AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
 

 The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Katheryna Saint-Pierre
Invité



The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeMer 30 Mai - 21:49



The mask of fear
ft. Robin North




Au dernier étage du building abritant les différents locaux et les bureaux de la SP. Corp
L’espace maquillage – 15h42

- Mademoiselle Saint-Pierre, voici le programme retouché de votre shooting par Marcus. Il vous prie de bien vouloir l’excuser de ce changement de dernière minute.

Marissa, mon assistante personnelle qui me suivait quasiment partout, venait d’entrer dans la pièce, nerveuse, où une maquilleuse et une coiffeuse s’affairaient autour de moi pour me préparer pour ma prochaine séance de photos. Marcus Williams était LE photographe de toutes les stars et que tout le monde s’arrachait. Un grand gala de charité au profit des enfants malade de l’hôpital de L.A. avait été mis en place et beaucoup de célébrités  de diverses horizons : acteurs, actrices, écrivains, chanteurs, chanteuses, réalisateurs, mannequins, la liste était longue, avaient répondu présentes. De belles affiches signées avec toutes ces stars, en solo ou en duo, seraient mises aux enchères le soir du gala et l’argent obtenu serait reversé à l’hôpital qui avait besoin d’un budget conséquent pour la réalisation d’une nouvelle aile réservée aux enfants atteints d’handicaps locomoteurs, des troubles de déficit de l'attention et de l’hyperactivité.

Je jetai un œil comme je le pouvais à la feuille qu’elle venait de me présenter. Seule l’horaire de fin avait changé. Au départ, mon shooting était prévu entre 16h et 17h et là, il se terminait dorénavant vers 18h.

- Pourquoi c’est si long ? Je sais comment travaille Marcus et nous avons déjà discuté des photo solos qu’il voulait de moi

- Vous devriez tourner la feuille Mademoiselle Saint-Pierre. Monsieur Williams a annoté aussi des modifications au dos de celle-ci.

Je découvris alors pourquoi les horaires avaient été modifiées et prolongées. Mes yeux se fixèrent sur cette phrase et mon cerveau ne cessait de lire et de relire. La peur me glaça le sang. Les nausées s’immisçaient en moi comme du poison et je sentais mon cœur battre à vive allure.

- Je ne …Je …

- Mademoiselle Saint-Pierre, il n’a fait qu’ajouter le nom de Monsieur North. C’est un acteur très connu. Il s’est dit qu’une belle affiche de vous deux pourrait rapporter beaucoup au gala pour les enfants.

L’idée était en soit magnifique … mais je n’arrivais pas à me maîtriser. Je ne pouvais pas faire une séance photos avec un homme … J’avais déjà fait, il y a deux jours, une séances avec une chanteuse  célèbre. Il n’y avait eu aucun problème … Mais là … même pour des enfants … je ne pouvais pas accepter.

- C’est impossible … soufflais-je entre mes lèvres, à bout de souffle comme si on venait de me retirer tout mon oxygène. Il aurait dû me consulter avant ...

- Mademoiselle Saint-Pierre, il faut arrêter de bouger, on ne va jamais pouvoir terminer vote coiffure et votre maquillage. Vous devez aussi passer à l’habillage.

Je fermai les yeux et je tendis la feuille à Marissa qui était toute peinée de me voir ainsi. La seule chose qui m’aidait un peu, c’était de me concentrer sur ma respiration et de souffler par petites bouffées. Je laissai la maquilleuse et la coiffeuse terminer leur travail et quand je fus prête, je me levai de mon fauteuil. Marissa me suivit dans la seconde salle pour m’aider à revêtir la robe qu’on m’avait choisie.

- Vous verrez tout se passera bien.

Marissa avait été l’assistante de mon père et il l’avait chargé de veiller sur moi lorsque j’avais entrepris de créer SP. Corp. Elle savait l’enfer que j’avais traversé à mes 21 ans. Elle était comme une seconde mère pour moi, toujours à faire attention aux moindres détails et là, je me doutais qu’elle se sentait aussi impuissant est mal à l’aise que moi.

- Pensez aux enfants Mademoiselle. Le shooting est plus long pour vous permettre de changer de tenues entre -temps, c’est tout. Il va y avoir aussi des photos en solo.

Devant le grand miroir sur pied, Marissa se tenait dans mon dos et elle m’aidait à attacher la robe de cocktail bleu pastel. Une robe de la maison Chanel. Toutes les grandes marques avaient répondu présentes et elles prêtaient leurs plus belles tenues pour les shootings. Ma robe toute en mousseline possédait des voiles qui couvraient mes épaules. La première robe que Marcus avait choisi, dévoilait mon ventre et j’avais dû refuser à cause de la cicatrice qui marquait ma peau. Personne à part Marissa savait pour toutes ces marques que je m’étais infligée jadis. Aujourd’hui, elles me rappelaient mon enfer et cette angoisse permanente.

- Je n’y arriverai pas … Cela fait 11 ans Marissa et ma peur est toujours là, comme un monstre qui jaillit dès que je perds pied.

- Je ne vous quitterai pas des yeux, tout va bien se passer. Mademoiselle, il faut combattre cette peur.

Elle fit retomber mes boucles blondes sur mes épaules et me donna un baiser sur la joue.

- Vous êtes prête.

Je hochai la tête et ce fut tout en fébrilité que je gagnais le lieu du shooting. Une immense salle à l’autre bout du couloir où le photographe et toute son équipe nous attendaient. Robin North n’était pas encore arrivé. Marcus Williams s’approcha de moi pour me saluer, mais sa main resta en l’air. Je ne pouvais même pas toucher la main d’un homme. Beaucoup disaient que c’était un comportement de diva ou de garce … peu importe … Le contact d’une peau contre la mienne, d’une chaleur contre mon corps, tout cela m’était invivable.

- Kate, tu es magnifique ! J’attends ton partenaire pour commencer les photos. Ce sont celles que les organisateurs du gala veulent en priorité.

Des voix s’élevèrent dans mon dos et je me retournai pour voir arriver l’acteur que je ne connaissais que de nom. Par contre, j’avais déjà croisé son oncle et l’ex-femme de celui-ci. Je me redressais, tout mon corps était tendu à son maximum. Lorsqu’il s’avança vers moi et qu’il me tendit lui aussi la main pour se présenter et me saluer, je ne fis rien.

- Monsieur North, nos plannings ont été modifiés. Il paraît que nous avons à poser ensemble pour le gala de charité.

Ma voix était indifférente et la seule chose qui pouvait m’apaiser était de me concentrer sur l’après … J’allais devoir trouver la force nécessaire pour ne pas partir en courant de ce shooting.



@ Billy Lighter


Dernière édition par Katheryna Saint-Pierre le Mer 20 Juin - 17:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 352
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeVen 1 Juin - 17:39



The mask of fear
ft. Katheryna Saint-Pierre


Poser pour des photos n’avait jamais vraiment été mon truc… Mais j’étais un acteur et, donc, une personnalité public et je savais que je devais, de temps en temps, me prêter au jeu des flashs pour des promotions diverses… En l’occurrence, aujourd’hui, c’était même pour une bonne cause que j’allais poser pour un des plus grands photographes du pays. Je ne rechignais jamais à poser ou faire des choses pour une bonne cause. Ici, c’était pour les enfants malades et je me voyais très mal refuser ça. J’avais de l’argent, j’étais un acteur et si mon image pouvait aider d’autres gens, j’étais toujours prêt à le faire sans concession.

