AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Peyton Davis


Messages : 111
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Ven 30 Mar - 22:43



what goes around comes around

ft. Howard Stone & Hank North




Il ne m’avait suffit que de quelques larmes et de tremblements convaincants pour suffire aux personnels du Bellagio d’acheter ma version des fats. De toute façon, je n’étais coupable d’absolument rien.

Le seul coupable était se déséquilibré mental d’Hank North  qui avait saccagé ma chambre alors qu’Howard Stone me faisait un plaidoyer des plus ridicules dans ma chambre.  Ce passage de l’histoire ne manqua d’ailleurs pas de faire sourciller Spitfire,  le directeur de l’établissement.

- A-t-il eu… des…des… gestes…inappropriés envers vous, Mademoiselle Davis ?

Ce à quoi j’ai répondu en fondant un peu plus en larmes puis tournant la tête, ma main  devant comme pour lui faire comprendre que tout ceci était beaucoup trop douloureux pour moi que de lui en parler.

L’inventaire des dégâts fait et ma déposition officielle prise, j’avais été relocalisé dans une chambre, un peu moins luxueuse, dédommagement en prime !  

Mon petit doigt me dit que je n’aurai pas besoin de beaucoup d’effort pour  avoir des retours sur toute cette histoire… puisqu’on m’a assuré que le Bellagio avait placé mes deux visiteurs sur la liste des indésirables et qu’ils devraient répondre de leurs actes…

À suivre…


@ Billy Lighter







07 Fevrier 1983



Monsieur,

Le soir du  03 Février 1983, vous avez visité notre Hôtel en compagnie de Howard Stone comme en témoigne notre système de caméra surveillance. Vous et Monsieur Stone avez accompagné Mademoiselle Peyton Davis à la suite présidentielle qu’elle occupait lors de la durée de son contrat.

Selon Mademoiselle Davis, Monsieur Stone et elle étaient dans la chambre de la suite, au moment où vous auriez saccagé la chambre. Après vérification à l’aide de caméras de surveillances situées sur la terrasse,  nous pouvons corroborer ses dires.

Nous vous mettons en demeures, Messieur, et exigeons le paiement immédiat de la somme de 16 634.67$ pour dommages causé dans la suite présidentielle.

Nous sommes aux regrets de vous  avisé que nous n’hésiterons pas à engagés des poursuites judiciaires à votre égards si vous ne donnez pas suite à notre demande.

Veuillez, Monsieur North, acceptez l’expression de nos salutations distinguées.



Andrew Spitfire
Bellagio Management











07 Fevrier 1983




Monsieur,

Le soir du  03 Février 1983, vous avez visité notre Hôtel en compagnie de Hank North comme en témoigne notre système de caméra surveillance. Vous et Monsieur North avez accompagné Mademoiselle Peyton Davis à la suite présidentielle qu’elle occupait lors de la durée de son contrat.

Selon Mademoiselle Davis, vous étiez avec elle dans la chambre de sa suite alors que Monsieur North vandalisait la suite. Il s’avère que des caméras de surveillance installées à même la terrasse à des fins de sécurité confirment que Monsieur North vandalise bel et bien la chambre.

Nous apprécierions avoir votre version des faits et ainsi, évité toute forme de préjudices à votre égard.

Veuillez acceptez, Monsieur Stone, l’expression de nos salutation distinguées.



Andrew Spitfire
Bellagio Management
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1397
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Lun 25 Juin - 19:58



What Goes Around Comes Around
ft. Howard Stone


On était deux jours avant le commencement du tournage et à quelques jours déjà de notre mariage… Bailey et moi vivions pratiquement d’amour et d’eau fraîche… Ou plutôt, d’amour et des restes de la fête. Nous n’avions pas mis un pied hors de la villa depuis notre union… Quant à ce que nous faisions de nos journées… et bien nous nous contentions de faire ce que nous faisions de mieux au point que j’en perdais complètement la notion du temps…

Parfois, je m’endormais et quand je me réveillais, je ne savais pas trop si c’était le jour ou la nuit, le matin ou l’après-midi… Et je m’en foutais comme de l’an 40… Le téléphone avait sonné quelques fois, et on l’avait laissé sonner en rigolant à chaque fois.

