AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 1 Mar - 17:18



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Ma bouteille de bière en main, je parcourais la villa de Daniele Ricci de long en large. Je n’avais aucune idée d’où était passée Kate et je commençais tout doucement à angoisser. C’était moi qui l’avais perdue de vue en discutant avec Daryll Rogers ou c’était elle qui était allée se chercher à boire sans me le dire ? La réponse à cette question était cruciale parce que ça déterminerait comment se passerait notre retour à San Fernando Valley…

Et j’avais pas encore cicatrisé de ses morsures aux épaules… Bon il y en avait certaines que je ne regrettais pas vraiment parce que c’était des « morsures d’amour », appelons ça comme ça. Mais les autres avaient été acquises par erreur de ma part…

Il fallait donc que je retrouve Kate avant que mon absence à ses côtés ne lui tape sur le système… Pourtant, il y avait des jours comme ça où je lui en aurais bien retourné une. Sauf que… Sauf que Kate m’avait déjà menacé… Elle m’avait déjà dit que si j’avais un jour la malheureuse idée de répliquer, je pouvais dire adieu à tout ce que j’avais.

Pourtant, je lui avais demandé, nom de dieu, de faire attention. J’étais en plein tournage de The Girl And The Beach et j’avais des scènes en maillot de bain dans ce foutu film, merde. Si elle me mordait encore, j’étais pas sûr que le maquillage suffirait à faire l’affaire. D’autant que cette merde n’était pas waterproof.

Je trouvai Dylan et me penchai vers lui… Fort… Parce que Dylan n’était pas forcément grand…

-Dylan ! T’aurais pas vu Kate… ?

Il se tourna vers moi, interrompant sa conversation avec Jessica Hill. Et j’eus juste le temps de me demander… très sincèrement… comment il allait faire, techniquement, pour se la faire… Mais soit.

-Ah si, mon gars, y a pas longtemps, je l’ai vue avec Ricci en train de discuter… mais maintenant je sais pas.

Bon, c’était pas Dylan qui allait m’aider aujourd’hui… Autant aller me rechercher une bière.

Je m’approchai d’une table tellement remplie de boissons en tout genre qu’elle donnait l’impression qu’elle allait craquer et posai ma bouteille de bière vide pour en reprendre une pleine que je décapsulai avec l’arête de la table. Je me retournai pour regarder les alentours et voir si je n’apercevais pas les cheveux blonds de Kate, mais non…

Les seuls cheveux blonds et magnifiques du coin, c’étaient ceux de Vicky Hunter qui discutait avec Dustin Lakers et sur laquelle je bloquai un peu… Elle portait une robe vraiment belle, qui s’évasait dans le fond style… Robe de princesse… Genre Cendrillon… Ce qui était extrêmement perturbant parce que je pensais bien n’avoir jamais vu Victoria aussi habillée… Oh certes, ses épaules et le haut de sa poitrine bien serrée et bien rebondie dans son corset étaient dénudés mais…

Ok fallait que j’arrête de regarder là…

Le Golden Triplet… Aussi attirant et dangereux que le triangle des Bermudes et qu’est-ce que j’ai fait moi ? Bah j’ai marié une des trois… Et j’étais en train de me faire engloutir.

J’allais me retourner pour soustraire la chanteuse à mon regard quand je compris pourquoi l’habillement de Victoria me semblait si… si trop beaucoup habillé… Je crus d’ailleurs être pris d’hallucinations en voyant deux toutes petites mains apparaître dans le bas de sa robe qui touchait le sol pour soulever le tissus et le marmot de Vicky en sortit comme par magie, me laissant bouche bée autant qu’amusé.

Oh… Putain… Vicky avait fait rentrer Ian à la villa Ricci en le planquant dans sa putain de robe !

Le gamin échappa avec brio à la vigilance de sa mère toujours en pleine conversation et il courut vers moi pour monter sur un tabouret juste à côté.

-Salut, Ian…

Parle au mur, Hank, ce sera pareil…

Il essayait de tendre la main vers la bouteille de coca qui était un peu trop loin pour son petit bras… Je rigolai...

-Attends…

Je me retournai et lui pris un verre que je remplis de coca avant de le mettre à sa portée.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd


Dernière édition par Hank North le Ven 23 Mar - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ian V. Hunter
Ian V. Hunter


Messages : 140
Date d'inscription : 08/12/2017
Age du personnage : 12
Localisation : Beverly Hills


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeVen 2 Mar - 12:19



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North & Daniele Ricci


Ça sentait bizarre ici… Ça sentait comme dans le bureau de Jimmy. La fumée pas bonne de cigarette et les boissons que buvait, souvent, maman. Je sentais ça même à travers les longs pans de sa robe de princesse.  Je marchais à son rythme, essayant de ne pas trébucher. Je voulais sortir mais maman avait dit que Ricci me mettrait dehors si je faisais ça…

Et je voulais rester ici !

J’avais même demandé à venir ici !

Maman devait venir ici ce soir et je n’avais pas envie de rester avec la baby-sitter. Elle ne jouait jamais avec moi ! Elle préférait regarder la télévision en mangeant des chips. Elle regardait des filles à l’eau de rose que je détestais ! Alors j’avais demandé à maman pour venir avec elle. Elle avait essayé de m’en dissuader jusqu’à ce que je pleurs. Du coup, elle avait dit que je viendrais avec et qu’elle allait trouver un moyen de me faire entrer. Parce qu’apparemment, j’étais trop jeune pour entrer.

Ce n’était pas gentil d’empêcher les enfants de venir ! Je n’aimais pas Ricci. Il me prenait toujours ma maman en m’ignorant comme si je n’avais jamais existé.

Alors que j’existe !

Les règles de maman, avant qu’on ne rentre, était claires. Je devais rester sous sa robe sauf quand elle me dira que je peux sortir. Et je ne devais pas me faire remarquer.

C’était simple.

Mais au fur et à mesure de la fête, je commençai à m’ennuyer là-dessous. J’avais chaud et j’avais soif. Et ça faisait looooooongtemps que maman s’était arrêtée pour discuter avec un type. J’entendais leur conversation et elle était ennuyante.

J’en avais marre… Je voulais sortir !

Et c’est ce que je fis. Discrètement, je sortis des pans de la robe de ma maman. Elle n’y vit que du feu. Je souris. Il me fallait à boire ! J’avais très soif !

Je vis une bouteille de coca un peu plus loin. Maman ne voulait pas que je boive du coca mais maman ne regardait pas. Je couru jusqu’à un tabouret pour essayer d’attraper la bouteille mais elle était trop loin. Je fis la moue en gémissant presque de colère si bien que je n’entendis pas Hank, qui était juste à côté de moi, me dire « bonjour ».

J’essayai de tendre encore plus la main et j’allais sérieusement commencer à m’énerver quand Hank pris la bouteille et un verre pour me le remplir. Je fis un très grand sourire.

-Oh ! Merci !!!


Je pris le verre et le bus d’un seul coup. J’avais très soif.

-Encore !

C’était plus un ordre qu’une demande. Je tendis le verre pour qu’il me le remplisse ce qu’il fit. Je souris. J’aimais bien Hank. Il était gentil et serviable. Et il était au bon endroit au bon moment.

-J’ai chaud. La robe de maman tient chaud. Du coup, j’ai soif ! J’ai très soif. Et je n’aime pas l’odeur, ici. Ça pue.

Je prenais Hank comme interlocuteur. Parce qu’il était le seul à m’avoir parlé. Du coup, je considérais qu’il m’écoutait.

-Je n’aime pas Ricci, c’est à cause de lui que je dois me cacher sous la robe de princesse de maman. J’aimerais bien me promener tranquillement et jouer aux jeux d’arcade dans la salle de jeu que j’ai vu tantôt.

On était passé dedans avec maman. Elle était belle cette salle de jeu. Je voulais la même chez moi !

Je parlais en buvant le coca et en regardant Hank. J’étais, toujours, debout sur le tabouret à la vue de tout le monde.

-Ian !!


C’était la voix de maman. Je me tournai vers elle. Elle avait l’air affolée. Elle s’approcha de nous.

-Ian, qu’est-ce que tu bois ? Mon chéri, le coca ce n’est pas bon pour toi.

Elle parlait d’une voix très douce même si elle semblait inquiète. Elle me prit dans ses bras mais n’osa pas me prendre le coca des mains. Elle regarda Hank.

-Il ne faut pas lui donner du coca, Hank… Il ne dormira pas sinon. Et… C’est déjà assez difficile comme ça.

Elle ne criait pas sur Hank mais elle lui parlait quand même fermement. Il n’y avait que son visage qui restait doux.

-Mais j’avais soif, maman…

Elle passa une main dans mes cheveux et réussi à doucement me prendre le verre de coca qu’elle donna à Hank.

-Je sais mon chéri… Je vais essayer de te trouver de l’eau.

Elle regarda à gauche et à droite toujours inquiète. Elle était sûrement inquiète parce que j'étais à découvert.

