AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse Stark-Perry
Jesse Stark-Perry


Messages : 192
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 28 Juil - 20:15



No More Water
ft. Bailey Raphaël


Mon ventre gargouillait… Je n’avais plus de force. J’étais dans le fauteuil les yeux mi-clos. J’avais faim et je ne pensais plus qu’à ça.

-Maman… J’ai faim…


Je pleurnichais un petit peu et maman arriva dans le salon. Il y avait du désordre dans le salon. Il y avait de vêtements sales à terre et puis des bouteilles vides et il faisait sale. Maman n’avait pas le temps de nettoyer parce qu’elle travaillait la nuit et puis elle dormait le jour.

Maman arriva dans la pièce avec en main une paille et un petit sachet de poudre blanche. Elle en prenait souvent cette poudre blanche. Je ne savais pas ce que c’était mais maman allait souvent mieux après.

Je baillai. J’avais toujours faim.

-J’ai faim.

Maman s’installa dans le divan près de moi avec une mine triste. Sa voix était rauque et elle lança.

-Je sais Jesse… Il y a une barre de chocolat dans l’armoire.

Je me levai laissant maman avec sa poudre et je me dirigeai à pas très lent vers la cuisine. J’étais à pieds nu. Mes pieds étaient tout sale. Dans la cuisine, le sol plaquait. Maman avait dû renverser quelque chose.

-Oh beurk…


Je disais ça en m’en fichant à moitié. Juste par réflexe. L’armoire était trop haute pour moi. Je soupirai et me frottai un p’tit peu les yeux. Je pris une chaise et la poussai vers l’armoire. Je montai, ensuite, dessus pour pouvoir l’ouvrir. Dedans, il y avait une barre de chocolat qui avait été un peu grignotée mais rien d’autre. Je la pris tout heureux et descendis de la chaise. Je mordis dans la barre sans attendre et l’avalai en entier en quelques secondes laissant des traces de chocolat tout autour de ma bouche. Ça faisait du bien. J’avais moins faim. Je soupirai de soulagement et repoussai la chaise près de la table en bois.

J’avais soif, maintenant.

-Maman ! J’ai soif !


Je criais ça de la cuisine et maman me répondit d’une voix détachée.

-Dans le frigo, Jesse.

Oh oui… Le frigo. Je me frottai à nouveau les yeux parce que j’étais toujours un p’tit peu fatigué et je mis un peu de chocolat qui avait fondu sur mes mains autour de mes yeux. Je me mis sur la pointe des pieds pour ouvrir le frigo… Mais il était vide.

-Oh…

Je fis une p’tite moue triste.

-Y’a rien…

J’avais soif… Ma gorge était toute sèche. J’ouvris alors les armoires qui étaient à ma hauteur parce que j’avais plus envie de déplacer une chaise et je trouvais une bouteille. Je souris.

-Oh de l’eau.

Je pris la bouteille en verre et l’ouvris. Confiant je bus une grosse gorgée avant de faire une très grosse grimace.

-Oh !!! Pas bon !!!!


Je fis d’autres grimaces parce que l’eau n’était pas bonne. Elle avait un goût vraiment très bizarre et pas bon du tout. Je revins au salon avec la bouteille. Maman se frottais le nez parce qu’elle venait de prendre sa pourdre. Je fis une moue tiste.

-Maman, l’eau n’est plus bonne… J’ai soif…

Elle regarda vers moi puis fixa la bouteille.

-Oh, Jesse… Ce n’est pas de l’eau ça… C’est de la vodka. Ce n’est pas pour toi, mon chéri.

Elle se leva et se mis à ma hauteur pour prendre doucement ma bouteille. Il n’y avait pas d’eau alors. Je soupirai et dit d’une toute petite voix.

-Mais, j’ai soif…

Ma tête tournait un petit peu maintenant en plus de tout ça. Maman caressa ma joue.

-Je sais Jesse… Dès que j’aurais reçu un peu d’argent, j’irais racheter de l’eau. Mais je n’ai plus rien pour l’instant. Je suis désolé mon chéri.


Elle allait pleurer Maman. Je le voyais. Mais je savais que la poudre allait lui rendre le sourire bientôt.

Elle se redressa et retourna à la cuisine pour ranger la... Je sais plus le nom déjà… Boh…

Je soupirai encore… Je voulais sortir aller voler de l’eau… Il y avait des gens qui en avaient. Ils m’en donneront. Mais on sonna à la porte avant que je demande pour sortir. Maman cria de la cuisine :

-Va ouvrir Jesse.


