AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeSam 10 Mar - 2:19



The Night After
ft. Julian Hughes





C’est extraordinaire combien en une seule soirée, nous pouvons ressentir des émotions différentes.  L’être humain à lui seul peu en simuler ou en dissimuler selon tel ou tel situation mais au final, tout part du cœur pour être finalement gérer par le cerveau. C’est lui qui décide ce que l’on ressent.  On parle alors d’un combat entre le cœur et la raison.

Aujourd’hui, la balle d’émotion n’a cessé de faire des allés-retours entre mon cœur et mon cerveau, l’un comme l’autre ne voulant pas gérer cette grenade menaçant d’exploser à chaque seconde.

Ai-je besoin de faire un récapitulatif de ma journée ?  Ma mère et mon beau-père sont arrivés à couteaux tirés, Julian était un vrai paquet de nerfs en coulisses, j’ai cru mon cœur s’arrêter de battre quand j’ai compris que mon père serait dans la salle, puis encore une fois que je l’ai vu installé aux premières loges avec ma mère. S’en ai suivis la pièce qui en elle-même était une véritable montagne russe d’émotion, la fin de la pièce où nous avons pu exhumer notre réussite dans l’euphorie puis la partie sombre où j’ai réalisé avoir été trahi par un homme en qui j’avais pourtant mis ma confiance.

Ça, ça fait horriblement mal.

Le corps humain est cependant une machine incroyable puisque l’instant suivant, je suis parvenue à dissimuler ça en vivant ma première rencontre officielle avec mon père.

The show must go on !

Je crois cependant que j’aurai besoin de quelques jours pour que mon cerveau et mon cœur s’accordent sur la gestion de l’émotion vis-à-vis de ça.  Je pourrais lui en vouloir comme j’en ai voulu à ma mère mais allez savoir pourquoi, j’en suis incapable.

C’est mon père.

Et je l’aime inconditionnellement.

Il y a tant de choses que je voulais lui dire mais qui ne se prêtaient cependant pas au moment.  Une chose est certaine, nous ne mettrons pas encore 16 ans pour répéter l’expérience.

C’est donc avec un grand soulagement que je rentre chez moi en compagnie de Julian qui n’en mène pas plus large que moi. Il à son propre lot à gérer.  Et parfois, il ne suffit que de la présence de la personne que l’on aime pour calmer et apaiser. En tous les cas, ça fonctionne avec moi.

Installés sur le canapé du salon,  moi entre ses jambes passées de chaque côtés de moi, mon dos contre son torse et nos doigts entrelacés, nous égrainons les minutes en silence, perdus chacun dans nos pensées alors que le disque tourne depuis déjà un bon moment sans produire aucun son.

Je pousse un long soupire, comme si tranquillement, je nous ramenais à la réalité avant de m’étirer en ramenant ses bras autour de moi puis, tournant légèrement ma tête pour le regarder, je lui souris tendrement avant de lui demander :

- On va dormir ?



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter


Dernière édition par Olivia Cortez le Mer 28 Mar - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeSam 10 Mar - 14:10



The Night After
ft. Olivia Cortez


Ça avait été une des journées les plus éprouvantes de ma vie… Le stress d’avant spectacle, le spectacle, la faute que j’avais commise, l’après spectacle où ma mère avait été jusqu’à m’enfermer dans une classe pour me faire regretter ma faute, je sauvetage inattendu de Jimmy Reed… C’était beaucoup pour une seule journée.

Mademoiselle Watson, avant la pièce, nous avait rappelé qu’on devait, surtout, s’amuser… Je ne m’étais pas amusé. J’avais souffert plus que d’habitude. Déjà parce que je n’aimais pas vraiment me produire sur scène parce que ce n’était pas mon truc et, en plus, parce que ma mère avait été attentive au point de voir toutes mes erreurs. Et elle me les avait fait payer. J’en avais encore mal à l’abdomen. Je n’avais, d’ailleurs, pas osé regarder les dégâts que ça avait fait sur mes anciens hématomes qui n’avaient pas eu le temps de guérir.

Bref, j’étais fatigué… Et après l’intervention de Jimmy Reed, j’avais eu le droit aux flashs de l’appareil photo d’Axel Moriarty. Je n’aimais pas qu’on me prenne en photo. Ma mère m’avait appris à me méfier comme de la peste des journalistes.

Finalement, et contre toute attente, il n’y avait que mon père pour me rassurer un peu. Il me complimenta pour la pièce et il me promit de m’acheter une nouvelle voiture d’occasion à réparer cette semaine. C’est comme ça que mon père essayait de gagner mon amour. En m’achetant. Moi, j’avais juste besoin qu’il soit différent… Qu’il soit comme Hank ou Jimmy Reed. Mais, aujourd’hui, le cadeau fut suffisant pour m’arracher un sourire.

Après tout ça, je fus vraiment content de retrouver Olivia. Je l’avais rejoint après le départ de ma mère qui m’avait laissé à mon père.

Elle semblait perturbée mais j’étais tellement pris par mes propres vagues d’émotions que je n’arrivais pas à vraiment communiquer. C’est pour ça qu’on se retrouva chez elle à écouter de la musique sans dire un mot. Je repensais à Jimmy Reed et à son intervention. J’avais été soulagé mais, en même temps, j’avais peur. Peur de ce qu’il allait faire de cette information. Je voulais que ma mère arrête de me frapper mais je ne voulais pas qu’il lui arrive quelque chose.

Et mes pensées qui m’envahissaient m’empêchaient de me centrer sur Livia et de comprendre pourquoi elle était tout aussi silencieuse et perturbée que moi. Je n’arrivais même pas à profiter de son contacte contre moi alors que le silence envahissait la pièce depuis la fin du disque.

C’est Livia qui nous sortis de nos pensées à chacun. Elle me regarda avec un sourire. Je réussi à une afficher un mais il était pauvre. Elle proposa d’aller dormir. J’hochai la tête.

-D’accord.

Je pense que c’était la meilleure chose à faire.

On se leva et je suivi Livia jusqu’à sa chambre. Je me laissai tomber assis sur le lit. Je regardai autour de moi. J’étais bien ici dans la chambre de Livia. J’étais apaisé ici. Mais je savais, aussi, que c’était une des dernières fois que j’y venais avant que Livia ne parte en tournée. Et c’est en voyant cette chambre que les pensées sur la journée firent place à d’autre sur un futur proche. Les deux étaient des sujets difficiles à aborder… Même avec Livia.

Pourtant, il fallait que j’ose l’aborder.

-Livia…

Je regardai ma petite-amie droit dans les yeux. Et je finis par brisé le silence qui s’était installé entre nous depuis qu’on avait quitté l’école.

-Elle va durer longtemps la tournée de Roadtramp ? Daniele Ricci et Eddy Cort ont été vague sur le sujet en interview. C’est vraiment une tournée mondiale ?


Bien sûr que s’en était une… Daniele Ricci avait été clair là-dessus. Et bien sûr que je savais que ça allait être long. Je savais comment tout ce business marchait. Mais… Mais je n’avais pas envie de venir à l’école et de constater que Livia manquera à l’appel parce qu’elle est en tournée. Les semaines… Les mois allaient être longs sans elle. Je soupirai… Difficile de cacher que j’aurais le temps long.

-Tu va manquer le voyage à Paris, n’est-ce pas ?

J’avais rêvé de ce voyage… Mais la tournée le compromettait sans doute.

C’était la première fois qu’on parlait clairement du départ de Livia… Mais j’avais l’impression que, ce soir, c’était soit parler de ça, soit devoir évoquer la journée. Et, pour le moment, je n’arrivais pas à mettre des mots sur tout ce que j’avais vécu aujourd’hui.

Et il semblerait que Livia n’y arrivait pas non plus pour une raison qui m’échappait.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeSam 10 Mar - 17:30



The Night After
ft. Julian Hughes






Je suis complètement épuisée. Il ne subsiste plus une seule once d’énergie, de me rendre à ma chambre tient presque du miracle.  Julian se laisse tomber sur mon lit pendant que je fouille dans mes tiroirs pour sortir mon pyjama et, même si je crois bientôt tomber sur les genoux,  sortir mon nécessaire pour la douche.

Je m’arrête quand Julian,  sans grande surprise, aborde le sujet de la tournée. Elle est à nos portes et ce qu’elle représente me ronge énormément. Seulement, j’ai tout fais pour repousser le moment d’en parler parce que je ne sais pas concrètement de quoi ça aura l’air. Julian en a tout simplement décidé autrement et je n’ai pas la force d’argumenter avec lui afin d’éviter d’en parler. Nous sommes acculés au pied du mur, c’est maintenant ou jamais.

M’approchant de lui, je fais signe que lui avant de m’assoir sur mon lit à ses côtés et de prendre sa main dans la mienne.

- Ouais c’est… ce qui est prévu. Une tournée mondiale… je crois que… ça va durer un certains temps oui.

Mondial… c’est pas comme se prendre un aller-retour à Tijuana, ça ne tient pas dans un week end alors je me dis que je serai probablement partie un long moment. 3 mois… 6… un an ? J’en sais trop rien mais je sais que oui, je vais rater le voyage à Paris. Celui auquel on se permet de rêver depuis un moment déjà.

- Peut-être qu’avec un peu de chance je serai en concert dans cette ville au même moment…

Dire ça est encore pire que de dire que je le raterai tout simplement. J’en ai la gorge qui se noue comme si j’allais être malade ou éclater en sanglots je ne sais plus.

