AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeLun 30 Juil - 21:56



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Le bonheur de me retrouver enfin chez moi après avoir assuré la première partie de Roadtramp pour la portion Nord Américaine du Sanitarium Tour est indescriptible ! Le dernier concert à Seattle avait quelque chose de particulier. Je ne sais pas si c’est parce que Julian était avec moi où bien tout simplement parce qu’il fermait le premier chapitre de cette folle aventure mais il y avait une électricité particulière en coulisse, sur scène et après quand j’ai retrouvé Roadtramp, en compagnie de mon petit-ami et que nous avons déconnés jusqu’aux petites heures du matin.

De retour à Los Angeles, Jack m’a permis de passer la nuit chez Julian puisque son père n’est pas à la maison. Nous aurions pu dormir  chez moi mais d’aller chez mon petit-ami m’a permis de me sauver de ma corvée de lessive. C’est fou tout ce que j’ai pu acheter, trouver, recevoir en tournée et les valises qui se sont ajoutées ! Eddy rigolait en disant qu’il y aurait bientôt un convoi que pour moi.  Mais, hey ! C’est ma première fois en tournée, normal que mes valises débordent ! Je verrai à ajuster le tir pour la seconde portion mais là, pour tout de suite, je profite d’un agenda complètement blanc pour passer tout mon temps avec Julian.

On dira ce qu’on voudra, mais il n’y a pas meilleur confort que celui de dormir dans les bras de son petit-ami.  En ce moment, Julian traverse une tempête dont je ne peux qu’imaginer les ravages qu’elle sème en lui.  Pour l’instant, il préfère ne pas trop extrapoler sur le sujet et comme de toute façon, je ne pourrais pas dire  mieux que ce que je fais avec des gestes, je préfère respecter ça et lui changer les idées.

Notre couple est peut-être jeune, mais il est solide. Jusqu’à maintenant, nous avons toujours su nous relever, se soutenir, s’écouter et se respecter. C’est mieux que bien des adultes que je connais !

Toute la nuit, j’ai dormis, ma tête sur le torse de Julian, son bras passé autour de moi. Quand je relève ma tête alors que je viens à peine d’ouvrir l’œil, on peut voir la marque laissée par mon oreille. Je m’étire paresseusement, portant une main devant ma bouche alors que je baille encore et lorsque les yeux de Julian s’ouvrent, je passe une main dans ses cheveux en lui souriant.

- Bon matin !

J’ai l’impression qu’il a ‘’vieillit’’. Comme si les épreuves des derniers jours lui ont fait prendre un coup de maturité de plus et que ça a même fini par se graver sur son visage.  Je me replace pour me blottir de nouveau dans ses bras, entrelaçant nos doigts d’une main pour embrasser un a un ses doigts.

- Aujourd’hui, pas d’horaire. Pas d’entrevue, ni de sound check, pas de bus à prendre pour se rendre à tel ou tel endroit. Aujourd’hui ce n’est que toi et moi, alors, qu’as-tu envie de faire ?

Ça donne si doux à mon oreille.

Une journée complète à ne rien faire sauf ce dont on a vraiment envie sans se soucier du temps ou des obligations.

Nous pouvons rester au lit toute la journée si nous en avons envie ou alors sortir faire du patin à roulette, aller à la plage ou au cinéma. Rester à la maison et le regarder réparer des bagnoles, ça aussi, j’aimerais bien. Tant que ce que nous faisons, nous le faisons ensemble, je suis prête à dire ou a n’importe quoi…enfin, presque n’importe quoi.

- Oh ! Tu veux qu’on aille porter les pellicules des photos qu’on a prises et qu’on commence à monter notre album ?

Doit bien y avoir une quinzaine de rouleau !


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeMar 7 Aoû - 16:50



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


Je ne pouvais pas décrire à quel point le voyage à Seattle m’avait fait du bien. Je vivais les temps les plus difficiles de ma jeune vie. Tout était encore flou dans toute cette affaire même si la procédure était claire. Quoi qu’il en soit, chaque fois que je voyais Livia, c’était une bouffée d’air dans toute cette tempête.

J’étais venu plusieurs fois sur la tournée la voir avec, comme bouquet final, la date à Seattle. Je m’y étais amusé avec Livia et les membres de Roadtramp et le fait que je ne boive pas une seule goutte d’alcool n’avait en rien entaché mon amusement. Livia était heureuse de sa tournée nord-américaine et à raison parce qu’elle avait plus qu’assuré. Elle m’hypnotisait chaque fois qu’elle était sur scène.

Maintenant, sa première partie de tournée était terminée, et Livia en avait profité pour prendre quelques jours de repos à L.A. J’avais, par chance, congé moi aussi ce qui me permettait de pouvoir passer du temps avec Livia que j’avais invité chez moi, chez mon père. Je savais que je n’aurais pas pu prendre des jours de congés supplémentaires cette année parce que j’en avais déjà pris beaucoup trop. Mademoiselle Hunt m’avait convoqué dans son bureau il y a peu pour me dire qu’elle comprenait ma situation mais qu’il fallait que je limite mes jours d’absences pour ne pas mettre en péril mon année et ça malgré mes très bonnes notes. Elle était très au courant des moments difficiles que je traversais. Une des seuls à l’être pour l’instant bien que le juge m’avait dit qu’il ne pouvait pas faire de miracle. Bientôt, toute l’histoire allait se retrouver dans les médias sans que personne ne puisse rien faire contre.

Et qu’est-ce que j’avais pour faire face ? Rien hormis Livia qui dormait tout contre moi. Je ne dormais bien que quand elle dormait avec moi. Quand elle n’était pas là, j’avais l’impression de ne rien contrôler. Alors que quand elle était là, tout était paisible et j’avais les idées claires.

Et c’est là qu’on était maintenant, à dormir l’un contre l’autre dans ma chambre rangée et aseptisée. Une chambre qui pourrait paraitre impersonnelle et sans vie mais qui, pourtant, était à l’image de l’ado que j’étais aujourd’hui. J’avais demandé à mon père que la femme de ménage passe tous les jours pour nettoyer ma chambre, la cuisine et ma salle de bain. Toutes les pièces où je passais du temps. Il n’avait pas objecté.

La chambre était, donc, extrêmement propre et rangée ce qui jouait aussi sur le calme de mon sommeil.

Je ne vis pas les rayons de soleil passer au travers des rideaux. C’est quand Livia commença à bouger contre moi que je commençai à émerger. Je clignai vaguement des yeux voyant Livia s’étirer. Je finis par les ouvrir entièrement quand Livia passa sa main dans mes cheveux. Un sourire fleurit sur mon visage et j’étirai mes bras alors que Livia me salua.

-Bonjour Livia.

J’étais de bonne humeur et apaisé alors que Livia revint dans mes bras enlaçant nos doigts. Je souriais toujours prenant un air pensif quand elle énuméra toutes les possibilités de choses à faire aujourd’hui. Il y en avait tellement et toute aussi bien les unes que les autres… Je fis une moue de plus en plus pensive tout en caressant sa douce chevelure.

-Hmmm… Laisse-moi réfléchir…

Je pensais au cinéma, à un tour au centre commercial, à un tour sur les collines de Malibu, à la plage,… Tant d’idées qui laissaient entrevoir une belle journée. Mais elle n’était pas assez longue pour profiter de toutes les possibilités.

Mais Livia m’anticipa et déclara qu’on devrait aller faire développer les photos qu’on avait prises pendant la tournée. Je souris.

-Super idée ! Je suis d’accord. Et qu’est-ce que tu dirais d’aller à la plage juste après ? Il fait beau. On pourrait en profiter.


Je m’en fichais, maintenant, d’être vu. Avec Livia, je m’en fichais de tout le reste.

Je me levai du lit tirant les rideaux pour faire entrer le soleil. Je souris à ma petite-amie et revins vers elle pour l’embrasser tendrement. Il était loin le temps où nos gestes étaient timides l’un envers l’autre. Maintenant, tout était plus spontané.

-Je vais prendre une douche et m’habiller.

