AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The Fall Of The Soul[Free][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobby Cooper
Tobby Cooper


Messages : 68
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeDim 3 Juin - 21:22



 The Fall Of The Soul
ft. free





- Last Call, Cooper ! Je ferme le bar, allez !

La voix déformée de Leia me parvient au travers les acouphènes provoqués par les contre coup de mon dernier combat et de l’alcool qui nimbes mes sens.  Je rigole, le front contre mon avant bras replié sur le comptoir du Crazy Ginger, à même mon tabouret que je n’ai pas quitté depuis mon arrivé dans le bar.  La fermeture ? Déjà ? Putain, elle déconne à chier Leia ! J’ai n’eu le temps que d’enfiler quelques verres tout au plus, depuis une demi heure, et elle veut me faire croire que je suis ici depuis assez longtemps que pour fermer l’endroit ?

Je relève la tête et ma mâchoire inférieure encore douloureuse du dernier uppercut de Robinson Wallas  vient frapper sur le bois collant du bar parce que je n’avais pas remarqué que la jolie serveuse avec deux sœurs jumelles.

Moi qui n’a jamais de chance avec les femmes, en voilà trois que pour moi je pourrais peut-être espérer en ramener au moins une avec moi… ça c’était jusqu’à ce que l’image se centre et que la sœur de gauche et celle de droite ne forme plus qu’une avec celle du centre.

- Putain ! Comment t’a fait ça ?

Parce que je voudrais bien le savoir ! J’aurais pu de décupler comme ça j’aurais peut-être évité ma seule et plus cuisante défaite à vie. Je n’ai malheureusement pas ce pouvoir là et mon corps entier en porte encore les marques tout comme mon visage et mon mental. C’est surtout là que je souffre le plus.

J’ai commencé à boire depuis, à fumer aussi. Courir les jupons mais sur ce plan ce n’est pas encore un gros succès. Mon nez en chou-fleur n’aide pas le flirt, faut l’admettre.

- J’ai soif ! Sers- moi un verre !

- T’en a déjà eu trop, Tobby !

- T’es pas ma mère si j’te dis de me servir un verre, tu m’en sers un !


Y’en a marre de me faire materner par Leia O’Reily quand je glande ici au Crazy Ginger. C’est quand même l’endroit le moins miteux et le plus accessible où je ne me fait pas trop emmerdé avec les questions qu’on se croit si audacieux de me demander.

Je relève la tête en prenant la main de la jolie blonde entre les miennes, deux fois plus grosses que les siennes.

- T’sais que t’es drôlement belle ce soir ?

- Tu vas pas recommencer ! Je t’ai dit non hier soir et encore non le soir d’avant, Tobby !


- Mouais…  quand une femme dit non, faut respecter ça !


En dépit d’entrer dans mon jeu maladroit de flirt, elle me serre un dernier verre non sans me rappeler que j’en ai déjà beaucoup trop bu et qu’elle aura des ennuis si ça se sait qu’elle m’a servit après l’heure de fermeture.  Je la remercie d’un geste de tête en levant mon verre a son intention, le bois cul-sec puis, je me lève, tourne sur moi-même et m’écrase au sol comme la larve lamentable que je suis devenu depuis mon dernier combat.

J’éclate de rire.

- Je suis pathétique ! Leia ! Je suis plus rien !!

Je rigole jusqu’à ce que m’étrangler avec mon rire, tousser, me rouler sur le côté comme si j’allais rendre tous mes verres puis j’éclate en sanglot silencieux.  Je n’ai plus rien de glorieux, tous mes principes de vie, ma grande sagesse s’est envolée quand me le suis retrouvé au tapis et qu’on a sonné la fin de mon règne.


@ Billy Lighter


Dernière édition par Tobby Cooper le Lun 18 Juin - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Ross Venor Malkovich
Invité



The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeDim 3 Juin - 21:41



 The Fall Of The Soul
ft. Tobby Cooper



Ce n'est  pas la première fois que je viens dans cet endroit. C'est un lieu réputé dans le milieu du metal. On y programme des groupes de Metal ou de rock. Des débutants qui peuvent jouer une heure durant. C'est un lieu de rendez-vous pour musiciens et fans de ce genre de musique. En plus leur promo se fait sur l'ambiance conviviale. Tout pour me plaire. Bonne bière, bonne musique. J'y ai fait quelques belles rencontres. Des musiciens, des gens qui pourraient devenir des amis. Des types cherchant des histoires aussi...