À l’instant précis, je me fou carrément de ma carrière.  Je serais prête à tout laisser tomber et vivre ce que j’ai à vivre avec mon petit ami comme une adolescente normale. Aller en cours, passer mes exams, aller à des fêtes, rentrées saoule et me faire gronder.  Mais ce n’est pas ce qui va se passer et je ne peux pas ruiner la crédibilité de Jack en décidant de me soustraire à l’équation.

- Pourquoi tu…

J’allais lui demander pourquoi il ne viendrait pas avec moi en tournée.  Comme si ça pouvait être aussi simple que de demander l’autorisation à passer la nuit avec moi. Même s’il le voulait, même si Julian acceptait de me suivre, jamais sa mère le lui permettrait.

Je me tourne vers lui et de ma main libre, ramène doucement son  visage au miens et l’embrasse tendrement.

- Je t’aime, Julian, et la tournée ne va rien changer entre nous, pas vrai ?

Je crois que c’est ma plus grande crainte. Celle de vivre un amour à distance et de voir qu’à mon retour, les choses auront changées entre mon petit-ami et moi. Je ne pourrais pas survivre à ça. Julian et moi c’est… c’est… Roméo et Juliette : À la vie, à la mort !

- J’ai une confidence importante à te faire Julian. Je ne t’en ai pas parlé avant, parce que ça n’avait pas de signification pour moi avant ce soir.

Parce que je ne savais pas la place que je voulais lui accorder, en terme plus clair. Parce que je ne savais pas non plus l’importance que  mon existence pouvait avoir sur sa propre vie et bien que je n’en sache pas d’avantage ce soir sur les intentions de mon père, je sais exactement maintenant ce que je veux.

- Je sais qui est mon père. Mon vrai père, je veux dire.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeDim 11 Mar - 13:51



The Night After
ft. Olivia Cortez


La tournée approchait. On le savait tous les deux. Mais aucun de nous deux n’avait encore eu la force d’en parler. Alors je me lançai. Pas par courage mais pour éviter des sujets encore plus dur comme la journée d’aujourd’hui.

Livia vint s’assoir à mes côtés pour me prendre ma main. Je serrai un peu la sienne alors qu’elle confirma que la tournée serait mondiale. Et que ça allait durer un certain temps. Je laissai échapper un soupir alors que je baissai les yeux. Je savais que les tournées mondiales pouvaient durer une année entière. Ça allait être très long.

En tout cas, je savais qu’on pouvait faire une croix sur le voyage à Paris. Et ça, ça me faisait mal au cœur. J’aurais voulu visiter la ville avec Livia. Elle, elle avait toujours l’espoir qu’elle soit dans la même ville au même moment. Mais j’avais de grand doute sur cette coïncidence.

-Ça serait vraiment de la chance…

Mais une chance qu’on risquait de manquer. Parce que, même si Livia était à Paris en même temps que moi, ma mère ne me la laissera pas approcher. C’était certain.

Je soupirai encore alors que Livia commença une phrase sans l’achever. Peut-être un début de solution auquel elle ne croyait pas sinon elle aurait achevé sa phrase.

Elle se tourna alors vers moi pour m’embrasser. C’était un baiser tendre et bien meilleure que tous ceux qu’on avait échangé pendant la pièce. Mon cœur battait fort dans ma poitrine. C’était l’effet que me faisait Livia chaque fois qu’on était proche. Et là, on l’était, même si c’était pour parler de sujets difficiles comme cette tournée qui allait nous séparer.

La peur de Livia était la même que la mienne. Elle avait peur que quelque chose change entre nous. Je la regardai détaillant ses yeux. Ses beaux yeux bleus. J’avais peur que tout change aussi. J’avais peur qu’en tournée elle ne rencontre quelqu’un d’autre. J’avais peur de comment la célébrité pouvait changer la Livia que je connaissais et que j’aimais.

Mais je ne voulais pas penser à ça. Je caressai sa joue.

-Non, rien ne changera. Je t’attendrais. Et… Et je viendrais te voir sur la tournée. Mon père voudra bien. Il me payera les billets d’avions. Je viendrais le plus souvent possible.


Quitte à sécher les cours. Tant pis. Je n’avais, de toute façon, pas besoin de l’école. Les cours étaient trop simples pour moi et je m’y ennuyais.

J’avais l’impression de continuer à vivre dans le conte de Roméo et Juliette. J’avais l’impression que, comme eux, le destin ne voulait pas nous voir ensemble.

Et j’avais peur que ça ne finisse pareil.

Je continuai de caresser la joue de Livia alors qu’elle voulut me faire une confidence. Elle resta vague dans ses propos jusqu’à la révélation finale.

Elle savait qui était son père. Celui qu’elle appelait dans ses chansons. Ma bouche s’entrouvrit. C’est la première fois que Livia me parlait de son vrai père. Elle ne l’avait jamais vraiment évoqué dans nos conversations. Du coup, je fus un peu surpris.

-Tu le sais depuis aujourd’hui ? Tu l’as su comment ? Qui est-ce ?


Je l’interrogeai du regard. Si elle était prête à me confier ça, j’étais prêt à l’écouter jusqu’au bout.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeDim 11 Mar - 19:35



The Night After
ft. Julian Hughes





Avec la pièce, toutes les pratiques, mes devoirs que j’ai fini par rattraper en plus des heures passer à écrire de nouvelles chansons, les travailler avec Jack pour les rendre au niveau qu’elles se devaient d’être, je l’avoue, j’ai complètement oublié le voyage à Paris. Et je m’en veux terriblement pour ça. Parce que ce voyage avait ( et à toujours) une grande signification pour Julian tout comme pour moi.

Je crois que je suis submergé légèrement trop pour une adolescente de 16 ans. Et quand ça va exploser,  bah ça risque de faire du bruit. Ils appellent ça comment les adulte déjà… une dépression ?

Sans Julian à mes côtés, à tous les jours, je vais devenir complètement dingue.  Surtout en sachant que Summers va en profiter pour rôder encore plus autour de lui.  Alors j’avance maladroitement que, peut-être qu’avec un peu de chance, je serai en concert au même moment mais, ni lui ni moi n’y croyons vraiment.

J’ai envie de lui suggérer de venir en tourner avec moi. Il pourrait  convaincre son père qui lui convaincra sa mère.  Cependant, je sais que cette idée ne tient nullement la route.  Quoi que, la première partie serait réalisable, c’est à la seconde étape que ça va foirer.

Ce fut comme si j’eu besoin de me convaincre que rien n’allait changer entre nous quand je le fait me regarder pour ensuite l’embrasser. Une première fois en s’embrassant puis, encore une fois en le lui demandant.

Je sens autant de certitude que de doute dans la réponse de Julian. Son cœur me promet que rien ne changera, sa raison, elle, nous nargue en disant qu’on ne sait pas de quoi sera fait demain.  Mais le cœur, de toute façon, est plus fort que la raison, non ? N’est-ce pas la démonstration que mont faites mes parents, ma mère et Jimmy, je veux dire, en se tenant côte à côte malgré la souffrance qu’un amour avorté ?

Et, parlant de on père, je crois qu’il est temps que je me confis à ce sujet à mon petit ami. Parce que quelque part au fond de moi, je sens que ce n’est pas terminé cette histoire là.

- Je le sais depuis un bon moment en fait. Avant même que ne sorte mon single.

Julian plonge son regard dans le mien mais je ne sais le soutenir plus longtemps. Je ne me sens pas mal de le lui avoir caché. Je crois que mon petit ami est assez intelligent pour comprendre que, tant que je n’avais pas validé certaine chose, je ne me sentais pas prête. Parce qu’entre le moment ou je l’ai révlé à Howard Stone et ma rencontre avec mon père, il s’est passé beaucoup de choses.  Des choses qui m’ont retiré beaucoup de mon innocence de gamine et qui m’ont fait voir la vie et ses conséquences autrement.

- Il était là ce soir au premier rang. Mon père…

Mais pourquoi je ne suis pas capable de le dire ?  Pourquoi ça coince dans ma gorge alors qu’il ne me suffit que de prononcer son nom ?

- C’est ton idole.  

C’est `mon tour de plonger mon regard dans celui de mon petit ami. Il fera le lien, dans sa tête, nos visages vont se superposer et il va vite comprendre de qui je parle.

- Je l’ai vu pour la première fois ce soir, nous étions dans le local de l’infirmerie. Ça faisait 16 ans Julian que j’attendais ça, tu peux le croire ? Et il lui a fallu 5 minutes pour me faire comprendre qu’il m’aime.

En tous les cas, si ce n’était pas le message qu’il voulait me passer, je n’ai absolument rien compris.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMar 13 Mar - 17:17



The Night After
ft. Olivia Cortez


La tournée allait nous séparer et je ne savais pas, pour finir, si ça avait été une bonne idée d’amener le sujet sur la table aujourd’hui. Livia et moi, on était fatigué par la pièce et par d’autres choses. Et parler du moment où on sera séparé pour plusieurs moi faisait encore plus mal.

On ne voulait pas que la tournée change les choses entre nous. J’avais peur que Livia se lasse de moi et que nos chemins se séparent à tout jamais. J’avais peur qu’elle ne revienne plus à l’école parce qu’ayant atteint le statut de stars, elle n’aura plus besoin de diplômes. J’avais peur qu’elle rencontre quelqu’un d’autre.

