AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 365
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Sam 13 Jan - 20:57



Back To The Past
ft. Brooke A. Watson


J’avoue… Dès que j’avais eu mis un pied hors de la voiture de Natacha qui avait démarré non sans un dernier baiser et un sourire à mon attention, pour aller un peu plus loin dans Hollywood, j’avais commencé à stresser un peu…

Mais il fallait bien que je commence à apprendre à me débrouiller tout seul. Or, c’était l’occasion rêvée : Natacha avait une petite fête prévue avec le casting et le staff de son dernier projet de film d’animation qui venait de se terminer et moi… ben… ma fille jouait la mère de Juliette dans la pièce qui se donnait à Fairfax High School.

Je savais bien que Jess, qui passait maintenant officiellement à l’appartement de Natacha tous les mercredi après-midi, ne m’en aurait pas voulu si je n’étais pas venu, ni même si j’avais été à la fête avec Natacha pour son film au lieu d’aller la voir jouer.

Sauf que le fait était là : je voulais la voir jouer. Je ne voulais plus perdre le peu de temps qu’il me restait encore à passer avec ma fille qui n’allait pas tarder à devenir elle-même une adulte. Je n’étais que trop bien placé pour savoir que le temps passait extrêmement vite.

Alors j’avais dit à Natacha que j’irais à Fairfax et elle en avait été ravie. Je savais que ma petite-amie, elle, avait plus qu’envie de fêter la concrétisation de son projet avec ses collègues et je ne voulais pas l’en priver sous prétexte que j’étais encore trop couillon pour sortir tout seul.

Donc, on avait convenu qu’on « sortirait » chacun de notre côté, Natacha me laissant quand même, par sécurité, le numéro de téléphone du studio où elle serait ce soir et me garantissant que si sa soirée pouvait s’écourter et qu’elle avait l’occasion de me rejoindre, elle le ferait.

Ce fut donc en prenant mon courage à deux mains que je me dirigeai vers l’entrée de l’école. Quelque part, c’était pas comme si je ne connaissais pas les bâtiments… J’avais moi-même, plus ou moins, fait mes études dans cette école… Enfin… ouais… Plus ou moins quoi…

Puis avec le nombre de gens qui arrivaient, j’avais qu’à suivre le mouvement. Le truc, c’était que la plupart des gens venaient pas tout seul… Ils étaient en couples (fatalement, c’était des parents d’élèves) et/ou avec d’autres enfants de la fratrie de leurs enfants…

Puis y avait moi… Un peu paumé, j’avais allumé une cigarette avant de rajuster un peu mes vêtements que Natacha avait choisis pour moi… Si elle ne l’avait pas fait, j’aurais été capable d’enfiler un de mes vieux treillis de l’époque de The Army. Elle avait opté pour des vêtements simples et passe-partout, un jeans neuf et un polo neuf aussi.

Bon, je pris une grande inspiration et me lançai, pénétrant dans le bâtiment. Et une fois dedans, bien sûr certaines choses avaient changé comme la couleur de la peinture au mur, la disposition de certains casiers et autres, mais je retrouvais mes repères et de vieux souvenirs me revenaient… Je me voyais encore avec Sherman arriver en retard sans compter qu’en plus, on avait accroché la bagnole du proviseur de l’époque…

Je me rappelais aussi, les yeux dans le vide, rêvant éveillé, quand lors d’une récréation, je m’étais appuyé sur la bagnole d’une prof pour fumer une cigarette et que la prof en question avait oublié de mettre son frein à main… La bagnole avait fini dans une haie…

Et tout en rêvant éveillé et en laissant ma clope se consumer entre mes lèvres, je suivais les traces de mon passé, faisant totalement abstraction du hall où les gens qui étaient venus s’entassaient en attendant de pouvoir prendre place dans la salle où aurait lieu la pièce proprement dite.

Je voulais trouver Jess, en fait… Et en la cherchant, c’était moi-même que j’avais perdu…

J’arrivai finalement dans un long couloir, complètement à l’écart de l’événement, où se trouvaient les casiers des élèves… Ouais ! J’avais un jour apporté ma guitare et Nuts avait apporté ses baguettes… J’avais joué et chanté et Nuts avait frappé le rythme contre le métal des casiers.

