AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bailey North
Bailey North


Messages : 3212
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 26 Juil - 2:50



The Baby North Project’s  Step Two
ft. Hank North





Après une soirée en compagnie des parents de Hank pendant laquelle nous avons visionnés des films maison de la famille North tel que des vacances en familles et des soirées de Noël, Hank et moi avons retapé la route jusque chez nous, avons fait l’amour tout naturellement et avons fini par s’endormir enlacés dans les bras l’un de l’autre.  Lui comme moi avions tout autant besoin de ce réconfort.

Je n’ai reparlé des tests, du mien en fait que la veille  du rendez-vous fixé.  Hank allait être en tournage toute la journée et c’est donc avec Grace que j’allais m’y rendre. Ce n’était pas plus mal que Hank ne vienne pas puisque de toute façon, nous n’en saurions probablement pas d’avantage  que le Doctor Roberts nous fasse venir à son bureau pour nous  interpréter les résultats avec ses mots d’universitaire à 100 balles.

Le matin de mon rendez-vous, Hank était déjà partit à mon réveil. Ça m’a fait un petit pincement au cœur, je l’avoue même si je savais parfaitement que mon mari n’était pas partit sans me caresser le dos, les fesses et qu’il m’a certainement embrassé aussi.

Je me suis habillée sans grande conviction, après avoir flâné une éternité sous la douche. Assez longtemps pour vider le ballon d’eau chaude.  Puis j’ai attendu ma belle-sœur en faisant les 100 pas, Whisky dans les bras. Il est étrangement calme depuis deux jours. Peut-être sent-il la nervosité qui émane de Hank et moi ?

Quoi qu’il en soit, je l’ai enfermé dans sa cage quand Grace est arrivé parce qu’il a tendance à être une vrai peste en notre absence.  Grace, comme toujours, rayonne et parvient à me transférer un peu de son calme légendaire en me racontant une histoire amusante qu’elle a entendu hier chez le coiffeur. Je rigole avec elle tout en jouant avec les postes de radio. Je cesse ma recherche quand je tombe sur  It’s Alright de The Burning Fire.

- Je me sens vraiment moche comme amie quand je songe que j’ai manqué le premier spectacle de leur tournée !

- Tu avais autre chose de plus préoccupant en tête, Bailey et Howard comprendra j’en ai aucun doute !


Grace à raison. Howard et Apolline  ne s’offusqueront pas de notre absence quand ils apprendront, parce que je ne doute pas un seul instant qu’ils le sauront tôt où tard, la raison de notre absence. N’empêche, j’aurais aimé le voir ce concert.  Si l’horaire de tournage le permet, nous trouverons bien une façon de nous reprendre ! C’est le mieux que je puisse faire en ce moment : m’accrocher à toutes sortes d’autres projets réalistes, ceux là !

Quand nous arrivons, la nervosité embarque de nouveau  et je crois que j’aurais reculé si Grace n’avait pas glissé ma main dans la sienne en un geste de réconfort et de support. Il n’y a pas de mots pour dire à quel point j’aime ma belle-famille et que je leur suis reconnaissante de toujours répondre présent à l’appel.

En tout premier lieu, je dois passer une série de prise de sang et non, je ne suis pas zen avec ça même si je me suis souvent injecter des merdes dans les veines… j’ai horreur des aiguilles ! Et de voir la quantité de fiole qu’ils ont l’intention de remplir avec mon propre sang n’arrange en rien mo n malaise. Je passe même prêt de tourner de l’œil. J’aurais peut-être dû manger un truc avant de partir… quoi que je l’aurais possiblement vomis sur l’infirmière aux allures de Rambo débrayé.

Quand je me sens un petit peu mieux, nous sommes obligés de patienté dans une petite salle d’attente grande comme ma main, sans climatisation et j’apprends en prime que je dois passer un examen gynécologique.  Ça pourrait semble être de la mauvaise fois, après tout c’est moi qui ai dit à Hank vouloir faire un bébé avec lui alors de quoi je me plains, dans cette salle d’attente, à suer uniquement à respirer et à chercher tous les prétextes du monde pour partir pendant que Grace elle, me trouve toutes les raisons du monde de rester.

Sa dernière en liste est un geste de la tête vers le comptoir de l’accueil qui  suit un brutal coup de coude de sa part dans mes côtes. Venant d’elle, je l’avoue je suis choquée…jusqu’à ce que mon regard suive le sien.

