AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 483
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Mer 13 Déc - 13:49



Feel Naughty and Home Alone
ft. Amon





Quand je quittais l’appartement d’Amon, sur la pointe des pieds comme une voleuse, je roulais longtemps dans la ville sans but précis. J’étais complètement perdue, je sentais mon corps bouillir et ma tête comme sur le point d’éclater.

Qu’avais-je fait ?

Je venais de blessée ma meilleure amie et de tromper mon mari à qui je reprochais la même chose.  Je venais de faire un beau doublé en plus de me retrouvé dans un état partagé entre la fierté de me savoir encore désirée et désirable et  la culpabilité. Non pas envers Sélène, ni même envers Axel. Mais bien envers moi-même parce que…  bien parce que j’avais foutrement envie de recommencer !

Seulement, quand Amon m’a demandé s’il pouvait espérer recommencer, je ne lui avais pas refusé, non plus donner de réponse affirmative claire.

Pouvais-je me le permettre ?  Était-ce une chose que je voulais vivre ? Une aventure avec un autre homme. Entretenir une relation extra conjugale ?  Je n’en savais strictement rien.  Alors j’étais rentré à la maison et repris là où j’avais laissé.

Axel est maintenant en cure et je ne me reconnais plus. J’ai l’impression de renouer avec l’ancienne moi, la fille forte et indépendante qui roulait sa bosse toute seule. Celle qui se reconstruisait après une relation violente et destructrice.  Je ne prends rien  trop au sérieux. Je vais au boulot, je me suis même permis d’amener Alan deux fois cette semaine. Il a fait ça comme un grand et a même été balader de bureau en bureau en faisant le bonheur des autres secrétaires ou réceptionnistes.  Loin de moi l’idée de transformer BSC en garderie mais c’est plaisant  de partager avec mon fils de qui j’ai la désagréable impression de m’être éloigné, en le confiant aux bons soins d’une nounou, et ce, dans le but de devenir une femme qui, au final, ne me correspond pas.

Et bien qu’Axel me manque, je ne suis pas encore été le voir en cure; je ne m’en sens pas la force. J’ai peur de sa réaction, ou plutôt de la mienne. De me rendre compte qu’il est malheureux là-bas, que la cure ne mène nulle par et qu’il est, comme il le prétend, capable de la contrôler de lui-même et que  la force seule de notre amour est suffisante pour l’aider.

Et, égoïstement, j’ai besoin de temps pour songer à ce qui s’est passé dernièrement. Non pas avec Axel… je crois avoir dépensé assez de neurones à réfléchir à nos problèmes que ce dossier est maintenant  rangé et, je l’espère, réglé.

En fait, de me retrouver seule me permets de réfléchir librement sur ce qui s’est passé avec Amon.  Deux bonnes semaines se sont écoulées depuis que nous avons couché ensemble et je n’ai pas trouvé le courage de lui donner signe de vie.  Je crois surtout que j’avais peur d’entendre Sélène me répondre si je téléphonais.

Ce soir, pourtant, je me sens terriblement seule avec mes pensées et oui, je l’admets, mes besoins de femmes à combler. Je tourne en rond dans ma grande et somptueuse maison, mon fils dort et la nounou est à ce point efficace qu’il n’y a même pas une toute petite poussière sur une étagère.

Assise sur le grand fauteuil du salon, j’attrape le téléphone que je pose sur mes genoux et je tourne la roulette des chiffres pour composer ce numéro que je sais par cœur. Tant de fois j’ai appelé là pour parler avec…enfin… bref…

Cette fois, ce n’est pas une voix féminine que je recherche et veux entendre…  Quand Amon répond, je vais droit au but.

- Tu n’aurais pas envie d’un peu de chaleur, cette nuit?


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable


Dernière édition par Sonne Moriarty le Jeu 28 Déc - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Mer 13 Déc - 19:56



Feel Naughty And Home Alone
ft. Sonne Moriarty


J’étais content, je retrouvais mes repères, j’avais un projet d’entraînement avec Howard, j’avais un tas d’articles à faire. Je faisais à manger quand je voulais, j’allais dormir quand je voulais, je bouffais ce que je voulais… Je sortais quand je voulais.

Mais pas trop…

Parce qu’il fallait que je reste près du téléphone.

La vie de célibataire, c’est extra ! Et il n’y a qu’en ayant été en couple assez longtemps qu’on peut s’en rendre compte.

Ouais… Mais…

Il fallait que je reste près du téléphone…

Parce que le problème de la vie de célibataire, c’est qu’à partir d’un moment, certaines choses viennent à manquer, surtout quand on est plus en couple depuis assez longtemps que pour revenir à un rythme de besoins physiques proches du point mort et relativement gérables tout seul…

Surtout que je savais qu’il y avait une femme dont j’avais extrêmement envie et ce depuis qu’elle avait quitté mon loft juste après notre première fois.

Bref, j’étais heureux… et à deux doigts de devenir cinglé.

C’était très simple : dès que le téléphone sonnait, je me jetais dessus… Mais jusque-là, j’avais toujours été déçu.

Ce soir, dans mon divan, assis devant la télé… Je regardais alternativement l’écran de la télévision et ce maudit téléphone… Je ne pouvais pas appeler Sonne moi-même, même si j’avais trouvé le numéro d’Axel Moriarty dans l’annuaire. Je ne pouvais pas parce que, justement, je risquais de tomber sur Moriarty… Et si ça était déjà arrivé qu’on se sonne de bureau à bureau, ça n’avait jamais été vrai de domicile à domicile.

