AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Mer 27 Juin - 12:22



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Guitar&Pen montrait en Une le visage de Lola et je n’avais pu m’empêcher d’arborer un sourire carnassier en lisant l’article alors que j’attendais patiemment de pouvoir tourner la prochaine scène de Keeping Our Lands… Et cette histoire commençait à puer sérieusement… Ma petite bande de mercenaires avait été prise en embuscade par des alliés de Tarlan, a.k.a  Robin North, et j’avais été capturé.

L’ennui, c’était que j’avais comme trophée plusieurs petits morceaux de membres des familles de tous ces gens qui venaient de me faire prisonnier… Et ça… C’était pas bon…

Le maquillage sanguinolent que je portais dans la figure parlait pour moi…

En attendant, le visage de Lola en couverture de Guitar&Pen faisait merveilleusement diversion de mes problèmes actuels. Alors, elle était revenue à Los Angeles…

Lola avait repris l’avion de New-York avec moi après le Gary Goldman Show (et on avait laissé mon agent derrière, à se démerder pour rentrer). Nous avions passé une nuit ensemble dans un hôtel de Hollywood et ensuite, j’étais parti de mon côté pour le tournage et elle du sien pour une session de concerts à Los Angeles… Avec quelques marques en souvenir… Pour qu’elle ne m’oublie pas.

Mais Guitar&Pen signalait qu’elle était maintenant à Los Angeles et qu’elle avait signé avec MTI. C’était ma condition si elle me voulait dans son clip… Et apparemment, elle me voulait vraiment… Et pas que dans son clip, ça, je le sentais aussi.

Ben, le réalisateur qui était juste à côté de moi alors que j’avais les yeux rivés sur le magazine, couvert de sang que j’étais, me regarda d’un air torve alors que je feuilletais le magazine pour trouver l’article.

-Tiens… J’aurais pas pensé que ça t’amuserait…

Je relevai mon regard vers lui, souriant toujours.

-Si Tarlan me tue… Je ressusciterai dans un autre film.

A la fin du tournage de cette journée, j’étais toujours en vie, cependant, et les retournements de situation étant plus que légion dans Keeping Our Lands il se pouvait bien que j’arrive à m’en tirer, le scénario ne nous arrivait qu’au compte-goutte pour éviter les fuites dans la presse…

Donc, rien n’était joué…

Je m’étais changé, démaquillé puis j’avais quitté les studios pour aller jusqu’à Hollywood avec ma voiture… Mais je ne rentrai pas chez moi. Je pris un autre chemin, celui des studios de MTI. Peut-être avais-je une chance d’y trouver Lola.

Je me présentai à la réception et demandai à voir Lola. Je n’avais plus besoin de m’identifier, L.A. et les USA retenaient leur souffle en attendant de savoir qui allait vivre ou mourir dans les prochains épisodes.

J’avais eu du flair parce que la jeune femme de la réception, qui me regardait comme si je l’avais hypnotisée, m’annonça d’une voix endormie que Lola était actuellement présente dans le studio numéro 4 et était en train d’enregistrer la chanson qu’elle avait chantée au Gary Goldman Show en avant-première. Rien que d’y penser, j’en avais des frissons.

La jeune femme m’expliquait que si je voulais voir Lola, je devais absolument passer par Timmy Evans, puis seulement voir si je pouvais voir Lola et SURTOUT ne pas entrer dans le studio alors que la chanteuse était en train d’enregistrer… Elle ajouta avec un air désolé que toutes ces exigences faisaient partie d’une liste établie par Lola elle-même.  

J’eus un grand sourire.

-Ah oui ?...

Je m’écartai du comptoir et traçai mon chemin vers le studio numéro quatre. Au-dessus de la porte insonorisée, la lumière rougeoyaient, signe que la chanteuse à l’intérieur était en plein enregistrement.

J’ouvris doucement la porte. Avec son casque sur les oreilles, Lola ne pouvait pas m’entendre. Mais ses ingénieurs du son, eux, qui avaient vue sur le studio à travers la vitre qui donnait sur la salle de régie, commencèrent à s’affoler en me voyant et me faisaient des grands signes sans oser taper sur la vitre pour autant… Sans non plus oser venir me chercher.

Je m’approchai par derrière la chanteuse à son micro à pas de loup et vins placer doucement mes mains sur ses yeux, plaquant mon corps contre le sien. Et je lui murmurai à l’oreille :

-Some Of Them Want To Abuse You…

Puis embrassai le creux de son cou.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Jeu 28 Juin - 21:21



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty






Je suis arrivé aux studios alors que le jour dormait encore. J’aime prendre possession d’un tel lieu alors que tout est encore tranquille. Être seule dans la pièce, en absorber les vibrations, me laisser imprégner de l’endroit… et y ajouter ma touche. Timmy Evans m’a bien dit que ce studio m’était réservé et je compte bien le mettre à mon goût à moi.  J’ai apporté avec moi, tout le nécessaire pour le rendre moins drabe et impersonnel. En premiers, des répliques de certaines de mes Unes les plus fracassantes, des affiches de mes concerts  d’un peu partout à travers le monde et bien entendu, mon parfum dont je vaporise allégrement la pièce avec.

Il manque encore bien des éléments pour mettre l’endroit à ma main, comme un éclairage plus tamisé, de plus belles draperies, un tapis indien, quelques tabourets rembourrés et des coussins, beaucoup de coussins!, et ce sera presque parfait.

Presque.

Il manque une fenêtre avec vu sur mon cher Central Park mais puisque c’est à Los Angeles que je dois me trouver pour m’assurer la participation de River Moriarty, je dois sacrifier cet oasis pour les beaux yeux de l’acteur. Le jeu en vaut la chandelle, du moins je l’espère.

Je me suis installé, donc, à même le sol, jambes croisées, me prêtant à une séance de méditation, rituel d’une importance capital pendant lequel je reste silencieuse pendant des heures. Immobile, respirant, faisant le vide complet. Pour une chanteuse aussi professionnelle que je le suis, il est impensable d’arriver en studio sans avoir préalablement préparé ma voix.  La méditation sert à ça. Je ferai ensuite mes vocalises quand les premiers  roadies et autres jetons de l’échiquier MTI arrivent et commence à perturber ma tranquillité, telles de vraies mouches à bétails.  Malheureusement, ils sont essentiel à la réalisation de mes albums, quoi que pour certains, ils pourraient être remplacés par cet espèce d’oiseau en bois dont le contrepoids suffit  à le faire toujours appuyer au même endroit.