De toute façon c'est toujours un bon lieu pour noyer ma perplexité de looser dans l'alcool.  Sauf que ce soir, il semble que j'ai une sérieuse concurrence au comptoir. Le type est bien sonné et étant donné son visage, je serais prêt à parier qu'il n'y a pas que l'alcool dans le rang. Voilà quelques minutes qu'il entreprend la serveuse mais celle-ci a l'air habituée au fait car elle l'éconduit gentiment mais fermement. D'ailleurs, c'est l'heure de la fermeture, ce qui veut dire qu'il va falloir rentrer dans mon deux pièce miteux, en attendant mieux. Miteux et vide depuis que Iola est entrée  comme interne à Fairfax.

Histoire d'engager la conversation  et de faire diversion, je fais glisser ma bière et change de tabouret pour me rapprocher du type qui m'est d'emblée sympathique malgré sa face dévastée. Iola et Pandora auraient une grande théorie à exposer au sujet de cette empathie mais fort heureusement, mon esprit est assez embrouillé lui-même par l'alcool pour que j'arrive plus à en assembler les morceaux dans ma tête. Je parviens juste à articuler en hochant la tête.

- Quand une femme dit non, pour sûr, il ne faut pas insister. On risque soit de se retrouver avec les valseuses entre les dents, soit de ne plus jamais se servir du Major Tom que derrière les barreaux avec sa main ou dans le cul d'un co détenu.

Bon, j'arrête un peu ma tirade, parce que le gars a vraiment pas l'air bien du tout. A presque rouler par terre en vociférant des choses pas très joyeuses. Je me tourne vers la serveuse et lui demande avec un peu d'empressement.

- Leia ?  C'est ça ? Vous pouvez amener des poches de glace, ça fera pas de mal à sa tête que les blessures soient récentes ou pas. Et puis aussi préparez cette décoction dégueulasse: un tiers de vinaigre blanc, vous devez en avoir pour nettoyer les chiottes, un tiers de jus de citron et un tiers de café. Ouais je sais, c'est immonde au point de gerber. Mais c'est justement le deal. Promis, je l’emmènerai dehors pour ça. Où je passerai la serpillère.


J'en promets peut-être un peu trop là, même si la serveuse est charmante. Mais le gars a vraiment pas l'air dans son assiette, du genre à pouvoir s'étouffer dans un coma éthylique. Hors de question de le laisser comme ça.

Je pose ma main sur l'épaule musculeuse du gars qui pourrait bien me coller un bon revers en se redressant ou ... autre option, me gerber dessus.

- Et mec ! Crois- moi, t'as rien de pitoyable. Mais tu le saurais si tu m'avais vu au Havanna club à New York il y a un an.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Tobby Cooper
Tobby Cooper


Messages : 68
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeDim 3 Juin - 23:41



 The Fall Of The Soul
ft. free





Me voilà au sol, braillant comme un gamin c’est tout juste si je ne me pisse pas dessus dans l’effort de me relever quand un mec  se penche  au dessus de moi. Lui aussi, je le vois par moment en plusieurs copies puis revenir a un seul exemplaire.  J’appuie mon coude sur le sol crasseux pour le regarder de plus haut que d’être allongé sur le sol me le permet.

- T’es qui toi hein ? T’es qui ? Tu le sais pas si j’suis minable ou pas !  J’y étais pas moi a Banana Club !

Et puis rien à foutre de New York ! C’est à l’est ou à l’ouest ? J’ai perdu le nord !

Un journaliste ? Un admirateur de Robinson Wallas qui veut voir de plus prêt la loque humaine que je suis devenu ?  Pas de danger que je pense une seule seconde qu’on puisse seulement être sympathique.  De nouveau, j’éclate de rire et me redresse, d’abord sur mes genoux puis, titubant, reculant de quelques pas avant de revenir vers l’homme en le pointant de mon index pour l’appuyer sur son épaule mais je rate la cible et m’affaisse contre son torse.  

