AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeVen 20 Juil - 17:58



Lost In Space
ft. Carolyn Adam & Anthony Ricci


Natacha étant partie au studio pour bosser sur son nouveau projet, Daniele en tournée et Andrew, mon coach vocal, ayant pris quelques jours de vacances, ma petite-amie m’avait donné une mission de la plus haute importance : faire les courses. Tout ça histoire que je sois occupé et que je ne fasse pas de connerie du style… déclasser la bagnole de remplacement qu’on avait vu que j’avais déclassé la voiture de Natacha y avait pas longtemps en rentrant dans celle de Stone.

Enfin, j’étais quand même de plus en plus persuadé que c’était lui qui m’était rentré dedans, mais c’était un détail.

La liste de courses… était longue… plus ou moins comme mon bras… Et j’avais décidé d’aller faire ces courses au centre commercial, à Downtown… Plus pour pouvoir passer au magasin de disques de mon père qu’autre chose… Et peut-être bien, probablement, y traîner un peu avant de rentrer à la maison.

Mais donc, avant ça, j’avais cette liste de courses à aller chercher en grande surface… Des trucs de tous les jours… Sauf que, putain… Je me rappelais pas la dernière fois où j’avais fait les courses tout seul dans un magasin aussi grand ! Les rayons me semblaient interminables et certains produits c’était comme chercher une putain d’aiguille dans une putain de botte de foin !

Du coup, je m’arrêtais souvent avec une mine assez perplexe dans les immense rayons pleins de trucs à la fois les mêmes et différents. Et en plus, j’avais écouté qu’à moitié quand Natacha m’avait expliqué la liste parce qu’en même temps, j’avais eu des chansons plein la tête et que pour finir, mes yeux s’étaient perdus dans le vide et j’avais juste fait des « han han » en hochant la tête comme pour dire que ouais ouais, je pigeais bien tout ce qu’elle me racontait…

Ouais ben j’en étais plus si sûr maintenant que j’étais dans le rayon des accessoires de rasages pour dame… D’ailleurs, je voyais pas bien ce que Natacha avait à raser, elle avait pas de poils nulle part ! Presque nulle part… Enfin bref… J’étais perdu parce qu’il y avait 150 000 mousses différentes puis 150 000 lames différentes puis… beeuhh…

-Pfff…

Une petite main tapa sur la mienne qui tenait le caddie, comme pour attirer mon attention et je baissai les yeux sur mon filleul qui m’accompagnait dans cette quête interminable. J’avais été en bus jusqu’à Beverly Hills pour aller le chercher comme j’avais convenu avec Erik que ça arrangeait bien que je veuille aller me balader avec le môme… Puis à bord de sa poussette, on avait repris un autre bus pour arriver jusqu’au centre commercial de Downtown.

-Merda, Cazzo ?

Je fis la moue à mon filleul qui était assis tranquille, à sucer une Chupa Chups bleue que je lui avais prise dans un rayon au passage, dans le petit siège du caddie prévu pour les morpions comme lui…

-Heu ouais… C’est un peu la merde, Tony… On a les clopes, ma mousse à raser, mes rasoirs jetables, du coca… Et c’est à peu près tout jusque-là parce que le reste… Pouah… Y a plein de trucs que je connais pas et j’ai pas écouté ce que Natacha disait à la maison. T’as une idée de ce à quoi ça ressemble, toi, une putain d’aubergine ? Dans quel rayon c’est qu’on trouve ça ?

J’avais jamais eu besoin de faire ça… J’étais passé direct du statut d’ado qui vit encore chez ses parents à celui de rockstar et d’homme marié et un claquement de doigts… Alors j’avais jamais vraiment eu à faire ça… Pendant mes années de réclusion alcoolique dans l’Eastside, mes courses se résumaient à clopes-bières-conserves de raviolis…

Je reportai mes yeux sur ma liste, et Anthony commença à me faire comprendre, sa sucette en bouche et en se balançant d’avant en arrière qu’il en avait plein sa couche de faire du sur place…

-Mouais… On va rouler un peu… On va voir si on trouve pas d’autres trucs dans d’autres rayons et puis on reviendra aux trucs les plus difficiles de la listes après…

Je repris le caddie à deux mains et avançai jusqu’au rayon suivant… Serviettes et tampons hygiéniques…

-Oh yeah… on est pas sauvé…

Je regardai encore ma liste…. Natacha avait mis une marque et des détails avec des points d’exclamation que ça voulait dire que c’était absolument ça qui fallait et pas autre chose. Je fis la moue et pris deux boîtes de serviettes hygiéniques au hasard et les plaçai devant Anthony Ricci…

-Bon… Tu préfères quelle couleur ?

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeVen 20 Juil - 21:51



Lost In Space
ft. Evan « Sniper » Kurt & Tony Ricci





Tant qu’à tourner en rond dans mon minuscule appartement que je partage avec ma meilleure amie, aussi bien sortir et aller tourner en rond ailleurs. Qui sait si le cercle ne finira pas par s’agrandir et aboutir à quelque chose de constructif ce qui ne serait pas trop mal et peut-être que ça réussirait à m’accrocher un sourire au visage. Ces derniers temps, je n’ai pas eu beaucoup envie de sourire. Avec  toute la détermination du coup de pied de Bella à mon postérieur, je fini donc par me lever, passer sous la douche et, une fois presque présentable, je sors  et vais en direction du centre commercial.

Le shopping, ça remonte toujours le moral ! Sauf quand on est fauché comme je le suis ! Toutes mes économies ont passé sur mon foutue billet d’avion pour la Belgique, là où Dynamite Tour rencontrera Sanitarium Tour. Je ne pouvais manquer cela, vraiment pas, même si plus le temps passe et que le départ approche, je n’ai  plus envie d’y aller.

Ou le courage.

Bien entendu, quand j’entre dans le centre commercial, il est bondé ! Mais que font tous ces gens pour passer leur journée ici ? Ils ne travaillent pas ? Pourquoi faut-il toujours qu’il y ait une marée humaine LA journée où je m’y présente ? C’est un fait que je ne comprends pas et que je ne comprendrai jamais.

L’envie de faire du lèche vitrine me passe plutôt rapidement et comme je n’ai encore rien avalé de la journée,  je me dis que, ce ne serait pas plus mal que d’aller me prendre un truc à manger du côté du supermarché.  Un truc qui ne demande pas de préparation ni de cuisson comme un sac de chips ou du chocolat ! Je pourrais m’empiffrer ensuite en regardant les gens aller et venir ce serait comme me faire un soap dans le confort de mon salon… au centre commercial et sans confort.

