AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Serial Lover [PV Robin][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeMer 6 Déc - 11:21



Serial Lover
ft. Robin North


J’étais à l’aube de la semaine la plus longue de ma vie et je venais à peine de sortir du bâtiment dans lequel j’avais l’impression (d’encore) abandonner Bailey. Le plus difficile était de ne pas me retourner, comme elle me l’avait demandé, même si elle avait présenté les choses à la façon Bailey, en prétextant que c’était pour pouvoir me mater alors que je m’en allais.

Tu parles, Charles…

Mais elle avait raison… Si je me retournais, ce serait uniquement pour aller la reprendre par la main et partir loin, très loin avec elle, là où plus personne ne pourra nous trouver et où on pourrait vivre en paix, rien que nous deux, sans un seul être humain à des kilomètres à la ronde.

J’étais tendu au possible au point que mes genoux craquèrent quand je m’abaissai pour remonter dans ma Lotus. Mais je me sentais quand même un tout petit peu mieux, comme protégé, à l’intérieur de mon bolide.

Je sentais le regard de Bailey jusqu’ici. Elle ne quitterait pas la baie vitrée avant que je ne sois hors de vue… Et c’était probablement une torture autant pour elle que pour moi.

Je mis le contact et, pour l’amuser, fis hurler plusieurs fois le moteur comme un gros frimeur et je poussai même le vice jusqu’à faire un donut sur le bitume avant de reprendre l’allée qui menait à la route principale, laissant Bailey derrière… pour le meilleur, j’espérais.

Je pris la direction de San Fernando Valley dans un premier temps. Mais rien que de penser que toute la baraque allait encore résonner de silence, j’angoissais. Alors je fis ce que je faisais toujours ou presque dans ces cas-là, quand j’étais réellement angoissé et non énervé. Quand j’étais énervé, je m’enfermais tout seul, ça me permettait de ne pas faire de mal aux autres que ce soit en disant des choses que je ne pensais pas ou en manquant d’éclater des gueules à coups de poings ou de batte de baseball.

Quand j’étais angoissé, je retournais à Hollywood, fief officiel des Norths.

Ce ne fut cependant pas chez Stopher que je me rendis. Mais bien chez mon filleul. Non seulement ça faisait un bout de temps que je ne l’avais pas vu parce qu’il était très occupé avec la promotion de Factory War qui continuait à battre son plein… Et comme un plus j’avais eu mes propres affaires à régler avec Kate et que le reste du temps, j’avais vécu sur un petit nuage avec Bailey, ben il serait peut-être temps que j’aille voir le petit…

Ce serait l’occasion d’annoncer à une partie de la famille, déjà, que j’étais fiancé (encore… ma mère allait faire une crise cardiaque, m’enfermer à double tour… ou les deux)…

Et puis, il y avait une autre question qui m’angoissait : qu’est-ce que j’allais foutre, tout seul, pendant toute une putain de semaine, sans tournage, sans interviews, sans Bailey ?

Je me garai devant l’immeuble où habitait Robin, en croisant les doigts pour qu’il soit là.

Ma jujube et moi, on se traîna jusqu’à l’ascenseur… J’avais mal au crâne à force de stresser, à force de me demander comment j’allais passer le temps et si tout allait aller bien pour Bailey.

Et je l’avais quittée depuis seulement une heure…

Je frappai à la porte de l’appartement de mon filleul puis m’appuyai à l’encadrement de la porte en attendant qu’il vienne ouvrir. Quand la porte s’ouvrit, j’esquissai un pauvre sourire et levai mes yeux clairs vers lui.

-Salut Robin… Je venais voir si t’avais pas de l’aspirine…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd


Dernière édition par Hank North le Dim 10 Déc - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 7 Déc - 11:32



Serial Lover
ft. Hank North


J’étais fatigué… Je ne crois pas avoir vécu une tournée de promotion aussi intense. Et, pourtant, je n’étais pas encore au bout de mes peines car je devais encore aller faire la promotion en Europe accompagné de Dylan. Normalement, on devait partir aujourd’hui, mais j’avais demandé à partir, plutôt, la semaine prochaine parce que je n’en pouvais plus.

Faire le tour des Etats-Unis pour promouvoir un de mes films et faire interviews sur interviews, ça n’était pas nouveau pour moi. Mais le fait était que les questions revenaient toujours sur le divorce et les accusations sur Hank. Et, bonne poire que j’étais, je répondais alors que j’aurais simplement pu quitter l’interview. Mais partir n’aurait pas été profitable à Hank. Alors je m’efforçais de défendre bec et ongles mon oncle en appuyant ma propre version que j’avais, déjà, donné à Amon et L.A.People.

C’est pas faute à la production d’avoir prévenu les journalistes d’éviter les questions sur le sujet, pourtant… Mais les journalistes finissaient quand même par faire ce qu’ils voulaient. Ils vivaient pour le scoop et parler de films faisait rarement un scoop. C’est pour ça que j’avais dû subir, encore et encore, les mêmes questions qu’on soit à New York, à Dallas, à Seattle ou n’importe où d’autre dans le pays. Et je m’attendais à ce que ça soit pareil en Europe…

Et c’est tout ça qui m’avait fatigué et qui m’avait contraint de devoir prendre des congés avant de partir vers l’Europe.

Vivement que ça soit fini…

Et qui disait repos, disait repos… C’est-à-dire que je n’étais pas sorti de mon appartement et que je ne faisais que regarder la télévision en fumant cigarettes sur cigarettes. Mon appartement était, d’ailleurs, enfumé si bien que ça devenait difficile de voir parfaitement bien ce qu’il se passait sur l’écran de la télé.

Mais ça n’avait pas d’importance parce que l’émission que je regardais été inintéressante. Ça parlait de cinéma, pourtant… Un débat sur les différents jeux d’acteur où ils avaient invité un « acteur », un journaliste et un « expert » en cinéma. Trois personne qui se disputaient plus qu’ils ne parlaient et qui n’avait strictement aucune idée de ce qu’était le travail d’acteur. Le genre d’émission qui aurait énervé mon oncle.

J’allais, d’ailleurs, éteindre la télévision quand j’entendis toquer à la porte. J’écrasai ma cigarette et me déplaçai vers ma porte que j’ouvris.

-Hank !

Je souris en voyant mon oncle. Je pensais justement à lui. J’étais vraiment heureux de le voir.

Il me salua avec son pauvre sourire et me demanda de l’aspirine. Je levai un sourcil souriant toujours.

-Tu sais… Il y a des pharmacies, Hank…

Mais, malgré ça, j’ouvris quand même grand la porte pour qu’il puisse entre dans mon fumoir.

-Je suis content de te voir. Tu vas bien ?

Je n’avais eu, réellement, de ses nouvelles qu’à travers L.A.People où un paparazzi l’avait pris en photo devant l’appartement d’une mystérieuse femme blonde que je ne connaissais pas. Je me demandais de qui il s’agissait... C’était peut-être simplement une amie d’Hank.

-J’ai plus d’aspirine… J’ai achevé la boite hier.

Je pris un air désolé.

@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeVen 8 Déc - 13:15



Serial Lover
ft. Robin North


Quand mon filleul ouvrit la porte de son appartement, je vis apparaître un sourire sur son visage. Et ça allégea déjà un peu mon humeur. Je n’étais pas énervé, j’étais triste et stressé, angoissé à l’idée de me retrouver encore une semaine tout seul. L’odeur de cigarette qui émanait de l’intérieur de son appartement ne me choqua pas, étant moi-même un fumeur invétéré.

Mais quand j’entrai dans l’habitation à la suite de Robin, je remarquai la fumée bleue qui planait pesamment partout… Je fronçai les sourcils. J’étais un North et Robin était un North… et si j’avais pas été sûr et certain de n’avoir été âgé que de 12 ou 13 ans au moment de la conception de Robin, je me serais quand même sérieusement posé des questions parce que sur certains points, le gamin me ressemblait plus à moi qu’à son père.

Robin affirma qu’il y avait des pharmacies et je ricanais…

-Ouais… Je sais… C’est un mauvais prétexte.

Sans en oublier mes angoisses à moi pour autant, je regardai l’état de l’appartement et on aurait dit ma villa quand je décidais de râler plein ma panse pendant deux ou trois jours. Mais sur le visage de Robin, il y avait plus de fatigue que d’énervement. Je fis la moue en le regardant quand il me demanda si j’allais bien…

-Pas beaucoup mieux que toi, apparemment… T’ouvrirais pas une fenêtre ?

Robin affirma qu’il avait terminé la boîte d’aspirine la veille… Et moi, j’avais complètement oublié mes antidouleurs dans l’empressement de Bailey de partir pour le Snow White avant de changer d’avis.

Je tapai un coup sur l’épaule de mon filleul avant de me tourner vers le salon et de m’agenouiller sur un de fauteuil pour ouvrir la fenêtre juste derrière.

-Pas grave… Bière et clope ça marche aussi.

