AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 25 Juil - 21:41



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort





J’ai entendu à la radio, que Roadtramp et Olivia Cortez  étaient de passage en ville avant leur grande traversée pour l’Europe. Quand la nouvelle fut annoncée, j’avais en main mon uniforme de serveuse et je m’apprêtais à aller le mettre pour me rendre au travail. J’avais réussis à faire abstraction complète d’Eddy Cort depuis une ou deux journées et ça m’avais permis de faire un peu de ménage dans ma tête ce qui n’était pas plus mal.

De le savoir en ville, cependant, me ramène  une réalité avec laquelle je ne suis pas confortable et que j’aurais vraiment préféré ne jamais vivre.  Je m’étais toujours promis de ne jamais tomber amoureuse d’un coup d’un soir. De toujours garder en tête que ces mecs là n’ont rien d’autre en tête que de cumuler les conquêtes et de nous alimenter de belles promesses.
Le seul qui a été honnête sur ses intentions  fut Howard Stone.

Il me l’avait dit, de ne pas le croire et c’était plus facile en même temps. Alors qu’Eddy…  j’ai ressentit quelque chose de fort que je n’avais pas anticipé. Et plus les jours passe, plus il m’est difficile de le nier. Et ce serait plus facile si j’étais la seule en cause là dedans.

Il ne m’a pas fallu longtemps de réflexion pour appelé au restaurant et leur dire que je ne pouvais pas assurer mon chiffre du soir en prétextant être malade.  Je sais que je risque d’être remercié si je continue de cumuler les absences mais je dois tout tenter pour  revoir Eddy et m’est d’avis qu’il doit se trouver au Stryge bar. Je serais prête à miser mon âme là-dessus !

J’ai donc troqué mon pyjama pour un jeans et un t-shirt, rien de glam ni sexy. J’ai chaussé des baskets puis  j’ai sauté dans le premier taxi en direction du bar qui semble connaître un fort achalandage pour un soir de semaine.  Mon petit doigt commence à me chauffer dangereusement !

À peine ai-je mis le pied dans le bar, et même s’il est bondé, que j’entends la voix de Cort s’élevé au travers des éclats de rires et cris d’amusement de la foule.  Eddy et Clepto sont au centre de la salle, le séduisant chanteur debout tenant un entonnoir duquel est raccordé un tube en plastique et un pichet de bière d’une main et Clepto… bah il est à genoux et a l’autre bout du tube de plastique dans la bouche.

La célébrité ne les a pas changés et c’est tant mieux.

Je me faufile au travers des gens qui scandent à l’intention du batteur «   BOIS ! BOIS !! BOIS !!! » , jusqu’à me trouver au premier rang pour voir Eddy vider la bière dans l’entonnoir. Il a une sacrée descente, Clepto ! La totalité du pichet de bière ingurgité, il se relève, bras en l’air victorieux et fier !

Et moi j’en profite pour me rapprocher d’Eddy.

- Salut ! Je…heu… ne sais pas si tu te souviens de moi… Death Valley, sur le toit de la camionnette…

Mon cœur bat comme un con dans ma poitrine au point ou il résonne dans mes oreilles et couvre les bruits ambiants.

- J’ai pris une chance. J’avais vraiment envie de te revoir !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 26 Juil - 21:45



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


La tournée américaine avait été d’enfer ! Le public était génial et me donnait l’impression d’être un peu plus grand à chaque concert ! Avec les autres, on en revenait pas ! On arrivait pas à croire qu’autant de gens pouvaient se déplacer tous en même temps, pour se rendre à un même point, dans le but de nous voir jouer sur scène !

C’était une sensation incroyable et on en réalisait même pas encore toute l’ampleur ! On avait aucun conscience, pour le moment, que nos comptes en banque étaient en train d’exploser d’un coup ! On avait pas conscience que nos albums, le premier live et Sanitarium étaient en rupture de stock chez les disquaires. On avait pas conscience qu’on parlait déjà de nous à travers le monde alors qu’aucun de nous n’avait encore mis les pieds hors des USA. Alors qu’il y avait encore deux ans de ça, aucun de nous n’était allé plus loin que San Francisco ou Seattle.

Et avant de partir voir plus loin, en Europe, si le public était aussi emballé par notre musique que ne l’était le peuple américain, on était revenu quelques jours à la maison.

C’était prévu, bien sûr, mais ça tombait bien aussi, parce que j’avais une ou deux chose à régler à Los Angeles.

Une fois rentré, j’avais pris Zoey entre quatre z’yeux, à l’écart des autres, dans la chambre, pour parler. J’y avais pas été par quatre chemins parce que je me disais que plus vite je le faisais, moins ça ferait mal, comme quand il faut enlever un sparadrap.

J’avais même pas eu besoin de parler de Carolyn… J’avais demandé à Zoey si elle en avait marre, si elle voulait passer à autre chose… Elle avait hésité un peu… Alors je l’avais aidée un peu, en lui disant que moi, je me lassais et que si c’était son cas aussi, elle n’avait qu’à me le dire. Qu’on pouvait rester pote, qu’il n’y avait pas de problème à ce qu’on veuille passer à autre chose, qu’on était jeunes et pas mariés, que c’était sûrement normal… Et au final, on avait rigolé, on avait bu… Et Clepto était ok pour qu’elle reste dans sa baraque en attendant de se trouver un truc à elle, si elle souhaitait partir…

Bon, je dis pas que ça avait été facile… Mais j’avais plein de bons souvenirs avec Zoey, c’était une belle histoire d’amour qu’on avait vécu. Sauf que c’était pas une histoire d’amour pour la vie, c’est tout… Et valait mieux terminer comme ça qu’en se bouffant la gueule, non ?

Mais pour faire passer ça, on était sorti. Et quel meilleur endroit que le Stryge Bar pour passer la soirée et peut-être même toute la nuit ?

On avait été accueillis comme des héros alors que tout ce qu’on faisait, c’était gratter et taper sur des instruments et hurler dans des micros. Et c’était le super fun ! Le bar était bondé comme j’avais jamais vu et tout le monde venait nous voir et tout ! Puis on signait des autographes, des filles passaient même parfois et nous roulaient des pelles comme ça, sans rien dire puis continuaient leur chemin comme si de rien n’était…

C’était du délire… On venait d’entrer dans une autre dimension !

Et j’étais libre, putain !

Et au fil des heures… Je fus aussi très très… très… bourré.

On avait relié Clepto à un entonnoir, pour finir. Tout le monde autour était aussi emballé que si on jouait et moi aussi j’étais emballé… Quant à Clepto, c’était un putain de trou sans fond !

J’applaudis avec tout le monde en m’esclaffant quand Clepto lâcha le renvoi le plus magnifique qu’il m’ait été donné d’entendre.

Puis j’avais entendu une voix de fille qui criait derrière moi… Fallait crier parce qu’avec la musique et le brouhaha que faisaient les gens, on s’entendait pas, sinon.

Je me retournai et souris.

-Hey ! Carolyn !

Je me retournai au moment où Clepto, qui fanfaronnait, était tellement mort plein qu’il s’écroula, très vite aidé par les gens autour. Alors je m’en fis pas plus que ça… Tomber, c’était normal… Et je reportai mon attention sur Carolyn.

-Pourquoi je me rappellerais pas ?