Nos derniers ébats avaient été intenses au point qu’on avait dû dormir plus longtemps qu’on ne l’avait fait jusque-là. Quand j’ouvris finalement les yeux, la première chose que je vis, même si j’étais complètement dans le gaz, ce fut le visage paisiblement endormi de mon épouse. Je la regardai un moment, la laissant dormir détaillant les traits de son visage…

Jusqu’à ce que je doive me lever… J’avais besoin de pisser, primo… Et ensuite, j’avais envie d’une cigarette que j’allumai après avoir enfilé une chemise et un jeans sans m’encombrer d’un slip parce que de toute façon, je savais que ce serait quand même pour l’enlever après.

Je descendis à la cuisine, me fis un café en regardant vaguement par la fenêtre, ma clope pendant à mes lèvres… Il faisait vachement beau et j’avais envie de prendre un peu le soleil alors je décidai d’aller boire mon café sur le pas de la porte de la villa.

Je m’installai et après quelques minutes, le petit gars qui livrait le courrier sur son vélo arriva… C’était bien la première fois que je le voyais… En général, à cette heure-ci, soit j’étais encore au lit si je n’avais rien à faire ailleurs, soit j’étais déjà en tournage. Et en arrivant à hauteur de la villa, quand il m’aperçut, il failli bien se planter en prenant la bordure du trottoir au bout de l’allée...

-Waoh…

Il se rattrapa de justesse en jurant et n’osa plus me regarder, fouillant dans son sac probablement dans le but de vite mettre le courrier dans la boîte aux lettres avant de fuir… je le regardai en rigolant et en lui faisant signe d’approcher.

-Hey… Hey… Viens ici !... Je vais pas te bouffer… Apporte-moi le courrier, tiens… M’évitera de me traîner jusque-là.

Le pré-ado hésita, je tirai sur ma clope, lui faisant encore signe de la main d’approcher et il se décida à passer le portail. J’attendis qu’il approche en souriant… Il osait plus me regarder maintenant.

-Salut… Hey… Fais pas cette tête, moi aussi, je me suis déjà planté en vélo. Et toi, tu t’es même rattrapé alors…

Je tendis la main et lui dit doucement, en me penchant pour capter son regard et je vis un petit sourire se dessiner sur son visage…

-Tu me donnes mon courrier ?

Il me le donna mais faisait toujours le timide. Je posai les lettres à côté de moi puis lui tendis la main.

-Moi, c’est Hank. Toi, tu t’appelles comment ?

Le petit serra ma main et releva le regard.

-Miguel.

Je lâchai sa main et me levai, mon courrier en main…

-Enchanté, Miguel. Et merci pour le courrier. Fais attention à pas te planter le reste de ta tournée, ok ?

Tout sourire, le petit hocha la tête et repartit le long de l’allée en faisant signe en récupérant son vélo à la sortie.

Je rentrai dans la villa en passant en revue les lettres que j’avais là, ma clope au bec, avant de l’écraser dans le cendrier de la cuisine en voyant la lettre qui portait le logo du Bellagio.

-Oh… oh… pas bon, ça…

La dernière fois que j’avais été au Bellagio… C’était avec Stone et j’avais mis à sac leur suite présidentielle… Je lus la lettre en me mordant la lèvre inférieure et mon front appuyé contre le métal froid de la porte du frigo… Je grommelai…

-Oh… Putain…

16 634.67$... C’était pas rien, même pour moi… Bon, ok, ça allait pas me ruiner non plus, bien qu’après les démarches en justice de ces derniers temps, je me serais bien passé de ça. Je m’écartai du frigo et décrochai le téléphone mural de la cuisine pour composer le numéro de Stone… Pendant que la tonalité retentissait à l’autre bout du fil, je m’allumai une nouvelle clope.