-Si c’est possible de trouver de l’eau, ici…


Son regard s’arrêta sur Hank. Elle le regarda avec un air très doux. Maman était toujours douce mais quand quelqu’un m’offrait du coca, elle était parfois bien moins douce que ça.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeVen 2 Mar - 18:55



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Voir le visage du petit se décomposer alors qu’il tendait la main vers la bouteille et qu’il se rendait compte qu’il ne l’attraperait jamais me suffit pour l’aider. Il aurait simplement demandé, je l’aurais aidé aussi, en fait. Mais son petit gémissement de colère avait été encore plus efficace. Ouais, je savais ce que ça faisait et c’est pas juste de ressentir ça quand on est aussi petit que Ian.

Et je fus mille fois récompensé quand l’enfant prit le verre avec un grand « merci ».

-De rien.

Il engloutit littéralement son verre et je le lui remplis à nouveau, trop amusé de le voir tout essoufflé rien que d’avoir bu et la lèvre supérieure plaquante de coca. Puis, quand il eut un peu bu, il se mit à parler. Je lui avais rien demandé mais il avait des choses à raconter, le pauvre.

Je pouffai de rire quand le gosse affirma que ça puait ici. Evidemment, pour un enfant de quoi ? 6 ans ? 5 ans ? Il était tout petit quand même… Ben soit. C’était clair que l’odeur de clope et d’alcool qui embaumait la villa ne devait pas être des plus agréables. Moi, j’aimais bien… Ça sentait la fête chez Ricci quoi.

-Ah ouais ? Oh moi, je trouve pas que ça pue…

Il était drôle, le petit… Il était très drôle dans les pubs et dans ses films aussi. Dans le dernier que j’avais vu, il jouait un petit lutin bouclé. La coupe lui allait pas du tout, mais son jeu d’acteur était excellent pour son âge.

Puis parler avec Ian eut le don d’éloigner un peu le spectre de Kate… C’était un peu comme passer la soirée avec Howard, finalement. Je souris de plus belle quand il affirma qu’il n’aimait pas Daniele parce qu’il devait se planquer. C’était vrai que sa mère avait réussi un sacré exploit. Le seul à avoir déjà réussi à faire entrer un môme ici, c’était Sniper Kurtz et c’était y avait un bail déjà. La sécurité avait dû être renforcée par après.

Mais alors que j’allais reporter ma bouteille de bière à ma bouche, ce que dit Ian me fit le regarder en fronçant des sourcils, amusé.

-Il y a un jeu d’arcade ? Ici ?

Il fallait que je vois ça ! Il fallait que j’y joue ! Il fallait qu’il me dise où ça se trouvait !

Mais c’est là que Vicky cria et manqua de me faire faire une crise cardiaque. Elle accourut près de son fils et le prit dans ses bras en lui disant que le coca n’était pas bon pour lui. Puis, ce fut à moi qu’elle s’adressa et le petit qui protesta un peu qu’il avait soif.

-Mais… Il avait soif…

Je regardai sur le comptoir derrière moi…

-Et tu voulais que je lui donne quoi ? De la vodka ? Parce que pour les mômes, à part du coca y a pas grand-chose.

Vicky réussit à reprendre à Ian le verre de coca et moi, je bus finalement ma gorgée de bière. Elle disait que s’il buvait du coca, il ne dormirait pas… Mouais… De ce que je savais, de sa jolie bouche d’ailleurs, le môme dormait plus ou moins autant que moi. Alors coca ou pas coca…

Victoria promit à Ian de lui trouver de l’eau avant de se tourner vers moi avec un air interrogateur auquel je répondis par un hochement d’épaules.

-A part dans la piscine, je vois pas…

Je posai ma bouteille de bière vide sur le comptoir derrière moi et tendis les bras vers le petit que Vicky portait.

-Tu sais quoi ? Donne-le-moi. Je vais lui trouver de l’eau, moi.

Victoria recula d’un pas avec le plus magnifique air méfiant que j’avais jamais vu.

-Pour quoi faire ?

Je soupirai…

-Parce que lui a soif et que moi je veux savoir où il a vu le jeu d’arcade… Hein, t’en dis quoi, Ian ? On se fait une partie ?

Victoria fit la moue…

-Tu es sûr ?

Je souris.

-T’inquiète. Je babystitte Howard Stone. J’ai l’habitude.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Ian V. Hunter
Ian V. Hunter


Messages : 140
Date d'inscription : 08/12/2017
Age du personnage : 12
Localisation : Beverly Hills


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeSam 3 Mar - 11:18



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North & Daniele Ricci


Hank trouvait que ça ne puait pas. Il devait avoir un rhume… Parce que ça puait vraiment beaucoup. Je ne comprenais pas pourquoi tout le monde voulais venir dans cet endroit qui sentait mauvais. Même maman venait ici… C’était vraiment bizarre.

-Tu as le nez bouché, c’est pour ça.


Tout le monde devait avoir le nez bouché sauf moi, ici.

Je parlais à Hank parce qu’il m’écoutait. Je parlais de Ricci et du le jeu d’arcade où j’aimerais bien jouer. Ça sembla intéresser Hank.

-Oui ! Il y a une salle avec plein de jeux.


Je buvais mon coca entre mes phrases mais maman finit par arriver. Elle m’avait repéré et elle avait vu que je buvais du coca. Maman n’aimait pas que je boive du coca…

Elle me prit dans ses bras et je me laissais faire. Elle disait que je ne pouvais pas boire du coca mais c’est surtout à Hank qu’elle le disait parce que c’était lui qui m’avait servi. J’avais soif moi ! Et c’est ce que j’expliquai à maman et ce qu’Hank confirma.

L’acteur demanda ce qu’il aurait pu me donner d’autre parce qu’il n’y avait que de la vodka. Je fis une petite moue et fronçai les sourcils.

-C’est quoi de la vodka ?


Pendant que je m’interrogeai, maman me pris doucement mon coca avant de me répondre.

-Une boisson pour grand, mon chéri.


Je suis grand ! Je peux boire de la vodka ! Et j’ai soif en plus alors je veux encore boire !

Maman disait qu’elle allait me trouver de l’eau. Je préférais de la grenadine. Maman le savait ! Je fis une grosse moue boudeuse pendant que maman se demandait où elle pourrait bien trouver de l’eau ici. Hank disait dans la piscine.

-Oh non ! Ce n’est pas bon l’eau de piscine ! Je n’en veux pas ! Je veux de la grenadine !

Maman me souffla qu’elle ne me donnera pas d’eau de piscine et qu’elle allait se démener pour trouver de la grenadine. Pendant ce temps, Hank tendit les bras vers mois.

Et maman recula.

Je m’accrochai à elle très fort pendant qu’Hank demandait à m’avoir pendant que maman trouvait de quoi me donner à boire. Je regardai maman, puis Hank alors que maman demandait pour qu’elle raison Hank voulait s’occuper de moi. Et il parla du jeu d’arcade alors mon visage s’illumina.

-Oh ouais ! Une partie ! Je veux !

Mais maman fit la moue en demandant à Hank s’il était sûr. Il disait qu’il avait l’habitude de babysitter Howard Stone. Je fis la moue.

-Je ne suis pas un enfant, moi !

Maman rigola, elle, à la réflexion d’Hank et passa une main dans mes cheveux.

-Tu veux aller avec Hank, mon chéri ?


Je regardais maman. J’avais très envie de jouer au jeu.

-Oui ! Je le veux !

Je tendis les mains vers Hank qui me prit dans ses bras. Maman regardai toujours l’acteur.

-Plus de coca. Ah et fait très attention à ne pas rencontrer Dany… S’il voit mon bébé, il va le mettre dehors.

Elle paraissait triste et un peu inquiète quand elle disait ça. Elle posa un bisou sur mon front et souris à Hank.

-Je reviens très vite. Fait bien attention à mon bébé.


Elle nous laissa alors pour aller chercher de l’eau. Je montrai du doigt vers une autre pièce.

-C’est par là la salle d’arcade ! Il y a plein de jeux !


On s’y dirigea et je souriais. Arrivé dans la salle d’arcade, je montrai du doigt le Space Invaders.

-Je veux jouer une partie !! Je vais te battre, Hank !


Je regardais Hank. Je voulais le défier au Space Invaders !


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeSam 3 Mar - 19:11



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North et Ian V. Hunter


-Tu vas encore te faire Jessica, ce soir ?

Wow ! Quelle entrée en matière – digne de Kate Julian ! Pour cause, c’était bien Kate Julian qui s’était approchée de moi pour discuter.

J’étais – tranquillement – appuyé contre ma table de billard à parler avec… Comment s’appelait-il, déjà ? Ah oui ! Lenny Knowles ! Il parlait de sa manière de manager qui était – outrageusement – différente de la mienne. Ce gros lard travaillait pour MTI et s’il ne me l’avait pas dit, je ne l’aurais pas su.

Seulement, l’arrivée de Kate Julian – en grande trombe – avait fait fuir Lenny. Bien, la conversation commençait à m’ennuyer de toute manière.

-Je n’en sais rien, Kate. Pourquoi cette question inutile et idiote ?, demandais-je avec un sourire en coin et entre deux gorgées d’un - très très – bon whisky.

Le regard de Kate était noir mais on y voyait une touche – presque inattendue – d’amusement. Qu’avait-elle derrière la tête ? Je ne saurais le dire.

-Parce que tu te fais vieux, Dany. Se faire toujours les mêmes filles, c’est une preuve que tu vieillis,
dit-elle dans l’optique de me taper sur le système.

