AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

Partagez
 

 Still Got The Blues *PV Farai*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeSam 11 Jan - 19:51

En dehors des gros clubs de L.A., il y avait une tas de petits bars sympas. Bien moins connu parce qu'encore plus ciblés au niveau musique. Il y avait notamment des bar d'indie Rock, d'autres tenus par des anciens hippies qui avaient pris tellement de LSD qu'ils se croyaient encore dans les 60's, il y avait aussi les bars à "presque-clodos" et les bars gays dans lesquels j'allais de temps parce qu'il y avait une putain d'ambiance, mais pas du tout pour chasser.

Mais là où j'allais ce soir, c'était complètement différent. J'avais besoin de traîner ailleurs que dans des endroits où tout le monde me connaissait et où on me demanderait tout le temps "Où est Billy?". Parce que je n'avais aucune idée d'où était Billy, aucune idée de ce qu'il faisait au moment, même si je savais, d'un autre côté, pertinemment que c'était l'heure de la pizza devant la télé pour Billy. Et que dans une demie heure, il irait prendre une douche avant de se poser la question "Je sors, ou pas?".

Fallait absolument que j'arrête de penser à Billy parce que ça me bouffait de l'intérieur. D'autant qu'avec tous les ennuis qu'on avait eu dernièrement, on avait toujours pas commencé l'enregistrement du nouvel album. Et justement, j'avais une idée. Et il fallait que je l'expulse avant de ne plus savoir l'exprimer. D'autant que pour une fois, c'était des paroles, avec la voix de Billy qui m'étaient venue en tête. Peut-être était-ce aussi un contre coup de l'héro. Ma dernière dose remontait à 2 heures.

C'est dans un bar où on jouait du blues que j'allai me réfugier. Peut-être parce que j'avais besoin de retrouver un contact avec mes origines du côté de ma mère, les afro-américains. Ca avait toujours été une sorte de problème depuis que j'étais tout petit. Je n'étais ni noir, ni blanc... Et les autres aussi avaient du mal à me caser dans une catégorie. J'aurais bien voulu aller au Stryge Bar de temps en temps. Mais l'expérience m'avait appris qu'il valait mieux éviter. Sauf si j'étais bien accompagné.

Un groupe jouait. C'était beaucoup plus doux et beaucoup plus complexe que ce que jouait The Lightening. Mais il fallait écouter attentivement pour bien saisir ce que voulait faire passer la musique. Et j'avais le cerveau trop embrumé pour ça.

J'allai au comptoir et commandai un Jack Daniel's. On m'apporta un verre. Je réitérai ma commande: je voulais un Jack Daniel's, la bouteille pleine. Quand ce fut fait, je pris une serviette un peu plus loin sur le comptoir et un crayon. Et d'une main tremblante, aussi mal assurée que mon orthographe, je commençai à écrire la chanson qui tournait en boucle dans ma tête.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Guitars are like women. You'll never get them totally right. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeDim 12 Jan - 2:12

Still Got The Blues *PV Farai* Tumblr_mvlt41LkVz1rqic88o1_500

Mon arrivée à L.A enfin effectué, tout était plus que bien installé, c'était comme qui dirait plutôt pas mal comme ville pour crécher. En fait, y avait vraiment tout pour pouvoir boeufer, bien bouffer, se miner la gueule, rigoler, chialer comme une merde, même baiser. Bien sûr, on entendait souvent le nom de certains gros groupes de rock tournés, souvent les mêmes d'ailleurs, mais ça m'intéressait pas plus que ça d'aller écouter des chevelus à qui on balance des tas de billets verts à la gueule pour t'écrire une chanson sur comment te taper une nana à peine majeure, ou pleurer sa dernière rupture, souvent liés à ces conneries de weed, shit ou LSD. 

Franchement, c'était bien L.A. J'avais tout ce dont je pouvais rêver, et mes guitares sonnaient différemment qu'en Angleterre. Bon évidemment, il me fallait quelque chose pour vraiment kiffer cette ville comme il faut, mais bon ... Ca viendra. Toujours est-il que ce samedi soir là, à l'appart où je créchais, entendre le gros mexicain d'en dessous baiser son américaine en chaleur ... Pas trop bandant comme truc. Sans parler de cul, c'était vraiment pas si amusant. Un bar, un peu de bon son bien rock n''roll, des vieux Vox que seuls les sixties pouvaient nous fournir ... Voilà ce qu'il me fallait ce soir.