C’est pour ça que j’avais accepté la proposition de participer à un grand gala de charité qui aura lieu bientôt. J’étais en plein tournage mais je prenais de mon temps libre pour ça et, particulièrement, pour toute la promotion qu’il y avait autour de cet évènement. Une promotion qui visait à gagner de l’argent pour les enfants. J’allais apparaitre sur des affiches diverses, avec d’autres stars, pour que celles-ci soient vendues. C’est pour faire ces affiches que je devais me prêter au jeu de poser pour Marcus Williams, le photographe.

Seulement, Marcus avait parfois des idées de dernière minute et, aujourd’hui, il en avait eu une pour moi. Je devais me rendre à la SP Corp. pour poser en compagnie de Katheryna Saint-Pierre, la dirigeante de SP. Corp qui avait été mannequin. Je ne la connaissais que de nom et de visage car je l’avais vu dans de nombreux magazines… Mais jamais je ne lui avais parlé. Ça sera l’occasion de rencontrer une des pointures de la mode de L.A.

Par chance pour Marcus, j’avais congé aujourd’hui et rien ne m’empêchait de pouvoir être à l’heure fixée au shooting.

Avant de partir, j’avais fumé ma quinzième cigarette de la journée. Fumer était ma manière à moi de décompresser. Ma mère détestait ça mais elle savait que ça serait difficile d’arrêter pour l’instant. L’année dernière avait été une sale année et ma consommation de cigarette avait augmenté avec les divers stress et déceptions que j’avais vécu.

Mais je me disais qu’il valait mieux ça que de sombrer dans l’alcool ou la drogue… Deux choses que je pouvais me procurer très facilement avec mon compte en banque bien fourni.

Après cette cigarette, je me préparai convenablement avant de partir pour Downtown. J’en grillai encore une en roulant avant d’arriver sur le lieu du shooting. Je regardai l’immeuble avant d’entrer dedans. L’accueil fut chaleureux. L’hôtesse ne tarda pas à m’aiguiller dans les divers étages et couloirs. Je devais d’abord passer au maquillage et me préparer dans les goûts de Williams avant de rejoindre la salle où aura lieu le shooting.

Je n’étais pas angoissé. Je faisais ce genre d’exercice depuis ma plus tendre enfant. J’ai fait mon premier shooting photo à six ans et, depuis, j’en faisais plusieurs par années.

Quand je fus prêt, on me conduisit jusqu’à la salle et j’y entrai. Je me fis rapidement accueillir. Ma partenaire de shooting était là, un peu plus loin et je la rejoignis pour faire connaissance. Il ne fallait pas forcément une grande complicité pour quelques photos mais échanger quelques mots avant permettait de se détendre.

Je m’approchai, donc, d’elle. Elle était ravissante dans la tenue et dégageait quelque chose qui la rendait mystérieuse. La seule chose qui était surprenante c’était qu’elle paraissait, en vrai, bien plus petite que sur les photos. Je lui souris et lui tendis la main.

-Bonjour Mademoiselle Saint-Pierre. C’est un plaisir de vous rencontrer en personne.

Elle snoba complètement ma main que je lui tendais ce qui provoqua un petit malaise… Je retirai ma main pour la ramener dans la poche de mon pantalon costard noir. Mes lèvres se pincèrent mais je ne me décontenançais pas pour ça…

Elle ne se présenta pas non plus déclarant seulement que nos plannings avaient été modifié que nous devions, maintenant, poser ensemble. Sa voix était neutre, presque froide. J’hochai la tête essayant de retrouver mon sourire après ce drôle de petit départ.

-Oui, on m’a prévenu plus tôt dans la journée. J’ai l’habitude des shooting en dos. J’en ai fait pas mal pour mes différents films.


Je souris à nouveau. L’atmosphère était bizarre et j’essayais de la détendre un maximum.

-Vous avez fait mannequin… J’imagine que vous avez aussi l’habitude. Ça devrait se passer comme sur des roulettes. Surtout que Marcus est un vrai pro… Il sait mettre les gens à l’aise.

Pour l’instant, c’était moi qui essayais de me mettre à l’aise et de prendre mes marques. Ce n’était pas facile face à Katheryna qui semblait rester de marbre.

-C’est étonnant qu’on a encore jamais eu l’occasion de se rencontrer… Vous participez souvent à des galas ?

Je cherchais une entrée pour essayer de casser la glace.

@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeDim 3 Juin - 23:15



The mask of fear
ft. Robin North




J’avais l’air de la vraie garce dans toute sa splendeur quand mon partenaire de shooting me tendit sa main pour me saluer. Une main que je ne pris même pas la peine de regarder. D’un regard extérieur, les gens et même Robin North pouvaient penser que je le snobais, qu’il n’était pour moi qu’un petit acteur qui n’avait aucun intérêt. Que pouvais-je bien y faire pour changer tout cela ? Rien. Définitivement rien puisque cette peur m’angoissait et me rongeait  depuis ces onze dernières années.

- J’ai été très surprise de voir votre nom à côté du mien pour la nouvelle réorganisation du planning de Marcus. Vous devez être très occupé.

Surprise était un faible mot … J’avais eu une crise de panique durant la séance de maquillage et de coiffure. Une crise qui avait été gérée par mon assistante personnelle qui me connaissait depuis longtemps. Une situation qui ne lui était pas inconnue, plutôt très familier malheureusement. Elle était mon oxygène, mon ancre à laquelle je me raccrochais quand tout vacillait autour de moi et de plus, tout cela s’était déroulé devant les deux employées de Marcus. J’aurai tant voulu que Robin North s’éloigne ou bien qu’il aille discuter avec Marcus avant les prises de photos, mais il décida de rester avec moi malgré le froid que j’avais instauré. Aucun homme ne s’était montré aussi téméraire en poursuivant la conversation plutôt que de s’éloigner de la glace dans laquelle je m’enveloppais et qui pouvait faire mal à tout moment comme une lame fine et extrêmement aiguisée. Elle avait pour but de tenir les hommes loin de moi … pourtant Robin North paraissait vouloir contourner les obstacles … Pourquoi ? Il était inconscient du poison que j’étais …  

Les battements de mon cœur se mirent à battre avec une allure déconcertante, de nouveau. Mon regard bleu se perdit un instant dans celui de l’acteur avant de dévier un bref instant sur le côté pour apercevoir Marissa qui me regardait avec la plus grande attention. Elle hocha la tête discrètement, comme pour me dire que tout irait bien, que je n’avais rien à craindre au milieu de tout ce monde qui préparait le plateau du shooting. Je serrai les poings parce que c’était la seule chose que je savais faire pour empêcher la vague d’angoisse venir me prendre et me perdre. Je devais répondre à ses questions avant que quelqu’un ne puisse nous écouter et  se demander ce qui pouvait bien se passer entre nous deux. Ici tout le personnel signait un contrat avec des closes bien précises : rien ne devait être raconté à aucun média et journaliste. Si une anecdote se trouvait dans les pages d’un magazine, la personne qui avait vendu son âme au diable aurait alors du souci à se faire.