Notre premier succès. Qui nous avait valu une belle retenue… Mais qu’est-ce qu’on s’était éclaté !

Je m’arrêtai devant un pilier au milieu du couloir et passai ma main dessus…

Avant de commencer à démonter l’extincteur qui y était accroché… Y avait pas ce truc-là en 1959. Une fois que j’eus réussi à l’enlever, je trouvais derrière, gravé dans le béton du pilier :

Nuts
Sherman
Captain
Sniper

THE ARMY IS COMING !

1959


Je passai ma main sur la gravure en souriant.

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 38
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Dim 14 Jan - 5:27



Back To The Past
ft. Evan Kurtz






L’école est devenue un véritable rassemblement de parents, d’oncle et tantes, de grands-parents et de petits frères et petites sœurs. Impossible de marcher sans effleurer quelqu’un du coude, de bousculer sans le vouloir un tout petit qui a perdu sa maman et je ne compte plus le nombre de pommes aux sucres que j’ai vu abandonnées  un peu partout dans l’école. Je m’étais personnellement objecté à la proposition d’offrir ce genre de friandise puisqu’en générale, on ne mange que le caramel autour du fruit qu’on largue à la première occasion. Mais mademoiselle Hunt y avait tenue mordicus.

Je pouvais déjà prédire que demain, le concierge allait récolter ce qui aurait pu faire autrement, une bonne douzaine de délicieuses tartes. Au lieu de cela, nous allons jeter pour ne pas dire gaspiller ces pommes.

Mais comme je ne paie pas pour ce genre de lubie et que ça semblait vraiment faire plaisir à la directrice de l’établissement, j’ai choisis de mettre mes énergies autre part.  Ce soir, alors que l’école se remplis rapidement et que les voix s’élèvent toutes un peu plus pour se faire entendre, je cherche au travers de tous ces visages inconnus, celui de Jack.

J’espérais vraiment pouvoir le voir avant la pièce mais l’heure tourne et je commence à croire que je ne saurai le voir qu’après la pièce.  Tant pis. Il a dû être retardé.  L’important c’est qu’Olivia soit déjà là, en coulisse, entrain de se prêter aux aléas du maquillage et de la coiffure.

Tout est sous contrôle c’est pour cette raison que j’ai quitté mon poste dans l’espoir de croiser Jack.

- Brooke !  Brooke !!

Je me retourne, cherchant à savoir qui m’interpelle. J’aurais dû miser sur ma patronne, bien sûr.

- Il manque de feuillets à l’entrée ! Il faut absolument en trouver !

- J’en ai encore deux boîtes dans ma classe, je vais les chercher !


Nous avions bien fait d’en faire refaire.  Je trouvais la quantité insuffisante lors de la première livraison des feuillets commémoratifs de la pièce. J’avais pris la décision  d’en faire refaire et je ne le regrette pas ce soir vu comment ils s’envolent.

Je me dirige donc vers ma classe et, ce qui ne manque pas de me faire sourire, c’est d’entendre le son de mes talons qui claque sur le plancher de céramique du couloir menant aux classes. Non pas que j’aime particulièrement  ce son mais alors que quelques secondes avant nous n’aurions su entendre une bombe exploser avec le capharnaüm des voix et des éclats de rire, ici, je me sens toute seule avec mes talons qui claquent et ça fait un bien fou !

Au point où je me déhanche en m’en allant vers ma classe. Je fredonne même, en claquant des doigts.  Je me prends vraiment trop au sérieux dans mon interprétation libre au point ou j’en ai un bras dans les airs comme si je chantais pour le Saint Père et de mon autre main, poing fermé, je viens me frapper la poitrine avant d’exécuter une petite révérence pour mon public invisible.

Si je ne tiens pas compte de l’homme qui se tient juste là derrière le pilier central.

Mais pourquoi ? Pourquoi il faut toujours que ça m’arrive à moi ce genre de situation embarrassante ?

- Je me pensais seule…, dis-je non sans réprimer un petit rire gênée Vous chercher la salle pour la pièce ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 365
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Dim 14 Jan - 17:43



Back To The Past
ft. Brooke A. Watson


J’étais retourné brièvement en 1959, au jour où on avait gravé nos noms de scène (alors qu’on avait encore jamais vu une scène), sur ce pilier central, entre deux passages des surveillants. On se voyait déjà sur ce putain de Walk Of Fame où à l’affiche du Hollywood Bowl !