J'avais une super voisine qui connaissait tout les bons bars du coin. Honnêtement elle me faisait les yeux doux cette nana, j'aurais vraiment pu lui faire n'importe quoi ... Elle était plutôt pas mal roulée d'ailleurs... Enfin bref, je m'écarte du sujet. Du coup, ouais, je la croise en sortant. Elle allait voir son mec. Je lui explique ce que je cherche. Elle m'indique le chemin d'un p'tit bar sympa, à la sortie de la mythique Sunset Avenue. Parfait. Juste ce qu'il me fallait pour visiter un peu le centre-ville de Los Angeles de nuit  par les yeux, à travers la vitre d'un taxi puant, conduit par un hispanique, sûrement sous-payé. Le taxi arrivant assez tôt, ça allait me permettre d'arriver au bar assez rapidement. 125 dollars, qu'il me dit ce tacos ... Il est sérieux là ? Faites attention, en venant à L.A, les taxis sont hyper chers, prévoyez vous de la thune d'avance.

Bref, le gars venait de me niquer ma soirée à me prendre toutes mes thunes. Plus qu'à boeufer, en espèrant pouvoir gratter quelques verres. Bon il devait me rester une trentaine de dollars ce soir là en poche, j'avais au moins de quoi bouffer un truc sur place, en espérant qu'il reste de quoi grailler dans ce bar. Me voilà arrivé devant ce fameux bar. Je serais incapable de t'en donner le nom tellement il devait être aussi miteux que la facade de celui-ci. Un vieux blues à la BB King résonnait. Ca jouait à donf. Vu l'heure, qui allait les faire chier ? Autant qu'ils prennent leurs pieds. Sautant le pas, j'me dirigeai vers la porte et j'entrai.

A l'entrée du bar on trouvait deux mecs en train de débattre pour savoir qui était le groupe du moment ... Les Lighteners pour l'un, les Burning Fire pour les autres. Deux groupes de l'époque, bien typés eighties tout deux. A l'époque, je connaissais de nom. C'était deux groupes de Los Angeles je crois, autant connus pour leurs musiques que pour leurs déboires et leurs off-music. Personnellement, j'étais plus basé sur le Rock N'Roll de mec comme Buddy Guy, que ces mecs là. Pour en revenir au bar, on avait aussi des nanas et des mecs qui se cherchaient, c'était bien blindé, tout en restant bon enfant ... pour l'instant. Pas de baston à l'horizon en tout cas, pour le moment. 

La place qui me tendait les bras ? Un tabouret de comptoir, et un bon verre de vodka. Voilà ce que je voulais pour bien débuter la soirée, voire peut-être aller flâner dans un club de strip-tease plus tard, mais alors pas de bière. Les crampes à l'estomac, non merci. Le mec à côté du tabouret libre semblé perdu dans ses lignes et dans sa bouteille de whiskey qui se vidait à vue d'oeil. Me rapprochant de lui sans savoir trop comment le prendre, j'effectuai ma commande, ma fameuse vodka ... Un peu d'orange dedans, me demandait le barman ? Pourquoi pas après tout, c'est ma première soirée en ville. J'ai pas envie de sombrer dans cette connerie, mais un bon verre de temps en temps ... Je ne dirais jamais non. Au moins une chose de bien que produisent ces sovietiques. Bizarre d'ailleurs que ce bar arrive à en obtenir... Enfin bref. Je m'installa, et siffla mon verre cul sec, le claquant sur le bar comme pour réclamer la même chose au barman à la bedaine protubérante et à la moustache mal taillé. Son tablier était littéralement dégueulasse. 

"J'peux me caler là mec ? J'suis simplement de passage."

Sans attendre de réponse, je me pose sur ce tabouret d'un bois froid et dur. Son visage ne m'était pas inconnu ... Je devais me faire des idées. Enfin. Quel bon p'tit groupe qui passait là. A cet heure, c'est une horreur de jouer devant un public qui n'en a rien à foutre de ta gueule. Ils méritaient bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeDim 12 Jan - 23:16

J'étais concentré, plus concentré que je ne l'avais été. Mais cette foutue serviette n'arrêtait pas de se déchirer, me forçant à écrire doucement alors que les mots se bousculaient, brûlants, dans mon crâne. Je voulais dire des choses à Billy mais j'étais incapable de le faire autrement qu'à travers la musique. Alors je griffonais tout en fumant ma clope et en buvant. L'alcool aidait à ce que les choses soient plus claires, aussi bizarre que ça puisse paraître.

