AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bailey North


Messages : 1721
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Dim 11 Fév - 2:07



Spoiler:
 


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Robin North


Messages : 269
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 25
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Dim 11 Fév - 16:35



Salut les futurs mariés,


C'est avec grand plaisir que je serais présent à votre mariage! J'ai hâte d'y être et de vous voir passer la bague au doigt!

Je vous réserve un super cadeau!

A bientôt,

Robin


©️ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jordan Keller


Messages : 360
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 36
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Ven 23 Fév - 22:03



Hank & Bailey : A tribute To Love
ft. Alexie T. Greatfield


Je fus ravi de voir débarquer Conrad. Alexie n’était pas là parce qu’elle était allée chez elle pour relever son courrier. On aurait pu aller s’installer chez elle, vous allez me dire… Et laisser la maison à BleedingHeart. Mais bizarrement, ou pas, comme tout entre nous avait commencé chez moi, elle était restée chez moi. Enfin, elle n’était pas vraiment installée officiellement ici, mais disons qu’elle y passait la plupart de son temps libre… La plupart des nuits aussi.

Le gros avantage aussi était que je ne vivais pas loin du Great Nachos et que la jeune journaliste pouvait donc plus régulièrement et plus facilement aller rendre visite à ses parents ou aider son père à remettre son petit commerce sur les rails.

Enfin bref, j’étais tout seul pour une ou deux heures et Conrad venait me sauver la mise en débarquant alors qu’il venait de terminer son service. Je le saluai en lui tapant dans la main, en échangeant deux ou trois conneries typiques des flics que nous étions et puis on s’installa dans la cuisine et Conrad sortit un petit paquet de lettres de sa poche.

-Oh tiens… Je t’ai ramené quelques lettres de fans !

Je pris le paquet et fis défiler une à une les enveloppes pleines devant mes yeux.

-Y en a moins que la semaine dernière.

Conrad éclata de rire et me mit une clope entre les lèvres qu’il alluma.

-Ton quart d’heure de gloire est terminé, mon vieux, qu’est-ce que tu veux que je te dise… ?

Je soufflai ma première bouffée de fumée en rigolant.

-Peut-être que je devrais encore prendre une balle… Pour ma notoriété, tu vois le genre ?

On rigola encore. Bien sûr, c’était de la dérision parce que j’avais aucune envie de me faire encore tirer dessus. Non merci, hey ! Une attelle c’était déjà casse-couilles ! Alors deux !

En fait, au début de ma convalescence, j’avais reçu pas mal de courrier au commissariat puisque les lettres de soutien et de prompt rétablissement, voire de félicitation étaient envoyées là-bas et pas à mon domicile privé. Ça venait en général de collègues, d’autres commissariats et, beaucoup plus rarement, de citoyens lambda voulant marquer leur sympathie ou simplement dire « merci »… Enfin soit, c’était encore bien sympa, mais fatalement, c’était normal que ça diminue avec le temps. Le contraire m’aurait inquiété, en fait.

Enfin soit, comme Conrad aimait ça, je lui lus une par une les lettres que j’ouvrais, entrecoupant ma lecture de mes souffles quand je vidais mes poumons de la fumée que je leur faisais délibérément inhaler (sans compter qu’on était, à deux littéralement en train d’enfumer la cuisine) et aussi de… d’hésitations de lecture quoi… Lire tout haut, c’était une horreur.

Puis, je tombai sur ce qui était non pas une lettre mais un faire-part de mariage. Non. Une invitation, carrément. Conrad prit une gorgée de la bière qu’il venait de se décapsuler après m’en avoir ouvert une…

-Bah alors ? Tu lis ou quoi ?

Je relevai les yeux vers lui et écrasai ma clope avant de lui lire l’invitation… Juste pour voir sa bouche s’ouvrir jusqu’à presque toucher le sol.

Ouais… J’étais invité au mariage de l’acteur Hank North que je ne connaissais ni d’Eve, ni d’Adam. En fait, c’était plutôt au mariage de la jeune Bailey que j’étais invité. Bailey étant la jeune prostituée junkie que j’avais déjà mis en cellule à tour de bras pendant tout le temps où elle avait exercé son art dans l’Eastside…

Conrad finit par récupérer l’usage de la parole alors que je lisais encore une fois pour être sûr.