Pourquoi j’explosais pas ? C’était simple. J’avais merdé, j’avais merdé… Je le savais…

Ça finit par décrocher et j’aurais reconnu Howard entre mille…

-C’est Hank… T’as été relevé ton courrier ? Histoire de savoir si cette petite pute de Lola nous a mis dans la merde tous les deux… ou si c’est juste moi…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1388
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Jeu 28 Juin - 11:14



What Goes Around Comes Around
ft. Hank North


Dring Dring

Je me retournai dans mon lit une fois, les yeux clos et la tête encore dans mes rêves alors que…

Dring Dring


Ce foutu téléphone n’arrêtait pas de sonner… J’voulais pas m’lever… Alors je mis mon coussin sur ma tête pour essayer de plus entendre la sonnerie… Apolline était déjà partie à un rendez-vous ou l’autre… Moi, j’faisais la grasse mat’ et j’voulais continuer à la faire mais…

Dring Dring

Ben, apparemment, j’pouvais pas. J’balançai mon coussin en marmonnant des insultes à j’sais pas qui qui me téléphonnait à une heure si matinale… Je relevai le regard sur mon réveil.

8h40…

-P’taaaaaaaaain…

C’était encore la nuit… Et y’a quelqu’un qui m’appelait. Je grommelai avant de prendre le combiné du téléphone qui reposait sur ma table de nuit. J’avais les yeux à moitié ouverts et j’étais complètement dans le gaz.

-Ouais ?


C’était Hank à l’autre bout du fil. Je me frottai les yeux et soupirai un p’tit peu.

-Salut Hank…


Il me laissa pas le temps d’en dire plus. Il me demanda si j’avais été relevé mon courrier… J’lui aurais bien dit que j’étais dans mon lit et que c’était encore la nuit mais il me laissa pas vraiment l’temps d’en placer un. L’avait l’air stressé… Mais l’avait souvent l’air stressé alors c’était normal.

Mais quand il enchaina sur Lola et sur sa foutue lettre, je me redressai un peu dans mon lit… Enfin, pas d’un coup, hein… Faut pas déconner. Mais j’étais assis contre la tête de lit et je ressentis, à nouveau, le poids des ennuis que j’avais senti hier en recevant la lettre du Bellagio… J’fis une p’tite moue ennuyée. Lola avait aussi pas raté Hank, apparemment. Ma voix était toujours endormie mais aussi ennuyée. Pas par Hank mais par les merdes qui nous étaient encore tombées dessus.

-Nan… Elle m’a mis dans la merdre aussi… J’ai reçu une lettre du Bellagio hier… L’était mis que les caméras de surveillances t’ont vu vandaliser la chambre et ont vu que j’étais présent aussi. Ils veulent ma version des faits… J’sais pas trop ce que ça sous-entends…


Je soupirai et de ma main libre, j’pris mon paquet de cigarette et en sorti une avant de prendre mon briquet et de l’allumé. Après avoir tiré dessus, je repris :

-Et toi ? L’était mis quoi dans ta lettre. J’suppose que t’as des ennuis encore plus grands vu qu’ils t’ont vu vandaliser la suite…


C’était pas une histoire cool tout ça. La p’tite Lola avait vraiment dépassé les bornes.

@ Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1397
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Sam 30 Juin - 22:53



What Goes Around Comes Around
ft. Howard Stone


Howard avait fini par décrocher son PUTAIN de téléphone. Heureusement parce que sinon, ça aurait été le mien qui aurait morflé. Je voulais bien admettre que j’avais déconné et que je méritais un peu le retour de flamme, mais avoir des obstacles en travers de mon chemin maintenant que le temps était venu de voir s’il y avait pas moyen de minimiser les dégâts, ça risquait de vite me casser les couilles.

Et c’était jamais bon de me casser les couilles.

Or, Howard était à deux doigts de me les briser menu.

Mais il avait décroché, et j’avais entendu sa voix pâteuse et endormie à l’autre bout du fil qui m’avait fait me retourner vers l’horloge qui indiquait 08 :43. Oh… C’était encore la nuit, en fait… Dans le fuseau horaire d’Howard Stone… j’avais pas fait attention à ça.

Mais bon, j’étais un peu dans la merde et je supposais que lui aussi.

J’étais entré direct dans le vif du sujet… Peut-être un peu vite pour Howard qui, en plus qu’il soit relativement tôt, avait probablement la gueule de bois au point de gémir que la vie était très nulle…

En l’occurrence, ce n’était pas si faux que ça.