- Je continue parfois, comme pour cet évènement particulier, à faire des photos ou bien à défiler pour des maisons de haute couture. L’habitude d’être devant les flashs ne se perd pas, j’imagine. Mais, je ne suis plus aussi active qu'avant.

Inspire …
Expire …
J’avais bloqué ma respiration et je venais de m’en apercevoir. Tout en gardant mes bras le long de mon corps, je croisai mes doigts devant moi pour m’obliger à changer de posture …plus détendue ? Je n’en croyais pas une seconde.

- Je … Je participe à des galas dont l’action me touche particulièrement, comme les enfants malades et sur la …

Ma phrase en suspens, je cherchai mes mots. Les interviews me paraissaient soudainement beaucoup plus faciles que d’échanger avec … un homme … UN HOMME … Pourtant, des journalistes hommes m’avaient très souvent interviewée comme Amon Sørensen, mais là, je ne m’étais pas attendue à ce que Robin North s’intéresse à cela … même si cela pouvait n’être que par pure politesse. D’ailleurs, pourquoi serait-il poli avec moi alors que j’étais certainement à ses yeux une garce? Cet homme arrivait à mettre à mal mes réflexions et mon comportement que je n’hésitais pas à m’entourer pour fortifier ma carapace habituellement.
Bon sang … Je n’avais pas terminé ma phrase et il devait se demander pourquoi j’étais aussi longue.

- La violence faite aux femmes.

Il comprendrait et en déduirait ce qu’il voudrait. J’étais dans l’incapacité de mettre des mots supplémentaires sur cette notion infâme. A quoi pouvait penser un homme quand il entendait ce mot ? La violence physique ? La violence verbale ? Le viol ?
Je vis au loin Marcus se rapprocher de nous. Il tapa dans ses mains ravi de ce nouveau shooting !

- Bien ! Tout est prêt ! Je vous en prie ! Vous pouvez vous avancer sur le plateau ! Les photos qui vous se vendre le plus au gala sont celles où vous serez ensemble ! Je vais commencer par votre duo ! Prenez place !

J’acquiesçai de la tête et je me dirigeai vers le plateau. Le décor était sobre et solennel pour ce gala, c’est très important. Le fond du décor changerait et varierait selon les photos et les ordres du photographe lorsqu’il en aurait besoin.

- Robin, vous prenez Kathe dans vos bras et vous regardez tous les deux l’objectif ! S’il vous plait !

Marissa se faufila jusqu’à moi en entendant le premier choix de Marcus. Elle ne pouvait pas me parler au risque de se faire entendre, mais elle prit ses mains entre les miennes et me sourit tendrement, avant de sortir du décor. L’acteur se planta devant moi, mais j’étais incapable de bouger …

- C’est parti ! N’oubliez pas ! C’est pour les enfants de notre Hôpital !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 352
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeMar 5 Juin - 18:43



The mask of fear
ft. Katheryna Saint-Pierre


J’essayais de faire fi de la façon dont Katheryna m’avait un peu snobé. J’essayais d’être indulgent me disant qu’elle était peut-être stressée et ne voulant par la catégoriser « snob » ou « malpolie » tout de suite. Ma mère m’avait élevé avec la croyance qu’il ne fallait pas juger les gens au premier regard et aux premières actions mais qu’il fallait apprendre à le connaitre.

C’est ainsi que je tentai de garder le cap en conversant, quand même, avec Katheryna. On allait devoir passer quelques minutes ensemble et faire quelques photos. Je pensais que c’était plus agréable si on discutait un peu avant histoire de casser la glace.

Ainsi, j’engageai la conversation et Katheryna expliqua qu’elle avait était surprise par la réorganisation du planning. Je souris.

-J’ai été surpris aussi. Mais Marcus a souvent des idées en dernières minutes. Pour ce qui est d’être occupé, disons que je suis en tournage mais j’ai toujours quelques journées de libre pour pouvoir être disponible.

Le changement de planning m’avait surpris mais ça ne m’avait pas déranger le moins du monde. Marcus était un artiste et comme tous les artistes il lui arrivait de changer de plan à la dernière minute ou d’avoir une autre idée en court de route. Je respectais ça surtout quand c’était pour une bonne cause.

Katheryna me paraissait bien froid… Mais je ne démordais pas à essayer de lui parler quand même. J’essayais de parler d’elle et de son ancienne fonction de mannequin. Elle était, maintenant, une chef d’entreprise ce qui était un tout autre métier. Elle avait eu le courage et l’audace de se lancer dans les affaires… Est-ce à cause de ça qu’elle était aussi distante et froide ? Parce qu’elle était dans son rôle de chef d’entreprise ? A moins que ça ne soit parce qu’elle est dans celui de mannequin… Certains mannequins donnaient, parfois, cette impression de froideur. Comme si le métier voulait ça… Je ne sais pas… En tout cas, au-delà de cette froideur, j’avais aussi l’impression qu’elle n’était pas très à l’aise…

Elle déclara qu’elle endossait encore son ancien rôle pour ce genre d’évènements. Mais elle ajouta n’être plus aussi active qu’avant. Je souris et hochai la tête.

-Je comprends. Votre entreprise doit vous prendre beaucoup de votre temps.

J’avais l’impression qu’on parlait tranquillement et, pourtant, Katheryna semblait comme bloquée… Comme si elle se retenait, de temps en temps, de respirer… Elle hésita un peu avant de dire qu’elle participait au gala dont l’action la touchait. Les enfants en était un mais il y avait autre chose…

Une autre chose qui ne semblait pas vouloir sortir de sa bouche. Katheryna semblait troublée au point au j’en perdis mon sourire pour prendre un air un peu perplexe.

Mais finalement, les mots sortir… Et l’action qu’elle venait de me citer et le temps qu’il lui a fallu pour le dire me disait que c’était peut-être parce que ça lui tenait à cœur pour des raisons personnelles… Mais je n’osais pas poser la question. Ça ne se faisait pas… Surtout que ce n’était qu’une supposition. Son hésitation pouvait venir de toute autre chose. Je me contentais de me racler la gorge pour faire passer le malaise.

-Ce sont de très bonnes causes. Pour ma part je trouve que tant qu’une cause aide des gens, elle est à défendre.

Marcus vint alors nous couper dans notre conversation. Il était fin prêt à nous prendre en photo. Je lui souris.

-Ok.

Je me dirigeai vers le plateau accompagnée de Katheryna qui semblait vraiment tendue. Je la regardai du coin de l’œil me demandant si c’était à cause de notre conversation, à cause de quelque chose d’extérieur ou bien si elle était comme ça tout le temps.

Marcus nous donna ses directives et j’approuvai de la tête. Prendre Katheryna dans mes bras, ça n’avait rien de compliquer. C’était une photo comme j’en avais déjà fait des dizaines avec mes partenaires actrices ou d’autres célébrités.

Une femme vint près de Katheryna mais ne lui dit rien. Elle se contenta de prendre ses mains dans les siennes avant de quitter le décor très sobre qui ferait office de fond pour la photo. Je me tournai vers Katheryna et lui souris.

Marcus nous encouragea et je m’approchai plus près du mannequin. Le froideur et le malaise de notre conversation n’avait pas aider à créer un lien de confiance mais je me basais sur mes acquis d’acteur pour toucher délicatement son bras.

