AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Vanessa Cartray


Messages : 191
Date d'inscription : 14/05/2018
Age du personnage : 34

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Mar 15 Mai - 17:20



Before leaving on the road … Some questions
ft. Howard Stone



La matinée s’annonçait très intéressante. Howard Stone avait accepté de venir dans les locaux de Guitar&Pen pour une de ses dernières interviews avant le départ de son groupe en tournée, The Burning Fire. Tout était fin prêt pour recevoir le batteur tant attendu. Même si nous étions tous des professionnels, c’était toujours l ‘effervescence dans les couloirs dès qu’une célébrité était annoncée pour une interview. Quelle part, mon métier était certainement le plus beau pour moi. Je pouvais côtoyer toutes les Rockstars, dès plus emblématiques aux nouveaux groupes qui faisaient leur apparition ou bien qui progresser dans le monde de la musique. J’étais loin de ressembler à une groupie ou à une fan hyper excitée de voir son idole devant elle, mais j’étais toujours aussi émerveillée d’approcher l’une d’elle. Je pensais sincèrement que lorsqu’on perdait cette flamme dans les yeux, qu’on perdait cette envie de connaitre un peu plus nos Rockstars du moment, on perdait définitivement l’essence même de notre métier surtout que beaucoup de mes collègues partaient du principe que l’on pouvait tout obtenir d’une star moyennement certains petits services en agent ou en nature. Très peu pour moi …

J’avais effectué moi-même le décor du petit salon des locaux de Guitar&Pen qui nous servait à accueillir nos célébrités. Un grand poster de la tournée de Burning Fire s’étalait sur tout un pan d’un mur. A son opposé, il y avait le grand canapé qui était entouré de deux gros poufs et une table basse au milieu de tout cela. Je voulais que cette interview se passe délicieusement bien. J’avais beaucoup de questions, certainement les mêmes que chaque journaliste avait dû lui poser, mais c’était aussi une partie de mon job : informer nos lecteurs. Je ne prendrais aucune note. Tout serait enregistré avec mon dictaphone et si Howard Stone était d’accord, quelques photos seraient prises par notre photographe attitré pour agrémenter l’article qui apparaitrait la semaine prochaine.

J’étais là, à détailler le petit salon et voir s’il ne manquait rien, quand j’entendis un bruit de murmures s’élever. Howard Stone venait d’arriver et le personnel de Guitar & Pen commençait à le saluer. Je sortis de la pièce pour aller à sa rencontre. J’avais opté pour un ensemble à la fois sobre et très féminin et ma coupe de cheveux était différente, avec un ton plus clair dans sa carnation.

Tenue de Vanessa:
 





- Howard Stone bienvenue dans les locaux de Guitar & Pen et merci d’avoir accepté ce rendez-vous. Si vous voulez bien me suivre, nous serons plus à l’aise dans le petit salon.

Je le guidai vers la pièce qu’il devait connaitre puisque ce n’était pas la première fois qu’il mettait les pieds ici. Juste derrière nous, un des employés de la maison de presse musicale apportait un plateau où était posé une carafe d’eau avec deux verres ainsi qu’un thermos qui contenait un café bien chaud, deux mugs à l’effigie de Guitar & Pen et une coupelle contenant du sucre en morceaux. Il déposa le tout sur la table basse et nous laissa seuls dans le petit salon.

- Installez-vous, je vous en prie. Je vais faire marcher mon dictaphone pour pouvoir converser tranquillement avec vous et si vous êtes d’accord, notre photographe, Jimmy, viendra tirer quelques photos pour la mise en page de l’article. Nous avons aussi lancé un petit sondage auprès de nos lecteurs sur les questions qu’ils auraient voulu vous poser. Nous en avons retenu quelques-unes que je vous poserai en tout dernier.

Une fois que nous fûmes tous les deux installés, je commençai l’interview. Je me doutais fortement que son temps était précieux. Je mis en marche mon dictaphone et je me lançai.

- Bonjour Howard et encore une fois merci d’avoir accepté une interview pour Guitar & Pen. Où en sont les préparatifs pour cette grande tournée que je pense vous attendez tous avec impatience  et quels sont les surprises que vous réservez à vos fans ? Une petite information sur la setlist des chansons que le groupe va chanter sur scène ? Qu’est ce qui est le plus stressant pour vous en attendant le top départ de cette tournée ?




@ Billy Lighter


Dernière édition par Vanessa Cartray le Dim 27 Mai - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1381
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Mer 16 Mai - 16:00



Before leaving on the road... Some Questions
ft. Vanessa Cartray


J’aime pas Peyton Davis… C’est la phrase qui revenait dans ma tête depuis que j’avais été cherché mon courrier dans la boîte aux lettres… J’avais reçu une lettre du Bellagio qui, en gros, disait que j’étais dans la suite de Peyton pendant qu’Hank la saccageait. C’est quoi le mal à être dans une suite, hein ? Elle nous y avait invités en plus… Bref, cette lettre puait le sale coup dans le dos et cette phrase :

Lettre a écrit:
Nous apprécierions avoir votre version des faits et ainsi, évité toute forme de préjudices à votre égard.