Et… je ne sais pas si c’était parce que j’étais sourd et que, même si j’avais mes appareils auditifs, il fallait le temps à ces petites choses de capter certains sons, ou si c’était parce que j’étais plongé dans mes souvenirs, mais je n’entendis des talons claquer sur le sol que quand ceux-ci furent déjà à proximité…

Je me penchai pour reprendre l’extincteur comme un gosse sur le point de se faire prendre en murmurant :

-Merde merde merde!

Et en essayant de le remettre en place frénétiquement ma clope coincée entre mes dents. Pas moyen ! Mais j’arrêtai mes efforts quand un autre bruit me parvint en plus de celui des talons sur le carrelage… La jeune femme qui approchait chantonnait en claquant des doigts…

Je reposai l’extincteur à terre, intrigué et regardai pour voir qui s’amenait… Et ce que je vis me fis sourire alors que j’expirais une bouffée de fumée, appuyé d’une épaule contre le pilier. La jeune femme, qui était quand même trop âgée pour être une élève, faisait le spectacle à elle toute seule, progressant dans le couloir, jusqu’à ce qu’elle s’arrête net en se retrouvant face à moi.

J’applaudis alors en rigolant, ma clope coincée entre mes lèvres. Elle était toute rouge, la pauvre…

J’arrêtai d’applaudir, souriant toujours, quand elle avoua qu’elle se pensait seule.

-Ah ouais ben moi aussi… Mais vous en faites pas… Ce couloir donne envie de chanter, je sais pas pourquoi…

Elle me demanda si je cherchais la salle où avait lieu la pièce et je regardai le pilier en rajustant un de mes appareils auditifs… Dire que quelques mois plus tôt encore, je ne voulais pas sortir de mon appartement miteux parce que je ne voulais pas qu’on me voit avec ces trucs affreux… Ils étaient toujours affreux mais si on comptait que je me lavais, que je me coiffais et qu’avec tout ça, j’avais beaucoup moins d’eczéma derrière les oreilles, ça faisait tout de suite moins « épave »…

Je regardai à nouveau la jeune femme…

-Heu… Non… Je crois que je sais où c’est…

Ouais, j’en étais pas trop sûr mais au pire, je suivrais les gens comme tantôt…

Je haussai les épaules.

-En fait, je cherchais ma fille… Jess…

Je mis ma main au niveau de mon torse.

-Grande comme ça…

Je fis « non » de la tête puis revis mon estimation à la hausse, plaçant ma main au niveau de mon épaule.

-Non, plutôt grande comme ça… Blonde… Les yeux bleus... Un penchant pour la maladresse et pour faire des bêtises.

Sans dec… C’était pas comme si elle avait pas de qui tenir… Avec Babs, je veux dire…

Je regardai à nouveau la gravure sur le pilier…

-Puis je me suis rappelé qu’avec des potes, on avait laissé quelque chose ici… Je suis désolé, j’ai démonté l’extincteur… Y avait pas ce truc-là en 59… Vous voulez voir ?

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 38
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Dim 14 Jan - 23:37



Back To The Past
ft. Evan Kurtz






D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré chanter et danser. Ce n’est pas pour rien que j’ai complété une formation en art, spécialisation pour le chat et le jeu. Cependant, j’ai une légère tendance à l’exagération comme le prouve mon interprétation plus que personnelle d’un des grands succès de Lola.  Et que dire du mouvement de hanches.  Bref, ça n’avait rien de choquant dans la mesure où je me croyais sans témoin.

Ce n’est pas le cas de mon unique spectateur qui applaudit ma performance, cigarette au bec,  alors que je me confonds en excuses, timides et gênées.  L’ambiance feutré par la faible luminosité que laissai passer les lampadaires extérieurs de par les grandes fenêtres du  haut des murs du couloir m’avait laissé croire,  à tord,  que je pouvais laisser libre court à l’expression de mes talents.

Je préfère lui demander s’il cherche la salle plutôt que de lui dire qu’il ne devrait pas se trouver là.  La diplomatie c’est quand même quelque chose que je maîtrise. Je m’approche un peu de lui, sourire aux lèvres en me disant que son  visage m’est familier mais, je ne saurais dire où, quand, comment.