J’étais une boule d’inquiétude… Mais Livia avait les mêmes. Je le voyais dans ses yeux. Et tout ce que je pouvais faire c’était lui promettre que rien ne changera et que je viendrais la voir en tournée. J’allais y aller le plus souvent possible. Tant pis si ma mère l’apprend. Tant pis si elle me frappe encore et encore. J’avais besoin de voir Livia pour combattre, ensemble, notre prochain ennemi : la distance.

Le chapitre de la tournée clos, Livia en rouvrit un autre qui me surprit un peu. Son père. Elle voulait parler de son père. Elle savait qui il était. Moi qui avais toujours cru qu’elle ne connaissait pas son identité, ça venait de changer aujourd’hui. Ça entraina une avalanche de questions de ma part.

Elle déclara le savoir depuis un moment. Et ça me surprit d’autant plus. Je soutenais le regard de Livia cherchant à en savoir plus mais le sien se dérobait au mien. Livia m’avait caché l’identité de son père… Mais est-ce que je pouvais vraiment lui en vouloir ? Moi aussi j’avais des secrets… Moi aussi je ne lui disais pas tout.

Alors je pris sa main dans la mienne l’invitant à continuer. Je m’attendais à entendre un nom que je n’avais jamais entendu… Jamais je n’aurais imaginé que Livia puisse me dire que son père était là ce soir et, qui plus était, au premier rang. Mes yeux s’écarquillèrent alors que je commençais à comprendre.

Au premier rang il n’y avait que les parents d’élèves… Et Jimmy Reed. Ma bouche s’entrouvrit alors que mon cerveau assimilait l’information qui venait être confirmé par Livia quand elle ajouta qu’il s’agissait de mon idole. Elle ne l’avait pas nommé une seule fois mais tous ces indices suffisaient.

Le père de Livia était Jimmy Reed…

La fiction devenait réalité. J’étais Roméo bien plus que je ne l’imaginais… Et Livia était Juliette… Et tout ça malgré nous.

Elle m’expliqua l’avoir rencontré aujourd’hui même… La première fois en 16 ans de vie. Une fois suffisante pour que Livia comprenne que son père l’aimait.

-Ton père est Jimmy Reed…


C’est tout ce que je réussis à sortir d’une voix un peu étranglée. C’est dans les yeux de Livia que je voyais qu’elle ne mentait pas… Des yeux identiques à ceux de Reed. Comment avais-je fait pour ne pas le remarquer plus tôt ?

-J’en reviens pas…

Et je ne savais pas ce que je devais en penser… Je ne savais pas si j’en étais heureux ou si ça me rendait indifférent. Je savais que tel père ne signifiait pas forcément quel fils ou fille. En tout cas, je me refusais à penser que j’avais été attiré par Livia parce que je retrouvais en elle ce que je retrouvais en Jimmy… Parce que c’était faux. J’aimais Livia parce qu’elle était Livia. Pas parce qu’elle était la fille de Reed.

Je regardai ma petite-amie droit dans les yeux en enlaçant mes mains au siennes.

-Mais pourquoi a-t-il attendu autant de temps ? Tu es chez BSC et ça fait, donc, longtemps qu’il sait que tu es ici… Pourquoi attendre ce spectacle. Pourquoi maintenant ?


Je posai ces questions parce que je ne comprenais pas. Livia disait que Jimmy Reed l’aimait et, pourtant, il avait attendu avant de la voir. Ça me rendait perplexe.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMar 13 Mar - 23:36



The Night After
ft. Julian Hughes






Passer de la tourner à mon père n’était probablement pas la meilleure des idées mais ça fait moins mal que de songer à tout ce temps loin l’un de l’autre. On a beau se convaincre que rien ne changera, ni lui ni moi ne sommes capable d’être complètement rassuré. Loin des yeux, loin du cœur ? On verra bien…

En attendant, je passe aux aveux concernant mon père puisque maintenant que la glace est brisée, je sais que je serai rongé par les questionnements que cette rencontre va engendrer. Julian a le droit de savoir ce qui bouleverse sa petite amie. Sinon, à quoi ça sert de se prétendre en couple si c’est pour se cacher des choses ?

Je n’ai pas besoin de lui fournir beaucoup d’indices pour qu’il devine l’identité de mon père. Et puis lui qui l’admire tant, c’est même surprenant qu’en me regardant dans les yeux il n’est pas fini par superposer son visage au mien.

- Lui-même !, soupirais-je, Tu n’es pas le seul. Ma mère non plus en revient pas j’crois…

Moi, j’en sais trop rien. Je n’ai pas d’opinion sur le sujet. Je l’ai idéalisé de tellement de façon différente que sa véritable identité n’est qu’une parmi tant d’autres. Elle n’a rien de plus ou de moins qu’une autre. La seule donnée important c’est qu’il soit mon père.  La question demeure : Jusqu’à quel point est-ce important pour Jimmy Reed d’être mon père ?

C’est un peu en ce sens qu’abonde les questions de Julian. Si au m oins je savais quoi lui répondre mais je n’en sais rien. Je ne peux faire que des suppositions mais encore là, il n’y a rien de certain dans ce que je crois.

- Il m’a dit avoir entendu mon appel et y répondre. Il m’a dit avoir toujours été « là » puis ensuite…

Ouais, Olivia, quoi, ensuite ?

- Je lui ai pris la main, dis-je en reproduisant avec Julian le geste exact que j’ai eu envers mon père, j’avais besoin de… de le toucher. Mettre ma main dans la sienne comme si je voulais créer un lien, c’est étrange, non ?

Je porte la main de Julian à mes lèvres et j’en embrasse chacune de ses phalanges avant de la placer sur mon coeur de me pencher sur lui et de l’embrasser tout doucement, longtemps.

Très longtemps.

Assez longtemps pour nous renverser sur mon lit. Il n’y a plus de pièce, de tournée de Jimmy Reed. Il n’y a que moi et Julian et c’est tout ce qui compte. C’est bon de l’embrasser, de le caresser en entrelaçant nos jambes comme nous l’avons fait si souvent dans sa chambre et quelques fois ici.

Mais c’est encore plus intense qu’il n’y a que le silence pour nous accompagner. Pas de musique pour  créer une fausse impression de protection. Comme si Jack ou Monsieur Hughes ne devinaient pas que nous nous roulions des pelles à s’en échanger nos plombages. Seulement ce soir, nous sommes complètement seul, rien que lui et moi.

Jusqu’ici, nous ne nous sommes jamais rendu plus loin que de se retrouver lui torse nu et moi avec uniquement mon soutien-gorge. C’est bien suffisant et respect la limite de ce que nous consentons à nous offrir.  Ce soir cependant, je ne sais pas comment c’est arrivé, si c’est lui ou moi mais je n’ai plus de soutien-gorge et mes mains gravitent dangereusement autour de l’attache de son pantalon.

Quand je le réalise, mon premier reflexe est de me reculer. Malgré mon vécu avec Stone, je me considère encore techniquement vierge. Il n’y avait pas d’amour avec Stone… il y avait de l’alcool, de la drogue et un flou immense. C’est tout ce qu’il y avait.

- Ce sera toujours que toi et moi, pas vrai, Julian ?

Comme pour Juliette. Julian est et sera toujours mon unique amour !


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeVen 16 Mar - 17:28



The Night After
ft. Olivia Cortez


C’était complètement irréel… Livia… Ma petite-amie… Était la fille de l’homme que j’admirais le plus au monde. Je n’avais rien remarqué mais, maintenant qu’elle le disait, je voyais toutes leurs ressemblances. Les yeux… C’est ce qui était le plus frappant. Livia avait les mêmes yeux que son père.

Je n’en revenais quand même pas… Notre histoire était la même que celle de Roméo et Juliette. Encore plus qu’elle ne l’était avant. Ça en était… Effrayant.

Ma petite-amie disait que sa mère non plus n’en revenait pas. Que je n’étais pas le seul. Et je ne savais même pas ce que je devais penser de cette révélation. Ni si je devais vraiment en penser quelque chose. J’avais tellement idéalisé Jimmy Reed pendant toutes ces années… Il avait toujours été comme un personnage majestueux et inaccessible pendant tout ce temps. Il avait toujours été, pour moi, l’homme à rencontrer… Pourtant, aujourd’hui, tout avait basculé avec cette révélation mais aussi avec l’intervention de Jimmy tout à l’heure. Les deux choses en même temps donnaient une tout autre dimension, un tout autre visage à Jimmy Reed. Un visage plus clair et plus concret… Plus accessible.

Mais j’avais quand même des questions et je les posai à Livia. Si Jimmy Reed était au courant que Livia était sa fille alors pourquoi ne l’avait-il pas rencontré plus tôt ? Elle avait signé pour sa maison de disque et elle trainait, du coup, souvent chez BSC… Il aurait pu la rencontrer de nombreuses fois et répondre à son appel.

Pourtant, il ne l’avait pas fait.

Enfin pas tout de suite… Car d’après Livia, Reed lui avait dit avoir répondu à son appel. Elle ajouta qu’il avait dit avoir été toujours là pour elle. Je ne pouvais pas juger ça. Je ne savais pas si c’était vrai. Tout ce que je savais, c’est que Jimmy avait une façon bizarre d’agir par rapport à sa fille. Et, encore une fois, je ne savais pas quoi penser de tout ça.

Je ne faisais que regarder Livia droit dans les yeux. Elle continua à m’expliquer sa rencontrer avec son vrai père et, pour ça, elle mima le geste de la main qu’elle avait fait avec lui. Je la laissai faire regardant nos mains. Elle déclara qu’elle avait eu besoin de le toucher.

-Et c’est tout ?

Il n’avait fait que ça ? Pas d’autres échanges de mots ?