J’atteins un niveau zen assez élevé d’une zen attitude quand je me fais déranger par le premier arrivé sur les lieux. Je n’ai pas besoin d’ouvrir les yeux pour savoir que je ne suis plus seule dans les parages. J’inspire profondément avant de me lever et, ignorant la salutation du roadie qui vient d’entrer, je commence sur le champ mes vocalises et autres exercices vocaux.  Je ne m’arrête que lorsque l’ingénieur de son, appelons-le Gus pour la forme, de toute façon je ne me souviendrai pas de son nom à la fin de la journée, non pas parce que je n’ai pas de mémoire de nom, au contraire, mais parce que pour moi, il n’est rien de plus qu’un accessoire de bureau.

Il me faut un long moment pour  accepter de débuter l’enregistrement de ma chanson. Il faut trop chaud, d’abord puis je demande de l’eau chaude additionnée de miel et légèrement citronnée pour  aider ma voix tout au long de la journée mais ce qu’on m’apporte ne correspond en rien a ma simple demande.

- Ce n’est pourtant pas compliqué ! De l’eau embouteillée certifiée pure, que vous passer dans la bouilloire avec une cuiller de miel et vous ajouter deux tranches de citrons. Savez vous au moins compter jusqu’à deux ?

Et je suis encore diplomate.

Je fini par obtenir un verre d’eau presque buvable et l’enregistrement débute donc. Pour mon plus grand soulagement, l’équipe est mieux formée pour ce qui est du travail en studio que pour prendre soin des artistes qui leur assure un gagne-pain.  Cependant, je ne suis jamais satisfaite des prises et  nous recommençons, encore, et encore.

- Personne ne sortira d’ici tant que je ne jugerai pas le résultat impeccable !

Une vie de famille ? Un rendez-vous chez le dentiste ? Rien à foutre ! Ma chanson sera parfaite un point c’est tout. Je reprends donc une nouvelle fois ma chanson, cette fois-ci sera la bonne.

Jusqu’à ce que deux mains se glissent sur mes yeux et que je sente, derrière moi, se plaquer un corps qui hante mes nuits depuis des semaines. Un corps que, bien que je n’ai pu en jouir qu’une seule fois, je reconnaitrais parmi mille. J’inspire profondément sentant ses lèvres se poser dans m on cou, tel le baiser d’un papillon. Et quand je me retourne, je lui saute littéralement au cou, plaquant mes lèvres aux siennes et l’embrassant jusqu’à ce qu’on finisse par manquer de souffle.

- Je savais que tu viendrais !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Sam 30 Juin - 22:03



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Une fois mes mains sur les yeux de Lola, une fois qu’elle avait cessé net de chanter pour me laisser prendre le relais au creux de son oreille, l’ingénieur du son avait alors osé frapper à la vitre qui nous séparait du reste de monde.

Je n’avais pas eu le temps de me retourner pour lui glacer le sang d’un regard, parce que Lola s’était retournée vers moi pour me sauter au cou et m’embrasser sans me laisser le temps de respirer. Je lui avais rendu ce baiser avec autant de fougue, me montrant directement intrusif et allant chercher sa langue de la mienne pour qu’elles s’enroulent sans savoir si elles s’apparentaient alors à deux serpents en plein accouplement ou si ça ressemblait plus à un python piégeant sa proie dans ses anneaux avant de serrer pour l’étouffer.

Sauf qu’on étouffait tous les deux… Et ce ne fut qu’à la limite de l’étourdissement qu’on brisa en même temps le baiser.

Mes yeux plantés dans ceux de Lola, j’eus un sourire carnassier quand elle affirma qu’elle savait que je viendrais.

-Je suis venu prendre ce que j’ai exigé à New-York : toi.

Je sentis, plus que je ne vis, du mouvement dans mon dos et me retournai brusquement pour fusiller du regard celui qui bougeait derrière moi de l’autre côté de la vitre insonorisée. Le technicien trébucha et faillit se planter et je ricanai.

Je me retournai vers Lola, baissant légèrement la tête pour la regarder à nouveau dans les yeux. Puis, sur un ton bas, d’une voix douce, mais ferme.

-Vire-les de cette pièce.

Je passai ma langue sur mes lèvres, faisant glisser mes doigts sur une mèche de ses cheveux, puis descendre encore pour caresser son décolleté du bout des doigts, puis tourner autour de son tétons gauche par-dessus ses vêtements.

-Maintenant.

Je me penchai vers elle, sourire aux lèvres.

-Sauf si tu veux qu’ils nous regardent…

J’embrassai sa joue, puis réitérai mon ordre. Lola était exigeante, une diva, la presse était unanime là-dessus. Mais ici, elle était chez moi, sur mon territoire. Et je comptais bien prendre largement le dessus sur elle. Pourquoi ? Parce que ça m’excitait d’être le seul à ne pas craindre la chanteuse.

Et c’était moi le patron, ici, à Los Angeles.

-Vire-les.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Dim 1 Juil - 19:19



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty






Je ne réponds qu’à l’impulsion de l’excitation que provoque la présence de River Moriarty à même mon studio chez MTI.  Je m’enflamme dès qu’il me touche, avant de me retourner et de l’embrasser avec toute l’avidité que le manque sévissant en moi depuis notre première rencontre officielle, celle là même où nous avons fait l’amour dans sa loge du Gary Goldman show, exige.  Un homme tel que lui n’est pas facile à remplacer dans les fantasmes de la femme que je suis. Même le léger divertissement avec North et Stone dans le jacuzzi du Bellagio et la cravate de Timmy Evans n’auront suffit à me le retirer de la tête.

Sa voix seule me suffit à me faire vibrer jusqu’en mon âme.  Je l’aurais reconnu parmi milles autres, quand il s’est plaqué contre moi pour reprendre avec mes propres paroles. River est venu prendre ce qu’il a exigé et dont je lui offre sur un plateau d’argent.  J’en suis déjà à défaire moi-même les boutons de mon chemisier alors que River se retourne brusquement avant de revenir à moi en m’ordonnant de les virer de la pièce.  