- On va régler ça dehors, d’homme à homme, mec !  Moi j’suis Tobby Cooper, ok ? Ok ! Et  je vais pas me laisser avoir par un journaliste de merde dans un merde de merde !

Je me retourne en hurlant après Leila de m’apporter un verre, réalisant que, ben j’ai fait dos au bar en même temps que de faire dos à l’homme.

- Hey ! Hey, toi, faut pas traîner ici, on va aller boire ailleurs !

Je voulais lui foutre mon point dans la tronche il n’y a même pas une seconde et là, je veux  continuer de boire avec lui ailleurs.  Je fouille dans ma poche sortant quelques billets, faisant tomber sur le sol crasseux quelques pièces aussi, rien à foutre de petites pièces minables.

- Tiens, donne lui ça pour la soirée !

Je secoue la tête avec l’impression de remettre ma vison en ordre mais ça ne dur que quelques secondes. Je n’ai plus l’argent entre mes mains. Peut-être l’a-t-il prit ou alors je l’ai laissé tomber mais je n’ose pas pencher la tête pour regarder au sol, je vais m’y retrouver plus vite que la fois d’avant.

- Putain c’que ça tourne !

De le dire à haute voix rend l’effet que plus effrayant. Ma tête tourne, le sol tangue et, me revoilà sur le cul, tombé au travers des tables que je renverse, envoyant voler quelques verres laissé là.
Leia se tient maintenant aux côté de mon interlocuteur, un verre en main. Ah ouais ! Un dernier verre pour la route ! Elle est trop bien cette p’tite serveuse !  Je lève le bras et tend la main vers  le verre, essayant de me dépêtrer de ma fâcheuse position.  Je me retrouve assis, sans savoir comment j’en suis venu là.

- À la tienne mec !

Je bois cul sec ce énième dernier verre. Le cocktail est absolument horrible. Plus amer que n’importe quel breuvage, je crache comme un dragon, grognant et soufflant et je n’ai que le temps de me tourner sur le côté pour vomir  un bon coup à même le plancher du bar.

- P’tain !  Tu veux me tuer en plus ? !

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeLun 4 Juin - 22:25



 The Fall Of The Soul
ft. Tobby Cooper



Ahh oui putain, le mec est complètement déchiré. A tel point qu'il n'entrave rien à ce que je lui dit et comprend les mots de traviole. J'ai quand même bien envie de rire pour le coup de Banana club parce que cela me fait penser à un groupe new wave avec trois filles que Iola aime bien et qui  parle d'un cruel été. Ça y est voilà, que j'ai la chanson en tête pour un moment. Il faut dire que je suis légèrement parti aussi. Pour le coup, là c'est le plancher qui est cruel avec ce brave gars qui veut ... me refaire le portrait.

Ma foi, en temps normal, je n'aurais pas parié en sortir debout, parce que quand on a été roadie soi-même ou membre de groupes trop pauvres pour se payer des roadies, qu'on a charrié des tonnes de matos soi-même durant des années, on sait ce qu'est une musculature et on fait direct la différence entre la gonflette de Monsieur Univers et le muscle sec du Karatéka. Ben ce mec est entre les deux. Il a rien d'une ablette mais c'est pas non plus Mister Montgolfier à se dégonfler sitôt une pichenette reçue. Le muscle impressionnant ce qu'il faut, mais pas du chiqué.

Donc en temps normal, malgré mes 1m 96 tout en nerfs musculeux et secs, je ne m'y frotterais pas sans y être obligé et probablement que j'y laisserais quelques dents et gagnerais quelques ecchymoses. Mais là le pauvre bougre semble surnager dans l'huile d'une autre dimension. Déjà qu'en me menaçant de son index, il me rate, ce qui est fort étant donné que je n'ai rien d'un nain. Il atterrit pour ainsi dire contre mon torse. On en arrive à une promiscuité inattendue.

Enfin là, pour le coup, c'est lui qui est cuité, pas la promise. Encore qu'il arrive à me surprendre. Comment peut-il savoir que j'ai aussi été journaliste ? Non mais en fait c'est un pur hasard probablement. Encore cette foutue théorie du chaos. Mais voilà qu'il me tourne le dos pour gueuler sur la serveuse. Notre synchronisation d'ivrognes à deux stades différents fait donc que c'est à son cul que je me présente.

