AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Escape From School [PV Livia/Hank]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Julian Hughes


Messages : 252
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Escape From School [PV Livia/Hank]   Mar 8 Mai - 11:10



Escape From School
ft. Olivia Cortez


Il n’était même pas encore midi que je m’ennuyais déjà. On était en plein cours de géographie et tout ce que j’avais envie, c’était de pouvoir discuter avec Livia après le cours. Ici, elle était trop loin de moi assis, qu’elle était, à côté de Jess pendant que je subissais les messes-basses de Tyler qui se foutais ouvertement de Simon, un nouveau qui n’avait pas encore d’amis de par sa timidité et son surpoids. Je n’écoutais même pas mon meilleur ami qui finit par se faire rappeler à l’ordre par le professeur.

Moi, je regardais l’horloge et, de temps en temps, Livia à qui je faisais des sourires. Je n’étais pas du tout concentré sur le cours qui me semblait durer éternellement. Je commençais à me ronger les ongles d’impatience.

-Simon est vraiment l’élève le plus gros de toute l’école.

Tyler pouffait de rire en essayant de ne pas se faire entendre de notre professeur. Voyant que je ne riais pas et que j’étais focalisé sur l’horloge, il me fila un coup de coude.

-Hey… Julian… Tu ne trouves pas qu’il est gros, Simon.

Je fronçai les sourcils me retournant vers Tyler.

-Je m’en fous Tyler !

Je dis ça aussi bas que lui. Je n’avais pas envie de finir, encore, dans le bureau de Maguire. J’avais, déjà, eu bien trop d’avertissement cette année et ma mère commençait à sérieusement péter des câbles de plus en plus gros chaque fois que je rentrais avec un avertissement ou une punition. Mon dos n’en pouvait plus.

Tyler fit la moue et ne m’interpella plus jusqu’à la sonnerie qui marqua à la fois le temps de midi et ma délivrance. Un sourire radieux s’afficha sur mon visage alors que je rejoignis Livia pour sortir de la classe. Jess rigolais avec Arthur alors je me penchai vers l’oreille de Livia pour lui parler.

-J'ai pas envie d’aller à la cafétéria avec les autres.

J’avais envie de profiter du temps de midi avec elle… Pour pouvoir mieux réussir à aborder les cours de l’après-midi qui allaient, encore, être long.

-Viens.


Alors que Tyler emmerdait Simon et que Jess flirtait avec Arthur, je réussis à nous écarter du groupe sans que personne ne le remarque. On tourna à un angle du couloir hors de vue des autres élèves. Et je pris Livia par la main pour nous cacher dans la petite pièce où le concierge rangeait ses balais et autres produits d’entretien.

Je ne tenais plus. Il fallait que j’embrasse ma petite-amie. C’est ce que je fis avec passion. Notre relation étant encore secrète, on ne pouvait pas le faire devant tout le monde même si la plupart de nos amis se doutaient qu’il se tramait quelque chose entre nous.

Je brisai le baiser collant mon front à celui de Livia pour reprendre mon souffle.

-Je pouvais pas tenir jusqu’à la fin des cours… La journée me semble interminable.

Je voulais partir avec elle. Partir loin d’ici.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 665
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Mar 8 Mai - 22:16



Escape From School
ft. Julian Hughes





Les cours de géographie sont toujours aussi longs et ennuyeux avec Monsieur  Lewis qui parle avec une monotonie dure à battre. En fait, il n’a qu’une seule intonation : lente et grave e qui fait qu’à peine le premier quart d’heure passé, il réussit en général à endormir la moitié de la classe.

Aujourd’hui n’échappe pas à la règle. Monsieur Lewis nous parle des différents climats en Amérique du Nord et je baille, dissimulant tant bien que mal chaque fois  ma bouche derrière mon cahier de note. La journée sera longue, je le sens, je le sais.

Par moment, je sors de la lune sur laquelle je rêvasse en repensant à tout ce qu’on a vécu de beau, Julian et moi, pour le regarder et répondre à son sourire. Et à force, bien que je crois qu’ils commencent à  savoir, ou du moins se douter que quelque chose de plus fort que de l’amitié nous unis, Julian et moi, je suis surprise que personne n’ait  -encore-  avancer sur cette hypothèse. Peut-être parce que la dernière fois que quelqu’un l’a fait, Tyler en l’occurrence, il s’est prit les foudres de Julian en pleine tronche et que personne ne veut s’y risquer de nouveau.

Tant mieux !

Ce  qui se passe entre Julian et moi n’appartient qu’à nous.

La cloche sonne enfin et je me lève en rassemblant mes effets que je balance dans mon sac ans ménagement. S’il n’en tenait qu’à moi, je sécherais l’après-midi, avec Julian. Le fait est que si je fais ça, Jack sera immédiatement mit au courant et déboulera à la maison avant même que j’aie eu le temps de le dire.

Se dernier arrive par derrière et me murmure à l’oreille qu’il n’a pas envie de suivre les autres.

Chaque midi, jours après jours, nous allons à la cafétéria, prendre place à la même table, et discuter des mêmes sujets. Parfois, nous arrivons Julian et moi à se prendre la main discrètement sous la table mais… depuis qu’on l’a fait, on dirait que ces petits gestes ne suffisent plus et qu’on en veut toujours plus.

D’ailleurs, quand il me murmure à l’oreille, j’en ai tous les sens qui s’éveillent, comme un électrochoc. Il n’a pas besoin d’argument pour me faire le suivre alors que ni Jess, ni Arthur, ni même Tyler ne se rendent compte que nous leur faisons faux bond.

Julian m’entraîne jusque dans l’armoire à balais du  concierge et, la porte refermée derrière nous, me prend contre lui et m’offre un baiser comme j’en ai rêvé toute la matinée et, lorsqu’il brise le baiser, posant son front contre le mien, je viens entrelacer nos doigts, poussant un long soupire de plaisir.