Ne m’disait rien qui vaille… J’devais faire quoi maintenant ? M’pointer au Bellagio pour leur dire que Peyton nous avais invité et… Qu’Hank avait déconné mais que moi j’avais rien fait de mal ? Mouais… J’suis sûr que Peyton avait encore exagéré tout l’bordel et que j’allais m’en prendre plein la gueule.

Tout ça… Ça puait… Et j’aimais pas vraiment ça.

L’allait falloir que je téléphone à Hank… Et que j’en parle à Apolline… Ouais, non… P’tètre pas en parler à Apo’ tout de suite… C’était, peut-être, pas une bonne idée. J’avais quand même été dans la suite de la p’tite garce et j’avais quand même était dans le jacuzzi. Mais j’avais rien fait de plus…

Bref, j’étais un peu troublé par ça. Et c’était pas simple de me troubler mais Peyton était doué pour y arriver. Du coup, ben, j’étais un peu ailleurs quand j’arrivai aux locaux de Guitar&Pen où j’avais une interview ce matin pour faire la promotion de la tournée à venir. C’était avec Vanessa Cartray que j’avais une interview et ça m’arrangeait. J’préférais ça que Moriarty qui allait me descendre à coup sûr parce qu’il n’aimait pas The Burning Fire. Et c’était pas vraiment mon jour alors j’préférais Cartray. Surtout qu’elle était jolie Cartray.

La réceptionniste m’indiqua le chemin et je me dirigeai vers la petite salle d’interview où j’avais l’habitude de me faire interviewer quand je venais ici. On me salua sur le chemin jusqu’à ce que Vanessa Cartray ne sorte de la p’tite salle où on avait rendez-vous. Elle était toujours aussi jolie surtout avec son « t-shirt » qui me laissait voir sa poitrine pas trop mal foutue. J’lui aurais bien proposé un dîner mais j’étais en couple… Y’avait qu’Apolline qui comptait vraiment de toute façon même si ça m’empêchait pas de relooker un p’tit peu la journaliste.

Apolline la relookerais aussi de toute façon…

Je lui souris alors qu’elle me saluait. Je la saluai à mon tour en la suivant à l’intérieur du p’tit salon. C’était décoré à la The Burning Fire et j’aimais beaucoup ça. Un type de Guitar&Pen amena alors un plateau où y’avait deux verres, de l’eau, deux mugs et du café. Y’avait même du sucre et tout. J’voyais bien qu’ils avaient fait des efforts et tout mais…

J’buvais ni de l’eau, ni du café. L’eau ça n’avait pas de goût et le café, Amon m’en avait dégoûté à vie…

Mais je ne dis rien me contentant de m’installer pendant que Vanessa m’expliquait qu’elle allait enregistrer l’interview et que son photographe était là pour prendre des photos si j’en avais envie. Elle me parla aussi d’un sondage. Je pris mon air nonchalant mais souris quand même.

-Ah c’est cool ! J’aime bien les questions des lecteurs. Et pas de problème pour le dictaphone et les photos. Vous pourrez en prendre autant que vous voulez.

C’était pas la première fois que Cartray m’interviewais. J’aimais bien me faire interviewer par elle parce qu’elle ne me prenait pas trop la tête d’habitude.

Elle alluma son dictaphone et commença à me poser ses questions. D’abord sur la set-list et, ensuite, sur ce qui me stressait. Je m’affalai un peu dans mon siège et souris.

-Il y aura quelques surprises justement dans la set-list. Mais j’peux pas en parler sinon, ça ne serait plus une surprise. Mais les fans vont aimer ce qu’on a prévu surtout s’ils ont aimé le tout dernier album. Tout ce que je peux dire, c’est que la set-list sera équilibrée. Il y aura un peu de tout. De nos plus anciennes chansons, aux toutes nouvelles. Les gens ne seront pas déçus surtout que le show sera plus long que d’habitude.

La set-list était prête. On avait des inédits et tout un tas de trucs à montrer aux fans. Surtout qu’Apolline apportait pas mal de chose qui rendait The Burning Fire encore mieux de mon point de vue très objectif.

-Et le plus stressant c’est… Heu… Ben, je stresse pas vraiment. Ce n’est pas ma première tournée et j’appréhende plus les choses comme la première fois. A ma première tournée, j’me demandais ce que ça allait être de jouer pour la première fois dans un stade. Est-ce que le son allait être bon et tout. Mais maintenant, j’ai l’habitude et ça fait tellement longtemps que j’suis plus parti en tournée que je suis plus excité que stressé. Et tout est prêt alors, il n’y a plus qu’à attendre.

Je n’étais plus parti en tournée depuis 1980. C’était il y a 3 ans… Ça me manquait plus qu’autre chose mais avec le coma puis la mort de Kayden et le départ de certains membres, il avait fallu le temps que The Burning Fire se remettre sur les rails.

Je regardai vers le plateau et puis vers Vanessa.