La fenêtre ouverte, la fumée commença à s’évacuer lentement et je posai deux secondes les yeux sur le reportage à la télé… en deux phrases que les protagonistes prononcèrent, j’avais déjà bien compris.

-Qu’est-ce qui peut y avoir comme conneries à la télé. Que des connards qui y connaissent rien.

Quand Robin revint avec les bières, je sortis mon paquet de clope de ma poche et le tendis vers Robin, m’installant dans le fauteuil à côté de lui.

-T’as l’air claqué, gamin… Comment ça se passe, de ton côté ?

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeSam 9 Déc - 11:05



Serial Lover
ft. Hank North


J’étais content de voir Hank. Même si on me parlait tout le temps de lui pendant ma tournée de promotion, mon oncle m’avait, quand même, manqué.

Il déclara être ici pour avoir de l’aspirine. Je rétorquai qu’il trouverait plus facilement son bonheur dans une pharmacie. Mais, apparemment, ce n’était qu’un prétexte pour venir. J’eus un sourire en coin.

-Tu sais… Tu n’as pas besoin de prétexte.

Il savait que ma porte lui était toujours grande ouverte. Tous les membres de ma famille et mes plus proches amis pouvaient venir chez moi sans raison.

Je demandais de ses nouvelles alors qu’il entra dans mon appartement. Mais il disait ne pas aller beaucoup mieux que moi. Je savais que je n’avais pas ma tête des meilleurs jours. J’avais de grosses cernes et le teint un peu blanc. Mais après quelques jours de repos, je serais à nouveau tout neuf. Hank parla de la fenêtre et je baillai un coup avant de répondre.

-Oh si, vas-y, ouvre-là.

Je n’avais pas d’aspirine, par contre. J’avais achevé la boîte hier parce que j’avais très mal à la tête. Je ne pouvais, donc, pas aider Hank.

Il ouvrit la fenêtre laissant s’évacuer la fumée et renflouer l’appartement en air respirable. Hank oublia les aspirines et opta pour de la bière et des clopes. Je souris.

-Ça j’en ai.

J’avais une réserve de bière que je n’avais pas touché depuis un moment et j’avais des paquets de clopes à profusion parce que je prenais toujours pas mal de réserve pour être sûr de ne pas tomber à court.

Je me dirigeai vers la cuisine et j’entendis Hank commenté les abrutis qui parlaient à la télévision. J’eus un petit sourire. Je savais qu’Hank penserait qu’ils ne disaient que des conneries.

-Je ne te le fais pas dire. Je ne sais même pas pourquoi j’ai pas encore changé de chaine.

Je disais ça alors que j’étais revenu au salon avec des bières. Je les posais sur la table basse en m’installant dans le divan et acceptai sans hésiter la clope que me tendait mon oncle. Je l’allumai laissant Hank constaté que j’étais crevé. Je laissai la fumée lentement s’évacuer de mes poumons en regardant légèrement en l’air, ma tête appuyée contre le dossier du divan.

-La tournée de promotion me fatigue.

Je tournai la tête vers Hank.

-Toujours les mêmes questions qui reviennent. Je pensais, pourtant, avoir mis les points sur les « i » dans L.A.People mais il semblerait que chaque journaliste veuille que je leur raconte toujours la même chose. Je crois que j’ai plus parlé de toi en tant qu’homme que de toi ou de moi en tant qu’acteur ou même du film.

Je soupirai.

-Ça n’avait rien d’une tournée de promotion classique… J’espère qu’ils seront moins chiants en Europe. Je pars la semaine prochaine.

Je tirai une nouvelle fois sur ma cigarette. Je trouvais ça dommage d’avoir dû parler bien plus de Kate Julian que des tenant et aboutissant du film.

-Je suis pressé de retourner sur un plateau de tournage…

Je baissai le regard et ce dernier s’arrêta sur les doigts d’Hank. L’un d’eux était affublé d’un bonbon. Je levai un sourcil et montrai le bonbon du doigt.

-C’est quoi ça ?

Je me demandais plutôt ce que ce bonbon faisait là.


@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeDim 10 Déc - 14:45



Serial Lover
ft. Robin North


Ouais, je savais très bien que j’avais pas besoin de prétexte pour débarquer chez Robin. Il aurait même été 3 heures du mat’ et je lui aurais dit que je venais juste parce que j’arrivais pas à dormir qu’il m’aurait ouvert sa porte tout pareil.

Mais voilà, entrer dans l’appartement de Robin me rappela que je n’étais pas le seul à avoir deux ou trois emmerdes, des trucs qui me contrariaient ou autres… C’était juste que je réagissais toujours à l’extrême, moi, contrairement à la majorité des gens.

Mais voir, ou plutôt, ne pas voir grand-chose, dans l’appartement de mon filleul parce qu’il l’avait transformé en fumoir n’était pas bon signe. Je le savais, parce que je faisais la même chose quand ça n’allait pas.

Alors, je pris les choses en main, autant que je pouvais… Et ouvrir une fenêtre me semblait être un bon début. Robin accepta et je m’exécutai pendant qu’il allait chercher les bières, à genoux sur le divan. Putain, Robin regardait même des conneries à la télé. Mais j’osais pas zapper… la dernière fois que j’avais zappé, la télé était passée par la fenêtre…

Et dernièrement, même si j’étais resté dans ma villa la plupart du temps, j’avais pas vraiment eu l’occasion, ni l’envie, de zapper… En vérité ? Je crois qu’à part manger, dormir et faire l’amour avec Bailey, j’avais pas fait grand-chose… Ce qui rendait ce brusque retour à la réalité, sans Bailey, d’autant plus difficile.

J’avais aussi l’impression d’être en désintox’…

Robin revint dans le salon armé des bières en se demandant pourquoi il n’avait pas changé de chaîne, ce que je n’avais pas fait non plus.

On s’installa, affalés dans le divan et on alluma chacun une cigarette… On souffla notre première bouffée en même temps, les yeux rivés sur le plafond tous les deux. Robin affirma alors que la tournée de promotion le fatiguait et que les journalistes se focalisaient plus sur moi que sur le film.

-En même temps, on est censé être deux pour ça… Tu devrais répondre aux questions sur le film et moi, aux accusations…

Je frottai mes yeux d’une main…

-Faudrait que je sonne à Dylan… Les choses se sont peut-être un peu tassées et je pourrais peut-être faire quelques interviews moi aussi…

Pas que je vais cruellement m’ennuyer pendant toute une putain de semaine, mais c’était tout comme. Je redressai la tête en écarquillant les yeux quand Robin affirma qu’il partait la semaine prochaine pour l’Europe.

-Et merde…

Je me redressai carrément pour me pencher en avant et prendre ma bière sur la table basse. J’en bus une grosse gorgée… Je n’avais pas tellement envie que Robin parte… J’allais être encore plus seul… Et sans film à tourner, en plus…

Mais je ne pouvais pas non plus demander à aller en Europe avec lui ! Il fallait que je reste ici pour aller visiter Bailey ! Je soupirai, en même temps que mon filleul qui affirmait qu’il était impatient de retourner sur un tournage.

-A qui le dis-tu ! Mais hey ! Tu vas bientôt rempiler pour Keeping Our Lands, non ?

Je regardai ma main quand Robin y désigna la jujube que je portais au doigt. Mon cœur rata un battement et je rougis à mort.

-Oh… Ça… une bague de fiançailles que c’est…

Puis, dans une manœuvre on ne peut moins subtile de détourner la conversation, comme si on en était toujours à causer de Keeping Our Lands

-Tu vas revoir Baby-Tyran ! Quelle chance ! Il va peut-être mourir dans cette saison-ci…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeLun 11 Déc - 17:45



Serial Lover
ft. Hank North


La bière et la cigarette me semblait, aussi, être le meilleur remède au mal de tête d’Hank et à ma fatigue. De toute façon, il n’y avait rien d’autre pour nous soulagé de nos maux, ici. Surtout pas l’émission qui passait, en ce moment, à la télévision.

J’avouai à Hank que la tournée était épuisante. Il savait que je devais assumer les questions pour deux. Et que je faisais tout mon possible pour le défendre. Mais après avoir répondu mille fois aux mêmes questions, ça devient vraiment éreintant. Hank confirma qu’on aurait dû être deux. Je soupirai.

-Oui, je sais…

Mais les producteurs en avaient voulu autrement. Pourtant, le film n’avait subi aucun boycott… C’est pour ça qu’Hank disait que, maintenant que les choses étaient tassées, il pourrait peut-être convaincre Dylan de convaincre les producteurs de venir achever la tournée.

-Oui, peut-être. Ça ne coute rien de tenter le coup…

Je n’allais pas cracher sur un peu d’aide. Loin de là. Si Hank pouvait m’accompagner en Europe ou, au moins, faire quelques interviews par-ci, par-là ou quelques apparitions télé, ça m’irait.

J’expliquai à Hank que j’allais, dans une semaine, devoir partir en Europe. Il s’exclama mais je ne savais pas vraiment si c’était parce qu’il me restait encore beaucoup de travail ou si c’était parce que j’allais partir bientôt.

