AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeSam 2 Déc - 13:39



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


Cela faisait un peu plus d’une semaine que j’avais été au restaurant avec Brooke A. Waston, la prof d’histoire de Livia. Et je n’arrivais pas à me la sortir de la tête. J’étais beaucoup plus rêveur, distrait… Détendu… Pourtant, avec la tournée à venir, j’avais plus d’une raison d’être nerveux. Mais vu que Liv était nerveuse pour deux, c’était inutile d’en rajouter.

Livia… Livia qui m’avait fait subir un véritable interrogatoire au lendemain de la réunion parent-professeur organisée par Brooke. Elle avait voulu savoir comment ça s’était passé et je lui avais répondu que ça s’était bien passé, que sa professeur avait l’air plus que compétente et qu’elle allait avoir des cours probablement intéressants.

« Et après ? » avait demandé Livia… Et j’avais relevé mes yeux de L.A.People qui venait de publier les déclarations officielles de Ricci concernant son môme... J’avais regardé ma protégée avec un magnifique air interrogateur et innocent. « Et après quoi ? » lui avais-je demandé… Et elle de me rétorquer, du haut de ses 16 ans, qu’il était quand même pratiquement minuit quand j’étais rentré à la maison…

Ce n’était pas une fille que j’avais… C’était une mère.

-Je suis majeur, moi… Je fais ce que je veux.

Mais je n’avais pas été jusqu’à la regarder dans les yeux quand je lui avais répondu ça. Parce qu’en plus, j’arrivais pas à dissimuler un vague sourire en repensant à cette soirée-là.

Livia avait fini par me lâcher les baskets avec ça. Et je pensais avoir bien réussi à lui faire comprendre qu’il ne s’était strictement rien passé de spécial…

Tu parles, Charles…

Elle m’avait juste foutu la paix pour mieux revenir à la charge plus tard…

Maximo et Maritza étaient arrivés de Tijuana hier, nous étions donc dimanche, plus d’une semaine, donc, après mon premier rendez-vous avec Brooke. Et je commençais à avoir sérieusement le temps long et chipotais de plus en plus souvent au petit bout de papier que je trimballais en permanence dans la poche de mes pantalons… Petit bout de papier sur lequel figurait le numéro de téléphone de Brooke… Elle n’avait pas encore téléphoné pour planifier notre projet de repassage.

Et moi, j’allais finir par craquer.

Je profitai donc d’un moment dans l’après-midi de ce dimanche, alors que j’étais au salon à jouer aux figurines Star Wars et que Maritza cuisinait pour le repas du soir pendant que Livia, à la cuisine elle aussi, planchait sur ses compositions, pour attraper à un moment donné le téléphone, le poser entre mes jambes et composer le numéro de Brooke non sans surveiller que personne ne déboule de la cuisine.

En fait, je ne voulais pas que Livia sache que j’en pinçais à mort pour sa prof d’histoire et d’art dramatique. Je ne voulais pas qu’elle sache qu’elle avait réussi son coup, et du premier coup.

Maximo, qui ne m’avait pas trouvé très concentré sur le jeu depuis le début de l’après-midi, me regarda, sourcils froncés, en me voyant plaquer le cornet du téléphone contre mon oreille. Je barrai mes lèvres de mon index en lui faisant un clin d’œil. Je pris sa figurine de Dark Vador et la lui tendis en lui parlant tout bas.

-Tiens… Fais le bruit de Dark Vador et oublie que je suis au téléphone. Bref, couvre-moi.

Brooke répondit après quelques tonalités et je jetai un nouveau regard vers la cuisine. Je rougissais tout seul comme un con en plus…

Je saluai Brooke à l’autre bout du fil, lui demandai comment ça allait et puis lui rappelai qu’on avait pas mal de repassage à faire. Elle rigola et me répondit sur un ton décidé qui me fit agréablement frissonner qu’elle voulait faire ça aujourd’hui… Rendez-vous à 20 heures chez elle. J’avais accepté le rendez-vous et avait raccroché.

Mais je n’en fus pas moins concentré sur Star Wars et je crois que si j’avais réellement été Luke Skywalker à ce moment-là, l’Empire aurait gagné haut la main sans trop se fouler.

Ce ne fut qu’à l’heure du souper, alors que Livia n’arrêtait pas de me regarder avec un sourire en coin qui me faisait la regarder d’un air interrogateur en retour, que j’annonçai que pour la soirée, les Cortez-Lopez pouvaient disposer de l’appartement comme bon leur semblait, que j’avais un rendez-vous important.

Livia, évidemment, posa des questions comme je m’y attendais… Des trucs du style : « Quoi ?! Un rendez-vous à cette heure-là ?! Si tard ! Un dimanche soir ? Chez BSC ? Ou c’est autre chose… ».

Ce à quoi j’avais répondu en essayant de ne pas rire ni rougir :

-Ouais, c’est ça, chez BSC, Maman…

Puis, me tournant vers Maritza :

-Ce poulet au chorizo est excellent Maritza ! Pendant que je ne suis pas là, faites vraiment comme chez vous. Il se peut que ça dure fort tard, ne m’attendez pas…

Une fois le repas terminé, je m’étais éclipsé dans ma chambre pour me préparer : prendre une douche, me raser, me laver les dents, ce genre de chose. Mais j’étais à peine arrivé dans ma chambre que la première chose que je vis, ce fut un set de vêtements disposés sur mon lit et un petit mot dessus.

Jack !
Mets ces vêtements pour ce soir ! Il faut que tu sois sexy !
Livia


J’ai déjà dit qu’on ne la fait pas à Livia Reed ?

Elle devait avoir entendu ma conversation au téléphone… Et elle agissait parfois comme son père que c’en était effrayant… Après tout, je ne savais toujours pas comment Jimmy Reed avait fait pour me faire parvenir un message disant que j’étais engagé chez BSC directement sur mon bureau alors que ma boîte de prod prenait l’eau…

Bref, j’avais été me laver et j’avais enfilé les vêtements choisis par Olivia… Quand je me regardai dans le miroir, ce fut pour constater que j’avais à nouveau l’air d’un grand adolescent… Moi qui faisais tout pour gagner physiquement quelques années essayer désespérément de faire mes 36 ans… J’en faisais plus que 26 à tout casser…

J’embarquai la table à repasser et le fer à repasser dans la voiture. Et là, ce fut Maritza qui me regarda faire avec toute l’incompréhension du monde dans les yeux. Mais elle était trop polie pour poser la question. Livia, elle, maintenant que j’avais découvert sa surprise dans ma chambre, me regardait juste avec un grand sourire made in Reed.

Mais avant que je ne sorte définitivement de l’appartement avec, cette fois, la bouteille de vin dissimulée dans ma veste, Livia me lança :

-Remets mon bonjour à Mademoiselle Watson.

J’étais revenu vers ma protégée, l’avait embrassée sur le front et lui avait répondu que j’y manquerais pas.

Arrivé devant chez Brooke et alors que me revenait délicieusement en mémoire la façon dont elle m’avait quitté après le restaurant, je réitérai l’opération, en commençant par sortir du coffre la table à repasser et le fer. Les deux mains prises, je dus poser la table entre mes jambes pour pouvoir sonner à la porte.

La jeune femme vint m’ouvrir à peine quelques secondes après que j’aie sonné, comme si elle avait attendu derrière la porte. Quand elle apparut, je lui souris.

-Bonsoir… Tu as le bonjour de Livia…

J’entrai avec de nouveau les deux mains prises, ce qui ne m’empêcha pas de me pencher sur le côté pour l’embrasser sur la joue.

-Où est ce que je peux poser ça ? J’ai encore la bouteille de vin dans la voiture.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd


Dernière édition par Jack Perry le Ven 8 Déc - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 7 Déc - 21:33



Ironing Party
ft. Jack Perry




Voilà une semaine que je marche de long en large de mon appartement, regardant le téléphone comme si cela pouvait suffire à le faire sonner.  Une semaine que je fonce tête première à l’école pour  donner mes cours et voir aux répétitions de la pièce et que, le soir venue, je retourne chez moi et que je jongle entre corrections, plans de cours et les derniers préparatifs pour la pièce.

Tout était presque en ordre.  La vente des billets allait bon train, une partie des décors achevait d’être montée par les étudiants inscrits en art alors que le reste nous avait été offert par un généreux donateur. Tout comme cette même âme charitable nous avait permis  de faire confectionner des costumes plus vrais que vrai, sans parler des riches étoffes qui allaient habiller le fond de la scène.

Et tout ces beaux habits étaient pliés dans des sacs de jutes dans mon salon après avoir été ajustés aux corps de mes étudiants et, concernant les rideaux, raccourcis pour éviter qu’ils ne traînent sur le sol et provoquer des chutes inutiles. J’avais retardé le plus longtemps le moment d’ouvrir les sacs et de commencer le repassage de tout ça.

Non pas par manque de temps… mais bien parce que j’hésitais à appeler Jack en premier. Et il n’était pas question de fierté mais de timidité. Après la magnifique soirée passée ensemble pendant laquelle nous avions partagé un délicieux repas, je l’ai quitté en lui laissant un petit baiser sur la joue. Chaste et sans être déplacé mais peut-être un peu précoce pour une première rencontre dont je ne pouvais jurer, main sur la bible, qu’il y avait bel et bien eu un flirt pendant le tête à tête.

Et avant chaque cours où j’ai Olivia Cortez dans ma classe, je restais avec un petit espoir d’avoir un petit message codé de la part de son manager, qui m’aurait insufflé le guts pour passer l’appel la première.

