AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 12 Juil - 8:02



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


Luis était juste derrière moi, au volant de sa Porsche 911 rouge. Je serrai les dents et grommelai parce que l’enfoiré me talonnait. Il fallait que je gagne ne serait-ce qu’une ou deux secondes sur lui pour pouvoir être confortable. Une ou deux secondes et, sauf problème technique, il y aurait 90% de chance que je gagne cette course.

Je devais gagner ! C’était obligé ! Je ne pouvais pas être deuxième ou troisième aujourd’hui ! Parce qu’à l’arrivée, le docteur Moreno et son fils Théo m’attendaient. Elle m’avait confirmé au téléphone qu’ils m’attendraient à Malibu Pier. C’était vraiment pas le moment de perdre la face, Robson !

J’étais quand même devant. Mais il fallait que je la garde, cette première place ! J’avais les falaises de Malibu d’un côté et la plage de l’autre. La route était déserte si ce n’était nous qui foncions comme des malades. L’adrénaline était à son comble et j’adorais ça ! D’autant que pour une fois, il y aurait quelqu’un pour me voir franchir la ligne d’arrivée, ce qui n’était plus très souvent le cas depuis qu’Howard Stone jouait les rockstars.

Je les pris, ces deux secondes d’avance ! Pour ça, je n’hésitai pas à freiner un coup, pour faire peur à Luis derrière moi. Un coup hyper dangereux qui pouvait nous envoyer tous les deux dans le décor, et c’était donc une marque de respect envers le latino des Los Diablos parce que ça signifiait que je l’estimais assez bon pilote pour avoir les bons réflexes et éviter l’accident.

Il prit peur, freina à son tour et je profitai de l’effet de surprise pour accélérer à nouveau à fond de balle et reprendre cette avance qui me permettrait de finir la course l’esprit relativement tranquille.

Je franchis la ligne d’arrivée à 210 km/h, en première position, mes phares déchirant la nuit, devant le petit public amassé là et dans lequel se trouvaient certainement le Dr. Moreno et son fils. Je freinai mais le ralentissement ne fut significatif que 500m plus loin où je pilai sur mes freins en braquant pour que la Camaro dérape et s’immobilise pour faire face à mes adversaires dépités. Luis passa à côté de moi, me faisant un beau fuck à sa fenêtre et auquel je répondis par un sourire fier.

Il était quand même deuxième, ça lui faisait quand même 10 000 $ dans la poche. Moi, je venais d’en gagner 20 000.

Remettant ma voiture en mouvement, je roulais jusqu’à la ligne d’arrivée à nouveau, là où le public applaudissait, faisant vrombir mon moteur… Et une fois bien en face des gens, je fis des donuts avec la voiture, pour le show, parce que c’était pour ça que les gens venaient, en plus des paris.

Spoiler:
 

Les perdants, dépités, étaient déjà allés parquer leurs voitures, que les gens pourraient admirer en mangeant et en buvant. Il flottait déjà dans l’air une délicieuse odeur de barbecue et quand j’eus fini de faire le show, j’allais parquer ma voiture à mon tour.

Je sortis de la voiture pour me diriger vers le public qui commençait à se disperser, croisant des gens que je connaissais, qui me félicitaient au passage, mais à qui je disais que je devais retrouver quelqu’un…

Quelqu’un que je retrouvai assez vite, le petit Théo courant vers moi avec son regard bleu tout brillant en criant que j’étais « trop trop fort ! ». Je mis ma main à sa hauteur pour qu’il puisse toper puis je soulevai pour le mettre sur mes épaules. Il pouvait bien avoir dix ans, une fois là-haut, c’était comme s’il en avait que cinq.

Il me désigna sa mère du doigt, un peu plus loin, qui apparemment lui courait après.

-Regarde, Sonny ! Maman est là !

Je rigolai, tenant son fils par les chevilles à hauteur de mon torse, quand elle arriva à ma hauteur.

-Salut… Vous faites un jogging à 01 :30 du matin, Doc ?

@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 13 Juil - 5:23



Motorbreath
ft. Sonny Robson & Timmy Evans




- Mamaaan ! Mamaaan ! C’est l’heure d’aller voir Sonny ?

- Pas encore mon chéri, il est encore trop tôt !

J’entendis alors des petits pas bruyants et vifs descendre les marches de l’escalier qui donnaient accès au seul étage de la maison, là où se trouvaient les chambres. J’en avais trois : la mienne, celle de mon fils et une chambre d’amis qui me servait très souvent à accueillir Madame Blackwell, la nounou de Théo quand elle venait dormir ici. La plus grande partie du temps c’était mon fils qui dormait chez elle, mais à la veille du week-end, quand j’étais de garde aux urgences, elle préférait le laisser faire sa grasse matinée dans son lit.

- Dis Maman, qu’est-ce que je pourrais faire comme cadeau à Sonny pour sa victoire ?

Mon fils venait d’apparaitre dans la cuisine, un grand espace ouvert sur le salon, où j’étais en train de ranger la vaisselle que je venais d’essuyer. Je savais qu’au moment où je dirais à Théo que Sonny nous avait invités à venir le voir courir une course de voitures, mon fils serait intenable et surexcité comme jamais. Je ne lui en avais parlé que depuis 24 heures et depuis … Il ne cessait de me demander l’heure qu’il était et encore plus ce soir.

- Je ne sais pas, ce que tu veux. A mon avis, il sera content quelle que soit la surprise que tu choisiras.

Théo grimpa sur le haut tabouret pour s’installer sur le comptoir où l’on mangeait parfois tous les deux et où l’on prenait le petit déjeuner.

- C’est quelle heure, Maman ?

Je levai les yeux au ciel tout en fermant le placard.

- La même qu’il y a deux secondes, c’est-à-dire 22h30.

- On part à quelle heure de la maison ? Faut pas être en retard ! Je veux voir arriver Sonny avec sa voiture ! Et puis, il risque de nous chercher partout s’il ne nous voit pas !

- Ne t’inquiète pas, on ne sera pas en retard et j’ai téléphoné à Sonny pour lui confirmer que nous l’attendrions bien à l’arrivée, à Malibu Pier. On ne le ratera pas. En attendant, tu devrais réfléchir à ta surprise.

Théo sauta du haut tabouret.

- Je sais ! Je vais lui faire un beau dessin ! Je vais dans ma chambre, tu m’appelles quand c’est l’heure ?

- Promis ! Allez, file dessiner !

◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘
A exactement 00h55, nous étions déjà arrivés à Malibu Pier alors que certainement les participants n’étaient pas encore partis, mais Théo ne tenait plus en place. Il y avait encore peu de monde à ce niveau de l’arrivée et les petits stands se mettaient en place. Plusieurs barbecues se montaient pour recevoir les bonnes grillades, plus tard.
J’avais garé ma voiture, un peu plus loin et avec mon fils, on se promenait au milieu de tout ce monde qui lui aussi commençait à s’impatienter de connaitre le vainqueur de cette course. Malgré l’heure tardive, il faisait extrêmement bon, avec cette petite brise légère. J’avais opté pour un débardeur noir, un jeans et un gilet fin que j’avais noué autour de ma taille.
Une voiture munie d’un haut-parleur annonça que la course de Santa Monica Pier venait de commencer et toute la petite foule se mit à crier de joie. Théo sautillait partout et on avait trouvé une place intéressante pour voir parfaitement l’arrivée des participants grâce à des spots qui avaient été mis en place pour éclairer toute cette partie.

Et puis, on entendit enfin les bruits des moteurs. Théo avait grimpé sur un gros rocher qui lui permettait de dépasser tous les adultes pour apprécier l’arrivée de Sonny. Il tapait des mains et il criait le nom de Sonny. Des phares apparurent à l’autre bout de la route, se rapprochant à vive allure.

- C’eeeeest luiiii Maman ! J’en suis sûuuuuuur !!!

La Camaro de Sonny transperça l’arrivée et Théo éclata de joie en regardant, des étoiles plein les yeux, les figures qu’il faisait avec sa voiture de course. C’était très impressionnant et les applaudissements de la foule me rendaient heureuse pour lui. Les voitures des autres participants se placèrent à divers endroits parce que la foule était là aussi pour approcher ces magnifiques véhicules et leurs conducteurs.
Mon fils sauta de son rocher et se faufila à travers les gens pour se diriger en courant vers Sonny qui venait de gare sa voiture. Je le suivis aussi vite que je le pouvais, mais sa petite taille lui donnait un avantage que je n’avais pas : zigzaguer entre les adultes.

A quelques mètres de moi, je retrouvai enfin Théo qui était installé sur les épaules de Sonny, très fier d’être avec le vainqueur de la course. Je courus vers eux pour les rejoindre.

- Le jogging c’est bon pour la forme, quelle que soit l’heure ! Enfin … peut-être pas à cette heure-ci. Mais j’avais un lutin à suivre !

- Maman, dis, on le fait ?

Je fis un clin d’œil à mon fils et il énonça à haute voix :

- 1 … 2 … 3 !!!

Théo se pencha comme il pouvait, pour ne pas tomber et embrassa Sonny sur le front et moi je me redressai sur mes pieds pour l’embrasser sur la joue, en même temps.

- Félicitations Champion!

- Sonny, j'ai faim ! Tu nous expliques comment t'as fait pour être le premier ?? !!



@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 15 Juil - 6:15



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


Pour une fois, l’après course allait être aussi grisante que la course elle-même. Pas que je n’aimais pas m’amuser avec les autres pilotes ou des amis d’enfance qui traîneraient dans le coin, que du contraire ! Mais aujourd’hui, c’était un jour un peu spécial puisque j’avais invité un petit gars plein de vie et qui adorait les bagnoles et sa mère qui n’était pas du tout habituée à ce genre de manifestation, mais que je comptais bien initier à la chose.

Il ne me fut pas difficile de trouver Théo… Enfin, c’est plutôt lui qui me trouva et après les salutations d’usage entre hommes, je l’avais hissé sur mes épaules comme s’il avait encore été un tout petit garçon.

Je lui tenais les chevilles et il avait ses deux mains plaquées sur mes joues. De là, il pouvait tout voir : l’océan d’un côté, avec le long ponton de Malibu Pier qui s’avançait dans l’eau et de l’autre, les collines de Malibu dans lesquelles se terraient les villas des personnalités les plus illustres de Los Angeles.

