AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Vanessa Cartray
Invité



The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeMer 16 Mai - 10:50


   The bodyguard and the journalist

      
ft. Luke Werner


   

L’interview avec Howard Stone s’était bien passée et elle venait tout juste de se terminer. J’allais pouvoir réécouter toute la conversation que j’avais enregistrée sur mon dictaphone pour pouvoir écrire mon article. Jimmy avait pris plusieurs photos et on allait par la suite, avec le patron, décider de celles qu’on choisirait pour la prochaine parution du magazine. Je rangeai le petit salon et je rassemblai tout sur le plateau qu’on nous avait apporté au tout début, pour débarrasser les verres. J’étais contente de moi. La prochaine étape était la visite du Hollywood Bowl, que je connaissais déjà, mais qui pouvait s’avérer intéressante ou alors complètement ennuyeuse. Quoi qu’il en soit, je faisais partie de l’équipe qui suivrait la tourner de The Burning Fire et il y aurait de tout évidence de moments plus passionnants que d’autres.

Tout était à sa place et le petit salon était prêt à recevoir une future nouvelle interview. Cette jolie pièce était très prisée par mes collègues autant par moi quand on recevait une célébrité. C’était un endroit calme et parfait pour converser tranquillement.  Un dernier coup d’œil et je sortis de la salle un peu trop vivement. Je percutai une sorte de montagne de muscles et c’est en levant mes yeux que je vis ma victime. Je ne m’attendais pas du tout à voir un homme devant la porte. Je fronçai les sourcils pour tenter de mettre un nom sur ce visage qui ne m’était pas tout à fait inconnu.

- Ho ! Pardon ! Mais … Mais … Je vous connais ! Vous êtes le garde du corps d’Howard Stone. Votre patron vient de sortir il y a quelques minutes avec mon patron pour discuter ou faire la visite des lieux des locaux de Guitar & Pen.

Puis une idée me vint en observant l’homme qui se dressait devant moi. On interviewer les chanteurs, les bassistes, les batteurs, toutes ces personnes qui se trouvaient sur scène, mais jamais ceux dans l’ombre et qui formait pourtant une grande équipe entourant les groupes.

- Vous avez un instant ? Votre patron vous fera chercher si jamais il a besoin de vous. J’aimerai vous poser quelques questions ?

Parfois, j’étais trop rapide entre mes idées et mes actions ce qui pouvait déstabiliser les personnes comme en ce moment même où ce grand garde du corps m’observer avec un air d‘incompréhension la plus totale. Je tendis la main pour me présenter.

- Je suis désolée, je manque de politesse. Je suis Vanessa Cartray. Comme vous devez vous en douter, je m’occupe des interviews et je me disais qu’il serait très intéressant d’avoir la vision d’un homme de l’ombre comme vous. Les fans sont très friands de ce genre de petites histoires. Ne vous inquiétez pas, je ne vous mettrai pas dans l’embarras avec mes questions. Vous me raconterez ce que vous voulez. Comment vous vivez la situation ? Comment on se préparer à vivre une telle tournée quand on est un garde du corps ? Ce genre de choses. Si vous êtes partant, on peut s’installer dans le petit salon pour être tranquilles, quand dites-vous ?





   
©️ Billy Lighter

   


Dernière édition par Vanessa Cartray le Lun 28 Mai - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luke Werner
Luke Werner


Messages : 404
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 30
Localisation : L.A

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: le garde du corps d'Howard Stone
Song: Higway to hell - AC/DC


The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 17 Mai - 13:26


The Bodyguard and the journalist

ft. Vanessa Cartray


Je me trouvais de faction devant la porte ou mon patron était en pleine interview avec une journaliste de Guitar & Pen. Vu que j'étais chargé de sa protection, il m'avait demandé de rester ici afin que personne n'entre pour le déranger et surtout pas certaines admiratrices, sauf ses proches et son manager, évidemment. Quelques minutes plus tard, après que l'interview fut terminée, la journaliste était sortie précipitamment de la pièce en me bousculant au passage, elle n'avait pas fait attention en regardant devant elle, visiblement... Il fallait que ça arrive, tiens !