-Et ouais… Mais, par chance, ça sera plutôt court…

Je soufflai la fumée. Et c’était court parce que je devais retourner en tournage pour Kepping Our Lands, comme le fit remarquer Hank. Je ne sais pas quel dieu je devais remercier pour ça.

-Ouais ! J’ai hâte !

Mon sourire revint. C’était un sourire fatigué mais un sourire sincère. Mais je ne tardai pas à remarquer le bonbon sur le doigt d’Hank, ce qui attira ma curiosité. Hank devint tout rouge à ma question et déclara que c’était une bague de fiançailles. Je levai un sourcil, perplexe.

-Une bague de fiançailles ?


C’était un bonbon… Pas une bague. Mais vu le teint d’Hank, ça semblait être un truc bien sérieux. Mais avant que je ne puisse émettre une théorie et poser un tas de question, mon oncle détourna la conversation pour parler d’Ian Hunter… Un sourire s’afficha sur mon visage.

-Tu sais que je ne peux rien te dire sur le script.

Les règles étaient très strictes… Mais Hank n’était pas le seul fan de la série à vouloir la mort du personnage incarné par le petit Hunter. C’était un bon acteur… Mais il était impossible sur le plateau… Je me demandais comment les producteurs et le réalisateur arrivait à le supporter.

-Tout ce que je peux te dire c’est que je vais, effectivement, devoir le supporter une saison de plus. Tu sais, son personnage n’est pas bien pire que ce que le gamin est en vrai.

Je rigolai.

-J’ai appris à le supporter. Au départ, j’essayais de le mettre à l’aise et de lui donner des conseils. Mais ce gosses à ses propres convictions et il ne veut rien entendre.

Je ne lui donnais pas de conseils sur sa façon de jouer. Je n’avais rien à lui apprendre là-dessus. Mais, ayant été une enfant-acteur moi-même, j’avais voulu l’aider à gérer les trucs que j’avais dû gérer à son âge. Mais ce gosse m’avait littéralement envoyé boulé alors je n’essayais plus.

-C’est un phénomène.

Un phénomène doué qui avait l’acting dans le sang, c’était indéniable.

Mais la bague d’Hank avait plus d’intérêt que de parler du Dictateur. Et je revins dessus comme un vague.

-Tu es sérieux quand tu dis que c’est une bague de fiançailles ? Ou c’est juste une bonne blague ? Hank, tu t’es vraiment fiancé ?

Je savais qu’il en était bien capable. Hank était comme ça.



@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Déc - 12:53



Serial Lover
ft. Robin North


Je souris à mon filleul :

-Très bien, je sonnerai à Dylan, je lui laisserai pas le choix. C’est pas comme si on avait été vraiment boycotté. Le film est un putain de succès. Comme quoi, même la mauvaise pub, ça fonctionne.

Y avait pas de raison que je reste en retrait plus longtemps. Il me fallait absolument de quoi m’occuper sinon j’allais devenir cinglé. Seulement, quand Robin affirma que l’étape suivante se déroulait en Europe, je fus direct un peu moins chaud. Je ne pouvais pas aller en Europe ! Ou alors, il fallait que je m’arrange pour ne pas rester là plus de 24 heures… Mais même comme ça, avec le temps que prendraient les voyage en avion… j’avais quand même promis à Bailey de venir la voir tous les jours… je ne pouvais pas maintenant lui dire que j’allais louper une ou deux visites sous prétexte de reprendre la tournée de promotion du film…

Je ne voulais pas abandonner Bailey, mais je ne voulais pas abandonner Robin non plus… Problème : je ne savais pas être partout à la fois.

Je me mordillai la lèvre et Robin annonça que ça allait être plutôt court.

-Tant mieux…

De toute façon, ce n’était pas encore sûr que la prod me laisse faire une quelconque interview. La seule que je voulais absolument faire, avec Robin, ce serait celle que j’espérais bien qu’Alexie allait organiser et qui clôturerait probablement la tournée de promotion.

Heureusement, Robin voyait quand même lentement le bout du tunnel. En effet, la presse parlait déjà beaucoup du tournage de Keepin Our Lands qui allait recommencer et dont Robin était la star ! Je voyais bien que mon neveu se réjouissait d’y retourner... Moi aussi, je voulais désespérément reprendre un tournage… Je crois même que j’aurais sauté sur le premier scénario qu’on me donnerait même si c’était nul…

Et pas pour l’argent… Juste pour avoir quelque chose à faire.

Robin avait demandé ce que c’était que cette jujube que j’avais au doigt. Je lui avais répondu en vitesse avant de faire diversion en parlant du Dictateur. J’avais bien senti que j’étais devenu rouge comme un homard, mais je faisais comme si de rien n’était.

Et je crus que ma diversion avait fonctionné puisque mon filleul me parla de Baby-Tyran. A 11 ans, sa réputation n’était plus à faire. Et autant Robin avait été un enfant-star particulièrement apprécié et populaire, le petit Hunter était juste considéré comme un petit génie de l’acting beaucoup trop gâté par sa rockeuse de mère.

Je ricanai quand Robin affirma qu’il ne pouvait rien me dire sur le script… Bien essayé, Hank ! Mais même les dossiers du Pentagone sont moins bien gardés que le script de la prochaine saison de Keeping Our Lands.

Allez ! Je voulais juste savoir si l’enfant-roi allait enfin se prendre une bonne branlée et mourir dans d’atroces souffrances ! Je parlais du personnage, pas du môme… J’avais rien contre ce môme, je l’avais croisé plusieurs fois à des galas et autres mais il pouvait toujours essayer d’obtenir ce qu’il voulait avec moi. Moi aussi je pouvais être très contrariant quand je voulais !

Robin disait, lui, qu’il s’y faisait à ce môme, mais qu’il avait complètement abandonné l’idée de l’aider pour ce qui était de gérer le fait d’être un enfant-star.

-Attend un jour si on se retrouve dans le même casting lui et moi… On verra lequel des deux aura la vie dure.

Je rigolais rien qu’à y penser. Mais dans l’histoire, celui qui aurait certainement la vie la plus dure serait le réalisateur.

Mais voilà… Alors que je croyais pouvoir reporter encore un peu le sujet, Robin revint dessus à l’improviste, me demandant si j’étais effectivement fiancé.

Je le regardai en pinçant les lèvres… Si lui réagissait comme ça, ma mère allait me claquer entre les doigts.

Je répondis à ses questions par une autre question, après avoir pris une gorgée de bière, rougissant de plus belle :

-Tu crois que ta grand-mère me fera enfermer si je suis effectivement fiancé ?

Tu crois qu’elle me tuera si je lui dis que la fiancée en question est une ex-prostituée qui est actuellement en désintox ?

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeMer 13 Déc - 15:12



Serial Lover
ft. Hank North


Hank allait prendre les devants et téléphoner à Dylan pour essayer de réintégrer l’équipe pour les dernières interviews à faire. Je souris approuvant de la tête ce qu’il venait de dire. La pub, qu’elle soit bonne ou mauvaise, avait été profitable au film.

Mais je sentis l’enthousiasme d’Hank fondre comme neige au soleil quand je déclarai que la prochaine étape, pour les interviews, étaient l’Europe. Il n’était peut-être pas chaud à entreprendre un si long voyage… Mais, vu sa tête et ses réactions, je pouvais déjà dire que c’était raté pour l’avoir sur la tournée européenne. De toute façon, je lui disais que la tournée allait être plus courte. Et il ajouta que c’était tant mieux.

-Oui, vivement que ça finisse.

Je disais ça avant de soupirer un bon coup, expulsant, dans le même temps, la fumée de mes poumons.

Et quand tout ça sera fini, je pourrais reprendre le tournage de ma série. Série qui se fera avec Ian Hunter, le petit enfant-acteur capricieux qui incarnait un roi tout aussi capricieux que lui mais avec beaucoup plus de pouvoir. Hank n’aura pas de détails sur la prochaine saison malgré ses demandes détournées mais je lui parlai quand même du petit Ian. Pas en bien. Pas en mal. C’était un bon acteur mais extrêmement difficile à supporter sur le plateau. J’avais essayé de lui donner des conseils à plusieurs reprises. Mais il l’avait très mal pris à chaque fois. Alors, j’avais abandonné, tout simplement.

Hank déclara que, si un jour il aurait à tourner avec Ian, l’enfant verra lequel des deux, entre lui et Ian, mènera la vie dure à l’autre. Je ricanai un peu. On voit qu’il n’a jamais tourné avec Ian. Le gosse avait de la ressource.

-Ne le sous-estime pas. Il peut piquer des crises encore pires que les tiennes.

Le combat entre les deux risquait d’être épique. Mais je doutais qu’un réalisateur soit assez fou que pour engager Ian ET Hank dans un film.

-En tout cas, si ça arrive un jour, je plains le réalisateur.

Je ricanai, à nouveau. Je n’espérais ne pas être sur un plateau avec ces deux-là dessus.