Étourdie par sa présence envoûtante,  je perds de précieuses secondes avant de réaliser qu’il parle de l’équipe qui est présente pour l’enregistrement de ma chanson. J’éclate ensuite de rire en  retirant mon chemiser pour me retrouver en soutien-gorge.

- On s’en fou  d’eux ! Ils sont aussi intéressant qu’un tas de vieilles capotes !

Je sais qu’ils nous entendent, et ça ne me fait ni chaud ni froid qu’ils puissent de plaindre à Timmy Evans que je ne leur porte pas la considération nécessaire à une bonne collaboration. S’ils se sentent  mal à l’idée de  nous voir s’envoyer en l’air, River et moi, ils n’ont qu’à quitter de leur propre chef le studio et ne revenir que lorsque j’en ferai la demande.

Mais River le l’entends pas ainsi, aussi, réitère t-il son ordre me faisant presque sursauter tant le ton est devenu aussi ferme que ce qu’il cache dans son pantalon. Hochant de la tête par l’affirmation, je me déplace d’un pas sur la gauche pour me faire voir du staff qui  sont toujours là à nous fixer comme des statues de sel et je leur faire signe de la main de déguerpir ce qu’ils sont  d’un pas lent, visiblement dégouté de comprendre que leur journée de travail, à endurer mes demandes, vient d’être réduite à néant. Tant d’effort pour si peu de résultat. Ils s’en remettront. Ou alors j’exigerai une nouvelle équipe, plus discrète et professionnelle.

- Voilà ! Tu es satisfait maintenant ?

Y’a intérêt ! Je ne détestais pas l’idée de leur offrir un spectacle unique.

Je charge  sur River le forçant à reculer jusqu’à ce qu’il se retrouve le cul sur le grand fauteuil que j’ai recouvert d’une étoffe riche que j’ai rapporté d’un voyage en Inde. Une valeur sentimentale inestimable.  Je grimpe alors sur ses cuisses, reprenant le baiser là où il fut interrompu, frottant ma poitrine contre son torse.

Ce n’est qu’une fois encore les poumons en panique par le manque d’air que je ne brise le baiser, retirant mon soutien-gorge, lui offrant ma poitrine comme divertissement.

- Je n’ai fait que penser à toi pendant toutes ces semaines ! T’as intérêt à assurer, Moriarty !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Mar 3 Juil - 17:28



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Je ricanai quand elle affirma que les personnes de l’autre côté de la vitre étaient aussi intéressantes qu’un tas de vieilles capotes. Ouais… mais je m’en foutais de ça autant que Lola se foutait d’eux. Et c’était justement parce qu’elle avait balayé mon ordre une fois qu’au final, et alors que mes yeux de glace étaient focalisés sur son chemiser qu’elle détachait, je lui ordonnai clairement de les virer du studio.

Pour ça… et parce que je ne savais jamais quand j’allais dépasser les limites. Et le jour où ça arriverait, mieux vaudrait qu’il n’y ait pas de témoin.

Elle avait sursauté, juste un peu, ce qui m’avait fait frissonner. Elle avait arrêté de déboutonner son haut et avait hoché la tête avant de se décaler légèrement pour regarder par-dessus mon épaule. Moi, je continuais de tourner résolument le dos aux ingénieurs du son.

Brave petite…

Il lui suffit d’un seul geste, alors que je posai ma main sur sa hanche pour déjà prendre une option sur son corps, pour que l’équipe technique déguerpisse… Mais tout en haut de la pyramide, même si c’était elle qui avait fait le signe, c’était moi qui avais donné l’ordre.

Lola m’offrit à nouveau son attention et je lui accordai la mienne en baissant la tête pour capter son regard alors qu’elle me demandait, comme pour sauver la face, si j’étais satisfait. Je souris, dévoilant mes canines pointues.

-Pas tout à fait.

Elle chargea et me poussa jusqu’à ce que je tombe en arrière sur un grand fauteuil. Je m’étais laisser faire, ne lui opposant qu’une légère mais frustrante résistance pour qu’elle doive pousser plus fort. Elle sauta à califourchon sur mes cuisses et ça me fit rire alors qu’elle frottait déjà sa poitrine contre le tissu de mon t-shirt…

Elle m’embrassa et je mordis sa lèvre sur la fin du baiser, sans me tracasser de marquer encore son visage ou pas. Je savais qu’elle n’aimait pas ça. Et je m’en foutais comme de ma première couche. Si j’avais envie de lui laisser des marques dans la figure, je ne me gênerais pas. Et encore moins si elle me disait de ne pas le faire.

Mais je n’éclatai pas sa lèvre qui glissa entre mes dents et que je gratifiai d’un coup de langue comme pour la soulager après l’avoir mordu. Même si je ne lui avais pas fait réellement mal… Pas d’entrée de jeu.

Elle dévoila ses seins à mon regard en m’ordonnant d’assurer.

-C’est à toi d’assurer. Si tu veux me voir revenir.

Je poussai de mes deux mains sur ses genoux pour la faire glisser du fauteuil et qu’elle se retrouve à genoux à terre, entre mes cuisses. Je me penchai vers elle en l’attrapant par les cheveux pour un long baiser avide, tendant son visage vers le mien…

Quand le baiser pris fin, j’ouvris brutalement les attaches de mon jeans, dévoilant à Lola l’objet de tous ses rêves et de toutes ses convoitises de ces dernières semaines.

Je me penchai encore pour lui murmurer ce que je voulais qu’elle fasse… Là. Maintenant. Même si ça semblait plus qu’évident.  

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Mer 4 Juil - 23:30



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty





De voir arriver River dans mon studio alors même que je répète la chanson  pour laquelle je le veux dans la vidéo est le summum plus que parfait que j’attendais ! Enfin, un peu de plaisir qui s’est fait injustement attendre depuis mon arrivée à Los Angeles.  La cravate de Timmy Evans étant malheureusement demeurée à son cou et non autour de mes poignets, j’ai dû alimenter mes fantasmes en me repassant  ma petite escapade dans la loge de River lors de notre passage au Gary Goldman Show.