The Lightening's rage has broken me down
Stabbing my heart with a knife of light
Not quite sure I deserved it
Soldier of the Storm, I'll never betray
Just went down the wrong road one more time

Lord of the Light, will you forgive me?
Or should I ask the stars to give me
Another pound of magic silver dust
To wash my pain with lust?


Au moment où j'écrivais ce dernier mot, un type me demanda... enfin je crois que c'était à moi qu'il demandait... s'il pouvait s'installer à côté de moi. Je relevai ma tête de ma serviette et de mon début de chanson. D'une main, je dégageai mes cheveux de mes yeux.

-Ouais, non vas-y mon pote... A ton aise, il est pas marqué mon nom sur ce putain de truc...

Il avait pas vraiment attendu ma réponse avant de s'installer mais on s'en foutait puisqu'au final, j'étais d'accord. Pourquoi on se prendrait la tête pour un putain de tabouret de bar? Y en avait encore deux ou trois en plus. Je regardai le mec. C'était un métisse, excatement comme moi. En même temps, dans ce bar, il y avait en majorité des blacks ou des métisses, même si personne interdisait aux blancs, aux jaunes, aux bleus (ouais j'étais un fan des comics X-men) ou à tous les autres couleurs de venir.

Je posai ma clope deux secondes en équilibre sur le bord du cendrier pour pourvoir boire une bonne lampée de Jack Daniel's tout en regardant le groupe. Puis de nouveau le mec.

-Ces mecs sont bons, hein! Je m'appelle Cash, toi t'es qui?

Je ne lui demandais vraiment pas son nom. Mais QUI il était. Parce qu'il avait un sacré style et j'avais l'impression de l'avoir déjà vu quelque part...

-On s'est déjà vu, non?

Ouais, peut-être dans le miroir ce matin, Cash...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Guitars are like women. You'll never get them totally right. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeMar 14 Jan - 14:38

Still Got The Blues *PV Farai* Tumblr_mvlt41LkVz1rqic88o1_500

Sans vraiment attendre sa réponse, j'avais déjà posé mon fessier sur ce tabouret. Tout simplement parce que j'étais même pas sûr qu'il avait entendu de part la musique qui, sans être brutal, foutait quand même un sacré bordel. Et puis aussi parce que ce mec avait carrément l'air concentré dans ce qu'il faisait. A ce moment là, ce qu'il faisait, j'en avais rien à foutre, du moment qu'il me laissait boire mon coup, et profiter de ma première soirée à Los Angeles. Mais, il m'intriguait. Je pouvais pas vraiment m'empêcher de le regarder. Un putain de métissé bien rock n'roll ...

"-Ouais, non vas-y mon pote... A ton aise, il est pas marqué mon nom sur ce putain de truc..."

Okay, il semblerait qu'il ne soit pas si con que ça ... Ca en ferait au moins un dans cette ville, agréable avec qui discuter. Même si, franchement, il semblait bien concentré sur ce qu'il faisait. A force de commander vodka sur vodka, le mec finit carrément par m'emmener la bouteille, chose que je m'empressa de vider à vue d'oeil, à coup de shooters avalés cul-sec dans le gosier. Je devais bien être le seul dans ce bar à boire ce putain d'alcool fort et froid à la fois. Personne ne semblait m'empêcher de fumer ici, alors j'en profita d'une mini-pause du groupe qui jouait pour en sortir un des mes cigarillos, pour l'allumer et commencer à fumer, en sirotant mon énième verre de Vodka. Elle était vraiment pas mal. De la Zodiac. Je connaissais pas cette marque. Pas mal. Bon compagnon de soirée.

"-Ces mecs sont bons, hein! Je m'appelle Cash, toi t'es qui?"

Qui-suis je ? Quelle bonne question, je le savais même pas moi même. Y avait un double sens dans cette question ... Qui suis-je ... C'est une question un peu conne à répondre, parce que tu peux pas répondre seulement ton nom, c'est comme si le mec voulait lire ton âme ... C'est bizarre à expliquer, mais il avait un regard percant, c'mec. Il te regardait, avec ses grands yeux, sûrement autant éclatés que les miens avec l'alcool qu'on s'étaient envoyés. Me retournant à nouveau vers lui, je finis finalement par lui répondre.