La petite diversion d’Hank ne dura pas longtemps. Je revins assez vite sur le bonbon qu’il portait au doigt en me demandant si c’était, effectivement, une bague de fiançailles. Et à ça Hank me posa une autre question qui confirma un peu le fait qu’il allait, à nouveau ce marier. Je fus surpris. Très surpris et ça devait se voir. Mais je répondis quand même à la question avec un léger sourire aux lèvres en imaginant ma grand-mère enfermé Hank dans sa villa.

-Je ne sais pas… Elle sera sûrement surprise. Ça ne fait que quelques mois que tu as divorcé, Hank…

Je n’étais personne pour juger ses choix ou lui dire quoi faire ou non. Je me suis toujours dit qu’on était maitre de soi et de son propre bonheur. Et si le bonheur d’Hank était cette nouvelle femme avec qui il souhaitait se marier, tant mieux pour lui. Mais… Je ne pouvais m’empêcher de penser que ça me semblait un peu tôt pour penser au mariage. Surtout que ça n’avait strictement rien d’impératif. Vivre ensemble sans mariage, c’est bien aussi. Et ça permet de prendre le temps de se connaitre et de savoir ce qu’est une vie à deux.

-Mais… Qui est l’heureuse élue, Hank ? Tu sais… Je ne peux pas m’empêcher de penser à Kate et me dire, qu’avec elle, tu t’étais quand même vachement trompé. Tu es sûr que cette nouvelle fille est la bonne ? Tu es sûr que le mariage est indispensable maintenant tout de suite ? Tu sais, c’est un choix important de vie, Hank…

Je ne voulais pas répondre aux questions à sa place. Je lui mettais juste devant le nez en espérant qu’il y avait réfléchis lui-même.




@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 14 Déc - 14:08



Serial Lover
ft. Robin North


Oh putain… L’Europe, c’était sacrément loin et ça prenait sacrément du temps pour y aller, faire une interview et revenir. Même si je faisais comme ça, je ne pourrais jamais le faire sans rater une visite au Snow White… Il fallait, en gros, que je choisisse entre Bailey et Robin et je détestais ça…

Heureusement, d’après mon neveu, cette tournée de promotion n’allait plus durer longtemps. Je m’en voulais quand même, mais n’osais pas encore parler à Robin de la raison qui me retenait de partir en Europe. Parce que de son point de vue, rien ne devait plus me retenir à L.A. et, au contraire, j’avais toutes les raisons d’aller m’amuser en Europe et profiter de ma liberté… Comme je l’aurais fait si je ne m’étais pas mis avec Bailey pratiquement directement après mon divorce.

Mais non…

Je profitai d’ailleurs que Robin parlait de la reprise du tournage prochaine de Keeping Our Lands pour faire diversion, essayant d’obtenir quelques informations sur le scénario au passage. Sans succès… J’aurais plus de chances de devenir Président que de savoir quoi que ce soit sur la série avant qu’elle ne sorte !

Mais du coup, ça voulait dire que Robin allait de nouveau tourner avec le petit Ian Hunter que je connaissais un peu pour l’avoir croisé ici et là alors qu’il accompagnait sa mère… Mais lors du tournage de la première saison, je me rappelais que Robin redoutait presque quand il avait des scènes à tourner avec le môme.

Et apparemment, cette appréhension était toujours présente. Mais j’étais sûr que moi, si je devais tourner avec lui, je serais la bête noire de Ian Hunter. Ce à quoi Robin répliqua que je ne devais pas le sous-estimer et que les crises de Hunter pouvaient être pires que les miennes. Je ricanai, tirant sur ma clope.

-Tu m’as pas connu quand j’avais 6 ans.

Je n’avais pas été un enfant capricieux… Mais angoissé, ça ouais… Angoisse qui me fatiguait et fatigue qui me faisait piquer des crises de colère… Ouais… En fait, j’étais toujours pareil…

Robin, lui, plaignait déjà le réalisateur qui aurait l’idée totalement folle de nous mettre, Ian et moi, sur le même tournage. Ce à quoi j’éclatai de rire.

Mais pas longtemps… Parce que Robin perdait pas le nord, sans mauvais jeu de mot…

Alors, mordillant ma lèvre et posant ma bière sur la table basse puis jouant du pouce avec la jujube autour de mon doigt, j’avais répondu à sa question par une autre question… Comme si j’essayais désespérément de reporter le moment où j’allais annoncer officiellement mes fiançailles alors que, dans le fond, c’était quand même pour ça que j’étais venu.

Commencer par l’annoncer à mon neveu (et non à mes parents ou à mon frère) m’avait semblé être une bonne idée… Histoire de tâter le terrain…

Et comme je m’en doutais, si Robin ne jugeait pas, il ne pouvait pas s’empêcher de se demander si c’était une bonne idée et d’autres questions du genre.

Je soupirai et repris ma bière pour en boire un coup avant de continuer à jouer avec la jujube, ce qui me permettait de ne pas regarder mon filleul dans les yeux.

-Je sais que ça ne fait que quelques mois…

Je passai ma langue sur mes lèvres, faisant la moue.

-Tu as vu le L.A.People qui me montre avec une jeune femme blonde ?… Elle se nomme Bailey Raphaël…

Je relevai timidement le regard vers Robin…

-Je la connais depuis deux ans… Je…

Je ne savais pas ce que je voulais dire… plein de choses en même temps, de « j’ai trompé Kate avec elle deux fois en 1980 » à « je l’ai aidée à mettre son enfant au monde dans la Ferrari d’Howard Stone » en passant par « Je l’ai emmené à l’hôpital psychiatrique en juillet de cette année »…

Je pinçai mes lèvres…

-Je suis amoureux… C’est chronique, tu vas me dire…

Je soupirai et repris une gorgée de bière avant d’ajouter.

-Et pour répondre franchement à ta question, ouais, je suis sûr que c’est la bonne. Comme j’ai été sûr pour Helen et comme j’ai été sûr pour Kate…

J’étais donc bien avancé. J’eus un sourie incertain…

-Sauf que c’est pas moi qui ai fait la demande cette fois ! J’ai juste dit « oui »… enfin « ouais ».

Je tirai sur ma cigarette avant de dire.

-Tu es le premier à qui je le dis…

Parce que les autres vont me massacrer.  

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeVen 15 Déc - 11:31



Serial Lover
ft. Hank North


Ian Hunter était peut-être un génie de l’acting, il n’en était pas moins un petit capricieux très difficile à contenir. Et l’idée même de voir Hank et lui sur le même tournage me donnait un peu le tournis tout en me faisant rire. C’était deux bombes atomiques prêtes à exploser… Et, si Hank se fâchait souvent pour des raisons, le petit Hunter, lui, piquait une crise à la moindre contrainte ou au moindre refus. C’était un petit enfant gâté.

Hank croyait pouvoir contenir le gamin. Mais je lui disais de ne surtout pas sous-estimer Hunter. Il répliqua, alors, que je ne l’avais pas vu quand il avait 6 ans. Je souris.

-Non… Mais mon père m’a raconté.

Et, si les récits sur l’enfance de mon père avec son frère me faisaient sourire, je me disais aussi que ça ne devait pas être facile tous les jours de vivre avec le petit Hank.

Je le fis quand même rire en déclarant que je plaignais vraiment le réalisateur qui allait engager Hank et Ian sur un film. Mais cette petite touche d’humour ne m’empêcha pas de revenir au bonbon de fiançailles d’Hank. Et j’appris, avec la question d’Hank, qu’il allait bel et bien se marier pour la troisième fois de sa vie.

J’étais surpris… Pas vraiment qu’Hank se marie pour la troisième fois. Mais qu’Hank se marie aussi vite après son divorce. Il s’était rapidement marié avec Kate Julian mais les circonstances étaient différentes… Si Helen a divorcé d’Hank c’est bien à cause de la relation extra-conjugale d’Hank avec Kate… Mais ici, c’était autre chose. Hank était encore sous le coup du jugement pour violence conjugale… Et il était sur le point de se marier à nouveau avec je ne sais qui. Les médias n’allaient pas l’épargner…

Je ne voulais pas juger Hank. Ce n’était pas ma vie et s’il aimait vraiment cette fille, c’était normal qu’il pense au mariage… Mais… Je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’Hank n’avait peut-être pas bien réfléchi à sa décision avec de la prendre. Je le connaissais.

Il était conscient que ça ne faisait que quelques mois et me parla, alors, d’un article de L.A.People où on le voyait en compagnie d’une femme blonde. Je l’avais vu… Mais j’avais cru que ce n’était qu’une amie à lui. Il disait qu’elle s’appelait Bailey.

-Oui j’ai vu l’article. Mais je ne connais aucune Bailey.

Hank, lui, la connaissais depuis deux ans déjà. Il semblait butter sur ses mots. Je ne savais pas s’il avait honte de son acte ou simplement peur des réactions des autres face à son choix.

Il finit par me dire qu’il était amoureux. Je le regardai avec un regard compréhensif. Hank était souvent submergé par ses émotions. Et l’amour faisait partie des émotions qu’il ressentait très fort.