Sur tout le reste de la tournée américaine, ce n’était pas comme si j’avais réitéré l’expérience du coup d’un soir… Et puis même au bord du coma éthylique, j’avais rarement des pertes de mémoires dues à l’alcool.

Je me penchai vers elle pour lui parler à l’oreille pour être sûr qu’elle m’entende… Et peut-être même que je gueulais un peu fort.

-Tu veux qu’on prenne une bière et qu’on aille la boire dehors ?

Je lui souris et haussai les épaules.

-Mon crâne va finir par exploser !

J’avais besoin d’un peu d’air aussi. J’étais trempé, j’avais chaud et la foule, j’aimais ça, mais à un moment donné, fallait bien que je respire aussi.

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica


Dernière édition par Eddy Cort le Ven 27 Juil - 9:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 27 Juil - 4:19



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort





Je ne vous raconte pas l’effet que ça me fait en dedans de revoir Eddy et qu’en plus bah, il ne m’a pas oublié ! C’est comme un petit tremblement de terre qui  me fait vibrer par en dedans et qui me donne l’impression que tout bouge autour de moi. Quoi que,  vu l’effervescence de la foule présente u Stryge Bar ce soir, il est difficile de se croire comme dans un oasis de tranquillité. La terre tremble effectivement sous les pieds euphoriques des admirateurs inconditionnels de Roadtramp.

J’hausse les épaules en levant les mains pour toute réponse à Eddy. Pourquoi il ne se souviendrait pas de moi ? J’en sais trop rien…  Peut-être qu’il aurait prit goût aux avantages de la célébrité et que j’aurais vite été effacée de sa mémoire. Pourrais-je l’en blâmer ? Il ne me doit rien de toute façon. Notre aventure d’un soir n’était pas un engagement d’autant plus qu’à se moment là, il était en couple avec une fille.  En fait, il dansait d’un pied à l’autre à savoir si cette relation devait être sauvé et j’avoue que j’ai beaucoup souhaité qu’elle prenne fin…

Ensuite, et bien… toutes les photos et les articles dans les journaux d’ici relatant le succès fulgurant que remporte Sanitarium Tour qui joue à guichet fermé jusqu’à présent. Un truc de fou pour un groupe qui n’était pas encore au sommet. Maintenant, il l’est, incontestablement ! J’ai tout gardé de tout ce que j’ai trouvé De la plus petite mention aux éditions spéciales, tout ! Et bien entendu, il y a des photos, non sans supposer qu’il puisse s’offrir du bon temps avec des groupies ou même avec les filles de Tiny Suicide, pourrait porter a confusion.  J’avoue que j’ai gribouillé les visages de ces filles là…

- Ouais ! Allons dehors !

Je ne me ferai pas prier pour l’accompagner et nous retrouver un peu en retrait !  Je le suivis donc au travers la foule, le tenant par la main parce que la progression n’est pas facile au travers la cohue. Heureusement que l’ambiance est bonne sinon jamais nous serions sortit vivant de là.

Ça me rappel Death Valley quand nous sommes sortis du conteneur et que la brise fraîche du désert est venu balayer mon visage. Ce fut si apaisant comme contraste. Ce soir, pas de cactus ni de pleine lune pour nous servir de décors  mais  des murs de briques et un chat errant qui renverse une poubelle plus loin dans la ruelle, le faisant miaulé comme un enragé avant de s’enfuir chasser ailleurs.

- J’ai suivis votre tournée via les journaux et la radio. Il y a même eu quelques  flashs info à la télévision. Vous êtes devenu la nouvelle coqueluche des États-Unis !

Ce n’est quand même pas rien de partir de tête d’affiche de bar puis de passer à tête d’affiche mondiale. C’est de quelque chose que peut d’entre eux, artistes et aspirants, peuvent se venter d’avoir réussis. Des étoiles filantes, il y en a et il y en aura toujours mais ce ne sera pas le cas de Roadtramp. Eux… ils viennent de paver leur chemin d’or, parole de groupie qui s’y connait !

- J’espérais vraiment te revoir avant que tu traverse en Europe. J’ai même acheté mon billet pour le festival en Belgique…

« Respire Carolyn. Lâche le morceau, tu te sentiras mieux ensuite ! Le pire qui puisse arriver c’est qu’il refuse de te revoir et puis voilà.  Mais au moins, tu auras été fidèle a tes valeurs et surtout à ton cœur ! ».

Mais non y’a rien à faire les mots restent bloquer dans ma gorge et chaque fois que je me dis que je plonge,  j’inspire profondément et… je me dégonfle.  Le temps file et je n’aurai peut-être pas d’autres occasions.

- Eddy je… En fait, j’ai un truc vraiment important à te dire !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 28 Juil - 23:15



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


Carolyn voulait bien aller dehors. Alors on passa par le bar où je demandai deux bières avant de lui tendre la sienne puis d’essayer de nous frayer un chemin à travers le Stryge, en essayant de pas trop renverser, jusqu’à la porte arrière qui menait sur une ruelle un peu sombre, un peu dégueulasse parce que tout le monde venait y pisser et y vomir… Mais au moins, ici, on aurait pas à hurler pour s’entendre…

Parce qu’à force, j’avais un peu mal à la gorge et la voix rauque… Et c’était pas le moment de me zigouiller les cordes vocales, même si mon père m’aurait probablement dit que de toute façon, pour la musique de Satan qu’on faisait, c’était pas trop grave…

Mais mon père… était dans une secte, alors, sa parole valait pas tripette non plus.

Je m’appuyai contre le mur, profitant de l’air qui, sans être vraiment frais était quand même un peu plus respirable qu’à l’intérieur où c’était saturé en fumée de cigarette. Parce que si j’étais un gros buveur, j’étais quand même un alcoolique non-fumeur !

Je rigolai quand un chat s’enfouit en miaulant et en feulant, faisant tomber des poubelles…

-Mais quel con de chat…

Puis, mon attention se porta sur la jeune femme avec qui j’avais hurlé à la lune dans la Death Valley… C’en serait presque poétique, dit comme ça. Si ça n’avait pas été fini avec Zo’, je crois que j’aurais eu des scrupules, juste un peu, à lui reparler… Mais comme c’était terminé, je n’en avais aucun… J’étais libre comme l’air… Si elle voulait recommencer, j’aurais vachement moins d’hésitation que la première fois…

Surtout que ça avait été vraiment bon…

Carolyn, alors que je buvais méthodiquement ma bière, affirma qu’elle avait suivi la tournée via les médias. Un beau grand sourire s’afficha sur mon visage. J’étais toujours content d’avoir des compliments et de savoir que beaucoup de gens nous suivaient avec un réel intérêt pour notre musique. Hey ! On était là pour ça aussi !

-Merci ! On va aller voir en Europe si ça fonctionne aussi bien. J’ai pas vraiment eu le temps de regarder la télé et tout pour voir ce que ça donnait comme répercussions ici, cette tournée.

Je rigolai.

-Faut dire qu’on arrête pas de faire la fête…

Quand on n’était pas sur scène, on ne faisait que ça, au point que dormir en était devenu accessoire et pourtant, j’avais même pas l’impression d’être fatigué.

Carolyn continua en disant qu’elle voulait me revoir avant l’Europe et qu’elle avait un billet pour aller en Belgique.

