AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Axel Moriarty


Messages : 423
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Dim 11 Mar - 15:56



A Moriarty's Evening
ft. Sonne Moriarty


L’heure de fêter Noël avait sonné. J’aurais voulu passer cette soirée uniquement en compagnie de Sonne et Alan,  mais mes parents s’y étaient invités. Ça allait encore être tendu entre ma mère et Sonne. Ma mère ne l’avait toujours pas accepté comme membre à part entière de la famille. J’espérais que ça change très vite et, pourquoi pas, aujourd’hui…

La décoration de la maison était haute en couleur. Il y avait un majestueux sapin dans le salon et de nombreuses guirlandes de lumières. La villa était totalement métamorphosée pour ce moment de fête en famille. Les cadeaux, qui étaient forts nombreux, trônaient sous le sapin décoré. Si Sonne s’était occupé de l’achat des cadeaux pour mes parents, on avait fait ensemble l’acquisition du cadeau pour notre fils. L’adoption étant conclue, je pouvais, maintenant, le nommé ainsi. Alan Ferguson était, maintenant, Alan Moriarty. Il faisait partie intégrante du clan ma mère ne pourra, ainsi, plus le considéré comme un vulgaire bâtard. Il était maintenant son petit-fils pour la vie.

Le cadeau de Sonne, par contre, je l’avais acheté seul. J’avais fait beaucoup de bijouterie avant de trouver un ensemble de bijou qui me semblait pouvoir lui aller à ravir. Je commençais à connaitre les goûts de ma femme en matière de mode.

Tout était, donc, prêt pour la soirée. Il ne restait plus qu’à m’habiller. J’avais, donc, pris la salle de bain à la suite de Sonne. Alan était déjà prêt dans ses habits tout neuf acheté pour l’occasion. Je pris ma douche et m’habillai d’une chemise et d’un pantalon de costard. Il m’avait été offert par mon père alors autant le mettre aujourd’hui…

Après ça, je vins rejoindre Sonne dans le salon. Alan se promenait à quatre pattes dans le salon. Il allait de temps en temps chipoter autour des cadeaux et je le rappelai doucement à l’ordre.

Le repas était déjà prêt. J’avais commandé au traiteur et c’était arrivé il y a peu. Je n’avais pas envie que quiconque cuisine pour pouvoir profiter un maximum de la fête. Il ne restait plus qu’à réchauffer les différents plats.

Installé dans le divan, je posai ma main sur le ventre rond de Sonne. Je lui souris.

-Mes parents ne vont pas tarder…


Et au moment où je venais d’achever ma phrase, la sonnette retentit.

-Et voilà… Quand on parle du loup.

Je laissai échapper un soupire avant de me lever et de me diriger vers la porte d’entrée que j’ouvris.

-Bonjour père… Bonjour mère…

Je disais ça avec un grand sourire qui témoignait de ma joie de les voir. C’était une fausse joie… J’aurais préféré ne pas les voir.

-Bonjour Axel !

C’est ma mère qui venait d’ouvrir la bouche en premier. Elle arborait, elle aussi, son plus beau sourire. Elle semblait de très bonne humeur mais les sourires des Moriarty cachaient souvent un tout autre sentiment. Mon père me salua aussi tant bien que mal. Ses bras étaient remplis de cadeaux.

-Entrez donc… Tu peux déposer les cadeaux devant le sapin.

Je les laissais entrer et saluer Sonne et Alan.

@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 428
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Dim 11 Mar - 18:56



A Moriarty’s Evening
ft. Axel Moriarty





Je ne sais trop à quoi m’attendre de mon premier Noël qui, en plus d’être mon premier avec Axel, sera aussi mon premier en tant que femme mariée et je dois me taper la belle-famille par surcroît. C’est comme si un détestable fantassin  s’amusait à s’acharner sur notre bonheur fragile. Comme si tout ne pouvait être simplement simple.  Nous devions toujours, autant lui que moi, nous marcher sur le cœur et faire bonne figure.

Je termine les derniers préparatifs alors qu’Axel en fait tout autant mais, sous la douche. Il m’a fait la faveur de se lever tôt pour s’occuper d’Alan, sachant que mes nuits sont de plus en plus tourmentés par mon état de plus en plus handicapant alors, la moindre des choses, c’est que je lui laisse le temps de se préparer et de terminer ce qu’il reste à faire.

J’en suis à m’assurer qu’il y a assez de vin pour le repas, bien que je n’en boirai pas, mais si je peux saouler ma belle-mère, peut-être que l’ambiance s’en verra bonifiée. Mon esprit  ne fait pas que machiner des plans diaboliques antis Heather mais vogue aussi vers Downtown.

Je me demande ce que fait Amon pour Noël. Est-il seul à célébrer ou bien a-t-il le plaisir de recevoir de sa famille qui aurait fait le voyage jusqu’ici ? Je sais qu’il est en ville pour l’avoir aperçue alors qu’avec Axel, nous sortions du centre commercial. Je me suis retenue avec peine de faire remarquer sa présence par Axel espérant qu’il veuille l’interpeler et m’approcher de lui.

Mon amant ne nous a pas vus et, au fond, c’est aussi bien comme ça.