C’est Jack qui brisa l’attente, presque une semaine jour pour jour après notre souper.  Je trépigne devant mon meuble téléphone quand j’entends la voix de Jack tout en essayant de garder une voix calme qui transpire de sérénité mais je finis par rigoler quand il me rappel que nous avons beaucoup de repassage à faire.

Un bref regard autour de moi dans mon salon et, c’est bien le moins qu’il puisse dire ! Je lui propose donc de me rejoindre à 20h chez moi. Rendez-vous réglé, je dépose le cornet du téléphone sur son réceptacle et un rapide coup d’œil sur l’horloge mural me fait comprendre que j’ai juste le temps qu’il faut me préparer de la tête aux pieds et pas que moi… mais mon appartement qui a bien besoin d’un petit coup de balais !

Alors c’est atteinte de la fièvre du second rendez-vous que je me mets à courir en tous sens chez moi pour ramasser ce qui doit l’être, épousseter ce qui est à porté de vu et…camoufler le reste !  J’aurai le temps qu’il faut ensuite pour prendre soin de moi et être à mon meilleur sans pour autant montrer que je l’attendais impatiemment.

À 19h55 je suis derrière la porte et c’est tout juste si je n’ai pas la main sur la poignée prête à l’ouvrir. Et c’est à 20h tapante que Jack  frappe trois coups fermes et, bien que je m’étais promis de rester calme quand viendrait le temps de lui ouvrir, c’est en souriant largement , dissimulant mal ma joie de le revoir que je le fait entrer.

- Oh… !  Si elle n’est pas couché à ton retour, tu lui rendras la politesse…

Il est aussi beau que l’autre soir et, alors qu’il se penche pour m’embrasser sur la joue, je ferme les yeux une toute petite seconde pour humer son parfum.

- Euh…oui… ici, enfin plus vers là… dans le salon, je veux dire, ce sera parfait…

Me voilà en perte de contrôle de mes moyens  et qui déparle en plus ! Chouette ! Un verre de vin ne fera pas de tord et me  relaxera sans aucun doute ! Ou alors je deviendrai maladroite à l’extrême et laisserai m on fer chaud brûler un rideau pendant que je serai absorber à le regarder…

Jack retourne à sa voiture et j’en profite pour installer sa planche  devant la mienne au salon. Disons que dans les rendez-vous galant, on a déjà vu mieux qu’une soirée de repassage en duo ! Mais il faut ce qu’il faut et comme c’est pour la pièce et que toute implication de parent est bonne, je suis heureuse de faire une pierre deux coups et de partager ce moment avec Jack.

Quand il revient, j’ai posé sur la table basse du salon deux verres et un tire-bouchon.

- Je suis vraiment heureuse que tu m’aies appelé.  J’étais justement entrain d’envisager de commencer ça toute seule ce soir.

En parlant, je désigne d’un geste du menton les sacs de jutes qui trône sur mes deux fauteuils et je laisse échapper un léger soupire avant de regarder Jack de nouveau et de lui sourire.

- J’ai beaucoup repensé à notre souper. J’ai adoré notre soirée...au point où... j'en ai des papillons dans l'estomac en ce moment même !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeVen 8 Déc - 17:19



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


Après avoir déposé mon matériel à l’endroit indiqué par Brooke… et surtout, après lui avoir déposé un baiser sur la joue pour la saluer, un peu comme elle l’avait fait lorsque nous avions du nous séparer la dernière fois… Je n’avais pu me retenir de sourire en l’entendant cafouiller. Pas que je me moquais d’elle, je ne valais probablement pas mieux… Mais c’était flatteur, quelque part…

Je repassai ensuite devant elle pour ressortir et aller chercher la bouteille de vin que j’avais dans la voiture… Je verrouillai le véhicule puis entrai à nouveau dans l’appartement pour découvrir que la jeune femme avait déjà installé la table à repasser dans le salon…

J’avais alors tracé timidement mon chemin jusqu’à la cuisine où Brooke avait préparé tout ce qu’il fallait pour entamer cette soirée repassage.

-C’est ce que j’appelle de la motivation… Mais quand je vois tous les sacs qui envahissent son salon, il y a du boulot.

Je m’approchai d’elle et ris le tire-bouchon pour commencer à ouvrir la bouteille. Brooke, elle, m’avoua qu’elle avait même pensé à commencer seule ce soir. Je la regardai, perplexe.

-Tu avais mon numéro, pourtant… Tu pouvais appeler…

Je souris et mon air perplexe disparut quand elle soupira pour avouer qu’elle avait beaucoup pensé à notre première rencontre… Et je sentis le rouge me monter aux joues alors que j’ouvrais la bouteille quand elle dit l’effet que ça lui faisait.

-Heu…

Je versai un peu de vin dans un des verres, puis dans l’autre… Cherchant mes mots en même temps.

-Et bien… Je suis content d’apprendre que je ne suis pas le seul que ça obsède.

Je pris mon verre et le levai… Je m’aperçus brièvement dans la surface réfléchissante de son four à micro-onde… J’avais vraiment l’air d’un gamin, habillé comme ça. En même temps, mes vêtements avaient été choisis selon les critères du « sexy » vu par une gamine de 16 ans…

Mon regard revint donc très vite sur Brooke :

-Alors je suppose que nous pouvons porter un toast à… notre deuxième rendez-vous… ?

Je lui souris, me demandant si je craquais tout de suite… ou si j’attendais d’abord d’avoir repassé un ou deux rideaux… Parce qu’il ne fallait pas se voiler la face, on savait très bien pourquoi on était là et pourquoi on voulait être là.

N’empêche que ça me semblait précipité et, Livia le savait, la précipitation n’était vraiment pas mon truc. Je pris une gorgée de vin et regardai à nouveau vers le salon.

-Tu crois qu'on arrivera au bout de tout ça ce soir?

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeVen 8 Déc - 20:34



Ironing Party
ft. Jack Perry




L’idée d’appeler Jack et d’entendre sa voix m’avait grandement perturbé toute la semaine au point où j’avais fini par attendre à la dernière minute pour finalement, voir Jack me devancer et loger l’appel lui-même. Et je comprends vite que je me suis mal exprimée quand je lui dis que je songeais à commencer ça toute seule.

Je préfère ne pas en ajouter même si en fait en dedans, j’ai cette petite voix qui me hurle « Mais dis lui ! Dis lui que depuis votre dîner en tête à tête tu ne fais que penser a lui et que tu n’as pas osé l’appeler de peur que ce sentiment soit à sens unique! », mais j’en suis incapable.  C’est trop tôt pour se lancer dans les grandes révélations…

Tout ce qui compte, c’est qu’il soit là.

Les planches sont installées, Jack entrain d’ouvrir la bouteille, tout es en place pour une soirée intense de repassage mais en compagnie de Jack, j’ai bien peur d’en perdre mes moyens et je m’imagine déjà oublier le fer à plat sur une veste de velours.

Ce serait bien mon genre…

Et si je ne juge pas le moment propice aux grands aveux, je lui avoue tout de même avoir eu des papillons à l’estomac en repensant à notre soirée. Celle passée, et celle de ce soir.  Et Jack avoua à son tour en avoir même été obsédé. Je passais bien près d’en échapper mon verre de vin. À la place, je trinquais avec lui, à notre deuxième soirée, non sans ajouter «   et certainement pas la dernière ».

Le temps d’une toute petite seconde, je cru que Jack allait se pencher vers moi et m’embrasser. Mon imagination me joue des tours et, par le fait même, me donne de faux espoirs.  Je bois une toute petite gorgée de vin et tournant mon regard dans la même direction que Jack, j’hausse  des épaules, incertaine de la réponse exacte.

- Bah… si nous ne terminons pas ce soir… Il y aura toujours demain…

Si ce n’est pas une porte grande ouverte, je me demande bien ce que cela est supposé être.

Je laisse mon verre sur la table et  vais chercher un sac posé sur  le fauteuil le plus près. J’en sors un long rideau qui fait à lui seul presque la moitié du sac une fois déplier.

- Oh ! Tu vois ?  En fait les sac ne sont pas si plein que ça… c’est simplement qu’il y a de gros morceaux…

J’ai conscience que l’un comme l’autre s’équivalent mais je préfère me dire qu’il y en à moins qu’il n’en parait plutôt que d’envisager d’y passer la nuit. Quoi que, de passer la nuit à parler avec Jack tout en buvant du vin et en repassant me semble une merveilleuse façon que de faire plus ample connaissance.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeDim 10 Déc - 11:09



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


Un beau et grand sourire illumina mon visage quand, en entrechoquant nos verres, Brooke affirma que ce ne serait certainement pas notre dernier rendez-vous. Au moins, le plaisir était partagé. Nous flirtions clairement, il ne fallait pas être un grand observateur pour le voir. Mais c’était comme si quelque chose bloquait. De mon côté, je savais que je me freinais pour une question de convenance basé sur le même principe que « jamais le premier soir »…

Mais en l’occurrence, nous en étions au deuxième soir… Et le repassage n’avait été qu’un bon prétexte pur nous retrouver une nouvelle fois. Mais je me voyais mal l’embrasser maintenant, seulement quelques minutes après avoir passé la porte.

Et pourtant, ce n’était pas l’envie qui manquait, ni même les signes que m’envoyaient une Brooke qui avait l’air aussi timide que moi.

Il suffisait de la regarder : elle était magnifiquement habillée, pas sur son trente et un, mais dans une tenue à la fois décontractée et qui mettait en valeur ses épaules nues et sa taille fine.