- Moi je suis Ross Malko mais tu peux m'appeler Malko, ou pas m'appeler du tout si tu veux. Je veux pas t'emmerder mec. Je hausse les épaules, réprimant soudain un fou-rire. Même si tu me montres ton fion ...

Puis je m'apprête à faire le mensonge qu'on fait à tout pilier de bar qui a sa dose et qu'on doit décramponner : "j'veux juste t'en offrir un dernier" et voilà qu'il brandit ses billets. Ok il a du consommer deux tanks à lait d'alcool étant donné ce qu'il tient. Il y a beaucoup de billets mais la serveuse a aussi eu beaucoup de dérangement. Ça fera un pourboire proportionnel. Je prends les billets et les fiche sur le comptoir en y acculant un verre vide.

Mais voilà que mon gars a la danse de Saint Guy et entreprend de faire le rangement de salle à sa façon. Sur le cul après avoir poussé quelques tables et chaises dans sa chute, il continue de gueuler. On avait remarqué que "Ça tourne !" mais il a l'air de s'en rendre compte que maintenant. C'est alors que, providentiellement, Leia reparait avec un verre. Un regard d'elle me suffit à comprendre qu'elle a suivi ma recette. Je m'attends à tout, y compris ceinturer un hystérique pour le mener dehors, mais bordel, pas la gerbe ! Pas la gerbe !

Ben si !... La gerbe ! ... Putain ...  Ça pue et c'est assez prenant comme odeur. Leia disparait ce qui est mauvais signe. Bon en même temps on peut la comprendre. Après tout ce Tobby Cooper, tanké comme un guépard pense qu'elle a voulu le tuer. Mais non ... C'est même pas ça. La gentille et mignonne serveuse reparait avec un seau et un balai espagnol puis me lance un regard noir qui équivaut à un bon gros "fuck ta recette Malko" en me les tendant.

J'essaie consécutivement mon regard de lover slave, mon serial killer sight, mais rien n'y fait. Elle scelle mon destin par un laconique :

- T'as dis que tu l'ferais Malko ! Tu veux que j'dise que t'as pas d'couilles et que d'la gueule la prochaine fois que tu viens jouer ici ?


Pas loin de rendre mon propre renard, j'éponge et j’essore, j'éponge et j'essore encore.
Puis je dis, appuyé sur mon balai, la mine résignée.

- Faut changer l'eau Leia. Pis je t'ai dit d'apporter de la glace bordel! T'as vu sa mâchoire  ?

Je tends le seau et le balai et puis lui fais le signe du pez entre le pouce et l'index.

- Il te laisse un sacré pourboire ! Tu lui dois bien ça.  

Pendant qu'elle est partie dans l'arrière salle. Je me penche sur le gars puis glisse mon bras sous ses aisselles. Bon sang, c'est pas humain de laisser un type dans sa gerbe. Je l'aide à se relever et le soutiens jusqu'à une banquette où je tente de le caler. S'il veut pas rester assis il va vite retomber comme il peut. Je tourne en rond, je piétine en essayant de pas foutre les pieds dans la gerbe, me passe la main dans la barbe puis dans les cheveux. Qu'est ce qu'elle fout, Leia ? Faut pas des plombes pour remplir un seau d'eau claire. Je pointe mon index injonctif en direction de Tobby.

- Tu t'endors pas mec ! On va aller s'en jeter un ailleurs mais tu t'endors pas ok ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Tobby Cooper
Tobby Cooper


Messages : 68
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeMar 5 Juin - 21:25



 The Fall Of The Soul
ft. free





Putain de vie de merde !

Un jour, on est quelqu’un. Au sommet, avec la gloire, la reconnaissance, et tout ce qui vient avec.  J’avais tout, tout le monde voulait s’associer à moi pour vendre leurs trucs parce que j’étais quelqu’un ! Et après une seule défaite voilà que je perds tous mes sponsors, mes engagements sont annulés et j’en suis venu à boire pour oublier ça. Me restais que ça, de toute façon.

L’alcool !

Elle ne me laisse pas tomber. Elle ne m’engueule pas et ne me fait pas la tête. Elle ne me met pas de pression pour que je remonte sur le ring et que je reprenne mon titre !  J’peux pas le faire.  J’vois plus clair, mon cerveau me renvois des flashbacks de ma défaite. Impossible a accepté. Je tremble comme une feuille, je sursaute la nuit, je ne dors plus.