Ma grossesse complique de plus en plus les choses malgré qu’elle soit un alibi plus que parfait autant pour m’absenter du travail que pour quitter la maison. Axel  ne s’offre pas toujours pour venir aux rendez-vous qui n’ont pas de réelle importance et c’est parfait comme ça. Tant qu’il est là aux bons moments…  

L’idée de mettre un terme à ma relation extraconjugale fait de plus en plus de sens dans ma tête. Mon ventre, j’en suis certaine, rebute Amon et lorsque j’aurai accouché, avec 4 enfants à caser, je n’aurai  pas autant de moment libre. Je me vois mal débarquer chez lui avec ma marmaille, la nounou en prime pour m’envoyer en l’air avec mon amant !

Et même si elle m’apparaît logique, l’idée ne me plait pas. Je n’en veux pas je ne veux pas ça !
Axel sort enfin de la douche et c’est au salon que nous allons attendre l’arrivé de ses parents. Alan est magnifique dans ses habits qu’à choisit mon époux, et mignon à souhait alors qu’il tente désespérément de mettre la main sur les paquets. Chaque fois qu’Axel  lui rappel que ce n’est pas pour tout de suite, le visage de mon fils est à croquer ! Comme s’il voulait dire «  Ouais mais papa ! Ca brille tout ça ! »

- Ce sera drôle de le voir déchirer le papier. Tu as une nouvelle pellicule pour ton appareil photo, chéri ?

Je veux littéralement mitrailler mon fils de photos. Et je voudrais bien que mon beau-père – car je doute le demander à sa femme – de bien vouloir prendre une photo de nous trois pour immortaliser notre premier Noël.

Je pousse un soupire quand le carillon se fait entendre, volant un baiser à Axel avant qu’il n’aille répondre. Je préfère rester assise,  mon dos me faisant déjà souffrir.  Et puis… quelqu’un doit surveiller Alan pour éviter qu’il ne fasse main basse sur un cadeau !

Heather est la première a entrer dans le salon, son regard aussi sympathique qu’une tonne de brique me force à m’extirper du canapé non sans cambrer des hanches pour forcer mon ventre à se soulever.

- Heureuse de vous revoir ! Le voyage s’est bien passé ?

Polie jusqu’au bout des ongles. Axel en a assez bavé ses derniers temps, il est en droit de rêver d’un Noël plus que parfait et si pour ça, je dois serrer les dents et  endurer notre visite indésirable, je le ferai.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 423
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Sam 17 Mar - 11:25



A Moriarty's Evening
ft. Sonne Moriarty


Alan sortit son air le plus mignon quand je lui demander de ne pas toucher aux cadeaux qui était à sa portée sous le sapin. Il avait hâte de pouvoir les ouvrir. Je souris alors que Sonne me demanda si j’avais une nouvelle pellicule pour mon appareil photo. J’avais usé la dernière en prenant de nombreuses photos lors de la pièce de théâtre à Fairfax. J’avais photographié de nombreuses célébrités. Ces photos allaient me rapporter un maximum quand elles seront développées et que je pourrais les vendre à Amon, par exemple. J’étais certain que le Danois ne crachera pas là-dessus. C’était une édition spéciale que je lui donnais sur un plateau d’argent.

Je souris à Sonne.

-Oui, j’ai une toute nouvelle pellicule. On pourra faire autant de photo d’Alan qu’on voudra.

Notre conversation prit fin quand mes parents arrivèrent. Armé de cadeau, mon père entra le premier suivi de ma mère. Je savais que cette dernière n’allait pas rendre la soirée facile. Elle n’avait pas encore accepté Sonne comme faisant partie de la famille et ça en était désolant. Ils arrivèrent dans le salon où les attendaient Sonne et Alan. Ma femme salua mes parents et mon père vint l’embrasser chaleureusement après avoir déposé les cadeaux au pied du sapin.

-Bonjour, Sonne.


C’était ma mère qui vint froidement saluer ma femme. Je levai les yeux au ciel alors que mon père se fit plus loquace et sympathique.

-Oui, le voyage s’est très bien passé. On a l’habitude des trajets en avion.

Mon père adorait Sonne contrairement à ma mère. Lui, l’avait très bien accepté. Mais, chez Howard et Heather Moriarty, c’était la seconde qui portait la culotte. Si la presse savait tout ce qu’il se passait entre eux, ils auraient, eux aussi, de quoi faire une édition spéciale.

-Je vais nous chercher à boire et à manger…


J’allai chercher l’apéritif et posai le plateau sur la table du salon. Mes parents s’étaient installés dans les divans alors que mon père racontait des anecdotes de leur trajet. J’avais l’impression qu’il sortait toujours les mêmes histoires à dormir debout… Comme celle de l’hôtesse de l’air qui a renversé du café sur un passager… A chacun de ses vols ça arrivait… Je crois simplement que mon père finit par être tellement en manque d’histoires qu’il se devait de reprendre des anciennes.  J’eus un sourire en coin.

-Les hôtesses de l’air de cette ligne renversent bien souvent du café, ils me semblent.

Je souris et servi un verre de champagne à chacun… Sauf à Sonne à qui je servi un jus d’orange.

Ma mère pris alors la parole en regardant ma femme.

-Alors, cette grossesse ? Ça se passe bien ? Vous savez déjà le sexe des enfants ? J’espère que ça sera des garçons. Les filles, ça pose toujours des problèmes.

Je vis bien que ma mère se retenait d’être plus désagréable encore… Mais son ton de voix laissait quand même transparaitre un profond mépris pour ma femme qu’elle considérait, toujours, comme une simple danseuse mal élevée.


@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 428
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Sam 17 Mar - 14:45



A Moriarty’s Evening
ft. Axel Moriarty






J’ai la ferme impression que la trotteuse égraine les secondes comme pour me narguer avant l’inévitable arrivé de nos invités et qu’Axel et moi ne faisons rien de plus que de meubler le temps avant  le début des hostilités…pardon ! Des festivités.