Je pris une bonne gorgée de vin, me disant que le breuvage allait peut-être aider, à force.

Mais juste au moment où je sentis que j’allais craquer… Que j’avais vraiment envie de craquer, je détournai moi-même ma propre attention vers le travail que nous avions à faire. Je rigolai quand, incertaine, Brooke affirma que si on ne terminait pas ce soir, il y aurait toujours demain.

-Je…

J’étais sensé comprendre quoi, là-dedans ?

Je repris une gorgée de vin…

-C’est lundi, demain… Tu n’as pas cours ?

En ce qui me concernait, un coup de fil chez BSC pour dire que je prenais un congé de dernière minute et l’affaire serait réglée. J’étais manager et, finalement, mon travail habitait carrément chez moi… Mais pour Brooke, ça devait être une autre paire de manches surtout qu’elle était nouvelle à Fairfax alors peut-être qu’elle devait encore faire ses preuves.

La jeune professeur avait posé son verre sur la table avant d’aller chercher un des sacs. Je repris une gorgée de vin en râlant intérieurement contre moi-même.

Qu’est-ce que t’attend, Jack ? Qu’il neige ? En Californie, tu peux toujours attendre…

Elle sortit du sac qu’elle avait ramené un long rideau… Une fois hors du sac, ce dernier était pratiquement vide.

-ah en effet.

Je tâtais un peu le tissu du rideau, écarquillant les yeux.

-C’est de la qualité dis-donc ! Ils ne lésinent pas à Fairfax quand ils organisent quelque chose.

Je piochai dans le sac un bout de tissus plus petit, plus doux, de la soie peut-être bien. Et passai par derrière Brooke, lui bandant les yeux en rigolant… Dans le mouvement, je me retrouvai tout contre son dos… Et comme si le fait qu’elle ne pouvait pas me voir aidait, je penchai la tête pour venir déposer un tout petit baiser, léger, presque juste un frôlement, dans le creux de son cou.

-Tu avais dit que je pourrais choisir la musique, non ? Où est le tourne-disque ? Qu’on s’y mette…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Déc - 0:30



Ironing Party
ft. Jack Perry




La tâche qui nous attend est tout de même immense mais j’ai confiance que nous passerons au travers en un rien de temps. Après tout, travailler en discutant rend la tâche moins lourde et parfois même plus facile.

Je suis certaine que nous passerons au travers de tout ça tout en buvant le vin que Jack a apporté, en bavardant et en écoutant de la musique.  Et puis comme demain je n’ai pas cours en première période,  je sais que je pourrai sois dormir plus longtemps ou continuer avant  de me rendre à Fairfax.

- Pas avant 10h ! Je peux donc dépasser minuit sans risquer de me changer en citrouille !, lui dis-je avec un petit clin d’œil taquin.

Je vais chercher un sac pour lui montrer le contenu et tout de suite, ma confiance augmente d’un cran puisque je réalise que ce sont surtout de grands rideaux qui couvriront probablement une partir de l’arrière scène et que donc, il y aura moins de détails emmerdant comme des boutons ou des écussons brodés qu’il faut contourner, un pli de pantalon, etc.

Jack touche le tissu et  est surprit de la qualité. Pour une pièce étudiante, c’est tout de même le grand luxe.

- Je ne te le fais pas dire… Nous n’avions pas ça au Texas !  Nous avions le choix dans la vaste sélection des placards des parents, je te passe les détails pour le résultat. Mademoiselle Hunt ne veut pas dire qui est le généreux donateur mais il semble qu’il ait contribué largement au succès de la pièce.

L’identité farouchement  gardé secrète par ma supérieure est peut-être uniquement dans le but d’éviter qu’on associe un étudiant avec le geste.  Les suspicions de passe droit ou des trucs comme cela.

Jack, derrière moi, se penche pour piocher a son tour dans le sac et en sort  un plus petit que je n’ai pas vraiment le temps de voir qu’il me bande les yeux avec. Par réflexe, je viens  toucher le tissu sur mon visage, souriant, amusée de ce petit jeu qui nous rapproche. Assez pour que je sente, aux creux de mon cou, ce qui me semble – et espère – être ses lèvres.

Je reste droite comme un « i ».  Pourtant, en dedans, ça me fait l’effet dune véritable décharge électrique.

- Jack…

La musique ? Quoi la musique ?  Oh… Oui je me souviens et je reprends lentement mes esprits.  Mais au lieu de lui répondre, je retire le bandeau et je me retourne pour le regarder, puis plaçant mes bras sur ses épaules, je me rapproche  pour être assez près de lui que nos lèvres puissent s’effleurer.

- J’ai dit ça… mais peut-être que finalement, la seule musique que j’ai envie d’entendre est le son de ta voix…


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Déc - 20:07



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


Je secouai la tête en rigolant à la réponse de Brooke qui affirma qu’elle ne commençait pas avant 10 heures le lendemain matin… Et alors qu’elle me quittait brièvement le temps d’aller prendre un sac, j’en profitai pour vider d’un trait mon verre de vin avant de le remplir à nouveau. Il fait chaud, ici, ou c’est juste moi ? C’était quoi ce clin d’œil ? Qu’est-ce que je suis sensé comprendre ? Qu’elle m’invite à passer la nuit ici ?

T’en as encore beaucoup, des questions à la con, Jack ?

Evidemment que tout ça était gros comme une maison ! Mais on se tournait autour comme deux adolescents pré-pubères ! J’étais pratiquement sûr que même Livia et le jeune Hughes avaient eu l’air plus sûr d’eux au même moment !  

Lorsque Brooke revint avec le sac, en sortant un énorme pan de tissu, je constatai qu’il y avait peut-être moins à faire qu’il n’y paraissait. Et même si mon regard était pratiquement tout le temps focalisé sur la jeune femme, je constatai quand même que le matériel prévu pour la pièce était de la bonne qualité… Tout du moins pour ce qui était de l’étoffe des tissus…

Je rigolai encore quand elle compara ce à quoi ils avaient droit à Fairfax et ce qu’elle avait connu au Texas.

-Je crois qu’on a tous connu ce genre de truc. Dans la plupart des écoles… Et il n’y a pas encore si longtemps, c’étaient nous, les étudiants qui devaient jouer les pièces…

En fait, non, pas moi. J’avais trop peur de monter sur scène et je ne prétendais pas avoir un quelconque talent. Alors j’étais au bord de la scène à souffler leur texte à ceux qui oubliaient les répliques.

Reposant mon verre de vin sur la table, j’étais moi aussi allé fouiller dans le sac et y avait trouvé un bout de tissu plus petit qui m’avait inspiré des gestes on ne pouvait plus puérils… Mais bon, j’en avais envie… Et puis j’avais l’impression que ce serait plus simple comme ça. J’avais donc bandé ses yeux, par jeu, à Brooke et puis n’avais pu résister à poser mes lèvres dans son cou… Sans vraiment l’embrasser… je les avais juste posées sur sa peau. Et j’avais fermé les yeux pour humer son parfum.

J’aurais pu rester là des heures, même si je demandai à Brooke où se trouvait son tourne-disque.

Quand elle prononça mon nom, ma seule réponse fut :

-Mmm ?

Mais quand je la sentis bouger pour se retourner vers moi, mon cœur accéléra brutalement le rythme. J’étais allé trop loin, trop vite, j’en étais sûr. Et j’étais tout rouge, maintenant, pour bien arranger les choses. J’étais persuadé qu’elle allait me dire gentiment que, finalement, elle avait changé d’avis… Qu’elle allait repasser toute seule.

Mais j’en fus beaucoup moins sûr quand elle posa ses bras sur mes épaules, se rapprochant encore plus de moi. Mais ça ne faisait pas ralentir mon rythme cardiaque pour autant. C’était même pire… Agréablement pire…

Ses lèvres effleurèrent les miennes et je fermai les yeux, plaçant mes mains sur ses hanches que je caressai subtilement. Je sentis son souffle chaud contre mes lèvres et lui répondis tout pareil, en murmurant, le souffle court.

-Mais je dis tout le temps à Livia qu’il faut marcher avant de courir…

Et je fis tout le contraire, franchissant les quelques millimètres seulement qui séparaient encore nos lèvres pour l’embrasser doucement d’abord, puis de façon bien plus appuyée enlaçant réellement Brooke.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 14 Déc - 4:57



Ironing Party
ft. Jack Perry





Si j’avais encore des doutes quant à savoir si Jack partageais les mêmes sentiments que moi, quand je sentis ses lèvres se poser au creux de mon cou, non pas pour réellement m’embrasser mais pour me faire sentir qu’il était là, attiré et intéressé – du moins c’est comme cela que je l’interprétais -  j’envoyais balader tous mes principes en me retournant pour lui faire face et  effleurer ses lèvres des miennes.

Ça me semblait bien irréel d’autant plus que j’avais passé la semaine à me questionner sur les apparences qu’une liaison avec le tuteur d’une de mes étudiantes pouvait donné à penser. Si Olivia devait  cumuler trop de succès, crierait-on aux scandales ? M’associerait-on à ses triomphes ?

Je ne doute pas en ma capacité de faire la part des choses. Et, de toute façon, nous n’en sommes pas encore là. Mais  je l’avoue, j’y ai songé. Je me suis interrogé et  je crois être en mesure de dissocier ma vie personnelle de ma vie professionnelle.  Étrangement, c’est la maman du petit Julian qui s’impose dans ma tête. Je vois en cette femme, un être incroyablement imbue d’elle-même et prête à tout pour mettre son fils de l’avant et, si  ma relation –  si tant soit peu nous nous rendons là – devait être dévoilée, je l’imagine déjà débouler à l’école et crier à l’injustice.