Et lui, de me répondre qu’en fait, c’est sa fille qu’il cherche.  Jess, à peu près grande comme ça donc, aime se mettre les pieds dans les plats.  Je mets un moment à  réaliser qu’il parle de Jess Kurtz et que, par conséquent, j’ai devant moi  Evan «  Sniper » Kurtz de The Army !

Bon, je commence a avoir l’habitude de croiser des gens célèbres puisque cet établissement accueille une clientèle haut de gamme, si je peux le dire ainsi. Enfant de diplomates, de politiciens, sénateurs, chanteurs, acteurs, nommez-les !

- Oh !

Je ne peux m’en empêcher. J’ai grandis au son de The Army, j’ai embrassé mon premier garçon sur l’une de leur chanson, j’ai aussi essuyé mon premier échec sentimental avec eux. Bref, de me retrouver devant lui me fige quelques instants sur place.

- Je suis Brooke Watson, dis-je alors que je reprends mes sens et en m’avançant vers lui en lui tendant la main. Je suis sa professeur d’art dramatique et, accessoirement, d’histoire aussi ! C’est toujours un plaisir de rencontrer les parents de mes étudiants.

Et non seulement ça, mais c’est un honneur de voir que les parents, mêmes célèbres,  prennent le temps de se déplacer pour une pièce étudiante. Ça prouve que nous avons eu raison de tenir bon et d’aller jusqu’au bout de se projet qui ne fut pas toujours simple.

Sniper me confit, avec une certaine nostalgie, qu’il avait eu le souvenir d’avoir laisser quelque chose ici même et me demande si je veux voir. Comment lui refuser ? Et ce n,est pas ma curiosité légendaire qui va me faire décliner.

Alors je m’approche du piller centrale devant lequel il se tient et là où se trouvait l’extincteur et je vois,  gravé à même le béton de la structure les noms composant The Army. Je ne peux m’empêcher d’y passer lentement le bout des doigts, comme si je touchais à une page d’histoire puis, de tourner la tête vers  le chanteur en lui souriant largement, des étoiles pleins les yeux.

- Ça ne doit pas être caché sous un extincteur ! Les jeunes doivent voir ça. C’est inspirant c’est… magnifique , soufflais-je comme si je lui partageais un secret.

J’ai bien l’intention d’en parler au prochain conseil d’établissement !

- Avec votre autorisation, je le monterai avec Jess si vous n’avez pas le temps de le faire ce soir. Mais elle adorerait.

Je m’avance un peu dans mes paroles mais je ne peux m’empêcher de le lui dire :

- Votre fille parle souvent de vous, vous savez. Elle vous admire énormément !

Je me penche pour ramasser l’extincteur et je vais le porter de l’autre côté du couloir contre le mur. Comme ça, personne ne risque de se prendre les pieds dedans. Bon, personne n’est aussi maladroit que moi mais j’aime mieux ne prendre aucune chance.

- Loin de moi l’idée de vous sortir de vos souvenirs, mais seriez vous assez aimable pour m’aider à transporter des boîtes jusqu’à l’accueil  

Et si ce n’est pas encore le temps pour tous de prendre place dans la grande salle, je conduirai le célèbre papa dans les coulisses où il pourra encourager son adolescente.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 365
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Mar 16 Jan - 20:19



Back To The Past
ft. Brooke A. Watson


Heu… Ouais, ma description était un peu vague, peut-être. J’avais donné le prénom de Jess ou pas ? Je savais déjà plus… Et il fallut du temps à la jolie et timide danseuse pour finalement arborer une expression de surprise avant de s’avancer vers moi en me tendant la main. Je lui serrai donc la main alors qu’elle se présentait comme Brooke Watson, prof d’art dramatique et d’histoire.

Je souris, me rendant compte que j’étais en train de fumer dans l’enceinte de l’école, je cachai ma cigarette, ou ce qu’il en restait, dans mon dos… Comme si elle l’avait pas déjà repérée….

-Heu… Ben moi, c’est Evan. Et je suis… le père de Jess.