Je pris le corps du téléphone que je décrochai du mur pour pouvoir faire les cent pas tout en expliquant mon cas au batteur et en l’écoutant ensuite me répliquer que Lola l’avait pas raté non plus et que le Bellagio voulait sa version des faits.

Je m’emballai un peu, mais le seul signe que ça commençait à m’énerver, cette histoire, c’était que je ricanais.

-Ta version des faits ? Quoi ils veulent te faire passer un putain d’interrogatoire ? Y a que les flics qui peuvent faire ça, Howie.

Enfin, je pensais bien qu’il n’y avait que les flics qui pouvaient le faire.

Howard me demanda ce qu’il y avait dans ma lettre à moi. Je l’avais toujours en main et la replaçai à hauteur de mon visage pour relire.

-Ils me disent que je leur dois 16 634.67$ !!! Pour les dégâts et tout.

Je soupirai et me laissai aller, mon dos contre le frigo et le cornet du téléphone contre mon oreille.

-Ça fait cher l’abstinence !

Je ne regrettais pas de m’être retenu, j’en étais très fier au contraire et ça me confortait dans mes sentiments pour Bailey… Par contre, je commençais à me dire que c’était quand même dingue que je devienne violent quand… ben quand je me retenais… Si j’avais cédé bêtement aux avances de Lola, ça aurait été probablement complètement différent. Elle ne m’aurait pas provoqué encore plus fort après m’avoir excité, je serais pas devenu furieux au point d’avoir des idées à la con…

Peut-être que c’était Stopher qui avait raison et que je devais me faire soigner…

-C’est plus que nos gains aux jeux…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1388
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Mar 3 Juil - 11:57



What Goes Around Comes Around
ft. Hank North


La p’tite Lola nous avait mis dans la merde. Et elle était, quelque part, responsable de ce coup de fil d’Hank en pleine nuit… J’me jurai à moi-même que la prochaine fois que je vois Lola, j’lui tords le cou. Moi, j’lui avais rien fait. J’avais même rien cassé dans sa foutue suite, alors…

Pourtant le Bellagio demandait quand même ma version des faits et j’savais pas vraiment pourquoi. S’ils avaient vraiment vu ce qu’il s’était passé avec les vidéos, ils avaient pu voir que j’avais rien fait. Maintenant, si c’était pour dire quelque chose contre Hank, ils pouvaient aller se faire foutre.

Hank disait qu’il y avait que les flics qui pouvaient m’interroger. Je frottai mes yeux du revers de ma main qui tenait ma cigarette avant de tirer un coup dessus. Ouais, j’savais qu’il y avait que les flics… Mais j’savais aussi que Lola avait sûrement plein d’influence sur les gens et qu’elle pourrait facilement nous mettre dans la merde juste parce qu’elle en a envie.

-Ouais, j’sais… J’comptais pas vraiment aller jusque là-bas pour m’expliquer. J’ai rien n’a me reprocher, moi. J’ai rien fait.


Ouais, j’suis innocent. J’suis souvent innocent, d’ailleurs mais les gens me croient toujours coupables.

Restait à savoir ce qu’il y avait dans la lettre d’Hank. Y’eu un tout p’tit silence à l’autre bout du fil et j’en profitais pour fumer ma clope mon dos appuyé contre la tête de lit. Hank repris alors la parole et déclara qu’il devait 16 634.67 dollars pour les dégâts. J’entrouvris la bouche.

-P’taaain. C’est super beaucoup. Ils exagèrent…

Enfin, Hank l’avait quand même bien amochée cette suite… Mais bon, 16 000 dollars c’était énorme. J’fis la moue un p’tit peu triste pour le compte en banque d’Hank.

Mon pote déclara que c’était cher l’abstinence. J’approuvai de la tête même s’il ne pouvait pas le voir.

-Ouais. On aurait peut-être pas dû se retenir. On aurait dû partir du fait que tout ce qui s’est passé à Vegas reste à Vegas.

En gros, on aurait pu dire qu’on a rien fait à nos copines. On aurait pu même se saouler la gueule le jour même pour se persuadé qu’on a rien fait.