Je me dirigeai vers la porte. Oh… Ça tourne… Oh…

Je m’arrêtai un p’tit peu avant de repartir pour me mettre sur la pointe des pieds et ouvrir la porte. De l’autre côté il y avait une très belle femme brune. C’était Bailey, une amie de maman.

-Oh, Bailey… Bonjour…

Je souris un p’tit peu avant de me rappeler que j’avais soif. Je fis une moue triste.

-Tu as de l’eau ? J’ai soif…

J’avais soif alors je ne pensais qu’à ça.

Spoiler:
 

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3220
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 29 Juil - 13:24



No More Watter
ft. Jesse Stard




À chacun de mes pas sur le bitume, tenant mes chaussure a revers par le talon d’une main et un sac en papier brun de l’autre,  je titube lentement, me retenant parfois contre n’importe quel mur de briques sur lequel je peux m’adosser 5 minutes sans me faire gueuler dessus de déguerpir.  Mon corps entier me fait souffrir après la nuit que je viens de passer pendant laquelle j’ai dû me faire 5 mecs. J’crois… je sais plus. Y’a un moment où j’étais trop shootée pour me rendre vraiment compte. Je dois rembourser à Ricardo la nuit dernière en plus de rapporter mon dû pour cette nuit.

L’argent dort bien au chaud dans mes poches j’ai vérifié et me suis permis une bouffe bien grasse du  McDonald pour me soutenir un peu.  La came est cher ces derniers temps  et je suis peut-être une pute shootée mais j’ai encore assez de jugement pour vouloir m’injecter une merde de qualité. Dans ma tête, cette phrase a bien du sens.

Quoi qu’il en soit, j’aurai un peu de répit puisque j’ai de quoi calmer mon souteneur. Prendre une douche et dormir un peu, ça serait bien.

Je m’arrête sur un coin de rue, coince mon sac de papier brun du McDo entre mon bras et ma poitrine et porte mes doigts à mes lèvres.

- AÏE ! Fait chier !

J’ai eu un client légèrement brutal cette nuit qui n’aimait pas se faire dire non.  Ils ne comprennent pas qu’on puisse refuser un deuxième tour et que ce soit gratos. Tu paies à la ‘’fois’’ mec ou tu te branles, c’est simple, non ?  Il y en a toujours un pour venir te porter une claque au visage, question de t’éclater la lèvre bien comme il faut et t’écarter les cuisses ensuite pas que ça me gêne, mais un non reste un non, prostituée ou pas. Je me vois pas non plus courir après l’inspecteur Keller pour  ‘’dénoncer un viol ’’.  C’est pas un viol quand t’es une putain.

J’ai tellement la dalle que je crois que je vais gerber, mais je préfère me rendre jusque chez Jewel et manger chez elle. Son gamin, il est trop mignon avec sa bouille d’angelot et son rire d’hamster. Ok je n’ai jamais entendu rigoler un hamster mais ils sont trop  mignon et douillet, je me dis qu’ils auraient un rire trop craquant s’ils étaient des cartoons !

Je frappe à la porte de Jewel quand enfin je parviens a gravir les nombreuses marches d’escalier. Dieu merci je suis pieds nus ! Je n’aurais jamais tenu le coup avec mes putains de talons. J’entends déjà les petits pieds de Jesse derrière la porte et quand il m’ouvrir, je brandis le sac en m’exclamant :

- Surprise !!

Mais ma joie est de courte durée devant la bouille déconfite de Jesse qui me demande à boire. Ma bonne humeur passe à la colère mais avant d’exploser, je montre de nouveau mon sac de bouffe au gamin et le laisse s’installer à table avec et ensuite, j’ouvre frénétiquement les armoires vides de la cuisine avant de me rabattre sur le réfrigérateur, tout aussi vide. Je pourrais voir une mouche voler là dedans ! Des larmes me noies les yeux et je tremble de rage.

- JEWEL !! BORDEL DE MERDE !!

C’est au salon que je la trouve, à demie affalé sur le canapé, de la poudre encore sur le bord de la narine.  J’ai comme des envies de meurtres parce que je comprends qu’avec l’argent que je lui ai filé, plutôt que de donner son dû à Ricardo, et avec lequel elle devait remplir ses armoires, elle a préférée s’acheter de la poudre.