Je me redressai en souriant.

-Tu veux venir ?


Je crois que c’était la première fois que je faisais ce genre de demande… Mais j’avais décidé de profiter et de me jeter à l’eau. Comme si ce qu’il m’était arrivé ces derniers temps m’avait donné le statut d’adulte. Parce que, finalement, est-ce qu’un adulte savait vraiment mieux ce qu’il faisait que nous ?

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeMer 8 Aoû - 14:03



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Y a-t-il meilleur oreiller pour dormir que le creux de l’épaule de son petit ami ?  Non, je ne crois pas ! J’ai dormis comme un bébé dans les bras de Julian, confortablement installé dans son lit et non pas dans une chambre impersonnelle d’hôtel quoi que sa décoration à drastiquement changé depuis la dernière fois où j’y suis venue.  Avec la crise qu’il traverse, je ne vais pas lui reprocher d’aseptiser tout autour de lui, tant qu’il me garde dans le décor, ça me va !

Je m’étire en levant mes bras, faisant bouger doigts et orteils et en gémissant d’aise avant de me relever pour caresser les cheveux de Julian qui émerge lui aussi.  J’adore l’espèce de petite routine qui s’est installé entre nous, quand on se réveille le matin. Se souhaiter le bonjour en se regardant amoureusement donne le ton pour la journée.

Pas d’horaire, j’ai l’intention d’en profiter pour faire pleins de trucs avec Julian. Tout me tente et en même temps,  l’idée de rester ici à ne rien faire d’autre que s’aimer et se le montrer me séduit tout autant. Puis me viens en tête tous les rouleaux de pellicules photos que nous avons accumulés depuis un moment et qui attendent d’être développées.  Ce serait une bonne journée pour aller les porter et Julian propose qu’ensuite, nous allions à la plage.

- Vendu !

Et si je me fais surprendre par un photographe entrain d’embrasser un mec sur la plage, au moins cette fois ce sera mon petit-ami et il a mon âge !

Julian sort du lit, complètement nu et va ouvrir ses rideaux. Une chance qu’il ne s’agit que d’une fenêtre, bien qu’immense vitrine, et non  de porte vitrée parce qu’il offrirait quand même un super spectacle. Il y a toujours un jardinier ou l’homme qui fait l’entretien de la piscine. On dirait que Monsieur Hughes ne tolère pas ne serait-ce qu’une seule petite brindille dans sa piscine. La fois où il avait vu flotter mon élastique à cheveux !

Julian a changé.

Comme s’il avait prit 10 ans en peu de temps. Ou alors c’est autre chose. Il s’affirme d’avantage, il s’assume aussi.  Il n’a plus l’espèce de manie de se replier et d’entrer dans une bulle impénétrable.  
Quand il sera prêt à me raconter ce qui s’est passé pendant on absence, je promets que je vais l’écouter sans l’interrompre et que je serai là pour lui, peu importe ce qu’il en ressort. Julian revient vers moi et m’embrasse avant de me demander si je veux l’accompagner.

- Dans la douche, avec toi, tu veux dire ?

Ça, on ne l’a jamais fait encore.

Je réponds oui par un geste de la tête en rigolant contre ses lèvres que j’embrasse encore jusqu’à ce que je sois forcé de mettre un terme au baiser pour sortir du lit, tout aussi nue que mon petit ami et que je puisse fouiller dans  mon sac pour des vêtements. Une fois que j’ai mis la main sur des fringues, je suis Julian dans sa salle de bain.  Le moment est propice aux taquineries alors que je l’arrose en premier après avoir passé ma main sous le jet d’eau pour tester sa température.  

- Elle est parfaite, non ?

Et pour éviter d’être arrosée, je recule jusqu’à me retrouver sous l’eau et lui ouvre les bras pour qu’il me rejoigne.  Immédiatement, je l’enlace et l’embrasse, plaquant mon corps contre le sien.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeSam 11 Aoû - 15:17



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


Je voyais dans cette journée un moment de répit avec la fille que j’aimais le plus au monde. Elle était mon petit coin de calme et une force pour affronter ce que j’avais à affronter. Même si je ne lui disais pas tout… Même si les détails, je n’en avais pas parlé parce qu’ils restaient flou même pour moi. Mais je savais qu’elle me soutenait. Elle me le faisait sentir.

Et je me sentais bien avec elle.

On prévoyait une belle journée. On ira développer les photos avant d’aller, ensemble, à la plage. Sans se soucier de rien… Sans se soucier des médias. Tant pis… Tant pis si tout le monde savait. Tant pis si ma mère savait…

Les idées plaisaient à Livia et je souris avant de me lever et d’ouvrir les rideaux. Il faisait beau. De ma chambre aseptisé, je pouvais voir le jardin bien taillé et en ordre. J’aimais ce genre de paysage. C’était rassurant.

Je revins vers Livia et l’embrassai. Ça me faisait du bien. Chaque contact avec Livia me faisait oublier mes problèmes actuels. Je me sentais plus libéré avec elle. Et quand je brisai le baiser, je lui demandai si elle voulait venir avec moi. Je voulais qu’elle m’accompagne dans la douche. Je ne voulais plus calculer en ce qui concernait notre relation. Je ne voulais plus jouer au timide. J’allais au gré de mes envies.

-Oui, dans la douche avec moi.

Je souris et elle sourit aussi contre mes lèvres en approuvant. On s’embrassa encore avant que Livia ne sorte du lit. Je pris mes vêtements dans une armoire pendant que Livia prenait les siens dans son sac. On entra, ensuite, dans la salle de bain et la douche où Livia m’arrosa après avoir mis en marche le jet d’eau. Je frissonnai un peu et fis la moue après avoir poussé un petit cri de surprise. Livia disait qu’elle était bonne.

-Oui, elle est bonne.


Je voulu me venger mais je n’en eus pas le temps parce que Livia se mis sous l’eau. Je fis une petite moue qui disparut quand elle ouvrit les bras. Je la rejoignis pour la prendre contre moi. On s’embrassa longuement sous l’eau tiède. Je frissonnai de toute part découvrant, encore, de nouvelles sensations. Je caressai son dos pour continuer notre baiser qui ne s’acheva que quand on le brisa mutuellement.

-Je t’aime.

Je souris à Livia regardant ses cheveux mouillés qui lui allaient bien. Je l’embrassai à nouveau nos corps plaqué l’un à l’autre. Nos gestes nous faisaient nous frotter l’un contre l’autre ce qui emballa ma respiration. Je continuai de l’embrasser, de la caresses jusqu’à ce que tout ce devienne plus insistant. Je caressai ses fesses ne me lassant pas de sa bouche. Je pris l’initiative, ensuite, d’embrasser le haut de son corps jusqu’à arriver à ses seins. Je ne sais pas pourquoi. Par instinct. Par envie. Je me laissais complètement aller.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeSam 11 Aoû - 23:54



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Notre journée promet et elle commence plutôt bien alors que Julian me propose de prendre notre douche ensemble.  C’est une nouveauté, nous ne l’avons encore jamais fait et ça me plaît bien d’essayer de nouvelles choses avec lui. Notre amour est grand et sincère et remplis de respect mutuel, il est donc facile de se laisser aller.

Une fois que j’ai eu ouvert les robinets et que la température de ‘eau me semble correct, j’asperge Julian, le surprenant et j’entre sous la douche en rigolant avant de lui ouvrir les bras pour qu’il m’y rejoigne, ce qu’il fit sans se faire prier. Julian m’enlace, pressant son corps contre le mien et m’embrasse avec passion. Le baiser dure longtemps, assez pour rendre notre souffle court. Quand il se brise, nos regards prennent la relève, malgré l’eau qui nous éclabousse et coule sur nos visages.

- Je t’aime aussi Julian.