À 9h, ou sur sa gauche, si vous préférez, se trouve un séduisant médecin, accoudé au comptoir de l’accueil et  tenant en main un dossier. Mon dossier !

- Si tu veux Bailey, on change de place !

Toutes les deux, nous éclatons de rire alors même que le séduisant gynécologue- obstétricien  m’appel.  La lourdeur des tests s’envole avec le mignon sourire de l’homme et je prends place sur la chaise devant son bureau, prête à m’écarter les cuisses. Il faut ce qu’il faut, hein, pour procréer !

C’est d’ailleurs ce qu’il m’invite à faire, enfin, pas vraiment, mais pas loin ! Il me donne une petite jaquette d’hôpital bleue et me fait passer derrière un paravent pour que je puisse me changer et, une fois fait, je m’installe sur la table d’examen. Il commence d’abord par me poser quelques questions de routine puis débute en me palpant le ventre. Je n’irais pas jusqu’à dire que ça me fait mal mais c’est hautement désagréable.

- Quand avez-vous eu vos dernières règles, Madame North ?

- Il y a… j’en sais rien en fait… elles ne sont pas régulières… mais je devrais les avoir d’ici peu, je crois.


En fait, je n’en sais vraiment trop rien. Chaque fois, je n’ai que de légères pertes, elles sont sporadiques, ne durent jamais vraiment longtemps.  Le docteur  se contente d’un « Hmm » songeur  avant d’interrompre son « examen » de se lever tout en s’excusant et va passer un coup de fil qui dure un bon petit moment.  J’ai l’impression que je vais passer le reste de la journée allongée sur cette table d’examen et s’il ne revient pas rapidement, je vais finir par faire pipi sur la table. J’ai toujours envie de pipi ces derniers temps.

Quand il revient, il tire vers nous une espèce de machine muni d’un  embout arrondit qu’il pause sur mon ventre.  Je meurs de faim et j’ai peur qu’on entende les grondements de mon estomac. Mais au lieu de ça,  j’entends un battement régulier et rapide.

- Vous entendez, Madame North ?

- Mon cœur qui bat ?

- Ce sont bien des battements de cœurs que nous entendons mais ce ne sont pas les vôtres. Ce sont ceux de votre bébé.


Je reste muette un long moment, me repassant ce qu’il vient de me dire avec les battements de cœurs en  fond sonore.  Il y a un bébé là dedans ? Non !  C’est impossible ! À moins qu’il ne me sorte de par le dos, mon ventre est plat comme une galette.  Mais pourtant,  l’obstétricien  procède à un ultrason qui me permet de voir  ce qui se cache dans mon ventre.

Baby North dort au chaud dans mon ventre depuis plus ou moins  25 semaines si ce que le médecin me dit est juste. Bon, il doit connaître ça mieux que moi mais j’ai beau voir le bébé  sur le moniteur, quand je regarde mon ventre, c’est complètement surréaliste.  Puis tout ce qu’il me dit ensuite sur le développement du bébé semble me parvenir en écho.  J’enregistre mais je n’entends pas.  Tout ce qui tourne en boucle dans ma tête c’est que je dois voir Hank et tout de suite.

Le docteur veut me revoir dans 3 jours pour des tests plus approfondis et en attendant, il me prescrit pleins de trucs à prendre, pour compenser sur ce que je n’ai pas prit et que je prévoyais prendre avant de nous lancer dans l’aventure de la conception de Baby North.

Je suis pâle à faire peur quand je sors de la salle d’examen au point ou Grace se lève en toute hâte pour me soutenir. À ses questions, tout ce que je parviens à répondre c’est que ça va mais que je dois voir mon mari immédiatement.  Dans la voiture, je ne suis pas plus volubile et bien que mon comportement semble inquiéter ma belle-sœur, elle ne pose pas plus de question. De toute façon, elle doit savoir qu’elle  sera très vite mise au secret. Je ne crois pas qu’il y en ait vraiment dans la famille North seulement là, je juge que Hank doit être le premier mit au courant de la situation.

Quand nous entrons dans les studios, ils sont en plein tournage.  Je me dirige sur la pointe des pieds et m’installe sur la chaise réservée pour Hank, le regard perdu dans le vide.  Je n’arrive pas en fait à rester concentrée sur ce qui se déroule devant mes yeux. Tout ce que j’ai en tête c’est encore et toujours  la grande nouvelle. Celle que nous n’espérions plus même si l’un en face de l’autre, nous nous efforcions de demeurer optimiste.