De nuit, comme cette nuit, avec les lumières et tout, c’était encore plus beau… Et pour rehausser le tout, l’odeur des barbecues et le bruit des moteurs faisait largement mon bonheur… Tout comme l’apparition, en courant, du Docteur Moreno qui poursuivait son fils et que je saluai en rigolant.

-Le lutin a gagné, je crois.

Je relevai les yeux vers Théo qui demandait à sa mère si « on le faisait ? »…

-On fait quoi ?

J’eus la réponse assez vite puisque Théo se pencha en avant, me faisant serrer un peu plus fort ses chevilles pour être sûr qu’il n’allait pas passer par-dessus bord, alors que le Doc se hissait sur la pointe de ses pieds… Je me penchai pour lui faciliter la tâche en souriant et reçu deux bisous, un sur le front, un sur la joue, de mes fans.

-Ça, c’est un trophée qui vaut le coup, moi je dis.

J’avais dit ça en souriant au Docteur Moreno, tout content que j’étais. Théo attira à nouveau notre attention, peut-être parce qu’on se regardait un peu trop longtemps, sa mère et moi, en disant qu’il avait faim et en demandant comment j’avais fait pour gagner.

Je relevai les yeux alors qu’il se penchait encore. Il avait les yeux presque aussi bleus que moi.

-Ben moi aussi, j’ai faim ! Qu’est-ce que tu dirais d’un bon burger ?

Puis, revenant au Doc…

-Et vous aussi, maintenant que vous avez fait votre petit cross à travers la foule, il faut manger.

Je lâchai une des chevilles de son fils pour lui tendre la main et l’inviter à me suivre.

-Vous venez avec moi ? On va aller voir ce qu’il y a moyen de trouver à bouffer.

Main dans la main avec le Doc, son fils sur mes épaules, on avança vers les stands et les barbecues et je racontai alors à Théo ce qu’il voulait savoir.

-T’as vu la voiture rouge qui a passé la ligne juste derrière moi ? Ben c’est un vieux rival à moi. Il est super doué et sa bagnole, c’est pas de la merde. Alors il était juste très près derrière moi et c’était un coup à ce qu’il me dépasse en traître au dernier moment. Alors pour l’éloigner, je me suis mis juste devant lui. J’ai freiné brusque, il a eu la trouille et le temps qui s’en remette, j’étais déjà parti bien loin !

Je regardai le Doc et lui souris, la regardant de haut en bas.

-Ça vous va bien, la tenue décontractée, Doc… Ça change de la blouse blanche… J’en oublierais presque que vous êtes médecin.

Théo pointa un barbecue qui sentait particulièrement bon.

-Là ! Des burgers !

Je relevai la tête.

-On voit bien de là-haut, hein !

On s’approcha du barbecue et je saluai les gens qui le tenaient, un jeune couple que je connaissais pratiquement depuis que j’avais commencé à participer aux courses. Je tapai dans la main du gars, la jeune femme me félicita pour la victoire et ils nous demandèrent ce qu’on voulait et évidemment, pas question qu’on paye.

La jeune femme sourit en tendant son burger à Théo qui était toujours sur mes épaules.

-Tu nous avais pas dit que t’avais un fils, Sonny ! Il est super mignon !

Je regardai le Doc avant de rigoler en secouant la tête.

-Ah non c’est pas mon fils… C’est le fils de mon amie…

Puis, à Théo…

-Tu peux manger là-haut, mais essaye de pas me mettre du ketchup dans les cheveux…

@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 17 Juil - 6:13



Motorbreath
ft. Sonny Robson & Timmy Evans




Mon petit lutin de 10 ans avait fini par retrouver Sonny au milieu de toute cette foule qui venait saluer les participants de la course. Et moi, j’avais couru après lui, ne le perdant pas des yeux une seule fois. Théo s’était retrouvé juché sur les épaules de Sonny tout content et fier d’être avec lui.

- Le lutin court plus vite que moi, je manque d’entraînement !

Théo n’avait pas cessé de me répéter dans la voiture, sur le chemin pour aller voir Sonny, qu’il faudrait lui faire une autre surprise que le dessin qu’il avait soigneusement dessiné et qu’il avait placé dans la boite à gants pour le lui donner à la fin de la soirée. Mon fils n’avait rien oublié et on avait pris Son y par surprise en l’embrassant en même temps : lui sur le front, comme il le pouvait et moi en me redressant sur le bout de mes pieds et en lui offrant un baiser sur la joue.

- Y’a encore une surprise qui t’attend Sonny, mais je ne te la donnerai qu’à la fin pour pas que tu l’abimes ! Elle est dans la voiture !

- Vous voici prévenu ! Théo a pensé à tout pour féliciter le Champion !

C’était une des rares fois où je sortais avec mon fils aussi tard le soir, mais là, c’était pour une occasion bien particulière et ni Théo ni moi n’aurions voulu manquer cette course. Mon petit lutin haut perché sur les épaules de son héros nous confia qu’il commençait à avoir très faim. C’est vrai que toutes ces bonnes odeurs de barbecues chatouillaient les narines. Sonny était lui aussi affamé et il nous invita à le suivre pour dénicher de quoi se ravitailler. Il me tendit sa main et mon cœur se mit à batte la chamade comme jamais. A la fois troublée et heureuse, je pris sa main et ce fut ainsi qu’on déambula tous les trois à travers les stands.

Théo lui avait demandé de raconter comment il avait fait pour gagner la course et Sonny s’empressa de lui répondre. Je les observais tous les deux : mon fils, des étoiles plein les yeux  écoutait Sonny en buvant ses paroles et Sonny était heureux de lui expliquer comment il avait fait pour tromper son rival et gagner quelques secondes.

- Ouuuuuuuuuuuaiiiiiiiiiiis ! T’es génial ! Sonny !

Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire en découvrant la joie de Théo de pouvoir passer un moment avec Sonny qu’il ne croisait que lorsque j’étais de garde et que je ne pouvais pas faire autrement que de l’amener avec moi à l’hôpital. C’était rare, mais il y avait eu plusieurs fois quand sa nounou avait eu des soucis familiaux. Depuis, un lien s’était créé entre eux et surtout Théo qui avait besoin d’un homme. Si j’étais très contente que mon fils ne soit pas un petit garçon associable, très ouvert et peu timide j’avais peur qu’il ne s’attache de trop à Sonny. Un jour Sonny aura sa propre vie privée, il aura une femme, des enfants et je ne savais pas comment se transformerait leur relation. Il était peut-être temps que je parle à Théo de tout cela, que Sonny pourrait ne pas toujours être aussi présent dans nos vies.
Mais pour le moment, j’allais le laisser être heureux sur les épaules de son champion. La voix de Sonny qui détaillait ma tenue me sortit de mes réflexions et mon regard plongea irrémédiablement dans le sien.

-  C’est vrai que vous ne me connaissez qu’avec une blouse ou une tenue bleue des urgences. J’espère bien que vous ne me voyez pas uniquement que comme un médecin. Je n’ai pas oublié ce que je vous ai dit dans mon bureau. Je peux demander une salopette pour me changer en mécanicienne.

- Ouiiiiii ! Une mécanicienne ! Suuuupeeer ! Tu en dis quoi Sonny ? Tu la préfères en blouse ou en salopette ?

Mais très vite mes tenues laissèrent place à un stand-barbecue. Mon fils savait déjà ce qu’il voulait. On avança tous les trois vers les personnes qui s’affairaient autour de la bonne viande qui était en train de cuir et qui sentait délicieusement bon. Sonny connaissait ce couple qui nous demanda ce qu’on désirait manger et bien sûr que tout ceci était gratuit pour le Champion. La jeune femme tendit un burger à Théo tout content de pouvoir enfin dévorer un bon burger.

J’allais faire la morale à Théo, qu’il ne fallait pas manger sur les épaules de Sonny quand cette même jeune femme me surprit. Elle pensait que Théo était le fils de Sonny. Elle n’avait pas tort sur leur ressemblance qui était frappante et que je découvrais cette nuit. Peut-être que je l’avais déjà remarquée sans me poser de questions. Ils étaient tous les deux blonds et ils avaient ce même regard bleuté. Sonny expliqua que ce n’était pas le cas. La jeune femme se tourna vers moi, tout ennuyée de ce qu’elle venait de dire.

- Oh, je suis navrée excusez-moi, mais c’était si saisissant la ressemblance entre eux deux.

-  Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave. Vous avez raison, ils se ressemblent beaucoup.

- Moi, je veux devenir comme Sonny ! Un Champion !!

- Pour le moment, tu vas descendre des épaules de Sonny pour le laisser manger tranquillement et toi, pour éviter d’en mettre partout !

- Maaaiiiis Maaaamaaan !

- Non Théo!

On nous prépara nos burgers et je n’attendis pas une seconde de plus pour croquer dans le mien.

- Mmmm, c’est boooon !  Merci pour les burgers.




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 18 Juil - 12:33



Motorbreath
ft. Sonny Robson et Gabrielle Moreno


Nous pouvions dire que ce premier concert avait été un très bon départ pour la tournée de The Burning Fire et de BleedingHeart. Nous allions décoller dans quelques heures pour la date suivante mais, en attendant, j’avais un peu de temps libre devant moi dans ma ville d’adoption. Des heures que j’avais en partie consacrées à me reposer suite à un concert qui m’avait mené à être éveillé jusqu’aux petites heures.

Cependant, maintenant que j’avais récupéré, j’étais assez en forme que pour me déplacer, en pleine nuit, à la course dont l’arrivée était à Malibu Pier. J’étais un habitué de ce genre d’évènement où je pariais mon argent sur ceux que je considérais comme les meilleurs pilotes du moment. C’était un de mes hobbys en dehors de mon travail à l’instar des paris sur la boxe. J’y retrouvais de temps à autre Stone bien que nous ne nous parlions que très rarement quand nous étions tous les deux à parier lors des mêmes évènements. Ce que je savais c’était qu’il pariait très souvent des plus grosses sommes que moi mais le faisait moins judicieusement. C’est pour cela que je lui avais mis deux gardes du corps à dos pour le prix d’un. Parce que je savais qu’avec des investissements pareils, il ne pouvait que s’attirer des ennuis.