Au moins, nous pouvons compter sur Alan, le plus mignon animateur de foule au monde. Il est adorable dans ses habits choisis judicieusement pour  le réveillon. Il ressemble a Axel habillé comme ça…sauf pour les cheveux ça… ça sera toujours ses mauvaises gênes…

Quand le carillon annonce l’arrivée des parents d’Axel, je laisse mon époux aller les accueillir. Je limite mes mouvements si je veux avoir une chance de passer au travers de ma soirée. Admettre à haute voix cependant que j’ai de plus en plus de mal avec ma grossesse viendrait donner raison a Axel qui ne demande pas mieux que de me voir rester à la maison. Ce que je refuse catégoriquement.

J’affiche cependant mon plus beau sourire quand ils me rejoignent au salon, mon beau-père les bras chargé de cadeau qu’il dépose au pied du sapin avant de venir m’embrasser. Si l’atmosphère est encore tendue entre Heather et moi, je peux au moins compter sur Howard pour me faire sentir accepté.

Axel trouve le bon filon en allant directement chercher les hors d’œuvres et quelque chose à boire. Bien entendu, j’ai droit à un verre de jus d’orange bien que mes nerfs réclament la bouteille de champagne au complet, et en intraveineuse si possible !

Quand Heather demande si nous connaissons déjà le sexe des bébés, insinuant qu’il valait mieux n’avoir que des garçons sous prétexte que les filles n’étaient rien de plus que des problèmes, j’inspirais longuement tout en regardant Axel, comme si j’allais trouver en son regard un peu de ma patience qui se faisait déjà défaillante.

- Non. Pas encore. Mais comme il y en a trois, j’ose espérer que nous aurons au moins un garçon.

Mais bon, avec Axel nous n’en avions pas encore vraiment discuté, ni même d’éventuels prénoms. Peut-être parce que nous voulions avoir la surprise ou attendre de connaitre le sexe des bébés avant de nous avancer sur le sujet. Quoi qu’il en soit, mon médecin avait bien tenté lors de ma précédente ultrasound de connaître le sexe des bébés mais à trois, ça rend l’exercice encore plus compliqué.

- L’important c’est qu’ils soient tous les trois en santé et comme nous avons déjà un garçon, de ce côté-là nous n’avons pas à nous inquiéter. , dis-je en glissant ma main dans celle d’Axel.

J’étais heureuse que l’adoption soit enfin derrière nous même si  au début,  quand Axel avait commencé à me parler de ce projet je n’avais pas été emballée. Mais maintenant, il portant fièrement le nom de famille de mon époux et était désormais  son fils légitime. Au même titre que ceux que je portais.

Bien entendu, ma belle-mère ne voyait pas les choses de la même manière. Et ne manqua pas de le souligner, déposant sa coupe de champagne sur la table basse entre nous et désignant mon fils d’un doigt.

- Ce petit n’aura jamais les gênes d’un Moriarty ! Ce n’est certainement pas un bout de papier qui va changer quoi que ce soit là dedans !

- Donc, nous, en tant qu’épouse légitime ne sommes pas plus de vraies Moriarty, puisqu’un bout de papier ne semble pas être une preuve suffisante à vos yeux !


Ça commence plutôt bien cette soirée de réveillon !

Je me levais pour aller prendre Alan et l’assoir sur les genoux d’Axel. Peut-être comme pour défier un peu plus ma belle-mère mais surtout pour assoir notre statut de famille unis.

- Et si je ne devais mettre au monde que des filles, il faudra s’en réjouir parce que c’est bel et bien ma dernière grossesse.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 423
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Lun 19 Mar - 16:12



A Moriarty's Evening
ft. Sonne Moriarty


Ma mère avait, décidément, décidé d’être désagréable. Ça commença par des petites remarques mais, maintenant, elle attaquait clairement sur l’histoire des bébés. Je soupirai quand elle déclara qu’il valait mieux que les triplés soient des garçons et non des filles parce que les filles ça posait toujours problème. Si mon père était un républicain endurci, ma mère, elle, était pire. Elle savait pertinemment qu’il était plus facile pour un garçon d’avoir une place dans l’échiquier du pouvoir et elle voulait que sa descendance prospère comme le faisait mon père. Elle savoir qu’une fille aurait plus de mal à prétendre à une bonne place en politique et ne devrait se contenter qu’un rôle dans l’ombre aux côtés de son future mari. Comme le faisait ma mère, en fait.

Je voyais bien que la remarque n’avait pas plu à Sonne. Moi, j’avais l’habitude que ma mère parle de cette façon. J’étais habitué. Tout comme mon père était habitué à se faire reprendre de volée par sa femme. C’était certainement pour ça qu’il était, pour l’instant, uniquement témoin de la conversation.

Sonne rétorqua qu’on ne savait pas encore le sexe mais qu’elle espérait avoir au moins un garçon sur les trois. Je fixai ma mère.

-Effectivement. On a trois fois plus de chance qu’un couple qui n’attendrait qu’un seul enfant. C’est mathématique, mère…

Je laissai transparaitre un petit sourire en coin pour montrer à ma mère, par ma réflexion, qu’elle aurait pu faire le calcule toute seule comme un grande.