Ils faisaient des progrès niveau casting, à Fairfax… Parce qu’aussi loin que je me souvienne, ma prof d’art dramatique et d’histoire à moi, elle avait jamais ressemblé à la jeune femme qui se tenait devant moi… Je serais allé aux cours d’histoire, sinon… La seule partie de l’histoire que je connaissais bien, c’était les deux guerres mondiales… Parce que je m’étais instruit tout seul et que mon père avait combattu.

J’avais justifié ma présence dans ce couloir en lui disant que je m’étais rappelé qu’avec les autres, on avait laissé un truc ici… Et évidemment, il s’agissait de la gravure sur le pilier central du couloir. Je m’étais excusé pour l’extincteur, mais la jeune femme n’en fit pas de cas, affirmant que notre œuvre d’art magnifique n’avait pas à rester cachée derrière ledit extincteur. Elle trouvait ça inspirant. Je rougis légèrement et me grattai l’arrière de la tête en riant alors que je la regardais effleurer doucement nos écritures des doigts.

-Ah ouais ? Vous trouvez ? Parce que quand on l’a fait et qu’on s’est fait pincés, on nous a dit que c’était du vandalisme gratuit et inacceptable… un truc dans le genre…

Je haussai les épaules.

-Mais, vous savez, les profs…

Je me rendis compte de ma bourde et ajoutai vite fait :

-Les profs des années 50, je veux dire !

Brooke, enthousiaste, me demanda si elle pourrait montrer la gravure à Jess, si je n’avais pas le temps de le faire moi-même ce soir.

-Oh ouais… J’espère que j’aurai quelques minutes pour lui montrer… Mais si c’est pas le cas, ouais…

Je rigolai quand la jeune prof ajouta que Jess parlait souvent de moi et qu’elle m’admirait… Ça faisait plaisir à entendre…

-Elle veut devenir Rockstar…

Si c’était le cas, et j’en doutais pas parce qu’elle avait du talent, j’espérais qu’elle ferait moins d’excès que The Army n’en avait fait en son temps…

La jeune femme prit l’extincteur et le vira du chemin avant de revenir vers moi en me demandant si je voulais bien l’aider à transporter des boîtes jusqu’à l’entrée de l’école.

-Oh ouais ! Avec plaisir ! J’ai toujours aimé donner un coup de main aux profs et aux surveillants…

Ouais ! Comme remplir le distributeur de coca ! J’adorais remplir le distributeur de coca ! Et mon sac en même temps…

Je suivis donc Brooke en trottinant derrière elle, et avisai la première poubelle que je croisai pour lancer mon mégot dedans tout en continuant d’avancer.

-Dans le mille, Sniper !

Hey ! Depuis que je buvais plus, je mettais de nouveau dans le mille à tous les coups !

Et en plus, en étant dans les couloirs de Fairfax, j’avais l’impression de retomber en enfance… Enfin en adolescence… Je revins à la hauteur de Brooke et lui demandai, très sérieusement :

-Jess, elle vous a déjà fait des trucs marrants ? Des conneries ou quoi ?

Je crois pas que les parents demandaient ça… Ils demandaient plutôt si leurs enfants bossaient bien, faisaient de bons résultats et tout… Je laissais ça à Babs. Pas que ça m’intéressait pas, mais je savais que Jess était une fille très intelligente et qu’elle suivait à l’école, j’avais pas besoin de le lui demander, elle me le disait… Elle me montrait aussi régulièrement ses bonnes notes dont elle était fière quand elle débarquait chez Natacha le mercredi après-midi.

Non, moi, ce que je voulais savoir, c’était surtout si les vieux profs d’ici, s’il y en avait encore, soupiraient parfois en se disant qu’elle avait de qui tenir.

-Une fois, quand elle avait deux ans, je l’ai prise avec moi à une fête chez Daniele Ricci, tout le monde connait Daniele Ricci. On lui a foutu une trouille bleue en lui faisant croire que quelqu’un avait abandonné un enfant à lui sur le pas de sa porte… Puis plus tard dans la soirée, pendant que Dany regardait pas, elle a jeté sa tétine dans le whisky de Dany… Puis, vous savez que c’est sa voix, en intro sur… sur… ben merde…

Je m’étais arrêté net… Persuadé que la chanson dont je parlais était sur l’album Legacy… Mais non… Non… On l’avait bien chantée chez Daniele ce soir-là… Mais on avait jamais eu l’occasion de la mettre sur un album…

J’étais perdu, bloqué, du coup… On avait pourtant bien enregistrée, cette chanson !