La scène prend fin ou alors ils font une pause, je n’en sais trop rien mais je me lève et ouvre les bras pour Hank qui se dirige vers moi.  Je le serre fort, enfouissant mon visage dans son torse et… tout lâche. Les larmes de joies, le débits de mots incontrôlables tout pour le rendre encore plus cinglé, oui je sais !  Alors je me reprends en inspirant le plus profondément possible, puis je relève les yeux vers lui  rigolant nerveusement.

- En fait ce que j’essais de te dire c’est que je suis enceinte !



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2675
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 26 Juil - 19:42



The Baby North Project’s Step Two
ft. Bailey North


Je flippais… Depuis ma rencontre avec Howard ici même, aux studios de San Fernando Valley, très tôt le matin (la nuit selon son fuseau horaire), je me sentais comme le cul entre deux chaises. Je savais pas si je devais m’inquiéter, me réjouir, péter les plombs, flipper à mort, avouer un truc dont j’étais même pas sûr à ma femme…

Bref… J’étais complètement paumé.

Et c’était dans ces moments-là que je remerciais ce putain de ciel d’être acteur.

Parce que le script, lui, savait exactement si Kirk Silas devais s’inquiéter, se réjouir, péter les plombs, flipper à mort, avouer un truc dont il était même pas sûr à sa femme… Et aujourd’hui, Kirk Silas en était à commencer à se dire que c’était pas si mal d’avoir son petit môme dans le coin… Et il commençait aussi à voir l’avantage qu’il pourrait tirer de la mignonnerie de Jonathan, mais aussi et surtout, il y voyait l’occasion de montrer à Julia qu’il pouvait aussi être un homme avec des responsabilités, même s’il avait été longtemps une star du baseball adepte des frasques et des débordements en tous genre…

Ouais… Il était bien beau, ce script, je l’aimais bien.

Mais est-ce que la théorie d’Howard était vraie ? Est-ce que ce qu’il m’avait raconté s’était réellement passé ou est-ce qu’il en avait rêvé pendant qu’on comatait, morts pleins, l’un sur l’autre, sur une table, en juillet 1970, la veille de mon premier mariage ? Enfin… le matin même plutôt…

Est-ce que j’étais le père de Ian Hunter ou est-ce que le batteur de The Burning Fire avait saisi l’occasion du fait que le petit n’avait pas de père pour lancer ça à la volée pour me rassurer en pensant que c’était son devoir en tant qu’ami ?

J’en savais foutrement rien… mais j’avais passé la matinée à regarder Ian Hunter avec des yeux de merlan frit… Et… Putain, c’était vrai qu’il me ressemblait, mais il avait aussi été foutrement casté pour ! Sans compter que c’était un excellent acteur pour son âge et qu’il me ressemblait peut-être JUSTEMENT parce qu’il faisait tout pour ! Parce que pour le rôle, c’était nécessaire qu’il ait les mêmes mimiques que moi, la même façon de bouger…

Là où je me posais des questions… C’était qu’en dehors des moments où on jouait… Il avait un aussi foutu caractère de cochon que moi.

Est-ce que ça changerait quelque chose ? De moi par rapport à Ian ? Je pensais pas, non… Vous imaginez le putain de… de carnage, si la presse apprenait ça ? Pas tellement pour moi, mais pour la pauvre Vicky ?

Mais de toute façon, j’étais pas vraiment à ce stade dans mes réflexions… Mes réflexions, elles en étaient à : « Putain, faites que ce soit mon gosse parce que ça voudrait dire que j’ai pas de problème. »…

A moins que mes têtards n’aient besoin d’une bonne dose de coke pour être performants.

-Hank… ? Action… J’ai dit…

Je secouai la tête et me tournai vers mon frère, le regardant une seconde comme si je m’étais endormi et qu’il venait de me réveiller d’un sommeil profond. Puis Anatola Kay, en face de moi, qui faisait la moue en se demandant un peu aussi où je pouvais bien être parti sans avoir bougé d’un poil.