Dixit, la femme mariée. Kate me donnait – avec sa réflexion stupide et débile – une arme à renvoyer contre elle. Il ne fallait pas m’en donné tant, chérie.

-Donc tu dois être vraiment vieille étant donné que ça fait 3 ans que tu te fais le même type
, dis-je sur un ton sarcastique.

Elle m’avait provoqué et tendu une perche – je l’avais prise. Elle s’était appuyée à la table pour me faire face. Elle tenait dans sa main un verre de champagne et était moins outrée que je ne l’aurais cru par ma réflexion.

-Tu parles d’Hank ? Qu’est-ce que tu en sais ?, dit-elle avec un sourire en coin.

Qu’est-ce que j’en sais ? La bague qui était à son doigt et qui signifiait « fidélité jusqu’à la mort » - ou quelque chose dans le genre, je n’étais pas très familier avec la coutume du mariage.

-J’en sais que tu embaume la douce odeur de la femme au foyer, dis-je avec un sourire en coin. La preuve étant que personne ne flirte avec toi, Kate, pour la simple et bonne raison que tu es casée et donc impropre à la consommation par quiconque ne s’appelle pas Hank North.

J’y allais fort mais j’aimais bien jouer à ce petit jeu avec les membres du Golden Triplet – Jessica était, d’ailleurs, celle des trois que j’aimais le plus faire enrager.

-Ah oui ?, dit-elle avec un sourire qui m’avait fait sortir un air sceptique.

Elle ne s’outrageait pas ? Etrange – surtout venant de Kate Julian.

-Tu crois ça, Ricci ?, dit-elle en déposant son champagne sur la table de billard. Tu te trompes, rajouta-t-elle en me volant mon propre verre et en…

Quoi ? Elle venait de boire dans mon verre ! Non – impossible ! Elle n’avait pas fait ça !

Il fallait se rendre à l’évidence qu’elle avait bien fait ça – putain.

-Tu viens de boire dans mon verre…,
dis-je en faisant la grimace.

Je ne pourrais plus boire dedans – quelle tristesse.

-Je sais,
dit-elle avec un sourire en coin. C’est ta punition pour ce que tu viens de dire… Et je n’ai pas fini !

Effectivement – elle n’avait pas fini. Elle avait pris en main mes parties intimes. J’avais lâché un « aïe » étouffé avant que tout ça ne ressemble à une caresse.

-Tu joue à quoi, Kate ?,
demandais-je en me mordant la lèvre.

-A ton avis, Dany, rétorqua-t-elle dans la foulée. Tu as des chambres, non ? C’est pas de ça que tu te vantes d’habitude ?

Si vous croyez que le fait que Kate Julian soit marié allait me repousser à – directement – la rajouter à mon tableau de chasse, vous vous trompez. D’ailleurs une question m’était venue à l’esprit : pourquoi est-ce que je ne m’étais pas fait Kate Julian avant ? Parce qu’elle ne m’attirait pas – c’était une bonne raison – mais, aussi, parce que l’occasion ne s’était jamais présentée. Pas de la sorte – en tous cas.

Seulement – ici – son insolence et son imperméabilité à mes piques me donnait envie d’elle.

C’est pour ça que je n’avais pas hésité à me laisser prendre au jeu et à l’entrainer dans une de mes nombreuses chambres – la mienne, en fait. Je vous passe les détails sur la suite. Je peux simplement vous dire que Kate Julian – au lit – est sacrément violente en plus d’être extrêmement douée. Mon corps était couvert de griffures mais – putain – qu’est-ce que ça avait valu le coup.

-Pas mal, Dany, dit-elle alors qu’elle reprenait son souffle contre moi en même temps que je reprenais le mien. Jessica n’avait pas tort en vantant tes prouesses au lit.

Elle me regardait avec un sourire à la fois doux et… Sadique ? Putain – ouais – ça ressemblait à ça…

Elle s’était relevée pour enfiler ses vêtements.

-Elle a raison aussi sur le fait que tu devrais faire un peu plus de sport. Hank n’est pas aussi essoufflé que toi après,
rajouta-t-elle toujours aussi piquante.

-Je préfère être essoufflé que cocu,
rétorquai-je – essoufflé – avec un sourire en coin.

Parce qu’Hank avait – peut-être – une bonne condition physique mais sa femme venait de la tromper sans aucun remord.

Elle avait souri une dernière fois avant de s’en aller discrètement – elle avait bien fait attention que personne ne trainait dans le couloir comme quand on était entré ici même.

Moi… Moi j’avais encore trainé là parce que les griffures faisaient très – très – mal. Quand j’avais réussi à me relever c’était pour voir les dégâts dans le miroir. Mon torse, ça allait encore hormis une griffure qui maculait mes abdos… Mon dos – par contre -, du peu que j’en voyais, c’était un vrai carnage. J’avais grimacé.

-Putain, lâchais-je avant de remettre ma chemise bordeaux pour couvrir les dégâts dans mon dos et sur mon torse.

Je m’étais recoiffé un peu avec ma gomina et j’avais mis mes plus belles lunettes teintées rouge.

J’étais – après – descendu pour me mêler, à nouveau, à la foule.

Première étape, le whisky. Je n’avais pas trainé à me trouver un bon verre. Deuxième étape, direction ma petite salle de jeu pour draguer une autre minette – pourquoi pas Vicky, par exemple ?

Seulement, arrivé à la salle de jeu, ce n’est pas Vicky que j’avais trouvé mais… Un ignoble – horrible, maléfique et cruel – petit monstre blond de moins d’1m20. Mon Dieu, c’était la vile créature de l’Enfer de Vicky ! Chez moi ! Quelle horrible profanation !

J’étais tellement indigné que je m’étais arrêté net alors que le petit – qui était en compagnie de North et non de sa mère – s’approchait dangereusement de mon Space Invaders. Un jeu que j’avais acheté et fait installé il n’y a même pas une putain de semaine. Il allait le profaner !!!

-Je t’interdis de poser tes petites mains grasses et potelées sur mon jeu, vil intrus, dis-je le doigt tendu vers Ian V. Hunter mais avec une voix ferme plus que choquée.

J’étais choqué par sa présence. Aucun môme n’était entré ici depuis 1970. Aucun !! Aujourd’hui, c’était le roi des monstres qui était entré – sans aucune autorisation – dans ma villa.

Vicky allait entendre parler de moi.

Je m’étais approché d’Hank et Ian.

-Comment ce sale gosse était-il entré ici, North ?, demandais-je à l’encontre de North qui devait – sûrement – avoir le fin mot de l’histoire étant donné qu’il trainait avec le gosse.

Sûrement parce qu’il a le même âge mental.

-Au cas où vous ne le sauriez pas, c’est endroit est interdit aux moins de 18 ans, rajoutais-je accusateur.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 4 Mar - 12:18



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Bon, ok, j’avais merdé avec le coca et Vicky me le faisait bien comprendre. Enfin, elle ne m’engueulait pas non plus, elle était même très douce et elle était encore plus douce avec son fils. Le petit m’éclatait, il était génial dans ses réflexions, comme avec la vodka et l’eau de piscine, et du coup, je gardais un vague sourire aux lèvres, même si Vicky n’était pas contente que j’aie donné du coca à son môme.

Enfin soit, de fil en aiguille, et même si la chanteuse sembla méfiante à crever au moment où je proposai de m’occuper de Ian le temps de lui trouver de l’eau, ou que Vicky lui trouve de la grenadine, elle finit par me le glisser dans les bras. Enfin, elle avait quand même demandé à Ian avant si ça le bottait de venir avec moi parce que lui aussi, méfiant, s’était accroché au cou de sa mère comme si sa vie en dépendait.

Jusqu’à ce que je parle du jeu et qu’il tende finalement les bras vers moi avec enthousiasme. Rien que ça, ça me donnait envie d’avoir un gosse à moi. Mais… Non… Avec Kate, je ne pouvais pas. Je faisais en sorte que ça n’arrive pas, comme je pouvais. Ça aurait été plus simple si j’avais pu me faire prescrire des pilules contraceptives que j’aurais pu faire bouffer à Kate sans qu’elle s’en rende compte, mais c’était techniquement impossible pour des raisons un peu évidentes. Alors je surveillais discrètement qu’elle prenne les siennes et quand elle « oubliait » (enfin je supposais que c’était des oublis), je… menais nos ébats de sorte qu’ils n’aient aucune conséquence… A défaut d’arriver à m’abstenir.

Parce que je savais ce qu’elle faisait à Julian… Et, si j’aimais Kate au point de supporter beaucoup trop de choses anormales, je ne supporterais pas qu’elle puisse faire la même chose à un autre enfant. Je m’en voulais déjà beaucoup trop quand je n’arrivais pas à l’empêcher de frapper son fils.

Je pris le petit et lui souris. On allait se marrer et j’allais découvrir une partie de la villa Ricci que je ne connaissais pas. J’eus droit à deux… non… Trois recommandations de la part de Vicky avant qu’elle ne nous laisse :

1.Pas de coca.
2.Attention à Daniele.
3.Faire attention à son bébé.

Je souris à Ian une fois qu’elle fut partie.

-Tu vois un bébé quelque part, toi ?

Il était tout petit, ok, mais il commençait quand même déjà à peser son poids et il savait parler et ne bavait pas partout non plus.

