AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2190
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 10 Mai - 15:58



Crazy And Wild
ft. Meg « Delta » Tyler


Ce serait notre dernier concert à Los Angeles avant la tournée.

Daniele avait tout prévu : ça se passerait au Stryge Bar, là où tout avait commencé pour nous, tout du moins si on ne considérait pas que tout avait commencé par une bande d’adolescents maladroits essayant de comprendre comment fonctionnaient des instruments de musique dans la chambre de Frank « Clepto » Harrison.

C’était un petit concert, sur une toute petite scène, rien à voir avec ce qu’on allait réserver à notre public durant la tournée. On allait jouer pendant trois quart d’heures seulement, avec un quart d’heure de première partie réservé à Tiny Suicides, le groupe de Delta, que Daniele n’arrivait désespérément pas à vendre à BSC.

Je comprenais pas pourquoi, d’ailleurs. Je connaissais les filles de Tiny Suicides et non seulement c’était des filles complètement cinglées mais super sympas, mais en plus, elles avaient un putain de talent.

Alors pourquoi ? Pourquoi nous et pas elles ?

Bof… J’étais quand même pas là pour me poser ce genre de questions, au final. C’était les affaires de Lele, tout ça.

Comme le concert avait été annoncé une semaine avant, les patrons du Stryge, un peu paniqués, avaient dû fermer le bar toute la journée et un nombre de place limitées, tout simplement par la place à l’intérieur du bâtiment, avait été mis en vente pas BSC avec une partie qui serait reversé au Stryge, évidemment… Enfin, je crois… J’étais pas sûr d’avoir tout compris ce que Daniele avait essayé de m’expliquer et j’arrivais toujours pas à savoir si j’avais pas bien compris :

1.Parce que Lele était plein quand il m’avait expliqué.
2.Parce que moi, j’étais plein quand il m’avait expliqué.
3.Parce que j’y connaissais rien.
4.Parce que j’avais pas bien tout compris.

Tout ça pour dire qu’on était une petite demi-heure avant que le Stryge ouvre ses portes aux gens qui avaient payé leur place et qu’on avait le bar pour nous tous seuls ! C’était donc l’heure de l’échauffement et j’en étais à ma troisième bières (ici, pas en comptant toutes celles que j’avais sifflées pendant la journée) quand les Tiny Suicides avaient fait leur entrée par les coulisses une fois leurs instruments installés.

-Delta !

Delta… J’étais en couple avec Zoey dont j’étais raide dingue, ce qui empêchait pas Delta de me faire grouiller les hormones à chaque fois que je la voyais. Je savais pas pourquoi. C’était juste comme ça. Elle avait un truc qui me laissait pas indifférent. Elle était belle en même temps, même si elle avait pas l’air de s’en rendre compte…

Je m’étais levé, avait failli trébucher m’était rattrapé et avait lancé une cannette de bière à la chanteuse.

-Réflexe !

Ouais… Ben il allait lui falloir un sacré bon réflexe pour la rattraper, cette cannette parce que mon lancé était aussi torché que moi.

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica


Dernière édition par Eddy Cort le Ven 13 Juil - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeSam 12 Mai - 19:08



Crazy and wild



Depuis quelques temps, on enchaîne pas mal les concerts, en attendant que BSC nous fasse signer un contrat. En revenant de ma pige en tant que roady de pacotille sur la tournée de 81-82, grisée par la scène et l’ambiance, je savais que c'était ce que je voulais faire. Mais aussi qu'il fallait qu’on prenne de la bouteille et que la scène était un bon moyen pour ça et aussi pour gagner un public sans le concours de Jimmy Reed. C’est donc plus motivées que jamais qu’on a convenu avec Daniele de mettre Tiny Suicide et nos compos à l’épreuve de la scène. Bien sûr, c’est lui qui gère tout, heureusement parce que les relations publiques, c’est pas mon fort.

Je suis contente de retrouver, pour ce soir et pour leur dernier concert avant leur tournée, Roadtramp, rencontrés en 81 et que je suis de près depuis, parfois un peu envieuse. Ce que j’aurais pas donné pour faire partie de l’aventure, faire leur première partie. Mais on a pas eut le contrat. Ben non, pas de première partie pour les mendiantes de BSC. Parfois je me demande pourquoi Daniele s’accroche avec nous, malgré toutes les galères. Ca me conforte dans l’idée qu’on est pas trop nulles, mais c'est peut être parce que je lui ai dit que s’il nous lâchait après nous avoir fait miroiter l’eldorado, je l’écorchais vif après lui avoir fait bouffer ses parties génitales.

Mais ce soir, on fait la première partie de Roadtramp là où tout a commencé pour eux. Je trouve ça hyper cool. Pas parce qu'on va peut être profiter de leur notoriété et de la promo de leur tournée, ce qui promet un public endiablé, un grosse ambiance et des retombées sur nos prochains concerts. Mais parce que je retrouve cette ivresse qui m’avait tant fait vibrer et convaincue que c’était ça que je voulais faire dans ma vie, quel qu'en soit le prix. Je suis sûre que Sid et Deb n’y seront pas insensibles et que ça nous redonnera la motivation qui s’amenuise un peu en ce moment.

Pour l’heure, on vient de  terminer les balances. Je porte ma tenue de scène qui s’apparente à un porte bonheur anti trac pour moi, comme des fringues fétiches. Le truc le plus sexy et féminin que je possède et qui me donne le mojo, l’impression d’être invincible, la force de monter sur scène et d’y foutre mes tripes à l’air. Parce que dans la vie, je me fous de tout sauf de la musique et du public et que, du coup, c’est le seul moment où je me sens vulnérable, ou je laisse mon armure et ma lame pour montrer mes blessures. Or, si je me fous à poils avec une facilité déconcertante, me mettre à nu est un exercice beaucoup plus difficile, voir douloureux.

Je suis vêtue d’un débardeur noir large avec une tête de poupée destroy avec un flingue sur la tempe peinte dans le dos. En haut Tiny Suicide écrit avec des punaises argentées et “Born to be Punk” peint en bas. Queen of Sabba écrit sur mon sein droit. Le bas du top est rentré dans une mini jupe en tulle noire façon tutu dotée d’une ceinture large en satin fushia. Avec ça, des collants résille déchirés et des bottes militaires noires avec des lacets fushia, un bracelet en cuir clouté au poignet droit et un long collier fait de capsules de bière enfilées sur un ruban fushia. Mes cheveux sont comme d’habitude, lâchés et en bordel, mes yeux ourlés de noir, mes lèvres rouges.