J’suis devenu une loque humaine.

Vous savez, la vieille Betty ?

Ben je suis  pas loin de me retrouver là !

Je ne sais pas comment mais je perds pied et me retrouve au travers des tables. En prenant appuie sur mon pote Malko, je me relève et m’assoie sur une chaise avec la désagréable impression qu’elle est en orbite autour du bar. Si ça pouvait qu’arrêter de tourner un peu, j’serais content !  J’prends le verre qu’on m’offre, je ne refuserai pas de boire le verre de l’amitié !  

Ce que je bois est pire que la pisse. Ça a un goût de merde, j’en ai les plombages qui changent de dents et puis non, ils fondent probablement tellement c’est amer. Je  crache, je gronde et grogne puis je vomis éclaboussant le plancher et la table que j’ai renversée, dans un gros splaaaaash qui ressemble à un gruaux rougeâtre odorant.

Un truc à tuer !

- J’en ai mis partout !

Belle constatation, je sais ! Mais c’est pas grave puisque Leia a voulu me tuer avec un cocktail composer de la mort aux rats !  J’ai plus de foie ! Et j’vais chier en spray demain, la mort serait moins cruelle !

J’ai la tête qui devient lourde et encore de plus en plus lourde. Je l’appuie contre mes avant bras sur la table, une qui est sur ses 4 pattes alors que mon pote Malko danse a côtés de moi avec j’sais-pas-quoi dans les mains.

- Mais non… mais non j’dors pas, mec !  

Je relève la tête brusquement, lâchant un cri digne d’un mort. Enfin, les morts ne crient pas mais, ça prends au cœur tellement c’est froid ! Leia me regarde avec un air de chaton, ce genre de regard qu’ont les filles. C’est la première fois qu’on m’en offre un. Je souris, même si la glace m’engourdie la mâchoire.

- T’es tellement belle ! Hein, Malko qu’elle est belle !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeMer 13 Juin - 14:52



 The Fall Of The Soul
ft. Tobby Cooper



- Ouais, c'est sûr. La gerbe a tendance à s'étaler partout ... Dis-je en me marrant tandis que Leia me tend à nouveau le seau et le balai à touiller. Bon, au moins elle a apporté de la glace pour la mâchoire de Tobby et la lui applique avec compassion. Moi, je n'ai droit qu'à un petit sourire en coin et ironique. Ça a l'air de l'amuser de me voir manier avec dextérité l'instrument à franges.

Ce qu'elle ignore c'est que je suis un homme d'intérieur accompli et que je suis même du genre maniaque un peu chiant. La glace a l'air d'avoir un peu réveillé notre lascar qui repart dans les compliments à l'égard de Leia. Moi je me marre de plus belle. Ce qui a le don de tirer un petit rictus vexé à la serveuse et de lui faire croiser les bras. J'ai fini de nettoyer le sol et j'ai relevé la table qui aurait aussi besoin d'un coup d'éponge.

- Oui elle est belle ! Mais tu sais, je pense qu'elle a déjà quelqu'un dans sa vie. Enfin vous voyez bien vos affaires. De toute façon, je suis pas objectif parce que je suis pas sur les rangs.

Je ne suis pas sur les rangs... Cette phrase a le don d'exaspérer ma voisine de pallier et ma fille. C'est une phrase qui me revient souvent parce que c'est vraiment le sentiment que j'ai. Que ce soit sur le plan professionnel ou sentimental. Je suis un peu dans une impasse. J'ai un contrat à l'essai chez BSC. Daniele Ricci a aimé l'approche que j'ai de la musique et ce que je peux faire avec une table de mixage, mais c'est égal, quelqu'un a décidé que je ne tournerai pas avec Roadtramp. Je n'ai eu aucune explication mais la tournée débute et je n'en serai pas. J'avais postulé pour ce job, mais pour le moment, Daniele me paie à remixer de vieux standards pour des best of.