-Tu vas au mariage d’Hank North !!!!

Je secouai la tête…

-Heu… Non.

Les yeux de mon binôme s’écarquillèrent.

-Comment ça non ?! T’es fou ou quoi ?! Tu vois pas l’occasion, là ?! C’est comme si t’étais invité aux Oscars !

Je laissai tomber l’invitation sur la table avant de me rallumer une clope et d’écarter les bras en signe de… d’incompréhension… Ou de fatalisme.

-Justement ! Qu’est-ce tu veux que j’aille foutre là-dedans ?

Conrad chercha des arguments… Et n’en trouva pas si ce n’était d’aller jouer les voyeurs. Je soufflai lentement la fumée de ma clope avant de rire quand Conrad dit qu’on devrait enfermer des gens plus souvent si c’était pour être invité à aller bouffer à l’œil aux mariages des anciens détenus.

Ce fut le bruit de la porte d’entrée qui nous interrompit et Alexie, souriante, nous rejoignit, saluant et faisant la bise à Conrad avant de venir m’embrasser avant de me dire qu’elle avait quelque chose à me montrer.

Et elle me sortit exactement la même invitation que celle que je venais de recevoir en me demandant si je voulais bien y aller avec elle.

-Heu…

Conrad frappa dans ses mains et se plia en deux de rire… En montrant ma version de l’invitation à ma petite-amie.

-On fait moins le malin, Monsieur : « Qu’est-ce tu veux que j’aille foutre là-dedans ? » !

Je frappai Conrad à l’arrière de la tête et souris à Alexie.

-Bien sûr que j’irai avec toi !

Je frappai encore une fois Conrad derrière la tête :

-Vu que du coup c’est tout de suite plus légitime !

Foutu irlandais…

On termina nos bières, on fuma encore quelques clopes et puis Conrad prit congé, nous laissant seuls Alexie et moi. Je me mis à embrasser la journaliste, pensant qu’on pourrait peut-être enlever mon attelle et tuer un peu mon ennui de la journée…

Mais fallait répondre à la lettre, avant… Alexie voulait qu’on réponde à la lettre.

C’est comme ça que, Alexie sur une de mes cuisses, elle écrivit la réponse, vu que ma main droite était prisonnière… Ouais, je voulais bien la libérer pour certaines choses, mais écrire n’en faisait pas partie.


Alexie & Jordan a écrit:
Cher Hank, chère Bailey,

Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus et cette lettre va probablement vous surprendre (surtout toi, Bailey). En effet, c’est un « nous » qui écrit cette lettre puisque nous formons également un couple. Fin du suspens à la signature de cette lettre !

C’est avec grand plaisir et un immense honneur que nous serons présents pour célébrer avec vous votre mariage. Nous profitons d’ailleurs de ce courrier pour vous féliciter, tous les deux, de cette union à venir et de l’amour que vous partagez aujourd’hui.

Vivement le 5 février, que nous puissions nous voir à nouveau (Jordan me fait dire : « ailleurs que dans un commissariat »).

A bientôt !

Alexie Greatfield & Jordan Keller

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 1721
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Lun 26 Fév - 23:17



Hank & Bailey : A Tribute To Love
ft. George Raphaël (pnj)





Les réponses des invités en vue de notre mariage commencent à nous parvenir. Le premier à l’avoir fait, Robin et on l’a lu, Hank et moi, confortablement installé au salon, moi assise sur ses genoux, les jambes allongées sur le divan et ma tête contre son épaule.

Aujourd’hui, dans la boîte aux lettres, la réponse de Jordan Keller, conjointement envoyée avec Alexie, l’amie d’Hank dont je n’ai toujours pas eu l’honneur de rencontrer. N’empêche que ça me fait sourire de voir que adorable vilain policier va venir accompagner de l’amie de mon fiancée.  Le monde est petit, c’est le cas de le dire !

Et aux autres courriers qui ne me sont pas adressés – ils ne le sont jamais, en fait – se trouve une lettre que je ne pensais pas recevoir.  La réponse de mon père et sa femme, Judith.  J’ai longuement réfléchis, alors que je me trouvais en cure, à savoir si c’était une bonne idée de reprendre contact avec  ma famille. Avec mon thérapeute, nous avions établis que ma guérison passait aussi par le besoin de rétablir certains liens.