Me traînant d’un pas lâche,  je fini par déambuler au travers des allées regardant sans les voir, les items qui remplissent les étagères. Qui a besoin d’un rasoir à deux lames ?  Bon ok j’en utilise et j’avoue que la deuxième lame  termine bien le rasage des jambes qui  demeurent toutes douces un bon moment.  

« Est-ce que j’en ai prit pour mon voyage? … Pfff tu ne sais même pas où tu vas dormir alors avant de penser à te raser, là-bas… ! »

Je me claque le front en hochant négativement de la tête. Mais pourquoi est-ce que tout doit revenir là-dessus ? Je ne pourrais pas passer ne serait-ce qu’une journée à ne pas songer à « ça » ?

Je pousse un bruyant soupire, penchant la tête vers l’arrière et levant mes mains au plafond question de bien faire sentir  mon exaspération alors que j’entre dans une nouvelle allée. Et quand je regarde droit devant moi, j’ai la plus belle vision du jour ! Moi, groupie jusqu’à l’os, j’ai devant moi,  l’une des plus grande Icône de la musique de ma génération. Evan Kurt aka Sniper qui se tient devant l’étalage des serviettes sanitaires ! La vie veut vraiment être vache avec moi ! Il ne pouvait pas stopper  une rangée plus loin ?  

Non ? Bon très bien.

Alors je m’avance, parce qu’il n’y a pas une serviette assez absorbante pour me siphonner l’envie de faire sa connaissance et qui sait, discuter un peu et avoir des primeurs, des autographes, n’importe quoi !!

M’éclaircissant la voix, je m’arrête une fois tout près et je lui demande :

- Vous… avez besoin d’un conseil de femme ?

Ouais bon parce que je me doute bien qu’il doit acheter ça pour sa copine et pas pour lui et que ça ne doit pas non plus être un présent donc, forcément c’est que sa douce moitié a ses ragnagnas et qu’elle lui a demander  de lui en rapporter et, si elle est comme moi, elle serait bien capable de faire un trou a travers le mur en balançant l’emballage si d’aventure il devait ne pas lui rapporter le bon…



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeLun 23 Juil - 9:27



Lost In Space
ft. Carolyn Adam & Anthony Ricci


Tony regarda les deux boîtes que je lui montrais en rigolant. Je lui demandais laquelle il préférait parce que j’avais aucune idée de ce que voulait Natacha sur sa liste. J’étais complètement perdu et ma seule idée de génie avait été de demander son avis au petit môme d’un an.

Et lui, il se marrait… Comme s’il se foutait de ma gueule.

Je fis la moue, rigolant à moitié.

-T’es bien un Ricci, toi…

Je baissai les yeux sur les deux boîtes et Tony se décida finalement. Il laissa sa sucette dans sa bouche, donnant l’impression qu’il fumait une clope et tendit ses deux bras vers l’avant pour poser ses index sur les deux boîtes en même temps.

-Han… Mais tu m’aides pas là…

Tony leva les yeux vers moi et me sourit de toutes ses petites dents de bébé. Il était fier en plus… Et comme ça me faisait marrer, ça allait pas le dissuader de faire ça à l’avenir.

Du coup, j’avais toujours mes boîtes en main, quand une voix s’éleva derrière moi pour me demander si j’avais besoin d’un conseil de femme. Je souris à la jeune femme qui s’approchait de moi.

-Oh ouais… ! Vous me sauveriez, ce serait vraiment cool.

Quand elle fut tout près de moi, je lui désignai du doigt la mention que Natacha avait mis sur la feuille, celle avec les points d’exclamation.

-Ma petite-amie veut ça… Et j’ai aucune idée de ce que ça veut dire…

Mais Tony n’allait sûrement pas, en bon Ricci qu’il était, se laisser ignorer de la sorte. Alors il commença à appeler d’abord…

-Cazzo ! Caaaaaaazzoooooooooo !

Heureusement qu’on était pas à Little Italy, en gros…

-CAZZO !!!!

Mais je savais pas où donner de la tête, du coup, entre Tony qui voulait de l’attention et mon problème de Tampax…

-Heu…

Je passai la liste de course à la fille et pris Tony sur mes bras pour qu’il arrête de crier.

-Ouais, ouais… Trente secondes, tu veux ?...

Je reportai mon attention sur la fille et lui souris, un peu gêné.

-En fait… Y a plein de truc de cette liste que je sais pas ce que c’est…

Tony, qui avait fini sa sucette, lança son bâton sur la fille, probablement parce qu’elle avait mon attention alors qu’il l’avait eu toute à lui depuis que j’avais été le chercher à Beverly Hills.

-Bah… Tony… On jette pas des trucs sur des gens…

Je l’avais pas engueulé… Mais Tony fit une moue puis enfouis son visage au creux de mon cou et passa son bras autour comme pour bien montrer que j’étais à lui… Moi, je m’adressai à la fille…

-Heu… Désolé, je crois qu’il est un peu jaloux.

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeLun 23 Juil - 17:47



Lost In Space
ft. Evan « Sniper » Kurt & Tony Ricci






En général, une fois qu’elles ont goûté à la célébrité, il est rare de voir une vedette arpenter les rayons d’une grande surface. Ils envoient leur personnels faire leurs emplettes à leur place c’est plus simple et ça évite les bains de foules. Alors je ne vous raconte pas ma surprise d’apercevoir le seul et unique Evan « Sniper » Kurtz planté devant un étalage de serviettes sanitaires en tous genres, l’air complètement perdu.  Il y a quelque chose de vraiment attendrissant dans cette vision.  Et qui sait si je ne pourrais pas avoir un petit autographe au passage ?

Je m’approche lentement pour ne pas le faire sursauter. On murmure qu’il est dur de la feuille un peu alors la dernière chose que je veux c’est de faire claquer du cœur l’une de mes icones favorites. Ce serait embêtant un tout petit peu…

Pour mon plus grand bonheur, il accepte mon aide avec une pointe de soulagement à peine voilée.  En regardant la liste, je constate qu’il est complètement dans le champ avec les paquets de maxi serviettes hyper absorbantes qu’il a en main alors que sa petite amie a inscrit qu’elle voulait des protèges dessous tout simplement.

- Ok donc, déjà ces emballages là n’ont rien à voir avec ce qu’à écrit votre petite amie…

Et là, je remarquai le petit bonhomme, mignon comme tout, qui s’égosillait dans le carrosse du supermarché dans un dialecte qui me semblait être un parfait mélange entre bu babillage de bébé et de l’italien.  Je n’ai que le temps de replacer les mauvais paquets de serviettes parmi les autres que le chanteur me passe sa liste tout en prenant le petit dans ses bras. Je ne savais pas qu’il avait eu un p’tit pendant sa réclusion. À moins que ce soit le morveux d’un ami ?  Il n’est pas très vieux en tous les cas, un an tout au plus puisqu’il parle, ou plutôt essaie de parler.