Cette nuit, il n’y avait point de traces de Stone et cela était tant mieux. Je n’avais point envie de l’entendre se plaindre encore sur Peyton Davis. J’avais misé deux cents dollars sur Sonny Robson qui était, selon moi, le meilleur coureur du moment. Il avait une maitrise de sa voiture que je ne retrouvais point chez d’autres coureurs et, ce soir, les concurrents de Robson ne feraient point le poids. Il y aurait eu plus de suspens s’il y avait eu des coureurs de même acabit comme Luca Conti. Ce n’était point le cas et j’étais certain que je pariais sur le bon cheval.

J’avais attendu patiemment à l’arrivée et c’est Robson qui avait emporté la course. J’allais obtenir une plus-value sur mon investissement de deux cents dollars. Il ne s’agissait rien de mirobolant car beaucoup avait parié sur Robson mais ce qui m’intéressait c’était de ne jamais perdre. L’argent n’avait aucun intérêt pour moi, c’était le jeu qui m’intéressait.

Le vainqueur avait exécuté quelques figures et faisait montre de son talent. Pendant ce temps, j’étais allé empocher mes gains. De nombreux habitués des paris avaient l’habitude de me voir ici et l’un d’entre eux s’était agacé que je gagne tout le temps.

-Il suffit de miser juste et de parier bien. Il n’y a pas de secret.

J’avais dit ceci sur un ton neutre. Toutes ces personnes rassemblées autour de la table des paris étaient accros au jeu où étaient des parieurs du même acabit que Stone. A parier de grosses sommes sur les mauvais coureurs et à tout perdre en l’espace d’une seule course. J’en connaissais certains qui étaient capables d’hypothéquer leur maison uniquement pour avoir de l’argent pour parier. Ils étaient tous insignifiants pour moi et n’était point des adversaires intéressants. Ceux qui pariaient sur les matchs de boxe étaient, souvent, un peu plus réfléchis et le challenge était d’office plus intéressant.

J’avais quitté la table pour aller me chercher à boire. Le vainqueur était près du barbecue en compagnie d’une femme et d’un enfant. Ils mangeaient, tous les trois, des burgers. Je n’avais encore jamais parlé de vive voix à Robson mais il méritait quelques félicitations pour la course qu’il venait de faire. Je m’étais approché d’eux dans ce but.

-Bonsoir Monsieur Robson.

Je lui avais fait un salut poli ainsi qu’à la jeune femme et à l’enfant.

-Bonsoir Madame.

Je ne savais point si cette femme était la femme de Robson ou s’il s’agissait d’un ami. Ceci n’avait point d’importance. Je m’étais tourné vers le coureur.

-Félicitation pour votre victoire. Je pense que, cette année, Luca Conti ne pourra rien contre vous à moins qu’il ne se montre plus hardi ce que je doute étant donnée sa conduite parfois trop prudente.

Il s’agissait de mon observation de parieur et de passionné de ce genre de course.

@ Billy Lighter


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 20 Juil - 16:23



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


J’avais reçu le meilleur prix que je pouvais recevoir pour cette victoire : un bisou à la fois du petit môme le plus sympa et de la femme la plus jolie de cette planète… C’était surtout que c’était deux personnes que j’estimais beaucoup et que j’étais ravi de voir le sourire aux lèvres cette nuit. L’argent que je gagnais pour les courses ou même les bagnoles, comme la voiture de Conti, ne valait pas autant que l’enthousiasme du Docteur Moreno et de son fils.

Et ce n’était pas terminé ! Théo avait encore une surprise qui m’attendait dans la voiture de sa mère. Je levai les yeux vers lui, qui se penchait devant ma figure. Quant au Docteur Moreno, elle affirmait que le petit avait tout prévu.

-Ah ouais ? Et ben ! J’ai jamais été aussi gâté après une course !

Comme, à cette heure-ci, tout le monde commençait à avoir faim, on s’était dirigés vers les barbecues. J’avais invité le Doc à prendre ma main et on était restés comme ça jusqu’à arrivés devant un barbec’ qui nous plaisait… Et en chemin, on se faisait la conversation. Je racontai mes exploits que Théo trouvaient géniaux et puis j’avais pas pu manquer de faire remarquer au Doc que ça me changeait de la voir avec des vêtements autres que sa blouse blanche ou la tenue de l’hôpital. Je la trouvais déjà vraiment belle avant mais alors là…

Elle avait répondu qu’elle espérait que je ne la voyais pas comme un médecin et qu’elle pouvait se changer en mécanicienne, faisant référence à la conversation qu’on avait eue quelques jours plus tôt dans son bureau.

J’avais ouvert la bouche pour répondre quand Théo avait rappelé mon attention à lui en demandant si je préférais sa mère en blouse ou en salopette…

Je mordis brièvement ma lèvre avant de répondre en regardant le docteur Moreno.

-Et ben… Je suis sûr que ta maman serait belle dans n’importe quelle tenue… Mais c’est vrai que ça me déplairait pas de la voir en mécanicienne. Mais elle est déjà mécanicienne pour les gens, si on veut.

Je fis un clin d’œil au Doc avant de m’adresser plus particulièrement à elle.

-Et je crois… que je vous ai jamais vraiment vue que comme un médecin, en fait… Mais disons que si j’avais l’autorisation de vous appeler par votre prénom en dehors du boulot, ce serait cool…

Je le connaissais, évidemment, son prénom, c’était pas vraiment classé secret défense. Mais comme elle était médecin et que c’était un peu comme un statut spécial, comme un grade, même après deux ans, je n’avais jamais osé l’appeler autrement que « Doc ». Bon, c’était pas grave parce qu’au boulot, c’était normal… Sauf que là, on était pas vraiment au boulot, aucun des deux.

Avec tout ça, on était arrivés près d’un barbecue, j’avais salué des connaissances et Théo s’était très vite retrouvé avec son burger en main alors qu’il trônait toujours fièrement sur mes épaules. C’était pas un problème pour moi, tant qu’il me m’arrosait pas les cheveux de ketchup.

Et la jeune femme préposée au barbecue avait cru que Théo était mon fils. J’avais nié, mais sans éprouvé comme un brin de fierté à pouvoir être pris pour le père d’un petit aussi génial. Ce qui m’inquiétait plus, c’était la réaction du Docteur Moreno que je savais veuve, mais elle ne le pris pas mal du tout, comprenant que l’erreur puisse se faire.

Et j’étais d’autant plus fier que Théo affirma à grand cris qu’il voulait devenir un champion comme moi.

-Ben il va falloir manger un tas de burgers pour devenir aussi grand que moi, déjà…

Je avais regardé le Docteur Moreno, lui avait souris… Mais si j’avais dit à Théo, que pour moi, c’était bon qu’il mange sur mes épaules, sa mère ne l’entendait pas de cette oreille et ne cilla pas face aux protestations du petit.

Du coup, je levai les bras pour le soulever au-dessus de ma tête et le faire descendre de mes épaules.

-Allez, terminus, tout le monde descend. La chef a parlé.

J’avais posé le petit qui continua à manger son burger et on fut servi à notre tour. Le Doc sembla apprécié beaucoup le burger et je lui dit, la bouche pleine :

-Quand je vous disais que les courses valaient le coup…

Je me retournai à un moment quand, alors que j’avais presque terminé mon burger, j’avais entendu un « monsieur Robson » derrière moi. Personne m’appelait comme ça pendant les courses. C’était Sonny ou Flash pour ceux qui me suivaient depuis mon adolescence… Mais jamais on m’appelait « Monsieur Robson »…

Et je vis alors un gars… Un tout petit peu plus petit que moi et c’était assez rare pour être souligné, blond lui aussi, mais beaucoup plus fin que moi. Je frottai une main sur mon jeans avant de la lui tendre et de serrer la sienne pour le saluer.

-Salut.

Je le regardai un peu perplexe… Il avait un accent que je connaissais pas mais qui s’approchait un peu de l’imitation que mon père faisait de l’amant de ma mère quand ça lui prenait… Il me félicita pour ma victoire… Comme beaucoup de gens ici sauf qu’on était loin des rires gras et des bonnes tapes dans le dos.

-Oh… Merci. Vous êtes un habitué alors… Je vous avais jamais vu.

Mais pour parler de Luca Conti, c’était pas un type qui était juste là par hasard à faire du tourisme. J’achevai mon burger, tapant mes mains l’une contre l’autre en ajoutant.

-Ouais… Vous aussi vous trouvez que ça manquait de Conti ?

Je lançai un regard au Doc pour qui c’était la première fois pour elle et lui expliquai :

-Luca Conti est l’un des meilleurs. C’est sa voiture que je conduis. Enfin son ancienne voiture qu’il avait mise en jeu à sa dernière course et que j’ai gagnée.

Puis, à nouveau vers l’homme :

-Je sais pas si Conti n’aura pas ses chances. C’est clair qu’il a une conduite prudente mais d’après ce qu’on dit, il fera son retour au volant d’une Ferrari 308 GTS tout droit importée d’Italie et avec une capacité de 240CV. Ma Camaro a 177CV… Alors s’il est prudent et que je suis une tête brûlée, ce sera ses chevaux moteur versus mes capacités de pilote.

Je le regardai un peu plus attentivement…

-Je vous aurais pas déjà vu quelque part ?

Puis, me tournant vers le Doc…

-J’ai déjà vu ce gars quelque part… Pas vous ?

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 22 Juil - 7:12



Motorbreath
ft. Sonny Robson & Timmy Evans




J’étais très contente de voir mon fils aussi heureux et Sonny apprécier les petits cadeaux que Théo avait concoctés pour notre Champion : à savoir les bisous et le super dessin qui l’attendait dans ma voiture. Mon petit bout de chou de 10 ans n’avait d’yeux que pour l’homme qui le tenait fermement sur ses épaules. Il l’adorait et il s’était attaché à Sonny dès qu’il avait commencé à le connaître. Théo n’oubliait pas son papa parce qu’on en parlait souvent, ensemble, mais Sonny avait remplacé ce manque et j’avais peur pour l’avenir, parce que tôt ou tard notre fabuleux ambulancier  aura sa propre vie de famille et je ne savais pas comment le dire à Théo sans le peiner.
Mais pour le moment, je n’avais aucune intention de gâcher le bonheur de mon fils ni le mien.