Mais Kate Julian n’est pas là. Ni elle ni n’importe qui, qui pourrait trouver a critiquer, commenter ou argumenter sur ce que je suis entrain de faire.

Alors que nos lèvres s’effleurent,  Jack ferme les yeux en plaçant ses mains sur mes hanches et moi, je resserre mon étreinte autour de son cou, prête à succomber.  Je crains une seconde que Jack va reculer lorsqu’il me murmure le conseil qu’il n’a de cesse de répéter à Olivia. C’est étrange que de l’entendre de sa bouche, l’ayant entendu déjà plusieurs fois de celle de l’adolescente.

Nos lèvres, attirées depuis le premier soir,  s’unirent enfin et, si le baiser fut timide dans un premier temps, il ne nous faut pas longtemps pour gagner en assurance et s’embrasser plus passionnément, s’enlaçant et se déplaçant dans la pièce. Je laisse tomber sur le sol, le foulard de soie avec lequel Jack m’avait bandé les yeux.

L e baisé prend fin quand je fini, dos contre le mur, le souffle court, mais la tête complètement dans les nuages, le cœur léger.

- J’ai cru toute la semaine avoir été la seule a rêver de ce baiser…

Je délaisse mon étreinte autour du cou de Jack que d’un bras pour venir caresser sa joue du bout des doigt puis lui replacer une mèche de cheveux qui vient lui barrer le front.  D’aussi près, je peux observer les détails de son visages. Les petites pattes d’oies formées aux coins de ses yeux alors qu’il sourit.  La brillance dans ses yeux qui lui donne un petit air gamin.  Sa fossette au menton.
Je vis un véritable et authentique coup de foudre.

Le repassage n’a plus aucun intérêt. Au pire des cas, j’apporterai les sacs à l’école et mes collègues  partageront la tâche. Faut bien qu’ils participent eux aussi. Mademoiselle Hunt ne prône t-elle pas encore et encore l’entraide entre membre du personnel ?

- Sommes nous entrains de marcher… ou de courir ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeVen 15 Déc - 16:51



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


En initiant le jeu, en passant le foulard autour des yeux de Brooke, je ne pensais pas que les choses prendraient une tournure aussi rapide. Certes, je n’irais pas jusqu’à dire que c’était un jeu tout à fait innocent, ni que je n’avais pas espéré ce genre d’issue.

Mais je ne m’étais pas attendu à ce que ça aille aussi vite.

Pourtant, quand la jeune femme s’était retournée vers moi, contre moi, les bras passés autour de mon cou, son regard ne fit aucun doute. Et, s’il en subsistait, ce doute avait achevé de s’envoler lorsque ses lèvres avaient effleuré les miennes.

A partir de ce moment-là, nous avions atteint ce point étrange où les convenances s’inversaient : n’ayant plus aucune incertitude quant à notre envie commune, il aurait alors été inconvenant de m’éloigner d’elle maintenant. Si je le faisais, je raterais une opportunité aussi importante que celle que m’avait mis Ricci sous le nez en me proposant de prendre Olivia Cortez comme première partie de Roadtamp.

Bref, pour faire simple, ça aurait été très con de jouer les Saintes Nitouches.

Alors, j’avais embrassé la prof d’histoire de ma protégée, parce que c’était la seule chose à faire. La seule chose que j’avais envie de faire. Bien plus que de repasser des pans de tissus, bien que ce soit pour une très bonne cause.

Je sentis vaguement le foulard de soie glisser contre mon avant-bras alors qu’il tombait à terre… Mais ce que je sentais surtout, c’était les battements de mon cœur au bord de l’explosion, la chaleur de mon corps qui augmentait très perceptiblement, la douceur des lèvres de Brooke, son parfum subtil et ses caresses dans ma nuque.

J’étais focalisé sur elle, sur notre baiser qui devint de plus en plus appuyé, au point que je ne me rendis même pas compte de notre déplacement au travers de la pièce. Et ce fut le mur qui arrêta notre progression, me surprenant et mettant fin du même coup au baiser.

Le premier…

Je regardai tendrement Brooke dans les yeux, lui souriant alors qu’elle affirma avoir cru toute la semaine qu’elle était la seule à avoir rêver de ce moment. Pour toute réponse, je secouai timidement la tête, aveux silencieux.

On se regarda alors pendant quelques secondes et je frissonnai sous le contact de ses doigts sur ma joue. Je sentais sa respiration aux mouvements de son ventre contre le mien à chacune de ses inspirations… Sa poitrine venait d’ailleurs s’écraser à chaque fois un peu plus contre mon torse.

Je passai ma langue sur mes lèvres et refermai mes yeux pour poser mon front contre le sien puis rigolai quand elle me demanda si on était en train de marcher ou de courir.

-Je crois qu’on est pas loin de battre un record du monde…

Je caressai brièvement le nez de Brooke du mien avant de repartir pour un nouveau baiser langoureux, mes pouces passant doucement sous le tissu de son haut léger pour caresser la peau brûlante de sa taille, en oubliant complètement que Brooke était une prof de ma protégée. Je ne la voyais plus comme telle, mais comme la femme qu’elle était…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeMer 27 Déc - 5:24



Ironing Party
ft. Jack Perry





Depuis notre souper en tête à tête qui se voulait d’abord et avant tout un dîner en tout bien tout honneur, je n’ai eu de cesse que d’imaginer ce baiser avec Jack. Mais même dans mes rêves les plus fous, je ne l’avais anticipé aussi brûlant et engagé.

Je suis heureuse d’avoir écouté mon cœur pour une fois et non ma tête parce que si j’avais suivis ma raison, jamais je n’aurais osé me montrer entreprenante en effleurant les lèvres de Jack des miennes.

Ce baiser qui fut dans un premier temps timide, devient rapidement plus pressée et  nous fait même valser au travers de mon salon, jusqu’à ce que je me retrouve coincée entre le mur et Jack, ce qui est loin de me déplaire, bien au contraire.

Le baiser prend fin mais l’intensité du moment reste au sommet. Ça se sens tant par nos cœurs qui cognent dans nos poitrine que par nos souffles cours qui s’entremêlent alors que nos regards sont ancrés l’un a l’autre.

Il est si beau, et d’aussi près,  je peux observer encore mieux tout ce qui fait son charme.  

Mes doigts, délicats sur sa joue chaude, je contiens mal un petit rire en me rappelant ce qu’il m’a dit au sujet d’Olivia, ou plutôt de ce qu’il lui répète constamment.  Et quand je lui demande si nous sommes entrain de marcher ou de courir et qu’il me répond que nous ne sommes pas loin du record mondial, je sens mon cœur chavirer.

Comment résister a autant de charisme ?  

Son nez vient se frotter au miens alors que je sens ses pouces relever délicatement les pans de mon haut et de venir caresser la beau de mes hanches. J’ai l’impression que ce simple geste, bien qu’encore innocent, électrifie mon corps tout entier  et provoque un nouvel élan passionnel.

Je viens chercher ses lèvres de nouveau  et attraper moi aussi le bas de son t-shirt en  le remontant légèrement.  Je me sens maladroite et ne suis pas certaine de ce que je fais ou dois faire.

Même dans ma dernière relation, je n’avais pas l’habitude d’être l’investigatrice de ce genre de choses non pas parce que je n’en suis pas capable mais probablement parce que je ne vivais pas une telle passion.

Mais la passion a beau être forte, je ne peux m’empêcher de me dire que je franchis une ligne. Jack est le manager d’Olivia et je suis son enseignante. Puis je m’en veux de me laisser envahir par ce genre de penser et de ne pas profiter pleinement de ce moment.

Jack est le genre d’homme que je serais fière de présenter à ma famille. Un homme avec qui je ferais des projets, pour qui je cuisinerais des pancakes pour le petit déjeuner le dimanche matin et dont je repasserais les chemises avant qu’il aille pointer au bureau.

Repasser.  

Je tourne la tête pour reprendre mon souffle et je fronce un peu du nez alors qu’une bizarre d’odeur vient chatouiller mes narines.  Ça vient de Jack et moi ou alors…

- Ça ne sens pas le brûlé ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 28 Déc - 22:41



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


C’était bon. C’était très bon, autant que très direct. Mais qu’est-ce que je pensais, dans le fond ? Que je devais lui faire la cour à l’ancienne pendant deux ans avant de passer à l’étape suivante ? Qu’est-ce qui pouvait nous retenir l’un comme l’autre, de nous embrasser comme nous étions en train de le faire ? Nous étions tous deux adultes, tous deux célibataires…

Et de toute façon, au moment où on se retrouva littéralement dos au mur, je ne pus que me rendre à l’évidence : le mal était fait.

Et j’étais prêt à aller plus loin, à battre un record du monde, comme je le lui dis si bien en rigolant avant que ce ne soit elle qui vienne rechercher mes lèvres au moment où je passais mes mains sous son haut pour m’aventurer à la caresser d’une façon plus intime, plus sensuelle sans pour autant franchir encore le point de non-retour.

Pourtant, ce n’était pas l’envie qui me manquait ! D’autant que durant cette dernière semaine, j’avais certes pensé à Brooke de cette façon qui m’avait donné extrêmement chaud et ce à n’importe quel moment de la journée et de la nuit et parfois même par surprise… mais j’avais pensé beaucoup plus loin aussi. J’avais repensé à cette famille que je rêvais de fonder. J’y avais repensé au point de culpabiliser en pensant à Livia.