Je souris au gamin qui me regarde avec de gros yeux, comme s’il m’en voulait de parler à son papa-gardien. Il a quelque chose d’autoritaire dans le regard qui me fait reporter le mien illico à la liste qui semble causé un sacré mal de bloque à Sniper. Je n’y lis pourtant rien de bien vilain. Il  est vrai que les hommes ont bien du mal avec les articles spécifiquement féminin mais quand je vois « aubergine » inscrit  et que je constate que le panier n’en contient pas,  je fronce un peu des sourcils en me disant que… bah tout le monde sait ce qu’est une aubergine, non ?

- Ce qu’il vous faut c’est… Oh !

Le bâton de sucette qu’avait le gamin vient me percuter en plein front. Je crois que mon exclamation de surprise à plus saisi le petit que la réprimande de Sniper en elle-même. Je m’en mords la lèvre inférieure, un peu confuse parce que c’est vraiment la surprise et la sensation désagréable d’avoir un truc collant dans le front qui m’a fait m’exclamer et non pas la colère parce que le geste, en soit, est rigolo.  Sniper s’excuse pour le petit Tony ce à quoi je réponds sur un ton amusé qu’il n’y a vraiment pas de faute.

- Ce n’est pas grave ! J’avais justement besoin d’une dose de sucre.

Je m’écarte un peu pour laisser au petit  le temps de se remettre et attraper un paquet des protèges dessous inscrit sur la liste puis je passe à l’article suivant.  Je souris parce que c’est exactement le genre de liste que je serais capable de faire. La petite-amie en question a pris soin de spécifier l’article désiré en y ajoutant des détails pour qu’il n’y ait pas de méprise possible et malgré tout ça, Evan a des points d’interrogations dans les yeux.

- Voilà ! Elle voulait ça et… ceci !

Une mousse à raser pour les jambes à base de vitamine eet d’aloès. Elle doit avoir la peau sensible, tout comme moi ! Je dépose les articles dans le panier et regarde à nouveau la liste.

- Pour le reste, il faut aller plus loin dans les rayons.

Je me permets de pousser moi-même le carrosse puis qu’il porte le petit qui me regarde toujours avec une mine boudeuse.  Je ne m’en cacherai pas, j’éprouve de la fierté de pouvoir aider quelqu’un comme Evan et mon moral ne s’en trouve que remonté.

- J’ai lu un article dernièrement sur vous. Il y avait de belles photos avec votre fille et ça m’a fait me demandé si nous aurons la chance de vous revoir sur scène bientôt. Je serais certainement la première à me procurer des billets !

J’attrape alors que nous passons devant, une boîte de lessive Tide, une autre preuve que la petite amie en question a intelligemment fait la liste puisque si nous continuons à remonter et descendre les allées dans le sens que nous le faisons actuellement, nous risquons de trouver les items sans avoir à revenir sur nos pas.

Une vraie rusée !

- Vous savez, je ne crois pas mentir en vous disant que nous sommes des milliers de groupies à espérer vous revoir enflammer les planches. De la musique, de la vraie musique, je veux dire, celle qui parle et qui prend au ventre comme vous faisiez, ça manque à notre époque.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeMer 25 Juil - 14:03



Lost In Space
ft. Carolyn Adam & Anthony Ricci


J’avais sauté sur l’occasion quand une fille m’avait approché pour me proposer son aide ! Ça se refusait pas, surtout que j’étais plus que paumé, là et que Tony semblait pas décidé à vouloir m’aider, lui… Tel père, tel fils. Démerde-toi, Sniper, moi, je ne suis là que pour le style…

Ouais… Sauf qu’il voulait aussi l’attention donc, quand je m’étais mis à parler avec ladite fille bien aimable, il avait commencé à gueuler « Cazzo » (il m’appelait toujours comme ça parce que Daniele le faisait)… Et j’étais sûr que Tony faisait exprès de me baragouiner le peu qu’il savait baragouiner en italien parce que même à son âge, il avait bien compris que j’y captais foutrement rien.

Et aussi parce que l’Italien, ça plaisait à mort aux filles…

La jeune femme, elle, alors que je lui désignai mon problème du doigt sur la liste de Natacha, affirma que j’étais complètement à côté de la plaque. Je fis une moue dépitée…

-Ouais… je m’en doutais un peu… mais comment vous voulez que je m’y retrouve ? Vous avez vu ce rayon ?

Je rigolai… Mais j’étais toujours quand même dépité…

-C’est un putain d’Enfer…

Je finis par prendre Tony hors du chariot parce qu’il allait alerter tout le magasin, à la longue. Et quand il fut sur moi, il arrêta de crier, mais fusilla ma sauveuse du regard avant de lui balancer son bâton de sucette à la tronche.

Bon, je dis à Tony que ça se faisait pas, mais on avait vu plus convainquant comme réprimande… Je crois que je serai à jamais incapable d’engueuler un môme… Déjà que j’avais plutôt tendance à féliciter Jess quand elle faisait une connerie… D’ailleurs, elle se gênait pas pour me les raconter, quand elle venait le mercredi après-midi. Mais bon, c’était jamais rien de bien méchant non plus… Puis là, pour l’instant, elle me parlait moins de conneries que de garçons et ça commençait même à m’inquiéter un peu… Parce que ça me donnait un de ces coups de vieux, ça aussi…

Heureusement, la jeune femme prit ça à la rigolade, même si je m’excusai pour Tony.

Alors que Tony avait le visage enfoui dans mon cou, son petit bras serré aussi autour, je lui murmurai à l’oreille.

-Petit jaloux pourri gâté…

Et c’était pas avec moi que ça allait s’arranger…

Tony se redressa, me regarda dans les yeux avec une moue boudeuse qui se passait de test de paternité. Je comprenais pourquoi Lele l’avait gardé : il pouvait pas faire autrement ! C’était un putain de clone !

La fille prit la bonne boîte de serviettes hygiéniques, même si…

-Ah bah je vois pas fort bien la différence…

Mais bon, apparemment, y en avait une. Et comme elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait, puisqu’elle avait aussi trouvé la mousse à raser, je la suivis, Tony sur les bras, elle conduisant le caddie.

-Et je pige toujours pas pourquoi Natacha a besoin de ça… Elle a pas de poils.

Peut-être… parce qu’elle les rasait, Sniper… Bon, ok, ne pense pas à ça… Valait mieux que certains mystères demeurent des mystères, après tout…

Je marchais à côté d’elle, l’écoutant parler d’un article qu’elle avait lu dernièrement, tout en essayant de faire disparaître la moue boudeuse de Tony en faisant vibrer mes lèvres dans son cou. Il se mit à rire mais protesta pour la forme en rigolant :

-No ! No ! Per !