Aie ! Vous êtes pressée, dites-moi. En effet, je suis bien Luke. D'accord, merci de m'avoir averti, car je serai resté ici pendant un bon moment encore. Il m'avait demandé d'être là pour que personne ne rentre.

Avais-je dis en frottant mon bras droit, l'endroit où la jeune femme s'était cogné. Moi non plus, je ne connaissais pas les locaux, enfin jusqu'à aujourd'hui. Mais, je n'avais pas le temps de visiter de toute façon. Elle ne perdait pas de temps en tout cas...

J'ai le temps, maintenant du coup. Si cela peut vous faire plaisir, pourquoi pas. Je ne sais pas vraiment ce que je pourrai vous dire, mais bon, ça ne fait rien.

Je soupirais en lui serrant la main. Une chose est sûre, cette journaliste était bien bavarde, ça promettait pour l'interview... En fait, ça ne me dérangeait pas qu'on vienne me parler, tant que ça ne concernait pas ma vie privée ni celle de Stone d'ailleurs. J'aimais bien répondre aux questions, ce n'était pas un problème.

Enchanté Vanessa. Je m'appelle Luke Werner. Une question à la fois, je vais vous répondre, ne vous en faites pas. D'accord, je vous suis.

Nous nous étions donc dirigés vers le petit salon. Ce n'était pas la première fois qu'un journaliste discutait avec moi donc j'avais l'habitude avec leurs questions parfois trop personnelles, mais une fois que j'étais lancé... Je m'asseyais sur un siège vide en attendant que la journaliste fasse de même. Puis, je répondis à ses deux questions qu'elle venait de poser il n'y avait même pas cinq minutes.

Vous vouliez savoir comment je vivais la situation avec Howard, c'est bien ça ? Eh bien, pour être tout à fait honnête avec vous, Vanessa, ce n'est pas si difficile qu'on pourrait le croire. Le batteur est quelqu'un de vraiment sympathique qui ne se prend pas la tête. Bien sûr, je m'adapte à n'importe quelle situation, même quand c'est difficile.

Je fis une pause.

Avant d'être garde du corps du batteur de The Burning Fire, j'ai été celui de Cash Izbel, le guitariste de The Ligthening. Vous connaissez certainement. C'est épuisant physiquement et moralement de vivre en tournée, parce que je dois être constamment en alerte et surveiller les moindre faits et gestes de la personne que je protège, je vous laisse imaginer. Si on veux faire ce métier, il faut impérativement être sportif et savoir s'adapter au rythme de la star dont on assure la sécurité.

Je m'arrêtais là, lui laissant la parole un peu quand même.

©️️ Billy Lighter



Spoiler:
 




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
Howard Stone's bodyguard
(c) Miss Pie



Dernière édition par Luke Werner le Ven 18 Mai - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeVen 18 Mai - 9:42


   The bodyguard and the journalist

      
ft. Luke Werner


   

Une multitude d’idées étaient entrain de germer dans mon esprit au moment même où je percutais cet homme que je reconnus sans aucun souci. Ce n’était pas la première fois que j’interviewais Howard Stone et je commençais à reconnaitre les visages de son entourage, comme son garde du corps. Je l’avais vite remarqué même s’il faisait partie de ces hommes de l’ombre qui restaient en retrait, mais garde un œil attentif sur tout. Je n’avais pas le souvenir de son nom, je crois ne l’avoir jamais su. En l’observant se masser le bras, je compris que notre rencontre avait été aussi abrupte pour lui que pour moi.

- Je suis désolée, je ne m’attendais pas à voir quelqu’un frapper à la porte au moment de sortir de la salle.