J’soupirai alors qu’Hank constata que ce qu’il devait payer, c’était plus que nos gains aux jeux. Ouais, on avait gagné un peu d’argent à Vegas. Une somme qu’on avait partagée en deux.

-Ouais… Tu pourras même pas payer la moitié avec tes gains…

Je plaignais Hank. J’aurais reçu une facture pareille, j’crois pas que j’aurais eu la force de la payer. J’ai déjà pas la force de payer mes dettes de jeu alors ça…

-T’en as déjà parlé à Bailey, toi ? Parce que moi, j’vois pas l’intérêt d’en parler à Apolline… Je suppose qu’ils peuvent rien me faire, hein ?

C’était de Peyton qu’on parlait alors p’tètre que je devrais m’inquiéter…


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1397
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Jeu 5 Juil - 17:46



What Goes Around Comes Around
ft. Howard Stone


Tu m’étonnes qu’Howard comptait pas retourner jusqu’à Vegas pour donner sa version des faits… Ça aurait été la putain de CIA qui aurait été à son cul qu’il l’aurait pas bougé plus non plus. De ce que j’en savais, il était déjà criblé de dettes depuis des années ce qui lui avait valu une agression de la part des Los Diablos. Est-ce que ça lui avait fait faire une prise de conscience ?

Heu… C’est d’Howard Stone, qu’on parle, les petits gars… Et le jour où Howard Stone prendra conscience de quelque chose, là, je paniquerai.

Dans mes cent pas, j’arrivai à nouveau près du frigo, y reposai mon front et soupirai alors qu’Howard au téléphone me sortait ses phrases préférées : « J’ai rien à me reprocher, moi. J’ai rien fait. »

-Je sais que t’as rien fait. C’est moi qui ai démoli cette suite. Peut-être que j’aurais mieux fait de la démolir elle.

Non… Ça, ça aurait été l’idée de merde par excellence. J’aurais été recta à la case prison, sans passer par la case départ, si j’avais frappé Lola. Et c’était autre chose que 16 000$, ça. Mais bon, j’étais chaud bouillant de colère, là maintenant et c’était pour ça que j’avais le front appuyé sur le frigo dont la surface était plus fraîche. Alors c’était juste façon de parler que je disais ça.

Je posai la lettre du Bellagio et le corps du téléphone le temps de m’allumer une clope en écoutant Howard s’exclamer que 16 000$, c’était quand même « super beaucoup ». Ouais, j’étais bien d’accord avec ça et je hochai la tête même si Howard ne pouvait pas me voir.

Je soufflai la fumée de ma clope quand Howard ajouta qu’on aurait mieux fait de ne pas nous retenir, de céder à la moindre de nos pulsion, en partant du principe que tout ce qui se passait à Vegas restait à Vegas.

-Ouais… Et le pire, c’était que Bailey m’avait dit qu’elle était d’accord pour ça…

Je tirai un bon coup sur ma clope, regardant la lettre du Bellagio…

-Mais tu sais quoi ? D’un autre côté… Si c’était à refaire, je m’abstiendrais encore…

Je frottai un de mes yeux parce que ma fumée m’était revenue en plein dedans. Puis je repris le corps du téléphone, ne tenant ma clope qu’entre mes lèvres.

-Le truc… le seul truc que j’éviterais de faire si on pouvait refaire la scène, ce serait de me mettre à tout casser. Je sais même pas pourquoi j’ai été jusque-là.

Enfin si… Lola m’avait mis les nerfs en pelote… Mais bon…

-Enfin, de toute façon, le problème avec la vraie vie, c’est qu’on peut pas retourner la putain de scène, alors…

J’avais constaté que la somme que je devais au Bellagio, c’était plus que nos gains aux jeux. C’était pas tant l’argent, le problème, mais plutôt ce que Howard souleva ensuite en me demandant si j’allais en parler à Bailey, ajoutant que lui-même ne voyait foutrement pas l’intérêt d’en parler à Apolline.

-Sans blague, Howard…

Il était plus sur une cachoterie de plus ou de moins…
Je recommençai à faire les cent pas, aussi loin que me le permettait le câble d’alimentation du téléphone.