- Dis-moi que t’as pas fait ça ! Jewel? !

- Il me fallait un ‘’ remontant ‘’ Bailey… tu comprends ?


Qui de mieux que moi pour la comprendre. Sauf que je n’ai pas de morveux accroché a mes jambes pour  me responsabiliser autant pourtant, c’est moi qui lui ai ramené de quoi remplir l’estomac de son fils et c’est elle qui en a fait des confettis bon a sniffer.

Je me laisse tomber a côté d’elle, me penchant vers l’avant en tenant ma tête entre mes deux mains.

- Aide-moi à vous aidez, Jew!  J’y arrive plus, là !

Jewel est une fille que j’adore. C’est ce qui se rapproche le plus de ce que je pourrais appeler ma meilleure amie, ces derniers temps. Son gamin aussi, je l’adore. Un jour, j’en voudrais bien un comme lui. C’est le genre de gamin à vous faire fondre le cœur en un seul regard. Il est vif, intelligent et déjà le cœur plus gros que la terre.  Et, il comprend… trop bien même.

Claquant la cuisse de Jewel tout en me levant, je rejoins Jesse qui s’empiffre comme un ogre dans le McDonalds. Je tire un peu le sac pour voir à l’intérieur et je souris en voyant qu’il n’a pas touché à la boîte de nuggets.

- Génial ! J’avais envie de nuggets !

J’ouvre le contenant et en mange deux à la fois, enfournant aussi des frites. J’ai l’impression que je sens la nourriture descendre dans mon estomac et illico se changer en graisse et en énergie.  Je n’avale qu’à moitié ma bouchée avant de dire au p’tit :

- On va aller faire les courses après, t’en a envie ?

Depuis le salon, j’entends la voix déraillée de Jewel me dire un truc à propos de l’argent e de Ricardo. On s’en fou de lui ! Ce ne sera qu’une raclée de plus que je vais me prendre et puis voilà !  

- On reviendra en bus, si tu veux, ou même en taxi, ça serait chouette, pas vrai ?

Je m’en cogne les ovaires, de mon souteneur. Je ne peux  pas laisser Jewel s’enfoncer elle et son fils sans rien faire.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Jesse Stark-Perry
Jesse Stark-Perry


Messages : 192
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 7 Aoû - 17:10



No More Water
ft. Bailey Raphaël


J’avais soif mais j’étais trop content de voir Bailey. Je n’arrivais pas à sourire parce que j’avais le gorge et les lèvres toutes sèches. Ça brulait un p’tit peu avec l’eau bizarre que je venais de boire et qui faisait tourner la tête.

Bailey leva un sac en papier du McDo’ mais j’avais trop soif pour comprendre tout de suite ce qu’elle me montrait avec un trop grand et beau sourire.

Je ne compris que trois-quatre p’tites secondes plus tard et mon visage s’illumina.

-Oh ! McDo’ !

Je pris le sac tout content. Le bonheur venait de passe de Bailey à moi en trois p’tites secondes. Je m’installai à la table de la cuisine pendant que Bailey fouillait partout dans les armoires. Elles étaient toutes vides. J’avais déjà cherché. Mais moi, j’avais faim et soif et j’ouvris le sac pour prendre le hamburger et quelques frites. Je sortis, aussi, le coca.

-Oh miam !

J’étais trop content et je mordis dans le burger pendant que Bailey criait après maman. Elle partit rejoindre maman au salon pendant que je buvais une très grosse gorgée de coca. Oh… J’ai de la force maintenant. Je mangeais sans m’arrêter et j’avais les yeux qui coulaient tellement mon corps était content.

J’entendais Bailey parler avec maman. Souvent, elles parlaient d’argent et de Ricardo. Parfois, Ricardo venait ici chercher l’argent de maman. Je ne comprenais pas bien pourquoi, parce que l’argent c’est maman qui travaillait la nuit pour l’avoir, pas Ricardo. Moi, personne venait chercher mon argent. Je comprenais rien aux grands… Ils sont trop compliqués.

Bailey vint à la cuisine pour manger aussi. Elle prit les nuggets alors que j’avais presque fini mon burger tellement je mangeais vite vite.

Bailey aussi mangeait vite vite. Elle s’arrêta un peu pour demander si je voulais faire les courses avec elle. Je souris.

-Oh oui ! J’aime bien faire les courses avec toi !

