AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Eddy Cort


Messages : 2047
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Dim 8 Juil - 17:53



Girls' Powers…
ft. Livia Cortez & Delta Tyler


Rien que le premier trajet, c’était déjà du pur délire !

Déjà, j’appréhendais pas parce qu’on se rendait à la Death Valley en bus et pas en avion. Ça me faisait un stress en moins et pas des moindre. Puis fallait voir le putain de casting qu’il y avait dans ce bus !

Déjà, y avait Roadtramp et à nous seul, on faisait plus de bruit qu’une classe entière de gosses de 8 ans. On chantait, on se lançait des canettes de bière, on faisait semblant d’être déjà sur scène.

Puis il y avait Livia, qui participait à la fête avec nous, dans le même bus estampillé BSC. J’avais même pris quelques bouteilles de grenadine pour qu’elle puisse boire avec nous. En buvant quelques gorgées puis en en mettant un peu dans les canettes, ça passait… Enfin, on en avait foutu partout au début parce qu’on avait voulu secouer pour mélanger mais ça avait moussé à mort !

A l’avant, Jack Perry et Daniele Ricci parlaient entre manager, Perry essayant de temps en temps de nous dire de pas faire ça ou de pas faire ci, qu’on allait salir le bus et tout… Bref, c’était un gros casse-couilles. Mais Livia l’aimait bien quand même. Moi, le seul truc que je partageais avec lui, c’était ma peur de l’avion.

Daniele, lui, se la pétait, avec ses lunettes de soleil colorées sur les yeux et son style vestimentaire bizarre, ses pieds sur le tableau de bord.

Puis il y avait le chauffeur, un roadie, qui… conduisait. Mais bon, c’était un peu ce qu’on lui demandait de faire aussi.

Je savais qu’une fois arrivés, on retrouverait Delta et les Tiny Suicides parce qu’elle m’avait dit qu’elles seraient engagées comme roadies comme lors de la dernière tournée. Mais Daniele m’avait appris dans le bus qu’elles feraient également un concert après le nôtre ! Un petit concert qui serait une sorte d’after pour le public. J’étais content de ça parce qu’elles le méritaient !

Mais quand j’avais demandé à Lele si elles avaient enfin signé chez BSC, mon manager m’avait dit que non. Accroché à son siège, soufflant un relent de bière dans sa figure, je lui avais demandé comment ça se faisait alors qu’elles puissent jouer après nous.

Et là, il m’avait sorti son sourire Made In Ricci et m’avait répondu : « Parce que je suis Daniele Ricci et que je peux le faire. »

Ça m’avait fait rire… Et comme tout le reste m’échappait complètement, j’étais retourné jouer avec les autres à l’arrière du bus, jusqu’à ce qu’on arrive à l’hôtel.

Quand on était descendus du bus pour décharger nos bagages, j’avais remarqué que Livia avait un sac plus gros qu’elle alors que moi, j’avais qu’un sac de sport avec juste quelques fringues, un rasoir, un pot de mousse à raser quelques slips… Et c’était tout…

Lors je m’étais approché d’elle en rigolant.

-On échange, Livia. Toi tu prends le petit sac du grand type et moi, je prends le gros sac de la petite chose.

La vie… n’a aucune logique. Comment une aussi petite créature que Livia pouvait avoir besoin d’autant de choses quand moi, qui la surplombait de plusieurs têtes, j’avais juste besoin d’un sac de sport…

Mais bon… C’était comme ça.

Je portai donc le sac de Livia, jusqu’au check-in puis, on partit en quête du couloir qui nous était réservé. Livia marchait à ma hauteur et les autres suivaient derrière en se faisant bien remarqué. Je souris à Livia :

-Bah tu sais, si Jack est trop chiant, tu pourras toujours venir squatter dans notre chambre. Ce serait fiesta full time !

Et le manager aura beau s’égosiller tant qu’il voulait, essayer de nous imposer un couvre-feu, il pourrait toujours se brosser ! Surtout que pour bien faire, Daniele avait mis la chambre de Livia et Jack entre celle qui serait occupée par les Tiny Suicides et la nôtre. Je vous raconte même pas la foire que ça allait être dans le couloir !

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica


Dernière édition par Eddy Cort le Jeu 16 Aoû - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 720
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Dim 8 Juil - 23:29



Girls’Power…
ft. Meg Tylet & Eddy Cort





J’aurais donné tout ce que je pouvais pour retarder le moment de grimper à bord de ce bus. Non pas que la tournée ne m’emballe plus mais bien parce qu’avec Julian, nous partageons maintenant son secret et qu’il m’est pénible de le laisser seul maintenant que je suis au courant de la situation. Je me sens presque comme la pire des sans cœur et ça rend mon humeur exécrable. Jack a bien tenté de me tirer les vers du nez mais je crois qu’il a tôt fait de mettre ça sur le fait que mon petit ami n’a pu venir comme je l’espérais, pour le lancement de la tournée.

Ça m’arrange qu’il croit ça car je ne crois pas être en mesure de lui mentir encore longtemps s’il devait continuer de me questionner.  Jack aurait été de bon conseil mais j’ai juré à mon petit ami que je ne le dirais à personne sauf s’il me l’autorisait. Et, comme il ne l’a pas fait, je me sens comme coincé entre ma promesse et ma volonté de l’aider. Pour me sentir complètement inutile, je ne pouvais faire mieux !