"Moi c'est Farai. J'viens d'arriver de Londres mec. J'pensais trouver un truc sympa dans le coin. J'me suis pas trompé. Ces mecs sont pas mal, effectivement."

Etonnament, j'avais l'impression d'avoir retrouvé quelqu'un. Enfin, j'veux dire, c'était pas un mec comme les autres, c'était le genre de personne que tu as déjà rencontré, et que tu retrouves quelques années après ... C'est comme si je l'avais déjà vu, comme si tout était simple. Mais pourtant ... Cash, Cash, Cash ... Ca ne me disait absolument rien. Pour l'instant en tout cas.

"Je ne crois pas ... Tu sais si on peut boeufer dans ce genre de bar, mec ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeMar 14 Jan - 17:13

Premier couplet, premier refrain. Je frottai mes yeux et bu une nouvelle lampée de Jack Daniel's après avoir invité ce mec et ses dreads à prendre place. Même si ça servait à rien vu qu'il l'avait déjà fait. Ce mec avait un bon style et même si en bruit de fond, les mots que je voulais mettre sur papier continuaient à se bousculer pour sortir de ma tête, j'étais maintenant légèrement déconcentré par sa présence.

Il buvait vodkas sur vodkas et inconsciemment, je le suivais, vidant ma première bouteille de Jack et en recommandant une autre. J'avais finalement demandé qui il était. Et il avait répondu suivant mes attentes: pas seulement son prénom. Mon regard s'assombrit légèrement quand il m'annonça être anglais. Putain, déjà qu'entre Timmy Evans et Krambeurk, j'étais mal entouré... On étaient envahis ou quoi?! Mais quand même, sa façon de parler était quand même bien différente de celle de mes deux anglais préférés... Et ça me rassurait.

-Putain, mec, vu ton style, t'as bien fait de déménager!

Je jetai un coup d'oeil sur la serviette que j'avais griffonner. Je ferais le reste de la chanson plus tard. Je la mis dans ma poche. C'était un riff de guitare qui me venait en tête, une mélodie qui irait parfaitement avec ce que j'avais écrit. Mais Farai me ramena à la réalité, me demandant s'il y avait moyen de jammer ici. Je souris. C'était comme s'il avait lu dans mes pensées.

-T'es à L.A., mec. Tu peux faire n'importe quoi!

C'était vraiment comme ça que je voyais cette ville: un appel à la création dans tous les arts et de toutes les façon qui soit, une ville où le mot "liberté" avaient encore une certaine signification et dont le mot "chaos" était le frère aîné. Et j'étais le fils du chaos. Je me levai, emportant ma nouvelle bouteille de Jack avec moi et faisant signe à mon frère métisse de me suivre.

-On va aller les voir un coup...

Je m'approchai du groupe qui venait de finir leur petit concert. J'avais pas ma guitare avec moi, mais l'un d'eux avait une Les Paul, je pouvais très bien jouer avec.

-Salut, les mecs, on peut vous emprunter une fois vos instruments pour jammer?

Je soufflai sur les mèches de cheveux qui me retombaient devant les yeux tout en parlant. Evidemment, les musiciens ne refusèrent pas, m'ayant reconnu comme étant le guitariste de The Lightening. Mais pas de doute que j'aurais été n'importe quel mec lambda, ils auraient fait pareil. Je souris à Farai comme pour dire "t'as vu, c'est ça, L.A.!". Puis me dirigeai vers la guitare qui ressemblait à la mienne, sauf que celle-ci était rouge.

Je mis la guitare sur mon épaules, grattai une fois les cordes. Toujours accordées. Puis me dirigeai vers Farai.

-Tu fais quoi comme style de musique?

Tout en attendant et en écoutant sa réponse, je me mis à jouer le tout nouveau riff que j'avais dans la tête, le répétant plusieurs fois, l'améliorant déjà.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Guitars are like women. You'll never get them totally right. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeDim 19 Jan - 16:52

Still Got The Blues *PV Farai* Tumblr_mvlt41LkVz1rqic88o1_500

Au bout d'un moment, le barman, complètement dépassé par les évènements, finit par m'emmener une autre bouteille de vodka, vu que je venais de finir ma première bouteille. Même marque. Pourquoi changer ? Celle là tuait. Elle était parfaite pour une soirée pareille. Je ne mis pas longtemps à l'ouvrir et à m'en servir un énième verre. La marque était déjà ancrée dans ma tête. Je savais déjà que le lendemain, la première chose que je ferais en bougeant serait d'aller m'en chercher un carton entier, non pas parce que c'est la meilleure vodka que j'ai pu boire dans ma vie, mais surtout pour se souvenir de ma première soirée à LA qui commencait carrément bien.