- Elle l’est…  Je rêve de nous téléporter quelque part où nous seront que toi et moi... pour quelques heures du moins ce serait trop parfait !

Mes lèvres se posent sur les siennes, d’abord tout en douceur puis avec plus d’intensité à un oint tel que nos corps se pressent l’un à l’autre et que, dans le mouvement, je me retrouve contre l’étagère  qui menace de basculer.

- On va se faire prendre si on la fait tomber., dis-je sur un ton résigné.

Pourtant, l’envie de continuer se fait de plus en plus pressante. Alors c’est comme ça que ça se passe ? Quand la sexualité embarque ? On devient incapable de se contrôler, en n’en voulant toujours plus, malgré les risques ?

- Nous avons Histoire et gym cet après-midi… j’en ai pas du tout envie !



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 252
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Jeu 10 Mai - 14:48



Escape From School
ft. Olivia Cortez


Je ne voulais pas voir Arthur, Jess ou, encore moins, Tyler en ce temps de midi. Je ne voulais que Livia. Je ne voulais voir qu’elle étouffé que j’étais pas tous les autres qui nous entouraient… Etouffé que j’étais par cette journée qui était déjà bien trop longue.

Alors, je décidai d’éloigner Livia des autres et on se retrouve, en deux temps trois mouvements, à l’abri des regards dans le placard à balais du concierge. Seuls, il n’y avait plus personne pour gâcher ce petit moment que je nous avais octroyé ensemble.

On s’échangea un long baiser. Je n’avais pensé qu’à elle et à ses lèvres pendant tous les cours de la matinée et pouvoir, enfin, goûter à ses lèvres était salvateur. Quand le baiser pris fin, je déclarai à Livia que la journée me paraissait vraiment interminable. Elle confirma. Elle rêvait de pouvoir nous transporter ailleurs. Je partageais son sentiment et son envie d’évasion. Moi aussi, je voudrais qu’on soit loin de cette école. Qu’on soit seul… A cet instant, nous voyais seul sur une île déserte là où personne ne pourrais venir nous chercher. Je poussai un soupire.

-Ça serait tellement génial. Seul… Loin de tout le monde. Et sans devoir se taper des heures de cours inintéressantes et interminables.

Livia répondit à notre envie commune par un baiser. Un baiser innocent qui se transforma vite en quelque chose de plus fort. On se pressa l’un contre l’autre. J’avais envie que ce baiser dur encore et encore mais on y allait avec tellement de passion que l’étagère finit par menacer de tomber. Et si elle tombait on allait se faire prendre. J’approuvai aussi résigné que ma petite-amie.

On était vraiment dans une prison dans cette école. Une prison qui nous empêchait de vivre à fond notre histoire d’amour.

Les objets autour de nous nous empêchaient de bouger sans faire de bruit. C’était problématique quand le corps demande à en vouloir encore plus. Je détestais ça… Je détestais ne pas pouvoir me contrôler. Mais je devais me rendre à l’évidence que ça faisait partie de l’adolescence…

Livia déclara alors le programme de l’après-midi. Je soupirai… Deux cours que je n’aimais pas… S’il y avait eu science ça serait encore passé… Mais Histoire… J’aimais beaucoup Mademoiselle Watson mais un peu moins l’Histoire en elle-même.

-Je crois que j’en ai encore moins envie que toi…

Je soupirai… Non, je n’avais décidément pas envie de m’ennuyer tous l’après-midi. J’avais envie de liberté… Et une idée totalement interdite me traversa alors l’esprit. Une idée que je tentai de refouler avant qu’elle ne finisse par prendre tout la place.

Je regardai Livia droit dans les yeux.

-Et si on s’en allait… Maintenant…

Je n’avais jamais sécher les cours… Ça m’était déjà arrivé d’arriver en retard mais jamais je n’avais intentionnellement sécher un cours… Surtout une après-midi entière. Mais là… C’était plus fort que moi. J’avais envie de profiter de l’après-midi avec Livia. Je trouvais ça bien plus… Intéressant.

Je savais les risques… C’était la semaine de ma mère et je savais qu’elle allait savoir que j’ai sécher les cours. Mais qu’est-ce que je risquais, finalement ? Qu’elle me frappe ? Depuis la pièce de Roméo et Juliette, il n’y avait pas eu un jour que je passais avec ma mère où elle ne me frappait pas. J’en avais le dos remplis de bleus… Tout ça pour dire qu’il ne fallait plus de raisons à ma mère pour me frapper… Autant, alors, lui en donner une… Autant mériter ses coups plutôt que de me questionner sans cesse sur les raisons…

-On sèche les cours… On s’en va pendant le temps de midi et on ne revient pas. On passe l’après-midi ensemble loin de cette foutue école. Tant pis pour Histoire, tant pis pour Gym… De toute façon, on n’a pas besoin de ces cours-là pour avancer dans la vie.

On avait besoin de nous deux, uniquement. Je cherchais à savoir si Livia était d’accord. Ça allait nous demander du courage et de l’ingéniosité. Mais on n’en manquait aucun des deux.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 665
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Jeu 10 Mai - 20:46



Escape From School
ft. Julian Hughes





Jack a la chance de se permettre des escapades amoureuse avec Mademoiselle Watson quand elle n’a pas de cours, profitant ainsi du maximum de temps ensemble avant  le grand départ mais Julian et moi, comme en plus il est chez sa mère, sommes contraints d’aller en cours et de se voir en cachette dans le placard a balais du concierge!

De plus, quand il est chez sa mère, Julian ne peut passer des heures au téléphone avec moi. Il réussit à faire passer l’appel pour un coup de fils à Tyler et pour des renseignements  sur des devoirs mais ça ne passe pas tous les soirs.

