AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Dim 10 Déc - 12:14



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Je savais que je n’allais pas aimer les petites réunions avec les autres pensionnaires de cet endroit lugubre. Je les trouvais, d’avance, inutiles et je savais qu’elles ne m’aideraient pas vraiment à passer au-dessus du manque qui me brûlait le corps depuis que j’étais entré au Snow White. Pourtant, ces réunions étaient obligatoires et ressemblaient aux réunions d’alcooliques anonymes qui étaient souvent mis en scène dans certains films d’après les autres pensionnaires.

J’y étais allé sans grand enthousiasme. J’avais trouvé une excuse pour ne pas participer à la dernière. J’avais prétexté que j’étais trop malade pour me lever de mon lit. Ce qui était un peu vrai à cause du manque. Les médecins m’avaient laissé tranquille pour cette fois-là grâce à quelques billets que j’avais sortis de ma poche. Toute personne censée était corruptible dans ce monde.

Mais je n’avais pas pu échapper à la séance d’aujourd’hui. Et j’étais assis sur une chaise avec, tout autour de moi, d’autres drogués dont aucun n’était connu. Côté notoriété, ici, c’était moi qui remportais la palme. Il y avait des hommes et des femmes. Et chacun tiraient des têtes jusque par terre sûrement à cause du manque, eux aussi.

Je les scrutais du regard. Il n’y en avait qu’un qui me disait vaguement quelque chose. Une jeune femme blonde qui semblait sortie des pires quartiers de cette ville. Mais je n’arrivais pas à situer où je l’avais vue… Et elle devait avoir remarqué les regards insistants que je jetais sur elle pour essayer de déterminer où j’avais déjà vu ce visage.

Mais je n’eus pas le temps de la resituer… Et l’homme qui menait la session de groupe m’invita à m’exprimer. Je laissai échapper un soupire.

-Bonjour… Je m’appelle Axel. Je suis journaliste pour Guitar&Pen certains, ici, le savent déjà. J’ai commencé à prendre de la cocaïne à l’âge de 14 ans. C’est une fille de 16 ans qui m’en a proposé à une fête guindée. J’ai accepté et, depuis, je ne me suis plus arrêté. Ma consommation n’a fait qu’augmenter pendant toutes ses années sans que je prenne conscience que c’était en train de me détruire. Quand j’étais jeune, je n’en consommais qu’à certaine fête. Mais devenu adulte, j’ai commencé à en consommer tous les jours. Je ne pouvais plus m’en passer.

Je marquai une pause en regardant les autres avant de reprendre.

-Mais dernièrement, je me suis marié… Je vais avoir des triplés bientôt et je souhaite vraiment être un père parfait pour eux. C’est pour ça, qu’avec l’aide de ma femme, j’ai décidé d’arrêter et de venir ici pour essayer de me défaire de mon addiction.

C’était bien beau raconté comme ça. Avec mes expressions qui fluctuaient au fur et à mesure de ma brève histoire. Mais c’était très loin de la vérité. Les choses étaient plus complexes mais je n’avais pas envie d’en parler devant une flopée d’anonyme tout aussi drogué que moi.

L’homme qui dirigeait la session me remercia. Et on passa à quelqu’un d’autre. A la fille blonde. Je plissai les yeux la fixant du regard. Peut-être qu’en entendant sa voix, j’arriverais à la resituer.

@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Dim 10 Déc - 23:01



In The Same Hole
ft. Axel





Les jours se suivent et… se ressemblent ici au Snow White Center. L’horaire, plus que strict est là pour nous rappeler sur le droit chemin – c’est ce qu’ils nous répètent tous autant qu’ils sont – même si parfois, j’aimerais en emprunter un différent.

Pas de grâce mâtiné, nous devons tous être debout à 6h30 bien tapante et être à la salle à manger à 7h30 si nous voulons être sûr d’avoir droit à notre petit déjeuner ! Et on ne doit pas oublier notre carte repas qu’on nous estampillera, faute de quoi, nous ne serons pas servit. Qui a dit que ce centre était un endroit pour se reposer et prendre du mieux ?

Tu parles, Charles !

S’en suis ensuite des ateliers non obligatoires- mais fortement recommandés -  pendant lesquels, à tour de rôle ou selon le besoin, nous sommes appelés à rencontrer  le spécialiste du jour.  Médecin, nutritionniste, psychologue, psychiatre, nommes-les, ils sont tous là et  veulent tous avoir leur tête à tête hebdomadaire avec nous.  

Joie !

Suite de quoi, après un déjeuner qui se déroule sur la même base que le repas du matin, petite carte en main, j’ai droit à mon repas et c’est après seulement que nous avons la chance incroyable de suis une thérapie de groupe visant à gratter nos petits bobos tous ensemble et à s’applaudir quand nous parvenons à  arracher une belle grosse galle !

Je fais tout ce que je peux, je participe activement et tout ça, dans le but unique de me rendre digne de l’homme que j’aime mais, je sens que je vais sous peu renouer avec la folie à ce rythme !  J’en suis encore à ma première semaine et je n’ai pas vu Hank, non plus que j’aie eu le droit à un coup de fil de sa part. Immersion total pour une semaine complète.

Je suis assise sur une chaise inconfortable, en cercle avec plusieurs autres personnes qui, comme moi, sont à travailler sur leurs problèmes.

Y’a ce type cependant.  Beau, grand, pas très vieux, la mi-vingtaine je dirais… Je ne le sens pas.  Chaque fois que je me retrouve en thérapie de groupe avec lui, il me regarde comme si je sortais d’une boîte a surprise. J’ai envie justement de bondir de ma chaise et de lui faire ma plus belle grimace puis de reprendre place, avec tout le sérieux possible, comme si rien ne venait de se produire.

Alors Axel, puisque c’est son prénom, prend la parole et explique le comment du pourquoi de son addiction à la coke.  Son histoire est touchante. Typique de gosse de riche. Ce qui me fais sourciller c’est quand il dit qu’il est là pour ses gamins à naître et non pas pour sa femme. Bon ok, vouloir être un bon père c’est cool… au moins il n’a pas envie de laisser la mère seule avec ses emmerdes.

Putain… trois gamins qu’elle attend ? ! Il avait pas envie de se réveiller avant, le journaliste ?

Quoi qu’il en soit, il reçoit une bonne main d’applau-encouragement (j’invente, c’est beau comme terme, non ?), parce que forcément, journaliste pour Guitar&Pen ça en jette ! Je suis presque certaine qu’il a dû faire un article sur  The Burning Fire et leur faire mauvaise presse.  

Mon tour vient. Je n’en ai pas envie.  

Mais,  puisqu’il faut y aller…

- B’jour… Moi c’est Bailey, j’ai 24 ans et je suis ici parce que je suis poly toxicomane. Je consomme régulièrement de la cocaïne, ecstasy, héroïne, amphétamine, lsd… enfin, nommez-les !  Quand j’en trouve pas, j’vais fouiller dans les pharmacies et prendre n’importe quoi qui puisse étourdir un peu.   Il y a quelque temps de ça, j’ai fait une tentative de suicide après un délire psychotique et voilà… j’ai été internée un moment mais dès ma sortie…

Je m’arrête, lâchant un petit rire de gêne, de honte et de dépit.  Un résident, que je connais sous le pseudonyme de  Chuck, puisqu’il se présente toujours ainsi, me tends une bouteille d’eau. J’aurais dû m’en prendre une moi aussi, en entrant mais, j’y pense jamais… Je le remercie d’un petit sourire et, après une gorgée, je continu mon  exorcisme.