Je lui souris, le regardant dans les yeux.

-Ah ! A Sniper, je préfère !

C’était quand même un peu mieux que « Cazzo »…

Tony continuait de rire dans mes bras, frottant son cou de sa petite main potelée. Et ça me permit d’accorder un peu d’attention à nouveau à la jeune femme qui m’aidait si gentiment alors qu’elle se demandait si ça allait être possible de me revoir sur scène bientôt, je souris.

-Bientôt… Je sais pas si ce sera bientôt… Mais, ouais, j’aimerais bien remonter sur scène et ça ira jamais assez vite pour moi, t’façon…

Heureusement qu’il y avait l’enregistrement de l’album… Je deviendrais cinglé sinon… Et au pire, si je pouvais pas faire quelques concerts (parce que je me rendais bien compte que je serais jamais prêt pour une nouvelle tournée mondiale), ben je me contenterai de faire des albums studios… Même si le public me manquait à crever…

La jeune fille me fit sourire en disant qu’il y avait plein de gens, ou plutôt plein de groupies qui attendaient que ça, que je remonte sur scène. Elle ajouta même que ça manquait, de la musique comme en faisait The Army.

-Ouais… Non… enfin, je sais pas s’il y a plus de bonne musique… Ce serait dire que The Burning Fire et The Lightening, sans compter d’autres encore, je connais pas tout, font pas des bonnes choses et c’est pas vrai… Mais c’est gentil à vous de dire ça.

Je haussai les épaules, prenant une boîte de biscuit que Tony désignait du doigt en trépignant dans mes bras pour la lancer dans le caddie, ce qui me valut un bisou sur la joue de la part du petit.

-Zie !

Je savais pas ce que ça voulait dire, « Zie ». Me fallait un putain d’interprète, mais ça devait être positif, vu son grand sourire.

La jeune femme, elle, papillonnait dans les rayons avec une aisance qui me sidérait, comme si c’était que la liste avait été faite dans un vrai ordre ! Ça m’avait pas semblé, à moi… Mais bon... N’empêche qu’à ce rythme-là, on aurait bien vite fini.

-Dites, c’est quoi votre nom ? Mon pote Tony et moi, on pensait aller boire un milkshake après les courses alors si ça vous dit de venir, ce sera la moindre des choses pour votre aide…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeMer 25 Juil - 20:00



Lost In Space
ft. Evan « Sniper » Kurt & Tony Ricci





Fallait voir la tête déconfite de  Sniper, qui déclare que ce rayon est ni plus ni moins qu’un enfer pour la gente masculine. Je ne peux effectivement pas le contredire, m’arrêtant moi-même, prenant un peu de recul pour regarder l’étalage.

J’avoue que j’ai rarement vu un homme arriver au rayon des serviettes sanitaires et tampax, prendre sans hésitation un paquet en main et s’en aller comme si de rien était. Ils sont plutôt du genre à tergiverser, regardant furtivement à droite où à gauche pour s’assurer de ne pas être vu par leur pote qui pourrait se trouver au même moment au magasin et s’enfuir avec le premier emballage à porté de main ! En même temps,  il y a tant de sortes différentes, comment s’y retrouver ? Avec ailes, sans ailes. De jour, de nuit, pour le sport. Grande, courte, ultra absorbante, régulière.

Tout un charabia pour le même problème. Sauf que la petite amie en question ne veut rien de tout ça. Elle a demandé un banale paquet de protège dessous que je prends et balance dans le panier au moment où je me fais attaquer par un bâton de sucette.  Y’a pire, quand même comme provocation alors je préfère rigoler, surtout que ça vient d’un petit garçon mignon comme tout.  Sincèrement, pouvais-je m’en offusquer ?

L’item suivant est facile à trouvé mais suscite autant de questions pour le chanteur.  Je fronce un peu des sourcils  en laissant sortir un « Heuuuuuu » quand il me confie que sa petite amie n’a pas besoin de crème à raser puisqu’elle n’a pas de poils ! Alors soit il l’a prise vraiment très très jeune, soit il n’a pas compris qu’elle n’a justement pas de poils parce qu’elle les rase.

J’ai le bonheur de pouvoir aider Evan « Sniper » Kurt pour ses achats ! J’en profite pour parler un peu de l’article que j’ai lu et pour questionner à savoir s’il reviendra bientôt sur les planches.  Un groupe de son envergure manque à ma génération, sans rien enlever à The Lightening, Burning Fire ou… même Roadtramp, comme il me le fait remarquer. Oui il y a encore de la bonne musique mais il y a une tendance pop bonbon qui émerge et ça, je ne peux pas ! Ne me parlez pas de Lola, par exemple ou je tourne de l’œil !

- Il y a encore de bons groupes, vous avez raison. Ce que je voulais dire c’est que votre son avait quelque chose qu’on retrouve de moins en moins aujourd’hui et je trouve ça dommage.

Je trouvais assez facilement le reste des items alors que Sniper en ajoutait selon le bon vouloir du petit garçon qui babillait joyeusement.

- Voilà alors… il ne manque que les boîtes de raviolis et ce sera tout!

J’en étais à me dire que c’était dommage parce que je serais demeuré en sa compagnie au moment où il me proposa de l’accompagner, lui et son pote Tony, aka, le truand à la sucette, pour un milkshake.

Je pliais la liste et la glissais dans ma poche sans vraiment y penser, comme je l’ai fait tant de fois avec mes propres liste, puis j’avançais le bras pour lui tendre la main.

- Carolyn. Et je serais ravis de vous accompagner, vous et Tony pour un milkshake !
J’accompagnais  le chanteur jusqu’aux caisses pour qu’il puisse régler ses achats et, pendant la transaction, je tentais aussi bien que possible de gagner les bonnes grâces du petit Tony qui me regarde toujours en fronçant des sourcils. Ce ne sera pas gagner d’avance !

Une fois les achats dans des sacs, je me propose pour en prendre quelques uns puisqu’Evan ne peut tout porter, le petit comme les sacs et puisque je doute que Tony accepte de me laisser le porter, il me parait plus simple de prendre des sacs.

- Vous êtes stationnés dans le stationnement en face ou  plus vers l’arrière ?