Julian n’a aucunement envie de prendre part aux cours de l’après-midi, tout comme moi d’ailleurs, et, sans offense à Mademoiselle Watson, ce que nous voyons en ce moment est d’un ennui mortel, malgré qu’elle y mette tous les efforts du monde pour rendre ça intéressant.

Mon petit ami plonge alors sont regard dans le mien et je crois que son  idée s’est baladée de son cerveau au mien avant même qu’il ne la prononce à haute voix.

- On le fait !

Je lui souffle ma réponse avant de l’embrasser passionnément.

Jack ne sera pas content mais je lui expliquerai que je n’ai fait que solidifier les bases de ma relation avec Julian en prenant du temps pour notre couple plutôt qu’en compagnies  de la première guerre mondiale. Il me semble qu’entre les deux, le choix est évident, non ?

Pour ce genre de plan, mieux vaut ne pas trop penser et prendre la fuite aussi tôt que possible.

Comme nous sommes en tout début de pause du midi, il sera facile de sortir de l’école et de se diriger à l’extérieur des limites de Fairfax puis qu’il n’est pas inhabituel de voir des élèves rentrer chez eux pour manger à la maison ou simplement se payer un gueuleton à la cantine pas loin de l’école. Leurs hamburgers sont très appréciés des étudiants, surtout quand on  oublie notre goûté à la maison ou que ce que le chef de l’école propose sa fricassée de poisson… beurk !

N’empêche que je suis presque terrifié quand j’ouvre la porte du placard et que je passe la tête dans l’embrasure de la porte pour vérifier si le champ est libre. Personne à porté de vu, je sors donc, Julian à ma suite et après s’être arrêté à nos casiers respectifs pour récupérer, entre autre, mon sac avec mes clés et mon argent, nous sortons  de l’école sans nous retournés et marchons jusqu’à nous rendre hors de l’enceinte de Fairfax.

Sauf que, c’est bien beau d’être partit mais, on va où ? On fait quoi ?

- Si on va chez moi, je te paris ce que tu veux que Jack va débarquer en un claquement de doigt et nous expédiés en classe  illico…

Je réfléchis et…  je ne vois pas trop où nous pourrions aller pour être un peu seul. L’arcade sera bondé comme toujours. C’est à se demande d’où ils viennent les jeunes qui y traînent en plein jour de semaine… Probablement de la même place que nous !

S’assoir dans un resto a siroter un coca pendant 4 heures de temps revient à rester assis en classe a rêvasser. Il nous faut un endroit calme où nous pourrons… enfin, voilà quoi !

-  Chez ton père ?  Tu crois qu’il est chez toi à cette heure-ci ?


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 252
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Dim 13 Mai - 13:47



Escape From School
ft. Olivia Cortez


S’enfuir… C’est ça que j’avais envie de faire. Je savais que ça m’était totalement interdit mais l’envie était plus forte que ma peur où même la douleur que je ressentais en avance. Je voulais profiter de cette après-midi avec Livia loin de l’école.

Elle mon regard était déterminée. Autant que la réponse de Livia qui confirma qu’on devait le faire. Qu’est-ce qu’il y avait de mal, après tout, à sécher une après-midi ? A l’intérieur de moi grouillaient plein de réponses à cette question mais ma détermination était plus forte que toutes ses raisons.

Et Livia m’embrassa passionnément pour sceller ce choix qu’on venait de faire à deux. Celui de vivre cette journée à fond quoi qu’il ne coute. Je lui rendis son baiser tout aussi passionnément.

Jack allait lui en vouloir et ma mère allait me tuer. Mais ça n’avait vraiment aucune importance. Ça valait largement le sacrifice.

C’était le meilleur moment pour partir. Il n’y en aura sûrement pas d’autres. On devait s’en aller le plus vite possible pour avoir une chance de ne pas se faire repérer.

Sortir ne serait, donc, pas trop compliquer mais il fallait qu’on sache où aller. Livia déclara que chez elle, c’était mort. Jack risquait de débarquer et de nous renvoyer en cours. Je fis la moue réfléchissant au meilleur endroit.

-Ouais, chez toi, ce n’est pas une bonne idée…

Quelque part en ville ça serait une mauvaise idée parce qu’on sera difficilement seuls. Et c’était ça qu’on voulait : être seuls. Livia proposa chez moi mais mon père était là.

-Oui, il l’est. Il a pris congé aujourd’hui pour préparer un voyage d’affaire. Il sera chez moi…

Je pris un air désolé avant de réfléchir encore. J’avais bien un autre endroit où on pourrait être tranquille.

-On n’a qu’à aller chez Hank… Je suis toujours le bienvenu là-bas et j’ai toujours ma chambre. Si Hank est là, il nous laissera tranquille. Et ça sera pas le genre à nous renvoyer à l’école, au contraire. Sa petite amie sera peut-être là aussi mais elle a l’air sympa.

Je ne connaissais pas Bailey mais la première fois que je l’avais vue elle m’avait parue conciliante.

-Il habite San Fernando Valley. On a qu’à prendre le bus jusque-là. Tu en dis quoi ?

Je n’avais pas d’autre solution. Je n’avais que chez Hank…



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 665
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Dim 13 Mai - 16:51



Escape From School
ft. Julian Hughes





Notre plan est presque parfait du moins, nous parvenons sans mal de sortir du territoire de l’école mais c’est une fois  dans la rue que notre projet cafouille un peu. C’est surtout de savoir où nous irons passer notre temps qui demeure l’inconnu de l’équation.  Chez moi ce n’est même pas la peine d’y penser. Chez Julian, que ce soit chez son père ou chez sa mère, ça demeure également un non catégorique. Sa mère ne me laisserais même pas passer les limites du terrain et, qui plus est, ne cautionnerait pas nos absences ce qui fait que nous serions punis et ré expédier en classe. Puis chez le papa de Julian, s’il ne dirait peut-être rien de nous savoir sécher les cours, sa présence vient  compromettre quand même notre besoin d’intimité.