-Moi… Ouais, probablement que je vais le dire à Bailey… Je crois…

Parce que justement, la deuxième partie de la question d’Howard, je m’en méfiais plus que la facture en soit.

-Le Bellagio peut rien nous faire de plus. Si je paye, ils nous foutront la paix. Et je vais payer même si ça me casse les couilles. Mais je vais le dire à Bailey quand même pour la simple et bonne raison que je préfère qu’elle apprenne cette histoire par moi que par la presse.

Plus je parlais, plus mon ton remontait.

-Parce que vu le genre de petite salope à qui on a affaire, il y a de grande chance que ça soit un jour étalé dans L.A.People. Et au moment où on s’y attendra le moins…

Et si, entre temps, Moriarty pouvait la troncher jusqu’à ce qu’elle en crève, comme Kraken le ferait, ça m’arrangerait.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1388
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Lun 9 Juil - 12:59



What Goes Around Comes Around
ft. Hank North


J’avais rien fait… C’est ce que je constatais de cette histoire… J’ai suivi Peyton dans sa suite, il s’est rien passé entre nous, elle a fait sa p’tite crise et Hank a démoli sa suite. Moi, j’ai strictement rien n’a me reprocher pour une fois… Hank confirma. Et il confirma, aussi, que c’était lui qui avait démoli la suite. Il ajouta qu’il aurait p’tètre dû démolir la p’tite Lola à la place. Même si ça aurait été drôle, ça aurait pas été une bonne idée à mon avis.

-Ouais… Non… J’crois que ça aurait été pire si t’avais fait ça…

Moi j’pensais juste qu’on aurait dû craquer… On se serait envoyé en l’air, on aurait bu et tout le monde aurait été content. Les filles l’auraient pas su parce que tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas… Ça aurait p’tètre éviter les 16 000 dollars à payer pour Hank. Surtout qu’il disait que Bailey lui avait donné l’autorisation de déraper. J’levai un sourcil. Bah pourquoi il l’a pas fait alors ? Là j’avais un p’tit peu de mal à comprendre.

-Tu avais cette option là en plus…

J’disais ça d’un air un p’tit peu jaloux. Apolline ne m’avait pas donné la même autorisation… Enfin, elle m’avait rien interdit non plus mais comme j’étais en couple ça me semblait logique.

T’façon même avec l’autorisation, si c’était à refaire, il aurait fait la même chose.

-Moi, si ça avait été à refaire, j’serais resté au casino…

Ouais, j’aurais p’tètre mieux fait d’y rester plutôt d’aller me casser les couilles dans la suite de Lola… Faut dire, on aurait pas eu la Présidentielle si on avait fait ça… Mais, finalement, on l’avait quand même pas eue la Présidentielle vu que Hank l’avait démolie…

Et Hank regrettais un p’tit peu d’avoir tout démoli. Si c’était à refaire, l’aurait rien cassé. J’haussai les épaules. Ouais… Mais on pouvait pas revenir en arrière et c’est ce que constata Hank avec dépit.

-Nan… La vie est nulle parfois…


Quand tu fais une erreur, tu peux pas l’effacer. Et cette erreur-là, j’voulais pas trop qu’Apolline soit au courant. Du coup, j’allais pas lui en parler. Puis lui dire quoi ? Que j’avais reçu une lettre mais que j’avais rien fait ? Non, y’avait rien à dire vu que, effectivement, je n’avais rien fait.

J’continuai de fumer alors que ça étonnait pas vraiment Hank que j’allais pas en parler à ma p’tite-amie. Lui, il allait sûrement le dire à Bailey. Mes lèvres se pincèrent.

-Ok…


Il m’expliqua pourquoi il allait en parler à Bailey. Il déclara qu’il préférait que Bailey l’apprenne par lui que par la presse. Il croyait Lola assez vicieuse que pour étaler tout ça dans L.A.People… J’soupirai. Ouais, ça serait bien son genre… Et j’savais que, du coup, Apolline aussi l’apprendrait… Mais j’pourrais toujours nier, non ?

-Ouais, j’comprends… Lola serait bien capable d’étaler tout ça dans L.A.People même si tu payes et tout.