J’étais installé du côté de divan le plus éloigné du téléphone, comme pour m’empêcher de décrocher et de composer le numéro quand même en inventant une histoire à la con au cas où ce serait Moriarty qui décrocherait…

Et je me rongeais les ongles, en proie au désir rien que de penser à ce qu’on avait fait, Sonne et moi, la dernière fois.

Je n’avais même aucune idée de quel poste et quelle émission j’étais en train de regarder.

Le téléphone sonna.

Je me jetai dessus.

-Allô !

Et là, un grand sourire illumina mon visage. C’était la voix de Sonne, chaude et sensuelle au point que je me demandais si elle le faisait exprès.

A sa question, je répondis :

-Où ?

Elle répondit tout aussi simplement « chez elle »… Chez elle, c’était chez Moriarty.

Et vous savez quoi ? C’était deux fois plus excitant !

Sans rien ajouter d’autre, j’avais raccroché le téléphone et sans rien prendre avec moi d’autre que mes clés de voiture et du loft, j’avais quitté mon domicile pour rouler droit vers Beverly Hills avec la musique à fond.

Je sortis de la voiture, arrivé à bon port, sans me poser la moindre question quant à savoir où était le mari de Sonne, quant à savoir si c’était bien ou mal. J’en avais envie, j’y allais… D’autant que tout se faisait sans aucune pression, sans aucune attente autre que le plaisir qu’on retirait de cette relation clandestine.

Je sonnai à la porte et dès que Sonne ouvrit, je m’engouffrai dans la villa pour l’enlacer d’aussi près que me le permettait sa grossesse et l’embrasser avidement. Le souffle court, je m’interrompis de l’embrasser que pour dire, tout contre ses lèvres.

-J’ai cru que tu n’appellerais jamais.

@ Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 483
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Lun 18 Déc - 4:39



Feel Naughty and Home Alone
ft. Amon




Quand je posais le cornet du téléphone après mon bref appel à Amon, j’en ai le corps qui tremble en entier. J’en ai la tête qui tourne et mes mains sont glacées.   Est-ce que je viens réellement d’appeler mon  « amant » ? Est-ce que je vais réellement remettre ça de nouveau ?

Depuis notre…appelons ça « incartade », je n’ai eu cesse que d’y penser.  Malgré les efforts déployés pour oublier, malgré  les moments passés avec Axel durant lesquels nous avons préparés son entré en cure, et retrouvé un certains équilibre dans notre couple, des que je fermais les yeux, les mains d’Amon revenaient se poser sur mon corps, ses lèvres effleurer ma peau, ses yeux me dévorés.

Je peux encore entendre les variations dans le timbre de a voix alors que nos corps s’entrechoquaient.  Ressentir les frissons parcourant mon épine dorsale. Mais surtout, et au-delà de tout, le sentiment incroyablement fort qu’il a fait naître en moi.

L’estime de moi.

Et ce soir, dans cette trop grande et trop vide Villa, dévorée par l’amertume de la solitude,  je n’ai envie que d’une chose… ou plutôt que d’une seule personne.

Et quand Amon arrive chez moi – à croire qu’il attendait le départ sur le pas de sa porte et qu’il a franchit la distance à la vitesse du son – a peine a-t-il franchit le seuil, la porte claquant derrière lui,  que je l’embrasse à pleine bouche en faisant sauter un a un les boutons de sa chemise.

- Je ne pensais pas appeler, non plus !

Non, je ne pensais vraiment pas récidiver. J’aimais Axel  de tout mon cœur. Alors pourquoi chercher à m’étourdir dans les bras d’un autre homme ?

En fait, je ne cherche pas à m’étourdir. Le contraire serait plus juste. J’ai tellement la tête qui tourne depuis quelques semaines que je cherche à me stabiliser et je croyais avoir trouvé  un point d’ancrage en la personne d’Amon.

Sa chemise maintenant complètement ouverte, mes paumes parcourent son torse jusqu’à remonter sur ses épaules et entrainer le tissu vers l’arrière jusqu’à ce qu’elle reste aux limites de ses poignets, ses mains étant sur mes hanches.

Mais j’avais encore à m’occuper alors que nos langues se provoquaient en duel. L’attache de son pantalon en est un bon exemple et je n’hésite pas à tirer dessus pour  envoyer valser sa ceinture quelque part sur le sol.

Ça pourrait se jouer là, dans le halle, mais je poussais le vice jusqu’à l’entraîner à l’étage,  mais ce n’est pas dans la chambre des maîtres que je nous dirigeais mais dans la chambre d’invités.

Oh, bien entendu, tant qu’à tromper mon mari sous notre toit, pourquoi ne pas aller dans le lit conjugale ?  Il y a de ces choses que je ne veux pas priver Axel. Avoir mon amant dans notre maison est suffisant, je n’ai pas à aller jusqu’à le faire entrer dans mon lit pour satisfaire le caprice du moment.

Et de toute façon ce n’est pas la pièce qui compte mais ce qui s’y déroulera.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Jeu 21 Déc - 15:32



Feel Naughty And Home Alone
ft. Sonne Moriarty


Je n’avais pas réfléchi en entrant chez Sonne : à peine passé la porte d’entrée de la villa, j’avais embrassé mon amante. En même temps, j’imaginais que si elle avait fini par appeler, c’était que la voie était libre pour nous.