Je n’ai jamais été aussi certaine d’une chose dans ma vie comme je suis certaine de l’amour que j’éprouve pour lui.  Notre histoire durera jusqu’à notre mort et même au-delà.  De nouveau, Julian m’embrasse et se presse un peu plus contre moi, me faisant reculer jusqu’à ce que mon dos se retrouve contre la céramique de la douche. La différence de température entre les deux est saisissante mais je ne m’en préoccupe pas. Les sensations sont si intenses que j’en perds tout contrôle. Julian est de plus en plus entreprenant, de fois en fois et me le prouve encore en ce moment alors que sa bouche glisse de mes lèvres jusqu’à mon cou puis sur mes seins. Sans trop y penser, je fais descendre l’une des mains de Julian jusqu’entre mes cuisses et l’y abandonne là.

Le seul qui m’ait caressé à cet endroit fut Howard Stone et il est plus que temps d’effacer de souvenir de ma mémoire pour le remplacer par un qui sera plus beau et plus important. Les doigts de mon petit ami sont doux sur la peau délicate de cette région de mon corps. J’exalte déjà d’un plaisir qui n’a rien à voir avec la toute première fois. C’est fait avec amour et tendresse.

Mes bras passent autour du cou de Julian parce que je crains de perdre pied vu comment mes jambes ramollissent.  L’eau continu de nous éclabousser et de couler le long de nos corps. Elle semble plus froide mais c’est peut-être uniquement à cause que la température de mon corps grimpe en flèche.

- Julian… Julian…

Je soupire, je gémis, je ris. C’est bon et c’est puissant.  J’en grelotte maintenant, la pointe de mes petits seins se dressant comme rarement avant ça en est presque gênant. Puis mes bras s’écartent et mes mains glissent le long de ses bras jusqu’à rejoindre sa main entre mes cuisses puis remonter pour passer sur ses hanches. En moi, c’est comme un tourbillon qui m’amène encore plus loin dans le plaisir. J’ai envie aussi de lui faire connaitre ces sensations, de partager cette forme érotique d’échange.  L’une de mes mains délaisse sa hanche et passe par devant. J’effleure son sexe d’abord avec le dessus de ma main puis du bout de mes doigts et ensuite, décidée, je les referme délicatement dessus et le caresse timidement.





@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeJeu 16 Aoû - 15:58



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


Ce n’était pas le premier « je t’aime » qu’on se disait. Il y en avait eu d’autres avant et il y en aura d’autres après. J’étais certain que rien ne pourrait détruire notre amour. On était déjà passé par bien trop de choses difficiles pour que ça casse. Même la distance de la tournée n’avait rien ébranlé dans notre petit bulle qui nous éloignait de nos ennuis.

On s’embrassa sous l’eau tiède de la douche. Je me pressai contre Livia jusqu’à ce qu’elle butte contre le mur de la douche. L’endroit était large et montrait toute la richesse de mon père. Une richesse dans laquelle j’avais toujours vécu. Pour moi, c’était une douche banale… Tout ce que je désirais, c’est qu’elle soit propre… Et elle ne l’avait jamais été autant qu’aujourd’hui.

Mais maintenant, les murs se maculaient d’eau claire. Une eau qui ruisselait le long de nos corps collés l’un contre l’autre. Tout ça amplifiait l’intensité de nos baisers. Je couvrais le haut de son corps de baisers mais c’est elle qui dirigea ma main entre ses cuisses. Je commençai à la caresse tendre. Je n’avais encore jamais fait ça mais je me laissais diriger par mon instinct et, surtout, notre amour. L’eau devint plus froide d’un seul coup et je sentis Livia se laisser aller. Je continuai de l’embrasser de temps en temps et je souris contre ses lèvres à chaque fois qu’elle gémissait mon nom.

On rigolait, on appréciait, on souriait.

Puis, Livia entrepris elle aussi d’être plus audacieuse. Je frissonnai quand ses mains descendirent sur mon sexe. Je gémis et je fermai les yeux. Elle y allait doucement. Aussi doucement que moi. Ce moment dura et je ne pus m’empêcher de l’embrasser plusieurs fois. Chaque fois, ça nous faisait aller plus vite. Ma caresse entre ses cuisses était encore plus intime et je gémissais plus fort parce que Livia suivait mon rythme. Et ne nous arrêtant plus, je finis par me laisser aller complètement jusqu’à l’apothéose finale qui arriva peut-être un peu vite mais n’en était pas moins agréable. Je continuai ma propre caresse pour que Livia puisse s’amuser elle aussi. J’essayais de toujours faire attention à elle et à ne pas jouer les égoïstes.

Je repris mon souffle contre ses lèvres alors que l’eau nous coulait toujours dessus. Je souris à Livia. J’avais les yeux brillant.

-Ça va ?


J’étais encore pressée contre elle, mes bras l’enlaçant. Et après ça, je me mis à savonner et masser son dos doucement. Quand on fut lavé, je sortis de la douche la prenant par la main. Je lui fournis un essuie pour son corps en souriant.

-On prendra une de mes voitures pour partir faire développer les photos et aller à la plage. Le bus, c’est terminé pour moi, j’ai l’âge de conduire maintenant.

J’étais fier de ça. Surtout que ça faisait déjà deux ans que je savais conduire.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeSam 18 Aoû - 3:44



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Je me sens plus sûre de moi sexuellement parlant. Avec Julian, notre relation n’est plus ce qu’elle était. Elle est passé de fragile et juvénile à quelque chose d’assumé et d’aventurier. À chaque nouvelle relation sexuelle, nous repoussons un peu plus nos limites, explorons de nouvelles choses.  C’est encore ce que nous faisons, sous la douche, s’offrant des caresses que nous avions jusqu’alors uniquement explorées subtilement.

Et c’est d’un effet d’entraînement qui accentue nos mouvements. Plus je vais vite sur lui, plus il va vite en moi.

Au travers de nos baisers, nous soupirons et rigolons. Nous échangeons parfois quelques regards au travers les éclaboussures d’eau qui continue de couler sur nos têtes et nos corps.

Les doigts de Julian sont  agiles en moi et ont tôt fait de m’amener encore plus loin, m’offrant un feu d’artifice de sensations. Je ne saurais dire si elles sont à ce point intense parce que l’endroit est inusité, pour moi il l’es, où si c’est simplement parce que c’est la première fois que mon petit ami me fait jouir avec ses doigts. Quoi qu’il en soit, l’effet est partagé et Julian jouit dans ma main que je laissais retombé quand il cessa de gémir et l’eau de la douche chassa toute trace du plaisir qui s’y était évacuée.

Je hoche de la tête en soufflant un oui quand il me demande si ça va, repoussant mes cheveux dégoulinant qui me collent au visage.  Julian attrape le savon et me savonne doucement, consciencieusement avant d’en faire autant avec lui-même et de sortir de la douche, m’offrant un essuie de bain pour que je m’enroule dedans. Dans les changements que j’ai remarqué chez mon petit-ami, le pragmatisme avec lequel il enchaîne ses actions, passant parfois brusquement d’un état à un autre en est un.

- Oh, ouais ! Ça serait sympa et nous pourrions apporter des trucs, comme un pique nique, qu’est-ce que tu en penses ?

C’est une chose que j’envisage de demander à Jack, ou peut-être même à Jimmy, quand la tournée sera terminée. M’apprendre à conduire. Pas nécessairement pour avoir ma propre voiture mais supposons que nous allons quelques par avec Julian et qu’il se trouve dans l’incapacité de conduire ensuite, ce serait bien que je sache le ramener sans massacrer sa bagnole et tout ce qui se trouve autour de nous. J’ai encore en tête la voiture d’Howard Stone et la façon peu glorieuse avec laquelle je l’ai défiguré. Au moins, je lui ai sauvé la vie !  Je me promets encore de lui payer les réparations.

Nous retournons dans la chambre de Julian après nous avoir sécher et habillé et je fouille à nouveau dans mon sac pour trouver un élastique. D’une pochette intérieur, j’en sors une petite série de cliché de nous deux prises dans un photomaton de Toronto. C’était vraiment chouette cette ville parce que nous  y étions moins connus, peut-être parce que nous étions au Canada et non aux États-Unis.

Qu’importe, nous avions pu flâner tout un après-midi dans un centre commercial et nous avions pris plusieurs photos dans une cabine de centre d’achat.