Parce que franchement, depuis mon arrivée à LA, je ne m'étais jamais senti aussi bien. Je me sentais vraiment à ma place. Encore plus à ma place qu'en Angleterre. Même le gars prêt de moi, me ressemblait, non pas que physiquement, mais aussi mentalement, j'avais juste l'impression de parler à mon jumeau. Il avait sans doute pas le même vécu que moi, mais il s'agissait déjà d'un mec avec qui je savais que je pouvais être moi même, et ça c'est une bonne nouvelle, c'est toujours bon d'avoir quelqu'un comme ça dans son entourage.

-Putain, mec, vu ton style, t'as bien fait de déménager!

J'en avais bien l'impression aussi, cette ville était si rock'n'roll. En tout cas, le gars semblait être bien connu dans le coin, tout le monde se retournait vers nous, bizarrement. Je savais absolument rien de qui il était en réalité. Sans déconner. C'était ça LA à l'époque ! T'étais une star là-bas, mais exploser au niveau mondial, c'était plus compliqué ! Et à l'époque, le nom de Cash Izbel, n'était que celui d'un mec qui, je l'espèrais, deviendrait un bon pote. En tout cas, depuis mon arrivée, il semblait griffonner un truc sur une serviette en papier. N'empêche, t'aurais dû voir comment il tremblait, la drogue était quasiment visible. J'étais déjà bien cuit, mais, comment dire, c'était cool, tout le monde l'était dans le bar de toute façon. Je lui avais demandé si on pouvait jammer/boeufer ici, ce qu'il se fit une joie de répondre, comme si il n'attendait que ça ... Et à vrai dire, moi aussi, j'allais enfin voir ce que valait cette ville niveau ambiance sur un plateau.

-T'es à L.A., mec. Tu peux faire n'importe quoi!

Je voyais déjà ça, c'était vraiment cool. Le suivant vers la scène, j'embarquais la bouteille de vodka avec moi, comme un doudou, faisant un signe, montrant à l'évidence à quel point je devais être bourré à ce moment là de la soirée, attendant de voir la réaction des zicos, tout en laissant ce certain Cash parler à ma place ... A vrai dire, j'avais plutôt envie de faire parler une gratte plutôt que ma langue. Et puis merde. Le voyant prendre la Paul, j'avais comme plus envie de faire de la gratte pour le moment. Quoi de mieux que de se mettre derrière la batterie du gars ? Il enchainait déjà avec un riff qu'il semblait sortir de lui-même. J'avais jamais entendu un tel son sortir d'une gratte. Si crèmeux et à la fois, plein de graves et de medium. Incroyable. Ecoeurant à la limite. Il me fit un signe, semblant fier de lui de pouvoir nous faire jammer, ce que j'appréciais franchement, c'est jamais cool de jouer sur les instruments des autres, pour les autres quoi, les propriétaires de ceux-ci, qui nous surveillaient de près, alors que je posais la vodka derrière moi, en buvant une dernière rasée, avant de finalement répondre au brun.

- Vas-y mec, j'te suis. C'est toi la star haha.

Ma tête répondit limite pour moi. J'étais pas difficile, et les gens semblaient complètement obnibulés par lui sur scène, alors je le laissais js'amuser pour l'instant. Mon "c'est toi la star" était ironique, mais convenait parfaitement à la situation au final, ce que je ne savais pas. Et puis peut-être que plus tard, j'irais me caler avec la Flying V du gratteux rythmique derrière le micro. Enfin, on verra ça, me disait-je, pour l'instant, j'avais juste envie de groover un peu. Enchainant quelques coups de caisse claire, je partais sur un pattern (une mesure de batterie quoi), assez rock n'roll tout en gardant mes origines funky ... Comme si James Brown avait rencontré Black Sabbath quoi. Sans pour autant être présomptueux et vantard.  

Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeLun 20 Jan - 12:28

Farai m'avait suivi jusqu'à la scène, prenant lui aussi sa bouteille avec. Au moins, on était jamais trahis par une bonne bouteille. N'importe quel humain pouvait trahir ou décevoir, mais pas l'alcool. Et ces temps-ci, j'en avais atrocement besoin... De ça, et d'héro. Mes mains tremblaient mais ça ne m'inquiétait pas. Je commençais à avoir l'habitude. Par contre, j'avais appris à ne jamais prendre de coke. La seule fois où je l'avais fait, avant un concert, j'avais été totalement incapable de jouer.

Et puis une fois que j'eus la Les Paul en main, mes tremblement s'arrêtèrent alors que je faisait, presque sans réfléchir, sortir les notes que j'avais dans ma tête. Comme si la guitare était un ampli branché directement sur mon cerveau ravagé.

Quant aux regards tournés vers nous, j'en avais aussi tellement l'habitude maintenant que je n'y faisais plus vraiment attention. Tant qu'on me laissait faire mon truc tranquille, ça me dérangeait pas. J'étais pas parano comme Billy qui aurait, certains jours, crevé les yeux de tous ceux qui le regardaient.

Je faisait face à Farai, attendant tranquillement qu'il se décide. Il me dit qu'il allait me suivre. Je hochai la tête et souris. Il avait pas l'air de se rendre compte que j'étais en fait, vraiment une star... Et quelque part, ça me fiasait du bien... C'était comme revenir au tout début, quand je n'étais personne et que les gens pouvaient encore s'étonner de mon talent.

-Ok.

Je m'arrêtai de jouer juste deux seconde pour m'allumer une clope. Là, maintenant, j'étais prêt. Je me remis à mon riff, mais attendit que Farai soit installé pour le jouer vraiment. Et quand je m'y mis, je décidai direct de structurer la chanson. Je savais en fait déjà presque exactement ce que je voulais faire. Je commençai par une intro, uniquement guitare, faisant signe à Farai d'attendre mon signal. Les notes d'intro se jouaient sur les deux cordes les plus grave. Quelque chose de simple mais rythmé, rappelant le tonnerre puisque ma chanson parlait de la tempête qui faisait rage chez The Lightening pour le moment.

Puis je regardai Farai, secouai ma tête 4 fois vers l'avant pour lui donner le onetwothreefour qui lui donnerait le départ. Et là, il se mis à jouer un truc dément, mélange de funk et de rock. Un mélange un peu improbable mais tout bonnement inspirant pour moi. Ce qui fait que mon cerveau apporta directement les modifications nécessaire pour me caler dans le rythme de Farai. Quand on en arriva à ce qui devait être le refrain, le son de ma guitare se fit aigu, direct, foudroyant comme les éclairs que je voulais représenter dans la chanson.

Et on allait crescendo, là, au milieu de la chanson, on était au milieu de l'orage, on jouait fort et je pouvais déjà entendre dans ma tête la voix de Billy hurler les paroles de la chanson que je n'avais pas encore fini d'écrire de sa voix si particulière! Le rythme en était devenu presque tribal, on était au milieu d'une guerre entre le ciel et la terre!

Puis ça se calma, le rythme redevint moins fort. Accalmie. Jusqu'à ce que Farai arrête de frapper sur les tambours de la batterie et qu'il ne reste plus que ma guitare, qui retomba sur les premières notes que j'avais jouées. La boucle était bouclée. Les dernière gouttes de pluie tombaient et le tonnerre s'éloignait.

Silence dans le bar. Quelques secondes qui m'étaient nécessaire pour revenir à la réalité, sortir de ce monde que je m'étais créé avec la guitare, aidé par le rythme de Farai. Puis le tonnerre d'èleva de nouveau, brusquement, sous forme d'applaudissements et de sifflements. Je souris et me tournai vers Farai, m'approchai de lui et lui tapai dans la main.

Je savais que j'étais vivant, et je me rappelais pourquoi je vivais.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Guitars are like women. You'll never get them totally right. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeSam 25 Jan - 1:33