Pour la prochaine demi heure, on a le bar pour nous tout seuls, donc je vais picoler et fumer clope sur clope. Je gobe un parachute de speed dans les coulisses et j’arrive dans la salle avec une cigarette au bec. Eddy m’interpelle, je vais pour le saluer, mais une bière qui m’arrive en plein dessus m’en empêche. Son lancer était merdique et moi beaucoup trop à l’ouest, mais une bière, ça se gâche pas. Donc je tente ma chance dans une tentative désespérée de la rattraper. Je saute sur le côté, mais je perds l’équilibre et le rétame lamentablement dans la flaque de bière que mon échec vient de provoquer, la canette ayant littéralement explosé en tombant. Il y en a partout, je suis trempée et je pue la bière, merci Eddy. Je reste allongée par terre dans la flaque, morte de rire.

__ Putain Eddy, je te retiens avec tes lancers de merde ! Sers moi une autre bière et, surtout, laisse la posée sur le bar.

Quand j’arrêterai de me pisser dessus de rire, je pourrais peut être me relever.



Dernière édition par Meg "Delta" Tyler le Sam 19 Mai - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2190
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeDim 13 Mai - 16:05



Crazy And Wild
ft. Meg « Delta » Tyler


Delta et son look de poupée trash nous avait rejoint et il était pas question qu’on laisse les Tiny Suicides mourir de soif avant un concert alors j’avais lancé une canette à la chanteuse qui rata complètement sa réception !

La canette fit un grand PSSHHHHHHHHHHH en éclatant au sol et Delta fit un grand… heu… BOUMZZZIP en tombant et glissant dans la bière.

-Oh putain ! Tu t’es pas fait mal ?...

J’avais dit ça en accourant près d’elle. Ce serait con de se faire mal avant un concert, aussi con que de mourir de soif.

Mais avant que j’aie pu tituber jusqu’à elle, elle me donna un ordre qui me forçait à aller en sens inverse pour retourner au bar et le temps que ça me percute… je restai bloque entre Delta gisant dans le houblon et le bar où Clepto, lui, lui servait une autre bière qu’il laissa prudemment posée sur le bar.

Alors je me débloquai et pu avancer vers Delta.

J’étais beaucoup plus grand qu’elle et je penchai pour la prendre par les flancs et la soulever pour la remettre debout sur ses pieds comme si elle avait vraiment été qu’une poupée de chiffon.

Une fois que je fus sûr qu’elle tenait debout, je lui époussetai un peu les épaule puis remis une de ses mèche convenablement comme pour camoufler ma connerie.

-Et voilà… ni vu ni connu que je t’embrouille.

Bon, elle était un peu mouillée de bière et tout mais… Arf, c’était bon comme ça…

Je souris à Delta.

-Tu vas pas me tuer, hein ?

On savait jamais, des fois, parce qu’elle avait parfois une tête de psychopathe. Puis elle menaçait toujours les gens des pires tortures, même ceux qu’elle aimait bien comme moi. Enfin, je croyais qu’elle m’aimait bien… A moins que je confonde avec quelqu’un d’autre. Enfin soit…

Je retournai vers le bar où ma bière m’attendait, de même que celle de Delta que Clepto lui avait préparée. Je me hissai carrément pour me retrouver le cul sur le comptoir, face à Delta.

-Vous êtes motivées, les filles ? Parce que 15 minutes, c’est pas long pour jouer. Si vous en voulez trente, on vous en laisse trente sans problème !

Daniele voulait qu’on ne joue qu’une heure, pour ne pas trop dévoiler les nouveaux arrangements des chansons pour la tournée.

Sauf que Daniele était pas là.

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeVen 18 Mai - 10:48



Crazy and wild



Effectivement, se serait très très con de se blesser juste avant un concert, peut-être même plus que de mourir de soif, enfin tout dépend si c’est au sens propre ou figuré. Du coup, je teste voir si tous mes membres fonctionnent encore de façon normale, le plus important étant le bras droit, pour tenir le micro et surtout ma bière qui reposera bientôt sagement sur le comptoir. Mon auto check-up terminé, je réponds.

__ Rien de cassé, je crois.

Bon évidemment j’ai mal à la hanche, là où je me suis taulée, mais j’ai connu pire et mon fail ainsi que ma chute vaut bien une petite douleur rien que pour la beauté du geste.

Eddy me donne une idée de son état d'ébriété en titubant jusqu’à moi, mais malgré le fait que l‘alcool ait remplacé le sang dans ses veines, il parvient à me relever sans peine, comme si je pesait pas plus qu’un moineau. Faut dire qu’il est beaucoup plus grand que moi et nettement plus musclé. MAIS HE ! Ouais bon, on s’en fout. Me voilà sur mes pieds et Eddy a l’air tout penaud, ça me fait marrer, j’hésite entre le rassurer et faire une scène. Je regard ma tenue de scène fétiche souillée comme si j’étais surprise de son état et je me met à hurler.

__ PUTAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN DE MEEEEEEEEEEEERDE EDDYYYYYYYYYYYYYYYYYY. Je suis toute sale, toute mouillée, je peux pas chanter dans cet état !!

Je me mets à lui frapper le torse presque de toute mes forces, ou pas. Et à parler comme une cheerleader hystérique sous LSD. Une main sur la joue, une sur la hanche, puis les deux mains devant moi je me redresse comme une pétasse populaire de lycée qu’un nerd viendrait d’insulter, pleine de manières et de tics girly.

__ Tu déconnes !!! Je suis saaaaaaaaaaaale, Oh My God, le sale c’est sale ! Je vais devoir chanter… à poile !

Je pourrais le tuer s’il brûlait, déchirait ou abimait ma tenue assez pour que la punk que je suis ne puisse plus la porter, mais la bière n’a jamais tué personne, enfin je crois, donc je suis mouillée, je pus, mais je serais mouillée et puante après le concert de toute façon, alors autant bien commencer. Ca va pas m'empêcher de monter sur scène avec ses fringues, ni de chanter et franchement je m’en fous, même si je ressemble à rien. Je suis une punk !
Bref, je me mets à rire tout en continuant à hurler et à frapper Eddy.