Quand Brooke attrapa les pans de mon t-shirt pour le relever un peu je repris une grande inspiration, qui se changea en gémissement de plaisir, tout en passant ma langue entre ses lèvres. Je voulais lui montrer que je la désirais honteusement depuis la première seconde où j’avais croisé son regard dans cette classe.

Comme elle sembla hésiter ou ne plus savoir quoi faire, je pris moi-même les choses en main et ne descellai nos lèvres que le temps de me débarrasser moi-même de mon t-shirt, le laissant tomber à terre. Je repris ensuite le baiser là où nous en étions jusqu’à ce qu’à bout de souffle, nous n’ayons pas d’autre choix que de nous séparer à nouveau pour reprendre notre souffle.

Alors qu’elle tournait la tête, j’en profitai pour poser mes lèvres dans son cou. Elle était tellement belle que je n’arrivai pas à m’en empêcher, faisant complètement abstraction de tout le reste. Ce ne fut que quand elle demanda si ça ne sentait pas le brûlé que mes sens semblèrent, non pas se réveiller, mais plutôt se focaliser sur l’environnement et non sur Brooke uniquement.

Et ça sentait bien le brûlé.

-Et merde !

Et m’écartai de Brooke pour courir jusqu’au salon où Brooke avais disposé les tables à repasser en vis-à-vis et déjà branché les fers. Mais apparemment, par distraction, elle n’avait pas vu que le sien, en plus d’être branché, était allumé… face contre la table à repasser, pour bien faire. Table qui était en train de cramer !

Je sautai au-dessus d’un des sacs de tissus et relevai promptement le fer incriminé avant de le débrancher en tirant sur le câble. Ça avait brûlé, mais sans prendre réellement feu, juste suffisamment pour que tout l’appartement embaume le tissu brûlé.

Je me laissai alors tomber, torse nu dans le divan du salon et puis regardai Brooke avant d’éclater de rire.

-Et bien… On pourra pas dire que notre intention première n’avait pas réellement été de repasser.

Je tendis la main vers elle.

-Tu viens près de moi ? Je crois que c’est safe maintenant…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeVen 29 Déc - 22:03



Ironing Party
ft. Jack Perry





Ce que je ressens, presser entre Jack et le mur, est absolument indescriptible et va au-delà de mes attentes.  J’ai souhaitais vivre ce genre de choses avec le manager de mon étudiante depuis notre toute première rencontre et, les jours qui s’en sont suivis, j’avais échafaudé dans ma tête différent scénario plus torride les uns que les autres.

Bah quoi ? J’suis humaine moi aussi !

Je viens lui prendre les pans de son t-shirt mais mon initiative reste là. Pourtant, j’en ai très envie.  Je crois que, quelque part, j’ai peur qu’il ne me trouve trop entreprenante et qu’il prenne peur.  Mais Jack n’est pas ce genre de type qui allume des incendies et qui se sauve sans les éteindre.

Et il me le prouve bien en retirant de lui-même son t-shirt le laissant tomber sur le sol, avec toutes mes hésitations. Mes mains viennent se presser contre son torse que je découvre pour la première fois avec une excitation à peine voilée.

Je peux presque sentir sa peau pourtant brûlante se hérisser sous mes mains et ses muscles se contracter alors que le baiser n’a plus rien de chaste.  J’en cherche même mon souffle et je suis contrainte malgré moi de tourner la tête pour trouver un peu d’air, les lèvres de Jack traînant le long de mon cou et sur mes épaules.

Mes jambes faiblissent et je suis sur le point de lui proposer un endroit plus confortable quand mes narines sont chatouillées par une odeur désagréable. Et c’est en même temps que je demande à Jack si ça ne sentirait pas le brûlé à tout hasard que je revois dans ma tête, l’arrivée de Jack et de comment j’ai installé nos tables à repasser et que j’ai… allumé mon fer !

Sa réaction est plus rapide que la mienne.  Tel un super héro des temps moderne, Jack ne fait ni une, ni deux et, sautant par-dessus un des sacs de jute abandonné là,  soulève mon fer de sous lequel se dégage un nuage de fumé. Ma table sera marquée à vie de mon étourderie.

Le drame évité et les dommages mineurs,  je préfère en rire que d’en pleurer.  Et plus encore quand Jack  ajoute que personne ne pourrait douter de nos intentions premières.

- Effectivement,  ma table en a payé le prix…

Et qui sait si je n’arriverai pas à me négocier un petit dédommagent de la part de FairFax  pour ma planche blessée au combat ?  Un support moral serait le bienvenu si mes collègues offraient leur aide pour terminer le boulot !

Jack tend la main et m’invite à le rejoindre. Je suis là, encore contre le mur et je le regarde un moment avant de me distancer du mur de quelques pas pour m’approcher de lui. Ma respiration se veut profonde et rapide et passant une main dans mes cheveux, le temps de passer une toute petite seconde d’hésitation, je retire a mon tour mon haut avant de prendre place sur les genoux de Jack, face à lui et de reprendre le baiser là où nous l’avions laissé .


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeMar 2 Jan - 17:58



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


J’étais déjà torse nu, m’abandonnant complètement au désir qui m’avait tiraillé pendant une semaine. Et dire que j’avais failli ne pas aller à cette réunion organisée par Brooke ! Heureusement que j’avais eu la faiblesse de céder à ma protégée.

Et bizarrement, je ne voyais aucun obstacle à cette liaison avec la professeur de Livia. Pourtant, j’aurais pu facilement en trouver ! Mais non, ça ne m’effleurait même pas. Tout ce que je savais, c’était que j’appréciais beaucoup de choses chez la jeune femme. Pourtant, on ne s’était vus qu’une seule fois avant aujourd’hui !

Je ne comprenais pas mes propres sentiments, mes propres envies totalement débridées et je m’y abandonnais pourtant complètement, avec Brooke qui me rendait mes baisers au centuple.

Jusqu’à ce que ça sente le cramé…

Je réagis au quart de tour, sauvant l’appartement de Brooke d’un incendie imminent. Et dire que je croyais qu’on était les seuls à prendre feu…

Mais finalement, seule la table à repasser de Brooke n’en sortit pas indemne. Tout danger écarté, je m’étais laissé tomber dans le divan de Brooke en riant. Je ne savais pas au juste si je riais à cause de l’euphorie que la jeune femme provoquait en moi ou à cause du coup du fer à repasser.

Mais je me repris très vite, invitant la professeur à me rejoindre. Contre le mur, belle comme il me serait impossible de la décrire, elle sembla hésiter deux petites secondes. Un laps de temps très court et pourtant suffisamment long pour que mon cœur se serre de culpabilité, me faisant rougir légèrement.

Ouais, tout ça allait peut-être beaucoup trop vite.

Mais Brooke finit quand même par se décoller du mur et je la regardai faire, la suivant des yeux alors qu’elle avançait vers moi d’un pas gracieux bien qu’un peu timide. Mais finalement, et à ma grande surprise, elle retira son haut avant de venir s’asseoir sur mes genoux. Je lâchai un gémissement incontrôlé de plaisir et de surprise avant de prendre ses lèvres entre les miennes, mes mains remontant sensuellement le long de ses flancs, jusqu’à ses cheveux pour redescendre effleurer du bout de mes doigts ce que son soutien-gorge m’autorisait à caresser de sa poitrine.

Entre deux baisers, le relevai mon regard vers elle et lui souris, sans cesser de laisser courir mes mains sur son corps.

-A ce train-là, je vais finir par prendre ton invitation à rester pour la nuit au sérieux.

Au fil de mes caresses, mes doigts se concentraient de plus de plus sur l’attache de son soutien-gorge et, pour finir, j’utilisai mes deux mains pour le lui faire glisser doucement le long de ses bras, dévoilant presque timidement sa poitrine tout en la regardant dans les yeux.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeSam 6 Jan - 19:42



Ironing Party
ft. Jack Perry






Repasser est un sport dangereux. Il ne suffit que d’une toute petite seconde de distraction pour tout faire cramer. Ma table en a payer le prix ce soir, mais heureusement, la rapidité chevaleresque de Jack à éviter le pire. Je ne le dirai pas trop fort mais je l’ai trouvé incroyablement sexy dans le feu de l’action. Il pourrait croire que je l’ai fait exprès si je le lui avouais.

Le principal est que les costumes et étoffes pour la pièce de théâtre n’ont pas été abîmé par mon étourderie.

Puis Jack s’assoit sur mon divan, laissant s’estomper la petite pointe de stress que j’ai créé sans vraiment le prévoir. Je le dévore littéralement des yeux tant je le désir. Et quand il me tend la main, je prends quelques secondes pour réagir. Ce que j’ai en tête n’a rien de raisonnable et j’ignore si c’est convenable pour une seconde soirée.

Quelque part en moi, il y a cette petite voix qui m’implore d’envoyer valser les conventions et d’écouter mon cœur. Et c’est ce que je fais en m’approchant de lui puis en retirant mon haut. J’en ai le souffle entre coupé et si je frissonne, ce n’est pas parce que j’ai froid. Je repousse même un peu plus mes barrières en prenant place sur ses genoux, face à lui, prenant ses lèvres des miennes pour reprendre le baiser que nous échangions quelques instants avant.

Ainsi installé sur lui, je peux sentir son cœur battre contre ma poitrine, nos souffles se mélanger et… l’excitation le gagner dans son pantalon. Ça me fait rougir, j’adore ça.