C’est bien beau mais, si nous devons nous taper une promenade tout autour du bâtiment pour trouver sa bagnole, je vais peut-être tenter de convaincre le petit garçon de venir dans mes bras !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeVen 27 Juil - 14:06



Lost In Space
ft. Carolyn Adam & Anthony Ricci


Les courses qui traînaient depuis un moment venaient de prendre une accélération fulgurante à partir du moment où j’avais accepté l’aide de la jeune femme qui s’était présentée à moi avec toute la gentillesse du monde. Me venait pas du tout à l’esprit que c’était peut-être que parce que j’étais Sniper qu’elle le faisait et qu’elle l’aurait pas fait avec un autre pauvre type.

Mais je m’en foutais un peu du pourquoi du comment parce que j’avais quand même vraiment bien besoin de cette aide… Et si le fait d’avoir été une rockstar pouvait me pistonner un peu ben… Daniele Ricci m’avait appris qu’un piston, c’était pas forcément négatif et que tant qu’on en avait, fallait en profiter.

Et… je trouvais qu’il avait quand même pas tort alors…

Puisqu’effectivement, la jeune femme m’avait bel et bien reconnu et s’était mise à parler musique tout naturellement. Alors j’avais discuté et répondu à ses questions parce que de toute façon, ça coûtait rien et que j’aimais parler musique. Elle avait comme un discours de « c’était mieux avant » et j’avais l’impression que c’était plus un compliment qu’autre chose… Vu que, comme je lui fis remarquer, il y avait de très bons groupes qui cartonnaient actuellement.

Je rigolai un peu, Tony sur mes bras, pointant des articles ci et là que je mettais dans le caddie au fur et à mesure de ses exigences, alors que la jeune femme disait qu’il y avait un son avant, et notamment dans ce que The Army faisait, qu’on retrouvait moins maintenant.

-Ouais… mais c’était les 60’s et les 70’s en même temps. On vivait dans une autre dimension à ce moment-là.

Et effectivement, les sons étaient pas les mêmes. Dans ce que j’étais en train d’enregistrer, on retrouvait plus ou moins ces anciens sons… Mais j’en avais aussi apporté de nouveaux, en partie parce que j’étais tout seul et que, du temps de The Army, il y avait les griffes de Nuts, Sherman et Captain dans ce qu’on faisait… Et en partie aussi parce qu’il y avait des sons que je captais plus du tout, même avec les appareils auditifs et que je ne pouvais donc plus produire moi-même… Sans compter que ma voix avait vieilli et changé aussi.

Avec tout ça, y avait plus que les boîtes de raviolis à trouver ! Même les aubergines, on en avait trouvé. Ça devait être dingue le nombre de colorants qui devait y avoir dans ces trucs là pour que ce soit aussi mauve… Mais soit…

-Les raviolis je sais à quoi ça ressemble !

Et ce fut moi qui les mis dans le caddie. Après quoi, je proposai à Carolyn, puisqu’elle se présenta comme ça en me serrant la main, de nous accompagner pour un milkshake en remerciement pour son aide. Une invitation qu’elle accepta.

-Super !

On fila jusqu’aux caisses et quand je voulus passer Tony à Carolyn le temps de payer, Tony s’écria en resserrant ses petit bras autour de mon cou :

-No ! No za ! No za ! Cazzo !

Je me mordis la lèvre, un peu gêné pour Carolyn…

-Désolé… Il a pas l’habitude des gens qu’il connait pas…
Alors pour avoir mes deux mains libres, je posai l’enfant assis au milieu des sacs de courses, sur la caisse, et payai tout en disant à Tony.

-Faut pas avoir peur comme ça… elle est pas gentille Carolyn ?

Tony croisa les bras, fit la moue et fusilla Carolyn du regard… Moi, je rigolai…

-Mouais… On en reparlera dans 16 ans, Tony… Là, tu viendras me demander comment on fait pour se retrouver dans les bras d’une fille comme ça…

Les courses réglées, Carolyn se proposa pour prendre quelques sacs de courses pendant que je porterais ma part et Tony… avant de me demander où j’étais stationné…

-Heu… je suis stationné… là.

Je pointai l’index vers la poussette de Tony que j’avais laissée à l’entrée du magasin pour ensuite transférer l’enfant dans un caddie. Je me tournai vers Carolyn à nouveau.

-J’ai pas de voiture, je suis venu en bus… Mais y devrait y avoir moyen de caser tout dans le carrosse de Mister Ricci…

Tony leva les bras comme s’il venait de gagner quelque chose, un grand sourire laissant apparaître ses quelques petites dents !

-Ny Ci ! Ny Ci !

Il regarda Carolyn et répéta encore en désignant sa propre tête de son petit doigt.

-Ny Ci !

Je rigolai, ce gosse m’éclatait…

-Moooh ouais c’est toi, Tony Ricci.

Je le soulevai de la caisse et le pris sans faire attention aux yeux de merlan frit de la jeune caissière qui, si elle ne m’avait pas reconnu (probablement justement parce qu’elle était trop jeune), avait fait tilt sur l’identité du môme…

Je mis Tony dans sa poussette et l’attachai avant de rapprocher mon véhicule de la caisse et de mettre une partie des course dans l’espèce de panier qu’il y avait en dessous, d’accrocher quelques sacs aux poignées de la poussette… Bref, système D, mais on fait avec ce qu’on a.

-Voooilà ! Comme ça, c’est Tony qui porte tout.

Et Tony se d’exclamer, dans un anglais approximatif, pour une fois :

-Yeur !

Je rigolai encore :

-Moooh ouais ! T’es le meilleur.

Je me tournai vers Carolyn :

-On pourrait allez chez Baskin Robbins, un peu plus loin dans la galerie, qu’est-ce que vous en dites ?

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeVen 27 Juil - 18:26



Lost In Space
ft. Evan « Sniper » Kurt & Tony Ricci






Une fois la gêne dû à la surprise de cette rencontre passée, faire les allées avec Evan Kurtz ressemble à n’importe quelle autre sortie au centre commercial avec ma meilleure amie, sauf qu’avec Bella, je n’ai pas un bébé Italien qui me fait le coup des gros yeux à chaque fois que j’ouvre la bouche.

Il y a deux catégories de groupies. Il y a ceux qui croient que les artistes sont  au dessus de tout, qu’ils ne font rien comme le commun des mortels et qu’il leur est impossible d’approcher une vedette sans sombrer dans l’hystérie la plus profonde puis il y a le groupe de ceux qui sont inévitablement intrigués et qui savent respecter une certaine retenue.

Je fais un petit peu partie de ces deux groupes.

Je me souviens, quand j’ai rencontré Cash Izbel, j’ai tourné de l’œil alors même que j’arrivais devant lui après un temps incroyablement long dans la file d’attente du Sunrise Reccord. C’était la première fois que de rencontrer une célébrité me faisait cet effet là. Et la seule fois, en fait. Faut dire aussi que le ténébreux musicien a un je-ne-sais-quoi de mystique. Alors que d’autres, comme Howard Stone et Eddy Cort  sont faciles d’approches et ne nous font pas ressentir que nous ne frayons pas dans le même  courant.  C’est aussi comme ça que ça se passe avec Evan.