Ce qui fait que je ne sais plus trop où nous pourrions nous réfugier.

L’appartement d’Eddy Cort me traverse l’esprit mais Julian  propose que nous allions chez son ex beau-père à San Fernando Valley et, si l’espace d’une toute petite seconde j’hésite à soumettre ma contre proposition, j’accepte finalement son idée parce qu’il me parait évident que personne ne songera à nous chercher là-bas.

Pas que Jack ou Madame Julian auraient  tout de suite foncé chez Cort and Co mais je me dis qu’en tournée, ce pourrait être le genre d’anecdote que mon chevelu préféré aurait évoquée après quelque bière et aurait grillé tout possible futur alibi.

Oui, je pense à long terme !

N’empêche… San Fernando n’est pas la porte d’à côté. Faudra prévoir le temps de s’y rendre et puis de retaper le chemin en sens inverse si on ne veut pas en plus  se faire punir pour être rentrer plus tard. Surtout que… ah bah non c’est parfait !

- C’est parfait ! Je dois justement me rendre aux studios de BSC après les cours qui sont à San Fernando !  

Je n’ai qu’à faire quelques pas pour regarder l’horaire des bus sur l’arrêt le plus près pour me rendre compte que le prochain qui va à San Fernando  devrait s’arrêter ici dans 5 minutes maximum.

- La chance ! Le bus ne va pas tarder !

Je regarde Julian avec un sourire on ne peut plus fier sur les lèvres. Pour une fois qu’on sèche les cours, tout va parfaitement bien. Et puis je pourrai rencontrer officiellement son ancien beau-père que j’ai visiblement mal jugé, vu comment Julian semble être attaché à lui. Je pourrai me faire une autre opinion de lui, une bien meilleure.

Le bus arrive, pile poil à l’heure et nous grimpons à bord et nous installons sur la dernière banquette tout au fond.  Le bus est vide, comme si personne sauf nous allions à San Fernando à cette heure.  Tant mieux. Ça nous laisse tout le loisir de s’embrasser, de pouffer de rire et regarder, rêveur, le paysage défilé devant nos yeux.

Plusieurs fois j’ai fait se trajet après les cours, travail en studio oblige, et j’en profitais pour faire quelques devoirs ou pour étudier. Ça m’a toujours paru très long comme parcours mais  cet après-midi, j’ai l’impression que la route s’est fait en un battement de cils.

Le bus s’immobilise et nous sortons, sous les chauds rayons du soleil.

- Par où, maintenant ?

Je m’en remets à mon petit ami puisque je n’ai aucune idée de où habite Hank North. J’espère simplement que nous ne marcherons pas longtemps. On dirait que le soleil tape toujours plus fort ici, à San Fernando, comme si  ce coin de L.A. subissait son propre micro climat se situant quelque part entre la chaleur du désert ou la canicule perpétuelle.



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 252
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Mer 16 Mai - 10:48



Escape From School
ft. Olivia Cortez


Sortir de l’école avait été un jeu d’enfant. Pour le moment, tout était en notre faveur. Il ne nous restait qu’à trouver l’endroit où se poser. Une idée me traversa l’esprit : celle d’aller chez Hank North. Je n’avais que chez mon père, chez ma mère et chez Hank. Comme ce n’était pas possible chez mes parents, Hank me semblait tout désigné.

Olivia accepta mon idée d’aller chez mon ex-beau-père. Je trouvais que c’était l’endroit idéal. Personne ne viendra nous chercher là-bas parce que, théoriquement, je n’avais aucun droit d’être là-bas. Hank ne pouvait pas m’approcher d’autant de mètre. C’était une décision de la justice.

Mais c’est là-bas que je voulais aller. Et c’est là-bas que j’étais sûr et certain qu’on sera tranquille Livia et moi.

Livia n’objecta pas. C’était même bien pour elle qui devait se rendre aux studios de BSC après l’école. Je souris.

-Tout s’arrange, alors.

Le prochain bus n’allait pas tarder à venir. La chance était avec nous jusqu’ici. Pourvu que ça dure. Je souriais à Livia aussi fier qu’elle. C’était la première fois que je séchais les cours mais j’étais porter par l’excitation et l’amour qui prenait le pas sur le stress que j’aurais pu ressentir en temps normal.

Quand le bus arriva, on entra dedans pour se mettre derrière. Il n’y avait pas une âme dans le bus excepté le chauffeur qui était concentré sur la route. On en profita alors pour s’embrasser et profiter à fond du trajet qui nous menait à San Fernando Valley. C’était trajet que je faisais tous les jours, l’année dernière, pour aller de l’école à chez Hank. Maintenant, c’est vers Berverly Hills que j’allais vu que ma mère habitait désormais là-bas par loin de chez Jessica Hill et Victoria Hunter.

On s’échangeait des petits baiser alors que je regardais de temps en temps vers l’avant du bus pour voir si le chauffeur ne regardait pas vers nous à travers son rétroviseur. Mais il semblait très concentré. Puis, même s’il nous avait vus, qu’est-ce que ça changerait ? Il ne pouvait pas prendre des photos et conduire en même temps…

Le trajet me parut bien plus court que d’habitude. Il faut dire qu’on en avait bien profité Livia et moi.

On descendit à l’arrêt de bus. La villa d’Hank n’était pas très loin. Je souris à Livia.

-Par là.

Je lui montrai la direction et on se dirigea vers la villa d’Hank. On était dans un quartier plus huppé de San Fernando Valley. Il faisait calme. Hank adorait le calme qu’il y avait ici. Et moi aussi. J’adorais cet endroit où j’avais vécu en alternance pendant 7 ans.