Still Got The Blues *PV Farai* Tumblr_mvlt41LkVz1rqic88o1_500

Ma bouteille au cul de ma batterie, je tambourinais comme un véritable dingue. Et les gens en redemandaient, encore et encore. Cash semblait avoir son petit succès, chose qui paraissait évidente pour les autres, mais pas pour moi, puisque franchement, je connaissais rien du monde de LA à l'époque, si ce n'est qu'on tombait assez rapidement dans l'excès. Je m'étais promis de faire gaffe niveau alcool et drogue, et me voilà complètement bourré à jouer sur une batterie que je martyrisais, en compagnie d'un mec complètement drogué et bourré (oui, oui, j'peux vous dire que ça se voyait), en ayant plus aucune lucidité, et en ayant comme pote de soirée une bouteille de vodka, vraiment délicieuse. Et alors que je commencais à taper, Farai suivit mon rythme en envoyant un riff aussi majestueux qu'intelligent, sans que l'on puisse voir dans ses yeux, cachés derrière ses longs cheveux bouclés, à quel point ceux-ci étaient explosés. Incroyable. Incroyable de voir à quel point un mec peut avoir un talent pareil, et se mettre autant de merde dans la gueule.

Quand je lança mes rim shots pour lancer le morceau, j'ai commencé vraiment avec un pattern de batterie que j'avais bossé depuis bien longtemps, quand j'étais gamin dans ma chambre. Tout me paraissait si simple, c'est comme si on jouait entre potes, dans notre chambre, sans tout ces gens devant nous. C'était vraiment sympa. La batterie était plutôt agréable à jouer, même si on sentait bien que les peaux avaient bien souffert tout au long de la soirée.

Et puis, en quelques minutes, ce qui était qu'un simple riff fut transformé en une véritable structure musicale. Je sais pas ce qu'il y avait dans la tête de ce "Cash", mais en tout cas, c'était étonnemment ingénieux, et avec un feeling que j'avais rarement vu, voire jamais vu. Il commença par un intro de guitare carrément bluesy mais vraiment grave. Quelques accords mineurs nous faisaient rapidement comprendre la signification de ces sons, qui sonnaient, même sans aucune voix.

Et la chanson continua, je ne faisais que suivre le patron à la Les Paul en fait, son jeu suffisait à rendre le morceau intéressant. Pas besoin d'en mettre des tonnes, et puis, c'était son truc à lui après tout, alors je le laissais délirer. Mais quelque chose me disait qu'il ne fallait pas que je reste derrière la batterie toute la soirée. Quelque chose me disait, que ce mec, je devais lui en mettre plein la vue, parce que ... Les gens semblaient vraiment le connaître, et le fait de l'avoir dans son carnet d'adresses ne peut être que bon. Alors, tout en continuant mon pattern, j'avais déjà la tête à la Flying V de l'autre guitariste, et au pied de micro devant, qui me lorgnaient tout deux.

Et voilà, morceau terminé, et alors que le public se fit calme, je me levais de ma chaise, me tournant vers Cash pour lui taper dans la main. Une bien belle expérience. Mais je ne comptais pas m'arrêter là. Sortant ma bouteille de vodka, je m'en remplissa le gosier à nouveau, vidant presque pratiquement ma deuxième bouteille, allant discuter avec le guitariste qui n'avait fait que regarder, stupéfait par notre prestation, et qui, me prêta gracieusement son joli bébé. Une Flying V de 1964. Les micros de cette gratte étaient à la fois tellement tranchant et gras ... C'était une gratte légère et vraiment facile à jouer, à condition d'être debout, ce qui paraît évident, évidemment. J'en avais une aussi chez moi, mais mon père l'avait trafiqué à l'arrivée des nouveaux micros céramiques, pour avoir des nouveaux sons. Le New Wave qu'ils disaient. Une belle connerie.

Branchant cette putain de gratte dans le vieil ampli bien fumant du mec, je plaqua quelques accords. Gras et tranchant. Une véritable 64, originale, agréable à jouer à souhait. Une merveille. Gibson était vraiment supérieur à ce moment là de l'histoire, et sur les grattes électriques c'était vraiment incroyable. Le batteur se réinstalla derrière son instrument, et moi, je faisais quelques tests micros, sous les cris des gens, plutôt content que le prochain morceau ne soit pas qu'un simple instrumental. A vrai dire, pourquoi pas ? Les gens adorent les chanteurs, et ça pouvait me permettre de faire connaître ma musique auprès de certaines personnes dans la salle. La suite, maintenant, c'était auprès de Cash qu'il fallait voir. Je me rapprocha donc de lui, ainsi que du bassiste  et leur donna ainsi gentillement quelques indications.

- Ouais ... mec ... J'aimerais bien jouer un de mes morceaux... C'est en sol, et le riff c'est comme ça, ensuite t'as un bridge comme ça toutes les 8 mesures, et tu reviens sur le riff de départ. Et après, si tu vois un endroit pour te lâcher, Cash, t'hésite pas, j'te laisse 4 mesures pour ça.