Julian et moi avons cependant pu passer la nuit ensemble et je lui ai promis, entrelaçant nos doigts, avant de s’endormir dans les bras l’un de l’autre que je lui écrirais et téléphonerais chaque fois qu’il m’en serait possible. Je sais que Monsieur Hughes râlera s’il s’avère que je passe un appel en plein cœur de la nuit mais qu’il ne nous en tiendra pas rigueur.

Au moment de grimper dans le bus,  je retrouve ma bonne humeur quand je constate que, qu’importe notre âge, y’a rien qui change à ce niveau là. Les  studieux s’assirent devant en l’occurrence Jack et Daniele Lele Ricci, et les plus dissipé  tout au fond. Et moi,  bah, je cherche encore ma place au milieu de tout ce beau monde alors j’opte d’abord pour le juste milieu. J’ai amené quelques travaux que m’a remit Monsieur Maguire, un sourire mauvais sur les lèvres, ainsi que mon journal et quelques pastels questions de passer le temps. Seulement, toutes mes bonnes intentions sont rapidement mises à l’épreuve puisqu’Eddy vient me chercher à même ma banquette pour me ramener vers l’arrière avec le reste de la troupe.

La fête bat déjà sont plein avant même que nous ayons franchis les limites de la ville. Jack, a deux ou trois reprises remonte le long des sièges pour nous demander de nous calmer mais c’est comme donner un coup d’épée dans l’eau. Et chaque fois, quand il arrive, je passe ma canette de bière rehausser de grenadine par derrière moi pour que Clepto l’a prenne subtilement.  Nous pouvons de rire, continuant de gueuler comme des cons alors que le bus bouffe ses kilomètres de bitume.

Quand enfin ( ou déjà?) il s’immobilise, nous avons droit à quelques consignes de bienséances avant de pouvoir descendre du bus et, une fois sur le trottoir, je m’étire paresseusement, passant mon sac en bandoulière par-dessus mon épaule avant de me diriger pour attraper mon immense valise. J’aurais pu m’y cacher avec Maximo et Rosalyn et même avec Julian tellement elle est énorme ! Mais mes manuels scolaires, mes vêtements, différentes paires de chaussures, mon étui a guitare, et… mon ourse en peluche ainsi que mon oreiller – même si Jack n’a cessé de me dire qu’il y en avait dans tous les hôtels, ça me prend le mien ! – prend beaucoup de place et ce, même si j’ai roulé mes vêtements et que j’ai mis mes chaussettes en boules dans mes chaussures et que j’ai utiliser tous les trucs de mamita pour réduire au maximum l’espace.

Eddy s’approche de moi avec une offre que je ne peux refuser.

- Tu parles que j’accepte ! Merci Eddy !

Son sac me laisse perplexe. Il y a voyager léger et voyager les mains vides ! S’il avait lui aussi rouler ses fringues, je crois que le contenu de son bagage aurait tenu dans un sac banane attaché à sa taille !

Jack me donne quelques nouvelles consignes concernant les chambres et me laisse monter avec Eddy prétextant avoir quelques détails à voir mais je le soupçonne de chercher un téléphone pour déjà prendre des nouvelles de sa bien aimée.

Une fois à l’étage qui nous est réservé, je souris en constatant que la chambre que je partage avec mon manager est voisine de celle d’Eddy et de ses potes ! C’est en éclatant de rire que je réponds par l’affirmative à Eddy que je n’hésiterai pas une seconde à me faufiler dans la chambre voisine en cas de détresse.

- Mais je ne crois pas que Jack s’opposera tant que ça tant que ça ne tourne pas à l’orgie ! Là, par contre je crois que c’est moi qui m’enfuirai !

J’ouvre la porte de ma chambre que pour le laisser déposer mon bazar dans l’entré de ce qui me semble être une immense suite puis je le  suis dans la sienne qui est tout aussi impressionnante que la mienne.

- Wow …  Ils ont mis le paquet ! Tu crois qu’on aura toujours droit à ce genre de chambre ?

Je suis déjà à fureté partout pour voir ce qui peut se cacher dans les tiroirs et derrières les portes des placards. Sauf pour le menu du room service et une bible, je ne trouve absolument rien.  Cependant, un petit réfrigérateur déborde déjà de bière et de sprite.

- Chouette ! J’t’en prend un !

Sans attendre, je craque le dessus de la canette et j’en bois une longue gorgée et, regardant Eddy, le laisse sortir un rot bruyant avant d’éclater de rire.

- Pas besoin de bière, je sais faire encore mieux que vous, pas mal hein !



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meg "Delta" Tyler


Messages : 84
Date d'inscription : 02/05/2018
Age du personnage : 19
Localisation : High

Who Am I?
Birth place: Don't know
Je suis: lunatique, punk, rebelle, tox
Song: Welcome to the Jungle !


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Sam 28 Juil - 2:52

Entre les roadies officiels et certainement plus efficaces que nous plus Roadtramp et Livia, il n’y avait plus de place dans le bus ni dans les camions. Du coup, mister Ricci nous avait donné carte blanche - et carte de crédit - pour nous rendre à la Death Valley. Alors tant qu’à faire, on avait loué une petite Ford Mustang Shelby GT500 cabriolet de 67 rouge avec les bandes blanches typiques sur le côté. Et nous voilà roulant à tombeau ouvert, cheveux au vent, dans le désert. J’ai pas le permis, mais bien sûr, j’ai conduit ce petit bijou de mécanique américaine dès la sortie de LA. Pas que je sois spécialement branchée voitures - assez peu pour pas passer le permis dans LE pays de l’automobile et alors que j’habite la tentaculaire cité des anges, quand même, c’est dire si je m’en fous - mais je crois que personne ne saurait rester insensible devant la ligne sublime de cette caisse et le ronronnement du moteur se muant en rugissement quand on le fait monter en régime.