Spoiler:
 

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 38
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Mer 17 Jan - 5:17



Back To The Past
ft. Evan Kurtz






Je me trouve face à une icône de la musique rock et tout ce que je trouve à faire c’est de lui tendre la main en me présentant.  Ou plutôt en bafouillant alors que je décline l’entièreté de mon identité et du rôle que je joue auprès de sa fille.  

Je vais devoir m’y faire. Fairfax regorge de rejetons de stars, et ça, c’est quand ils ne le sont pas déjà. Il n’y a qu’à penser a Olivia Cortez, par exemple.  Je crois que le plus près d’enfants de célébrités que j’ai eu dans la classe au Texas, devait être le fils du voisin du  beau-frère de l’ami du maire.

Evan se tient derrière un des piliers centrales sur lequel est gravé un souvenir de son passé. Moi qui suis friande de ce genre de passage dans l’histoire, je trouve dommage qu’une inscription qui l’ignorait à l’époque, certes, mais prend l’allure aujourd’hui d’une prophétie.

Je ne peux m’empêcher de rire quand Evan, surpris que de mon point de vu cette inscription n’a rien d’un acte de vandalisme, écorche les profs… des années 50, bien sûr ! Je ne peux lui en vouloir. Et même encore aujourd’hui, je n’ai qu’à penser à mon collègue Monsieur Maguire pour savoir que les élans créatifs ne sont pas forcément tous vu d’un bon œil.  N’est-ce pas assez contradictoire pour une école qui possède un aussi bon programme musique et art ?

Jess, comme tous les autres élèves doit voir cette inscription et je propose au célèbre chanteur de le montrer à sa fille si toutefois il n’a pas le temps de le faire lui-même, ce qui serait dommage. L’image du père et de sa fille devant  la gravure, ce moment entre un père qui partage une partie de son histoire avec sa fille qui ne demande rien d’autre que de suivre ses traces n’a pas de prix.

L’heure tourne et Mademoiselle Hunt doit taper nerveusement  du pied en attendant mon retour les bras chargés de feuillet pour l’accueil.  Je me sens légèrement effrontée de demander de l’aide à la rock star; il n’est clairement pas venue ici pour faire du bénévolat, mais je ne peux amener seule les deux boîtes en un seul voyage.

Immédiatement, il accepte  et je me dirige donc vers ma classe, mes talons claquant toujours sur le sol, les mouvements de danse en moins.  Evan est curieux. Il veut savoir comment se comporte sa fille en classe mais non pas au niveau académique.

J’éclate à nouveau de rire car, si Jess n’est pas l’élève la plus turbulente, elle ne laisse pas sa place. Surtout quand le quatuor infernal est réuni. Je pense à Jess, bien sûr mais à Julian, Tyler et Olivia. Tous les 4 ensembles dans une cafétéria ou à la bibliothèque c’est généralement  prometteur de coups pendables.

- Elle a un beau sens de la répartie… Elle ne s’en laisse pas imposer.  Mais Jess est une très bonne élève et attachante.  J’aime sa spontanéité.

Je m’arrête pour soulever une boîte et la tendre à Evan avant de prendre la seconde boîte pour moi-même et chercher si Jess a, à son actif, une connerie digne de ce nom a raconter.

- Oh ! Nous n’avons pas de preuve que ce soit elle bien que j’ai vu tomber de son sac un tube de colle de type industrielle, vous savez ?  Enfin ce genre de colle ultra puissante et mon collègue, Monsieur Maguire s’est retrouvé, sa tasse collée dans sa main.

J’étire mon sourire l’air de dire «  Si ça se sait que c’est elle… bonjour le renvois! », mais je ne l’ai pas vu faire et elle aurait pu ramasser le tube de colle n’importe où. Je ne risquerai pas de faire suspendre une excellente élève pour assouvir le besoin de vengeance d’un collègue frustré.
Les boîtes récupérées, nous pouvons nous diriger à l’accueil.

- Jess doit être en coulisse avec les autres pour se préparer. Je peux vous y conduire si vous voulez la voir avant la pièce et, je ne sais pas si vous le saviez mais après la pièce, les parents sont conviés à un espèce de… fête.