__ Je vais te tuer, parfaitement ! Je vais te noyer dans la bière...

Cette fois j’explose vraiment de rire, je prends Eddy par la taille et je l’emmène au bar.

__ Tchin.

Je trinque grâce à ma bière toute neuve, sauf que ce grand dadet d’Eddy ne trouve rien de mieux que de s'asseoir sur le comptoire et moi je me retrouve comme une conne avec le nez à hauteur de ses couilles et sa tronche de cake dix mettre au dessus. Va bientôt me falloir une longue vue et un mégaphone pour communiquer avec lui.

__ Nan mais nan… ça va pas être possible là Eddy. Soit tu m’aides à monter, soit tu descend, j’ai pas envie de parler à ta bite, ta tête de gland c’est suffisant.

J’ai dis ça en fixant son entrejambe d’un regard bien insistant tout en secouant la tête de gauche à droite. Je refuse de me déboiter la nuque sous prétexte que le mec aime être perché, au sens propre, au sens sale et au figuré. En plus c’est pas juste, moi aussi j’aime être perché, mais je suis trop petite pour monter sur le comptoire comme lui. Faudrait que je pense à prendre un escabeau dans mon sac. Je suis Mary Poppins et je trimballe tout un tas de truc hyper utiles et aussi certains trucs improbables dans mon sac magique. Mais personne ne sait… chut.

__ Ben je sais pas, ça vous dérangerais pas ? Moi je veux bien jouer plus longtemps, je pense que les filles aussi seront partantes.

En fait je suis toujours partante pour jouer, j’adore la scène, c’est orgasmique, donc je vais pas cracher sur un quart d’heure de jouissance supplémentaire. Niveau morceaux, on a des nouvelles chansons qui n’ont pas encore été enregistrées mais qu’on fait tourner sur scène depuis quelques temps déjà. Depuis qu’on s’est remises à bosser. Donc pas de souci.

Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2190
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeLun 21 Mai - 11:02



Crazy And Wild
ft. Meg « Delta » Tyler


Delta avait pas l’air de s’être fait trop mal et je fis tout pour la faire rire, histoire d’être sûr qu’elle m’en voulait pas. Puis elle tenait debout, donc c’était que ça allait pas trop mal. Pendant notre première tournée, y avait eu des jours où on tenait pas debout et où on avait besoin de personne pour tomber… Peut-être pour ça qu’on avait fini par se retrouver à l’horizontale, Delta et moi…

Debout, encore à moitié dans mes bras puisque j’avais peur qu’elle tombe encore alors que mon équilibre à moi était tout aussi bancal, Delta se mit à marteler mon torse de ses deux poings. Et je me foutus à rire parce que je savais que si elle voulait, si elle était vraiment furax, elle pouvait frapper bien plus fort que ça… Et là où ça faisait mal.

Je rigolai encore quand elle arrêta de me frapper pour jouer les petites pétasses maniérées. C’était qu’elle le faisait bien, en plus ! Je rigolais tellement que je me penchais vers l’avant. Jusqu’à ce que mon rire s’étrangle, me coupant le souffle quand elle affirma qu’elle allait devoir chanter à poil.

Là, je la regardai avec de grands yeux.

-Oh… Oh ben… Si tu veux te faire connaître, c’est le bon plan…

Je passai ma langue sur mes lèvres malgré moi en rigolant.

-Je t’empêcherai sûrement pas de le faire.

Elle se remit à hurler, à me frapper et affirma qu’elle allait me noyer dans ma bière. Rigolard, je répliquai…

-J’aurai une belle mort au moins.

En parlant de bière, on retourna vers le bar pour nous rafraîchir avant de plus avoir le temps. Bien que je comptais bien faire en sorte que quelqu’un nous ravitaille pendant le concert. C’était que je commençais à avoir des caprices de star à force de fréquenter Lele.

Je m’installai sur le comptoir et Delta sur le tabouret juste devant moi. Elle protesta qu’elle voulait pas parler à ma bite et je faillis recracher ma bière en rigolant.

-‘Tain faut que t’arrête de me faire marrer, je vais avoir le hoquet pour chanter !

Bah si ça arrivait… Tant pis.

Le regard de Delta, qui s’amusait à parler effectivement à mon entrejambe et pas à ma tête de gland, me fit faire une moue amusée destinée à dissimuler le frisson qui me parcourus… Fallait que je pense à Zoey, mais avec l’alcool, j’avais plus vraiment le contrôle de tout.

Je lui tendis la main pour la hisser sur le comptoir, la prenant sur mes genoux, un bras derrière son dos pour la soutenir et l’autre tenant ma précieuse bière que je sifflais à vitesse grand V. Et entre deux gorgées, je proposai aux Tony Suicides de jouer plus longtemps. De faire 50/50 en gros, et plus si affinité. Tant qu’on nous arrêtait pas, on pouvait jouer, après tout.

Daniele m’avait bien expliqué que c’était juste un avant-goût de la tournée qu’on devait donner et ne pas tout dévoiler… Ouais ben… Le marketing et moi… Roadtramp avait juste envie de jouer, Tiny Suicides aussi. On allait se gêner, peut-être ?

-Bah non que ça nous dérangerait pas. Puis t’en chanterais bien une à nous avec moi, non ? Daniele veut que les gens apprennent à vous connaître mieux. Si on peut aider, moi, je suis partant.

Clepto et les autres approuvèrent en levant leurs cannettes… Puis un de nos roadies vint nous rappeler en montrant sa montre que ce serait peut-être temps de repasser en coulisses parce que on avait déjà dépasser l’heure de l’ouverture des portes depuis 5 minutes et que les gens allaient commencer à devenir cinglés dehors.

Alors je fis sauter Delta de mes genoux pour qu’elle mette pied à terre et descendis ensuite du comptoir, me laissant glisser prudemment parce que le monde avait tendance à tanguer un peu. Puis, on partit tous se réfugier dans les loges derrière la scène. Je me tournai vers Delta.

-Dis… Vous allez encore nous accompagner, en tournée, hein ?

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeMar 22 Mai - 15:26



Crazy and wild



__ Ouais, c’est sur, mais comme je fais tout à l’envers par principe, je passe ma vie à poil et je chante habillée, c’est moins banal et plus cher. J’aime jouer avec les codes, flirter avec la sexualisation politique du corps féminin, mais j’évite de tomber dans le piège d’en faire un objet de promotion des oppressions systémiques. Je marche sûr le fil en permanence.