Il me fallut qu’une ou deux secondes, puis je démarrai ma scène, commençant à jouer. Ian Hunter, lui, avait quitté le studio une heure plus tôt, ayant tourné ses scènes en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire…

Heureusement, une fois dedans, je n’en sortis plus jusqu’à la fin de la scène. Même l’arrivée de Bailey, si je la remarquai et eus quand même la présence d’esprit de me dire que je me demandais bien ce que le médecin lui avait dit lors de sa visite, ne me déconcentra pas… En même temps, j’étais persuadé que le verdict avait été : « Tout va bien… Il n’y a aucun problème chez vous, Madame North. C’est votre mari qui sait pas viser. »

Enfin… Sauf peut-être shooté à la cocaïne.

Je me sentis quand même soulagé d’entendre mon frère crier « coupez ! ». Et sans un regard à Anatola, ma partenaire de jeu pour cette scène, j’étais descendu du plateau et étais allé direct vers Bailey qui s’était installée sur ma chaise… Enfin, c’était la sienne aussi puisqu’il était marqué « NORTH » dessus…

Elle se leva, ouvrit les bras… Je lui souris et la serrai contre moi… Enfin, c’était plutôt elle qui me serrait très fort et mon cœur lui, se serra d’angoisse. Putain, pas de mauvaise nouvelle aujourd’hui… Est-ce que le karma pourrait pas me lâcher la grappe, un peu ?!

Pire quand elle se mit à pleurer, son visage contre mon torse. Je caressai son dos d’une main, doucement… Je crois que mon cœur battait tellement fort que la tête de Bailey était carrément prête à rebondir contre mon torse.

-Ok… Ok… Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qu’ils ont dit ?

Ce ne fut que quand elle releva son regard vers moi que je compris qu’elle ne pleurait pas des larmes de tristesses, mais des larmes de joie. Je la regardai mi-souriant, mi-perplexe parce que ce n’était pas spécialement une si grande surprise que tout aille bien chez elle…

Mais ma question avait ouvert les vannes d’un débit de mots incontrôlable, rapide et… et pas clair du tout… Je la pris doucement par les épaules, essayant de… la contrôler si toutefois il y avait encore quelque chose à contrôler…

-Bailey…. Chérie… Fais-moi une phrase. Sujet, verbe, complément. Je ne comprends rien à ce que tu essayes de dire…

Je ne remarquai qu’à ce moment-là que Grace était là aussi et qu’avec Christopher, ils s’étaient tous deux rapprochés de nous, souriant tous les deux.

Et Bailey… me fit une vraie putain de phrase. Une phrase que je m’étais déjà à moitié résigné d’entendre un jour…

Mes yeux s’écarquillèrent tout en se perdant dans ceux de Bailey, ma respiration s’arrêta nette. Je fus comme complètement paralysé pendant quelque chose comme deux secondes…

Avant de porter les deux mains à ma tête avec un sourire comme j’en avais rarement fait.

-Oh putain ! Oh putain ! Oh putain de merde !

Je fis comme… un tour sur moi-même sans savoir quoi faire, quoi dire, où aller, puis quand je me retrouvai à nouveau face à Bailey, je la pris dans mes bras, la soulevai du sol et l’embrassai d’une façon qui trahissait mon bonheur et mon soulagement…

Quand je mis fin au baiser, je fis sautiller joyeusement mon épouse dans mes bras.

-On l’a fait ! On l’a fait ! On l’a fait !

Le staff du tournage, techniciens, cameramen, maquilleuses, acteurs et même Anatola Kay (parce que je l’aimais pas, mais c’était pas une mauvaise fille non plus), applaudirent, sans oublier bien évidemment mon frère, Dylan et Grace qui en avait les larmes aux yeux aussi.

Mon visage levé vers Bailey parce que pour moi, il n’y avait qu’elle et la petite crevette dans son ventre qui comptaient, là tout de suite, je lui souris avant de la laisser doucement remettre pieds à terre… C’était maintenant un sourire fier que j’arborais :

-J’ai 9 mois pour choisir une deuxième voiture !

Ouais parce qu’il y avait que deux places dans la Lotus…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3212
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 26 Juil - 21:40



The Baby North Project’s  Step Two
ft. Hank North





Le docteur me l’a certifié et j’ai vu notre bébé sur l’écran du moniteur mais pourtant, je n’arrive pas à réaliser que je suis enceinte et je n’ai pas encore assez du trajet en voiture depuis l’hôpital jusqu’au studio pour percuter.  De temps en temps, Grace place sa main sur mon épaule pour me faire sentir que, peu importe la nouvelle que je suis entrain de ruminer, je peux compter sur elle.