Je double le bus en trombe, me rabat, dérape, sort de la route et parvient in-extremis à récupérer la direction pour revenir sur le bitume, non sans avoir soulevé un gros nuage de poussière sableuse et foutu la trouille de leur vie à mes copines. Je dois dire que moi aussi j’ai flippé, j’aurais pu tuer tout le monde et mon coeur qui bat à mille à l’heure atteste que, quelque part au fond de moi, j’en ai conscience. Mais bien sûr, il m’en faut plus pour m’arrêter et le voilà testant la tenue de route de la belle rouge.

__ Wow… oh putain.
__ Merde putain, Delta, fais gaffe !
__ T’inquiètes, je gère !
__ DELTAAAA !!! Sid hurle
__ Oh merde, cette fois on a vraiment failli partir en tonneaux je crois.
__ Delta, arrêtes putain, tu vas nous tuer !

Bref, quand Deb voit comment je conduis : très mal, très dangereusement, très vite et faisant peu de cas de la vie de mes passagères et de la mienne, elle a tôt fait d’insister pour prendre le volant. Je dis pas non, je m’amuserais tout autant à prendre le vent et à picoler à l’arrière. On s’arrête sur le bas côté, j’en profite pour pisser un coup histoire d’évacuer toute la bière que j’ai déjà bue. C’est alors que le bus passe devant nous, je leur balance une canette, morte de rire, puis leur montre mon cul en tapotant dessus. Sid se met debout sur le siège et leur tire la langue en faisant le signe du rock avec sa main et en gueulant des insultes gratuites et Deb, stoïque, leur fait juste un doigt, l’autre main posée sur le volant qu’elle ne me laissera plus jamais toucher. On redémarre et on double à nouveau le bus, en restant sur la chaussée cette fois, et en faisant des grimaces aux occupants des autres véhicules de tournée avant de reprendre notre version a capela de “bicycle”. Petit détail auquel on avait pas pensé en choisissant notre carrosse, c’est qu’il est strictement impossible de snifer de la coke et même de préparer un parachute de speed dans un cabriolet, je le sais d’autant mieux que j’ai essayé et que tout c’est envolé dans le désert. Du coup, je ne suis pas trop défoncée, juste bourrée. Mais à vrai dire, j’ai pas besoin de ça pour faire n’importe quoi.

Et donc, contre toute attente, nous arrivons en vie au motel qui nous sert de point de ralliement. En vie et en avance, ce qui est un petit miracle en soi. On a pas beaucoup de temps devant nous, mais peut être suffisamment pour préparer une petite surprise. On remplit un tas de capotes d’eau et on attend les autres en buvant des bières. Je fume une clope assise sur le rebord de la fenêtre quand j'aperçois le bus de Roadtramp. Deb se poste au bout du couloir, cachée derrière la porte donnant sur l’escalier de secours. Sid va se cacher dans l’escalier principal pour les prendre en sandwich. Je reste dans la chambre jusqu'à ce que je les entende arriver. J’attends encore un peu pour être sûre qu’ils ont bien avancé dans le couloir.

Je sors en hurlant pour donner le signal et en balançant autant de bombes à eau que mes bras peuvent en contenir. Je suis bientôt rejointe par mes deux acolytes qui attaquent à leur tour. Problème, on a un peu trop attendu et du coup, Eddy et Livia sont déjà entrés dans la suite réservée à Roadtramp. Qu’importe, la chambre va prendre cher, d’ailleurs, tout le monde s’y réfugie ce qui nous permet de nous ravitailler plus facilement. Une capote trop remplie m’explose entre les mains, je suis morte de rire et trempée, comme tous ceux qui sont dans la suite. Quand je vois l’air désapprobateur de Danièle qui se plaint qu’on a mouillé ses belles fringues très très chères, je sors notre arme ultime : des canettes de bière secouées. La mousse coule à flots et fini de transformer le couloir en champ de bataille.

On a bien rit et je crois que Livia est baptisée. Je la connais pas. Je l’imaginais pas dû tôt comme ça. Je suis surprise, tellement que je dis ce que je pense sans réfléchir :

__ Putain mais t’as quoi, 12 ans ?

C’est elle la grosse salope qui a sucé Jimmy Reed jusqu'à l’os pour être signée chez BSC ? WAIT… Y'a un léger problème dans mon raisonnement. Je la hais quand même, par principe. Parce qu’elle a un contrat en bonne et due forme et pas nous, qu’elle joue depuis même pas un an et part en tournée alors qu’on galère depuis près de deux ans. Je la hais peut être même encore plus maintenant que je sais que c'est une gamine, une putain de gamine avec un putain de contrat !