Oui… Il n’y avait eu que ça. Rien d’autre. Jimmy Reed restait un homme mystérieux. C’est quelque chose que j’avais déjà remarqué chez lui et que j’essayais d’imiter.

Le récit de Livia était terminé et elle l’acheva par des baisers sur mes doigts. Je fermai les yeux avant que ses lèvres ne trouvent les miennes.

Il y avait beaucoup de chose à assimilé comme moi comme pour elle. Et un baiser pouvait aider.

Il dura, ce baiser. Longtemps. Très longtemps. Jamais un baiser entre nous n’avait été aussi intense et long. J’en frissonnai.

On se laissa glisser sur le lit toujours à s’embrasser. La tournée, ma mère et ces révélations s’envolèrent grâce à toute la tendresse que Livia mettait dans ce baiser.

Et, sans qu’on ne sache l’un et l’autre comment, on finit torse nu. Tous les deux. Livia aussi. Je me fichais de mon torse rempli de bleus… Livia l’avait déjà vu. J’avais déjà trouvé un petit mensonge pour ça : des cours de boxe. Je détestais mentir à Livia. Mais la vérité, j’avais du mal à la discerner moi-même.

Je frissonnai encore quand la main de Livia s’approcha de la boucle de mon pantalon. On avait jamais été aussi loin. Jamais je n’avais vu Livia torse nue. Elle était superbe mais tout ça faisait un peu peur. Je n’avais pas peur de l’acte en lui-même… J’avais peur de ma mère. J’avais l’impression qu’elle nous regardait.

Et Livia, elle-même, hésita. Elle retira sa main et me posa une question. Une seule. Je le regardai dans les yeux. J’avais pleins de questions. Pleins de doutes. Mais aucun ne concernait notre relation à nous deux. J’approuvai de la tête.

-Oui. Jusqu’à la fin.

La fin de nos vies. J’y croyais. Je voulais y croire. Je voulais être Roméo malgré tout ce que ça impliquait. Je voulais vivre cette idylle même si je devais y rester.

Parce que j’aimais Livia.

Et, cette certitude clamée tout haut, j’embrassai à nouveau Livia. Doucement. Je caressai la peau de son torse et, sans un mouvement de défi envers ma propre mère, je finis par caresser sa poitrine. D’abord fébrilement, puis, avec un peu plus de conviction. Mes sens étaient comme éveillé. Je ressentais de nouvelles sensations. De bonnes sensations.

Ses caresses me menèrent un peu plus loin. Elles me menèrent à explorer sous son pantalon. J’allais doucement comme un homme perdu dans le noir. Mais j’y allais quand même.

La peau de ses fesses sur ma main me fit frissonner alors même que je posai des baisers dans son cou. Livia était sur le flanc et moi aussi pendant mon exploration mais je la fis basculer un peu sur le dos. Parce que plus j’explorais, plus j’avais envie d’aller plus loin. J’étais pris d’une fièvre qui me fit embrasser plus encore ma petite-amie.

Jusqu’à ce que… Elle se retrouve avec un seul vêtement. Un dernier. Celui que je n’osais pas lui enlever. Et pourtant, j'en avais envie.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeSam 17 Mar - 3:33



The Night After
ft. Julian Hughes




Quelque part, nous savions tous les deux que cette nuit ne serait pas comme les autres. Parce qu’il y aurait la pièce et l’accomplissement qu’elle représentait, la satisfaction de voir cette étape derrière nous et peut-être aussi parce que Noël était à nos portes.  Je ne me berce pas d’illusion mais  je crois sincèrement qu’une certaine magie opère en ce temps de l’année.

Bien entendu, qui dit fêtes de fin d’année dit aussi tournée mondiale. Elle représente ni plus ni moins qu’un tremplin pour mon avenir. C’est l’occasion ou jamais de me démarquer et de bâtir mon nom.

Mais quel est-il vraiment ? Cortez ou Reed ? Parce que ce soir – mais ça, je ne l’avais pas prévue – j’ai aussi rencontré mon père. Et si de cette rencontre j’en suis sortie avec la certitude que  Jimmy Reed m’aime, je ne sais toujours pas quelles sont ses intentions, ni même si je veux les savoir. Une chose est certaine, plus rien ne sera pareil désormais.

C’est dans les bras de Julian que je retrouve équilibre, comme à chaque fois où nous ne sommes que lui et moi. À s’embrasser, se caresser. Seulement ce soir, les caresses perdent en innocence et en subtilité. Ça vient autant de lui que de moi, tous les deux sommes insatiables, à la découverte de nos corps qui semblent être en ébullition.

Pour un tout petit moment, j’hésite. N’est-ce pas normal, d’avoir besoin d’être rassurée ? De sentir qu’avec Julian, nous désirons là même chose ?  Je n’ai jamais été aussi certaine de mes sentiments pour lui qu’à ce moment précis.

Nous deux, c’est pour la vie !

Julian m’embrassa, scellant ce fait indéniable, ses mains d’abord hésitante sur ma poitrine, deviennent plus sûr me donnant à moi-même le cran nécessaire pour reprendre là où j’en étais avec son pantalon.  Il n’y a rien de calculé dans ce que nous faisons. Nous découvrons, laissant nos instincts nous guidés, certes maladroitement mais c’est tellement bon de me sentir moi-même, d’agir selon comment je me sens et non pas parce que j’ai l’impression qu’il attend plus.

Ses mains passent de mes seins à mes fesses. D’abord par-dessus mon pantalon, puis dessous ce qui ne manque pas de me faire frissonner et soupirer de plaisir. Doucement, Julian presse son corps contre le mien, m’allongeant sur le dos, lui, me surplombant. Je soulève mes fesses pour me débarrasser de mon pantalon, Julian terminant de me le retirer.

Et lorsqu’il glisse de mes chevilles, je ramène mes jambes à moi, m’agenouillant sur mon lit le laissant se débarrasser lui-même de ce qui lui reste. Incapable de le quitter des yeux alors que mon petit-ami se révèle complètement à moi, je fais glisser ma culotte jusqu’à mes genoux, puis m’allongeant de nouveau, je l’envoi valser en balayant légèrement des jambes.

J’avoue que là, j’ai peur.  Je sais que je n’aurai pas mal puisque je suis déjà passé par là. Et puis je sais que Julian sera doux et que l’amour que nous avons l’un pour l’autre  forcera le respect pour ce geste qui ne devrait être fait que lorsqu’on aime réellement quelqu’un.

Si j’ai peur, c’est de le décevoir. Qu’il ne décide de reculer par crainte de l’inconnu bien que je sache pertinemment que Julian est aussi curieux que je le suis. J’ai peur de ce qui nous attend demain, l’inconnu et tout ce avec quoi nous devrons composer.

Mais j’ai confiance en Julian.

Et c’est avec ce sentiment que je décide de composer.

J’enlace Julian alors qu’il s’allonge sur moi, mes mains glissant timidement le long de ses flancs avant de remonter jusqu’à ses biceps. C’est inné, nous n’avons pas besoin d’un guide pratique pour deviner la suite logique des choses. Il ne faut pas longtemps pour nous unir de la plus tendre et intime des façons.



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeDim 18 Mar - 14:27



The Night After
ft. Olivia Cortez


J’entrai, doucement, dans un monde inconnu. Je découvrais de nouvelle sensation alors que Livia et moi on s’engagea un peu plus loin dans nos contacts entre nous.

Je ne réfléchissais plus. Je me laissais guider pas mon instinct qui me dirigea vers la poitrine de Livia que je découvris pour la première fois. Je frissonnai sentent mon corps se réchauffer à mesure ou nos contacts prenaient de l’ampleur. On savait qu’on s’aimait l’un et l’autre. On savait qu’on désirait la même chose. Alors… Il n’y avait plus de limites même si je restais un rien maladroit dans certains gestes que je n’avais jamais posés sur quelqu’un avant aujourd’hui.

J’oubliai mes soucis et mes angoisses. J’oubliai ma mère et sa désapprobation par rapport à ça. Il n’y avait plus que Livia et moi. Le reste n’existait plus. Je me sentais en état de grâce alors que mes mains explorèrent ses fesses. D’abord fébrilement et par-dessus son pantalon, puis, en-dessus. Toutes ses sensations firent frissonner Livia autant que moi… Moi qui redoutait ne pas être à la hauteur à cause de l’expérience qu’elle avait par rapport à moi, je m’en voyais rassurer par ses soupires de bien-être.

J’enlevai le pantalon de Livia avant de me débarrasser du mien… Et du slip que j’avais en dessus. On hésitait de moins en moins parce qu’on n’y arrivait plus. J’avais envie de découvrir et de ressentir encore plus. Parce que je me sentais bien. Et ça faisait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien. J’arrivai à ne plus penser à après…

Livia enleva son dernier tissu. Je la regardai découvrant toutes ses courbes alors, qu’elle aussi, elle découvrait mon corps dénudé pour la première fois. Je frissonnais avant de presser mon corps sur le sien sentant un feu encore plus grand naitre en moi. J’étais sur elle et je frissonnai d’autre plus lâchant un petit gémissement quand nos sexes se touchèrent. Je tremblais mais pas de peur… Juste à cause des toutes nouvelles sensations qui m’envahissait et que j’avais du mal à gérer.

On se laissait aller et à force de s’embrasser et de frotter nos sexes, on finit par ne faire plus qu’un. Je gémis faisant de petit mouvement de va-et-vient. Je réussi à embrasser Livia plusieurs fois mais nos mouvements finirent par être la seule chose que je réussissais à faire parce que les sensations étaient trop forte. Je restais doux mais j’allais, quand même, de plus en plus vite.