- J’ai pas su tenir. J’ai rencontré un mec. Un type vraiment bien et on a des projets, lui et moi. C’est l’homme de ma vie. Et justement, parce que je veux vivre longtemps avec lui, il faut que je me débarrasse de mes dépendances.  Je suis ici de mon plein gré et je veux faire en sorte que ça fonctionne.

Et hop, je m’assois aussitôt ma phrase terminé.  Pas envie de rester debout a entendre leur  applau-encouragement !

L’animateur du cercle de discussion a quand même toujours des trucs hyper sympa a nous dire. Lui-même ex toxicomane, disons que son expérience de vie est plus crédible à acheter pour moi et me semble moins moralisatrice que celle de n’importe qu’elle autre intervenant du Snow White Center.

Quand enfin il met un terme au cercle, je me lève et rigole avec Chuck avant de sortir de la salle. Je vois le type, le journaliste s’en aller de son côté et je me décide de le rejoindre.  Y’a pas 36 façons de savoir pourquoi il fixe sur moi tout le temps !

- Hey !  Euh… Axel ?  C’est ton nom ?

Il faut que j’arrive à sa hauteur pour qu’enfin il me regarde. Assez drôle quand même alors que dans la salle il ne faisait que ça !

- Est-ce que j’ai dis ou fait un truc de travers ? Ou alors j’ai peut-être un troisième œil dans le front… mais j’ai eu la bizarre impression que tu me dévisageais tout à l’heure, je me trompe ?


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Mar 12 Déc - 11:07



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Je pense avoir fait une certaine impression en mettant en avant que je faisais ça pour ma femme et mes enfants. Parce qui si j’étais ici, c’était bien pour eux. Sinon, je ne serais pas là à répéter les mêmes choses devant des anonymes pas beaucoup plus vertueux que moi. Pour certain, ils étaient même pires…

Je reçu les applaudissements automatiques des autres droguées de cette pièce. Je ne voyais vraiment pas en quoi cette thérapie aidait à décrocher. Le médecin disait que c’était pour qu’on se rende compte qu’on n’était pas seul dans cette situation. Et le savoir pouvait aider à s’’accrocher. Pour moi, ça semblait plus être une perte de temps.

Ce fut au tour de la femme blonde de prendre la parole. Je la fixais d’autant plus cherchant, toujours, à me rappeler où je l’avais vu. Elle s’appelait Bailey. Ce nom ne me disait absolument rien. Je fis la moue l’écoutant nous raconter son histoire de poly-toxicomane suicidaire et psychotique. Quand je disais qu’il y avait des pires que moi, ici…

Elle s’arrêta un moment pour montrer sa gêne et boire de l’eau. Et elle continua son histoire en déclarant qu’elle avait trouvé un mec qui lui avait donné l’électrochoc suffisant pour qu’elle vienne en cure. En fait, tout le monde avait presque les mêmes raisons de venir ici. Une femme, un petit-ami, une petite-amie, un mari, des enfants, ou, encore avoir frôlé la mort… Il n’en fallait pas plus pour passer le pas. Et cette fille blonde n’échappait pas à la règle.

J’applaudis, comme tous les autres, après l’intervention de Bailey. Après ça, c’est l’animateur de mettre son grain de sel avant de mettre un terme à cette interminable session. Je soupirai de soulagement avant de m’en aller pour la suite du programme de cette tout aussi interminable journée.

Alors que je marchai, Bailey m’interpella pour me demander si j’étais bien Axel. Je levai un sourcil me retournant vers elle quand elle arriva à ma hauteur. Comme si le fait que son nom ne me disait rien m’avait fait perdre tout intérêt pour elle.

-Oui, c’est ce que j’ai dit…


Je l’ai dit en plein session. Mais je suppose que sa question était une question rhétorique.

Elle avait remarqué que je la dévisageai. Et sa question, même si elle employait quarante détoure pour me la poser, était de savoir pourquoi. J’haussai les épaules.

-Parce que j’ai la vague impression de t’avoir déjà vu quelque part… Mais si je t’avais déjà rencontré, je m’en serais souvenu… Une poly-toxicomane suicidaire et psychotique ça se remarque et ça ne s’oublie pas.

Je souris d’un sourire un rien mauvais. Mais mon visage se radouci bien vite.

-A moins que tu ne sois un artiste de la musique. Tu l’es ? Dans ce cas, je t’aurais peut-être rencontré dans un club… Je vais souvent en club pour écouter les groupes et faire des critiques.

Je me tenais devant elle. C’était peut-être au Dizzy que je l’avais vue. C’était là qu’on trouvait le plus de drogués.


@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Mar 12 Déc - 17:30



In The Same Hole
ft. Axel





Il marche vite le journaliste. C’est normal, tous les maigrichons à grandes jambes marchent vite. À croire qu’ils ont développés cette habileté plus que n’importent qu’elles autres.  Ou alors c’est moi qui n’a pas d’assez grandes jambes mais c’est pas faute d’avoir un solide entraînement à la marche…  J’ai un assez bon cardio ce n’est pas pour me venter…

Quand je le rattrape, je ne suis pas surprise, bien que je ne le comprenne pas, de voir son air condescendant se poser sur moi.  J’ai envie de le prendre par les épaules, de le secouer en lui gueulant qu’on est tous égaux ici et que personne n’est mieux que personne.

De là mon interrogation à savoir pourquoi il me dévisage, je crois, plus que n’importe qui d’autre.  Je n’ai pas mon carnet avec moi ici et je ne peux donc pas savoir s’il y a un Axel parmi mes clients. Je ne peux pas me souvenir de tout le monde ! Surtout si ce n’était pas un bon coup…

Sa première partie de réponse est quelconque. Il a l’impression de déjà m’avoir vu quelque part. J’ai un visage commun, une fille comme on en croise a tous les coins de rues, il pourrait m’avoir vu – enfin avoir l’impression de - n’importe où. Et en fait, si tous les deux nous consommons de la coke, on a peut-être  été traîné dans le même coin pour rencontrer notre dealer.

C’est quand il focalise sur mes troubles, pour me les remettre en plein visage comme une étiquette, que je sens la tension monter.

- Je n’affiche pas mes travers comme une carte de visite, alors non j’crois pas que tu t’en serais souvenu !

Y’a mieux comme drague que de dire «  hey, salut ! J’suis accro à la coke, on baise ? »  Quoi que je suis aujourd’hui fiancée à Monsieur « Je dis pas ça contre vous mais, putain... Faut avouer que toutes les femmes sont des salopes... ! »

Le représentant délinquant de Guitar&Pen change cependant légèrement d’attitude quand il suppose qu’il pourrait m’avoir croisé dans un club dans le cadre de son travail.  Mouais, bon ce n’est pas au Dizzy que ça pleut, des groupes qui percent en commençant dans ce trou à rat, on peu les compter sur les doigts d’une seule main à 4 doigts.

-  Je ne suis pas une artiste ou relié au monde de la musique, sauf si on parle de ma clientèle qui elle, en est composé en grande majorité, mais… je traînais souvent au Dizzy.

C’est une époque que je voudrais bien oublier de ma vie. Tout ce qu’elle a apporté n’a rien de bon sauf pour ma rencontre avec Hank. Ce jour là…  je ne l’oublierai jamais de toute ma vie!

Axel était déjà là quand je suis arrivé au centre donc je ne sais pas pour combien de temps encore il  restera ici mais je sais que hier, c’était jour de visite sauf pour ceux qui, comme moi, en sont à leur première semaine, et donc il est resté dans sa chambre toute la journée.

- Ta femme, elle vient parfois te rendre visite ici ?