Je suis déjà prête à lui sauter dessus, à m’offrir à lui en de torrides ébats qui laisseront autant de marques sur nos corps qu’au travers de la pièce mais River me freine pour que je vire nos spectateurs. La preuve qu’ils ne sont pas les crayons les plus aiguisés de la boîte ! Ils sont là plantés devant la vitre à nous regarder les yeux et la bouche grands ouverts, visiblement ne sachant pas où se mettre. Il me paraît évident qu’ils auraient dû songer d’eux même à sortir avant que je ne le désigne la porte d’un geste de la tête ponctué d’un regard assassin.

Et qu’il soit satisfait ou non je n’en ai rien à foutre, tant que je me retrouve à jouir entre ses bras, le moyen d’y parvenir m’importe peu.  C’est en poussant sur lui que je finis par le faire assoir sur le divan et moi, sur ses cuisses, face à lui, frottant mon corps au sien pour attisé la braise de ma passion. Le baiser est si intense que je suffoque bientôt et que je n’ai même pas la force de le réprimander au sujet de sa morsure.  Et lorsque je reprends mon souffle, c’est pour le provoquer encore plus l’intimant d’être à la hauteur de mes aspirations, ce à quoi il répondit en me chassant de ses genoux, m’embrassant de nouveau, puis, ouvrant son pantalon, m’offre son membre bien érigé pour mon plus grand plaisir.

- Ça tombe bien, j’ai très faim !

Et avant de s’attaquer à un homme tel que lui, vaut mieux en effet être en appétit !  Le faisant glisser entre mes lèvres, je parviens à peine à l’englober en entier tant la proéminence est  gigantesque ! Mais je suis Lola et je peux venir à bout de tout, même d’un sexe Olympien !

Je me mets donc à le branler, utilisant mes seins par moment pour l’exciter encore plus, la pointe de ma langue venant chercher  le bout de son érection.  Et quand mes seins ne suffisent plus au rythme que j’impose, ma main prend le relais, se refermant à peine complètement tout autour.  Ma salive coule abondamment pour aider le geste, et le bruit de succion que font mes lèvres atteignent des  sommets.

J’en gémis, son sexe entre mes lèvres, les faisant vibrer sur sa peau délicate. Mes ongles s’enfoncent dans ses cuisses et je grafigne,  appuie plus fort me soulèvement légèrement sur mes genoux. Je le veux en moi, je veux qu’il me prenne, qu’il me baise comme une bête furieuse.

À force de le sucer, j’en ai les lèvres qui sont devenues engourdies, presque insensible.  Je relève les yeux vers lui puis, sous l’impulsion, referme les dents sur son sexe, pas assez pour lelui faire mal mais tout de même assez pour le saisir.

- J’vais pas te sucer la queue toute la putain de soirée !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Ven 6 Juil - 21:34



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


J’avais chassé Lola de mes genoux, la faisant tomber à terre, entre mes jambes, sans me soucier plus que ça qu’elle puisse se faire mal. Bien au contraire. Mais son regard affamé alors que je lui livrais mon sexe érigé m’excita plus encore qu’une quelconque grimace qu’elle aurait pu faire sous le coup de la douleur.

Je passai ma langue sur mes lèvres, et après l’avoir embrassée en l’agrippant par les cheveux, la laissai me regarder et me dire qu’elle avait très faim… J’admirai ensuite son propre regard envieux qui dévorait l’objet de ses désirs, puis tirai sur ses cheveux pour la guider et lui faire comprendre que l’heure n’était plus à la conversation.

Lola me prit dans sa bouche, me faisant glisser entre ses lèvres, mais je ne lâchai pas prise pour autant sur ses cheveux… Pas au début.

Ma tête se renversa d’abord en arrière et si les roadies avaient laissé tourner l’enregistrement, tous les bruits de nos ébats allaient se retrouver sur bande magnétique, dont le premier long râle bestial que je laissai échapper.

Je tendis une jambe entre les cuisses de Lola, pour sentir son désir grandir à travers le tissu de ses vêtements. Je me crispai brusquement quand elle me prit en main pour entamer des mouvements fermes et rapides que mes hanches accompagnèrent bientôt.

Mes yeux se révulsèrent quand ses seins prirent le relais de sa main, sa langue chatouillant le bout de mon sexe à chaque mouvement.

Ma main qui tenait ses cheveux tomba sur le divan, presque inerte tant le plaisir me submergeait, comme en témoignaient mes gémissements et grognements de plaisir. Mais quand je repris le contrôle sur l’effet que me faisait Lola, je plongeai mes deux mains dans ses cheveux, prenant même le contrôle de ses mouvements, ne lui laissant plus le choix sur la façon de faire. La seule chose sur lequel elle avait le contrôle, c’était sur les marques qu’elle faisait sur mes cuisses.

Jusqu’à ce qu’elle menace de mordre et je tirai ses cheveux en arrière pour me tirer directement de ce traquenard, croisant le regard de la chanteuse qui protestait qu’elle n’allait pas faire ça toute la nuit.

Et c’était hors de question que je me remette dans sa bouche maintenant qu’elle m’avait montré que ça pouvait être dangereux… Couvert d’une fine pellicule de sueur, je ricanai avant de la lâcher, la poussant en arrière pour la faire reprendre une distance et en profitant ensuite pour me débarrasser de mon t-shirt et me mettre torse nu.

Je lui lançai mon t-shirt à la figure, l’aveuglant brièvement, le temps que je lui saute dessus, l’allongeant sur le sol du studio et me retrouvant à quatre pattes au-dessus d’elle, mon jeans et mon boxer entravant mes chevilles, mes Doc Martens ne me permettant pas de m’en débarrasser totalement.

Je me penchai pour mordiller ses seins pendant que, d’une main, je détachais brutalement les attaches de son pantalon, en cassant la fermeture éclair et un bouton qui sauta.

-Ça tombe bien… J’ai d’autres plans.