Elle ne dit rien. Elle se contenta de froncer les sourcils en me regardant avant de reposer son regard sur Sonne qui déclara que l’important était que les bébés soient en bonne santé. Et que même si on avait que des filles, on avait déjà un garçon. Je jetai un regard vers Alan avec un sourire aux lèvres. Je serrai, en même temps, ma main de Sonne. J’étais fier de notre petit Alan. Il grandissait bien et fera un parfait petit Moriarty malgré les gênes qu’il avait de Fetch.

Parlant de gêne, ma mère, toujours aussi désobligeante, continua à attaquer en disant qu’Alan ne sera jamais un Moriarty parce qu’il ne portait le nom que grâce à un papier… Je soufflai levant les yeux au ciel. J’avais envie de retoquer qu’il valait peut-être mieux qu’il n’ait pas les gênes… Quand on voyait River, je me demandais parfois si l’arbre n’était pas partiellement pourri. Alan aura peut-être tout ce qu’il lui faut d’un Moriarty, finalement : le nom.

Et c’est en ce sens que je voulais répondre mais Sonne m’anticipa en lançant une pique bien plus efficace qui permettait de toucher ma mère en évitant habilement de toucher le reste de la famille. Alors que la pique que je voulais lancer englobait tout le monde.

Je me retenais de rire mais un sourire plus franc s’afficha quand même sur mon visage alors que celui de ma mère laissait transparaitre son choc face à tant de répartie de la part de Sonne qui s’était levé pour prendre le petit Alan. Ma femme décréta que s’il n’y avait que des filles on devra se réjouir d’avoir Alan parce que c’était sa dernière grossesse. Je ne fus pas surpris de ça. Quatre enfants, c’était bien assez.

Ma mère me fixa encore choqué par la pique de Sonne mais pas abattue pour autant.

-Tu ne veux pas plus d’enfants, Axel ? Si ce n’est que des filles, il serait bien d’avoir un garçon légitime.

Ma mère était vraiment remontée.

-Quatre enfants, c’est bien assez, mère. Un c’est déjà beaucoup de travail alors avec quatre… Et puis, je serais un père comblé que les triplés soient des filles ou des garçons. Le sexe n’a aucune importance pour moi.

Je soutenais le regard de ma mère avant de regarder Sonne et Alan en leur souriant tendrement.

-Et Alan est mon fils et ton petit-fils que tu le veuille ou non.


Ma mère se renfrogna alors que mon père finit par sortir de son mutisme et regarda ma mère.

-Axel à raison, Heather. Ce petit est notre petit-fils et on doit le traiter comme tel.

Il sourit alors à Sonne.

-Vous avez déjà des idées de prénoms ? Un prénom, c’est très important. J’ai nommé mon fils Axel parce que c’était le nom de mon grand-père…

Je crois que mon père voulait insinuer qu’on devait choisir un nom qui avait du sens…  Et, si possible, du sens dans la famille comme le prénom d’un père, d’une mère, d’un grand-père ou d’une grand-mère. Personnellement, je n’y avais pas encore beaucoup réfléchi et on en avait pas encore parlé avec Sonne. Je me tournai vers ma femme. Peut-être était-ce le moment de lancer de nom.  


@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 428
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Lun 19 Mar - 20:14



A Moriarty’s Evening
ft. Axel Moriarty





Je sentais bien que je devrais déployer des efforts surhumains pour éviter d’assassiner ma belle-mère avant la fin de la soirée. Mes hormones faisaient déjà de moi une véritable  chipie, ajoutez à cela le facteur Heather Moriarty et vous obtenez un cocktail explosif. Et c’est malheureusement Axel et Howard qui seront coincés au travers de tout ça.

Mais c’est qu’elle me cherchait, avec ses remarques assassines complètement injustifiées et gratuites. À ce demandé comment Axel avait fait pour la supporter toutes ces années. Quoiqu’il faut admettre qu’elle a rarement quelque chose à reprocher à son fils chéri.  Je plains les différentes personnes qui ont dû intervenir auprès d’Axel quand il était petit… Heather a dû leur faire vivre un véritable enfer.  

Alan s’agite sur les genoux d’Axel. Le petit en a marre de rester sage. Il a besoin de bouger et moi aussi. Autant je ne m’endure plus les pieds quand je suis trop longtemps debout, autant que, lorsque je suis assise, j’ai mal au dos et aux hanches.

Cette grossesse sera bel et bien ma dernière et j’en profite pour le mentionner sachant pertinemment que cela fera, encore une fois, sourciller Heather.  Mon époux et moi n’en avons pas encore parlé mais il me paraît évident qu’à 4 enfants, notre famille sera complète.

Le risque de mettre au monde que des filles est bel et bien là et lorsque Axel tranche qu’Alan est maintenant son petit fils au même titre que les bébés à venir, je le remercie en caressant du pouce, sa main avec laquelle il tient la mienne.

Je ne remercierai jamais assez mon beau-père d’être intervenu à ce moment, déviant légèrement le sujet. Pas assez pour porter ombrage à sa femme et risquer de dormir sur le canapé de la chambre d’invité mais suffisamment pour que nous puissions calmer nos ardeurs. De toute façon, personne ne peut rien pour le sexe des enfants.

- Nous n’en avons pas encore discuté… En ce qui me concerne, j’adore les prénoms courts. C’est un bel hommage que de puiser dans ses origines.

Je tournais la tête vers Axel, souriante. L’idée d’aller regarder dans son arbre généalogique le nom de ses ancêtres me charme. Et puis ma belle-mère ne pourra pas me reprocher  quoi que ce soit en rapport aux prénoms sans risquer d’insulter sa Sainte famille !