En fait, même si ma question semble faire diversion de la raison pour laquelle je l’ai abordé, ce n’est pas le cas.  Hank me manque terriblement et j’ai vraiment hâte de le revoir. Seulement j’ai peur qu’il m’oublie. Qu’il se trouve un tas de choses mieux que de venir perdre son temps pour une courte visite  et de savoir qu’Axel n’en a pas eu hier, immanquablement, ça vient renforcir la crainte que je nourris.
 
- Elle doit te manquer…


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Mer 13 Déc - 19:11



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Je n’avais rien appris sur cette fille pendant son intervention. J’en étais, donc, venu à me dire qu’elle ressemblait sûrement à quelqu’un d’autre que je connaissais. Et que c’est pour ça que son visage me disait quelque chose.

C’est pour ça que, quand elle me rattrapa pour me demander pourquoi je la regardais, j’avais perdu tout intérêt pour elle. Mais comme elle était là, autant lever totalement le mystère sur cette « impression de déjà-vu », si on peut vraiment appeler ça comme ça.

Je profitai du moment où j’exposai mes raisons pour tacler un rien la fille qui s’était décrite comme étant une poly-toxicomane suicidaire et psychotique. Elle déclara ne pas afficher ça comme carte de visite. Elle était vexée et je souriais. Tout le monde détestait ses propres vices. Je n’échappais pas à la règle mais j’étais loin d’avoir été coincé aussi profondément dans la drogue que mon interlocutrice.

Je continuai mon investigation déclarant que j’avais, peut-être, croisé Bailey dans un club. Elle avoua ne pas faire partie du monde de la musique. Mais elle déclara avoir trainé au Dizzy. Mon sourire s’élargit. Ça ne m’étonnait pas. Le Dizzy était un repère de toxicomane. Ça n’empêchait pas, au club, d’avoir vu passer quelques bons groupes. Dernièrement, un groupe habitué du Dizzy, BleedingHeart, avait signé avec MTI. Comme quoi, il y avait des choses qui sortaient indemne de ce trou à rat coincé dans l’Eastside.

-Au Dizzy ? Tu ne ressembles pourtant pas à une habituée de ce club.

Je disais ça avec beaucoup d’ironie, bien sûr.

-Mais oui, ce n’est pas impossible que je t’ai vu là-bas.

Bailey était déterminé à continuer la conversation. Et elle me posa une question sur ma femme. J’étais à ma première semaine au centre et, qui dit première semaine, dit pas de visite.

-Elle n’est pas encore venue. Je suis ici depuis un peu moins d’une semaine. Mais elle viendra certainement la semaine prochaine.

Je ne sais pas, en fait. Elle pouvait très bien ne pas venir. Entre moi et Sonne, c’est une histoire de deal même s’il subsistait toujours un amour entre nous. Du moins, de mon côté. Du sien, je commençais à douter… Je verrais bien…

Bailey déclara que ma femme devait me manquer. C’est vrai que je pensais souvent à elle, à Alan et aux bébés. Ils me manquaient et l’ambiance du centre n’était pas pour aider… Je pris un air un peu moins enjoué.

-Oui, elle me manque beaucoup. Elle et son fils…

Alan n’était pas officiellement mon fils. Je n’avais pas osé demander, à nouveau, après tout ce qu’il s’était passé. Et j’étais sûr que Sonne refuserait, de toute manière.

Je regardai vers Bailey.

-Mais je suppose que c’est pareil pour toi. Ton petit-ami te manque, n’est-ce pas ? Celui pour qui tu es ici… C’est bien pour lui que tu es là, non ?

Mon sourire revint. Et les questions avec. Poser des questions sur les autres pour éviter celle sur moi, c’est un don que j’avais. C’est pour ça que j’étais un très bon journaliste.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Jeu 14 Déc - 17:22



In The Same Hole
ft. Axel





Axel n’est pas  le genre de type qu’on croire en désyntox.  Bon ok j’en suis à ma première – et dernière je l’espère – expérience en centre mais il me semble trop BCBG pour s’abaisser à venir dans un centre plutôt que d’aller dans un hôpital privé huppé de Beverly Hills.  Ou c’est que dans ma tête et je me fais de fausses idées sur les gens qui viennent ici.  Au Snow White Center, spécifiquement, je veux dire.

N’empêche qui semble bien regarder un peu tout le monde de haut et, bien qu’il n’en soit qu’à sa première semaine comme il me l’a fait remarquer, je ne l’ai pas vu dans aucuns des ateliers.  À chacun sa façon de mener son combat contre la dépendance. En ce qui me concerne. J’aime mieux me perdre dans pleins d’activités que de m’enfermer dans ma chambre et de trop penser.

Je pleurerais sans aucun doute toutes les larmes de mon corps en pensant à Hank et à combien déjà il me manque. Je dois me retenir de compter les heures, pour ne pas dire les minutes, avant son premier droit de visite.

Le journaliste serait ici incognito pour un reportage que je ne serais pas surprise. Mais bon, chez Guitar&Pen, ils ne font pas dans les reportages chocs sur la misère humaine donc ça ne colle pas.

Quand il me répond, il est d’une condescende incroyable. Pourtant, nous en sommes au même stade. À notre première semaine en captivité volontaire et sans contact avec l’être aimé.  D’un autre côté, je  sais que nous ne sommes pas ici pour se faire des copains, apprendre des chansons et manger des marshmallow autour d’un feu de camp. Cependant,  j’aimerais bien croire que l’on puisse passer au travers de notre séjour sans raser les murs des couloirs pour éviter de rencontrer l’un ou l’autre.

Après m’avoir répondu que sa femme et le fils de cette dernière lui manquait, il me retourne la question. Penser à Hank, ça me fait toujours un coup de chaud à l’intérieur… ça prend naissance dans mon cœur pour ensuite se répandre partout en moi. Et je sais que je dois maintenant sourire largement et avoir des étoiles dans les yeux.

Je m’appuie contre le mur et, ramenant une mèche de cheveux vers l’avant, je me mets à la tortiller  avec mon index.

- Je suis ici d’abord pour moi. C’était ma décision mais oui, au final ce sera bénéfique pour lui aussi et… oui, il me manque horriblement.

Je me retiens de dire au journaliste que Hank North est mon fiancé.  Connu comme il est, Axel le connait forcément.  Seulement, je me retiens. Difficilement mais je le fais. Parce que je me dis que Hank doit préférer le dire lui-même a ses proches plutôt que de voir la nouvelle se répandre à tout vent.  Déjà, quand nous avons vidé mon appartement, ce fut rapporter dans un torchon sur papier glacé. Et nous avons fait en sorte que de rester dans la Villa de San Fernando depuis donc…

Mais ça se saura… de toute façon. Dès qu’il viendra me rendre visite ici, ça ne passera pas inaperçu.

- Ce serait bien, enfin j’sais pas ce que tu en penses, mais de pouvoir discuter pendant notre temps ici… c’est probablement moins pire que de rester chacun dans son coin à se ronger les ongles pour éviter de devenir fou, t’en penses quoi ?



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Ven 15 Déc - 13:38



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Je venais à me dire que, finalement, j’avais dû croiser Bailey au Dizzy Warhol. C’était le seul endroit où je pourrais avoir vu son visage. Le mystère me semblait donc levé.

Mais ce n’était pas pour autant que la conversation était terminée. Bailey commença à poser des questions plus personnelles comme depuis combien de temps j’étais ici et si ma femme me manquait. Je n’avais menti à aucune des questions. Sonne et Alan me manquait mais, n’étant qu’à ma première semaine ici, c’était encore supportable. Je savais que j’allais avoir le temps plus long la semaine suivante, surtout si Sonne décide de ne pas venir me voir ce qui est, malheureusement, envisageable. J’étais, en tout cas, certain, qu’elle ne viendrait jamais ici accompagné d’Alan donc je devrais attendre la fin de mon séjour pour revoir le petit rouquin.