La discussion va bon train, portant sur un sujet pour lequel nous sommes tous les deux passionnés et  qui ne manque pas de richesse. Ça meuble si bien notre chasse aux items que nous passons au travers de la liste en un rien de temps.  Moi qui allais bientôt ressentir la déception de voir cette rencontre s’achevé et de me retrouver seule pour le reste de la journée à tourner en rond, me voilà vite enthousiaste de nouveau, acceptant avec joie d’accompagner le célèbre chanteur et son  pote Tony pour un milkshake !

Sauf que le petit, lui, il aurait visiblement bien voulu me voir déguerpir. Il refuse que je ne le prenne, le temps que Sniper règle les achats ce qui complique un petit peu les choses mais il s’en sort assez bien malgré le petit qui… heu… je ne sais pas trop ce qu’il cri en fait mais je n’ai pas besoin d’un traducteur bébé pour comprendre que ce n’est pas des compliments à mon égard.

Je serais bien stupide de m’offusquer pour le comportement d’un gamin surtout que j’étais sensiblement pareille, voir pire à cet âge là !

Nos bras chargés des sacs, j’espère intérieurement ne pas avoir à retaper tout le centre commercial pour se rendre dans le stationnement de l’autre côté de la bâtisse pour mettre tout ça dans le coffre de sa voiture et, quand je lui demande où il est garé, Sniper me désigne une poussette qui l’attend sagement à l’entrée.

C’est amusée et je l’aide à empiler les sacs dans le panier sous la poussette, en gardant un qui n’est pas très lourd dans mes mains alors que les autres se retrouvent à pendouiller de chaque côté, solidement attachés aux poignées de la poussette. Si ce n’est pas de vivre simplement, je me demande bien ce que c’est ! Ça ne me fait qu’apprécier encore plus sa compagnie. Lentement, nous avançons dans le centre commercial, écoutant le babillage du petit qui semble avoir reprit de sa bonne humeur.

- Tony Ricci… ce serait pas le fils ‘’surprise’’ de Daniele Ricci, à tout hasard ?

Surprise parce que, personne n’avait vu venir ce genre de nouvelle. Non pas que le manager ne sache pas se reproduire, oh que non, fiez-vous à moi, il sait très bien comment ça fonctionne, mais justement, il est le genre d’homme à aimer un petit peu trop sa liberté pour endosser la responsabilité d’un gamin.  C’est que ça demande beaucoup et pas que de matériel, ces petites bêtes-là. J’y songe moi-même un petit peu trop souvent à mon goût ces derniers temps pour avoir ne parfaite idée des exigences d’un bébé.

Le petit Tony est adorable. Mignon comme tout.  

Il doit tenir ça de sa mère !

Et il me fait vraiment rigoler quand il s’exclame qu’il est le meilleur.

- Ah ça ! Il n’y a aucun doute là-dessus mon petit bonhomme, c’est toi le meilleur !
Un aspirant au titre de The Best.

- Va pour Baskin Robbins. J’adore cette crémerie !

Pour une journée de surprise, ça en est toute une ! Qui, ne faisant pas parti du club sélect des stars de Los Angeles peut se vanter d’avoir été boire un milkshake avec Evan ‘’Sniper’’ Kurtz et le petit Anthony Ricci, assurément un futur nom à retenir ?  Il n’y en a pas des poignées, de gens !  Mais moi, Carolyn Adam, j’aila chance d’en être et je ne vais pas me gêner pour en profiter au maximum.

Je tiens la porte ouverte pour qu’Evan puisse entrer la poussette à l’intérieur de la crémerie puis je tasse un peu quelques chaises parce l’allée et tout de même étroite et nous sommes en mode élargie avec les sacs qui débordent de partout.

- Le milkshake noisette et vanille est délicieux, y avez-vous déjà goûté ?

Je prends une chance de m’agenouiller pour être à la hauteur du gamin et de me risquer à lui parler.

- Regarde… framboise bleue ! Tu auras la langue toute bleue, c’est rigolo, non ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeMar 7 Aoû - 16:58



Lost In Space
ft. Carolyn Adam & Anthony Ricci


Tony Ricci n’était pas n’importe qui et ne comptait donc pas aller dans les bras de n’importe qui. Non, j’exagère, mais n’empêche qu’il me facilitait pas les choses. Pas grave, je prenais note. Et quand il sera ado, je lui rappellerai qu’un jour, il avait eu l’occasion d’aller dans les bras d’une très jolie jeune femme et qu’il avait joué le petit môme asocial !

Avec tout ça, j’avais quand même réussi à payer en gardant un œil sur le petit. Je m’en voudrais qu’il passe bêtement par-dessus bord. Heureusement pour moi, et malheureusement pour Carolyn, il était trop occupé à la fusiller du regard pour gigoter.

Les achats payés, on chargea à deux ma super voiture de luxe, ou plutôt, celle de Tony, vu qu’il était le seul de nous deux à disposer d’un véhicule, même s’il fonctionnait à l’huile de coude (la mienne) et on put reprendre la route pour notre objectif suivant : le milkshake.

J’avais regardé Carolyn un peu surpris quand elle me demanda si le petit était bien celui de Lele.

-Ouais, c’est lui. Je croyais que c’était écrit sur son front, moi. Je me disais que les gens le reconnaîtraient plus vite lui que moi.

Pas que j’avais changé mais… si, en fait… J’avais vieilli, j’avais les cheveux courts et quelques blancs qui commençaient à se perdre dedans.

Alors que Tony, lui, c’était le portrait craché de son père ! Enfin, je savais pas non plus à quoi ressemblait sa mère… Peut-être que j’y aurais vu le mix, si je savais à quoi elle ressemblait…

Carolyn était d’accord pour aller chez Baskin-Robbins alors c’était là qu’on se rendit, côte à côte, et s’il y avait des flashes qui se perdaient en route, ben… Tant pis… Après avoir montré un visage dépravé en pleine Une de L.A.People, c’était pas un article sur une balade au centre-commercial qui allait me faire peur.

D’autant que Nat était trop intelligente pour croire d’éventuelles spéculations sur l’inconnue à mes côtés.

Carolyn tint la porte ouverte pour que je puisse entrer avec le char d’assaut surchargé de Tony et nous ouvrit la voie.

Une fois stoppés à hauteur des panneaux affichant les goûts qu’on pouvait choisir, Carolyn me demanda si j’avais déjà essayé le noisette et vanille. Souriant, je secouai négativement la tête, mes yeux bleus levés vers les panneaux.