Je ne retenais pas mes gémissement et, sans que je comprenne ce qu’il m’arrivait, je finis par exploser littéralement. Mon corps cessa alors les va-et-vient et je finis par me décaler et me laisser tomber à côté de Livia. J’étais, d’un coup, fatigué. Mais j’étais bien. Très bien même. J’enlaçai Livia et je repris mon souffle.

Le silence était revenu dans la pièce après cette toute nouvelle expérience. J’étais encore en état de grâce… Je ne me rendais pas encore compte de ce qu’il venait de se passer.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeDim 18 Mar - 17:06



The Night After
ft. Julian Hughes





Je vis le moment présent comme si c’était ma toute première fois parce que, au fond de moi, je sais qu’elle l’est. Tous les gestes que nous posons sont claires, je ressens pleinement chaque sensations et c’est encore plus amplifié qu’elles sont vécues en étant totalement consciente cette fois. Et amoureuse. Ce qui fait toute la différence.

Nous sommes certes maladroits. Julian n’a pas l’expérience du batteur et je ne peux pas m’en remettre à son savoir pour me diriger. Ça n’en demeure pas moins extrêmement bon. Et il n’y a pas cette peur, l’appréhension d’avoir mal, le stress de me ridiculiser. D’être humiliée.  

Julian, allongé sur moi, entre en moi d’abord lentement. Tous les deux sommes à l’affut des sensations de l’autre. Je lui fais sentir que je me sens bien en gémissant doucement. L’effet est instantané puisque Julian va maintenant de plus ne plus vite en moi, sans s’arrêter, tout en m’embrassant comme nous le pouvons alors que nous ne contrôlons même plus nos propres corps.

C’est bon…  vraiment bon ! Très doux et… terminé.

Julian, se soulève puis se laisse tomber à mes côtés avant de m’enlacer.

Tout redevient très vite calme autour de nous et c’est tant mieux. Je ne fuirai pas comme avec Stone. Je vais profiter de ce moment unique dans les bras de mon petit-ami, en caressant ton torse du bout des doigts, puis, en relevant la tête pour l’embrasser.

- Ça va ? , lui demandais-je doucement, presque en chuchotant.

J’espérais qu’il avait aimé ça, qu’il allait pouvoir garder un excellent souvenir de sa première fois.  Et si c’était le cas, qu’il allait vouloir répéter l’expérience encore et souvent !

- Je suis bien dans tes bras, Julian.

L’endroit où je me sens le mieux, même. Et je veux pouvoir ressentir cette sensation chaque fois que je me retrouverai seule, dans un lit d’hôtel quand je serai en tournée loin de lui.  D’avoir fait l’amour avec lui ce soir me fait croire que notre relation survivra à cette étape cruciale.

Tyler pourrait parler, Melody Summers lui tourner autour, je sais que Julian ne changera pas ses sentiments pour moi, maintenant.

J’embrasse encore Julian, jusqu’à ce qu’un bâillement vienne rompre malgré moi le baiser. La journée fut longue au point que j’ai l’impression d’en avoir vécue deux en une seule.  Je me repositionne pour pouvoir poser ma tête contre le torse de Julian et passer mon bras par-dessus son corps.

- Si tu n’as rien de prévu pour le réveillon, je suis certaine que Jack ne serait pas contre que tu viennes le passer avec nous… ton père aussi, si tu ne veux pas le laisser seul

Jack s’impose alors à mon esprit. Et la petite boîte laissée pour moi dans la pharmacie de la salle de bain.  Je me redresse subitement, un peu paniquée puis je me ressaisis en me disant que, demain matin, j’irai retirer un préservatif de la boîte et comme ça, ni vu ni connu. De toute façon… rien ne peut nous arriver. Nous sommes jeunes et on l’a fait qu’une seule fois…  on ne peut pas courir de risque pour une seule fois, pas vrai ?

Mais je n’ai pas le choix, je dois quand même le dire à Julian…

- Julian… on ne s’est pas protégé…


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMar 20 Mar - 16:03



The Night After
ft. Olivia Cortez


Je venais de vivre une toute nouvelle expérience... Et je commençais à assimiler, tout doucement, ce qu’on venait de faire, Livia et moi. Je reprenais mon souffle à ses côtés. Je me demandais si ça lui avais plu et quelques doutes commencèrent à germer dans ma tête. Livia avait une expérience que je n’avais pas avec quelqu’un de bien plus âgé et expérimenté que moi… Et si elle n’avait pas aimé ? Si elle ne m’avait pas trouvé à la hauteur ? Est-ce que je lui avais fait mal ? Est-ce que j’avais été trop vite ? Je frissonnai rien qu’à voir toutes ses questions naitre dans mon esprit.

Le bien-être fit donc, vite, place au doute…

Ma petite-amie se retourna, alors, vers moi. J’essayai de trouver des réponses à mes doutes dans ses yeux. Et elle me demanda si j’allais bien.

-Oui…

Je disais ça aussi bas qu’elle. Comme si je voulais garder le calme apaisant qui régnait dans la chambre de Livia.

Et les doutes s’envolèrent quand Livia déclara qu’elle était bien dans mes bras. Je me détendis d’un seul coup, affichant un sourire. Toute pression venait de s’en aller, celle de la soirée comprise. Les coups que ma mère m’avait infligés tantôt ne me faisaient plus du tout mal Livia dans mes bras.

J’avais le cœur bien plus léger maintenant… Comme si je venais d’avoir une récompense après la journée cauchemardesque que j’avais vécue. Et la récompense, c’était l’amour éternel de Livia. Celui qu’on s’était promis.

Livia m’embrassa. Un baiser que je lui rendis alors que mon corps se remettait de cette nouvelle expérience. Mais rapidement, le baiser se transforma en bâillement. Livia, tout comme moi, on était fatigué.

Elle posa sa tête contre mon torse et je caressai ses cheveux. Elle parla du réveillon, brisant complètement le silence entre nous. Elle m’invitait à le fêter avec elle et Jack. Je passais le réveillon chez mon père cette année. Je ne savais pas encore ce qu’il avait prévu. C’était soit une fête rassemblant la famille Hughes au complet… Soit c’était nous qui allions fêter chez un membre de la famille. Mon père aimait me faire la surprise en dernière minute… Mais l’idée de passé le réveillon avec Livia était bien mieux que tout ce que pourrais me proposer mon père.

-Mon père n’est jamais seul. On a toujours de nombreux invités au réveillon ou alors, c’est nous qui sommes invités.

Et je doutais que mon père veuille passer le réveillon chez un manager de BSC. Il savait que les paparazzis ne le rateraient pas.

-Mais je lui demanderais si je peux venir passer le réveillon avec vous…

Sans aucune certitude sur sa réponse. Mon père me permettait beaucoup de choses. Mais le réveillon était une fête sacrée pour lui… Une façon de parader à sa manière pour montrer à la famille l’homme qu’il n’est pas. Pour ça, il me voudra sûrement à ses côtés.

Je souris tout de même. Il y avait, peut-être, une chance qu’il accepte.

Soudain, Livia se redressa d’un seul coup. Je sursautai me demandant, dans ma tête, ce qu’il lui prenait. La surprise et l’incompréhension se lisait sur mon visage.

-Qu’est-ce qu’il se passe ?

La réponse de Livia me fit me redresser à mon tour. On avait complètement oublié de se protéger… Je n’y avais même pas pensé… Pourquoi je n’y avais pas pensé ?

Le bien-être refit place au stress en l’espace de quelques millièmes de secondes.

-Merde !

Je regardai Livia cherchant à me rassurer à travers ses yeux. Mais elle semblait aussi inquiète que moi. Je me mordis la lèvre. Et s’il nous arrivait quelque chose ? Si Livia tombait enceinte ? Ça serait une catastrophe.

-Tu… Tu ne risques pas de tomber enceinte, hein ? On ne risque rien, hein ? Merde, pourquoi on n’ y a pas penser ? S’il nous arrive quelque chose, on va faire quoi ?

Je savais que mes questions n’allaient ni me rassurer, ni rassurer Livia. Surtout qu’on ne pouvait plus revenir en arrière… Il ne nous restait plus qu’à croiser les doigts à ce niveau. Mais je savais que si Livia tombait enceinte, je pouvais aller commander mon cercueil.

Ma mère va me tuer…




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMar 20 Mar - 20:07



The Night After
ft. Julian Hughes






Nous venons de franchir une étape des plus importantes, Julian et moi. C’est quand même quelque chose de très symbolique, quand on aime quelqu’un autant que j’aime Julian.  Je crois qu’on ne peut vraiment comprendre ce que c’est que d’aimer quelqu’un  après avoir fait l’amour  par amour…

Je me sens si légère, dans ses bras, la tête sur son torse et le corps encore vibrant de toutes les sensations que nous venons de vivre.  Je ne garde pas un aussi bon souvenir de mon expérience avec le batteur de The Burning Fire !  Julian n’a rien à lui envier…enfin… sauf l’endurance… mais je suis loin d’être parfaite et nous allons apprendre.

Ensemble.

Je suis prête à tout pour que ce moment ne se termine jamais. Pour pouvoir rester aussi longtemps que possible avec Julian lui proposant même de se joindre à Jack et moi pour le réveillon  de Noël.  C’est étrange, et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu l’impression que mon petit-ami le passerait seul en compagnie de son père alors qu’en fait il croit recevoir toute la famille ou  alors qu’ils seront les invités chez un oncle ou une tante. Je me sens un peu stupide d’avoir cru ça. Un homme comme Don Hughes doit forcément  avoir des tas de célébrations et probablement qu’il en refuse.