Contre toute attente, je me découvrais extrêmement à l’aise dans de rôle d’amant. Il fallait dire que Sonne était joueuse, et semblait tout comme moi se forger son identité adultère. A ceci près qu’ayant rompu avec Sélène, je ne trompais personne… Le seul que je flouais, à l’instar de Sonne, c’était Moriarty… Et comme ce n’était pas vraiment la sympathie qui m’étouffait à son sujet …

Il s’était passé pas mal de temps depuis notre première fois au loft, au point que je ne pus m’empêcher, entre deux baisers brûlants, de lui dire que j’avais presque perdu l’espoir d’un appel de sa part. Sonne me répondit alors qu’elle ne croyait pas appeler non plus.

Mais elle l’avait fait, et on avait pas encore avancé de trois pas dans le hall que j’étais déjà à moitié débarrassé de ma chemise et que ma ceinture avait valsé à terre. Alors je ne pus que rigoler avant de venir caresser à nouveau langoureusement ses lèvres des miennes, mes mains posées sur ses hanches élargies par sa grossesse et ma langue trouvant finalement la sienne.

Mon souffle était profond sous les caresses de ses mains fraîches sur mon torse maintenant nu. Je crus un instant que dans l’excitation de nos retrouvailles aussi désirées qu’inattendues, nous allons succomber l’un à l’autre ici même, mes caresses étant d’ailleurs passées sous le haut de Sonne. Je caressais doucement son ventre arrondi par ses trois enfants qu’elle portait mais non pas pour les gratifier d’une quelconque forme d’affection, laissant la place de père à Axel, mais comme pour la soulager, elle, des tensions de la grossesse.

Mais alors que j’étais prêt à lui enlever son haut, Sonne attrapa ma main et s’écarta doucement de moi pour mieux me guider à l’étage. Je ne me fis pas prier pour la suivre en souriant et en rigolant, me faisant joueur en l’attrapant par les hanches dans les escaliers et enfouissant mon visage dans le creux de son cou pour l’embrasser et la mordiller en grognant doucement, trahissant clairement mon envie d’elle (s’il y avait vraiment encore quelque chose à trahir)…

L’idée me traversa juste deux secondes que ma ceinture et ma chemise restées dans le hall risquaient de me griller si jamais Axel rentrait plus tôt que prévu comme l’avait fait Sélène… Mais ce ne fut que deux secondes.

Nous arrivâmes dans une chambre et si ce fut Sonne qui l’ouvrit, je m’occupai de refermer la porte derrière nous d’un coup de talon. Une main derrière la tête de mon amante, j’appuyai un nouveau baiser tout en la guidant doucement vers le lit parfaitement fait… mais qui n’allait pas le rester.

Une fois qu’elle fut assise sur le matelas, moi agenouillé au sol entre ses jambes, je m’emparai des pans de son haut et le lui enlevai, puis passai mes doigts sur sa peau tout en la regardant dans les yeux.

-Je n’arrive pas à comprendre comment tu peux douter être belle.

Pendant que je parlais mes doigts s’étaient aventurés jusque dans son dos pour détacher son soutien-gorge dont je la débarrassai doucement. Je vins ensuite embrasser ses lèvres en me tendant vers elle. Puis, toujours à genoux à terre, embrassai ses épaules, ses lèvres, ses seins… J’en suçotai le bout durci doucement, ma respiration s’emballant d’excitation.

Jusqu’à ce que je sursaute, surpris, avant de rigoler quand je compris ce qui se passait. Je relevai alors mon regard vers Sonne, les yeux rieur et une goutte de lait maternel encore au bout de ma lèvre inférieure…

-Je crois que je vais laisser ça aux petits et aller voir plus bas si j’y suis…

Je revins embrasser les lèvres de mon amante le temps de la débarrasser du reste de ses vêtements, puis caressai ses cuisses, d’abord de mes mains, puis de mes lèvres, avant d’aller goûter son intimité.

@ Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 483
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Jeu 28 Déc - 18:32



Feel Naughty and Home Alone
ft. Amon




C’est dans la chambre d’invité que j’entraîne Amon d’un pas léger mais décidé. Tout semble naturel entre Amon et moi, une constatation qui m’avait troublée après notre première fois mais qui s’est rapidement dissipée dès qu’il est entré en ma demeure.

Le mieux, parfois, est ne pas se poser de questions et de simplement s’abandonner au moment présent.

La chambre, laissée dans la pénombre par les rideaux fermés nous enveloppe de son atmosphère feutrée et privée.  Même si je joue avec l’interdit, je me sens protégé par le secret de la pièce.

Guidée par Amon, je me retrouve assise sur le lit et lui, installé à genoux entre mes cuisses. Même dans cette position, il demeure assez grand pour  ne pas avoir à forcer trop pour m’embrasser sur la bouche. C’est alors qu’il me retira le haut de mes vêtements, ses mains traçant un chemin imaginaire sur ma peau réceptive à ses caresses.

- Il y a de ces choses qui… ne s’expliquent pas…

Mon estime personnel en avait prit pour son grade dernièrement et, si je me savais être une très belle femme,  je remettais tout sur le compte de la grossesse et du fait, être moins attirante ce qui pouvait avoir mené Axel a allé voir ailleurs. J’y croyais si ferme, que j’oubliais presque qu’il m’avait pourtant avoué l’avoir fait et ce, avant même de me savoir enceinte.