-Waaah ! Ça a dû te coûter cher ! J’en reviens pas ! Tu crois qu’il y en aura d’autres que toi qui feront tout ce chemin juste pour nous voir… ?

Je fis une moue de réflexion et répondis finalement à ma propre question.

-Moi, je crois pas… Quand t’y seras, en Belgique, t’auras qu’à aller traîner du côté des loges comme l’autre fois. Je t’oublierai pas et je viendrai te chercher, si tu veux !

Ouais parce qu’une fille de Los Angeles qui traversait tout un putain d’océan pour nous voir méritait au moins ça !

Je repris une gorgée de bière, et j’étais prêt à en reprendre une autre quand Carolyn déclara qu’elle avait un truc important à me dire tout en prenant une bonne inspiration… Je recrachai doucement dans le verre la grosse gorgée que j’avais en bouche… Parce que j’avais peut-être un taux d’alcool hallucinant dans le sang et j’étais peut-être souvent à côté de mes pompes…

Mais je savais quand même qu’on joue pas toujours à « à dada » sans qu’il y ait de conséquence, même quand on le fait dans le désert et sur le toit d’une camionnette.

-Hum… heu… vas-y… Important comment ?

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 31 Juil - 3:10



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort





Eddy Cort, ou comment être mignon à craquer en étant complètement bourré ?  Ses yeux bleus brillent lorsque je lui parle de toute l’attention médiatique qu’ils ont bénéficiés  au cours des dernières semaines.  Peut-être parce que ce sont des p’tits gars bien de chez nous mais pas une seule journée a passé sans qu’il y ait quelque chose a leur sujet. Eux et la petite Cortez qui  prend en assurance et qui se forge une belle armée de groupie, mine de rien.

Je ne suis pas surprise qu’il n’ait pas encore vraiment pu réaliser tout ce qui se bâtit autour de lui et son groupe. Ils ont vécus  pendant quelques semaines déconnectés du reste du monde, allant de ville en ville ajouter des briques à leur chemin  glorieux. Peut-être ont-ils eu vent que leurs concerts se tenaient à guichet clos mais  le véritable impact, je crois, ils ne le verront qu’une fois la tournée terminé.

- Vous en avez profité c’est ce qu’il fallait faire.

Chaque tournée est unique. Se serait bête de ne pas la vivre à fond.

Je lui confie que j’avais vraiment envie de le revoir au point où je me suis procurer un billet pour la Belgique. Un coup de tête, un moment de folie ?  Sans aucun doute mais  si je ne le revoyais pas pendant sa pause ici même à Los Angeles, je me devais de miser le tout pour le tout.

- J’ai dû casser ma tirelire mais elle s’en remettra.

Ce n’est pas comme si c’était la première fois que je me ruinais pour un groupe ! À savoir s’il y en a d’autres des comme moi, prête à se nourrir de soupe aux glaçons pendant des mois pour  se renflouer, bah, j’en sais rien mais j’espère que je ne suis pas la seule à ce niveau.

Je baisse le regard, un sourire timide sur les lèvres quand il me dit que je n’aurai qu’à me présenter près des coulisses pour qu’il me fasse passer derrière avec lui. Il n’y a rien que je voudrais plus que ça. Revivre un moment aussi parfait qu’intense, comme dans la Death Valley en sa compagnie.  Seulement, je doute qu’il veuille encore me voir quand il entendra ce que j’ai à lui dire.

Ça se voit qu’il appréhende la suite de ma confession.

Je crois qu’en fait, il sait, sans savoir que ce que je vais lui dire va donner un grand coup.

- Important, dans le genre d’important urgent.

Il n’y a pas trente six milles façon de balancer le truc alors je fonce.

- Je suis enceinte.

J’ai largué ma bombe, la terre a tremblée.

- Je n’ai pas l’intention de te demander quoi que ce soit, ok ?  Je voulais simplement être réglo, te dire que je n’attends rien de toi et que je ne sais pas où j’en suis  dans ma tête face à tout ça.

Ça étant la fusion d’un de mes ovules avec l’un de ses têtards.

Des enfants, ouais j’en veux c’est dans un plan d’avenir, une dizaine d’année mais pas maintenant.  Et encore moins avec un mec qui ne ressent strictement rien pour moi.  Et si je me sens moi toute flagada en sa présence, est-ce que ça veut réellement dire que je suis amoureuse ? Tantôt je crois que oui, l’instant d’après je me dis que non que c’est dû à l’effet  romantique du ‘’ sex under moonlight’’.

- J’ai la trouille, Eddy. Pardonne moi de t’avoir entraîné là dedans, ce n’étais pas voulu.

Je retiens mes larmes aussi fort que possible.  J’ai assez pleuré en découvrant la nouvelle, hors de question que je me mette à pleurer pour un oui ou pour un non dès que l’instant devient un tant soit peu dramatique.  Je suis plus forte que ça.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 7 Aoû - 16:54



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


Pour avoir profité, on avait sacrément bien profité et, en ce qui me concernait, Carolyn avait en quelque sorte contribué à m’apprendre comment profiter en tournée… Enfin, même si j’avais pas remis ça entre temps, tout simplement parce que l’occasion ne s’était pas présentée aussi sainement qu’avec Carolyn ce soir-là, en plein milieu du désert.

Elle avait son billet pour la Belgique, un pays tellement petit que je savais même pas qu’il existait avant de le voir apparaître dans le trajet de notre tournée. Enfin, bref, dans ma tête, ça avait fait ni une, ni deux et j’y voyais l’occasion de remettre ça avec elle, si elle le voulait aussi, sans grande prétention et sans en attendre plus… Juste plutôt genre : « C’était cool ! On recommence ? » Et qu’est-ce qu’il y aurait de mal à ça ?

C’était un peu exactement ce que j’allais lui dire, et c’était un peu déjà ça que je lui disais en lui proposant de me rejoindre en coulisse quand on serait en Belgique, mais…

La conversation prit un drôle de tournant et même bourré comme j’étais, je perdais pas de vue que c’était jamais bon quand une fille sort ce type de phrase : « J’ai un truc important à te dire. »

Jamais.

Et surtout pas en tirant la tronche que Carolyn tirait là. Et elle avait encore rien dit que j’étais déjà en train de prier pour que ce soit pas ce que je croyais… Mais… Vu qu’on se connaissait pas vraiment et que tout ce qu’on avait fait, c’était échanger quelques mots et baiser sur le toit d’une camionnette de chez BSC, on avait pas beaucoup d’options sur ce qu’elle pourrait me dire de si important et urgent.

Heureusement, Carolyn n’y alla pas par quatre chemins et me balança le truc. Elle était enceinte. Putain, première fois que je décidais de me la jouer relax rockstar en tournée et il fallait que je fasse un strike direct !...

Je bus ma bière en quelques longues gorgées, comme pour me donner du courage, pendant qu’une Carolyn toute paniquée me disait qu’elle voulait rien de moi, juste être réglo et qu’elle savait pas où elle en était.

Tout et son contraire, quoi…

Parce qu’entre « je ne sais pas où j’en suis » et « j’ai la trouille », elle attendait quand même au moins de moi que je la rassure un minimum.

Et comment la rassurer sans m’impliquer ? Est-ce que j’avais seulement le droit de pas m’impliquer ? Est-ce que j’arriverais à vivre avec moi-même en sachant que je laisserais une fille élever seule un enfant qui était de moi ?