Tout cela nous avait donné faim et ce fut main dans la main qu’on se dirigea vers les stands. Sur le chemin, Théo était hyper heureux d’entendre les exploits de Sonny et comment il était parvenu à tromper son adversaire et à gagner. Main dans la main on se promenait au milieu de cette petite foule. C’était la toute première fois que je participais à cela et j’appréciais. Sonny me fit remarquer  que ma tenue me changeait de celle dans laquelle il voyait le plus souvent. J’avais rebondi sur une conversation qu’on avait eue quelques jours plus tôt dans mon cabinet au sujet de devenir mécanicienne.  Mon fils avait sauté sur l’occasion pour demander la préférence de Sonny.

- C’est vrai que j’arrange comme je peux les problèmes du corps humain qui ressemble à une voiture de luxe avec un super moteur qui est le cœur.

Je hochai la tête en écoutant sa réponse tout en essayant de ne pas rougir encore une fois. Le sourire aux lèvres, j’observais le tableau fabuleux que formait Sonny et mon fils.

- Un jour, je vais venir en mécanicienne à l’hôpital, rien que pour vous. Une belle salopette sous ma blouse, qu’est-ce que vous en dites ?

Tout en continuant notre avancée vers un barbecue dont les odeurs alléchantes se faisaient sentir, Sonny ajouta un petit commentaire et je pus m’empêcher de nous faire arrêter un instant pour le regarder droit dans les yeux.

- Je pensais que … que vous préfériez m’appeler Doc comme une sorte de code, de surnom. C’est pour cela que je n’ai jamais insisté. Vous auriez dû prendre l’autorisation tout seul, Sonny, sans me le demander. Vous  pouvez m’appelez par mon prénom ou alors par mon diminutif, Gaby, ça sera avec grand plaisir.

Puis, on se remit en route pour enfin arriver devant le barbecue tenu par un couple que Sonny connaissait bien. La jeune femme avait tout de suite déduit que Théo était son fils. Sonny expliqua que ce n’était pas le cas et elle bafouilla d’excuses auprès de moi. Théo et Sonny se ressemblaient parce que Sonny ressemblait beaucoup à Alexander, alors c’était logique que cette même blondeur puisse amener les gens à faire un lien de père-fils entre les deux. Je ne l’avais pas pris mal parce que je savais que Théo était fier de ressembler à son champion. D’ailleurs, il voulait devenir comme lui.

On nous offrit les burgers grâce à Sonny et j’avais insisté pour Théo ne mange pas sur ses épaules pour éviter qu’il n’en mette partout. Je croquai dans mon sandwich, un pur délice.

- J’avoue qu’on aurait dû venir depuis un moment pour vous voir courir et ne pas attendre si longtemps.

Théo s’était assis sur une chaise pliante que la jeune femme lui avait proposée pour manger son burger.

- Maaaamaaan, on ira voir toutes les courses de Sonny à partir de maintenant !!

– Théo ça dépendra  s’il y a l’école le lendemain ou pas.
Sonny, je peux vous … demander quelque chose ?  Et si on arrêtait de se vouvoyer ? Au bout de deux ans, on pourrait s’en passer, non ? J’aimerais beaucoup.


Ma question resta sans réponse, car au même moment un homme venait de s’approcher de nous pour s’adresser à Sonny et le féliciter sur sa course. Je lui rendis la politesse.

- Bonsoir Monsieur.

Les deux hommes échangèrent quelques informations sur la course et les participants et surtout un nommé Luca Conti. J’avouai intérieurement être complètement perdue dans leur conversation parce que je ne connaissais pas vraiment l’adversaire de Sonny même s’il m’en avait déjà parlé quelques fois durant nos pauses à l’hôpital.  Il me demanda même si je reconnaissais cet homme qui discutait avec nous.

- Non, je suis vraiment désolée.

Moi et les peoples, c’était comme si je vivais sur une autre planète. Je ne m’intéressais pas à ce genre de choses, même si parfois, on ne pouvait échapper aux matraquages des médias sur certaines histoires. Théo tira sur mon bras et je me penchai vers lui. Il me murmura ses mots à mon oreille.

- Maman, le Monsieur, il ne fait peur et j’ai encore faim.

- Théo ne dit pas cela. On va aller voir la dame pour qu’elle te fasse un autre burger.




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 28 Juil - 14:37



Motorbreath
ft. Sonny Robson et Gabrielle Moreno


Ce n’était point dans mes habitudes de me mêler aux coureurs de ce genre de course, cependant, aujourd’hui, j’avais fait une exception pour pouvoir féliciter de vive voix Sonny Robson. Il m’avait fait gagner de nombreux paris au cours de l’année dernière et c’est pour cela que j’avais fait une approche afin de le saluer.

Il avait eu la décence de s’essuyer la main avant de serrer la mienne et de me saluer à son tour ainsi que la femme qui l’accompagnait. Elle était charmante et j’avais comme le sentiment qu’il s’agissait de la petite amie de Robson et que l’enfant était son fils. Il s’agissait d’une possibilité. J’y étais allé de mes remerciements. L’homme était rustre comme beaucoup d’homme venant à ce genre de rendez-vous si nous ne comptions pas ceux qui venaient parier t qui étaient issus de diverses organisations aux visées obscures.

-Je suis habituellement discret et je n’avais encore jamais parlé à l’un des pilotes avant aujourd’hui.

Nous en étions à parler du rival le plus compétitif de Robson. Il s’agissait du dénommé Luca Conti, un Italien. Robson et moi avions ceci en commun. Un rival Italien qui nous permettait d’avoir un challenge. Il était dommage que Conti n’ait point pris part à la course d’aujourd’hui.

-Oui, cela manquait un peu. Autant parce que cela est plus plaisant à regarder quand il y a plus de concurrence entre les coureurs mais aussi pour permettre d’avoir plus de gains au niveau des paris.

Car aujourd’hui, nombreux avaient été ceux qui avaient parié sur Robson. A raison, bien entendu, mais pour les paris c’était moins intéressant.  

Le vainqueur avait expliqué à la femme qui l’accompagnait qui était Luca Conti. Je pouvais en déduire que cette femme n’était pas une habituée de ce genre de course ainsi je pouvais déjà me dire qu’il ne s’agissait pas de la petite amie de Robson. A moins qu’elle ne soit avec lui depuis peu dans ce cas l’enfant n’était point son fils.

Cependant, Robson n’était pas du même avis que moi quant aux chances de Conti de gagner un bon nombre de courses cette année. Conti allait concourir avec une voiture plus puissante lors des prochaines courses. Cela donnera plus de suspens et ce n’en était que positif pour moi.

-Ces Italiens ont toujours une carte dans leur manche. Ceci promet une année assez compétitive, alors. Je m’en réjouis.

Sonny Robson semblait m’avoir reconnu mais il ne savait point dire qui j’étais ainsi que celle qui l’accompagnait. J’avais regardé celle-ci avec un léger sourire.

-Ne vous excusez pas. Je me nomme Timmy Evans. Je suis manager chez MTI. Il est toujours plus facile de reconnaitre les rockstars plutôt que leur manager.

Je n’étais point comme Ricci et cela me convenait. Je pouvais plus facilement agir de cette façon.

Le petit garçon avait chuchoté quelque chose à l’oreille de sa mère et celle-ci l’avait réprimandé. Je ne savais point ce qu’il avait dit mais cela lui avait valu un autre burger.

-Je peux vous le payer si vous voulez.

J’avais sorti un billet que j’avais tendu à la jeune femme.

-Voici pour vous.

C’était par simple élan de politesse et parce que cette femme m’était sympathique.


@ Billy Lighter


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 7 Aoû - 11:02



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


On était revenu sur notre petit délire de transformer le docteur Moreno en mécanicienne. Mais j’avais souligné qu’elle l’était déjà, en quelque sorte. Sauf qu’elle ne réparait pas des voitures, mais les gens. Tout ça pour en venir à la tenue de la jeune femme et j’affirmai à son fils qu’il faudrait que je la voie en mécano pour pouvoir dire de que je préférais, mais non sans penser et dire que le Doc devait être superbe dans n’importe quelle tenue.

Le Docteur Moreno me dit alors, sans que j’arrive à savoir si c’était une blague ou pas, qu’elle viendrait un jour en salopette sous sa blouse de médecin. Je rigolai en mordant ma lèvre rien que d’imaginer la scène.

-J’en dirais que si vous voulez me rendre encore plus dingue de vous, c’est le bon plan…

Quand je disais que quand je pense un truc, il faut que ça ressorte direct par ma bouche… Alors tant que j’y étais et qu’on était en route vers le barbecue, je continuai sur ma lancée en proposant au Doc de l’appeler par son prénom étant donné qu’on n’était pas au travail. Ce à quoi elle me répondit que c’était pas un problème, que j’aurais même dû le faire naturellement et qu’elle croyait que « Doc », ce n’était qu’un surnom.

-C’était une sorte de surnom, ouais. Pour vous montrer mon amitié tout en restant professionnel. C’est la première fois qu’on se voit en dehors du travail, vous et moi… Et vous savez comment c’est, à l’hôpital, les gens se font vite des idées, des rumeurs naissent sur un rien. J’avais pas envie de vous mettre dans cette situation en vous appelant par votre prénom sans votre accord…

Mais maintenant, j’avais cet accord !

-Donc… Ok, Gaby !

Je lui tendis une main en riant, gardant bien fermement l’autre cheville de Théo pour ne pas qu’il tombe.

-Moi, c’est Sonny et j’ai pas de diminutif parce que sinon, j’aurais plus de nom du tout. Et je suis content de vous rencontrer… En tant que jeune femme, ce coup-ci.

Et non en tant que médecin comme deux ans plus tôt.

Avec tout ça, on finit par atteindre notre objectif : les burgers. Et j’avais même été pris pour le père de Théo, ce qui était un drôle de compliment à mes yeux, mais un compliment quand même, surtout que Gaby ne le prit pas mal et apprécia le burger.

-C’est moi qui aurais dû vous inviter plus tôt, après tout.

Théo était désormais installé comme un roi sur une chaise pliante et sauta sur l’occasion pour tenter de venir voir toutes les courses. J’en avais déjà un grand sourire sur le visage et des étoiles plein les yeux mais Gaby tempéra nos ardeurs en disant que ce ne serait que lorsqu’il n’y aurait pas école le lendemain.

J’allais dire quelque chose au sujet de l’école, mais heureusement, Gaby attira mon attention avant que je ne mette des idées pas forcément bonnes dans la tête du petit. Elle désirait que je la tutoie. Deux ans… Et on était en train de tout débloquer d’un coup. Je la regardai avec des yeux à la fois surpris et heureux.