J’avais un p’tit peu envie de sortir en plus parce que je m’ennuyais ici. Maintenant que j’avais de l’énergie dans le corps, je voulais bouger.

Maman protesta mais je fis comme si elle n’existait pas. Ricardo a qu’à chanter dans la rue comme moi pour avoir de l’argent et pas ennuyer maman… Enfin… Il sait peut-être pas chanter… Je fis une toute petite moue en essayant d’imaginer Ricardo chanter. Ah non… Il sait peut-être pas tout compte fait… Oh…

Mais j’oubliai vite Ricardo et maman pour me contrer sur Bailey et sa proposition. Elle proposait aussi un taxi.

-Oh oui, je veux revenir en voiture jaune ! Elles sont belles. Je pourrais payer taxi.

Je disais ça la bouche pleine et je montrai à Bailey que je pourrais payer en sortant de ma poche les p’tites pièces que j’ai récolté la semaine dernière. Quatre p’tites pièces. Je les posai sur la table et avalai ce que j’avais en bouche.

-Voilà pour taxi. On achètera des cassettes ? Mon walkman est un p’tit peu cassé parce qu’il est tombé de mon lit…

J’fis une p’tite moue très triste.

-Mais il fait encore un peu de musique.


J’achevai de manger laissant quelques frites.

-Plus faim… On y va ?


Je souris de toutes mes p’tites dents.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3220
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 8 Aoû - 14:02



No More Watter
ft. Jesse Stard





Regardez Jesse est magnifique.  C’est quelque chose que j’aurais aimé vivre mais avec le chemin de vie qui m’est tout tracé, je vais assurément mourir  dans le fond d’une ruelle, une aiguille plantée dans le bras.  C’est pas plus mal, faut bien mourir de quelque chose !  N’empêche que je ne comprends pas Jewel. On dirait qu’elle fait tout son possible pour foutre en l’air l’aide qui lui est offert, la mienne, entre autre.

J’enfourne ma nourriture avec autant d’appétit que le petit et, quand j’arrive à ma dernière nuggets,  je préviens Jewel que je sors avec son fils et de profiter de notre absence pour se mettre les yeux en face des trous.

- T’as un gamin, bordel ! Fais un effort, Ok ?

Je souris à Jesse quand je le rejoins à la cuisine.  Le petit  me propose ses sous pour payer le taxi et il sort 4 pièces pour me montrer qu’il en a de l’argent.

- Garde ça pour les grands soirs, trésor ! Tata Bailey va payer le taxi !

Je ferme la porte derrière nous et avec ce qu’on s’est enfilé de graisses, nous pouvons bien marcher jusqu’au centre commerciale. Le taxi, ce sera pour après, quand nous aurons les bras chargés de sacs. Si je calcule bien les achats, et si nous ne traînons pas trop en chemin, je pourrai peut-être avoir le temps de me trouver deux ou trois clients qui renfloueront le manque et Ricardo n’y verra que du feu.  

J’ai confiance !

Et puis je ne peux pas laisser Jesse l’estomac vide.

Quand nous rentrons,  je soulève le p’tit non sans grimacer. Il est plus lourd qu’il ne parait et j’ai mal dans tout mon corps. Mes côtes ne se sont pas encore remises des coups de pieds de la nuit dernière.

- T’es pas un poids plume, dis-donc !

Je pousse le chariot au travers des allées. J’ai conscience que mon allure négligée, mes bottes hautes à talons, mon mini short qui couvre à peine le bord de mes fesses, mon t-shirt déchiré qui  termine juste en dessous de mes seins et mes cheveux en pétards attirent les regards mais pas pour les bonnes raisons.  Les Dames de bonnes famille doivent être outrées de me voir avec un gamin de… il a quel âge déjà Jesse ?  3 ans… ou 4 ?  Enfin, c’pas ça l’important !

- Elles me regardent comme si j’t’avais kidnappé !

Putain ! Qu’est-ce que je lui raconte ?

Nous allons et venons au travers des rayons, attrapant des trucs en conserves principalement ou en boîtes comme des pâtes sèches ou des soupes auxquelles il ne faut qu’ajouter de l’eau. Tant que le petit à un truc dans l’estomac, on se fou un peu que ce soit de la haute gastronomie ou pas et, de toute façon, je sais même si Jewel sait comment allumer la cuisinière ! On se marre bien à choisir des choses dans les étalages tant et si bien que le panier se remplit à vu d’œil et que Jesse se retrouve presque ensevelit. À la caisse, je rigole un petit peu moins quand la préposée m’annonce le montant total de nos emplettes. Je plonge ma main dans mon soutien-gorge et je sors une boule de billets puis j’entreprends de les déplier un par un pour arriver jusqu’au montant complet.  