Je devais cependant garder en tête que ce processus pouvait être long et difficile. Mon mariage me semblait être une bonne occasion de tenter un rapprochement.

Je mis un moment avant d’ouvrir l’enveloppe et de lire la réponse de mon père, redoutant d’être déçue et ma réaction suite à cette possibilité.

Mais je dois le faire et, je préfère le faire alors que je suis toute seule, Hank étant entrain de mener un combat à main nu contre la tondeuse à gazon. Vu les jurons qui me parviennent du jardin plutôt que le grondement de l’engin, je comprends que pour le moment, c’est la tondeuse qui mène.

Citation :


Bailey,

C’est avec surprise que j’ai reçu le carton d’invitation à ton mariage.  Je dois être honnête envers toi et j’ai cru d’abord à une mauvaise blague que tu nous faisais si ça n’avait été des articles dans L.A.People.  Sauf pour ça, j’étais sans nouvelle de toi depuis là fois où un agent de police  m’avait appelé en pleine nuit pour me demander de venir te récupérer.

Cette nuit là, j’ai pris la décision de ne plus chercher après toi. Et de savoir que tu vas unir ta destinée à un homme dont la réputation n’est plus à faire ne m’encourage pas à changer ma pensée.  Et s’il te reste un peu d’amour propre, évite de mêler ta mère à tes nouvelles lubies. Son état de santé ne lui permettrait pas d’encaisser une nouvelle déception à ton endroit.

Que Dieu te garde, ma fille.



George



" Que Dieu te garde..."


Bon au moins il ne m’envoie pas au Diable ce qui n’aurait pas été plus mal. Je sais au moins à quoi m’en tenir. Mon père ne désire plus avoir de mes nouvelles et fait partie de la majorité de crétins qui préfèrent croire comme parole d’évangiles aux inepties rapportés dans les journaux à potins plutôt que de venir de lui-même se faire une opinion.

Et s’il ne désire pas renouer avec moi, il n’aura d’autres choix que de suivre mon bonheur a distance puis qu’il verra pleine page de ses précieux magazines que sa fille, quoi qu’il en pense, est heureuse et réussie sa vie !


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1397
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Mer 28 Fév - 15:53



Hank & Bailey : A Tribute To Love
ft. Dylan Turner & Helen Grant


Ces temps-ci, c’était un peu plus amusant de se traîner jusqu’à la boîte aux lettres de la villa… Oh ouais, y avait toujours les factures à payer, les lettres de mon avocate pour me donner telle ou telle information sur ce que voulait ou ne voulait pas Kate, bien que ça commençait à se calmer à ce niveau-là puisqu’à un moment donné, quand on a déjà obtenu le beurre, l’argent du beurre et avec quelques coups de pieds dans mon cul au passage, il ne restait plus grand-chose à réclamer.

Mais entre toutes ces conneries, parfois, on commençait à recevoir les lettres de réponses à nos invitations au mariage. Demander à ce qu’il y ait une réponse des hôtes potentiels était une idée à moi. Je nous savais tous les deux beaucoup trop angoissés pour nous laisser la surprise de voir ou non débarquer un tel ou un tel le jour même du mariage.

S’il devait y avoir des déceptions, autant que ce soit avant et qu’il n’y ait pas de mauvaise blague le jour des festivités. En fait, c’était quand Bailey m’avait donné sa liste des gens qu’elle désirait inviter que l’idée m’était venue… Parce qu’en la lisant, j’avais déjà pu anticiper plusieurs choses…

Bailey était une femme extrêmement gentille, probablement un peu trop… Peut-être un peu naïve aussi, même si je ne perdais pas de vue que, même si elle avait déjà vécu beaucoup de choses, elle n’avait encore que 24 ans et à cet âge-là, beaucoup de rêves restent tenaces.

Mais je ne voulais pas non plus, à l’inverse, qu’elle devienne aussi méfiante et désabusée que moi. Alors j’avais accepté sa liste sans concession, sans commentaire non plus. Mais avait dit que ce serait mieux si on demandait à avoir une réponse avant, histoire de savoir ce qu’on devait commander au niveau bouffe et boissons… Voir combien de places on devait prévoir aussi.