Aux studios, Hank tourne une scène quand nous arrivons. Installée sur sa chaise, je replace dans ma tête les informations, recommençant depuis le tout début et, lentement, certaine choses remontent.  Déjà, le fait d’être incapable de sauter un repas sans me sentir mal aurait dû me mettre la puce à l’oreille.  Puis les sensations de coups dans mon ventre que j’ai confondu avec  de simples spasmes musculaire.  Enceinte d’Anthony, ses mouvements étaient beaucoup plus francs et saisissant que ce que j’ai pu ressentir jusqu’à présent.  

Ensuite, me vient en tête l’alcool consommé à mon mariage et pas que. Hank et moi aimons bien nous prendre quelques bières en regardant un match à la télé. Je n’ai pas bu tous les jours mais quand même trop pour une femme enceinte.  Et le Docteur Roberts m’a prescrit des trucs à prendre en prévision d’une grossesse pour aider justement notre bébé à pallier à certains besoins que ma médication actuelle rendrait déficiente.  Je n’ai rien prit de tout ça puisque, logiquement, les tests d’aujourd’hui devait à la base nous donner une idée de si oui ou non nous pourrions envisager de nous lancer dans l’aventure.

Baby North n’aura pas attendu le ok des médecins et je m’efforce de croire que, s’il y avait eu quelque chose,  l’obstétricien aurait poussé dès maintenant les tests et non pas dans trois jours. Le son de son petit cœur me revient en tête. C’était effrayant et magnifique. Troublant et rassurant.

Je suis si profondément perdu dans mes pensées que je sursaute quand Stopher gueule « COUPEZ! ». Je saute en bas de mon perchoir pour me réfugiez dans les bras de l’homme de ma vie. C’est jouissif comme sensation tant le réconfort est grand !  Je n’arrive pas encore à rassembler clairement mes idées mais, malgré mes larmes, il comprend que je ne pleure pas de chagrin.  La nouvelle de ma grossesse prend enfin pour moi, comme pour Hank même s’il ne le sait pas encore, l’aspect joyeux que se genre de nouvelle doit avoir.

Je me précipite dans un tas de phrases qui vont nulles part, cherchant à tout lui dire sans rien oublier mais tout ce que je fais c’est de babiller, trébucher dans mes propres mots.  Hank, calme en surface,  me demanda de me reprendre de façon à au moins former une phrase, une seule qui soit vraiment claire, ce que je fis, laissant faire le comment et le pourquoi.

Trois petits mots suffirent.

Hank sembla faire le même parcours que moi, mais en plus rapide. Il se recula, porta les mains à sa tête avant de jurer, trois fois plutôt qu’une ce qui me fit éclater de rire puis revint sur moi pour m’enlacer dans une étreinte qui me souleva carrément de terre.

- Tu vas être papa !!, ajoutais-je à sa propre exclamation de joie.

Dans l’excitation, je n’ai pas remarqué que l’ensemble du staff c’est attroupé autour de nous, applaudissant la nouvelle avec autant d’enthousiasme que nous.  Ça fait du bien, de se sentir encerclé d’amour.

Une fois de nouveau sur mes pieds,  Grace vînt me féliciter en me serrant dans ses bras. Pour une si belle nouvelle, ma belle-sœur  ne me tient pas rigueur de mon étrange comportement depuis que nous avons quitté l’hôpital. Puis c’est Stopher qui me fait la bise pendant que Hank relativise sur les 9 mois qu’il a pour trouver une nouvelle seconde voiture.

25 semaines… ça fait…

- Tu as 3 mois à peu de choses près, Hank.  

Je fouille dans mon sac et j’en sors la photo que m’a remit le docteur. Je l’avais presque oublié et c’est d’une main tremblante d’émotion que je la montre à Hank.

- Notre fille dort dans mon ventre depuis  25 semaines alors tu vois… nous n’avons pas d’ennuis de fertilité ! Nous l’avons fait dès le début !

J’ai l’impression qu’à se moment là, tout le monde regarde mon ventre en se demandant comment est-ce que notre fille peut se trouver cacher dans si peu d’espace mais il n’y a aucun doute.

- Le docteur veut qu’on y retourne dans 3 jours pour un examen plus précis mais son petit cœur bat parfaitement bien, Hank !  Son cœur va bien alors pour moi, tout va bien !