Ian me désigna la direction à prendre pour la salle d’arcade et je le portai jusque-là, ne le déposant qu’une fois dans la salle de jeux proprement dite. Il y avait là un jeu de fléchettes qui semblait avoir été plus que rentabilisé et, paradoxalement, laissé à l’abandon depuis un bail. Si c’était Daniele qui y jouait autant, il était sacrément doué parce qu’hormis au centre, il n’y avait pratiquement pas de coups ailleurs dans la cible. Il y avait aussi une table de billard à laquelle, à mon avis, connaissant le manager et ce qui pouvait se faire là-dessus, il valait mieux ne pas toucher.

Mais ce qui attira le plus notre attention, à Ian et à moi, ce fut la borne Space Invaders ! J’avais entendu parler de ce jeu dans les journaux et à la radio et je ne pensais pas en voir un aux States avant encore quelques mois ! Mais Daniele, lui, il en avait déjà un et rien que pour lui tout seul ! C’était une importation directe du japon, apparemment, vu qu’hormis le nom du jeu qui était compréhensible pour moi, le reste des inscriptions sur la borne était dans leur écriture bizarre de japs.

Je m’adressai à l’enfant qui courait déjà vers le jeu alors que je m’allumais une clope.

-Tu sais comment on joue ?

On allait tous les deux poser les mains sur la borne quand la voix (et le léger accent), de Daniele Ricci retentit derrière nous, nous faisant sursauter tous les deux.

Mais c’était à Ian que l’Italien s’adressait, le traitant de vil intrus. Et merde… J’avais merdé la règle numéro 2 de Vicky. On se retourna vers Daniele qui désignait d’un index furieux le petit Ian.

-Hey ! Daniele ! Tu veux jouer ?

Je gardai Ian derrière moi et le poussai doucement pour le cacher derrière l’une de mes jambes. Réflexe de protection instinctif mais totalement inutile puisque Daniele avait déjà repéré l’enfant.

J’avais gardé ma main posée sur la tête de l’enfant quand Daniele s’était approché. Et j’avais eu le même réflexe que Vicky : me reculer d’un pas. Daniele voulut savoir, en s’adressant à moi, comment Ian était entré ici. Je fronçais les sourcils et le fusillais du regard sans même m’en rendre compte.

-Vicky l’a fait entrer, qu’est-ce que tu crois ? Il ne fait rien de mal.

Daniele d’ajouter que sa villa était interdite d’accès aux moins de 18 ans… Ouais, je pouvais comprendre pourquoi… Mais je pouvais aussi comprendre que Vicky ne veuille pas tout le temps laisser son petit tout seul.

-Oooh c’est bon, Daniele… Je m’en occupe et je le surveille. On voulait juste jouer une partie de Space Invaders

Puis, sur un ton beaucoup moins conciliant :

-Essaye seulement de le mettre dehors… Pour voir…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Ian V. Hunter
Ian V. Hunter


Messages : 140
Date d'inscription : 08/12/2017
Age du personnage : 12
Localisation : Beverly Hills


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeLun 5 Mar - 12:55



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North & Daniele Ricci


Maman donna des ordres à respecter à Hank. Elle ne voulait pas que je boive du coca. Je fis la moue. Elle ne voulait pas que Ricci me voie. J’approuvai. Et elle voulait qu’Hank fasse attention à moi. Je savais me débrouiller tout seul.

Maman partit après avoir tout dit et Hank me regarda pour me demander si je voyais un bébé quelque part. J’hochai négativement la tête.

-Non. Il y a que des adultes ici.


J’étais un adulte. Je faisais déjà des films et j’allais à des fêtes d’adulte alors, j’étais comme eux. Le rhume en moins…

Je dirigeai Hank vers le jeu d’arcade que j’avais vu tantôt. C’était un tout nouveau jeu ! Et je voulais y jouer ! On y arriva et je repérai, tout de suite, je jeu auquel je voulais jouer. Hank me déposa à terre et mes yeux brillait devant ce tout nouveau jeu appelé Space Invaders. Je savais lire ! J’avais appris à lire il y a deux ans. Maman disait que je lisais mieux que tous les autres enfants de 7 ans.

Je m’approchai du jeu et Hank demanda si je savais y jouer.

-Non. Mais je vais gagner quand même !

J’apprenais très vite. Surtout aux jeux d’arcade. Je bats tout le monde aux jeux d’arcade !

J’allais poser mes mains dessus quand j’entendis une voix derrière moi. Je sursautai en même temps qu’Hank en lâchant un petit cri. Je me retournai. C’était Ricci. Je fis la moue. Il allait me mettre dehors. Maman avait dit que s’il me voyait, il allait me mettre dehors.

Il me traita d’intrus, ce qui embruma mes yeux de larmes.

-Je ne suis pas un intrus !


Hank me cacha derrière lui et je m’accrochai à sa chemise. Il demanda à Ricci s’il voulait jouer. S’il jouait, j’allais le battre aussi !

Mon visage était crispé et je tenais très fort la chemise d’Hank. Ricci s’approcha et Hank recula. Je suivis le mouvement en me crispant encore plus. Je ne voulais pas finir dehors. Il faisait noir et je ne voulais pas être seul. Je voulais jouer à Space Invaders.

Ricci demanda comment j’étais entré. Hank répondit que c’était maman qui m’avait fait entrer. Et que je n’avais rien fait de mal. Je hochai de la tête mais mon visage était toujours crispé et pas amical.

Ricci ajouta que sa fête était interdite aux moins de 18 ans. J’étais assez grand pour venir ! Je n’avais pas 18 ans mais j’étais plus mature que les gens de plus de 18 ans. Maman disait souvent que j’étais plus sérieux que Ricci. Hank disait qu’il me surveillait et qu’on voulait juste faire une partie de Space Invaders.

Je fis dépasser ma tête de derrière Hank pour m’adresser à Ricci.

-Oui ! Je veux juste jouer ! Et j’ai 18 ans dans ma tête ! Maman me l’a dit ! Toi tu en as 4. Elle me l’a dit aussi.


Hank menaça Ricci de sa voix. Il ne pouvait pas me mettre dehors. Je me cachai, à nouveau, derrière Hank et je murmurai :

-Je veux pas aller dehors. Il fait noir…


Et je n’aimais pas le noir.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeLun 5 Mar - 17:45



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North et Ian V. Hunter


Pas un intrus ? Bien sûr que c’était un intrus – qu’est-ce qu’il croyait ? Ce n’est pas ces petites larmes de vile créature de l’Enfer qui allaient m’attendrir. Il n’avait aucun droit d’être ici et sa mère en était consciente.

Hank – innocemment – m’avait demandé si je voulais jouer. Il avait caché le môme derrière lui alors qu’il savait très bien que je l’avais déjà repéré. C’était un peu vain comme tentative et tout à fait stupide.

-Non, je ne suis pas d’humeur à jouer, dis-je en montrant du doigt l’horrible monstre qui se cachait derrière lui.

Je m’étais approché et Hank reculait. Putain, tu peux toujours essayer de reculer, North – il y a un putain de mur derrière toi. Je n’avais qu’une seule envie c’était de foutre la vile créature de l’Enfer de Vicky dehors. Si ça me contraignait à voir Vicky partir en même temps, ce n’était pas grave – elle apprendra sa leçon au moins.

AUCUN GOSSE NE PEUT ENTRER DANS LA VILLA RICCI !

Je voulais – avant ça – des explications. Hank avait joué la carte du « c’est Vicky qui l’a fait entrer ». Putain, il me prend pour un abruti ? Je suis au courant que c’est Vicky – personne d’autre n’aime Ian Hunter… La question n’est pas tant « qui » mais « comment ».

-Je me doute que c’est elle, dis-je en levant les yeux au ciel. Je me demande juste comment elle a fait.

Personne n’avait réalisé cet exploit depuis Sniper en 70 – depuis, je demandais à Erik de bien faire attention à tout ce qui entrait. Vicky a dû redoubler d’imagination pour faire passer son môme sous le radar.

Un môme qui avait dit ne rien faire de mal et qu’il voulait juste jouer. Ce n’est certainement pas lui qui allait inaugurer mon Space Invaders – là il pouvait rêver ! Le petit effronté avait ajouté qu’il avait 18 ans et moi 4 – paroles rapportée de Vicky en personne. Ça, je ne m’y attendais pas – par contre – d’où mon air choqué.

Elle en disait des conneries à son môme, la Vicky.

-Elle t’a menti, dis-je en regardant le sale gosse. C’est ce que les adultes font en général. Ils mentent. Ta mère ne déroge pas à cette règle, rajoutais-je cinglant.

Vicky allait m’entendre – deux fois !

Seulement, Hank était revenu à la charge. Le ton menaçant qu’il avait employé m’avait surpris.

-Tu es son garde du corps personnel ?, demandais-je avec un sourire en coin – non sans laisser transparaitre ma surprise devant tant de dévotion.

Il allait faire quoi si je foutais le gosse dehors ? Il allait me frapper ? C’était une très mauvaise idée de sa part.

-Je n’ai pas le choix ! Ce gamin doit foutre le camp ! Il n’a rien à faire ici, Vicky en est consciente. Si elle voulait absolument passer la soirée avec lui, elle n’avait qu’à rester chez elle, dis-je sèchement. Et je déteste qu’on me menace dans ma propre villa, Hank.