__ Mais... SÉRIEUX !?

Sans trop m’en rendre compte, je suis montée en pression toute seule tout en la fixant d’un regard noir et en laissant mes pensées s’amonceler sur l’injustice de la situation. Je ne comprends pas pourquoi elle est signée et pas nous et je suis tellement en colère, tellement dégoûtée, tellement impuissante et blessée que des larmes coulent sur mes joues. C’est alors que je pète un plomb, mon esprit disjoncte et il faut que cette rage sourde sorte de moi si non je vais prendre feu. J’ai envie de l'étrangler, de la frapper, mais c’est une gamine, pas que je sois beaucoup plus vieille qu’elle au final, mais quand même. Alors je prends une bouteille de sky et je sors de la suite d’Eddy, toujours avec ce regard noir. Le silence étrange qui a gagné l’hôtel à quelque chose de pesant, cependant, personne n’a compris pourquoi je le suis barrée comme ça, et encore moins de que je compte faire. mais Sid et Deb me connaissent trop bien, elles ont vu que j’avais dégoupillé.

__ Les gars, faut arrêter Deb là, elle va faire une connerie.
__ Je sais pas ce qui se passe, mais on va avoir besoin de muscles.

Je me dirige vers la piaule d’Olivia pour y foutre le feu, c’est ca m'a connerie et je suis assez décidée pour frapper quiconque essayera de l’en empêcher. Déjà, j’arrose ses affaires avec le whisky et allume mon briquet...


Δ Delta

    "Anarchism stands for the liberation of the human mind from the dominion of religion and liberation of the human body from the coercion of property; liberation from the shackles and restraint of government. It stands for a social order based on the free grouping of individual..."

    Emma Goldman


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 277
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Dim 29 Juil - 10:21

Girls’ Powers

       
ft. Meg « Delta » Tyler, Livia Cortez & Eddy Cort


J’avais laissé Roadtramp et Livia s’installer de leur côté. Ils étaient grands assez pour se débrouiller tout seul et, à l’heure qu’il était, Roadtramp n’était pas encore totalement bourré. J’avais vite déposé mes affaires dans la suite qui nous était réservée, pour Livia et moi, et était ensuite allé voir les roadies qui devaient eux, dès maintenant partir dans le désert pour aller installer les instruments des artistes, les loges, etc.

J’avais quelques instructions à donner et c’était ce que j’étais allé faire.

Mais quand j’étais revenu dans le couloir où se trouvaient les suites de Livia (et la mienne), celle de Roadtramp et celle d’un groupe que Daniele avait amené ici sous le couvert de les engager comme roadies, Tiny Suicides, je découvris que c’était déjà le carnage. Je renversai la tête en arrière en grommelant, persuadé que c’était le fait de Roadtramp et allant directement voir si notre suite avait survécu à ce mélange de bière et d’eau mêlé.

Nom de dieu, mais c’était des préservatifs qu’ils avaient utilisés ! Il en trainait partout ! Ils feraient mieux de se les garder en réserve !

Quand j’arrivai au niveau de notre suite, je découvris que la porte y était ouverte. Tout y était encore relativement en ordre et c’est là que je vis une scène digne d’un film d’horreur ! Déjà, Delta avait la tête de l’emploi avec ses longs cheveux noirs, sa peau trop blanche et ses yeux très bleus. On aurait dit une pendant femelle de River Moriarty…

Et elle se tenait debout au-dessus des affaires de Livia et il traînait dans la chambre une odeur de whisky qui prenait au nez. Mais mes yeux, eux, étaient braqués sur le briquet qu’elle tenait en main.

Toutes ces observations ne me prirent qu’une demi-seconde avant que je ne réagisse en venant ceinturer d’un bras la taille de la chanteuse des Tiny Suicides et, de mon autre main, faire en sorte qu’elle ne puisse pas avoir le réflexe de jeter le briquet qu’elle avait en main dans la valise ouverte de Livia.

Je criai dans son oreille en la reculant.

-Arrête ! Arrête, imbécile !

Quand elle fut suffisamment loin des affaires de Livia, je la retournai vers moi pour qu’elle me regarde. Comme tout le monde, et surtout depuis que j’étais le manager d’Olivia Cortez, ce qui avait un peu arrangé ma tendance au machisme (même si j’étais un peu vieux pour réellement changer), je ne comprenais pas pourquoi Jimmy Reed estimait que les Tiny Suicides n’avaient pas leur place au sein de BSC. Et comme tout le monde, je mettais ça sur le compte de sa misogynie dont il ne se cachait pas.

Mais maintenant, en deux secondes, j’avais rallié l’idée du patron de BSC. Engager des femmes, oui, des psychopathes, NON !

La tenant fermement par les épaules, suffisamment fort pour ne pas prendre un coup, je l’obligeai à me regarder dans les yeux et affirma d’un ton dur, mais sans crier :

-Touche à quoi que ce soit appartenant de près ou de loin à Livia. Et je te garantis que tu pourras faire le tour des moindres recoins de ce putain de monde sans jamais trouver une maison de disques pour te faire signer, Delta.

Jimmy Reed pouvait le faire. Et il le ferait. Parce qu’il était absent sans l’être… Et si je n’avais pas de preuves, j’avais quand même l’impression que l’agression d’Howard Stone n’était pas étrangère au fait qu’il avait touché Livia elle-même. Et je ne parle pas de la fois où c’est moi qui l’avais agressé.

Jusque-là, Tiny Suicides était libre de signer n’importe où. Ce n’était que parce qu’elles étaient liées à Ricci que c’était BSC qui était dans leur ligne de mire. Mais si Delta déconnait avec Livia, elle pourrait dire adieu à toutes ses chances, et ce où que ce soit.