Pour l’instant, rien n’était encore sorti dans L.A.People alors j’comptais plutôt sur le fait que la p’tite Peyton allait oublier l’affaire un temps. Si ça ressort un jour j’pourrais toujours nier.

-Quand tu en parleras à Bailey, est-ce que tu pourras lui dire de ne rien dire à Apolline ? Parce que j’peux toujours dire que ce que Lola et la presse dit c’est des couilles mais pas ce que dit Bailey… Et j’ai vraiment pas envie de lui expliquer ce qu’il s’est passé ce soir-là… J’suis pas sûr qu’elle va me croire si j’lui dis que j’ai rien fait.


Parce que, j’sais pas pourquoi, mais personne ne me croit jamais quand j’dis ça… Alors que, là, j’avais réellement rien fait.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1397
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   Mar 10 Juil - 14:16



What Goes Around Comes Around
ft. Howard Stone


Howard dit tout haut ce que je pensais tout bas, c’est-à-dire que démolir la petite Lola n’aurait pas été une bonne idée. Ouais… je le savais que c’en était pas une, ça m’empêchait pas de cracher ma haine… Ça faisait du bien et ça faisait de mal à personne, au moins.

Je soupirai quand Howard constata avec dépit qu’en plus, j’avais l’autorisation de Bailey de faire ce que je voulais en partant du principe que tout ce qui se passait à Vegas restait à Vegas.

-Ouais. Mais de un, je n’avais aucune envie, psychologiquement, de tromper Bailey pour le fun.

Bon, physiquement, c’était une autre histoire… Mais c’est fait pour, en même temps que quand on te titille à certains endroits, ça réagisse, non ? C’était même le signe que j’étais en super bonne santé !

-Et de deux,… Bailey reste une femme, Howard… Et une femme peut te dire « blanc » un jour et « noir » le lendemain. Même quand elle n’est pas bipolaire !

J’en connaissais un sacré bout sur le sujet, j’avais été marié deux fois et je venais de rempiler pour une troisième fois. Et ce coup-ci, je comptais bien que ce soit la mort qui nous sépare et pas autre chose.

Donc, au final, si ça avait été à refaire, je me serais abstenu de tout casser et même que c’était peut-être Howard qui avait raison : on aurait dû rester au casino à boire, jouer et faire la fête. Parce qu’on avait quand même dormi dans la bagnole, à la fin de l’histoire…

Conclusion, la vie était nulle. Tellement nulle qu’on pouvait pas la rembobiner pour réenregistrer dessus.

J’écrasai ma deuxième clope dans le cendrier, à ce rythme-là, j’allais enfumer la cuisine. Et j’expliquai aussi à Howard pourquoi, contrairement à lui, je n’allais pas garder cette histoire pour moi, mais bien en parler à mon épouse. Parce que je me méfiais de Lola comme de la putain de peste et je ne doutais pas que si ça allait passer tranquille avec le Bellagio puisque j’allais payer les dégâts sans discuter, peut-être que Lola, elle, ne nous laisserait pas nous en tirer comme ça.

Et je voulais au moins sauver les meubles pour ce qui était de Bailey et donc la mettre au courant avant que ça ne sorte dans la presse et qu’elle m’en veuille de lui avoir caché ça.

Mais Howard, lui, demanda à ce que je dise à Bailey qu’elle ne dise rien à Apolline. Je ricanai :

-Ok… Ok… La confiance règne, chez vous, dis donc… Je dirai à Bailey de rien dire à Apolline, c’est promis, Howard…

J’entendis des pas léger dans l’escalier… Certainement Bailey qui s’était réveillée et qui descendait voir ce que je foutais… Bon… Ben puisque j’y étais, autant passer aux révélations direct…

-Faut que je te laisse, Howard… Pas besoin de te dire de pas te casser le cul avec le Bellagio, tu vas quand même pas y aller… Je vais payer, t’façon… Si on se revoit pas d’ici là… Amuses-toi bien en tournée…

The Vegas Case >>>

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

What Goes Around Comes Around[PV Howard Stone & Hank North][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Howard Shore
» Stone +16
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Protection energy magic stone of jinaar.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Correspondance-