort et qu’il n’avait jamais cessé de l’aimer malgré tout. Et par-dessus tout, qu’il m’avait interdit de la haïr pour ce qu’elle avait fait.

On embarqua dans la voiture, Diablo y compris, et je demandai à mon passager de me dire où je devais le déposer. Il donna un croisement de deux rues et je sortis du parking.

-Ok, c’est parti.

Je pris la direction indiquée. Je n’avais plus besoin de ma carte, qui était dans la portière, depuis plus d’un an maintenant. Parce qu’au début, j’avais du mal à m’y retrouver dans une aussi grande ville que Los Angeles.

Tobby Cooper reprit alors la parole et je me rendis compte qu’en effet, si lui s’était présenté, je ne m’étais pas présenté en retour, tout euphorique que j’avais été de réaliser qui il était.

Je lâchai alors le volant de ma main droite et la lui tendis.

-Non, vous avez raison, c’est ma faute ! Je ne me suis pas présenté, excusez-moi. Mon nom est Abel Hudson… Je suis à Los Angeles depuis quatre ans seulement.

Je serrai sa main et replaçai la mienne sur le volant en souriant, bien qu’un peu gêné quand même de mon manque de politesse.

-Je n’ai pas encore l’habitude de croiser des personnalités à tous les coins de rue alors je me suis peut-être un peu emballé.

Je lui souris.

-C’est pour courir sans devoir vous arrêter toutes les cinq minutes à cause des fans que vous sortez si tôt le matin ?

@ Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tobby Cooper


Messages : 45
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Lun 27 Nov - 4:30



Walk This Way
ft. Abel Hudson




Je suis loin d’être fan de voiture, en fait, pour un mec, j’ai un peu honte d’avouer que je ne connais absolument rien en bagnole. Elles ont 4 roues, un volant, 2 ou 4 portières et généralement, elles roulent du point A au point B quand elles ne finissent pas dans un garage comme celui-ci et ponctionne plus de fric pour la réparer que ce qu’elles valent  en vrai.

Étrangement, je ne peux m’empêcher de faire un rapprochement entre mon raisonnement pour les voitures et les femmes Mais bon, comme je ne possède ni l’une ni l’autre, qui suis-je pour émettre une opinion discutable ?

La voiture est aussi confortable qu’elle est belle et donc, après avoir installé Diablo confortablement derrière, je prends place devant et le  mécano démarre, faisant gronder le moteur comme d’autre font…enfin… vous savez… avec une femme… enfin bref !

Direction donnée,  les présentations furent complétées quand  le bon samaritain  leva le voile sur son identité. Au moins je saurai qui remercier et j’aime toujours mieux mettre un nom sur un visage.  

C’est plus pratique que de toujours aborder son interlocuteur avec un «  hey, toi ! » ou encore «  yo, l’ami! »

Abel Hudson, donc,  s’excusa de ne pas l’avoir fait plutôt. J’haussais des épaules.  Il n’y avait pas de faute, après tout.  Et c’est moi qui allais être redevable après tout.  On se serra la main alors même qu’il conduisait – moi j’aurais prit le décor, assurément, quoi que j’ai d’excellent réflexe.

Quoi qu’il en soit, il est plaisant de discuter, même si ce n’est pas une conversation avec sujet en profondeur, avec Abel.

- Personnalité… mouais…  j’suis un mec comme tant d’autres. J’gagne ma vie pour taper sur la gueule de d’autres mecs comme toi et moi.  

Le statut de personnalité n’est pas un côté avec lequel je suis réellement à l’aise. Je suis toujours le bon vieux Tobby Cooper, un mec timide qui se faisait intimider à l’école et qui a apprit à canaliser  et a cogner.  Je ne parle pas tant, et loin d’être stressé. Un Jack-Bon-Temps comme disait ma granny.

- J’cours le matin parce que c’est mon  premier exercice de la journée. Normale ment je serais déjà au gym entrain de taper dans un sac de sable ou de sauter à la corde.  J’fais ça du matin jusqu’au  soir, 7 jours sur 7.

Dis comme ça, ça ne semble pas bien palpitant mais c’est quand même à ça que se résume ma vie. Mais il  arrive que parfois, elle m’envoie des signes et me fais dévier de ma routine.

- C’est juste ici, le grand building en brique sur votre droite.

La voiture s’immobilisa et je sortis pour  ouvrir la portière arrière et sortir Diablo qui se laissa prendre docilement. Je commence a croire que mon fidele compagnon prend un petit peu trop goût à son invalidité temporaire.

- Abel, je vous remercie pour votre geste. Je ne l’oublierai pas ! Si je peux faire quoi que ce soit pour vous en retour, faut pas hésiter !

Jamais je n’allais oublier le geste généreux du mécanicien qui, à partir de ce jour,  devînt un de mes amis les plus proches. Un des seuls, avec Amon.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 299
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   Dim 10 Déc - 17:09



Walk This Way
ft. Tobby Cooper


Je rigolai quand Tobby Cooper affirma être un mec comme tant d’autres. Il était modeste, mais il n’en restait pas moins un grand champion et, d’après ce que je voyais de l’heure à laquelle il faisait son jogging, un athlète qui méritait son titre.

-Un mec comme les autres qui met quand même des types K.O. en deux minutes chrono !

L’homme me raconta un peu comment se passaient ses journées… il courait puis s’entraînait et tout ça 7 jours sur 7… Je fis quand même un peu la grimace.

-Ça force le respect. Jamais je saurais être aussi rigoureux… 7/7jours c’est quand même du délire.

Je tournai à l’angle d’une rue et le boxeur me désigna un immeuble.

-Ok…

Je me garai et Tobby récupéra son compagnon à quatre pattes à l’arrière. Si l’athlète s’entraînait 7 jours sur 7, son chien, lui, semblait ravi de profiter de sa blessure pour jouer les fainéants. Ça me faisait marrer de les voir, tous les deux.

Le boxeur, avant de s’en aller, revint vers la voiture pour me remercier je lui fis signe que c’était pas de quoi.

-Pas de problème ! Passez au garage de temps en temps pendant votre jogging, si vous voulez ! Au moins que je sache que Diablo va mieux !

Je lui fis signe et le laissai aller avant de repartir sur mon lieu de travail. Quand j’allais raconter ça aux autres, ils allaient pas en revenir !

@ Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Walk This Way (1978( [PV Abel Hudson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» Kelsey.L.Hudson (en cours)
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Ethan Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-