Bon, il n’y avait eu aucune surprise du côté North, bien évidemment. Mes parents, mon frère et sa femme et mon filleul n’avaient aucun besoin de préciser qu’ils seraient là, bien que Robin ait joué le jeu en nous envoyant sa réponse sur un post-it, ce qui m’avait bien fait rire. Stopher et mes parents n’avaient rien dit puisque ça allait de soi et qu’ils aidaient, en plus, chacun à leur façon, à l’organisation du mariage… Grace et Bailey s’étaient d’ailleurs découvert une passion pour les après-midi entre filles en ville et ça me faisait vraiment plaisir de les voir s’entendre aussi bien, d’autant que l’une avait l’âge d’être la mère de l’autre.

J’avais été très surpris, doublement surpris, par contre, quand nous avions reçu la réponse d’Alexie, en couple avec l’un des invités que Bailey avait à cœur ! J’avais lu la lettre avec Bailey, installée sur mes genoux, les yeux de plus en plus écarquillés au fil de ma lecture. Non seulement, mon amie était en couple, mais avec un flic de l’Eastside. Logique… Et complètement inattendu, d’un autre côté !

J’étais ravi pour elle, bien sûr ! J’étais aussi extrêmement soulagé qu’elle ait répondu à l’invitation au mariage par l’affirmative parce qu’elle avait quitté la villa un peu après que j’aie frappé Mclagan et je n’avais plus eu de nouvelle d’elle depuis… Pas plus que je n’avais osé essayer de lui téléphoner de peur de me prendre un mur, n’en demandant que par l’intermédiaire de Howard… Je savais que je lui avais fait peur… ou que je l’avais dégoûtée, ce jour-là…

Enfin, bref, c’était une bonne nouvelle tant pour moi que pour Bailey qui allait voir débarquer son flic au mariage. Quand j’avais vu le nom du gars dans sa liste, je lui avais bien sûr demandé qui c’était. Et quand elle m’avait raconté un peu… J’avais été vachement perplexe… Est-ce qu’elle pensait vraiment qu’un flic qui l’avait arrêtée à répétition pour possession et prise de stupéfiants ou pour avoir fait le tapin sur le trottoir allait vraiment vouloir venir à son mariage ? Etre content pour elle, de la voir sortir de la misère, sûrement… Mais il allait pas être un peu paumé, le gars ?

Ben non, puisqu’il allait venir avec Alexie donc c’était nickel.

On avait quand même eu une lettre moins marrante, mais que Bailey avait tenu à lire seule et que je n’avais lu que par après. J’avais attendu qu’elle me dise de le faire, en fait. C’était la réponse de son père qui, sans être extrême, était quand même vachement dur dans ces propos… Je l’avais relue plusieurs fois et… plus je la lisais, plus je trouvais que ça ressemblait à un « va te faire foutre » déguisé.

Les parents de Bailey avaient fait partie, bien évidemment, des noms sur sa liste qui m’avaient laissé perplexe, mais je me voyais très mal lui refuser d’inviter ses parents, quand même, aussi mauvais m’avaient-ils semblés être dans leur rôle de parents, du peu de ce que Bailey avait pu m’en dire.

Cette lettre avait blessé Bailey, je l’avais senti. Mais comme elle allait de mieux en mieux et qu’elle n’était pas partie dans des réactions trop impressionnantes, ça m’avait permis de pouvoir simplement la prendre contre moi et la réconforter, simplement, sans autre commentaire.

Restait un seul nom dans la liste de Bailey qui me faisait un peu peur et dont j’attendais la réponse de pied ferme. On verrait ça plus tard.

Parce qu’aujourd’hui, entre les factures et les lettres de mon avocate (qui, soit dit en passant, était adorable et dont la patience méritait une médaille), je reçus plusieurs réponses qui me firent plaisir… Même très plaisir !

Impatient, j’avais appelé Bailey qui arrangeait maintenant la décoration de notre chambre. Je l’avais pris sur mes genoux, embrassée, puis j’avais ouvert les deux lettres.