L’instinct et ces gestes presque spontanés qu’on avait tous à un moment donné lors d’une situation bien précise, m’avaient protégée de la percussion instantanée avec le garde du corps. J’avais par réflexe envoyé mon bras en premier et c’était celui-ci qui avait heurté l’homme qui me faisait face maintenant.  Le fait de m’entretenir avec l’un des membres de l’équipe de Stone, en dehors de ceux de son groupe, pouvait constituer un bel effet pour mon prochain article et je savais aussi que les fans en étaient friands dès qu’on pouvait leur faire lire des petites surprises auxquelles ils ne s’attendaient pas. Pour ne pas le laisser filer, à la recherche de son patron qui venait tout juste de partir du petit salon, je l’avais pris de vitesses et quand je commençais à parler de cette manière-là, j’étais une vraie pipelette, comme tous les Latins qui se respectent. J’avais peur qu’il se dérobe à mon invitation, mais non, bien au contraire, il se prêtait au jeu de l’interview puisque son patron devait être quelque part dans les locaux de Guitar & Pen.

- Ne vous inquiétez pas, les fans ne rentrent pas ici. Par contre, il aura certainement besoin de vous à sa sortie. Je suis ravie que vous acceptiez de me donner un peu de votre temps. J’ai bien quelques questions en tête, ne vous en faites pas !

Je comprenais qu’il soit un peu pris au dépourvu. On avait toujours tendance à oublier ces gardes du corps ou ces agents de sécurité qui assuraient la protection des artistes. Je pris note dans un coin de ma tête de son prénom et de son nom pour ne pas les oublier la prochaine fois que je le recroiserai.

- Pour être sincère avec vous, j’avais reconnu votre visage, mais personne ne nous a présentés l’un à l’autre. Je suis ravie de connaitre enfin votre nom Luke. Je vous en prie, entrez.

Lorsque nous fûmes tous les deux installés, il commença par répondre aux questions que je lui avais posées dès le début. Je ressortis mon dictaphone pour enregistrer notre échange. Certains de mes collègues préféraient pendre des notes, moi, mon choix se portait sur l’enregistrement. Ainsi l’entretien se passer d’une façon beaucoup plus conviviale. J’écoutai attentivement ses premières réponses. Il était détendu et cela me plaisait d’avoir une certaine affinité avec mes invités.

- En somme, vous êtes tel un grand athlète qui doit se préparer à un tournoi exceptionnel pour disposer de l’énergie nécessaire durant une telle tournée. Vous avez certainement un programme personnel pour vous préparer à cette tournée ? Quelles sont vos petites astuces pour rester en alerte constante et en pleine forme pour gérer ce grand évènement qui va arriver avec The Burning Fire ?

J’allais le laisser répondre, mais ses mots précédents avaient façonné une nouvelle question dans ma tête. Il était rare que je prépare des questions en avance. Je connaissais mon sujet sur le bout des doigts, et le feeling était bien plus important pour moi. En interviewant Luke, il me guidait sur différentes questions qui me venaient avec une grande facilité sans le mettre mal à l’aise ou bien glisser sur sa vie privée, car ce n’était pas là mon but.

- Vous avez un sacré curriculum vitae avec ces deux stars à votre actif. Les fans sont parfois très déstabilisants. Il y a ceux qui respectent leurs idoles et qui ne vont pas dépasser les limites, mais malheureusement, il existe tous ceux qui traquent le moindre déplacement, qui feraient tout pour approcher leurs célébrités sans se soucier de rien d’autre que de leur petit plaisir et c’est là que vous, garde du corps, vous intervenez. Comment cela se passe-t-il de maintenir et calmer toutes ces personnes excitées et passionnées et surtout qu’est-ce que vous direz à ces fans pour la prochaine tournée qui débute ?

Je me rendis-compte que je ne lui avais pas proposé à boire. Je me doutais qu’en étant de service, il ne boirait pas d’alcool. Le café dans le thermos était encore bien chaud et il y avait de l’eau et un petit seau à glaçons.