Est-ce qu’elles étaient pas censées faire gaffe à ce genre de truc quand elles voulaient s’amuser ?

Je cogitais en regardant Carolyn, immobile et muet, et ça prenait le temps parce que j’étais plein mort !

Je finis par lentement porter mon verre vide au-dessus d’un conteneur à ordures et le lâcher dedans, même si c’était pas fait pour…

-Ouais mais… T’es sûre qu’il est de moi ?

Je marquai une pause, écartant un peu les bras en signe d’impuissance.

-Excuse-moi de poser la question, je sais que tu m’as dit que t’étais pas du genre à coucher avec n’importe qui, n’importe où, ou avec tous les artistes que t’aime bien mais…

Je pinçai mes lèvres…

-Tu m’as dit ça et pas cinq minutes après, on était comme qui dirait imbriqués l’un dans l’autre alors…

Je parlais pas sur un ton de reproche, mais plutôt sur celui du type paumé et dépassé qui cherche désespérément une échappatoire à une situation délicate… J’étais un gosse ! Je pouvais pas avoir un gosse ! Surtout avec une fille dont je connaissais même pas le nom de famille !

Je comprenais qu’elle ait la trouille, j’avais la trouille aussi, maintenant.

-Et tu… tu comptes faire quoi ?

Pas qu’on était légèrement emmerdés, mais un peu quand même…

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 8 Aoû - 14:02



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort





J’ai craché le morceau, je ne peux plus faire machine arrière.  D’un côté je me sens soulagé du poids d’un secret mais de l’autre, je suis toujours à la case départ avec mini Cort dans le bidon et toujours pas de plan concret si ce n’est que ma première idée : l’avortement. C’est ce qui me paraît le plus sage vu la situation. Je ne forme pas un couple avec le chanteur, je n’ai pas d’argent ni d’espace pour loger un gamin et puis… je suis trop jeune pour jouer à la mère de famille ! Je veux continuer d’aller à des concerts, à danser et chanter à tue-tête et tout faire pour rencontrer l’artiste en question et… oui ! Plus si affinité, pourquoi j’en aurais honte ?

Eddy est choqué, pas besoin de sous-titre pour le comprendre.  Je ne lui en veux pas, loin de là puisque je suis moi-même encore sous le choc d’une telle nouvelle et ses conséquences.  Je ne lui en veux pas non plus de me questionner à savoir s’il en est bien le père.  Parce que ouais, c’est une question toute légitime. Là ou ça blesse, c’est quand il argumente sur comme ça s’est passé ce soir là.

- Tu n’as jamais fait quelque chose complètement aux antipodes de comment tu agis normalement, Eddy ?  C’était magique, de me retrouver là avec toi, tu es mignon, j’ai sentis, enfin… je sais pas… que le courant passait et on s’est retrouvé à baiser !

Je passe mes mains sur mon visage tout en soupirant puis je regarde de nouveau Eddy.

- Je n’ai eu aucune relation avec un autre mec que toi dans cette période, alors ouais, je suis franchement certaine qu’il est de toi.

Le reste se passe de commentaires. J’ai la trouille comme je ne l’ai jamais eu de ma vie. Je ne veux rien demander à Eddy, mais en même temps, j’aurais envie de lui dire ‘’ Tu attends quoi grand con pour me prendre dans tes bras et me dire que tout ira bien ? ’’ Le fait est qu’il a probablement besoin lui aussi que quelqu’un lui dise que tout ira bien.

- J’ai oublié de prendre ma pilule contraceptive le matin où je suis partie pour Death Valley. Je crois que c’est aussi con que ça.  On n’a pas tendance à croire qu’un simple petit oubli peu avoir de grande répercussion, jusqu’à ce qu’on le reçoive en pleine tronche.

J’ai déjà eu droit au sermon de Bella, trois fois plutôt qu’une. J’ai eu droit aussi au jugement silencieux du médecin qui, professionnel, n’a fait que pousser quelques soupirs désapprobateur et pire encore, quand je lui ai demandé s’il y avait des conséquences à l’avortement.  J’en veux, des enfants plus tard ! Mais avec tout ce qui se chuchote, j’ai franchement peur de ne plus être capable de tomber enceinte de nouveau.

- J’ai pris des renseignements pour l’avortement et pour l’adoption aussi. Parce que j’ai peur de l’arrêt de grossesse par intervention chirurgical.

Et puis y’a l’option qui me fait encore plus peur. Celle de garder le gamin, de l’élever, seule, et de finir  comme ces mères alcolo qu’on voit trop souvent dans l’Eastside, hurlant comme des demeurées après leur morveux, bière à la main.

- Je te demande Pardon, Eddy. Comme façon de décompresser avant de repartir, y’a mieux, je l’avoue.

Mais en partant du principe que dans la vie, tout fini par ce savoir, je préférais, et de loin, le lui dire avant qu’il ne tombe sur un mini chevelu dans la rue. Quoi que si j’envoie cette histoire aux oubliettes en passant sous le bistouri, jamais il n’aurait su quoi que ce soit.  Mais Bella avait peut-être raison. Ça le regarde aussi du fait qu’on l’a commise ensemble cette bourde.

Et bon dieu que c’était bon !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 9 Aoû - 21:47



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


Je soupirai… J’avais l’estomac lourd et c’était pas spécialement à cause de la bière, pour une fois… J’avais l’impression d’être libre comme l’air y avait de ça encore deux minutes et là, la pauvre Carolyn, qui était aussi paumée que moi, venait de me ramener brusquement sur terre…

Je grattai l’arrière de ma tête avec une moue un peu confuse, ma main complètement perdue dans mes cheveux, alors que la jeune femme me demandais si j’avais jamais fait un truc complètement à l’opposé de mes habitudes…

-Bah… Si, en fait… la même chose que toi, et le même soir…

J’avais trompé Zoey… Si ça, c’était pas aux antipodes de comment j’agissais normalement, je savais pas ce que c’était.

Et elle avait raison, Carolyn… On avait certes couché ensemble (même si je savais pas si « coucher » était le bon terme quand on faisait ça sur le toit d’une camionnette), mais ça s’était fait naturellement, sans vraiment qu’on y pense… Enfin si… Mais non… Enfin, je me comprends…

Sans le sens où ça c’était pas vraiment résumé non plus à : « Salut, on baise ? »…

Non, il y avait eu… comme quelque chose qui avait fait que ça avait été génial… Mais pas de là à ce que je puisse prétendre être amoureux de cette fille… Enfin, je la connaissais pas, j’en savais rien si je pouvais être amoureux d’elle ou pas…

Et puis là, elle était enceinte… C’était pas trop faire les choses dans l’ordre, tout ça…

Et en l’occurrence, elle était sûre qu’elle était enceinte de moi. Adieu, petite chance que ce soit pas toi, Eddy… Et j’allai pas jusqu’à penser plus loin que ça, genre qu’elle voudrait profiter de moi en me mettant un môme sur mon compte même s’il était pas à moi… Pour la simple et bonne raison que j’étais encore assez jeune pour penser que les gens étaient pas mauvais dans le fond… Qu’ils pouvaient pas aller jusqu’à avoir ce genre de plans et qu’on voyait ça que dans les films.