-  J’espère que ça va tenir un moment ! Et y’a des gens qui paient ça toutes les semaines ? !

Peut-être que Jesse est trop petit pour comprendre, peut-être que non.  Ce petit est doué, un peu trop même pour un enfant de son âge. On emporte nos sacs puis, une fois à l’extérieur du magasin, je regarde Jesse qui trimballe autant de sac que moi. Il porte plus que son poids en victuailles, je serais prête à parier là-dessus pourtant, il ne rechigne pas.  

- Tu chantes pour moi, pendant qu’on attend un taxi ?


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Jesse Stark-Perry
Jesse Stark-Perry


Messages : 192
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 10 Aoû - 17:28



No More Water
ft. Bailey Raphaël


Moi j’avais de l’argent pour le taxi. Quatre pièces c’était sûrement assez pour le taxi parce que j’avais pris toute la semaine pour les avoir. Mais Bailey voulait que je les garde pour les grands soirs et qu’elle allait payer le taxi. Je souris. Oh oui les grands soirs ! Ceux où maman m’emmenait manger une pizza. J’aimais bien les pizzas. J’inviterais maman et je payerais pour elle ainsi elle ne sera plus triste.

-Oh merci Tata Bailey.

Je laissai apparaitre mes petites dents en souriant. Après avoir tout tout mangé, on sortit dehors pour aller faire les courses. On marcha jusqu’au grand magasin où il y avait plein d’autres magasins à l’intérieur. Je n’y allais pas souvent avec maman… Alors mon regard s’illumina quand on entra dedans après une très longue marche. J’avais mal à mes pieds, moi… Mais c’était pour faire les courses alors je ne disais rien et j’avançais. Puis, je pensais au taxi aussi.

On arriva au magasin et j’ouvris grand les yeux tant il était grand. Bailey me porta le temps de me mettre dans la charrette en disant que j’étais pas un poids plume.  J’fis une p’tite moue triste.

-Boh…

Mais j’oubliai vite ça parce que je voyais plein de nourriture dans les rayons. Bailey avançait la charrette et on mettait des trucs dedans. Des conserves avec des belles images comme des raviolis et puis elle prit des pâtes aussi. J’aimais bien les pâtes. C’était meilleur que le pain. Ce n’est pas vraiment bon, le pain. Avec Bailey, je riais beaucoup. Je fis un p’tit regard pour qu’elle prenne quelques boites de biscuit parce que j’en avais vraiment envie.

Après un moment, je savais presque plus bouger parce qu’il y avait beaucoup de choses dans la charrette. C’était des belles converses et des belles boîtes et j’avais déjà envie de manger tout.

Les gens nous regardaient mais moi je ne les regardais pas. Je ne regardais que la nourriture. Bailey disait que les gens la regardaient comme si elle m’avait kidnappée.

-Oh… C’est quoi kidnappé ?  

C’est faire les courses en rigolant ? Boh, de toute façon, les gens sont pas beaux. Il y avait même une petite veille madame qui faisait peur et qui nous regardait bizarrement.

On arriva à la caisse et Bailey fit une drôle de tête quand la madame disait ce qu’elle devait payer. Je connaissais pas ce chiffre… Il semblait gros… Mais Bailey trouva de l’argent dans ses vêtements et paya. Et Bailey elle était étonnée que des gens qui payaient ça toutes les semaines.

-Oh bah, ils ont beaucoup de pièces.


On mit tout dans des sacs et je portais des sacs avec Bailey. Boh… C’était lourd mais c’était bon. On s’arrêta pour attendre le taxi et je tirai la langue en posant les sacs à terre. Ouf… Lourd… Je frottai mes yeux quand Bailey demanda une chanson. Je levai le regard sur elle. Oh… Oui ! Chanter !

-Oh oui ! D’accord ! The Burning Fire alors !


Je pris une inspiration et me mis à chanter.


C’était la chanson préférée de maman. Elle voulait tout le temps que je la chante. Alors je la chantais à Bailey parce qu’elle aimait bien aussi The Burning Fire. Je tapai le rythme du pied en même temps comme je faisais tout le temps quand je chantais sans m’en rendre compte.