Cependant, et j’espère qu’Axel n’y avait pas songé, je serais contre la suggestion d’appeler l’un des bébés «  Junior » si nous devions avoir au moins un garçon. « Axel Junior » finira par devenir uniquement Junior et je trouve ça affreux.  

- Je crois que nous devrions prendre le temps de regarder et s’il n’y a rien qui nous accroches, au moins nous en inspirer, tu en penses quoi, chéri ?

Je prends Alan des bras d’Axel puisque le petit gigote de plus en plus, énervé qu’il est par l’ambiance et par sa sieste d’après-midi qui fut écourtée.

- Avez-vous déjà choisis qui seront les parrains et les marraines ?

L’espace d’une seconde, j’allais répondre que je songeais piocher des noms au hasard dans le livre du téléphone mais je m’abstiens. Parce que ça ne ferait que de mettre de l’huile sur le feu. J’avoue cependant que je n’ai pas vraiment songé à ça. J’ai peur qu’Axel ne mentionne Sélène et que je doive lui expliquer qu’elle et moi ne sommes plus « autant » amies. Le moment serait très mal choisis de lui dire que le fait que je couche avec Amon ait légèrement refroidis l’ambiance entre nous deux.

- J’ai… heu… en fait oui j’ai pensé a deux personnes qui me sont chers mais il manque tout de même  deux autres couples.

Mon choix s’est arrêté sur Daniele et Maria. Parce que j’ai eu un coup de foudre amical pour cette dernière et que Daniele est le seul homme en qui j’ai assez confiance pour lui laisser toute décision envers ma progéniture en cas d’impossibilité de ma part. Bien que je sache qu’il a en horreur toute ce qui est en bas de la majorité,  je le sais capable de sentiment paternel bien plus qu’il ne se l’avouera jamais lui-même.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 423
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Mer 21 Mar - 15:16



A Moriarty's Evening
ft. Sonne Moriarty


Alan, que Sonne avait mis sur mes genoux, bougeait beaucoup. Il était tout petit mais ne tenait pas en place. C’était un garçon très éveillé et, je savais qu’il ne tarderait pas à marcher.

J’essayai de le tenir sur mes genoux tout en suivant la conversation houleuse entre Sonne et ma mère. Elles avaient des avis divergeant sur tout parce qu’elle ne venait pas du même monde et n’était pas de la même génération. Et je sentais que leur relation allait se cristalliser comme ça et que ça ne risquait pas de changer de sitôt. Heureusement qu’on ne voyait mes parents que deux ou trois fois l’année. Si on habitait la même ville, ça serait un cauchemar.

Les deux femmes débattaient sur le sexe des enfants et la légitimité d’Alan. Les visions de ma mère étaient grotesques. Le sang ne faisait pas la qualité de l’enfant. Sonne et moi, on l’élèvera comme ses frères et sœurs si bien qu’on ne verra aucune différence entre eux et Alan. Il est mon fils et je le fis bien comprendre à ma mère en défendant à la fois le petit roux et le point de vue de Sonne. Ma femme me remercia en caressant mon pouce et je lui adressai un sourire. Je savais qu’entendre ma mère dire tant de choses horribles sur son premier né devait être difficile à entendre. Mais quand ma mère détestait quelqu’un, elle était très forte pour dénigrer cette personne.

Mon père intervint aussi en notre sens. Et c’est ainsi qu’Heather Moriarty ferma, enfin, son clapet. Les questions de mon père étaient bien plus pacifistes mais elles arrivaient sûrement un peu trop tôt parce qu’on n’avait pas encore parlé des futurs prénoms de nos enfants, Sonne et moi. Mais en soit, c’était, peut-être, l’occasion de se fixer sur certaines idées.

Je regardai, donc, ma femme qui affirma qu’on en avait pas encore discuté mais qu’elle aimait les prénoms courts. Elle n’était pas contre l’idée de regarder dans ses origines pour choisir comme l’avait insinué mon père. Ça fit, d’ailleurs, sourire mon paternel. Pour ma part, j’étais d’accord avec Sonne et je répondis à son sourire par un autre.

-J’ai aussi un penchant pour les prénoms courts.


Certains prénoms me virent en tête alors qu’on discutait. James ou Jim en hommages à Jimmy… Alex pour faire écho à mon propre nom… Ce n’était que des idées. On a encore tout le temps d’y réfléchir ensemble avec Sonne. Elle, elle ne disait pas « non » à l’idée de regarder dans nos origines. Je lui souris.

-Je pense que c’est une merveilleuse idée. On a encore le temps d’y réfléchir, de toute façon. Savoir le sexe des enfants nous aidera, aussi, à affiner notre recherche.

Tout ça plaisait à mon père qui ne cessait de sourire. Sonne, elle, prit Alan dans ses bras parce qu’il bougeait de plus en plus au point que j’avais du mal à tenir en place.

Puis vint une autre question tout aussi cruciale que celle des prénoms : celle des parrains et marraines. Il faudra qu’on en trouve trois de chaque pour les trois enfants à venir. Ça n’allait pas être facile… Je n’avais ni frères, ni sœurs et Sonne non plus. Ça n’empêcha pas Sonne d’avoir une idée pour un parrain et une marraine. Je la regardais. Je me demandais bien qui elle avait en tête…

Je laissai la question en suspends pour regarder mon père et ma mère.

-Ça non plus on n’en a pas encore parlé. Mais j’ai une idée pour un parrain. Je pensais à Jimmy Reed… C’est un ami proche.