Puis je sentais qu’elle mentait pas… Enfin bref, tout ça pour dire que je posai pas plus de questions que ça à ce propos là… Peut-être aussi parce que je pensais que… ben… je l’avais un peu cherché, aussi, à faire ça avec n’importe qui, n’importe comment…

Quand elle m’expliqua un peu plus en détails comment les choses s’étaient passées pour elle et qu’en fait, tout ça, c’était qu’à cause d’un bête oubli… ben je compris que c’était un peu beaucoup la faute à pas de chance… Aucun de nous deux était vraiment responsable de ce qui était en train de se passer et je commençais à me rendre compte que de nous deux, c’était quand même elle qui était dans la situation la moins confortable.

Je mordis ma lèvre et la regardai avec une pauvre expression dépassée…

-Ah ça pour le prendre en pleine tronche…

On le prenait en pleine tronche, y avait pas à dire…

Mais Carolyn était un peu plus dégourdie que moi apparemment parce que quand je lui demandai ce qu’elle comptait faire, elle m’annonça qu’elle avait pris ses renseignements pour deux solutions : l’avortement et l’adoption… Et mon cœur se mit à battre un peu plus fort dans ma poitrine… Je ne dis rien dans un premier temps, me contentant de pincer mes lèvres… Si elle avortait, j’étais pas sûr de vouloir le savoir…

Je faisais pas partie de la secte à laquelle avaient adhéré mes parents. J’avais jamais voulu, je m’étais toujours opposé à ça. Mais ça n’empêchait que j’avais eu une éducation très catholique, pendant mon enfance… Et si j’avais pas d’idée arrêtée sur l’avortement, ça me faisait un peu peur quand même.

Carolyn se rappela à mon attention en me demandant pardon encore une fois… Et je finis par passer mon bras autour de ses épaules avant de la serrer contre moi pour la réconforter… Puis pour me réconforter moi aussi, un peu… Dans le fond…

-On a merdé, on a merdé… C’est comme ça… Faut faire avec maintenant…

Je l’écartai un peu de moi pour pouvoir la regarder.

-Mais je crois que je m’en voudrais de te laisser comme ça… Alors… Je sais pas ce que tu veux décider au final… Mais si… enfin si tu veux de l’aide ou quoi. Je sais pas si y a des démarches à faire ou… quelque chose à payer…

Je haussai les épaules…

-Enfin bref, je t’aiderai quoi…

Je savais pas trop comment… Mais je le ferais…

Je pris une grande inspiration et expirai ensuite profondément avant de poser une question dont je savais qu’elle pouvait paraître complètement absurde… Mais qui me taraudait quand même…

-Si t’avortes… Tu crois qu’on sera damnés ?

Parce que si je la laissais faire, je serais complice et tout… Et l’idée de tuer un gosse, même si c’était qu’un embryon… Ça me dégoutait un peu… Il avait rien demandé, ce môme…

C’était peut-être un peu pour ça que je voulais l’aider aussi… Pour que peut-être, elle ne choisisse pas cette solution radicale… Même si je l’en empêcherais pas…

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 10 Aoû - 19:33



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort





Si je pouvais rembobiner la cassette et faire en sorte de ne pas avoir oublié ma fichu pilule, je le ferais. Parce que sauf pour ce petit oubli aux répercussions majeures, je ne regrette absolument rien de ce que j’ai vécu ce soir là avec Eddy Cort. Et de le revoir ce soir me laisse croire que je pourrais facilement, si ce n’est pas déjà le cas, être amoureuse de lui.

Le fait est qu’il est impossible de revenir en arrière et que, comme le dit Eddy, ce qui est fait est fait, faut maintenant assumer. Je me sens moins seule avec le poids de notre pêché bien que ça ne règle pas tout et que je ne suis pas pour autant rassurée.

Quand il m’attire pour me prendre dans ses bras, je me sens plus légère et paradoxalement, moins fragile. Ce grand gaillard me fait tourner la tête et me cœur sans même fournir le moindre effort.  Je le serre peut-être un peu plus fort, comme si je pouvais puiser en lui une force que je ne me sens plus avoir. Peut-être que de cumuler les nuits blanches à peser le pour et le contre de chacune de mes alternatives, je fini par manquer d’énergie et ne parviens plus  à fonctionner normalement.

Eddy met fin à l’étreinte pour me dire qu’il ne saurait pas faire comme si de rien était.  En lui avouant être enceinte de lui, mon but n’était pas d’aller chercher du capital sympathique et de m’assurer une rentrée d’argent avec un gamin illégitime. Je ne voulais pas non plus lui demander de contribuer pour quoi que ce soit parce qu’on a fait une bourde. Je voulais simplement être honnête, et peut-être que quelque part, j’espérais qu’il me dise qu’il prendrait soin de moi et du bébé.

- D’accord je te dirai s’il y a des frais a assumer pour l’une ou l’autre des options.

Enfin, je crois que pour l’avortement comme pour l’adoption ça doit être minime s’il y a quelque chose parce que… au final le résultat demeure que le bébé disparait de ma vie… sauf que pour l’adoption, il y a quand même la grossesse a mener et je ne sais pas si je saurai travailler longtemps en étant enceinte. Alors peut-être que j’aurai besoin d’un support pour payer ce que j’ai mensuellement de base à payer mais à ce niveau là, je me sens mal et pas du tout à l’aise d’aller piger dans les poches d’Eddy.

Je crois que bien mal prise, je pilerais sur mon orgueil et retournerais vivre chez mes parents plutôt que de lui demander de m’aider à payer mon appartement et ma nourriture.

Et si on décidait… enfin si je décidais de le garder, là, côté dépenses, ça se calcule en millier de dollars et là aussi, je me vois mal lui refiler 50% de la facture, même s’il est concerné. Bref, je patauge dans l’incertitude, et c’est pas cool !

Et puis Eddy me posa la question à 1000 balles. Celle que je me suis aussi demandé, sans vraiment y croire mais qui m’a quand même chatouillée l’esprit et que, maintenant que je l’entends sortir de la bouche du beau chanteur, me donne encore plus froid dans le dos parce que je ne peux m’empêcher de me dire que si lui aussi se la pose, peut-être qu’il y a un fond de vérité là dedans.

- Je ne suis pas croyante, mais tu sais, j’ai eu envie d’aller me confesser. Je me suis dégonflée en arrivant devant les portes de l’Église. J’aurais peut-être dû me raisonner et y aller.

Qui sait si Dieu n’a pas un plan pour les bébés arrivés trop tôt et qu’on a forcé à redevenir poussière d’ange.  Peut-être qu’il est indulgent pour des gens comme Eddy et moi  qui avons vraiment pas… Qu’avons-nous pas en fait ? Nous sommes jeunes, en santé. Je suis certaine que si je devais vraiment être dans la dèche, mes parents m’aideraient au mieux et puis Eddy il ne manquera bientôt plus de moyens. J’adore ce genre de réflexion visant à me mettre encore plus dans le néant.