Il ferait bien de passer son temps à surveiller sa femme plutôt que de trainer avec un gosse de 7 ans.

-Alors tu fais comme tu veux, Hank, mais ce môme doit s’en aller. Tu appelles sa mère, tu te barres avec, tu fais comme tu veux mais je ne veux plus le voir, dis-je toujours aussi sèchement.

Si Vicky m’entendait, elle me tuerait mais Vicky – en plus d’avoir amené son gosse ici – n’était pas foutue de le garder près d'elle.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeMar 6 Mar - 20:16



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Mooh c’était qu’il avait une vraie détermination, ce gosse ! Il savait pas comment on jouait (et moi non plus, d’ailleurs), mais il était persuadé qu’il allait gagner quand même. Souriant, ma clope calée entre mes dents, je m’étais approché avec lui du jeu.

-Avec mon bol, t’façon…

Il était sûr que c’était certainement pas moi qui allait gagner… Surtout si je partais perdant d’avance, d’ailleurs.

Mais on avait pas eu le temps de vérifier parce que Ricci était arrivé. Et voilà ! Bien joué, Hanky ! Pris en flag’ par Ricci !

L’Italien désigna d’entrée de jeu le petit Ian comme un intrus et les yeux de l’enfant s’emplirent de larmes. Pour le protéger, je l’avais poussé derrière moi… C’était un geste que je n’avais déjà que trop fait avec Julian, même si les circonstances aujourd’hui étaient loin d’être aussi glauques que celles que je vivais à la maison.

Mais l’Italien me mettait lentement mais sûrement, et peut-être même pas si lentement que ça, sur la défensive. Parce qu’il avait l’air vraiment furax alors que Ian n’avait rien fait. Il existait juste. Il m’avait demandé comment Vicky avait fait pour faire entrer l’enfant.

Je ricanai.

-Me dis pas que tu l’as pas trouvé un peu plus habillée que d’habitude, Daniele.

Elle avait eu une putain d’idée de génie, ouais ! Si j’étais pas déjà marié, j’aurais épousé Vicky ! J’aurais dû choisir Vicky dès le départ, tiens ! D’autant que j’avais un foutu rêve récurrent parfois qui… enfin bref… Qui ne fantasmait pas sur Vicky ?

Mis en confiance maintenant qu’il était caché derrière moi, Ian passa sa tête pour pouvoir regarder Daniele et lui envoyer sa dose de piques à la figure. Bah c’était pas comme si Ricci l’avait pas cherché. Et c’était même plutôt bien dit ! Au point que je plaçai ma main à l’attention de Ian pour pouvoir faire un High Five avec lui après qu’il ait dit que Ricci avait 4 ans d’âge mental.

Mais Ricci répliqua au petit que sa mère lui avait menti parce que c’était ce que les adultes faisaient. Je le fusillai alors du regard.

-Hey. Prends pas ton cas pour une généralité.

Puis, j’avais menacé l’Italien. Qu’il approche seulement pour essayer de mettre Ian dehors… Et on allait voir.

Daniele affirmait ne pas voir le choix tandis que j’entendais Ian derrière moi gémir qu’il faisait noir dehors. Si Daniele faisait un pas vers nous, je sentais que j’allais réagir à l’instinct et que ça n’allait pas forcément être une bonne idée. Il affirma qu’il détestait qu’on le menace dans sa propre villa.

-Si tu approches… Je me contenterai pas de te menacer.

Je gardais une main sur la tête blonde de Ian mais mon autre main, elle, était libre.

-On veut bien laisser le Space Invaders tranquille si tu nous laisses tranquille.

-Hank !

Kate… Aïe…

-Ian !

Vicky… et un verre de grenadine.

-Ouuh Dany, tu joues avec le feu ?

Jessica… Ben… Jessica…

Nous étions cernés.

Je me tournai vers Kate et lui crachai, même si rien que sa voix m’avait tendu presque jusqu’au point de rupture.

-Ah… Mais t’étais où, toi ?! Tu foutais quoi ?! Je t’ai cherchée partout !

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Ian V. Hunter
Ian V. Hunter


Messages : 140
Date d'inscription : 08/12/2017
Age du personnage : 12
Localisation : Beverly Hills


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeMer 7 Mar - 17:08



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North & Daniele Ricci


Ricci n’était pas ici pour jouer. Il était ici pour me mettre dehors. Et je ne voulais pas. Je me cachais derrière Hank qui expliquait comment maman m’avait fait entrer ici. Maman était forte. Elle pouvait me faire entrer partout !

Je souris quand Hank parlait des habits de maman. Elle était très belle sa robe. Et très pratique. Personne ne m’avait vu entrer avec ça !

Je pointai le bout de mon nez de derrière Hank pour dire à Ricci que j’étais grand ! Que j’avais 18 ans dans ma tête et lui 4 comme maman me l’avait dit l’autre jour. Elle était fâchée contre Ricci, ce jour-là, je ne sais pas trop pourquoi. Une histoire avec Amanda. Mais elle avait dit, ce jour-là, que Ricci avait un âge mental de 4 ans pas foutu de laver son linge tout seul.

Mais Ricci déclara que tout le monde mentait. Et que maman mentait aussi. Mes yeux s’embrumèrent, encore une fois, de larmes. C’était méchant ce qu’il disait. Maman ne m’avait jamais menti. Quand elle disait qu’elle allait m’acheter une glace, elle allait m’acheter une glace. Quand elle disait que j’étais mignon, c’est que je suis mignon.

-C’est pas vrai ! Tu mens ! Maman ne ment jamais.


Je m’accrochai de rage à la chemise de Hank qui disait que Ricci ne devait pas prendre son cas pour une généralité. Je lui aurais bien tiré la langue si je n’avais pas été aussi enragé parce tout ce qu’il venait de dire. Maman n’oserait pas mentir. C’est lui qui mentait.

Et même si Hank me protégeai, Ricci voulait quand même me mettre dehors. Je commençai à sangloter. Je ne voulais pas aller dans le noir dehors tout seul. Je ne voulais pas !

Je m’accrochai de plus en plus alors qu’Hank disait à Ricci de ne pas approcher. La main d’Hank sur ma tête me rassurait un peu. Je ne voulais pas aller dehors !

Hank disait qu’on voulait bien laisser le Space Invaders tranquille si Ricci nous laissait. Je sanglotai encore plus. Je voulais jouer au jeu, moi.

-Je veux jouer !!!


Je pleurais complètement quand Hank se fit appelé… Puis, moi… Je pleurai en regardant vers la voix. C’était maman. Elle avait un verre de grenadine. Hank, lui, s’était tourné vers Kate pendant que je courrai vers maman en pleurant.

-Maman ! Ricci veut me mettre dehors ! Il est méchant ! Il dit que tu mens !


Elle déposa le verre de grenadine sur le billard et me pris dans ses bras.

-Oh, mon chéri, ça va aller. Le méchant et vilain petit Italien ne va pas te mettre dehors.


Elle regarda vers Ricci pendant que j’enfoui ma figure pleine de larme dans son cou.

-Tu ne mettras pas mon bébé dehors, Dany. Et tu n’avais pas à lui parler comme ça. Il ne faut aucun mal ! Je t’interdis de lui raconter des horribles choses et de le menacer de le mettre dehors. Tu es vraiment ignoble.

Maman avait pris sa grosse voix et je tirai, discrètement, la langue vers Ricci.

-Pauvre, Dany… Tu te fais engueuler comme un gosse.

C’était la voix de Jessica qui ricanai entre ses phrases. Je n’aimais pas Jessica. Elle n’était pas gentille. J’enfuis ma figure dans le cou de maman.

-Ils sont tous méchants sauf Hank.


Je disais ça d’une voix un peu étouffé par la peau douce de maman.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeVen 9 Mar - 19:45



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North et Ian V. Hunter


Putain, la robe de soirée. C’était comme ça que Vicky avait réussi à faire entrer sa vile créature de l’Enfer ici – moi qui croyait qu’elle se faisait un délire de princesse… Est-ce que ça voulait dire que je devais instaurer comme nouvelle règle de ne pas venir trop vêtue ? Vous croyez que ça passerait comme règle ? Sans aucun doute. Quiconque vient ici, vient pour la débauche alors être habillé est accessoire.

-Putain, lâchais-je en soupirant.

Vicky avait usé de sa robe pour commettre un crime – c’était ignoble. Maintenant, sa vile créature de l’Enfer était ici et il faisait son petit malin caché derrière Hank. Il était même allé jusqu’à m’insulter en rapportant les dires de sa mère – putain, Vicky.  Le petit Hunter ne semblait pas savoir que tout le monde mentait – sa mère compris. Moi, je ne lui avais pas menti en le lui disant – le gamin pourra dire que Daniele Ricci lui a appris une règle de vie essentiel : mens avant qu’un autre ne te mente.

Seulement, le gamin ne me croyait pas – comble de tout, il me traitait de menteur après avoir fêté sa petite pique qui m’était destiné avec son garde du corps bénévole. Hank n’était pas vraiment là pour aider – c’était plutôt le contraire. Il avait dit que je ne devais pas prendre mon cas pour une généralité.