Ce n’était qu’un sur les trois qu’on devait trouver.

Un sourire s’afficha sur le visage de ma mère.

-C’est une très bonne idée, Axel. Jimmy Reed est un homme charmant !

Je regardai, ensuite, Sonne pour poser ma question.

-Tu as pensé à qui, toi ? Sélène ? Elle est déjà la marraine d’Alan, si je ne me trompe pas.

Je lui souriais impatient de savoir qui était son choix.

-J’espère que ce n’est pas une de ses amies danseuses.


Je levai les yeux au ciel à la nouvelle attaque de ma mère. Décidément, elle ne s’arrêtera jamais.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 428
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Jeu 22 Mar - 16:11



A Moriarty’s Evening
ft. Axel Moriarty





Je ne suis pas pressée de choisir les prénoms des bébés. D’abord parce que nous ne connaissons pas encore le sexe des enfants puis aussi parce que, en ce qui me concerne, l’aménagement de leur chambre qui n’est même pas encore commencé est un peu plus urgente. Nous aurons tout le loisir de débattre en proposant des prénoms, rouleaux de peinture en mains, non ?

Pour Alan,  je ne l’ai pas réellement choisi. Je ne voulais pas de cet enfant, j’étais résolue à le faire adopter et je n’ai donné que le premier prénom qui m’est venu à l’esprit.  Ce triste souvenir me fait réaliser que, de mes deux grossesses, je n’ai jamais désirés mes bébés…

Je suis un peu perdue dans mes pensées alors que mon beau-père passe déjà aux parrains et marraines.  Sauf pour Daniele et Maria, je n’ai aucune idée de qui pourrait revendiquer le titre.
Axel, lui, propose déjà Jimmy Reed, choix qui fut accueillit d’amblée par ma belle-mère.
Pourquoi ne suis-je pas surprise ?

- Tu le vois vraiment, élever nos enfants s’il devait nous arriver quelques choses, Axel ?

Je n’ai eu que très peu de contact avec cet homme mais le peu que j’ai vu ne me laisse aucun doute sur le fait qu’il ne serait très certainement pas mon premier choix pour le titre.  Et ce n’est pas qu’un bébé mais bien 4 au total qui se retrouverons sous la charge de l’un ou l’autre des parrains et marraines choisis.

De fait, je ne crois pas que Daniele serait plus à l’aise mais avec Maria pour l’épauler, il part quand même avec une longueur d’avance sur le Roi de BSB.

J’ai l’impression d’avoir prononcé un sacrilège si j’en juge par la tête qu’affiche maintenant Heather. Et moi,  pour toute réponse, je me contente de me tenir bien droite, et de lui sourire. Je prends goût à la défier en silence.

Axel, veut savoir à qui je pense, et je ne sais pas ce qui me fait plus frissonner entre le fait qu’il mentionne Sélène ou ma belle-mère qui  rétorque qu’elle espère que  je n’ai pas recruté dans mon ancien cercle d’amies.  Je préfère l’ignorer et répondre à Axel.

- J’ai pensé à Daniele et Maria. Je crois que mon choix vaut le tiens.

Mon patron en ferait probablement un arrêt cardiaque s’il m’entendait mais…

- De tous les gens que nous connaissons, je crois qu’ils sont les seuls à avoir les aptitudes à élever une famille.

Sélène n’a jamais su changer la couche d’Alan et même avant qu’elle ne me surprenne au lit avec son petit ami, elle demandait rarement des nouvelles de mon fils.  Mes beaux-parents sont rayés de la liste du simple fait qu’ils n’ont plus l’âge pour éduquer des enfants.  E.J. est retournée en Angleterre et je crains de ne plus la revoir. Mes amies qui me restent du club sont de véritables reines de la fête mais je ne leur confierais même pas mon chien.

Jimmy Reed…  est le choix d’Axel et puisque ce n’est pas les candidats qui se bousculent à notre porte, aussi bien le considérer. Seulement, j’ai autant confiance en lui qu’en… qu’en…  ben qu’en River Moriarty tient !

Je suis prise d’un frisson en pensant au cousin de mon mari.  Son visage s’impose dans ma tête, je n’arrive pas à le chasser.

- Oh !

Je lâche un petit cri de surprise, puis je grimace.

- Prend Alan, s’il-te-plaît, Axel !

J’ai une violente crampe au ventre qui me fait à ce point mal qu’elle m’en coupe le souffle.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 423
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Sam 24 Mar - 10:52



A Moriarty's Evening
ft. Sonne Moriarty


Des prénoms, on passa très rapidement aux parrains et marraines qui était un autre sujet qu’on n’avait pas encore évoqué avec Sonne. En fait, on avait pris tellement de temps à essayer de calibrer notre couple qu’on n’avait pas encore pensé à l’avenir des enfants… Mais la grossesse de Sonne n’était pas encore à terme alors on avait encore le temps de penser à tout ça. Les prénoms peuvent bien être trouvés à la dernière minute… Pour les parrains et marraines, un mois avant ce n’est pas trop tard.

Mais mon père était impatient de savoir nos idées sur ceux qui seront les « parents de remplacement » de nos triplés. Et je fis part de mon unique idée qui était Jimmy Reed. Ça plut à ma mère qui s’exclama positivement sur mon choix. Je savais qu’elle appréciait beaucoup Jimmy Reed… Tout comme elle avait apprécié son père de son vivant. Très apprécié… Je souris mais la réflexion de Sonne me fit tourner la tête vers elle. Sonne n’aimait pas Jimmy Reed autant que je l’aimais (heureusement, en fait…) et elle doutait des capacités du patron de BSC à pouvoir élevé un enfant si jamais il nous arrivait quelque chose.