Je mime un funambule avec mes doigts puis je tourne mon poignet, ferme mon poing, rapproche ma main fermée de ma bouche et souffle dessus. Et il en sort… un doigt d’honneur accompagné d’un haussement de sourcil et d’un regard noir à Eddy. C’est un pote, je sais qu’il plaisante, enfin je crois, enfin j’espère, mais je pourrais aussi bien le brûler vif pour avoir suggérer que mon corps puisse servir à faire vendre mes cassettes. J’ai décidé de bien le prendre, quoi que je lui fais un sermon façon Delta sur la politisation du corps féminin, donc je le prends peut-être pas si bien que ça en fait.

__ Après, pas dit que je ne franchisse jamais la ligne sur un malentendu, on n’est pas à l’abri d’une erreur. Mais mon corps ne sera pas une représentation consensuelle du capitalisme patriarcale sans que je le veuille expressément.

La réflexion de Mister Eddy vient de me donner une vague idée, un air de connerie à faire dans cet esprit souffle dans ma tête. Le fil est ténu, il faut que j’y réfléchisse…A quel moment mon corps, dénudé ou non d’ailleurs, passe d’objet de dénonciation à objet de désir soumis au patriarcat. Ne serait-ce pas moi et moi seule qui décide de ça ? Pourquoi, finalement, le fil sur lequel nous marchons, féministes pro sexe et pro choix, serait si mince ? Il semblerait, à bien y réfléchir que nous nous auto-censurons pour ne pas passer pour des putes du showbiz. Amusant. A creuser. Cette image que nous ne voulons pas renvoyer nous empêche donc de nous foutre à poil sur scène alors que nous prônons la libération du corps féminin et sa dépolitisation. N’est-ce pas contradictoire ? Vaste sujet que je ne trancherais pas ce soir, pas maintenant en tout cas. Je lance à Eddy un nouveau regard noir : Tu pues du cul, tu crois que c’est le moment de me faire réfléchir à un truc pareil. puis je reviens à nos moutons et garde ce débat entre moi-même et moi pour plus tard.

__ Hum… désolée. Je suis drôle, j’y peux rien… ça s’appelle le talent.

La pétasse qui m’habite vient de réapparaître, cela dit je sais très bien que je peux être drôle et probablement même talentueuse, bien que se soit pas à moi d’en décider. Je le suis parfois, quand je suis bien. Mais aussi franchement déprimante quand ça va pas, ce qui a tendance à être compliqué à gérer pour mon entourage, et pour moi aussi, mais moi ça va faire 19 piges que je vis avec mon bordel intérieur, donc je suis habituée, j’ai trouvé quelques remèdes palliatifs à mes états dépressifs, la drogue, l'alcool, la fête, le sexe et à présent, la musique.

Mon ami me hisse, non sur le comptoir, mais sur ses genoux, le temps que je capte, parce que je suis défoncée et bourrée, quand même, il me propose de chanter une chanson avec lui, idée qui me plait carrément, je hoche la tête en signe d’approbation. Rapidement, avant que j’ai pu descendre moi même de ses genoux, ou au moins virer la main qu’il a glissé derrière moi, on nous rappelle à l’ordre. Il faut quitter les lieux et aller en coulisse pour laisser l’espace au public. Incidemment on va nous ravitailler, et moi je suis pas mécontente de quitter la place que m’a attribuée le chanteur de Roadtramp et qui me met franchement mal à l’aise.

__ Ah ! Daniele t’a dis ? Y paraît ouais. Comme au bon vieux temps… enfin c’était l’année dernière. Bref, j’étais pas sûre qu’il vous avait prévenu et encore moins que c’était réel, et qu'il allait tenir parole. Pour le dernier point, j’étais presque sûre, mais ça me semblait trop beau pour être vrai. Je sais toujours pas comment il va organiser le bordel avec Olivia, mais bon… c’est pas notre problème !

Une fois dans les coulisses, je ralentis le pas et laisse les autres passer devant.

__ Je chanterais bien Seek n Destroy…

Avant qu’il ne réponde, je l’arrête, plante un doigt inquisiteur au milieu de sa poitrine et mon regard glacé dans le sien.

__ Mais ne refais jamais ça, je suis pas ta chose, ok ?

Ca peut paraitre méchant, mais je préfère que les choses soient claires entre nous. Avant d’être un amant, Eddy était un pote et si des amants j’en ai autant que je veux, les potes se font plus rares. Alors l’un n'empêche pas l’autre, pas dans mon système de valeur et de pensée, le sexe c’est du sexe, c’est tout, on se doit rien après une partie de jambe en l’air, mais je veux pas de malentendu entre nous. Avoir couché ensemble ne fait pas de nous un couple et on peut faire l’amour un million de fois que je ne serais toujours pas sa gonzesse. Je sais pas pourquoi on a arrêté de s’amuser sexuellement parlant en rentrant de la tournée, peut-être que les occasions ont manquées ou peut-être qu’il y a autre chose que j’ignore, mais en tout cas, ce que je sais c’est que j’ai rien à foutre sur ses genoux, encore moins devant son groupe et le mien.

Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2190
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeMer 23 Mai - 16:25



Crazy And Wild
ft. Meg « Delta » Tyler


J’eus droit à un regard noir de la part de Delta quand je lui dis que se foutre à poil pour chanter la ferait connaître plus sûrement que n’importe quoi. C’était aussi un truc que Daniele m’avait expliqué, si j’avais bien compris. En gros, choquer, c’était bien, ça faisait de la pub. C’était la façon de faire « Made In BSC » qui disait, l’Italien.

Alors au regard noir de Delta, j’eus juste un air surpris… Elle fit un petit discours aussi… un discours dont j’avais plus trop compris le sens à partir de « sexualisation politique » et où elle m’avait carrément largué à « systémique »… Même si son imitation de funambule m’avait fait marré parce qu’elle tenait plus trop sur ses jambes, la pauvre…

Alors pendant la deuxième partie de son discours, je l’avais regardée, concentré, avec l’air aussi sérieux qu’elle, avant de dire.