-Mon cas ?, dis-je outré. Je ne suis pas le pire menteur de L.A. ! Il y en a des pires que moi. Ton meilleur ami, par exemple.

Il paraissait que Stone était un maitre en la matière – c’est ce que rapportaient les femmes, en général, sur lui.

Hank et la vile créature de l’Enfer étaient à deux contre moi – ce n’était pas équitable ! Seulement, ça ne m’avait pas empêché de réitérer ma demande – celle qui impliquait qu’Ian foute le camp d’ici. Hank m’avait – encore ! – menacé dans la foulée. Putain, il était payé par Ian pour veiller sur lui ou quoi ? Je ne voyais que ça comme explication logique – personne ne voulait rester avec Ian plus de trois secondes.

-Tu va me frapper, c’est ça ?, demandais-je avec un sourire en coin. C’est une très mauvaise idée, ça, North.

Il n’avait pas intérêt – quiconque touche à Daniele Ricci en subit les conséquences. Bien que je m’étais fait sa femme il n’y a pas dix minutes, je méritais sûrement un poing dans la figure – ou elle le méritait, tout est relatif.

Finalement, Hank avait opté pour une option plus pacifiste – celle du compromis. Il marchandait la présence de la vile créature de l’Enfer en renonçant au Space Invaders. Ça n’avait pas plu à son petit protégé.

J’allais lui dire que ma décision n’était pas négociable quand le Golden Triplet – au complet – avait fait son entrée. Kate avait rappelé Hank à l’ordre. Vicky, c’était Ian qu’elle avait interpellé. Quant à moi, j’avais Jessica Hill qui voyait clair dans mon petit jeu.

Si Hank essayait de rappeler sa femme à l’ordre – sûrement pour faire le poids contre le ton froid que Kate avait employé pour l’appeler -, le sale gosse, lui, était plus habile pour s’attirer, directement, les faveurs de sa mère. Il m’avait traité de menteur et de méchant – putain le sale monstre !

Seulement, je ne m’attendais pas à ce que Vicky reprenne autant pour lui – elle alla jusqu’à m’insulter !

-Stronza, marmonnais-je dans ma langue maternelle.

Le gamin faisait son petit malheureux pendant que sa mère me défendait – comme Hank plus tôt – de mettre son sale môme dehors. Il y avait même Jessica Hill pour en rajouter une couche.

En attendant, j’avais dû louper l’excuse qu’avait trouvée Kate pour expliquer sa – longue ? – absence à North.

-De un, c’est ce gamin qui a commencé en essayant de violer mon Space Invaders et en me traitant de gosse de 4 ans, dis-je en pointant un doigt accusateur vers le gosse que Vicky tenait dans ses bras. De deux, si tu voulais passer la soirée avec lui, Vicky, tu n’avais qu’à rester chez toi ! Tes parents ne t’ont jamais appris qu’il fallait faire des choix dans la vie ?, dis-je tout aussi accusateur.

Vicky me foudroyait du regard – je ne l’avais jamais vu me regarder comme ça.

-Et toi ? Ta mère ne t’a jamais appris qu’il ne faut pas parler de cette manière à un enfant ?, dit-elle cinglante. Je devrais lui téléphoner, à ta mère, pour lui dire qu’elle a loupé l’éducation de son fils.

Ma mère ne m’avait rien appris et elle n’allait sûrement pas décrocher le téléphone. Vicky le savait mais sa colère semblait lui faire oublier que j’étais orphelin de mère depuis mes 2 ans.

Cependant, ce n’est pas pour ça que je me sentais vraiment touché. Je n’avais jamais réellement connu ma mère – ce que venait de dire Vicky n’allait, donc, pas m’ébranler.

-Sa mère est morte, Vicky…
, entendis-je Jessica murmurer à l’oreille de Victoria.

Vicky avait tilté et son visage avait changé du tout au tout. Elle avait mis sa main libre devant sa bouche.

-Oh… Désolé
, lâcha-t-telle d’un seul coup avant de se reprendre. Seulement… Dany… Ian ne fera aucun mal. Je te le promets. Il ne touchera à rien. Je vais le garder près de moi. Mais, s’il te plait, ne le met pas dehors. Ce n’est qu’un enfant. Il ne doit pas payer pour mes fautes, dit-elle sincère.

Putain – comment est-ce que je pouvais résister à ces yeux-là ? Vicky était le charme incarné – bien plus que ses deux amies. Elle avait toujours été ma favorite des trois – malgré son gosse… - même si elle ne s’en rendait pas compte.

Je n’aimais pas les gosses mais je pouvais céder pour Vicky.

-Bon… C’est bon pour une fois, dis-je après avoir soupiré. Seulement, si je l’entends chialer, il va dehors, c’est compris ?

Vicky avait hoché la tête pour confirmer.

-De toute façon, si je l’avais mis dehors, il me serait tombé dessus, dis-je en montrant Hank du doigt.

Vicky avait eu – alors – un visage assez bizarre. Un mélange de bonheur et, d’autre chose.

-C’est vrai, Hank ?, demanda-t-elle avec un sourire. Tu étais prêt à défendre mon bébé ?

Putain, oui qu’il l’était ! Je n’avais jamais vu quelqu’un aimer ce sale monstre – en dehors de Vicky. Hank était le premier.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeSam 10 Mar - 19:50



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Je sentais l’enfant s’accrocher à ma chemise de plus en plus fort, je l’entendais aussi sangloter de temps à autres et allez savoir pourquoi, ça me mettait dans un état bizarre au point que j’aurais bien massacré Ricci… Alors que j’aimais plutôt bien Ricci, d’habitude… Mais il était vrai que je ne l’avais jamais vu agir devant un gosse.

Le manager italien dit à Ian que sa mère lui avait menti sur lui et que tous les adultes mentaient. Putain mais il était définitivement con ou quoi ? Qu’est-ce qui lui prenait de dire ça à un môme ? J’avais protesté en lui disant de ne pas prendre son cas pour une généralité ce à quoi il avait répondu non sans une pique pour Howard… Ce à quoi je… répondis…

-Howard est certes un menteur, mais c’est pas un connard !

Bienvenue dans la cour de récré de la villa Ricci… Tout le monde finissait par avoir 7 ans d’âge mental !

J’avais fini par menacer Ricci. Et il en avait rajouté en me menaçant à son tour.

Le seul truc qui me retint de ne pas directement lui mettre mon poing dans la figure, c’était que j’avais jamais détesté Ricci. S’il avait été un autre que j’aimais pas, là, j’aurais fait ni une ni deux.

Non… Là c’était moi qui mentais. Le truc qui me retenait, c’était que si je foutais la merde chez Ricci et que Kate et moi, on se retrouvait persona non grata ici, j’allais passer plus qu’un sale quart d’heure.

Je proposai plutôt qu’on foute la paix à son Space Invaders et qu’il nous laisse tranquille en retour mais le petit Ian protesta mais avant que Ricci ait eu le temps de répondre, le Golden Triplet s’était invité à notre petit fiesta privée. Chacune à leur manière, bien évidemment…

Le petit avait couru vers sa mère qui l’avait pris dans ses bras. En voilà au moins un qui était sauvé !

Je ne fis pas vraiment attention aux échanges de Ian avec Vicky et de Jessica avec Daniele et de Daniele avec Victoria… Parce que j’avais bien assez à faire en essayant désespérément de retourner l’absence de Kate contre elle… Avant qu’elle ne me reproche mon absence à moi. Parce qu’avec tout ça, je ne savais plus qui avait perdu qui.

Et évidemment… Kate ne se laissa pas faire.

-Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre ! Qu’est-ce que je foutais ? Moi ? Et bien je cherchais après toi ! Et j’étais à deux doigts de commencer à penser que tu avais peut-être réussi à t’éclipser avec la première femme avec des seins assez gros pour attirer ton regard ! Vu que tu sais pas te retenir, Hank !

Je crois qu’elle m’aurait mis une claque… J’aurais eu moins mal. N’empêche que je ne sus pas quoi répondre à ça. D’autant que son regard m’annonçait que la claque, les claques, je les aurais quand même, mais plus tard.

Je repris la conversation des autres au moment où Kate croisait les bras en se renfrognant et où Victoria s’excusait avec un air choqué à Daniele. Pourquoi ? Heu… Aucune idée, mais son ton était redescendu d’un coup.

Finalement Ricci céda à Vicky en disant que c’était bon pour une fois. Je me détendis un peu et regardai Ian pour lui sourire. Comme quoi, on avait quand même pas tout perdu dans l’aventure. Puis l’Italien me désigna de l’index en disant que de toute façon, s’il avait mis Ian dehors, je lui serais tombé dessus.

Et j’étais persuadé, moi aussi, que c’était ce que j’aurais fait. J’étais un peu perdu, essayant de trouver ma place dans ce foutoir, quand Victoria s’adressa à moi.

-Ouais…

J’eus un bref coup d’œil à Kate.

-C’est pas comme si j’avais pas l’habitude.

Un autre coup d’œil à ma tendre épouse m’apprit que j’avais pas intérêt à tenter ma chance plus loin. Que j’avais pas intérêt à l’ouvrir plus. Et je ne le fis pas. Même si je considérais ce que je venais de dire pour une petite victoire. En réalité, j’avais pas grand-chose à perdre, j’allais quand même ramasser en rentrant. Alors autant prendre des coups pour quelque chose qui vaut la peine.