-Oui, je le vois assez bien. Nos enfants auront tout ce qu’ils auront besoin avec Jimmy Reed. De plus, la mère de Jimmy est toujours en vie. Elle pourrait l’aider.


Puis, tout ça c’était dans des cas extrême. Le rôle de parrain est, au départ, symbolique. Et si Sonne doutait des capacités de Jimmy à pouvoir élever nos enfants, elle devait se rassurer en se disant qu’il y aurait deux autres couples pour pourvoir à leurs besoins au cas où il nous arriverait quelque chose. Sans compter la marraine d’Alan et, du coup, Amon Sørensen qui était en couple avec cette dernière.

Ma mère n’appréciait pas vraiment la remarque de Sonne et le fit comprendre à ma femme par un regard assassin. Mon père lui regardait sans faire de commentaire même s’il semblait apprécier le choix de Jimmy Reed.

Je redirigeai, donc, légèrement le sujet pour savoir qui était les choix de Sonne. Ma mère émit un commentaire mais ma femme l’évita habilement avant de me révéler son choix qui était, naturellement, Ricci et sa petite-amie. Je souris. Elle venait de me dire que Jimmy aura du mal à remplir le rôle de « père de substitution » mais moi je doutais clairement des capacités de Ricci. Mais je n’émis aucun commentaire. Je savais que le choix de Sonne était logique et je le comprenais. Elle s’était liée d’amitié avec Ricci et Watson vu qu’elle travaillait pour l’Italien depuis plusieurs mois.

Ma femme justifia son choix en disant qu’ils étaient les seuls à pouvoir élever une famille. Maria, peut-être, mais Ricci j’en doutais bien que le petit Anthony ne soit pas encore mort d’après les dernières nouvelles…

-C’est une excellente idée, Sonne. Ricci et Watson est un merveilleux choix. Il nous restera trois personnes à trouver comme ça.


Ma mère fit la moue. Pas pour le choix de Sonne qu’elle approuvait certainement mais parce que, du coup, elle n’avait rien à critiquer. Mes parents appréciaient Ricci, surtout mon père. D’ailleurs, ce dernier ne tarda pas à se manifester avec un grand sourire aux lèvres.

-Daniele Ricci est vraiment un très bon choix. Tu as de très bons goûts Sonne et des amitiés respectables.


Il se tourna alors vers moi.

-Pourquoi tu ne choisirais pas Antonio Ricci et sa femme pour le dernier couple, Axel ? Les Moriarty et les Ricci sont très proches et Antonio n’a jamais oublié de t’envoyer un cadeau à tous tes anniversaires. Il sera ravi d’être le parrain d’un de tes enfants.


Mon père avait parfois des idées farfelues… Antonio, le père de Daniele, est vraiment très proche de mon père mais pour des histoires de politique et de commerce. C’est là-dessus que se base leur amitié uniquement. Et c’est pour entretenir ça qu’Antonio Ricci m’envoyait des cadeaux à chacun de mes anniversaires.

Puis, Antonio Ricci avait plus de 70 ans… C’était un peu vieux…

J’allais dire à mon père qu’on y réfléchira Sonne et moi quand cette dernière lâcha un cri de surprise qui fit sursauter ma mère. Elle me passa Alan et sembla comme se plier en deux de douleur.

Je pris un air très inquiet.

-Sonne ! Ça va ?

Mon père s’approcha d’elle alors que ma mère, elle, ne bougea pas d’un poil et continuait de boire le champagne.

-Sonne… Tu as mal quelque part ? Tu veux que j’appelle une ambulance ?

Ma femme étant enceinte, j’étais prêt à agir vite. Je savais que ça ne pouvait être qu’une crampe comme ça pouvait être plus grave. Et je ne voulais prendre aucun risque.

Je passai Alan à mon père pour passer ma main dans le dos de Sonne pour pouvoir l’aider au mieux.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 428
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Sam 24 Mar - 16:53



A Moriarty’s Evening
ft. Axel Moriarty





Les parrains et les marraines, les prénoms des bébés et tout ce qui vient avec meubles notre conversation qui devient bien vite redondante. J’aimerais pouvoir avoir le prétexte de l’âge, comme mon fils, mon m’agiter afin de signifier mon impatience de passer à autre chose.

Ma porte de sortie,  m’est tout de même offerte plus vite que je ne le croyais bien que je me serais passé de la douleur. Ça vient depuis mon ventre, m’élancer jusque dans mon dos. Une douleur lancinante qui me coupe le souffle.

Je passe  Alan à Axel qui le passe à son père  en me demandant sur un ton difficilement plus inquiet s’il devait appeler une ambulance. J’hésite à lui dire que ce serait peut-être une bonne idée mais la douleur s’estompe comme elle est arrivé : en un battement de cils.

Mes deux mains sur mon ventre, je prends le temps de me remettre avant de lever les yeux vers Axel et de lui faire signe que non, de la tête.  Howard Moriarty se recule pour reprendre sa place dans son fauteuil, faisant sauter Alan sur ses genoux.

- C’est terminé…  ce devait être… l’un des bébés qui a changé de place…

Qui a changé de place ou qui a grugé avec des crocs acérés dans ma chair pour s’en faire, de l’espace ! Il me semble que ce serait un cas de champagne ! SI je pouvais en boire une longue gorgée et endormir les bébés quelques heures, plutôt que d’endurer leur combat pour un millimètre d’espace.  Pourtant, vu la grosseur de mon ventre, ils doivent bien  trouver leur compte, non ?