Planifier notre premier Noël me fait faire des liens abstraits passant de Julian et moi à Jack et sa famille puis en revenant à Jack et cette fameuse boîte qui vient  s’imposer dans ma tête comme si elle me narguait. Il ne me faut pas plus longtemps pour réaliser que dans le feu de l’action, nous avions brûlés une étape primordiale.

C’est en un geste vif que je me redresse, ramenant le couverture à ma poitrine pour me couvrir. Mais pourquoi fallait-il que cette pensée vienne tout gâcher du moment idyllique que nous avions ?  Et, même si je me convaincs à moitié du peu d risque, je ne peux pas ne rien dire à Julian. Parce qu’il y a des ennuis, il sera concerné.

Sa réaction ravive mes craintes. J’aurais espérer qu’il me prenne dans ses bras, qu’il me dise que tout irait bien et qu’il n’y avait pas de danger parce que c’était sa première fois et qu’on ne devient pas enceinte la première fois…  pensée magique ?  N’empêche que je préfère me bercer d’illusion une fraction de seconde que de paniquer comme ça semble être le cas de  Julian.

À sa question de pourquoi on n’y a pas pensé et que je ressens comme un reproche envers moi plutôt que d’une double culpabilité, j’hausse simplement des épaules. Je n’ai pas la réponse à cette question. Pas plus que je ne sais quoi lui répondre  quand il poursuit en questionnant sur ce que nous ferons s’il s’avère que notre première fois fut  suffisante à nous mettre dans les ennuis.

- J’en sais rien, Julian ! Tu me mettras dans un taxi et tu m’expédieras à Tijuana !

N’est-ce pas ce que font les hommes, ici ?

Je le regarde, presque sur le point de fondre en larme mais il me reste encore assez d’orgueil pour ravaler mes larmes et de plonger mon regard dans le sien. Je sais que Julian n’est pas Jimmy Reed et qu’il ne me ferait pas ce qu’à fait mon père à ma mère.  Mais là, tout de suite, je n’ai pas besoin qu’il panique mais qu’il me prenne dans ses bras et qu’il me rassure.

- Pour là, tout de suite, il n’y a rien à faire, je…  

Comment je vais dire ça à Jack ? Hors de question que j’en parle à ma mère, surtout en ce moment où je sens qu’elle et mon père, Enrique, vivent leur propres tourmentes.  Mon esprit va en tout sens au point où je me sens étourdie et que j’ai l’impression que mes oreilles bourdonnent.

- Mademoiselle Watson ?  Je ne vois vraiment pas a qui d’autre en parler.

Et ça s’est si elle se pointe le bout du nez au bras de Jack comme je l’espère, et que Julian accepte qu’on lui dise qu’on est un couple.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMer 21 Mar - 17:43



The Night After
ft. Olivia Cortez



On venait de passer du bien-être total à l’angoisse de l’avenir. On avait complètement oublié de se protéger avant de passer à l’acte. On s’en rendit compte bien trop tard… Quand tout était fini. Le tourbillon de sentiments positifs qui nous enrobait s’était envolé au moment où Livia avait souligné notre oubli.

Maintenant, c’était trop tard. On ne pouvait plus revenir en arrière. Le mal était fait. Et c’était d’autant plus angoissant. Je n’arrivais pas à faire autre chose que d’angoisser et me poser un tas de questions. Je n’arrivais pas à rassurer Livia parce que je n’étais pas rassurer moi-même. S’il arrivait quelque chose à Livia… Si elle tombait enceinte… Notre vie ne serait plus jamais la même… J’étais trop jeune pour assumer un enfant… Et puis, ma mère ma tuera si jamais elle apprenait tout ça. Bref, je n’étais pas bien… J’avais peur… J’avais une boule au ventre et je voyais bien que Livia n’était pas beaucoup plus rassurée que moi.

Je venais de sortir de toutes nouvelles sensations et je n’étais, donc, pas prêt à en ressentir d’autres tout aussi forte mais drastiquement différentes. Je n’avais aucun recul sur cette situation qui m’échappait.

Livia, après mes tonnes de questions lancées à la suite, haussa les épaules et lança qu’elle ne savait pas ce qui allait se passer si jamais quelque chose nous arrivait. Mais elle envoya quand même l’idée que j’allais la mettre dans un taxi et l’envoyer) Tijuana, sa ville natale. Je la regardai, surpris qu’elle puisse penser ça. Si Livia tombait enceinte, je ne savais pas ce que j’allais faire… Mais je savais, par contre, ce que je n’allais pas faire : l’abandonner. Ce que je lui avais dit tout à l’heure était sincère et, en plus de l’angoisse et de la peur, je ressentais de la tristesse à cause de ce que Livia venait de lancer. Et toutes ses émotions transparaissaient dans mon regard.

-Je ne ferais jamais ça…

Je voyais que Livia était au bord des larmes… Mais… Mais je n’avais pas les épaules pour la réconforter alors que mes propres émotions me tuaient de l’intérieur au point que je me raclais la gorge toute les vingt secondes. Je n’arrivais pas à faire autre chose que paniquer.

J’avais 15 ans… J’étais trop jeune pour avoir la responsabilité d’un enfant… Je me sentais même trop jeune pour avoir l’angoisse d’une possible grossesse à cause d’une faute. Notre faute. Et je n’arrivais pas à gérer ça.

Livia déclara qu’on ne pouvait rien faire en réussissant à ne pas pleurer. Je déglutis face à cette fatalité.

Que faire alors dans les jours prochains ?

Livia avait sa petite idée. Elle voulait qu’on en parle à Mademoiselle Watson… La prof d’histoire.

J’hésitai quelques secondes. Mademoiselle Watson était une prof très gentille et très à l’écoute de ses élèves. Elle m’avait toujours dit que je pouvais lui parler s’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Mais de là à lui confier ce qu’il venait de se passer ici… C’était peut-être facile pour Livia parce qu’elle connaissait mieux Mademoiselle Watson et que j’avais vaguement compris qu’elle sortait avec le manager de ma petite-amie mais … Pour moi c’était une autre histoire. Déjà parce que Mademoiselle Watson était une prof et… Parce que c’était une femme. Et que je n’avais pas vraiment envie de parler de ça à une femme qui me verra en cours toute l’année.

-Je… Je ne sais pas Livia… C’est notre prof d’histoire et... Je ne sais pas. Tu crois que c’est une bonne idée ? Je savais qu’elle est gentille et tout mais… C’est une prof... Tu pourrais lui en parler toi. Moi…

Moi je n’avais qu’une personne qui me venait en tête pour le moment et c’était Hank. Je savais qu’Hank m’écouterais et me rassurera. Je savais qu’il trouvera les mots que ne trouvera jamais mon propre père.

-Je devrais peut-être en parler à mon père…

Il n’était plus question de secret. On allait devoir en parler juste pour se rassurer. A des gens de confiance. Et Watson semblait être la personne de confiance trouvée par Livia. Moi, c’était mon ex-beau-père.

Je baissai les yeux me rongeant les ongles d’angoisse.

-Je suis désolé… J’aurais dû y penser.

Je me sentais coupable. Je savais toutes les choses qu’il fallait faire avant de faire l’amour. Mais je n’y avais pas penser pour plein de raisons.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMer 21 Mar - 20:09



The Night After
ft. Julian Hughes





Comment avons-nous pu passer d’un état de calme parfait à la panique totale ?  Qu’avais-je fait pour  mériter une brique de plus sur mon mur des lamentations.  Il est où le contrat du jour que je signe la fin avant de devenir complètement cinglée !

L’attitude de Julian ne m’aide en rien. Mais pourquoi il panique autant ? C’est moi qui aurai toutes les emmerdes s’il fallait que cette seule fois suffise à ce que je sois enceinte ! Lui, il aura le beau rôle. Il aura qu’à dire que ce n’est pas lui, à m’abandonner et faire  ses trucs, tranquille.

Julian n’est pas comme ça… il ne m’abandonnera pas tout comme il ne me forcera pas à quitter la ville pour éviter la honte. Les hommes ne sont pas tous des Jimmy Reed.

N’empêche que de le voir stresser  ne m’aide en rien. J’ai besoin qu’il me sert dans ses bras, qu’on s’allonge de nouveau dans mon lit et qu’on se calme pour y voir plus clair.  J’ai l’impression que je suis la seule à réfléchir. Chercher une solution, de l’aide.

Je ne peux vraiment pas en parler à ma mère.  S’il ne venait pas l’idée à Julian de m’envoyer illico à Tijuana, ma mère, elle, serait capable de m’enfermer dans un couvent à perpétuité ! Des femmes en qui j’ai confiance, il y a tante Natasha mais le problème, c’est qu’elle sentira le besoin d’en parler à Jack. Et bien qu’elle soit nouvellement en couple avec mon manager, c’est à Mademoiselle Watson que je pense.

Et c’est le nom que je soumets à Julian seulement lui, il refuse de m’accompagner, préférant en parler a son père. Et là, je dois prendre une grande inspiration pour ne pas éclater en sanglot.

Mais pourquoi il veut qu’on demande chacun de notre côté ? C’est ensemble qu’on s’est foutue dans les emmerdes il me paraît logique qu’on aille donc tous les deux chercher des informations.

- Comme tu veux. On fera ça comme ça.