- Vous désirez boire quelque chose ? Café, verre d’eau ? Je peux aussi vous trouver un jus de fruits. Je ne vous propose pas d’alcool, je conçois qu’en service, vous avez là aussi un règlement à respecter.






   
©️ Billy Lighter

   
Revenir en haut Aller en bas
Luke Werner
Luke Werner


Messages : 404
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 30
Localisation : L.A

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: le garde du corps d'Howard Stone
Song: Higway to hell - AC/DC


The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeVen 18 Mai - 19:18


The Bodyguard and the journalist

ft. Vanessa Cartray


C'est exactement ça. Il faut bien dormir si vous voulez être sûre d'avoir la forme physique pour faire ce métier. Ensuite, je fais beaucoup de sport, afin de pouvoir attraper certains fans un peu trop hystérique, si vous voyez ce que je veux dire... Je mange léger aussi, c'est capital dans ce métier. C'est mon passé de militaire qui me fait rester en alerte quasiment tout le temps, voilà la raison et je sais ce que c'est que de courir partout. Personnellement, je ne sais pas vraiment comment je vais gérer toute la pression avec cette tournée qui approche.

C'était des questions très bien trouvées. Si on m'avait dit qu'un jour, je répondrais à une journaliste de Guitar & Pen, je ne l'aurai probablement pas cru. Je souriais à cette jeune femme et répondis une nouvelle fois à ses questions.

Oui et ce n'est franchement pas simple tous les jours, vous savez. Une fois, si je m'en rappelle bien, j'ai aidé le chanteur, Billy Ligther, a évacué un fan un peu trop insistant de l'hôtel ou le groupe résidait durant une tournée. Je sais me faire comprendre et être sévère quand il le faut. Maintenir ces personnes est un sacré boulot, vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point c'est stressant et énervant à la fois. J'avais même faillit lever la main sur un fan une fois, il m'avait trop agacé avec son comportement, mais en général, je suis correcte dans mes propos. Je leur dirai de se tenir à carreau s'ils ne veulent pas se faire mettre dehors par leur comportement.

Ce n'était pas pour dire, mais plus je parlais et plus j'avais la gorge sèche. D'ailleurs, Vanessa m'avait proposé quelque chose à boire, il était temps... Je n'en pouvais plus.

Volontiers, je prendrai bien un café, s'il vous plait. Et vous avez entièrement raison, je ne bois jamais d'alcool en service.

Ce qui n'était pas le cas d'Howard...

©️️ Billy Lighter





▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
Howard Stone's bodyguard
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeLun 21 Mai - 16:59


   The bodyguard and the journalist

      
ft. Luke Werner


   


Luke Werner s’était montré très aimable et l’échange était tout aussi plaisant. Il ne m’avait pas tenue rigueur de mettre quasiment jeter dans ses bras pour lui demander une interview au pied levé. Il jouait le jeu, en révélant quelques petites anecdotes de son travail de garde du corps d’Howard Stone. En tant que journaliste, j’avais des principes sur lesquelles j’avais bâti ma réputation. Une règle d’or à laquelle je ne dérogeais jamais : je ne posais jamais aucune question d’autre privée. Certains de me confrères, c’était la ligne précise à suivre lors de leurs échanges, mais pas moi. Nous avions tous droit à une vie privée et elle ne devait pas s’étaler sur tous les journaux et magazines de la planète entière. Bien sûr, il y avait toutes celles et ceux qui aimaient cela, qui ne vivaient que pour afficher leur derrière conquête. Chacun ses méthodes pour faire le plus de buzz. C’était bien connu, mais ce n’était pas avec moi que ces célébrités trouveraient ce genre de choses à travers mes questions. Ma règle était la même pour des personnes de l’équipe d’un groupe ; Il était quand même plus agréable de savoir comment Luke Werner, garde du corps de son état, pouvait appréhender cette grande tournée que lui demander s’il avait une compagne et comment elle réagissait devant cette folie. Cela ne regardait personne.
Je me doutais bien que pour exercer un tel métier, l’hygiène de vie devait être très stricte et Luke Werner m’en donna l’exemple avec quelques petites informations. Il dévoilait aussi aux fans, qu’il avait un passé miliaire tout en avouant qu’il ne savait pas pour le moment comment il allait gérer cette immense tournée. Je voulais aussi prouver à travers cette interview que malheureusement les fans ne prenaient pas toujours conscience de leurs délires dès qu’ils apercevaient leurs idoles. Ils étaient même très difficile de les freiner et Luke expliquait une ancienne histoire concernant un fan trop insistant et je lui avais demandé de donner des conseils aux fans qui liraient le prochain numéro de Guitar & Pen.