Les mains de Jack ne demeurent pas inactive en remontant le long de mes côtes pour caresser la naissance de ma poitrine puis en venant me débarrasser de mon soutient gorge.  Je remercie le ciel d’avoir eu l’audace d’enfiler mes plus beaux dessous… Je n’espérais pas me dévoiler autant ce soir mais valait mieux  coordonner l’ensemble et éviter le coton blanc… un truc à le faire fuir !

Je me retrouve vite poitrine dénudée, mon regard plongé dans celui de Jack dont les mains n’en finissent plus pour mon plus grand plaisir de me caresser. J’en ai les yeux qui se révulsent de plaisir par moment. C’est comme un chatouillement au creux de mon palais qui se répercute dans ma tête puis descend partout dans mon corps en voyageant dans mes veines. Ça fait un bien fou de renouer avec ce genre de sensation.

- J’espérais que tu l’acceptes, sauf si tu avais en tête de repasser…

Je glousse contre les lèvres de Jack. J’en reviens pas d’avoir osé dire une chose pareille mais il me met en confiance, il me donne envie d’affirmer mes pensées, de vivre mes pulsions.

Je l’enlace avant de me relever, lui tenant la main et nous dirigeant vers ma chambre à coucher.  Je préfère ça que le salon, au travers des sacs de jute. Et non pas que je sois encore vierge – ce n’est pas le cas – mais ça fait tout de même un petit moment que je n’ai pas connu d’hommes  alors je me dis que j’ai droit à mon confort.

Ma chambre, je l’avais oubliée, est légèrement bordélique du fait que j’ai dû essayer une dizaine de tenue différente avant d’opter pour un haut tout simple et un jeans. Et, bien sûr, je n’ai rien rangée, laissant les vêtements non sélectionnés sur mon lit ou à même le sol.  Je me retiens bien de rire en me disant que ma chambre doit ressembler à celle d’une adolescente en rébellion.

Cela dit, Jack n’est certainement pas venu chez moi avec l’idée d’évaluer ma décoration et l’ordre imparfait de ma chambre doit être le cadet de ses soucis.  

Me retournant vers Jack pour lui faire face, ma nervosité semble vouloir reprendre le dessus. Je ne sais plus où me mettre si je dois le pousser sur le lit, lui grimper dessus ou le laisser me guider. J’ai envie qu’il me touche, qu’il me caresser. J’ai encore besoin de goûter ses lèvres mais plus encore, entendre sa voix en un murmure chaud et suave.

- C’est rapide… , avouais-je en un souffle, mais j’ai des sentiments réels pour toi Jack.

Le temps me diras si j’ai eu raison ou tord de lui avouer ça après si peu de temps. Mais je voulais surtout qu’il sache que je n’amène pas dans mon lit n’importe qui. Si je n’étais pas certaine de ce que je ressens, nous serions entrain de bavarder tout en repassant.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeMar 9 Jan - 17:27



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


Je parcourais doucement, de plus en plus sensuellement, le haut du corps de Brooke. Elle était belle, elle avait un sourire qui me donnait l’impression d’être un marshmallow géant et sa peau était délicieusement douce au toucher. Pourquoi est-ce que j’aurais dû attendre ? Pourquoi est-ce que j’aurais dû être raisonnable quand, dès la première fois que nos regards s’étaient croisés, il s’était passé quelque chose de… bizarre…

Je savais, au fond de moi, pourquoi j’aurais voulu attendre, faire ça « bien » : parce que j’avais engueulé au moins un million de fois Natacha au sujet de ses mauvaises fréquentations qu’elle nommait des « coups de foudre », en soutenant mordicus que les coups de foudre n’existaient pas.

Tu t’es gouré, Perry… Et royalement, encore !

Les coups de foudre existent et tu viens d’en expérimenter un…

Mes caresses glissaient jusqu’au creux de ses reins alors que nous échangions un nouveau baiser. Et puis, je ne pouvais pas m’empêcher de l’admirer à chaque fois que nous nous arrêtions pour reprendre notre souffle qui devenait atrocement court. Je ne me rappelais pas avoir un jour été autant à l’étroit dans mon jeans.

J’avais de plus en plus envie de faire succéder la caresse de mes lèvres à celles de mes mains sur sa poitrine dénudée, mais mon regard plongea dans le sien et je lui avouai d’une façon détournée que j’avais envie de rester pour la nuit… Ce à quoi elle répondit qu’elle espérait bien que j’accepte son invitation qui avait été, elle aussi, formulée d’une façon détournée, comme si nous étions incapable d’accepter les choses telles qu’elles étaient.

Elle posa encore ses lèvres sur les miennes et je sentis son sourire… C’était vraiment génial comme sensation.

Je fus le premier à cesser ce petit jeu de faux-semblants. Après tout, Natacha était ma sœur et il devait bien il y avoir une part de son tempérament quelque chose en moi qui était latente… Et bien plus si latente que ça, maintenant.

-Je crois que je n’ai jamais eu en tête de repasser.

Dire que je n’avais pas eu envie d’elle de toute la semaine aurait été un ignoble mensonge. Mais dire que je n’avais pensé qu’au sexe de toute la semaine aurait aussi été mentir. Mais le repassage, ça, ça n’avait été qu’un foutu prétexte uniquement pour la revoir.

Elle m’enlaça alors et je gémis lorsque je sentis la pointe de ses seins chatouiller mon torse et un frisson parcourir tout mon corps. J’embrassai son épaule tout en la serrant contre moi, jusqu’à ce qu’elle manifeste l’envie de bouger. Je la regardai s’éloigner de moi, mais pas longtemps. Juste le temps qu’elle prenne ma main pour me guider vers une autre pièce, sa chambre.

Je passai ma langue sur mes lèvres en la suivant, admirant les courbes fines et gracieuses de son corps.

Une fois dans sa chambre, je m’amusai d’un sourire de voir que c’était littéralement le bordel. Et je trouvais ça extrêmement romantique parce que ça faisait vraiment beaucoup d’hésitation sur sa tenue vestimentaire pour ce qui n’était censé être à la base qu’une soirée « repassage entre amis »…

Au pied du lit, elle me fit face et je vis ses yeux briller dans la pénombre qui nous fournirait, en tout cas à moi, quelque chose de sécurisant. Je n’avais pas fait ça depuis un sacré bail et j’espérais un peu, au fond de moi, que ce soit comme le vélo…  

Ma respiration était courte et un peu trop rapide, trahissant à la fois mon excitation, mais aussi cette pointe de stress. Mais je voyais bien dans le regard de Brooke qu’il en allait de même pour elle.

Ce fut dans un souffle qu’elle parla… Et comme dans le même souffle que je répondis :

-Je ne serais pas là, si ce n’était pas le cas pour moi aussi…

Je me penchai vers elle et déposai un petit baiser, presque chaste, sur ses lèvres en fermant les yeux. Puis, la regardant à nouveau avec un sourire en coin…

-Et pour ce qui est de la rapidité… On a qu’à ne pas en parler à Livia.

Je rigolai et recommençai à l’embrasser langoureusement, l’enlaçant puis, fléchissant légèrement les genoux, je la hissai sur moi avant de nous laisser tomber tous les deux dans son lit, moi au-dessus d’elle.

Mes baisers étaient de plus en plus pressants et avides et, vraiment trop à l’étroit, je vins juste détacher mon jeans en gémissant contre ses lèvres, me soutenant au-dessus d’elle d’une main. Une fois un peu plus libre, c’est sur elle que ma main courut, partant de son épaule pour descendre, en chatouillant son sein au passage, sur son ventre, son nombril, puis je détachai son pantalon à elle aussi.

Je m’arrêtai deux secondes de l’embrasser pour la regarder dans les yeux… J’avais envie de lui dire que je l’aimais… Alors que ça ne relevait d’aucune logique puisque j’étais loin de vraiment la connaître assez pour en être sûr… Mais mon regard trahit littéralement ce que je ne sus me résoudre à dire alors que j’aventurais ma main un peu plus bas, plus intimement, pour la caresser tout doucement, presque timidement.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeSam 13 Jan - 4:43



Ironing Party
ft. Jack Perry






Nous y sommes.  L’un en face de l’autre tout près de mon lit dans le décor bordélique de ma chambre. On dirait une salle de classe après une journée complète de cours. Sauf que les manuels scolaires et les morceaux de gomme à effacer sont remplacés par des vêtements et des accessoires de coiffure.

Il n’y a, pour seule lumière, celle de mon placard dont la porte à demie close plonge ma chambre dans une pénombre rassurante.  Et malgré cela, j’arrive à bien distingué le visage de Jack. Je vois bien son sourire, son regard rempli d’étoiles comme si un halo lumineux irradiait de son corps, comme un être céleste.

Jack me fait cet effet là.

J’ai de réels sentiments pour le manager de mon étudiante. Je n’oserai pas lui dire sans détour que je suis amoureuse de lui, car en fait, je ne saurais analyser clairement ce que je ressens mais il est certain que je ne le vois pas comme un simple parent et qu’il représente plus qu’une possible amitié.  Je voudrais apprendre à le connaître au quotidien. Qu’on se fréquente de façon régulière pour évidement développé une relation de couple.

Mais ce soir, de la case fréquentation, nous passons directement à celle de l’action.

Et c’est bien pour cela que mon cœur palpite. Je crois que ma dernière fois remonte à un peu avant ma rupture donc il y a de cela environ deux ans. J’ai peur d’être maladroite au  possible. De dire ou de faire un geste qui rendrait l’expérience fort désagréable. Comme une première fois entre deux adolescents qui ont tout à apprendre.