Nos regards ancrés l’un à l’autre, Amon détacha enfin mon soutien-gorge puis m’embrassa, d’abord sur mes lèvres puis traça son chemin le long de mon cou, de mes épaules puis de ma poitrine.

Déjà gonflée et durci par les effets de la grossesse, je ne m’attendais cependant pas à ce que mon amant en savoure plus que nécessaire. Je suis aussi surprise que lui quand il se redresse pour me dire que finalement il établirait son terrain de jeu un peu plus bas. Je viens m’en cacher le visage d’une main en rigolant doucement.

- Il semble que mon corps ne m’appartienne déjà plus…

Je vois déjà mon ventre s’arrondir de plus en plus, mes seins ont doublés de volume et voilà qu’ils commencent déjà à produire ce qui servira à nourrir ma progéniture.

Amon n’a pas fuit. Il aurait pu, surpris et dégoûté de la chose.  Je l’aurais fait moi.

Un dernier baiser et Amon disparait entre mes cuisses, me délestant du reste de mes vêtements et je me laisse tomber sur le dos, les cuisses béantes ouverte pour son plus grand plaisir, et le miens.

D’abord par de douces caresses sur mes cuisses, et enfin, sur mon sexe mouillé et brûlant. Je ferme les yeux en gémissant à chaque nouveau baiser, chaque nouveau coup de langues, ma tête hochant de gauche à droite sur le matelas et ma lèvre inférieure lourdement martyrisée.

- Amon…

Il m’amène rapidement au point névralgique de mon plaisir. Celui ou je me sens traversée de toute part depuis mes orteils jusque dans ma tête comme d’une puissante décharge électrique. Mes hanches se cambrent alors que mes mains viennent empoigner la couette du lit. Je sais même mes orteils se contorsionnées en tous les sens alors que je jouis puissamment  sous la langue d’Amon.

- Prends-moi ! Maintenant !

Je ne veux aucunement laisser cette sensation aussi puissante que douce me quitter. Je me redresse que pour attraper Amon par sa taille et lui ouvrir son pantalon et, une fois fait, je le laisse s’en départir alors que je me recule sur le matelas pour qu’il puisse m’y rejoindre et me faire l’amour.

J’envois valser sur le sol, les coussins superflu et je balais mon visage de mes cheveux, les envoyant vers l’arrière. Mon regard l’embrassant de la tête aux pieds. Il me semble si grand, si fort. Et moi, minuscule dans ses bras.

- J’ai envie de gémir ton nom toute la nuit…


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Sam 30 Déc - 18:36



Feel Naughty And Home Alone
ft. Sonne Moriarty


Je rigolai avec Sonne lorsqu’un peu gênée que j’aie pu goûter aux effets secondaires de sa grossesse, et cachant son visage d’une main, elle affirma que son corps ne lui appartenait déjà plus. Du lait au bout de la lèvre inférieure, j’avais relevé mon regard vers mon amante et lui souris, joueur autant qu’avide.

-Je confirme : pour l’instant, tu es à moi.

Je l’embrassai sur les lèvres fougueusement en me tendant vers elle avant de descendre le long de son corps que je redécouvrais un peu plus en détail que la première fois… et beaucoup plus intimement aussi. Alors que je l’embrassais au point le plus sensible de son intimité, jouant de ma langue pour la faire gémir, je l’invitai des caresses de mes mains à laisser reposer ses jambes sur mes épaules.

Plus elle gémissait et plus j’étais excité et à l’étroit dans mon jeans. La sueur me coulait déjà le long de l’échine et je gémis à mon tour quand elle prononça mon prénom. Que c’était bon de faire l’amour en sachant que rien d’autre n’était attendu de moi que de donner et prendre du plaisir ! Comme dans une bulle, à l’abri de l’interdit. Car c’était bien parce que je savais que Sonne était mariée que je n’en tombais pas amoureux.

Et j’étais sûr que c’était vrai pour elle aussi.

Tout cela pouvait finir demain, peut-être… ou pas.

Alors que j’étais à deux doigts de craquer et de remonter vers elle pour unir nos corps avides l’un de l’autre, Sonne pris brusquement les devant, m’ordonnant en criant de le faire.

Et je ne me fis pas prier, mes lèvres n’abandonnant son sexe gonflé et humide que pour la laisser détacher mon jeans alors que j’étais déjà essoufflé de plaisir. J’achevai de l’enlever en la regardant s’éloigner et s’installer sur le lit, magnifiquement nue malgré son ventre rond. J’avais toujours ce fond d’appréhension de lui faire mal, à elle et aussi aux bébés…

Alors une fois totalement nu, je grimpai sur le lit débarrassé de ses coussins par mon amante. Je commençai par embrasser ses pieds, remontant très rapidement le long de son corps… Elle me murmura qu’elle voulait faire ça toute la nuit.

Je lui souris, me tenant à quatre pattes au-dessus d’elle pour ne pas lui faire de mal, mais aussi lui laisser, si elle baissait un peu les yeux, tout le loisir d’évaluer l’effet intense qu’elle me faisait.

-Si on a toute la nuit… Alors on fera l’amour toute la nuit.

Je n’avais aucune idée d’où était Axel, et c’était le cadet de mes soucis.

Je me penchai à nouveau sur mon amante, embrassant ses flancs et ne faisant qu’effleurer son ventre rond du mien, lui faisant comprendre par mes caresses et mes baisers que je la voulais allongée sur le ventre… parce que j’avais envie de la prendre comme ça par pur plaisir, mais aussi parce que je serai rassuré de ne pas être trop lourd…

La seule chose qui me chagrinait un peu serait de ne pas pouvoir admirer les effets du plaisir dans ses yeux bleus…

-J’ai envie de toi.