J’arrêtai d’un coup de chanter quand le taxi arriva.

-Oh !!!! Le taxi !!!

Je montrais le taxi du doigt et repris mes sacs. J’’étais vraiment tout content !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3220
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 11 Aoû - 19:33



No More Watter
ft. Jesse Stard





Quand il me demande ce que veut dire kidnapper, je me contente de lui passer la main dans les cheveux, les mêlant encore plus qu’ils ne le sont déjà. Le petit a l’air encore plus détestable les cheveux en pétard, c’est ce qui fait tout son charme.

J’ai vu grand avec les achats, je ne m’en rends compte que lorsque s’affiche le montant total sur la caisse enregistreuse. Ça fait mal au cœur de filer tout ce pognon, surtout que c’est la seconde fois que j’en donne autant à Jewel et que la colère de notre souteneur me tombe dessus au centuple ensuite. Mais à choisir entre la violence de Ricardo ou les étoiles dans les yeux de Jesse qui aura de quoi se nourrir pour un petit bout de temps, le choix est évident. Je peux encaisser les coups, me relever, le petit, lui, n’aura pas une autre chance de se développer correctement.

Nous attendons, les bras chargés, qu’un taxi se pointe sur le trottoir en face du supermarché. Il fait chaud et j’espère que le lait n’aura pas le temps de cailler. Ce serait vraiment con ! Pour faire passer le temps, et aussi parce que j’adore ça, je demande à Jesse de me chanter une chanson ce qu’il fait sans se faire prier, pigeant dans le répertoire de The Burning Fire. Sa voix d’ange est magnifique, elle me donne même des frissons, malgré la chaleur d’aujourd’hui. Il y a même des gens qui arrêtent et qui  placent des pièces dans ses petites mains.

Si moi je chantais, les autres états déclareraient la guerre à la Californie !

Le taxi de pointe comme Jesse termine, timing parfait. Le chauffeur nous aide à  mettre les sacs dans la valise puis nous grimpons à bord. Je ne lâche pas le compteur des yeux, nerveusement, espérant en avoir assez pour couvrir la course. Heureusement, j’ai assez et le chauffeur nous aide de nouveau en apportant des sacs jusqu’à l’étage où réside Jesse et sa mère.

Il y a encore des gens biens, étonnant, non ?

Quand nous entrons,  Jewel n’est pas seule. Peut-être qu’elle s’imaginait avoir le temps avant notre retour mais l’idée qu’elle puisse se faire des clients chez elle, alors que son fils peut être présent me dégoutte. Il n’a pas b’soin de ça, pas b’soin de voir sa mère se détruire petit à petit.

Mais qui suis-je pour la juger ? Pour lui dire quoi faire et comment le faire, avec son gamin ? Je ne vaux pas mieux qu’elle, tout compte fait alors je me contente de ranger l’épicerie dans les armoires.

- Bailey, Bailey, Bailey ! Toujours là où on ne s’y attend pas ! T’as mon argent ?

Je sursaute, me retourne en me plaquant contre le comptoir puis je fais quelques pas de côtés pour me distancer de Ricardo qui remonte sa fermeture éclair avant d’enfiler son t-shirt.

- Je l’ai mais pas ici.

Je bégaie, je sais qu’il ne va pas attendre, que je lui dois vraiment beaucoup  et qu’il va s’en foutre royalement que le petit soit présent et le voit me punir. Ce qu’il fait tout de suite en me giflant une première fois, assez pour me donner l’impression qu’il vient de m’éclater la joue. Je porte une main à mon visage, gardant la tête tournée. Hors de question que je le défis en le dévisageant.

- Tu n’as plus rien, traînée !  Je le sais ! Ne me mens pas en plus !

- Je ne pouvais pas laisser Jewel dans la merde, je vais te rembourser, je vais faire tous les mecs que tu vas me trouver, promis !


Il rigole comme si je venais de lui faire une bonne blague alors je baisse ma garde, relevant la tête mais tout de suite, il  m’empoigne par les cheveux et me frappe la tête contre le panneau de l’armoire.

- Pas devant le gamin, Ricardo ! Pas devant le petit !!

Et elle fait quoi, Jewel ? Elle n’entend pas ? Ou alors elle est morte de trouille et se cache… ou elle est défoncée, complètement shootée et elle ne se rend compte de rien.  Ma vision de brouille par la douleur et par mes larmes.  Je ne vois pas Jesse et ça me stress. J’ai peur pour lui, comment prévoir ce que Ricardo pourrait décider de faire, pour nous faire encore plus mal.