Jimmy la ferait disparaître, purement et simplement. C’était irrationnel de ma part de penser ça… Et pourtant, j’avais cette impression.

-Oh ben… Vous faites quoi ?

Je tournai la tête pour voir ce grand dadet blond d’Eddy Cort dans l’encadrement de la porte de la suite, derrière lui, les deux autres membres de Tiny Suicides essayaient de regarder par-dessus ses épaules en se hissant sur la pointe de leurs pieds.

Je poussai Delta vers Cort.

-Emmène-la. N’importe où, je m’en fous. Mais je ne veux plus la voir.

Je la laissai aux bons soins de Cort qui se fit pas prier… Puis allai vers la valise de Livia pour constater que ses affaires étaient pleines de whisky… Je décrochai le téléphone de la suite et appelai le service d’étage (qui allait être bien surpris de l’état du couloir, soit dit en passant), pour leur demander de venir emporter les affaires de Livia pour un nettoyage aussi rapide que possible.  

©️ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eddy Cort


Messages : 2047
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Dim 29 Juil - 22:29



Girls' Powers…
ft. Livia Cortez & Delta Tyler


C’était tranquilles et insouciants que Livia et moi, après avoir déposé sa valise dans la suite qu’elle allait occuper avec son manager, on avait été voir celle qui était réservée pour nous… Enfin Roadtramp quoi. Plus grande que la leur, puisqu’on était quatre, c’était encore plus grand que le rez-de-chaussée de chez Clepto !

Livia disait que son coincé de manager dirait rien si elle venait passer la nuit avec nous à faire la fête si ça tournait pas à l’orgie. J’avais rigolé…

-Heu… bah si ça tourne comme ça, ouais, fui… Et puis ce sera moi qui viendrai dormir avec toi et Jack.

Pas que j’étais coincé, mais j’étais pris, moi…

Livia se demandait si on allait toujours avoir droit à ce genre de chambre et là encore, j’avais pas de réponse, mais Daniele arriva à ce moment-là et je lui demandai et il affirma que ce serait le cas, parce qu’on avait la chance d’avoir le meilleur manager du monde. Le baratin habituel quoi…

On avait pas remarqué la présence des Tiny Suicides en entrant dans l’hôtel… Livia avait pris du Sprite dans un réfrigérateur et je m’étais penché au-dessus d’elle pour prendre une bière.

-Tu peux prendre tous les Sprite, on aura plus de place pour la bière !

Et c’est là qu’une sorte de tornade passa dans la couloir avec des trombes d’eau et des giclées de bières. On aurait cru qu’une armée débarquait alors que c’était que trois gonzesses… Les Tiny Suicides… Et ce carnage arriva jusque dans notre suite qui, instantanément, fut beaucoup moins propre.

Un peu arrosé de bière et d’eau au passage, mais moins que les autres membres de Roadtramp qui étaient étalés sur les lits… Mais mon corps avait fait barrage et Livia s’en sortait pas trop mal.

Daniele râla qu’il était mouillé et choisi l’option : « Courage, fuyons » en disant qu’il allait se changer dans sa superbe suite de luxe à lui.

Puis quand Livia sorti de derrière moi et que Delta se retrouva face à elle… Ben Delta se mit à aboyer comme un roquet furax… Je regardai l’une, puis l’autre sans comprendre…

Elles s’étaient jamais vues, si ?

En tout cas, les yeux de Delta fusillaient si bien Livia que j’aurais pu croire qu’elle allait la tuer sur place. Au lieu de quoi, la chanteuse tourna les talons, prenant une bouteille de whisky, pour… faire je savais pas quoi.

-Heu… Quelqu’un peut m’expliquer ce qu’il vient de se passer ?

Les autres membres de Tiny Suicides affirmèrent alors qu’il allait falloir des muscles parce qu’elle allait faire une connerie, la Delta…

Et comme je savais que Delta était folle, des fois…

Je plantai là la pauvre Liv, bien qu’elle était pas seule parce que les autres de Roadtramp, c’était un peu des couilles molles qui avaient peur de Delta. Alors j’étais sorti de la suite, après quelques secondes à retrouver mes neurones, pour suivre Delta, Sid et Deb sur mes talons.

Pour retrouver la chanteuse des Tiny Suicides en train de se faire engueuler par Jack Perry qui était pas content du tout…

Un Jack Perry qui poussa Delta vers moi. Je crois que s’il avait pu me la catapulter, il l’aurait fait… Et Delta se retrouva entre mes mains à moi. Perry voulait plus la voir… Et je me le fis pas dire deux fois.

Je gardai Delta entre mes mains, et la poussai pour la faire avancer dans le couloir qui était déjà un champ de bataille avec des capotes éclatées partout.

-Mais qu’est-ce que t’as foutu pour le mettre en colère comme ça, le Perry ? T’as pris quoi ?

Je secouai la tête et la fis entrer à nouveau dans la loge de Roadtramp.