-Je vais vous prendre dans mes bras…


Je disais ça pour la prévenir parce qu’elle me semblait vraiment tendue… Je la pris doucement dans mes bras et me mis à regarder l’objectif. Mes bras enlaçai sa taille mais la photo voulait qu’on ai aucun contact visuel et je ne pouvais, donc, pas voir les expression de ma partenaire du jour. Juste le temps de la photo. Les flashs des appareils photos nous éblouir alors et je tenais, toujours, Katheryna dans mes bras. Je lui soufflai quand même :

-Tout va bien ?


Parce que j’avais vraiment l’impression que ça n’allait pas. A moins que ça ne soit moi…


@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeMer 6 Juin - 10:36



The mask of fear
ft. Robin North




- Diriger une société est très différent que de devoir penser à son image à chaque seconde. J’ai décidé, un jour, de me retirer de ce monde de strass et de paillettes …

Officiellement, tous les journaux avaient annoncé mon retrait du mannequinat parce que je voulais me diversifier dans d’autres domaines, mais officieusement, c’était à cause de mon viol qui est resté secret depuis toutes ces années. Mon bourreau avait jubilé de son exploit et aucune preuve n’avait été retenue contre lui. La justice me rendait complice et surtout consentante. Mon père avait fait appel à ses avocats pour que rien ne filtre sur cette histoire et que jamais je n’en sois éclaboussée par les médias.

- On a la chance quand on est célèbre de toucher beaucoup plus de personnes, de les sensibiliser plus facilement. Cela aide à faire ouvrir les yeux sur notre société et aux causes importantes. Qu’en pensez-vous ?

L’intervention rapide de mon assistante avant que Marcus ne s’aperçoive d’une intruse au milieu de son décor de shooting me rassura. Ses mains étaient bienveillantes contre les miennes et elle avait toujours eu ce rôle de mère de substitution, même si ma vraie mère vivait encore … Mais assez loin de moi. Pourtant, je n’étais pas sûre que cela calme l’angoisse qui commençait  à gronder au creux de mon ventre. Notre photographe était enjoué, on ne pouvait pas lui retirer cette façon qu’il avait de prendre à cœur son métier. D’après ce que j’avais pu entendre, il en avait encore pour quelques jours à photographier tous ces invités. Le gala n’était que dans 1 semaine et déjà les organisateurs s’impatientaient de voir toutes les créations de Marcus. C’était tout à fait normal. L’hôpital comptait sur ce gala et sur la vente de ces photos, signées par toutes les célébrités, pour tenter au maximum de se rapprocher du budget pour l’ouverture de la nouvelle aile pour les enfants malades. Une sorte de vente aux enchères lors d’un diner époustouflant où tout le monde mettrait la main à son porte-monnaie. Certaines photos seraient, et je n’en doutais pas, achetées et remises, directement à l’hôpital. Les enfants seraient émerveillés de voir leurs stars sur les murs de leurs chambres et dans les couloirs. Je comptais de toute façon en acheter pour les remettre au Directeur de l’Hôpital et au chef de ce futur et beau service.

Si je pouvais avancer le temps et me retrouver à ce diner du gala de charité, je le ferais immédiatement. Ma peur me paralysait de plus en plus. Je n’avais même pas pu me préparer psychologiquement à ce shooting en compagnie d’un homme. Je perdais pied, je le ressentais et je ne savais pas comment j’allais réagir … Enfin, si, j’avais une terrible idée de mes réactions, mais c’était surtout celles de Robin, de Marcus et de toute son équipe qui me renverraient cette image de moi, ce monstre, fruit d’un passé qui me rongeait. J’étais impuissante de feindre un malaise quelconque. Mon corps commençait à trembler et c’était le signe du début de ma perte …

Je levai mes yeux vers mon partenaire. Robin North avait toujours ce sourire sur les lèvres, pas un sourire pervers, pas celui d’un homme narcissique, mais bien celui d’un homme bienveillant. Cette cause pour les enfants malades lui tenait autant à cœur qu’à moi, peut-être que cela lui donnait la patience de passer outre la femme glaciale qu’il avait pour partenaire.

Sa main effleura mon bras et mes tremblements s’amplifièrent. Il était doux … trop doux, je n’en avais pas l’habitude. Je fuyais les hommes sauf quand je devais signer un contrat pour ma société, mais là, je n’avais pas besoin de paraitre gentille et souriante. C’était les affaires qui prévalaient. Avec Robin, je perdais mes repères et ma carapace s’effritait comme neige au soleil.
La neige, c’était moi …
Le soleil, c’était lui …

- On va commencer par toute une série où vous regarder l’objectif ! La seconde série sera un peu différente, je vous demanderai de faire comme si je n’étais plus là !

Les mains de Robin glissèrent sur mes hanches et ses bras s’enroulèrent autour ma taille. Il comprenait que je ne me sentais pas bien, mais aucun mot ne sortait pour lui répondre. J’étais paralysée.
J’étouffais …
J’étais comme prisonnière et je ne pouvais plus m’échapper, … Je devais me ressaisir. Il ne me voulait pas de mal … Pour la première fois, un homme ne me voulait pas de mal … Mais il était compliqué de trouver en moi une telle sérénité. Tout se brouillait.
Mon regard affolé se posa immédiatement dans celui de Marissa qui ne cessait de me sourire pour m’encourager et me dire que tout allait bien se passer.
Je tournai mes prunelles vers l’objectif, trop crispée dans les bras de l’acteur.

- Kathe, je sais que tu ne fais plus autant de shootings qu’avant, mais j’ai l’impression d’avoir une débutante ! Robin va regretter d’être venu ! On sourit pour les enfants ! Allez ! Et prends-le dans tes bras ! On y va !

Mon cœur pulsait à un rythme qui me faisait mal dans la poitrine. Mes mains caressèrent ses bras. C’était tout ce que je pouvais donner.

- Non … Réussi-je à formuler pour réponde à sa question.

- Kathe ! S’il te plait ! Fais-moi un sourire !

Un sourire de façade, pas du tout naturel. Marcus faisait flasher son appareil de tous les côtés tandis que son équipe dirigeait sur nous les lumières. Les gros ventilateurs venaient d’être actionnés et mes boucles blondes virevoltaient sur mes épaules.

- Maintenant : Regardez-vous !

A cet instant, mes prunelles bleutées croisèrent les siennes. Mes doigts s’enfoncèrent un peu trop dans ses bras sans m’en rendre-compte que je pouvais lui faire mal.

- Je ne peux pas … Je ne veux plus … Murmurai-je comme si on venait de me retirer tout mon oxygène.  Lâchez-moi, je vous en supplie …

Une supplique que j’avais faite à mon bourreau et je n’avais obtenu de lui qu’un rire vicieux.
La voix de Marissa fut comme un rayon de lumière dans les ténèbres et elle me réveilla de cet enfer de mon passé. Je clignai des yeux pour reprendre mes repères dans la réalité du moment. Marcus cria qu’on pouvait faire une pause le temps de changer le décor.

- Je suis navrée … On aurait dû vous attribuer une autre partenaire. Cela aurait été plus plaisant pour vous.