- Regarde ce que je viens de trouver ! Je les ai cherchées partout ces photos !

Elles sont horribles mais ce sont mes préférées ! Sur une nous grimaçons, sur une autre nous nous embrassons, une autre encore nous nous regardons, enfin, le genre de poses typiques que prennent les amoureux dans ce genre de cabine.  Il y a plusieurs bandes de photos, si ma mémoire est bonne, nous avions dépensé pas loin d’une dizaine de dollars en clichés !

- Oh mon dieu ! Ma tête sur celle là ! Et toi tu semble dire  ‘’ Elle est folle, ma copine !’’

Je rigole ne passant les photos à Julian. Il va nous falloir des albums pour que nous puissions les ranger dedans. Celles-ci et toutes les autres que nous aurons une fois les pellicules  chez le photographe.

Nous nous mettons en route dans sa bagnole, musique plein régime et Julian tape la route jusqu’à notre premier arrêt.  Je dépose les pellicules, une par enveloppe et remplis minutieusement chaque petits coupons qui s’y rattache et les donne ensuite au préposé qui me fait de grands yeux vu la quantité d’enveloppe que je lui laisse. Normalement, les photos sont prêtes rapidement mais il nous suggère de repasser qu’en fin de journée.

Ça tombe bien, nous avons d’autres projets pour la journée. D’abord, la quête d’un pique-nique digne de ce nom : des sandwichs de distributeurs, des boissons gazeuses et des chips, et direction la plage.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeSam 25 Aoû - 15:15



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


On venait de découvrir une autre façon de faire l’amour et on s’était bien amusé à rigoler et se faire plaisir l’un à l’autre. On n’était plus des enfants… On n’était plus les mêmes qu’au début de notre relation mais celle-ci, avec les changements, était encore plus solide.

La douche coulait toujours sur nous alors qu’on se remettait de nos émotions. Livia était serrée contre moi et me souffla qu’elle allait bien. Je souris avant de m’occuper un peu d’elle en savonnant son dos. Sa peau est si douce, parfaite, sans aucune imperfection et blanche comme la neige.

On finit par sortir de la douche et je lui donnai un essuie pour qu’elle puisse se sécher. On avait prévu une journée à l’extérieur sans nous soucier de ceux qui vont remarquer qu’on sortait ensemble. Ma mère était la seule dont j’avais peur que l’information arrive à ses oreilles… Mais, pour l’instant, même si je savais qu’elle restait un danger, je ne voulais pas y penser. Je voulais juste pouvoir profiter de Livia sans aucune barrière qu’elles soient réelles ou irréelles. Parce que, oui, je savais que certaines choses dans ma tête ne tournaient pas rond… J’en étais atrocement conscient mais je ne pouvais rien faire pour les rabrouer… Elles étaient là, ces choses… Je me contentais de les garder pour moi pour éviter qu’elles ne déteignent sur les autres. Ou que leur regard change à mon égard.

Bref, aujourd’hui, tout ça n’avait pas d’importance. Ni mes drôles d’idées, ni ma mère. Il n’y avait que Livia et c’est Livia que je voulais conduire jusqu’à la plage en voiture et non en bus comme on avait l’habitude de le faire avant. Livia accepta d’aller en voiture et proposa qu’on se prenne un pique-nique. Je lui souris.

-Oui ! Sandwichs et coca ! Je pense qu’il n’y a pas mieux comme pique-nique.


On trouvera facilement ça sur le chemin. On pouvait très facilement se payer le restaurant mais je trouvais que manger un pique-nique sur la plage était quand même plus intéressant et reposant. Il y a trop de monde dans les restaurants et certains ne sont pas propres ou la disposition n’est pas à mon goût. J’ai d’ailleurs une liste réduite de restaurant où je me rends avec mon père ou ma mère.

On se sécha et on s’habilla avant de rejoindre ma chambre. Je prépare un sac où j’enfuis des essuies de bain pour mettre sur la plage pendant que Livia cherchait quelque chose dans son propre sac. Elle en sortit quelques clichés et s’exclama qu’elle avait cherché ces photos-là partout. Intrigué, je m’approchai d’elle et elle me tendit les clichés qu’on avait pris à Toronto, dans un photomaton. Livia rigolait commentant les photos et je rigolai à mon tour. On s’était bien amusé à Toronto. On avait pu sortir se promener un peu plus librement là-bas parce qu’on y était bien moins connu qu’aux Etats-Unis.

-On c’est bien amusé là-bas. Je crois que c’est mes photos préférées.

Et des photos, on en avait pourtant pris beaucoup. Livia avait un bon nombre de pellicules à faire développer. Je crois qu’elle s’était trouvé une passion pour la photo pendant la tournée.

Après qu’on ait tout embarqué, on embarqua dans une de mes voitures. Une dont j’avais modifié le moteur et dont j’avais fait l’entretient il n’y a pas longtemps. C’était une Cheverolet Camaro de 1981décapotable noire avec des sièges en cuir de couleur beige. Mon père me l’avait offerte il y a deux ans pour que je puisse en faire ce que je voulais. Et je l’avais améliorée en tout.

The Lightening à fond, on déboula jusqu’à notre première destination où Livia déposa toutes les pellicules. Apparemment, il y en avait tellement qu’il nous faudra attendre la fin de la journée pour voir le résultat.

On reprit alors notre route jusqu’à un distributeur qui nous donna de quoi boire et manger. On traça, ensuite, jusqu’à la plage. Je me garai non loin de celle-ci et pris le sac où se trouvait nos essuie de bain et notre pique-nique. On descendit jusque sur la plage main dans la main. Il n’y avait pas beaucoup de monde. A peine deux ou trois personnes et elles n’étaient pas tout près. On allait être tranquille.

On avança sur le sable jusqu’à arriver à un place qui nous convenait à tous les deux. Une place où il n’y avait pas le moindre déchet laisser par des passants qui ne sont pas capable de trouver une foutue poubelle.

On installa nos essuies de bain sur le sable et j’ouvris un chips pour commencer notre festin de roi. J’en mangeai quelques-uns profitant des sons typiques de la mer. C’était apaisant et le paysage était magnifique. Je me sentais serein à un point où je me disais qu’il serait peut-être bien de parler à Livia de mes choix pour le futur. C’était le flou total pour ce qui allait m’arriver… Mais j’avais déjà une option si jamais le pire arrivait. Le pire étant que ma garde soit retirer autant à ma mère qu’à mon père. Je savais que si ça arrivait j’avais de grande chance de me retrouver dans un genre d’orphelinat. Et je n’en avais pas envie. Je perdrais tout si j’allais là. Ma liberté allait être compromise et je n’en avais pas envie. Puis, je n’avais pas envie de vivre avec des tas de jeunes aux vies bien plus difficiles que la mienne.

Je bus un coup de coca avant de me tourner vers Livia.

-Livia… Si jamais mes parents perdent ma garde, je vais demander à être émancipé.

Je n’avais mis aucune transition… J’avais simplement dit ça comme ça. Même si ma position était claire. Si jamais je ne pouvais plus vivre chez mon père, je voulais ma propre vie.

-Et j’aimerais…

Je marquai une pause pour me racler la gorge avant de reprendre :

-J’aimerais que tu viennes vivre avec moi si j’obtiens mon émancipation…


Tout allait peut-être un peu trop vite. Mais on était bien ensemble… Je ne voulais pas rater l’occasion de vivre ça pleinement.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeSam 25 Aoû - 18:03



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Julian a changé depuis le début de ma tournée.  

Il a toujours été anxieux, nerveux. Il préservait notre amour dans une bulle impénétrable et même avec des gens en qui nous savions pouvoir avoir confiance,  nous observions une certaine retenue. Je crois qu’il n’y a eu que Jack qui a pu être témoins de geste tendre et Hank North chez qui nous avions été nous réfugier pour un après-midi d’école buissonnière.