Je renvoyai la question à Bailey. Elle avait dit, lors de la session, qu’elle était ici en partie pour son petit-amie. Je suppose qu’il devait lui manquer. Et j’eus déjà presque une partie de ma réponse rien qu’en regardant son sourire et son regard brillant d’émotion. Elle aimait ce type, qui qu’il soit.

Mais elle précisa que sa décision de venir ici était, d’abord, pour elle. Avant d’ajouter que son petit-ami lui manquait. Un sourire s’afficha sur mon visage.

-C’est vrai que le plus compliqué, ici, c’est la solitude. Mais on n’est pas ici pour un an non plus. Quelques semaines tout au plus.

En gros, c’était vivable même si ce n’était pas simple. Surtout que, dès la seconde semaine, Bailey pourra revoir son petit-ami qui devait, sûrement, être aussi vertueux qu’elle.

Bailey me proposa, alors, qu’on discute ensemble pendant notre séjour. En gros, c’était une demande d’amitié en quelque sorte. Ou du moins, une demande de soutien solidaire entre deux drogués. J’avoue que rester seul dans mon coin, ce n’était pas mon truc même si j’avais négocié pour avoir le téléphone dans ma chambre.

-Pourquoi pas ! J’aime discuter, ça tombe bien. C’est sûrement une déformation professionnelle…

Je souris m’appuyant, à mon tour, contre le mur.

-Au fait, tu fais quoi dans la vie ?

Elle ne l’avait pas dit lors de la session et si on voulait commencer à discuter l’un avec l’autre et partager nos sentiments autant commencé maintenant.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Mer 20 Déc - 17:48



In The Same Hole
ft. Axel




Je ne sais pas à quoi je m’attendais concrètement en allant questionner le journaliste.  Ni pourquoi d’ailleurs je m’entête à poursuivre cette conversation qui ne semble pas vouloir aller nulle part.

Possible que je ne veuille que meubler mon temps, chercher à  penser à autre chose qu’à l’envie de sniffer une ligne ou  de me morfondre dans mon lit en serrant contre moi non oreiller, imaginant qu’il puisse s’agir de Hank.

Notre  - et probablement seul – point en commun est l’ennui de l’être cher.  Hank me manque et pour Axel, sa femme et son beau-fils.  Et cette dernière qui est enceinte, il doit rater plein de trucs importants.  J’ai été enceinte, je sais de quoi je parle, bien que mon histoire de grossesse ait sans aucun doute été  moins glorieuse que celle de la femme du journaliste.

Je me souviens toutefois combien Delfino aimait poser son oreille contre mon ventre et parler à Dany.  Caresser la rondeur et suivre les mouvements du bébé. Il adorait ça, alors, pour un couple nouvellement marié et qui attend la venue de la cigogne, ce doit être un peu décevant de ne pas pouvoir suivre l’évolution du ventre de sa femme.

Mais, selon Axel, il n’est ici que pour quelques semaines tout au plus.

- Tant mieux si tu crois pouvoir être assez fort pour sortir d’ici en  peu de temps… parce que moi pas !

J’suis la fille avec le moins de volonté au monde ! Et vu la vitesse avec laquelle j’ai replongé quand je suis sortie de l’hôpital psychiatrique, si je veux clore ce chapitre de ma vie une bonne fois pour toute, je dois y mettre l’effort… et le temps nécessaire.

Je lui propose de parler, de temps en temps. De traîner ensemble et de se soutenir. Ça semble lui plaire et, comme il dit, c’est peut-être par déformation professionnel. Moi j’crois que c’est surtout humain…

Et il ne perd pas de temps pour approfondir la discussion et me demande ce que je fais dans la vie.

- J’suis une prostituée.  Enfin, j’étais. Je suis. J’sais plus.

Sa question, non pas qu’elle m’embarrasse mais j’sais pas plus qui je suis, ce que je fais. En épousant Hank, et même sans ça, je ne veux que lui dans mon cœur et dans mon lit. Hors de question que de partager mon corps avec quelqu’un d’autre. Et de toute façon, je doute qu’il soit  chaud à l’idée que de me voir continuer a faire le trottoir.

N’empêche que je ne sais pas plus ce que je fais dans la vie. Je me fais vivre par lui ?  Je suis en quête de mon identité professionnelle ?

- J’crois que je vais retourner aux études ou  un truc dans le genre.  Tu crois qu’on peut faire ça, à 24 ans ? Retourner à l’école ?


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Jeu 21 Déc - 12:52



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Je ne m’imaginais pas rester dans cet endroit éternellement. Quelques semaines, tout au plus. J’espérais pouvoir passer Noël avec Sonne et Alan. Histoire de refaire les liens entre ma femme et moi. Je crois qu’on avait bien besoin de ça pour vivre une vie correcte…

Bailey ne se sentais pas assez forte pour pouvoir sortir de ce centre en peu de temps. Elle semblait avoir une faible opinion d’elle-même. Ou alors, elle manquait de volonté. Beaucoup de gens qui entrent ici ont peu de volontés… Et, pour la plupart, ils retombent dans la drogue une fois rentré chez eux et une fois qu’ils sont à nouveau face à leurs problèmes.

-Ne soit pas défaitiste. Ça ne va sûrement pas t’aider.

Moi, je ne comptais pas rester ici longtemps. Juste assez pour passer les étapes du manque. Après, je compte bien revenir dans le confort de ma maison et reprendre mon travail convenablement.

Bailey, elle, proposa qu’on se parle de temps à autre. Sûrement pour que le temps passe plus vite et qu’on se soutienne. Et j’acceptai. Parce que je n’avais que ça à faire, de toute manière.

Et tant qu’à faire connaissance, autant commencer tout de suite. Et c’est ce que je fis en demandant le métier de la jeune femme. Elle était prostituée. Mais ne l’était plus. Enfin, elle ne savait pas trop. Je levai un sourcil, un sourire aux lèvres. Ça ne m’étonnait pas…

-Normal que tu hésites. Ce n’est pas forcément un métier où on est sous contrat.

Je disais ça sur un ton un peu moqueur. Mais si elle retombait dans la prostitution, il y avait de forte chance qu’elle retombe dans la drogue aussi. Souvent, l’un va avec l’autre.

Mais Bailey songeait à un autre avenir. Elle pensait aux études qu’elles pourraient reprendre. C’était bien différent de la prostitution… Je souris.

-Bien sûr. Il n’y a pas d’âge pour reprendre des études. Encore faut-il l’argent pour les payer. Mais peut-être que ton petit-ami en a.

Même si j’en doutais… Elle était une prostituée. Son petit-ami ne devait pas valoir beaucoup mieux. Même si les surprises étaient toujours possibles.

-Sinon, il y a toujours l’idée géniale d’être mère au foyer.

J’haussai les épaules. Pourquoi les femmes s’évertuent-elles à travailler, après tout ? Si son petit-ami travail, il n’y avait pas de raisons.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Mer 27 Déc - 18:37



In The Same Hole
ft. Axel





Axel et moi ne partageons pas la même vision de notre présence au centre. Il croit pouvoir sortir d’ici assez rapidement. Moi, pas. Parce que je me connais, parce que je suis déjà passé par là et parce que je souhaite ne plus jamais replonger.  Mais chacun est différent.  

- Ce n’est pas une question d’être défaitiste ou non… Mais je veux mettre toutes les chances de mon côté et être certaine de rester sobre pour le reste de ma vie.  Ne pas aller jusqu’au bout, replonger, ça, ce serait être défaitiste.