-Hey, Vaness’… Y’aurais pas de la vodka ? J’ai soif…

J’fis mes p’tits yeux pour lui montrer que j’avais vraiment envie de vodka… Ou d’un truc approchant s’il n’y avait pas de vodka…

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vanessa Cartray


Messages : 191
Date d'inscription : 14/05/2018
Age du personnage : 34

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Jeu 17 Mai - 9:22



Before leaving on the road … Some questions
ft. Howard Stone



L’interview avait commencé, mais j’avais remarqué le regard qu’Howard Stone avait porté sur le plateau qui était déposé sur la table basse. Mon patron m’avait pourtant bien dit d’y ajouter des bouteilles d’alcool, mais j’avais opté pour des boissons plus sobres. Je verrais bien par la suite si mon invité allait résister ou pas à l’envie d’un remontant plus fort. Il répondit à mes premières questions en dévoilant que  la set-list  séduirait tous les fans, car elle comporterait à la fois des anciennes et des nouvelles chansons. Pour le reste, il ne pouvait rien ajouter. Tout ceci était une surprise. À ma seconde question, Howard ne cacha pas qu’il n’était pas stressé par toute cette effervescence autour de cette tournée et qu’il avait hâte qu’elle commence. Et je poursuivis.

- Vous avez beaucoup de dates, un peu partout et vous devez avoir des coups de cœur à retrouver certains endroits, des fans, des ambiances bien précises. Chaque scène, chaque lieu est différent d’un soir à l’autre.  Des souvenirs de la première tournée ? Des nouveaux lieux dont vous êtes impatients vous et tout le groupe,  de fouler la scène ?

Son regard glissa de façon bien plus insistante vers le plateau et sa question me surpris, non pas parce que je ne m’y attendais pas, mais parce qu’elle arrivait assez vite, dès le début de l’interview.

- De la Vodka ?

Je plissai les yeux tout en l’observant. J’avais fait exprès de ne servir aucun alcool. C’était le début de la matinée, merde ! Ces célébrités qui ne savaient pas se passer d’une goutte d’un breuvage fort même à cette heure-là. J’entendais déjà la voix de mon patron me dire que la prochaine, j’allais devoir moins en faire qu’à ma tête et l’écouter un peu plus ! Je tendis ma main vers la table basse pour attraper mon dictaphone et le mettre sur pause un instant.

- Je peux vous trouver cela …


Je me levai du divan et je sortis un moment du petit salon en laissant Howard Stone tout seul. En faisant quelques pas dans le couloir, je tombais sur Hugo, notre homme à tout faire de Guitar & Pen.

- Hugo ! Qu’est-ce qu’on a en réserve, comme alcools ?

- Je vois que ta célébrité fait ses petits caprices ! Il doit nous rester une vieille bouteille de whisky pure malt, des bières, du schnaps et je crois bien, une bouteille de vodka, mais nos invités de la semaine dernière ont sacrément descendu notre stock !

- La vodka me suffira !

- Tu veux que je l’apporte ?

- Non, ça ira Hugo ! Merci bien !

Je filai dans l’office privé du personnel de Guitar & Pen. C’était là qu’on gardait les alcools et la vodka était dans le frigo, bien fraîche, peut-être un peu trop. Cela dépendait comme on la buvait et comment chacun la dégustait. Je n’étais pas une experte en alcool. Je buvais très peu sauf dans certaines occasions. L’alcool avait sur moi un effet très bizarre : il me rendait très libertine de mes mouvements. Il me désinhibait complètement. C’était bien pour cela que je faisais très attention. Et pour en revenir à la vodka, un de mes récents invités que j’avais interviewé m’avait fait tout un topo sur la façon de la déguster : la « petite eau » se servait  froide mais pas trop glacée : il suffisait de plonger la bouteille dans un seau à glaçons une heure avant de la servir. Elle ne devait pas être trop froide, sinon elle risque de perdre ses qualités gustatives. Là c’était un peu loupé, tant pis ! J’avais tout de même réussi à trouver le Saint Graal de Monsieur Stone. Et je revins aussi vite que je le pouvais en faisant claquer mes talons sur le carrelage du couloir devant des yeux ahuris qui me suivaient et qui se demandaient pourquoi j’étais aussi pressée. On ne fait pas attendre une star, c’est la règle numéro un pour tout journaliste qui se respecte ! Reprenant une respiration convenable, j’ouvris la porte du petit salon en agitant la bouteille que j’avais prise avec moi et un petit verre.

- Hé voilà Monsieur Stone, votre vodka du matin !

Je plaçai le tout sur la table basse de son côté et je lui servis son premier verre tandis que je préférais largement un mug de ce succulent café qui circulait tous les matins dans les couloirs et les bureaux de chacun. Je repris ma place et avant de lancer mon dictaphone, j’attendis que mon invité boive son verre avant de poursuivre sur les questions et de relancer mon petit appareil.

- Est-ce que vous comptez sortir un album live de votre tournée ou bien une vidéo ?

L’invention géniale du magnétoscope et de ses cassettes VHS donnait aux fans la possibilité de garder un souvenir de leurs groupes favoris sur scène, comme s’ils y étaient. Pour d’autres qui n’avaient pas pu obtenir le billet / le sésame pour la tournée, c’était une occasion d’avoir un beau cadeau à garder dans leur discothèque ou vidéothèque.