- Je crois que ce serait un bon moment pour passer à table.

J’ai l’impression que je bouger un peu changera mon mal de place et, n’attendant pas la validation de ma suggestion, je me lève, mon dos arqué vers l’arrière pour m’aider à soulever mon gros ventre et, une fois sur les pieds, et stable, je me dirige vers la cuisine pour sortir l’énorme dinde qui fini de réchauffer, du four.

Axel a visiblement un problème avec les quantités ! Nous aurons des restants jusqu’au jour de l’an avec tous les accompagnements qui viennent avec le volatile cuit. Peut-être mon mari est-il déjà en mode famille élargie. Quand nos 4 enfants atteindront l’adolescence, il faudra  songer à déménager à même un supermarché pour nourrir leur appétit en pleine croissance !

J’attends l’aide d’Axel pour  apporter les plats sur la table, c’est surtout que je n’aurai pas la force de déplacer l’oiseau de nouveau. C’est cependant son père qui vient me rejoindre, Axel, installant notre fils dans sa chaise.

- Il faut excuser mon épouse, Sonne, me dit-il  presque chuchotant Elle tient à ses manières et ses méthodes.

Je lui souris, sincèrement. Je l’aime bien, mon beau-père. S’il n’en tenait que de lui, je serais heureuse de le voir tous les jours.  Malheureusement, il ne vient qu’en pair et sa douce moitié est pourris jusqu’à la moelle.

Les plats posés sur la table, nous prenons tous place et l’honneur de découper l’oiseau revient bien entendu à mon beau-père. Seulement, se dernier, heureux de prendre part à un premier Noël chez son fils, passe la tradition entre les mains d’Axel.

- C’est ta maison, mon fils, à toi l’honneur !

Axel, est si beau, en ce moment même, avec les rennes de la famille Moriarty entre les mains, le temps d’une soirée. Et ma belle-mère, qui s’en étouffe presque, dissimule très bien ce qu’elle pense vraiment en prenant une longue, très longue gorgée de vin.



@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 423
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   Lun 26 Mar - 16:03



A Moriarty's Evening
ft. Sonne Moriarty


Sonne était pliée en deux et ça amena mon inquiétude. Sa grossesse était une grossesse spéciale et les médecins avaient dit de se méfier de tous les signes. Et une douleur comme ça était un signe de quelque chose. Mon père prit Alan pendant que je cherchais à savoir s’il fallait appeler une ambulance ou non.

Mais Sonne refusa et semblait, tout d’un coup, aller mieux. Elle déclara que c’était terminé et que ça ne devait être qu’un des bébés qui avait bougé. C’était quand même toujours inquiétant de la voir se tordre de douleur comme ça. Mais les grossesses, quelles qu’elles soient, étaient toujours un passage pas forcément agréable. Et, pour Sonne, ça l’était encore plus parce qu’elle attendait trois enfants.

-Tu es sûre ?

Elle semblait l’être. En tout cas, elle n’était plus pliée en deux, ce qui était rassurant. Mon père nous regardait en tenant Alan sur ses genoux pendant que ma mère, elle, regardait la scène sans arrêter de boire son champagne avec, toujours, son air distingué et agacé sur la face. Sonne aurait été pliée en quatre que ma mère n’aurait quand même pas bougé pour l’aider.

Sonne jugea, alors, que c’était le bon moment pour passer à table. Je compris qu’elle avait envie que le repas passe vite. Et moi aussi, d’ailleurs. Elle commença à partir vers la cuisine et je me tournai vers mes parents.

-Oui, on devrait passer à table. On sera mieux assis.

Ma mère ne se fit pas prier et se dirigea vers la table dressée pour l’occasion. Je ne tardai pas à la rejoindre pendant que mon père, lui, me rendit Alan en disant qu’il allait aller aider Sonne pour déplacer la dinde. Je lui souris, le remerciant d’un regard. Heureusement qu’il était là aujourd’hui…

Je plaçai Alan dans sa chaise. Il n’avait pas l’air content de se faire trimbaler de bras en bras… Et encore moins de finir dans sa chaise où il pouvait, encore moins, gesticuler. Ma mère le regardait d’un drôle d’air mais ne fit aucun commentaire.

J’attendis, une fois qu’on fut tous à table, que mon père s’occupe du découpage de la viande. Mais il remit cet honneur entre mes mains.

-Merci !

Je laissai apparaitre une large sourire et pris le couteau pour couper l’oiseau. Je ne vis pas les expressions de ma mère. Je me contentai de coupe la dinde en riant d’Alan qui applaudissait. Une fois que ce fut fait, je servis tout le monde et levai mon verre.

-A la famille Moriarty !

C’était notre premier Noël avec Alan et Sonne au sein de la famille Moriarty. Un Noël houleux où on put sentir, jusqu’à la fin de la soirée, les tensions qu’il y avait entre ma mère et ma femme. Une tension qui ne viendra à disparaitre que quand ma mère voudra bien comprendre que Sonne et la femme de ma vie et que, de ce fait, elle faisait partie intégrante de la famille.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A Moriarty's Evening [PV Sonne][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kali Moriarty
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]
» Dean Moriarty
» La tour infernale résonne annonçant la libération des 108 fléaux trop longtemps retenus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Villa d'Axel Moriarty-