Pourquoi claquer un max de pognon si  c’est pour replonger dans 6 mois ?  Je songe à la femme du journaliste, au bébé à venir, au fils qu’ils élèvent ensemble. Ce devrait compter dans le calcul d’Axel et, bien que la séparation est insoutenable, ils devraient valoir la peine de se sacrifice. Mais je ne le connais pas, il a peut-être une volonté d’acier.  

Tant qu’à être ici tous les deux, aussi bien en profiter pour familiariser, ça va aider à se sentir moins seul. Er Axel ne perd pas de temps en demandant ce que je fais dans la vie.  Sans m’afficher directement, je ne fais pas en sorte non plus qu’on sache que je suis une prostituée.

Ou j’étais…

Et encore, Axel a une drôle de façon que d’expliquer mon hésitation. Je me retiens bien de lui dire que j’avais ma clientèle régulière et que, sans avoir de contrat avec eux, ils doivent bien se demander pourquoi ils ne peuvent plus me joindre.  Je pense a Billy Lighter. À  Nathan Williams. River Moriarty.

En pensant à ce dernier, j’y peux rien je frissonne de la tête aux pieds. J’étais sacrément en manque d’argent ou simplement trop dans le champ, mentalement parlant pour accepter tous les délires sadiques qu’il m’imposait.

Mon plan dans l’immédiat, c’est de retourner aux études.  Obtenir en un premier temps mon diplôme d’études d’High School et me diriger ensuite vers le collège.  Je pourrai peut-être faire une équivalence qui me permettra de me mettre à niveau et ensuite, je saurai où me diriger. Mais comme j’ai stoppé au 9th grade, je ne sais pas si je serai apte à faire ce genre de tests.

Axel ne rate pas, encore une fois, de me faire sentir inférieur et je commence sérieusement à me demander si ce type n’a pas un problème avec les femmes en général.

- Oui, il en a de l’argent mais j’ai aussi le droit de ne pas vouloir dépendre de lui. Hank a travaillé pour gagner ce qu’il a je saurai me débrouiller.

J’ai conscience que je n’ai plus grand-chose dans la vie. Tout ce que j’avais amassé ne doit plus exister. Mon appartement est vide et sera vendu, je pourrai compter sur cette somme pour payer mes études mais  je comptais surtout rembourser Hank pour les frais qu’encourent ma cure.  

Je ne veux pas être vu comme celle qui s’est dégotté un mec plein aux As pour se faire vivre et la couler douce.  J’ai de l’ambition, quelque part en moi, il suffit que je sache m’organiser et mettre en marche la machine, ensuite, regardez-moi avancer !

-  En quoi c’est génial d’être mère au foyer ?  Enfin, pour certaines c’est peut-être hyper valorisant de se faire dire que le repas servit pile à l’heure est délicieux mais j’aimerais pouvoir trouver de la fierté ailleurs dans mes réalisations.


Et puis, dans le rôle de mère au foyer, ça implique qu’il y ait des enfants dans le portrait. Hank et moi, nous n’en sommes pas là. Pas encore…  Mais il y a Dany dont je caresse le rêve d’aller chercher. Ça aussi, faut que j’en discute avec Hank…

- Elle ne travaille pas, ton épouse ? Elle reste à la maison a t’attendre en faisant les poussières et en regardant les vêtements tourner dans la machine ?



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Ven 29 Déc - 12:23



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Bailey venait ici pour en repartir sobre et éviter de replonger à l’avenir. Moi, je pense que la durée qu’on reste ici importe peu. Tout ce qui compte c’est la volonté de rester sobre ou non. Tout est une question de mental.

Mais chacun faisait ses choix. Et Bailey voulait rester un maximum pour mettre toutes les chances de son côté. Moi, je savais qu’une fois le manque passer, je pourrais tenir facilement la suite seul sans avoir à me conformer à toutes les activités inutiles de ce centre.

-J’espère que tu y arriveras. Et que ce centre te donnera la volonté de tenir.


C’était aussi bateau qu’hypocrite de dire ça. Mais une semaine de cure n’allait pas changer ma façon d’être. Si j’étais ici, c’était pour le deal. Après ça, je savais que je pourrais tenir sans drogue. Parce que j’aurais la volonté de tenir pour mon couple et les enfants.

Bailey et moi avions l’intention de faire un peu plus connaissance. Et j’avais commencé tout de suite en posant des questions à l’ex-junkie. J’appris qu’elle était une prostituée voulant retourner aux études après cette cure afin de se remettre sur les rails. Elle se posait tout un tas de questions sur les possibilités ou non de reprendre des études. C’était faisable à tout âge à de différentes manières. Tant que l’argent suivait. Et pour ça, j’en étais un peu moins sûr vu le statut social de Bailey… Mais peut-être que son petit-ami a de l’argent. Même si j’en doutais. Pour moi l’adage « qui se ressemble, s’assemble » était légion. Et, dans cette optique, le petit-ami de Bailey devait sûrement être comme elle.

Mais Bailey me pris à contre-pied en disant que son petit-ami, Hank, avait de l’argent. Mais elle voulait s’en sortir elle-même comme une femme indépendante. Une démocrate, sans aucun doute…

Mais c’est le mot « Hank » qui attira mon attention. Et, soudain, j’eus une illumination. J’avais bien vu Bailey dans ma vie. Mais pas en vrai. Dans L.A.People il n’y a pas si longtemps. Dans un article où elle était supposée être la nouvelle petite-amie de l’acteur Hank North. Un sourire plus grand apparut sur mon visage. Il n’y avait aucun nom dans l’article. Et, pour cause, Bailey n’était pas une célébrité. Mais la fille de la photo était bien Bailey. Il n’y avait pas de doute. J’ai une assez bonne mémoire photographique.

Bailey, l’ex-prostituée junkie, était donc avec Hank North. Ce n’était pas étonnant que North soit contraint, après tout ce qui avait été dit sur lui dans les médias, de prendre comme petite-amie une ancienne prostituée. Les autres femmes de la jet-set doivent lui tourner le dos, très certainement.

Je finis par garder mon illumination pour moi me contentant d’ajouter un commentaire sur ce que venait de dire Bailey.

-Je vois. Tu es une femme indépendante. Je respecte ça.


Je le respecte en façade. En réalité, j’étais un peu comme mon père à ce niveau. Je préférais que les femmes restent à la maison pendant que les hommes travaillent. Ça me semblait être dans l’ordre des choses.

D’ailleurs, je soumis à Bailey la possibilité, en dehors des études, d’être mère au foyer. Mais ce n’était pas dans ses ambitions. Elle voulait être autre chose que ça. Je souris mais je n’en pensais pas moins. Ce n’est pas étonnant que les divorces étaient en hausse si chacun voulait faire sa vie dans son coin…

-C’est valorisant dans le sens où sa perpétue une famille. Une mère est importante dans une famille. C’est un des points centraux. Un enfant est toujours mieux élevé par sa mère que par une tierce personne.


J’ai été élevé par ma mère. Et je n’aurais jamais été une véritable Moriarty si ça n’avait pas été elle qui m’aurait élevé.

-Mais, je suppose que tu n’as pas d’enfants. Et que ce n’est pas forcément obligatoire pour un couple d’en avoir. Alors autant profiter de l’absence d’enfants pour faire les projets que tu souhaites, je suppose.


Je venais de lui balancer en face ma vision républicaine des choses. Tout ça saupoudré d’un petit sourire.

C’est là que Bailey me posa une question à son tour. A savoir, si ma femme travaillait. C’est moi qui avait trouvé à Sonne son job chez Ricci. C’est une façon pour moi de l’emmener dans mon monde et de lui donner un point d’attache. Mais maintenant qu’elle était intégrée, j’espérais que sa grossesse puisse lui permettre de quitter ce job en douceur. Elle n’avait pas vraiment besoin de travailler. Je savais que je pouvais payer les factures et les prêts avec mon salaire de journalistes. D’autres s’en sorte avec autant d’enfants et des salaires moins mirobolants.