@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1381
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Ven 18 Mai - 12:12



Before leaving on the road... Some Questions
ft. Vanessa Cartray


Les questions de Vanessa étaient faciles à répondre jusqu’ici et elle enchaina sur la suite. La question qui suivi était plus personnelle, donc, c’était plus facile d’y répondre. J’aimais bien les questions personnelles surtout quand c’était pour raconter des anecdotes à la con. J’me souvenais plutôt bien de ma toute première tournée. J’souris à Vanessa.

-J’ai plein de souvenirs de ma toute première tournée. Le meilleur c’est probablement quand The Burning Fire était de passage à Dallas et qu’en rentrant après avoir fêté le concert qu’on avait fait là-bas, j’me suis trompé d’hôtel. J’étais mort bourré si j’me rappelle bien… Heureusement, y’avait des filles sympas qui m’ont hébergé dans leur chambre… J’ai pas dû rentrer à mon hôtel comme ça. J’me rappelle que le lendemain après-midi, quand j’me suis pointé au bon hôtel, Timmy Evans était furax parce qu’ils me cherchaient tous partout.

J’rigolai à ma propre anecdote avant de reprendre.

-Je suis impatient de retourner à Las Vegas. J’adore Las Vegas parce qu’il y a des casinos et l’ambiance lors des concerts est au rendez-vous. A et à Barcelone aussi, c’est pas mal parce qu’on peut faire la fête sur la plage. Mais la scène que j’ai le plus envie de fouler, c’est celle de Nashville. Ils vivent vraiment pour la musique là-bas.

J’aimais moins New York… Pas parce que les gens étaient mauvais public mais parce que j’risquais de rencontrer Lola. Et j’en avais aucune envie après la lettre que j’avais eue ce matin…

-Je suis pressé de pouvoir voir comment c’est en Australie. On y est encore jamais allé avec The Burning Fire. Ça sera une première. Pareil pour la Nouvelle Zélande. Je sais qu’Apolline a hâte de faire le concert à Londres. Elle est Ecossaise et sa famille viendra la voir quand on passera par là.


Y’avais plein de ville que j’avais envie de voir mais j’allais pas toutes les citées… Puis, y’en avait beaucoup que j’avais déjà vues.

Je finis par demander si Vanessa avait pas de la vodka… Parce que j’allais pas tenir longtemps avec de l’eau et du café… J’vis Cartray plisser les yeux. J’haussai les épaules.

-Ouais… De la vodka…

Il y avait quoi de mal dans ma demande ?

Rien apparemment parce que Vanessa mis son dictaphone en pause et déclara qu’elle pouvait me trouver ça. J’souris alors qu’elle s’éclipsa hors du p’tit salon. Pendant son absence, je regardais autour de moi les affiches de The Burning Fire. Mais il fallut pas deux minutes avant que je ne m’ennuie. Je sifflotai alors avant de faire tomber mon regard sur le dictaphone. Un sourire s’afficha sur mon visage et je pris le dictaphone en main avant de le remettre en marche.

-Je suis Howard Stone ! Le meilleur batteur du monde ! Vous voulez une révélation : Peyton « Lola » Davis est une p’tite conne. Elle chante aussi mal qu’un canard et elle est naze au lit. Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire.

Je remis le dictaphone sur pause et le remis à sa place initiale. Je sifflotai à nouveau pour donner l’impression que je n’avais rien fait. Ce qui était con vu que j’étais tout seul. Ce que j’avais dit était pas sympa pour Lola mais elle avait pas été sympa avec moi non plus.

Je me tournai, ensuite, les pouces jusqu’à ce que Vanessa revienne avec la bouteille de vodka. Je souris.

-Merci !

Elle me servit un verre. Un tout p’tit verre. Je le bus d’une traite avant que Cartray me pose une autre question sur un album live ou une vidéo.

-Ben…

Je ne regardais pas Cartray. Je regardais le plateau et pris la bouteille de vodka. Je pouvais l’avoir pour moi tout seul vu que Vanessa préférait le café… J’allais pas me servir un verre à chaque fois alors c’était mieux de prendre la bouteille en main. Je bus au goulot avant de reposer mon regard sur la journaliste.

-On va faire une vidéo. Y’aura plein d’effets pyrotechniques tout nouveaux alors on préfère une vidéo plutôt qu’un album live. Comme ça les gens qui n’auront pas eu la chance d’avoir une place pourront quand même voir ce qu’on a fait sur scène. Et les autres auront un souvenir de ce qu’on a fait.