-Oui… Mais je suppose que ça n’en est pas moins sincère…

Il déclara qu’il était sûr que c’était la bonne. Mais qu’il avait cru, aussi, que les autres étaient les bonnes. Moi, je pensais sincèrement que sur les deux dernières fois, il ne s’était trompé qu’une seule fois. Helen était géniale comme femme. Dommage qu’Hank soit tombé sur Kate…

-Oui… L’amour rend aveugle comme on dit… Mais je vais te dire un truc : Helen était une fille bien.


Je le rassurai, ainsi, sur le fait qu’il ne se trompait pas tout le temps. Mais pour la dernière, je ne pouvais pas juger. Je ne connaissais pas Bailey.

Il déclara que, cette fois, ce n’était pas lui qui avait fit la demande mais la fille en question. Et qu’il avait juste accepté comme ça… D’un coup… Sans réfléchir. Hank quoi. Il ajouta que j’étais le premier à le savoir. Je soupirai laissant tomber ma tête en arrière sur le dossier du fauteuil.

-Tu as juste dit « oui »… Hank. Je sais que tu aimes sûrement sincèrement Bailey. Et qu’elle t’aime aussi beaucoup. Mais le mariage n’est pas quelque chose qui se fait sur un coup de tête… C’est, théoriquement, une union pour la vie.

Je ne m’étais jamais marié. Même pas avec Karen avait qui j’avais, pourtant, partagé ma vie pendant deux ans. Justement parce que je ne prenais pas le mariage à la légère.

-Et tu es bien placé pour savoir ce qu’implique un divorce…


Ça impliquait des procédures… Des jugements si ça se passait mal… Et j’en passe. Les divorces, c’est lourd. Plus qu’une simple rupture si on n’est pas marier…

-Mais, comme je le dis, ce n’est pas à moi de te juger… Ni aux autres. Ce n’est pas leur vie… Alors qu’importe ce qu’ils diront ou penseront.

J’affichai un léger sourire.

-Mais qui est cette Bailey ? Je ne savais pas que tu avais une amie nommée comme ça. Elle vient d’où ?

Je savais que si elle venait à se marier avec Hank, j’allais la rencontrer bientôt.




@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeVen 15 Déc - 19:20



Serial Lover
ft. Robin North


Je pouffai de rire, passant ma main sur mon visage avant de reprendre une bonne gorgée de bière. Ouais, il y en avait un tas d’histoires à raconter sur notre enfance à Stopher et moi. Et je ne doutais pas que ça ait été souvent l’idéal pour faire rire Robin ou d’autres invités à des repas de famille. Si toutefois on ne racontait que les épisodes où mes colères étaient plus hilarantes qu’autre chose…

Comme la fois où, par exemple, alors que j’avais 12 ans, un peu avant la naissance de Robin, j’avais dû rester seul à la maison parce que Stopher était déjà en ménage avec Grace et que mes parents étaient sortis souper chez des amis. J’avais été ravi parce que j’avais pu mettre la radio à fond et faire le con dans le salon en dansant comme un possédé.

Sauf que… Sauf que mes parents m’avaient dit qu’ils seraient de retour vers minuit, une heure du matin au grand maximum… Et qu’au final, ils étaient rentrés non pas à une heure du matin, mais 4 heures du matin !

Quand ils étaient rentrés, ils m’avaient trouvé assis sur les escaliers du hall qui menaient à l’étage, juste à proximité de la porte d’entrée de la maison, en pyjama et les attendant de pied ferme ! Dès qu’ils avaient ouvert la porte, j’avais commencé à les engueuler en hurlant que c’était inadmissible qu’ils soient rentrés si tard ! Qu’ils avaient dit 1 heure max ! Et qu’il était 4 heures bien tapée !

En fait, j’avais été malade d’angoisse à partir du moment où l’horloge du salon avait indiqué 1 :01 heures. Et ça n’avait fait qu’empirer à mesure que les minutes s’égrainaient ! Je les imaginais déjà morts dans un accident de voiture ! Plus de maman, plus de papa et j’allais faire quoi, moi ?!

Evidemment, je ne leur avais pas parlé de ça tout haut, me contentant de leur hurler dessus, ce qui avait provoqué l’hilarité de mon père… Qui n’avait compris que j’avais réellement eu peur que quand j’avais eu les larmes aux yeux à cause de la décompression de les savoir en vie et que tout allait bien…

Heureusement, autant mon père, que ma mère et mon frère avaient la décence, même encore aujourd’hui de stopper l’histoire au savon magistral que je leur avais passé du haut de mes 12 ans.

Ça, c’était un épisode « marrant »… Il y en avait de nombreux autres qui impliquaient souvent l’une ou l’autre destruction… Mais il y en avait des moins marrantes aussi, parce que parfois, la patience de mes parents arrivait à ses limites (à juste titre et sans aucun mauvais geste en retour)…

-Ouais, je m’en doute qu’il t’en a raconté… Et peut-être des bien plus récentes aussi…

J’avais tourné assez souvent dans ses films pour qu’il puisse écrire un bouquin rien que sur mes crises…

Et en parlant de crise… Ou de caprice, ou des deux… J’en étais venu à lui avouer que j’étais à nouveau fiancé, avec une jeune femme du nom de Bailey… Et évidemment, la question tomba comme un couperet… Si Robin me la posait, aucun doute mes parents et mon frère allaient faire de même, mais avec probablement beaucoup moins de diplomatie.

Je tirai longuement sur ma cigarette, m’étant expliqué comme je pouvais et affirmant que j’étais amoureux de Bailey. Quant à savoir si j’étais sûr de mon coup… Ben ouais, comme les deux premières fois.

La première chose que Robin me dit, c’était qu’il avait bien vu l’article, mais qu’il ne connaissait aucune Bailey et quelque chose en moi se détendit, comme un poids en moins…

-Ça me rassure, quelque part…

Je n’avais aucune idée de ce que j’aurais pensé si Robin avait dit qu’il avait déjà usé des services de la jeune femme…

Une petite gorgée de bière pour fêter ça et c’était reparti…

Je savais que tout allait très vite, je savais que j’avais tendance à « tomber amoureux » un peu fort. Mal, comme je le disais souvent. J’étais conscient de ce qui arrivait mais c’était comme si je ne savais pas me contrôler…

Tout comme je savais aussi que Bailey était la bonne, comme Helen et Kate l’avaient été. Robin affirma que l’amour rendait aveugle et ajouta aussi que Helen était une femme bien. Ça aussi, je le savais…

-Ouais… C’est moi qui…

Ne sais pas me contrôler… J’avais voulu le dire, mais les mots s’étaient étranglés dans ma gorge. Helen était une femme magnifique et j’avais tout fait foiré parce que Kate Julian avait eu l’excellente idée de rouler des hanches devant moi à une fête chez Daniele Ricci… Mon deuxième mariage n’avait tenu qu’à ça, finalement… Et quand on sait comment ça avait fini… Et comment ça s’était passé pendant 7 ans, j’avais été horriblement con.

J’étais peut-être encore très con aujourd’hui, sûrement même… Sauf que je ne m’en rendais pas compte.

Je m’étais affalé dans le divan, ma bière posée sur mon bas-ventre, et écoutai Robin… qui me rappelait les règles de base du mariage qui, théoriquement, était une union pour la vie… J’allais lui répliquer que ce n’était plus vrai depuis qu’on avait inventé le divorce ! Mais le jeune homme me devança. Et pas avec un petit argument, qui me fit me renfrogner dans le coin du divan. Parce qu’il n’avait pas tort… Si Helen n’avait rien réclamé d’autre que de ne plus être mariée avec moi (et de ne plus vivre avec moi), Kate, elle, m’avait fait y laisser de sacrées plumes.

Encore un petit coup de bière ?… Merde… Vide.

Mon regard se reporta sur Robin quand il demanda qui était Bailey et d’où elle venait.

-Heu… Bailey… C’est Bailey…

Une ex-prostituée poly-toxicomane et borderline qui était aussi accessoirement la mère d’Anthony « Dany » Ricci…

-Elle vient de Floride… Je peux ravoir une bière ?

Fallait que je lui dise… Fallait que je lui dise parce que si ce n’était pas moi qui le disais, c’était par la presse qu’il allait finir par le savoir.

Je commençai par le plus « simple », passant une nouvelle fois ma main sur mon visage, mais plus pour éviter son regard qu’autre chose.

-Bailey est actuellement en cure de désintoxication au Snow White… C’est pour ça que j’hésite à aller en Europe.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeSam 16 Déc - 12:50



Serial Lover
ft. Hank North


Oui, j’avais entendu des dizaines d’histoires sur les crises d’Hank. Mais je savais que ce n’était pas toujours aussi drôle et romancé que quand mes grands-parents ou mon père les racontait. J’avais déjà vu des crises d’Hank et ce n’était jamais vraiment beau à voir… Des cris, des poings, des objets cassés, des larmes. C’est comme ça que c’était, en général. Et ce n’était pas drôle même si certaine situation pouvait prêter à rire avec le recul.