Je baissai son pantalon, dévoilant un sous-vêtement qui ne fit pas figuration longtemps. J’en empoignai les élastiques et tirai pour qu’ils cassent et claquent contre sa peau. Quand il n’y eut plus d’entrave à mon plaisir, j’offris un sourire carnassier à ma partenaire de jeu… Et la retournai en la prenant par les hanches, m’agenouillant derrière elle… avant de la prendre sans aucune cérémonie.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Dim 8 Juil - 20:13



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty





Pour l’instant, ça m’amuse de sucer River parce que j’en avais autant envie que lui et parce que je sais par expérience que de commencer de cette façon réchauffe un homme et assure qu’il puisse ensuite tenir pour un petit bout, du moins le temps de nous rendre la politesse.  Alors je m’applique, y allant de mes meilleurs atouts pour le rendre complètement dingue. Telle une petite chose inoffensive, il laisse tomber sa main sur le canapé, signe visible qu’il y prend goût et commence à abdiquer.  Mon amant est cependant coriace et visiblement pas prêt à abdiquer alors que moi, je me lasse déjà de cette cajolerie et que j’ai moi aussi envie de prendre mon  tour.

Je lui signifie en lui faisant croire que je vais le mordre et sa réaction est sans équivoque. River a peur pour  cette partie si importante de son anatomie. Il tire férocement sur mes cheveux me faisant lâcher prise et me propulse au sol avant de me lancer au visage son t-shirt puis me rejoins au sol. Je vois à son air qu’il n’a pas apprécié ma petite menace et qu’il est prêt à passer à la suite.

River ne fait qu’une bouchée de mon pantalon et de ma culotte, faisant sauter l’élastique, sa spécialité, sous toute vraisemblance.  J’en grogne d’excitation, sachant très bien que je viens de réveiller la bête.  River est un amant exceptionnelle et notre seule et unique performance à hanté mes nuits. La hâte de récidiver à dictée toutes mes initiatives, me conduisant ici même à Los Angeles. Les efforts commencent à payer.

River me retourne entre ses mains comme si je n’étais rien d’autre qu’une vulgaire poupée de chiffon et, tout aussi facilement, il me pénètre me projetait brusquement vers l’avant.  J’en cris de surprise, de plaisir mais aussi de douleur. Il y va sans ménagement, pesant sur moi et je peine à rester à 4 pattes, la paume de mes mains frottant contre la moquette du studio.

River n’est pas tendre et c’est ce qui fait la différence entre lui et les autres amants que j’ai eu dans ma vie. Tous des hommes de second ordre, sans importance, sans couleur et sans saveur. Aucun d’antre eux n’ont su comment m’amener au sommet du plaisir comme le fait River. Sa dureté tant physique que psychologique  me tiens en haleine. Je vis un véritable suspense à chacun de ses coups de bassin. Ses doigts s’enfoncent dans mes hanches, m’arrachant  de nouveaux cris de surprise et de plaisir.

- RIVER !!  RIIIIVEEER !!!!

Mon souffle se fait de plus en plus court. Ma peau transpire et je cherche désespérément à me retenir en enfonçant mes doigts dans le tapis. Mon dos s’arque dans une courbe presque impossible et je pousse contre le bassin de River avec mes fesses, cherchant à le dégager de là.
J’en veux encore plus, que ça dure des heures.

Forçant de toutes mes forces, je  pousse en allongeant mes bras contre le sol et fini par me soustraire à son emprise, je regardant alors que je respire rapidement, passant une main dans mes cheveux.  Nous nous regardons, comme deux chiens de faïences, comme si nous cherchions à savoir lequel de nous deux relancerait les hostilités.

Je m’élance, à peine ai-je pu inspirer deux bonnes fois, grimpant sur lui pour l’embrasser furieusement.  


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Ven 13 Juil - 17:48



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Lola sous moi, son dos contre mon torse luisant de sueur, je la projetai vers l’avant au moment de la faire mienne sans aucune cérémonie. J’avais réussi à faire venir la chanteuse jusqu’ici et je savais que c’était pour ça qu’elle était venue plus encore que pour user de mon image dans ses clips. C’était ça qu’elle voulait et s’il y avait quelque chose que j’étais prêt  à lui accorder, c’était ça.

C’était peut-être la seule et unique chose que je voulais bien lui accorder, d’ailleurs. Parce que la posséder était également ce que je voulais. Alors qu’elle voulait que je la possède, comme en témoignaient ses cris qui déchiraient le studio sans qu’on sache réellement s’il s’agissait de cris de plaisir ou de douleur. Elle hurlait mon nom et ça provoquait en moi de grands frissons de satisfaction.

Elle avait tout intérêt que le jour n’arrive pas où je considèrerais que j’aurais pris tout ce qu’il y avait à prendre. Parce que ce jour-là, ce serait dangereux, pour elle comme pour moi. Parce que ce jour-là, je n’en voudrais plus, mais je ne pourrai me résoudre à ce qu’un autre puisse l’avoir.

Alors soit Lola le sentait, soit elle avait bien compris comment jouer à ce jeu pour tenir longtemps. Car alors que je la pilonnais suffisamment fort pour nous faire avancer lentement mais sûrement sur la moquette au travers du studio d’enregistrement, alors que je pensais la tenir et atteindre l’extase et la libération avec mes mouvements de bassin de plus en plus brutaux et insistants, la retenant par les hanches alors qu’elle tentait de s’échapper. Plus elle poussait, plus je revenais fort et profondément en elle.

Seulement, alors que j’approchais de l’orgasme, perdant brièvement le contrôle et le plaisir diminuant la force dans mes mains, elle arriva à me projeter en arrière, me retirant d’elle pour s’éloigner un peu, à quatre pattes sur la moquette…

Surpris, d’abord debout sur mes genoux, mon sexe dressé comme jamais, je la regardai les lèvres luisant du plaisir que j’avais déjà pris. Je me laissai retomber sur mes mains, à quatre pattes tout comme elle pour lui faire face, la fusillant de mon regard de glace avec un sourire carnassier. Je grognai :

-J’avais pas fini.

Elle s’élança sur moi et j’encaissai le choc sur une épaule, me redressant sur les genoux pour répondre à son baiser aussi furieux que si elle avait décidé de me mordre. Je rigolai contre ses lèvres en la griffant tout de long de son dos.