Je n’ai ni la tête, ni la force à argumenter avec mon petit ami.  Je regrette de le lui avoir dit vu la tournure des évènements. J’aurais dû garder ça pour moi  et le mettre devant le fait accomplis si  jamais il s’avère que notre première fois fut fructueuse.

Julian  se dit désolé, prenant le blâme de ne pas y avoir songé.  Je me contente de hausser des épaules et de m’allonger, dos à lui en tirant les couvertures sur moi.

- C’est pas toi, ou moi. C’est nous. Je suis fatiguée, je voudrais dormir, maintenant

Bien que je me doute que je ne dormirai pas tant que ça cette nuit.

J’attends que Julian s’allonge à son tour pour  coller mon dos à son torse, espérant qu’il me prendra au moins dans ses bras pour dormir, à défaut de l’avoir fait quand j’en avais vraiment besoin.

Et puis la nuit porte conseil, selon le dicton !


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeVen 23 Mar - 14:26



The Night After
ft. Olivia Cortez


Je paniquais beaucoup. Autant que Livia paniquait beaucoup. On était désemparé face à cet oubli aux conséquences inimaginables pour nous. Je ne saurais pas assumer un enfant… J’étais encore un enfant. Mais je ne voulais pas, non plus, abandonner Livia à son triste sort si quelque chose arrivait. Je l’aimais. Et j’étais responsable aussi…

On stressait, donc, sans arrivé à pouvoir clamer l’autre parce qu’aucun de nous deux n’étions calme. J’angoissais à l’idée que ma mère puisse avoir vent de l’histoire. Ce qui sera le cas si cette première fois entre Livia et moi a des conséquences.

Livia réussi, mieux que moi, à trouver des solutions au problème. Moi, je n’arrivais pas à réfléchir comme il faut. Elle cherchait des personnes à qui parler de tout ça et trouva la bonne en la personne de Mademoiselle Watson, notre prof d’histoire. Mais, si c’était une figure rassurante pour Livia, elle n’était qu’une gentille prof d’histoire pour moi. Et je me voyais mal parler de tout ça à Mademoiselle Watson. Sans rejeter l’idée, je lui proposai qu’on aille voir chacun une personne de confiance. Elle Mademoiselle Watson et, moi, mon père (même si, dans les fait, c’est Hank que j’allais aller voir).

Et je sentis que mon idée ne plaisait pas à Livia. Ce qui me fit me raidir en la voyant au bord des larmes. Je n’aimais pas lui faire mal… Mais refuser son idée semblait lui avoir fait mal. Et c’était la dernière chose que j’aurais voulu qui arrive.

Mais Livia déclara qu’on ferait comme ça. Chacun de notre côté. Et moi, de mon côté, je m’excusai de ne pas avoir pensé à tout ça… Je m’en voulais.

Mais Livia partagea la faute entre nous. On avait oublié tous les deux. C’était de notre faute à tous les deux. Elle avait raison. J’hochai la tête mais fut particulièrement mal quand elle se coucha en me tournant le dos. J’avais l’impression d’avoir fait quelque chose de mal… Sans savoir quoi.

Est-ce que c’était parce que je ne lui avais pas fait penser à se protéger ? Est-ce que c’était parce que je n’étais pas à l’aise d’en parler avec Mademoiselle Watson ? Est-ce que c’était parce que je n’arrivais pas à trouver une solution à tout ça ? Je ne savais pas… Mais quelque chose avait blessé Livia et ça me rendait triste en plus de me faire me poser un tas de question et de ressasser l’erreur qu’on avait faite.

-D’accord…

Je finis par me coucher sans un bruit. Livia se colla à moi.

Après quelques minutes, je l’avais serré contre moi et je l’avais enlacé. Parce que la sentir contre moi me rassurait et, aussi, parce que je ne voulais pas qu’elle se sente seule.

Pourtant, malgré ça… Malgré la proximité réconfortante entre moi et Livia, je ne réussis pas à fermer l’œil de la nuit.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeSam 24 Mar - 15:38



The Night After
ft. Julian Hughes





Julian, derrière moi, passa ses bras autour de moi et, si je ne dormis pas complètement cette nuit là, je trouvais tout de même une certaine façon de me reposer.  Je fis le ménage, en quelques sortes, dans ma tête, traçant des parallèles entre mon vécu et celui de Julian.

Même si ce n’est pas avec ma mère et Enrique que j’aurais ouvertement parlé de sexe, je sais qu’ils m’auraient répondu franchement à mes questions. Ce n’était pas tabou et c’est peut-être pour cela que nous n’en parlions pas.  Idem avec Jack. Je sais que je peux absolument tout lui dire. J’ai confiance en lui, plus que je n’ai confiance en moi-même c’est tout dire.

Cependant, si il m’a semblé évident de recourir à Mademoiselle Watson comme confidente, c’est uniquement parce que, pour moi, le possible drame que je vis serait mieux compris de par une femme, même si Jack aurait un jugement logique.

Je ne compte pas le lui cacher. Je me confierai à lui, le moment venu.

Alors que j’ai tous ces gens qui m’entourent, Julian, n’en a pas. Son père est très gentil avec nous quand nous allons chez lui mais il ne nous écoute toujours qu’à moitié, son journal ou divers dossiers devant les yeux, toujours plus important que nous. Il fini toujours par lever le regard vers nous, comme pour faire acte de présence avant de s’excuser et aller s’enfermer dans son bureau pour le travail.  Je vois mal Julian aller toquer à sa porte et lui dire qu’il m’a possiblement mise enceinte.  A quel rang de ses priorités Don Hughes classerait ce dossier ?

Et que dire de la maman de Julian… Jamais je ne l’ai officiellement rencontré et si Julian semble vouloir éviter à tout prix cette rencontre – ce que je ne peux qu’être en accord -  c’est donc qu’il ne se sent pas à l’aise de confidence envers sa mère. Et ça, c’est réellement triste.

J’ai été dure dans mes paroles en soumettant l’idée qu’il puisse m’expédier à Tijuana avec notre bébé pour  se débarrasser de nous. Julian n’est pas mon père et ne ferait jamais une telle chose. Est-ce que, lui, de son côté, comprends que j’ai parlé en étant moi-même sous le joug de l’angoisse ?

Je m’en veux.

J’ai déjà couché avec un homme avant lui. J’aurais dû y penser, le prévoir, l’anticiper ! Surtout que Jack et moi avions eu cette conversation, sur le sexe, les dangers du sexe et les façons de se protéger.

Le fait est que tout est allé vraiment vite et qu’une fois en pleine action, je n’avais plus la capacité de réfléchir. C’est comme si mon cerveau s’était éteint, ne répondant que pour exprimer les sensations agréables que je vivais.

C’est quelque part au travers de toutes ces pensées que j’ai perdu le fil et c’est encore en pleine réflexion que j’ouvre mes yeux pour découvrir que le soleil  règne en maitre dans ma chambre.  
Je me retourne pour faire face à Julian et, en lui caressant la joue doucement, je lui murmure :

- Je t’aime Julian !

Je le regarde pendant de longues minutes sans cesser de caresser  son visage, ses cheveux.
La nuit ne m’a pas apporté de solution magique mais j’ai compris que nous ne pouvions rien faire tant que nous n’aurions pas de réponses et que, d’ici là, si nous voulons éviter de devenir complètement cingler et de mourir à petit à petit, rongés par l’angoisse, il fallait apprendre à respirer et à se reposer l’un sur l’autre.

S’aimer, et se faire confiance.

- Je te demande pardon pour ce que j’ai pu dire hier. J’étais tellement effrayée, mais je n’avais pas raison de te dire ce que j’ai dit. Je crois que nous devrions mettre ça de côté, dans nos têtes, même si c’est limite impossible… parce que pour le moment nous ne pouvons rien faire sauf attendre.

Lentement, en m’étirant, je me redresse sur un coude,  avant de finalement m’assoir complètement  dans mon lit.

- La seule chose que je voudrais te demander, c’est de me dire si tu parle a quelqu’un.  Je ne voudrais pas un jour me retrouver face à ton père et me demander s’il sait ou pas… tu comprends ?

Et idem pour moi. Si je me décide à parler a Brooke, ou si c’est à Jack que je me confis, je le dirai à Julian. Je ne le placerai pas devant le fait accompli et je ne lui cacherai pas non  plus l’avoir fait.




@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeDim 25 Mar - 13:49



The Night After
ft. Olivia Cortez


La nuit avait été longue. Je n’avais pas fermé un seul œil. Je m’étais contenté de rester collé à Livia pour sentir sa chaleur m’envahir. C’était mon seul réconfort après la journée cauchemardesque que j’avais passé et qui s’était bien mal finie à cause d’un oubli. Un petit oubli qui pouvait changer nos vies à tous les deux. Les changer drastiquement et sans possibilité de retour en arrière.

Je réfléchissais à tout ça. A la réaction de Livia. A la mienne. Paniquer comme je l’avais fait n’avait pas aidé. Et ça ne nous aidera pas dans les jours avenir. Le problème, c’est que je risquais d’exploser si je restais dans mon mutisme et si je gardais toute cette histoire pour moi. C’est pour ça que, comme l’avait dit Livia avant que notre conversation ne tourne au vinaigre, il fallait en parler à quelqu’un. Et je ne voyais qu’Hank pour ça. Mon père ne saura pas trouver les mots… Ma mère, je ne voulais même pas y penser. J’avais peu de gens dans mon entourage capable de parler de ça. C’était un sujet que je ne savais pas comment aborder… Un sujet que je ne maitrisais pas… Je n’en avais jamais parlé avec mes parents. Jamais avec personne… J’étais, donc, perdu… Et je ne voyais qu’Hank comme personne de confiance pour ça. Pourquoi lui ? Parce qu’il n’y avait que lui, en dehors de Livia, en qui j’avais réellement confiance. Lui qui avait été mon bouclier pendant 7 ans.