- Je conçois que ces débordements gâchent un peu toute la beauté des concerts. Les fans doivent prendre conscience qu’il y a des limites à ne pas dépasser. Je mettrai tout cela en évidence dans mon article. Si cela peut faire prendre conscience à certains fans de leurs agissements, ça serait un bon moyen.

Je lui avais proposé une boisson et comme je m’y attendais, son choix s'était porté sur le café qui était encore bien chaud dans le thermos. Luke Werner était un homme très sérieux, qui inspiré à la fois la confiance et la sécurité. Une belle gueule dans un corps saint, mais là ce n’était plus la journaliste qui pensait, mais la femme.

- Est-ce que c’est la première fois que vous suivez un groupe en tournée mondiale ? Beaucoup de dates sont prévues partout dans le monde : Paris, Londres, Lisbonne, Rome, Athènes, Mexico, Pékin et plein d’autres grandes villes ! Au delà de toutes ces responsabilités que vous avez pour la sécurité de Monsieur Stone, est-ce que Luke Werner va pouvoir un peu profiter de ces belles et grandes villes ? Et qui sait, peut-être après l’apparition de mon article, ça sera à votre tour de signer des autographes !

Mon petit rire résonna dans le salon et mon sourire se fit amical et mutin. Cet échange avait été fait dans le plu pur des hasards et c’était cela la beauté des rencontres. Une fois que Luke répondit à mes dernières questions, j’arrêtai mon dictaphone. J’avais de quoi travailler sur un article qui serait divisé en deux : l’interview d’Howard Stone et celui de son homme de l’ombre : Luke Werner.

- Je vous remercie pour cette interview et de m’avoir consacré un petit peu de votre temps. Peu de personne aurait accepté de se faire interviewer comme ça. La plupart du temps, les gens sont méfiants envers les journalistes. J'espère que je ne vous ai pas trop retenu, mais pour le moment, je n'ai entendu aucune voix s'élevait dans le couloir, criant votre nom ! C'est déjà bien !

L'interview était officiellement terminée, mais tant que l'on pouvait discuter, c'était avec plaisir. Je lui remplissait, à nouveau son mug et je fis de même pour moi. L'odeur du café me chatouillait les narines depuis un moment.

- Je peux vous poser une question qui ne fera pas partie de mon article ? N'y répondez pas si vous ne le souhaitez pas : pourquoi ne pas avoir fait carrière dans l'armée et qu'est ce qui vous a poussé à faire garde du corps dans ce monde de fous ? !! ... C'était deux question en fait !

Je ne m'étais pas départie de mon sourire espiègle.





   
©️ Billy Lighter

   
Revenir en haut Aller en bas
Luke Werner
Luke Werner


Messages : 404
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 30
Localisation : L.A

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: le garde du corps d'Howard Stone
Song: Higway to hell - AC/DC


The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeVen 25 Mai - 14:08


The Bodyguard and the journalist

ft. Vanessa Cartray


Oh que oui, vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point c'est stressant de devoir gérer ces débordements et de devoir garder son calme aussi. J'avoue que parfois j'ai du mal à faire les deux, parce que certains font exprès de me mettre en rogne, alors qu'en général, je suis quelqu'un de calme et posé. Dieu vous entende, Vanessa.