@ Billy Lighter


Dernière édition par Katheryna Saint-Pierre le Mer 13 Juin - 9:05, édité 1 fois (Raison : Correction Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 352
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeVen 8 Juin - 10:55



The mask of fear
ft. Katheryna Saint-Pierre


Katheryna avait fait le choix de quitter sa carrière de mannequin pour diriger une société. Elle avoua, elle-même, que les deux métiers étaient complètement différents. J’approuvai de la tête comprenant bien ce qu’elle voulait dire. J’admirais ce qu’elle faisait parce que, moi-même, je ne me sentais pas capable de diriger une société aussi prestigieuse que SP Corp.

Nos avis convergeaient quand on parlait de charité. Ça lui tenait à cœur autant qu’à moi et c’était ça qui me permettait d’un peu moins me formaliser sur la froideur que mon interlocutrice qui me mettait par moment mal à l’aise. Elle savait que notre célébrité pouvait nous aider à sensibiliser les gens. Mes parents utilisaient déjà leur célébrité à ce genre de chose et j’avais fait pareil dès que j’en avais eu l’âge. C’était important pour moi autant que ça semblait important pour Katheryna même si son ton était froid et distant. Je continuais de sourire essayant de me montrer avenant.

-Je suis d’accord avec vous. On a la chance d’être célèbre et de pouvoir utiliser ça pour aider les autres. La célébrité n’a pas toujours des bons côtés mais celui-là en est un. Si elle peut aider à ouvrir les yeux aux gens et leur permettre d’en aider d’autres dans le besoin, je trouve que c’est une petite victoire pour notre société actuelle.

Notre conversation s’interrompit quand Marcus nous donna le signal pour faire les premières photos. On se déplaça vers le plateau et Katheryna sembla recevoir l’espace d’un instant le soutien d’une autre femme. Ma partenaire de shooting semblait toujours aussi crispée. Je ne savais pas si elle stressait… Je ne savais pas ce qu’il se passait dans la tête… Mais une fois que je me tournai vers elle s’était pour la voir trembler. Je souriais. J’essayais de la rassurer par des sourires. Je n’avais aucune idée de ce qui la mettait dans cet état-là. Ce n’était pas son premier shooting. Elle avait été mannequin… Alors d’où est-ce que venait toute cette peur ?

Je ne savais répondre à cette question. Tout ce que je pouvais faire, c’était la rassurer d’un regard ou l’autre avant d’effleurer son bras. Ce simple geste sembla la troubler encore plus. Sans compter la froideur qu’elle dégageait toujours en plus de cette peur palpable. Je n’avais jamais vu une femme aussi terrorisée pour un shooting.

Marcus, lui, expliqua ce qu’il comptait faire. J’approuvai de la tête comprenant très bien ce qu’il voulait. Et je finis par enlacer la taille de Katheryna la sentant toute fébrile. J’essayais de la rassurer par des mots, cette fois, mais elle ne me répondit pas. Elle semblait vraiment affolée. Comme si elle perdait complètement pied. Je me mordis la lèvre ne sachant quoi faire face à cette femme qui cherchait le regard d’autres autour de nous. Je la tenais toujours alors que Marcus rappela Katheryna à l’ordre. Je le trouvais un peu dur.

-Ce n’est pas grave, Marcus… Il n'y a pas de problème... Soit pas si dur...


Ça l’était peut-être pour lui par contre… Mes lèvres se pincèrent alors que Katheryna arriva à souffler un « non » pour répondre à ma question. Marcus, quant à lui, l’encourageait. Je souris à l’objectif d’un sourire crispé mais qui faisait illusion autant que celui que Katheryna réussit à faire. Je me sentais mal par rapport à Katheryna qui ne semblait vraiment pas aller bien.

Les flashs nous éblouirent alors qu’on restait totalement immobiles. Après ces quelques photos, Marcus demanda qu’on se regarde. Mon regard tomba sur Katheryna. Je sentis ses doigts s’enfoncer dans mes bras. Ça ne me faisait pas forcément mal mais je pouvais sentir que son corps était totalement tendu. Et je me tendis aussi en l’entendant dire qu’elle ne pouvait plus… Elle voulait que je la lâche… Surpris et mal à l’aise, je la lâchai directement reculant même d’un pas. Mon regard affichait de l’incompréhension. Je ne savais pas pourquoi Katheryna semblait si terrifiée.

La femme de tout à l’heure vint comme à la rescousse de l’ex-mannequin. Et elle sembla revenir sur Terre avant de s’excuser. Je la regardai n’osant plus du tout la toucher.

-Vous n’avez pas à vous excuser… Je…

Je ne savais pas quoi dire… Je ne savais pas comment faire pour comprendre ce qu’il se passait… On se recula pour se mettre un peu à l’écart le temps que les gens puissent changer de décor alors que Marcus avait annoncé une pause. Je regardai Katheryna et me mordis la lèvre avant de me permettre de lui parler.

-Je suis désolé si j’ai fait quelque chose de mal… Vous semblez tellement… Angoissée ? Il y a quelque chose qui ne va pas ?


Je me mordis l’intérieur de la joue. J’avais peur que poser des questions ne soit encore pire.

-Ce n’est pas votre premier shooting alors je me posais la question… Vous semblez ne vraiment pas aller bien… Si c’est le cas, je peux peut-être demander à Marcus de nous laisser une plus longue pause… Il y est allé un peu fort tout à l'heure... Peut-être que ça sera mieux pour vous si on s'arrête un moment ?


J’essayai de ne pas trop m’approchait d’elle. Je captai juste son regard pour montrer le mien qui était concerné. J’essayais de comprendre et de la mettre à l’aise.



@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeMer 13 Juin - 10:31



The mask of fear
ft. Robin North




Notre cher photographe Marcus pensait que ma crispation était due au fait que je n’avais plus autant l’habitude des shootings. Si au moins sur le plateau, tout le monde pouvait penser la même chose, ça me serait très utile. Depuis ma reconversion en PDG, j’avais évité toutes les photos qu’on me demandait de faire avec des partenaires masculins et là pour ce gala de charité, le pire que j’évitais depuis des années s’était soudainement et bien trop vite imposé à moi. Je n’avais pas eu le temps de décliner. Je m’étais accrochée au fait que le plus important était ce gala de bienfaisance pour les enfants malades et l’ouverture d’un nouveau service à l’Hôpital. Je m’étais totalement trompée sur mes capacités à faire face à tout cela.

A bout d’épuisement psychologique et dans un état de stress qui faisait battre mon cœur à une allure folle, j’avais enfin pu prononcer quelques mots, une supplique déroutante très certainement pour l’acteur, mais une libération qui prenait tout son sens pour moi. Robin me lâcha comme s’il venait d’être brulé par le froid intense de la glace à mon contact. Je n’osais plus le regarder, à quoi bon ? Mon comportement lui était incompréhensible et c‘était pour le moment mieux comme cela. Marcus nous avait donné une pause et déjà il dirigeait son équipe pour l’emplacement du nouveau décor. Tout devait être parfait. Il faisait honneur à sa réputation du plus grand photographe de L.A.