-Non… je suis pas un grand aventurier de la bouffe, en fait. Je stagne sur mes acquis, mais si vous dites que c’est bon, alors je vous fait confiance.

Je souris à la jeune femme qui tenta une approche avec Tony. Il fronça les sourcils, à croire que sa mère, c’était Jimmy Reed. Et quand Jimmy Reed fronçait les sourcils, c’était jamais bon. Mais il était aussi le fils de Daniele alors quand il pigea l’intérêt pour son estomac, il finit par lui sourire et lui tirer sa langue qui était déjà bleue à cause de la Chupa Chups.

-Oui ! Ouais ! Ça !

Il désigna le comptoir un peu au hasard. Je rigolai et m’adressai à Carolyn.

-Han… Vous avez de la chance ! Il vous parle en anglais, à vous…

Je me retournai vers le panneau…

-Framboise bleue, ça fait la langue bleue, vous dites ? Ah bah j’en veux aussi…

J’aimais avoir la langue bleue… Me demandez pas pourquoi, j’en savais rien…

Je commandai donc pour nous trois après avoir demandé à Carolyn ce qu’elle voulait puis me tournai vers cette dernière.

-Vous avez des enfants ? Moi, je les trouve trop fun ! C’est le fils à Dany et je suis que son parrain mais je dis jamais non à une journée avec lui…

C’était con, mais je donnais à Tony tout ce que j’avais pas pu donner à Jess en temps voulu…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 9 Aoû - 17:50



Lost In Space
ft. Evan « Sniper » Kurt & Tony Ricci





Les gens en général, ils aiment bien les bébés, surtout ceux des stars parce que ça donne un peu l’impression qu’on les voit grandir, comme si c’était les nôtres mais ce n’est pas forcément eux qu’on va reconnaître en premier dans un endroit publique comme ce fut le car pour le petit Anthony Ricci. Je n’ai tilté que beaucoup plus tard et ce n’est pas par manque de connaissance envers la vie privé du milieu artistique. C’est surtout que le gamin n’est pas dans  mon premier champ de vision.

Mais là que je sais à qui appartient le petit, j’avoue, j’ai un petit malaise à l’idée que j’ai couché avec son père.

Nous entrons chez Baskin-Robbins et l’odeur particulière de la crèmerie me chatouille les narines. C’est velouté et sucré et même sans avoir faim,  ça suffit à dégourdir les papilles gustatives les plus récalcitrantes.  Parce qu’en ce moment, avec les nausées  que je me prends, j’évite en général de me laisser tenter par des trucs caloriques a outrances.

Impossible de résister.

Le panel des choix de parfum semble être infini, pourtant, je prends toujours noisette- vanille, comme quoi je suis confortable avec ma zone conservatrice et je ne manque pas de vanter le produit au célèbre chanteur qui lui avoue ne pas être un grand aventurier côté bouffe. On parle quand même de noisette et de vanille et non pas de goyave et fruits de la passion. Il n’y a rien de bien extraordinaire dans le mélange que je lui propose mais ça se respect.

Je m’abaisse  au niveau de petit Ricci, bien installé dans sa poussette au travers de tous les sacs et je tente de l’amadouer une nouvelle fois en lui montrant la framboise bleue dessiné sur le tableau des choix. Une langue bleue, ça fait toujours rigoler les gamins et c’est aussi le cas de Tony qui pointe à son tour dans la même direction que moi, enfin, je crois, en s’exclamant qu’il en veut.

- Oui ça donne la langue bleue, c’est à cause du colorant qu’il y ajoute, mais ça goûte la framboise et c’est vraiment très bon !

Ça semble faire l’envie du petit, comme du plus grand, et de moi-même au passage et c’est ce que commande Evan avant de se retourner pour me demander si j’ai des enfants.  Il les adore. Il n’avait pas besoin de me le dire pour que je le comprenne, ça se voit par sa façon qu’il a de s’occuper du fils du manager qui s’avère même être son filleul.

- Je suis… heu… non. En fait, non je n’ai pas d’enfant.

Je n’allais quand même pas lui dire que je suis enceinte d’un coup d’un soir et prise le cul entre deux chaises entre mes désirs de poursuivre ma grossesse  et celui de me faire avorter.  De toute façon je préfère un petit mensonge qui ne fera pas de mal à personne que de me lancer dans de grandes confidences qui seraient, au bout du compte, rien de plus qu’un malaise entre lui et moi.

Il ne faut pas beaucoup de temps pour qu’on place devant nous nos breuvages. Je les prends et les apportes jusqu’à une table, permettant à Evan de slalomer entre les tables avec la poussette formule un de Tony.

Nous sommes maintenant tous trois armés de nos Milkshake et le petit est le premier à tirer sa langue, la dévoilant ultra bleu et je m’esclaffe en tirant moi de même ma langue.

- Moi aussi, elle est toute bleue !

L’amusement est contagieux et c’est à qui aura la langue la plus bleue de gorgée en gorgée. Je m’amuse sincèrement jusqu’à ce qu’à force, nous finissions par atteindre le fond du verre.

- J’y pense ! Je vais aménager dans un nouvel appartement sous peu et on m’a dit que jadis, ce fut le votre ! Ça serait chouette si vous acceptiez de passer un de ces 4 pour heu… je sais pas, signer un mur ou  qu’importe. Ça me ferait vraiment plaisir.

Et ça flatterait l’égo de la groupie fini que je suis !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeVen 10 Aoû - 17:41



Lost In Space
ft. Carolyn Adam & Anthony Ricci


En attendant nos trois milkshakes tout bleus que j’avais commandés, j’avais demandé à la jeune Carolyn si elle avait des enfants. Elle était jeune, mais je devais pas être beaucoup plus vieux qu’elle quand Barbara et moi, on avait eu Jess. C’était con que j’aie été trop immature et trop à l’Ouest à ce moment-là pour me rendre compte de ce que je ratais… J’avais commencé à m’en rendre compte que quand j’avais plus pu voir la petite parce que Babs voulait pas…

Et à juste titre, parce que j’étais plein tout le temps…

Là, j’avais vu que ça me manquait… je réalisais pas encore totalement ce que j’allais rater mais je le sentais venir… Mais c’était qu’aujourd’hui que je pouvais jouer et me promener avec Tony que je prenais vraiment conscience de l’ampleur de ma connerie à l’époque…

Mais comme j’allais pas pouvoir rembobiner pour recommencer, ben fallait juste que je l’accepte et que je profite de ce que je pouvais construire avec Jess et Tony maintenant.