-Ah ah… Et ben j’ai rien compris de ce que tu dis… Enfin sauf le doigt d’honneur, ça j’ai compris que ça veut dire « va te faire foutre », mais j’ai pas pigé qui, comment, ni pourquoi.

Et c’était pas grave, parce qu’il y avait de la bière au comptoir et que j’avais soif. Alors c’était là qu’on était allés. Et puis elle était plus marrante quand elle jouait la pétasse outrée que quand elle faisait des grand discours où je comprenais quand même qu’un mot sur deux… Surtout que quand elle s’emballait comme ça, Delta parlait très vite… Ou en tout cas beaucoup trop vite pour moi.

Une fois au comptoir et servis, Delta voulait pas parler à ma bite, qu’elle avait dit alors je l’avais hissée sur mes genoux, histoire d’être sûr qu’elle puisse parler à ma tête de gland. Je lui proposai de chanter avec nous et lui demandai aussi si elles allaient venir avec nous en tournée ce coup-ci aussi tandis qu’on nous rappelait à l’ordre.

J’avais pas trop fait attention au fait qu’elle était vite descendue et aussi qu’elle avait viré ma main dans son dos parce que vu que j’avais aucune arrière-pensée, vu que j’étais déjà avec quelqu’un et que nos aventures à nous n’étaient qu’un bon souvenir, ben, j’avais pas pensé à mal.

Donc, elles allaient venir avec nous en tournée et j’approuvai par un large sourire avant de reprendre une gorgée de bière. Je voyais pas trop ce qu’elle entendait par « gérer le bordel avec Olivia », d’ailleurs, je voyais pas du tout ce que Livia venait foutre dans l’histoire, mais ça aussi, comme le discours de tantôt, je me dis que c’était sûrement pas grave.

Fallait dire qu’il s’en passait, des trucs, parfois, dans la tête de Delta. Et j’étais pas toujours sûr de trop vouloir savoir quoi.

J’avais glissé du comptoir moi aussi et avec tout ça, on était arrivé dans les coulisses quand elle dit qu’elle voulait chanter Seek’n’Destroy. Mais avant que j’aie pu dire quoi que ce soit, elle se tourna vers moi avec un index furieux pointé sur mon torse en disant que j’étais pas sa chose… Mais on était déjà dans les coulisses, pour moi, l’histoire de comptoir était déjà au moins 25 mètres derrière nous et comme en plus, j’avais pas mal pensé, je voyais pas du tout de quoi elle parlait.

Alors je grattai ma tignasse blonde d’une main en fronçant les sourcils d’incompréhension.

-Bah refaire quoi ?...

D’autant que considérer des gens comme des choses, c’était pas mon genre.

Alors quand je vous dis qu’il s’en passe, des trucs, dans la tête de Delta…

-Mais ok, ok… Message reçu.

Je voulais pas d’un autre discours sur je savais même pas quoi, moi… Je voulais juste lui répondre que c’était ok pour la chanson.

-Et vendu pour Seek’n’Destroy. C’est prévu qu’on la chante à la fin de notre partie, vous aurez qu’à nous rejoindre sur scène à ce moment-là.

On pouvait déjà entendre la foule entrer dans la salle et je sentais que j’étais déjà grisé par ça, encore plus que par l’alcool. Clepto courut pour aller regarder par en dessous de la scène les gens qui arrivaient sans qu’eux puissent nous voir.

Moi, je restai avec Delta.

-Va pour le 50/50 alors…

Je trouvai une nouvelle cannette et en descendis la moitié d’un coup avant de la lever à l’attention de Delta.

-Allez… Vas-y, monte sur scène et défoule-toi. Habillée, à poil, c’est comme tu veux.

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 24 Mai - 16:27



Crazy and wild



J’aurais dû me douter qu’Eddy ne capterait rien à mon discours, d’ailleurs, j’attendais pas vraiment qu’il comprenne. Je suis pas certaine d’avoir bité un traître mot de ce que j’ai pu raconter, alors un mec cis hétéro blanc en plein essor musical ayant bu plusieurs litres de bière, c’était de l’ordre de l’impossible. Moi, ce sont des théories qui me collent à la peau, en tant que femme, en tant qu’orpheline, en tant qu’Anarchiste, donc j’ai pas besoin de comprendre chaque mot que ma bouche prononce dans l’état d'ébriété avancé où je me trouve. C’est quelque chose que je vis dans mes tripes plus qu’un truc que je conceptualise avec des mots, les mots je les ai appris avec les plus politisés de mes potes punk et parfois c’est une bonne chose de savoir exprimer ce qu’on ressent plutôt que de le laisser exploser n’importe comment. La lutte, la colère, la subversion, l’humiliation et l’injustice, je le vis tous les jours, peut-être un peu moins maintenant que j’ai un toit sur la tête et à manger les rares fois où j’ai faim, ma dope gratos quand je veux et que je débiter des conneries sur scène assez régulièrement. Mais je sens jours la brûlure de la rage, là, au creux de mon ventre. Sauf que clairement, ce soir n’était pas le bon soir pour en parler avec Eddy ou avec n’importe qui d’autre. Je suis incapable de lui expliquer quoi que ce soit et il ne semble de toute façon pas prêt à faire l’effort d’écouter, vu la tête qu’il vient de faire. Bien sûr je parle trop vite, comme toujours. Je ne sais pas faire les choses dans la mesure et la passion me joue des tour, se voit sur mon visage, se lit dans mon débit de paroles qui se déverse comme un flot de larmes trop longtemps contenues.

__ Laisse tomber.

Suis-je déçue ? Un peu, probablement. Tout ça, pour moi c’est tellement évident, tellement dégueulasse, tellement important à combattre, que toute personne que j'apprécie devrait être d’accord avec moi, comprendre et bien sûr me soutenir. Mais ça me fait à moitié déprimer quand même qu’il capte rien et réponde ça. Je hausse les épaules comme si je m’en fichais, et c’est vrai que je me fous de presque tout, tout sauf ça en fait. On est là pour faire la fête et faire danser et hurler le public, pas pour se prendre le chou sur mes conneries féministes, mais ça me fait chier. J’essaye de garder le moral et le sourire, de faire bonne figure devant les membres de Roadtramp. Mais juste avant de chanter, ça pu salement que je déprime comme ça. C’est pas grave, dès qu’on arrive dans les coulisses je m’enfile une autoroute de coke pour me requinquer. Ça va aller !