Je bus à nouveau à même la bouteille. Elle était un peu froide la vodka mais j’allais pas faire la fine bouche. Elle était bonne quand même.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vanessa Cartray


Messages : 191
Date d'inscription : 14/05/2018
Age du personnage : 34

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Dim 20 Mai - 17:31



Before leaving on the road … Some questions
ft. Howard Stone



L’objectif de cette interview n’était absolument pas de piéger avec des questions tordues mon invité ou de le mettre mal à l’aise, mais bien de donner aux lecteurs lors de l’apparition du prochain numéro de Guitar & Pen, la joie de lire les dernières nouvelles avant la tournée de leur groupe favori. J’avais voulu ce tête-à-tête détendu et aussi simple que possible. J’aimais créer une ambiance de confiance, cela se ressentait immédiatement dès que je me mettais à écrire l’article, à retranscrire l’échange et j’étais persuadée depuis plusieurs années, maintenant, que même les fans percevaient l’authenticité de ce moment. Je mêlais dans mes questions le passé et le futur de ce groupe qui était attendu par l’effervescence de ses fans. Howard Stone jouait le jeu à merveille en me racontant quelques anecdotes de l’ancienne tournée. C’était aussi ce genre d’histoires que les fans se plaisaient à lire et à commenter dès qu’ils en avaient l’occasion. Sourire aux lèvres, le rire de mon invité était communicatif. Il poursuivit sur les lieux de la future tournée, ceux qu’il avait envie de retrouver, comme Las Vegas et Barcelone. Son coup de cœur et son impatience revenait à la scène de Nashville qu’il avait envie de fouler. Le groupe allait découvrir de nouveaux pays tel que l’Australie. Londres serait un tournant pour leur Lead Guitariste: Apolline MCLAGAN qui se produirait devant sa famille.

- De très grands moments d’émotions en perspective !

J’allais lancer mes prochaines questions quand le coup de la vodka arriva comme un cheveu sur la soupe. Ce n’était pas poli de laisser mon invité seul, mais je ne pouvais pas faire autrement s’il voulait que je lui trouve sa vodka en plein milieu de la matinée. Lorsque le saint Graal fut trouvé et apporté à Howard Stone, l’interview put reprendre. Il continua sur la dernière question que je lui avais posée. Les fans allaient être heureux d’apprendre qu’une vidéo allait être réalisée pendant la tournée. Un cadeau fabuleux pour tous ceux qui n’avaient pas les moyens de se déplacer pour aller voir leurs idoles. Howard Stone avait une sacrée descente. La bouteille de vodka ne ferait pas long feu à cette allure-là et si je désirais avoir toute sa concentration, j’allais devoir raccourcir mon interview ou bien concentrer mes idées dans une même question.

- Beaucoup d’informations et surtout de spéculations ont circulé sur votre tour-bus. Est-ce le même que lors de la première tournée. L’avez-vous changé ? Les fans se languissent de le découvrir pour pouvoir vous suivre dans tous le pays lors de vos déplacements sur le territoire.
Est-ce que la set-list changera suivant les pays et surtout est-ce que vous prévoyez une même durée du show pour chaque pays ou pas comme le font souvent certains groupes ?


Lors des tournées mondiales et lorsque les groupes posaient un pied dans des pays où leur style de musique ne faisait pas partie de l’héritage musical même avec un noyau dur de fans, beaucoup devaient réduire la durée de leur spectacle. Ce n’était pas toujours de leur fait, mais bien ceux des prometteurs et des managers. The Burning Fire était attendu dans de nouvelles contrées, mais nous savions tous que ce n’était pas parce qu’il y avait des fans, que les billets se vendraient totalement et qu’il fallait parfois réajuster tout cela pour éviter une perte d’argent trop importante.

- Allez-vous donner des séances de dédicaces avant certains concerts ? Les fans sont très friands de cela !

Approcher leurs stars, décrocher une photo et / ou un autographe : le rêve de tout fan qui se respecte !

- Une dernière question avant celles que Guitar & Pen a choisi parmi celles des fans lors d’un sondage. Certaines dates sont déjà vendues sold out ! les billets se sont vendus a une rapidité phénoménale ! D’autres dates ont encore des places en réserve ! Un mot pour vos fans ? Et pour ceux qui hésitent encore ?

J’avais pu vérifier que des interviews bien ciblées pouvaient inciter les fans de la dernière minute à acheter des billets, par curiosité pour certains et pour d’autres l’envie de se laisser tenter et de céder, finalement.  Les interviews étaient de véritables boosters lors des tournées et je ne me faisais aucun souci pour The Burning Fire. Les derniers billets en vente pour différentes dates allaient disparaître.





@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1381
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Lun 21 Mai - 14:36



Before leaving on the road... Some Questions
ft. Vanessa Cartray


J’aimais bien Vanessa. Elle avait pas rechigné à aller me chercher de la vodka quand j’lui avais demandé. J’me rappelle qu’une fois (j’sais plus dans quel pays j’étais), j’étais en interview avec un journaliste super coincé et il avait pas voulu aller me chercher de l’alcool alors que j’lui en avais gentiment demandé… Du coup, ben, j’avais répondu en trois mots à toutes ses questions puis j’m’étais barré. J’avais soif, moi.

Mais Vanessa était pas comme ça et elle revint avec la bouteille. J’la remerciai sincèrement avant de reprendre l’interview là où on l’avait laissée. Je lui avouai qu’on allait faire une vidéo lors de la tournée avant qu’elle ne me pose encore d’autres questions. Je plissai les yeux pour bien me concentrer. Elle parla du tour-bus et de la set-list. Je bus une gorgée de vodka avant de réponse.