Puis, je la plaquai au sol à nouveau, allongée sur le sol, moi sur elle. J’entravai ses poignets et serrai fort jusqu’à ce que je puisse sentir son pouls à même ses poignets. Je maintenais mon bassin et mon sexe suffisamment loin pour qu’ils ne lui soient pas accessible facilement.

Je la regardai dans les yeux.

-Viens me chercher.

Il allait falloir qu’elle se projette, s’accroche avec ses jambes, arque son dos… Et si elle accédait à mon désir, alors seulement, je la prendrais encore.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Ven 13 Juil - 22:37



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty




C’est du sexe comme je l’aime. C’est brutale, torride et ni lui ni moi sommes prêt à faire la moindre concession. Je le sentais, tout comme je l’étais moi, sur le point d’atteindre l’orgasme mais je ne l’entendais pas ainsi. J’en ai rêvé des nuits entières, pendants des semaines ! Hors de question que ça se termine en deux ou trois coups de bassins ! La petite mise en scène mielleuse dans sa loge lors de notre apparition au même talk show m’a mise en appétit.

Maintenant, il est temps qu’il me montre de quel bois il se chauffe !

Nous nous regardons un moment, évaluant les possibilités, comme deux fauves en ruts, prêt à l’assaut. C’est un combat au corps à corps et si physiquement, River est plus imposant et plus fort, moi, je suis agile, traitre et rusée. À nous deux, nous formons un duo parfaitement agencé.
Je m’élance sur lui, avec l’envie furieuse de remettre ça. River me bloque d’un cou d’épaule mais prend mes lèvres avec la fougue nécessaire à ce stade, griffant même mon dos. J’arborerai fièrement ces marques demain ! Je les regarderai dans le miroir en me dandinant du cul, et qui sait si je ne les exhiberai pas aux yeux curieux du public en me pavanant dans une robe dos nue.

River est un adversaire de taille. Il m’anticipe bien et le prouve a nouveau en me plaquant au sol, me maintenant  aisément par les poignets, serrant assez fort pour les engourdir. La peur me gagne aussi rapidement qu’un regain d’excitation. Ma respiration accélère faisant se soulever ma poitrine.  Mes jambes, écartées, passent de chaque côté de ses hanches qu’il tient hors de ma portée.  Je grogne de mécontentement, soulevant mon bassin en courbant mon dos mais il demeure trop loin et la façon dont il me nargue ne me rend que plus furieuse et déterminée à l’obtenir.

- Je t’aurai !

Je pousse avec mes fesses pour me propulsé, si je puis dire, un peu plus a l’avant jusqu’à ce que je sente ses genoux contre le bas de mon dos. Je me démène comme une forcenée bien entêté et décider à le ravoir en moi. C’est un véritable combat acharné que je livre et il ne me donne aucune chance d’y parvenir.

- ARGHHH !!!!

Qu’importe, je parviens à l’enserrer de mes jambes et petit à petit, à rapprocher mon sexe luisant de mon excitation du sien en remontant toujours un petit peu plus mes pieds dans son dos.  Le mien me fait souffrir, l’effort est épuisant. Mais je sais que de me voir lâcher prise le rendrait trop fier de sa manœuvre.  Poussant encore plus fort, j’arque mon dos, criant de rage  et  frotte mes lèvres intimes contre son érection.

- J’y suis ! Donne m’en encore !

Je le regarde, les yeux brillants à la fois de rages et de désir. Je ne peux humainement pas faire plus que ça sans risquer de me rompre le cou.  Je tire sur mes poignets, tentant de me dérober à son emprise.  

Je cris plus fort croyant presque ‘il va me lâcher. Je le giflerai dès mes main libre et à la première occasion !

- Vas-y, merde ! Baise moi comme une bête, fait pas semblant !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Lun 16 Juil - 20:20



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Lola était une petite panthère vicieuse, mais certainement pas farouche. Des hommes, elle en mangeait certainement trois au quatre dès son réveil. Mais je ne faisais pas partie de ces hommes-là, je n’étais même pas toujours sûr d’être un homme quand j’avais cette impression que quelque chose de très puissant gigotait, se tortillait au fond de moi…

Et je n’allais rien lui concéder, pas sans qu’elle doive se battre et souffrir pour l’avoir.

La maintenant fermement par les poignets, j’étais à la fois suffisamment éloigner pour qu’elle puisse admirer mon excitation et l’objet de son désir et aussi pour qu’elle ne puisse pas m’atteindre facilement. J’avais envie d’elle, de la faire mienne, de la sentir se soumettre à moi au moment où je la mènerais à l’orgasme.

Mais j’étais aussi assez en contrôle pour ne pas céder simplement à cette pulsion. Pas encore.

Ses petite mains dont je serrais les poignets devenaient rouges violacées petit à petit.

Furieuse, autant de frustration que de désir, Lola commença à se projeter vers l’avant… Enfin, elle projetait son bassin, le reste étant immobilisé au sol. Je rigolai de la voir essayer, tenter encore et encore, jusqu’à ce qu’elle finisse par son contorsionner douloureusement, son envie prenant le pas sur toute douleur que cette position inconfortable pouvait lui faire endurer.

Ses jambes se nouèrent autour de ma taille, elle grogna pour y arriver me faisant rire plus fort. Ses lèvres intimes finir par venir embrasser fougueusement mon sexe, essayant de le dévorer, affamée qu’était Lola. Fière de son coup, son regard brilla alors qu’elle m’ordonnait de lui en donner encore. Je ricanai, ondulant du bassin pour que mon sexe caresse le sien juste assez pour la rendre encore plus folle qu’elle n’était.

-Je ne suis pas celui qui nous a interrompu.

C’était elle qui m’avait retiré de là où j’étais… Et elle venait d’en payer le prix.

Et je n’avais pas fini.

Elle m’ordonna de la baiser. Je lâchai automatiquement un de ses poignets pour la gifler et lui rappeler que c’était à moi de donner les ordres et lui interdire de le faire. Mais elle fut plus rapide et plus vicieuse que moi et ce fut ma joue qui chauffa… J’avais même eu l’impression de sentir la chaleur du coup avant d’avoir entendu le « clac ! ».

