AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Shut Up! (1971) [ft. Ian Hunter][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jimmy Reed


Messages : 681
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 36
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


MessageSujet: Shut Up! (1971) [ft. Ian Hunter][TERMINE]   Lun 1 Jan - 17:55



Shut Up !
ft. Ian Hunter


Cinq mois… il avait fallu attendre cinq mois après son accouchement avant que Victoria Hunter ne daigne ramener ses jolies petites fesses à un événement d’envergure comme ce gala de charité au Grauman’s Chinese Theatre, réunissant ainsi au grand complet le Golden Triplet pour notre plus grand plaisir. Enfin, mon plus grand plaisir, Daniele étant en tournée avec The Army quelque part à l’autre bout du monde.

J’avais, bien sûr, fait un énorme don à cette cause charitable qu’était… enfin soit, place à la fête !

Et quelle fête ! Il n’y avait ici que du beau monde, que ce soit de la musique, de la mode ou du cinéma : Barbara (ex-Kurtz) Mitchell, par exemple, probablement bien contente de savoir que pour une fois, elle était à un gala où son ex ne se ferait pas remarquer puisqu’il était en tournée ; le couple North, enfin, les couples North puisqu’il y avait là Christopher et Grace mais également Hank North, jeune prodige du cinéma, et sa tout récente épouse Helen, elle aussi actrice : et bien d’autres encore.

Mais moi, ma coupe de champagne à la main, je n’avais d’yeux que pour le Golden Triplet qui, avec force de gloussements, se racontaient probablement les derniers ragots à propos des uns et des autres… Seule Victoria avait l’air de perdre le fil de temps à autres, les yeux dans le vide où sur Hank North qu’elle regardait avec insistance et un vague sourire rêveur de temps à autre…

Pas de chance pour elle, sa cible n’avait d’yeux que pour celle qu’il avait épousée.

Heureusement que j’étais là.

C’est ainsi que je me retrouvai, assez tôt dans la soirée, dans la magnifique maison de Victoria Hunter sur Beverly Hills. Je lui avais bien dit que ma villa offrait tout autant de possibilités, mais elle avait eu vite fait de me rappeler qu’elle était mère d’un bébé de 5 mois et que ce serait chez elle… ou rien du tout. Le tout sur un ton qui ne me la fit désirer qu’encore plus !

Alors… à peine la nounou congédiée, nous montâmes à l’étage. Mais quand je fermai la porte derrière nous, sans cesser de m’embrasser, Victoria l’entrouvrit à nouveau et ce fut moi qui mis fin au baiser :

-Tu fermes pas la porte ?

Elle leva ses grands et beaux yeux bleus vers moi pendant que sa main glissait le long de mon ventre pour se perdre dans mon pantalon, me faisant brusquement gémir et vaciller sur mes jambes.

-Il faut que je puisse entendre si Ian a besoin de moi…

Mes yeux roulèrent de plaisir, répondant à une nouvelle caresse de Vicky et j’abdiquai…

-D’accord… D’accord…

Je l’embrassai à nouveau fougueusement.

Aux alentours de deux heures du matin, nous nous écroulèrent une deuxième fois, essoufflés et en sueur dans le lit de la chanteuse… Nous ne parlâmes pas, reprenant calmement notre souffle, pendant quelques minutes.

-Vic… J’entends un truc.

Elle soupira, son visage blotti dans mon cou, et dit dans un filet de voix endormi.

-C’est Ian… Il joue…

Je tournai la tête vers le réveil sur la table de nuit et constatai l’heure avancée de la nuit. Je fronçai les sourcils.

-Il joue ?! Il est au courant qu’il est 2 heures du matin ??

Victoria marmonna un truc complètement incompréhensible.

-Vic ?... Victoria ?

Ok… Elle dormait… C’était bien ma veine…

Mais je la rejoignis dans les bras de Morphée peu de temps après.

Jusqu’à me réveiller en sursaut parce que le môme hurlait à la mort ! Je regardai vers Victoria qui dormait à poings fermé, m’ayant tourné le dos dans son sommeil. Ian hurlait et aucune foutue réaction de la part de sa mère. Je regardai l’heure, il était 3 heures du matin !

Je secouai Victoria, sans succès et pourtant, elle respirait encore !

Hors de question que j’y aille ! Je me laissai retomber sur le lit et plaçai mon oreiller sur ma tête. Mais ce minuscule petit truc envoyait les décibels sans discontinuer.

-LA FERME !

Si c’était comme ça toutes les nuits, je comprenais que Victoria soit dans le coma.

Et puis… ça s’arrêta… net.

Trop net… Je tendis l’oreille, arrêtant de respirer et perçus un tout petit cliquetis irrégulier.

Je ne sais pas ce qui me poussa à me lever et à enfiler mon slip. Quoi que ce fut, ça ne venait pas de ma tête, ça venait de mes tripes.

Il fallait que j’aille voir.

Je courus jusqu’à la chambre d’enfant tapissée de petits trains colorés et souriants à la lueur d’une veilleuse. Je me penchai au-dessus du lit de l’enfant.

-Et merde ! Ian !

Le visage de l’enfant était tordu, son petit corps tout crispé et, même dans la pénombre, je pouvais voit qu’il devenait violet. Mon cœur accéléra le rythme et je sentis la panique m’envahir. Je détestais ça, ça ne m’arrivait pas suffisamment souvent pour pouvoir gérer. Je posai ma main sur le ventre de l’enfant et frottai un peu.

-VIC !!!

J’eus un flash… Un sale flash… Ce n’était pas Ian qui étouffait. C’était la fille de Maritza. Ma fille à moi.

Je pris l’enfant à deux mains et le calai contre mon épaule puis me mis à frotter fort son dos en murmurant, paniqué.

-Ne meurt pas. Ne meurt pas ! Ne meurt pas !

Ce furent probablement les trois minutes les plus longues de mon existence… Et jamais je ne fus aussi soulagé d’entendre les hurlements d’une vile créature de l’Enfer me vriller les oreilles.

Le petit respirait à nouveau et il me le fit savoir ! Entre chacun de ses sanglot, je sentais l’air qui sifflait jusqu’à ses petits poumons.

Mes propres muscles se relâchant, je murmurai de ma voix grave à l’enfant.

-Ok…Ok… C’est fini… Ian, c’est fini… Shhh……

Et comme au rythme de ma voix, ses pleurs se calmèrent petit à petit alors que je le berçais, vêtu uniquement de mon slip, de long en large dans la chambre. Jusqu’à ce qu’enfin, il s’endorme, sa respiration un peu rauque.

Je ne le remis pas dans son lit. J’avais eu trop peur.

Je le pris avec moi dans la chambre que je partageais, pour cette nuit, avec sa mère et le calai entre nous, en sécurité.

Il dormit le reste de la nuit. Pas moi.

Mais quand je sentis Vicky s’éveiller, je fis semblant, une main sur le ventre du petit quand même pour ne pas qu’il roule. Je sentis à défaut de la voir, la surprise attendrie de Vic. Comme je sentis sa main passer dans mes cheveux.

-Jim ?...

Je ne répondis pas, me contentant de me retourner lorsque je sentis qu’elle soutenait son bébé.

Ne pose pas de question… Et je ne te mentirai pas.

@ Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
 

Shut Up! (1971) [ft. Ian Hunter][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !
» A hunter ... a bear
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Shut up and drive — LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-