C’est un peu ce que nous sommes. Faire l’amour pour la première fois avec un homme pour qui nous avons de vrais sentiments et avec qui nous avons l’intention de répéter l’expérience n’est pas une mince affaire. Parce que justement, j’ai envie qu’il y ait un lendemain. Si tel n’était pas le cas je  me ficherais d’être maladroite.

Sauf que Jack n’est pas un homme comme les autres. Il me met en confiance avec son regard. Je ne ressens aucune brusquerie de sa part, au contraire, j’ai presque envie d’affirmer qu’il semble au même niveau que moi. Mais un homme aussi beau que lui doit avoir une liste impressionnante de conquête.  Ou alors c’est tout le contraire. Sérieux et assidue, il aura foncé tête première dans le travail pour ne pas voir les femmes qui lui tournaient autour.

Ça prend bien tout mon self control pour lui avouer que ce que je ressens pour lui n’est pas issu d’un coup de tête. Et l’espèce de boule de stress qui  prenait tout l’espace dans mon estomac  se dégonfle en un instant quand Jack confirme que de son côté, si tel n’était pas le cas, il ne se trouverait pas ici et, comme pour appuyer ses dires, il m’offre un doux baiser.

J’en ai les paupières qui papillonnent. Je dois avoir l’air d’une jeune jouvencelle qui goûte pour la première fois aux prémices de sa sexualité.

Notre baiser, comme plus tôt, de chaste, passa à plus appuyé, pour devenir finalement complètement enflammé.  Jack me souleva avec une agilité déconcertante pour nous laisser tomber sur mon lit.

Je crois que mon cœur rate quelques battement quand je sens sa main parcourir mon torse depuis mes épaules jusqu’à mon pantalon, en passant par une caresse sensuelle sur mon sein droit. Il n’y a aucune façon de dissimulé mon désir puisque ma peau s’hérisse dès son contact.

Entre deux baisers, ce sont de par nos regards que nous nous embrassons.  Tout va très vite pourtant, tout me semble au ralenti.  Jack est le premier a aventurer vers un geste plus concret en venant me caresser là où… enfin… je n’ai pas l’habitude de l’être.

Et ça fait un bien fou ! Une sensation exquise qui me fait vibrer et qui exalte par tous les pores de ma peau.  Si je n’avais pas peur de semble prétentieuse, je dirais que c’est la renaissance de la femme que je suis.

- Jack…

Étendue sur mon lit, Jack au dessus de moi, et les choses devenant de plus en plus intense,  je me dois de dire ou de faire quelque chose moi aussi.  Alors je me redresse, le forçant à en faire tout autant sans pour autant briser la caresse qu’il exerce entre mes cuisses. Sans réfléchir je viens tirer vers le bas le pantalon de Jack, boxer y compris et je baisse les yeux pour y voir ce que ma mère appelait affectueusement le « serpent à un œil » quand nous étions enfants, croyant que nous ne comprenions pas. Enfin si, à 5 ou 6 ans mais  ensuite ça avait été assez clair…enfin bref je m’égare.

Innocemment, je souris avant de venir mordiller la lèvre inférieur de Jack et de venir charmer à ma façon son serpent qui me salut fièrement.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeDim 14 Jan - 15:22



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


Les choses allaient très vite, on brûlait littéralement les étapes. Mais on en était tous les deux conscients tout en étant comme… un peu effrayés par notre propre désir l’un pour l’autre. Si Brooke trahissait cette appréhension par ses paroles et des gestes plus timides entre deux autres plus entreprenants qu’elle semblait ne pas pouvoir contrôler, j’avais tout autant la trouille…

Sauf que j’essayais de ne pas le montrer.

J’avais la trouille non seulement des sentiments fulgurants qui grandissaient en moi pour la jeune prof, mais aussi peur de mal faire… Ma dernière fois ne datait pas d’hier, si vous voyez ce que je veux dire…

Mais si notre raison semblait nous hurler : « Stop ! Un pas à la fois ! »… Et bien nos corps semblaient dans n’avoir strictement rien à foutre.

J’avais envie de la caresser et je le faisais. J’avais envie de l’embrasser et je le faisais. Et entre les coups, quand on se parlait, c’était comme si on s’excusait tous les deux d’avance pour ce qui semblait devoir inévitablement nous arriver.

Natacha aurait foncé dans le tas, elle… Mais Natacha avait des couilles, elle.

N’empêche que, Brooke et moi, on finit quand même allongés sur son lit sur lequel des vêtements étaient éparpillés. Et si nos baisers devinrent encore plus intenses, mes caresses se firent aussi plus aventureuses, plus osées. Je la caressais doucement entre ses cuisses tout en embrassant ses épaules et son cou et gémis en la sentant se cambrer sur le lit en soufflant mon prénom.

Je l’embrassai plus fiévreusement, ma respiration s’emballant, mon bas-ventre en feu me donnant l’impression d’être complètement sous tension. Je n’allais pas tarder à me libérer tout seul si Brooke ne le faisait pas.

Mais je n’eus pas à le faire. La jeune femme me fit comprendre qu’elle voulait se redresser et je me tins alors debout sur mes genoux, sur le lit. Elle se plaça face à moi, dans la même position, s’arrangeant pur garder précieusement ma main là où elle était… Et j’aventurai mes doigts un peu plus loin dans le mouvement, son sexe encore dissimulé sous ses vêtements.

Ce ne fut pas mon cas longtemps puisqu’elle fit descendre mon jeans et mon boxer d’un seul mouvement décidé. Elle baissa les yeux pour me regarder et je me sentis rougir à la fois de gêne et d’excitation… Mais la gêne disparut complètement quand elle sourit en se mordillant la lèvre… Et je soufflai de plaisir quand elle vint me caresser à son tour, laissant tomber mon visage dans son cou brièvement, le temps de profiter juste un peu…

Puis, ce fut mon tour d’user de mes deux mains pour la débarrasser de ce qui lui restait de vêtements… Et je libérai aussi mes genoux, puis mes chevilles, des miens, histoire de pouvoir bouger librement. Nus, face à face, je plaquai mon corps contre le sien tout en venant embrasser ses lèvres en caressant son visage et ses cheveux de mes deux mains.

Je n’avais plus besoin de ma main entre ses cuisses car Brooke y guida mon sexe et je gémis doucement contre ses lèvres, ondulant doucement des hanches pour que nos intimités flirtent et se découvrent comme nous l’avions fait lors de notre première rencontre…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeMer 17 Jan - 2:32



Ironing Party
ft. Jack Perry





Je fais preuve d’audace que je ne me reconnais pas. Non pas que je ne suis pas le type de femme à foncer dans la vie mais au lit, j’avoue, j’ai plutôt tendance à me laisser guider. Sauf que ce soir, avec Jack, c’est différent. Je nous sens tous les deux un peu à la recherche de repaire et c’est probablement pour cela que je me permets quelques initiatives.

Je baisse son pantalon, le dévoilant complètement, enfin, jusqu’aux genoux, et curieuse, je baisse les yeux pour le regarder comme jamais je n’aurais pensé le faire ce soir. J’en retiens mon souffle quelques instants, jusqu’à ce que Jack  termine de me dénuder complètement et de lui-même envoyer valser le reste.

Nous sommes nus, tous les deux, sur mon lit et j’ai le cœur qui bat à un point tel que je n’entends que cela.  Jack s’allonge alors de nouveau sur moi et, instinctivement,  je viens le caresser d’une main jusqu’à le faire se perdre entre mes cuisses.

Je frissonne incontrôlablement. De plaisir, d’excitation et d’appréhension.  Le sexe de Jack frotte de plus en plus contre le miens jusqu’à me pénétré d’un mouvement lent et suave. Je laisse échapper un gémissement feutré alors que je sens mes orteils s’étirés et aller en tous les sens.

« Je dois faire quoi de mes mains… Caresse-lui le dos, Brooke ! Tu es une grande fille ce n’est pas comme si c’était ta première fois ! »

Je dois me parler, me rassurer.  Mais tout va bien. Jack est extraordinairement doux et je le sens à l’écoute de mes moindres gémissements.  

Je finis par relaxer et m’abonner complètement osant venir lui caresser les fesses et m’abreuver d’autant de baiser que je le peux.  Nos langues  se flattent, se caressent. Ça devient de plus en plus intense et nos corps  s’en couvrent de sueur.

Mes jambes, béantes ouvertes viennent se refermer autour des hanches de Jack qui  accélère encore. Je ne gémis plus, je cri. De tous petits cris rapides et légèrement aigue que j’entrecoupe par moment de quelques interjection ou de « Jack! ».

Dans mon bas ventre, tout se déchaîne. Je cambre des hanches jusqu’à me soulever légèrement et de mes mains, je viens serrer les biceps de Jack dont je sens les muscles tendus. Il n’en a pas l’air mais il est musclé le beau manager !

Et c’est l’explosion du volcan. J’ai l’impression que même mes orteils  sont catapultés aux quatre coins de la pièce et que le dixième voisin m’a entendu jouir.

J’enlace Jack, pressant mes lèvres contre les siennes. Plus jamais je ne veux quitter ses bras.
Quand tout redevient plus calme et que Jack se repose sur moi, le visage au creux de mon cou, je viens lui flatter la nuque et embrasser son front en soupirant d’aide.