Quand on fut dans l’allée qui menait à la villa d’Hank, je pris la main de Livia maintenant qu’on était à l’abri de regards indiscrets. Pendant qu’on marchait vers la porte d’entrée, je discutai avec Livia.

-Hank ne sera peut-être pas seul. Il est marié à quelqu’un maintenant. Elle s’appelle Bailey. Je l’ai vu une fois, elle est très gentille. Mais je ne sais pas si elle sera présente.

On était en pleine journée. Les gens restaient rarement chez eux. J’espérais, seulement, qu’Hank n’était pas en tournage aujourd’hui…

-J’espère qu’Hank sera là par contre…

Je disais ça doutant, d’un seul coup, un peu. Mais pour nous libéré de tout suspense, je sonnai à la porte attendant et espérant de voir débarquer mon ex-beau-père.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1159
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Jeu 17 Mai - 10:29



Escape From School
ft. Olivia Cortez & Julian Hughes


Le tournage de Homerun commençait officiellement demain. J’étais à la fois très content de pouvoir retourner dans les studios pour jouer mais aussi, comme chaque fois que quelque chose venait s’ajouter à ma routine, un peu nerveux… Et « un peu » était un euphémisme. Ça allait demander quelques jours, peut-être une ou deux semaines, avant que je ne retrouve mes marques… Autant de jours où j’allais être par moment complètement euphorique et à d’autres, carrément grincheux.

Heureusement que Bailey aimait ça…

Grace et Bailey me connaissant très bien, elles s’étaient dit que la veille du début du tournage, mieux valait s’organiser une journée shopping, visite à mes parents, et autres entre fille plutôt que de laisser Bailey me tourner autour pendant que je relirais le script du film.

Une fois les filles parties, après un baiser à Bailey, j’avais verrouillé la villa, complètement. J’avais fermé les rideaux du salon, j’avais débranché le téléphone puisque j’avais dit aux filles qu’en cas de problème le mieux serait de téléphoner à Stopher… Et je m’étais installé dans mon fauteuil du salon. Sur la table à côté de moi : deux paquets de cigarettes, un cendrier et trois bouteilles d’un litre d’eau.

Puis je m’étais mis à lire, ou plutôt, à voir le film dans ma tête… C’était encore plus facile maintenant que le casting était complet et que je pouvais mettre un visage sur chacun des personnages. Et puis, je connaissais très bien la façon de filmer de Stopher, le rythme qu’il aimait donner aux films, la lumière qu’il aimait utiliser. Bref, tout ce qui faisait la signature de Christopher North.

J’avais beaucoup plus de mal à imaginer le jeu d’Anatola Kay qui allait jouer Julia, la femme que mon personnage devait reconquérir. On aurait été dans un film de science-fiction où elle aurait joué un putain d’androïde, ça aurait été facile. Mais j’avais vraiment des difficultés à l’imaginer dans ce rôle-là.

J’étais sûr qu’elle n’aurait pas été le choix de mon frère… Mais on devait se plier aux exigences de Daniele Ricci, puisqu’il était producteur.

Ces scènes-là étaient donc plus floues dans ma tête et je grondais sans m’en rendre compte, tout en me disant qu’on verrait bien en tournage ce que ça donnerait. Mais je savais que la première scène qu’on tournerait ensemble déterminerait tout le reste : avec moi, soit ça passerait et je me calmerais vis-à-vis de Kay… Soit ça cassait et là ce serait foutu pour de bon.

La sonnette retentit dans la villa, me faisant sursauter et mon cœur se mit à s’emballer dans ma poitrine de stress et d’énervement mêlé.

-Raaaaaaaaaaaah c’est pas vrai, nom de dieu de merde ! Foutez-moi la paix.

J’étais occupé, bordel.

Je restai assis dans mon fauteuil, mon cœur essayant de s’échapper de ma poitrine et le sang me battant aux tempes. Si ça durait trop longtemps, j’allais finir la journée avec un mal de crâne horrible et la mâchoire complètement dévastée de s’être trop contractée.

Un jour, j’allais crever de ce genre de truc, j’en étais sûr.

Qui que ce soit, il insista et je posai brutalement le script sur la table basse du salon en grommelant injures sur injures. Je repris ma clope dans le cendrier et la plantai entre mes lèvres où elle se mit à danser au rythme des malédictions que je proférais envers l’intrus.

Si c’était un PUTAIN de démarcheur, il allait passer un sale quart d’heure !

Je déverrouillai la porte d’entrée nerveusement, faisant furieusement cliqueter le trousseau de clés dans la manœuvre et ouvris brusquement la porte en grand.

-Qu’est-ce… ?

Qu’est-ce que vous voulez ? C’était ce que je voulais dire… Mais j’écarquillai les yeux en me retrouvant une nouvelle fois devant Julian qui tenait la main du clone au féminin de Jimmy Reed. La première fois que je l’avais vue à Fairfax High School, Howard ne m’avait pas encore révélé l’origine de la jeune fille. Mais maintenant que je savais, j’étais en train de me demander comment personne, dans la presse, par exemple, n’avait encore fait le lien tellement elle lui ressemblait.

Elle aurait eu un putain de panneau sur son front où c’était écrit au néon rose : « Je suis la fille de Jimmy Reed. » que ça aurait été du pareil au même.

Et encore une fois, je pouvais pas laisser Julian traîner devant la porte.

-Entrez, tous les deux…

Je les laissai entrer avant de verrouiller à nouveau la porte derrière nous, les laissant avancer dans la villa plongée dans la pénombre. Puis, je me retournai vers eux en grattant mes cheveux et en fronçant les sourcils.

-On est quel jour ? Vous êtes pas censés être en cours ou quelque chose comme ça ?