La possibilité d’une mal formation cardiaque avait été un des premiers problèmes soulevés lors de notre première rencontre d’information. Un problème majeur qui n’a plus lieu d’être dans l’immédiat alors que j’ai entendu le cœur de notre fille battre comme s’il s’agissait de la plus belle des mélodies.



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2675
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitimeVen 27 Juil - 12:15



The Baby North Project’s Step Two
ft. Bailey North


J’étais tellement heureux et soulagé d’apprendre que Bailey était enceinte, qu’on allait avoir un bébé, que toutes les craintes et toutes les questions qu’on s’était posées jusqu’ici, sur la maladie mentale de Bailey, les effets de la médication et autre, me passa complètement et largement au-dessus de la tête.

J’étais juste désespérément euphorique parce que très sincèrement… j’avais pensé qu’à la longue, si j’étais stérile, tout ça allait me mener à un troisième divorce. Parce que Bailey était jeune, elle avait déjà vécu, mais avait encore toute la vie, une nouvelle vie, sobre et plus aisée, devant elle. C’était normal qu’elle veuille un enfant… Et je me disais que si je ne pouvais pas lui en faire… et avec le fait qu’elle allait se faire de nouvelles connaissances dans le milieu du cinéma et de la jet-set, elle allait forcément trouver quelqu’un d’autre… Plus jeune peut-être, et surtout capable de lui faire un enfant et de lui offrir l’expérience d’une belle maternité et d’une belle vie de famille.

Et toutes ces craintes-là venaient de s’envoler d’un seul coup… En trois petits mots prononcés par mon épouse.

Alors évidemment, ma réaction fut aussi fulgurante que les plus grosses de mes colères… Sauf que cette fois, c’était de la joie. Je pensais même que j’avais jamais ressenti un truc pareil. C’était du délire au point que j’en avais soulevé Bailey de terre pour l’embrasser comme jamais.

Putain, c’était bon ça !

N’empêche… Un de ces quatre, j’allais quand même prendre Victoria Hunter entre quatre z’yeux, histoire  de voir si la théorie, qui jusque-là m’avait semblé complètement surréaliste, de Stone se tenait… Mais pas dit qu’elle me dirait si j’étais le père de Ian ou non… Puisqu’elle avait jamais voulu le dire à personne. Et de toute façon, c’était sûrement pas moi qui allais venir foutre en l’air leur petite vie, à Vicky et au môme.

Ma famille, c’était aujourd’hui que je la construisais, et c’était avec Bailey.

Bailey qui, dans mes bras, s’exclama que j’allais être papa ! Je lui répondis en rigolant, en rigolant vraiment, bien que ce que je disais était aussi totalement vrai, mais pas négatif pour autant.

-Et je crève de trouille !

Mais mon esprit pragmatique reprit assez vite le dessus et la première chose à laquelle je pensai, alors que j’avais reposé mon épouse à terre et que les applaudissements allaient bon train, alors aussi que mon frère et Grace se rapprochaient de nous pour nous féliciter, mon frère me faisant une bonne tape dans le dos en ricanant et Grace nous prenant l’un puis l’autre dans ses bras, ce fut que j’allais pouvoir choisir une deuxième voiture.

Hors de question que je me sépare de la Lotus. Mais il nous fallait une familiale en plus. Ça n’allait pas être simple d’en trouver une à mon goût, je le sentais déjà… Mais j’avais 9 mois après tout…

Sauf que Bailey reprit la parole en faisant tout pour attirer mon attention, ses grands yeux bruns fixés sur moi… Non… Pas 9 mois, Hank…

3 mois.

Je faillis m’étrangler avec ma propre salive et écarquillai les yeux… puis, mon regard la scanna de haut en bas… Il n’y avait aucune foutue logique à ce que Bailey racontait.

-De quoi ? Mais non… 9 mois, Bailey.

Elle m’aurait dit 8 et pas 9… Allez, ok, admettons… Une crevette d’un mois, ça se voyait peut-être pas déjà… Mais un homard de 6 mois, ça devrait quand même commencer à se voir. Et je crois que tout le monde autour, qui regardait la scène, était aussi perplexe que moi…

J’ai raison, life is life, c’est comme ça.