Carolyn, elle, avait pas d’enfants. Elle avait cafouillé un peu et même un peu rougi… Je savais pas trop comment interpréter ça, mais je dis quand même, au risque de me planter, mais sans vraiment réfléchir (on se refait pas)…

-Boooh ça viendra !

Les milkshakes furent prêts et on put aller s’installer alors que j’essayer d’imiter un bruit de voiture en slalomant entre les tables de Baskin-Robbins, jusqu’à ce qu’on trouve une place qui nous convienne. Je laissai Tony dans sa poussette où il était installé comme un gros pacha et lui passai son milkshake à lui qu’il commença à boire avec enthousiasme… Beaucoup d’enthousiasme.

-Hey… t’étrangle pas avec…

Tony tira la langue qu’il avait toute bleue, Carolyn le fit aussi et ça fini en un véritable concours de tirage de langue au point que ça faisait marrer les gens autour… J’avais une casquette sur la tête alors les gens me reconnaissaient pas forcément… Puis faut dire que l’air de rien, la majorité des gens restent quand même un minimum respectueux, en général. Ils vous reconnaissent, ils vous regardent, ils chuchotent entre eux…

Mais c’est pas l’émeute à chaque fois que quelqu’un voit mes yeux, heureusement…

J’étais en train de montrer fièrement ma langue à Tony qui essayait de tirer la sienne plus fort encore en fronçant les sourcils pour signifier que non, c’était lui le meilleur à tout point de vue, quand Carolyn reprit la parole en disant qu’elle allait emménager dans un appartement qui avait été le mien avant…

Je la regardai et fis un rien la moue parce que j’avais jamais loué qu’un seul appartement…

-Si c’est pas celui qui se situe sur Pomona Boulevard, faut pas le croire…

Je rigolai, un peu cynique…

-Et si c’est bien celui-là… J’espère que vous avez prévu de faire un prêt rien que pour les frais de dératiseur et je m’excuse d’avance pour l’état dans lequel il est…

Je haussai les épaules et souris un peu plus franchement.

-Mais ouais, si ça peut vous faire plaisir d’avoir un gribouillage sur le mur, je crois que je pourrais faire ça… C’est pas comme si j’avais un horaire de sénateur là tout de suite…

Et surtout, ça me faisait plaisir que ce genre de truc puisse encore faire plaisir à quelqu’un.

Je repris une grande gorgée de milkshake…

-C’est vrai que c’est bon ce truc-là… hein, qu’est-ce t’en dis, Tony ? Dis merci à Carolyn, tu veux ? Pour l’aide et tout…

Je fis un clin d’œil à la jeune femme pendant que Tony, lui, secouait frénétiquement la tête négativement pour signifier qu’il ne remercierait jamais personne… On était pas sauvé avec ce môme.

-Bon… Ben moi, je vous remercie, en tout cas… Je crois que j’aurais dû camper dans le magasin avant de trouver tout ce qui me fallait sinon…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitimeSam 11 Aoû - 18:38



Lost In Space
ft. Evan « Sniper » Kurt & Tony Ricci





Ça viendra, qu’il me dit concernant mes futurs enfants. Ouais, peut-être plus vite que je ne le crois si je ne prends pas une décision rapidement à ce sujet. Je ne sais pas où vont mes pensées là-dessus. Ce que je vais faire. Ce que je dois faire. Eddy n’est pas plus clair non plus même s’il répète qu’il veut m’aider, il n’a pas exprimé non plus de souhait clair du genre  ‘’ Je ne veux pas de gamins, l’avortement c’est mieux ! ’’ ou bien ‘’ Tentons notre chance, ayons ce bébé tous les deux ! ‘’ Au lieu de ça j’ai eu droit à des questionnements sur notre sort si jamais j’avorte.  Je ne lui en veux pas non plus, je suis dans la même situation que lui. J’hésite, je réfléchis, je tente de mettre les choses en perspectives mais je n’y arrive pas. C’est comme si je laissais passer le temps en espérant que la réponse m’apparaisse comme une illumination.

Nos milkshakes nous sont servis et nous prenons place à une table légèrement en retrait mais pas trop non plus. Juste pour être plus confortable et gêner personne avec la poussette qui déborde des sacs contenant ses achats.

Le petit Tony se dégourdie vis-à-vis de moi, me tirant la langue pour se moquer et me montrer combien elle est toute bleue et je fais de même, ainsi qu’Evan, ce qui ajoute à l’euphorie  du  moment et réussit même à me faire changer les  idées. Ça fait du bien de rigoler aussi simplement.

L’appartement dans lequel j’aménagerai sous peu me revient en tête, j’en reviens pas non plus d’avoir oublié un tel détail surtout que c’est exactement à Evan qu’il appartenait avant, selon ce que m’a dit l’agent.  Quand je le lui mentionne, il me confirme qu’il s’agit bel et bien du même endroit bien que j’en doute vu la façon dont il le décrit.

- Ils ont dû… faire quelques rénovations parce que l’endroit était en parfait état quand je l’ai visité.

Probablement que ça aide aussi à la vente, autrement, jamais ils ne vendraient quoi que ce soit, même si ça a appartenu à une célébrité.

De toute façon, j’aurai le temps de le mettre à mon goût quand j’y aurai apporté toutes mes choses.  Et en parlant de le mettre à mon goût, je voulais justement y faire un espèce de  ‘’ Wall of Fame ‘’  et la signature d’Evan serait approprié comme premier symbole.

Je termine aussi mon milkshake, à l’instar du petit Tony à qui Evan demande de me remercier mais vous aurez deviner que c’est même pas la peine d’espérer. Mini Ricci secoue vigoureusement la tête que non. En même temps, venant d’un gamin, y’a pas de quoi s’offusquer.

Evan, lui, est reconnaissant et ça me touche.

- Ce fut un plaisir, croyez moi !

Je suis prête à le refaire, s’il a encore besoin de quelqu’un pour faire les rayons du supermarché. Un regard rapide à l’horloge accrochée au mur de Baskin-Robbins me fait presque sursauter. Je vais être en retard au travail si je ne me dépêche pas un peu.

- Je suis désolée, je dois filer…  J’emménage bientôt alors passez quand vous le voudrez et, oh ! Je travail au Canter’s Deli.  Je vous offre le café à votre prochain passage chez nous.

Je me lève, prenant mon sac et passant ma main sur la tête du gamin qui, sans forcément aimé que je le touche, se laisse faire en me tirant de nouveau la langue. Je rigole, imite son geste et me permets une accolade avec le chanteur.

- Merci ! Vous avez illuminé ma journée !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]   Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lost In Space [PV Carolyn][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space marine
» Recherche divers trucs Space marine
» Stargate Space Conflict
» [Creepypasta] Lost Silver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Centre commercial-