Marissa arriva à ma rescousse m’aidant à m’assoir sur l’un des sièges prévus pour les invités qui participaient au shooting. Elle éloigna la maquilleuse et la coiffeuse qui arrivaient vers moi pour faire leur job. Elle savait que même la présence de femmes dans ce moment précis de panique m’était impossible à supporter. Véritable ange gardien, elle s’éloigna pour me laisser le temps de reprendre mes esprits et de laisser Robin North s’avancer vers moi. Elle gardait tout de même un œil sur moi et tout ce qui gravitait autour. Encore une fois, le regard de Marissa était un baume pour mon pauvre cœur qui ne supporterait plus longtemps mes angoisses. J’avais déjà fait plusieurs malaises et mon cardiologue m’avait annoncé que mon cœur était malade. Il pensait que cela venait de toute cette tension que j’accumulais en tant que PDG de la SP. Corp. Je n’avais pas eu le courage de lui dire que ce n’était pas ça … Qu’il y avait une peur qui me paralysait depuis très longtemps.

Je m’étais excusée auprès de l’acteur. Je m’en voulais terriblement … Et c’était bien la première fois que j‘avais une telle réaction envers un homme. Mon corps trahissait ma frayeur. Mon cœur en subissait les effets et ma raison me chuchotait à l’oreille que Robin North était différent. Je m’étais emmurée trop longtemps dans ma carapace pour discerner correctement les hommes. Ils étaient tous différents et ils n’étaient pas tous des monstres. Mais j’étais incapable d’avoir un raisonnement logique.

- Vous n’avez rien fait de mal. Ce n’est pas vous … C’est moi. Je suis comme ça.

Marissa écoutait mon échange avec l’acteur et elle s’approcha de nous deux, comme mue par une envie de me libérer de ce passé.

- Monsieur North, veuillez m’excuser de me mêler de votre conversation avec Mademoiselle Saint-Pierre. Je suis son assistante personnelle depuis longtemps, je l’ai vue grandir. J’ai travaillé avec Monsieur Saint-Pierre, son père, au tout début, puis je me suis mise à son service.

- Marissa ….

Elle se doutait que pour me mettre à l’abri de tout ce qui me faisait peur, je pouvais être odieuse. Et c’était ce qui commençait à gronder en moi. Je redressai mon regard bleuté sur lui.

- ça suffit ! Partez ! Oui ! Vous attendez quoi au lieu de rester planter devant moi !  Vous m’importunez ! Vous me … !

- Mademoiselle Saint-Pierre ! ! Arrêtez, je sais que vous allez le regretter. Ne faites pas cela.  Laissez-vous du temps. Les changements peuvent être bons pour vous. Monsieur North, ne jugez pas Mademoiselle Saint-Pierre aussi vite, elle a vécu une période de sa vie qui la rend si froide et si fragile.

- Marissa !

- Je n’ai plus rien à ajouter.

Elle se recula et alla discuter avec Marcus, tandis qu’elle me laissait seule face à Robin. Je fermai mes yeux pour essayer de comprendre ce qui m’arrivait. Je n’avais même plus cette hargne d’être aussi ignoble avec l’acteur. Ma voix, alors, se fit plus douce, pour la première fois.

- Vous pourriez demander toutes les pauses nécessaires à Marcus que cela ne changerait rien. Marissa n’aurait pas dû dire tout cela. Il n’y a aucune solution, ni aucun changement et je vous fais perdre votre temps.

J’inspirai lentement pour donner à mon cœur le calme nécessaire dont il avait besoin.

- Comment faites-vous ? Quel est votre secret Robin ? Aucun homme ne serait resté là devant moi ni n’aurait subi un tel désagrément lors du shooting sans au moins se plaindre ou demander une nouvelle partenaire.

Je me levai de mon siège, debout devant lui.

- Mon histoire n’est pas intéressante. Par contre, ce que nous faisons ici est très important. Je vais essayer d’être plus détendue. Voulez-vous bien continuer le shooting ? Les enfants comptent sur nous comme le dit si bien Marcus et après vous serez libéré de moi et cette matinée étrange.

Marcus tapa dans ses mains pour se faire entendre par toutes les personnes du plateau.

- Ok ! Ok ! Le nouveau décor est en place ! Robin ! Kathe ! A vous, s’il vous plait ! Kathe, tu vas te mettre dos à lui, contre son torse. Robin, tu la tiens dans tes bras pour une première série et après Robin s’installera sur le tabouret tandis que Kathe, tu te placeras dans son dos. On y va !

- Je comprendrais que vous ne désiriez plus poursuivre. Mon attitude envers vous est impardonnable.





@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 352
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeVen 15 Juin - 19:46



The mask of fear
ft. Katheryna Saint-Pierre


J’’étais mal à l’aise mais pas abattu. Le comportement de Katheryna était bizarre mais devait trouver ses raisons quelque part. Mais je devais bien avouer que ce shooting photo ne se passait pas forcément comme je l’avais imaginé. Je m’attendais à quelque chose de plus anodin que ça mais ça ne semblait pas anodin pour l’ex-mannequin.

Je l’avais lâché dès qu’elle me l’avait demandé. Elle ne se sentait pas bien et je me sentais impuissant face à ça… Et j’avais l’impression que le problème venait de moi ce qui ne me mettait pas vraiment à l’aise.

Marcus acta une pause le temps de changer de décors et, celle qui me paraissait être l’assistance de Katheryna fondit sur elle pour venir la soutenir. Elle empêcha la maquilleuse et la coiffeuse d’approcher la femme d’affaire comme si elle essayait de l’enfermer dans du papier bulle. Je regardai la scène ne sachant pas trop quoi faire. On avait encore quelques photos et faire mais je ne savais pas si c’était une très bonne idée. Katheryna avait l’air d’être terrifiée à mes côtés. Était-ce parce qu’elle croyait aux récits de Kate Julian sur Hank North et qu’elle m’assimilait à mon oncle et aux fausses accusations qu’il y avait contre lui ? J’espérais que non et je me disais aussi que c’était stupide comme pensée de ma part.

Mais je devais comprendre pour essayer que le reste de la séance se passe bien. Et pas que pour moi. Pour elle aussi. Elle était froide et distante mais elle semblait être tellement fragile en même temps.

L’assistance de Katheryna s’écarta un peu alors que je m’approchai de l’ex-mannequin. Elle s’excusa et je voyais bien qu’elle n’était toujours pas à l’aise. Je voulais savoir si j’avais fait quelque chose de mal mais elle disait que non. Je la regardais avec une certaine compassion dans le regard quand elle se blâma elle-même. Mes lèvres ce pincèrent alors que j’essayais de comprendre.

C’est là que l’assistance de Katheryna intervint pour expliquer qui elle était. J’écoutais la femme mais l’ex-mannequin l’interrompit avant de me demander sèchement de partir. Je regardai Katheryna étonné de sa réaction subite. Elle semblait si triste et apeurer il y a quelque secondes… Ça ne collait pas avec ce qu’elle venait de dire à l’instant.

-Je…

J’aurais pu obtempérer mais l’assistante de Katheryna la coupa et son discours me disait qu’il y avait bien eu quelque chose pour que Katheryna se comporte de la sorte. Elle me demanda, ensuite, de ne pas juger l’ex-mannequin trop vite avant de faire référence à une période apparemment compliqué de la vie de la femme d’affaire. J’avais la preuve que cette femme n’était pas froide de nature ou pour son métier. J’avais la preuve qu’il y avait quelque chose.

Marissa finit par s’écarter et me laisser seul avec Katheryna. L’ex-mannequin disait juste que les pauses ne serviront à rien et que les changements n’étaient pas possible. J’hochai la tête négativement.