J’étais encore en train d’essayer d’élaborer tout un tas de scénarios où je pourrais éventuellement avoir tort, ce qui n’était pas possible. Et pendant que Bailey fouillait dans son sac, je regardais son ventre plat… Elle était toute menue, ma Bailey, comment un môme de 6 mois pouvait se planquer là-dedans ? Quelqu’un peut me dire ça ?

Pourtant, de son sac, mon épouse sortit une photo qu’elle me tendit d’une main tremblante et que je pris d’une main tout aussi tremblante…

Oh… Putain… de merde… Mais qu’est-ce qu’elle était en train de me raconter là ???

Une fille… 25 semaines… On l’a conçue dès le départ…

J’allais mourir de bonheur, de stress et d’incompréhension tout à la fois.

Mes yeux qui étaient rivés sur Bailey se posèrent lentement sur la photo. Laissez-moi le temps de percuter, les gars, je suis en train de filer à du 1000 à l’heure sur les routes sinueuses de mon esprit qui ressemblent plus ou moins aux routes des collines de Malibu.

Sur la photo, on pouvait déjà voir quand même, même si je retournais un peu la photo dans tous les sens, que notre bébé ressemblait à un bébé… Une tête, deux bras, deux jambes… Tout ce qui faut là où il faut… Les yeux comme à moitié dans le vide, je dis d’un air complètement absent…

-Une fille… On va avoir une fille… dans 3 putains de mois…

Bailey disait d’une voix enjouée qu’elle avait entendu son cœur battre… Que tout allait bien ! Oh putain, c’était génial. Mais…

Je me laissai tomber à genoux face à Bailey, mon regard à hauteur de son ventre. Doucement, je vins poser la photo que j’avais sur son ventre, écartant mon autre bras en signe d’incompréhension face au décalage entre ce que je voyais sur la photo… Et ce que je ne voyais pas au niveau du ventre de Bailey. Je me mis à rire, pas fâché du tout juste… en plein délire :

-Mais où elle se planque ?

Je bougeai la photo et vins finalement coller mon oreille contre le ventre de Bailey, mes yeux clairs levés vers le visage de ma femme et provoquant l’hilarité générale…

Moi aussi, je voulais entendre battre le cœur de nos espoirs.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3212
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitimeVen 27 Juil - 16:31



The Baby North Project’s  Step Two
ft. Hank North





La nouvelle de l’heureux évènement est maintenant connue de tous. Du moins, de tous ceux présents sur le plateau de Homerun.  Les applaudissements et  les accolades de félicitation fusent pendant que Hank parle déjà de sa prochaine voiture. Pas de stress à se faire, 9 mois pour magasiner les modèles, y’a largement le temps. Sauf que non. Ça me revient, ce détail qui est loin d’être petit.  Ce n’est pas une marge de manœuvre de 9 mois mais bien de 3 mois que nous avons pour tout planifier.

La stupéfaction mêlée à de l’incompréhension chasse légèrement le bonheur du visage de Hank et je ne peux pas l’en blâmer. J’ai vécu exactement la même chose en apprenant que non seulement j’étais enceinte mais que ma grossesse en était a plus de la moitié !  Pendant une seconde, peut-être même deux,  j’ai peur que Hank me croit replonger dans l’un de mes délires psychotique, comme avant, quand certains mensonges étaient plus sécurisant que la vérité.  J’en tremble alors que je cherche la photo de notre fille que m’a remit le docteur avant que je ne quitte la salle d’examen et de rejoindre Grace qui m’attendait patiemment dans le corridor.

Je ne mens pas.

Même si je le voulais, jamais je n’aurais pu trafiquer une preuve aussi parlante que le premier cliché officiel de Baby North.  

Je me ressaisie rapidement parce qu’au fond de mon cœur, je sais que cette  idée là n’a même pas effleuré l’esprit de mon mari qui en est à regarder la photographie en la tournant un peu sur la gauche, puis un peu sur la droite.  Quelqu’un  lance alors la meilleure des répliques pouvant désamorcer  n’importe quel début ou impression de tension, les miennes bien sur.

- Pourvu qu’elle ait le caractère de sa mère !

Mes épaules sautillent et je pose ma main sur mon ventre. Je sens que je n’ai pas fini de caresser notre fille par ce geste qui me vient comme un automatisme.  Mon mari répète qu’on va avoir une fille et dans 3 mois, pas 9 ! C’est court pour penser à tout, surtout à la santé de notre bébé qui, avant même de savoir qu’elle grandissait déjà dans mon ventre,  nous préoccupait au plus haut point.