Je grognai, la regardant dans les yeux, furieux, mon érection me donnant l’impression de prendre encore en expansion et peut-être, sûrement, que c’était le cas.

Je rattrapai sa main, la plaquai à nouveau au sol en grognant toujours, comme un long feulement…

Je reculai un peu mon bassin, mais uniquement pour mieux revenir, fort et en elle, sans prévenir, me mettant à la pilonner sans vergogne. La baisant sans me rendre compte que je faisais exactement ce qu’elle venait de m’ordonner de faire.

Mais si elle était vicieuse, je l’étais plus qu’elle encore et je n’avais pas encore dit mon dernier mot, attendant qu’elle fonde sous mes assauts pour la prendre en traître.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Mar 17 Juil - 20:54



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty





À moi les abdos d’enfer après avoir autant forcé pour renouer le contact charnel avec River dont le visage se contorsionne d’un plaisir sadique à me voir souffrir pour y parvenir. Je suis déterminée et entêtée. Je le veux et je l’aurai. Peinant, jurant et souffrant, je finis par me rendre assez prêt pour que son sexe flirt de nouveau avec le mien.

Je suis en colère autant que je suis excité.

River est l’homme qu’il me faut. Il a autant de fougue que j’en ai. Il vibre par en dedans avec une hargne, une force et une détermination incomparable. Il n’est pas faible comme ces hommes laites qui se croient au dessus de tout. Les Daniele Ricci et Howard Stone de ce monde. River est vrai et authentique.

C’est ce que je veux.

Ce dont j’ai besoin.

Avançant mon bassin, me tenant en équilibre dans une position aussi précaire que périlleuse,  je lui ordonne d’achever la besogne. Mon sexe pourrait bien se passer du sien, trouver à se soulager avec n’importe quel objet phallique.  

Furieuse de son inaction, je le gifle alors même que j’ai l’impression que c’est ce qu’il s’apprêtait à faire. Ta tête de River tourne légèrement sur la gauche alors que ma main, toujours dressée à la hauteur de son visage m’élance. Le moment de surprise passé, River saisi brutalement ma main fautive avant de me plaquer au sol et de me pénétrer sauvagement. Je ne voulais pas moins de lui ! Ses coups sont rapides, intenses. Je sens entre mes cuisses comme un effet de combustion. Il n’y a pas de fumée qui sort mais c’est tout comme.

Je cris de plus en plus fort, faisant mes cordes vocales s’irriter. Et, sentant combien  tout est sur le point d’imploser, je ris. Parce que j’ai eu ce que je voulais. Parce que  le visage contorsionner de River est un parfait mélange de rage et de plaisir.  Je ris parce que je me rends compte qu’on peut nous entendre, les micros ayant été laissé ouvert. Je le vois par la lumière rouge qui reflète dans la vitre du studio.

L’orgasme est aussi puissant que je l’anticipais.

Nous sommes couverts de sueur et de marques.

Me dégageant de lui, je roule sur le sol pour me retrouver  sur le ventre, puis de nouveau sur le dos, fixant le plafond tout en cherchant mon souffle. J’ai la tête qui tourne, probablement parce que mon sang se répand de nouveau uniformément dans mon corps après être demeurer longtemps  dans une position complètement absurde puis déployant des efforts physiques olympien.

Je tourne la tête pour regarder River.

- Je veux cette intensité là dans mes vidéos ! Je veux que les gens voient ça et en tremblent d’excitation !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Ven 20 Juil - 18:48



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Elle m’avait frappé ! Ça avait claqué tellement fort que le son avait dû être enregistré par les micros qui nous entouraient, bien clair par au-dessus de nos respirations saccadées et grognements hargneux de plaisir.

Elle perdait rien pour attendre.

Je la pris, puisque c’était quand même pour ça que j’étais venu, accédant à son désir, exécutant son ordre bien malgré moi, esclave que j’étais de mes propres pulsions. Il n’y eut aucune douceur dans mes mouvements, comme si je voulais lui faire autant mal que plaisir. Et elle adorait ça ! Elle adorait ça et elle me faisait adorer ça au point que ça pourrait en devenir dangereux.

Combien de temps tu vas pouvoir te retenir, River ?

Quand est-ce que tu iras trop loin ?

Elle criait et plus elle criait, plus je donnais, plus j’y allais fort. La sueur dégoulinait de mon dos immaculé, mon sexe allait et venait en elle comme si je voulais la déchirer. La faire mourir d’extase dans d’atroce souffrance, si c’était possible.

Ma respiration n’en était plus vraiment une, c’était comme un long râle ininterrompu uniquement nuancé par les mouvements que je faisais, maintenant fermement Lola au sol. Son bassin seul était relevé vers moi pour pouvoir me garder en elle dans une position très inconfortable pour elle et extrêmement excitante pour moi.

Et comme seul mon plaisir comptait…

Elle atteignit l’orgasme et son cri me vrilla les oreilles en même temps qu’il provoqua ma propre petite mort.

J’allais me retirer directement, sans aucune cérémonie, comme nos ébats avaient commencé, mais elle m’anticipa et me sorti tout aussi brutalement d’elle. Je me laissai choir sur le riche tapis persan au sol, les yeux ouverts, mon torse se soulever rapidement et très fort…

Le regard de Lola croisa le mien… Il y avait de la satisfaction dans les yeux de Lola alors que dans les miens, il n’y avait que l’étincelle de celui qui a obtenu ce qu’il voulait et est prêt à passer à autre chose, jusqu’à la prochaine fois.

Lola parla, affirmant que ce que nous venions de faire, c’était ce qu’elle voulait dans ses vidéos.

Sauf que… Je n’en avais strictement rien à foutre de savoir ce qu’elle voulait. Nous avions un deal. Elle était venu à Los Angeles me retrouver, elle aurait ses vidéos.

Brusquement, je l’attrapai par les cheveux, tirai et plaçai mon visage à quelques centimètres du sien, la regardant droit dans les yeux.

J’étais resté sur son « Baise-moi. »

-Ne me donne pas d’ordres.

Je tirai un peu plus fort, la faisant reverser la tête en arrière.