Dans le couloir, alors que je veux mettre les choses au point avec Eddy, il me regarde comme s’il comprenait pas de quoi je parle. J’hésite quelques instants à lui envoyer ma main dans la gueule, mais en fait, je crois qu’il capte vraiment pas le souci. Je suis sur le cul, intérieurement bien sûr, seul mon visage qui se décompose peu à peu traduit mon état. Je secoue la tête brièvement pour me remettre les idées en place. Donc pour lui, me prendre sur les genoux c’est pas un problème ? C’est normal ? Je sais pas si c’est une bonne chose ou si c’est pire qu’il se comporte ainsi sans arrières pensées.
Je préfère fermer ma gueule qui n’a ni que ni tête, plutot que de dire quoi que ce soit que je pourrais regretter, d’ailleurs rien de bien sensé ne me vient. Mon esprit vagabonde dans des flammes que rien ne saurait éteindre et qu’aucun mot ne saurait exprimer sans tout brûler sur son passage, dont mon amitié avec le chanteur de Roadtramp. Je sais aussi que demain ça ira mieux et que ça vaut peut-être pas le coup de tout foutre en l’air, concert, tournée et notre relation fondée sur la beuverie et les blagues de cul les plus débiles possibles.

De toute façon, je peux plus reculer les gens entrent dans la salle, ce bruit me donne des frissons, je regarde pas, j’écoute seulement, voir ça me file les jetons. Laconique, je réponds :

__ 50/50 plus Seek n Destroy, en fin de set, ok.

Je tourne les talons et rejoins Sid et deb avant de m’enfiler un poteau de dope et de me foutre des baffes, j’ai tellement les boules que j’ai envie de tuer quelqu’un, c’est pas le moment pour venir me faire chier. Je sautille en bas de l’escalier menant à la scène, Sid me donne une bière que je descend en un temps record avant de lâcher un énorme rot. Ca a au moins le mérite de me détendre un peu, parce que je suis plus tendue qu’un string ficelle. Pour me défouler, je vais me défouler, dans l’état où je suis, ça passe ou sa casse. On monte les marches en trottinant et arrivées là-haut, je gueule un bon coup dans le micro avant de prendre ma gratte et de faire saturer les amplis pour donner le ton.

***

On enchaîne les morceaux, commençant par nos deux singles puis enchaînant sur nos nouveaux morceaux totalement inédits :



Je suis tellement énervée que je parle peu entre les morceaux, j’enchaine, je chante, je gueule, je donne tout ce que j’ai, je finis trempée, mais vidée, au moins, ça m’a un peu calmée. Je sais même pas comment ont été accueilli les nouvelles compositions, j’ai pas fais gaffe, j’étais dans une bulle à dix-mille lieu de toute réalité potentiellement merdique.

Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2190
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeMer 30 Mai - 9:51



Crazy And Wild
ft. Meg « Delta » Tyler


Delta changeait d’humeur comme de chemise. Au début, elle se marrait, puis elle s’était révoltée, puis voilà que maintenant, elle se mettait comme à déprimer, d’un coup bien sombre. Dans les coulisses, elle sembla même carrément outrée que je pige pas pourquoi elle croyait que je la prenais pour sa chose.

C’était vrai, pourtant, je voyais pas pourquoi elle pensait ça. Jamais j’avais utilisé des termes pas cool pour parler d’elle… ou d’aucune fille, d’ailleurs.  Quant à la prendre sur mes genoux ben… Déjà, pour commencer, on était plus sur le fait même mais quelque chose genre trois minutes plus tard. Et puis mettons qu’il y aurait eu exactement la même scène, avec Clepto à la place de Delta et que lui aussi aurait préféré parler à ma tête plutôt qu’à mon entrejambe… ben j’aurais fait exactement pareil.

Est-ce que Clepto m’en aurait voulu pour ça ? Bah non, ça aurait même été super marrant. Je voyais pas ce qui avait de différent avec Delta. Je l’avais pas pelotée, non plus… Clepto, lui, je l’aurais probablement peloté pour jouer.

Mais bon, tout ça, c’était pas grave pour moi. Puis si ça tombait, elle râlait pas pour ça mais juste parce que toute la dope qu’elle prenait lui jouait des tours et lui foutait le cerveau en marmelade. A part ça…

C’était plus drôle et plus grisant d’aller voir les gens entrer dans la Stryge Bar sans qu’eux puissent nous voir. Et en quelques minutes, la salle fut comble et la bière commença à couler à flots ! Putain, j’avais déjà envie de monter sur scène ! Et ça me rappelait que, même si j’avais peur parce que j’avais jamais pris l’avion, la tournée qui s’annonçait allait être géniale !

Donc, Delta confirma qu’elle était d’accord pour qu’on fasse 50/50… Elles avaient plus besoin de temps de jeu que nous, puisqu’elles devaient encore convaincre BSC. Même si je comprenais toujours pas pourquoi ça coinçait.

Je souris quand elle me répondit en une seule phrase sans verbe.

-Bah tu vois, qu’on parle la même langue, des fois.

Parce que c’était plus ou moins tout ce que j’avais besoin de savoir. Le reste… Bah le reste me passait complètement au-dessus de la tête. Pas que j’étais totalement débile, c’était juste qu’il y avait des trucs que je comprenais parce que ça me concernait de près ou de loin et que j’étais un peu obligé de les comprendre… Mais sinon, il n’y avait qu’une seule chose que j’étais sûr : je voulais faire de la musique, prendre du plaisir et donner du plaisir à notre public. Ma raison d’être se limitait à ça.

Delta s’éclipsa et moi, je partis à la recherche de la meilleure place pour pouvoir regarder les filles jouer depuis les coulisses. En espérant que Delta m’en veuille pas que je pose les yeux sur elles, parce qu’on sait jamais…

Et fallait dire ce qui était, les Tiny Suicides avaient un putain de style bien à elles ! C’était… anarchique comme elles aimaient mais tellement bien qu’on aurait presque dit que tout était calculé et pensé jusqu’au bout de leurs ongles et de leurs cheveux. Et tout ça sentait bon la colère au point que j’en avais des putains de frissons.

Le public avait l’air d’adorer ça et c’était limite s’ils en redemandaient pas ! J’étais content pour les filles, mais nous aussi, on voulait jouer !