-Ce serait…

Mais juste au moment où j’allais accepter ce nouveau pas en avant, et avec grand plaisir, on fut interrompu par un type anglais dont je compris assez vite qu’il était parieur et que je lui avais fait sa soirée, financièrement parlant, même si ma quote était faible de par l’absence d’un adversaire de ce nom comme Luca Conti.

L’homme se disait discret, je ne lui avais jamais parlé mais je pensais bien avoir déjà vu sa tête quelque part et pas forcément ici… Ou dans un contexte de course. Il était très poli et n’avait d’ailleurs pas manqué de saluer Gaby. Ouais… Bon… Parle de la course, plutôt, vieux, parce que je compte pas me faire doubler par un rosbeef comme mon paternel.

Bien que lui, apparemment, c’était après les Italiens qu’il en avait.

-Ouais, je suis impatient que Luca revienne. Ce que j’aime avec lui, c’est qu’il est tellement confiant qu’il met souvent ses voitures en jeu.

Un truc que je ferai jamais, ça.

N’empêche que sa tête me perturbait au point que je finis platement par lui demander où je l’avais déjà vu. Et quand il se présenta, là, ça fit tilt ! Et peut-être à Théo aussi parce qu’il murmura quelque chose à l’oreille de sa mère.

-Mais ouais ! Vous êtes le manager d’Howard ! C’est un ami d’enfance ! Il ne parle jamais de vous alors ça a m’a mis le temps de vous remettre !

Je pense, je dis… Ça doit être une maladie qui a un nom…

-Je croyais que vous étiez déjà tous partis pour la date suivante… C’est ce que Howard m’avait dit… Mais Howard est un peu mytho des fois…

Mais c’était pas grave parce que j’avais tellement l’habitude que j’en étais au point où je me disais que si le batteur était là pour les courses, tant mieux, et s’il était pas là, tant pis.

Timmy Evans proposa de payer un burger au petit et tendit un billet à Gaby.

Bah tiens ! Vas-y ! Marche sur mes plates-bandes, je te dirai rien !

-Vous en faites pas, M’sieur Evans !

Je fis signe à Gaby de venir à mes côtés et entourai ses épaules d’un bras. Théo, lui, que l’Anglais semblait effrayer, s’accrocha à mon t-shirt.

-Je vous présente Gaby et Théo, son fils. Ils sont avec moi et en tant que tels, ils ont accès à tout sans rien débourser… Mais c’est gentil à vous.

Je regardai Théo :

-Vas chercher un autre burger puis on ira voir ma voiture, qu’est-ce que t’en dis ?

Puis, à l’attention d’Evans :

-Vous voulez venir ?

Et tout ce temps-là, j’avais gardé mon bras autour des épaules de Gabrielle…

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 7 Aoû - 15:33



Motorbreath
ft. Sonny Robson & Timmy Evans



Il fallait que j’arrête de rougir et encore heureux que nous étions la nuit et les lumières par ici étaient peu nombreuses pour dévoiler toutes les émotions qui tourbillonnaient en moi.  
Le rendre encore plus dingue de moi … J’avais l’impression d’être une adolescente à son premier rendez-vous … sauf que j’avais un fils qui se tenait haut perché sur les épaules de l’homme qui me faisait perdre tous mes moyens. Pourquoi avais-je toujours ce sentiment que je devais faire passer mon rôle de Maman avant celui de femme ? Pourquoi je ne pourrais pas faire fusionner les deux ? De quoi avais-je peur ? … Et j’eus ma réponse … J’avais peur de ne pas être à la hauteur. J’avais été mariée à un homme que j’avais aimé pendant des années. Puis, j’étais devenue veuve … et je n’étais plus certaine de savoir séduire, ni comment me comporter avec un homme. J’étais rouillée sur tellement de points personnels et intimes, parce que oui, je n’avais pas connu d’autres hommes après la mort d’Alexander.
Et si au lieu de me poser tout un tas de questions, je me laissais enfin porter par la douce nuit et la présence de Sonny ?

- J’adore vous rendre dingue … Je vais finir par y prendre goût.

Waouh, j’avais osé dire cela tout haut et en plus devant mon fils … Quoi que Théo observait de son point de vigie toutes les voitures qu’il pouvait voir et ne s’intéressait guère à notre conversation … Heureusement … Cette soirée était un vrai délice et elle nous libérait d’un lien qui avait commencé il y a deux ans pour se transformer sous nos yeux en quelque chose de plus intime. Sonny m’avait demandé l’autorisation de m’appeler par mon prénom. Je rêvais de cela depuis longtemps, mais je pensais qu’il préférait me nommer par mon surnom, alors je n’avais jamais évoqué cela avec lui.

- C’est vrai qu’à l’hôpital, les ragots défilent à une allure de dingue ! Mais, je n’ai rien à me reprocher, ni je crains ce genre de commérage. Et puis craindre les potins des uns et des autres, c’est comme si j’avais commis une faute. Ce n’est pas ainsi que je vois notre lien. Vous pourrez continuer à m’appeler Doc au boulot ou Gaby, comme vous le voulez.

Sonny me tendit sa main en riant tandis que Théo secouait la tête en essayant de comprendre ce que l’on faisait. Il devait se dire que les adultes étaient parfois un peu dingues. Il n’avait pas tort. Je lui pris sa main en la serrant.

- Enchantée Sonny ! Moi je suis ravie d’être là avec vous, ce soir ! C’est un vrai plaisir ! Promis, pas de diminutif, mais je vais devoir vous trouvez un petit surnom.

Mais ça, il ne le saurait pas pour tout de suite. C’était top personnel. Puisque mon fils nous avait fait savoir qu’il avait faim, on s’était retrouvé devant un barbecue qui était tenu par des amis de Sonny.  Et grâce à lui, on nous offrit d’excellents burgers. Des questions, encore, tournaient dans ma tête. Pourquoi avoir mis si longtemps à venir le voir courir alors que Théo ne cessait de me parler des courses de Sonny ?

- On a mis deux ans pour faire un énorme bond en avant ! Tout arrive à qui sait attendre !

Théo était descendu des épaules de son porteur pour aller savourer son burger, assis sur une chaise pliante que la femme du stand lui avait présentée, rien que pour lui. Les amis de Sonny l’avaient pris pour le père de mon fils et je ne fus pas offusquée par cela. Ce n’était pas salir la mémoire d’Alexander. C’était donné à mon fils un grand sourire, tout fier d’être considéré comme le fils de son champion. Un champion qui avait lui aussi des étoiles plein les yeux. Théo profita de ce moment pour indiquer que ça serait sympa de venir voir courir Sonny à chaque fois. Il n’y avait aucun souci, sauf si le lendemain c’était un jour d’école. Mon petit bonhomme ronchonna et croqua de nouveau dans son burger.

Puisque nous étions en train de faire d’énormes pas en avant, l’un envers l’autre, quelque chose me tenait à cœur aussi : je voulais qu’on arrête de se vouvoyer, mais ma question n’obtint aucune réponse, car un homme s’approcha de nous. Il connaissait Sonny et il suivait ses exploits de très près.  

Après les salutations, les deux hommes discutèrent de la course et des rivaux de Sonny. Je ne comprenais pas tout ce qu’ils se disaient, mais je tentais de tout même de suivre. J’étais novice dans ce domaine et cela me permettait d’en savoir un peu plus. Sonny cherchait à se souvenir du nom de cet homme dont le visage semblait lui être familier. Il se présenta comme Timmy Evans, manager chez MTI et manager de l’ami d’enfance de Sonny. Quelle coïncidence … ou pas
Pour moi, son nom m’était totalement inconnu, mais Théo tira sur ma manche pour me faire reculer des deux hommes. Quelque chose le préoccupait. Le fameux manager lui faisait peur et il avait encore faim.

Timmy Evans avait entendu ma réponse à mon fils et il me présenta un billet. C’était bien la première fois qu’un homme me présentait de l’argent pour payer à manger à mon fils.

- Non, ça ira Monsieur Evans. Je n’ai pas besoin de votre argent. Vous pouvez le ranger.

Sonny me demanda de m’approcher de lui et je sentis la chaleur de son bras m’entourer les épaules et je me lovai contre lui. Théo s’était faufilé dans le dos de son champion pour s’accrocher à son tee-shirt. Sonny avait pris les devants en précisant à ce Monsieur que personne ici n’avait besoin de son argent, que nous étions avec lui et que donc nous avions accès à tous sans payer.

- Ouuuais, Sonny c’est notre Champion ! Pas vous Monsieur ! Ma maman n’a besoin que de Sonny !

- Chuut Théo, on ne parle pas comme ça ! Je suis désolée, excusez-le, je ne sais pas ce qu’il a.

Théo repartit chercher son second burger tout content de pouvoir enfin voir de plus près la voiture de son héros. J’étais vraiment mal à l’aise du comportement de mon fils.

- Ainsi les managers, quand ils ne sont pas auprès de leurs poulains, viennent voir des courses en pleine nuit. Vous êtes coureur, vous-même Monsieur Evans ? Vous avez déjà participé à ce genre de course ?




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 8 Aoû - 13:30



Motorbreath
ft. Sonny Robson et Gabrielle Moreno


Nous parlions de course avec Sonny Robson. Il attendait avec impatience le retour de Luca Conti, son rival. Une rivalité est toujours stimulante pour s’améliorer dans ce que l’on faisait. Je pouvais le voir chaque jour grâce à ma rivalité avec Daniele Ricci.

-La trop grande confiance des plus riches les poussent parfois à mettre beaucoup de choses en jeu sans en mesurer les conséquences.

Je n’étais point aussi riche qu’un Conti ou qu’un Ricci. Cela me semblait être le cas de ce Robson aussi. Ses manières et son accoutrement parlait pour lui bien qu’il soit accompagné d’une très charmante jeune femme qui dénotait à côté de cet homme un peu rustre.

Robson avait l’envie de savoir qui j’étais et je m’étais présenté. Mon nom et ma profession m’avait raccroché à Howard, un ami d’enfance de Robson. Ceci ne m’étonnait guère. Robson et Stone devaient venir du même milieu pauvre. Cela étant, que Stone ne parle jamais de moi ne me dérangeait guère et ses mensonges envers son ami ne me surprenaient guère non plus ainsi que Sonny Robson.