Dylan Turner a écrit:
Hey terreur !... Et mademoiselle Bailey,

C’est avec grand plaisir que je viendrai assister à votre mariage et fêter ça avec vous deux ! Il me tarde encore de te rencontrer, Bailey. Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de rencontrer quelqu’un capable de supporter ce bon vieux Hank au jour le jour !

Après ce par quoi vous êtes passés, tous les deux, dans vos vies respectives et en particulier ces derniers temps, laissez-moi vous dire que je pense très sincèrement que le bonheur que vous vivez (même si ça n’est sûrement pas facile tous les jours, cfr. Le marié) est largement mérité.

Je profite donc de ces quelques lignes pour vous féliciter et vous souhaiter, d’ors et déjà, le meilleur.

Amicalement,

Dylan Turner

P.S : Hank… Arrête de tirer la gueule sur les photos et peut-être qu’un jour, tu auras un rôle de gentil au cinéma.

Dylan… On ne le changerait plus… Et j’étais persuadé qu’il savait qu’on ne me changerait pas non plus, d’où son « P.S. ».

La deuxième lettre nous venait de mon ex-épouse, Helen… J’avais tenu à l’inviter et Bailey avait été des plus d’accord. C’était légèrement la moindre des choses après l’édition spéciale de L.A.People où elle avait fait une sortie avec un article qui m’avait ému bien plus que je n’avais tenu à le montrer.


Helen Grant - Rogers a écrit:
Chers amoureux,

Vous n’imaginez pas le grand plaisir qu’il m’a été donné de recevoir l’invitation à votre mariage. C’est donc avec un grand « oui » que je réponds à celle-ci, afin de pouvoir vous voir faire de même l’un pour l’autre, au City Hall très bientôt.

Ce que j’ai dit à Amon Sørensen et à Los Angeles tout entier, je le pense réellement : je serai ravie de vous rencontrer, Bailey, car vous devez être une femme remarquable, qui a probablement su comprendre Hank mieux que quiconque, si vous n’avez pas tenu compte de tout ce dont Kate a pu l’accuser dernièrement.

Quant à toi, Hank, j’espère que tu trouveras en Bailey ce que je n’ai pu t’apporter comme j’ai trouvé en Daryll ce que tu n’as pas su m’apporter.

C’est en amie sincère que je serai présente à votre mariage que je vous souhaite immortel et heureux.

Les enfants ont hâte de vous rencontrer également. Janet est une grande fan du film Jungle et en particulier du « bonhomme qui râle ».

Bisous,

Helen

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1388
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Jeu 1 Mar - 10:01

Lettre d'Apolline et Howard a écrit:
Salut les amoureux !

Nous serons, bien sûr, tous les deux présents à la cérémonie et à la fête. Nous avons hâte de voir tout ce que vous avez prévu pour le jour-J.

Nous attendons le 5 février avec impatience en espérant que vous allez aimer la chanson composée spécialement pour ce grand jour.

A très bientôt.

Apolline et Howard

P.S. d’Howard : faites de grosses réserves d’alcool, svp…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2410
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Jeu 1 Mar - 12:07



Hank & Bailey: A Tribute To Love
ft. Bailey Raphaël


Je venais de recevoir le faire-part de mariage de Bailey… Un beau et sobre faire-part qui annonçait son union avec Hank North.

Mon cœur fit un bon. Un grand bond dans ma poitrine. Bailey avait une place bien précise dans mon esprit. Elle était la fille qui venait à moi quand j’en avais le plus besoin. Elle était mon réconfort quand j’étais au bord de la rupture. Elle comprenait mes démons parce qu’elle avait les mêmes et, à nous deux, on arrivait à les repousser l’espace de quelques heures.

Bailey n’était pas si différente de moi.

Mais elle a trouvé le chemin du bonheur avant moi. La preuve avec ce mariage… Elle a réussi là où j’ai longtemps échoué. Elle y est arrivée me laissant derrière. Mais je ne lui en voulais pas… Je n’arrivais pas à lui en vouloir. Elle avait le droit à ça…

Mais mon cœur ne put s’empêcher d’être, en partie, brisé par la nouvelle. Bailey n’était plus une jeune femme perdue de l’Eastside. Elle avait monté les échelons aussi vite que moi quand The Lightening a eu son premier succès. Je savais ce que c’était d’être en bas de l’échelle et de finir en haut aussi vite qu’une de mes sautes d’humeur. C’était euphorisant mais c’était aussi douloureux. Parce qu’il y avait les médias… Et qu’ils étaient cruels. Et Bailey était fragile.