-Elle travaille pour le moment. Elle est la secrétaire personnelle de Daniele Ricci. Mais elle devrait bientôt prendre son congé de maternité. Après ça, elle voudra sans doute se consacrer aux enfants.

J’extrapolais un peu. Je ne savais pas ce que Sonne envisagerait après. Je savais qu’elle aimait son travail. On verra… Mais devant Bailey, je continuais de lui montrer que tout le monde se rangeait dans les cases que j’avais choisies chez moi. Je souris.

-Il y aura, donc, sous peu, un poste vacant chez Ricci. Tu devrais tenter ta chance.

Mon sourire s’élargit. Hank et Ricci étaient amis, non ? Bailey pourrait avoir le job facilement. Tout le monde sait que tout s’obtient par piston.




@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Dim 31 Déc - 19:42



In The Same Hole
ft. Axel





Je n’arrive pas à cerner le journaliste. Il m’apparaît peu empathique une seconde puis intéressé l’instant d’ensuite. Mais n’est-ce pas ce qu’est un journaliste au fond ? Savoir porter un masque pour acheter la confiance de son interlocuteur puis tourner la conversation selon l’angle désiré.

Alors quand il me dit espérer que j’y arrive avec la volonté que m’insufflera le centre, je me contente de le remercier d’un geste de la tête. Une petite voix en moi me disant que ça ne donnait strictement rien de lui retourner la réciprocité. Il me répondrait très certainement un truc sous entendant qu’il est au dessus de tout ça…

Tu parles, Charles !

Pourquoi venir en cure si tu peux le faire par toi-même ?  

Quand il sortira de cure, Axel reprendra son petit train-train quotidien  auprès de sa femme dans leur petit nid douillet et pourra poursuivre sa brillante carrière de journaliste. Il a de la chance de savoir exactement où il en est mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, moi la première.

En sortant d’ici, je retrouverai l’homme que j’aime et à qui j’ai eu l’audace de demander la main mais ensuite, je ne sais pas. Je voudrais donner un nouveau souffle à ma vie, entreprendre quelque chose de significatif comme de retourner aux études. Et si pour Axel il apparaît évident que mon petit ami pourra payer pour moi, je refuse l’idée d’être un fardeau financier pour mon futur époux.

Hank a trimé dur pour  garnir son compte en banque ce n’est pas pour me voir dilapidé sa fortune avec mes projets. Mais je dois me rendre à l’évidence que j’aurai bel et bien besoin d’un coup de pouce au départ.

Derrière nous, des gens qui ont la chance de recevoir des visiteurs passent avec leurs proches en s’esclaffant et discutant. C’est plus fort que moi, j’en ressens un pincement au cœur en  calculant le nombre de jours avant de pouvoir voir Hank.

Je fais un pas de côté pour dégager le passage et m’adosser contre le mur pour continuer ma conversation avec Axel qui m’explique sa vision des choses. Il est clair que pour lui, la place de la femme est aux commandes de la cuisine et l’homme, au travail.

J’hésite à lui faire remarquer que nous sommes en 1982, bientôt 1983 et que la femme n’est plus confinée aux fourneaux.  Et ça me fait bien sourire quand il me répond que sa femme travaille et plus encore quand j’apprends qu’elle est la secrétaire du père de mon fils.

Le monde est petit…

- Tu crois vraiment qu’elle ne retournera pas travailler quand elle accouchera ?

Ce serait bien le comble du ridicule si je devais postuler pour le poste de secrétaire pour Ricci.

- Ce soit être un très bon emploi que de travailler pour Daniele Ricci. Pas le genre de poste que l’on laisse passer pour un congé de maternité. Et pour répondre à ta question de tout à l’heure, non je n’ai pas d’enfant. Un jour peut-être qu’on y pensera Hank et moi mais pour le moment ce n’est pas dans nos projets.

Comme si j’allais confier au journaliste avoir un enfant avec le patron de sa femme. Même Ricci ne sait pas que c’est moi qui aie pondu le p’tit blond et que, malgré lui et bien malgré moi, nous sommes unis pour la vie.

- Tu ne pourrais pas faire engager ta femme à ton propre journal comme secrétaire ?  Tu pourrais mieux doser ses ambitions…

C’était une petite pointe délibérée.



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Lun 1 Jan - 15:27



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Notre conversation continua avant, en bruit de fond, les rires des personnes qui ont le droit à une visite. Je ne pus que penser à Sonne en entendant ces rires. Mais, si mes pensées bifurquèrent sur ma femme s’espace de quelques secondes, elles revirent rapidement sur la conversation en cours avec Bailey.

J’appris des choses bien intéressantes par cette fille. Comme, par exemple, qu’elle sortait avec Hank North. Je l’avais déduit grâce à un article que j’avais lu récemment.

Mais, très vite, la conversation tourna autour de moi et, plus précisément, de ma femme. J’expliquais ma vision républicaine des choses. De la femme qui reste à la maison pendant que l’homme travail. Pour moi, la femme est celle qui doit élever les enfants. Comment un enfant peut-il être équilibré s’il est élevé constamment par des gens autres que ses parents ? J’espérais que Sonne en prendrait conscience une fois les triplés nés.

Mais Bailey avait, elle aussi, l’envie de faire autre chose que d’être une femme au foyer. Elle rêvait d’études et de projets. Les femmes étaient de plus en plus indépendante… Je ne comprenais vraiment pas pourquoi elles s’obstinaient toutes à se compliquer la vie… A croire qu’élever des enfants, les faire devenir des personnes respectable n’avait plus rien d’intéressant ou de satisfaisant pour elles. C’était pourtant quelque chose qui devait apporter de l’épanouissement et de la fierté.

Bailey me demanda si j’étais vraiment convaincu que ma femme arrêtera de travailler après l’accouchement. Je n’en étais pas certain. Mais j’étais un Moriarty. Je souris.

-Bien sûr qu’elle n’y retournera pas. C’est une évidence.

Et je proposai même le futur poste vacant à Bailey. Il lui serait facile d’être embauché chez Ricci si elle avait dans son entourage un des amis de l’Italien. Or, elle sortait plus que probablement avec Hank North. C’était tout gagné pour elle.

Elle ne répondit pas à ma proposition. Elle préféra insinuer que ma femme ne quittera pas un si bel emploi. Elle ajouta qu’elle n’avait pas d’enfants et que ce n’était pas encore au programme. Que c’était malheureux.

-Parfois, il faut savoir faire passer sa famille avant ses ambitions personnelles. Ma femme préférera largement rester à la maison avec ses enfants plutôt que de materner Ricci.


Mon sourire s’élargit.

-Mais chacun son choix de vie. Toi, tu veux mettre en place tes projets. C’est respectable.

Elle partageait sa vie avec Hank North, plus que probablement. Et il n’était pas réputé pour se décider rapidement à faire des enfants. Deux mariages de plus ou moins 5 ans et ça, sans jamais avoir eu d’enfants avec aucune de ses femmes. Bailey n’était pas prête de fonder une famille avec de telles bases. Surtout que son envie d’indépendance prenait largement le dessus. Le mot « indépendance » se conjuguait souvent très mal avec les mots « couple » et « vie de famille ».

Et, comme si c’était une provocation, Bailey me demanda si je ne pourrais pas faire engager ma femme chez Guitar&Pen. Pour « doser ses ambitions ». Un sourire sarcastique s’afficha sur mon visage. Je n’avais aucune envie que ma femme travaille au même endroit que moi. C’était pire que de la voir travailler tout court.