- Tu avais peut-être des plans pour la soirée ou alors tu veux venir chez moi pour continuer d’en discuter. Ou pas…

Ce serait quand même mieux que l’arrière d’un bar, dans une ruelle miteuse là où une fille vient de surgir pour s’appuyer contre un mur, dos à nous et gerber le contenu de son estomac sur ses chaussures.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 13 Aoû - 17:27



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


On était bien profondément dans la merde… Je le savais pas, jusqu’à ce que Carolyn me dise qu’elle était enceinte et qu’elle était sûre que c’était de moi. Et c’était un peu tard pour revenir en arrière, tout ce qu’on pouvait faire, c’était avancer, en essayant de pas trop se planter de chemin dans les solutions qui s’offraient à nous…

Moi, j’avais le choix entre la fuite et assumer…

Carolyn avait le choix entre l’avortement, l’adoption et assumer…

Et je me voyais pas fuir, surtout en voyant l’état de détresse dans lequel était la jeune femme. Pour un petit oubli de merde, c’était cher payé… Mais bon, que celui qui a jamais fait d’erreur jette la première pierre… Et je pensais pas qui avait beaucoup de gens en ce monde qui avaient jamais fait d’erreur.

Enfin, bref, tout ça pour dire qu’une fois mon premier choc passé, j’avais pris Carolyn dans mes bras. J’allais quand même pas l’envoyer se faire foutre comme une malpropre non plus. Elle avait rien fait de mal, ou alors, j’étais naïf. Mais je pensais bien que tout ça, c’était qu’un bête accident comme plein de jeunes comme nous en avait…

Seulement ben… je pensais pas être amoureux de Carolyn (j’aurais du mal à l’être, vu que je la connaissais à peine), et je me voyais pas vraiment me mettre avec elle par… une forme d’obligation due au bébé… Ça aurait été bien ni pour elle, ni pour moi… D’ailleurs, elle savait même pas encore si elle allait avorter, le faire adopter ou le garder… Alors tout ce que je pouvais faire pour l’instant, c’était ce que je faisais là… Enfin je pensais…

Je la soutenais moralement et je lui proposais une aide financière si jamais c’était nécessaire…

Qu’est-ce que je pouvais faire d’autre ?

Elle accepta, ça sembla lui convenir… C’était déjà ça.

Mais quant à la question de l’avortement, ça me faisait un peu peur… Parce que j’avais pas trop envie d’être damné, déjà que d’après mon père, je faisais de la musique de Satan et que c’était probablement ça (et non leur conneries comme quoi la médecine peut aller se faire foutre et que la guérison se fait à coup de prières) qui avait tué ma mère…

Mais bon, heureusement, mon père était pas trop parole d’Evangile, alors… Ou s’il l’était, c’était déjà vachement trop tard pour moi…

A ma question, Carolyn répondit qu’elle n’était pas croyante mais que l’idée d’aller se confesser l’avait quand même effleuré. Ouais… je savais pas ce que je ferais non plus. J’étais croyant et en même temps, je portais pas trop la religion dans mon cœur. J’en avais peur plus qu’autre chose. Peur des doctrines qui avaient tué ma mère et peur de Dieu aussi, quand même.

J’avais lâché mon étreinte sur Carolyn et je jouais avec des bris de verre au sol du bout de ma tennis blanche un peu crade à force de marcher sur des sols plaquant de bière…

-Bah… Ouais… Je sais pas si ça sert à quelque chose de se confesser, en fait… Mais si Dieu est vraiment amour et pardon, il saura qu’on a pas fait exprès et qu’on pensait pas à mal… Je suppose.

J’en savais rien et on saurait quand même pas avant d’être morts, t’façon… Il serait encore temps de se tracasser de ça à ce moment-là. Pour l’instant, c’était plutôt le Destin du petit être vivant qui grandissait en Carolyn qui était incertain… Et le problème, c’était que Dieu, quand y avait vraiment un truc à décider, il était jamais là pour te mettre la lumière sur le chemin que tu devais prendre… Non. Il te laissait dans le néant et t’avais plus qu’à te démerder et tu verrais plus tard si t’avais bien fait ou pas.

Carolyn coupa court à mes réflexions en demandant si j’avais des plans pour ce soir ou si je voulais aller chez elle pour continuer à parler de ça. J’avais un peu relevé les yeux vers elle et rigolé, mais c’était de moi-même que je rigolais parce que :

-Ben j’ai jamais vraiment de plan, en fait… Je me laisse un peu porter par le courant…

Je haussai les épaules et pinçai mes lèvres…

-Mais ouais, là, je préfèrerais aller quelque part au calme que de rentrer là-dedans… Je pourrais boire 20 barils de bière que ça suffirait pas pour me détourner de ce que tu viens de me dire, je crois.

Je désignai son ventre de ma main…

-Puis on peut pas le laisser comme ça…

Une fille avait surgi par la porte qu’on avait nous-mêmes empruntée un peu plus tôt pour sortir et s’était mise à gerber tripes et boyaux sur le sol. Alors… ouais… De toute façon, j’aurais fait comment sinon ? J’aurais dit à Carolyn : « Ok, envoie-moi la facture et je te verserai ça par Western Union, vu que je serai en Europe quand tu prendras ta décision. A+ ! »…

Heu… non…

On s’était donc rendu dans l’Eastside pour aller chez Carolyn et on était rentré dans un appartement en plein déménagement, avec des cartons partout, des vêtements éparpillés çà et là en attendant que les meubles sensés les accueillir soient placés… enfin soit, c’était le bordel…

Mais moins que chez Clepto, là où on vivait…

J’y étais entré à la suite de Carolyn qui avait refermé la porte derrière nous. Le trajet en bus jusqu’ici, on l’avait fait en silence et j’avais été plongé dans mes réflexions au sujet du bébé… Et puis je me disais aussi qu’au retour de la tournée, il serait peut-être temps, puisque j’aurais l’argent pour, de m’acheter une voiture… Parce qu’on m’avait demandé quatre autographe rien que sur le trajet… J’adorais ça, mais à ce moment-là, j’avais un peu autre chose à penser et j’avais dû le faire avec une mine un peu déconfite, du coup… Presque en me demandant ce qui m’arrivait…

Enfin ouais, je me demandais ce qui m’arrivait, mais pas au sujet des autographes…

Bref, une fois dans l’appartement, j’avais gratté l’arrière de ma tête en me tournant vers Carolyn…

-Oh… au fait… Si ça peut te rassurer… enfin je sais pas si ça te rassurera ou quoi… Mais que tu saches que ce que tu viens de me dire ne risque de rien casser : j’ai rompu avec ma copine… Y a quelque chose comme quatre ou cinq heures de ça…

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 14 Aoû - 3:37



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort






Cette ruelle devient un petit peu trop animée à mon goût et c’est avec soulagement que j’entends Eddy me dire qu’il n’a pas prévu autre chose pour la soirée et qu’il n’a donc rien contre l’idée de finir la soirée chez moi. Tout les deux avons besoin d’un peu de calme pour décompresser et peut-être que ça nous aidera à relativiser, trouver des solutions ou  à tout le moins, se mettre d’accord sur un plan de match pour la suite des choses.

Nous avons tout juste eu le temps d’attraper le dernier bus de ville. Nouveau quartier, nouvelles plages horaires à apprendre. Ça en fait quand même un tout petit peu beaucoup en même temps à me mettre en tête au point où c’est rendu que j’accorde une importance capitale à des détails sans importances ou alors, que je procrastine quand je devrais me bouger le cul en urgence. C’est un peu le cas de mon appartement qui est rempli de cartons, certains ouverts, d’autres encore fermés. Il n’y a que la chambre de Bella qui est parfaitement rangé.  