-Et qu’est-ce qui te prend avec Livia ? Elle t’as rien fait…

Il n’y avait pas de reproche dans ma voix, juste un peu d’incompréhension à moitié ivre… J’avais entendu dire qu’on pouvait pas mettre deux hamsters mâle dans la même cage pour pas qu’ils se bouffent la gueule… Peut-être qu’on pouvait pas mettre deux chanteuses dans la même suite non plus…

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Hughes


Messages : 720
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Lun 30 Juil - 22:35



Girls’Power…
ft. Meg Tylet & Eddy Cort





La compagnie d’Eddy est réconfortante comme celle d’un grand frère.  C’est drôle parce que d’un côté, chez moi, c’est moi la plus vieille et j’ai toujours dû ‘’donner l’exemple’’ et que ça fait différent maintenant d’être un peu comme la petite sœur qui suit l’exemple du plus vieux.  Bon sauf pour les beuveries jusqu’aux petites heures du matin et ce qui pourrait en découler parce que là, non je vais  fuir, jambes à mon cou et vu la tête d’Eddy qui m’affirme qui si ça tourne à ça, il viendra dormir avec Jack et moi,  je sais que je n’ai vraiment rien à craindre à trainer avec lui.

De toute façon, nous n’en sommes pas encore là, ça fait quoi, 20 minutes à tout casser que nous sommes arrivés à l’hôtel ? Pour le moment, je préfère encore boire mon sprite avec lui et parler de comment les choses se déroulerons ce soir.  Je suis à la fois excitée et nerveuse. En fait, j,ai hâte que ce soit passé pour me dire que j’ai brisé la glace et que la fois suivante, je sache un peu à quoi m’en tenir.

La discussion va bon train quand un brouhaha de l’enfer retentit dans le corridor et que la porte de la chambre s’ouvre à la volée sur les chevaliers de l’apocalypse armés de bombe à eau. Enfin, les chevaliers de l’apocalypse serait leur accorder trop d’honneur je dirais en fait trois folles dingues échappées de l’asile et qui n’ont visiblement pas passées le stade de la petite enfance pour se faire remarquer.

Leurs bombes à eau éclatées, je fais un pas sur le côté, alors que je me tenais derrière Eddy et j’enligne d’un regard celle qui semble la tête pensante de l’opération.  Je ne la connais absolument pas mais vu comment elle crache son venin, je ne suis pas offusqué de ne pas la connaître.  Ma présence l’irrite visiblement, à cette gonzesse mal baisée, même du haut de mes 16 ans, c’est un constat évident. Et quand elle tourne les talons, furieuses, j’hausse des épaules pour toutes réponses à Eddy quand il demande si quelqu’un peut lui expliquer ce qui vient de se passer.

Eddy sort de la chambre, suivis des deux autres spécimens  et Clepto, toujours à s’essorer les cheveux en les tordant au dessus de la moquette, relève la tête et faisant tourner son index au niveau de sa tête me dit :

- Tiny Suicide,  cherche pas à comprendre on se l'est fait imposer !

Rassurant !

Il se passe quoi, même pas 5 minutes avant qu’Eddy réapparaisse avec la première du trio, les deux autres sur les talons.  Je salut le reste de Roadtramp et leur souhaite bon courage, il leur en faudra pour endurer ce cirque et je sors de leur chambre, passant subtilement à côté d’Eddy. Il ne m’en tiendra pas rigueur de partir sans le saluer mais je préfère me tenir loin de cette psycho-chanteuse qui ne me connait pas le moins du monde mais qui semble me détester.

De toute façon, rien ne m’oblige à les croiser de nouveau.




@ Billy Lighter


Spoiler:
 


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meg "Delta" Tyler


Messages : 84
Date d'inscription : 02/05/2018
Age du personnage : 19
Localisation : High

Who Am I?
Birth place: Don't know
Je suis: lunatique, punk, rebelle, tox
Song: Welcome to the Jungle !


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Mer 1 Aoû - 0:26

Spoiler:
 

Je vis sur ma planète moi, je sais pas que Jimmy est misogyne, cela dit, le savoir ne me calmerais pas, se serait peut être même pire. Mais je pourrais renoncer à signer chez BSC sans aucun regret et ce malgré la loyauté envers Daniele. À chaque nouveau refus, c’est tout notre travail et notre talent, notre passion qui est remise en question et voilà, je craque. Et la pauvre Livia en fait les frais. C’est moche, certes, mais ce que je vis à cause de Jimmy Reed l’est aussi. Le fait qu'il ait le pouvoir de me détruire me passe au dessus et d’ailleurs, vue l’état de furie dans lequel je me trouve, je n'écoute rien ni personne. Je me débats comme je peux, je frappe, je mords, je hurle. Rien n'y fait, ce connard que je sais seulement être un collègue de Dany ne me lâche pas. Non seulement j’ai pas pu foutre le feu, mais j’ai même pas le plaisir d’arriver à me griffer, il arrive à esquiver. Il est fort, j’en ai saigné des plus coriaces putain !

__ Je m’en fous ! On sera jamais signées parce qu’il aime pas ce qu’on fait et je l’emmerde ! Et je t’emmerde toi aussi, et Livia. Et je suis désolée Dan lol! iele, on était pas si bonnes. Je retourne vivre dans la rue, c’était moins compliqué.

Je pleure à chaudes larmes parce que je m’en fous pas du tout mais que j’ai bien trop les boules pour me l’avouer. J’y ai cru, j’ai rêvé cette vie de rockstar, pouvoir faire de la zik du soir au matin et boire des bières été comme hiver sans me les peler dans des squats dégeu. Je pourrais en vouloir à Ricci de nous avoir fait miroiter un tel paradis, mais je l’aime trop pour ça et au fond, je sais qu'il à fait tout son possible. Une seule chose est vrai dans ce que j’ai dis, c’était moins compliqué quand j’étais dans la rue.