Quand j’ai amorcé ma tournée,  Julian venait de me confier un secret lourd à porter alors même que je n’étais pas directement concernée.  Je ne pouvais rien faire concrètement pour aider mon petit ami sauf lui démontrer que jamais je ne le laisserais tomber et que je serais toujours là pour lui, malgré la distance qu’allait imposer mes voyagements. C’est ce que j’ai voulu lui  prouver en lui envoyant des cartes postales à chacun de mes arrêts sur la route et même si ça devait lui en faire plusieurs par villes visitées, et même si je savais qu’il les recevrait qu’après mon retour ou qu’il était présent avec moi quand elles furent déposées dans sa boîtes aux lettres.

Je n’ai que 16 ans.

Mais Julian est l’amour de ma vie.

Je sais qu’il en a encore plus à me dire, il a changé, beaucoup. Il semble trouver réconfortant d’assainit à l’extrême son environnement. Déjà, quelques fois, à l’hôtel, il a inspecté jusque dans les moindres recoins pour s’assurer que tout était parfaitement propre. Les regards d’incompréhension que nous avons échangés, Jack et moi, en le voyant faire !  Il se lave souvent et longtemps.  Mais le plus grand changement vient de sa discrétion envers nous. La bulle dans laquelle nous étions d’accord pour nous confiner semble avoir éclatée. Je ne m’en plaindrai pas, d’autant plus que c’est venue un petit peu naturellement  et que ça aurait été difficile aussi d’expliquer ce que Julian Hughes, héritier de MTI faisait sur une tournée de BSC. Personne n’aurait été dupe, même le pire des aveugles.

De ville en ville, nous jouissions d’un sentiment de liberté, ayant moins de gens qui pouvaient nous reconnaître ou faire des liens comme c’est le cas ici à Los Angeles.  

Aujourd’hui, pour mon plus grand bonheur, nous continuons de simplement vivre notre relation, sans nous cacher, allant même jusqu’à sortir dans les rues et nous installer sur la plage pour profiter d’une journée de congé en amoureux. Il n’y a rien qui pouvait me rendre plus heureuse.

Enfin, c’était avant que Julian ne finisse pas lâcher un peu de son secret.

Celui que je flair mais que je n’ai jamais voulu forcer la confidence.

Kate Julian aime son fils mais le bat. Don Hughes aime son fils mais ferme les yeux. Je comprends que Julian a amorcé un processus pour se libérer du cercle vicieux dans lequel il grandit depuis des années et qu’il risque de se faire retirer de là, se retrouvant face à un avenir incertain. Je n’avais pas songé aux conséquences que la dénonciation pouvait avoir sur la vie de mon petit ami sauf de le libérer d’une violence gratuite. Jamais je n’ai pensé, et je m’en veux pour ça, que Julian pourrait se retrouver en charge de l’état et conduit dans un foyer d’accueil. À la rue, peut-être ?  Je fais les liens toute seule, dans ma tête au point ou j’en suis étourdie et que je finisse par être complètement muette quand il me demande de venir vivre avec lui s’il obtient son émancipation.

L’idée me séduit, bien entendu !

- J’irai vivre avec toi Julian.

Et peut-être qu’on pourrait se marier aussi. Nous sommes jeunes, même pas majeur mais c’est qu’un détail. Lui au moins il ne va pas m’expédier à l’autre bout du monde à la première petite dispute  et je ne vais pas non plus l’abandonner pour le premier venu. En sommes, je ne ferai pas les mêmes erreurs que mes parents et dans ma tête, ça commence par faire les choses dans l’ordre.

Je trace sur le sable nos initiales dans un cœur, perdue que je suis dans mes pensées. Est-ce que mes parents empêcheront ce projet de se concrétiser ? Et Jack ? Que va-t-il penser de ça quand je vais lui en parler ? Peut-être que si Julian obtient son émancipation, il serait plus sage de commencer à vivre ensemble, chez Jack. Le temps de trouver un appartement pas trop loin de l’école, pas trop cher et de s’équiper. C’est quoi les charges mensuel d’un appartement avec l’eau, l’électricité et le téléphone ?  Il faut manger aussi.

Pourquoi là, tout de suite je pense à ça plutôt que de lui tomber dans les bras et de l’embrasser ?  Je relève la tête de mon dessin et lui souris.  Il est si beau, avec le soleil qui fait briller ses cheveux doré et son regard ténébreux. Je crois que chaque fois que je le regarde, je tombe un petit peu plus amoureuse de lui.

- Qu’est-ce qui s’est passé Julian, pendant mon absence ?

Ce serait déjà plus sage de commencer par comprendre l’histoire depuis le début.



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeMer 29 Aoû - 16:11



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


La plage m’offrait toute la quiétude qu’il me fallait. J’étais bien, ici, avec Livia. On entendait le bruit des vagues alors qu’on s’installait sur le sable fin. Il n’y avait rien qui pourrait venir gâcher cette journée. Le flou dans lequel je vivais depuis que j’avais dénoncé ma mère devenait plus clair au contact de Livia. Comme si elle m’aidait à réfléchir à l’avenir par sa simple présence. C’était peut-être ça que nous faisait ressentir le véritable amour. Moi qui croyait que tous les récits sur l’amour était exagéré, je me retrouvais à ressentir exactement les mêmes sentiments que dans ces récits et avec la même intensité.

Et j’étais bien… Ces sentiments me rendaient plus heureux, plus confiant et plus fort.

C’est cette force qui me permit de m’exprimer à Livia sur mon avenir. Je ne lui cachai pas que j’avais envie, si jamais mon père perdait ma garde, d’avoir mon émancipation. Je ne voulais pas finir dans un foyer… Je n’y trouverais pas mal place. Je ne voulais pas, non plus, être envoyer chez un membre de ma famille que je ne vois que deux fois tous les 10 ans. Je voulais vivre ma vie seul. J’en avais les capacités et je sais que mon père encouragera mon projet si jamais il perd la garde. Je ne serais pas sans argent loin de là. Je trouverais un bel endroit où vivre avec un garage et je pourrais continuer mes études tout en commençant mes divers projets que j’ai en tête. Je n’avais plus la patience d’attendre maintenant. Je voulais me lancer dans tous ce que je voulais faire au niveau technique et artistique. L’école, je la continuerais jusqu’à obtenir les diplômes dont j’ai envie.

Mais pour que ce tableau soit celui que j’avais en tête, il fallait que Livia fasse partie de tout ça. On s’aimait et je lui demandai clairement si elle voulait venir vivre avec moi si jamais j’obtenais mon émancipation. Et pour mon plus grand bonheur, elle accepta. Un grand sourire s’afficha sur mon visage.

-Merci Livia.

C’était un « merci » qui venait du cœur. Elle me donnait l’espoir que ce que j’avais en tête pouvait se réalisé tel que je l’imaginais. Une maison, un garage, une carrière elle comme musicienne et moi comme entrepreneur et réalisateur… Loin des contraintes que nos parents pouvaient nous donner.

Je souris d’autant plus quand Livia traça sur le sable le symbole de notre amour. Livia était la première fille que j’aimais de cette façon et c’était, pour moi, la dernière. Je ne me voyais pas en aimer une autre.

Mais les questions de Livia ne tardèrent pas à arriver. Je ne lui avais parlé que vaguement de ce qu’il s’était passé et c’était normal qu’elle veuille savoir les détails. Mon sourire disparu pour laisser apparaitre un regard plus sombre. Je regardais au loin vers l’océan qui s’était devant nous. Je me raclai la gorge une fois… Deux fois… Avant de me lancer :

-Je t’ai dit que j’avais tout dit pour ma mère. En fait, j’ai décidé ça sur un coup de tête. J’étais malade et mon médecin habituel était en vacances… J’ai, donc, appelé un autre médecin. Et je lui ai tout dit… Une fois dans son cabinet, je lui ai tout dit sur ce que faisait ma mère.


Je me raclai encore la gorge contractant mes muscles.

-Ce médecin m’a expliqué et accompagné pendant toutes les démarches. Elle m’a beaucoup aidé… Maintenant la procédure est lancée… Je ne vis plus chez ma mère pour le moment comme tu le sais… Je ne sais pas ce qu’il va se passer ensuite. Ça va prendre du temps toutes ces procédures et jugements mais je sais que mon père pourrait perdre aussi ma garde… Parce qu’il n’a pas agi quand ma mère me frappait.