Eddy semble hésité, passant sa main dans ses cheveux et fini par me dire qu’il a rompu avec sa petite amie, une rupture fraîche faite d’à peine quelques heures. Je reçois ça comme un coup de boule en plein ventre.  Je suis d’un côté triste pour lui; ce n’est jamais ou alors que très rarement un évènement heureux, une rupture.  Puis parce qu’aussi, je me dis que je ne pouvais choisir un pire soir pour lui annoncer une telle nouvelle.

- Rien ne pourrait me rassurer en ce moment mais sache que je suis désolée pour ton couple.

Il s’était quelque peu confié à moi ce fameux soir là, sur le toit de la camionnette. Est-ce que je dois m’en vouloir d’avoir reçu ses confidences et d’avoir couché avec lui en plus, où je me permets de croire que je fus simplement là au bon (ou au mauvais ) moment ?

Je lui propose de s’installer au salon, même si rien n’est à son emplacement définitif c’est mieux que de rester debout au milieu des cartons.

- Je crois que j’ai de la bière au réfrigérateur.

Je le laisse le temps d’aller vérifier. Je trouve un 6packs de bière, pas de quoi faire la grosse fiesta mais comme moi je ne bois pas, ben ça pourra faire le bonheur du beau chanteur que je rejoins et m’installe a ses côtés, jambes croisées et tournées vers lui et lui offre sa bière.

- C’est l’ancien appartement de Sniper, c’est dingue, non ?

Je balais la pièce du regard, le coude appuyé contre l’appuie tête du fauteuil, ma tête dans ma main, avec un demi sourire sur les lèvres.  Le chanteur s’était excusé de l’état dans lequel il avait pu laisser son appartement pourtant, tout était propre et parfaitement peinturé quand Bella et moi l’avions visitée.  Maintenant, reste à placer les meubles, vider les boîtes et accrocher les cadres sur les murs et nous devrions avoir un truc plutôt  bien. Le hic, c’est qu’il a beau être un peu plus grand que notre ancien appartement,  il ne compte tout de même que deux chambres et une petite salle de bain, un salon et une cuisine alors pour l’espace bébé, ce n’est pas l’idéal.

Mon regard revient sur Eddy. Si on m’avait dit qu’un jour, j’aurais le chanteur de Roadtramp dans mon salon, j’aurais fait une crise d’épilepsie!

- Je le sais que, j’ai eu plus longtemps que toi pour percuter, et que je ne suis pas plus avancés dans mes réflexions que tu dois l’être en ce moment mais, tu as une opinion, sur la meilleure des solutions ?

S’il me répondait que pour lui, la meilleure des solutions serait de s’enfuir à toute vitesse, je ne pourrais pas lui en vouloir. Pour lui, je ressens quelque chose, ce doit être plus facile pour moi que pour lui, du fait que… je le connais depuis plus longtemps. J’ai pu le suivre, m’intéressé à ce qu’il alors que pour lui, je n’étais qu’une parfaite inconnue jusqu’à notre rencontre le soir de sa grande première.

Mais même s’il devait me sortir le scénario de rêve, qu’il me disait  ‘’on fonce, on se met ensemble et tout ira bien’’ je ne suis pas certaine que je serais plus prête pour élever un enfant ce qui fait que relation ou pas, amour ou non, mettre un petit Cort au monde n’est pas la solution que j’envisage en premier lieu.





@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 18 Aoû - 17:49



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


Une fois dans l’appartement de Carolyn avec qui j’étais maintenant inévitablement lié, je lui avais annoncé ma rupture avec Zoey, histoire qu’elle ne pense pas qu’elle en soit responsable si jamais la nouvelle lui parvenait d’une façon ou d’une autre. J’étais encore bien loin de penser à des trucs comme L.A.People parce que je ne réalisais pas encore que je pourrais éventuellement faire partie des personnalités qui pourraient se retrouver dedans… Mais si Carolyn fréquentait le Stryge, ça se pouvait que de bouche à oreille, elle en entende parler… Et je tenais à ce qu’elle distingue bien que ma rupture et notre aventure étaient deux choses bien différentes… Finalement, ce qu’on avait fait sur le toit de cette camionnette de BSC n’avait été qu’un signe qu’il était temps de rompre entre Zoey et moi. En pas la cause de la rupture.

Enfin, tentative échouée puisqu’elle affirma que rien ne pourrait la rassurer… Quant à être désolée pour mon couple…

-Boh… T’as pas à être désolée… On était plus nulle part, de toute façon, elle et moi…

Et j’étais content d’avoir rompu avant d’apprendre ce que je venais d’apprendre parce qu’autrement, ça ne se serait peut-être pas fini aussi sereinement…

Elle m’invita à la suivre au salon et affirma qu’elle avait des bières. Jamais je dis non à des bières alors elle alla les chercher pendant que je me laissais tomber dans le divan, regardant un peu autour de moi. Ça sentait encore la peinture fraîche… Et moi, je commençais à suer l’alcool que j’avais bu jusqu’ici.

Carolyn ne mit pas longtemps à revenir et je l’accueillis en souriant et en tendant la main pour saisir la bière fraîche qu’elle me présentait. J’ouvris la canette mais ne bus pas tout de suite parce qu’elle était en train de me dire qu’on se trouvait dans l’ancien appartement de Sniper…

-Sniper ? Sniper comme le chanteur de The Army ??? Tu déconnes !?

Bon… la diversion fut pas longue parce qu’après m’avoir regardé un moment et le temps que je prenne deux ou trois gorgées de bière, Carolyn me rappela pourquoi j’étais là… Pas que j’aie réellement oublié, mais bon…

Je relevai mes yeux vers elle qui se tenait un coude sur l’appuie-tête de fauteuil, sa joue dans sa main et me demandait mon opinion sur une éventuelle solution… Alors que je venais à peine de trouver une solution à mes problèmes d’acné…

-Heu…

Et qui plus était, j’étais vraiment plein.

Je finis quand même par me tourner un peu plus vers elle, ma bière posée sur mon genou.

-On a… On a combien de temps avant que l’avortement soit plus possible ? Parce que… je sais pas ce que t’en penses mais… Ce qu’on pourrait… éventuellement faire… C’est attendre un peu avant de se décider…

Je repris une rapide gorgée de bière parce que mon idée, c’était pas d’attendre dans le vide que la solution nous tombe toute cuite dans les mains que je voulais dire…

-Et pendant ce temps-là… On pourrait apprendre à se connaître et puis… Voir ce qui se passe et avant que la date de dépassement pour l’avortement arrive, on prendra une décision… Si on s’entend bien peut-être qu’on pourrait…

Je savais pas et je soupirai… Plus je parlais, moins j’étais sûr que c’était une bonne idée, mais je finis par continuer quand même…

-Mener ta grossesse à terme et essayer de faire en sorte de lui trouver une bonne famille… Soit… heu… Si on s’entend super bien… Essayer de s’entraider pour l’élever ensemble… Sans spécialement être un couple… Enfin peut-être que ça pourrait tourner à ça…

Je me laissai tomber en arrière de façon chaotique si le divan, renversant ma tête et mes cheveux en arrière, dans le vide, par-dessus l’accoudoir du fauteuil…

-Qu’est-ce que j’en sais ?