Mon regard passait de l’un à l’autre, pas tellement fâché, mais perplexe et mon cœur s’était un peu calmé de voir Julian. C’était sûrement pas lui qui allait m’emmerder, il était beaucoup trop calme, comme gamin, pour ça…

Quant à la fille… Bordel… Y pensait à quoi, Stone, quand il avait couché avec elle ? Ça se voyait quand même qu’elle était vachement mineure, non ?  

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd


Dernière édition par Hank North le Ven 18 Mai - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 665
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Jeu 17 Mai - 17:12



Escape From School
ft. Julian Hughes & Hank North






Nous marchons en  bavardant jusqu’à ce que la Villa de son beau-père, enfin, ex beau-père, apparaisse devant nous. À ce moment là, Julian glisse sa main dans la mienne et nous remontons l’allée alors que mon petit ami explique qu’il aimerait bien que Hank y soit et que peut-être sa nouvelle épouse aussi sera présente.

C’est quand même stressant de rencontrer son ancien beau-père, surtout en sachant que je l’ai injustement jugé. Mais plus je connais la maman de Julian, au travers du peu qu’il m’en dit et des rares fois que j’ai eu à la « côtoyer » et je commence à croire qu’elle les méritait ses mornifles au nez… si toutefois elle en a eu.

Parce que ça aussi j’en doute.

Parce que je ne dis que Julian ne serait pas assez stupide pour entretenir des liens avec quelqu’un qui a fait souffrir sa mère…aka la fille qui veut à tout prix développer une relation avec son père, oui je sais. Mais la différence c’est que Julian n’a pas de lien autre que ce que l’état avait accordé quand sa mère était mariée avec Monsieur North alors que moi, le sang de Jimmy Reed coule dans mes veines.

Et avec toute l’encre noir qui a coulé sur le dos de l’acteur, une autre femme aurait prit le risque de l’épouser ?

Julian presse sur la sonnette et nous attendons que l’un ou l’autre des propriétaires viennent nous ouvrir la porte.  Heureusement il ne pleut pas et que sous le porche, à l’ombre, la température est agréable. J’allais sonner à mon  tour quand la porte s’ouvre et que nous sommes accueillis par  l’acteur qui semble aussi surpris que s’il venait d’ouvrir une boîte à surprise. Il nous fait entrer sans plus de cérémonie et, la porte refermée derrière nous, il questionne à savoir si nous ne devrions pas être en classe plutôt qu’ici… ou ailleurs.

Bien sûr que nous devrions être en classe et je me rends compte que ce n’était pas l’idée du siècle  que de venir ici, pour Julian et pour son ex beau-père pour qui ce sera la merde si ça s’apprend que nous avons passé le reste de la journée ici.

Quand Julian a répondu à Hank, j’ose pendre la parole pour me présenter. C’est plus poli que «  hey, on vient que squatter ta piaule le temps d’être un peu seul, si tu vois ce que je veux dire » petit clin d’œil en prime.

Je n’oserais pas…

- Je m’appelle Olivia.  C’est un plaisir de vous rencontrez, Julian parle de vous de temps en temps

Et je lui tends la main, en fait parce que je ne sais pas trop ce que je dois faire pour accompagner ce genre d’introduction. Avec des journalistes, c’est la poignée de main, certainement pas la bise et je me vois mal lui en faire une spontanément.

Je regarde autour de moi. La maison est  superbe. Elle n’a rien de tape à l’œil et, dans le salon que je peux voir depuis là où nous sommes, j’aperçois une magnifique et immense photo de l’homme avec qui je crois être sa nouvelle femme. Timidement, j’ajoute que sa demeure est très belle.

Je déteste rencontrer des gens pour la première fois. Il y a toujours cet espèce d’échange maladroit, des blancs à comblés, des phrases qui ne veulent pas dire grand-chose. Alors j’arrête là et laisse Julian prendre le contrôle.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 252
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Sam 19 Mai - 12:11



Escape From School
ft. Olivia Cortez


Je sonnai une fois… J’espérais qu’Hank soit là sinon, on allait devoir trouver un autre endroit et ça n’allait pas être facile maintenant qu’on était à San Fernando Valley. On allait perdre beaucoup trop de temps si on devait, chaque fois, changer d’endroit.

Personne ne vint dans un premier temps et mes lèvres se pincèrent. Mais j’insistai quand même en appuyant encore. Je voulais qu’Hank ou Bailey nous ouvre et quand Livia leva sa main pour sonner à son tour, je commençai à sérieusement désespéré.

Mais la porte finit par s’ouvrir avant que ma petite-amie n’ait le temps de sonner. Je poussai un soupir de soulagement alors qu’Hank, lui, était très étonné de nous voir ici. Oui… On n’avait pas vraiment prévenu et on débarquait vraiment à l’improviste. Je me mordis la lèvre. Il allait falloir qu’on s’explique un peu mais j’étais sûr qu’Hank allait comprendre…

Il nous fit entrer et on le fit en silence. Hank ferma la porte à clé derrière nous. Il faisait sombre dans la villa. Les rideaux étaient tirés et Bailey ne semblait pas être là. J’espérais que mon ex-beau-père était toujours avec Bailey parce qu’elle avait l’air vraiment gentille…

Mais je suppose que s’il n’était plus avec, je l’aurais lu dans L.A.People…

Hank se demanda quel jour on était et si on ne devait pas être à l’école. Je ne baissais pas le regard. Je regardais Hank droit dans les yeux avant de me racler la gorge, seul signe qui pouvait témoigner d’un peu de nervosité de ma part.

-Si… Mais… On s’ennuyait. On avait envie d’être nous deux et… On s’est échappé de l’école. On a pensé venir ici. Je suis chez ma mère cette semaine et mon père est à la maison. C’est le seul endroit qui m’a paru… Tranquille.