Et on avait toute la nuit pour combler cette envie.

@ Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 483
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Sam 6 Jan - 0:42



Feel Naughty and Home Alone
ft. Amon





Amon a ce don unique de faire ressortir de moi la femme sexy que j’ai mise de côté pour devenir la maman couveuse de trois petits Moriarty.  Il arrive à faire se dissocier ces deux facettes de mon être en ne gardant que ce que j’ai envie de partager avec lui. Et c’est tellement bon de pouvoir sentir ce regard sur moi.

Je ne me sens pas un être de porcelaine entre ses mains. Il ne me brisera pas en me faisant l’amour. Mon corps lui appartient, comme il se plaît à me le rappeler et ça me fait sourire alors que ses lèvres me dévorent depuis ma poitrine jusque sur mon sexe qui se lubrifie déjà dans l’expectative de ce qui va suivre.

Ses baisers brûlant entre mes cuisses ont tôt fait de me propulser au plus haut sommet. Je jouis en hurlant son prénom, j’ondule sur le matelas, reculant jusqu’au coussin que je jette au sol, alors que je l’implore, pour ne pas dire lui ordonne de me rejoindre et de me prendre sans plus de cérémonie et de me faire jouir comme ça toute la nuit.

Amon est joueur et un amant exceptionnel. Il remonte sur moi en honorant chaque partie de mon corps sur son passage. Il entretient habilement la sensualité du moment jusqu’à me laisser entrevoir son érection turgescente qui vient se frotter contre ma jambe alors qu’il effleure mes flancs de ses lèvres et vient enfin m’embrasser avant de me faire me retourner sur le ventre, ce que je fais non sans prendre le temps de l’embrasser fiévreusement d’abord.  

Je me place en levrette, parce que mon ventre ne me laisserait pas de toute façon m’aplatir comme une crêpe sur le matelas. Et parce que j’ai envie de le sentir animal, brutal et sans retenue.

Reculant mes hanches, de viens frotter mes fesses conte son sexe, ça me fait glousser. Il est chaud, déjà dur, prêt à une longue nuit de sexe.

- J’ai envie de toi aussi, Amon !

Ce qui avait commencé par un mal entendu glisse vers la relation d’amants assumés, complice et joueurs.  Je presse de nouveau mes fesses contre son bassin jusqu’à le sentir glisser entre mes cuisses me laissant m’exprimer d’un faible gémissement tout en me mordant la lèvre.

Pourquoi se presser puisque toute la nuit, nous avons.  Demain aussi. La semaine même, s’il en a envie.  Et puisque nous ne savons justement pas de quoi sera fait les prochains jours, je ne demande qu’à vivre le plus intensément possible chacune de nos rencontres clandestines.

Je me redresse  sur mes genoux, le forçant à suivre mon mouvement, que pour aller chercher l’une de ses mains que je viens passer par-dessus ma hanche pour la glisser entre mes jambes.

- Tu sens ça ?  C’est l’effet que tu me fais, Amon…

Ma tête viens s’appuyer contre son épaule et, légèrement tournée, j’embrasse de nouveau ses lèvres, ma langue cherchant la sienne et ma main, toujours sur la sienne entre mes cuisses, la fait pressé sur le point le plus sensible de mon anatomie.



@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Lun 8 Jan - 17:56



Feel Naughty And Home Alone
ft. Sonne Moriarty


J’étais resté combien de temps avec Sélène ? Quelques mois… Et pourtant, jamais nous n’étions arrivé à ce niveau de complicité naturelle que nous avions Sonne et moi alors que ce n’était que notre première rencontre officieusement officielle en tant qu’amants ! La première fois, chez moi, avait plus été… Je ne sais pas trop au juste… un dérapage contrôlé ? Un truc comme ça…

Mais aujourd’hui, alors que Sonne se redressait sur ses genoux, sur le lit, pour plaquer son dos contre mon torse et ses fesses contre mon sexe, je compris que je pouvais me considérer comme son amant… pas un coup d’un soir… Un véritable amant comme je croyais qu’il n’en existait que dans ces films d’amour compliqués se déroulant à une époque plus que révolue.

Là où nous étions à la fois pressés et hésitants la première fois, ne subsistait plus que l’amour du jeu et la quête du plaisir rehaussé par le délicieux frisson de l’interdit.

Je soupirais, mon souffle me donnant l’impression d’être brûlant, entre deux baisers dans son cou, sa nuque et ses épaules. J’avais chaud, j’irradiais littéralement de désir pour elle qui avouait partager ce désir avant de se mettre à gémir doucement, me faisant frissonner rien que par le son de sa voix.

En me sentant glisser naturellement entre ses cuisses, je laissai échapper un soupire articulé, l’excitation renforçant l’accent danois qui n’était pourtant plus qu’un fantôme lorsque je parlais normalement :

-Sonne…

Elle attrapa doucement ma main et la guida entre ses cuisses où j’eus le loisir, du bout des doigts, de la découvrir chaude, humide et gonflée, hypersensible…

Je ne pus que répondre à sa question par un gémissement rauque et excité alors que j’appuyais la caresse de mes doigts sur elle, mon autre main posée sagement sur sa hanche élargie par sa grossesse.