Mon visage était toujours sombre mais je regardais maintenant Livia.

-Je ne sais pas ce qu’il va arriver à ma mère… Les médias ne savent encore rien mais ils finiront pas savoir. Je suis dans l’inconnue totale pour la suite pour le moment… Mais… Je vais faire de mon mieux pour pouvoir avoir mon indépendance parce que je refuse toutes les autres alternatives hormis celle de vivre encore chez mon père…

Je soupirai. Livia savait la plupart des choses que je venais de lui dire mais pas dans les détails… Maintenant elle en savait autant que moi, c’est-à-dire, pas grand-chose.

-Je veux faire ma vie… C’est tout. Et je veux la faire avec toi.


De ça j’en étais certain.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeJeu 30 Aoû - 2:50



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Je n’ai pas besoin de tergiverser longtemps avec moi-même pour répondre à Julian que je souhaite aussi aller vivre avec lui. De toute façon, nous passons le plus claire de notre temps ensemble depuis mon retour à Los Angeles pour la pause avant l’Europe.  Et je sais qu’à mon retour, il en sera de même.

Mais avant d’en arriver là, Julian a encore beaucoup de choses à mener de front.  Des zones grises à éclaircir. Je voudrais pouvoir comprendre ce qui s’est passé pendant mon absence afin de mieux l’aider. Ce n’est pas par curiosité malsaine que je me décide à lui demander, mais parce que plus nous avançons dans notre relation, plus je me crois concernés par ce qui lui arrive, tout comme il l’est par ce que je traverse.

Julian, dont le regard s’est abruptement assombri, fixe l’océan et amorce son récit. Il a agit sur un coup de tête, alors qu’il allait consulter pour un ennui de santé puis les choses se sont enclenchées d’elles mêmes.  Peut-être avait-il seulement besoin de se retrouver devant une inconnu, quelqu’un qui ne jugerait pas d’emblé et qui saurait le diriger concrètement vers  les bonnes ressources.

Qu’importe, je suis fière qu’il se soit libéré de ce fardeau.

Mon petit ami reporte son regard sur moi en me disant que maintenant, les choses ne sont plus entre ses mains. Il ne sait pas ce qui va se passer, ni pour lui ni pour sa mère. Ce fait en lui-même soit être plutôt effrayant. C’est comme avoir une horloge au dessus de la tête et ne pas savoir quand il sonnera la fin de la récréation. Quand la prochaine étape débutera avec son lot de stress et ses propres questionnements.

Je viens d’abord glisser mes doigts dans ceux de Julian avant de m’avancer sur le sable pour me blottir dans ses bras.

- Je ne veux pas imaginer ma vie sans toi.

Sans aucun doute, je sais qu’il n’existe pas un amour plus puissant que le notre.

- On devrait faire comme Roméo et Juliette, enfin, sauf pour la fin tragique!

M’écartant un peu de lui pour le regarder, je caresse sa joue du bout des doigts laissant quelques grains de sable sur son visage.

- Je veux me marier avec toi. Dès qu’on le peut !

Si nous le pouvions, si c’était possible, nous pourrions le faire avant mon départ pour la seconde partie de ma tournée.  Mais c’est trop tôt, trop vite et je ne suis même pas certaine si c’est possible, puisque nous sommes mineurs.  

Je m’installe dans les bras de Julian, mon dos contre son torse, faisant face à l’océan,  nos doigts d’une main entrelacé et de l’autre, jouant dans le sable. C’est comme si nous étions tous les deux seuls au monde en ce moment, bercés par le son des vagues qui se fracassent  avant de venir terminer leur course sur le bord de la plage.  Nous sommes jeunes, mais nous regardons dans la même direction. Pas tous les couples qui se prétendent mature qui peuvent en dire autant…


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeSam 1 Sep - 17:52



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


Raconter tout à Livia n’était pas compliqué en soit. J’avais confiance en elle, je savais qu’elle ne me jugerait pas et je savais qu’elle allait m’encourager et me soutenir jusqu’au bout. Mais c’était ressasser les choses, me remémorer les choses pour les dire à Livia qui était compliqué. Parce que je me remémorais les choses toujours en me disais que j’aurais pu mieux faire ou que j’aurais dû faire autrement ou ne pas du tout les faire… Si je n’avais pas été voir le Docteur Moreno, je serais encore à me faire battre par ma mère mais je saurais de quoi demain serait fait… Ici, j’étais libéré des coups mais je nageais dans l’incertitude la plus totale et les décisions concernant mon avenir n’étaient plus de mon ressort mais de celle d’un juge qui prendra en compte les faits…

Et je n’aimais pas ça… Cette absence de contrôle m’angoissait profondément. Elle m’empêchait même parfois de dormir…

C’est pour ça que tout expliqué m’avait rendu un peu sombre. Pourtant, mon discours d’avant montrait une éclaircie… Je voulais reprendre le contrôle… Rendre mon avenir plus sûr en demandant mon émancipation et en allant vivre ma vie avec Livia. Quand j’aurais récupéré le contrôle, tout ira mieux. Quand les juges auront tranchés tout ira mieux. Et s’il fallait payer des centaines d’avocats pour avoir mon émancipations et bien, je les payerais.

Livia glissa sa main dans la mienne et je la regardai. Elle déclara qu’elle ne pouvait pas imaginer sa vie sans moi. Je souris.

-Et moi, sans toi.

Elle traça le parallèle avec Roméo et Juliette déclarant qu’on devrait faire comme eux à l’exception de la fin tragique. On en était une version moderne. Elle était la fille de Jimmy Reed et, moi, le fils de Don Hughes. Il n’y avait pas plus Roméo et Juliette que ça. Pourtant, ce n’était pas tant ça qui nous empêchait d’être unis… En fait, rien ne nous en empêchait… Ça arrivera tôt ou tard et ni mon père, ni Jimmy Reed ne pourront nous en empêcher… De toute façon, l’intérêt que j’avais envers MTI était dérisoire… Et je savais déjà très clairement ce que j’allais faire de la maison de disques de mon père quand j’allais hériter… J’avais des projets bien clairs dans ma tête. Mon sourire s’élargit.

-On sera mieux que Roméo et Juliette. Nos familles ne pourront pas nous empêcher de vivre ensemble… On peut dire qu’on a plus de chance que nos alter-ego dans un sens.

La seule qui pouvait rendre ça tragique c’était ma mère… Je la croyais toujours capable de tout… Autant d’amour que de haine.

Je frissonnai quand elle caressa ma joue. C’est alors que Livia me fit une confidence qui me laissa sur place. Elle voulait se marier avec moi le plus vite possible. C’était en accord avec ma demande précédente et… Ça me rendit vraiment heureux.

J’entrelaçai mes mains avec celle de Livia mon regard bleu dans le sien. Mon bouche s’était entrouverte parce que je ne m’attendais pas à ce qu’elle me demande ça. Pourtant, même si j’étais surpris, ma réponse était tout aussi rapide que la demande de Livia.

-Moi aussi, je le veux.

Mais je savais qu’il y avait des démarches à faire… On était mineur… J’imagine que ça pouvait poser problème.

-Dès qu’on rentre, je demanderais à mon père de mettre en marche les démarches… Il sera d’accord et il sait sûrement comment il faut s’y prendre.

Il me faudra une bague à offrir à Livia… Un mariage ne pouvait pas se faire sans bague.

Et il y avait ma mère aussi… Je savais qu’elle serait capable de tout faire annuler… Ou qu’elle était capable de venir gâcher la fête…

-Mais il faudra que ça reste secret. Je… Je ne voudrais pas que ma mère puisse nous empêcher de le faire d’un moyen ou d’un autre.