-Je ne suis pas d’accord… La vie est parfois horrible… Je ne sais pas ce que vous avez vécu mais ça à l’air d’être terrible. Mais je crois au changement. Je crois qu’il est possible de guérir ou, du moins, de cicatriser.


J’étais, moi aussi, passé par des périodes difficiles. L’année passée avait été particulièrement terrible avec la perte de mon enfant avait qu’il ne naissance. Sans compte la mort de Karen il y a quelques années. Je m’étais relevé à chaque fois grâce à mes proches.

Katheryna cherchait à savoir le secret de ma persévérance. Et je lui offris un sourire doux.

-Je sais qu’il ne faut pas juger les gens aux premiers abords et qu’il faut apprendre à les connaitre pour pouvoir émettre un jugement. J’ai un oncle que beaucoup juge directement par son comportement bourru alors qu’au fond, il a un cœur d’or. Et puis, je suis persévérant de nature.

Puis, le comportement de Katheryna m’avait plus fait mal au cœur pour elle que pour moi… Et ça l’était encore plus maintenant que je savais qu’elle était comme ça à cause d’un évènement qui semblait terrible.

Katheryna n’était pas prêt, toutefois, de me raconter cet évènement… Je comprenais. On venait de se rencontrer. Moi aussi, je ne voudrais pas me confier au premier venu. Elle voulait qu’on se recentre sur le shooting et le but de ce shooting. J’approuvai de la tête et souris.

-Oui, bien sûr.

Marcus se fit entendre pour qu’on reprenne notre place. Il donna ses directives pour la suite. J’espérais que tout allait bien se passer. J’approuvai Marcus de la tête avant de me tourner vers Katheryna qui disait comprendre si je ne voulais plus poursuivre. Je lui offris un sourire.

-J’aimerais poursuivre avec vous. Votre attitude n’est pas impardonnable, Katheryna pour le simple fait qu’elle a une raison. Je ne sais pas laquelle… Ça ne me regarde probablement pas mais sachez que je ne me formalise pas pour ça.

On monta alors sur le plateau avec le nouveau décor installé par les hommes de Marcus. Je souris à Katheryna évitant de la toucher dans un premier temps.

-Vous êtes prête ? Je ne vous toucherais que vos bras comme le demande Marcus. Rien de plus, je vous le promets.

J’essayais, à nouveau, de la mettre en confiance. Je me mis en position attendant que Katheryna se place contre moi. Je ne savais pas si elle allait y arriver. Je l’espérais surtout que je sentais qu’elle avait vraiment la volonté de faire se shooting mais que quelque chose en elle lui faisait peur.
Spoiler:
 


@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeLun 18 Juin - 18:39



The mask of fear
ft. Robin North




Depuis onze ans j’avais joué avec mes émotions en les murant derrière un masque glacial, en les étouffant avec un comportement hautain et méprisant. Tout cela me servait de carapace, de protection. J’en avais eu longtemps besoin, comme un refuge, un lieu pour venir me mettre à l’abri lorsque je perdais pied. Il y avait encore quelques heures, à mon bureau, j’avais rivalisé avec les meilleures garces pour signer un nouveau contrat …
Mais il avait fallu un seul homme, quelques flashs et une série de photos pour que quelque chose en moi s’effrite. Je combattais le monstre que j’étais devenue, mais cette toute partie de moi avait bien été trop longtemps en sommeil, figée par le temps et les épreuves, pour gagner.

Marissa était celle qui n’avait jamais cessé de me répéter, ainsi que mes parents, qu’un jour, je pourrais enfin renaitre sur les cendres de mon passé, que toute cette énergie que je mettais à combattre la présence des hommes et toute cette peur qui me terrifiait cesseraient de me ronger. Pourquoi est-ce cela m’arrivait aujourd’hui ? Je n’en savais rien. Peut-être était-ce la présence de Robin et de sa façon de me regarder, de m’observer et de m’écoute qui changer définitivement la donne entre les hommes et moi. Tout changeait en moi, tout se modifier. Il me faudrait encore beaucoup de temps pour prendre cette nouvelle voie, pur devenir une autre Kathe parce que je savais que mes démons étaient tapis au plus profond de moi et qu’ils ressortiraient dès que mes angoisses deviendraient incontrôlables.

Robin avait cet espoir qui me manquait. Je pouvais le deviner rien qu’en sondant son regard. Je venais de lui répondre sèchement et voilà qu’il se tenait toujours là même après le départ de Marissa qui nous avait laissés seuls. A travers ses mots, quelque chose se dessinait, comme s’il avait été marqué lui aussi par des douleurs qui marquent le cœur.

- Guérir …

Je répétai ce mot plusieurs fois. Il était en train de faire son chemin dans mon esprit. C’était ça qui me manquait depuis ces années : trouver le chemin de la guérison au lieu de m’enfermer derrière une façade et de porter ce masque qui me pesait de plus en plus.

- Vous aussi, la vie n’a pas été tendre, n’est-ce pas ?

Cette question n’était pas une invitation à une longue discussion sur ce qui nous avait blessés parce que nous étions des étrangers et qu’il était encore plus compliqué de se confier à une personne que l’on ne connaissait pas … Mais on se comprenait bien au-delà des mots, une connexion qui nous provenait de notre passé, de ce que chacun de nous avait vécu. Robin était un homme blessé par la vie et malgré cela, il gardait ce sourire bienveillant et cette douceur protectrice. C’était cela qui m’avait troublée dès le début.

Il me parla alors de son oncle et je me souvins alors de l’avoir croisé quelquefois en compagnie de son ancienne femme.
Je me relevai de mon siège lorsque la voix de Marcus se fit entendre pour la suite du shooting. Le nouveau décor était enfin mis en place et le photographe nous donna ses instructions. Il n’avait pas remarqué toute cette tension, etc ‘était mieux ainsi. Est-ce que Robin voulait vraiment continuer ce shooting avec moi ? Si la cause que l’on défendait était belle, il avait le droit de refuser ma compagnie. Et il accepta tout de même de poursuivre cette séance avec moi.

- Les enfants de l’hôpital ont beaucoup de chance de vous avoir. Moi aussi. J’ai beaucoup de chance d’avoir un tel partenaire que vous, aujourd’hui. Vous êtes un Ange. Peut-être qu’un jour … Je ne sais pas … Je … vous … raconterais … Je secouai la tête de gauche à droite pour me reprendre. Non, je crois que vous ne méritez pas de devoir écouter une telle histoire …

On se dirigea tous les deux vers ce nouveau plateau et on se plaça comme le désirait Marcus pour la suite et fin du shooting. Ma peur s’était apaisée parce que je me battais contre elle et que je puisais cette volonté dans les mots et la délicatesse de Robin qui avec beaucoup de patience, prenait le temps nécessaire pour me mettre à l’aise, pour calmer mon angoisse. Je n’étais plus une enfant. Je devais prendre sur moi et avancer

- Je suis prête. Merci pour tout

Je me lovai alors contre lui, mon dos contre son torse et comme il me l’avait précisé, il posa ses mains sur mes bras. Mon corps frissonna à son contact, au début, puis je me laissais aller à cette sérénité que Robin créait pour nous deux sur le plateau.
La suite du shooting se passe beaucoup mieux que la première partie. Mon sourire n’était plus crispé ni mes gestes. On changea de position et cette fois-ci, tandis que Robin s’installait sur un tabouret, je me plaçais derrière lui. Si j’étais beaucoup plus détendue, je n’avais pas encore le recul nécessaire pour prendre des initiatives et ce fut Robin, tendrement, qui me prit la main pour la poser sur son épaule.