Sonne laissa tomber sa tête sur mon épaule et réclama un baiser. Je l’embrassai avidement, plusieurs fois, la caressant toujours d’une main et l’excitation me poussant à onduler des hanches pour caresser son sexe du mien…

D’abord, doucement, tendrement, puis, ma respiration s’emballant, de même que mon cœur, je commençai à perdre de ma subtilité, ce qui s’entendait aussi clairement dans les grognements étouffés par nos baisers que je lâchais au rythme de mes mouvements de bassin.

Je portai alors mon poids vers l’avant pour qu’elle se retrouve de nouveau le haut du corps sur le lit, moi à quatre patte au-dessus d’elle et c’est en embrassant ses épaules et le haut de son dos que je pénétrai en elle d’un puissant mouvement de bassin, avant de mordiller ses épaules en grognant, joueur… Puis de me mettre à aller et venir, excité, en elle.

@ Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 483
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Dim 14 Jan - 4:22



Feel Naughty and Home Alone
ft. Amon




Si je ne l’ai pas affirmé 100 fois depuis le début de cette relation extra conjugale, alors je ne l’aurai pas dit une seule fois. Mais dans ses bras, je ne me suis jamais sentie autant désirée et attirante.  C’est l’effet qu’exerce sur moi Amon.

Avec lui, je peux explorer mes fantasmes, donner libres cours à mes désirs les plus interdits sans engagement du cœur ou de l’âme. Que le corps et c’est ce qui fait toute la beauté de la chose.

J’ai assez d’assurance pour le guider sur mon corps alors que, à genoux sur le lit de la chambre d’invité, mon dos contre son torse, je fais glisser sa main entre mes cuisses pour qu’il puisse toucher à même la source, toute l’excitation qu’il provoque chez moi. Qu’il puisse s’en  satisfaire, s’en enorgueillir.

Ses lèvres sur ma nuque puis mes épaules me font frissonner jusque dans mes tripes.  À chaque fois qu’elles me touchent, c’est une délicieuse décharge électrique qui m’envahit de part et d’autres, me faisant gémir de plaisir.

Je ris doucement en me mordillant la lèvre inférieure alors que ses caresses se font plus pressente sur mon clitoris et que son sexe flirtait dangereusement avec l’entrée de ma féminité. Il ne rencontra aucune résistance à me faire me pencher vers l’avant alors que, une main toujours sur ma hanche, il me pénétra d’un solide coup de bassin.  Je relevais ma tête au même moment, renvoyant ma longue chevelure vers l’arrière, soufflant de plaisir entre mes lèvres.

Déjà, dans la pièce, le son de nos corps s’entrechoquant vînt se répercuter aux quatre coins, rejoins par nos gémissements et grognements.

Amon s’allonge d’avantage sur moi, vient mordiller mes épaules en alternances ce qui ne manque pas de me stimuler encore plus. Mes seins tressautes à chaque de ses coups de bassin. Et peut-être est-ce dû à la grossesse mais le simple frottement entre eux suffit à les rendre hyper sensible, déjà qu’ils ont doublés de volume depuis un mois !

Mon amant se déchaîne en moi. Ou alors essai-il simplement de suivre le rythme que j’impose puisque je viens pousser avec mes fesses contre lui chaque fois que je le sens s’enfoncer au plus profond de moi.

- Amon !  Oh, Amon !

Et ça aussi, c’est peut-être un effet hormonal de la grossesse mais je sens déjà que je vais jouir alors qu’il me semble qu’il ne vient à peine de me pénétrer.  Je viens empoigner le drap du lit, serrant au point de voir mes phalanges blanchir. Je voudrais retarder ce moment encore  de longues minutes.

Tout compte fait, ce n’est pas une réaction hormonal mais un amant hors pair qui me faire jouir avec une rapidité effarante. Je me retiens de hurler son nom, ne voulant pas surtout effrayer mon fils qui dort dans sa propre chambre.  Disons que les traumatismes nocturne, j’essaie d’éviter.

Et je jouie. Longtemps.

C’est comme un feu d’artifice qui implose dans mon bas ventre pour venir enflammer l’entièreté de mon corps avant de se rependre au travers de mes gémissements qui n’en finissent plus de voyager en écho au travers de la pièce.  Et puis, je me laisse tomber, complètement allongée sur le lit, légèrement de côté puisque mon ventre m’empêche de vraiment prendre cette position, Amon, toujours en moi.



@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Lun 15 Jan - 13:38



Feel Naughty And Home Alone
ft. Sonne Moriarty


J’aurais jamais cru aimer autant ça. Et toutes mes appréhensions à l’idée de faire l’amour à une Sonne enceinte de triplés, de peur de lui faire mal, s’étaient envolées lorsque notre première fois s’était bien passée… Enfin, jusqu’à ce qu’on se fasse prendre par Sélène… Mais je ne savais pas si ça avait réellement été totalement une mauvaise chose. Pour Sélène, certainement… Mais pour moi, égoïstement, ça avait facilité et précipité les choses, accélérant notre rupture qui, de mon point de vue, semblait de toute façon inévitable.

Et je trouvais dans Sonne une amante experte, des plus agréables. Je me découvrais des envies et des fantasmes que je ne soupçonnais même pas… L’amour du jeu, je savais que je l’avais, mais c’était un véritable plaisir d’avoir quelqu’un en face qui savait donner la réplique.

Pas que Sélène n’ait pas été une amante agréable… Loin de là… mais ce n’était pas le même style… Sélène avait quelque chose qui, même au lit, comme dans le reste de notre quotidien, me donnait une drôle et gênante impression d’être manipulé.