- Tu as 24h pour me ramener 3 fois ce que tu me dois, sinon je t’attache à une table et je laisse tous les mecs te passer dessus, un après l’autre. Ils vont te remplir, par tous tes orifices, ma belle, tu ne sauras même plus penser tellement t’auras mal et tu  supplieras pour que la mort te prenne. Même elle ne voudra pas d’une salope comme toi !

Ricardo me prend de nouveau par les cheveux et  me force à le regarder. Il plaque ensuite ses lèvres aux miennes, forçant ensuite avec sa langue. Je le laisse faire, et, quand il me lâche, je me laisse glisser le long du mur avant de me recroqueviller au sol et de pleurer. Il claque la porte derrière lui en sortant, si fort que le seul cadre représentant la Vierge Marie et son fils Jésus tombe et se fracasse au sol.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Jesse Stark-Perry
Jesse Stark-Perry


Messages : 192
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 15 Aoû - 19:48



No More Water
ft. Bailey Raphaël


Je chantais et les gens mettaient des p’tits sous dans mes mains. Je souriais de toutes mes dents à chaque pièce qui tombait mais, aussi, parce que Bailey, elle aimait bien. Je chantais beaucoup cette chanson parce que je l’aimais beaucoup beaucoup. Maman l’écoutait beaucoup beaucoup aussi.

Mais je souris encore plus beaucoup quand le taxi tout jaune arriva. Il était beaaaau ! Le chauffeur était gentil parce qu’il nous aida à porter les sacs très lourds. J’entrai dedans à l’arrière et le Monsieur démarra. Pendant tout le chemin, je regardais par la fenêtre pour regarder le paysage. J’aimais bien faire des voyages en voiture. C’était rare et j’aimais beaucoup ça. Surtout quand il y avait de la musique. Et le Monsieur avait mis The Lightening. J’écoutais la musique en balançant ma tête de gauche à droite sur le rythme.

Quand on arriva je fis la moue. Moi, je voulais encore faire des tours mais on devait ramener les courses à l’intérieur. Le gentil chauffeur nous aida encore.

Quand on entra dans la maison, j’entendis maman gémir… Il y avait quelqu’un avec elle… Je n’y prêtais pas du tout attention. Je suivais Bailey jusqu’à la cuisine pour ranger le manger dans les armoires. On avait acheté plein des bonnes choses ! J’avais déjà envie de manger encore !

Je rangeai des pâtes dans l’armoire quand une voix se fit entendre dans la pièce. Je sursautai un peu et je me retournai tout en même temps que Bailey vers l’homme. Oh oh… Ricardo… Je fis une moue triste. Quand Ricardo venait, c’était toujours pour prendre de l’argent… Il allait pas prendre la nourriture, hein ? Je veux garder la nourriture.

Il parlait à Bailey. Il voulait son argent. Il veut toujours de l’argent. Je ne comprends pas pourquoi… Je regardais Bailey et Ricardo. Bailey disait qu’elle avait l’argent mais pas ici. Moi, je mis ma main sur mes poches pour que Ricardo ne fouille pas dedans… Je ne veux pas qu’il prenne mes pièces…


Ricardo frappa alors Bailey et je sursautai en prenant un air craintif… Bailey était gentille… Pourquoi Ricardo était méchant. Mon menton tremblait. Ricardo criait que Bailey était une menteuse.

Je n’osais plus bouger… J’avais peur qu’il fasse mal à Bailey. Pourquoi Ricardo était méchant ? Bailey disait qu’elle allait rembourser mais Ricardo lui empoigna les cheveux. Je mis mes mains devant mes yeux. Mais je les entendais toujours.

J’entendais Ricardo dire des choses méchantes… Il criait alors c’était sûrement des choses méchantes même si je ne comprenais pas. Pourquoi il était comme ça avec maman et Bailey ? Mes yeux coulaient et les mots de Ricardo était dures alors je ne cachai plus mes yeux mais mes oreilles. Je ne les entendais plus mais je voyais Ricardo faire mal à Bailey et puis, il l’embrassa comme maman le faisait avec certaines personnes qui venaient parfois ici.

Puis, il partit de la pièce et je débouchai mes oreilles… C’était trop tôt parce que la porte claqua. Je poussai un p’tit cri quand le cadre tomba.