Je m’empresse de dire à Hank que le cœur de notre fille bat parfaitement bien et que pour le moment, le docteur, même s’il demande à nous revoir dans 3 jours, ne semble pas s’inquiéter du développement de notre bébé. Pour moi, ce point à lui seul est une victoire.

Maintenant agenouillé devant moi, posant son oreille contre mon ventre, Hank  demande où se cache notre fille. Je voudrais pouvoir le lui dire mais je me questionne tout autant. J’imagine que, tant que le bébé se développe convenablement, même  dans si peu d’espace, tout va bien. La réponse vient probablement de Baby North elle-même puisqu’elle se manifeste d’un premier vrai coup que je ressens à l’endroit où Hank a placer sa joue.

- Tu l’as senti !? Chéri, tu as senti le coup ?

Ça n’a absolument rien à voir avec les sensations d’avant, ceux que j’ai maladroitement confondu avec des spasmes musculaires. Baby North m’a donné un coup de pied digne d’une petite North !
C’est une larme de joie qui coule le long de ma joue. Il ne pouvait y avoir un meilleur timing, ni une plus belle preuve de sa présence.  



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 2675
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitimeVen 27 Juil - 23:09



The Baby North Project’s Step Two
ft. Bailey North


- Pourvu qu’elle ait le caractère de sa mère !

-Je t’emmerde, Dylan !

J’avais lancé ça, photo en main, mon sourire revenant alors que j’arrivais petit à petit à déterminer ce que je voyais sur la photo : une tête, deux bras, deux jambes… Notre fille. Notre petite fille qui squattait le ventre que Bailey était en train de caresser tendrement dans un geste aussi instinctif pour elle que rassurant pour moi. Notre petite fille qui était plus que désirée : elle était notre plus grand espoir, même si on l’avait que depuis pas longtemps, cet espoir… Et comme tout avec nous, c’était arrivé très vite !

Et tout allait bien… ! Jusqu’ici, d’après Bailey et le médecin qu’elle avait vu, tout allait bien ! On était passés entre les mailles d’un foutu filet bien tendu !

Et est-ce qu’on le méritait pas un peu, hein ? Est-ce qu’on avait pas le droit à un truc… au moins juste un putain de truc, qui pouvait bien se passer ?

J’arrivais pas très bien à réaliser, cela dit… Non seulement que Bailey soit enceinte alors qu’il y avait encore un quart d’heure de ça, je pensais que j’étais à moitié stérile, mais qu’en plus, elle soit enceinte de 6 mois ! Soit depuis le début de notre relation officielle !

ET que ça se voyait pas… du tout.

Même moi, je savais que c’était pas logique, qu’elle aurait dû avoir un petit ventre rond et pourtant, dieu savait que j’étais pas un expert !

Mais non, rien… Alors notre fille était peut-être du genre comme moi, à se terrer bien profond pour qu’on lui foute la paix, j’en savais rien. Et Bailey avait pas l’air de savoir non plus. Mais on savait deux chose : elle était bien là, comme le prouvait la photo… et son cœur allait bien.

S’il y avait eu de quoi s’alarmer, le médecin lui aurait dit, déjà.

J’avais collé mon oreille sur le ventre de Bailey, à genoux à terre. Bailey en avait les larmes aux yeux quand elle arrêtait pas de dire qu’elle avait entendu son petit cœur. Alors, moi, je voulais l’entendre aussi !

Et là… Paf ! En pleine poire ! Juste sur ma joue.

Je décollai ma figure du ventre de mon épouse et regardai son ventre en fronçant les sourcils avec une moue boudeuse. Alors que Bailey, elle, s’exclamait de joie, ses larmes coulant sur ses joues et me demandait si j’avais senti le coup.

-Un peu ouais ! Elle vient de me foutre une pêche !

Et Dylan d’en rajouter une couche en sur jouant, levant ses yeux de petite gnome et ses deux mains au ciel, implorant ses grands Dieux en se rendant compte que c’était bien une petite North qui poussait dans le ventre de Bailey…

-Jésus, Marie, Joseph… Pourquoi ?!...

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]   The Baby North Project’s  Step Two [PV Hank North][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Baby North Project’s Step Two [PV Hank North][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» One step ahead
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Baby Doc departure details remain murky
» Septentrional: from the north
» Baby ! Show me what you got ! ft Mathew part.2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Studios de cinéma-