J’avais entendu des vieilles histoires. Et des récents comme le supposa Hank. J’approuvai de la tête avec un sourire aux lèvres. J’en avais vu et entendu de toutes sortes.

Et je crois que les frasques d’Hank n’étaient pas terminées. La preuve : il venait de me confier qu’il allait prochainement se marié avec une certaine Bailey. Une fille que je ne connaissais pas même après avoir vu sa photo dans L.A.People. Et ça rassura Hank sans que je sache réellement pourquoi. Je me contentai de lever un sourcil.

Tout ça allait très vite. Mais je tenais quand même à rassurer Hank sur ses choix. Helen n’avait pas été un mauvais choix. Au contraire. C’était une fille bien. Il avoua que c’était lui… Sans arriver à terminer sa phrase. Mes lèvres se pincèrent.

-Oui… Mais tout le monde fait des erreurs.

J’en avais fait dans ma vie aussi. Et je savais que Kate Julian était une belle femme qui savait emballer un homme. Elle l’avait fait avec Hank et, sûrement avec plein d’autre. Après tout elle faisait partie du trio avec Victoria Hunter et Jessica Hill qui étaient réputées pour arriver à emballer toute la jet-set. Moi, j’étais passé entre leurs filets à tout mais je ne les considérais pas comme faisant partie de ma génération. Pour faire court, elles étaient bien trop vieilles pour moi et ne m’attiraient pas vraiment…

Mais là n’était pas la question… Hank voulait se marie avec cette fille… Et je ne pus m’empêcher de lui rappeler ce qu’était un mariage et ce qu’impliquait un divorce. Ce n'était pas une décision qui se prenait à la légère. C’était quelque chose qui se réfléchissait sur la longueur. Ce n’était pas qu’une fête un mariage… C’était plus que ça. Et Hank était supposé le savoir…

Et je crois que mes mots le touchèrent comme en témoigna son air renfrogné.

Je demandai, ensuite, qui était Bailey. Ne la connaissant pas, je voulais savoir qui était ma nouvelle future tante. Il disait que c’était Bailey et je souris.

-Oui… Mais encore ?

Elle venait de Floride. Mais la description s’arrêta là alors qu’Hank me demanda une autre bière.

-Oui, bien sûr ! J’arrive.

Je me levai et allai jusqu’à la cuisine chercher tous le pack de bière. Autant tout prendre au salon, tant qu’on y était. Je revins avec le pack et en tendit une à Hank avant de boire un coup de la mienne.

J’attendais la suite de la description. Et ce que j’appris me surpris un peu plus. Bailey était, actuellement, en cure de désintoxication. Ça voulait dire qu’elle consommait et qu’elle essayait de s’en sortir. En tout cas, c’était la raison qui faisait qu’Hank n’était pas très enthousiaste à me suivre en Europe. Je souris, un peu surpris quand même.

-C’est bien qu’elle décide d’arrêter la drogue. Ça faisait longtemps qu’elle consommait ? C’est toi qui l’a poussé à aller en cure ou c’est sa décision à elle ?

Donc, Hank sortait avec une ex-toxicomane. Je savais que la vie ce certains n’étaient pas rose et que, parfois, on se perdait en chemin. Ça avait sûrement été le cas de Bailey. Mais, son inscription en cure était un signe qu’elle voulait s’en sortir. Je n’étais personne pour la juger.




@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeLun 18 Déc - 11:37



Serial Lover
ft. Robin North


Ouais… Robin essayait de me mettre en garde et je comprenais tout à fait la démarche. Ce serait déjà mon troisième mariage, qu’est-ce qui me disait que ça ne se solderait pas encore par un divorce ? Je me renfrognais parce que je savais qu’il avait raison… Et pourtant, je n’avais pas pu m’empêcher d’accepter la demande de Bailey.

Parce que j’aimais sincèrement Bailey.

Et du coup, mon neveu voulait savoir qui était Bailey. De toute façon, j’allais devoir passer par là et plus d’une fois. C’était un peu une phase test cette rencontre avec Robin. Ses réactions à lui allaient me donner une bonne idée des réactions qu’allaient avoir mes parents et mon frère. Et jusque-là, c’était pas fort encourageant. Robin restait gentil, mais je doutais que Stopher soit aussi indulgent que lui.

Ce n’était pas tellement le fait que je me marie encore, le problème. Le problème, c’était que je venais à peine de divorcer, que j’étais condamné pour violence conjugale et que si ça merdait encore, j’allais finir par me retrouver définitivement bien dans la merde tant financièrement qu’affectivement. Si je finissais pas carrément en taule.

Je commençai par dire à Robin que Bailey venait de Floride, puisqu’il voulait savoir d’où elle venait. J’avançais à petit pas, mais mon neveu devait bien sentir l’arnaque puisqu’il en demanda plus. Alors j’avais demandé une bière pour reporter l’échéance. Je ne voulais pas voir l’air dépité de Robin quand j’allais lui dire que Bailey était une prostituée… Enfin, qu’elle l’avait été parce que je ne pensais pas qu’elle le soit encore…

Pas que j’avais honte de ce qu’était Bailey… Quoi que, si, peut-être un peu. Mais c’était surtout que personne ne semblait comprendre que la jeune femme était bien plus que ça, qu’elle valait bien mieux que ça… Même elle n’en était pas convaincue… Comme s’il n’y avait que moi qui y croyais.

Robin revint avec un pack de bière et j’écrasai ma clope avant de prendre la canette que Robin me tendait. Puis je lui avouai que Bailey était en cure de désintoxication… C’était déjà la moitié du boulot de fait : il savait donc que Bailey était toxicomane, mais qu’elle essayait de s’en sortir. Et mon neveu réagit comme je m’attendais à ce qu’il réagisse. Très calmement et en prenant les choses du bon côté.

Je lui souris doucement et rallumai une clope. Robin revint à la charge avec des questions mais je ne lui en voulais pas, j’étais là pour ça : jauger le type de questions qu’on allait nous poser, à Bailey et moi, sur un terrain ami dans un premier temps.  

Je soufflai une bouffée de fumée avant de secouer la tête… Depuis quand Bailey consommait ? J’en avais foutrement aucune idée…

-Heu… Depuis quelques années déjà… J’imagine qu’elle a commencé à l’adolescence…

Je relevai mon regard sur mon filleul, avec un petit sourire à la fois amusé, fier et… hésitant…

-Elle n’a que 24 ans…

C’était juste maintenant que ça me venait à l’esprit mais ma future épouse était plus jeune que mon neveu…

-Et c’est sa décision à elle… Elle a dit qu’elle voulait mériter mon amour et que ça commençait par là… Je suis vraiment fier d’elle… Parce qu’elle revient de vraiment loin…

Et tant que j’étais lancé…

-Jusqu’à ce qu’on se mette officiellement ensemble, elle se prostituait… Et ça risque fort de vite se savoir… la presse va pas nous rater…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeMer 20 Déc - 11:09



Serial Lover
ft. Hank North


Hank avait beaucoup de mal de parler de sa nouvelle relation. Il butait sur les mots et enchainait petite info par petite info. Il n’était pas sûr de lui mais je ne pensais pas que c’était par rapport à sa relation. Mais par rapport aux regards des autres sur celle-ci. Il venait de divorcer… Et donc, c’est sûr que ce n’était pas facile de dire à sa famille qu’il était déjà reparti pour un nouveau mariage.

Je dus faire une pause dans la conversation pour nous ravitailler en bière. Mais, une fois revenu, je repris là où on en était. Et j’appris que Bailey était en désintoxication. Voilà une autre raison, certainement, du pourquoi il hésitait à chaque phrase. Sa petite-amie était une toxicomane. Mais une toxicomane qui voulait s’en sortir et, pour ça, c’était un point très positif qui me faisait penser que Bailey prenait cette relation au sérieux. Surtout que je ne pouvais pas juger cette femme sur sa consommation. Les chemins vers la drogues sont nombreux et vient souvent d’une fragilité du consommateur. Et les vies de chacun ne sont pas toujours roses.

Mais je n’en savais pas encore beaucoup. Et c’était comme si Hank attendait chacune de mes questions. Alors je les posais parce que j’avais l’impression que ce n’était pas lui qui allait me donné les informations sur un plateau.

J’écrasai une cigarette et un rallumai une. Préférant la clope aux bières, je fumais plus que je ne buvais contrairement à Hank qui lui faisait autant l’un que l’autre.

Il déclara que Bailey consommait depuis son adolescence mais il n’en était pas plus sûr que ça. Il ajouta qu’elle n’avait que 24 ans. Mes lèvres se pincèrent… Bailey était jeune… Encore plus jeune que moi et bien plus jeune que mon oncle.

-24 ans…

Hank en avait quatorze de plus… Et même si je savais que c’était courant, surtout dans la jet-set, je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’elle était jeune… Et sûrement perdue vu qu’elle venait d’entrer en désintoxication. Même si, d’après Hank, la décision venait d’elle car elle voulait mériter l’amour d’Hank. Elle faisait cette cure par amour pour lui… C’était très beau mais… Est-ce que c’était suffisant ? C’est très bien de faire une désintoxication par amour. Ça a quelque chose de très romantique… Mais… Il faut le faire avant tout pour soi, je pense…

Mais, encore une fois… Qui étais-je pour juger ?