Puis au final, je me retourna vers le public, prenant le micro dans mes mains, et finit par leur expliquer le plan,après quelques minutes de battements

- Salut ... On va faire une de mes compos ... ça s'appelle Come On Get It ...

Et nous voilà parti à jouer un des morceaux que j'ai écrit dans l'avion. J'avais jamais moi même vu le résultat avec tout les musiciens ... Donc bon, ça serait à la va vite, mais bon, vu le taux de personnes sobres dans ce bar étaient quasi nulles donc bon. Here we go.

Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitimeDim 26 Jan - 15:37

On jouait le morceau le plus naturellement du monde, même si on jouait bien plus fluide à la fin qu'au début, une fois qu'on eu compris presque exactement la façon de jouer de l'autre. Farai avait un style certain avec ses longues dreads et tout au long du morceau, qui n'était qu'un instrumental, mais dont j'essayais de mémoriser chaque note afin de pouvoir le proposer à The Lightening. Ce mec avait vraiment du talent et pas de doute que j'allais réentendre son nom dans peu de temps.

Le morceau s'acheva et j'étais satisfait. J'essayai de bouger les cheveux de mes yeux le temps que Farai aille chercher la flying V, mais c'était peine perdue. Je profitai alors de cette petite pause pour boire un coup de Jack tout en remerciant le public d'un geste. Je n'aimais vraiment pas parler... Ou alors il fallait vraiment que je sois loin, parfaitement bourré.

Farai vint alors vers moi, la guitare en main. J'étais pas contre un deuxième morceau, mais je me demandais ce que Billy allait en dire s'il l'apprenait et j'espérais qu'il n'y avait pas de journalistes dans la salle parce qu'ils étaient capables de raconter n'importe quelle connerie à partir de ce petit concert improvisé.

J'avais toujours ma bouteille en main et il ft remonter le bassiste de l'autre groupe sur scène. Je buvais pendant qu'il s'expliquait... Quand il eu fini, je le regardai dans les yeux, à travers mes boucles de cheveux.

-J'ai rien compris... Mais je verrai bien, vas-y, joue.

J'étais un autodidacte, j'avais jamais fait de solfège. Alors pour moi, "sol" et "mesure" avaient pas vraiment de signification. Seuls les sons eux-mêmes en avait. Et je savais que quand j'entendrais le début de la chanson de Farai, j'arriverai à me mettre dedans. Je hochai la tête quand il m'a dit que si je trouvais un endroit où me lâcher, je pouvais le faire. Parce que ça, je savais faire.

Il se présenta au micro, débuta le morceau, et se mit à chanter. Comme il l'avait dit, ce n'était pas trop difficile. Je calai la Les Paul dans le rythme et quand Farai me laissa un peu de mou pour enchaîner un solo, je le fis, totalement improvisé, mais en prenant comme repère le rythme principal que je compliquais, mais pas trop.

Farai avait une putain de voix. plus classique que celle de Billy qui était incomparable, mais qui allait très bien avec la musique que le métisse faisait. Et il savait aussi jouer de la guitare... Il était donc multi instrumentiste.

A la fin, le public avait l'air de vraiment apprécier et c'était mon cas aussi. Je reposai la Les Paul... Parce que je comprenais ce que devait ressentir son propriétaire et je ne voulais pas la lui monopoliser trop longtemps. Je revint près de Farai qi remerciait le pubic. Puis lui piquai le micro.

-Ce taré s'appelle Farai! Retenez le nom, parce qu'il va pas se laisser oublier!

Puis je lui rendis le micro et descendit de la scène, faisant faire un vol plané à mon estomac. Je m'arrêtai deux seconde pour être sûr que j'allais pas gerber là maintenant direct... Puis me dirigeait vers les chiottes parce que ça allait quand même pas tarder. Une fois là, j'attrappai vite la cuvette d'une chiotte et vomi allègrement dedans... Et à mon avis, c'était pas à cause de l'alcool... Mais du manque. Déjà... Putain...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Guitars are like women. You'll never get them totally right. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Slash
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Still Got The Blues *PV Farai* Empty
MessageSujet: Re: Still Got The Blues *PV Farai*   Still Got The Blues *PV Farai* I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Still Got The Blues *PV Farai*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-jeu :: Archives :: Sujets archivés-