Quand j’atterris dans les bras d’Eddy, je suis toute molle, comme éteinte. Secouée par de gros sanglots je peine à retrouver mon souffle. Je lève sur lui un regard bleu mouillé, mon Rimel a coulé, c’est pas beau à voir. Puis je le prends dans mes bras parce que c'est cool d’avoir un gros nounours pour se réconforter.

__ J’ai essayé de mettre le feu aux affaires d’Olivia.

Je sanglote et hoquette entre deux phrases.

__ Elle m’a fait qu’elle a un contrat et une tournée officielle. On travail depuis plus d’un an et on a quedal.

Eddy me ramène à la suite avec toute la gentillesse et la bienveillance dont il sait faire preuve pendant que je prends conscience de ma connerie.

__ Je suis désolée, c’était complètement con de m’en prendre à elle, j’ai pété un plomb, je sais pas ce qui m’a pris…

Livia s’en va avant que j’ai pu lui présenter mes excuses et l'ambiance est salement retombée. Je m’en veux à mort et en même temps je me sens hyper mal à l’aise. J’ai bien conscience que c'est la faute, que c’est moi qui ai déconné, mais Clepto me regarde comme s’il me connaissait pas et franchement, j’ai envie de disparaître.

__ J’ai merdé les gars, je suis désolée, je vais essayer de réparer ma connerie.

Je vais devant la suite de l'adolescente avec tout le sprite que j’ai pu trouver et frappe à la porte. A la base j’avais pris de la bière mais Sid m’a gentiment fait remarquer qu’elle avait pas, l'âge alors j’ai demandé à Eddy ce qu’elle préférait boire. Il semble bien la connaître.


Δ Delta

    "Anarchism stands for the liberation of the human mind from the dominion of religion and liberation of the human body from the coercion of property; liberation from the shackles and restraint of government. It stands for a social order based on the free grouping of individual..."

    Emma Goldman


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eddy Cort


Messages : 2047
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Mar 7 Aoû - 16:53



Girls' Powers…
ft. Livia Cortez & Delta Tyler


Décidément, je ne comprendrai jamais les filles… Ou Delta… Ou les deux… Enfin soit… Déjà, je pigeais pas trop pourquoi Delta torpillait Livia comme ça, mais en plus, quand j’allai jusqu’à la suite de Livia avec Sid et Deb, ce fut une Delta pleurant de rage que je récupérai alors que ce coincé du cul de Jack Perry me la lançait presque en disant qu’il voulait plus la voir.

Je me le fis pas dire deux fois, parce que je connaissais bien le Perry Sainte Nitouche, mais je connaissais pas du tout le Perry furax et j’étais pas sûr de vouloir tester. Parce que je savais aussi que Delta qui se débat, tu peux déjà y aller pour la maîtriser, même quand t’es foutrement grand et fort comme moi. Pourtant, Jack, il l’avait fait et il était pas content du tout…

Daniele était vraiment jamais là quand il fallait. Après tout, c’était lui qui « manageait » Tiny Suicides. Et où il était, Lele, là maintenant ? Ben il se changeait parce que ses fringues étaient mouillées et que c’était pas classe.

Et je m’en venais mal pour Delta qui pleurait parce que j’aimais pas quand une fille pleurait… Delta, si elle s’était débattue sous l’emprise de Jack, devint toute molle entre mes mains à moi avant de me serrer dans ses bras. Et je la pris contre moi, dans le couloir pour qu’elle soit hors de vue du manager de Livia. Son regard bleu était tout mouillé, son maquillage traçait des sillons sur ses joues, mais elle était clairement belle à sa façon, dans tout ce qu’elle avait de trash.

Elle avait essayé de foutre le feu aux trucs de Livia, qu’elle disait. Tu m’étonnes qu’il était pas content, le Jack. Après tout, cette tournée était pour lui une tournée où il devait faire ses preuves autant que Livia… Il était un peu stressé, peut-être…

Mais je comprenais aussi Delta qui disait que ce qu’elle avait contre Livia, c’était que Liv avait un contrat avec BSC et pas Tiny Suicides malgré tous les efforts de Lele et les leurs…

Je caressai doucement les cheveux de Delta pour essayer de la calmer. Elle était folle, mais pas insensible.

-Hey… Ouais, je sais, ma belle. Je sais mais oublie pas que tu vas pouvoir jouer ce soir et tous les autres soirs, contrat ou pas contrat. Puis, 2 ans, c’est rien. Parait qu’il a fallu plus de 10 ans à BleedingHeart pour percer…

Business is business, comme dirait Daniele…

-Mais c’est pas la faute à Livia.

Delta s’excusa pour ça, mais Liv lui laissa pas le temps de s’excuser à elle quand on revint dans la suite. Fallait croire que la théorie des chanteuses et des hamsters se confirmait. J’en voulais ni à Livia, ni à Delta…

Un peu plus au showbiz, mais comme j’y connaissais pas grand-chose, je choisis au final que c’était la faute à pas de chance.

Putain, par contre, tout ça avait plombé l’ambiance comme nous le fit comprendre Clepto d’un regard. Ouais, je sais, vieux : ce genre de truc arrive pas quand on part entre mecs. Mais bon, je gardai la réflexion pour moi parce que ma dernière envie était bien de réveiller l’instinct féministe de Delta.