Et je ne voulais pas que la presse s’en mêle non plus… Je voulais que le mariage soit à l’imagine de cette journée… Nous deux… Et personne d’autre.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeDim 2 Sep - 19:06



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Je sentais bien, sans le savoir que ce qu’avait vécu mon petit ami pendant mon absence avait de quoi peser lourd sur ses épaules et la révélation qu’il m’en fait me laisse sans voix.  Il a fait la bonne chose, la seule chose qu’il se devait de faire dans l’intérêt de sa sécurité et, pour sa mère aussi. Julian aime sa maman, malgré tout ce qu’elle lui fait subir et je crois fermement que de la dénoncer, de mettre un terme a ses agissements était la plus belle preuve d’amour qu’il pouvait lui faire. En faisant cela, j’ose espérer qu’elle trouvera l’aide qu’elle a besoin et pourra renouer des liens positifs avec son fils.

Je suis fière de mon petit ami et le lui fait sentir en glissant ma main dans la sienne et en venant me blottir dans ses bras.  Il a pu prendre en main sa vie même si pour le moment, il ne sent plus avoir le contrôle sur la suite des choses.

Cependant,  nous pouvons encore faire en sorte de la diriger comme nous le voulons et, parce qu’il me demande d’aller vivre avec lui, pourquoi ne pas officialiser la chose et passer tout de suite par la case mariage ?

C’est une idée complètement folle, je le sais.

Mais je sais aussi que Julian et moi c’est pour la vie, alors pourquoi attendre pour faire quelque chose que nous ferons de toute façon dès notre majorité acquise ?

Julian accepte ma demande. Il commence même déjà à coordonner la suite des choses.  Cependant, si il lui sera facile d’obtenir l’accord de son père, il n’en sera pas pareil pour moi. Je vois déjà ma mère monter sur ses grands chevaux et Jack, la voix de la raison incarnée, me conseiller d’attendre sagement ma majorité pour convoler.  Je crains voir notre projet mourir dans l’œuf quand une idée me passe par la tête, illuminant mon visage.

- Je saurai obtenir l’accord d’un de mes parents, ça pourra même se faire dès notre retour, également.

L’excitation me gagne !

Je nage en plein bonheur.

- Tu crois qu’on pourrait le faire avant que je parte pour l’Europe ?

Nous pourrions attendre mon retour mais de le faire juste avant de partir serait vraiment parfait.

À ma question, suis une recommandation de mon petit ami qui semble surtout prendre la forme d’une inquiétude.

- Il ne faut vraiment pas que ça se sache, tu as raison. Et nous ferons tout pour garder ce secret pour nous deux.  De toute façon, ce n’est pas nos témoins qui vendront la mèche.

Une douce brise vient faire lever mes cheveux alors que je m’étais soulevé pour embrasser Julian.  Dans mon ventre, les papillons d’excitations se font joyeusement aller les ailes.  

- Tu avais raison, tout à l’heure, quand tu as dit que nous avions plus de chance que Roméo et Juliette en ont eus.

Nous profitons de la plage encore un long moment avant de se résigner à plier bagage et à rentrer. C’est surtout que le laboratoire photo risque de fermer avant que nous ayons récupérer nos photos si nous continuons à  trainer ici. Je n’ai pas vu le temps passer entre l’élaboration de notre projet secret, les courses sur le sable, les plongeons dans les vagues.

Nos photos précieusement rangées dans mon sac de plage, Julian nous conduis de nouveau chez lui. La somptueuse voiture de Monsieur Hughes stationnée à son emplacement habituelle, je regarde Julian quand il coupe le moteur.

- Mon cœur bat comme si je venais de courir un marathon !

En parler à la plage était beaucoup plus simple que maintenant que nous sommes  au moment de passer à l’acte.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeMar 4 Sep - 15:04



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


L’idée du mariage n’était pas aussi folle qu’il n’y paraissait. On s’aimait, on savait qu’on voulait vivre notre vie à deux alors ce n’était pas fou de penser à s’unir pour toujours. C’était peut-être rapide… Mais quand on est sûr pourquoi douter ?

Le mariage nous ferait nous rapproché de notre idée de vie ensemble loin des contraintes familiales. Juste nous à mener nos carrières respectives, à se soutenir et à s’aimer. Il n’y avait pas d’âge pour être heureux.

J’acceptai le mariage et préparai déjà la suite. Mon père voudra bien me donner son accord et les choses pouvaient se faire très rapidement si on le voulait. Mon père avait des passe-droits et pourrait facilement nous rendre les choses plus simples. Livia, elle, déclara qu’elle pourra avoir l’accord d’un de ses parents aussitôt qu’on rentrera. Je souris.

-Ta mère sera d’accord ?


Je ne voyais qu’elle… Livia était la fille de Jimmy Reed mais je ne savais pas trop où en était leur relation. Je savais que la presse ne savait pas encore qu’elle était la fille de Reed alors je supposais que ce n’était pas encore trop ça. Je n’osais pas vraiment poser de questions à ce sujet.

Livia était aussi heureuse que moi à l’idée de s’unir. Moi, j’imaginais déjà notre future maison, notre future vie. J’en souriais alors que ma petite-amie se demandait si on arriverait à se marier avant se départ vers l’Europe. Je souris.

-Bien sûr. Mon père fera le nécessaire pour que tout se fasse très vite. On pourra faire une petite fête chez moi ou seuls dans une chambre d’hôtel. Tout est possible.

Je ne voyais pas d’obstacle à ce que les choses se fassent vite. Certains se marient très vite à Vegas. Nous, il nous faudra juste un accord chacun en plus et quelques ficelles à tirer par mon père et tout sera « ok ».

Mais je voulais que notre mariage reste secret. J’avais peur que ma mère interfère. Livia approuva déclarant que nos témoins n’allaient pas vendre la mèche. Je souris.

-On leur fera signer un contrat de confidentialité…

Ça sonnait comme un blague mais ce n’en était pas une. On ne pouvait avoir confiance en personne, surtout pas en nos proches.

Livia m’embrassa et je profitai du baiser avant qu’il ne se brise. Il faisait toujours aussi paisible sur cette plage et, avec ce mariage, ma vie prenait, enfin, une tournure un peu plus joyeuse. Livia confirma qu’on avait plus de chance que Roméo et Juliette. Je souris.

-J’espère, surtout, qu’on ne finira pas comme eux…

On fera en sorte de ne pas finir comme eux quoi qu’il arrive.

On profita un long moment de la plage et de la mer avant de tout remballer et d’aller rechercher nos photos. J’étais détendu et prêt à balancer notre plan à mon père qui devait déjà être rentré à l’heure qu’il était.

On rentra chez moi et, comme je l’avais prévu, mon père était déjà là. Je me garai et coupai le moteur quand Livia lâcha que son cœur battait très vite. Elle appréhendait sûrement la réaction de mon père ou bien celle de son parent qui allait lui donner l’autorisation. Je plongeai mon regard dans celui de Livia.

-Tout va bien se passer.

Je caressai sa joue et l’embrassai sur les lèvres.

On sortit de la voiture pour entrer chez moi main dans la main. Mon père était dans la cuisine. Il lisait L.A.People. Il leva les yeux quand on entra dans la pièce et nous fit un grand sourire.

-Alors. Comment c’est passé votre journée ?

On pouvait voir que mon père était anxieux mais ce n’était sûrement pas à cause de nous. Sûrement des choses en rapport avec MTI et son travail en général. Mon père était toujours stressé, de toute façon.

-Très bien. J’ai quelque chose à te demander.

Mon père sourit et déposa le magazine avant de dire qu’il m’écoutait. Je savais d’avance qu’il allait accepter et c’est pour ça que je lui balançai la chose d’un seul coup.

-Livia et moi voulons nous marier. Le plus tôt sera le mieux. Ce n’est pas une décision prise à la légère, papa. C’est ce que nous voulons.


Mon père fut quand même saisi d’entendre cette déclaration. Il ne savait pas s’il devait s’inquiéter ou être heureux que son fils décide de prendre son envol. Pour lui, ça faisait beaucoup de changement depuis le jour où j’avais dénoncé ma mère. Il nous regarda à tour de rôle et son regard s’arrêta sur Livia.

-Vous en êtes vraiment sûr? Une union… C’est pour la vie.