-Jamais.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peyton Davis


Messages : 136
Date d'inscription : 20/08/2017
Age du personnage : 25
Localisation : Hollywood


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Mar 24 Juil - 0:04



Sweet Dreams
ft.  River Moriarty





Mon cœur bat si fort qu’il m’en fait presque mal. Aucun homme dans ma vie n’a su être à la hauteur de mes attentes avant que je ne rencontre River Moriarty. Depuis, je ne fais que rêver et vouloir encore plus de lui. Ce type a tout pour me combler, je le sens, je le sais ! Je l’ai longtemps cherché, passé des nuits entières à l’espérer et maintenant je l’ai trouvé ! Il est aussi brutal qu’un animal sauvage et je veux être pour qui il hurlera à la lune.

Je reste un moment à chercher mon souffle, étendue mollement de tout mon long sur le tapis de mon studio. Je voudrais que les sensations de l’orgasme ne cessent de se répercuter au travers de mon corps tellement je n’en ai jamais ressentis un aussi intense.

C’est exactement ce que je recherche, niveau intensité, pour mes vidéos. Je veux que le spectateur regarde et en reste bouche bée. Qu’il ressente avec un envie consumé, une certaine jalousie et que ça lui donne envie de s’envoyer en l’air toute la nuit. Le genre de vidéo qui choque mais de laquelle on n’arrive pas à détourner les yeux.

River m’attrape brutalement par les cheveux me forçant d’abord à le regarder dans les yeux en me crachant au visage que je n’ai pas à lui donner d’ordre. Sa poigne se resserre me faisant courber l’échine. Je ferme les yeux, fronçant de douleur les sourcils et portant mes mains aux siennes pour le faire lâcher prise.  

Je ne vais pas m’excuser de l’avoir fait alors qu’il a prit son pied !

- Lâche-moi River !!

Je lui claque les mains des miennes mais il ne lâche toujours pas et je me retrouve bien vite à genoux, toujours captive de sa poigne autoritaire. Ce n’est que là, quand mes cheveux menacent de lui rester en main qu’il fini par me lâcher et que je me recule pour toucher mon crâne, comme si je voulais m’assurer que mes cheveux étaient toujours en place puis je reviens sur lui, le marteler avec mes poings au niveau du torse.

- Tu m’as fais mal mon amour ! Tu m’as fait mal !

Je hurle de rage mais quelque part, j’ai aimé ça. Et ce que je fais là, de le frapper même si je ne lui fait pas forcément mal, c’est un peu pour le provoquer encore plus. C’est comme un cercle vicieux dans lequel nous nous sommes empêtrés en connaissance de cause.  Le sexe qui fait mal, qui laisse des traces, j’en suis accro, visiblement, lui aussi.

- Je te donnerai autant d’ordre que je voudrai, parce que t’aime ça autant que tu aimes me faire mal !

Et tant qu’il me laissera mener la danse, il pourra me faire absolument tout ce dont il a envie.

Me mouvant langoureusement, je m’installe a nouveau sur ses cuisses quand il est en position confortable, je m’installe sur tes cuisses, mes pieds de chaque côté de ses hanches et je ramène ses mains à ma poitrine tout en le regardant dans les yeux.

- Tu ne peux pas nier avoir envie de mon corps autant que j’ai envie du tiens. Ça peut –être un parfait comme collaboration, si tu en as envie… je crois que tous les deux nous pouvons y tirer avantage, t’en pense quoi ?

Sauf que je n’attends pas sa réponse pour lui enfoncer ma langue dans sa bouche et de l’embrasser avidement.




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 218
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   Mar 7 Aoû - 17:15



Sweet Dreams…
ft. Peyton « Lola » Davis


Je n’avais fait que retarder l’échéance, car je n’allais pas la laisser s’en sortir comme ça. Et après avoir calmé le désir et l’impatience qui me consumaient douloureusement, je l’avais attrapée par les cheveux. Et j’avais tiré fort.

Je ne voulais pas qu’elle me donne des ordres et encore moins lui accorder ce qu’elle voulait par des pulsions incontrôlables. Céder, je pouvais le faire car c’était à moi-même et non à elle que je cédais. Mais je devais le lui rappeler ensuite.

Elle frappa sur mes mains mais je ne lâchai pas prise, ne faisant que sourire plus largement encore. Je ne lâchai que lorsque je l'eus décidé, un peu avant que sa souffrance ne me mène à un second orgasme, quelques-uns de ses cheveux me restant collés entre les doigts. Je les regardai avec fascination, ces fins fils tissés d’or brillant, jusqu’à ce que Lola ne reprenne contenance et me martèle le torse en hurlant que je lui avais fait mal, ce qui provoqua mon hilarité.

-Mon amour ?... Tu as aimé ça.

Au point justement qu’elle m’appelle par ce surnom tendre tout en hurlant de rage. Elle avait tellement aimé ça qu’elle annonça qu’elle me donnerait encore des ordres, quand elle le voudrait, jouer à tenter le diable. C’était ça qu’elle aimait, plus que la douleur.

C’était un jeu. Un jeu dangereux.

Un jeu auquel je voulais jouer aussi.

J’attrapai brusquement son cou d’une main, menaçant, mais sans serrer, avant de rire, d’un rire presque complice.

Je la lâchai pour la laisser bouger, ma langue passant sur mes lèvres avec gourmandise tandis qu’elle s’installait sur mes cuisses. Mes mains la caressèrent, suivant avec un ravissement comblé les courbes de son corps et les marques que j’y avais imprimées comme autant de preuves de ma possession.

Mes yeux quittèrent son corps pour trouver les siens alors qu’elle établissait les bases d’une collaboration entre nous. Mes mains, elles, cherchaient à se substituer aux siennes sur ses seins. Elle m’embrassa avec une fougue frôlant la rage et, essoufflé quand le baiser pris fin, je répondis avec un sourire mauvais, ses seins enfin entre mes mains.

-Montrons au monde la beauté de ce que l’humanité a de pire.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet Dreams...[HOT!] [PV Peyton][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♬ ♪ Sweet Dreams [Sacha] [x]
» [1750] sweet dreams[Adrix]
» Sweet dreams are made of you ♦ Dalia
» Sweet dreams always burn - Alpina Docharty
» (Tear) sweet dreams are made of this.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Studios de MTI-