C'est la vie et des revers de ce genre, j'en ai connu plus qu'à mon tour. Ce n'est pas ça qui va m'abattre. Au contraire, ça me donnerait plus la rage de prendre l'adversité à bras le corps et de lui faire un beau fuck. Et puis l'essentiel est là, je peux subvenir aux besoins de ma fille, je suis en train de réaménager un loft pour en faire une collocation et puis ce job me permet aussi de travailler dans le domaine qui me passionne et me laisse du temps libre pour faire ma musique. Finalement, c'est peut-être même mieux que je ne fasse pas de tournée internationale cette année. Ma fille a besoin de moi auprès d'elle. Nous avons besoin de reprendre une vie normale, après ces deux années de cauchemar. Nous avons besoin de nous poser enfin, pour mieux nous retrouver.

Et puis il y a ces chouettes rencontres. Luke, le garde du corps, Rob et Garry avec lesquels j'avais un vague projet de groupe amateur, Ashton qui pourrait bien devenir un colocataire et un ami qui sait, et puis Delta ...

Delta me ramène à ma situation personnelle, à mon deuil, à ma solitude. A tout ce qu'elle remet en question, des certitudes, des renoncements, des résolutions que je me suis imposé depuis le drame. J'y pense un peu trop chaque jour, à cette fille... Il doit bien y avoir une raison. Alors oui Leia est peut-être jolie, mais pour moi, ce n'est qu'une jeune femme agréable à regarder. Parce que si j'arrivais à rompre ma solitude, ce ne serait certainement pas avec elle. Parce que, à supposer que je ne la laisse pas insensible, je ne la désire pas, même si Tobby a raison, même si oui, elle est belle. Ma tête est pleine d'une autre qui m'a peut-être déjà oublié, alors que je fais tout aussi pour l'oublier.

Il y a tellement de choses que je voudrais oublier, mais pour cela il me faudrait me mettre en vrac comme Tobby et ça je ne peux pas me le permettre. Il y a Iola. Elle a déjà perdu sa mère...

Je regarde Tobby d'un air songeur, me demandant si lui n'a pas quelqu'un qui pourrait l'empêcher de se faire du mal, comme ce soir. Qu'est ce qui a bien pu arriver à ce pauvre gars pour qu'il se mette dans un état pareil ? Qu'est ce qui fait qu'un homme se sent aussi minable ? J'en ai une petite idée, mais je lui souhaite sincèrement que ce ne soit pas ça. Moi aussi je me sens minable, chaque fois que le regard de ma fille se pose sur moi. Elle a le même regard que sa mère. C'est comme si elle me demandait chaque fois "Pourquoi ? Pourquoi ne les as-tu pas empêchés ? "

Je rends l'attirail de nettoyage à Leia en la remerciant et m'approche de mon compagnon d'infortune.

-  Leia a bien mérité d'aller se reposer après sa journée de travail, non ? Et si on la laissait fermer  et qu'on allait faire une petite balade dans Eastside ? Histoire de prendre un peu l'air avant que je te ramène chez toi, mec ? Ça te dit ?



@ Billy Lighter


Dernière édition par Ross Venor Malko le Ven 15 Juin - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tobby Cooper
Tobby Cooper


Messages : 68
Date d'inscription : 19/08/2017
Age du personnage : 33
Localisation : Beverly Hills


The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeJeu 14 Juin - 17:21



 The Fall Of The Soul
ft. free




Je rumine, assis à une table pendant que Leila me tamponne le visage avec de la glace, là où s’est encore tout enflé suite à mon dernier duel. Ça beau faire un mal de chien, mon visage me donnant l’impression d’être encore martelé, les yeux d’anges de Leia me  fait fondre comme pas possible et je sais que je souris comme un grand connard, de l’écume de vomit encore au coin des lèvres.

- Et alors ?

Qu’est-ce que ça peut bien foutre qu’elle ait déjà quelqu’un dans sa vie ? Elle peut avoir qui elle voudra dans sa vie, tant qu’elle est dans mon lit ! Ne sommes nous pas rendu a cette époque lamentable où tout le monde couche avec tout le monde, sans avoir besoin de ressentir quelque chose ?  

J’devais bien être le dernier crétin sur cette terre pour vivre une vie de moine, me consacrant qu’à mon sport, ma santé et mon chien pour croire que je devais être  amoureux pour me rendre jusqu’à la petite culotte d’une fille. Y’avait fallu qu’une nuit, chez  The Best, pour que je  goûte à ce dont j’ai tant envie maintenant.