Je me raclai à nouveau la gorge mais sans baisser le regard. Mon ex-beau-père avait toujours été compréhensif… J’espérais qu’il ne nous renvoi pas à l’école.

Livia, elle, se présenta et tendit la main à Hank. Je me rappelle tout ce que Hank avait dit sur elle la dernière fois. Il m’avait semblait blâmé un peu trop Livia alors j’espérais que ça allait bien se passer entre eux.

-Livia est ma petite-amie. Celle dont je t’ai parlé l’autre jour.

Je me raclai à nouveau la gorge regardant autour de moi et je finis par oser parler de Bailey.

-Bailey n’est pas là ? Tu… Tu dormais ? J’espère qu’on ne t’a pas réveillé.


C’était l’après-midi mais si Hank avait fait la fête hier, c’était normal qu’il dorme encore. J’espérais, seulement, que Stone n’était pas en train de cuver dans un coin de la villa. Là, ça aurait été le malaise total.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hank North


Messages : 1159
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 38
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Dim 20 Mai - 15:47



Escape From School
ft. Olivia Cortez & Julian Hughes


Après l’incident avec sa mère, Kate Julian, au mariage, je ne m’étais pas attendu à voir Julian débarquer chez moi de sitôt. Et pourtant, il était bien là et avec sa petite-amie en plus. Evidemment, comme j’étais à la fois très surpris de le trouver sur le pas de ma porte et qu’en plus, j’avais encore la moitié de mon cerveau plongé dans mon script que j’avais abandonné sur la table du salon… Et qu’en prime, j’étais encore en train d’atterrir vu que mon intention à la base avait été de remballer l’intrus, quel qu’il soit, et pas très gentiment et que maintenant, je devais changer complètement d’optique et redescendre des grands chevaux sur lesquels j’étais monté en moins de deux… ben je devais avoir l’air un peu abasourdi.

Je les fis entrer sans hésiter, parce que c’était Julian et… parce que c’était Julian, justement, et qu’il n’était pas sensé traîner à moins de 100 mètres de moi, selon la décision du tribunal. Et vu que la tendance était gentiment en train de s’inverser entre Kate et moi suite à l’incident du mariage, c’était pas le moment de faire une connerie qui ferait à nouveau pencher la balance du mauvais côté.

Alors une fois qu’ils furent à l’intérieur, ma première question fut de savoir quel jour on était parce qu’il me semblait quand même bien qu’on était en pleine semaine… Et alors ils devaient être à l’école… Ou alors j’avais déjà perdu les repères des congés scolaires ?

Julian se racla la gorge ce qui suffit à me faire comprendre qu’ils étaient tous les deux en train de royalement sécher les cours. J’avais même pas besoin d’entendre ce qu’il avait à me dire.

Je grattai ma tête puis haussai les épaules avec un sourire.

-Je t’ai dit que t’étais toujours le bienvenu ici… Ta chambre t’appartient toujours. Et c’est sûrement pas moi qui vais te blâmer parce que tu t’emmerdais à l’école.

Puis, mon regard passa à la jeune fille qui l’accompagnait et qui me tendit la main en se présentant. Retirant la clope de ma bouche d’une main, je lui serrai sa petite main de l’autre, brièvement.

-Salut. Content de te rencontrer officiellement. Moi, c’est Hank.

C’était dit sans grand enthousiasme, plutôt sur un ton neutre. Avec le recul depuis ma conversation avec Julian où ce qui m’avait le plus mis en colère, c’était de le voir complètement bouffé par l’angoisse, je m’étais dit que je n’allais pas faire à Julian ce que la grande majorité des médias avait fait quand ils avaient appris mon amour avec Bailey.

Fallait que je fasse fi de cette histoire, qui s’était plutôt bien terminée puisque Julian s’était empressé de m’informer par téléphone que son Olivia n’était pas enceinte, pour remettre les compteurs à zéro concernant la jeune Cortez.

Et j’avais précisé mon prénom, même si elle le connaissait déjà, pour éviter qu’elle me donne du Monsieur North à tout bout de champ.

Puis Julian reprit la parole et ça me fit regarder autour de moi d’un air un peu perdu en me grattant encore une fois la tête. De fait, je devais avoir l’air de me réveiller, même si ce n’était pas le cas… C’était juste que ma lecture m’avait plongé dans un autre monde et que j’avais du mal à en sortir. C’était limite si je savais encore si je devais réagir comme Hank North ou comme Kirk Silas.

-Non… Non vous m’avez pas réveillé. C’est juste que j’ai un tournage qui commence demain et…

Je souris à Julian en haussant les épaules avant de souffler une bonne bouffée de fumée…

-Tu sais bien comment c’est dans ces cas-là…

Des journées comme celle-ci, Julian en avait vu quelques-unes sur les sept ans où il avait vécu dans cette villa… Et si Kate était alors reléguée à se trouver une activité extérieure, Julian, lui, avait toujours pu rester à jouer sagement dans la même pièce que moi.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Cortez


Messages : 665
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Dim 20 Mai - 20:16



Escape From School
ft. Julian Hughes





Je suis intimidée, je l’avoue, de rencontrer officiellement un acteur  dont j’apprécie le jeu et qui est aussi, l’ex beau-père de mon petit ami. Malgré leur relation qui s’est effrité par la force des choses,  j’en viens parfois à la conclusion que l’acteur représente bien plus un père pour Julian que Monsieur Hughes, sans vouloir rien enlever à ce dernier.

Je n’étais pas là quand ils partageaient  leurs vies, ce n’est que l’opinion que j’en tire en les observant.

Hank, donc, me rend la politesse en me serrant brièvement la main. Je ne m’attendais pas à une forte et franche poignée de main mais  ça semble légèrement lui coûté que de le faire. Peut-être simplement parce que nous le dérangeons plus qu’il ne le dit ou alors, qu’il aurait préféré voir Julian seul et passer du temps avec lui, ce que je peux comprendre.