J’avais peur pour elle… Peur de son entrée subite dans une jet-set impitoyable.

Et qui l’avait fait entrer ? Hank North… Je détestais North d’une haine inexplicable et viscérale. Il ne m’exprimait que la colère. Peut-être à cause de sa façon ironique et cynique de s’exprimer. Peut-être parce qu’on est simplement incompatible. Une chose était certaine, je ne l’aimais pas. Et il venait de m’arracher Bailey d’une certaine façon.

Je secouai la tête mon esprit ne sachant sur quel pied danser. Mes pensées défilaient, incohérentes. Peur… Tristesse… Joie… Colère… Tout se mélangeait.

Pourtant… C’était bien son bonheur que Bailey essayait de me transmettre à travers son invitation. Un bonheur qu’elle voulait que je vienne partager avec elle dans sa nouvelle résidence.

Mais le pouvais-je vraiment ? Pouvais-je vraiment apporter la joie que je ressentais pour sa nouvelle condition sans apporter les autres sentiments avec ? Des sentiments destructeurs… La réponse était claire…

Après avoir émergé du brouillard d’émotions, je sortis du papier à lettre et un stylo… Et je commençai à écrire à l’attention de Bailey.

Lettre de Billy à Bailey a écrit:

Chère Bailey,

Je ne sais pas combien de temps s’est passé depuis notre dernière fois en face à face. C’était peut-être quelques semaines… Peut-être quelques mois. Je ne sais plus… Recevoir des nouvelles de toi à travers cette invitation m’a fait plaisir. Surtout de voir qu’elles sont bonnes.

Le mariage… Je crois que j’en ai toujours rêvé. Je l’ai rêvé avec Savannah. Je l’ai rêvé avec Ruby. Mais ce n’était que des rêves. Rien ne dur jamais. C’est ce que j’ai appris avec toutes les femmes que j’ai aimé. J’espère que ça sera différent pour toi. J’espère que tu as trouvé le bonheur et que tu le garderas même si c’est avec un type comme North.

Les soirées où tu venais me voir me manqueront mais si c’est pour que tu touches au bonheur, je suis prêt à subir ce manque-là. Tu as toujours été un réconfort pour moi. Nos démons, on les repoussait à nous deux.

Mais il semblerait que tu ais trouvé un moyen pour t’en débarrasser définitivement à travers le bonheur. De ça, je suis heureux parce que tu le mérites.

Je voulais t’annoncer que je ne viendrais pas à ton mariage. Je ne voudrais pas gâcher ton bonheur par mes querelles avec North. Je haïs ce type. Chacune de nos rencontres s’est toujours soldées par une bagarre. Je ne voudrais pas que ton mariage se solde de la même façon. Tu ne mérites pas ça.

Je ne veux pas juger votre union. Tu vois sûrement en lui le bien que je ne verrais jamais. Mais entre lui et moi, c’est le jour et la nuit. Chaque fois que nous sommes dans la même pièce, c’est pour y amener une vague destructrice qui détruit tout sur mon passage.

Et je ne veux pas que cette vague s’abatte sur le plus beau jour de ta vie.

Je te souhaite un maximum de bonheur et, surtout, vieille bien sur toi.

Billy Lighter

P.S. : Ne lis jamais ce qui est écrit dans les journaux. Jamais.

@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Holly Bones


Messages : 47
Date d'inscription : 20/05/2017
Age du personnage : 30
Localisation : Près de la farine

Who Am I?
Birth place: Wellington -NZ
Je suis: Une cupcake?
Song:


MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   Mer 28 Mar - 19:29



Chers monsieur et (future) Madame North


Je suis très surprise de recevoir ce faire-part mais je suis très heureuse à la fois. Je viendrais avec plaisir à votre mariage, je m'occuperais, si vous le souhaitez, de garder le gâteau en frais pour que cette pièce maîtresse soit parfaite lors de la dégustation.

Toutes mes félicitations et à bientôt

Holly BOnes


/div>

©️ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hank And Bailey: A Tribute To Love [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Correspondance-