-Il n’y aura pas de tour-bus cette fois-ci. J’sais que ça va décevoir certains fans de ne pas pouvoir nous suivre comme ils l’ont fait lors des autres tournées mais notre manager a préféré que les déplacements se fassent en avion. J’dirais aux fans qui veulent nous suivre de près de se rendre dans les aéroports des villes où on passera. Ils pourront nous voir comme ça.


Moi j’aimais bien voir les fans en dehors des temps de concerts. J’étais ce genre de type-là. Pas l’genre à m’cacher des journalistes et des fans. Et j’crois que ça jouait en ma faveur tout ça.

-La set-list changera parfois. On a des chansons qu’on fera automatiquement à tous les concerts mais il peut y’avoir quelques changements d’un concert à l’autre. Ça sera des tous p’tits changements mais on aimerait que chaque concert soit unique d’où les p’tits changements à chaque fois.


J’souris et bus encore un coup de vodka. On avait prévu des p’tites chansons en plus et certaines surprises pour certains concerts. On voulait que les fans retrouvent quelque chose d’unique dans chaque représentation. Et avec deux chanteurs dans le groupe, on pouvait s’permettre de faire quelques bonnes surprises.

J’suivais pas mal bien l’interview même si ma bouteille se vidait. J’étais un coriace de l’alcool. Il m’en fallait beaucoup pour me foutre dedans. Même si plissai les yeux à chaque question comme si j’comprenais rien. Mais en fait, je comprenais. Et Vanessa en vint à la question sur les dédicaces.

-Ouais on donnera quelques séances de dédicaces. J’sais pas encore si on en fera à tous les concerts mais y’a de forte chance qu’on en fasse très souvent. On en fera aussi quelques-unes avant la tournée. J’en ai déjà fait une à l’Empire Record y’a pas longtemps mais il y en aura d’autres.


J’souriais et l’alcool faisait que je laissais parfois tomber mon regard sur son décolleté. Je ne le remontai que quand je m’en rendis compte et que Vanessa posa une autre question.

-Heu… Un mot pour les fans ? Heu…

Ouais, j’avais été déstabilisé par mes réflexions internes sur son décoté. Mais je me repris en secouant la tête.

-Je leur dirais que s’ils viennent, ils ne seront pas déçus. On va tout donner sur scène et y’aura quand même pas mal de surprises qui ne seront visibles qu’à ces concerts. Alors faut vraiment pas hésiter à venir… Que les fans soient nostalgiques des anciens titres de The Burning Fire ou qu’ils aiment ce qu’on fait maintenant, vous allez aimer parce qu’on va vous montrer un beau mélange des deux pour que tout le monde y trouve son compte.


Je souris refixant mon regard sur Vanessa en essayant de ne plus regarder son décolleté.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vanessa Cartray


Messages : 191
Date d'inscription : 14/05/2018
Age du personnage : 34

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Jeu 24 Mai - 6:57



Before leaving on the road … Some questions
ft. Howard Stone



L’interview touchait à sa fin. J’avais pour principe que les échanges avec mes invités ne s’éternisent pas et c’était pour cela que je concentrais mes questions autour de plusieurs thèmes. Je pouvais donc en tirer le plus d’informations quand je retranscrivais tout sur mon article avec ma machine à écrire. Je ne faisais pas d’impasse sauf si l’artiste me disait de ne pas écrire tel ou tel passage. Mais, je me faisais un point d’honneur à tout dévoiler, que cela soit des petites anecdotes amusantes ou bien parfois des révélations plus sérieuses. C’était ma « marque de fabrique » et tout le monde le savait, encore plus les fans qui nous lisaient. Depuis mon arrivée à Guitar & Pen, nos lecteurs et surtout mon patron avaient pu voir de quelle façon je procédais. La meilleure façon de garder des fans et des lecteurs, c’était avant tout d’être honnêtes avec eux, vis-à-vis de l’interview et de la manière dont celle-ci se déroulait avec l’invité.
Au fil de mes années ici, dans les locaux de ce magazine, les stars me connaissaient suffisamment assez sur le plan professionnel pour que tout se passe très bien. Je n’avais jamais eu de soucis, juste des caprices de certains que je prenais avec le sourire, car jamais aucun n’avait été désagréable ou grossier. Howard Stone en faisait partie.

Je n’écrivais jamais de conneries pour enfoncer ou mettre mal à l’aise une personne, ni encore moins je ne révélais des détails sur leur vie loin des projecteurs,ou j’inventais une situation qui était très loin de la vérité simplement pour faire vendre. Tous mes articles tournaient autour de la musique, de la passion de mes invités, de leur dernier album et de toutes les surprises qu’ils avaient à révéler à leurs fans. Je concevais que beaucoup de mes collègues n’en faisait pas cas, que de nombreux fans cherchaient entre les lignes de mes articles quelque chose de croustillants, qu’ils ne trouveraient jamais ni aujourd’hui, ni demain. Et c’était le cas encore une fois pour la grande tournée de The Burning Fire. Leur célèbre batteur avait fait une révélation choc : il n’y aurait pas de tour-bus. C’était le choix de leur manager, Timmy Evans.