-C’est peu dire… Cependant, il ne m’a jamais parlé de vous non plus mais nous discutons surtout business lui et moi.

Nous discutions peu. La dernière fois que nous avions discuté, Stone était ivre un état dans lequel il est bien trop souvent à mon goût.

La jeune femme qui accompagnait Robson avait le désir d’acheter un autre burger à son fils. Dans un but courtois et galant, j’avais proposé d’offrir le burger à la jeune femme. Elle avait refusé.

-Bien. Comme vous voudrez.

J’avais rangé mon billet. Je ne m’attendais point à un refus mais je ne le prenais pas mal. La jeune femme s’était rapprochée de Robson et l’enfant s’était caché derrière lui. Le coureur avait expliqué que la fille et l’enfant n’avaient rien à débourser car il les accompagnait et que tout était gratuit pour eux.

-Je comprends. C’est la chance d’être un VIP.

C’est l’enfant qui avait été moins amical avec une réflexion qui m’avait surpris. Ce petit gnome ne semblait point m’avoir à la bonne sans raison apparente. Je ne détestais pas les enfants. Ils m’étaient indifférents mais celui-ci était désobligeant. Je lui avais envoyé un regard froid mais sa mère s’était excusée pour lui.

-Ne vous en faites pas. Les enfants ne savent pas toujours ce qu’ils disent. C’est normal à son âge.

L’enfant portait en admiration Robson qu’il défendait. Je n’étais point ici pour insulter le coureur mais pour lui dire que j’admirais sa façon de courir et de gérer ses courses. Celui-ci, bien plus poli que l’enfant, avait proposé au petit Théo d’aller voir sa voiture. Il m’avait fait la même proposition.

-J’en serais ravi.

Théo avait été cherché son burger et j’avais marché aux côtés de la jeune femme qui me questionnait.

-Non, je ne cours pas. Je parie sur les courses. C’est un de mes passes temps. Cela me permet de mettre à l’épreuve ma capacité d’analyse. C’est un pêché mignon. Cependant, je ne me vois pas vraiment prendre part à une course. Ce n’est pas pour moi.

Nous étions arrivés devant la voiture de Robson que le jeune Théo admirait.

-C’est un très beau modèle.

Cependant, c’était la jeune femme qui m’intéressait. Elle semblait avoir de la conversation.

-Et vous ? Que faite vous dans la vie si la question n’est pas trop indiscrète ?


@ Billy Lighter


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 11 Aoû - 16:22



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


J’avais regardé la jeune femme avec de grands yeux à la fois surpris et amusés. Parce que je connaissais pas cette facette gentiment aguicheuse du Dr. Moreno. Et je devais dire que j’aimais beaucoup ça et que comme je m’attendais pas à ce qu’elle dise ce genre de truc, je sentis mes joues devenir toutes chaudes et j’espérais que Théo, qui avait ses mains dessus, allait pas trop le sentir…

-Oh ben… vous gênez surtout pas pour y prendre goût…

A croire que j’avais tout gagné ce soir : la course, appeler le docteur Moreno par son joli prénom qui était Gabrielle, même si j’étais pas sûr de le prononcer correctement et à la française comme elle, parce qu’au final, elle se foutait bien des ragots et j’avais même presque obtenu le droit de la tutoyer et d’avoir moi-même un surnom, si on avait pas été interrompu juste à ce moment-là…

Et par un Anglais, en plus…

Mais bon, comme elle l’avait dit, ça faisait quand même un sacré bond en avant d’un coup… Et j’étais pas sûr de vouloir m’arrêter là. J’adorais Gaby, ça faisait longtemps déjà… Mais je sais pas… Ces temps-ci, j’arrivais pas à passer une journée sans y penser tout le temps…

Et j’arrivais pas non plus à trouver l’élément qui avait déclenché ça… Qu’est-ce qu’il y avait eu de particulier ?

Rien… Le changement ne venait pas de moi, je pense… Mais d’elle… Comme si elle avait passé un cap, peut-être que son deuil était terminé et qu’elle était doucement en train de se dire que son défunt mari aurait voulu qu’elle continue sa vie et soit heureuse… Et que c’était ce qu’elle commençait à chercher à faire…

Ouais enfin, je croyais ça, mais comme j’étais souvent à côté de la plaque, surtout avec les filles… J’avais beaucoup vécu ça avait Leia… Qu’elle disait « blanc » et que je pigeai « noir »… ou carrément rien du tout… Pourtant, qu’est-ce que je l’avais aimée, elle aussi !

Enfin, fallait que je revienne à l’Anglais, en attendant… D’abord, je compris que c’était un parieur régulier, il connaissait les coureurs, il savait ce qu’il faisait… Bref, parler courses, ça allait. Puis, j’avais compris qu’en fait, ce type était me manager de mon meilleur ami, Howard Stone… Et que donc, Howard Stone m’avait menti quand il m’avait dit qu’il serait pas à Los Angeles ce soir…

Et le manager d’ajouter qu’Howard ne lui avait jamais parlé de moi non plus…

Mais c’était pas grave.

Ce qui était grave, c’était que Timmy Evans me donnait l’impression de marcher sur mes toutes nouvelles plates-bandes… Et je me rappelais de Gaby qui me disait qu’elle ne partirait pas au bras d’un autre homme qu’elle resterait avec moi ce soir. Pourtant, il essayait, hein ! Il avait même tendu un billet à Gaby pour qu’elle paye un burger à Théo…

Heu… Ouais… Traite la de SDF aussi, tant que t’y es… Parce que ça ressemblait vraiment à de la charité. Je remis gentiment l’église au milieu du village en expliquant que Théo et sa mère étaient avec moi et que ça valait pas la peine, puisqu’ils avaient tout gratuit, du coup. Gabrielle enchaîna en confirmant…

Et Théo y alla d’un petit tacle bien placé pendant que j’entourais d’un bras les épaules de Gabrielle, histoire de bien montrer où était la place de chacun. Dans l’Eastside, avec les membres des gangs, ce genre de geste était plus éloquent que le plus long des discours.

Et ça me permettait de rester relativement poli avec le manager aussi… Parce que tout le reste était dans mon non-verbal.

Théo partit chercher un second burger pendant que Gaby, lovée contre moi, ce qui lui donnait l’air minuscule, s’excusait pour le petit… Ça ne sembla faire ni chaud, ni froid au manager et je fis un clin d’œil à Gaby.

-Il dit ce qu’il pense, c’est pas toujours un défaut…

Enfin j’espérais parce que sinon, j’étais mal barré.

Théo revint assez vite avec son burger et je lui souris… On pouvait aller voir la voiture, maintenant et puisqu’on y était, autant prendre le manager avec. J’aurais peut-être dû le laisser là, mais non… Pourquoi ? Bah… Parce que j’étais naturellement trop gentil peut-être… ou un peu con… Ou les deux.

Théo marchant à côté de moi, Gaby de l’autre côté toujours contre moi et le manager à côté d’elle, on partit en direction des véhicules pendant que Timmy Evans répondait à la question de Gabrielle. Il confirma qu’il était parieur, que c’était comme un exercice mental pour lui…

-C’est presque une façon poétique de parler de jeux d’argent… Howard joue aussi mais lui il parle pas de capacité d’analyse… juste de devenir plein aux as…

On arriva près de la Chevrolet et Théo avait déjà englouti son burger, à se demander où il mettait tout ça dans un si petit corps ! Mais bon, au moins, il pourra rentrer dans la bagnole, comme ça. Je la lui déverrouillai, me séparant un peu à contre cœur du contact de Gaby, et lui ouvrit la portière pour qu’il puisse s’installer côté conducteur.

Je caressai le toit pendant que Timmy Evans affirmait que c’était un beau modèle et que Théo, les mains sur le volant, faisait semblant de faire la course.

-Ouais… le meilleur modèle que j’aie eu jusque-là.

Mais Gaby l’intéressait plus que la voiture, apparemment et je le regardai, les yeux blasé, en faisant la moue… Non mais il le fait exprès ou quoi ?

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 15 Aoû - 7:01



Motorbreath
ft. Sonny Robson & Timmy Evans



Les deux hommes continuaient de discuter des rivaux de Sonny et du moyen de parier ou de mettre de l’argent sur telle ou telle course. D’après ce que je comprenais Timmy Evans était un manager et de plus celui du meilleur ami de Sonny. Mais Howard qui ? Parce que mon voisin s’appelait aussi Howard, mais comme je n’étais pas vraiment douée pour retenir les noms des stars et que j’avais besoin de mettre un visage sur un nom, j’avais du mal à suivre leur conversation. Quoi qu’il en soit, j’avais appris que le meilleur ami de Sonny était une star et comme il avait mentionné le mot « dates », j’essayais de me rappeler un Howard dans la musique. Demain j’achèterais plein de journaux people pour quand même me mettre à la page des dernières nouveautés.

Théo avait encore faim et j’allais l’amener voir la dame pour qu’elle lui fasse un second burger quand le manager me présenta un billet pour que je puisse acheter de quoi manger à mon fils. Je ne savais pas de quelle manière je devais prendre ce geste. J’avais de l’argent sur moi, même si Sonny m’avait expliqué que les stands seraient gratuits puisque nous étions ses invités, mais par précaution et connaissant Théo, je ne sortais jamais sans. J’avais arqué un sourcil en refusant la charité et Sonny en avait ajouté une couche supplémentaire.

Théo n’aimait pas le manager et je ne savais pas pourquoi. La petite réflexion de mon fils avait jeté un petit froid et déjà celui-ci filait pour récupérer son second burger et je m’étais calée contre Sonny qui avait passé son bras autour de mes épaules. Je m’étais excusée de son comportement.

- Je pense tout le contraire de vous, Monsieur Evans. Les enfants n’ont pas de filtres, comme nous, ils disent tout haut ce qu’ils pensent … mais il faut qu’ils apprennent à maitriser cela surtout en devenant adultes. C’est le prix à payer pour entrer dans notre monde.

Sonny était sur la même longueur d’onde que mon fils et son clin d’œil m’amusa.

- Oui, enfin … tant que cela ne pose pas de problèmes et que cela ne met pas les gens mal à l’aise. Je n’ai rien contre cela, mais je suis obligée de me mettre à la place des autres personnes.