Je voulus la faire asseoir sur mon lit, mais elle vouait plutôt essayer de réparer sa connerie. Je lui conseillai de prendre du Sprite puis la suivit un peu de loin dans le couloir. Elle frappa à la porte de la suite de Livia, mais personne lui ouvrit. En même temps, valait mieux : Perry était dedans aussi et il m’avait bien dit qu’il voulait plus la voir.

Quand je compris que c’était peine perdue, je m’approchai de Delta et la pris par les épaules pour la retourner vers moi.

-C’est peut-être trop tôt, Delta… ils te connaissent pas, ils savent pas que tu peux passer du blanc au noir en étant pas moins sincère…

Je lui souris.

-T’auras plus de chance à te faire pardonner de Clepto… Faut juste que tu troques le Sprite pour de la bière.

Je l’embrassai sur le front, en signe de réconfort.

-Pour le reste… gagne le public, Delta. Il peut être plus fort que Jimmy Reed.

Enfin… dans mon monde à moi…  

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meg "Delta" Tyler


Messages : 84
Date d'inscription : 02/05/2018
Age du personnage : 19
Localisation : High

Who Am I?
Birth place: Don't know
Je suis: lunatique, punk, rebelle, tox
Song: Welcome to the Jungle !


MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   Mer 8 Aoû - 20:52

Eddy est vraiment gentil, il a une façon de prendre les choses qui me fait du bien. Il ne juge pas. Pourtant, il aurait dû bonnes raisons de m’en vouloir, on a pourri la suite avec la bataille d’eau et de bière. Et moi toute seule, j’ai plombé l’ambiance et attaqué Livia alors qu’effectivement, elle y est pour rien dans l’injustice qui nous touche. C’est Jimmy Reed le responsable, et se serait bien que je l’oublie pas, que je reporte pas ma colère sur les mauvaises personnes. Ca m’arrive assez souvent de faire ça, parce que c’est rageant de rien pouvoir faire, le patron de BSC est intouchable. Je mettrais bien le feu à sa voiture, mais ce serait pas top pour signer et pire, ca réduirait les efforts de Daniele à néant.

Bref, heureusement qu’Eddy est là pour me calmer et me réceptionner avec douceur, parce que Jack Perry m’a encore plus mis les nerfs. Je lui aurais arraché les yeux si j’avais pu, mais il était plus fort que moi. Je sais pas pourquoi il m’a dit que si je touchais à Olivia, Jimmy me ferait disparaître et à vrai dire, je m’en fous, tout ce que je retiens c’est : pas touche à la gosse. Je dois pouvoir faire ça.

Cort a raison, je joue ce soir et c’est tout ce qui compte, je gagne le public et Reed pourra plus m’arrêter. Je hais la politique, le showbiz, les mensonges, les faux semblant. Mais j’aime jouer, j’en ai besoin, c’est vital. Et ce soir, j’aurais une bonne occasion de tout donner.

__ 10 berges ? J’aurais pas la patience. C’est marrant, un contrat, le succès, la scène, les spotlights et les albums, j’y pensais même pas avant de rencontrer Dany. Je chantais pour moi, dans la rue pour manger et avec mes potes pour le plaisir. J’aurais jamais pensé que c’était possible. Mais maintenant que j’y ai goûté, je peux plus m’en passer. Quand je chante pas, c’est comme si j'arrêtais de respirer, comme si la meilleure partie de moi était morte. Quand je monte pas sur scène, je n’existe plus. Sûr que j'ai pas besoin de signer chez BSC pour faire ça, mais ce serait quand même plus simple, surtout pour Sid et Deb. Elles n'ont jamais vécu dans la rue. Moi je peux y retourner, je survivrais, mais elles, c’est pas leur projet.

Malgré mon plan Sprite, la porte de Livia reste close. Je comprends, moi non plus je me serais pas ouvert tout de suite après ce que j’ai fait. J'écris le mot “sorry” avec les canettes devant la porte de la jeune fille. J’espère qu’un jour, elle me pardonnera. J’interroge le leader de Roadtramp du regard sur la question. Ca semble plutôt compris. En attendant je vais prendre soin de l’éviter. Je crois que je l’ai blessée et choquée bien plus que je n’aurais cru. Tout le monde n’a pas la même sensibilité, elle est bien jeune pour faire face à tout ça et c’est probable que la vie ne l’ait pas endurcie comme elle m’a endurcie. Cela dit, j’ai toujours un coeur, je suis toujours hypersensible, à fleur de peau. C’est juste que je fonctionne pas comme tout le monde. Souvent, c'est ma colère qui prend le dessus, parce qu’elle me sauve de la dépression morbide, des sombres pensées qui m’assaillent quand je ne suis pas en mode combat.

__ Toi tu me connais. Heureusement que t’es là. Merci d'être toi.

Je voulais bien me faire pardonner par Clepto, mais on avait utilisé toutes nos bières pour l’attaque surprise. Je retourne dans notre suite avec Eddy pour voir ce que je peux trouver. Il y a tout un tas de petites bouteilles d’alcool, ca fera bien l'affaire.

__ J'ai aussi de la coke, vous en voulez ?

Je demande avec un sourire, je sais pas trop s’ils en prennent.


Δ Delta

    "Anarchism stands for the liberation of the human mind from the dominion of religion and liberation of the human body from the coercion of property; liberation from the shackles and restraint of government. It stands for a social order based on the free grouping of individual..."

    Emma Goldman


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Girls' Powers... [PV Livia & Delta] [DEATH VALLEY][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Sanitarium Tour 1983-