-C’est mauvais pour un couple que de travailler au même endroit. Se voir tout le temps, dont dans des moments de stress comme on en retrouve dans le travail, n’est pas recommandé pour avoir une vie de couple saine.

C’était mieux de se retrouve le soir autour du souper et discuter de nos journées respectives. Sinon, on risquerait d’étouffer.

-Je ne veux pas doser les ambitions de ma femme. Je sais qu’elle travaille pour notre famille tout comme je le fais. Et qu’elle a, comme moi, envie du mieux pour nos enfants. Et que donc, elle saura quand s’arrêter pour eux. C’est aussi simple que ça.


Mon sourire ne me quittait pas.

-Tu comprendras, un jour. Quand tu décideras de te poser avec Hank North pour fonder une famille.

J’aimais bien montrer que je savais des choses. Comme l’identité probable du petit-ami de Bailey.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Mar 2 Jan - 22:33



In The Same Hole
ft. Axel






À la base, les hommes et les femmes sommes diamétralement opposés.  Nous ne nourrissons pas les même ambitions pour certaine chose et c’est pire encore depuis que nous, les femmes, avons dit «  ça suffit » et avons brûlés nous soutien-gorge !

Axel, lui, il est bien ancré dans sa mentalité de vieux pépère parce qu’il est confortable là dedans et ne voit probablement pas que sa femme s’épanouie dans son travail. Il est fini le temps où les femmes étaient heureuses d’attendre leur petit mari à la maison en tenant le plat de lasagnes fumantes, les pantoufles au côté de la porte et le journal posé sur la table.

Je l’écoute me parler de la vision qu’il a des ambitions de sa femme en hochant de haut en bas de la tête mais quelque part, j’ai la certitude que les choses ne sont pas comme il le prétend. L’avenir le lui confirmera.  Et, en ce qui me concerne, ce que fera sa femme de sa vie ne me fait ni chaud ni froid. Cependant, je trouve quand même drôle et pas banale de savoir que je me tape la discussion avec le marie de la secrétaire du père de mon fils…

Il mérite bien sa réputation de «  The best » c’t’enfoiré ! Même en pleine cure, il réussit à me faire entendre parler de lui !

Et pourquoi s’il a tant qu’à enfermer sa femme entre 4 murs de leur  - j’imagine facilement – belle et grande maison, il ne la ferait pas obtenir un poste a son travail ? Il garderait un œil sur elle et pourrait mieux calibrer ses allées et venues. Non mais, tant qu’à faire !?

Sauf qu’Axel clame qu’il est nocif pour un couple que de travailler ensemble.

- Ah oui ? Ça nuit à l’équilibre j’imagine ? Mais, alors, pourquoi toi tu ne resterais pas à la maison avec les enfants et elle n’irait pas bosser pour gagner votre pitance ? Ça doit aussi avoir besoin de leur père, des gamins, non ?

J’avoue que celle là, je l’ai posé que pour embêter Axel et jouer un peu avec ses nerfs.  Il a un petit je ne sais quoi d’efféminé quand on s’y penche et je l’imagine facilement avec le tablier et le plumeau.

Il ramène vite la conversation sur mon propre couple en disant qu’un jour je passerais par là et que je saurais lui dire que le mieux pour moi était de rester à la maison.

- Oula ! Hank n’est pas du genre à me mettre en cage et de me lancer des cacahouètes de temps en temps pour me donner l’impression que « je suis chanceuse » !  Même si je lui ponds une trâlée de petits North, il ne m’empêchera jamais d’aller au bout de même rêves.

En fait, nous n’en avions jamais parlé mais je sais que ses deux ex femmes travaillaient  et que ce n’est pas pour cette raison qu’il n’avait pas encore fondé de famille et, quand on y pense, heureusement  qu’il n’a pas engrossé sa dernière épouse ! Elle le saignerait en plus d’une pension ahurissante !  Pour Helen, je n’en savais trop rien. Peut-être simplement qu’ils n’étaient pas encore rendu là quand l’ouragan Kate a fait voler en éclat leur petit nid douillet.

Je serai la première à lui donner une descendance, si toutefois nous en ressentons le besoin. Mais j’avoue que, de mon côté, et malgré ce que j’ai vécu pour Dany, j’ai pensé une fois à me lancer là dedans avec Hank. Mais ça n’a duré qu’une toute petite minute.

L’idée de lui demander comment il avait deviné que je parlais de Hank North m’effleure l’esprit mais je me ravise et me taies. Je ne lui ferai pas cette satisfaction là. D’autant plus que je sais qu’on nous a exposé dans L.A. People alors que nous vidions mon appartement  de l’Eastside.  Je n’ai pas besoin de plus pour comprendre de où il tient l’information et, de toute façon, les journalistes partagent tout, non ?

- Nous allons commencer par nous marier et ensuite nous verrons comment nous voulons la suite des choses.  Il va surement me rendre visite sous peu, ma première semaine ici achève. J’ai tellement hâte ! C’est con de nous empêcher de parler et de voir nos proches pendant la première semaine, c’est à ce moment là qu’on a le plus besoin d’eux !  T’as vécu ça comment toi ?


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Jeu 4 Jan - 13:19



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Bailey avait lancé l’idée saugrenue que je fasse engager Sonne sur mon propre lieu de travail. C’était une idée stupide qui pourrait nuire à mon couple. Se voir tout le temps était nocif. C’était une règle fondamentale. Et il n’y avait pas que les Moriarty ou les républicains pour penser ça.

Mais Bailey, dans toute ses visions bien moderne d’égalité totale homme femme et d’indépendance de cette dernière, alla jusqu’à me demander pourquoi ce n’est pas moi qui resterait à la maison pour m’occuper des enfants en brandissant la raison comme quoi les enfants avaient aussi besoin de leur père. C’est avec ce genre de vision qu’on allait finir par aller droit dans le mur…

-Ce n’est pas dans l’ordre des choses. Les hommes gagnent plus que les femmes pour le même travail. Alors mieux vaut tabler sur le plus gros salaire soit le mien. Et ce n’est pas parce que je travail que je ne vois pas mes enfants. C’est juste néfaste pour eux si leurs deux parents travaillent. Ils seront toujours entre les mains d’une tierce personne dans ce cas de figure. Et je ne veux pas de ça pour mes enfants.

C’était comme ça. Ma vision n’était pas du tout la même que Bailey mais ça n’avait pas d’importance. C’est les gens comme moi qui avais le pouvoir, pas les gens comme elle. Ronald Reagan, notre président, me donnerait probablement raison.

Et je finis par dire que Bailey finira par comprendre quand elle passera par là. Je lâchai l’information comme quoi j’avais capté qu’elle était la nouvelle petite-amie d’Hank North mais ça ne sembla pas la déstabilisé. Probablement parce qu’elle s’en fichait qu’on sache qu’elle avait une relation avec l’acteur. Et c’était mieux pour elle parce que la presse n’allait pas tarder à s’acharner sur eux. On pouvait compter sur Amon pour ça.

Elle était certaine qu’Hank la laissera réalisé ses projets même s’il y a des enfants impliqués. Elle était sûre qu’il n’allait pas la mettre en cage. Elle avait la tête pleine de fantaisie. Je souris.

-Tant mieux pour toi.


Et je pourrais rajouter « dommage pour tes enfants » mais je me retins.

Elle déclara que la première chose qu’ils allaient faire c’est se marier. J’imaginais déjà les médias largement s’acharner sur North parce qu’il se marie déjà avec une autre femme alors que son divorce avec Kate Julian était prononcé depuis peu. Sans compter sa condamnation pour violence conjugale. Mais ce qui chagrinait particulièrement Bailey s’était de ne pas pouvoir voir son bien-aimé tout cette semaine. Elle se demandait comment je vivais la chose de mon côté. J’haussai les épaules.