Pour compenser cette déception qui serait lue par beaucoup de groupies, il annonça que la set-list sera certainement différente selon les lieux où le groupe se produirait, ce qui laissait donc présager des surprises. Mon invité avait la descente facile et je voyais le volume de la bouteille de vodka diminuer au fil des minutes. Malgré cela Howard Stone répondait à mes questions même si je voyais très bien son regard se perdre quelque fois dans mon décolleté. Les séances de dédicaces étaient aussi prévues.

- Vos fans vont devoir garder un œil sur tout cela !

Ma dernière question le déstabilisa un peu … Ou plutôt, c’était mon corsage qui lui faisait perdre le fil de ses réflexions. Tel un équilibriste sur son fil, il retrouva son aplomb.

- Et maintenant, comme promis, deux questions des fans lors de notre sondage dans les pages de Guitar & Pen. La première : y aurait-il des passes VIP à gagner ? Le sésame fabuleux qui ouvre les portes aux backstage? Une petite visite guidée pour les plus chanceux ? La seconde : vos fans ne perdent pas de temps et ils veulent savoir si après cette immense tournée, vous allez vous mettre au travail pour un nouvel album ou bien si vous comptez tous prendre des vacances bien méritées ?

Je me versai un verre d’eau tout en écoutant les dernières réponses d’Howard Stone. C’était moi-même qui avais décortiqué le sondage et le patron m’avait laissé choisir les questions qui revenaient le plus parmi celles de fans. Certaines d’entre-elles avaient été amusantes à lire, d’autres plus virulentes, mais cela n’était, comme à chaque fois, pas mon but, de provoquer un malaise chez mes invités. Je laissai le batteur achever de poser les derniers mots dans ses réponses pour enfin le remercier d’avoir accepté l’invitation.

- Je vous remercie Monsieur Stone pour votre patience et d’avoir joué le jeu des questions de Guitar & Pen et bien sûr, de vos fans. Je vous souhaite à vous et à tout votre groupe, une immense et belle tournée ! Beaucoup d’émotions et de fabuleux souvenirs !

J’arrêtai mon dictaphone et je récupérai sur le coté du canapé, un rouleau soigneusement rangé. Je déployai une affiche de leur prochaine tournée que j’étalai sur la table basse en poussant sur le côté tout ce qui me gênait et je lui tendis un feutre.

- Comme à chaque fois, cela a été un plaisir de discuter avec vous. J’espère que j’aurai l’occasion de vous interviewer durant votre tournée et à la fin de celle-ci pour avoir vos impressions à chaud ! Avant de partir, un autographe pour la maison et pour moi ?


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1381
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Jeu 24 Mai - 19:39



Before leaving on the road... Some Questions
ft. Vanessa Cartray


J’savais que les gens allaient être déçus d’apprendre qu’il n’y aura pas de tour-bus et qu’on se déplacera exclusivement en avion. Moi aussi je préférais les tour-bus mais Timmy avait décidé… Il disait que c’était bien plus pratique pour les longs déplacements qu’on allait devoir faire. L’avait pas tort mais les voyages en tour-bus, c’était mieux.

J’aimais bien les interviews avec Cartray. C’était relax. Elle posait pas des questions servant à me piéger mais le genre de questions que se posaient aussi les fans. Et moi, j’aimais bien y répondre surtout depuis qu’elle m’avait ramené une bouteille de vodka qui se vidait peu à peu. Mais j’savais que j’en aurais sûrement assez pour ce qu’il restait de l’interview. C’était jamais extrêmement long les interviews de Vanessa. C’était ça qui était bien aussi.

Y’avait qu’un truc qui me faisait, parfois, sortir de l’interview : son décolleté. Ouais… C’était même plus qu’un décolleté. On voyait le haut de ses seins et elle ne portait pas de soutien-gorge. Du coup, j’m’y perdais parfois. La faute à l’alcool sûrement. Ouais, parfois j’remettais la faute sur l’alcool parce que c’était plus simple.

Ma fallu le temps, du coup, pour répondre convenablement à sa dernière question avant qu’elle ne renchérisse avec les questions des fans. Je souris et bus un coup de vodka avant d’affronter ces deux questions.

La première concernait les passes VIP.

-Ouais, y’aura des passes VIP à gagner… Faut rester à l’écoute des stations de radio rock. Les roadies feront faire la visite guidée des coulisses. J’suis même sûr que le gagnant aura le droit à participer à l’after-party dans les coulisses. Y’a toujours assez d’alcool pour tout le monde.