Je me tournai vers Daniele en soupirant.

-Je suppose qu’on peut même pas jouer une partie, Ian et moi ?

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Ian V. Hunter
Ian V. Hunter


Messages : 140
Date d'inscription : 08/12/2017
Age du personnage : 12
Localisation : Beverly Hills


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeLun 12 Mar - 20:37



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North & Daniele Ricci


Ricci était méchant mais Hank me défendait. Il me défendait jusqu’à menacer Ricci. Moi, je voulais bien qu’Hank mette un poing dans la figure de Ricci parce qu’il le méritait. Tout ce que je voulais, moi, c’était jouer au Space Invaders. J’avais de pires exigences quand j’étais sur les plateaux de cinéma. Ricci devrait être content !

Je me cachai, toujours, derrière Hank parce que j’avais peur que Ricci me mette dehors. Mais Hank trouva un moyen d’éviter ça en marchandant avec Ricci. Je m’exclamai parce que Hank demandait à Ricci que je reste en échange qu’on ne touche pas au Space Invaders. Mais j’avais envie de jouer ! Et je le leur fit bien comprendre.

C’est là que maman arriva. Maman arrivait toujours quand il fallait. Je couru pour sauter dans ses bras et lui dire directement que Ricci avait été méchant avec moi. Je savais que maman allait engueuler Ricci. Parce que maman n’aimait pas qu’on me fasse peur ou de la peine. Or, Ricci avait fait les deux.

Et elle me rassura directement avant d’engueuler, comme prévu, le méchant italien. Mais lui ne lâchait pas l’affaire parce qu’il répéta ce que je lui avais dit sur son âge mental avant de dire à maman qu’elle aurait dû rester à la maison si elle voulait être avec moi. Je fis la moue. C’était vraiment un méchant ! Mes yeux s’embrumèrent de larmes.

-Il est pas gentil…


Je disais ça en enfouissant ma figure dans le cou de maman qui répliqua à Ricci et parla de sa maman à lui. Dans le même temps, j’entendais Hank se faire engueuler aussi, je ne savais pas pourquoi. Hank n’avait rien fait de mal… Hank est gentil…

J’essayais de suivre tout le monde mais tout le monde criait trop fort. Je me crispai. J’aurais voulu me boucher les oreilles mais je tenais le cou de maman.

Moi tout ce que je voulais, c’était rester ici et jouer au Space Invaders. Et boire la grenadine aussi ! J’avais très soif ! Je regardai vers le verre. Il était trop loin… Je fis la moue et remis mon attention sur la conversation où maman s’excusait maintenant. Je fronçai les sourcils. Pourquoi elle s’excusait ? C’était Ricci le méchant !

Comme Hank tantôt, elle baissa le ton et marchanda pour que je reste. Enfin, elle fit beaucoup de promesse dont celle que je ne touche à rien. Je fis une moue triste. Je voulais jouer au Space Invaders !!!

J’allais le dire quand Ricci accepta que je reste. Je ne fus pas surpris. Je savais que personne ne pouvait dire « non » à maman ! Et s’il avait dit « non » à maman, j’aurais pleuré-crié et je lui aurais shooté dedans !

Je souris un peu et regardai Hank qui avait le même sourire. Je n’aimais pas beaucoup les conditions de maman, ni comment Ricci me parlait mais j’étais soulagé de pouvoir rester ici. Je n’aimais pas dehors.

Je tendis la main vers la grenadine en gémissant et maman me donna mon verre que je commençai à boire pendant que Ricci disait que s’il m’avait mis dehors, Hank serait intervenu. J’approuvai de la tête en buvant de très grosses gorgées de grenadine et en regardant maman. Oui, Hank m’aurait sauvé ! Je l’aimais bien !

Maman demanda à Hank si c’était vrai et il approuva. J’approuvai encore de la tête parce que je buvais trop et trop vite que pour parler. Hank disait qu’il avait l’habitude. Je ne savais pas pourquoi il disait ça mais ça n’avait pas d’importance pour moi.

J’achevai ma grenadine sous le sourire de maman. Je lui souris à mon tour. Je n’étais plus crispé. J’étais juste soulagé.

Et Hank finit par demander à Ricci si on pouvait jouer. Plutôt, il disait qu’on ne pourrait sûrement pas jouer. Je fis la moue me crispant à nouveau.

-Oh si ! Je veux jouer, moi ! Je veux jouer au Space Invaders avec Hank !


Je regardais Ricci avec un air exigent. Je voulais qu’il me laisse jouer !




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeSam 17 Mar - 17:31



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North et Ian V. Hunter


Vicky et son – ignoble ! – gosse faisaient la paire ! Elle prenait sa défense avec encore plus de ferveur que North il y a quelques minutes. Putain, se rendaient-ils compte que c’était ma fête ? Ma villa ? Et que, de ce fait, il fallait respecter mes règles ? Non, il semblerait qu’ils n’en aient rien à foutre – Vicky la première !

On s’était disputé sous le regard – amusé… - de Jessica. Pendant ce temps, Kate et Hank réglaient leurs comptes. Je ne pouvais suivre que les plaintes de Victoria qui justifiait la présence de son môme dans ces lieux interdits aux moins de 18 ans. Jusqu’à ce que sa colère – face à mon comportement envers son ignoble môme – ne l’emporte et lui fasse dire des choses qu’elle avait regrettées tout de suite.

Vicky n’était pas méchante – elle était juste maladroite. Jessica et Kate ne pouvaient pas en dire autant – elles, c’étaient des garces. Demandez à tout le monde ici, ils vous confirmeront cet état de fait.

Je ne tenais pas rigueur à Vicky de ses phrases sur ma – défunte - mère. Elle s’en voulait déjà assez bien comme ça. Elle m’avait sorti son regard implorant qui avait fait sauté mes défense et qui m’avait appelé à faire preuve d’une grand miséricorde en acceptant que son môme reste – oui, même le grand Daniele Ricci a un cœur…

Le gamin était content et savourait – maintenant – sa grenadine. Il devrait peut-être essayer le whisky, avec un peu de chance ça le tuera… Putain, je regrettais – sincèrement – l’époque où Vicky n’avait pas ce monstre blond dans les pattes… Elle était moins à cran et encore plus douce en ces temps-là.

Seulement, il était là et tout le monde – Hank compris – étaient décidé à prendre parti pour lui. La preuve étant qu’il m’aurait frappé si j’avais osé foutre le sale môme dehors. Evidemment, Vicky en était heureuse surtout après la confirmation d’un Hank soudain plus maussade… Serait-ce à cause de la discussion – que je n’avais pas entendue – qu’il venait d’avoir avec sa femme ? Je parie dix millions avec moi-même que c’est pour ça.

Hank avait laissé entendre qu’il avait l’habitude de sauver des mômes – ou de sauver Ian, je ne savais pas vraiment… Ses regards insistant vers sa femme n’étaient pas sans me mettre la puce à l’oreille… Il y avait anguille sous roche mais ce n’était pas mes affaires… Chacun sa merde et je ne voulais pas me mêler à celle qu’il y avait entre Hank et Kate – parce que c’était clair qu’il y en avait, elle l’avait quand même trompé, il n’y a pas vingt minute de ça…

C’est ainsi qu’était revenue sur le tapis la possibilité – plutôt, la non possibilité – pour North et le sale môme de faire une partie de Space Invaders. Il n’était aucunement question que j’accepte – ce jeu était à moi ! L’ignoble monstre – exigent au possible – voulait absolument jouer. Putain, il devrait déjà me remercier à genoux pour lui avoir permis de rester et voilà que Monsieur exigeait pouvoir jouer. Il pouvait rêver.

-Pas ques…,
commençais-je à dire d’une voix – très – ferme avant que Vicky ne se penche vers mon oreille.

-Laisse-les jouer une partie Dany. En échange et en attendant, je te réserve une très bonne surprise. Tu ne le regretteras pas, mon chéri,
souffla-t-elle à mon oreille d’une voix suave à souhait.

Dio mio – comment pouvais-je refuser ? Vicky savait comment me faire frissonner de plaisir et m’inviter à accepter la requête de son sale môme et du garde du corps de celui-ci. J’étais faible quand elle utilisait tous ses atouts contre moi.

Je m’étais raclé la gorge et mordu la lèvre. L’exigent monstre et North attendaient ma décision.

-Bon d’accord…,
dis-je en les regardant l’un et l’autre. Mais une seule partie !

Ceci étant dit, j’avais des choses à faire avec Vicky !



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 18 Mar - 15:50



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Coincé entre le Golden Triplet et Daniele Ricci, je me sentais un peu mal barré, d’autant que ma tendre épouse me faisait bien sentir que j’allais morfler.

Mais bon… Tant pis… revenir en arrière était quand même impossible et j’avais qu’à pas me faire prendre avec le gosse. C’était ma faute, fallait bien que j’assume maintenant.

Le ton descendit quand même… Enfin en apparence parce que mes sous-entendus ne plurent pas le moins du monde à Kate. Sorry, chérie, mais de temps en temps, faut que ça sorte. Et elle avait encore énormément de chance que je pensais dur comme fer que personne ne me croirait si je racontais ce que Kate faisait à Julian… et à moi.