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 18 Aoû - 21:54



Little Problem Of Magnetism
ft. Eddy Cort




J’admets que quelque part au fond de moi, je suis heureuse d’apprendre qu’Eddy et sa petite amie  ont rompus. Avant même d’apprendre que notre petite aventure d’un soir m’avait laissé plus qu’un merveilleux souvenir, j’ai passé des nuits à penser à Eddy, à ses beaux yeux bleus et la façon tout à fait craquante qu’il avait de les poser sur moi.  Je ne pourrais pas affirmer être amoureuse de lui; je ne le connais à peine, mais je ne peux pas nier non plus lui être complètement indifférente.

Le bébé n’arrange pas vraiment les choses et ne m’aide pas non plus à me faire une raison. Les vedettes n’épousent pas les groupies, je ne sais même pas pourquoi je rêve quand même qu’Eddy puisse me surprendre avec une proposition allant en ce sens.

Le temps qu’il s’installe dans mon presque salon, je lui ramène sa bière en lui confiant que je viens d’emménager dans l’ancien appartement d’Evan ‘’Sniper’ Kurt.

- Si, lui-même en personne ! Il va peut-être passer signer mon mur. Cet appartement à de bonnes vibrations, je le sens !

Ou c’est l’effet de me retrouver dans un truc un peu plus confortable quoi que pas vraiment plus grand que mon ancien appartement. Ou encore, simplement le plaisir d’être en la compagnie d’Eddy Cort. Installée dans le fauteuil et faisant face à Eddy, l’euphorie de cette anecdote s’estompe par ma faute mais je n’ai pas vraiment le choix. J’ai besoin de savoir, de voir avec Eddy pour qu’on se coordonne. Je n’ai pas envie de prendre une décision qui ne lui conviendra pas si c’est pour, au final, le voir me le reprocher ou  quoi d’autre encore.

Pour moi, ce bébé là, nous l’avons fait ensemble, il est donc primordial qu’on y voit ensemble. Cela dit, dit Eddy m’aurait envoyé paitre en me disant qu’il ne voulait rien entendre, j’aurais respecté son choix, et peut-être même qu’en quelque part, ça aurait facilité mon questionnement.

Eddy veut savoir combien de temps nous avons pour prendre une décision concernant l’avortement.  Idéalement, je devrais prendre un rendez-vous cette semaine pour planifier l’intervention.

- On m’a dit que le mieux, pour que ce ne soit pas trop douloureux, c’est le plus tôt possible mais  théoriquement  j’ai encore quelques semaines.

Je préfèrerais cependant ne pas commencer à grossir ou pire, sentir le bébé si nous allons pour cette option là. Si je sens les mouvements du bébé, il n’aura plus rien d’un fœtus à mes yeux et je l’aurai sur la conscience comme un meurtre et non pas une solution d’urgence.

Eddy s’avance un peu plus sur nos options et ce qu’il propose m’envois un peu partout dans ma tête.  C’est quand même la plus sage et la plus belle des propositions qu’il vient de me faire et j’hoche de la tête pour lui faire comprendre que j’ai bien entendu. Si je ne réponds pas dans l’immédiat, c’est que je suis tout de même bouleversée. J’ai besoin de quelques secondes pour percuter toutes les informations qu’il m’a partagé dans sa vision de voir notre problème.

Je me reprends après une bonne respiration.

- Tu sais, ce qui me fait peur, c’est que forcément, ce bébé là, je vais l’aimer et je me serai attaché à lui pendant ma grossesse. Je… Je ne dis pas ça pour t’enchaîner à moi. J’ai simplement eu un petit peu plus de temps que toi pour y réfléchir.

L’adoption était une belle solution et loin de moi l’idée de juger les mères qui ont recours à ça mais moi, je sais que je ne pourrai pas.  Le bébé est la victime innocente dans tout ça.

- Nous pourrions tenter l’expérience.  Comme tu dis,  y aller à notre rythme et voir comment les choses se passent.

J’esquisse un petit sourire puis avance ma main jusqu’à toucher la sienne qui tient sa cannette de bière. Dire qu’il y a des femmes qui font exprès de tomber enceinte pour capturer un mec dans leurs filets. Et ben ces femmes  sont cinglées ! J’aurais préféré et de loin me dire que j’ai attiré l’attention d’Eddy Cort parce qu’il m’a trouvé belle, gentille, intrigante et qu’il avait du plaisir avec moi… et non pas parce que je viens de chambouler  sa vie pour de bon.

Je cède à l’impulsion et me rapproche de lui pour me blottir dans ses bras, mon front contre son torse.  Dans l’immédiat, c’est la seule chose dont j’ai vraiment besoin et qui puisse me soulager un peu.

- Je te demande pardon, Eddy ! Je m'en veux d'avoir oublié ma pilule contraceptive !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2188
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 19 Aoû - 16:59



Little Problem Of Magnetism
ft. Carolyn Adam


Mon visage se décomposa un peu quand Carolyn affirma que l’avortement, non seulement ça devait se faire vite, mais en plus, ce n’était pas sans danger, ni sans douleur… Et qu’il fallait se décider vite.

Ok… on avait pas forcément le temps pour ma petite idée… Moi qui me disais : « Oh ben on a au moins trois mois de bon ! »… Mes couilles, ouais…

Quelques semaines, donc… Et moi, j’allais être en tournée pendant ces semaines-là alors pour faire connaissance convenablement, bonjour…

D’autant que, forcément, plus on attendrait, plus le bébé grandirait et plus Carolyn aurait l’occasion de s’y attacher… Ce que je pouvais comprendre… Ce que je pouvais d’ailleurs assimiler beaucoup plus facilement que l’idée de l’avortement, d’ailleurs.

Elle répéta que c’était pas pour m’enchaîner à elle. Bah, que ça ait été prémédité ou pas, le résultat était le même, de toute façon.

Donc, pour résumé, j’avais pas spécialement envie de faire du mal à ce gosse même si c’était encore qu’un têtard et j’avais pas non plus envie que Carolyn prenne des risques pour s’en débarrasser. Alors, l’adoption, ok, ça me semblait ok si elle ne voulait pas le garder…

Pendant que je faisais mon petite trajet dans ma tête, lentement mais sûrement, au sujet de cette situation où il n’y avait finalement pas de « bonne » solution, Carolyn s’excusa encore et se blottit contre moi.

Machinalement, les yeux un peu perdus dans le vide, je passai un bras autour d’elle et lui frottai doucement le dos… Quelques secondes, ou quelques minutes, je restai comme ça, sans rien dire, sans même boire à la canette que j’avais en main et mon taux d’alcool descendait dangereusement, pendant ce temps-là.

Jusqu’à ce que je reprenne la parole.

-Tu sais quoi ?

Je penchai la tête pour le regarder.

-J’espère qu’on s’entendra bien. J’espère que tu t’attacheras à ce petit môme et que je pourrai le voir. Et je t’aiderai, dans tous les cas.

Je pinçai les lèvres et secouai la tête avant d’ajouter.

-Parce que, pour parler franchement… la solution numéro 1 me plait pas du tout…

@ Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]   Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Little Problem Of Magnetism [PV Eddy Cort] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sindy + on est 5 : John Fitz Gerald Ken et Eddy
» Eddy Malou Generator !
» Haïti: dégringolade vers un pouvoir dictatorial et personnel
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» ARISTIDE ETAIT-IL LE PROBLEME?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Stryge Bar-