Théo revint avec son burger et Sonny invita tout le monde à aller admirer sa voiture. Une explosion de joie se fit entendre de la part de mon fils qui avait la bouche pleine de son burger. Sur le chemin, j’avais posé une question au manager. Il était à l’aise dans ce monde de courses, alors peut-être qu’il y participait parfois comme coureur. Je laissai Sonny répondre en premier puis j’y ajoutai ma petite touche personnelle.

- Vous préférez le pouvoir de l’esprit sur les pronostics et analyser les participants. De toute façon c’est bien comme cela que beaucoup s’enrichissent. Les paris et quel que soit le domaine sur lequel on est fait, demande des recherches et la capacité à exploiter toutes les informations pour arriver au résultat final.

Nous étions arrivés devant la splendide voiture de Sonny qui s’éloigna de moi pour ouvrir la porte, côté conducteur pour que Théo puisse s’y installer. Je me penchais pour regarder mon fils, mettre ses petites mains sur le volant.

- Tu t’es essuyé les mains ?

- Oui M’man !

- Et tu n’abimes pas la voiture de Sonny. Tu fais attention !

- Ouiiii Maaamaaan !

Je contournai la Chevrolet pour l’admirer. Le nombre de fois où Sonny m’avait raconté ses courses, je ne les comptais plus et maintenant, je pouvais visualiser sa voiture. Le manager revint vers moi, pour me poser une question plus personnelle.

- Je n’ai rien à cacher Monsieur Evans. Je suis médecin généraliste. Je possède mon propre cabinet et je bosse aussi aux urgences du Good Samaritan. J’y fais quelques gardes pour soulager mes collègues. Je ne suis donc ni manager, comme vous, ni pilote de voitures comme Sonny. Pour tout avouer,  c’est la première fois que je viens voir Sonny courir. C’est dommage qu’on ne puisse pas voir toute la course, entière, mais nous étions là quand il a franchi l’arrivée.

Je ne perdais pas de vue mon fils qui faisait semblant de conduire la voiture en faisant des bruits de moteur avec sa bouche.

- Si j’ai bien compris, Monsieur Evans, vous n’êtes ici que pour peu de temps ?





@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 19 Aoû - 9:32



Motorbreath
ft. Sonny Robson et Gabrielle Moreno


Nous ne pouvions point dire que ce petit garçon avait la langue dans sa poche. C’était un petit lutin impoli qui ne semblait point savoir qu’il était préférable, parfois, de se taire. Cependant, sa mère s’était excusée pour lui et je ne lui en avais point tenu rigueur. Il s’agissait d’un enfant qui ne devait sûrement point savoir toujours ce qu’il disait. Bien que cela n’était point l’avis de sa mère qui avait une autre vision des choses. Les enfants s’exprimaient peut-être sans filtre et cela elle pouvait bien avoir raison et c’est pour cela qu’on avait inventé l’éducation. Ce petit lutin s’exprimait sans filtre mais il devait apprendre qu’il existait certaines convenances et le fait d’être un enfant n’était point une excuse. Robson prenait le parti du jeune Théo et ceci avait été tempéré par la mère de l’enfant.

-En effet, la franchise peut-être une très grande qualité mais elle doit être dite avec tact.

Ce petit lutin n’avait point de tact.

-Ceci dit, ce petit ne manque pas de caractère. Il ira loin surtout avec une mère comme vous pour veiller sur lui.

Je ne mettais point ceci en doute. Cette jeune femme me semblait vouloir faire le mieux possible pour son enfant.

Au retour du jeune Théo, nous avions été invités par Robson pour aller voir avec quelle voiture il avait remporté la course de cette nuit. Nous parlâmes en chemin un peu plus de moi et des paris que je faisais. Il s’agissait d’un sport pour moi qui me servait à affuter mon esprit d’analyse. Ceci n’était point le cas d’Howard Stone qui voyait les paris bien autrement.

-Cela ne m’étonne pas de Stone. Cependant, il n’est pas réputé pour être un bon parieur. Ce n’est pas un sport pour lui, c’est juste compulsif.

Stone était accro aux jeux d’argent et aux ennuis. Il ne pariait pas judicieusement mais dangereusement. Robson avait le don de croire que Stone faisait ça pour devenir riche mais ce n’était point mon impression. Stone était déjà riche avec son statut de rockstar. Howard Stone pariait pour parier et rien d’autre.

La jeune femme comprenait où je voulais en venir et c’est ainsi qu’elle avait obtenu mon sourire.

-C’est exacte. Un bon parieur est quelqu’un qui prend en compte toutes les informations qu’il a recueillies pour parier sur le coureur qui lui rapportera le plus d’argent en fonction des conditions de la course et des participants à celle-ci. C’est en ça que, plus il y a de concurrence entre les coureurs, plus cela est stimulant pour moi.

Nous pouvions admirer la voiture de Robson. Le jeune Théo s’était vu octroyé le droit de pouvoir voir les choses de l’intérieur après que sa mère se soit assuré qu’il avait les mains propres. La voiture était un très beau modèle. Il s’agissait du plus beau que ce coureur ait jamais eu.

Ceci n’attira mon attention que quelques brèves secondes. Il m’était plus intéressant de faire connaissance avec la jeune femme. Il s’avérait qu’elle était médecin. Une bien belle profession aux difficultés évidentes. Les courses de voitures étaient une chose nouvelle pour elle.

-C’est un très beau métier. Cependant, il faut avoir les nerfs bien accrochés pour être médecin. Vous avez toute mon admiration.

Nous étions en plein conversation pendant que le jeune Théo mimait le bruit de la voiture.

-Oui, je m’envolerais demain pour notre prochaine date qui aura lieu à Las Vegas. Ce n’est pas très loin. Le voyage ne devrait pas être épuisant. Cependant, je sais que cette tournée ne sera pas de tout repos. Ce n’est jamais de tout repos, une tournée mondiale. Mais nous avons bien démarré. Si vous voulez, je peux vous inviter tous les trois sur l’une des dates. Il me reste quelques places VIP et personne pour en profiter.

Elles étaient destinées à la famille d’Eileen mais cette dernière s’en était retournée en Angleterre et je n’avais point de nouvelles depuis.


@ Billy Lighter


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 23 Aoû - 11:53



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


Gabrielle, contre moi, si elle s’était excusée du comportement de son fils (qui avait pas fait grand-chose de mal, au final), relativisait un peu en disant qu’en grandissant, il faudrait que Théo maîtrise ça. Elle parlait à Evans, mais je pus pas m’empêcher de commenter, puisque moi non plus j’avais pas filtre, en rigolant :

-Bof… je sais pas. Je suis adulte et je dis quand même ce que je pense.

Puis, regardant Timmy en souriant.

-Si c’est obligatoire, j’ai dû manquer une ou deux étapes.

Quant au tact… oh ben je sais pas trop ce que c’est, en fait…

Quand le petit revint, je proposai à tout le monde d’aller voir la voiture et rigolai quand Théo s’exclama de joie. Voilà quelqu’un que je comprends ! Alors sa mère toujours contre moi pour la protéger du manager anglais qui lui faisait du gringue en lui faisant des compliments que ça se voyait presque pas, on se dirigea vers ma voiture.

En chemin, on parla de Stone qui avait pas parlé de son manager. En même temps, il y avait comme un gouffre entre le Howard que je connaissais et ce type anglais tiré à quatre épingles. Pas vraiment étonnant qu’il trouve pas trop l’intérêt d’en parler.

Il disait que chez Stone, parier était compulsif et qu’il le faisait mal. Je rigolai.

-Ouais, c’est le moins qu’on puisse dire.

Gaby et Evans parlèrent des paris à un niveau plus intellectuel du terme.

-Mouais… Personne est jamais à l’abri d’un jour sans ou d’une surprise aussi. Surtout dans les courses. Les pilotes comptent, mais les aspects techniques des bagnoles peuvent tout faire capoter. Une bête crevaison et vous l’avez dans le…

Je regardai Gaby contre moi, puis son fils et enfin Evans.

-Je trouve pas d’autre mot que celui qui est sensé se mettre là alors vous voyez ce que je veux dire…

Je fis monter Théo dans la voiture en lui ouvrant la portière après que Gaby se soit souciée qu’il se soit essuyé les mains.

Il se mit à imiter le bruit d’une voiture et le voir heureux faisait vraiment plaisir. Pendant ce temps-là, Timmy Evans demandait à en savoir plus sur Gaby qui lui expliqua un peu ce qu’elle faisait avant de dire que c’était la première fois qu’elle venait me voir courir.

Je me tournai vers elle et lui fit un clin d’œil.

-Et j’espère que ce ne sera pas la dernière.

Le manager y alla d’une nouvelle salve de compliment sur le métier de Gaby avant qu’elle ne lui demande s’il n’était là que pour peu de temps. Et je me retins de rire en pinçant mes lèvres et en la regardant. Ce serait pas une façon détournée, hautement diplomatique et adulte, de lui dire d’aller voir ailleurs si on y était, ça ?

Un « va te faire foutre », filtre inclus ?

N’empêche qu’en réponse à ça, il proposa quand même des places pour aller voir The Burning Fire… pour tous les trois. Et je savais quand c’était très con de refuser une proposition pareille… même si j’aurais pu avoir la même chose via Howard, plus que probablement, si je l’avais demandé.

Et c’était pas non plus tombé dans l’oreille d’un sourd parce que Théo avait arrêté de faire le bruit de la voiture et, preuve que les enfants entendent et comprennent beaucoup plus que ce que les adultes ne voudront jamais l’admettre, il s’exclama :

-Pour voir The Burning Fire ???!

Il me regarda moi, puis sa mère avec des yeux implorants.

-Dis ouiiiiiiiiiiiii, Maman !

Je regardai Gabrielle.

-On serait cons de dire non…

Puis, à l’attention de Timmy.

-On va accepter votre offre avec plaisir, M’sieur Evans ! Mais, j’ai une question : pourquoi nous les donner à nous ? On se connait même pas…

Histoire que je vois si c’est nous trois que t’invite… ou si c’est juste pour continuer de draguer pas subtilement la femme que, moi, j’aime.