Alors ce fut à notre tour de monter sur scène, les Tiny Suicides nous laissant la place et je topai dans la main de Deb au passage avant de me placer au micro après avoir pris ma guitare. Le public était comme fou alors qu’on avait même pas encore commencé et ça me faisait marrer. D’autant qu’il y avait des visages que je connaissais dans les premiers rangs, à qui je faisais signe.

-Hey ! C’est bon de jouer à la maison !

Je désignai les coulisses de la main avant d’ajouter.

-Retenez bien le nom des filles qui viennent de passer : Tiny Suicides ! Elles ont pas besoin de la reconnaissance d’enfoirés gominés et pétés de thunes. Mais de vous. Parce que c’est vous qui, au final, décidez. Alors laissez pas le choix à des types comme Jimmy Reed.

On commença fort… Et on allait terminer fort, avec Delta en prime.

-Adrenaline
-Let It Be Written

Je fis une première pause un peu plus longue. Fallait que je boive et je descendis une bière en trinquant avec le public en rigolant. Ils étaient hyper réceptifs et j’adorais ça. Clepto allait tomber à court de baguettes s’il les balançait dans le public après chaque chanson.

J’écrasai ma canette dans ma main avant de la jeter derrière moi.

-Ok… Bon… La prochaine, elle est sur le nouvel album et ça s’appelle Sanitarium… Et si vous êtes de L.A., vous savez de quoi je parle.

-Sanitarium
-Agony

Nouvelle pause. Fallait que je boive entre certaines chansons, puis j’aimais bien jouer avec le public et tout. Et je commençais à rivaliser avec Clepto en lançant mon médiator après chaque chanson. Heureusement que j’en avais une putain de réserve. Mais c’était marrant de voir le public faire des vagues à chaque fois.

Je me tournai pour m’adresser aux coulisses, cette fois, là où je pouvais apercevoir Delta dans l’ombre.

-La prochaine, on va dire que c’est une dédicace à ton super pote Jimmy Reed, Delta.

Puis, au public…

-Et la suivante sera un hommage à un groupe qui a malheureusement disparu… mais qui est une grande inspiration pour nous : The Army.

Je ricanai et entamai la chanson sous les acclamations du public, une intro sans parole, juste de la guitare et de la basse, avant que Clepto s’y mette.

-Master
-Wake Me!

J’étais trempé, je dégoulinais littéralement de sueur. Mon débardeur noir était bon à mettre sécher. Mais putain qu’est-ce que je m’éclatais. Et j’étais impatient d’être en tournée parce que Wake Me ! serait alors agrémenté de feux d’artifices, mais au Stryge, on savait pas faire ça, on allait foutre le feu.

Je secouai la tête pour ramener mes cheveux en arrière avant d’enchaîner direct sur la chanson qui était devenue la préférée du public en un rien de temps, non sans les chauffer un peu avant…

-Seek'n'Destroy

Et juste avant le premier refrain, je hurlai dans le micro :

-DEEEEEEEEEEELTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA SEEK’N’DESTROY !

Pour lui donner le signal de monter sur scène.

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Juin - 16:02



Crazy and wild



À voir Sid et Deb me regarder avec un sourire jusqu'aux oreilles, on a fait un bon concert et le public a été réceptif. Y’a qu’à les écouter gueuler quand je retourne en coulisse, à moins que ce soit pour accueillir Roadtramp qui monte sur scène. En tout cas, en tapant dans la main d’Eddy comme pour passer le relais, je sors de ma bulle et le rends compte que la salle est chauffée à blanc. Au moins, on a fait notre taf. J’ai un vague sourire quand je croise le regard de mon pote. Je ne me souviens plus pourquoi je lui en voulais, alors on s'en fout, c’était pas important. Qu’est-ce que c'est bon de se donner corps et âme au public sur une scène dans une salle comble. Un petit rail de coke ne sera pas de trop pour apprécier pleinement le moment. Je remercie intérieurement Eddy pour son petit discours sur nous et Jimmy et lève ma canette de bière dans sa direction sans faire attention s’il me regarde ou pas. Peu importe d’ailleurs.

Je prends place sur une caisse pour ne rien rater du concert, un genoux replié, l’autre jambe qui pendouille, ma bière dans une main, une clope dans l’autre. Je fume, je picole et j’écoute du bon son, tout ce que j’aime au fond, et tout ce qui importe finalement. Je découvre avec le public les nouvelles chansons de Roadtramp et avec Sid et Deb on échange des regards entendus. C’est du lourd, du très très lourd.

Comment ne pas bouger mes cheveux comme une dingue sur Adrénaline, j’ai une furieuse envie de sauter partout, mais les coulisses minuscules du Stryge Bar ne sont clairement pas adéquates. On se met quelques coups d’épaule avec les filles, on se retient de lancer un véritable pogo. En tout cas, l’ambiance, le son, l’adrénaline du concert qu’on vient de donner, la bière, le speed, ça me remonte bien le moral. Je souris et je prends mon pied malgré le manque de place. On s’éclate, je fais la femme orchestre, tantôt imitant le batteur en pleine descente de toms, tantôt le gratteux, le chanteur et Sid fait sa bassiste, toujours sur sa planète un peu à part, mais assez avec nous pour que nous restions connectées.

N’y tenant plus, on se retrouve, dès le deuxième morceau, toutes les trois debout sur cette pauvre caisse. On danse les unes contre les autres tant bien que mal, nous connaissant, plutôt mal d’ailleurs. Régulièrement, par manque de place, l'une de nous doit sauter de notre podium improvisé d’où on voit très bien le concert. Mais elle remonte et pour les deux morceaux suivants on se sert fort et on se roule des pelles.

J’explose de rire pendant qu’Eddy me dédicace Master, que j’adore d’ailleurs, en citant Jimmy Reed. Je lève ma canette de bière dans sa direction en hommage à son hommage que j'apprécie beaucoup avant de la boire cul sec et de lâcher un énorme rot dans mon micro que j’ai pris le soin de remettre sur one. Comme quoi, je suis à la ramasse sur plein de trucs, mais parfois je me sors les doigts, surtout pour faire des conneries. N’empêche, l’intro que Mister Cort nous sort me ferait chialer si j’étais pas aussi bourrée et défoncée. Je suis en transe, je crois que je pourrais me péter le bras que j sentirais rien, j’adore cet état, j’ai l’impression de flotter, je ne touche plus terre, sauf quand je saute à mille à l’heure en gueulant les paroles du refrain, cette fois, micro éteint. Mes membres sont élastiques et légers, des frissons me parcours l’échine. Les nouvelles chansons de Roadtramp sont vraiment bien, faudra que je pense à lui dire toute à l’heure, après le concert, mais y’a peu de chance que j’y pense, c’est dans longtemps et je serais encore plus défoncée.