Ici, il n’était nullement question de manipulation, mais bien de complicité dans l’interdit. Ni Sonne, ni moi, n’avions d’intérêt à exhiber l’autre fièrement comme un trophée. Au contraire, tout ça se passait dans une bulle rien qu’à nous, renforcée par le fait que personne ne devait savoir afin de ne pas mettre à mal son mariage avec Moriarty.

Penché sur elle, je me donnais en elle, continuant de la caresser d’une main. Je sentais une douce euphorie m’envahir, aussi sûrement que les frissons envahissaient tout mon corps à chaque coup de bassin que je donnais. Mes baisers se firent encore plus fiévreux, plus avides, teintés de grognements, quand elle se mit à prononcer mon nom encore et encore sous mes assauts.

Elle semblait savoir exactement ce qu’il fallait faire pour augmenter mon plaisir, pour me donner encore plus envie d’elle… Et tous mes sens étaient sollicités, même si mon toucher et mon ouïe avaient le dessus sur les autres… Ma vue, elle, était un peu brouillée parce que le plaisir me faisait rouler des yeux ou fermer mes paupières…

Et c’était de pire en pire car l’extase allait crescendo.

J’atteins l’orgasme en grognant bruyamment, grognement qui se changea en gémissement saccadé par les coups de bassin que je donnais encore, continuant tout au long de l’orgasme tellement interminable de Sonne que j’en rigolai fièrement avant de me remettre à embrasser la peau trempée de sueur de mon amante…

Jusqu’à ce qu’essoufflés tous les deux, on ne s’allonge à nouveau sur le matelas dont les draps étaient maintenant complètement défaits par les bons soins de Sonne qui s’y était agrippée. Je ne m’allongeai pas totalement sur ma partenaire, elle-même devant se placer un peu de côté pour ne pas écraser ses petits. Je restai suffisamment sur elle pour juste être contre elle et garder sa chaleur contre moi et pour rester en elle.

Tout en reprenant calmement ma respiration, je caressai son ventre et embrassai ses épaules, jusqu’à ce qu’elle tourne la tête vers moi afin qu’on puisse échanger un long et tendre baiser.

C’est un coup contre ma main qui était sur son ventre qui me fit y mettre fin en rigolant et baisser les yeux vers ma main.

-Boh… Vous le dites, si je dérange, les petits gars…

J’étais sûr que c’était un coup de pied d’un des enfants qu’elle portait. Je voyais mal ce que ça pouvait être d’autre… Je regardai Sonne dans les yeux et lui souris doucement.

-Je crois que je marche sur leurs plates-bandes…

Sans compter que je piétinais allégrement déjà celles d’Axel…

Je fis une moue perplexe…

-Au fait… Tu as dit que je pourrai rester toute la nuit… Mais il est où, Axel ?

Je savais ce que c’était que la vie de journaliste et, sauf quand on devait suivre des groupes en tournée, y avait rarement des raisons de passer la nuit ailleurs qu’à la maison…

@ Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 483
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Ven 19 Jan - 4:39



Feel Naughty and Home Alone
ft. Amon







L’attraction qui sévit entre Amon et moi est incomparable avec rien de ce que j’ai pu vivre jusqu’ici.  Nos corps fusionnent de toutes les façons possibles et imaginables au point ou, quand j’atteins l’orgasme, il me semble durer étrangement longtemps, comme s’il se répercutait en écho dans mon corps et mon âme.

Je m’allongeais sur le lit, à moitié tournée sur le côté, Amon rigolant probablement des exclamations que je laisse encore s’échapper alors qu’il se positionne pour  me tenir contre lui, préservant notre lien intime.

Encore trop essoufflée pour parler, je profite des caresses d’Amon sur mon ventre et de ses baisers sur mes épaules. C’est simplement bon de relaxer, de laisser le calme reprendre son dû
Jusqu’à ce que mon ventre tressaute sous la main d’Amon. Je ferme les yeux, pas encore très habituée à les sentir se manifester et, encore une fois, dans un moment où je m’en serais bien passé.

Ça me met un peu mal à l’aise, je dois l’admettre. C’est comme avoir des témoins, des envoyés d’Axel.  Mes bébés me ramènent-ils à l’ordre ? Sentent-ils que leur mère se laisser aller dans les bras d’un autre homme?  On dit que les bébés ressentent beaucoup avant leur naissance… vu les émotions que je vis depuis un temps, je devrais leur réserver une case horaire chez un psy dès leur naissance…

Je cambre légèrement des hanches, laissant le sexe d’Amon encore dur d’excitation glisser hors de mon corps, me repositionnant sur le dos, ma tête au creux de son épaule.  Son bras sous ma nuque se rabattant sur ma poitrine, je le caresse du bout des doigts en fixant le plafond.

- Plus ça va, plus ils bougent…  Mon cinquième mois est bien avancé… je vais bientôt pouvoir connaître le sexe des bébés.

Et, sans trop savoir pourquoi je pense à cela en ce moment, j’éclate de rire avant de tourner la tête légèrement pour regarder Amon.

- Nous avons commencé à parler Axel et moi des parrains et marraines, et  je viens de me dire que je vais devoir expliquer a Axel pourquoi je ne veux ou ne peux plus prendre Sélène alors que j’ai argumenté ferme pour elle.