- C’est tellement pas comme ça que ma maman m’a apprit à repasser !, confiais-je à bout de souffle avant d’éclater de rire et de chercher à nouveau les lèvres de Jack.




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeVen 19 Jan - 20:06



Ironing Party
ft. Brooke A. Watson


On voulait faire l’amour, autant l’un que l’autre. On en crevait d’envie. Et pourtant, on était tâtonnants, hésitants, autant l’un que l’autre. Comme si on estimait ne pas avoir le droit. Et pourtant, rien, foutrement rien, ne nous empêchait de le faire si on en avait envie. Même le fait que Livia nous lie professionnellement n’était pas une bonne excuse pour hésiter autant ! Parce que, de ce que je savais de Brooke et me connaissant, ce n’était pas notre relation qui allait donner un quelconque passe-droit une quelconque facilité à la jeune fille au niveau de ses études.

Quoi alors ?

Probablement tout simplement le fait qu’on avait peur, tous les deux, de mal faire parce que ça faisait trop longtemps qu’on ne s’était pas retrouvé dans cette situation. C’était tout.

Et ce fut probablement parce que ce n’était que ça qu’une fois nus, ensemble, dans son lit, à s’embrasser et à laisser nos corps se découvrir, on finit par se détendre assez vite… Parce que, dans le fond, on n’avait aucune raison d’avoir peur.

Elle me guida d’abord entre ses cuisses. Je la sentais légèrement tendue et je l’étais aussi, mais le plaisir prit vite le dessus. Plus vite chez moi que chez elle, alors que j’allais et venais entre ses lèvres intimes, jusqu’à pénétrer en elle dans un mouvement plus naturel que réellement volontaire. Je gémis plus fort, me soulevant à la force de mes bras.

J’y allais doucement, cependant, avec des mouvements fluides et je sentis finalement que Brooke me rejoignait dans l’extase du moment. Elle se détendit d’abord, ses caresses furent encore plus délicieuses qu’elles ne l’avaient été jusqu’ici et elle ne retint plus ses gémissements que nous entrecoupions de baisers langoureux et de plus en plus avides.

Je pris une profonde inspiration quand elle vint se cramponner à moi de ses jambes, ce qui eut le don de m’exciter et de me faire accélérer mes mouvements en elle. Je lui murmurai, d’une voix emprunte de plaisir, combien c’était bon, avant de venir lui mordiller le cou puis de l’embrasser encore.

Ma respiration était rapide, saccadée et mes gémissements à moi étaient entrecoupés de grognements incontrôlés. Je lui souris avant un nouveau baiser où se mêlèrent nos lèvres couvertes de sueur. J’avais l’impression que j’y allais plus fort à chaque fois qu’elle laissait échapper mon prénom.

Jusqu’à ce qu’ensemble, on atteigne le sommet du plaisir, tous mes muscles se contractant, alors qu’elle se cambrait sous moi. Je grognai, elle cria comme de plaisir et de surprise mêlée, ses mains accrochées à mes biceps qu’elle serra. Je donnai encore quelques coup de bassins, jusqu’à exploser littéralement en elle dans un long gémissement de satisfaction.

Je redevins plus doux, un peu comme au début de nos ébats, mais en plus sûr, plus confiant, avec des mouvements plus lents.

Essoufflé, je revins embrasser amoureusement les lèvres de Brooke…

Parce que oui, j’étais persuadé d’être amoureux d’elle… Sinon, jamais j’aurais franchi cette étape aussi rapidement.

Quand le baiser pris fin, je me laissai doucement aller contre Brooke, fermant les yeux pour reprendre mon souffle au creux de son cou et frissonnant agréablement sous ses caresses dans ma nuque. Je vais jurer et c’est mal mais : Oh putain ! Comme c’était bon ! J’avais complètement oublié ce que ça faisait.

Mais tout haut, ce fut Brooke, à bout de souffle elle aussi, qui prit la parole en premier et j’éclatai de rire avec elle quand elle affirma que sa mère lui avait appris à repasser. Mais avant que j’aie pu répondre, elle tourna la tête pour m’embrasser encore, baiser auquel je répondis en soupirant d’aise, les yeux toujours clos.

-Je verrai plus jamais le repassage de la même façon, en tout cas…

Je rigolai encore, caressant la joue de Brooke d’une main, mon autre main délicieusement placée sous une de ses fesses. Je l’avais trouvée belle au premier regard, mais j’étais loin d’imaginer qu’elle l’était encore bien plus que je ne pouvais le penser.  

Je croisai à nouveau son regard et lui souris doucement… Je n’avais pas besoin de lui demander si ça avait été aussi bon pour elle que ça ne l’avait été pour moi parce qu’elle me le montrait par ses caresses douces et sensuelles…

On resta blotti comme ça, l’un contre l’autre, un bon moment… Jusqu’à ce que je me soulève sur un coude pour la regarder après avoir embrassé sa joue et en suivant ensuite la ligne du bout de l’index… Il y avait un téléphone sur sa table de nuit que je lui désignai d’un regard.

-Il faut que je prévienne Livia que je ne reviendrai pas… Livia ou sa mère qui séjourne dans mon appartement pour quelques jours… Je demande toujours à Livia de le faire quand elle a un changement de plan… Alors si je respecte pas mes propres règles… Je peux téléphoner ?

Quand Brooke m’en donna l’autorisation, je roulai sur le côté, la laissant se blottir dans le creux de mon épaule tandis que je décrochais le combiné et formais le numéro. Puis, je barrai mes lèvres de mon index à l’attention de Brooke.

Il ne fallut pas plus de trois tonalités avant que l’accent chantant de Maritza s’élève au bout du fil. Je ne m’étais pas rendu compte que j’étais tendu à l’idée que ce soit Olivia qui réponde jusqu’à ce que je sente mes muscles se détende.

-Oh… Maritza, c’est Jack… J’espère que tout va bien à la maison…

Je rigolai quand Maritza affirma que tout allait bien si ce n’était que la table de la cuisine subissait une attaque de l’Empire dirigé par Dark Vador.

-Ok ! Super ! Heu… Dites… Je ne reviendrai à la maison que demain dans la matinée. D’ici là, faites comme chez vous. N’hésitez pas à fouiller dans les armoires pour le déjeuner demain au réveil. Dites à Livia que…

Je regardai Brooke… Qu’est-ce que je pourrais bien inventer…

-Non… Ne dites rien à Livia, tout compte fait… Juste que j’ai prévenu… Ok… Merci… Bonne nuit, Maritza.

Je raccrochai et puis enlaçai Brooke pour un énième baiser avec la sensation que jamais je ne m’en lasserais…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitimeSam 20 Jan - 3:03



Ironing Party
ft. Jack Perry





Je suis complètement ailleurs. Enfin, toujours dans les bras de Jack mais ce que nous venons de vivre m’a transporté loin au dessus de nous. Comme si, l’espace d’un moment, j’avais lévité sous la force de la passion.  Je ne me souvenais pas de l’intensité des émotions et de combien ça pouvait être bon de s’abandonner complètement à un homme, et, encore mieux, quand  il y a un sentiment réciproque.

Tout ce que je sais faire –et dont j’ai vraiment envie – c’est de continuer d’enlacer Jack et de l’embrasser malgré mon souffle court et mon cœur qui se débat dans ma poitrine. Et c’est exactement ce que nous faisons un long moment avant que le baiser ne prenne fin et que, en rigolant, confie a Jack que ce que nous venons de faire n’a rien à voir avec la façon dont ma mère m’a apprit le repassage.

Idem pour Jack qui ne verra plus jamais cette tâche de la même manière. En tous les cas, une chose est certaine, si nous n’avons pas avancé notre bénévolat pour la pièce, notre relation elle, a prit une tournure vitesse grand V.

Je m’imagine déjà très bien passer la nuit dans mon lit, blottit dans les bras l’un de l’autre, échangeant des baisers entre deux soupires endormis.

Mais Jack n’est pas sans attache autant que je ne le suis du moins, il doit prévenir une jeune demoiselle de son absence et je trouve ça d’autant plus louable qu’attachant.  

- Oui bien sûr. Rassure là, je me doute qu’elle s’inquiètera de ne pas te voir rentrer.

Olivia a de la chance d’avoir un parent – on ne va pas se prendre les pieds dans les titres officiel, si ?  - qui la respect et la considère assez pour lui rendre les mêmes attentes qu’il a d’elle. E il s’inquiétait de ses habitudes à l’élever ? Il a tout bon et je suis prête à lui mettre une étoile doré dans son cahier.

Je me tais le temps qu’il passe son coup de fil et l’air sérieux qu’il prend lui donne un air encore plus craquant.  Quand il repose le cornet du téléphone, Jack m’enlace de nouveau et je pose ma tête au creux de son épaule en souriant aux anges.

- Olivia plus tard ne se souviendra pas des cadeaux dispendieux que tu lui auras offerts, mais des valeurs et du respect que tu as su établir entre vous deux. Ça n’a pas de prix, Jack.

J’avais besoin de le lui dire.  Qu’il sache que tout ce qu’il fait, il le fait bien.  

Je relève la tête pour le regarder et venir cueillir un nouveau baiser.  Et c’est plus fort que moi, j’ai une pensée pour Maria à qui il me tarde de raconter ma soirée !  Ça fait du bien de goûter au bonheur et d’y mordre à pleine dent  !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]   Ironing Party [PV Brooke][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ironing Party [PV Brooke][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» 06. What kind of bachelor party is that ?
» {CORPSE PARTY} This is Halloween [ Feat everybody ]
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Appartement de Julie G. Bouchard-