Mon petit ami reprend, questionnant à savoir si nous tombons à un mauvais moment, mais  Hank assure que non. En fait, il est en préparation  d’un film ce qui, quelque part, doit ressembler à la préparation d’un examen, mais en beaucoup plus palpitant. A concentration que ça doit lui demander, explique pourquoi il semble être tombé en bas du lit sans savoir qui l’en a poussé.

Je me sens comme la troisième roue du carrosse. Ce n’est pas pour m’en plaindre mais nous sommes plantés là dans le vestibule depuis lequel je peux apercevoir derrière l’acteur, le salon, sur notre droite, un couloir et un escalier et, derrière nous la cuisine et tout ça, plongé dans  le noir du fait que tous les rideaux sont tirés.  Et ceci vient du fait que, c’est comme ça que se prépare l’acteur pour un tournage, souvenir qu’il remémore à Julian.

J’aurais envie de lui demander s’il veut me faire visiter sa chambre. Pas à Hank, mais à Julian. Question de laisser Hank se replonger dans sa préparation et à nous,  le loisir de se retrouver seul, puisque c’est ce que nous recherchions en décidant de sécher nos cours.

Sauf que de faire ça serait impoli et que quelque part, je sens qu’ils ont besoin de se retrouver.

- Pardon… est-ce que je peux utiliser  la salle de bain ?

Ben ouais ! Je n’ai rien trouvé de mieux pour les laisser un peu seuls que de prétendre avoir un besoin à soulager. Je me dis que, peut-être que Julian profitera de mon retour pour m’amener à son ancienne chambre. J’en sais rien… je ne sais même plus ce qu’on est venu faire ici mas si c’est pour permettre à Julian de passer du temps avec Hank, plutôt que notre plan initial, je vais comprendre.

C’est Julian qui m’indique par où aller et je m’y rends, refermant la porte derrière moi et je m’adosse contre l’évier de cette petite salle, jouant avec une mèche de mes cheveux en attendant que le temps normalement alloué à ce genre chose et, ouvrant les robinets, je me lave les mains, tant qu’à être là.

Je les rejoins ensuite, presque sur la pointe des pieds, puis je glisse ma main dans celle de Julian.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian Hughes


Messages : 252
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 15
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   Aujourd'hui à 20:04



Escape From School
ft. Olivia Cortez


J’avais annoncé la vérité à Hank, c’est-à-dire qu’on avait séché les cours. Je ne voyais pas vraiment l’intérêt de mentir, il l’aurait su de toute façon par déduction. Et ce fut sans vraiment de grande surprise qu’il déclara que j’étais le bienvenu ici et qu’il ne m’engueulerait pas pour avoir séché les cours. Je savais qu’Hank était révolté contre l’école. Je savais qu’il n’aimait pas ça. Je l’avais très vite compris quand j’ai commencé à vivre avec lui il y a 7 ans.

Du coup, je lui souris.

-Merci.

Je savais que j’avais encore ma chambre comme avant et qu’aujourd’hui, c’était là que je voulais aller avec Livia. Une Livia qui se présenta à mon ex-beau-père. J’espérais, au plus profond de moi, que le courant allait passer entre eux. Je pensais ça parce que Hank n’avait pas forcément été gentil avec ma petite-amie quand je lui avais parlé de notre… « Problème »…

Bref, Hank se présenta aussi poliment et en serrant la main de Livia. Je ravalai ma salive avant de me rassurer un peu quand je vis que mon ex-beau-père ne rajouta aucun commentaire.

Je finis par reprendre la parole en demandant si je l’avais réveillé. En fait, je m’étonnais que Bailey ne soit pas là. Et je m’étonnais, aussi que tout soit fermé comme s’il venait de se lever. Mais il répondit que je ne l’avais pas réveillé et qu’il avait un tournage qui commençait demain. Tout s’expliquait et j’étais un peu soulagé de ne pas voir débarquer Stone de derrière une porte. J’hochai la tête comprenant parfaitement Hank. Il avait toujours besoin d’être seul pour apprivoiser ses rôles et se mettre dedans. Ma mère n’aimait pas ça… Mais moi, j’admirais la façon dont travaillais Hank. J’admirais les acteurs en général et c’est pour ça que j’avais envie de devenir réalisateur entre autres choses.

-Oui, je sais. Tu as besoin d’être seul et de concentration. J’ai hâte de voir ce nouveau film quand il sortira.

Bailey ne devait, alors, sûrement être pas là. Il n’y avait, donc, qu’Hank ici même ce qui n’était peut-être pas plus mal pour la tranquillité qu’on cherchait Livia et moi.

D’ailleurs, j’étais prêt à signaler qu’on allait s’éclipser dans ma chambre mais Livia déclara qu’elle avait besoin d’aller aux toilettes. Je la regardai et lui souris avant de lui montrer la direction de la salle de bain.

Elle s’éclipsa alors et je me tournai vers Hank.

-J’espère que tout vas toujours bien entre toi et Bailey… Je sais que vous vous êtres mariés... Je trouve ça bien…

Je me raclai la gorge planté que j’étais devant Hank. En fait, j’attendais surtout le retour de Livia pour pouvoir filer en haut. Je savais qu’Hank voulait se replongé dans son script.

-Tu sais, on est venu ici mais on ne te dérangera pas… On va monter dans ma chambre.

Je me raclai à nouveau la gorge mais souris avant que Livia ne revienne et me prenne par la mienne. Je me tournai vers elle.

-On va aller dans ma chambre. Tu vas l’aimer.

Je lui souris avant de regarder Hank.

-Ça ne te dérange vraiment pas qu’on reste, au moins ?


On ne sait jamais…




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Escape From School [PV Livia/Hank]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Escape From School [PV Livia/Hank]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Fairfax High School-