Ça serait un peu compliquer de lui dire que je ne peux plus compter sur l’amitié de Sélène puisqu’elle m’a surprise au lit avec son petit ami et que de fait, il est aussi exclu des parrain potentiel.  Parain et amant, ça commence à sentir le conflit d’intérêt…

C’est encore très loin tout ça… et puis j’avais l’intention de proposer Daniele et Maria. Ils représentent  un choix logique pour ce qui couvre mon cercle d’amis…

Les bébés, Axel… ça tourne dans ma tête. J’ai cette facilité effarante de me perdre dans mes pensées et aller en tous les sens alors que nous sommes encore très loin du compte.

- Heu…

Il est où Axel ? Parce que oui, effectivement, comme me le rappel Amon, j’ai mentionné qu’il pouvait passer la nuit chez moi. Sauf que logiquement c’est la maison d’Axel et je lui dois forcément une explication.

- Il est partit dans sa famille. Son père éprouve quelques ennuis de santé. Rien de grave mais j’ai préféré qu’il s’y rende et ça semblait l’inquiéter malgré tout.

Je déteste mentir. En plus je le fais très mal. Mais que pouvais-je dire qui expliquait l’absence prolongé de mon époux et qui soit à la fois logique et probable ? C’est la seule chose qui me soit venue en tête.

- Ce qui veut dire que, si tu en as envie, nous pouvons répéter l’expérience autant de fois qu’on le désire sans jouer au chat et à la souris !


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   Dim 21 Jan - 14:14



Feel Naughty And Home Alone
ft. Sonne Moriarty


J’avais senti l’un des bébés de Sonne donner un coup de pied sur ma main qui caressait son ventre. Comme pour me dire de dégager de là… Bien que cette interprétation ne venait probablement que de moi. Si ça se trouvait, qui sait, le bébé avait juste fait ça par jeu, sentant un contact sans pouvoir différencier mon toucher de celui d’Axel. Ou alors, il s’était seulement retourné dans le ventre de sa mère et avait cogné ma main, tout simplement…

Je vis le malaise dans les yeux de Sonne quand elle se retourna, me retirant dans le mouvement, ce qui me fit expirer à la fois de la caresse que ça me procura et de me retrouver dans le froid. Elle se blottit tout de même contre moi… Et je caressai sa joue d’une main alors qu’elle fixait le plafond.

-Fais pas ces yeux là… Je ne vais pas fuir parce que j’ai senti un de tes petits bouger.

Je posai ma tête contre la sienne, enlaçant nos doigts sur son ventre rond, l’écoutant dire que bientôt, elle pourrait connaître le sexe des bébés.

-Cinq mois… Plus que quatre à tenir…

Je lui souris largement…

-Et puis… On sera plus libres de nos mouvements.

Si j’aimais déjà autant lui faire l’amour maintenant, qu’est-ce que ce sera une fois qu’elle aura donné à Moriarty ce qu’il veut ! Qu’est-ce que ce sera quand on ne devra plus faire attention…

Sonne éclata de rire avant de m’expliquer, alors que j’affichais un air perplexe, pourquoi elle se marrait comme ça. Je pouffai de rire à mon tour quand je compris qu’elle avait dans l’intention de désigner Sélène comme marraine des petits, ce qui semblait désormais légèrement compromis.

Je haussai les épaules, caressant sa poitrine du bout des doigts…

-Bah… Vu la mentalité de ton mari et les stéréotypes auxquels il croit ferme, je pense que si tu lui dis simplement que Sélène et toi vous êtes engueulées pour une connerie et avez coupé les ponts, il ne cherchera pas plus loin qu’une « querelle de gonzesses » si tu veux bien me pardonner l’expression.

Puis Sélène… avait un caractère qu’il fallait supporter… Moi, à la place d’Axel, ça ne m’étonnerait pas si Sonne me racontait qu’elle n’en pouvait plus de Sélène. Le seul truc qui me rendait un peu triste de penser ça, c’était que je n’étais même pas sûr que mon ex s’en rende compte, qu’elle était une gamine invétérée.

Et en parlant d’Axel… Je voulais bien passer la nuit-là, moi, mais je m’inquiétai quand même de savoir où était le mari de Sonne. Pas que ça me regarde d’une quelconque façon, pas même parce que j’étais curieux…

Juste que je voulais être sûr de ne pas le voir débarquer en pleine nuit comme Sélène l’avait fait au loft.

Sonne affirma qu’il était parti dans sa famille… J’avais senti mon amante hésitante et je n’étais pas sûr qu’elle soit en train de me dire la vérité. Mais qu’importe. Je n’étais que son amant et elle ne me devait rien d’autant que si on se faisait prendre, je ne serais pas celui de nous deux qui aurait les plus gros problèmes.

Mais là où elle semblait sûre d’une chose, c’était qu’on ne verrait pas Axel débarquer. Et ça me suffisait largement, d’autant qu’avec un air espiègle, elle affirma que, si j’en avais envie, on pouvait faire l’amour toute la nuit… Rien que de l’entendre prononcer ces mots sur le ton sensuel qu’elle employait suffit à réveiller un début d’érection qui remontait contre sa cuisse, lentement mais sûrement…

Je passai ma langue sur mes lèvres, joueur.

-Selon toi, j’en ai envie ?

@ Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feel Naughty And Home Alone [PV Amon][HOT][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» Après l'Amon Hen...
» Amon, l'Elfe insignifiant [Rôdeur, Mendiant]
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Villa d'Axel Moriarty-