J'espérais vraiment que les fans prennent conscience de leur comportement dans le magasine que la journaliste sortira prochainement. Mon interview leur fera ouvrir leur yeux ou en tout cas, je le souhaite. Je me sentais bien avec cette jeune journaliste, elle n'était pas comme les autres, qui prenaient un malin plaisir à poser des questions sur la vie privée. Elle comprenait mon métier ainsi que les hauts et les bas qui allaient avec.

Non, j'ai suivi The Ligthening en tournée. Je peux vous dire que c'était franchement pas facile, entre les crises de colère du chanteur et les réactions bizarres du guitariste, mais bon c'est du passé. J'espère vraiment pouvoir en profiter de temps en temps, même si je sais que ça ne sera pas toujours le cas. Ah ben, on verra. Si c'est le cas, je ne manquerai pas de vous le rappeler !

Je rigolais en buvant une gorgée de mon café. Ce n'était pas pour dire, mais à force de discuter, j'avais la gorge sèche. Je n'avais jamais autant parlé avec un journaliste avant. Mais comme j'avais accepté de répondre à ses questions, voilà quoi. D'ailleurs, l'interview touchait à sa fin, je souriais à Vanessa.

Oh vous savez, moi je me méfie seulement des journalistes en qui je n'ai pas confiance, mais vous non. Il y a quelque chose qui fait qu'on peut avoir confiance en vous. Oui, ça veut dire que mon protégé est bien en sécurité alors.

J'allais me lever, mais elle me posa encore une question, mais cette fois concernant mon passé de militaire. Bon ben, je m'en irai après du coup...

Bien sûr, allez-y. Eh bien, tout simplement parce que je ne supportais plus l'autorité de mes supérieurs et aussi parce que je voulais passer à autre chose. La vie à l'armée c'est bien, mais au bout d'un moment, ça devient franchement lassant. Je voulais un métier où je pourrai bouger régulièrement. C'est le fait de pouvoir être chargé de la sécurité d'une célébrité qui m'a donné envie de faire garde du corps. Voilà, vous savez tout maintenant.

Je lui fis un sourire.

J'ai bien aimé cette interview, Vanessa. J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir.

Dis-je en attendant qu'elle me réponde.

©️️ Billy Lighter





▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
Howard Stone's bodyguard
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Vanessa Cartray
Invité



The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitimeLun 28 Mai - 10:26


   The bodyguard and the journalist

      
ft. Luke Werner


   


C’était la première fois que j’interviewais le garde du corps d’une célébrité. L’occasion ne s’était jamais présentée et puis toutes ces personnes se tenaient toujours dans l’ombre de ces stars. Moins on les voyait, mieux c’était pour eux. Contrôler et maîtriser toute cette foule en délire de fans ne devait pas être un exercice dès plus facile et Luke Werner m’expliquait très clairement qu’il lui était parfois difficile de garder son calme. J’espérais que mon article puisse faire comprendre à toutes ces personnes que le respect était primordial vis à vis de ces idoles qu’ils adulaient. Avant d’être au service d’Howard Stone du groupe The Burning Fire, Luke avait bossé pour un autre groupe tout aussi célèbre : The Lightening  avec leur chanteur que j’avais pu aussi interviewer, Billy Lighter, très différent de Stone. Il gardé un mauvais souvenir même si c’était du passé. Son aveu était sincère, mais je ne voulais pas le mettre mal à l’aise.

- Ce passage n’apparaîtra pas dans mon article. Je ne suis pas pour la guerre des groupes ou des chanteurs. Cela doit peut-être vous étonner, mais je ne fonctionne pas comme mes autres collègues journalistes, je n’entretiens pas la mauvaise ambiance entre célébrités et maisons de disques. Je laisse ça aux autres. Mais, je vous remercie d’avoir été authentique dans vos réponses.