Dixit, le type qui avait divorcé… Mais je ne lui fis par la remarque. Je le regardais droit dans les yeux.

-Oui, on en est sûr!

Il regardait toujours Livia.

-Et tes parents, Livia… Ils sont d’accord ?

Je regardai Livia à mon tour ne me permettant pas de répondre pour elle.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeMar 4 Sep - 16:33



 Home Sweet Home
ft. Julian Hughes





Ma mère ne me donnera jamais son accord pour mon projet de mariage, pas plus que je peux espérer en obtenir un de Jimmy ou de Jack qui agit légalement comme mon tuteur. Mais j’ai trouvé ma parade et je compte bien en parler à Julian, une fois l’accord de son père obtenu.

Monsieur Hughes est installé, un magazine en main, quand nous entrons et nous accueille avec ce qui doit être son sourire le plus chaleureux.  Julian était droit, et fonça dans le vif du sujet sans  s’engager dans des détours avec des explications à ne plus finir.

Le visage de son père traduisait sa surprise mais ne se montra pas contre. Il nous demanda, en me fixant moi, si nous avions bien conscience qu’un engagement de la sorte c’est pour la vie. Ma mère vient de foutre en l’air son mariage avec Enrique pour retourner dans les bras de mon père, et lui-même est divorcé de la mère de Julian donc forcément, ça porte à réfléchir mais je ne doute pas une seule seconde que notre décision est la bonne.

À sa deuxième question, je me dois de lui répondre honnêtement.

- Non. Ils seront contre, sans aucun doute. Mais mon beau-père ne refusera pas. Mais pour avoir rapidement son accord il faudra se rendre à Tijuana.

Ça risque de compliquer un peu les choses.

- Je peux l’appeler et le convaincre. Ce qui sera difficile, c’est de le convaincre de venir ici pour signer. Si nous pouvions…déjà mettre en route une voiture qui irait le chercher, lui, mon frère et ma sœur, il ne pourra pas refuser en utilisant se prétexte. Tijuana c’est à peine 4heures de routes.

Je regarde Monsieur Hughes avec e regard que je sais tenir de mon père.  Puis je me tourne vers Julian et lui souris.

- Enrique et ma mère sont toujours mariés, mais je sais qu’il a engagé une procédure pour divorcer, alors, le temps presse.

Monsieur Hughes me permet d’utiliser son bureau pour passer mon appel en toute tranquillité. Probablement qu’il en profitera pour discuter avec Julian des démarches à faire pour concrétiser notre projet de mariage.

Je dois me reprendre pour composer le numéro, parce que mes mains tremblent et que mon cœur bat toujours vraiment très vite.

Enrique est heureux d’entendre ma voix.  J’en profite pour lui dire que je suis de retour à Los Angeles et que tout a bien été a mon dernier concert de la portion Nord Américaine. Je l’ai appelé régulièrement pendant la tournée. Je suis attaché à Enrique, même si mon désir d’établir une relation avec mon père biologique puisse faire croire l’inverse. J’ai toujours considéré Enrique comme un père et je lui serai toujours reconnaissante d’avoir prit soin de moi comme un père peut le faire.  Jamais il n’a trouvé blessant que je veuille savoir d’où je venais. Aimer Jimmy ne m’empêche pas de l’aimer lui.

Quand nous avons fait le tour des nouvelles, que je sais que Maximo et Rosalynn vont bien et qu’ils ont hâte de me voir quand Sanitarium Tour s’arrêtera au Mexique, j’ai le cœur qui flanche et je retiens difficilement mes larmes. Ils me manquent, vraiment beaucoup.

- J’ai aussi quelque chose de vraiment important à te demander.  Tu es le seul en qui peut m’aider et… Je veux te demander ton autorisation pour que j’épouse Julian. (en espagnol)

Enrique reste muet, longtemps. Assez pour que je me demande s’il est toujours au bout de la ligne. Puis, je l’entends s’éclaircir la gorge et me dire que sa camionnette  ne fera pas le trajet jusqu’ici. Je m’en attendais, je le connais quand même un peu…  Je peux donc me permettre de lui dire de ne pas s’en faire, que nous prendrons en charge son voyage ici.

- Je viendrai ! ( en espagnol)

Je pousse un soupire de soulagement tout en jubilant et le remerciant.

Quand je raccroche, je rejoins Julian et son père et leur annonce que j’ai obtenu mon consentement parental.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitimeVen 7 Sep - 15:59



Home Sweet Home
ft. Olivia Cortez


La réaction de mon père face à ma demande ne m’étonnait pas. Mon père ne m’avait jamais rien refusé de ma vie. Il était toujours allé dans mon sens, il ne m’avait jamais dit « non » à rien. Mon père ne contrariait jamais personne. Il n’avait jamais contrarié ma mère avec le résultat qu’on sait… Il n’avait jamais contrarié son bras-droit… Il n’avait jamais contrarié aucun de ses managers… Il ne contrariait jamais ses rivaux non plus… Alors, il ne fallait pas croire qu’un seul jour de sa vie il allait me contrarier moi.

Non… Mon père alla dans mon sens malgré sa surprise et ses questionnements. Il regardait souvent Livia qui lui répondit que ses parents seront contre. Je me tournai, moi aussi, vers ma petite-amie. Elle sortit la carte de son beau-père pour obtenir son autorisation. Je souris. Tijuana n’était pas très loin. Quelques heures de routes à peine. Livia expliqua que son beau-père ne fera pas le déplacement sauf si on va le chercher.

Une formalité. Je le savais. Mon père ne refusera pas. Il approuva, d’ailleurs, vaguement de la tête en regardant Livia d’un air pensif. Moi, je tournai, à nouveau, mon regard vers mon père. Je restais déterminé à aller jusqu’au bout de la procédure.

Mais le temps pressait comme Livia le disait si bien.

Mon père accepta tout. Il accepta pour la voiture et le trajet et accepta que Livia puisse contacter son beau-père dès maintenant. Je voyais de l’inquiétude dans le regard de mon père et il ne m’en fit part que quand Livia sortit de la pièce pour aller téléphoner.

-Julian… Est-ce que… Est-ce que tu es sûr de ce que tu fais ? Vous êtes encore très jeune. Vous avez le temps pour vous marier.


Il parlait avec des hésitations dans la voir parce qu’il détestait me confronté. Je soutenais son regard sachant très bien qu’il détestait ça. Il avait tellement peur de la confrontation.

-Oui, nous sommes sûrs. On veut se marier avec que Livia ne parte pour l’Europe. Je sais que tu pourras rendre tout ça possible, papa.

Mon père me regarda l’air toujours inquiet mais il ne voulait pas aller contre moi. Il ne voulait même pas essayer de me raisonner de peur que je parte en claquant la porte. De peur que je lui tourne le dos.

-Très bien si vous en êtes certains… Et si ça peut te rendre heureux… Je ferais en sorte que le mariage se fasse avant le départ d’Olivia pour l’Europe.


J’approuvai de la tête le remerciant. Mon père soupira quand même.

-Ça ne va pas plaire à ta mère…

Mon regard bleu croisa alors celui de mon père.

-Ma mère ne le saura pas. Tout ça devra rester secret.

Mon père pris un air un peu concerné. Je cherchais à savoir ce qu’il se cachait derrière son regard mais il ne tarda pas à me le dire.

-Julian… Dans le monde où on vit, rien ne reste éternellement secret.

Mes lèvres se pincèrent et c’est à ce moment-là que Livia revint dans la pièce m’empêchant de répliquer à la vérité que venait de dire mon père.

Livia revint avec une bonne nouvelle. Son beau-père était d’accord. Je souris et m’approchai d’elle pour l’embrasser tendrement.

Il ne nous restait plus qu’à aller chercher son beau-père et nous pourrons nous dire « oui ».



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]   Home Sweet Home [PV Julian][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Home Sweet Home [PV Julian][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (discussion) Ocean Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala
» HOME SWEET HOME...
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Avez vous la slacking attitude ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Malibu :: Villa de Don Hughes-