Je tourne la tête pour regarder Malko qui torche encore mon vomit à même le sol.

- J’paris qu’elle doit être belle, la tienne, vieux !

J’l’imagine telle une amazone, sauvage aux jambes infinie. Pour aller avec un type comme lui, ça prend forcément une femme  inspirante et inspirée. Et pourtant, au lit d’être avec elle, à lui faire invoqué tous les Saint parmi ses seins, il est là à valser avec la serpillère pendant que Leia baille en appuyant la glace contre mon crâne.

Malko rend les armes et replace le mobilier que j’ai déplacé dans ma chute. C’est d’jà bien que je n’ai pas causé d’avantage de dégâts et me propose d’aller faire un tour dans l’Eastside.  Merde. J’ai pas envie de marcher jusque là.

- Downtown c’est plus près mec !  Mon pote habite-là !

Et il a toujours de la bière dans son frigo.

- J’suis sur qu’il va être partant pour un p’tit tour en ville avec nous !

J’ai soif, vraiment très soif et je ne dirais pas non à descendre encore quelque bière pour chasser le goût amer du vomit dont l’acidité m’enflamme la gorge autant que la défaite m’est mauvaise.  Je me lève, mais lentement, hein, parce que tout tourne autour de moi et, dans le doute, je préfère encore me tenir contre Malko que de ramper sur le sol jusqu’à la sortie.

Derrière j’entends Leila marmonner un truc, merci ou j’sais pas quoi.

- Ouais, ouais, pour moi aussi c’tait bien ! On remet ça demain !

Tant que j’aurai encore pour me défoncer la gueule, je le ferai. Titubant jusqu’à la sortie,  j’inspire profondément l’air frais qui semble me fouetter le corps en entier. Je suis de braise et la brise ranime ma haine.  Je ne vois plus clair, ma respiration accélère et, me retournant sur moi-même, prêt à anéantir quiconque se trouvera devant moi, c’est dans le mur de béton que je charge mon poing en grognant de rage et de douleur.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Ross Venor Malkovich
Invité



The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitimeVen 15 Juin - 20:41



 The Fall Of The Soul
ft. Tobby Cooper




"Et alors ?", qu'il dit, le mec. Je hausse les épaules et fronce les sourcils. Ouais, on est aux States ... Californication, et tout ça. La routine, c'est tout le monde baise avec tout le monde ici. Je l'ai bien compris même si parfois ça m'a fait mal. Par exemple quand j'ai perçu le mode open de Delta.

La sexualité débridée, le plaisir, le fun avant tout. Zero prise de tête, pas d'engagement, aucune promesse... Cool ... Ça tombe bien. J'ai aucune intention de baiser avec personne. Parce que je ne suis vraiment pas à l'aise avec la baise pour l'hygiène. Certains diraient "et le plaisir alors ?"

Sauf que le plaisir est rarement au rendez-vous pour moi, s'il n'y a pas un minimum de consensus affectif. Il me faut un coup de cœur minimal, une effluve de tendresse pour arriver à l'orgasme. Je ne suis pas un robot. Y'a des mecs qui sont des robots serial baiseurs, sérieux ? Qui croit encore à cette connerie ?  Tout ça c'est lié à la pression sociale plus qu'à celle de nos couilles. Si t'as pas baisé dans la semaine, t'es un impuissant. Ok bon je sais pas ce que je suis alors ? Un eunuque probablement. D'ici peu, je chanterai comme un castrat.

Tiens, la dernière, c'était quatre mois en arrière, dans un bar de Passadena. Une jolie brune mélancolique. Elle ne m'inspirait pas de répulsion, ni d'attraction à première vue. Pourtant si elle m'a couché dans son lit, ce n'est pas grâce à son physique, mais en me parlant de son frère. C'est con. Elle venait de l'enterrer. Elle ne pleurait pas. Elle était digne et si pudique. Ça m'a touché. On a parlé un bout de nuit. Du vide, de la sensation qu'on ressent au dessus de cet abîme sans fond. A un moment sa main a frôlé la mienne et je l'ai saisie au vol, comme un oiseau éperdu qu'on prend entre ses paumes pour le soigner. Lui apporter un peu de chaleur.