Avec tout ça, Vicky réussi à quand même à ne pas se faire mettre dehors avec son enfant, ce qui n’était pas une petite victoire. Par contre, j’avais bien l’impression que c’était compromis pour notre partie de Space Invaders

Je tentai une dernière fois le coup, sans conviction aucune, sous le regard furieux de Kate et hilare de Jessica. Seule Victoria semblait ralliée à notre cause, par la force des choses…

Mais contre toute attente, alors que Daniele allait refuser catégoriquement, Victoria se pencha vers lui pour lui chuchoter à l’oreille. Mouais… Faites donc ça… Même si ça me désolait que la chanteuse ait à se « vendre » pour offrir à son môme une partie de Space Invaders… Mais bon, je me disais aussi que, de toute façon, il y aurait quand même eu 90% de chances qu’elle finisse dans le lit du manager.

Victoria couchait avec tout le monde depuis le début de sa carrière et ne s’en cachait pas. Ses conquêtes allaient de Sniper à Jimmy Reed en passant par Ricci… Et je me demandais encore comment ça se faisait que je ne figurais pas à son tableau de chasse… En même temps, la première fois que j’avais eu l’occasion de voir Vicky, c’était en 1970 et j’étais sur le point de me marier. Alors, de fait, c’était un peu compromis… J’aurais dû essayer de séduire Vicky, après mon divorce avec Helen, plutôt que de me faire avoir par Kate…

Tout ça pour dire qu’au final, l’Italien accepta… Pas de bon cœur et nous accordant une seule partie, mais au moins, le petit serait content… Et moi, j’aurais pas à supporter Kate dans l’immédiat.

Alors, mon sourire s’élargit un peu et je m’approchai à nouveau de Victoria en tendant les bras vers Ian pour le lui prendre et elle ne recula pas, cette fois, me le confiant avant de suivre Daniele.

Kate, elle, soupira :

-Bon. Quand tu auras décidé de redevenir un adulte, viens me rejoindre.

Je haussai les épaules et pris une chaise qui trainait pour déposer Ian dessus pour qu’il soit à bonne hauteur pour jouer au jeu.

-Ouais… Ouais… C’est ça…

Qu’elle aille jouer ailleurs avec l’amie qui lui restait…

Moi, j’avais mon petit pote ici et on allait dégommer ces salopards d’aliens !

J’allumai le jeu une fois qu’on fut seuls et tranquilles et l’image apparut sur l’écran… Sauf qu’on y pigeait que dalle, tout était écrit en japs….

-MMmm oh putain comment on fait ?

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Ian V. Hunter
Ian V. Hunter


Messages : 140
Date d'inscription : 08/12/2017
Age du personnage : 12
Localisation : Beverly Hills


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeMer 21 Mar - 13:23



Anybody've Seen My Wife?
ft. Hank North & Daniele Ricci


J’insistai pour jouer à Space Invaders ! Maintenant que je pouvais rester grâce à maman, je voulais jouer au jeu ! Hank n’avait pas tenté grand-chose mais, moi, je réclamai ma partie.

Je boudai d’avance quand je sentis que Ricci allait dire « non ». Il ne voulait jamais que je fasse rien. Il était le plus méchant des hommes du monde. Je ne comprenais pas pourquoi maman l’aimait bien. Je comprenais mieux Daryll, moi.

Je boudais et maman se pencha vers Ricci pour lui parler à l’oreille. J’entendais tout ce qu’elle disait parce que j’étais dans ses bras. Elle voulait faire une surprise à Ricci et, pendant ce temps, je pourrais jouer au Space Invaders avec Hank. Je ne savais pas quelle surprise maman voulait faire à Ricci mais je m’en fichais tant que je pouvais jouer au Space Invaders.

Et le méchant italien accepta. Il disait qu’on pouvait faire une partie.

-Oui !!!!!!!!!

Je levai les bras parce que j’étais heureux. Hank sourit et tendit les bras pour mes prendre. Je n’hésitai pas une seconde à passer des bras de maman aux siens. Je m’accrochai à lui tout heureux alors que Kate lui disait de la rejoindre quand il sera redevenu adulte. On était des adultes ! Kate était méchante avec Hank. Je fis une moue en la regardant partir et quand elle eut le dos tourné, je lui tirai la langue. Je n’aimais pas Kate !

Hank me trouva une chaise et me posa dessus. J’avais un très grand sourire sur les lèvres et je regardais le jeu. Hank l’alluma et des écritures que je ne comprenais pas s’affichèrent. Je fis la moue. J’avais appris à lire mais je ne comprenais rien à tous ces signes… Hank n’y comprenais rien non plus et ne savait pas comment on faisait.

-Je sais pas !


Ma moue s’intensifia. Je voulais jouer et ces pas des signes bizarres qui allaient m’en empêcher. Maman avait convaincu Ricci, j’arriverais à battre les petits signe.

J’appuyai sur un bouton mais ça ne marcha pas. Je m’énervai directement.

-Marche, le jeu ! Marche !!! Allez !

Je criai ça en tapant sur tous les boutons jusqu’à arriver à entrer dans le jeu. Mon visage s’illumina !

-Oui ! J’ai réussi !!

Et je commençai à jouer ma partie avec Hank, mon nouveau meilleur ami.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2700
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeVen 23 Mar - 14:34



Anybody’ve Seen My Wife ?
ft. Ian V. Hunter & Daniele Ricci


Très sincèrement, je préférais de loin la compagnie du petit Ian que celle du Golden Triplet et de Daniele Ricci. Et je me retins de rire quand Ian tira la langue à Kate quand elle eut le dos tourné, mais souris à l’enfant.

Je fus donc soulagé quand tout le monde eut quitté la salle de jeux pour nous laisser tranquille. Je savais que j’allais en prendre plein la tronche par après, mais pour l’instant, seul comptait le plaisir immédiat qu’on allait avoir, Ian et moi, à découvrir ce tout nouveau jeu.

J’avais placé Ian sur une chaise pour qu’il puisse voir l’écran et jouer puis j’avais allumé une cigarette. Puis, j’avais regardé l’écran s’allumer et avait constaté que tout était écrit en japs. C’était bien notre veine ! J’avais demandé à Ian, tout en soufflant ma fumée dans la direction opposée, s’il savait comment on faisait mais il était pas plus avancé que moi.

Ian utilisa alors la seule et unique méthode efficace dans ces cas-là : il appuya/frappa sur tous les boutons jusqu’à ce que ça fonctionne et en criant, pour bien faire, parce que tout le monde sait bien que ça aide, de crier sur ces foutues machines. Pendant ce temps-là, j’enjambai sa chaise pour me tenir juste derrière lui et pouvoir appuyer mes deux mains contre le jeu, sauf quand il fallait que je vire les cendres de ma clope.

De fait, Ian arriva à entrer dans le jeu. Sauf que j’avais pas suivi sur quels boutons il avait tapé pour entrer.

-Bien joué ! Comment t’as fait ça ?

Peu importait. Si on avait le temps de faire plusieurs parties, on taperait encore sur tous les boutons.

Je me crispai en regardant l’écran pendant que le petit jouait tout en m’exclamant.

-Bien ! Bien ! Hey ! ‘tention à gauche ! Ouuh ! Putain ! C’était moins une là… Vas-y… Droite ! DROITE ! Et merde…

Il s’était fait tuer, mais il avait quand même fait un sacré beau score !

-A mon tour… Attends.

Je gardai le petit entre mes deux bras, mais mes mains prirent le relais des siennes au niveau des boutons. Je fis exactement comme lui, tapant aléatoirement en serrant les dents sur tous les boutons jusqu’à entrer à nouveau dans le jeu. J’écrasai ma clope sur le talon de ma chaussure et laissai tomber le mégot à terre en me disant que si je l’oubliais pas, je le ramasserais après.

-Ok, c’est parti.

J’arrivai, avec force de grognements et d’injures, à passer le premier niveau, mais n’allai pas beaucoup plus loin… Ian avait fait un plus beau score que moi.

-Oh putain ! Quelle saloperie ! Ces enfoirés de japs ont vraiment conçu ça pour que ce soit dur !

On continua, faisant d’autres parties, l’un après l’autre, comparant nos scores. Jusqu’à ce que Ian en ai marre et qu’il veuille à nouveau à boire. Alors, prenant sa petite main dans la mienne, on s’était mis en quête d’Erik, le majordome de Daniele, pour avoir de la grenadine. J’avais pris une bière et un tas de petits cartons sous-verres avec des dessins différents. On s’était installés à une table et je lui avais proposé un autre jeu : j’avais retourné tous les cartons face vers la table et le but du jeu était, pour Ian, à force d’essai et d’erreur, de retrouver les paires de cartons portant le même dessin. Et il était très vite devenu très fort à ce jeu-là.

Puis, alors que la nuit avançait sérieusement, Ian s’était endormi sur mes bras alors que je passais d’un invité à l’autre, évitant soigneusement Kate, tapant la causette ci-et-là avec ceux que je connaissais comme Dylan et d’autres acteurs…

Jusqu’à ce que Vicky nous retrouve et récupère son enfant.

Et que Kate me récupère moi.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]   Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Anybody've Seen My Wife? (1978) [PV Ian & Daniele][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grease 1978
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-