L’interview était dorénavant terminée et on put partager un bon café ensemble. Luke Werner était un homme intéressant à découvrir et il aimait son métier. C’était ce genre de personnes qui se donnait à fond pour ce qu’il faisait et cela me plaisait énormément. Son compliment sur le fait qu’il pouvait avoir confiance en moi me toucha énormément.

- C’est très gentil de votre part et je suis ravie de voir que vous avez compris comment je fonctionnais dans mes questions. Je n’ai jamais piégé aucun de mes invités ni je n’ai posé de questions sur leur vie privée, sauf s’ils veulent raconter une petite anecdote d’eux-mêmes. C‘est peut-être pour ça que j’ai un bon feeling avec à peu près tout le monde. Il reste toujours quelques stars avec lesquelles l’alchimie ne passe pas, mais c’est un peu la même chose pour chacun. On ne peut pas plaire à chaque fois !

Puisqu’il n’y avait plus rien d’officiel entre nous, maintenant, j’osai lui poser une question plus personnelle au sujet de son passé militaire et Luke me répondit avec cette même simplicité qui le définissait. Il voulait un métier qui puisse le faire voyager et aussi dans lequel il serait utile pour la protection d’une personne. Il l’avait trouvé dans ce monde fascinant et déroutant de la musique. Je me levai du canapé et je lui tendis la main pour le saluer et lui rendre sa liberté.

- Je vous remercie pour ce petit échange et j’espère, oui, que l’on pourra se croiser sur la tournée du groupe. Je vais couvrir quelques dates et votre patron m’a déjà invitée pour visiter les coulisses. Je serais ravie d’avoir vos impressions à chaud sur le moment et comment cela se passe pour vous. Si vous le désirez, je peux vous envoyer le numéro du magazine avec mon article avant sa parution dans les kiosques. Vous pourrez le lire avant tous les fans. Vous n’aurez qu’à laisser votre adresse à l’hôtesse, à l’accueil. Elle me la remettra plus tard.

La porte de la salle s’ouvrit et Jimmy, notre photographe attitré, pointa le bout de son nez avec son appareil à la main.

- J’ai pu avoir quelques photos de Monsieur Stone !

- Ho Génial ! Est-ce que tu pourrais en faire encore quelques unes avec Monsieur Werner, c’est le garde du corps d’Howard Stone et comme il s’est prêté au jeu de l’interview, j’aimerais bien avoir une photo pour mettre avec mon article, si bien sur Monsieur Werner est d’accord ?

Lorsque tout fut terminé, je raccompagnai Luke. Il trouverait rapidement son patron dans les couloirs du magazine sans souci.

- A bientôt Luke !

Le garde du corps sortit du petit salon et je me retrouvai toute seule dans la pièce. J’en profitai pour écouter tout l’enregistrement, à commencer par celui d’Howard Stone. J’avais de quoi écrire et faire un fabuleux article pour Guitar & Pen. Je passais quelques moments en accélérant la bande quand j’entendis un passage qui avait été enregistré quand je m’étais absentée pour aller chercher la fameuse bouteille de vodka.

Howard Stone a écrit:

-Je suis Howard Stone ! Le meilleur batteur du monde ! Vous voulez une révélation : Peyton « Lola » Davis est une p’tite conne. Elle chante aussi mal qu’un canard et elle est naze au lit. Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire.

Je me mis à rire en écoutant Stone raconter des bêtises. Peu importe si c’était vrai ou pas, je ne me servirais pas de ce genre d’informations. Heureusement que j’étais toute seule à écouter mon dictaphone. Il valait mieux pas qu’il tombe entre de mauvaises mains.

- Quel sacré trublion celui-là !



HRP:
 



   
©️ Billy Lighter

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]   The bodyguard and the journalist feat Luke Werner  [TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The bodyguard and the journalist feat Luke Werner [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Relation compliquée ▪▪ Chris Wheeler ▪▪ Feat Luke Evans
» Visite de l'aquarium feat Shido Rioko [TERMINE]
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» presentation de lucky luke
» (m/pris) LUKE EVANS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Guitar & Pen-