-Difficilement. Je pense à Sonne et Alan chaque jour. Les nuits sont difficiles sans ma femme à mes côtés mais je survivrais. Je la verrai très bientôt. C’est ça que je garde en tête.

Je regardais Bailey droit dans les yeux.

-J’espère que ton mariage avec Hank sera plus fructueux que son ancienne relation. Et qu’il sera plus gentil avec toi qu’il ne l’a été avec Kate.

Je ne sais pas si je voulais dire ça en tant que pique ou si c’était une vraie mise en garde. Après tout, je ne savais pas si je devais croire à l’innocence de North ou non. Je laissai transparaitre une sourire.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2254
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Dim 7 Jan - 0:16



In The Same Hole
ft. Axel






Le petit journaliste n’aime pas qu’on puisse avoir une opinion divergente de la sienne en ce qui concerne le bon fonctionnement de la vie matrimoniale et encore moins quand il s’agit de sa vie privée.  Pour Axel, la place de la femme est à la maison à brasser des chaudrons, moucher des nez et passer la serpillère alors que l’homme lui, va pointer au bureau et s’occupe de ramener le pain béni sur la table.

C’est bien beau tout ça mais nous sommes en 1982 et les temps ont changés. Il est révolu le temps où les femmes tenaient maison et ménage à bout de bras avec un gamin sur chaque hanches.  

Je trouve dommage pour la femme d’Axel que son mari ne lui accorde pas plus de liberté que ça et qu’il la confine dans le rôle de la parfaite petite ménagère surtout si elle a déjà un bon emploi. Mais, à chacun sa barque !

Moi je sais qu’Hank ne me mettra jamais en cage, même si les barreaux sont dorés. Mon homme ne saurait freiner mon ambition pour la simple et bonne raison qu’il sera tout simplement content de voir que j’en ai et que mon plan de carrière ne se résume pas à écarter les cuisses contre de l’argent.

Nos opinions divergent mais je tente tout de même de comprendre son raisonnement. Que les deux parents travaillent et se font garder pendant ce temps, c’est néfaste. Ok. Mais en quoi ? Parce qu’au final les parents ne sont pas absents toute la journée, ça n’a rien de différent que lorsqu’ils seront à l’école non ?

Mais bon, peut-être poue les premières années de leur vie, j’en sais trop rien le mien… je l’ai retourné à l’expéditeur à la première occasion… Ça ferait bien péter un plomb moralisateur à Axel si je lui disais que le patron de sa femme est le père de mon fils !

Mais j’suis pas encore assez timbré pour balancer ça comme ça…

Parler bébé, ça me ramène à Hank et a l’ennuie qui me ronge. Je savais que la séparation serait difficile mais je ne pensais pas que je me sentirais à ce point vide de l’intérieur. Et je ne peux m’empêcher de demander a Axel comment il vit ça de son côté.

Ses nuits sont longues et probablement que, tout comme moi, il trouve le petit lit de sa chambre étrangement grand quand le manque vient lui ronger les entrailles en pleine nuit.

J’allais lui dire que je ressentais la même chose. Que ça me faisait ça aussi en dedans, posé ma main sur son bras dans un geste de compassion, de support. On doit se tenir les coudes, ne menons nous pas le même combat ?  Mais Axel y va d’un souhait, une remarque gratuite que je perçois comme méchante et déplacée.

Et j’en reste muette avec cette sensation horrible d’une boule qui se forme dans mon estomac. C’est comme le feu d’un dragon qui gronde et je m’imagine très bien l’espace d’une seconde, lui cracher au visage et le brûler vif sur place.  Encore plus avec son petit sourire  de m’as-tu-vu. Si je m’écoutais je l’exploserais immédiatement.

- C’est incroyable le don que j’ai de tomber sur des enfoirés mais toi, vraiment, tu arrives au sommet en même pas 15 minutes ! Écoute toi parler et tu verras que la plus mal prise des deux, entre ta femme et moi, c’est ta femme ! Commence donc par la laisser vivre avant de donner des conseils aux autres !

Si j’avais des poignards dans les yeux, je l’aurais transpercé, je l’aurais fait souffrir et sa femme serait veuve.  Je préfère en rester là, ça ne sert à rien de discuter avec des gens de son espèce.  Je voulais être gentille, créer des liens, soutenir.  J’vais pas perdre mon temps avec lui !

Je tourne les talons et je le laisse planté là.  Je ne serai pas surprise d’apprendre que ce sera moi qui  l’aurai verbalement agressé.  

Quand je me retrouve dans ma chambre, à rager et pestiférer contre le journaliste, je n’ai qu’un seul regret : ne pas lui avoir collé mon poing à la figure pour lui faire ravaler son sourire condescendant !


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 508
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   Dim 7 Jan - 17:03



In The Same Hole
ft. Bailey Raphaël


Bailey et moi n’étions pas nés pour nous entendre. Nos avis divergeaient sur presque tous les sujets. Elle était une femme indépendante qui ne voudra certainement pas s’encombrer d’enfants même si elle ne rejetait pas totalement l’idée. Pendant que moi, j’étais un républicain dans l’âme avec la famille parfaite style année 50. J’avais été élevé dans ce genre de famille. Je ne faisais que perpétuer la tradition.

Elle vantait son Hank. Qui n’était autre qu’Hank North, entre nous… Un homme qui en était à son presque troisième mariage et qui venait de recevoir une peine pour violence conjugale envers son ex-femme, Kate Julian. Un Hank North qui, d’après les dires de Bailey, la soutiendra dans ses projets avenir. Que c’était beau. Mais certainement un rien enrobé de sucre. Hank lui manquait tout comme Sonne me manquait. Mais la façon dont elle parlait d’un homme avec qui elle était depuis peu me faire un peu rire.

De grands projets… De beaux mots… Un beau mariage… Mais deux personnes aussi instables l’une que l’autre. Après tout, d’un côté, on avait Hank : un acteur impulsif qui comptabilise déjà deux mariages et une peine de prison avec sursis… De l’autre, on avait Bailey : une prostituée, poly-toxicomane et suicidaire… Comment et dans dimension un tel couple pouvait-il tenir ?

Tout ce que je pouvais souhaiter à Bailey, c’était que ça marche. Et, surtout, qu’il ne lui arrive pas les mêmes déboires qu’à Kate même si je ne savais pas si l’ex d’Hank était fiable ou non.

Et, si mes vœux de bonne chance pourraient passer pour un pique, je ne pensais pas qu’elle passerait aussi mal auprès de Bailey. Et pourtant… Elle déclara, outrée très certainement, que j’étais un enfoiré. Elle voulut, du coup, me porter un coup en disant que ma femme était bien plus mal prise qu’elle. Je levai un sourcil sans me départir de mon sourire. Bailey ajouta alors que je devais commencer par laisser vivre ma propre femme avant de donner des conseils aux autres. La susceptibilité de Bailey était impressionnante et ça capacité à contre-attaquer méritait une palme parce que, blessée, elle était efficace.

Je ne répliquai pas. Je me contentai de sourire ce qui me semblait être la meilleure des répliques. Je voyais, dans le regard de Bailey, que, si elle l’avait pu, elle m’aurait très certainement frappé.

Elle tourna alors les talons et je la regardais s’éloigner. Et moi, je me disais que seul l’avenir pourra nous dire qui de Bailey ou Sonne sera la plus mal prise. Seulement, je serais le seul, entre Bailey et moi, à pouvoir le savoir.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

In The Same Hole [PV Bailey][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Malibu :: Snow White Detox Center-