- Parfait ! Encore quelques clichés et j’aurai tout un panel de photos à présenter !

Les flashs crépitèrent encore un petit moment puis tout se termina sous les applaudissements de l’équipe pour signaler la fin de la séance.

- Bien ! Les organisateurs choisiront les portraits qu’ils veulent pour la mise aux enchères du gala et vous ne les découvrirez qu’à ce moment-là. N’oubliez pas vous deux, c’est dans 1 semaine ! Vous avez déjà reçu vos cartons d’invitation ?

- Non pas encore, mais cela ne devrait plus tarder.

- Tu as intérêt à être là Kathe et vous aussi Robin ! Parce que ça sera à vous d’animer la vente aux enchères de vos photos comme chacun le fera lors de cette grande soirée ! Bon, je vous laisse, j’ai tout le matériel à ranger !

Je ne m’étais pas rendue-compte que j’avais contenu ma respiration depuis tout ce temps et lentement  tous mes muscles se détendirent. Ma main me paraissait être figée sur l’épaule de Robin, je ne savais plus si je devais la laisser ou la retirer. Puis, dans un éclair de prise de conscience, je la retirai pour laisser Robin se lever.

- J’espère que tout cela rapportera de l’argent à ce futur service pour les enfants. Vous serez là ? A la soirée du gala ?

Même si nous devions tous être présents, Robin pouvait avoir des impératifs de tournage qui pouvaient le tenir éloignés de cette soirée, dans une semaine.





@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Robin North
Robin North


Messages : 352
Date d'inscription : 02/03/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: rancunier, protecteur, gamin
Song:


The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitimeMer 20 Juin - 12:03



The mask of fear
ft. Katheryna Saint-Pierre


Guérir, oui… Katheryna répéta ce mot plusieurs fois et je ne pouvais m’empêcher de croire que c’était possible. Pour elle comme pour moi. Je pensais toujours souvent à Karen mais je savais aussi que j’avais la vie devant moi et qu’il fallait que je continue à vivre. Les gens autour de moi m’aidaient beaucoup à ça.

Ce que je venais de dire mis la puce à l’oreille de l’ex-mannequin. Elle se doutait que, moi aussi, la vie n’avait pas été tendre avec moi. J’approuvai de la tête.

-Oui… J’ai eu des périodes très difficiles mais ma famille et mes amis m’ont beaucoup aidé pour traverser ses épreuves.


Je souris. J’espérais que Katheryna trouvera, un jour, la paix par rapport à ce qui la rongeait. Tout le monde méritait d’avoir sa part de bonheur et cette femme, en dessous de sa carapace, devait sûrement être une femme bien. Mais les épreuves lui avait forgé un caractère qui pourrait passer très mal pour ceux qui ne chercheraient pas plus loin et qui la jugeront au premier abords.

J’expliquai, en quelque sorte, ça à Katheryna en prenant mon oncle comme exemple et, après ça, j’avais accepté avec grand plaisir de continuer le shooting avec elle. Marcus était prêt et le décor aussi. Ils n’attendaient plus que nous pour reprendre. Katheryna disait que les enfants de l’hôpital avaient de la chance de m’avoir. Je souris touché par ce qu’elle venait de dire mais plus encore quand elle ajouta qu’elle avait aussi de la chance de m’avoir. Je la remerciai d’un sourire et d’un regard. Elle était presque prête à consentir à me raconter son dur passé un jour mais elle changea d’avis. Je gardais tout de même le sourire. Je ne voulais pas l’obliger à me raconter.

-Quoi qu’il en soit, si vous avez envie de parler, considéré moi comme une oreille prête à vous écouter.

Je me liais facilement aux gens mais je savais que ce n’était pas forcément le cas de tout le monde. Mais je voulais faire passer comme message à Katheryna que j’étais prêt à l’écouter sans la juger dès qu’elle en aurait besoin.

On retourna à notre shooting et Marcus nous donna les instructions. Avant de touché Katheryna, je lui expliquai ce que j’allais faire et je ne le fis que quand je reçus son consentement. On se mit en position et Katheryna n’hésita pas à se serrer dos contre moi. Elle n’était plus toute tremblante et ses gestes étaient plus spontanés. Ce qui me détendis aussi et rendait les photos plus réussies. On changea ensuite de place. Moi assis et elle derrière moi. Je ne la sentis pas poser sa main sur mon épaule alors je l’invitai à le faire en lui prenant doucement sa main pour venir la placer sur mon épaule. Je la sentais bien plus en confiance et ça me soulageait, quelque part. Ce shooting avait commencé avec tellement de malaise entre Katheryna que j’étais content d’en être arrivé là où on en était.

Marcus était content et le disait tout haut. Je souriais alors que les flashs nous éblouirent tous les deux. Quand tu fus terminé, des applaudissements envahirent la salle. Je m’étais toujours demandé l’utilisé d’applaudir après un shooting mais, aujourd’hui, après tout ce qu’il venait de se passer, je comprenais pourquoi.

Marcus était satisfait et se demanda si on avait déjà reçu nos cartons pour le gala. J’avais hâte d’y être et de voir le fruit de notre travail. Katheryna déclara qu’elle n’avait pas encore reçu son carton et je souris à Marcus.

-Je ne l’ai pas encore reçu non plus mais ça ne va pas tarder, je suppose.


Marcus tenait à ce qu’on y soit. Loin de moi l’idée de lui faire faux bond. Quand je m’engageais quelque part, j’y allais jusqu’au bout. Je lui fis donc un petit clin d’œil qui disait « tu peux compter sur moi » avant que le photographe ne se retire pour tous ranger.

Avec ça, j’en avais oublié la main de Katheryna qui était toujours posée sur mon épaule. Je la sentais se décontracter d’un coup et elle finit par retirer sa main. Je me levai, ensuite, pour lui faire face et lui sourire. On s’en était plutôt bien sortit et ce n’était pas plus mal. J’étais content aussi, d’avoir pu entrevoir la Katheryna qui se dissimulait derrière son masque.

Elle disait espéré que tout ça allait rapporter de l’argent pour les enfants. J’avais le même espoir. Elle demanda, ensuite, si j’allais venir au gala.

-Oui, je serais là. J’ai tout fait pour être présent malgré le tournage de Keeping Our Lands. Vous viendrez aussi ? Ça serait bien de se retrouver là-bas pour voir le résultat de notre travail d’aujourd’hui.


Je lui souris. Ça sera l’occasion de discuter dans d’autres circonstances un peu moins stressante. Les galas étaient plus des fêtes qu’autres choses et même si les appareils photos seront sur nous, il n’y aura pas la même pression qu’à un shooting comme celui-ci.

-En tout cas, ça a été un grand plaisir de faire votre connaissance et d’avoir pu partager ce shooting avec vous, Mademoiselle Saint-Pierre.

Je lui tendis la main un sourire aux lèvres.



@ Billy Lighter


I knew the moment had arrive for killing the past and coming back to life ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)   The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The mask of fear [SP Corp] [Pv Robin] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Rues-