Elle a serré mes doigts si fort. Puis elle m'a entraîné jusqu'à sa chambre et je lui ai fait l'amour. Tendrement, doucement, comme lorsqu'on manipule les lampes d'un vieil ampli ou qu'on remet au travail un cheval blessé. Je voulais juste la réconcilier avec la vie, qui parfois peut être douce et belle. Et puis je crois qu'elle m'a aussi apporté une sorte de baume au cœur. Et puis, nos vies ont repris leur droit, dans une réalité qui ne pouvait pas se conjuguer.

J'ai repris la route avec Iola le lendemain, après avoir regagné au petit matin, la chambre que je nous avais loué. J'ai croisé la route de plusieurs femmes durant notre voyage. Chacune avait son histoire et sa raison de m'attirer, de me faire fléchir, mais aucune ne m'aurait retenu dans ma fuite en avant.

Et je sais que c'est encore vrai. Plus que jamais. Je n'ai plus envie de cela. Mais je suis le fruit d'une civilisation, d'une éducation déjà dépassées. La Liberté ... de donner son corps à tout le monde et de prendre ce qui nous fait envie. C'est génial de pouvoir dire fuck aux principes moralisateurs. Mais est ce que ça l'est de se comporter comme si les sentiments ne comptaient pas ?

Je suis un cas bizarre aussi. J'ai toujours préféré la parcimonie à la débauche, la qualité à la quantité. Avoir trop d'amis, d'amours, de famille, me donnerait le vertige. Je veux partager des choses uniques et fortes. Je ne peux le faire avec la multitude. Mais j'y excelle avec quelques rares élus. Même si nous nous y brûlons les ailes.

- Et alors, mec ? Je pense que tes couilles méritent mieux que de s'accrocher en collier au cou d'une fille qui pense à un autre. Quand on aura arrangé ton nez en patate et ta mâchoire en joue de hamster, tu retrouveras ta gueule d'amour et le chemin du bonheur.

Je pense aussi vaguement, que s'il descendait en dessous de trois grammes d'alcool, il pourrait draguer autre que les femmes qui n'en ont rien à battre de lui.

- Tu sais, lorsqu'on drague une femme inaccessible, c'est souvent une façon d'éviter de faire une belle rencontre. En d'autres termes, c'est une façon  de se rendre indisponible pour une histoire possible. Par manque de couilles.

Si je continue comme ça face à Tobby, c'est des dents qui me manqueront prochainement. Mais comme je suis aussi légèrement bourré, le risque m'apparait comme fort éloigné.

Mais voilà qu'il me pose la question...

Celle qu'il ne faut pas.

- La mienne ? La mienne ? Ouais ...

Qu'est ce qu'il en sait ? Et d'abord la mienne depuis quand ? Celle que j'ai abandonnée avec des balles dans le corps à la frontière allemande ou celle que je fantasme depuis quelques jours ? Celle qui a su disparaître à temps avant de tomber dans mes plans de malédiction ou celle qui y a succombé ?

Je ne peux que dire:

- Trop belle pour moi, si tu veux mon avis ...

Mais voilà qu'il décline mon invitation à zoner dans Eastside. Je sais pas. Il dit que Downtown est plus près. Sans doute ... Mais c'est aussi surtout plus friqué... Du moins c'est ma vision de L.A.

- Je pourrai pas boire avec toi dans ce coin, mec... J'ai pas le budget... Mais je peux te raccompagner chez ton pote. Ça me semble faisable.


Ce mec vit donc chez un ami. Finalement, il y a pire que ma destinée dans un quartier miteux. Je préfère nettement un chez moi dans le Styx qu'un chez l'autre au paradis. Mais pour ça aussi je dois être obsolète.

Il se relève et prend plus ou moins appui sur moi pour sortir du bar. Je fais un petit signe à Leia en priant qu'elle ne soit pas en service le jour où je remettrai les pieds au Ginger.

Je le soutiens lorsqu'on passe sur le trottoir. L'air vif des collines entre dans la ville. Depuis quelques jours, pourtant, la température s'est radoucie, donnant comme un avant goût doux-amer de printemps.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Fall Of The Soul[Free][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Fall Of The Soul[Free][Terminé]   The Fall Of The Soul[Free][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Fall Of The Soul[Free][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Catharina Bolkonski (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-