Encore une intro à couper le souffle de la part d’Eddy pour l’avant dernière chanson - bien j’ignore complètement qu’il s’agit du dernier morceau avant que je fasse mon entrée. Putain qu’est qu’il est bon ce con. Je voudrais bien savoir jouer aussi bien, je sais parfaitement que c’est pas le cas, y’a du boulot même. En fait, je ferme les yeux sans vraiment m’en rendre compte et je me laisse emporter par la guitare, puis la voix grave qu’il nous sort sur ce titre. Le kiff que je suis en train de me prendre m’arrache un sourire et quelques larmes. La batterie est énorme aussi, putain, ça envoie tellement du pâté ! Et hop, le petit solo de gratte qui va bien. Ca part en vrille complet et je me fais bouger par Sid et Deb qui dansent et font du air guitare comme des folles, alors je rouvre les yeux pour profiter avec elles...

Je m’enfile du speed jusqu’à m’en faire péter le cerveau, j’écoute pas Eddy discuter avec le public, pourtant faudrait ptet que j’en prenne de la graine, mais moi je m’en fous, surtout à cet instant précis où je plane dans l’espace. Mais n’empêche quand les premiers accords de Seek n’ Destroy commence, je sens mon coeur vaciller, ça va être à moi, je vais monter sur scène avec Roadtramp et je vais devoir tout donner. Ca va le faire, je suis chaude comme la braise, remontée comme un coucou sous amphet, j’ai plus d'appétit qu’un barracuda, je crève de chaud. Je rallume mon micro et je me prépare en laissant le rythme et l’âme du morceau gagner chaque cellule de mon corps. Lorsque Eddy m’appelle, je gueule dans le micro les premières paroles du refrain tant en sautant de ma boite sur la scène et en me précipitant sur mon pote. Je lui saute dessus, l’idée de base étant de le pousser, comme lors d’un pogo, sauf que lui ne bouge pas et que moi, je rebondi sur lui. Heureusement, je me réceptionne à peu près sur mes pieds, une fois n’est pas coutume et j’enchaine le refrain avec lui en sautant sur place et en agitant le poing en l’air. J’ai même réussi à pas exploser de rire à cause de mon entrée fracassante et un peu ratée.

Je suis on ne peut plus Seek n Destroy, et c’est tellement bon que je joue la meuf complètement péter sur scène, faut dire que j’ai pas tellement besoin de faire semblant. Je double les fins de phrases du deuxième couplet et je tire la langue à bout de souffle avant d'entamer une danse sans queue ni tête à côté d’Eddy qui se donne à fond sur sa guitare pendant le bridge. Mes cheveux collent à mon dos et mon visage trempé et à Eddy qui est dans le même état que moi. Je lève les yeux vers lui et sourit en remerciement de ce moment de pur bonheur.

Putain j’ai beaucoup trop chaud, alors vers la fin de la chanson, je verse la bière fraîche que je n’ai pas encore terminée sur moi et à moitié dans ma bouche par la même occasion - faudrait pas gâcher. Au point où on en est, je puais déjà la transpiration et la bière, au moins, j’ai un peu moins l’impression que je vais prendre feu. Eddy, lui aussi il a bien besoin d’une douche, je lui fais partager la mienne jusqu'à la dernière goutte.

Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2190
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitimeMer 20 Juin - 9:33



Crazy And Wild
ft. Meg « Delta » Tyler


De temps en temps, je tournais la tête pour voir Tiny Suicides se déchaîner au rythme de notre musique. Elles étaient complètement folles et ça m’éclatait. Si Delta avait eu l’air de râler, c’était fini maintenant qu’elle se déjetait dans tous les sens et jouait avec ses congénères ! C’était exactement pour ça que Roadtramp faisait de la musique : on avait pas vraiment des grandes idées à revendiquer, on avait pas spécialement envie ou besoin de changer le monde. On constatait bien certaines choses, comme l’injustice dont Reed faisait preuve envers Tiny Suicides, on pouvait tacler en chanson, mais ça s’arrêtait là.

Parce que le but, c’était que les gens frissonnent, ressentent tout un tas d’émotions et passe du putain de bon temps.

Au moment où Seek’n’Destroy commença, ce fut une Delta aussi trempée de sueur que moi qui vint nous accompagner sur scène, Deb et Sid prenant les rôles de danseuses et choristes dans l’anarchie la plus totale.

Mais le plus impressionnant, c’était le public. Même dans la très petite salle du Stryge, ils donnaient l’impression d’être des centaines à créer des vagues chaotiques au rythme de la musique.

A fonce de nous déchaîner, de donner tout ce qu’on avait pour terminer en beauté, on était en feu ! Le public aussi. Heureusement, Delta avait la solution, versant une canette de bière sur elle et s’approchant ensuite de moi pour m’en faire profiter aussi. Je levai mon visage vers le liquide qui coulait sur moi pour en boire une partie.

Et ce fut dans une explosion d’applaudissements, de sifflets et de cris que la chanson s’éteignit. Un vrai délire ! J’avais de la bière plein les cheveux et les vêtements, mais on pouvait pas trop faire la différence avec la sueur, de toute façon.

Je posai ma guitare alors que le public nous faisait une véritable ovation et vins avec les autres à l’avant de la scène, Delta à ma droite, Clepto à ma gauche. On jeta encore des baguettes, médiators et autres qui nous restaient avant de saluer tous ensemble le public.

Puis, on s’éclipsa dans les coulisses, sautant les uns sur les autres en rigolant en un reste un peu mou de pogo maintenant que toute notre énergie ou presque avait été offerte au public. J’entourai les épaules de Delta d’un bras, l’embrassant sur le front en signe de reconnaissance et d’amitié.

-Merci pour ça ! C’était génial !

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]   Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Crazy And Wild [PV Delta][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» WILD WILD WEST.
» Pandora | We like to keep some places wild like battlefields where no one fights [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Stryge Bar-