Je n’ouvris pas la bouche. Je laissais Hank continuer à parler sans l’interrompre. Il déclara qu’avant qu’ils se mettent ensemble, Bailey se prostituait. Mes lèvres se pincèrent à nouveau. Surtout qu’il ajouta la problématique de la presse dans le tas.

Ok… Hank sortait avec une ex-prostituée, ex-toxicomane de 24 ans. Dis comme ça, ce n’était pas spécialement glorieux… Mais je suppose que Bailey était plus que ça. Que ce qu’elle était allait au-delà de ces caractéristiques.

Mais la presse ne verra que ça… C’était clair.

Je laissai échapper un profond soupire soufflant ma fumée vers le plafond avant de regarder Hank.

-Et elle t’aime… Et tu l’aimes. Et, si tu la connais depuis deux ans, je suppose que tu la connais vraiment bien.


Ce n’était pas comme s’il venait de la rencontré. C’était différent. Elle avait été son amie avant d’être sa petite-amie. Pas comme Kate Julian avec qui il a passé le pas directement. Sans apprendre à la connaitre réellement.

-Elle est jeune… Et sûrement fragile vu son profil… N’oublie pas que, dans cette relation, elle compte sûrement beaucoup sur toi. La preuve, c’est qu’elle est prête à aller loin pour toi, jusqu’à changer complètement de vie…

Une prostituée toxicomane qui arrêtait de se droguer et de se prostituer, c’était beau. Mais ça demandait des efforts, de la volonté et, surtout, un grand changement de vie. Et Bailey allait sûrement se reposer sur Hank… Hank qui n’était pas vraiment un exemple de sérénité et de stabilité…

-Et la presse ne va pas te rater, non… Mais, il suffit de ne pas lire les conneries qu’il est écrit dedans. Tu t’en fiches… La presse ne doit pas dicter ta vie. Et je parle en connaissance de cause. Si Karen n’avait pas lu la presse et ne l’aurait pas prise au sérieux, elle serait peut-être encore ici aujourd’hui.


Je regardais Hank droit dans les yeux. Je ne voulais pas juger la fille qu’il avait choisie. Il la connaissait, de toute façon, bien mieux que moi. Ce que je voulais, c’est qu’il prenne la chose, lui, au sérieux. Et surtout, avant assez de lucidité que pour faire les bons choix et ne pas aller trop vite.



@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeVen 22 Déc - 13:23



Serial Lover
ft. Robin North


Bon… L’accouchement avait été laborieux, mais je devais avoir dit le plus important à Robin, tout du moins pour ce qui était de la Bailey que le tout L.A. allait forcément dépeindre, que la presse allait exposer. Une Bailey qui n’était en rien celle que je connaissais… On ne peut pas réellement résumer quelqu’un à une ex-prostituée toxicomane et borderline de 24 ans, si ?

-Ouais… 24 ans, je sais…

Je voyais bien que mon neveu enrobait son discours de sucre comme il savait si bien le faire. La diplomatie, qu’il appelait ça… Mais je sentais bien que, dans le fond, il ne voyait pas ma relation d’un très bon œil… Enfin, ce n’était pas tant la relation en elle-même qui semblait lui poser problème, ni même la personnalité de Bailey, un peu la différence d’âge peut-être… Non, le vrai problème de Robin semblait se situer dans la précipitation des choses.

Enfin bref, c’était loin d’être l’explosion de joie et de félicitations, mais ça, je m’y attendais. Pour ceux qui l’ignoreraient, il y a une différence entre impulsivité et débilité.

Robin soupira profondément et je fis de même. Il supposait que je devais tout de même bien connaître Bailey… Je souris et hochai la tête, mes yeux fixés sur ma bague de fiançailles de fortune.

-Bailey m’a donné plus d’affection en deux ans que Kate en sept… J’ai vécu un tas de trucs avec Bailey… Les pires trucs.

Mon regard passa de la bague à Robin :

-Au moins, je sais exactement dans quoi je mets les pieds, cette fois-ci.

Ce qui avait été bien loin d’être le cas avec Kate Julian.

Ce fut quand Robin reprit la parole à nouveau que je reconnus, et fus d’autant plus fier, de mon filleul. Je pouvais anticiper les discours du reste de la famille : ils allaient tous me mettre en garde contre Bailey. Aucun d’entre eux n’allait s’opposer à notre union, mais ils se méfieraient de Bailey dans un premier temps. Et je ne pourrai pas leur en vouloir après ce qui venait de se passer avec Kate (et encore, ils ne savaient pas tout à ce sujet).

Mais Robin, lui, alla à contre sens de tout ça : il souligna les efforts que faisait Bailey pour changer de vie et qu’elle allait compter beaucoup sur moi. Autrement dit, moi aussi, je devais être à la hauteur de la femme que j’aimais. Je hochai la tête, même si, en réalité, je ne saisissais pas totalement ce que voulait dire Robin.

-Ouais. Cette fois, interdiction de déconner…

Je pensais à ne pas tromper, déjà, mais je n’en ressentais pas du tout le besoin. Par-contre, je ne pensais pas à mes propres crises et débordements…

-Interdiction de faire du mal à Bailey, de quelque façon que ce soit…

J’avais dit ça tout haut, mais plus pour moi-même que pour Robin. Comme une promesse que je me faisais.

Quant à la presse, Robin disait de ne pas y faire attention. Je pris une grosse gorgée de bière avant d’approuver.

-Le problème n’est pas là. Je suis habitué à la mauvaise presse, je gère…

Je pinçai mes lèvres et regardai Robin :

-Mais pour Bailey, ce sera nouveau… Et ils vont pas parler d’elle en bien. Elle a un sacré palmarès dans la jet-set…

Il y avait déjà eu l’article sur le petit Dany… Puis celui de quand les paparazzi nous avaient chopés dans l’Eastside et j’étais sûr que les deux avaient fait du mal à Bailey…

Je ricanai, secouant la tête :

-Enfin, ces problèmes ne se poseront que si on survit à l’annonce de nos fiançailles à ton père et tes grands-parents…

Je frottai mon visage à deux mains après avoir écrasé ma clope.

-Ils vont pas être contents…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeSam 23 Déc - 13:48



Serial Lover
ft. Hank North


J’en apprenais un peu plus sur Bailey à chaque seconde. J’appris que la future femme d’Hank n’avait que 24 ans. Il en était conscient… Mais ça me faisait quand même bizarre, à moi qui en avait 25, d’entendre mon oncle me dire qu’il sortait avec une fille d’un an ma cadette.

Mais là n’était pas le vrai problème. Le vrai problème restait qu’Hank allait se marié alors qu’il venait à peine de divorcer. Je pensais qu’il se précipitait. Mais, je relativisais, en même temps, les choses en me disant que Hank connaissait Bailey depuis un moment. Il confirma. Il disait même que Bailey lui avait donné plus d’affection que Kate. Je pris un air compatissant. Bailey semblait être quelqu’un de bien… Ça, je n’en doutais pas…

-C’est déjà un avantage… Parce si tu ne la connaissais que depuis deux semaines, là je me serais vraiment inquiéter.

Mais c’était depuis deux ans qu’il la connaissait. Ce qui était quand même pas mal. C’était à lui de voir, de toute façon, ce qui était le mieux pour lui… Je ne pouvais pas lui dire : « non, tu fais une grosse connerie, Hank ». Parce que je ne savais pas si ce qu’il faisait en était vraiment une… Si ça tombe, cette union allait être le début d’une nouvelle vie pour lui… Une belle vie. Celle qu’il méritait.

Mais, pour ça, il fallait qu’Hank soutienne Bailey… Elle devait être fragile et elle devait compter sur Hank pour la soutenir. Je ne doutais pas qu’Hank puisse le faire. Mais je savais qu’il n’était pas forcément le plus mature des types de cette planète et qu’il lui arrivait de réagir impulsivement. Et je ne parlais pas de violence pure. Je parlais d’impulsivité dans ses choix.

Il déclara qu’il lui était interdit de déconner cette fois. J’approuvai… Il ajouta qu’il lui serait interdit de faire du mal à Bailey de n’importe quelle façon. Je me pinçai les lèvres. Oui, il avait raison. Mais là n’était pas le fond de mon conseil. Je me doutais bien qu’il n’allait faire aucun mal à Bailey. De mon avis, Hank se faisait plus souvent mal à lui-même qu’aux autres. Je parlais plutôt de permettre à Bailey d’avoir une stabilité. La stabilité ça aide à se sentir bien et en sécurité. Et pour ça, il fallait éliminer toute précipitation.

-Oui… Mais, surtout, réfléchir avant de prendre des décisions importantes. Réfléchir à deux. Toi et elle. Ne jamais se précipiter. Profiter de chaque instant.


En gros, pouvoir se poser et vivre.