Mon esprit vagabondait entre les peurs et mes doutes. Après que Livia ait décidé brusquement de dormir, j’avais peur que cet évènement ne mette fin à notre amour qui, il y a quelques heures, semblait capable de passer au travers de tous les obstacles. Tout était allé si vite… Trop vite. Et les quelques minutes de bien être qu’on avait vécu s’était transformer en un angoisse qui allait durer des jours et des jours… Jusqu’à ce que la nature nous fixe sur notre destin. C’était pire qu’une roulette russe… Parce qu’une roulette russe, si tu perdais, tu ne t’en rendais même pas compte. Ici, c’était tout autre chose…

Quand le soleil finit par faire son apparition, d’abord timide puis plus franc, je n’avais toujours pas dormis. Pourtant, j’étais fatigué… Livia, réveillée elle aussi, se tourna alors vers moi et lâcha les mots qui firent s’envoler une partie de mes doutes. Sa caresse me faisait beaucoup de bien après cette nuit blanche où l’angoisse m’avait rongé.

-Je t’aime aussi, Livia.


C’était avec elle que j’avais appris ce que c’était que d’aimer… Et mon cœur se réchauffa sous les caresses de ma petite-amie. Je les lui rendais voyant dans son regard beaucoup moins de reproches qu’hier.

Elle s’excusa, d’ailleurs, pour les mots qu’il avaient été échangés. C’était la peur qu’il l’avait fait parler hier tout comme moi. Je ne pouvais pas lui en vouloir. On était tous les deux fautifs et angoissés par les conséquences de notre faute.

-Je te pardonne, Livia… Je n’ai pas réagi comme il le fallait non plus. J’avais peur…


Et j’ai toujours peur. Mais c’est plus gérable dans le sens où j’étais sûr de ne pas avoir perdu un de mes seuls repères en chemin : elle.

-Tu as raison… On ne peut rien faire à part attendre.

Je savais que j’allais y penser tous les jours. Je savais que je n’allais pas pouvoir mettre ça de côté. Mais j’avais au moins un soutien et il était juste en face de moi.

Livia se redressa et je le fis aussi. Mon visage était marqué par la fatigue et, quand j’allais rentrer, ça sera sûrement pour aller dormir un peu. Si j’y arrivais…

Ma petite-amie reprit la parole pour me dire qu’elle voulait que je lui dise si jamais j’allais voir quelqu’un. J’y avais réfléchis pendant mon insomnie. Ma décision d’aller voir Hank était la meilleure.

Je regardai Livia. Je ne pouvais pas lui mentir. Pas si je voulais que notre couple tienne. Alors, je décidai de lui dire la vérité.

-Je ne le dirais pas à mon père… J’en parlerais à Hank… Il m’a élevé pendant 7 ans. Je pense… Je pense qu’il est le plus à même de me rassurer et de répondre à mes questions.


Je sais… Ça lui parait sûrement bizarre. Elle ne savait d’Hank que ce que la presse disait sur lui. Je caressai le dos de Livia.

-Je te jure que c’est le meilleur choix pour moi.


Je regardai ma petite-amie. J’espère qu’elle allait me comprendre… Tout comme je la comprenais quand elle m’avait dit hier vouloir en parler à Mademoiselle Watson.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeDim 25 Mar - 23:45



The Night After
ft. Julian Hughes




Ça m’a fait du bien de faire le ménage dans ma tête, même si la situation n’en est pas moins angoissante. Je comprends que rien ne sert d’être stressés  avant d’avoir une raison de l’être vraiment. Si ça se trouve, et une part de moi y croit, nous réagissons trop vivement pour quelque chose qui n’a pas lieu d’être. Mais bon, à la grande loterie de la vie,  je n’ai pas eu beaucoup de chance jusqu’à présent.

Ça fait du bien de demander pardon à Julian, de le caresser doucement, de repartir sur une meilleure base.  Je sais que l’inquiétude ne peut –être dissipée aussi simplement que ça mais  je sens qu’il est tout aussi désolé et que notre amour n’en sera pas ébranlé.

Le plant de base établi, si je peux le dire ainsi, je demande aussi qu’on se tienne au courant de nos démarches. Parce que moi, je me sentirais toujours mal de me retrouver devant Don Hughes et de pas savoir si la discussion à eu lieu ou non.

Mais Julian me surprend en m’annonçant qu’il n’a pas l’intention d’en parler à son père mais plutôt a son ex beau-père.  Ma première réaction aurait été de lui demander s’il se foutait de moi, d’en parler a l’homme qui battait sa mère  et qui est décrit comme un caractériel abusif et colérique dans certains magazines. Mais je me ravise, je choisis une différente option.

-  Je ne savais pas que tu avais encore des liens avec lui… ta mère le sait ?

Parce qu’elle non plus elle ne jouit pas d’une réputation sans faille. Et je m’en mord l’intérieur de la joue tant pour  Hank North que pour Kate Julian puisque si j’ai appris une chose dans ma courte vie, c’est bien de ne jamais se fier à sa première intuition et de se faire l’unique juge des gens qui nous entourent.

Je prends les mains de Julian entre les mains, caressant les paumes avec mes pouces puis je les portes à mes lèvres et je les embrasses.

- Si tu te sens à l’aise de lui en parler, alors c’est à lui que tu dois le faire.

Je n’ai pas à discuter son choix ni le critiquer.  Si mon petit ami a assez confiance en son ancien beau-père pour le croire apte à l’écouter, qui suis-je pour le juger ? J’ai bien songé à notre prof d’histoire, moi ?

Mais plus j’y pense, et plus je me dis que je vais gérer ça toute seule.  

Je n’ai pas le temps ni l’énergie à consacrer à cet épineux problème avec la tournée qui arrive et de me confier a quelqu’un fera prendre une facette plus vrai que vrai à quelque chose que je désire plus que tout au monde être fausse.

Je vais me défouler sur ma musique, coucher mes états d’âmes sur des feuilles et composer les meilleures chansons que je n’ai jamais écrites !

Délaissant les mains de Julian, je me lève pour aller chercher ton t-shirt abandonné sur le sol de ma chambre et je l’enfile avant de me laisser de nouveau retomber sur le lit, l’amenant avec moi.


- Quoi qu’il advienne,  n’oublie jamais que je t’aime !



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitimeMer 28 Mar - 11:51



The Night After
ft. Olivia Cortez


Sentir et entendre que Livia ne m’en voulait pas me rassurait déjà énormément. Je profitai du contact qu’elle m’offrait. Je profitai de sa voix douce et de ses caresses. L’angoisse se dissipait un peu avec tout ça… Si jamais quelque chose arrive suite à ce qu’il s’est passé cette nuit et bien on l’affrontera ensemble et on se soutiendra mutuellement. Je ne voulais pas abandonner Livia et je savais, maintenant, qu’elle ne m’abandonnera pas non plus.

On finit par aborder un autre sujet. Celui de parler de tout ça à une personne de confiance. Livia demandait une seule chose : qu’on se dise si on allait voir quelqu’un et si oui, qui on allait voir. Je comprenais cette demande et c’est pour ça que je décidai de lui révéler que je comptais aller voir mon ex-beau-père pour ça. Je savais que tout le monde pensait qu’Hank avait battu ma mère… Je savais que tout le monde pensait qu’il était violent. Mais ce n’était pas le cas. Hank, c’était une personne à qui je savais facilement me confier… Encore plus qu’avec mon père.

Et la réaction de Livia m’étonna. Elle ne jugea pas mon choix et elle ne me posa pas de questions concernant ce qu’on disait d’Hank dans les médias. Non, elle me demanda juste si ma mère était au courant après avoir dit qu’elle ne savait pas que j’avais encore des liens avec Hank. J’hochai la tête négativement en regardant toujours Livia.

-Non… Ma mère n’est pas au courant. Mais il ne faut pas qu’elle le soit. Si elle savait que je parle encore avec Hank de temps en temps, elle ne va pas vraiment être contente.

Pour na pas dire qu’elle allait exploser littéralement. Surtout que théoriquement Hank ne pouvait pas m’approché. C’était une décision du juge. Je devrais faire très attention en le contactant. Je ne voudrais pas qu’il aille en prison par ma faute… J’avais déjà témoigné contre lui et je m’en voulais encore pour ça alors je ne voulais pas faire d’autres erreurs.

Je n’en dis pas plus sur Hank mais Livia ne me posa aucune question. Elle se contenta de caresser mes mains et d’encourager mon choix. Je la remerciai d’un regard et d’un hochement de tête. J’aimais Livia pour ça aussi. C’était une fille compréhensive.

Livia se leva alors pour enfiler son t-shirt avant de revenir sur le lit tout près de moi. Elle me déclara, encore une fois, son amour et je souris.

-Je t’aime aussi, Livia.


Et pour marquer cette déclaration, j’embrassai tendrement ma petite-amie. Notre couple rencontrera des obstacles comme celui de Roméo et Juliette. Mais, comme eux, on passera au-dessus.

Ensemble.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]   The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Night After [presque... HOT][PV Julian Hughes][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ▬ le 08.02.11 à 00h15
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)
» [FB] Un dîner presque parfait [Pv Suki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Appartement des Perry-