Bailey pleurait… Elle était triste. Je pris un air triste aussi… J’avais eu peur… Je m’approchai de Bailey et, de ma petite main, je frottai doucement son épaule. Je n’aimais pas la voir triste. Maman aussi était triste souvent. Je voulais poser plein de questions mais je ne voulais pas rendre Bailey triste encore plus. Elle avait peut-être mal… Oui, Ricardo l’avait frappé. Je frottai toujours son épaule. Elle pleurait toujours… Je n’aimais pas la voir triste…

Alors je marchai jusqu’à une armoire et j’en sortis une boîte de pansement. Je tremblotais encore un peu et mon regard était triste. Je revins près de Bailey et je lui tendis la boîte.

-Tiens… Pour plus avoir mal…


Mes yeux coulaient tout seul de larmes… Parfois ça coulait tout seul… Parce que j’étais triste.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3220
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 16 Aoû - 16:28



No More Watter
ft. Jesse Stard





Comme à chaque fois, Ricardo réussit à me blesser là où ça fait le plus mal. Il y a longtemps que je sais encaisser les coups, à forces, j’ai fini par trouver ça normal. C’est en dedans que ses paroles, bien plus que ses poings, me blesse et pour ça, je n’ai encore jamais trouvé la façon de me guérir.  Je suis une fille de la rue, une chienne, une salope, une putain, une menteuse. Tous ces mots là font de moi qui je suis puisqu’à force de les entendre, ils forgent ma personnalité.

Quand il quitte l’appartement de Jewel, non sans claquer la porte, je me laisse aller au sol, me recroquevillant sur moi-même, tremblant. J’ai mal parce que Jesse a tout vu, tout entendu. J’ai mal parce que je n’ai pas su le protéger. J’ai mal aussi parce qu’il peut voir combien en ce moment je suis faible.

La petite main de Jesse se fait sentir sur mon épaule me faisant me redresser le dos plus droit, et allongeant mes jambes. Je force un sourire en essuyant mes larmes du revers de mes mains. Je ne peux pas faire passer ma propre souffrance sans me soucier de ce qu’a dû ressentir Jesse en étant témoins des actes de Ricardo. Mais d’un autre côté,  c’est sa mère qui devrait prendre soin de lui, le réconfortant et chasser ses images sombres de sa tête. Elle est où, Jewel ? Elle fait quoi ? Je n’ose pas imaginer ce qu’à pu lui faire Ricardo. Ni pourquoi elle s’est laissé faire, d’ailleurs.

Jesse se lève, pas longtemps puisqu’il revient tout de suite avec une boîte de pansements qu’il me tend en me disant que c’est pour ne plus avoir mal. Je renifle, en soufflant, puis  chasse les cheveux de mon visage en prenant deux pansements dans la boîte que je viens coller  en croix sur mon cœur.

- Tu crois que ça va le recoller ?

J’enlace Jesse et le tiens tout contre moi en le berçant et embrassant le dessus de sa tête de temps en temps. J’ai autant besoin de réconfort que lui et ce qu’il y a de merveilleux, c’est qu’au moins, avec lui, je sais que c’est sincère.

Quand ensuite je le force à me regarder, je passe le bout de mon index sous ses yeux.  Cet enfant là est magnifique et ça me crève le cœur de voir la vie merdique dans laquelle il va grandir. Il pourrait être un foutue avocat, ou médecin. Il est intelligent, il saurait faire des études et mener une vie qu’on n’aurait même pas rêvé, sa mère ou même moi.

- Il y a trop d’eau dans ces jolis yeux là !  Tu es fort, Jesse, ok ?  Et tu vas aller loin dans la vie ! Alors, je ne veux plus de larmes, dans tes yeux, tu me le promets ?

C’est pas bien malin de ma part de faire promettre l’impossible à Jesse mais ce que je veux surtout, c’est qu’il  puisse encore un petit peu plus de sa force pour éviter de s’écraser comme sa mère et moi le faisons.

- Finis de ranger. Je vais aller voir ta mère et après, je vais… je vais aller travailler.

Je l’enlace encore, et l’embrasse sur sa petite joue froide. Chaque fois, j’ai l’impression que c’est la dernière fois que je verrai ce petit. Peut-être parce que chaque fois, je ne sais jamais si je serai encore en vie…


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]   No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

No More Water [1980][PV Bailey] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Josh Bailey à MTL
» ▪✻ i wait for light like water from the sky.
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Flashbacks-