Un autre problème allait venir de la presse. Mais là j’étais plus radical. Je déclarai à Hank qu’il devait l’ignorer. La presse était la pire chose dans la vie d’une célébrité. Mais ça ne faisait pas peur à Hank. Pas pour lui en tout cas, vu qu’il y était habitué.

Il avait peur pour Bailey. Le passé de la fiancé d’Hank n’était pas glorieux étant donné son profil. Et elle semblait avoir un passif avec des membres de la jet-set. Je soupirai.

-Ouais… C’est pas gagné, ça…

Hank allait devoir la protéger de la presse. Et rien que cette idée me noua l’estomac tellement ça me faisait penser à Karen. Bailey allait devoir avoir la tête dure. Ou ne pas lire L.A.People ce qui n’était pas une mauvaise idée en soi.

Hank ricana alors disant que tous ces problèmes se poseront après l’annonce au reste de la famille. Et, ça, il le redoutait plus que tout. J’écrasai ma cigarette dans le cendrier posé sur la table.

-Ils vont faire une crise cardiaque, je pense.

J’esquissai un sourire.

-Mais est-ce que tu as vraiment besoin de leur accord ? Ils ne peuvent pas choisir ta vie pour toi. Et si tu es heureux avec Bailey, ils finiront pas accepter l’idée. C’est toujours comme ça.

Tout ce qu’ils voulaient c’était le bonheur d’Hank.

-Tu sais, c’est normal qu’ils n’approuvent pas dans un premier temps. Tu viens de divorcer. Tu as été condamné injustement. Ils ne veulent pas te voir encore plus bas à cause d’une fille. Ils s’inquiètent pour toi, c’est tout. S’ils désapprouvent, dis-toi que c’est parce qu’ils t’aiment.

Peut-être d’une mauvaise façon mais l’idée était là. Ma grand-mère ne voulait que le bien de tout le clan et elle sait qu’Hank n’est pas le moins fragile.



@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2672
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeMar 26 Déc - 11:50



Serial Lover
ft. Robin North


J’étais en train de tout dire à Robin. Ce n’était déjà pas simple alors même que je savais que mon neveu n’allait ni m’engueuler, ni désapprouver. Limite, ce qui fut le plus difficile à avaler pour lui, ce ne fut pas que Bailey ait été une junkie et une prostituée, mais plutôt qu’elle était plus jeune que lui. Et ce fut ce qui me permit d’esquisser un sourire. C’était pourtant plus que courant, non ? Et puis Bailey avait pas 19 ans non plus, bien qu’à dire vrai, ça n’aurait pas changé grand-chose pour moi… Si elle en avait eu 17, j’aurais peut-être commencé à m’inquiéter.

Enfin, au moins Robin était-il rassuré de savoir que je connaissais Bailey depuis 2 ans et pas deux semaines… Et putain, s’il savait ! J’avais de quoi écrire trois films au moins sur ces deux ans !

Soit, je promis à moi-même et à mon neveu de ne pas faire de mal à Bailey, parce que je me connaissais… Enfin peut-être même pas encore assez : il y a un mois ou deux, j’aurais encore clamé avec certitude que je n’étais pas violent avec les femmes, que je n’avais jamais frappé une femme. Ce n’était plus vrai depuis mon altercation avec la guitariste de The Burning Fire.

Robin disait que pour bien faire, il faudrait qu’on apprenne à réfléchir à deux, à ne pas se précipiter. Je ricanai de désespoir après avoir tiré sur ma clope.

-Putain, c’est pas gagné… Bailey et moi, on est un peu les deux mêmes : on voit un tas de merde, on peut pas s’empêcher de sauter dedans…

Avec la presse non plus, c’était pas gagné. Je pensais pouvoir gérer de mon côté et pouvoir aider Bailey avec ça. J’avais pas encore idée de combien j’avais tort sur ce point.

Mais ce qui me stressait à mort, ce n’était ni la presse, ni ce que Bailey avait été parce que je l’aimais telle quelle. Ce qui m’inquiétait vraiment, c’était que j’allais encore décevoir mes parents et mettre leurs nerfs à rude épreuve.

Robin relativisait, se demandant si, vraiment, j’avais besoin de leur accord. Je réfléchis deux secondes, me mordillant la lèvre avant de hocher la tête puis de regarder Robin :

-Evidemment que j’ai besoin de leur accord. Et je sais qu’ils me le donneront quoi qu’il arrive parce qu’ils pensent comme toi : il ne peuvent pas choisir ma vie pour moi.

Je soupirai.

-Ce serait pourtant beaucoup plus facile. Ce serait comme jouer dans un film où je n’aurais qu’à jouer un script écrit d’avance par quelqu’un d’autre.

Pas de responsabilité et quand il arrive une merde, bah c’est parce que c’était écrit. Le script était rassurant, pas la vraie vie. Mais ça, je l’avais déjà expliqué à Robin un peu après que Kate soit partie en demandant le divorce, alors qu’on tournait les dernières scènes de Factory War.

Je terminai ma bière d’une traite et en ouvris une autre.

-Je sais que c’est de l’amour mêlé d’inquiétude que je vais voir dans leurs yeux. Mais à mon âge, je ne devrais plus provoquer ce genre de sentiment chez mes parents, tu crois pas ?

Non, à mon âge, je devrais au contraire pouvoir les rassurer sur l’avenir, provoquer leur fierté en fondant une famille comme Stopher l’avait fait il y avait déjà un bail ! Pas faute d’essayer pourtant ! Et j’espérais que cette 3ième fois ne serait pas un nouveau faux départ…

-C’est de ça que j’ai peur, bien plus que de ne pas avoir leur bénédiction.

Je frottai mon visage à deux mains puis écrasai ma clope dans le cendrier avant de reprendre ma bière en main et de m’affaler dans le divan.

-C’est un tournage qu’il me faut…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 334
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 28 Déc - 13:59



Serial Lover
ft. Hank North


Je donnais des conseils à Hank. Mon expérience en couple n’était pas énorme mais, avec Karen, ça avait assez bien fonctionné parce qu’on prenait toujours des décisions en se concertant. Je crois que si Hank faisait ça avec Bailey, ça pourrait marcher.

Mais il ricana déclarant que lui, comme Bailey, avaient l’habitude de sauter dans la merde. C’est vrai que l’impulsivité d’Hank l’avait souvent mis dans la merde. Et si sa nouvelle petite-amie était pareille, ça n’allait pas aider.

-Il faudra vous discipliner, alors…

C’était le seul moyen. A 38 ans, il était peut-être temps pour Hank. Il ne pourra pas toujours se faire sortir de la merde par mon père ou mes grands-parents. D’ailleurs, c’est à eux qu’il redoutait de parler de sa nouvelle relation. Je pouvais le comprendre. Mais Hank ne devait pas avoir besoin de leur avis pour se lancer. Ce n’était pas la vie des autres, c’était le sienne.

Il déclara qu’il avait besoin de leur accord. Mais il était sûr et certains qu’ils pensaient comme moi. C’est sûr que ce n’était pas mon père qui allait empêcher le mariage de son frère. Mais Hank, ce qu’il voulait, quelque part, c’était qu’on choisisse pour lui. Comme dans un film où le scénario était pré-établi et qu’il suffisait de jouer le texte. Hank trouvait les scénarios rassurant. Il me l’avait déjà dit plusieurs fois. Hank n’aimait pas choisir pour Hank. Il préférait mille fois qu’on décide à sa place.

-Seulement, la vie n’est pas un film. Hank, personne ne fait toujours les bons choix. Mais il faut avoir les couilles d’assumer… Que le choix soit bon ou non.

Et ça je l’avais bien compris depuis longtemps. Mon père m’avait enseigné ça. Il fallait toujours assumer ce qu’on faisait.

Hank était conscient que mon père et ses parents l’aimaient et s’inquiétaient pour lui. Mais il déclara qu’à son âge il ne devrait plus provoqué ce genre de sentiment. Il avait raison. Mais le changement devait venir de lui. J’approuvai de la tête.

Il avait peur de ça, en fait. Il avait peur de voir ce sentiment dans leurs yeux.

-Oui, je comprends. Mais tu sais ce qu’il te reste à faire…

Devenir mature. Prendre ses responsabilités. Réfléchir avant d’agir. C’est ça que devait faire Hank pour ne plus provoquer ce sentiment chez ses parents et chez mon père.

Il ajouta qu’il lui fallait un tournage. J’approuvai de la tête.

-Ouais… A moi aussi…


Je m’affalai à mon tour fumant ma cigarette. Qu’est-ce qu’un acteur sans tournage… Je regardai Hank avec un sourire.

-Ça viendra. Tu verras.

Parce qu’Hank était un grand acteur. En tant que tel, il finira par avoir le tournage qu’il désirait tant.




@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Serial Lover [PV Robin][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Serial Lover [PV Robin][TERMINE]   Serial Lover [PV Robin][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Serial Lover [PV Robin][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» FAKE LOVER™
» {Jour 8} Saint Robin, ville noire
» Supergirl v Robin : Dawn of Problems [Kara] [Terminé]
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Appartement de Robin North-