C’était sûrement pas prévu mais si j’avais envie de faire une after avec les fans, j’allais le faire. Je bus encore un coup avant d’entamer ma réponse à l’autre question qui concernait nos projets d’après tournée. Je me perdis un p’tit peu dans le décolleté de Vanessa (j’crois que mon temps d’absence dura 10 longues secondes) avant de réussi à rassembler mes idées. P’tain la vodka commençait à sérieusement me monter à la tête, là…

-Et… Heu… Après la tournée, j’prendrais au moins deux bonnes semaines de vacances. Il faudra que je cuve surtout qu’il y aura le jet-lag et tout ça… J’ai déjà fait une tournée mondiale et j’sais que c’est vraiment très fatigant… Les changements d’horaire et les voyages, ça fatigue encore plus que les concerts. Mais après nos vacances on travaillera sur un nouvel album. On a déjà quelques idées. C’est pas ça qui manque. On fera peut-être même un clip qui sait. Mais en tout cas, on a encore de super chose à montrer à nos fans et ils ne vont pas être déçus.

C’est là-dessus que je finis de répondre à la question… Et je bus, à nouveau, un coup de vodka. Elle me remercia ensuite d’être venu et nous souhaita le meilleur à moi et aux autres. J’lui fis un clin d’œil.

-Merci Vaness’.

Elle arrêta alors son dictaphone et en regardant celui-ci, j’esquissai un p’tit sourire. Elle allait rigoler, Cartray quand elle allait se rendre compte que j’ai joué avec son enregistreur.

Je bus un coup de vodka quand Vanessa sortit une affiche de la tournée. Elle la déploya sur la table et me fila un feutre. Je le pris l’écoutant me faire des compliments et me dire qu’elle espérait pouvoir m’interviewer pendant la tournée.

-Oh ouais. Y’aura plein d’occasions de faire ça en tournée. J’te ferais même visiter les coulisses, si tu veux.


J’étais passé du vouvoiement au tutoiement. Sûrement parce que… C’était pas vraiment la première fois qu’elle m’interviewait. Puis, le vouvoiement disparaissait vite quand j’buvais.

Elle voulait un autographe et je souris.

-Ouais, j’vais te faire ça.

J’ouvris le feutre et écrivait d’une écriture un peu mal foutue parce que j’avais la tête dans le cirage :

Autographe a écrit:
Pour Vaness’, la meilleure des journalistes,

Love

Howard Stone

J’fis un clin d’œil à Vanessa et lui rendit son feutre.

-Voilà. C’était cool comme interview. Ça change de Moriarty. J’crois que lui il m’aime pas mais je pense que c’est parce que j’ai signé avec MTI…

Je finis par me levé mais avant de partir j’oubliais pas les rudiments de politesse que j’avais appris. Je levai ma bouteille de vodka qui contenait encore du liquide.

-Je peux emporter la bouteille ?

Je pourrais la boire en revenant chez moi comme ça…




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vanessa Cartray


Messages : 191
Date d'inscription : 14/05/2018
Age du personnage : 34

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   Dim 27 Mai - 19:23



Before leaving on the road … Some questions
ft. Howard Stone




Les fans allaient être heureux de lire que des passes VIP seraient à gagner grâce aux diverses stations de radio qui participaient à la tournée du groupe. La bouteille de vodka descendait prodigieusement très vite et mon invité avait des absences  … Ho pas trop longues, mais il se perdait vite dans le décolleté de mon corsage. Heureusement que je n’étais pas du style à me vexer pour un rien et que l’alcool ingurgitait à cette allure-là le rendait joueur.

Howard Stone avait été généreux avec les fans de Guitar & Pen dans les informations puisqu’il annonçait qu’après la tournée et après des vacances bien méritées pour se remettre du jet-lag, le groupe prévoyait de se remettre au travail pour un nouvel album et même peut-être un clip. L’interview s’acheva dans la bonne humeur. Howard Stone me signa un autographe sur l’une des affiches de la tournée que j’avais pris avec moi. Je finissais très souvent mes interviews sur ce genre de petit détail que j’appréciais. J’étais journaliste, certes, et j’étais aussi une fan même si je me faisais un honneur de ne pas montrer mon intérêt pour des groupes ou des stars plus que d’autres.

- Je n’oublierai pas votre invitation Monsieur Stone, j'espère que vous non plus ! J’adorerai visiter les coulisses ! Merci pour l’autographe !

Je repliai soigneusement l’affiche que je mettrai dans mon bureau personnel avec toutes les stars que j’avais interviewées et qui avaient eu la gentillesse de signer une photo ou une affiche à chaque fois. Je ne prenais pas part comme certains de mes collègues et je ne me positionnais ni pour MTI ni pour BSC. Mon job, c’était avant tout d’obtenir des informations pertinentes sur toutes ces célébrités et leurs groupes, faire plaisir aux fans et écrire des articles convenablement qui retraçaient la vérité et non des conneries pour créer le buzz. C’était bien pour cela que je ne répondis pas à sa remarque concernant mon collègue Moriarty, juste par un petit sourire qui signifiait que chacun faisait son boulot comme il le souhaitait.

Je me levai du canapé et je li tendis la main pour le saluer.

- Oui, vous pouvez emporter la bouteille de vodka Monsieur Stone. Au plaisir de se recroiser sur votre tournée !



HRP:
 



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Before leaving on the road … Some questions (Howard Stone) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» Mellindra Road, à votre service !
» Monday Night Raw # 32 - ROAD TO WRESTLEMANIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Guitar & Pen-