J’avais dit ça ? Non… Je l’avais pas dit… Mais… je l’avais pensé, ce qui n’en était pas moins… révélateur…

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 27 Aoû - 6:15



Motorbreath
ft. Sonny Robson & Timmy Evans



Le manager semblait ne pas apprécier la franchise de mon fils, et j’étais certaine qu’il n’appréciait aucune franchise du tout, même celle venant des adultes. Théo n’aurait pas dû répondre de cette manière, j’en étais bien consciente, mais il n’avait pas non plus été grossier. Le tact venait avec la maturité et puis certains s’en sortaient très bien sans. Sonny confirma ma pensée.

- Il n’y a pas de loi qui interdit de parler avec ou sans tact. C’est juste que dans la société où nous vivons, il vaut mieux donner à nos enfants toutes les cartes en main pour évoluer et grandir. Et effectivement, Monsieur Evans, mon fils ne manque pas de caractère. J’en ai aussi, mais il faut dépasser certaines limites avec moi pour que je montre les crocs. Je vous remercie pour votre compliment. J’essaye d’être une bonne maman.

On se mit tous les quatre en chemin vers la voiture de Sonny. Théo était bien sûr impatient de la voir  et de pouvoir monter à l’intérieur. Si Sonny et Timmy Evans échangeaient encore quelques informations sur leur connaissance en commun, j’avais envie d’en savoir davantage sur cet homme. Non pas qu’il me plaisait physiquement, mais c’était son esprit et sa façon de son comporter qui m’intriguait beaucoup. A ma petite réflexion sur les paris, il m’offrit un sourire qui dévoilait une autre facette de lui, plus agréable. Sonny ajouta que malgré toutes les données prises en compte par un parieur, on ne pouvait pas tout prévoir. Je m’étais lovée contre lui et j’appréciais son contact et sa chaleur près de moi. Je relevai mes yeux noisette vers mon champion qui me fit sourire avec ses propos très clairs et sans filtres avant de les reposer sur le manager.

- A moins d’avoir des pouvoirs ou d’être un excellent magicien, c’est vrai qu’on ne peut pas prévoir les aléas du hasard. N’est-ce pas ce qui fait aussi la beauté du jeu, Monsieur Evans ? Cela doit être grisant de se lancer dans ces paris sachant qu’il y a toujours une petite part d’incertitude qu’on ne peut pas contrôler ?

Sonny avait invité Théo à monter à l’intérieur de sa voiture et fou de joie, mon fils mimait le bruit d’un moteur de voiture en pleine course. Le manager avait poursuivi sur sa lancée et il m’avait demandé quel métier j’exerçais.

- Beaucoup disent que c’est un sacerdoce. Et c’est bien le cas. On ne fait pas ce métier pour l’argent ou la renommée, mais bien par passion et avec tout ce que cela peut inclure, le beau  et les moins plus douloureux.

Je lui avais répondu sans rien cacher tout en ajoutant aussi que c’était la première fois que je venais voir courir Sonny. Ce dernier qui s’occupait de montrer à Théo à quoi tous les boutons correspondaient, se tourna vers moi et m’envoya un clin d’œil avec une invitation que je ne comptais pas laisser filer.

- J’espère aussi et j’ai hâte de pouvoir en voir d’autres.

Je m’étais découverte une passion pour les courses de voitures, par curiosité au début puis par envie de le voir courir et remporter ses victoires. Théo, lui était sur un petit nuage et il ne demandait qu’à être présent à toutes les courses de son Héros. Timmy Evans demeurait tout de même une grande énigme et moi aussi, j’avais entrepris de lui poser des questions sur sa présence ici qui était, d’après ce que j’avais compris, assez brève.

Le manager de The Burning Fire venait de prononcer les mots magiques et mon fils les avait très bien entendus. Ainsi donc ce fameux Howard qui avait été prononcé durant toute la conversation entre les deux hommes, était celui du groupe que mon fils adoré. Je n’avais plus à acheter des magazines peoples pour chercher un Howard. Tout était clair maintenant. Timmy Evans nous présenta trois places pour le concert du groupe à Las Vegas et mon petit lutin me faisait les yeux doux et implorants pour que j’accepte ce beau cadeau. Je ne savais pas quoi dire pour ne pas mettre mal à l’aise Sonny, mais celui-ci parla en premier. Pourquoi refuser une telle opportunité.

- Maaaamaaaan s’il te plaiiit !! Alleeeeez ! Dis ouiiiii !

- Monsieur Evans, c’est vraiment très gentil de votre part. Je ne vais donc pas refuser un tel cadeau devant les supplications de mon fils.

La question que Sonny formula n’était pas anodine et je comprenais où il voulait en venir. Je revins près de lui, glissant mon bras autour de sa taille pour reprendre ma place contre lui et me blottir comme au début. J’attendais moi aussi la réponse du manager. Pourquoi nous ? Pourquoi ce cadeau ?




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 31 Aoû - 11:57



Motorbreath
ft. Sonny Robson et Gabrielle Moreno


Robson ne se définissait point comme un exemple d’homme capable de tact. Ceci se voyait à sa façon d’être. Sa nonchalance me rappelait celle de Stone. La jeune femme, elle, avait autant de caractère que son fils et ne jugeait point le manque de tact des gens. Elle semblait faire ce qu’elle pouvait afin d’éduquer adéquatement son fils. Je n’en avais point rajouté sur ce sujet. Je n’étais point ici pour entrer dans une joute verbale avec une charmante jeune femme.

Nous nous étions, ensemble, dirigé vers la voiture de Robson. Nous ne pouvions point parler de paris sans évoquer Stone qui était un piètre parieur. Il n’y avait rien de réfléchi dans les paris de Stone. Il pariait compulsivement et des sommes astronomiques que son statut de rockstar lui permettait de miser. De ceci, Robson avait le même jugement. Mon approche était tout différente. J’aiguisais mon esprit d’analyse au travers des paris. Cependant, Robson avait mis l’accent sur les surprises qui pouvaient arrivées lors d’une course tout en essayant d’éviter de dire des grossièretés. Je ne perdais jamais de vue les aléas mécaniques qui pouvaient survenir lors d’une courses. La jeune femme avait appuyé la réflexion de Robson.

-Nous sommes d’accord, mademoiselle. C’est ces aléas et les surprises qui peuvent survenir lors d’une course qui rend ce jeu d’autant plus intéressant. Il ne serait pas si excitant et addictif s’il n’y avait pas cette part d’incertitude. C’est un des aspects que j’aime dans les paris. C’est aussi pour cela que je me déplace ici.

J’avais fait part à la jeune femme de mon sourire. Cette femme était médecin, ce qui n’était point un métier facile. Elle avait tout mon intérêt désormais et Robson, l’enfant et la voiture ne m’intéressait plus du tout. J’admirais les femmes comme elle qui faisaient leur métier par passion.

-Vous devez certainement être très compétente vu comment vous parler de votre métier avec passion.

Robson, lui, avait hâte de revoir la jeune femme à d’autres courses. Il semblerait que cette première expérience soit une réussite car le jeune médecin voulait la retenter. S’il n’étaient point en couple, cela ne saurait tarder. C’était bien dommage qu’une femme aussi raffinée sorte avec un homme aussi rustre mais la vie faisait parfois bien mal les choses.

Cependant, les couples sont éphémères et c’est pas sympathie pour le jeune médecin que j’avais proposé au trio des places afin de voir The Burning Fire en concert. L’enfant était enthousiaste. J’avais fixé le jeune Théo qui implorait sa mère en cachant mon cynisme. Lui qui n’avait eu que des mauvaises paroles pour moi devrait être privée d’un tel cadeau. Il avait de la chance que j’appréciais beaucoup sa mère.

Celle-ci avait accepté mon cadeau ce qui m’avait réjoui. Cependant, Robson avait l’envie de savoir pourquoi je leur faisais une telle offrande.

-Vous m’êtes tous les trois très sympathiques et vous êtes un ami de Stone qui sera certainement ravi de vous revoir. C’est pour cela que j’ai l’envie de vous offrir ces billets. Puis, si ça peut faire le bonheur d’un enfant, c’est encore mieux.

J’avais des raisons autres mais que je gardais pour moi.

-Je vous enverrais les places par la poste. En attendant, je ne vais pas vous déranger plus longtemps. Vous avez certainement beaucoup de choses à vous dire.

Je ne voulais point déranger le couple plus longtemps. Je me ferais un plaisir de revoir la jeune femme dans un autre contexte.



@ Billy Lighter


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 11 Sep - 15:12



Motorbreath
ft. Gabrielle Moreno & Timmy Evans


Le manager anglais et Gaby parlaient et moi, j’avais eu vite fait de décrocher de leur conversation pour m’occuper de Théo qui s’amusait derrière le volant de la voiture. Pour moi, Théo était un môme super, sa maman était super, les courses, c’était super, les paris, ça faisait partie des course et…

Les choses n’étaient pas plus compliquées que ça. Les gens avaient l’air de se chercher toujours une raison transcendante de faire les choses.

Moi, j’adhérais à la philosophie Stonienne : Fais ce que t’aime et le reste… Ben, le reste, on s’en fout.

Je ne revins près de Gabrielle que lorsque l’Anglais proposa des places pour aller voir The Burning Fire et que cette proposition n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Théo avait tout suivi et, intelligent comme il était, il ne pouvait pas laisser filer l’occasion.

Gabrielle s’était lovée à nouveau contre moi mais j’avais quand même voulu savoir pourquoi il nous offrait comme ça, à nous, des places pour un concert alors que j’en connaissais qui se seraient ruinés pour ça.

Sa réponse sonna un peu faux-cul mais, dans le fond… Le principal était d’avoir les places, non ?

Et vu comme Gaby s’accrochait à moi, je doutais que l’Anglais ait la moindre chance, dans cette course-là.

Je tendis la main à Evans.

-Ok ! Super ! On prend. Et c’est gentil à vous. C’est sûr que ça me ferait plaisir de prendre Howard par surprise en débarquant à un de ses concerts !

Puis ça me donnerait l’occasion de voir peut-être Théo réaliser un rêve en rencontrant l’une de ses idoles !

Timmy Evans annonça alors qu’il nous enverrait les places par la poste. Je regardai Gaby.

-T’aurais pas… ne carte de visite ou quoi avec ton adresse ? Pour qu’il les envoie ?

Une fois les formalités faites, je remerciai encore une fois Evans avant de me tourner vers Gaby et son fils.

-On va faire un tour ?

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]   Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Motorbreath [PV Gabrielle & Timmy] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gabrielle Delacourt
» Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus
» Gabrielle Delacour
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Malibu :: Routes-