J’avais dit fête mais en fait c’était surtout  une façon de clore l’aventure de la pièce et de souhaiter Joyeux Noël à tout le monde avant de profiter d’un congé plus que mérité.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 365
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 39
Localisation : Chez Natacha Perry

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   Hier à 16:36



Back To The Past
ft. Brooke A. Watson


La prof de Jess n’avait rien, mais alors là RIEN à voir avec l’idée que je me faisais des profs… Elle était sympa, savait rire et était, faut l’avouer, vraiment jolie. J’étais prêt à parier qu’aucun gars ne séchait son cours ! Moi, en tout cas, je l’aurais pas fait.

Enfin soit, Mademoiselle Watson ne trouvait pas que la gravure qu’on avait faite en 59 sur ce foutu pilier était du vandalisme. Waaah ! Il avait fallu seulement 24 ans avant que notre art soit reconnu, finalement ! Mais évidemment, à l’époque, les profs pouvaient pas savoir qu’on avait pas écrit ça pour rire et que The Army allait réellement voir le jour ailleurs que dans nos têtes d’adolescents.

Nous non plus, d’ailleurs…

La jeune prof m’avait donné l’idée de montrer ça à Jess, en passant. Et c’était vrai que je serais content de pouvoir lui montrer ça… Et lui raconter deux ou trois trucs en passant, lui donner deux ou trois conseils aussi, comme le truc des canettes de coca…

Mais avant toute chose, Brooke me demanda mon aide et j’acceptai avec plaisir. Je voyais pas trop pourquoi j’aurais pas accepté, après tout. Et tout en avançant vers la classe où on devait aller chercher quelque chose, j’avais commencé à poser des questions sur Jess et puis à parler de Jess…

Et ce n’était que parce que je m’étais décontenancé tout seul en réalisant que la chanson sur laquelle on pouvait entendre la voix de Jess, à deux ans, avait bien été enregistré mais que personne n’avait jamais pu l’écouter parce qu’elle n’avait jamais figuré sur un album que je m’étais arrêté.

Sinon, j’aurais pu lui parler de Jess pendant des heures.

Mais là, je me disais juste qu’il fallait que je voie Daniele. Il fallait qu’on retrouve cet enregistrement !

Brooke profita que je m’étais arrêté net pour reprendre la parole et elle me sortit de cette brusque angoisse en me tendant une boîte et en me parlant à son tour de ma fille. Je pris la boîte avec un sourire de plus en plus large à mesure qu’elle me racontait que Jess était probablement à l’origine d’un problème de colle et de tasse. Tout à fait le genre de truc que j’aurais pu faire à son âge.

-Ah ah ! Jess…

Et même la jeune prof me fit un sourire complice. Ça m’éclatait déjà, ces histoires et je rigolai en la regardant par-dessus la boîte que je portais.

Mon bonheur fut à son comble quand la jeune femme affirma qu’elle pouvait me conduire jusqu’aux coulisses si je voulais voir Jess. Et elle me parla de la fête qu’il y avait après.

-Si vous pouviez faire ça, ce serait génial ! Jess ne sais pas que je suis là… Je ne savais pas si j’allais pouvoir venir… Si j’allais oser venir…

Je haussai les épaules et maintins la boîte sur un seul de mes bras juste le temps de rajuster mon appareil auditif…

-Et ouais, elle m’a expliqué pour la fête… J’ai vu les tables avec les bols de chips en rentrant…

Et j’avais remarqué qu’il n’y avait que des softs, ce qui m’avait vachement soulagé. Je n’allais pas être tenté et personne ne pourrait m’offrir un verre qui contiendrait de l’alcool.

-Je serai content d’y participer. Je suppose qu’à ce moment-là, Jess pourra rester avec moi…

Quand Brooke fut prête, je la suivis à nouveau dans le couloir pour aller porter les boîtes là où il y en avait besoin.

-Votre petit-ami aurait pu venir vous filer un coup de main, non ? Brooke ? Me dite pas qu’une jolie fille comme vous est célibataire, même un vieux ravagé comme moi a une petite-amie.

J’ai déjà dit que je retombais en adolescence ? Ouais. Ok, c’est bon alors…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Back To The Past [Pre-R&J] [PV Brooke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Fairfax High School-